Rachat de QNX par RIM, annonce de Bugzilla 3.6, et tout sur l'avenir de Palm

Posté par (page perso) . Modéré par Xavier Teyssier.
18
13
avr.
2010
Communauté
cat QNX >> RIM

RIM, aka Research In Motion, est le fabricant et éditeur propriétaire des ordiphones BlackBerry. Le canadien RIM rachète le canadien QNX Software Systems, l'éditeur de solutions temps-réel Unix-like. Plus précisément, QNX édite QNX Neutrino qui est un OS temps-réel (RTOS) Unix-like RTOS, et Momentics une suite de développement pour l'embarqué. À priori, c'est leur intérêt pour l'automobile qui a poussé RIM à acquérir QNX.

Bugzilla 3.6

Bugzilla, le célèbre outil de suivi de tickets (ou bugtracker) utilisé par la Mozilla Foundation et Corporation, est sorti en version 3.6. C'est la première version de la branche, et cela marque également la fin de vie de la branche 3.0.x. L'utilisabilité a été le premier centre d'intérêt de cette version, sur la base d'une étude scientifique des chercheurs de l'université de Carnegie-Mellon. Ensuite, un système d'extensions a été ajouté : il permet d'écrire simplement une nouvelle fonctionnalité ou d'en étendre une existante. Parmi les contributeurs de cette version, on peut citer Canonical, IBM, Red Hat et ITA.

Palm et son avenir

Palm a vécu des hauts et des bas. Après avoir dominé le monde des PDA dans les années 90, il ne lui restait plus qu'une chance avec son ordiphone sous Linux, le pre... qu'il a gâché. Palm se retrouve donc seul au monde, au bord du gouffre, avec toutefois de jolis actifs, dont son très précieux arsenal nucléaire que constitue le fameux « portefeuille de brevets » (Palm est le seul à ce jour à ne pas se laisser impressionner par le petit jeune du brevet d'ordiphone qu'est Apple et ni par le grand frère Nokia).

Le voici donc face au destin de la revente ou plus diplomatiquement la « fusion ». Les rumeurs vont bon train ces derniers temps quant au repreneur-bienfaiteur de la marque mythique. Actuellement sur les rangs, des acteurs du monde de l'IT, assez proches en terme de taille et marché : Lenovo, RIM et HTC. Tous trois sont d'ores et déjà sur le marché des ordiphones, et ont étrangement un appétit d'ogre, ainsi qu'un gigantesque besoin de brevets pour satisfaire leurs besoins sans trop de gêne face aux deux potentiels attaquants sus-cités.

XMP PHP Toolkit, RBS Change 3.0 et Mozilla Weave

Posté par (page perso) . Modéré par baud123.
15
8
mar.
2010
Communauté
XMP PHP Toolkit

XMP PHP Toolkit est une extension PHP5, basée sur le Xmp Toolkit d'Adobe, permettant de lire ou écrire dans les métadonnées d'un fichier multimédia. Cette extension est proposée en licence GPLv3.

Cette extension permet au sein de php de disposer des classes XMP d'Adobe et de leurs méthodes afin de lire, modifier, extraire les métadonnées XMP d'une multitude de fichiers multimédia. Très utilisé par les photographes dans les fichiers jpeg par exemple, ce format peut aussi être inclus dans les entêtes mp3, wav, avi, mpeg... et bien entendu tous les formats Adobe ( pdf, flv, psd ... ).
Vous pourrez donc au sein de votre application php5, ouvrir ce genre de fichier, en extraire les métadonnées et les indexer comme vous le voulez.

Cette extension vient de paraître dans sa version 1.0, et a été testée sous système debian, debian 64bits, et FreeBSD.

RBS Change 3.0 allie gestion de contenu et e-Commerce

L'éditeur RBS Software vient de rendre disponible la première solution de gestion de contenu web qui inclut des fonctionnalités e-commerce, parmi lesquelles :
  • Une gestion multi-catalogues ;
  • La gestion des promotions ;
  • Le paiement sécurisé ;
  • L'animation commerciale ;
  • La fidélisation client ;
  • L'analyse avec Google Analytics E-commerce.
RBS Change 3.0 est proposée en open source, avec des modules complémentaires payants. Déjà utilisé par des sociétés comme les magasins Auberts ou les outils Wolf, l'outil de gestion de contenu web a fait ses preuves. RBS Change permet une gestion multilingue des sites web, leur accessibilité et la gestion des droits de publication.

50 options sont disponibles pour enrichir les sites web de blogs, forums, e-mailing, galerie photos, actualités, ou autres. Parmi les options payantes, on retrouve la gestion personnalisée des animations commerciales en fonction des habitudes d'achat des visiteurs, identifiés et segmentés, une interconnexion avec l'ERP de l'entreprise, des API web services, l'e-mailing, les ventes croisées, la proposition de coupons de remise et des statistiques complètes. Une démonstration est disponible sur le site http://www.rbschange.fr

Petit tutoriel pour l'installation de Mozilla Weave

La version finale du serveur Weave de Mozilla (estampillée 1.0) a été enfin livrée fin 2009 après plus de 2 ans d'attente. Rappellez-vous, on en parlait déjà ici en janvier 2008 (déjà 2 ans !). La gestation a été lente mais le résultat est à la hauteur et semble très prometteur !

Pour rappel, l'extension Firefox Weave permet la synchronisation de votre profil Firefox (marque-pages, mots de passe enregistrés, historique de navigation, onglets ouverts...) entre plusieurs machines distantes ou téléphone portable (l'extension existe pour le navigateur Firefox mobile). Les données sont stockées chiffrées sur un serveur distant et sont protégées par un login et un mot de passe. Après plusieurs semaines de tests client et serveur, les premières impressions sont plutôt bonnes et les mises à jour régulières. L'extension vient de passer en version 1.1 après quelques semaines.

Pour aider les personnes désirant installer la partie serveur de cette solution sur un serveur privé (Mozilla propose ses propres serveurs mais ils ont connus quelques problèmes), vous trouverez un dossier assez détaillé sur l'installation de Weave Sync et Weave Registration qui sont les composants principaux de Weave Server.

Notez que les pré-requis d'une telle installation sont assez traditionnels : Apache, MySQL et PHP. Aucun module spécifique d'Apache n'est demandé mais il faut reconnaître que l'installation est assez peu documentée et surtout pas en français ! Espérons, à terme, une version toute prête pour les principales distributions GNU/Linux.

Cepe ALSH disponible au téléchargement en version bêta

L'équipe de Cévennes Libres est heureuse de vous faire savoir que la version 0.5 du logiciel libre Cepe-ALSH est disponible au téléchargement sur le site : http://cepealsh.org. Cepe-ALSH est une solution libre et gratuite de gestion d'accueil de loisirs adaptée aux associations et aux collectivités territoriales.

Cette version est une version bêta (ne pas utiliser en production), elle est destinée à confronter les utilisateurs au logiciel dans le but de la faire évoluer. Plus la communauté sera grande, meilleur sera le logiciel. Pour ceux qui souhaitent contribuer activement au projet, la forge de Cévennes Libres (où vous trouverez les sources de Cepe ALSH) se trouvent à l'adresse suivante : http://cevenlibres.no-ip.org/

Cévennes Libres annonce travailler sur le développement de trois nouveaux modules : crèche, ludothèque et gestion de la restauration. L'association recherche des partenaires pour participer à l'analyse et au développement.

NdM : Merci à LORY, darkus et cevenneslibres de nous avoir fait part des sorties respectives de RBS Change 3.0, XMP PHP Toolkit et Cepe ALSH.

Du crystal, du crazy et du damn à prendre et à reprendre !

Posté par (page perso) . Modéré par patrick_g.
Tags :
20
21
jan.
2010
Communauté
L'association d'art numérique libre appelée Kyanite Studios (http://www.kyanite-studios.org), fondée l'année dernière, depuis (et avant) sa naissance, a principalement développé des outils à destination des artistes 3D.

Parmi ces applications, trois d'entre elles ont besoin de vous. Je m'explique : le développement a principalement été mené par deux personnes (Pablo Martin et Guillaume Libersat (/me)) et aujourd'hui, nous devons ralentir le développement à cause de nos contraintes professionnelles. Ceci ne signifie cependant absolument pas que nous abandonnons nos bébés, bien au contraire. Ces logiciels sont le fruit d'un peu moins de deux ans de développement, c'est dire que nous y avons investi du temps et de la sueur :-).

Je poste donc aujourd'hui ici pour à la fois vous présenter ces applications mais surtout pour faire un appel à contributeurs et/ou mainteneur pendant cette période de vache maigre.

Le but de cet ensemble d'applications est de répondre à un manque d'outils libres de haut niveau pour la création de jeux temps-réels (qu'ils soient "serious" ou non : visites virtuelles, jeux ludiques, VJing 3D, applications industrielles…), le tout, en équipe. Hop, petite présentation des logiciels concernés :



Inutile de préciser que ces logiciels ne sont pas forcément évidents à prendre en main, encore moins à reprendre car ils sont principalement à l'état de prototype. Cela dit, ils sont fonctionnels et donnent déjà des résultats très encourageants dans un contexte de "laboratoire" :-)

Côté technique, ils sont tous écrits en Python (avec quelques touches de C pour faire certaines glues), se basent sur GTK pour les interfaces, réutilisent au maximum les bibliothèques existantes et sont (normalement) portables.

Question licence, ils sont tous sous GPL v3.

Dernier point, j'avais réalisé des présentations de ces applications à diverses occasions, vous pouvez trouver les diapos là : http://www.kyanite-studios.org/pages/presentations/ , ça vous éclairera peut être :-)

Tout ça pour dire que si reprendre ces projets pour les élever au rang d'alpha et beta intéresse quelqu'un, je suis prêt à consacrer du temps pour passer la main, fournir de l'aide au maximum car je pense qu'il serait vraiment dommage d'interrompre trop longtemps le développement (désynchronisation avec l'amont, etc).

Rétrospective LinuxFr.org de l'année 2009

Posté par (page perso) . Modéré par baud123.
Tags : aucun
14
4
jan.
2010
Communauté
Voici la tant attendue rétrospective LinuxFr de l'année 2009 : il s'en est passé des choses.

Côté business, Oracle achète Sun (avec du Java et du MySQL dedans), VMware achète SpringSource, et SCO se sépare du visionnaire Darl Mc Bride, muhahahaha... hum, pardon.

En politique, c'est triste car HADOPI, ACTA et vente liée, tandis que le Royaume-Uni a un plan d'action « Open Source, Open Standards and Re-Use » et que l’utilisation du cadastre français est autorisée pour OpenStreetMap.

Quelques événements ont eu lieu, tels que les spécifications Jingle qui sont sorties en v1.0, le RGI qui est publié et qui déçoit, Nokia qui sort le N900 sous Maemo, Apple libère Grand Central Dispatch, Yahoo libère son Hadoop, Launchpad qui est libéré par Canonical, Dailymotion qui fait du Theora, et Symbian qui est opensource et possède sa forge. Du côté des anniversaires, le petit Firefox a déjà 5 ans, Jabber/XMPP a 10 ans, le grand LinuxFr a 11 ans, et le vieux Unix a 40 piges.

Des logiciels libres majeurs ont évolué, avec entre autres :
Alfresco 3.0 à 3.2
Bash 4.0 et 4.1
Blender 2.49
digiKam 1.0
Eclipse 3.5
Emacs 23
Enlightenment E16 1.0 et 1.0.1
Firefox 3.5 (devenu selon les sources la version de navigateur la plus utilisée au monde)
Gajim 0.13
GCC 4.3.3 à 4.4.2
GDB 7.0 et 7.0.1
G'MIC 1.3
GNOME 2.26, 2.28
Inkscape 0.47
JOnAS 5.1 M5
KDE 4.2, 4.3
KOffice 2.0 et 2.1
Linux 2.6.29, 2.6.30, 2.6.31, 2.6.32, avec Btrfs et Ext4 entre autres.
LLVM 2.5, 2.6
Miro 2.0 et 2.5
Moonlight 1.0 et 2.0
Nexuiz 2.5
Nuxeo 5.2
OpenERP 5.0
OpenGL 3.1 et 3.2
Psi 0.13 et 0.14
Python 3.1 (et Django 1.1)
Qt 4.5 et 4.6
RPM 4.6
SeaMonkey 2.0
Sonar 1.6 à 1.12
Songbird 1.2 à 1.4
Theora 1.1
Thunderbird 3.0
Valgrind 3.5
VLC 1.0
Xfce 4.6
Xorg 7.5
...

Les distributions GNU/Linux et systèmes BSD ont aussi monté de version, avec par ordre alphabétique :
Archlinux 2009.08 (même si c'est une rolling release)
Debian 5.0 Lenny
DragonFlyBSD 2.4
Fedora 11, 12
FreeBSD 7.1, 7.2, 8.0
Knoppix 6.0, 6.2
Mandriva 2009.1, 2010.0, Enterprise Server 5
NetBSD 5.0
OpenBSD 4.5, 4.6
openSUSE 11.2
PC-BSD 7.1
RHEL 4.8, 5.3 et 5.4
Slackware 13.0
Ubuntu 9.04 et 9.10
...

VideoLAN Movie Creator

Posté par (page perso) . Modéré par Benoît Sibaud.
Tags :
25
24
déc.
2009
Audiovisuel
VideoLAN, l'association à but non-lucratif dont le but est de livrer des logiciels libres de vidéo comme le célèbre VLC media player, s'est lancé dans un projet de logiciel de montage vidéo, VideoLAN Movie Creator (ou VLMC). Pour l'instant, le logiciel n'en est qu'à un stade pré-alpha, mais il sera disponibles sous les trois plates-formes Linux, Mac OS X et Windows.

Le paysage des logiciels de montages sous Linux est assez réduit, tant en candidats qu'en fonctionnalités de ces candidats, force est de l'avouer. L'équipe VideoLAN se donne pour objectif de livrer un logiciel semi-professionnel, tout en restant simple et ergonomique.

Il a été annoncé et montré lors de l'événement Dev'Days VideoLan, dans les locaux de l'Epitech à Paris. VLMC offre déjà la gestion de projet, des presets dont la HD (y compris full), l'import de rushes, le montage bien évidemment et l'export. L'outil attendu se présente sous la forme classique d'interface à trois zones : la liste des rushes, les prévisualisations (rushes et montage), et l'incontournable « timeline » avec le réglage du niveau de zoom. Ajoutez à cela l'historique des actions. Nul doute que ce logiciel héritera des qualités intrinsèques en terme de richesse de codecs et de qualité propres aux projets VideoLAN.

Vous pouvez récupérer les sources par un simple :git clone git://github.com/VLMC/vlmc.git

NdM : Au niveau des projets similaires on peut citer PiTiVi, Kino, Cinelerra (et sa version communautaire), LiVES et Kdenlive.

Firefox, Google, Samsung, X

Posté par (page perso) . Modéré par baud123.
15
18
nov.
2009
Communauté
Firefox : 5 ans et une version pré-3.6

Firefox a 5 ans, et ça se fête par la publication de Firefox 3.6 Bêta 1 et Bêta 2. La mouture en préparation de Firefox est basée sur Gecko 1.9.2. Les changements apportés par cette version sont les suivants : Personas, alerte sur les plugins trop vieux, prise en charge de Web Open Font Format, amélioration des performances Javascript, réactivité générale accrue, démarrage plus rapide, prise en charge de nouveaux éléments de CSS, DOM et HTML5. Comme d'habitude c'est disponible sur les OS libres basés sur Linux et BSD et également sur les OS propriétaires portés par la vente forcée dans les supermarchés.

Google Closure Tools

Google libère les Closure Tools (Closure Compiler, Closure Library et Closure Templates), sous licence Apache 2.0. Ces outils sont utilisés dans Gmail, Google Docs et Google Maps, pour respectivement vérifier/analyser/optimiser, développer (UI, animations, tests unitaire, etc.) pour un maximum de navigateurs, et enfin construire et localiser des éléments d'UI en Javascript et Java, côté serveur ou client.

Google SPDY

Google, encore lui, souhaite encore-encore accélérer le web avec SPDY (prononcez « speedy »), après Closure et PageSpeed entre autre. En gros, SPDY se propose d'accélérer ni plus ni moins que HTTP, sans le casser de trop, en permettant le multiplexage, la priorisation, la compression des entêtes, le push (requête serveur vers client) et les suggestions (hint). Et ça n'est pas fini, car SPDY doit s'attaquer à encore d'autres sujets, tels que le caching, le prefetching, la gestion de bande passante, la re-priorisation, etc. SPDY est d'ores et déjà disponible, on l'aurait deviné, dans Chrome. Les tests effectués montrent un gain de célérité de 10 à 60 %.

Samsung Bada

Bada, signifiant « océan » en coréen pour montrer l'immense étendue de possibilités, est la plate-forme « ouverte » pour téléphones mobiles (smartphones) que Samsung lance, permettant de développer des applications tierces comme toute autre plateforme moderne. Bien qu'on ne sache qu'encore très peu du contour de Bada, ainsi que sa ou ses licences, le SDK est annoncé pour décembre, suivi de la sortie premier appareil et le Samsung Application Store en 2010. Des Developper Days et un Developper Challenge vont être lancés pour la promotion de la plate-forme. Va-t-il être vendu/licencié à des constructeurs tiers (comme Android, Symbian, LiMo ou Windows Mobile) ou gardé jalousement dans son propre pré carré (comme iPhone, BlackBerry, ou Palm webOS) ? Toujours est-il bon de rappeler que Samsung est numéro deux mondial du mobile (derrière Nokia), et numéro 1 en France avec 40 % de part de marché et que cette surprise ne sera certainement pas sans suite.

Sondage X

Du 31 octobre au 30 novembre, Phoronix tient son sondage annuel de treize questions concernant Xorg et l'affichage graphique sous Linux. C'est l'occasion d'y revendiquer vos orientations souhaitées, autant de fois que de machines que vous possédez. Les résultats permettent bien évidemment des statistiques utiles.

Nespresso attaque Chacun son café

Posté par (page perso) . Modéré par patrick_g.
Tags :
38
1
nov.
2009
Communauté
Quelle déception de trouver une lettre du président de « chacun son café » annonçant qu’ils étaient sujet d’une attaque en justice par Nespresso™ pour publicité comparative.

Rappelons que Nespresso®, c’est une somme de privations de liberté :
  • Une machine (et les fabricants paient la licence pour fabriquer une machine compatible) ;
  • Un type de capsule, vendu uniquement en boutique agrée et en ligne, pas de concurrence sur les prix ;
  • Un type de café : hormis ceux proposés par Nespresso™, vous ne pouvez pas choisir quel café est dans la capsule, et quand on a l’idée de la richesse disponible concernant le café, les Nespresso©, c’est un peu court…
En gros, ce qui manque à ces capsules, c’est une pomme gravée dessus. Et le pire, c’est que ça fonctionne, regardez le nombre de cafetière Nespresso™ que vous voyez autour de vous, et toutes les marques d’électroménager s’y sont mises.

Mais il se trouve qu’avant que Nestlé© (et quelques fabricants) décident de mettre de très gros moyens pour créer ce système captif, un format de capsule libre et ouvert existait déjà : les capsules ESE qui présentaient tous les avantages que permettent un format ouvert :
  • Elles rentrent dans toutes les machines à expresso (qui du coup acceptent aussi le café normal et certaines dosettes souples) ;
  • Tout torréfacteur est libre d’en fabriquer avec ce qu’il veut dedans ;
  • Tout fabricant de machine est libre de fabriquer la machine qui lui plait acceptant, entre autre, ces capsules ;
  • Pour ne rien gâcher le capsules ESE sont en papier, et pas en alu. Ça se recycle mieux et passe très bien au composte.
Tout ceci en résumé dans la vidéo du patron de chacun son café.

Le but du site "Chacun sont café" est de présenter ce qu’est un « vrai » expresso mais aussi de défendre l’usage de ce format ouvert de capsule à café. Il y a quelques mois, sur le point d’acheter une Nespresso® (je trouve le café assez bon), en bon geek, je me suis un peu penché sur la question sur le net. Et c’est ce site qui m’a fait changer d’avis et permis de trouver une petite machine au prix raisonnable (pas acheté chez eux en fait, mais en boutique) qui fonctionne à merveille.

Alors, forcément, tout ceci fait un peu tâche sur le smoking de Georges (alors que bon, c'est un peu David contre Goliath) et Nespresso™ attaque. Est reproché au site :
  • Le tableau comparatif des machines à café ;
  • La page « avant d’acheter une machine à café » ;
  • La vidéo sus-nommée.

Le créateur du site se défend en disant que c’est de l’information et propose d’aller donner votre avis et voter en bas de la page concernant le procès.

Certes, on est un peu loin de Linux… mais la comparaison avec le libre saute aux yeux, non ?

NdM : Merci à nemolivier dont son journal est à l'origine de cette dépêche.

Chakra, la distribution qu'elle est bien

Posté par (page perso) . Édité par Benoît Sibaud. Modéré par j.
Tags :
12
29
oct.
2009
Distribution
NdM : merci à steckdenis pour cette dépêche issue de son journal. Il est souvent - en effet - intéressant d'observer les innovations et différenciations des distributions dérivées.

Bonsoir,

Aujourd'hui, je vais vous faire part de mon récent test de la distribution Chakra, qui est une Arch Linux sur laquelle se trouve un KDE légèrement modifié, des outils graphiques et un installateur graphique.

Première étape : télécharger la distribution. C'est encore assez rapide, et l'image ISO va également sur une clef USB. Je place donc cette ISO sur ma clef USB, et reboot dessus.

Le démarrage est rapide, et j'arrive sur un magnifique environnement KDE ressemblant quasiment à l'original. Je remarque que le gestionnaire de paquetages graphiques (qui s'appelle Shaman) me demande de mettre à jour la distribution. Un peu idiot sur un LiveCD, ça prouve qu'il a été fait à l'arrache (normal en fait, Chakra étant encore expérimentale).

CVC3, IntelliJ IDEA et Uruguay

Posté par (page perso) . Modéré par Bruno Michel.
12
27
oct.
2009
Communauté
CVC3 passe sous licence BSD

CVC3 est un logiciel « prouveur automatique de théorème » qui a, par le passé, été publié sous une licence posant des problèmes avec la clause d'« indemnisation ». C'est désormais un problème réglé, puisque CVC3 a été publié sous licence BSD.

CVC3, issu de Stanford University, fait partie de la classe des solveurs de « Satisfiability Modulo Theories » (SMT). Les chefs de projet sont Clark Barrett, de New York University et Cesare Tinelli, de l'University of Iowa, les autres membres de l'équipe étant également issus des ces deux universités.

IntelliJ IDEA sous licence Apache v2.0

Le célèbre IDE est désormais libre. Il sera disponible en deux versions : Community Edition et Ultimate Edition. La Community Edition se concentre sur Java SE, Groovy et Scala, tandis que la version commerciale sera « axée » sur Java EE.

IntelliJ IDEA, de JetBrains, est l'un des tous premiers IDE à avoir introduit des fonctionnalités poussées de navigation dans le code, ainsi que des capacités de refactorisation. Une concurrence de poids pour Eclipse et Netbeans ?

L'Uruguay offre des laptops sous Linux à ses élèves de primaire

C'est le OLPC (aka One Laptop Per Child) sous Linux que l'Uruguay offre à ses élèves de primaire, le petit netbook blanc et vert avec les oreilles. L'Uruguay est un pays faisant partie des plus gros clients du projet, cet achat massif lui coûtant 5 % de son budget d'éducation. Merci à palm123 pour son journal sur le sujet et vous pouvez consulter la liste des migrations ci-dessous.

Nokia N900 : le téléphone-ordinateur, puissance Linux

Posté par (page perso) . Modéré par tuiu pol.
Tags : aucun
42
29
août
2009
PDA
Le Nokia N900 a suscité de vives réactions positives sur internet : en effet, la série de tablettes internet Nokia de la série N (N770, N800, N810) aboutit donc à ce petit joyau, que le finlandais numéro 1 mondial du mobile n'hésite pas à qualifier de véritable ordinateur.

Contrairement à ses prédécesseurs, qui n'avaient que le wifi et le Bluetooth, le N900 hérite de la téléphonie grâce à une puce GSM (quad-band GSM EDGE 850/900/1800/1900 et WCDMA 900/1700/2100 MHz). C'est la grosse nouveauté. Autre évolution, il tourne sous le système d'exploitation Linux Maemo 5. Le processeur est un TI OMAP3 avec un coeur ARM Cortex-A8 cadencé à 600 MHz. L'écran est de 3,5″ de diagonale, avec une définition de 800 × 480 pixel, et l'appareil est capable de supporter l'OpenGL ES 2.0. L'appareil est de type slider avec un clavier physique et un écran tactile. Il mesure 110.9 × 59.8 × 19.55 mm et pèse ses 181 g.

L'APN est de 5 Mpx avec optique Carl Zeiss (lentilles Tessar), l'appareil est muni d'un objectif frontal, d'un capteur de proximité et de luminosité, autofocus, et flash à LED. La vidéo est au format 16:9 (WVGA), en MPEG-4 et de 848 × 480 pixels à 25 images par seconde.

Au niveau connectique, on a une prise jack AV 3,5 mm et une micro USB. Dans la machine, on a un A-GPS, des accéléromètres, et une batterie 1320 mAh. Pour la mémoire, le N900 a 1 Go de mémoire pour les applications, en vérité 256 Mo de réelle et 768 Mo de virtuelle (en flash donc plus rapide qu'un disque dur), ainsi que 32 Go de stockage flash et un emplacement MicroSD,

Pour profiter de l'internet pleinement, Mozilla Fennec est préinstallé et il est accompagné de tout plein de logiciels qui parlent les vrais protocoles interopérables de l'internet. Inutile de préciser que l'OS est évidemment multi-tâche, ce serait dingue de faire un OS mono-tâche en 2009. Les mises à jour se font « Over the Air », sans obligation de connexion filaire. Adobe Flash et Skype sont hélas préinstallés.

La machine sera officiellement présentée au Nokia World en Allemagne, le 2 septembre. L'appareil sera disponible sur le marché en octobre, le prix nu sans abonnement étant annoncé à 649 euros. On verra plus précisément avec le jeu des indemnisations des opérateurs.

Mobilité, été 2009

Posté par (page perso) . Modéré par patrick_g.
Tags : aucun
30
28
août
2009
Communauté
En juillet 2008, LinuxFr.org faisait une revue du monde de la mobilité téléphonique. En août 2009, bien que rien n'ait complètement changé mais plutôt évolué, il est temps de refaire un petit tour d'horizon.

L'an passé, on voyait plutôt le smartphone comme un coït entre PDA et téléphone mobile. Cette année, il est beaucoup plus clair qu'il s'agit de vrais ordinateurs personnels ultra-miniaturisés. Mais qu'est-ce-qui fait dire ça ? Voici une liste d'éléments de réponses :
  • Machines : Les téléphones-PDA géraient un carnet d'adresses, un calendrier, des tâches, des notes et quelques applis, alors que les téléphones-ordinateurs peuvent surfer sur le web, faire du mail, de la messagerie instantanée, du multimédia et des jeux. Certains smartphones ne nécessitent même plus de logiciel de synchro sur ordi, mais font toutes les mises à jour et synchro directement sur internet (calendar, mail, contact, réseaux sociaux, etc.).

  • Constructeurs : Les constructeurs d'ordi entrent dans la danse : Acer, Dell, Archos, Lenovo, Toshiba et Asus (et, bien sûr, Apple il y a trois ans, mais ça n'avait échappé à personne). Ce marché n'aura échappé à aucun gros constructeur.

  • OS : Les OS spécifiques aux constructeurs de téléphone sont progressivement abandonnés, pour passer à un modèle proche de l'industrie de l'ordinateur personnel : le constructeur conçoit le matériel, le construit et/ou l'assemble (ou le fait assembler), puis un éditeur tiers fournit l'OS et le SDK, et on lui développe des pilotes spécifiques au matériel et on personnalise éventuellement son interface, ainsi que son offre logicielle pré-installée. Sauf qu'ici, on n'assiste pas à un monopole de Microsoft, mais à un vrai choix avec Android bien évidemment, mais également Windows Mobile, mais encore Symbian et LiMo. En effet, Apple et RIM ne fournissant pas à des tiers leurs OS respectifs, j'ai nommé iPhone OS et BlackBerry OS. On arrivait à saturation avec la foultitude des OS spécifiques des constructeurs de téléphones : il n'y avait pas ou trop peu de partage de code, même au sein d'un même constructeur, les équipes étant souvent mises en concurrence. Cette ère est désormais quasiment teminée, on utilise des OS tiers upstream ou adaptés.

  • Apple : Apple était présent dans le monde des ordinateurs personnels, avec un matériel iMac ou MacBook et un OS Mac OS X spécifique, le tout intimement lié : la firme de Steve Jobs rejoue le même scénario avec cette fois-ci matériel iPhone et l'OS « iPhone OS », le tout intimement lié. Aucun constructeur n'a le droit à l'OS sur son propre matériel, aucun éditeur d'OS n'a le droit à s'installer sur le matériel d'Apple (à moins de bricolages). Les applemaniacs s'y retrouvent. Avec l'iPhone, seul matériel de la lignée malgré ses trois version (Edge, 3G et 3GS), on assiste à un business gigantesque autour des accessoires, comme avec les Mac. À noter que RIM fait la même chose avec sa ligne BlackBerry et son OS.

  • Opérateurs et FAI : Les opérateurs telco vendent désormais des « data plan » ou « forfait internet 3G » et se transforment donc en fournisseurs d'accès à internet (FAI, ou ISP en anglais pour Internet Service Provider). Excepté ces grossières arnaques : les forfaits vendus comme « illimités » sont plafonnés à quelques centaines de méga-octets ou quelques giga-octets en volume mensuel ; la VoIP est interdite sur la 3G (pas sur le wifi), la VoIP entrant en collision directe avec le business-model séculaire consistant à vendre de la voix à la minute ; enfin, certains opérateurs bloquent allègrement de nombreux ports. Cette situation de « sous-internet » va probablement changer sous la pression des clients (que vous êtes tous), ne s'agissant que de dérapages spécifiques aux débuts des telco dans le monde de l'Internet. En revanche, l'indemnisation d'ordis par les FAI ne s'est toujours pas généralisée, comme c'est le cas des opérateurs avec les combinés mobiles.

  • Wifi ouverts : Les FAI français poussent tous les wifi ouverts et partagés comme FON, FreeWifi, ou NeufBox de SFR. Bouygues de son côté pousse le quadruple-play avec une box et un forfait mobile. FON est également accessible dans de nombreux pays.

  • Wifi dans les machines : Désormais, tous les smartphones ou presque savent parler le wifi. En effet, il est inadmissible de vendre un appareil surfant sur Internet sans wifi, vérifiez bien à l'achat. De l'autre côté, les laptop/netbooks commencent à intégrer la 3G, soit sous forme de clef USB munie d'un forfait 3G par un opérateur indemnisant le netbook, soit directement dans le matériel. Il devient donc courant en milieu urbain de bénéficier de la mobilité ultra-connectée (par exemple grâce aux outils Android de connexion automatique aux FreeWifi).

  • Guerre des navigateurs : Enfin, un dernier fait marquant est la guerre des navigateurs qui a repris de plus belle sur ce nouveau champs de bataille. Bien que chaque OS inclue le sien par défaut (comme IE dans Windows, à ceci près qu'ils ne sont souvent pas « implantés ») : IE Mobile dans Windows Mobile, Safari Mobile dans iPhoneOS, Chrome Mobile dans Android, le navigateur mobile dans le webOS de Palm et le BlackBerry (qui vient de racheter Torch Mobile, éditeur de Iris, basé sur WebKit)... Opera tente de challenger Safari et Chrome avec Opera Mobile et Opera Mini (proxy de compression), mais Opera doit maintenir ces deux déclinaisons sur d'innombrables terminaux. Mozilla Fennec avance bien et est d'ores et déjà disponible en versions alpha et beta respectivement sur WM6 et Maemo. Encore peu de choses sur Symbian, et rien d'annoncé sur iPhone et Android. Il est clair que la fondation Mozilla se concentre sur les plateformes ayant des navigateur de moindre qualité, et pouvant être upgradé vers Fennec. Les atouts de ce dernier sont Weave qui permet la synchro (historique, bookmarks mots de passes) et les extensions (qui sont déjà au nombre de 30 pour le moment). On voit également une poignée d'autres acteurs mineurs, dont NetFront de Access, ou encore Skyfire, qui vont très probablement péricliter, victimes du combat des titans

Paquet de petites brèves d'été (la suite)

Posté par (page perso) . Modéré par Sylvain Rampacek.
15
25
août
2009
Communauté
Un paquet d'infos du libre et sujets afférents n'ont pas été traitées en ce mois d'août :

Paquet de petites brèves d'été

Posté par (page perso) . Modéré par baud123.
13
2
août
2009
Communauté
Il s'est passé tout plein de choses pendant la première moitié de l'été de l'hémisphère nord de la planète :

Grand quizz des 11 ans : connaissez-vous bien LinuxFr.org ?

Posté par (page perso) . Modéré par Benoît Sibaud.
Tags :
11
29
juin
2009
LinuxFr.org
LinuxFr.org fête ses 11 ans. Et pour célébrer cette occasion, l'équipe du site organise un grand quizz « connaissez-vous bien LinuxFr.org ? » : chaque jour 11 questions concernant le site et son histoire seront posées, et des lots sont à gagner (abonnements, livres et d'autres surprises...).

Le concours est ouvert à tous, visiteurs anonymes ou ayant un compte sur le site. Chaque personne ne peut participer qu'une seule fois par jour. En cas d'ex-aequo les gagnants sont tirés au sort.

Ce concours va s'étaler sur une semaine (voire plus suivant la participation), et vous pourrez découvrir les onze nouvelles questions chaque jour à minuit heure de Paris.

À vous de jouer !

Les journaux LinuxFr.org de la semaine

Posté par (page perso) . Modéré par Florent Zara.
9
23
juin
2009
LinuxFr.org
Pour ceux qui ne le sauraient pas encore, sachez que LinuxFr possède une section « Journaux ». Ceux-ci sont aussi soumis par les lecteurs/utilisateurs du site et sont destinés à des informations qu'ils n'estiment pas forcément suffisamment intéressantes pour être validées en dépêche et/ou qui peuvent être sans rapport avec Linux ou le libre ou ils souhaitent tout simplement donner leur avis. Contrairement aux dépêches, ce contenu n'est pas modéré a priori.

Voici donc une sélection des meilleurs journaux de la semaine, « meilleurs » car notés par vous :

Enfin pour toute question technique, les forums sont à votre disposition.