Paul a écrit 1037 commentaires

  • [^] # Re: mouahahah

    Posté par  . En réponse au journal Les médias, la France et l'élection : sommes-nous un pays anti-progressiste ?. Évalué à 2.

    Les moteurs actuels ne servent qu'à s'arracher de l'attraction de la Terre et des autres astres autour desquels les sondes se mettent en orbite, et à faire des corrections de trajectoire. Ils sont coupés 99% du temps de la mission. Si on fait des moteurs utilisant peu de combustible, on peu imaginer les allumer plus longtemps et avoir donc une accélération bien plus longue. De mémoire je sais qu'ont été envisagés des voiles solaires (d'immenses voiles métalliques dépliées une fois les moteurs classiques coupés, sur lesquelles viendraient taper les photons du Soleil. Accélération lente mais gratuite, sûrement pour les sondes destinées à partir vraiment loin) et les moteurs nucléaires (certainement bien plus efficaces, pour les vols habités par exemple).

    Après, je ne sais pas quelles vitesses on peut atteindre avec de tels engins.

  • [^] # Re: mouahahah

    Posté par  . En réponse au journal Les médias, la France et l'élection : sommes-nous un pays anti-progressiste ?. Évalué à 3.

    J'ai lu que 50% des trajets voitures en ville font moins de 3 km. J'ai lu et testé aussi, sur un trajet jusqu'à 5 km de pur urbain, le vélo est plus rapide que la voiture, en roulant pépère. En centre-ville de moyennes-grandes villes (type Lille, Toulouse, Bordeaux, Nice, Nantes …), le vélo est toujours plus rapide.

    Alors bien sûr, il faut bien aller faire ses courses, porter les objets lourds, etc. Mais aux heures d'embauche et de débauche, je ne suis pas sûr que ces millions de voitures avec une seule personne à bord soient vraiment utiles.

    Quand à la technique de pourrir la vie des voitures pour tenter de réduire leur nombre, ça peut paraitre peu adapté, surtout quand on fait parti des voitures, mais malheureusement je ne vois pas d'autres solutions pour pouvoir développer convenablement les autres transports. Tout a été fait pour la voiture individuelle pendant très longtemps, les espaces urbains étaient pensés pour elle jusque dans les années 90. Maintenant on se rend compte que ça serait pas mal de développer un peu plus les autres transports, forcément il faut piquer un peu de place à la voiture. C'est douloureux, je sais. La voiture, c'est la Liberté. La vraie.

  • [^] # Re: Fuis tant qu'il est encore temps !

    Posté par  . En réponse au sondage Sur votre ordinateur personnel, quel(s) est/sont votre/vos système(s) d'exploitation ?. Évalué à 5.

    Je sais très bien qu'on peut utiliser un Mac en toute connaissance de cause, et ne pas s'enfermer inconsciament (et ne pas s'enfermer tu tout), j'ai utilisé Mac OS en OS principal pendant plusieurs années.

    C'étaient juste des caricatures de ce que j'ai pu voir.

  • [^] # Re: Fuis tant qu'il est encore temps !

    Posté par  . En réponse au sondage Sur votre ordinateur personnel, quel(s) est/sont votre/vos système(s) d'exploitation ?. Évalué à 1.

    Non tout de même. Il fallait bien une exception pour confirmer la règle ;)

  • [^] # Re: Fuis tant qu'il est encore temps !

    Posté par  . En réponse au sondage Sur votre ordinateur personnel, quel(s) est/sont votre/vos système(s) d'exploitation ?. Évalué à 10.

    Qu'est-ce que ça peut te foutre que les gens mettent des chaussures pointues ? (et non, j'ai ai pas et j'aime pas ça).

    J'ai un scoop pour toi : les gens qui font parti d'un groupe, de l'extérieur et ensembles ils ont toujours l'air d'être des cons. Et oh miracle, quand on leur parle un par un ils sont tous normaux et sympas ! Ça fonctionne pour les maceux, les libristes, les footeux, les treizistes et les quinzistes, les patrons, les salariés, les bourges, les mecs des banlieues, les militants de tout genre …

  • [^] # Fuis tant qu'il est encore temps !

    Posté par  . En réponse au sondage Sur votre ordinateur personnel, quel(s) est/sont votre/vos système(s) d'exploitation ?. Évalué à 10.

    Bientôt, tu vas vouloir acheter un baladeur. Pour qu'il soit bien intégré avec ton ordi, tu vas choisir un iPod. Puis tu vas te dire que ça serait cool qu'il fasse téléphone, tu vas donc prendre un iPhone. Puis tu vas te dire que cet OS mobile est vraiment très confortable à l'usage, et tu vas prendre un iPad.

    Pendant ce temps, t'auras acheté pleiiin de logiciels pour tous ces appareils, en te disant que vraiment, les logiciels sous Mac OS au moins eux ils sont vachement bien intégrés entre eux, et qu'est-ce qu'ils sont simples à utiliser !

    Tu vas même choisir Apple pour ta prochaine borne WiFi, parce que l'Airport Express qui permet de sortir la musique sur la chaine en synchro totale avec les enceintes de l'ordi, c'est pas mal. Tient et si pour mes sauvegardes je prennais un Time Capsule ?

    Puis un jour tu vas te dire « bon aller la prochaine fois j'achète un ordi pas Apple, histoire de pas trop m'enfermer chez eux ».

    Et là, c'est le drame.

    Tous les logiciels que t'as acheté, tu peux les mettre à la poubelle. Les iDevices, tu peux vaguement t'en servir si t'as Windows, avec des logiciels bien lents, mais en dehors de ça tu peux les mettre à la poubelle.

    Tu vas te rendre compte que c'est vrai que les logiciels pour Mac OS, ils sont simples à comprendre, mais que tellements de choix débiles sont faits pour toi par défaut, que tu vas apprécier ces logiciels un peu plus compliqués mais tellement plus personnalisables.

    Tu vas te rendre compte que la gestion de la musique dans iTunes est à chier, que le classement par genre/artiste/album c'est tellement pas adapté, que comme tout le monde t'as commencé à foutre des trucs qui n'ont rien à voir dans ces tags.

    Tu vas te rendre compte que Page ça parait génial quand on l'utilise, mais qu'en fait on peut quasiment rien faire de sérieux avec, en dehors des affichettes ultra graphiques fournies en exemple. Une table des matières potable ? Un découpage en sections potable ? La bonne blague …

    Tu vas te rendre compte qu'iPhoto, c'est cool, mais que si tu veux réutiliser ta photothèque que t'as mis 2 ans à taguer/trier dans un autre logiciel, et ben tu peux pas.

    Tu vas expliquer aux gens que oui, un mac c'est un peut plus cher, mais regarde : c'est livré avec Garageband ! Il est trop bien ce logiciel ! Tu avoueras donc que tu veux bien payer plus cher pour avoir des logicels qui te sont inutiles.

    Tu vas te rendre compte que Safari et QuickTime, c'est pas mieux que les autres navigateurs et lecteurs multimédia. C'est même plutôt moins bien en fait.

    Tu vas te rendre compte que développer sous Mac OS, c'est vraiment bien, l'objective-c + les API du système + XCode c'est puissant … À condition de développer un truc qui s'enferme chez Mac OS.

    Tu vas te rendre compte que le principe d'installation/désinstallation des applications, que tu avais trouvé si élégant, n'est finalement ni mieux ni moins bien que les autres systèmes.

    Tu vas te rendre compte que les OS libres binaires, y'a pas beaucoup de maintenance à faire. Et avec l'argent économisé, tu vas pouvoir partir en weekend avec la femme de ta vie.

    Et tu vas te dire « quand même, y'a pas à chier, pour enfermer les gens dans leur écosystème ils sont forts chez Apple ».

    PS : essaie de le prendre au 2nd degré, même si y'a un peu de vérité là-dedans.

  • [^] # Re: Problème de riches

    Posté par  . En réponse au journal Viande ou pas viande ?. Évalué à 2.

    Je dis grand carnivore parce que c'est comme ça que ça s'appelle. On parle aussi de « surprédateur ». C'est juste un animal qui est en haut de la chaîne alimentaire.

    Je crois aussi qu'on est assez d'accord. En revanche au cas où, je n'ai pas peur des animaux sauvages. Je trouve ça juste débile de vouloir réintroduire un surprédateur dans les jardins des gens. C'est pas tellement un « chacun chez soi », c'est plus un « ici c'est chez moi, et j'ai pas envie qu'un étranger m'explique qu'y mettre un ours, c'est bien ».

    Et quand je parle de jardin, je parle pas de la haute montagne réservée aux randonneurs. Je parle des jardins, ceux qui sont clôturés, dans les vallées.

    Maintenant faut être lucide, la pression humaine sur l'environnement réduit les espaces libres nécessaires à ces animaux pour vivre et prospérer. Faut faire un choix qui n'est pas évident. L'ours ou l'homme, le différent ou le semblable.

    Moi je fais le choix de l'homme, en essayant de limiter au maximum la pression humaine sur l'environnement. S'il y a des dommages collatéraux, c'est très dommage, mais ça n'est pas mal. Ce n'est que mon avis, que je partage.

    J'pense qu'on a fait le tour de la discussion ?

  • [^] # Re: Le karma

    Posté par  . En réponse au journal DLFP nous espionne ! Et c'est pas beau à voir.. Évalué à 3.

    Non, on ne peut voir que le sien sur le côté. Et pour le fichage, comme l'adresse mail si c'est pas notre compte c'est bidon.

  • [^] # Re: Aléatoire ?

    Posté par  . En réponse au journal DLFP nous espionne ! Et c'est pas beau à voir.. Évalué à 7.

    On s'en doutais tous que t'étais UMP. Vu comme tu t'acharnes à nous prouver par l'absurde que le FdG ne sont que de dangereux communistes qui sont contre la démocratie, c'était soit ça soit le FN.

    Quand au terrorisme … Dois-je rappeler que tu roules à moto, ces engins de la mort ?

  • [^] # Re: Problème de riches

    Posté par  . En réponse au journal Viande ou pas viande ?. Évalué à 2.

    Le chien est un mauvais exemple à mon avis, le chien est apprivoisé. Prenons plutôt le loup. J'ai pas spécialement envie que mes enfants croisent un loup au coin de la rue.

    Au delà de l'animal de compagnie très apprécié, le terre-neuve est très utile, c'est un super nageur capable de tirer des gros bateaux mal barrés et de sauver des vies humaines.

    Si j'ai bien compris, la menace principale pour les ours sont les chasseurs et les automobilistes. Les ours sont potentiellement dangereux pour les randonneurs, oui, mais il ne me semble pas un animal de type « chasseur » comme le loup, et est relativement omnivore.

    Tu connais beaucoup d'animaux qui ne défendent pas leur territoire ? J'espère pour toi que tu ne te retrouveras jamais face à face avec un ours mal luné.

    Quand tu dis « nos jardins », cela laisse entendre que tu penses que la terre est le domaine de l'être humain, sa propriété exclusive, du moment qu'il occupe l'habitat. Je trouve ça relativement dommage, pour des questions de principe. Je trouve cela aussi dangereux, car les frontières ne sont pas aussi nette. Même si l'espèce humaine est relativement bien définie, c'est aussi une façon de ne pas accepter l'altérité que de vouloir repousser ce qui est différent hors de ses terres.

    Non, ça laisse juste entendre qu'en France, 100% du territoire est occupé par l'homme, et qu'il a pris largement l'habitude de se balader partout sans rencontrer un animal potentiellement dangereux. Dans l'absolu l'ours dans les Pyrénnées why not, mais que quelques pseudos-écolos qui n'habitent pas du tout le coin explique que si, c'est bien on va mettre un animal potentiellement dangereux par chez vous, vous allez voir c'est important pour l'environnement, je dis non. Trop tard. Fallait agir avant, maintenant on ne revient plus en arrière, c'est chez des gens et on ne leur impose pas un carnivore sauvage. On réfléchit intelligemment au futur et pas au passé.

    Je ne souhaite pas spécialement repousser ce qui est différent hors des terres utilisées par l'homme, mais il y a des cas de réintroduction qui ne me semblent pas justifiés. L'ours n'aurait pas disparu des Pyrénnées, je serais le premier à prendre sa défense pour le sauvegarder.

    Les frontières ne sont bien sûr pas nettes, mais l'ours aussi a sûrement envie de défendre son territoire.

  • [^] # Re: Viande ou pas viande, c'est pareil

    Posté par  . En réponse au journal Viande ou pas viande ?. Évalué à 3.

    En très gros,

    le génome c'est l'ensemble des gènes d'un individu. Pour un gène donné, il en existe plusieurs versions au sein de la population, on appelle ça des allèles. Par exemple le gène « couleur des yeux » a deux allèles : « bleu » et « marron ».
    Le génotype c'est l'ensemble des allèles d'un individu.

    Le phénotype, c'est le caractère visible d'un individu exprimé depuis ses allèles (on a tous deux allèles de chaque gène puisque les chromosomes vont par paire)¹. Par exemple, quelqu'un qui a deux allèles « bleus » aura les yeux bleus, phénotype bleu. Quelqu'un qui a deux allèles « marrons » aura les yeux marrons, phénotype marron. Quelqu'un qui a un allèle « bleu » et un allèle « marron » aura les yeux verts, phénotype vert.

    ¹ c'est une approximation, il existe quelques gènes pour lesquels on n'a qu'un allèle.

  • [^] # Re: Viande ou pas viande, c'est pareil

    Posté par  . En réponse au journal Viande ou pas viande ?. Évalué à 2.

    Pour le lait, je parle de la disparition de l'enzyme à l'âge adulte, pas le l'apparition de celle-ci au cours de l'évolution.

    Pour l'ethnie, je ne comprends pas ce que tu veux dire. Ça dépend des populations, leur origine n'a que peu à voir dans l'histoire. Parce que dans ce cas, elles sont toutes originaire d'Afrique.

  • [^] # Re: Problème de riches

    Posté par  . En réponse au journal Viande ou pas viande ?. Évalué à 2.

    Pas de souci, j'ai pas pris ta tirade pour une tirade extrémiste.

    Pour les ours, je pense que même si l'écosystème était adapté, ça serait quand même une belle grosse connerie. Mais je pense que la raison ne va pas te plaire.

    Ça reste quand même un grand (plus ou moins, mais plutôt plus que moins) carnivore capable de tuer un être humain. Je ne comprends pas qu'on puisse vouloir le réintroduire dans nos jardins.

    Cependant, dès fois je me dis que c'est triste pour ces grands animaux qui ont une forme de noblesse.

    On en avait peur, une peur sûrement justifiée, on les a exterminés. C'est dommage, mais je ne suis pas sûr que ça soit mal. La meilleure solution aurait peut-être été d'interdire une zone aux hommes et d'y laisser l'ours en paix, mais à partir du moment où on avait tout coloniser il n'y avait plus de place pour les deux espèces.

  • [^] # Re: Problème de riches

    Posté par  . En réponse au journal Viande ou pas viande ?. Évalué à 2. Dernière modification le 31/03/12 à 16:26.

    Mon discours n'est pas moins convenu que le tien.

    Si les forêts primaires n'existaient pas et n'avaient jamais existé, la filiation qui a donné naissance à notre espèce n'aurait pu voir le jour. Cette vision est ethnocentrique

    Et ? En quoi ça leur donne plus d'importance que le reste ? Les champs autant que les forêts peuvent donner naissance à de nouvelles espèces. Il y a même des espèces qui disparaitraient impitoyablement dans les forêts, mais qui peuvent survivre dans les champs. Sont-elles des sous-espèces ?

    ça fournit en quelque sorte une « excuse » pour continuer à faire tout et n'importe quoi.

    Je ne suis pas d'accord. Mais alors pas du tout. Je n'ai aucune envie de faire tout et n'importe quoi. Par exemple, je ne suis pas assez fou pour vouloir réintroduir l'ours dans les Pyrénnées :)
    Plus sérieusement, malgré ma vision des choses, je souhaiterai que la surconsommation devienne un mauvais souvenir, et que les États s'entendent sur un projet de développement durable qui inclus ce qu'on appelle la sauvegarde de l'environnement. Mais je ne pense pas qu'il faille à tout prix tenter de la figer comme elle était il y a un siècle. Il faut continuer à la modifier pour en tirer partie, mais il faut le faire intelligemment.

    Pour moi, Nature, c'est juste un concept pour donner un nom à la biosphère et à l'ensemble des réactions chimiques qui la composent. Mais je ne suis pas du tout un scientiste.

  • [^] # Re: Problème de riches

    Posté par  . En réponse au journal Viande ou pas viande ?. Évalué à 4.

    J'ai bien compris, mais ce que je voulais dire, c'est que si ces forêts primaires étaient encore présentes partout, tu ne serais certainement pas là à pouvoir en parler.

  • [^] # Re: Problème de riches

    Posté par  . En réponse au journal Viande ou pas viande ?. Évalué à 3.

    Parce qu'au-delà de ce qu'on pense maintenant sur l'Amazonie, détruire les forêts européennes n'a pas servi à détruire la nature :

    • ça a augmenté la sécurité ;
    • ça a augmenté la surface des terres agricoles ;
    • ça a permis d'amménager des voies de communication ;
    • ça a permis de construire des villages et des villes.

    On pourrait dire pour résumer que ça a permis à la société humaine d'exister.

    Tu trouves peut-être ça dommage que la forêt préhistorique et historique n'existe plus, mais ce n'était pas l'avis des gens qui ont participé à sa disparition, et ça n'est pas l'avis de la majorité des gens actuellement. Je comprends qu'on puisse trouver ça dommage, de la même manière qu'on trouve dommage qu'il pleuve, mais je ne pense pas qu'on puisse moraliser et dire que c'est bien ou mal.

  • [^] # Re: Viande ou pas viande, c'est pareil

    Posté par  . En réponse au journal Viande ou pas viande ?. Évalué à 3.

    Ça n'a rien de surprenant, il existe tout un tas de caractères juvéniles et de caractères adultes, dans toutes les espèces. Pouquoi continuer à dépenser de l'énergie à produire des enzymes capables de dégrader les protéines du lait si on n'en a plus besoin ?

    Ceci dit, il me semble que la capacité de digestion du lait à l'âge adulte varie pas mal en fonction de l'ethnie, que les caucasiens conservent mieux cette faculté que les sud-américains par exemple.

  • [^] # Re: Vraiment la seule utilisation ?

    Posté par  . En réponse au message La distro de Mamie du Cantal. Évalué à 4.

    Bah vas-y alors, Debian + Gnome. Tu connais, tu pourras donc tout mieux exliquer.

    Si dans 6 mois elle te demande comment installer un logiciel, tu pourras toujours la basculer sous Ubuntu + Gnome.

  • # Vraiment la seule utilisation ?

    Posté par  . En réponse au message La distro de Mamie du Cantal. Évalué à 4.

    Est-elle débutante totale ? Ou connait-elle déjà un peu la bureautique ?

    Si la seule utilisation, c'est le web, je pense qu'une distribution utra-stable, sans changement de versions de logiciels, avec un environnement ultra-minimaliste, serait pas mal adapté à une grand-mère de 90 ans débutante.

    Debian + Openbox ? Ou Debian + Gnome3 (si ça existe) ?

    (J'essaie pas de te vendre Debian pour Debian, personellement j'utilise du rolling release.)

    Virtuellement, si tu t'occupes toi-même de la maintenance, la distribution adaptée sera celle que tu connais et que tu pourras administrer en toutes circonstances.

  • [^] # Re: Problème de riches

    Posté par  . En réponse au journal Viande ou pas viande ?. Évalué à 2.

    Moi l'impression que cela me donne, c'est celle d'une fuite en avant continuelle. Si le charbon polluait l'air au 19ème, pensons également que l'urbanisation était loin d'être aussi avancée, que les pâturages, la campagne était bien plus présente que maintenant.

    Justement, ce que je dis, c'est que de cette époque on retient la présence de ce qu'on appelle « nature », qui soit-dit en passant est totalement artificielle puisque largement façonnée par l'homme depuis plus de 2000 ans, mais qu'on oublie que l'air des villes était bien plus pollué qu'actuellement. Avec l'urbanisation massive est venue une amélioration de la qualité de l'air urbain, parce qu'on a amélioré nos technologies.

    Je pense que de dire que la durée de vie augmente continuellement est vrai, mais c'était un temps différent. Les problèmes de salubrité ne sont pas d'aujourd'hui. Pour remplacer le charbon on a les fuites radioactives. En fait ça continuera toujours, mais je pense qu'il y a une forme de négation de la planification au long terme, qui paradoxalement perdure, dans le sens qu'on choisit le toujours plus, la fuite en avant

    Il y a une planification à long terme : le confort de l'espèce humaine. Jusqu'à maintenant, ça passait par l'asservissement total de la nature, au risque de fortement la modifier. Depuis très peu de temps, on se demande s'il n'est pas mieux de la conserver comme on la connait depuis le 20ème siècle. Pourquoi pas ? Mais également, pourquoi ? En quoi l'écosystème de la forêt des Landes doit être maintenu dans sont état du 20ème siècle alors que jusqu'au 19ème c'était des marécages ? On connait tous l'image du berger landais sur ses échasses, crois moi c'est pas pour se balader en forêt mais dans les marécages que c'est pratique.
    Pour le confort de l'espèce humaine, on a modifié l'écosystème, en l'asséchant. Une ville comme Bordeaux est construite sur des marécages. On a détruit tous les animaux qui y vivaient, et on y a pratiqué l'agriculture ultra-intensive de la vigne depuis de nombreux siècles. Les gens trouvent même ça joli, les pieds de vigne allignés, on appelle même ça la « nature ».
    On commence à faire la même chose avec d'autres arbres, pommiers etc, et tout le monde gueule « on détruit la nature ». Je ne pense pas. On la transforme.

    Pour la santé globale de l'espèce, il faut mieux le nucléaire que le charbon. Ça pollue bien moins l'environnement direct de nos habitations.

    et je pense que la réalité finira par nous rattraper un jour.

    Comment ça ? La réalité, on la vit au quotidien. Tu veux dire qu'on va finir par ouvrir les yeux sur ce que l'homme fait à la nature ? Je réponds que ça fait 2000 ans qu'on modifie profondément les écosystèmes, et que ce que l'homme a fait jusqu'à il y a un siècle c'était bien, mais depuis c'est devenu mal. La raison de cette moralisation semble être « on détruit ce qu'on connait ». C'est vrai, mais ce n'est pas nouveau. Et jusqu'à preuve du contraire, il me semble que ça n'est ni bien ni mal.

    Je suis désolé qu'on détruise la forêt amazonienne pour y mettre des champs, de la même manière que je suis désolé qu'on ait détruit la forêt européenne pour y mettre des champs.

  • [^] # Re: Problème de riches

    Posté par  . En réponse au journal Viande ou pas viande ?. Évalué à 3. Dernière modification le 31/03/12 à 12:02.

    La théorie de l'évolution, ce n'est pas du darwinisme pur et dur. Elle est continuellement adaptée avec l'évolution des connaissances. Petit lien également :
    Équilibre ponctué, notamment ce paragraphe

  • [^] # Re: Problème de riches

    Posté par  . En réponse au journal Viande ou pas viande ?. Évalué à 2.

    Il y a un proverbe qui dit : « ce qui fait la différence entre le désert et une oasis, c'est l'homme. ».

    Ça fait plus de 2000 ans que l'homme façonne la nature pour l'assevir, et qu'il améliore sa technologie pour que ça soit de plus en plus simple. La nature a considérablement changée, et ça a donné les paysages qu'on connait bien et que nous appelons « Nature » : le bocage, les terrasses, les champs avec tout ce que ça implique d'érosion, la destruction des forêts (des forêts primaires, en Europe, il n'y en a plus beaucoup). Même la forêt des Landes, considérée comme le poumon de l'Europe, est artificielle. Autrefois (y'a pas si longtemps) c'était des marécages, avec des espèces animales et végétales bien différentes. Si l'homme n'était pas intervenu, l'Europe serait recouverte par la forêt hecynienne, de marécages et des montagnes, et peuplée de grands herbivores et de quelques grands carnivores.

    Les grandes espèces qu'on connait à l'heure actuelle n'ont plus grand chose à voir avec les espèces du 10ème siècle. Où sont passés les aurochs, les lions, les loups, les ours, les bisons en Europe ?

    Je ne pense pas que l'homme détruise la nature, il la modifie comme il l'a quasiment toujours fait. Ce qu'on fait nos ancêtres, c'était bien, ce qu'on fait nous c'est mal. Pourquoi ? Pourquoi détruire les forêts en Europe c'est bien (ça a permis à l'homme de se sédentariser, d'améliorer sa technologie, de fonder des grandes sociétés, bref de devenir ce que nous sommes) et pourquoi en Amazonie c'est mal ? Ils cherchent « juste » à planter des champs, ce dont la France est recouverte.

    Au fond de moi j'ai une voix qui me dit que c'est mal de modifier la nature, mais ce que je sais aussi, c'est que je préfère vivre mon époque que fin 19ème/début 20ème où l'air était surpollué au charbon, où on mourrait à 60 ans « de vieillesse », et que les protagonistes de cette époque préféraient certainement vivre leur époque que le 18ème siècle.

  • [^] # Re: Problème de riches

    Posté par  . En réponse au journal Viande ou pas viande ?. Évalué à 3.

    Je cherche un peu le troll, oui.

    L'exemple de Darwin n'est pas du tout artificiel, il y a pas mal de couples d'espèces pour qui ça se passe exactement comme ça, sur des périodes courtes. (de l'ordre de la dizaine d'année).

    La sélection naturelle est basée sur le postulat de « lutte pour la survie » des individus. Les plus adaptés sont ceux qui réussissent le mieux à tirer le meilleur parti de leur environnement.

    Non pas vraiment. Il n'y a pas vraiment de notion de lutte directe entre les espèces dans la théorie de l'évolution. Heureusement, sinon ça mènerait à la survie d'une seule et unique espèce qui détruirait tout le reste.
    Bien sûr il peut arriver, en cas de ressources limitées, qu'un espèce disparaisse parce qu'une autre a tout bouffé, mais je pense que c'est relativement rare.

    On refait un petit calcul. Si l'espèce humaine croît exponentiellement mais que le niveau de ressource est constant, un jour il n'y aura plus du tout de nourriture pour beaucoup d'individus, et nous serons comme sur une île dépourvue de ressource.

    Et donc l'espèce humaine arrêtra de croître quand il n'y aura plus assez de ressources pour tout le monde, par définition.

    L'être humain est si agressif pour l'environnement qu'il s'attaque à toutes les formes de vie disponibles et raréfie les ressources naturelles.

    Ça je suis pas du tout convaincu. Rien ne se perd, rien ne se créé, tout se transforme. Quand y'aura plus de chèvres, peut-être qu'un renard un peu mutant pourra digérer l'herbe, et fera des gamins, etc. Il semble que dans l'histoire de la vie, c'est ce qu'il se passe à chaque fois. C'est le concept de niche écologique. Tant qu'il y a une place à prendre, la place sera prise.

    Je veux bien qu'on pousse l'argument du darwinisme à l'extrême, et dire que c'est naturel. Mais bon il faut alors bien définir ce que tu as en tête.

    C'est pas du darwinisme extrême, c'est ce qu'il se passe actuellement. En quoi c'est mal ? C'est ce qu'il s'est toujours passé, l'adaptation à un environnement qui change. La seule différence, c'est qu'actuellement il existe une espèce animale qui a conscience qu'elle a besoin d'asservir une partie de la nature pour sa propre survie. Et ça elle trouve ça plutôt mal.

    Et savoir que si c'est naturel, les problèmes pour l'espèce qui en suivront seront aussi « naturels » et cet argument nous dénie toute responsabilité, toute liberté de choix, et sous-entends que nous ne sommes que des animaux asservis par nos pulsions. Donc ce que tu dis est loin d'être anodin et tu le sais plus ou moins.

    En fait j'ai une vision assez binaire de la chose. Soit on croit qu'il existe un but à tout ça, que la Nature a un projet. On peut appeler ça Dieu, le Destin ou ce qu'on veut, pour moi c'est le même panier. Soit on considère qu'on est des tas de réactions chimiques, sans autre but que de nous faire survivre nous et nos descendants directs.

    Ce qui sont dans le deuxième panier sont quasiment toujours pris pour des gros connards, ceux qui sont dans le premier ça dépend s'ils parlent avec quelqu'un ayant la même idée du projet ou pas.

    La nature n'est pas immuable, et à mon avis c'est une grosse connerie que de vouloir la garder pile-poil comme elle était au début du 20ème siècle.

    En revanche, penser comme je pense, ma ne me dédouane pas d'essayer de réduire la souffrance des êtres composants la nature si c'est en mon pouvoir.

  • [^] # Re: conversion

    Posté par  . En réponse au message Offre promotionnelle sur les vouchers D'Oracle chez Innosoft (New). Évalué à 8. Dernière modification le 30/03/12 à 17:45.

    Il faut avouer que c'est peut-être parce que vous vous y prenez relativement mal, mais oui ça ressemble largement à du spam. Mais tout va bien, étant donné que l'ignorance est une maladie qui se soigne !

  • [^] # Re: Parce que ça pique les yeux,

    Posté par  . En réponse au journal Weboob - la capability collection. Évalué à 4.

    J'ai un écran 27". Mais là n'est pas la question, tu n'as pas à imposer tes choix aux autres. Si par défaut chacun peut régler la largeur du texte comme il veut, avec un CSS ou en redimenssionnant la fenêtre, laisse-les faire et s'il te plait le fait pas en hard.

    Note que j'ai parlé d'éditeur de texte, justement au cas où le journal n'aurait pas été rédigé avec weboob (qui de toute façon utilise un éditeur externe, j'imagine). Je crache pas sur weboob, j'ai demandé avec un « s'il vous plait » de ne pas imposer vos choix aux autres. Même si ça te gêne, tu n'as pas à m'expliquer que c'est mieux pour moi, je suis assez grand pour voir que non.

    Au passage, merci à celui qui a corrigé.