EndNote attaque Zotero, LL à Genève et présentations EOLE

Posté par (page perso) . Modéré par Christophe Guilloux.
8
11
nov.
2008
Communauté
EndNote attaque Zotero
Zotero est une application libre (licence ECL), sous forme d'extension Firefox, permettant de gérer complètement une collection de sources dans la domaine de la recherche. Elle remporte un franc succès, puisque l'application a été téléchargée à un million d'exemplaires depuis son lancement fin 2006. EndNote est un logiciel similaire, mais propriétaire. Son format est sans surprise propriétaire également. Cependant, Zotero sait gérer ce format. Thomson, le boss de EndNote demande à Zotero de stopper toute distribution, et de réparer les « dommages » à hauteur de 10 millions de dollars...

Logiciel libre à Genève
Une directive du Département de l'instruction publique (DIP) du Canton de Genève, dans le cadre de son orientation stratégique en matière de logiciels informatiques, est titrée « transition vers les standards ouverts et les logiciels libres ».

Cette directive contient la définition d'un logiciel libre selon la Free Software Foundation et d'un standard ouvert selon la Commission européenne.

Outre la maturité technique des logiciels libres, leur fiabilité, stabilité, adaptabilité et pérennité qui ont conduit à leur adoption, c'est surtout le fait que « l'information gérée par l’État est une ressource stratégique dont l’accessibilité par l’administration et les citoyens, la pérennité et la sécurité ne peuvent être garanties que par l’utilisation de standards ouverts et de logiciels dont le code source est public ». Ce n'est qu'après qu'on parle de coûts d'acquisition nuls.

Présentations de la conférence EOLE
La conférence EOLE (European Opensource Lawyers Event) s'est tenue à Paris, le 24 septembre 2008, événement entièrement consacré à l'analyse de la licence GPLv3. Les présentations, très intéressantes pour la plupart, ont été publiées.

La GNU Free Documentation License 1.3 est publiée

Posté par (page perso) . Modéré par Florent Zara.
Tags : aucun
11
5
nov.
2008
GNU
La Free Software Foundation a publié la version 1.3 de sa licence dédiée à la documentation, la FDL ou Free Documentation License. C'est la fondation Wikimedia (à l'origine de l'encyclopédie Wikipedia, du moteur libre de wiki Mediawiki, ou encore Wikimedia Commons entre autres) qui a demandé cette évolution.

L'objectif le plus visible était de rendre cette licence « migrable » vers une des licences Creative Commons en particulier, la seule licence CC qui soit libre et copyleft, la « by-sa » ou Paternité-Partage des Conditions Initiales à l'Identique (Attribution-Share Alike), en version 3.0 précisément.

Cette version 1.3 de la FDL, est une version intermédiaire avant la version 2.0. C'est la section 11, « relicensing », qui a reçu les modifications qui ont motivé la publication de cette version. Autres évolutions importantes, la section 1 a reçu une nouvelle définition, les sections 9 et 10 ont reçu des modifications issues de la GPLv3.

Outre les contenus des sites de la fondation Wikimedia, sont concernés tous les contenus sous licence FDL en versions 1.3 et « 1.2 ou supérieure », sans sections invariantes, et convertis en wiki (Massive Multiauthor Collaboration ou MMC) avant le 1er novembre 2008. Ce changement de licence devra s'effectuer avant le 1er août 2009.

DotClear 2.1, le blog qui monte, qui monte...

Posté par (page perso) . Modéré par Bruno Michel.
Tags :
9
5
nov.
2008
Internet
La version « Námestí Republiky » numérotée 2.1 du désormais célèbre moteur libre de blog DotClear a été publiée à l'occasion de la fête païenne d'Halloween.

Publié sous licence GPLv2, DotClear est développé par une communauté active en langage PHP. Utilisé notamment par le StandBlog de Tristan Nitot, France 2, RTL et le parti communiste français, il propose tout un écosystème d'extensions fonctionnelles.

La toute nouvelle version accélère énormément le cycle de publication, puisque la version 2.0 publiée en août 2008 avait pris 1040 jours de développement.

Les fonctionnalités offertes par cet incrément sont :
  • Des thèmes et des templates plus souples ;
  • Les sous-catégories ;
  • Améliorations de l'interface XML-RPC ;
  • Des vidéos en HD ;
  • Et d'autres encore...

Dix ans de DLFP : entretien avec l'équipe LinuxFR 3/3

Posté par (page perso) . Modéré par Mouns.
Tags :
14
26
sept.
2008
LinuxFr.org
À l'occasion de l'anniversaire de LinuxFR.org, vous nous avez posé quelques questions il y a de cela quelques jours, à nous donc d'y répondre. Suite des précédents entretiens ... et fin !

Aujourd'hui :
  • Quels sont les principaux critères d'accueil dans l'équipe LinuxFR ?
  • Lorsqu'on est Admin sur DLFP, on le marque sur son CV ou on le cache ? On ajoute la mention « mais jamais en journée ! » ?
  • Quelle distrib pour les serveurs ?
  • Combien de serveurs ?
  • Quel hébergeur/datacenter ?
  • Comment faire un don de serveur (si vous êtes à Level3 ce sera plus simple :) ) ?
  • Quels outils utilisez-vous pour l'administration système ? (svn, bazaar, rsync, shells, langages de programmation...)
  • Plus d'infos encore ?
  • Il y a des "perles" parfois dans les dépêches rejetées ? Si oui, vous pouvez nous en faire profiter ? NewsLinuxFrFortunes


Merci à tous !

Dix ans de DLFP : Entretien avec l'équipe LinuxFR 2/3

Posté par (page perso) . Modéré par Benoît Sibaud.
13
26
sept.
2008
LinuxFr.org
À l'occasion de l'anniversaire de LinuxFR.org, vous nous avez posé quelques questions il y a de cela quelques jours, à nous donc d'y répondre, suite à la première partie.

Aujourd'hui :
  • Utilisez-vous Linux au boulot ?
  • Êtes-vous impliqué dans d'autres projets libres ou Linux ?
  • Ça vous fait quoi d'être une star ?
  • Y a-t-il une méthodologie écrite du passage de témoin ou du renforcement de l'équipe ? C'est-à-dire lorsque des volontaires sont accueillis dans l'équipe, l'intégration se fait elle de manière formelle, avec un plan et des directives ; ou bien de manière plus floue, selon la bonne volonté de chacun ?
Demain :
  • Quels sont les principaux critères d'accueil dans l'équipe LinuxFR ?
  • Lorsqu'on est Admin sur DLFP, on le marque sur son CV ou on le cache ? On ajoute la mention « mais jamais en journée ! » ?
  • Quelle distribution pour les serveurs ?
  • Combien de serveurs ?
  • Quel hébergeur/datacenter ?
  • Comment faire un don de serveur (si vous êtes à Level3 ce sera plus simple :) ) ?
  • Quels outils utilisez-vous pour l'administration système ? (svn, bazaar, rsync, shells, langages de programmation...)
  • Plus d'infos encore ?
  • Il y a des "perles" parfois dans les dépêches rejetées ? Si oui, vous pouvez nous en faire profiter ? NewsLinuxFrFortunes

Dix ans de DLFP : entretien avec l'équipe LinuxFR 1/3

Posté par (page perso) . Modéré par Mouns.
Tags :
11
25
sept.
2008
LinuxFr.org
À l'occasion de l'anniversaire de LinuxFR.org, vous nous avez posé quelques questions il y a de cela quelques jours, à nous donc d'y répondre.

L'entretien sera découpé en trois parties. Aujourd'hui, nous répondrons aux questions suivantes :
  • Qu'est-ce qui vous motive à faire tout ça pour LinuxFR ?
  • Êtes-vous pour ou contre les dépêches sur le cinéma ?
  • Quel est votre niveau en Linux (utilisateur occasionnel, admin, geek furieux) ?
Demain et après-demain, nous répondrons aux questions qui suivent :
  • Utilisez-vous Linux au boulot ?
  • Êtes-vous impliqué dans d'autres projets libres ou Linux ?
  • Ça vous fait quoi d'être une star ?
  • Y a-t-il une méthodologie écrite du passage de témoin ou du renforcement de l'équipe ? C'est-à-dire lorsque des volontaires sont accueillis dans l'équipe, l'intégration se fait elle de manière formelle, avec un plan et des directives ; ou bien de manière plus floue, selon la bonne volonté de chacun ?
  • Quels sont les principaux critères d'accueil dans l'équipe LinuxFR ?
  • Lorsqu'on est Admin sur DLFP, on le marque sur son CV ou on le cache ? On ajoute la mention « mais jamais en journée ! » ?
  • Quelle distrib pour les serveurs ?
  • Combien de serveurs ?
  • Quel hébergeur/datacenter ?
  • Comment faire un don de serveur (si vous êtes à Level3 ce sera plus simple :) ) ?
  • Quels outils utilisez-vous pour l'administration système ? (svn, bazaar, rsync, shells, langages de programmation...)
  • Plus d'infos encore ?
  • Il y a des "perles" parfois dans les dépêches rejetées ? Si oui, vous pouvez nous en faire profiter ? http://wiki.eagle-usb.org/wakka.php?wiki=NewsLinuxFrFortunes

Cisco rachète la société « Jabber, Inc. », XMPP et la XSF restent indépendants

Posté par (page perso) . Modéré par Mouns.
Tags : aucun
20
24
sept.
2008
XMPP
Cisco Systems, le géant états-unien des réseaux et des communications (Cisco, Linksys, WebEx, IronPort, and Scientific Atlanta), a annoncé avoir conclu un accord avec la société états-unienne nommée « Jabber, Inc. » (Jabber Incorporated). Cet accord porte sur l'acquisition prochaine de la société Jabber, Inc. par Cisco. L'emphase forte est importante, pour être clair et strict, les détails sont exposés dans la suite.

La société Jabber, Inc., dont le site web est à l'adresse jabber.com, est différente de, bien que liée à, la XMPP Standards Foundation (XSF), organisation à but non-lucratif dont les sites web se trouvent aux adresses xmpp.org pour les spécifications et jabber.org pour les utilisateurs. Jabber est le nom communément utilisé pour parler des technologies XMPP.

La société Jabber, Inc. :Il est donc clair que Cisco :
  • Ne rachète pas la XSF ;
  • Ne propriétarise pas le protocole XMPP ;
  • Ne peut en aucun cas interdire l'utilisation de XMPP, qui est un standard ouvert de l'IETF.
Ce qui est moins évident mais clairement énoncé, c'est que Peter Saint-Andre continuera a assurer son rôle central, à plein temps, et toujours de manière rémunérée, mais par Cisco cette fois. Une fois tous ces points précisés, on ne peut que se réjouir de l'adoption de XMPP par un autre géant des NTIC.

Il est sans doute dommage que dans le communiqué de presse de Cisco, il ne soit mentionné à aucun endroit ni XMPP, ni la XSF ou encore l'IETF. De même, les journalistes en informatique et télécommunication confondent allègrement la société Jabber, Inc. et le protocole Jabber/XMPP d'une part, et d'autres part SIP avec SIMPLE.

StupidFilter : filtrez l'idiotie

Posté par (page perso) . Modéré par Jaimé Ragnagna.
Tags :
4
19
sept.
2008
Éducation
StupidFilter est un projet sérieux : publié sous GPLv2 et écrit en C++, ce logiciel libre tout frais, encore en version 0.2-1, permet de filtrer le net des messages stupides, comme son nom l'indique.

Pour l'instant concentré sur la langue de Shakespeare, il note un contenu textuel par un flottant compris entre 0 et 1, la plus basse note de 0 étant le niveau ayant la plus forte probabilité de stupidité.

L'algorithme est proche de ceux des filtres anti-spam : SVM ou « support vector machine » en V.O. ou encore « machine à vecteurs de support » dans la langue de Molière.

Forcément lucides, les développeurs ont bien conscience qu'un tel logiciel puisse paraître élitiste, et n'ont bien évidemment pas la prétention de remplacer une vraie intelligence artificielle, quand bien même celle-ci serait forcément « subjective » (disons « relative » ?).

Création de la World Wide Web Foundation par Tim Berners-Lee

Posté par (page perso) . Modéré par Bruno Michel.
Tags :
7
19
sept.
2008
Communauté
Tim Berners-Lee, l'inventeur du WWW, a annoncé le 14 septembre la création d'une fondation pour le développement du Web, nommée simplement World Wide Web foundation.
Cette fondation a déjà reçu cinq millions de dollars pour développer un programme fondé sur trois axes : science du Web et recherche, technologie du Web et applications, le Web au service de la société.

Les programmes sont détaillés dans la suite et sont disponibles sur http://www.webfoundation.org/programs/. Les formats ouverts et l'interopérabilité y figurent bien sûr en bonne position.

Quelques citations de T. Berners-Lee :
« Grâce à cette nouvelle initiative, nous espérons développer un écosystème qui contribuera à façonner le futur du Net. Un Web plus inclusif profitera à tout le monde » (source PC Inpact).

« Le Web a été largement conçu par les pays développés, pour les pays développés. Or il ne doit plus être aussi exclusif, afin que sa valeur soit plus grande encore, pour tous. » (source Ecrans.fr).

« La croissance du Web aura des répercussions sociales, économiques et politiques pour notre futur. À sa base, on doit en revanche trouver un engagement à respecter les principes de transparence, comme une plateforme destinée au simple partage d'information » (source PC Inpact).

Le Monde Informatique précise que la Fondation John S. et James L. Knight, focalisée sur la défense du journalisme, sera la première contributrice à hauteur de 5 M$ pour lancer les activités.

NdM : il s'agit de la 200ème dépêche acceptée de Nÿco, premier contributeur du site en terme de dépêches. Merci à lui.

Les dix ans de LinuxFR.org : les festivités

Posté par (page perso) . Modéré par Bruno Michel.
21
9
sept.
2008
LinuxFr.org
Nous avons laissé passer l'été, mais l'équipe derrière le site de LinuxFr.org (aka DLFP) n'allait pas laisser passer les 10 ans si facilement. Nous n'allons pas forcément faire une rétrospective complète (relisez les dépêches de début janvier, du thème LinuxFr et regardez la présentation de NoNo aux RMLL), mais multiplier les petites initiatives afin que chacun puisse éventuellement y trouver son compte.

Dans les semaines qui suivent, vous aurez droit à :
  • Des entretiens (10 questions) avec une dizaine de personnes sur leur vision du site, moitié par des personnalités du monde libre francophone, moitié par des utilisateurs du site. La sélection des personnes interrogées est totalement subjective et sans possibilité d'appel ;-) Nous publierons les résultats de ces entretiens à raison de 2 par semaine ;
  • Poser toutes les questions que vous souhaitez à l'équipe de modération, qui y répondra selon son bon plaisir. Une proposition d'entretien a été ouverte pour que vous puissiez centraliser les questions. Les résultats seront publiés d'ici un mois ;
Dans l'immédiat, envoyez-nous vos courriers papier pour fêter ça : cartes postales, goodies, autocollants, dessins, etc. Source de motivation supplémentaire pour nous et nous publierons des photos de ces courriers régulièrement.

Association Linuxfr
c/o Jérôme Dumonteil
8, rue André Barsacq
75018 Paris

On ne le répétera jamais assez, ce site ne vit que pour vous et par vous : contribuez des dépêches, nous vous donnerons un coup de main en les révisant avant publication.

Pour finir, merci de répondre dans les commentaires à ces questions :
  1. Quand et comment avez-vous connu DLFP ?
  2. Quel est votre niveau de fréquentation ?
  3. Quels sont les contenus que vous lisez ? Ceux que vous ne lisez jamais ?
  4. Quelle est votre opinion personnelle sur DLFP ?
  5. Quels sont, selon, vous les points forts de DLFP ? Les raisons de son succès ? Ce que vous appréciez le plus ?
  6. A contrario, les faiblesses de votre point de vue ?
  7. Comment percevez-vous l'influence de DLFP dans le monde du logiciel libre ?
  8. Votre meilleur souvenir/troll/discussion sur LinuxFr (avec un lien si possible) ?
  9. Avez-vous déjà posté/proposé du contenu sur DLFP ?
  10. DLFP, LinuxFr ou GNU/LinuxFr ?

InDefero, clone Google Code en version 0.1.0

Posté par (page perso) . Modéré par Mouns.
8
3
sept.
2008
Communauté
Une nouvelle version d'InDefero est sortie : la 0.1.0. InDefero est un clone de Google Code écrit à l'origine pour utiliser git pour la révision du code. La grande nouvelle est maintenant la prise en charge de Subversion, dépôt local ou distant !

InDefero est codé en PHP avec le framework Pluf et est disponible sous licence GPL. Il est simple à utiliser et très léger. Si votre hébergeur est de qualité, il fonctionne très bien sur un mutualisé avec des pages ne nécessitant guère plus de 3 Mo de mémoire pour le rendu.

La rapidité et la légèreté d'InDefero provient en grande partie de l'utilisation de Pluf. Pluf est un framework PHP reprenant les principes d'architecture de Django lui permettant d'être simple, facile à utiliser même sur de gros projets et extrêmement performant. Le cœur de Pluf (la distribution d'une requête et le rendu minimal d'une page) est ainsi cinq fois plus performant que Symfony sur la même configuration (test sur une instance EC2), pour avoir l'équivalent du rendu de "Hello World!" on obtient :
  • php pur : 1332.53 req/s (100%)
  • pluf-trunk : 344.02 req/s (25.82%)
  • symfony-1.1.0 : 67.41 req/s (5.11%)
Cette méthodologie de test est celle utilisée par Rasmus Lerdorf pour évaluer le coût minimal en terme de performance du framework. Cela veut dire que quelque soit le niveau de mise en cache (à moins d'utiliser la technique LinuxFr avec un callback sur une erreur 404 pour générer un contenu statique), vous ne pourrez pas faire mieux. Notez que c'est exceptionnel de n'avoir qu'une si faible dégradation des performances entre un framework et PHP pur, je dois dire aussi que c'est un peu le hasard des choses, j'ai juste essayé de garder la pile d'appel de fonctions dans la boucle de distribution au minimum tout en gardant la philosophie de Django "On active une fonctionnalité que si vraiment demandée".

Je remercie les lecteurs pour les remarques constructives reçues depuis le début de cette aventure, j'invite les trolls avec ce benchmark des performances (mais bon, en utilisant la méthodologie du créateur de PHP, cela devrait les calmer un peu) et accueille les critiques les bras ouverts !

gNewSense 2.1

Posté par (page perso) . Modéré par Bruno Michel.
Tags :
13
2
sept.
2008
GNU
gNewSense, la distribution GNU/Linux soutenue par la FSF est sortie en version 2.1, seconde du nom DeltaH (« H » pour « Hardy Heron »).

Cette distribution est basée sur Ubuntu, et se veut entièrement libre, laissant de côté les quelques concessions faites par Canonical :
  • retrait des micrologiciels propriétaires du noyau Linux ;
  • retrait du dépôt « restricted » ;
  • installation par défaut des outils de développement ;
  • thème spécifique
gNewSense est un jeu de mot entre « Gnuisance » (nuisance, en référence à la clef GnuPG/OpenPGP de RMS) et New Sense (nouveau sens).

Cette version 2.1 apporte des mises à jour, des corrections et améliorations par rapport à la 2.0 sortie en mai 2008 :
  • Linux-ubuntu-modules désormais sans blobs non-libres ;
  • Usplash ajouté ;
  • Nouveau thème ;
  • Correction du module-init-tools pour eepro100 ;
  • Le LiveCD ne demande plus le mot de passe lors d'un sudo ;
  • Ajout de la prise en charge des dépôts extra dans python-apt ;
  • Corrections, améliorations et optimisations diverses.
Il s'agit d'un LiveCD installable de 604 Mo. Builder est un outil de création de distribution créé pour et par gNewSense.

Chrome, le futur navigateur de Google

Posté par (page perso) . Modéré par Nÿco.
Tags :
40
2
sept.
2008
Internet
Le buzz du 1er septembre 2008 : le navigateur de Google, anciennement sous le nom de code supposé GBrowser, a été officiellement annoncé et baptisé Google Chrome.

Une BD de 38 pages par Scott MacCloud explique (presque) tout sur les raisons, les concepts. La BD met en scène les développeurs du navigateur en question qui nous présentent le navigateur en image. Cette BD, sous licence CC by-nc-nd a été envoyée par courriel à quelques élus pour répandre la nouvelle. Alors en quoi consiste précisément Google Chrome ?
  • sous licence libre — probablement la licence Apache 2 (pourra être intégré dans des projets propriétaires sans retour).
  • le moteur de rendu utilisé est WebKit (licence LGPL), lui-même basé sur KHTML. Le navigateur d'Android, la plateforme pour téléphones mobiles de Google, utilise déjà WebKit.
  • inclus aussi Google Gears, un greffon d'ores-et-déjà existant pour différents navigateurs (y compris Firefox-linux-32) qui permet d'utiliser des applications Web en mode déconnecté.
  • une nouvelle machine virtuelle JavaScript écrite entièrement par Google, prétendument la plus performante (?) et que Google espère voir utilisée par les autres navigateurs.
  • d'une IHM mise-à-jour.
D'un point de vue architectural, tous les onglets tourneront dans des processus différents dans des zones isolées (« sandbox ») et Google désire faire une spécification pour les créateurs de greffons, pour que ces derniers soient isolés aussi (« jail »).

NdM : « Il ne sera disponible dans un premier temps que sur le système d'exploitation de Microsoft, Windows, mais Google a indiqué "travailler dur pour concevoir des versions Mac et Linux également". » (source AFP). Voir aussi « À propos de Google Chrome et du reste sur le blog de Tristan Nitot de Mozilla Europe.

NdM 2 : Merci à smc pour son journal initial et très complet qui a permis cette dépêche.

NdM 3 : l'annonce, « A fresh take on the browser », sur le blog officiel de Google, et la BD officielle.

SCons 1.0

Posté par (page perso) . Modéré par Mouns.
Tags :
12
26
août
2008
Python
SCons est un logiciel libre sous licence MIT, écrit en Python, de construction de logiciels. Il permet d'automatiser les compilations comme avec les logiciels libres autoconf et automake, et contient un cache comme ccache. Il est conçu pour être plus rapide, facile et fiable que le traditionnel make et son implémentation GNU Make. Il fonctionne sur les systèmes POSIX (Linux, *BSD, Unix, etc.) et sur Microsoft Windows.

La version 1.0 de SCons a été atteinte, le mardi 12 août 2008. Elle est fonctionnellement identique à la version 0.98.5, seules des mises à jour de documentation sont les nouveautés. Les API 1.0 resteront compatibles durant toute la vie de la série 1.x. La version 1.0.1 est déjà prévue pour septembre, incluant des corrections de bugs et améliorations de performances.

Les fichiers de configuration de SCons sont écrits en Python, ce qui offre une très grande souplesse et de nombreuses possibilités. Il analyse automatiquement des dépendances C/C++/Fortran. SCons permet de construire à partir de dépôts centraux de code source (SCCS, RCS, CVS, BitKeeper et Perforce) et/ou de cibles pré-construites, il utilise des signatures MD5 pour détecter des changements dans les fichiers et peut compiler en parallèle.

Ardour, Blender, VMware sont des exemples d'applications construites avec SCons. Les paquets sont disponibles sous forme de tarball, paquet zip, DEB et RPM, en source et binaire (et installeur Microsoft Windows).

Sortie du bépo 1.0rc1

Posté par (page perso) . Modéré par Mouns.
Tags :
18
25
août
2008
Communauté
Après 5 ans de développement, la disposition dvorak-fr bépo est sortie. Le projet bépo a pour but de créer une disposition des lettres et symboles présents sur les claviers afin de faciliter la saisie du français (en respectant les règles de typographie) et des différents langages informatiques tout en donnant accès à de nombreux caractères présents dans d’autres langues. Cette répartition se fonde sur un certain nombre de règles, dont celles établies par le Dr August Dvorak.

La version 1.0rc1 indique que la carte simplifiée est figée. Nous ne changerons plus la place des principaux caractères et les seules évolutions possibles sont celles touchants sur les touches secondaires. Vous pouvez désormais apprendre le Bépo sans peur de changements de la disposition.

Ergonomie :
  • La frappe se fait principalement au centre du clavier, c'est à dire sur les touches QSDFJKLM ;
  • La frappe est alternée (main gauche puis main droite) et la charge entre les mains est mieux réparties ;
  • La distance de frappe est très réduite, les touches les plus utilisées sont celles qui sont près du centre du clavier ;
  • Les digrammes (deux touches à la suite) à un doigt et à une main sont limités.

Tout cela aboutit à un meilleur confort lors de la frappe, qui à défaut d’étude sérieuses sur le sujet est ressenti par tous les utilisateurs.

Au niveau du français le bépo est prévu pour taper tous les caractères de notre belle langue :
  • Les guillemets français «» ainsi que les guillemets de second niveaux “” ;
  • Les ligatures œ et æ (cœur, sœur et cætera) ;
  • Les majuscules accentuées ÉÈÙÀ ainsi que ŒÆÇ sont accessible via la touche « Maj » ;
  • Les tirets cadratins et demi cadratins — et – pour vos dialogues, incises… ;
  • Les points de suspensions typographiques … en un caractère (et non ...) ;
  • L'espace insécable est en Maj + espace et la ponctuation double (?!;:) est aussi en Maj pour faciliter la frappe.

NdM : Merci à tiot pour son journal qui est l'origine de cette dépêche.