Microsoft Les codes sources de Microsoft Word 1.1a et DOS 1.1 et 2.0 publiés

Posté par (page perso) . Édité par Benoît Sibaud, Davy Defaud, Florent Zara et ZeroHeure. Modéré par ZeroHeure. Licence CC by-sa
Tags : aucun
16
2
avr.
2014
Microsoft

Le 25 mars dernier, le code source de Microsoft Word 1.1a (1990) a été publiquement publié via le Computer History Museum. Ne rêvez pas trop, ce n’est pas libre et tout code dérivé n’est pas autorisé à être diffusé :

You may not distribute or publish the software or Derivative Works. You may not use or test the software to provide a commercial service unless Microsoft permits you to do so under another agreement.

N’espérez donc pas trop avoir ce splendide logiciel ergonomique qu’est Microsoft Word for Windows version 1.1a sous GNU/Linux prochainement (les polémistes habituels vont sans doute prétendre que LibreOffice n’arrive pas à la cheville de cette merveille).

Accessoirement, vous pouvez obtenir également le code de Microsoft DOS v1.1 (1982) & v2.0 (1983).

NdM : merci à fravashyo pour son journal. Sinon, vous pouvez aussi lire du vieux code libre, comme GCC 1.42 de 1990, LaTeX 0.90 de 1983, etc.

Jeu ToME : Tales of Maj'Eyal

Posté par (page perso) . Édité par Nÿco, Benoît Sibaud et baud123. Modéré par Christophe Guilloux. Licence CC by-sa
Tags :
30
21
jan.
2013
Jeu

ToME 4 est un jeu d'aventure au tour par tour, pouvant être assimilé à un rogue-like, teinté d'ambiances de jeux de rôles et axé sur la résolution de quêtes et la progression de son personnage, écrit et développé par le Français Nicolas Casalini (Darkgod), comme module de son système de jeu T-Engine 4.0.

Haiku Sortie d'Haiku Version 1 Alpha 4

Posté par (page perso) . Édité par Francois Revol, Florent Zara, Christophe Guilloux et reno. Modéré par Florent Zara. Licence CC by-sa
Tags :
55
13
nov.
2012
Haiku

Près d'un an et demi après l'alpha 3, le 20 juin 2011, le projet Haiku annonce la sortie tant attendue de la version alpha 4 de son système d'exploitation, le 12 novembre 2012.

HAIKUv1a4

On peut ainsi rêver d'avoir dans le futur la légèreté d'Haiku sur les tablettes et autres petits systèmes embarqués (Raspberry PI par exemple). Citons également un portage x86_64 quasiment terminé, débuté cette année lors du GSoC, et un support assez avancé bien que peu maintenu du PowerPC pour les machines OpenFirmware et peut-être bientôt de la carte Sam460ex.

Haiku nécessite 128 Mo pour fonctionner, 700 Mo d'espace disque et un processeur x86 au moins égal à un Pentium II 400 Mhz, ce qui est plutôt peu pour un OS de bureau.

PHP Sortie de txt2tags en version PHP

Posté par (page perso) . Édité par Davy Defaud, Florent Zara, Xavier Teyssier et patrick_g. Modéré par Florent Zara. Licence CC by-sa
28
28
sept.
2012
PHP

Txt2tags vous connaissez ?

C’est le grand perdant du « lightweight markup war » (la guerre des langages de balisage légers) : bien que plutôt logique dans sa syntaxe, d’ailleurs proche de la syntaxe de Creole, ce dernier justifiant ses choix dans une étude fort détaillée, donc applicable dans une certaine mesure à txt2tags, extensible sans produire des dérivés incompatibles entre eux (on expliquera comment plus loin), créé avant toutes les autres syntaxes wiki légères, il arrive pourtant bon dernier en termes de part de marché, c’est‐à‐dire d’utilisation, face à MediaWiki, Markdown, ReStructuredText, etc.

Pourquoi ? Divers paramètres entrent sans doute en compte dans cet état de fait. Néanmoins, txt2tags ayant été programmé en Python, on peut imaginer que ce langage n’étant pas disponible sur la plupart des hébergements mutualisés, il n’était pas question de l’utiliser dans des projets nécessitant un wiki en ligne, d’où un délaissement du langage de la part des utilisateurs potentiels.

Ce créneau a donc été pris dans une large part par l’implémentation en PHP de Markdown, que l’on retrouve absolument partout, et du coup la syntaxe Markdown étant connue, elle a été démocratisée selon un cercle vicieux qui a fait que de nombreux services l’ont pris en compte par ailleurs, même en utilisant une autre implémentation (Ruby, etc.). Ainsi, Markdown, ou l’une de ses versions modifiées initiées pour pallier ses limitations de base, comme Markdown Extra ou GitHub Flavored Markdown, sont la syntaxe par défaut de Diaspora, LinuxFr.org, Tumblr, GitHub, etc.

Mais la lutte n’est pas finie !