Linux à la NASA

Posté par . Modéré par Amaury.
Tags :
0
11
jan.
2006
Presse
Un article très intéressant nous apprend que Linux est très utilisé au JPL (Jet Propulsion Lab) de la NASA, qui s'occupe entre autres des missions interplanétaires, comme celle vers Mars.

On peut y lire qu'il est commun au JPL de voir des stations de travail tourner sous Red Hat, Mandriva ou SuSE. Depuis quelques années, une partie du JPL a même été standardisé autour de Mandriva, après une enquête de satisfaction auprès de ses utilisateurs. Néanmoins, le responsable reconnaît qu'il rencontre encore des problèmes avec chaque nouvelle version, principalement avec le support du matériel.

On y apprend également que Linux n'est absolument pas utilisé sur les serveurs car il ne serait pas assez fiable : "Our personal view is that Linux, period, is only for the desktop. We don't run our main servers on Linux, because there are too many flaws in main Linux kernel". (NdM : c'est Solaris, en version 8 mais bientôt 10, qui lui est préféré, notamment pour son cycle de vie plus long).

Journal Une vidéo de la Nasa sent le trafiqué

Posté par (page perso) .
Tags :
0
4
sept.
2005
J'ai téléchargé et visionné la vidéo filmée par Spirit montrant un panorama de Mars vu d'une colline qu'il a mis un an à escalader. ( voir http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@2-3244,36-685256@51-627749,(...) )

Quand on regarde attentivement la vidéo en plein écran, on se rend compte qu'il ya des coupures dans le paysage, on a l'impression que ce sont des photos collées.

J'ai pas l'impression que c'est précisé, a moins que l'expression donné pour le lien "view time lapse" veut dire que c'est recomposé. Mais (...)

Journal WorldWind un complément de googlemaps ?

Posté par (page perso) .
Tags :
0
16
août
2005
La NASA a développé WorldWind [1] qui est un projet en C# [2] permettant l'affichage de la terre à l'aide d'images satellites (Blue Marble, Landsat 7, SRTM, MODIS).
Deux développeurs de la NASA travaillant dessus, ils se sont concentrés sur une version Windows... laissant ouverte la possibilité d'effectuer un port vers Mac OSX ou GNU/Linux [3].

Cela a été effectué en java voire en utilisant OpenGL même si ce n'est pas très clair dans la thread sur le forum [4] (...)

World Wind : cartographie par satellite en 3D

Posté par . Modéré par Jaimé Ragnagna.
0
6
avr.
2005
Rien à voir
La NASA développe actuellement World Wind, un logiciel de cartographie de la terre par satellite en 3D. Il permet de zoomer sur n'importe quel endroit de la terre en offrant une vue du ciel. Le rendu est effectué en 3 dimensions, ce qui permet de se rendre compte du relief du terrain. Le détail dépend de l'endroit observé.

Les fonctionnalités sont les suivantes :
- Moteur 3D
- Blue marble : images en couleurs véritables de la terre (résolution de 1 km par pixel)
- Land Sat 7 : images avec une résolution supérieure (15 m par pixel)
- SRTM (Shuttle Radar Topography Mission) : rendu du relief
- NASA SVS : visualisation d’animations (ouragans, …)
- MODIS : indique en temps réel les feux, fumées, tremblements de terre, …
- GLOBE : permet d’indiquer la température, la barométrie au niveau du globe
- Affichage des frontières de pays, états
- Affichage des noms de villes
- Affichage des latitudes / longitudes

Le logiciel nécessite donc une accélération matérielle 3D, ainsi qu’une connexion Internet haut débit car les données (lorsque l’on zoom beaucoup) sont téléchargés sur des serveurs.

La mauvaise nouvelle, c'est qu'il n'existe pour l'instant que pour Windows, mais la volonté de la NASA est de rendre le logiciel multi plateforme (voir les liens vers le forum de discussion).

Ce logiciel, en open source, est distribué sous la licence NASA Open Source Agreement "NOSA". Les images sont pour la plupart dans le domaine public.

Linux s'impose dans les supercalculateurs

Posté par . Modéré par Jaimé Ragnagna.
Tags :
0
29
juil.
2004
Technologie
SGI et Intel ont commencé à livrer les briques d'un supercalculateur destiné à décupler la puissance de calcul disponible à la NASA.

La bête comptera 10 240 processeurs Itanium 2 regroupés par blocs de 512, chaque bloc faisant tourner "un système basé sur Linux".

Avec deux fois plus de processeurs que le plus puissant supercalculateur actuel, la machine de la NASA va devenir la référence en la matière.

Cette annonce confirme la tendance actuelle pour les supercalculateurs : remplacement des processeurs spécifiques (MIPS...) par des CPU plus répandus, mais surtout substitution de Linux à Unix.

Journal La nasa à perdu le contact avec la sonde Pionneer 10

Posté par (page perso) .
Tags :
0
26
fév.
2003
La nasa à perdu le contact avec la sonde Pionneer 10 qui fut lancée le 3 mars 1972. Prévue pour une durée de 21 mois, la sonde a rendu de loyeau services pendant 30 ans. Ce fut la première sonde à dépassé la ceinture d'astéroides et à nous envoyer les images les plus proches de Jupiter. La nasa à essayé d'entrer en conctact le 7 février dernier mais sans résultats. Les 3 derniers signaux reçus de Pionneer étaient très faible, (...)

La fin du monde en février 2019

Posté par . Modéré par Fabien Penso.
Tags :
0
25
juil.
2002
Rien à voir
Non, ce n'est pas de la science fiction, un astéroïde de 2 kilomètres de diamètre pourraît heurter la terre en février 2019.

La NASA n'est sure de rien, d'autres tests sont nécessaires pour calculer plus précisément la trajectoire de l'objets.

En attendant, on peut toujours commencer à creuser son abri anti-nucléaire.

La Nasa est "piratable facilement"

Posté par . Modéré par Fabien Penso.
Tags :
0
25
mai
1999
Pirate

En effet suite à un report publié par le GAO (une agence fédérale
américaine) il serait possible qu'un pirate un peu expérimenté puisse
pénétrer le site de la Nasa et ainsi faire énormément de chose comme
désactiver les opérations de contrôle des engins gravitant autour de la
Terre…
Ce rapport met en exergue l'"abscence d'audit de sécurité depuis 1991"
C'est tout de même affolant non ?

NdM. : cette dépêche a été initialement publiée le 25/05/1999 à 21h16, perdue lors d'une migration du site, retrouvée et remise en ligne le 1er mai 2012 (les éventuels commentaires initiaux ont été perdus).