Journal J'ai testé: une ardoise à cristaux liquides

45
29
nov.
2022

Quand je fais du développement informatique, j'utilise pas mal de papier pour prendre des notes jetables. J'avais essayé quelques logiciels pour prendre des notes informatisées mais sans grand succès.

Je cherchais donc une solution pour de l'écriture manuscrite effaçable et réutilisable. Bref: une ardoise. Les solutions classiques utilisent soient des craies, soit des feutres effaçables. Dans les deux cas, on s'en met plein les mains (je suis gaucher, ça aide pas) et l'effacement ne fonctionne pas toujours bien, les feutres finissent par s'user, etc.

Je me suis donc intéressé aux ardoises à cristaux liquides. Le principe a été découvert à la fin des années 80 lors des recherches sur les écrans LCD. Il s'agit d'une dalle de cristaux liquides (comme pour les écrans, donc) qui sont sensible à la pression. Appuyer sur l'écran désorganise les cristaux, ce qui les rend réfléchissants (de couleur vert-jaune). On peut utiliser n'importe quel objet pour ça (pas trop pointu pour ne pas endommager la dalle bien sûr).

Pour effacer, une impulsion électrique permet de remettre tous les cristaux dans la même orientation, et la dalle redevient noire. Il n'y a pas de pixels et cela nécessite assez peu d'électronique.

Cette technologie a connu des débuts assez lent à cause des brevets déposés dessus. Le principal brevet a expiré en 2011 et depuis on commence à trouver ces tablettes à des prix raisonnables. L'entreprise Kent Displays Inc qui détenait ce brevet a pris soin d'en déposer d'autres: pour la possibilité d'écrire en deux couleurs différentes, d'effacer seulement une partie de l'ardoise, etc (bien qu'ils ne semblent pas tous utilisés sur leurs modèles d'ardoises actuellement en vente).

J'ai choisi une ardoise Xiaomi Mi LCD Writer, principalement à cause de sa taille (environ la taille d'une feuille de papier A4), j'avais peur de manquer de place sur une ardoise plus petite. On trouve beaucoup d'autres modèles, dont la plupart sont vendus comme jouets pour enfants (avec des cristaux liquides multicolores). Les ardoises de Kent Displays Inc (vendues sous la marque Boogie Board par exemple) sont partiellement transparentes, on peut placer en-dessous une feuille avec des lignes pour écrire droit, un quadrillage, etc.

L'ardoise est équipée d'un bouton d'effacement, d'un interrupteur de verrouillage pour éviter l'effacement accidentel (je la laisse sur mon bureau, ce serait dommage qu'un collègue intrigué appuie sur le bouton et efface mes notes), et d'un stylet qui se range sur le côté de l'ardoise par une attache magnétique. L'alimentation électrique pour l'effacement est fournie par une pile bouton CR2025 qui suffit d'après le constructeur pour effacer l'ardoise entre 10000 et 100000 fois (et qui est remplaçable). Je n'ai pas trouvé de modèle alimenté par une cellule solaire pour éviter l'utilisation de batteries. La batterie n'est utilisée que lors de l'effacement de l'écran, il n'y a pas besoin d'électricité pour lire ou écrire mes notes. L'ardoise est assez légère, ça ne change pas trop par rapport au cahier que j'utilisais précédemment.

L'écriture sur une dalle à cristaux liquide demande un peu d'entraînement. Le stylet glisse très (trop?) bien et la dalle est très sensible à la pression, ce qui fait que j'ai tendance à faire des traits assez épais. Il est possible d'écrire plus fin en faisant attention à très peu presser le stylet. Pour l'instant j'écris encore un peu plus gros que sur papier, mais j'ai déjà fait pas mal de progrès au bout d'une semaine d'utilisation.

Il n'est pas possible d'effacer une partie de l'ardoise. Ce n'est pas forcément gênant (je n'utilise pas de méthode d'effacement sur papier non plus), sauf au moment où l'ardoise est pleine avec une partie des informations obsolètes. Il faut alors recopier temporairement les informations utiles ailleurs, effacer l'ardoise, puis réécrire les choses qui doivent rester dessus. Je verrai comment je m'adapte à ça.

Il n'y a aucune connexion avec un ordinateur: pas d'USB ni de Wifi. Ce n'est pas un gadget informatique. Il existe des modèles d'ardoises où la dalle est doublée d'une dalle tactile résistive pour enregistrer les informations. Cela rend l'appareil beaucoup plus compliqué et pas mal plus cher (j'ai payé 30€ pour mon ardoise mais il est possible d'en trouver pour moins cher). Il existe également des applications Android pour prendre en photo l'ardoise et stocker les infos avant de l'effacer (n'importe quel scanner fera ça très bien, en fait).

Il faut s'habituer à l'écriture en vert sur fond noir, mais ce "mode sombre" est populaire sur pas mal d'applications et de site web, alors, pourquoi pas sur une ardoise aussi?

Je n'ai pas calculé l'empreinte écologique de cette ardoise par rapport au papier. Ce n'est probablement pas un très bon plan.

L'interrupteur de verrouillage empêche l'effacement mais pas l'écriture. Ce qui peut poser problème si on souhaite transporter la tablette dans un sac ou une sacoche, elle risque de se retrouver avec des marques si quelque chose appuie dessus et cela pourrait rendre le texte déjà noté illisible.

  • # Découverte

    Posté par  . Évalué à 10. Dernière modification le 29/11/22 à 12:24.

    Solution intéressante en effet, je ne connaissais pas du tout.
    A ton avis pour un usage scolaire es-ce intéressant ? Je pense aux classes de primaire qui demande un ardoise (veleda ou pas).
    Solidité du produit ?

    • [^] # Re: Découverte

      Posté par  (site web personnel, Mastodon) . Évalué à 7.

      Il y a en effet le problème de la solidité, je pense qu'il vaut mieux regarder les ardoises plus petites (il en existe beaucoup qui font 8 ou 10 pouces de diagonale) et qui sont prévues pour les enfants (avec une coque un peu plus épaisse).

      L'autre risque c'est de perdre le stylet, sur certaines ardoises il est attaché par un fil. Cela dit, c'est simplement un stylet en plastique et il devrait être remplaçable (par exemple avec un stylet prévu pour les consoles Nintendo DS?)

      Enfin il y a le risque de rayures voire déchirure de l'écran. Si l'ardoise doit être rangée dans un sac à dos il faut peut-être prévoir un étui de protection.

      Dans l'ensemble je pense que l'ardoise "veleda" effaçable sort gagnante du point de vue solidité.

  • # Ardoise magique

    Posté par  (site web personnel) . Évalué à 8.

    Je me demande s'il n'existe pas un truc plus low-tech qui répondrait au même besoin: l'ardoise magique. C'est un jouet pour enfants, mais la fonctionnalité a l'air d'être la même, non ?

    • [^] # Re: Ardoise magique

      Posté par  . Évalué à 9. Dernière modification le 29/11/22 à 12:54.

      Va falloir pas mal d'entrainement pour prendre des notes rapidement à mon avis =D

      Le bon lien

      • [^] # Re: Ardoise magique

        Posté par  (site web personnel) . Évalué à 3. Dernière modification le 29/11/22 à 17:54.

        Non rien.

      • [^] # Re: Ardoise magique

        Posté par  (site web personnel, Mastodon) . Évalué à 4.

        Moment nostalgique… Merci pour le lien ; ça correspond à l'objet auquel je pensais sans pouvoir me souvenir de l'appellation, en lisant le cahier de doléances du journal. Tout de l'ardoise classique ou du mini paper-board, sans les inconvénients de la craie et des feutres.

        “It is seldom that liberty of any kind is lost all at once.” ― David Hume

    • [^] # Re: Ardoise magique

      Posté par  (site web personnel, Mastodon) . Évalué à 5.

      Je ne connaissais pas celles-ci avec une encre magnétique, c'est un peu l'équivalent "e-paper" (les écrans de liseuses) de ce que l'ardoise électronique est au LCD?

      Il semblerait qu'il existe des versions adaptées pour la plongée sous-marine (ou les autres types d'ardoises ne conviennent pas vraiment).

      Il existe aussi une autre version qui utilise un papier calque par-dessus un fond noir. Le stylet colle le calque au fond et cela rend le calque transparent à cet endroit. Un exemple ici

      J'avais une ardoise de ce type il y a longtemps, avec par-dessus une couche de film plastique, et un réglet glissé entre les couches de papier et le fond pour pouvoir facilement effacer (sans trop de risque de déchirer le papier). Je n'ai pas vraiment trouvé d'infos sur le type de papier utilisé dans ce cas (la marque "Magic Slate" ou "Paper Saver" a l'air associée à ces produits mais ne me conduit pas à beaucoup plus d'informations).

      Il est possible qu'il y aie confusion avec la version magnétique aussi. La version magnétique se reconnaît au motif en "nid d'abeille" sur l'écran qui oblige le pigment à rester en place. Elle a donc des pixels même si j'ai l'impression qu'on peut déplacer l'encre plus finement que les cellules (en l'entassant dans un coin de la cellule, je suppose).

      Dans les deux cas, je ne sais pas ce que ça donne au niveau du confort d'écriture et de la précision. Et s'il existe des versions qui ne sont pas conçues pour les enfants (avec un blindage en plastique résistant à tout) ou pour la plongée sous-marine (avec pas mal de protection aussi qui n'est pas très utile dans mon cas). Si quelqu'un peut nous faire un retour sur le sujet, ça peut être intéressant :)

      • [^] # Re: Ardoise magique

        Posté par  (site web personnel, Mastodon) . Évalué à 2.

        J'avais une ardoise de ce type il y a longtemps, avec par-dessus une couche de film plastique, et un réglet glissé entre les couches de papier et le fond pour pouvoir facilement effacer (sans trop de risque de déchirer le papier).

        Je crois que t'as loupé un message… :)
        Par contre, me semble qu'il y avait aussi des fabricants autres que les marques mentionnées.

        “It is seldom that liberty of any kind is lost all at once.” ― David Hume

        • [^] # Re: Ardoise magique

          Posté par  (site web personnel, Mastodon) . Évalué à 5.

          Non justement ce n'est pas tout à fait la même chose.

          L'"ardoise magique" présentée sur wikipedia a une structure en "nid d'abeille" contenant un fluide et des particules magnétiques. On écrit dessus avec un stylo équipé d'un aimant.

          Celle dont je parle n'a pas de fluide, juste deux couches de papier et de film plastique (voir le lien que j'ai mis, il y a dedans une vidéo de démonstration).

      • [^] # Re: Ardoise magique

        Posté par  . Évalué à 3.

        Y'en a plein chez moi (ma copine vend des jouets). Je n'ai jamais pensé à m'en servir. Faut essayer. Si tu en vends une…

  • # Moment nostalgie…

    Posté par  (site web personnel) . Évalué à 9.

    Il faut s'habituer à l'écriture en vert sur fond noir

    Ça rappellera des souvenirs aux plus anciens d'entre nous ; certains ont probablement utilisé des moniteurs monochromes vert (mention spéciale à l'Amstrad CPC 464 monochrome), ou ambre…

    Cyberdépendance, cyberharcèlement, pédocriminalité… : Zelbinium, pour que les smartphones soient la solution, pas le problème !

  • # Visio temps réel

    Posté par  . Évalué à 4.

    Je cherche depuis longtemps de quoi partager en temps réel des notes manuscrites pendant une visio-conférence. En pratique, j'aimerais que mes interlocuteurs puissent suivre mes formules mathématiques au fur et à mesure que je les écris.
    Si cette tablette pouvait exporter son contenu, ce serait idéal. Le seul moyen mentionné est la numérisation via photo, mais dans ce cas autant se contenter de papier.

    À part ça, il y a la solution de filmer son papier ou son tableau; mais c'est assez embêtant à mettre en place, et il faut soit renoncer à être filmé, soit avoir une seconde caméra…
    J'avais également regardé du côté des applis android de dessin, que j'utiliserais en parallèle de scrcpy… Ce serait pas trop mal mais il faudrait une tablette avec un écran résistif, ou un stylet pour le dessin, parce que les stylets pour capacitif avec leur bout rond, ce n'est vraiment pas précis.

    • [^] # Re: Visio temps réel

      Posté par  (site web personnel, Mastodon) . Évalué à 6.

      Le plus simple c'est une "document camera" comme celles présentées ici par exemple: https://www.digitalcameraworld.com/buying-guides/best-document-camera

      Sinon l'ardoise peut se combiner avec un stylo numériseur comme ici par exemple: https://myboogieboard.com/pages/blackboard-smart dans ce cas la caméra est intégrée au stylo (il y a d'autres fabricants qui propose ça, y compris sur des stylos prévus pour écrire sur du papier).

      • [^] # Re: Visio temps réel

        Posté par  . Évalué à 1.

        Je connaissais pas du tout le concept de caméra pour documents, merci beaucoup. Je pense que ce serait une excellente solution, je vais investiguer sur le sujet.
        Pas très compatible avec le télétravail (compliqué de se trimballer le dispositif avec soi), mais il y a peut-être des astuces pour reproduire ça bien avec un téléphone.

    • [^] # Re: Visio temps réel

      Posté par  . Évalué à 4.

      Je me demande si quelque chose comme une Remarkable pourrait convenir.
      Note que je n'ai aucun retour personnel n'en n'ayant pas, mais j'ai déjà eu plusieurs échos de personnes qui en sont très contentes pour leur usage (lecture/prise de notes).

      Par contre c'est pas vraiment dans le même budget…

      • [^] # Re: Visio temps réel

        Posté par  (site web personnel, Mastodon) . Évalué à 2.

        Amazon vient aussi de lancer un Kindle avec stylet mais là aussi, c'est pas le même budget et pas la même utilisation.

      • [^] # Re: Visio temps réel

        Posté par  (site web personnel) . Évalué à 5.

        C'est bête : cette tablette tourne sous Linux, mais elle n'est annoncée compatible avec aucune distribution GNU/Linux.

        « IRAFURORBREVISESTANIMUMREGEQUINISIPARETIMPERAT » — Odes — Horace

        • [^] # Re: Visio temps réel

          Posté par  . Évalué à 2.

          c'est quoi être compatible avec une distribution GNU/Linux ?

      • [^] # Re: Visio temps réel

        Posté par  (site web personnel) . Évalué à 2.

        Pour ma part j'utilise la remarkable avec l'application officielle et wine. Il y a du lag mais ça marche bien et on a le confort du papier. C'est cher et il faut un abonnement il me semble (gratuit pour moi en tant que early adopter)

      • [^] # Re: Visio temps réel

        Posté par  . Évalué à 4. Dernière modification le 29/11/22 à 17:19.

        Je ne connaissais pas le produit et j'avoue le trouver franchement intéressant.

        Il a l'air de bien répondre au stylet, d'être précis et surtout permet l'export des notes sur téléphone/PC et c'est vraiment ces deux fonctionnalités dont j'aurai besoin.

        Mais outre le prix élevé de l'engin (349€) il faut également compter l'abonnement de 2,99€ mensuels pour exporter ses notes…

        Bref, engin proprio un peu trop fermé, c'est dommage parce qu'il a l'air d'avoir de vraies qualités à côté.

        La majeure partie des morts l'était déjà de son vivant et le jour venu, ils n'ont pas senti la différence.

    • [^] # Re: Visio temps réel

      Posté par  (site web personnel) . Évalué à 1.

      Regarde du côté de ce que propose iskn : https://www.iskn.co/fr je n'ai jamais essayé, mais j'ai souvent failli craquer. Je ne prends pas assez de notes.

      Ils font une présentation pour un usage éducatif : https://www.iskn.co/fr/repaper/tablet-for-teachers qui semble correspondre à ce dont tu parles.

      Et puis c'est français :)

      • [^] # Re: Visio temps réel

        Posté par  . Évalué à 2.

        Le site n'indique pas de support Linux malheureusement :( (plus exactement il n'y a que windows 10 et MacOS de cité)

    • [^] # Re: Visio temps réel

      Posté par  . Évalué à 7.

      Une tablette wacom de base (30€ sur le coin), parfaitement compatible nux

      10min pour s'habituer à écrire dessus, 30min pour être à l'aise, un peu de temps de conf pour les boutons.

      Couplée à xournal++ en partage d'écran (import de pdf/images, export en pdf, une interface assez efficace).

      J'ai fait ça pendant le confinement pour mes cours (physique/chimie) et c'est le top (pas les cours en visio, mais cette solution pour partager un document écrit en visio).

  • # Pourquoi pas une ardoise sur fond noir? 🤭️

    Posté par  (site web personnel) . Évalué à 9.

    Cette phase m’a fait sourire :

    Il faut s'habituer à l'écriture en vert sur fond noir, mais ce "mode sombre" est populaire sur pas mal d'applications et de site web, alors, pourquoi pas sur une ardoise aussi?

    …étant donné que le mot « ardoise » (la tablette à écrire) vient de l’ardoise (la roche) qui est noire…

    Ardoise

    Comme M. Jourdain faisait de la prose sans le savoir, j’ai donc fait de la vidéo inversée sans le savoir, et mes profs de même avec leurs « tableaux noirs » (en fait plutôt verts).

    Bon sinon je ne connaissais pas ce genre de produit, à la lecture du journal je me suis immédiatement demandé s’il existait des ardoises de ce type avec cellule photovoltaïque pour ne dépendre d’aucune pile, il existe bien des calculatrices à cellule photovoltaïque depuis peut-être 20 ans ou plus… Mais tu dis que tu n’en a pas trouvé… c’est dommage car ça serait un argument de vente supplémentaire !

    Et sinon la question inattendue : Est-ce suffisamment lisible pour faire de l’autostop ? 🤪️

    ce commentaire est sous licence cc by 4 et précédentes

    • [^] # Re: Pourquoi pas une ardoise sur fond noir? 🤭️

      Posté par  (site web personnel, Mastodon) . Évalué à 4.

      Bon sinon je ne connaissais pas ce genre de produit, à la lecture du journal je me suis immédiatement demandé s’il existait des ardoises de ce type avec cellule photovoltaïque pour ne dépendre d’aucune pile, il existe bien des calculatrices à cellule photovoltaïque depuis peut-être 20 ans ou plus… Mais tu dis que tu n’en a pas trouvé… c’est dommage car ça serait un argument de vente supplémentaire !

      En cherchant ça j'ai découvert que la plupart des calculatrices avec cellule photovoltaïque modernes ont remplacé la cellule en question par un bout de plastique brillant qui ne sert à rien du tout.

      Et je n'ai pas trouvé non plus de mesures sur les cellules en question (tension et intensité produites) ni d'infos sur ce qui serait nécessaire pour l'effacement de l'ardoise (les brevets ne révèlent pas tous les détails), et je n'ai pas trouvé de datasheet pour les dalles à cristaux liquides ni personne qui vendrait une dalle sans toute l'électronique et le plastique autour.

      Donc je ne sais pas si ça pourrait fonctionner et avec quelles contraintes (genre seulement en été quand il fait beau entre 13 et 14h). Ou la taille de cellule qu'il faudrait.

      Il y a deux candidats qui pourraient peut-être marcher:

      une calculatrice associée à une ardoise, mais est-ce que c'est une vrai cellule? (et il y a quand même une batterie)

      une ardoise avec un "grand" panneau solaire au dos et une batterie au lithium uilisable comme "power bank" pour recharger un téléphone par exemple. Le kickstarter n'a pas trouvé son public. Et puis avec une grosse batterie comme ça, c'est finalement pas mieux que la pile bouton dans les ardoises existantes.

    • [^] # Re: Pourquoi pas une ardoise sur fond noir? 🤭️

      Posté par  (site web personnel, Mastodon) . Évalué à 3. Dernière modification le 30/11/22 à 19:13.

      et mes profs de même avec leurs « tableaux noirs » (en fait plutôt verts).

      Ah… toi aussi ? :D
      Et puis en apprenant l'anglais, j'ai vu que là où la langue française focalise sur une couleur, d'autres me parlaient de la craie qui allait avec le tableau… chalkboard (puis ce fut la référence à la matière avec l'arrivé des paperboards ce n'est pas simple de nommer les choses)

      Est-ce suffisamment lisible pour faire de l’autostop ? 🤪️

      Ça va bien pomper les cellules photovoltaïques et être peu efficace les jours pas beaux

      “It is seldom that liberty of any kind is lost all at once.” ― David Hume

      • [^] # Re: Pourquoi pas une ardoise sur fond noir? 🤭️

        Posté par  . Évalué à 3.

        Ça va bien pomper les cellules photovoltaïques et être peu efficace les jours pas beaux

        L'appareil consomme juste de l'énergie pour effacer, donc tant que tu ne change pas trop de destination, ça ne devrait pas poser de problème.

        « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

  • # T'as pensé au crayon à papier ?

    Posté par  . Évalué à 5.

    Avec une gomme…?

    • [^] # Re: T'as pensé au crayon à papier ?

      Posté par  (site web personnel, Mastodon) . Évalué à 5.

      Il semblerait que oui :

      Je n'ai pas calculé l'empreinte écologique de cette ardoise par rapport au papier. Ce n'est probablement pas un très bon plan.

    • [^] # Re: T'as pensé au crayon à papier ?

      Posté par  (site web personnel) . Évalué à 3.

      Ça peut paraître idiot, mais je n'ai pas compris pourquoi le recours au papier avait été écarté. Trop simple ^ ?

      • [^] # Re: T'as pensé au crayon à papier ?

        Posté par  (site web personnel, Mastodon) . Évalué à 6.

        Je prend pas mal de notes que je ne conserve pas, ça fait beaucoup de papier qui traîne sur bon bureau et j'ai tendance à me dire "c'est bon c'est noté" et puis à passer des heures à chercher sur quel coin de page j'ai bien pu noter le truc. Et je mélange des choses à conserver et d'autres "jetables" sur le même cahier, ce qui fait que c'est compliqué de retrouver des infos dedans.

        Je n'exclus pas de continuer à utiliser du papier, mais pour des notes à plus long terme et mieux organisées. On va voir, ça fait pas assez longtemps que j'ai l'ardoise pour voir si ça marche.

        • [^] # Re: T'as pensé au crayon à papier ?

          Posté par  . Évalué à 2.

          Faut réussir à mieux gérer ses bouts de trucs notés numériquement que les coins de papiers sur son bureau … ou que la recherche soit plus efficace. Il y a de l’ocr pour faire des recherches par mot clé ?

          • [^] # Re: T'as pensé au crayon à papier ?

            Posté par  . Évalué à 3.

            C'est écrit dans le journal, rien n'est numérisé, ce n'est pas une tablette graphique, c'est une bête ardoise.

            « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

            • [^] # Re: T'as pensé au crayon à papier ?

              Posté par  (site web personnel, Mastodon) . Évalué à 5.

              J'avoue que, si je te remercie pour le journal, je ne vois toujours pas l'intérêt de la chose tant qu'on ne peut pas récupérer directement ce que l'on fait avec ni qu'on peut le sauvegarder directement.

              Pour moi, une vraie ardoise cela revient strictement au même, mais en plus avec une durée de vie active plus longue et une empreinte carbone faible.

              Je reconnais que je prends assez peu de notes manuscrites, toujours dans des carnets et cahier (et j'ai du mal à me relire). Sinon, j'utilise LibreOffice. Pour les dessins que je pourrais faire sur papier, scan et peaufinage dans Inkscape. Voire, brouillon dans Inkscape, dessin sur papier et rebelote scan.

              « Tak ne veut pas quʼon pense à lui, il veut quʼon pense », Terry Pratchett, Déraillé.

              • [^] # Re: T'as pensé au crayon à papier ?

                Posté par  (site web personnel) . Évalué à 3.

                Oui, le papier est toujours un peu source de fouillis (j'en ai plein mon bureau présentement), mais je trouve que c'est tout de même le mieux. Je passe mon temps à trier et jeter, mais je ne pense pas que ça soit si catastrophique que ça. Pour le tout-venant (choses à faire au jour le jour, notes temporaires de travail, pense-bête), je trouve que le papier est le plus simple. Si c'est important, je recopie dans un cahier ou sur mon PC. Et si j'hésite, je jette.

                Pour certaines choses que je veux garder pour m'y référer plus tard ou partager, j'utilise Emacs et org-mode - mais il ne faut pas oublier que le support ne fait pas l'organisation. Mes fichiers Org ne sont pas beaucoup mieux organisés que mes bouts de papier. Le problème, c'est moi, pas ce avec quoi j'écris.

                • [^] # Re: T'as pensé au crayon à papier ?

                  Posté par  (site web personnel, Mastodon) . Évalué à 3.

                  Pour certaines choses que je veux garder pour m'y référer plus tard ou partager, j'utilise Emacs et org-mode - mais il ne faut pas oublier que le support ne fait pas l'organisation. Mes fichiers Org ne sont pas beaucoup mieux organisés que mes bouts de papier. Le problème, c'est moi, pas ce avec quoi j'écris.

                  C'est le problème fondamental, en effet pas le support mais ! Quand tu crées un fichier et que tu le ranges proprement dans ton ordinateur, chaque fois que tu l'ouvres et tu le fermes, il se range au même endroit. Ça le fait plutôt pas du tout pour le papier. Et aussi, tu peux utiliser un utilitaire de recherche de fichier pour le trouver. Avec le papier, c'est moins pratique.

                  « Tak ne veut pas quʼon pense à lui, il veut quʼon pense », Terry Pratchett, Déraillé.

                  • [^] # Re: T'as pensé au crayon à papier ?

                    Posté par  (site web personnel) . Évalué à 3.

                    Oui, sauf :
                    - quand je crée un nouveau fichier car j'ai oublié que j'en avais déjà un qui était consacré à la tâche en question
                    - que j'ai des informations en doublon, d'autres obsolètes, parfois plusieurs branches issues de la même idée dans des fichiers différents
                    - ou des choses que j'ai notées dans mon agenda CalDAV (ou pire, celui de quelqu'un d'autre) plutôt que dans mon fichier Org
                    - quand ma recherche par grep ne me permet pas de trouver la bonne information parce que je n'ai pas tapé les bons termes (ou pas dans la bonne langue, parce que je prends un malin plaisir à bêtement mélanger les langues)
                    - quand je modifie un fichier de sauvegarde plutôt que le fichier actuel par erreur
                    - quand la synchronisation avec Syncthing ne fonctionne pas sans que je l'aie vu et que je me retrouve avec des conflits et modifie le mauvais fichier
                    - quand j'ai oublié que j'ai réorganisé mes fichiers et recrée un nouveau fichier à l'ancien emplacement par mégarde
                    - quand j'ai oublié que j'avais déjà pris note de la chose en question dans un courriel que je m'étais envoyé parce que je n'avais accès à rien d'autre au moment où je l'ai fait
                    - que j'ai oublié de modifier ma configuration Emacs après avoir renommé un fichier et que mon org-capture m'envoie une note dans l'ancien fichier
                    - que j'ai pris une note dans un document pro au lieu de perso par erreur, ou plus généralement, que je me suis trompé de fichier, puis ai re-noté une version plus récente de l'idée dans un deuxième fichier, que je retrouve l'information située au mauvais endroit bien plus tard, et que je ne sais plus laquelle est la bonne

                    Et cætera.

                    Je maintiens que le support ne me rend pas moins bordélique. J'en avais parlé, un jour, avec Bastien Guery, le mainteneur d'org-mode, au cours d'une discussion sur la mise au point d'un système d'organisation personnel. Il m'a rappelé qu'org-mode n'allait pas faire les choses que je ne veux pas faire à ma place - de la même façon, si je suis bordélique, il ne va pas tout ranger à ma place non plus :)

                    • [^] # Re: T'as pensé au crayon à papier ?

                      Posté par  (site web personnel, Mastodon) . Évalué à 4.

                      Là, y'a pas de miracle à obtenir de la technique en effet :) Le papier pourrait même être plus efficace car plus visuellement immédiat.

                      « Tak ne veut pas quʼon pense à lui, il veut quʼon pense », Terry Pratchett, Déraillé.

                    • [^] # Re: T'as pensé au crayon à papier ?

                      Posté par  (site web personnel) . Évalué à 5.

                      J'utilise logseq depuis quelques jours, il allie un système de journal quotidien avec des pages statiques et permet des références dans tous les sens, c'est un outil opensource que je trouve super puissant

                      • [^] # Re: T'as pensé au crayon à papier ?

                        Posté par  (site web personnel) . Évalué à 2.

                        J'ai essayé Logseq plusieurs fois, mais n'y ai rien compris. C'est une logiciel qui a l'air super, mais je crois que je n'ai pas vraiment saisi le principe. Es-tu par hasard aussi un utilisateur d'Emacs/org-mode ?

                        • [^] # Re: T'as pensé au crayon à papier ?

                          Posté par  (site web personnel) . Évalué à 3. Dernière modification le 02/12/22 à 22:24.

                          C'est une logiciel qui a l'air super, mais je crois que je n'ai pas vraiment saisi le principe.

                          Je recherchais depuis un moment un outil qui me permette de "jeter" mes notes sans avoir à les classer, mais juste à faire l'effort d'indiquer des relations entre elles.
                          Du coup, avec logseq, la page principale est le journal quotidien dans lequel on ajoute des notes, mais on peut également créer des pages pour tout et n'importe quoi.
                          Pour indiquer une relation, on écrit [[<ref>]] quelque part dans le texte et c'est tout.

                          Le principe n'est au fond pas sorcier du tout : pages en markdown et des relations entre ces pages pour faciliter la recherche d'informations.

                          Es-tu par hasard aussi un utilisateur d'Emacs/org-mode ?

                          Emacs oui, org-mode pas tellement, en tout cas, plus maintenant que j'ai logseq.
                          Mais je sais qu'avec org-mode, on peut aller tellement loin, mais en ce moment, j'ai la tête d'ailleurs qu'aller customiser mon emacs.

                      • [^] # Re: T'as pensé au crayon à papier ?

                        Posté par  (site web personnel) . Évalué à 3.

                        Oh merci ! Je cherchais depuis longtemps une application à la Zim à faire tourner sur mon PC au travail. C’est en test depuis ce matin, la prise en main s’est faite tout de suite.

              • [^] # Re: T'as pensé au crayon à papier ?

                Posté par  (site web personnel, Mastodon) . Évalué à 3.

                Je trouve aussi que cette technologie est dans une situation bizarre qui explique peut-être son manque de succès.

                À la fois c'est un truc qui a besoin d'électricité pour fonctionner et qu'on peut donc considérer "high tech". À la fois, ça fonctionne sur un principe physique simple, sans informatique et avec presque pas d'électronique, ce qui fait que, bon, c'est juste une ardoise en fait.

                De nos jours ou le moindre gadget a 4Go de RAM et un processeur à 2GHz, on a plus l'habitude de ça. Et on a tendance à ce que tout ce qui utilise de l'électricité puisse être connecté à un ordinateur. On passe peut-être à côté de plein d'idées intéressantes dans cet entre-deux?

        • [^] # Le papier c'est la vie

          Posté par  (site web personnel) . Évalué à 4.

          Je prends aussi beaucoup de notes et je fonctionne beaucoup en checklists. Avant j'utilisais des feuilles de brouillon et j'avais des tonnes de boules de papier froissé dans la poubelle, autour de la poubelle, et sur mon bureau. En plus d'une pile de feuilles volantes avec des vieilles notes au cas où on sait jamais.

          Depuis quelques années je suis passé à un combo cahier + stylo ; une technologie éprouvée. J'y trouve beaucoup d'avantages :

          • Il n'y a plus de boules de papier froissé autour de moi.
          • Ça m'aide à me focaliser. Quand une page est pleine, je fais le bilan des cases non-cochées et soit je m'y atèle, soit je recopie ce qui est encore pertinent sur la suivante. Ainsi tous les trucs qui seraient bien mais là je n'ai pas trop le temps et puis de toute façon il faudrait faire ceci avant disparaissent naturellement.
          • Ça fonctionne partout, tout le temps.
          • Je ne l'ai pas sur moi quand je sors du cadre du travail.
          • C'est pas cher.
          • J'imagine que c'est plus écologique.
          • De temps en temps je le feuillette pour alimenter la satisfaction du travail accompli.
          • [^] # Re: Le papier c'est la vie

            Posté par  (site web personnel, Mastodon) . Évalué à 3.

            On reconnait la team bujo (bullet journal) :-)

            Pour la partie écologique, les feuilles de cahier et les crayons nécessitent d'abattre des arbres… Si tu utilises plutôt un stylo y a le plastique et l'encre, ainsi de suite.
            Mais il faut relativiser par rapport à un ensemble, et je pense que ça peut être un moindre mal.

            “It is seldom that liberty of any kind is lost all at once.” ― David Hume

            • [^] # Re: Le papier c'est la vie

              Posté par  (site web personnel, Mastodon) . Évalué à 7.

              Les arbres ça repousse.
              Le papier met moins de temps à disparaître que le plastique et c'est encore plus rapide dans l'eau.
              Il est plus facile à recycler où à réemployer (et plus recyclé, dans les faits que le plastique).
              Sa fabrication contribue sans doute moins au réchauffement climatique).

              Quand on écrit, on utilise plus de papier que de stylo ou de de crayon (lesquels sont en grande partie constitués de bois ou de papier). On peut aussi utiliser des stylos qui ont un corps en bois ou en papier (d'arbres qui repoussent).

              « Tak ne veut pas quʼon pense à lui, il veut quʼon pense », Terry Pratchett, Déraillé.

              • [^] # Re: Le papier c'est la vie

                Posté par  (site web personnel, Mastodon) . Évalué à 2.

                Oui, c'est pour cela que je concluais que c'est un moindre mal. À noter que le recyclage du papier est récent et que sans cela, jusqu'à il n'y a pas longtemps, on déforestait pas mal pour pouvoir avoir du papier et du meuble.

                “It is seldom that liberty of any kind is lost all at once.” ― David Hume

                • [^] # Re: Le papier c'est la vie

                  Posté par  (site web personnel) . Évalué à 8.

                  Oui, c'est pour cela que je concluais que c'est un moindre mal. À noter que le recyclage du papier est récent et que sans cela, jusqu'à il n'y a pas longtemps, on déforestait pas mal pour pouvoir avoir du papier et du meuble.

                  En Europe, en particulier en France, cela a quand même quelques décennies dans les pattes. ;)
                  C'est relativement facile et économique de recycler le papier.

                  La déforestation a rarement été pour le papier et les meubles. L'Europe a déforesté massivement pour construire des bateaux et avoir du bois énergie avant les bateaux en acier et le charbon (puis d'autres sources d'énergie) pour chauffer.

                  La déforestation dans le reste du monde c'est essentiellement pour avoir de la surface agricole (pour nourrir notamment le bétail avec du soja ou faire pousser des espèces spéciales comme les palmiers), le bois est brûlé directement dans la forêt.

                  Il ne faut pas gaspiller le papier pour autant, mais il vaut mieux utiliser un peu de papier que d'acheter un appareil électronique dédié.

                  • [^] # Re: Le papier c'est la vie

                    Posté par  (site web personnel, Mastodon) . Évalué à 2.

                    Oui, meubles, mobiles, et surtout énergie (la plus grande part.)

                    Concernant les surfaces agricoles dans le reste du monde, c'est plutôt contemporain non ? Les exemples que tu donnes s'inscrivent assez bien dans la globalisation et l'exploitation croissante (depuis quelque part dans le XIXe siècle) des ressources…

                    Il ne faut pas gaspiller le papier pour autant, mais il vaut mieux utiliser un peu de papier que d'acheter un appareil électronique dédié.

                    Dans le cas présent s'entend.
                    Dans un autre contexte, j'ai fini par opter pour la(s) liseuse(s) face à la difficulté croissante de la gestion de ma bibliothèque (ça prend de la place, fait son poids, et il faut des conditions de conservation pour que l'investissement papier reste pérenne.) Dans le même esprit, j'avais fini par prendre un Palm après avoir boudé pendant longtemps les PDA (mais un jour de pluie qui a rendu mon carnet d'adresses/numéros illisible ma fait dare-dare passer à cet appareil électronique.)
                    Pour l'instant j'ai encore des carnets de notes papier et j'aime bien écrire bien que je le fasse aussi mal que les toubibs.

                    “It is seldom that liberty of any kind is lost all at once.” ― David Hume

                    • [^] # Re: Le papier c'est la vie

                      Posté par  (site web personnel) . Évalué à 3.

                      Concernant les surfaces agricoles dans le reste du monde, c'est plutôt contemporain non ?

                      Cela dépend de ce que tu appelles contemporain, mais par exemple c'est ce qui cause la déforestation en Indonésie et au Brésil depuis au moins 20-30 ans (voire plus).

                      Dans un autre contexte, j'ai fini par opter pour la(s) liseuse(s) face à la difficulté croissante de la gestion de ma bibliothèque (ça prend de la place, fait son poids, et il faut des conditions de conservation pour que l'investissement papier reste pérenne.) Dans le même esprit, j'avais fini par prendre un Palm après avoir boudé pendant longtemps les PDA (mais un jour de pluie qui a rendu mon carnet d'adresses/numéros illisible ma fait dare-dare passer à cet appareil électronique.)
                      Pour l'instant j'ai encore des carnets de notes papier et j'aime bien écrire bien que je le fasse aussi mal que les toubibs.

                      Non mais il ne faut pas culpabiliser non plus pour une liseuse si tu en as l'usage. Après tout si tu as besoin de 20 m2 de logement en plus à chauffer et à construire pour ta bibliothèque, ça n'est pas terrible non plus pour l'environnement.

                      Le tout c'est de dire que d'abattre des arbres n'est pas un mal en soi. L'écologie ce n'est pas remplacer du papier par des machines. Le tout n'est pas d'en abattre trop, et si tu fais attention et que tu tries tes déchets, ce n'est pas en utilisant un peu plus de papier que tu vas contribuer à détruire une forêt, en fait il vaut mieux manger un peu moins de viande et écrire plus sur papier que l'inverse si tu veux sauver des arbres. ;)

                      • [^] # Re: Le papier c'est la vie

                        Posté par  (site web personnel, Mastodon) . Évalué à 2.

                        Yep, je voyais la contemporanéité dans ces eaux là (mais ça trahit juste mon vieil âge)

                        Suis flexi (c'est le nom poli qu'on donne aux mangeurs de viande occasionnels/mondains —et comme mes sorties ne sont pas nombreuses et que mes proches m'ont coché la case végé alors ma conso de viande se compte dans l'année.) Bien d'accord que le but n'est pas de remplacer le papier par de l'électronique (plus difficile à recycler et nécessitant de l'énergie etc.)

                        “It is seldom that liberty of any kind is lost all at once.” ― David Hume

                        • [^] # Re: Le papier c'est la vie

                          Posté par  (site web personnel) . Évalué à 10.

                          L’idée que le papier déforeste et ne serait pas écolo est vraiment un truc qui me parait irrationnel. Il n’y a aucune raison que la culture d’arbre servant à produire le papier ne soit pas une agriculture comme une autre ou ne le devienne. Qui plus est le fait de semer volontairement un arbre contribue à piéger le carbone, et si on coupe un arbre quand sa croissance ralentis pour le semer encore on optimise la machine à piéger le carbone. Et le papier se décompose naturellement très bien.

                          Cette association papier & déforestation ressemble à une mentalité de chasseur-cueilleur, avec l’idée qu’on ne serait pas acteur de la pousse du végétal et qu’on ne serait réduit qu’à cueillir ce qui a la chance de pousser tout seul. Pourtant personne ne se plaint que la moisson du blé rase les champs de blés, ni que la consommation de laitue rase les champs de laitues.

                          Il y a quelques années alors que je travaillais pour un média d’information et je me souviens que la rédaction a reçu une plaquette de communication d’un organisation écologique, dans l’enveloppe il y avait une clé USB et un carton, sur le carton il était écrit que par souci d’écologie et de préservation du papier cette année leur plaquette était en PDF sur la clé USB. 🤦‍♀️️🤦‍♀️️🤦‍♀️️🤦‍♀️️🤦‍♀️️🤦‍♀️️🤦‍♀️️🤦‍♀️️🤦‍♀️️🤦‍♀️️

                          C’est aussi absurde que certains discours vegan qui a force de vouloir retirer de la vie de l’homme tout ce qui pourrait impliquer un processus vivant de développement ne laissent que les options du plastique, des hydrocarbures et du béton, et la bouffe tricatel (ouééé, mais le miel il est produit par les abeilles, saymal) .

                          Ça fait presque dix milliers d’années qu’on a développé des alternatives à l’économie du chasseur-cueilleur et de la culture sur brulis. Que la déforestation et la culture sur brulis soient toujours pratiquées dans certaines parties du globe signifie seulement qu’il reste encore à mettre en œuvre les méthodes durables, pas que l’on doive renoncer à tout matériau produit par le vivant au profit du plastique.

                          Heureusement on commence à voir un changement dans ces mentalités, où l’on remplace de plus en plus les emballages en plastique par du papier et certains produits jetables (comme les couverts jetables) en plastique par du bois, parce que quand la production de bois est une agriculture, il y a difficilement plus écolo que le papier et le bois pour faire du jetable.

                          Et puisqu’on approche de Noël, mention spéciale à une mairie qui avait remplacé il y a peu le traditionnel arbre végétal par un succédané industriel de verre et d’acier pour satisfaire la conscience morale de ne pas utiliser « d’arbre mort ». La culture d’arbre de noël est pourtant déjà une agriculture comme une autre, on sème et on moissonne les arbres de noël comme on le fait pour le blé, on utilise simplement des méthodes, des cycles de production et des machines adaptées à chaque espèce.

                          champ d’arbre

                          Élevage d’arbre de Noël — Source

                          Ho non, moissonner ce champ c’est de la déforestation, préférons le métal, l’acier, le plastique, le lithium et les semi-conducteurs !
                          Le vivant, saymal !

                          ce commentaire est sous licence cc by 4 et précédentes

                          • [^] # Re: Le papier c'est la vie

                            Posté par  (site web personnel, Mastodon) . Évalué à 8.

                            Le problème écologique du papier ne vient pas (que) de l'abattage d'arbres, mais aussi du blanchiment qui nécessite des produits chimiques.

                            Sauf à condition d'utiliser du papier pas blanchi, et idéalement recyclé.

                            • [^] # Re: Le papier c'est la vie

                              Posté par  (site web personnel) . Évalué à 4.

                              Je ne serai pas surpris que le blanchiment du textile soit tout aussi problématique. Le blanc optique est naturellement assez rare… Par exemple la laine « blanche » n’est pas blanche, d’où le fait que les habits traditionnels blancs soient plutôt blanc cassés (comme le blanc dominicain).

                              ce commentaire est sous licence cc by 4 et précédentes

                              • [^] # Re: Le papier c'est la vie

                                Posté par  . Évalué à 4.

                                Le papier non blanchi (en fait sans l’ajout d’agent azurant¹, le papier serait gris), se trouve dans la papeterie d’art : on utilise du coton (chez Canson par exemple). Ça paraît légèrement cassé comparé à un papier azuré mais c’est juste faussé parce qu’on a pris l’habitude du “blanc brillant” et en réalité on arrive tout de même à du vrai blanc (le coton de base est blanc de chez blanc…), de manière naturelle (mais il est cassé sur beaucoup de papiers, en fonction de l’effet recherché).

                                Un papier industriel non azuré, ça donne du papier journal, du papier de livre de poche : ça vieillit extrêmement mal, car ça jaunit même protégé des UV, c’est irréversible et ça “contamine” par diffusion tout papier qui entre en contact durablement (c’est la fibre de bois qui provoque ça). Sur du papier longue conservation (exigence de la papeterie d’art encore…), on va aussi procéder à des ajouts chimiques, pas pour blanchir mais pour retarder et ralentir le jaunissement avec le temps.

                                Quant à l’industrie textile… elle est connue pour être extrêmement polluante entre autres à cause des teintures. On y ajoute aussi des azurants optiques, les lessives pour blanc en contiennent, et l’écru n’a pas franchement la côte…

                                À côté de ça la culture du coton ça reste aussi une agriculture très consommatrice d’eau. Un arbre coupé et remplacé, en Europe, faut arrêter de dire que c’est un problème…

                                ¹ Et selon wikipedia c’est peu/pas polluant.

                                Mort aux cons !

                          • [^] # Re: Le papier c'est la vie

                            Posté par  (site web personnel, Mastodon) . Évalué à 2. Dernière modification le 02/12/22 à 10:33.

                            Perso quand j'emploie le mot déforestation je ne vise pas les productions issues du bois mais bien le principe de consommer du bois en mode politique de la terre brûlée. Quand il y a gestion avec objectif de conserver une certaine surface boisée à un certain stade de maturité, on ne peut pas parler de déforestation hein. Certains pays ont énormément de productions en bois mais la majorité du bois utilisé est d'importation, donc on est forcément très loin de la déforestation sur le plan national.

                            “It is seldom that liberty of any kind is lost all at once.” ― David Hume

                          • [^] # Re: Le papier c'est la vie

                            Posté par  . Évalué à 6.

                            Il n’y a aucune raison que la culture d’arbre servant à produire le papier ne soit pas une agriculture comme une autre ou ne le devienne.

                            C'est bien là le problème. Si tu remplaces une forêt "naturelle" par une monoculture d'eucalyptus, c'est probablement pire que de la remplacer par un champ de blé ou de luzerne. Ce n'est pas du tout la même biodiversité. Dans un cas ce serait de la déforestation est pas dans l'autre ? La question reste ouverte.
                            C'est effectivement de l'agriculture et l'agriculture ça peut être écologiquement assez vertueux ou complètement désastreux. Ça dépend comment c'est fait.

                            • [^] # Re: Le papier c'est la vie

                              Posté par  (site web personnel) . Évalué à 4.

                              C’est sûr que ça amène des problématiques diverses avec des solutions meilleures ou pires que d’autres, tout comme le remembrement et la destruction des haies ont un tas d’effet négatifs sur l’écosystème y compris la rétention de l’eau. J’ai choisi cette photo parce qu’elle est explicite sur l’aspect « culture » mais d’un autre côté c’est aussi un exemple parfait de « grande parcelle » et de « monoculture » avec tous les défauts qui vont avec ça.

                              Remplacer une forêt par une monoculture d’eucalyptus me semble bien être une forme de déforestation, mais c’est pas comme si on abattait de la forêt à chaque fois qu’on a besoin d’un eucalyptus. Il y a eu un moment où la France était presque entièrement recouverte de forêt, donc les champs où l’on cultive le blé sont sur les places d’anciennes forêts, mais personne ne dit que manger du blé c’est abattre un arbre. On grignote bien la forêt pour faire un champ de blé ou d’eucalyptus la première fois, mais on ne grignote plus la forêt à chaque fois qu’on replante du blé ou de l’eucalyptus dans ce même champ.

                              Malheureusement en France les incendies de ces dernières années ont probablement été la plus grande cause de déforestation… 😥️

                              ce commentaire est sous licence cc by 4 et précédentes

                          • [^] # Re: Le papier c'est la vie

                            Posté par  . Évalué à 4.

                            C’est aussi absurde que certains discours vegan qui a force de vouloir retirer de la vie de l’homme tout ce qui pourrait impliquer un processus vivant de développement ne laissent que les options du plastique, des hydrocarbures et du béton, et la bouffe tricatel (ouééé, mais le miel il est produit par les abeilles, saymal) .

                            Je ne suis pas vegan mais le discours vegan repose sur une morale. Or la morale, c'est un truc qui évolue et ce qui nous semble mauvais du point de la morale aujourd'hui pouvait ne pas l'être du tout dans le passé.

                            Du coup, ton argumentation, c'est un peu comme si tu disais "C’est aussi absurde que certains discours anti-esclavagistes qui a force de vouloir retirer de la vie de l’homme tout ce qui pourrait impliquer une exploitation de nègres ne laissent que les options du plastique, des hydrocarbures et du béton, et la bouffe tricatel".

                            Bref, ce que je veux dire c'est que tu peux ne pas souscrire à la morale végane et la trouver absurde (tout on trouvait absurdes les idées anti-esclavagistes il y a quelques siècles en arrière) mais si tu penses que l'esclavage saymal alors il est logique - et non absurde - de n'accepter aucune exception quels que soient les bénéfices qu'on pourrait en tirer.

            • [^] # Re: Le papier c'est la vie

              Posté par  (site web personnel) . Évalué à 5.

              On reconnait la team bujo (bullet journal) :-)

              Déformation professionnelle :) À force de

              • découper des tâches en sous-tâches ;
              • dérouler tous les scénarios d'une exécution ;
              • décrire chaque étape d'un procédé pour qu'une machine puisse l'exécuter.

              J'en viens à :

              • souffrir en faisant de longues phrases ;
              • peiner à lier les phrases pour en faire un raisonnement logique ;
              • abuser des point-virgules comme un gros snob pédant ;
              • passer cinq minutes à me demander si mon interlocuteur va interpréter « je recopie ce qui est encore pertinent sur la suivante » comme « je regarde ce qui est pertinent sur la page pleine puis je recopie cela sur la page vierge » ou comme « je regarde ce qui est pertinent sur la page suivante (vierge) puis je recopie cela ». Le deuxième cas n'ayant aucun sens, le lecteur risque de buguer.

              C'est pas facile pour tout le monde :)

  • # Commentaire supprimé

    Posté par  . Évalué à -1. Dernière modification le 01/12/22 à 08:01.

    Ce commentaire a été supprimé par l’équipe de modération.

  • # Accessoire utile

    Posté par  . Évalué à 4.

    J'ai pris la même ardoise que toi pour les notes de la maison (courses, trucs à faire, dessin rapide). Afin d'éviter que ça ne prenne trop de place sur une table je voulais avoir un support.

    On a trouvé notre bonheur chez Ikea : https://www.ikea.com/fr/fr/p/grimar-support-pour-tablette-bambou-30292083/ … c'est vraiment parfait, la tablette tient bien dessus (permettant même d'écrire en la laissant sur le support) et c'est facilement rangeable puisque pliable.

    Seul inconvénient : le prix, c'est la moitié du prix de l'ardoise Xiaomi :)

  • # Solution low-cost : RocketBook

    Posté par  . Évalué à 4. Dernière modification le 30/11/22 à 23:06.

    Moi aussi je cherchais une solution pour simplifier ma prise de note.
    Je prends généralement des notes sur papiers avec des gribouillis a cote pendant les meetings…
    et généralement ben la page sert seulement une fois et part a la poubelle après qq jours…

    Ma copine m'a offert un Rocketbook - https://getrocketbook.com/ - pour un nowel et personnellement je trouve ca super simple, ca marche avec des stylos que l'on trouve n'importe ou, le concept est d'avoir des pages plus ou moins plastiques et de pouvoir les effaces avec un tissu imbibé d'eau…

    • [^] # Re: Solution low-cost : RocketBook

      Posté par  (Mastodon) . Évalué à 4. Dernière modification le 01/12/22 à 09:49.

      J'aime beaucoup le concept, tu peux nous en dire plus ? Notamment est-ce que avec le temps il commence à apparaître crasseux avec des effacements pas tout à fait parfaits ? Aussi tu parles de stylos qu'on trouve à peu près partout, c'est quoi ? Des feutres type "Velleda" ?

      EDIT : question subsidiaire c'est un peu waterploof ? je pense aux éclaboussures pas à l'immersion.

      En théorie, la théorie et la pratique c'est pareil. En pratique c'est pas vrai.

  • # Bon ben…

    Posté par  . Évalué à 1. Dernière modification le 04/12/22 à 09:00.

    Suite au journal je m’en suis offert une.

    Deux critiques :
    1. Ça écrit gros avec le stylet de base. Il faudrait plus fin, mais dans un matériau qui convient, pas trop dur pour ne pas rayer la surface, mais assez pour être durable…
    2. Le contraste est plutôt faible ; faut bien éclairer.

    Sinon, c’est très pratique, c’est propre et on n’en fout pas partout contrairement aux tableaux classiques, y’a pas de consommables (feutres qui sèchent, poussières de craie).

    Pour la prise de note ça me paraît assez limité. Par contre ça m’intéressait pour faire des maths et j’avoue que dans cette utilisation c’est assez génial. J’ai pris la Boogie Board, c’est plus cher mais j’ai l’effacement partiel qui me semblait indispensable pour mon usage.

    PS : les gauchers peuvent tenir la tablette à l’envers (boutons en bas) :) et ça c’est cool !

    Mort aux cons !

    • [^] # Re: Bon ben…

      Posté par  (site web personnel, Mastodon) . Évalué à 3.

      Pour écrire fin j'ai l'impression que ce qui joue c'est principalement la pression sur le stylet, plus que l'épaisseur de la pointe. La dalle est sensible et il faut très peu appuyer. En tout cas sur la mienne j'arrive à faire des traits assez fins comme ça. Mais c'est plus facile à dire qu'à faire, surtout pour l'écriture

      • [^] # Re: Bon ben…

        Posté par  . Évalué à 1. Dernière modification le 04/12/22 à 13:07.

        Disons que si on n’a pas de problème avec les stylos plumes tels que vendus en supermarché ça ira (souvent des largeurs moyennes).

        Mais on trouve beaucoup plus fin (gaucher, tout ça…)

        Mort aux cons !

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à celles et ceux qui les ont postés. Nous n’en sommes pas responsables.