Ubuntu Edge, premier smartphone Canonical : convergent, haut de gamme, financement participatif

27
24
juil.
2013
Mobile

Canonical vient de révéler ce qui se cachait derrière les teasers publiés depuis des semaines sur le site. En résumé, il sagit d’un smartphone très haut de gamme, le « Ubuntu Edge », qui fait l’objet d’une campagne de financement participatif (crowdfunding) sur la plate‐forme Indiegogo.

NdM : merci à patrick_g pour son journal.

Les éléments différenciants

Superphone

Les caractéristiques techniques sont alléchantes puisqu’on relève, sur le blog de Jono Bacon, les détails suivants :

  • écran 4,5 pouces avec glace en saphir ;
  • résolution de 1280 × 720 pixels ;
  • 4 Gio de mémoire vive ;
  • 128 Gio de stockage Flash ;
  • appareil photo 8 Mpx à l’arrière et 2 Mpx à l’avant ;
  • 4G-LTE ;
  • batterie à anode de silicium.

Convergence

Ce qui est encore plus intéressant, c’est que ce smartphone est qualifié de « fully converged Ubuntu devic ». Cela signifie que vous pouvez le brancher sur un moniteur et il vous offrira une interface Ubuntu classique, comme si c’était un bureau traditionnel. Plus besoin d’unité centrale fixe, tout est sous la main et on le branche où l’on veut.

desktop

Financement participatif

L’objectif est gigantesque, puisqu’il s’élève à 32 millions de dollars.

 Après le marketing, les questions qui fâchent

Matériel

Il est évident que les processeurs ARM d’un smartphone ne sont pas au niveau de ce qu’offre un processeur Intel ou AMD pour ordinateur de bureau. L’annonce de l’Ubuntu Edge indique seulement qu’il contiendra « the fastest multi‐core CPU », ce qui n’est pas d’une précision renversante. [NdM : on n’en est qu’au stade de projet.] Quel sera l’écart par rapport à un ordinateur classique ? Est‐ce que les performances seront « suffisantes » ?

Logiciel

Une autre inconnue est la pile logicielle Ubuntu du Edge. Il est annoncé que l’appareil sera pleinement compatible Android, afin de profiter de la gigantesque logithèque déjà existante. En gros, cela revient à faire tourner un Android et à lancer l’interface Ubuntu par dessus, comme si c’était une application root.

Par la suite (mais pas au lancement, apparemment), on pourra ne lancer que la pile logicielle Ubuntu, sans faire appel à Android. Les mises à jour sont garanties sur au moins trois ans.

Financement participatif record

Une autre question concerne la campagne Indiegogo. Pourquoi lancer une telle campagne, surtout avec un objectif à atteindre aussi énorme (32 millions de dollars !) ? Est‐ce que Canonical n’a pas assez d’argent pour produire seule le Edge ? Est‐ce pour rassembler et fidéliser les aficionados ?

On peut noter que les premiers souscripteurs (ceux qui feront leur promesse de don le 23 juillet) auront un Edge à 600 $, alors que les donateurs plus tardifs devront payer 810 $.

Avis personnel

TL;DR : ça ne marchera jamais !

Avec la concurrence démente entre iOS et Android, il n’y a que très peu de place sur le marché des smartphones. Il me semble que Mozilla a bien joué son coup en visant un segment de marché plus bas et en optant pour des applications tout en HTML 5. Ce sont des facteurs qui peuvent jouer pour parvenir à se construire une niche commerciale.

En revanche, le Ubuntu Edge ne me semble pas apporter quoi que ce soit lui permettant de se différencier vraiment. Jouer la haute technologie, c’est déjà la stratégie d’Apple ou de Samsung.

Je ne sais pas quel sera le résultat de la campagne Indiegogo (3 419 861 $ au moment où j’écris), mais la cible paraît difficile à atteindre. D’ailleurs, la FAQ évoque ce point et annonce que si les 32 millions ne sont pas atteints, il n’y aura pas de Edge et Canonical se contentera de passer des accords avec des fabricants pour déployer Ubuntu sur des smartphones déjà disponibles.

  • # Niche

    Posté par . Évalué à 4. Dernière modification le 24/07/13 à 15:45.

    Il me semble que Mozilla a bien joué en coup en visant un segment de marché plus bas et en optant pour des applications tout en HTML5.

    Mozilla a probablement bien joué en visant le segment bas cout, mais cela ne veut pas dire qu'il n'y ait pas de place. Il peut exister une niche de marché haut de gamme pour ceux qui veulent quelque chose de différent (comme Apple faisait avant de devenir « mainstream »). Le genre de personne qui a comme critère linux ou les logiciels libres est généralement intéressé par la qualité et la durabilité même si cela coute plus cher☆, contrairement au client grand public classique pour qui l'appel de la nouveauté, le renouvellement fréquent et un faible cout / subvention opérateur sont les critères plus pertinents. Or en ce moment les modèles pour linuxiens sont décevants, que ce soient des téléphones anciens (N900, FreeRunner) ou des tablettes sous-dimensionnées (Vivaldi).

    Bon ensuite je ne suis pas du tout leur genre de clients (j'ai un ordinateur de bureau classique et j'utilise mon téléphone uniquement pour téléphoner) mais je pense qu'ils peuvent trouver un marché auprès d'ingénieurs.

    ☆ j'ai lu ça dans une étude, je ne sais plus où exactement.

    • [^] # Re: Niche

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      La niche que tu évoques est trop petite.

      • [^] # Re: Niche

        Posté par . Évalué à 4.

        Si tu as des sources, ca serait pas mal :-) Une estimation de cette niche donne environ 100.000 unites par an… de quoi faire vivre un Ubuntu phone ou deux !

      • [^] # Re: Niche

        Posté par . Évalué à 2.

        La marge sera plus grande.

    • [^] # Re: Niche

      Posté par . Évalué à 3.

      A priori, les analystes (cf. par exemple le blog communities dominates brands) semblent voir la place pour un "troisième" écosystème, à côté de iOS et Android. Microsoft (et donc Skype) seraient rejetés par les opérateurs, à la recherche d'une solution qui leur évite de voir leur valeur ajoutée confisquée par Apple, voire par Google, et de se démarquer des concurrents.

      Le pari de FirefoxOS, Ubuntu Touch ou encore Jolla, c'est de prendre cette place. C'est un pari, mais le jeu en vaut la chandelle !

      • [^] # Re: Niche

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        Bah, il y as bien un troisiéme acteur qui justement renouvelle son parc avec un nouveau systéme.

        Bonjour.
        C'est un marché qui semble quand même bien convoité. BlackBerry, un des grand acteur originel du monde des «Smartphones» sort justement en ce moment des série de téléphonnes sur un nouvel OS maison (non libre) qui vise lui aussi ce secteur «Smarthone ni Android, ni Apple». Même si on reste sur une plateforme plutôt «standardisé», sans modification opérateur multiple.

        Mais de vous a moi, voudriez vous véritablement revenir a des téléphonnes avec de fortes modification (verouillage) fait par les opérateurs ?

        Je conçois que ce soit voulu par les opérateu de téléphonnie, mais pour les utilisateur ?

  • # autosatsfaction récursive...

    Posté par . Évalué à 10.

    Postée par : patrick_g

    NdM : merci à patrick_g pour son journal.

    autosatisfaction recursive

    :D

    • [^] # Re: autosatsfaction récursive...

      Posté par . Évalué à 5.

      Modéré par Xavier Claude.

      Il n'y a donc aucune autocongratulation …

      • [^] # Re: autosatsfaction récursive...

        Posté par (page perso) . Évalué à 9.

        Il n'y a donc aucune autocongratulation …

        Tu dois être drôle aux fêtes, toi…

        • [^] # Re: autosatsfaction récursive...

          Posté par . Évalué à 3.

          Tu dois être drôle aux fêtes, toi…

          Quel rapport avec l'erreur que j'avais mise en évidence ?

          • [^] # Re: autosatsfaction récursive...

            Posté par . Évalué à 1.

            C'était une blague, j'ai remarqué cela, ça m'a fait sourire et penser à cette geekscotte, alors j'ai eu envie de le partager avec des gens qui "sont drôles aux fêtes"

            Après, c'est sûr que si on rentre dans le détail, Lois Lane, elle devrait être coupée en quatre morceaux et non pas en trois, car la partie des jambes créée en fait deux morceaux distincs (un par jambe) et pas un !

            • [^] # Re: autosatsfaction récursive...

              Posté par (page perso) . Évalué à 5.

              j'ai remarqué cela, ça m'a fait sourire

              En même temps c'est le cas à chaque fois qu'un journal est promu en dépêche.
              L'auteur reste le même et le code de Linuxfr ajoute automatiquement le NdM : merci à xxx pour son journal.

              • [^] # Re: autosatsfaction récursive...

                Posté par . Évalué à 2.

                Marrant que je n'y ai jamais fait gaffe.
                Faut dire qu'en général je me concentre plus (à tord ou à raison) sur le contenu des dépêches/journaux que sur l'enrobage.

                Ou alors, c'est juste qu'il n'y a que cette fois ou ça m'a fait penser à la geekscotte en question…

          • [^] # Re: autosatsfaction récursive...

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            Quel rapport avec l'erreur que j'avais mise en évidence ?

            Tu traînes pas souvent sur 9gag, toi, vrai ?

  • # Achat d'une fiche technique

    Posté par (page perso) . Évalué à 5.

    Comme le rappel l'article de M. Bezies, les spécifications techniques de l’appareil peuvent changer…

    Specifications are subject to change.
    Ce que l’on peut traduire par :
    Les spécifications sont sujettes à changement.

    Et un peu plus bas, section « Risk and Challenges » :
    Finally, the very nature of this concept device means the exact component list is fluid until we enter production to ensure we’re picking the best available part at the time. If we are forced to change a major feature or component, we’ll come up with something just as innovative to replace it. If you’ve backed us, you’ll be kept right up to date.
    Ce que l’on peut traduire par :
    Enfin, la nature même de ce dispositif conceptuel signifie la liste exacte des composants est changeante jusqu’à ce que nous entrons dans la production pour nous assurer de choisir la meilleure technologie disponible à l’époque. Si nous sommes obligés de changer une caractéristique majeure ou un composant, nous utiliserons quelque chose de tout aussi innovant pour le remplacer. Si vous nous avez financé, vous serez tenu au courant.

  • # Un raté pour Apple ?

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    Pour ma part, je suis très surpris qu'un tel matériel soit une idée d'un outsider comme Canonical. C'est une bonne chose en tout cas de voir que Canonical a de la suite dans les idées à propos de leur très critiqué desktop Unity. Leur stratégie est désormais justifiées et illustrée avec quelque chose de concret. Et pendant ce temps là, au lieu de faire des innovations intéressantes, tous les autres fabricants sont concentrés sur des montres inutiles…

    Je suis par contre très déçu par Apple: je me serai attendu à voir dans leur gamme, vu les tarifs pratiqués. C'est bien la preuve que l'absence de Steve Job pèse désormais sur leurs capacités de créativité. D'ailleurs, je connais plusieurs personnes qui m'ont dit que si c'était Apple qui avait ce projet, ils auraient déjà posés 800 €.

    Pour parler rapidement d'autres entreprises qui se sont loupé:

    Nokia: j'ai eu dans les mains un prototype du N700 en 2006. C'était super génial, à l'époque. Quand on a demandé au Product Manager si on pouvait téléphoner avec, il nous a dis que non, c'était pas prévu. Quelques temps après, Apple a sorti l'iPhone. Et il a du se mordre les doigts sévèrement…

    Sony, inventeur du baladeur, a complètement raté l'arrivée de l'iPod.

    Et les exemples sont nombreux, et pas que dans l'IT.

    Comme quoi, on dirait que l'innovation ne vient jamais des entreprises avec un succès établi…

    • [^] # Re: Un raté pour Apple ?

      Posté par . Évalué à 3.

      Et pendant ce temps là, au lieu de faire des innovations intéressantes, tous les autres fabricants sont concentrés sur des montres inutiles…

      Pas tout à fait d'accord. Ils sont concentrés sur le tryptique Phablette/montre/casque bluetooth. C'est Sony qui a tiré le premier.

      En tant que consommateur cet ensemble me paraît tout à fait cohérent. Je possède smartphone+tablette+casque bluetooth déjà.

      Et puis question innovation les Google Glass c'est du lourd quand même…

      • [^] # Re: Un raté pour Apple ?

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        Un raté pour Apple ?

        Il me semble que l'objectif d'Apple c'est de vendre le plus possible d'appareils, donc 1 ordinateur de bureau + un téléphone portable (et combo si l'utilisateur rajoute un ordinateur portable, et qu'il renouvelle le tout tous les 3 ans)

        « I approve of any development that makes it more difficult for governments and criminals to monopolize the use of force. » Eric Raymond

    • [^] # Re: Un raté pour Apple ?

      Posté par . Évalué à 5.

      Pour ma part, je suis très surpris qu'un tel matériel soit une idée d'un outsider comme Canonical.

      Il est rare que l'innovation et le changement proviennent de celui qui tiens le marcher et de ses competiteurs directs ! L'histoire est pleine d'exemple ou un outsider a retourner un marche (Exemple proche: Apple et Nokia). Si tu as jamais travailler dans une grosse societe, ce n'est pas forcement evident a saisir, mais meme si ils en ont probablement eu l'idee et fait des prototypes… Le departement compta va leur expliquer qu'ils vendent des telephones et des PC pour deux fois le prix. Ca impactera leur marge, donc il faut mieux garder ca au chaud et ressortir ca quand la concurrence commencera a etre important (Ubuntu est vu comme un nain sans importance pour l'instant).

      Pour Google, la difficulte, c'est que leur techno necessite une integration entre ChromeOS et Android qui n'ont pas les meme bases techniques. C'est probablement jouable, mais ils auront besoin d'un hard haut de gamme pendant encore quelques annees. Hors l'objectif de google est d'atteindre les masses, donc pour l'instant deux produits separes les arranges.

      Je te laisse faire le tour des tenors du marche et de trouver les raisons interne pour un tel blocage…

  • # Même analyse que l'auteur de l'article

    Posté par . Évalué à -2.

    1- L'appel aux dons est démesuré.
    2- Le tarif du smartphone est démesuré

    Je ne comprends pas la stratégie de Canonical. Il n'y a aucune logique dans cette approche du marché.

    Le coup du téléphone qui se transforme en PC Motorola le fait depuis bien longtemps sur ses Droid. Et même sur l'Atrix avant. Pour 450 $…

    Son cerveau serait pas resté dans l'espace à Shuttleworth ?

    • [^] # Re: Même analyse que l'auteur de l'article

      Posté par (page perso) . Évalué à 8.

      Pas du tout d'accord. L'appel aux dons est à la mesure de la production à assurer. On parle d'un smartphone haut-de-gamme à produire en volume, il y a des frais certains.

      Il y a une logique dans la stratégie : aller "libérer" les smartphones là où nous laissons pour seul solution opensource Android.

      Dire qu'il n'y a pas d'intérêt à faire ça, c'est comme dire qu'installer Linux sur un ordinateur grand public est inutile vue que OS X et Windows font 98% de PDM. On peut avoir le choix, on peut avoir plus de choix que deux grands groupes.

      Maintenant, l'innovation d'Ubuntu, c'est de miser sur la fusion entre Desktop et smartphone. Sa solution est carrément plus pertinente que celle de Microsoft. En effet, avec les LL sous Linux (qui supporte ARM depuis ptet plusieurs dizaines d'années), il suffit grosso modo d'une recompil quand Windows, basé sur du proprio doit faire migrer l'ensemble de l'écosystème applicatif. Microsoft essuie d'ailleurs quelques plâtres à cause de ce point.

      A une époque où les webapps fleurissent et le grand public a tendance à troquer son ordi pour une tablette, il est tout à fait pertinent de retrouver une solution permettant de jongler entre un écran 20 pouces et un smartphone 4,5" en disposant de manière transparente du même FS et d'applis connues comme FF ou VLC.

      Perso, Ubuntu Edge, j'y crois. Il ne combattra ptet pas face à Android et iOS mais il aura sa place. Le produit me parait plus attractif que FirefoxOS pour lequel je reste dubitatif.

      • [^] # Re: Même analyse que l'auteur de l'article

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        Je pense que FirefoxOS arrivera à trouver sa place parce qu'il vise aussi les téléphones haut de gamme et qu'il est facile de faire des applications pour FirefoxOS à l'heure où tout le monde fait du web.

        Canonical prend plus de risques pour Ubuntu Touch, et j'en viens presque à avoir envie que ça coule.

        Pourquoi? Parce qu'Ubuntu devient tellement différent du reste des distributions (Upstart, Mir, Unity, SDK d'Ubuntu Touch, patchs à tout va) et qu'en plus Canonical n'est pas connu pour sa capacité à contribuer, que j'ai du mal à voir en quoi ça aiderais le reste de l'écosystème du libre.

        Cependant l'interface a juste l'air super pratique, le fait de pouvoir développer en Qt (miam) ou en HTML5 est très attractif pour les développeurs. J'ai regardé la vidéo en entier et ça m'a vraiment donné envie de tester le système. Pour moi, Ubuntu Touch a toutes les clés en main pour réussir, j'espère qu'il ne vont pas tout faire foirer.

        Que ça réussisse ou non, je pense que FirefoxOS, Ubuntu Touch et Tizen sont indispensables pour rebooster un peu la concurrence, parce qu'Android et iOS ça va bien. Et je pense que les bénéfices à long terme seront très appréciés, même si 1 ou 2 des précédents ne perçent pas et coulent.

        Écrit en Bépo selon l’orthographe de 1990

        • [^] # Re: Même analyse que l'auteur de l'article

          Posté par (page perso) . Évalué à 5.

          qu'en plus Canonical n'est pas connu pour sa capacité à contribuer, que j'ai du mal à
          voir en quoi ça aiderais le reste de l'écosystème du libre.

          J'espère que tu souhaites la même chose à des projets comme Haiku?

          Si Canonical a envie de s'éloigner du reste de l'écosystème du libre, ce n'est que leur problème, ils leur faudra juste assurer par la suite…

          Mais bon, faut pas pousser, globalement, ils en sont quand même très très proche…

          • [^] # Re: Même analyse que l'auteur de l'article

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            J'espère que tu souhaites la même chose à des projets comme Haiku?

            Je vois mal le rapport entre Ubuntu qui réinvente la roue mais carré (Mir) ou qui reste avec des composants maisons afin de mieux se couper des autres distributions (systemd) avec Haiku.

            Si Canonical a envie de s'éloigner du reste de l'écosystème du libre, ce n'est que leur problème, ils leur faudra juste assurer par la suite…

            Oui, et c’est dommage… Disons que Mir c’est un peu le truc qui gâche tout, le reste j’ai rien à dire.

            Mais bon, faut pas pousser, globalement, ils en sont quand même très très proche…

            Certes, mais ça va pas tellement l’aider…

            Avant d’avoir Android, j’ai essayé d’imaginé ce que ça pourrait être parce que c’était «basé sur Linux». Je pensais que ça serait très configurable (et peut-être même bidouillable facilement). Aujourd’hui je vois un truc qui n’a absolument rien à voir avec le bureau, une brique avec toutes les merdes opérateurs, un truc toxique pour nos libertés et notre vie privée.

            Je pense que je suis en droit de trouver ça dommage que l’arrivée d’Ubuntu sur les téléphones ne soit pas d’une grande aide aux reste des distributions. Mon rêve ça serait de pouvoir installer la distribution GNU/Linux que je souhaite avec l’interface que je souhaite (FirefoxOS, Unity Touch, et pourquoi pas, soyons fou, Android). ^^

            Écrit en Bépo selon l’orthographe de 1990

            • [^] # Re: Même analyse que l'auteur de l'article

              Posté par . Évalué à 3.

              ou qui reste avec des composants maisons afin de mieux se couper des autres distributions (systemd)

              Ah ben oui c'est tellement simple de passer à systemd quand on a un truc déjà en place (dette technologique, tout ça). :]
              Et les autres distribs qui ne passent pas à systemd mais qui ne sont pas faites par Canonical bizarrement elles ne te posent aucun problème.

              "Quand certains râlent contre systemd, d'autres s'attaquent aux vrais problèmes." (merci Sinma !)

              • [^] # Re: Même analyse que l'auteur de l'article

                Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                systemd fait plus que Upstart, et en mieux (c’est pour ça que toutes les distributions qui utilisaient Upstart sont passées à systemd). Les autres distributions genre Slackware et Debian, c’est soit pour des raisons techniques soit parce que ça ne correspond pas à ce qu’ils veulent.

                Faut arrêter la mauvaise foi, je crache pas sur Ubuntu mais faut admettre que garder Upstart à l’heure actuelle, c’est stupide et ils ont largement les moyens de passer à systemd (que des bénéfices à long terme).

                Écrit en Bépo selon l’orthographe de 1990

                • [^] # Re: Même analyse que l'auteur de l'article

                  Posté par (page perso) . Évalué à 5.

                  D'ailleurs Debian réfléchit à passer à systemd par défaut pour sa version Linux pour une prochaine version.

                  « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

                • [^] # Re: Même analyse que l'auteur de l'article

                  Posté par . Évalué à 2.

                  Les autres distributions genre Slackware et Debian, c’est soit pour des raisons techniques soit parce que ça ne correspond pas à ce qu’ils veulent.

                  Et ce n'est pas le cas pour Ubuntu ? Pourquoi ? T'as une source ?

                  "Quand certains râlent contre systemd, d'autres s'attaquent aux vrais problèmes." (merci Sinma !)

                  • [^] # Re: Même analyse que l'auteur de l'article

                    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                    Ce n'est pas une raison technique parce que la seule raison technique qui n'a jamais été invoquée, c'est "ce n'est pas portable sur notre noyau FreeBSD", et ce n'est pas comme Slackware qui veut garder un vielle init puisqu'ils développe un nouvel init pas compatible avec l'existant (ou autant compatible que systemd).

                    « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

                    • [^] # Re: Même analyse que l'auteur de l'article

                      Posté par . Évalué à 6.

                      Ce n'est pas une raison technique parce que la seule raison technique qui n'a jamais été invoquée, c'est "ce n'est pas portable sur notre noyau FreeBSD"

                      C'est pas si simple que ça systemd est entrain de devenir un troll monstrueux chez Debian et ça discutaille sévère pour savoir s'il veux mieux :

                      Ça va troller sévère à la deb conf.

                      Tous les contenus que j'écris ici sont sous licence CC0 (j'abandonne autant que possible mes droits d'auteur sur mes écrits)

        • [^] # Re: Même analyse que l'auteur de l'article

          Posté par (page perso) . Évalué à 7.

          Canonical n'est pas connu pour sa capacité à contribuer

          Ce n'est pas parce qu'ils ne contribuent pas comme toi tu veux que ce n'est pas des contributions.
          C'est pas bientôt fini cette jalousie sur le succès d'Ubuntu qui amène à absolument vouloir minimiser les contributions de Canonical dès qu'on peut?

          • [^] # Re: Même analyse que l'auteur de l'article

            Posté par (page perso) . Évalué à 4.

            Bha ils contribuent pas au noyau, du coup c'est évident qu'il s'agit de méchants et mercantiles capitalistes qui exploitent des développeurs libristes (même pas payés !) pour supplanter Apple sur le marché du desktop.

            J'ai le droit de dire toussa, j'utilise pas j'ai pas aimé Unity.

          • [^] # Re: Même analyse que l'auteur de l'article

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            Euh déjà ils font ce qu’ils veulent, c’est juste une remarque. Il y a genre quelques mois j’aurais rien dit mais depuis Mir j’ai du mal à considérer Canonical comment participant positivement à l’écosystème de GNU/Linux.

            Par ailleurs j’ai pas dit qu’il ne contribuait pas mais on ne peut que reconnaitre qu’ils contribuent peu par rapport à Fedora par exemple qui a beaucoup beaucoup moins d’utilisateurs. Donc l’arrivée d’un Fedora Touch sur les téléphones serait sans doute plus profitable pour les autres distributions qu’Ubuntu.

            Donc en gros, avec Mir, Unity et compagnie, les amélioration se feront principalement sur des trucs Ubuntu-only, ce que je trouve dommage. Néanmoins l’arrivée d’Ubuntu Touch sur les téléphones peut permettre à d’autres distributions de faire le pas plus facilement.

            Écrit en Bépo selon l’orthographe de 1990

            • [^] # Re: Même analyse que l'auteur de l'article

              Posté par . Évalué à 7.

              Donc en gros, avec Mir, Unity et compagnie, les amélioration se feront principalement sur des trucs Ubuntu-only

              Tu oublies LigthDM, Upstart (utilise un temps par RedHat, et c'est une des inspirations de systemd), Launchpad, les améliorations des LXC (qui se sont retrouvés dans Debian), les contributions à LibreOffice, AppArmor (qui est sur Launchpad et dont Canonical est le plus gros contributeur), …

              C'est tellement plus simple de rester à la surface des choses. ;-)

              "Quand certains râlent contre systemd, d'autres s'attaquent aux vrais problèmes." (merci Sinma !)

              • [^] # Re: Même analyse que l'auteur de l'article

                Posté par (page perso) . Évalué à -4.

                Parce que tu crois que Ubuntu Touch va permettra d’améliorer LightDM, Upstart, LibreOffice, Launchpad ou AppArmor?

                L’arrivée d’Ubuntu Touch ne permettra pas tellement d’améliorer les autres distributions en général. C’est dommage.

                Ça ne m’empêchera pas de conseiller Ubuntu à ceux qui débutent sous GNU/Linux.

                Écrit en Bépo selon l’orthographe de 1990

              • [^] # Re: Même analyse que l'auteur de l'article

                Posté par (page perso) . Évalué à 5.

                Tu peux rajouter diverse contribution à Glib/Gtk… (genre le truc qui est utilisé par Gnome-shell pour déporter les menus: gmenumodel).

                Et les gens qui pensent que "parce que Mir", Canonical ne participe positivement à l’écosystème de GNU/Linux n'ont tout simplement rien compris au logiciel libre, sont les même qui râlent à chaque fork ou projet ayant les mêmes objectifs qu'un autre…

      • [^] # Re: Même analyse que l'auteur de l'article

        Posté par (page perso) . Évalué à 5.

        Franchement, que ce soit du proprio ou du libre, ça ne change rien. L'écosystème d'OS X possède beaucoup de proprio, et on ne peut pas dire que ça a gêné l'émergence de la logithèque sur iOS.

        D'ailleurs, croire qu'il suffit d'une recompilation pour passer d'un logiciel pour ordi à un logiciel pour téléphone est une grosse erreur à mon avis. Pour avoir un truc utilisable, il faut complètement repenser l'interface.

        • [^] # Re: Même analyse que l'auteur de l'article

          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

          Je pense qu'il faut séparer les sujets des logithèques desktop et celles smartphones.

          Quand je parlais de recompilation, je pensais à la recompilation d'application de bureautique x86 pour de la bureautique ARM. Pour moi, il est évident que tu ne lanceras pas LibreOffice en mode "smartphone". Microsoft a du mal à lancer les Windows RT parce que les gens ne comprennent pas pourquoi ils ne peuvent pas installer Photoshop et Call Of Duty qu'ils ont payé cher (ou piraté mais c'est un autre sujet).

          Pour l'émergence de la logithèque iOS, c'est différent. Une "apps" mobile, c'est rarement aussi complet qu'une application "pour ordinateur". Beaucoup d'applications sur les Stores mobiles ne sont, au niveau fonctionnalités, que des sites web.

          • [^] # Re: Même analyse que l'auteur de l'article

            Posté par (page perso) . Évalué à 1.

            Oui, sur le fond, c'est certainement vrai. Mais à nouveau, l'exemple d'OS X montre que ce n'est pas si gênant que ça. Ils ont bien fait leur transition PPC vers x86 sans être vraiment gênés.

            Et encore faut-il que l'ARM décolle vraiment sur le desktop pour qu'on voit une différence, pour l'instant ce n'est pas gagné que l'ARM rattrape le x86 en termes de perfs.

            • [^] # Re: Même analyse que l'auteur de l'article

              Posté par (page perso) . Évalué à 1.

              Sauf qu'ils avaient Rosetta. Si un tel dispositif est possible de PPC à x86, il est moins faisable de x86 à ARM. En effet, les processeurs x86 restent plus puissants. Et émuler PPC sur x86 est possible, émuler x86 sur ARM est une toute autre histoire.

              • [^] # Re: Même analyse que l'auteur de l'article

                Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                Rosetta, ce n'est de l'émulation pure et dure. Si je ne me trompe pas, c'est un peu plus fin que ça.
                Les bonnes applications OS X utilisent énormément le framework Cocoa (qui est quand même plutôt complet), et le code du framework était en x86. Du coup, si une application passait 90% de son temps dans le framework Cocoa, il n'y avait que 10% de PPC à émuler.

                Accessoirement, j'ai du mal à croire qu'on fasse une transition vers une nouvelle archi qui fournisse moins de performances, surtout que la consommation commence à être raisonnable pour du x86 : un test récent montre qu'un MacBook Air possède plus d'autonomie — 14h pour du surf ! — qu'un iPad, alors qu'il est beaucoup plus puissant. Au passage, pour les batteries : 7 150 mAh pour le MBA, et 11 666 mAh pour l'iPad (j'avoue, ça m'étonne un peu).

                • [^] # Re: Même analyse que l'auteur de l'article

                  Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                  Sauf que sous Windows, t'as un peu tout et n'importe quoi (même si ça tend au .NET ces dernières années). Tu ne peux pas te baser sur un framework en particulier. Je pense que le mec qui a acheté son Photoshop 5.0 en 1998 à 500 boules et qui s'en sert encore parce qu'il lui convient parfaitement sera séduit par une plateforme ARM qui lui réclame de changer de version pour le dernier toshop supportant .NET (et je passe l'histoire du changement de gestion de licence d'Adobe). La situation pour Microsoft me parait bien moins simple que pour Apple en 2006.

              • [^] # Re: Même analyse que l'auteur de l'article

                Posté par . Évalué à 3.

                Sous Linux, on aurait pu avoir ca : https://icculus.org/fatelf/.

          • [^] # Re: Même analyse que l'auteur de l'article

            Posté par . Évalué à 4.

            Je pense qu'il faut séparer les sujets des logithèques desktop et celles smartphones.

            Je ne vois pas pourquoi. Je lance LibreOffice sur mon PC pour preparer une presentation. Je decroche le telephone du doc, LibreOffice se transforme en mode lecture pour que je relise ma presentation. Puis je plus mon telephone dans un video projecteur et LibreOffice utilise alors sur le telephone devient une telecommande de la presentation affiche sur le video projecteur. Je ne vois pas de difference entre les applications desktop et smartphone ici. C'est le meme code et les meme informations qui sont affiche.

            Bien entendu, ce scenario peut etre deroule avec toutes les applications, mails, IM, IRC, … Pourquoi faut-il avoir des applications desktop et smartphone differentes ?

            • [^] # Re: Même analyse que l'auteur de l'article

              Posté par (page perso) . Évalué à 2.

              C’est un peu la façon dont fonctionne Plasma Active, mais pour l’instant c’est quand même des bases de code séparées. Dans le futur on pourra changer l’interface de la version tablette à la version PC sans relancer Plasma. Ça permettra d’utiliser une tablette Plasma Active puis de brancher un clavier et du coup de passer en mode PC.

              Donc c’est tout à fait possible, mais ça demande quand même beaucoup de boulot.

              Écrit en Bépo selon l’orthographe de 1990

      • [^] # Re: Même analyse que l'auteur de l'article

        Posté par . Évalué à 3.

        Sa solution est carrément plus pertinente que celle de Microsoft. En effet, avec les LL sous Linux (qui supporte ARM depuis ptet plusieurs dizaines d'années), il suffit grosso modo d'une recompil quand Windows, basé sur du proprio doit faire migrer l'ensemble de l'écosystème applicatif. Microsoft essuie d'ailleurs quelques plâtres à cause de ce point.

        T'as visiblement rate :
        a) la partie C# / Metro de Windows qui ne demande meme pas de recompilation
        b) le fait que l'enorme majorite des softs Android n'est PAS LL / open source
        c) Quasiment aucun des LLs existant sous Linux ne se pretent a une utilisation sur un telephone

        Ubuntu Edge va finir dans le fosse, ils n'ont absolument pas les moyens de faire face a Apple / Google / MS ou meme BlackBerry au niveau support developpeurs, support operateurs, support HW. La simple preuve est qu'ils ont besoin de faire un telephone eux meme et lever des fonds pour, ca veut dire qu'aucun vendeur HW n'est interesse par leur systeme.

        • [^] # Re: Même analyse que l'auteur de l'article

          Posté par . Évalué à 4.

          Je partage ton avis sur Ubuntu Edge.

          Firefox OS attire lui les partenaires exterieurs: plusieurs operateurs, plusieurs fabricants de smartphones, et ils s'appuient sur le web pour tout ce qui est developpement, mais surtout app stores.

          Je pense qu'ils vont reussir parce les applis web sont les plus ouvertes, les plus faciles a utiliser (installer une appli web et ridiculement simple, a comparer avec une appli native), les plus decouvrables (merci le SEO, les moteurs de recherches, etc.), et les plus proches d'une techno deja existante qui marche a fond (le web).

          Bref, ce sont ceux qui ratissent le plus large, selon tous les angles ou l'on regarde.

          • [^] # Re: Même analyse que l'auteur de l'article

            Posté par (page perso) . Évalué à 3.

            Yep. Mais limité au web.

            Après, ils vont probablement plus réussir que Ubuntu Edge mais je trouve leur solution bien moins intéressante. Les applis "site web" ne m'intéressent pas. En fait, quand je vois le site de FirefoxOS, je me dis que c'est sympa (et je testerai surement) mais tout bêtement, je ne trouve aucune raison d'y migrer.

            En gros, FirefoxOS propose "le meilleur du web dans le téléphone" quand Ubuntu Edge annonce une unification entre desktop et smartphone. J'ai un navigateur et Internet, j'ai le web. Y'a même FF sous Android. A partir de là…

            • [^] # Re: Même analyse que l'auteur de l'article

              Posté par . Évalué à 3.

              Comment ca limite au web?
              Mozilla a developpe des APIs pour permettre a une appli web d'acceder au hardware, donc ce n'est plus limite au web.

              D'ailleurs Firefox OS concurrence plus les applis natives iOS et Android que les applis desktop. Beaucoup de developpeurs preferent developper des applis hybrides avec un conteneur natif et une appli web dedands, au lieu de faire du 100% natif, car ca coute bien moins cher, mais on reste tout de meme integre aux app stores. Ces applis hybrides vont tres rapidement passer a Firefox OS.
              Ce qui limitait cette approche, c'etait la non possiblite d'acceder au hardware pour les applis web, et cette limitation est en train d'etre levee avec les API natives.

              Donc je pense plutot que Firefox OS c'est le meilleur de ton telephone via les technologies web (online ou offline).

              Ubuntu Edge annonce une unification entre desktop et smartphone
              Ca j'ai beaucoup plus de mal a y croire et l'experience passe me faire craindre le pire pour une telle approche.
              Les applications desktop ont peu d'experience en "responsive design" pour s'adapter a toutes les apareils, alors que le web fait ca depuis des annees et les developpeurs commence a y etre bien habitues.

              D'ailleurs je ne comprend pas qu'est ce qui est vise? Conserver les applis desktop et les porter sur smartphones? Je ne suis pas convaincus de l'interet pour beaucoup d'application ni meme de l'interet des developpeurs (voir le point sur le responsive design ci-dessus).
              Avoir une unification des interfaces entre PC et smartphones/tablettes? Ca me semble voue a l'echec tellement les peripheriques de saisie ou de sortie sont differents et les modes d'usages sont differents.
              Par exemple, l'interface Metro sur Windows 8 semble un echec puisque Microsoft va reintroduire le bouton demarrer.

               

              Qu'est ce qui te fais rever dans l'unification entre desktop et smartphone?

        • [^] # Re: Même analyse que l'auteur de l'article

          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

          a) N'est valable que pour des applications récentes créées pour Metro.

          b) Je comprends tout à fait l'argument. Comme dit dans un commentaire du dessus, je parlais des softs desktop. Les applis mobiles sont souvent plus simples.

          c) Ces LL, on les utilisera en mode desktop. En mode smartphone, on aura une logithèque plus "touch" (avec surement plus de proprio). Quand on branche une tablette Windows RT sur un clavier/dock, on ne peut pas utiliser Photoshop (qui n'existe pas sous ARM). Quand on branche un smartphone Ubuntu Edge, on peut se servir de The Gimp.

          Qu'aucun vendeur HW ne soit intéressé par leur système ne veut pas dire que leur système n'intéresse pas. C'est l'un des gros avantages du crowdfunding, pouvoir lancer des idées que le public veut mais sur lesquelles les entreprises ne veulent pas miser.

          • [^] # Re: Même analyse que l'auteur de l'article

            Posté par . Évalué à 1.

            a) Oui, mais il y a deja des dizaines de milliers…
            b) Ben le truc est qu'un phone sans apps mobiles, ca sert pas a grand chose…
            c) Ca oui, mais au final t'auras juste un telephone sans apps mobiles et avec des apps desktop, super…

            Pour le HW, ben faut quand meme se demander pourquoi ils ont suivi Mozilla et pas Ubuntu… Ils veulent vendre du HW, si ils ont refuse c'est qu'ils estimaient que les ventes seraient trop faibles pour en valoir la peine.

            • [^] # Re: Même analyse que l'auteur de l'article

              Posté par . Évalué à 7.

              Pour le HW, ben faut quand meme se demander pourquoi ils ont suivi Mozilla et pas Ubuntu…

              T'es sûr que c'est pas « juste » parce que Mozilla/Firefox c'est une marque connue de tous (car ils ont réussi à s'implanter aussi sur les desktops Windows et Mac OS), alors que Ubuntu pas trop ? C'est peut-être ce que tu sous-entendais, mais mal alors. :-)

              • [^] # Re: Même analyse que l'auteur de l'article

                Posté par . Évalué à -1.

                Je pense pas que les constructeurs HW s'arretent a ca. Ubuntu est assez connu dans le milieu pour se choper un rendez-vous et presenter ce qu'ils ont. Les constructeurs ne s'arretent pas a la popularite sinon ils ne feraient jamais rien avec une startup.

                Qu'on se comprenne bien, a mon avis l'OS mobile de Mozilla ne va aller nulle part non plus, mais ils ont au moins reussi a convaincre un constructeur.

                • [^] # Re: Même analyse que l'auteur de l'article

                  Posté par (page perso) . Évalué à 5.

                  Nulle part ?? un constructeur ??

                  À mon avis, tu n'es pas très informé : http://www.mozilla.org/fr/firefox/partners/ . ZTE, Alcatel, LG, Qualcomm… Et parmi la liste, il y a plein de nom que je ne connais pas, il y a probablement d'autres fabricants. Tout le reste, ce sont des opérateurs de téléphonie. Sans parler de ceux qui ne sont pas officiellement partenaires, mais qui ont fait des annonces : Sonny, Foxconn etc..

                  Bref, ça commence à faire un peu de monde, tu ne trouves pas ? [troll]peut être même plus que pour la version mobile de Windows[/troll] :-)

                  • [^] # Re: Même analyse que l'auteur de l'article

                    Posté par . Évalué à 3.

                    Le "au moins un constructeur" n'etait pas la pour dire "un" mais "plus que zero" compare a Ubuntu… Maintenant, desole mais quand je regardes la liste des partenaires, il y a un seul constructeur serieux sur la liste: ZTE. Le reste sont des operateurs, developpeurs ou autre, pas des gros constructeurs (genre HTC, LG, Samsung, Motorola, Nokia, Huawei…)

                    Ensuite pour ce qui est du succes de FirefoxOS, ben je vous souhaite le meilleur, mais desole, perso je n'y crois pas… Le boulot requis pour faire demarrer un OS mobile est enorme, perso je penses pas que Mozilla a les reins assez solides pour ca.

                    Ensuite vu qu'on est Vendredi, je te dirais que Windows Phone a des telephones chez Huwaei, Nokia, HTC et Samsung, ca fait 4 :+)

            • [^] # Re: Même analyse que l'auteur de l'article

              Posté par (page perso) . Évalué à 1.

              a) sauf que beaucoup reste sur des anciens logiciels. J'ai même un exemple extrême de mon père qui continue à se servir de Clarisworks 5.0 :S. Il peut très bien l'installer sur un Seven ou un 8 avec compatibilité 98 mais sur une machine ARM…
              b) Tout à fait d'accord. Mais elles fleurissent assez vite si le SDK est bien fait (même si il y a toujours beaucoup de boite à meuh et de page de liens). De plus, j'imagine qu'avec une plateforme entièrement libre, les dev' libristes seront d'autant plus motivés (surtout si il y a un pont entre Android et Ubuntu).
              c) Pour l'instant.

              • [^] # Re: Même analyse que l'auteur de l'article

                Posté par . Évalué à 0.

                a) Regardes iOS et l'iPad ou Android, ils n'avaient rien a la base… Ne pas avoir les anciens softs n'est pas un probleme, le probleme est d'avoir des softs --> faut reussir a attirer les developpeurs. Pour les attirer faut des utilisateurs(serpent qui se mord la queue).
                b) Tu reves, suffit de voir Windows 8, qui a un tres bon SDK et environnement de dev, une puissance marketing enorme, des ventes similaires a l'IPad voire plus(?), et il est arrive a un nombre de softs "correct" sans plus. Si tu crois qu'Ubuntu va arriver a la meme chose alors qu'il n'y a aucune base installee, aucun attrait pour les developpeurs, tu reves. Aucun developpeur important ne va ecrire de softs pour un OS sans utilisateurs.
                c) cf. b)

                • [^] # Re: Même analyse que l'auteur de l'article

                  Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                  a) sauf que iOS et Android n'ont pas à assurer la rétrocompatibilité. Ce sont des OS mobiles. Il n'y avait pas vraiment d'applications mobiles à l'époque. Pour attirer des users, il ne faut pas 100000 applications. Personne ne va installer autant d'appli sur son smartphone. Par contre, une poignée d'application clef qui correspond à 90% des usages est plus pertinent. Si Canonical fournit de base ces applications, le téléphone répondra aux besoins donc trouvera utilisateur. En plus, ils ne sont pas obligés de partir de zéro : adapter des LL desktop sur mobile ou reprendre des LL android peut être une bonne solution pour certains softs.

                  De plus, rien n'interdit à Canonical d'intégrer un équivalent à dalvik et supporter les applis Android (comme Tizen).

                  Ensuite, le téléphone est censé être multiboot Android/Ubuntu. Donc le téléphone peut avoir du succès sans que l'OS en ait.

                  b)

                  Tu reves, suffit de voir Windows 8, qui a un tres bon SDK et environnement de dev, une puissance marketing enorme, des ventes similaires a l'IPad voire plus(?),

                  Heu… sauf erreur de ma part, Microsoft vend environ 10 fois moins de Surface que Apple d'iPad. Mais ce n'est que le début. Metro est nouveau et fait encore peur. Ils vont surement gagner des PDM. Leur erreur est de proposer Windows RT comme un Windows. Sous couvert de transparence entre les interfaces, ça remet d'autant plus en évidence le contraste entre les archi matérielles à l'usage.

                  et il est arrive a un nombre de softs "correct" sans plus

                  Le nombre de soft n'a jamais été un bon critère. Si t'as 200000 lampes de poche, tu as moins de possibilités qu'une appli GPS et un agenda.

                  Si tu crois qu'Ubuntu va arriver a la meme chose alors qu'il n'y a aucune base installee, aucun attrait pour les developpeurs, tu reves. Aucun developpeur important ne va ecrire de softs pour un OS sans utilisateurs.

                  L'attrait, c'est le duo smartphone/desktop et l'OS Libre. Des développeurs libres peuvent très bien proposer une version mobile de leur appli desktop (quitte à ce qu'elle soit allégée comme une lister de fichier Oasis pour LivreOffice).
                  Ensuite, l'objectif n'est pas d'entrer dans le trio de tête des OS mobile au côté de iOS et Android. Evidemment que la tâche est ardue. Le but dans un premier temps, c'est de prouver qu'il y a de la demande et que les gens sont intéressés. Et ça part bien : environ 2 millions de dollar par jour sur Indiegogo jusqu'ici.

                  Après, j'ai jamais dit que ça allait tomber tout cuit dans le bec de Canonical. Il va y avoir du boulot. Ne serait-ce que pour assurer les premières commandes et arriver au niveau qu'ils proposent sur la page d'Indiegogo. Pour la suite, c'est encore une autre histoire.

                  • [^] # Re: Même analyse que l'auteur de l'article

                    Posté par . Évalué à 3.

                    sauf que iOS et Android n'ont pas à assurer la rétrocompatibilité. Ce sont des OS mobiles. Il n'y avait pas vraiment d'applications mobiles à l'époque. Pour attirer des users, il ne faut pas 100000 applications. Personne ne va installer autant d'appli sur son smartphone. Par contre, une poignée d'application clef qui correspond à 90% des usages est plus pertinent. Si Canonical fournit de base ces applications, le téléphone répondra aux besoins donc trouvera utilisateur. En plus, ils ne sont pas obligés de partir de zéro : adapter des LL desktop sur mobile ou reprendre des LL android peut être une bonne solution pour certains softs.

                    Tout a fait, le probleme qu'Ubuntu n'y arrivera pas. Microsoft a du mal a le faire sur Windows Phone (toujours pas Instagram ni Google Mail), faut pas croire qu'Ubuntu va y arriver. Bcp des softs essentiels sont lies a des services en ligne aujourd'hui.

                    Heu… sauf erreur de ma part, Microsoft vend environ 10 fois moins de Surface que Apple d'iPad. Mais ce n'est que le début. Metro est nouveau et fait encore peur. Ils vont surement gagner des PDM. Leur erreur est de proposer Windows RT comme un Windows. Sous couvert de transparence entre les interfaces, ça remet d'autant plus en évidence le contraste entre les archi matérielles à l'usage.

                    Grande nouvelle : Windows 8 c'est pas seulement des Surface, c'est tous les desktops Windows 8 aussi…

                    L'attrait, c'est le duo smartphone/desktop et l'OS Libre. Des développeurs libres peuvent très bien proposer une version mobile de leur appli desktop (quitte à ce qu'elle soit allégée comme une lister de fichier Oasis pour LivreOffice).

                    Personne ne s'interesse aux softs libres de Linux en mobile, en imaginant qu'ils soient portes. Ce que les gens veulent c'est Instagram, Twitter, Facebook, Google Mail, Yahoo Mail, etc…

                    Ensuite, l'objectif n'est pas d'entrer dans le trio de tête des OS mobile au côté de iOS et Android. Evidemment que la tâche est ardue. Le but dans un premier temps, c'est de prouver qu'il y a de la demande et que les gens sont intéressés. Et ça part bien : environ 2 millions de dollar par jour sur Indiegogo jusqu'ici.

                    Ben pourtant si, parce que si ils n'ont pas de masse critique, les operateurs telephoniques vont les envoyer paitre, les developpeurs qui ont deja bcp de boulot avec 3 OS vont les envoyer paitre aussi, et resultat il n'y aura pas les softs importants, et personne ne voudra du systeme (cf. BlackBerry).

                    • [^] # Re: Même analyse que l'auteur de l'article

                      Posté par . Évalué à 5.

                      Personne ne s'interesse aux softs libres de Linux en mobile, en imaginant qu'ils soient portes. Ce que les gens veulent c'est Instagram, Twitter, Facebook, Google Mail, Yahoo Mail, etc…

                      So true et tu peux ajouter les applis RATP et autres qui n'utilisent pas les standards…

          • [^] # Re: Même analyse que l'auteur de l'article

            Posté par . Évalué à 4.

            Quand on branche un smartphone Ubuntu Edge, on peut se servir de The Gimp.

            À noter qu'un Windows RT jailbreaké peut aussi exécuter The Gimp recompilé pour ARM.
            En autorisant pas ça par défaut, Microsoft a saboté sa propre plateforme.

      • [^] # Re: Même analyse que l'auteur de l'article

        Posté par (page perso) . Évalué à 5.

        J'ai quand même des doutes.

        D'une part, ça va pas t'offrir la vrai mobilité que tu espères. Des téléphones avec des sorties hdmi, y en a déjà, et je pense pas que les gens utilisent. Si jamais tu as besoin d'un clavier souris et du dock kivabien, tu va au mieux basculer de chez toi au boulot, mais pas plus. Donc dans l'état et sans une ubiquité du système, je pense pas que ça soit un avantage décisif.

        Ensuite, l'expérience d'openmoko montre quand même que faire un téléphone, c'est couteux et complexe. Couteux car tu as les divers certifications à faire, car tu as pas de references dispo pour faire mieux, etc. Complexe car tu as les bugs de dernière minutes dans les drivers videos proprios, parceles devs capables de faire de l'ARM, ça court pas les rues, et ça va encore moins courir bientot avec la montée en puissance de l'architecture. L'arm, ça reste ( sauf erreur de ma part) un truc qui pète au run time sur l'alignement, d'ou l'investissement de Canonical dans les tests auto. Mais tu as aussi les merdes causés par les périphériques mal documentés, par les bugs hardwares à la con, etc.

        Et je parle pas du fait que la campagne de crowdfunding se fait sur le monde entier, ce qui fait que Canonical va devoir se taper les taxes et les détails moisis sur toute la planète, ce qui est pas une mince affaire.

        • [^] # Re: Même analyse que l'auteur de l'article

          Posté par (page perso) . Évalué à 5.

          Des téléphones avec des sorties hdmi, y en a déjà, et je pense pas que les gens utilisent

          Oui, enfin on parle d'un téléphone avec une vraie interface pour le couple clavier/souris, pas d'avoir sont interface mobile sur un écran de 22 pouces…

        • [^] # Re: Même analyse que l'auteur de l'article

          Posté par (page perso) . Évalué à 1.

          D'une part, ça va pas t'offrir la vrai mobilité que tu espères. Des téléphones avec des sorties hdmi, y en a déjà, et je pense pas que les gens utilisent.

          Je me suis déjà servi de HDMI via un adaptateur MHL. C'est assez mal géré et peu pratique. Comme dit Gnumdk, on parle d'un vrai dock adapté avec un bureau desktop, pas d'une copie d'écran d'un smartphone.

          Effectivement, c'est du boulot et il va falloir de l'argent… d'où les 32 millions.

      • [^] # Re: Même analyse que l'auteur de l'article

        Posté par . Évalué à 3.

        Il y a une logique dans la stratégie : aller "libérer" les smartphones là où nous laissons pour seul solution opensource Android.

        Ah mais sur le principe je suis tout à fait d'accord. Ce que je critique c'est le segment que Canonical attaque.
        Les gars qui aiment programmer et bidouiller en ARM achètent des Raspberry Pi,des pc-clés Rockship, des Cubbieboard. Pas des smartphones à 850 $ !!!

        Depuis que j'ai vu les démos Samsung sur WebCL, ou la première version d'OpenScalesGL en WebGL je n'ai plus aucun doute sur la réussite de FirefoxOS. Je comprends le pourquoi et le comment. Tout cela me semble parfaitement cohérent.

        L'attractivité d'Ubuntu Edge elle est juste au niveau de l'interface utilisateur puisqu'au final il fera tourner 95% d'applications Androïd. Ca me semble bien faible pour justifier un tarif de 850$…

        • [^] # Re: Même analyse que l'auteur de l'article

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          Sauf que là, on n'est pas dans la bidouille ARM. On est sur un smartphone haut-de-gamme pleinement fonctionnel. Son prix de 850 $ (soit moins de 650 euro) le rend compétitif sur le marché (sachant qu'en plus, les premiers ont bénéficié du prix à 600 $ soit environ 450 euro). Après relecture de la page Indiegogo, il y a maintenant des tarifs à 725$ (550e), 775$ (587e) et 780 (590$) en plus que je ne crois pas avoir vu avant. Un iphone 5 32 Go, c'est 679 euro (899 euro pour la version 64 Go). Ubuntu Edge est annoncé avec 128 Go de RAM pour moins de 650 euro. En dehors du stockage, il n'est par ridicule avec une résolution plus grande, 4 Go de RAM contre 1 pour l'iPhone 5… 'fin bref. Ce n'est pas de la bidouille.

          Je conçois que HTML5, WebCL, WebGL… étendent les possibilités d'une page web. Cependant, à mon sens, on est très loin d'atteindre le potentiel d'un langage comme Java ou Objective-C (et je ne parle même pas du confort de développement).

          • [^] # Re: Même analyse que l'auteur de l'article

            Posté par . Évalué à 3.

            à mon sens, on est très loin d'atteindre le potentiel d'un langage comme Java ou Objective-C (et je ne parle même pas du confort de développement).

            Franchement il y a deux mois je pensais exactement la même chose. Tout ce que j'avais vu depuis deux ans avec Canvas et autres technologies du HTML5, bof bof bof. Il me semblait illusoire de vouloir atteindre la vitesse d'une application native en allant dans cette direction. Et je ne donnais pas cher de la peau de FirefoxOS.

            Mais depuis que j'ai vu les deux liens que j'ai posté ci-dessus ( même si la démo WebCL s'exécute sur un Mac ), je suis franchement revenu sur cet avis. Maintenant je pense que c'est non seulement possible, mais que c'est la meilleure direction à prendre.

            Le confort de développement a rarement été à l'origine de l'engouement pour une technologie, sinon le Javascript serait mort depuis bien longtemps et Python/Zope domineraient le monde ;-)

            • [^] # Re: Même analyse que l'auteur de l'article

              Posté par (page perso) . Évalué à 1.

              Effectivement, c'est impressionnant au niveau graphisme. Maintenant qu'en est-il des fonctionnalités plus système ? Je vois mal du HTML5 lister les processus ou gérer des fichiers locaux.

              Quant au confort de développement, pour Java, il y a Eclipse, IntelliJ/Android Studio… pour Objective-C, X-Code. Il y a des IDE pour HTML5 ?

            • [^] # Re: Même analyse que l'auteur de l'article

              Posté par . Évalué à 5.

              Mais depuis que j'ai vu les deux liens que j'ai posté ci-dessus ( même si la démo WebCL s'exécute sur un Mac ), je suis franchement revenu sur cet avis. Maintenant je pense que c'est non seulement possible, mais que c'est la meilleure direction à prendre.

              Tu es sur que tu as vu le meme lien que nous ? Ce que je vois c'est une animation qui rame severement sur mobile (probablement a 20FPS voir moins). Dans l'ordre des trucs a optimiser : faire le rendu a 60FPS, consommer le moins de memoire possible (pour faire du multitache, avoir des applications comme twitter qui prend 70Mo sur Chrome, c'est un peu la blague), puis enfin consommer le moins de batterie possible.

              Bien entendu pour faire un benchmark, tu fais la meme application en natif et en HTML5. Aujourd'hui, le premier challenge de l'HTML5, c'est deja d'atteindre les 60FPS du natif. Il reste encore deux choses a optimiser et ils ont du boulot. Donc ne retiens pas trop ton soufle pour cette techno, ils ont encore quelques annees avant d'etre au niveau du natif, si ils y arrivent… Faut pas oublier qu'ils doivent rester compatible avec un truc qui a deja plus de 15 ans, etait concu pour rendre des documents statiques et etre affiche sur des PC avec du courant en permanence.

              Il y a enormement de challenge pour cette techno a reussir a etre au niveau du natif. C'est d'ailleur pas comme si la premiere chose que je faisais pour sauver de la batterie sur mon PC etait de couper mon navigateur web…

              • [^] # Re: Même analyse que l'auteur de l'article

                Posté par . Évalué à 1.

                Le mobile c'est un Galaxy S2… ;-)

                • [^] # Re: Même analyse que l'auteur de l'article

                  Posté par . Évalué à 3.

                  Et puis sous réserve d'avoir un bon réseau ( avec SURTOUT une faible latence, qui est le point faible du HTML5 aujourd'hui, et la raison pour laquelle Google nous a pondu sa surcouche à UDP ), Fastbook a déjà démontré que l'on peut faire aussi bien que du natif pour les applis standards.

                  Fanchement pour moi le seul point bloquant du HTML5 c'était la 3D. Mais OpenCL et WebCL ont réglé sont seul défaut.

                  Donc FirefoxOS va bien dans la bonne direction, surtout que sur le WebCL il est un peu en avance - et à mon avis c'est tout sauf un hasard ;-D

      • [^] # Re: Même analyse que l'auteur de l'article

        Posté par . Évalué à 1.

        Si on regarde les diverses vidéos dans lesquelles Mark Shuttleworth fait la promotion des TV, Smartphones, Tablettes et PC connectés sous Ubuntu, c'est la convergence esthétique, ergonomique et applicative qui est recherchée (voir ici)). Et en effet, là où Open WebOS avait sa place (avant que HP ne vende le code au Coréen LG), une telle convergence était recherchée (même ergonomie quelque soit le terminal),

        On peut douter que Canonical lève 32 Millions USD en 30 jours, mais l'opération ne manque pas de panache (surtout en ayant levé US$ 7 millions en 5 jours). On peut se demander cependant quelle est l'idée que Shuttleworth et ses conseillers ont derrière la tête, car industriellement, Canonical pouvait lever des fonds auprès des banques et s'associer en partenariat à cette fin avec des acteurs de la téléphonie (mais lesquels ?).

        • [^] # Re: Même analyse que l'auteur de l'article

          Posté par (page perso) . Évalué à 4.

          car industriellement, Canonical pouvait lever des fonds auprès des banques

          A quel taux? avec quel collatéral (ton patrimoine que tu met en caution)?
          L'avantage avec le crowdfunfing est que le taux et le collatéral sont nuls, c'est pratique, et en plus il y a du monde pour 'offrir ça (ça marche pour tous les projets : les gens offrent du fric "comme ça" sans demande d'engagements, autant en profiter)

    • [^] # Re: Même analyse que l'auteur de l'article

      Posté par . Évalué à 3.

      Certes, l'appel au don (enfin, à la pré-commande, tu ne donnes pas 600€ comme ça !), est très ambitieux. L'objectif est avant tout de mesurer le support de la communauté pour un OS mobile libre, et de communiquer dessus.

      Par contre je ne trouve pas le tarif démesuré. C'est à peu près le prix d'un smartphone haut de gamme (S3, iPhone, N9, etc…). L'approche du marché n'est pas de vendre des téléphone, c'est de montrer qu'un OS mobile libre peut rencontrer son public, pour que de "vrais" fabricants l'adopte.

      • [^] # Re: Même analyse que l'auteur de l'article

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        Le n9 n'a jamais couté 810€, le S4 vaut 513€ maintenant, et même le plus cher des iphone n'est qu'à 900€. D'ailleurs, Canonical a bien vu que c'est trop cher et a revu le tarif à la baisse.

        Et Apple et Samsung ont ce prix et ont un os et des équipes rodés, ils ont déja rentabilisé les couts initiaux depuis longtemps. Ils produisent aussi à plusieurs millions d'exemplaires, pas un batch de moins de 100 000. Donc même la, la production de masse est en faveur des concurrents.

        je suis pour le fait que Canonical réussisse, mais faut pas se leurrer non plus.

  • # icônes du dock :)

    Posté par . Évalué à 7.

    C'est tout meugnon les icônes MS Office sur la photo :) Excel est même lancé. C'est une photo d'illustration officielle ?

  • # Précision importante

    Posté par (page perso) . Évalué à 5.

    Est-ce que Canonical n'a pas assez d'argent pour produire seule le Edge ? Est-ce pour rassembler et fidéliser les aficionados ?

    Le Ubuntu Edge ne sera pas commercialisé.
    L'argent récolté est uniquement destiné à produire les unités des contributeurs, pas à lancer un produit.

    Le but est avant tout de se faire de la pub. Et je dois dire que c'est plutôt intelligent comme méthode vu que ça permet de donner une image novatrice à Ubuntu auprès d'un public pas forcément Gnu/linuxien.
    Même en cas d'échec, je pense que les gens qui ont étés intéressés seront d'autant plus attentifs aux futurs annonces de téléphones Ubuntu « commerciaux ».

    • [^] # Re: Précision importante

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      C'est clair que si ils arrivent aux 32 millions, ça va faire un putain de coup de pub. Si ce genre de sommes est commune dans une grande entreprise, elle est rarement rencontré dans du crowdfounding. J'ai même cru comprendre que c'était un record pour Indiegogo.

      Peut-être de Canonical cherche aussi à se rassurer, à savoir si elle est soutenue.

      • [^] # Re: Précision importante

        Posté par . Évalué à 3.

        D’autant plus que même s’ils ne récoltent "que" 25 millions, ils auront prouvé qu'il y a suffisamment d’intérêt pour amadouer d'autres constructeurs.
        Et pour la question du prix, visiblement ils changent d’avis: http://www.phoronix.com/scan.php?page=news_item&px=MTQxODg

        • [^] # Re: Précision importante

          Posté par (page perso) . Évalué à 7.

          Si ils chopent 25 millions de $, à 500$ l'unité ( pour des calculs qui tombent rond ), ça va faire 50 milles unités.

          Ça ferait grosso modo 150 fois moins que les ventes de Lumia sur le premier trimestre ( http://www.01net.com/editorial/600273/smartphone-les-ventes-de-nokia-lumia-excedent-celles-de-blackberry/ ).

          Pour donner une autre comparaison, ça serait l'équivalent des activations android en 18 minutes dans le monde.

          Ça me ferait mal au cœur pour Canonical si c'était juste ça.

          • [^] # Re: Précision importante

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            Ils en sont à environ 2 millions / jour. Si ils conservent ce rythme là, ils auront la somme à la moitié du temps imparti.

            • [^] # Re: Précision importante

              Posté par (page perso) . Évalué à 2.

              Conserver le même taux, ça implique que le buzz ne fonctionne pas comme les autres et que ça ne s'essouffle pas.

              Ceci dit, la question de savoir si ils arrivent ou pas n'est pas importante. Si ils arrivent pas, mark peut compléter, et si ils arrivent, est ce que ça suffiras ou pas ?

              Sachant que ça, c'est pour la production de 50000 unités, il faudra remettre plus, voir beaucoup plus pour viser la production de masse. Donc le tout est de savoir si Canonical compte dire "on a réussi à faire du buzz, on a vendu 50000 unités en mettant l'équivalent de notre chiffre d'affaire, donc faut nous filer des thunes", ou est ce que Canonical compte être bénéficiaire dans l'opération, et va financer d'autres produits ?

              En fait, l'année dernière, on attendais des partenaires, on a rien eu. On attendais des partenaires pour ubuntu tv, y a rien eu. On pourrait se dire "ouais, mais c'est dur", mais Mozilla, de taille comparable à l'époque à Canonical, a réussi à faire un OS, et à réussi à avoir des partenaires. En fait, même des produits comme le freerunner ont réussi à avoir un fabricant derrière ( en l’occurrence, FIC ).

            • [^] # Re: Précision importante

              Posté par (page perso) . Évalué à 2.

              Si ils conservent ce rythme là

              Tu devrais te renseigner sur la courbe de rythme d'arrivée des sous pour ce genre de "founding" avant de partir dans hypothèses hyper farfelues.
              (on peut commencer par un commentaire sur LinuxFr)

      • [^] # Re: Précision importante

        Posté par . Évalué à 2.

        Oui, je pense aussi que c'est exactement le but : montrer un réel support et une réelle demande.
        C'est aussi la thèse du blog que je cite ici : Novacut

        • [^] # Re: Précision importante

          Posté par . Évalué à 2. Dernière modification le 24/07/13 à 20:06.

          Je me permet de placer un autre point de vue que ce blog :
          Non, il ne s'agit pas d'un coup d'essai pour montrer aux constructeurs qu'il y a une demande réelle pour la partie software.
          Pourquoi je pense ça ? Parceque c'est écrit noir sur blanc : le smartphone ne sera disponible que pour les participants à cet igg, avec deux prix (ceux qui soutiennent illico et ceux qui suivent). Mon nanalizeuh penche donc plutôt vers un "convaincre UN constructeur" et pas "des" … Le but est à mon avis, toujours de jouer sur la carte de l'exclusivité. Un appareil, une caractéristique, un constructeur, un O.S.
          En cela, c'est doublement bien joué : maitrise sur la totalité de la chaine (pour le partenariat potentiel), et sans entrer en concurrence frontale avec Android.

          Maintenant j'y vois un bémol : Je pense que Canonical veut mettre la charrue avant les boeufs et aurait peut être mieux fait d'attendre le GO de Intel.

          Mes 2 cents.

  • # L'économie dans le crowdfunding ?

    Posté par . Évalué à 1.

    Où se trouve l'argent qui est envoyé pendant le crowdfunding ? Il rentre directement dans les caisses de Canonical (qui peut s'amuser à investir en bourse) ?

    • [^] # Re: L'économie dans le crowdfunding ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      Non, il est dans les caisses d'indiegogo.
      Canonical ne touchera rien tant que l'objectif n'aura pas été atteint.

    • [^] # Re: L'économie dans le crowdfunding ?

      Posté par . Évalué à 4.

      Non, ça reste chez Indigogo. La plate forme prend sa part quand la date limite fixée est atteinte (4% si la cible financière est atteinte, sinon 9% avec un plan "flexible founding"). Dans le cas de Canonical (fixed founding), l'argent n'est versé que si la cible est atteinte.

      • [^] # Re: L'économie dans le crowdfunding ?

        Posté par . Évalué à 4.

        Que fait Indiegogo de l'argent si la cible n'est pas atteinte ?

        • [^] # Re: L'économie dans le crowdfunding ?

          Posté par . Évalué à 7. Dernière modification le 24/07/13 à 20:49.

          Ils le gardent :P

          Ça coulait tellement de source que je ne l'ai pas indiqué, mais l'argent est bien évidemment reversé aux donateurs.

          (sinon, c'est pas interdit de jeter un oeil au site d'Indigogo. Plus simple, plus rapide, STFW, toussa.. )

          • [^] # Re: L'économie dans le crowdfunding ?

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            Du coup, ils le placent pendant la récolte des dons. Ça fait toujours ça de pris :D

          • [^] # Re: L'économie dans le crowdfunding ?

            Posté par . Évalué à 3.

            Ça coulait tellement de source

            Je me suis bien dit qu'ils pouvaient pas la garder ;)

            STFW, pas faux… C'est donc

            C'est la phrase de Spyhawk qui ne me semblait pas très clair.

            La plate forme prend sa part quand la date limite fixée est atteinte (4% si la cible financière est atteinte, sinon 9% avec un plan "flexible founding")

            Je n'ai pas trouvé ce qu'était le "flexible founding" (ok j'ai pas trop cherché ;) mais pour faire plus simple c'est 4% si l'imite atteinte, 9% si limite pas atteinte.

            Je ne connais pas trop le crowdfounding mais quand je lis :

            Indiegogo was founded in 2008 as a global funding platform to help anybody, anywhere raise money for anything!

            Je me dis que c'est plutôt cool :) Est-ce que les autres entreprises de crowdfounding étaient aussi généralistes ou plutôt orientées dans un domaine particulier ?

            Putain c'est vrai que je commence un peu trop mes phrases par « je » /o\

          • [^] # Re: L'économie dans le crowdfunding ?

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            (sinon, c'est pas interdit de jeter un oeil au site d'Indigogo. Plus simple, plus rapide, STFW, toussa.. )

            Pas tant que ça.
            http://www.indiegogo.com/how-pricing-works-on-indiegogo
            Par exemple, je n'ai pas compris le coup des 3%.
            Du coup, j'ai l'impression que les nombres sont plus 7 et 12 que 4 et 9, et je n'arrive pas à savoir si les gens sont remboursés à 100% ou 97% si on n'atteint pas l'objectif fixe, ce n'est pas clair.

            • [^] # Re: L'économie dans le crowdfunding ?

              Posté par . Évalué à 3.

              Les 3% supplémentaires sont pour les services de paiement "tierce partie", à savoir le prélèvement de Visa/MasterCard/Paypal. Je ne suis pas sûr pour Visa/Mastercard, mais Paypal rembourse à 100% au besoin.

              • [^] # Re: L'économie dans le crowdfunding ?

                Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                on a donc bien du 7 et 12% au final donc, ah la façon de présenter… :)
                (ben oui, je paye pour un service global, après c'est leur problème pour le paiement, c'est dans la prestation, leur façon de présenter me parait bien trompeuse… Et 4/9% rien que pour eux hors frais bancaire, mmm… C'est pas mal le business du croud funding! Pas autant que les 30% des App Store, mais déjà pas mal, après on critique Flattr et ses 10% pour des petites transactions en permanence alors que eux brassent des milliers/millions de $?)

                • [^] # Re: L'économie dans le crowdfunding ?

                  Posté par . Évalué à 3.

                  Third party payment processors charge an additional fee of about 3%. We recommend that campaign owners estimate that 3% of funds raised (before Indiegogo platform fees) will be taken for payment processing services.

                  J'irai même jusqu'à dire que la tournure de phrase fait que l'on a l'impression de récolter 103% de fonds, pour n'en recevoir que 96% ou 91% :)

                  Et 4/9% rien que pour eux hors frais bancaire, mmm… C'est pas mal le business du croud funding!

                  Limite du foutage de gueule à mon avis. Mais bon, c'est comme Paypal, tant que y'a pas mieux…

                  Indigogo reste aussi un peu moins cher que Kickstarter (5% + 3-5% de frais de traitement Amazone), est accessible internationalement (pas seulement aux citoyens US et UK), et permet le versement de l'argent sans avoir atteint sa cible ("flexible founding", avec ces fameux 9% 12% de frais).

                  GoFundMe applique des tarifs similaires, avec 5% pour la plateforme + 2.90% de frais et $0.30 par transaction (Paypal/WePay).

                  • [^] # Re: L'économie dans le crowdfunding ?

                    Posté par . Évalué à -1.

                    Indigogo reste aussi un peu moins cher que Kickstarter (5% + 3-5% de frais de traitement Amazone), est accessible internationalement (pas seulement aux citoyens US et UK),

                    Kickstarter est accessible internationalement si on a un compte Paypal.

                    "Quand certains râlent contre systemd, d'autres s'attaquent aux vrais problèmes." (merci Sinma !)

                    • [^] # Re: L'économie dans le crowdfunding ?

                      Posté par . Évalué à 4. Dernière modification le 25/07/13 à 12:12.

                      C'est pas ce que je peux lire sur le site de Kickstarter:

                      Only individuals in the US and UK who meet the requirements below are currently eligible to launch a project on Kickstarter. However, we’re excited to announce that Kickstarter project creation will soon be available to creators in Canada as well. Stay tuned to this page for more information.

                      To be eligible to start a Kickstarter project as a US creator, you need to meet the following > requirements:
                      —You are 18 years of age or older.*
                      —You are a permanent US resident with a Social Security Number (or EIN).
                      —You have a US address, US bank account, and US state-issued ID (driver’s license).
                      —You have a major US credit or debit card.

                      To start a project as a UK creator, you need to meet these requirements:
                      [requis similaire]

                      Tu connais quelqu'un qui l'a essayé sans avoir ces pré-requis?

  • # et l'éthique ?

    Posté par . Évalué à 5.

    j'ai rien vu sur les conditions sociales et écologiques de fabrication du téléphone

    Ça aurait été trop de garantir un socle de conditions de travail et social correct ainsi que définir un impact moindre sur l'environnement ?

    bravo ubuntu, ça coûte des blindes et ça va polluer, et faire bosser des gens dans des conditions pourries comme les autres

    À quoi bon se targuer de faire du libre dans ces conditions…

    • [^] # Re: et l'éthique ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 2. Dernière modification le 24/07/13 à 17:35.

      Tu peux leur poser la question sur indiegogoinfo@canonical.com , c'est mieux que de présumer le pire.

      Vu que c'est une petite série, il y a peut-être plus de chances de ne pas tomber sur une usine genre Foxconn.
      (d'ailleurs il sera assemblé à Taiwan apparemment, d'après le descriptif)

      • [^] # Re: et l'éthique ?

        Posté par . Évalué à 5.

        bonne idée, je viens d'envoyer un mail, je transmettrai la réponse

        • [^] # Re: et l'éthique ?

          Posté par . Évalué à 4.

          J'ai bien peur que si il y avait une dimension "écologique" ou "éthique" dans la fabrication, Canonical n'aurait pas attendu que tu pose la question pour en parler. J’espère me tromper…

          • [^] # Re: et l'éthique ?

            Posté par . Évalué à 8. Dernière modification le 24/07/13 à 19:05.

            La dimension éthique de la fabrication est extrêmement complexe. Par exemple si tu achètes tes composants électroniques standard à la tonne, tu ne sais pas forcément quelle(s) usine(s) fabrique ta livraison. Même si tu sais quelle usine fabrique, tu ne sais pas quelle mine fournit les métaux rares, et quel chimiquier a fourni le plastique de la puce, et quelle forêt produit les feuilles de papier. On dirait que j'exagère, mais non, c'est ce travail de remonter et certifier toute la chaine de production, qu'essaie de faire l'entreprise :en:Fairphone pour son projet de smartphone éthique (prévu pour l'automne prochain).

            • [^] # Re: et l'éthique ?

              Posté par (page perso) . Évalué à 3.

              Finalement, c'est plus facile d'avoir une éthique inverse. Tu sais jamais si les gens sont fouettés, mais y a plus de chance que ça arrive.

            • [^] # Re: et l'éthique ?

              Posté par . Évalué à 7.

              A partir du moment ou cela utilise des terres rares, tu peux oublier toute ethique ! Sans oublier que cela utilise surement un peu d'or qui est probablement la pire type de mine de metaux qui peut exister. Il faut admettre a chaque fois qu'on achete le moindre appareil electronique, on fait de sacre degat sur la planete !

              L'or pour ses piscines de cyanure. Le cuivre qui se trouve dans des mines ou il faut retourner une tonne de terre pour trouver 40Kg. Les terres rares qui sont partout dans le monde melanger a du thorium (dechet radioactif non exploitable par l'industrie).

              Le tout necessite des quantites d'energies colossales a la fabrication qui genere une polution du a la combustion du charbon et du petrole, mais aussi a l'utilisation avec probablement une utilisation de plus de 10% de l'electricite produite… Si tu veux etre green, faut oublier la vie moderne, rendre ton telephone, eteindre definitivement ton pc…

              • [^] # Re: et l'éthique ?

                Posté par . Évalué à 2.

                Il faut séparer la dimension commerce équitable et la dimension écologique, même s'il est vrai qu'habituellement les deux préoccupations se retrouvent chez les mêmes personnes et dans les mêmes produits. Dans la mesure où tu aurais décidé d'acheter un smartphone pour répondre à ton besoin (et donc de polluer), le meilleur que tu puisses faire est de choisir le modèle fabriqué chez les esclavagistes les moins sanguinaires et de garder l'appareil le plus longtemps possible (choisir dans le haut de gamme aide pour que les performances matérielles restent satisfaisantes plus longtemps, et choisir logiciel libre permet de faire plus longtemps les actualisations logicielles).

                • [^] # Re: et l'éthique ?

                  Posté par . Évalué à 1.

                  Je veux bien une description de commerce equitable qui puisse correspondre a l'industrie du high-tech. La partie ecologique tue directement les mineurs et les populations alentours. Il n'y a aucun moyen de se donner bonne conscience. Dans le meilleur des cas, on aura remplacer les humains par des robots… Ce qui va certainement faire plaisir aux gens qui perdent leur boulot que de s'entendre dire que au moins, ils ne seront pas rendu malade par leur boulot !

                  Enfin garder un materiel le plus longtemps possible n'est pas forcement une bonne chose. Pour le cas d'un PC par exemple, son efficacite energtique etant tellement mauvaise il y a 4 ans que continuer a l'utiliser est probablement pire que de le remplacer…

                  • [^] # Re: et l'éthique ?

                    Posté par . Évalué à 5. Dernière modification le 25/07/13 à 12:03.

                    Enfin garder un materiel le plus longtemps possible n'est pas forcement une bonne chose. Pour le cas d'un PC par exemple, son efficacite energtique etant tellement mauvaise il y a 4 ans que continuer a l'utiliser est probablement pire que de le remplacer…

                    Même pas. Premier lien et premier PDF trouvés en 3 secondes sur Google.

                    Grosso modo, la phase de construction d'un PC avec écran CRT compte pour 20% de l'énergie consommé (durée de vie ~6 ans), mais même en intégrant les progrès énergétiques on se retrouve toujours à consommer plus d'énergie en renouvellant souvent au lieu de garder le système le plus longtemps possible. Pour un PC avec LCD ou un portable, puisqu'ils consomment moins, un renouvellement plus fréquent donne des résultats encore pire.

                    Par contre ça peut valoir la peine de passer d'un PC avec unité centrale à un portable.

                  • [^] # Re: et l'éthique ?

                    Posté par . Évalué à 7. Dernière modification le 25/07/13 à 12:20.

                    Pour le cas d'un PC par exemple, son efficacite energtique etant tellement mauvaise il y a 4 ans que continuer a l'utiliser est probablement pire que de le remplacer…

                    Ce n'est pas simple, par exemple le bilan carbone de l'iphone 5 est presque deux fois pire que l'iphone 4, en raison des procédés de fabrication. source.

                    Ensuite ça dépend de l'utilisation. Pour la navigation de base, un PC d'il y a 4 ans et un d'aujourd'hui consomment pareil vu que les PC de base ont une alim 450 W et le proc est 90 % idle la majeure partie du temps. Pour un joueur intensif de jeux exigeants ça sera différent, mais ce n'est pas la majorité des gens.

                    Enfin, la production d'électricité n'est pas la variable la plus couteuse. D'après les données citées par Contenu CO2 {chercher PriceWaterhouseCoopers}, l'électricité produite par EDF a un contenu moyen de 145 g/kWh. La production d'un seul iphone 5 correspond à 75 kg CO2 (lien plus haut), ce qui compte faits correspond à 3500 heures d'un ordinateur consommant 150 W (d'après source : « A typical desktop computer uses about 65 to 250 watts »). Sachant que la fabrication d'un ordinateur de bureau devrait couter plusieurs fois l'équivalent d'un iphone en termes de pollution (plus de matériaux, plus de composants), le cout CO2 d'un ordinateur de bureau correspond à de nombreuses années de son utilisation électrique même à 8 h par jour.

                    Et encore là on ne compte que le bilan CO2, le bilan écologique pourrait inclure la pollution chimique, qui joue en défaveur de la fabrication en usine (et en faveur de l'utilisation plus longtemps, même en considérant une efficacité énergétique moins bonne des matériels anciens, tant que le nombre des accidents nucléaires reste faible).

                    EDIT: grillé par Spyhawk

                    • [^] # Re: et l'éthique ?

                      Posté par . Évalué à 2.

                      D'après les données citées par Contenu CO2 {chercher PriceWaterhouseCoopers}, l'électricité produite par EDF a un contenu moyen de 145 g/kWh.

                      A noter que ton exemple est un peu biaisé en faveur de la phase de production: L'électricité française est plutôt "très propre" d'un point de vue bilan carbone, grâce à la part importante du nucléaire. En comparaison, le mix européen (la moyenne de l'UE) vaut 462 gCO2-eq/kWh, soit une différence de plus d'un facteur 3. Dès lors, un ordinateur ou un iPhone qui sont utilisés en France ou en Allemagne vont avoir des bilans différents.

                      En général, la modélisation des cycles de vie prends en compte la localisation des sources de production ainsi qu'une moyenne pour la localisation de la phase d'utilisation (le mix européen ou US, pour autant que l'étude ne soit pas franco-française).

                    • [^] # Re: et l'éthique ?

                      Posté par . Évalué à 3.

                      Enfin, la production d'électricité n'est pas la variable la plus couteuse. D'après les données citées par Contenu CO2 {chercher PriceWaterhouseCoopers}, l'électricité produite par EDF a un contenu moyen de 145 g/kWh.

                      Heu, il n'y a pas que le CO2 dans la vie. Prétendre que le nucléaire est propre sous prétexte qu'il ne dégage pas de CO2, ce serait une bonne blague.

                      tant que le nombre des accidents nucléaires reste faible

                      Et les déchets, ils comptent pour du beurre ? :-o

                      • [^] # Re: et l'éthique ?

                        Posté par . Évalué à 4. Dernière modification le 27/07/13 à 18:35.

                        Et les déchets, ils comptent pour du beurre ? :-o

                        L'impact des déchets ultime est négligeable en l'absence d'accident (ce qui serait grave ce serait une contamination de l'eau par le matériau nucléaire, en revanche le simple effet des rayonnements est faible de l'autre côté des murs de béton). Il n'existe pas beaucoup de données chiffrées sur les accidents de stockage (voir sur Wikipédia Accidents involving radioactive waste), en tout cas bien moins de données que pour les accidents d'exploitation. Dans tous les cas les accidents étant rares et graves, ils sont difficiles à utiliser pour faire une moyenne. La seule chose quantifiable est l'impact environnemental du retraitement (en TBq dans les boues rejetées).

                        De façon générale l'impact environnemental hors CO2 est difficile à comparer car chaque type de pollution a un mode d'action différent. Par exemple l'installation d'un barrage de production détruit un écosystème (il y a des associations écologistes qui se battent contre les barrages). La production de panneaux solaires est tout aussi polluante que celle des produits électroniques décriés dans cette conversation. Quant au charbon il rejette des métaux lourds dans l'atmosphère.

                        Pour comparer il faudrait un échelle internationale de « grammes équivalent plomb » renseignée pour toutes les activités humaines. C'est ce qui existe pour le CO2 et c'est pour ça qu'on peut faire ces comparaisons. Mais même avec ça, c'est quoi le pire : 1 TBq ou 1 kg de plomb dans le lac ?

                        • [^] # Re: et l'éthique ?

                          Posté par . Évalué à 3.

                          L'impact des déchets ultime est négligeable en l'absence d'accident

                          Tu les stockes où tes déchets en attendant qu'ils perdent de leur pouvoir nocif ? Il te faut un stockage qui soit sûr pendant des milliers d'années…

                          De façon générale l'impact environnemental hors CO2 est difficile à comparer car chaque type de pollution a un mode d'action différent.

                          Ce n'est certainement pas une raison pour l'ignorer et tout ramener au CO2.

                          • [^] # Re: et l'éthique ?

                            Posté par . Évalué à 1.

                            Tu sais qu'il y avait des reacteurs nucleaires naturels (qui ont ete stoppe par l'homme durant les dernieres decennies). Comme dit plus haut quelque soit l'energie que tu choisies, elle fait des degats sur l'environnement. Il n'y a pas d'energie propre et meme si il y en avait, nous utilisons l'energie pour changer le monde, donc son resultat n'est jamais propre. Il faut arreter de vouloir se donner bonne conscience et comprendre qu'il y a des consequences au mode de vie de tous les humains sur cette planete.

                            • [^] # Re: et l'éthique ?

                              Posté par . Évalué à 0.

                              Tu sais qu'il y avait des reacteurs nucleaires naturels

                              "Naturels" ? Un lien peut-être ?
                              NB : "naturel" ne veut pas dire sans danger. La preuve, l'uranium fissile se trouve à l'état naturel.

                              Il n'y a pas d'energie propre et meme si il y en avait, nous utilisons l'energie pour changer le monde, donc son resultat n'est jamais propre. Il faut arreter de vouloir se donner bonne conscience et comprendre qu'il y a des consequences au mode de vie de tous les humains sur cette planete.

                              Laisse-moi deviner : spécialiste en enfonçage de portes ouvertes ?

                          • [^] # Re: et l'éthique ?

                            Posté par . Évalué à 3. Dernière modification le 28/07/13 à 13:35.

                            Il te faut un stockage qui soit sûr pendant des milliers d'années…

                            Il pourra y avoir des fuites et ces fuites rentrent dans la catégorie accident. Le fait que seuls des accidents imprévisibles occasionnent la pollution fait que la pollution est presque impossible à calculer à l'avance, surtout en l'absence de données réelles (il y a 2 sites fermés et 4 sites actifs au monde et aucun accident enregistré, voir la liste sur Wikipédia à Deep geological repository#Repository sites).

                            Ce n'est certainement pas une raison pour l'ignorer et tout ramener au CO2.

                            J'utilise les seuls chiffres disponibles, qui sont ceux du CO2. Si tu connais les évaluations de pollutions nucléaires pour la fabrication des biens de consommation, donne le lien, on fera le calcul pour les appareils mentionnés.

                            • [^] # Re: et l'éthique ?

                              Posté par . Évalué à 4.

                              Il pourra y avoir des fuites et ces fuites rentrent dans la catégorie accident.

                              Oui mais c'est une simplification trompeuse. Comment calculer la probabilité et l'impact d'un accident qui arriverait dans 250 ans ?

                              Si tu connais les évaluations de pollutions nucléaires pour la fabrication des biens de consommation, donne le lien, on fera le calcul pour les appareils mentionnés.

                              Le problème du nucléaire est qu'il est impossible de faire des évaluations probabilistes, tellement les risques sont étalés dans le temps et tellement les accidents peuvent être catastrophiques. On ne peut pas raisonner avec les risques nucléaires comme avec les émissions de CO2, mais ce n'est pas une raison pour ignorer le risque et affirmer que l'électricité française est peu polluante par principe.

                            • [^] # Re: et l'éthique ?

                              Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                              Des fuites ? Il me semblait que les déchets radioactifs étaient sous forme vitrifiée ? Donc plutôt pas évident à abîmer, bien loin de tous les produits chimiques nocifs qui sont dans des décharges naturelles et qui ont une durée de vie bien plus importante.

                              • [^] # Re: et l'éthique ?

                                Posté par . Évalué à 4. Dernière modification le 30/07/13 à 21:19.

                                À échelle géologique il faut prendre en compte la diffusion des radionucléides dans le verre.

                                En utilisant la formule de : Katsuhiko Nonaka et al, Self-Diffusion of Na and Cs in Simulated Nuclear Waste Glass. Materials Transactions, Vol. 43, No. 4 (2002) pp. 654 to 659. www.jim.or.jp/journal/e/pdf3/43/04/654.pdf

                                On obtient :
                                ²²Na : D=4,29·10⁻²⁰ m²/s (à 428 K) (τ ²²Na ≈ 8,3 ms)
                                ²²Na : D=1,38·10⁻¹⁶ m²/s (à 574 K)

                                ¹³⁷Cs : D=1,53·10⁻²² m²/s (à 713 K) (τ ¹³⁷Cs ≈ 2004,6 s)
                                ¹³⁷Cs : D=1,71·10⁻²¹ m²/s (à 758 K)

                                On calcule l'avancée du front de diffusion par mouvement brownien en appliquant la loi de la diffusion de la matière : d ∝ √(D·t)

                                Soit après 100 000 ans (×365,25×86400 s) ²²Na migre d ≈ 368 µm à 428 K, et ≈ 2 cm à 574 K.

                                Cela reste assez faible, notamment pour ces isotopes à vie courte. (J'ai juste pris des valeurs dans le papier qui est sorti en premier.) Mais si un radionucléide à vie longue a un coefficient de diffusion similaire, migrer 2 cm ça pourrait commencer à faire beaucoup. Pour comparaison la diffusion dans l'argile :

                                Masaki Tsukamoto et al. Diffusion of Radionuclides in Compacted Bentonite : Results from Combined Glass Dissolution and Migration Tests. MRS Proceedings, volume 353 (1994). http://dx.doi.org/10.1557/PROC-353-291

                                (À 90 °C)
                                ²³⁸Pu : 2·10⁻¹⁴ m²/s (τ ≈ 2,76571·10⁹ s)
                                ²³⁴U : 5·10⁻¹² m²/s (τ ≈ 245 000 ans)
                                ¹²⁵Sb : 2·10⁻¹² m²/s (τ ≈ 1,07654·10⁶ s)

                                Il s'agit de déchets à vie longue, donc ici 100 000 ans est une valeur de temps adaptée.
                                d ²³⁸Pu ≈ 25 cm
                                d ¹²⁵Sb ≈ 2,5 m
                                d ²³⁴U ≈ 4 m
                                Conclusion, si ces radionucléides touchent l'argile c'est foutu.

                                [Valeurs de demi-vie récupérées depuis Kalzium. J'espère que votre navigateur/polices supportent unicode.]

                                • [^] # Re: et l'éthique ?

                                  Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                                  Mais logiquement, si la demi-vie est longue, alors les déchets sont faiblement radioactifs.

                                  Et migrer de 25cm en 100 000 ans, ça reste quand même raisonnable…

                                  • [^] # Re: et l'éthique ?

                                    Posté par . Évalué à 2. Dernière modification le 04/08/13 à 15:49.

                                    si la demi-vie est longue, alors les déchets sont faiblement radioactifs.

                                    Oui à concentration faible, mais certains déchets ont une concentration très élevée et sont donc à la fois très actifs ET à demi-vie longue. Voir Déchet à haute activité et à vie longue. Ils chauffent aussi pas mal, ce qui explique que les valeurs de diffusion soient tabulées à quelques centaines de degrés. Mais sinon je suis d'accord avec toi que les migrations dans le verre sont raisonnables.

                                    Il reste l'aléa géologique, par exemple le site allemand de la Mine d'Asse a un problème de remontées d'eau (normal pour une mine de sel, mais pourquoi alors avoir choisi une mine de sel ?), au point qu'il est envisagé d'extraire tous les barils pour les mettre ailleurs. Il faut espérer que ce choix de site est le genre d'erreurs qu'on ne commet qu'une seule fois.

          • [^] # Re: et l'éthique ?

            Posté par . Évalué à 2.

            de toutes façons, je n'ai toujours pas eu de réponse…

  • # libre ?

    Posté par . Évalué à 3.

    J'avoue ne pas avoir trouvé d'informations sur la/les licence/s du projet …

  • # Tabassage

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    Un article extrêmement critique sur le site The Inquirer => Canonical's crowdfunding of Ubuntu Edge stretches credibility to the breaking point

    En résumé Canonical pervertit le système du crowdfunding. Cela avait été inventé pour permettre à des start ups désargentée de récolter des fonds afin de produire des trucs qui intéressent le public. Là Canonical utilise cette campagne pour éviter de prendre le moindre risque financier dans le lancement d'un produit. Ce sont les consommateurs qui avancent l'argent.

    well funded companies abusing the spirit of crowdfunding to offload risk

    Une autre critique est que les specs techniques sont très très floues, qu'elles sont susceptibles de changer, que rien n'est dit sur les problèmes spécifiques au hardware et pour lesquels Canonical n'a aucune expérience : Certifications et réglementations (voir également ce post sur LWN).

    • [^] # Re: Tabassage

      Posté par (page perso) . Évalué à 10.

      Cela avait été inventé pour permettre à des start ups désargentée de récolter des fonds

      Ce n'est pas une start up désargentée canonical?

      http://devnewton.bci.im

    • [^] # Re: Tabassage

      Posté par . Évalué à 5.

      C'est vrai que quand on regarde les "most funded" c'est autour d'un seul million de dollars…

      Je vois des projets financés à des taux supérieurs à 100%, que devient l'argent « supplémentaire » ?

      En tout cas Canonical fait bien parler d'elle avec ça. Que ça se fasse ou pas ils ont gagné je pense :)

      • [^] # Re: Tabassage

        Posté par . Évalué à 3.

        Je vois des projets financés à des taux supérieurs à 100%, que devient l'argent « supplémentaire » ?

        La plate forme le garde :P

        Non, c'est bien évidemment versé au projet. Il n'y a pas de plafond limite si le lèvement de fond a du succès (et donc, pas de plafond limite pour la plateforme qui prends son pourcentage prédéfini).

    • [^] # Re: Tabassage

      Posté par . Évalué à 3.

      Ça me fait plaisir de voir que certains sites ou certaines personnes trouvent que Canonical pervertit le principe du Crowdfunding.

      Le but principe u crowdfunding est de se rassembler pour financer un projet.
      Dans le cas de l'Ubuntu Edge, c'est clairement du pré-achat, mais sans aucune garantie : pas de garantie d'avoir quelque chose à la fin, pas de garantie que le specs correspondent à ce qui est annoncé…

      Il existe de nombreux projets qui détournent le crowdfunding pour en faire de la prévente, mais en temps normal c'est des petits montants, là c'est un montant très important, sans garantie, et venant d'une entreprise connue. Ça devient juste une solution pour réduire le risque de lancer son produit…

      • [^] # Re: Tabassage

        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

        Bof, je vois en quoi c'est «pervertit». Au contraire, j'y vois un formidable outil utilisé pour une innovation.

        Écrit en Bépo selon l’orthographe de 1990

      • [^] # Re: Tabassage

        Posté par (page perso) . Évalué à 4.

        Ça me fait plaisir de voir que certains sites ou certaines personnes trouvent que Canonical pervertit le principe du Crowdfunding.

        Faudrait commencer par m'expliquer où est la perversion, à partir de quelle définition de "crowdfunding" vous prenez et en quoi Canonical ne rentre pas dans les critères.
        J'ai l'impression que comme pour le libre, certains rajoutent des contraintes imaginaires et personnelles (pour le libre, on a le droit à "il faut contribuer upstream sinon le libre est perverti" par exemple ce qui est une connerie des plus énormes) pour avoir le droit d'être pris en considération.

        Bref : où est donc la perversion? Ici, je vois que… Du crowdfunding de base de chez base, classique de chez classique, un projet qui a pour but de "rassembler pour financer un projet" comme tu dis.

        pas de garantie d'avoir quelque chose à la fin, pas de garantie que le specs correspondent à ce qui est annoncé… (…) Ça devient juste une solution pour réduire le risque de lancer son produit…

        Ca ressemble sérieusement à du rassembler pour financer un projet, des plus classiques du crowdfunding.
        C'est quoi la différence avec les projets que "tu tamponnes comme OK" à part le côté subjectif HS "c'est déjà une entreprise qui existe" ou je sais pas quoi (je n'ai pas compris la différence faite)?

        • [^] # Re: Tabassage

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          Faudrait commencer par m'expliquer où est la perversion, à partir de quelle définition de "crowdfunding" vous prenez et en quoi Canonical ne rentre pas dans les critères.

          Va donc lire cet article et on pourra reparler de la question de la perversion du crowdfunding.

          • [^] # Re: Tabassage

            Posté par (page perso) . Évalué à 4. Dernière modification le 27/07/13 à 09:18.

            J'ai lu, complètement, et j'ai bien rigolé. On est donc bien d'accord : le crowndfunding est "perverti" comme certains acceptent les libristes seulement si ils contribuent uptream ou seulement si c'est "non commercial".

            La perversion est surtout dans les gens qui veulent limiter un modèle à ce qui leur plait, et rejettent ce qui ne leur plait pas.
            Il faut être alternatif, mais comme les autres alternatifs, hein, faut pas déconner dans l'alternatif possible de l'alternatif sinon c'est caca…

            Ca confirme bien qu'il n'y a aucune perversion du crowdfunding (qui est du financement parcipatif, qui ne définit aucune limite à la richesse du demandeur comme le libre ne pose aucune limite à la non contribution upstream) par Canonical, seulement des gens qui veulent limiter un modèle à ce qui leur plait sans accepter les alternatifs qui ne sont pas exactement comme eux.

            Les méthodes changent (avant et encore maintenant, des gens souhaitent limiter le libre, maintenant des gens souhaitent limiter le crowdfunding), mais les mentalités restent pareilles : limiter une méthode à ce qui plait et rejeter les alternatifs pas comme eux alors que la définition ne les rejette pas, elle.

            Voila, on en a reparlé, mais en fait il n'y a rien à dire, c'est juste pourri.

            • [^] # Re: Tabassage

              Posté par (page perso) . Évalué à 3.

              des gens souhaitent limiter le libre

              Qui veut limiter quoi ? Tu dis tout le temps ça quand des gens déplorent certains comportements. Par exemple, il me parait tout à fait logique de déplorer la non contribution à la source sans pour autant vouloir interdire…

              Tu voudrais limiter la liberté d'expression en interdisant les gens de déplorer certains choses ?

              Bref, de la rhétorique habituelle…

              • [^] # Re: Tabassage

                Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                il me parait tout à fait logique de déplorer la non contribution à la source sans pour autant vouloir interdire…

                Déplorer, oui, dire "perverti" est du mensonge.
                Le mensonge n'est pas interdit certes, mais ça reste une attitude pourrie. Comme dire que le crowdfunding est "perverti" par Canonical : déplorer est un avis, dire "perverti" est un mensonge.

                Tu voudrais limiter la liberté d'expression en interdisant les gens de déplorer certains choses ?

                Je ne veux pas interdire, je leur dit juste que c'est du mensonge et des conneries (que ce soit le libre ou le crowdfunding "perverti"), et que ce sont eux qui pervertissent les idées, bref qu'ils font ce qu'ils disent que les autres font.

                c'est tout. Tu travestis mes propos pour qu'ils collent à tes idées (puisque je n'ai jamais parlé des gens qui déplorent, je n'ai absolument rien contre eux car c'est un avis qui parle d'une "option", pas un truc qui sous entend que c'est l'idée même de la chose dont on parle qui serait perverti).

                Bref, rien de nouveau : quand on ne peut pas attaquer l'idée de l'autre, on lui fait dire ce qu'il ne dit pas (on remplace discrètement "pervertir" par "déplorer", comme ça, comme par hasard, plutôt que de discuter du sujet soulevé).

                • [^] # Re: Tabassage

                  Posté par (page perso) . Évalué à 9. Dernière modification le 27/07/13 à 11:41.

                  C'est fascinant de voir comme tu t'excites tout seul.
                  Le crowdfunding a été créé pour une raison précise et certaines personnes l'utilisent pour une autre raison.

                  • Avant : Utiliser Internet pour que des gens ayant de bonnes idées mais pas de ressources puissent collecter des ressources auprès du public afin de concrétiser leurs idées.
                  • Après : certaines entreprises évacuent tous les risques commerciaux et font financer par avance leur produits par le public. Le summum étant la multinationale Warner Bros qui demande au public de lui envoyer de l'argent pour qu'elle produise un film qu'elle va ensuite vendre à ces personnes. Tout bénef pour Warner Bros qui ne prend plus aucun risque dans l'affaire !

                  Il est tout à fait justifié de qualifier cela de "perversion du système" même si personne ne parle d'interdire un tel comportement. Ta casuistique entre "déplorer" et "pervertir" est complètement ridicule. Tout ça parce que tu préférerais te faire écorcher vif plutôt que de concéder un point lors d'une discussion.

                  • [^] # Re: Tabassage

                    Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                    Le crowdfunding a été créé pour une raison précise

                    Le libre a été créé pour faire tourner une imprimante sans volonté de vendre, donc faire de l'argent avec est pervertir le libre.
                    Tiens, ce genre de "logique" marche pour un peu tout ce qu'on veut…
                    Foutaises. C'est juste vachement limitant de vouloir absolument limiter le crowdfunding à "mais pas de ressources", comme ça parce qu'on a envie, parce que certains ne veulent pas des "grands méchants", comme le font d'autres avec le libre qui devrait, ceon eux, être non commercial (ce n'est qu'un exemple, mais n'importe quelle personne voulant limiter un principe trouvera toujours une excuse sur l' "origine" de bla bla)

                    La perversion ne vient pas forcément de l'endroit accusé…

                    On peut aussi dire avant = crowdfunding : Utiliser (remplacer Internet par un moyen générique de rassembler, pas forcément Internet surtotu que pour faire mon Tanguy pour le moment c'est surtout le web qui utilisé, pas Internet dans son ensemble) pour que des gens ayant de (retirer "bonnes", on s'en fout que l'idée soit bonne ou pas) idées (retirer "mais" bla bla bla) puissent collecter des ressources (retirer "auprès du public", ça peut être tout et n'importe qui, personnes morales aussi) afin de concrétiser leurs idées.

                    Je vais reprendre ma phrase : il faut être alternatif, mais comme les autres hein, pour être "une personne bien". Alternatig, mais avec le même sectarisme.

                    Il est tout à fait justifié de qualifier cela de "perversion du système"

                    Justement : non, ce n'est pas justifié, mais alors pas du tout. C'est autant justifié que de qualifier de perversion du libre qui se ferait de l'argent (bouh les vilains).

                    Tout ça parce que tu préférerais te faire écorcher vif plutôt que de concéder un point lors d'une discussion.

                    Tu peux aussi lire ce que j'ai écrit et concéder un point de ton côté, mais tu accuses plutôt l'autre de ne pas faire ce que tu ne fais pas non plus.

                    • [^] # Re: Tabassage

                      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                      Le libre a été créé pour faire tourner une imprimante sans volonté de vendre, donc faire de l'argent avec est pervertir le libre.

                      Et en plus tu ne connais même pas tes classiques ;-)

                      Extrait de https://www.gnu.org/gnu/thegnuproject.html

                      Since “free” refers to freedom, not to price, there is no contradiction between selling copies and free software. In fact, the freedom to sell copies is crucial: collections of free software sold on CD-ROMs are important for the community, and selling them is an important way to raise funds for free software development.

                      Most of the FSF's income used to come from sales of copies of free software and of other related services (CD-ROMs of source code, CD-ROMs with binaries, nicely printed manuals, all with the freedom to redistribute and modify), and Deluxe Distributions (distributions for which we built the whole collection of software for the customer's choice of platform).

                      • [^] # Re: Tabassage

                        Posté par (page perso) . Évalué à 2. Dernière modification le 27/07/13 à 12:28.

                        Ou alors tu n'as pas compris l'absurdité provocante mise dans mes phrases : c'est justement ça que je dis (=prendre l'exemple de base comme tu le fais pour généraliser à tout crouwdfunding est pas une démonstration d'une quelconque perversion, comme prendre l'idée de l'imprimante qui n'avait pas vocation à faire du commercial dans la tête de la personne hackant l'imprimante n'est pas généraliser à tout le libre même de la part de la FSF)

                        Tu trouves ridicule l'idée du libre non commercial? Ben… C'est la même logique dans ton argumentation sur une pseudo perversion du crowdfunding à base d'exemple sur comment est née l'idée.
                        Tu devrais relire ce que j'ai écrit, car ce que tu me dis maintenant montre que tu n'as pas bien lu et surtout pas compris.

                    • [^] # Re: Tabassage

                      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                      Hou putain t'es en forme. T'étais en vacances ?

                • [^] # Re: Tabassage

                  Posté par (page perso) . Évalué à 8.

                  Tu travestis mes propos pour qu'ils collent à tes idées (puisque je n'ai jamais parlé des gens qui déplorent,

                  Bah non, c'est moi qui te dit que ces gens déplorent quelque chose. C'est toi qui déforme leur propos en disant qu'ils veulent interdire ou limiter, ce qui est faux.

                  Bref, rien de nouveau : quand on ne peut pas attaquer l'idée de l'autre, on lui fait dire ce qu'il ne dit pas

                  Ta technique habituelle.

                  on remplace discrètement "pervertir" par "déplorer"

                  Tu délires. C'est toi qui remplace leur opinion par une volonté d'interdiction. Quand ils expriment leur opinion, (qu'ils pensent que ça pervetisse ou non), n'est que déplorer quelque chose et non vouloir l'interdire à par dans ton esprit binaire.

      • [^] # Re: Tabassage

        Posté par . Évalué à 1.

        En même temps, tu n'es pas obligé de donner, si les modalités te déplaisent. Et je ne suis pas sûr qu'un projet qui promet de faire accéder les minorités (sexuelles) à la technique (comme je l'ai vu sur Indiegogo), soit moins loufoque que celui de Canonical.

  • # soc arm a priori

    Posté par . Évalué à 2.

    Ubuntu Edge indique seulement qu'il contiendra "the fastest multi-core CPU" ce qui n'est pas d'une précision renversante.

    https://lists.launchpad.net/ubuntu-phone/msg03240.html

    A priori ils prévoient d'utiliser un soc arm.

    • [^] # Re: soc arm a priori

      Posté par (page perso) . Évalué à 10.

      Ah oui, ça cible tout de suite mieux. Et un écran couleur aussi, pour rester dans la précision renversante :) ?

      Ceci dit, prendre une cpu dual core i7, ça donne une bonne histoire pour la convergence, "ubuntu edge permet aussi de cuire votre steak", ça aurait du succès. Tu fait un sponsoring de man vs wild, et voila. D'un coté, GPS, de l'autre, grill.

  • # Coquille

    Posté par (page perso) . Évalué à 1.

    • [^] # Re: Coquille

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      C'est corrigé, merci.
      On peut noter que le titre quelque peu trollogène de mon journal a été modifié par les autres modéros ;-)

  • # Oui mais.

    Posté par . Évalué à -2.

    L'idée est bonne, mais voyant que pour quasiment le même prix on peut trouver un des plus costauds de chez Samsung, Apple, Nokia, Sony, sur lequel il est possible d'installer assez facilement plein de choses gratuites voire libres (sauf en partie chez Apple, bien entendu), cela laisse en pleine hésitation.

    • [^] # Re: Oui mais.

      Posté par . Évalué à 3. Dernière modification le 25/07/13 à 14:53.

      L'idée est que ce smartphone se transforme en système linux complet quand tu le branches à un écran et un clavier, et que les usagers très mobiles l'utilisent comme système unique. Plus de souci de synchroniser les données entre plusieurs appareils, plus besoin de trimbaler un laptop (p.ex. tu mets un dock chez toi, un autre au travail, et dans le métro tu l'utilises avec le clavier virtuel). Tu peux l'administrer comme une machine linux normale et utiliser tes logiciels usuels (sans écumer les dépôts commerciaux pour tester des appliquettes de remplacement à deux balles). Tu ne peux pas faire ça de façon aussi pratique avec un téléphone Android quel qu'il soit.

      • [^] # Re: Oui mais.

        Posté par . Évalué à 6.

        J'ai un Droid avec cette fonction. Le dock Webtop de Motorola.

        Et mon opinion après 6 mois/un an d'utilisation c'est que franchement comme il a été écrit plus haut l'interface d'une application pour un smartphone et pour un écran de 22" ne pourront JAMAIS être les mêmes. Dans un sens ou dans l'autre il faudra toujours 2 interfaces COMPLETEMENT différentes.

        On va voir si Cannonical va réussir. Mais j'irai pas miser 1 heureux là-dessus vu le risque.

        • [^] # Re: Oui mais.

          Posté par . Évalué à 1.

          Autant faire ça en HTML5/CSS3 me semble réaliste, autant en GTK… bonne chance…

          • [^] # Re: Oui mais.

            Posté par (page perso) . Évalué à 1.

            Où est-ce que tu as vu du GTK ?

            • [^] # Re: Oui mais.

              Posté par . Évalué à 2.

              On a parlé de Gimp plus haut.

              En fait je pense que ces applications seront probablement uniquement utilisables en mode écran.

              On aura probablement des applis Androïd en mode tél. et des applis linux en mode écran.

              C'est ce qui demande le moins de boulot, donc ce sera probablement la solution de Cannonical :-D --->[]

              • [^] # Re: Oui mais.

                Posté par . Évalué à 2.

                Android et pas Androïd
                Android et pas Androïd
                Android et pas Androïd
                Android et pas Androïd
                Android et pas Androïd
                Android et pas Androïd
                Android et pas Androïd
                Android et pas Androïd
                Android et pas Androïd
                Android et pas Androïd
                Android et pas Androïd
                Android et pas Androïd

                Depending on the time of day, the French go either way.

        • [^] # Re: Oui mais.

          Posté par . Évalué à 2. Dernière modification le 25/07/13 à 17:13.

          Soit, les interfaces seront différentes, mais tu peux éditer tes documents avec libreoffice dans le dock et les consulter avec une visionneuse spécialisée en mode téléphone. Ça permet de travailler et consulter des documents depuis plusieurs endroits sans avoir à synchroniser. La clientèle a des points communs avec celle du Asus Transformer (il circule sur le net des chiffres autour de 200 000 unités vendues).

        • [^] # Re: Oui mais.

          Posté par . Évalué à 1.

          Par contre, on peut utiliser le même ordinateur et le même OS pour servir de smartphone et de desktop (dès qu'on le branche à un écran et un clavier).
          De plus, il est plus facile de réécrire l'interface d'un logiciel plutôt que de le porter à un nouvel OS pour lequel toutes les API sont différentes.

        • [^] # Re: Oui mais.

          Posté par . Évalué à 4.

          Une interface, c'est juste un layout different. Je ne vois aucune raison technique pour que ce layout, definit dans un fichier separe du code implique d'avoir deux applications.

          • [^] # Re: Oui mais.

            Posté par . Évalué à 1.

            Mais je t'en prie, fais-nous une interface de Libreoffice pour un écran tactile de 5". Pareil pour the Gimp. Tes petits enfants la finiront peut-être… :-D

            J'ai pas l'impression que les programmeurs de VLC soient des manchots, et pourtant il a fallu attendre un moment pour avoir une interface Android - pas encore stable d'ailleurs. Le tactile et le clavier/souris implique deux interfaces COMPLETEMENT différentes. Il faut TOUT repenser - et probablement modifier légèrement le fonctionnement du programme.

            Un butineur c'est 4 boutons : back, forward, home et reload. Ca c'est fastoche. Mais dès qu'on parle d'une application un peu plus aboutie en terme de fonctionnalités ça se complique énormément.

            • [^] # Re: Oui mais.

              Posté par . Évalué à 4.

              LibreOffice, VLC et The GIMP n'ont pas ete fait avec des toolkits permettant de passer d'un monde a l'autre (de desktop a mobile). C'est le premiere probleme qu'ils auront a resoudre. Maintenant je me repette, c'est juste un layout. Tu vas passer d'un mode editeur a un mode lecture pour LibreOffice entre desktop et mobile. C'est juste une problematique de UI et d'interaction. Ca ne changera pas de logique dans le code, si le toolkit est bien fait.

              • [^] # Re: Oui mais.

                Posté par . Évalué à 2.

                Euh… Il y a tous les problemes relatifs au fait d'etre sur un smartphone : consommation memoire, consommation electrique, taille disque…

                Si ton VLC bouffe ta batterie en 1h, tu vas pas pouvoir le regarder ton film, et tu vas plus pouvoir utiliser ton telephone non plus…

                • [^] # Re: Oui mais.

                  Posté par . Évalué à 1.

                  Cette problematique est exactement la meme sur laptop (et si pas laptop, alors netbook). Encore une fois, je ne vois pas la difference. Si ca peut les motiver a optimiser la consomation memoire, electrique et disque, ca sera pas un mal !

  • # Reddit

    Posté par (page perso) . Évalué à 4.

    Mark Shuttleworth a fait un « Ask Me Anything » sur Reddit et a au passage répondu à pas mal de questions qu'on se posait ici.
    C'est par là

    • [^] # Re: Reddit

      Posté par . Évalué à 9.

      La question à 10 000 BTC :

      Hello Mark,
      Will (parts of) the Ubuntu Edge be Open Hardware?

      Et la réponse de Mr Shuttleworth

      This first version of the Edge is to prove the concept of crowdsourcing ideas for innovation, backed by crowdfunding. If it gets greenlighted, then I think we'll have an annual process by which the previous generation backers get to vote on the spec for the next generation of Edge.

      So in this first generation Edge, no, we didn't look for open hardware specifically. We can choose silicon with more open drivers as we finalise the spec, but again I think the priority for the CPU / GPU will be performance to hit the goal of convergence.

      In future generations, it would be great to see if we can do an all-open device, for example.

      Que je traduirai par : «non»

      • [^] # Re: Reddit

        Posté par (page perso) . Évalué à 7.

        C'est pas étonnant. Avoir du matériel libre pose des contraintes que je pense Canonical n'a pas le temps de prendre en compte. par exemple, de la négociation avec les fabricants, ce qui reviens à payer plus cher, ou à sortir plus tard. Et le temps et l'argent ne sont pas des ressources qu'ils ont en abondance.

        • [^] # Re: Reddit

          Posté par . Évalué à 2.

          Il est très difficile d'avoir du hardware libre. Même le Neo FreeRunner est basé sur un processeur ARM non libre.
          Je n'ai jamais vu de téléphone sur OpenSPARC.

          • [^] # Re: Reddit

            Posté par (page perso) . Évalué à 4.

            Pourtant ce serait pratique pour faire plaque de cuisson portative en même temps.

            « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

  • # Erreur dans la dépêche : Dual Boot avec android

    Posté par . Évalué à 2.

    Il semble y avoir une erreur dans la dépêche.

    Le dual boot est bien un VRAI dual boot. On ne fait en aucun cas tourner Ubuntu par dessus Android. (Ça s'appelle UbuntuForAndroid, mais c'est un projet à part, qui n'est ici pas vraiment concerné !)

    On peut notamment (car je l'ai lu aussi dans les commentaires sur indiegogo, par un membre de canonical), le lire ici :

    http://www.indiegogo.com/projects/ubuntu-edge/x/4034641

    Next-generation hardware deserves innovative software. The Ubuntu Edge will dual-boot both the Ubuntu phone OS and Android, and convert into a fully integrated Ubuntu desktop PC.

  • # Ubuntu Edge, la course à la convergence.

    Posté par . Évalué à 2.

    Contrairement à ce qui a été dit dans divers commentaires, la plupart des acteurs de l'informatique (et du personal computing) comme HP, Samsung, Apple, Microsoft, etc. cherchent à résoudre la quadrature de l'usage des terminaux connectés. De fait, certains ont pensé avant les autres que l'offre de services pouvait être une voie à suivre (Google et son Nexus ?). Pendant ce temps, Apple, après avoir changé son OS maison, s'est lancé dans la téléphonie et les tablettes. L'idée assez banale que caresse Shuttleworth à longueur de vidéo c'est d'avoir des applications homogènes dans un environnement ergonomiquement similaire. Canonical ne s'intéresse pas aux machines, mais bien aux OS et à la manière dont on peut retrouver les mêmes gestes et les mêmes applications, quel que soit le terminal. C'est loin d'être idiot.
    Ce qui semble étrange, c'est que personne n'ait jusqu'ici réussi dans une telle entreprise; ce qui me fait dire que le marché mûri lentement. Et il faut croire que le téléphone à gadgets (50 000 applis sur Android ou sur Appstore dont je n'utilise que 5 ou 6) continue pour l'instant à siphonner le marché.

    Je remarque aussi que Shuttleworth soigne la communication : les pages Ubuntu sont soignées, les vidéos sympathiques et pédagogiques (Shuttleworth avec une barbe de 3 jours MAIS le cheveu bien peigné et une ceinture "peace & love", ça le fait mieux que Xavier Niel). Et je note aussi que Ubuntu Edge a levé 7 M $ US en 5 jours, ce qui n'est pas rien. Sur le plan éthique, nous sommes dans une structure libérale ET capitaliste : je ne vois pas pourquoi Indiegogo empêcherait Canonical de tenter une levée de fonds par le "crowfunding". C'est assez étrange, du point de vue industriel, mais l'étrangeté et la singularité ne sont pas incompatibles avec ce que tente Shuttleworth.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.