Journal Mark Shuttleworth annonce l’abandon d’Unity

Posté par (page perso) . Licence CC by-sa
70
5
avr.
2017

Le premier avril est déjà passé et pourtant Mark Shuttleworth vient d’annoncer l’abandon de l’environnement de bureau Unity pour les futures versions d’Ubuntu. Sont également abandonnés les efforts de convergence avec les smartphones.

What the Unity 8 team has delivered so far is beautiful, usable and solid, but I respect that markets, and community, ultimately decide which products grow and which disappear.

C’est le retour vers GNOME qui est annoncé dès la 18.04 LTS. Bien que Mir ne soit pas évoqué, cela ne sent pas très bon pour ce serveur d’affichage concurrent de Wayland, puisque GNOME est résolument partisan de ce dernier.

  • # What

    Posté par . Évalué à 2 (+9/-9). Dernière modification le 05/04/17 à 21:33.

    Le lien n'a pas l'air de fonctionner :/
    Je suis quand même choqué, je trouve que c'est une interface très réussie et bien pensée.
    La seule raison pour laquelle je ne l'utilise pas est qu'il y a quand même pas mal de petits bugs gênants.
    Gnome ? Beurk. Mint prouve bien que les débutants cherchent un bureau plus proche de celui de Windows.

    • [^] # Re: What

      Posté par . Évalué à 10 (+9/-0).

      Tu peux te rabattre sur les liens suivants :
      - Ubuntu Unity is dead: Desktop will switch back to GNOME next year (Ars Technica)
      - Ubuntu To Abandon Unity 8, Switch Back To GNOME (Phoronix)
      - Canonical Killing Unity For Ubuntu Linux, Will Switch To the Superior GNOME (Slashdot)
      - Ubuntu to switch back to GNOME, drop Unity (OSNews)

      J'ai cru tout d'abord à un canular. Je vois ça comme une bonne nouvelle pour le bureau sous GNU/Linux, nous n'aurons plus qu'un serveur graphique Wayland. À moins que Canonical porte GNOME sous Mir ou que la communauté fasse un fork d'Unity et Mir. :-)

    • [^] # Re: What

      Posté par (page perso) . Évalué à 10 (+11/-0). Dernière modification le 05/04/17 à 22:03.

      Oui c'est la ruée sur le post de Mark alors c'est lent.
      En ce qui concerne le retour à Gnome, rien n'empêche Ubuntu de customiser l'apparence du bureau, façon Gnome Classic ou bien même en singeant en partie l'apparence d'Unity. Nous ne serons sans doute pas condamnés à un Gnome brut de décoffrage.

      Ça doit quand même pas être là joie en ce moment pour les devs ayant bossé des années sur Unity/Mir. Amha c'était foutu d'avance mais ça doit être dur à avaler.
      On dira ce qu'on voudra de Mark Shuttleworth mais il sait trancher. Cf l'abandon éclair d'Upstart et le ralliement à Systemd dès que Debian a choisi sa voie.

      • [^] # Re: What

        Posté par (page perso) . Évalué à 10 (+15/-0).

        En tout cas c'est une excellente nouvelle pour GNOME, et franchement, avec deux trois extensions, tu peux avoir le look & feel de Unity sous GNOME Shell.

        • [^] # Re: What

          Posté par (page perso) . Évalué à 2 (+0/-0).

          J'ai à peine utilisé Unity, mais ce que j'ai lu dans la presse est souvent dithyrambique (sur Numerama par exemple). On peut vraiment avoir le même fonctionnement avec des extensions Gnome ?

          "La liberté est à l'homme ce que les ailes sont à l'oiseau" Jean-Pierre Rosnay

          • [^] # Re: What

            Posté par . Évalué à 0 (+1/-3).

            On peut vraiment avoir le même fonctionnement avec des extensions Gnome ?

            Cela depend de qui va te repondre… gnomeux ou pas

          • [^] # Re: What

            Posté par . Évalué à 2 (+1/-0).

            On peut vraiment avoir le même fonctionnement avec des extensions Gnome ?

            Gnome 3 est vraiment très personnalisable. Si on peut reproduire Gnome 2 avec quelques extensions, je ne vois pas pourquoi on ne pourrait pas reproduire les fonctionnalités les plus marquantes d'Unity (que j'ai, moi aussi, très peu utilisé).

            • [^] # Re: What

              Posté par (page perso) . Évalué à 6 (+4/-1).

              Gnome 3 est vraiment très personnalisable. Si on peut reproduire Gnome 2 avec quelques extensions

              Dans ce vieux journal j'écrivais que dans Gnome 2 on pouvait voir les fenêtres des logiciels ouvertes au sein des workspaces :

              Titre de l'image

              A ma connaissance cela n'est toujours pas possible sous Gnome 3.

              • [^] # Re: What

                Posté par (page perso) . Évalué à 3 (+1/-0).

                Sous Unity non plus, ça tombe bien ;)

              • [^] # Re: What

                Posté par . Évalué à -5 (+0/-6).

                A ma connaissance cela n'est toujours pas possible sous Gnome 3.

                Alt-tab(selecteur)? Super (overview)?
                Quel intérêt de savoir sur quel workspace il se trouve??? Si je vois une instance ouverte, j'attend de mon WM qu'il m'y emmène si je clique sur l'icône/nom.

                Au pire, l'extension existe et s'installe facilement - merci l'intégration firefox/chrome avec le bureau.

                • [^] # Re: What

                  Posté par (page perso) . Évalué à 9 (+7/-1).

                  Alt-tab(selecteur)? Super (overview)?

                  C'est exactement ce que je reprochais dans le journal. Tu dois faire une action pour faire apparaitre l'indication visuelle t'indiquant quel est le logiciel ouvert dans tel ou tel workplace.
                  Avec Gnome 2 pas d'action à faire. Je le vois directement, c'est sous mes yeux.

                  • [^] # Re: What

                    Posté par . Évalué à -4 (+0/-5).

                    C'est exactement ce que je reprochais dans le journal. Tu dois faire une action pour faire apparaitre l'indication visuelle t'indiquant quel est le logiciel ouvert dans tel ou tel workplace.
                    Avec Gnome 2 pas d'action à faire. Je le vois directement, c'est sous mes yeux.

                    Mais pourquoi faire, honnêtement?
                    Si tu cherches à savoir si l'application que tu comptes utiliser à cet instant est ouverte, tu devras de toute façon effectuer une action… pour l'utiliser.

                    Pour ma part, j'appelle directement l'application quelle que soit son état et si je veux vraiment une autre instance isolée, je l'appelle avec ctrl+clique ou ctrl+Entrée.

                    • [^] # Re: What

                      Posté par (page perso) . Évalué à 7 (+7/-3).

                      Pas besoin de vouloir utiliser. On peut simplement vouloir savoir si un truc est lancé. Sur le screenshot je vois tout de suite que Transmission est lancé et je n'ai pas besoin de faire quelque chose pour m'en assurer.

                      • [^] # Re: What

                        Posté par (page perso) . Évalué à 6 (+7/-3).

                        Sur le screenshot je vois tout de suite que Transmission est lancé

                        Par hasard, parce que son icône n'est pas recouverte par la représentation d'une autre fenêtre plus en avant.

                        • [^] # Re: What

                          Posté par (page perso) . Évalué à 5 (+10/-7).

                          Au lieu de moinser je préfèrerais qu'on m'explique en quoi GNOME 2 permet spécifiquement de savoir que Transmission est lancé, et en quoi ce n'est pas simplement une réunion de conditions "je sais que je le lance sur tel bureau et ouf aucune fenêtre n'est au dessus donc je le vois", ce qui est bien mieux assuré par "Transmission est actif sans forcément avoir besoin de fenêtre et je le sais grâce à sa présence dans la zone prévue à cet effet, standardisée à travers les différents environnements de bureau qui plus est".

                          Mais bon ça reviendrait à avouer s'accrocher à une vieillerie (qui nécessite paradoxalement plus de gymnastique que le comportement moderne) par habitude, ça risque pas d'arriver.

                      • [^] # Re: What

                        Posté par . Évalué à 1 (+4/-4).

                        Chez moi, Transmission a une icône dans le systray comme toute application qui fait du travail en tâche de fond.

                        Tu pourrais aussi mettre le dock Gnome shell en "always on top", l'icône avec le voyant bleu indiquant l'execution en cours de telle application, au pire il y a pléthore d'extensions sur extensions.gnome.org testables facilement, etc etc…

                        Mais bon j'ai compris, on va exploser mes XP si je tente à chaque fois de démontrer que l'argument ne tient pas, comme pour mes précédentes défenses de The Gimp.

                        • [^] # Re: What

                          Posté par . Évalué à 10 (+9/-1).

                          Ben ce que tu rates, comme les réponses au-dessus, c'est que ce n'est pas parce que TOI tu penses que c'est inutile que personne ne peut l'apprécier.

                          S'il a envie d'avoir cette fonctionnalité, c'est son droit, non? S'il reproche à Gnome3 de ne pas l'avoir, c'est son droit aussi, non?

                          Maintenant, si les dévs ne l'écoutent pas parce qu'il est minoritaire, c'est également leur droit.

                          Mais si tous les utilisateurs qui souhaitent quelque chose fermaient leur gueule, comment les dévs sauraient ce qu'ils veulent/aiment/souhaitent?

                          • [^] # Re: What

                            Posté par . Évalué à -2 (+1/-4).

                            c'est que ce n'est pas parce que TOI tu penses que c'est inutile que personne ne peut l'apprécier.

                            Je ne pense pas, je l'étaye et il n'y a pas grandes contre argumentation. Mais je ne l'empêche pas de l'utiliser, je lui propose des solutions qui comblent son manque. C'est plutôt sympa, non.

                            Arrêtez un peu de faire vos divas libristes. "j'ai le droit de… tu portes atteinte à… bla bla ".

                            Ce type d'attitude sur ce forum est fatigant.

                            Il y a une différence entre le troll et la critique.

                            • [^] # Re: What

                              Posté par (page perso) . Évalué à 1 (+1/-2). Dernière modification le 07/04/17 à 10:49.

                              il n'y a pas grandes contre argumentation.

                              Ah ? et que dire de plus que Sur le screenshot je vois tout de suite que Transmission est lancé et je n'ai pas besoin de faire quelque chose pour m'en assurer ?

                              Ton argument par contre qui commence par « Quel intérêt » ne reflète que ton avis, comme maclag l'a remarqué. Qu'on soit d'avis différent est naturel, aucun troll là-dedans. Quant à trouver l'attitude des autres fatigante, traiter un gros contributeur de « diva libriste » faut oser! (patrickg est un important auteur de dépêche)

                              "La liberté est à l'homme ce que les ailes sont à l'oiseau" Jean-Pierre Rosnay

                              • [^] # Re: What

                                Posté par . Évalué à 1 (+0/-0).

                                Quant à trouver l'attitude des autres fatigante, traiter un gros contributeur de « diva libriste » faut oser! (patrickg est un important auteur de dépêche)

                                Sauf que ça ne s'adressait pas à Patrick_g qui est de toute façon intouchable et ses contributions éditoriales ne sont en rien pertinent dans le sujet qui nous occupe là.
                                Mais le petit extrait que tu as repris étaient dirigé aux gens qui brandissent le "Ta vision n'est pas celle des autres, il est libre de…" comme une argumentation finale.

                                Le libre c'est une communauté de gens qui s'entraident, portent un projet commun et partagent, ce n'est pas juste "Vis ta life comment tu l'entends."©

                                Et jusqu'à présent, pas un seul instant les solutions ont été discutées. On se demande qui méprise qui…

                • [^] # Re: What

                  Posté par . Évalué à 10 (+12/-0).

                  Explique-moi de quoi tu as besoin, je t'expliquerai comment t'en passer.

                  • [^] # Re: What

                    Posté par . Évalué à 8 (+7/-1). Dernière modification le 06/04/17 à 21:00.

                    C'est un peu la manie ici ou des gens qui n'utilisent pas certaines fonctionalité vont raler contre ceux qui en ont besoin et les utilisent. On pourrait refaire la discussion sur les bandeaux à la MS Office et les menus, Les bandeaux avec les icones sont très pratiques pour les personnes visuelles qui savent de suite interpréter une image, mais sont totalement inutilisables pour les personnes qui ne sont pas visuelles et qui ont plus de facilité à s'y retrouver dans des menus bien rangés (je mets moins de temps à comprendre ce que signifie une étiquette sur laquelle il y a marqué "fichier" que d'interpreter une icone de fichier qui pourra changer d'un utilitaire à l'autre en raison de droits d'auteurs sur les pictogrammes). Maintenant, qu'on laisse les deux ne me gène pas, mais qu'on pousse à enlever les menus sous pretexe que Ms le fait et que "c'est bien" parce que personne ne dit rien (ce qui est faux d'une part, ya plein de gens qui ralent sur ces bandeaux, et qurtout les gens n'ont pas le choix et doivent faire avec), ça me gave.

                    Personnellmeent ce que j'aime dans le libre c'est justement la diversité ou tout le monde y trouve plus ou moins son bonheur en fonction de ses besoins ou de son mode de fonctionnement, mais depuis un certain temps, ça commence à se perdre juste pour des raisons de "part de marché").

                    Maintenant je vais parler d'Unity : personnellement je ne l'utilise pas, je n'aime pasz trop, mais j'espère juste que Canonical fera en sorte que les habitués d'Unity gardent leurs repères et puissent retrouver dans la nouvelle version d'Ubuntu autant de plaisir à l'utiliser que pour Unity.

                  • [^] # Re: What

                    Posté par . Évalué à 2 (+4/-3). Dernière modification le 06/04/17 à 23:08.

                    Explique-moi de quoi tu as besoin, je t'expliquerai comment t'en passer.

                    Vous vous méprenez et ofusquez un peu trop vite et c'est ce qui crée notamment des tensions dés qu'on introduit un peu de changement dans vos habitudes qui peuvent être bonnes comme mauvaises.

                    Une application graphique qui execute des tâches en fonds (torrent, compression, etc… ) sans présence dans le systray est une mauvaise application "desktop" de toute façon.

                    Mais admettons… Nous avons:
                    au minimum:
                    Appuyer sur la touche Super (winkey) pour avoir vue générale (overview) des applications ouvertes ça n'entraine pas nécessairement une dégration de l'UX.
                    au grand maximum: à chercher l'extension qui va bien (moins de 2 min max avec test, véridique):
                    - Task Icons.
                    - Panel-Docklet

                    Non? Et même si ça n'existait pas ou que cela ne te satisfasse pas, est-ce plus sain et cohérent de maintenir un fork d'une base de code obsolète (Mate) maintenu par 2 gus???

                    La réponse de totof2000 est assez symptomatique: Réponse au marché qui serait fatalement de la merde dés qu'on sort un peu du côté bricolo. Or, on n'est même pas dans ce cas.

                    Quant à la diversité, j'ai justement proposé 2 façons de faire la même chose en plus de l'approche par défaut. Il n'y a aucune fonctionnalité de perdue.

                    • [^] # Re: What

                      Posté par . Évalué à 2 (+1/-1).

                      Quant à la diversité, j'ai justement proposé 2 façons de faire la même chose en plus de l'approche par défaut. Il n'y a aucune fonctionnalité de perdue.

                      Regarde un peu la façon que tu as de mépriser tes interlocuteurs dans ton message. Tu proposes une solution, certes (après je ne sais pas si c'est la bonne vu que je n'utilise pas gnome 3), mais ta façon de faire appelle les remarques que l'on te fait. Pourquoi ne pas simplement proposer la solution sans jugement de valeurs ?

                  • [^] # Re: What

                    Posté par . Évalué à 5 (+3/-0).

                    Je n'ai pas étudié cette question particulière mais dans ce genre de cas on peut souvent rétorquer que les utilisateurs réclament souvent une solution mal branlée au lieu de définir quel est le problème qu'elle est censée résoudre.

                    Et souvent c'est juste un problème d'information / interface chaise clavier et une solution plus élégante/rapide/pratique/sécurisée existe.

                    Exemple typique:
                    Le dev qui te demande en 2017 une connection ftp pour son nouveau projet parce qu'il a toujours fait comme ça et qu'il utilise la même librairie ftp depuis 20 ans alors qu'en fait il veut juste pouvoir déposer des fichiers. Depuis on a trouvé moyen de faire bien mieux.

          • [^] # Re: What

            Posté par (page perso) . Évalué à 3 (+1/-0).

            Ne connaissant pas Unity, je ne saurais dire si l'on peut retrouver facilement la même chose sous GNOME, mais il existe un certains nombres de projets, aussi bien sous forme d'extensions que d'applications (par exemple, les docks Plank ou Cairo-Dock) pour obtenir un bureau radicalement différent de celui proposé par défaut.

            J'ai récemment rédigé deux billets de blog à ce sujet pour montrer les possibilités :

    • [^] # Re: What

      Posté par . Évalué à 3 (+2/-0).

  • # Pourquoi pas XFCE?

    Posté par (page perso) . Évalué à 3 (+15/-14).

    C'est dommage qu'ils ne se tournent pas vers le seul bureau linux que je trouve fonctionnel et performant: XFCE !

    http://devnewton.bci.im

    • [^] # Re: Pourquoi pas XFCE?

      Posté par . Évalué à 5 (+3/-0).

      Et assez beau, après quelques modifications… Il peut de surcroît donner une identité à une distribution, voir par ex. ce qu'en a fait GalliumOS (pour coller avec l'esprit chromebook).

    • [^] # Re: Pourquoi pas XFCE?

      Posté par . Évalué à 3 (+2/-0).

      Oui mais je ne crois pas qu'il est prévu de porter Xfce avec wayland.
      Du coup, ça me semble éliminatoire.

      • [^] # Re: Pourquoi pas XFCE?

        Posté par (page perso) . Évalué à 7 (+4/-0).

        Faudra bien qu'Xfce passe à Wayland a un moment où a un autre.

        • [^] # Re: Pourquoi pas XFCE?

          Posté par . Évalué à 7 (+6/-0).

          oui pardon je me suis un peu emballé.
          Le port vers GTK3 est en cours donc Wayland sera bien là.

          Par contre, ce travail semble long et l'équipe de Xfce réduite donc je vois mal Canonical s'embarquer vers ce bureau par défaut.

          • [^] # Re: Pourquoi pas XFCE?

            Posté par . Évalué à 5 (+5/-0).

            Après, le port GTK3 ne suffit pas pour supporter wayland, parce qu'il faut ensuite faire du gestionnaire de fenêtre un compositeur wayland, et ça semble être une énorme partie du boulot…

          • [^] # Re: Pourquoi pas XFCE?

            Posté par (page perso) . Évalué à 4 (+2/-0).

            Mais à quoi ils vont employer les devs qui travaillaient sur Unity alors?

            • [^] # Re: Pourquoi pas XFCE?

              Posté par . Évalué à 0 (+1/-1).

              Vers une rolling ? Ça résoudrait le bazar de gestion des kernels et ça irait dans le sens de l'histoire…

    • [^] # Re: Pourquoi pas XFCE?

      Posté par . Évalué à 5 (+3/-0).

      Ben il y a déjà xubuntu…

    • [^] # Re: Pourquoi pas XFCE?

      Posté par . Évalué à -3 (+13/-17).

      Parce que il faudrait commencer par être sérieux, les amis.

      Gnome Shell est un bureau solide, élégant avec une solide infrastructure derrière.

      Il est possible de singer le bureau dit 'traditionnel' en 2 extensions si ça vous manque autant mais au moins, ça ne ressemblera pas à un patchwork immonde du début du siècle.

      XFCE est composé à 90% de logiciels du projet GNOME.

      J'espère qu'ils ne feront pas l'erreur de forker Unity. On a plus besoin de bureau mais bien de logiciels applicatifs complets!

    • [^] # Re: Pourquoi pas XFCE?

      Posté par (page perso) . Évalué à 6 (+5/-1).

      Je ne vais pas le recopier ici, mais je donne mon avis dans un billet de blog, si ça t'intéresse.

      • [^] # Re: Pourquoi pas XFCE?

        Posté par . Évalué à 3 (+3/-1).

        Tu aurais dû le recopier ici, finalement car mon Firefox me dit : « Firefox ne peut établir de connexion avec le serveur à l’adresse www.gnomelibre.fr. » :-)

        Bon on peut toujours le consulter sur dans le cache de Google en attendant que ton serveur soit à nouveau disponible.

        Sinon article très intéressant. En résumé Dustin Kirkland (le chef de projet d’Ubuntu) a demandé (cinq jours avant l'annonce de Mark Shuttleworth) sur Hacker News ce que les utilisateurs de la prochaine version d'Ubuntu attendait. Christian Schaller (responsable de l’équipe Red Hat) a juste rappelé en passant que tout ce que les utilisateurs d'Ubuntu attendait était déjà présent dans GNOME.

    • [^] # Re: Pourquoi pas XFCE?

      Posté par (page perso) . Évalué à 2 (+0/-0).

      Et pourquoi pas Window Maker ?

      Unity me faisait penser un peu à Window Maker. D'ailleurs il était possible avec GNUstep d'afficher un menu transversal.

      Pour les 20 ans de WM ça aurait été une belle idée ! (On est vendredi)

      • [^] # Re: Pourquoi pas XFCE?

        Posté par . Évalué à 3 (+1/-0).

        La différence entre Unity et Window Maker est plus ou moins la même qu'entre GNOME et Window Maker: GNOME/KDE/Unity sont des environnements de bureau, là où Window Maker n'est « que » un gestionnaire de fenêtre globalement.

        À noter que j'aime beaucoup Window Maker et qu'à l'époque où KDE/Gnome étaient encore balbutiants, c'était mon WM favori, et que même avec Gnome 1, j'utilisais souvent Window Maker en sous-main (j'ai arrêté de le faire à mesure que le WM de GNOME devenait plus intégré et qu'en conséquence les autres WM détonnaient de plus en plus).

        Bref. XFCE est lui aussi plus un environnement de bureau qu'un simple gestionnaire de fenêtres. Il intègre tout un tas de fonctions que Window Maker ne gère pas du tout, malheureusement. Mais ce serait un chouette projet d'avoir un environnement de bureau basé sur Window Maker… :)

  • # Je ne comprends pas

    Posté par . Évalué à 4 (+3/-0).

    Je suis assez surpris, car en abandonnant Unity, Ubuntu desktop perd une part de son identité.
    Qu'il abandonne Mir ok mais pourquoi ne pas continuer à développer Unity en l'adaptant à Wayland.

    Au final, que reste-t'il à Ubuntu par rapport à Debian pour le desktop :
    - des releases plus fréquentes (mais c'est contre-balancer par flatpack)
    - les ppa

    Pour le reste, je ne vois pas et ça me semble un peu léger pour se distinguer.

    Bon je peux comprendre que Canonical se recentre sur ce qui lui apporte de l'argent (server et cloud) mais j'ai l'impression que leur succès dans ce domaine n'aurait peut être pas eu lieu si le desktop ne les avait fait pas connaitre.

    • [^] # Re: Je ne comprends pas

      Posté par . Évalué à 10 (+16/-1).

      Il reste à Ubuntu une identité visuelle, une marque relativement connue. D'ailleurs jusqu'à 2011 Ubuntu utilisait GNOME 2 avant de basculer à Unity. J'ai toujours vu Canonical plus comme un intégrateur que des développeurs. Apporter aux utilisateurs un bureau GNU/Linux peaufiné, abouti et cohérent. D'ailleurs qu'on aime ou pas Ubuntu le résultat a été plutôt bon. J'espère juste que Canonical ne va pas trop se concentrer sur le cloud et L'Internet des objets au détriment du bureau.

      • [^] # Re: Je ne comprends pas

        Posté par . Évalué à -1 (+0/-2).

        S'il propose une version custom de GNOME ok si c'est la version vanilla, à part le logo je ne vois pas trop.
        On verra bien.

      • [^] # Re: Je ne comprends pas

        Posté par (page perso) . Évalué à 10 (+9/-0).

        J'ai toujours vu Canonical plus comme un intégrateur que des développeurs.

        À ce sujet qui prend les paris sur l'issue du combat entre Flatpak et Snappy ?
        Je mettrai bien un euro sur l'abandon de Snappy d'ici 2 ans et le ralliement à Flatpak.

        • [^] # Re: Je ne comprends pas

          Posté par . Évalué à -1 (+6/-9).

          Dès que la hype Docker & containers sera terminé, Snap et Flatpak vont mourir tous les deux.

          • [^] # Re: Je ne comprends pas

            Posté par . Évalué à 10 (+11/-0).

            oui enfin la hype container, elle existe depuis 10 ans avec d'abord OpenVZ puis maintenant LXC, Docker…

            • [^] # Re: Je ne comprends pas

              Posté par . Évalué à 6 (+6/-1).

              Et avant openvz y avait les jails sur freebsd, les zones sur Solaris. Et si on veut remonter au début, la philosophie d isolation était déjà dans chroot en 1978. Donc la hype elle est pas là pour rien et quand tu regarde la liste des membres du projet open container initiative c'est pas près de se dégonfler.

              • [^] # Re: Je ne comprends pas

                Posté par (page perso) . Évalué à 4 (+2/-0).

                Et avant openvz y avait les jails sur freebsd, les zones sur Solaris. […]

                Ezgactement. S'il faut voir un problème quelque part on peut en trouver dans les techniques de propagande qui font passer pour des “innovations techniques disruptives et révolutionnaires” les dernières étapes de maturation d'idées qui ont parfois plus de 20 ans. Mais les technologies en elles-même sont pérennes, utiles, et ont des vrais cas d'application!

            • [^] # Re: Je ne comprends pas

              Posté par . Évalué à 4 (+2/-0).

              Il n'y a jamais eu de hype autour de OpenVZ, qui n'est guère utilisé que par des hébergeurs premier prix.

            • [^] # Re: Je ne comprends pas

              Posté par . Évalué à 5 (+4/-1).

              Oui enfin même si la techno de base est la même, c'est presque pas comparable.
              OpenVZ/LXC n'ont jamais vraiment eu de hype même si très utilisés et solides, et on s'en sert principalement pour les VPS.
              Docker c'est vraiment applicatif, la mode de tout foutre dans un container même si c'est pas justifié ou pas fait pour. Sauf que ça fait 30 ans (ou j'exagère un peu) qu'on utilise les exe / deb / rpm et c'est pas prêt de changer.

              • [^] # Re: Je ne comprends pas

                Posté par (page perso) . Évalué à 3 (+1/-0).

                ça fait 30 ans (ou j'exagère un peu) qu'on utilise les exe / deb / rpm et c'est pas prêt de changer.

                De plus en plus d'application sont distribuées sous forme de curl|bash ou d'images Docker. Les exe/deb/rpm deviennent rare.

                http://devnewton.bci.im

                • [^] # Re: Je ne comprends pas

                  Posté par (page perso) . Évalué à 10 (+10/-0).

                  C'est bien dommage.
                  * on n'a aucune idée de ce que fait le bash en question (un .deb est plus facile à évaluer),
                  * on n'a aucune garantie de pouvoir réinstaller le logiciel en question deux jours après (si le miroir est tombé, si le lien change, etc.),
                  * on ne pas installer sur un réseau déconnecté,
                  * souvent rien n'est fourni pour désinstaller le logiciel,
                  * on ne sait pas comment se passent les mises à jours,
                  * le système est incapable de lister ce qui a été installé à la sauvage,

                  j'oublie certainement beaucoup d'autres problèmes éventuels.

                  • [^] # Re: Je ne comprends pas

                    Posté par . Évalué à 2 (+0/-0).

                    • si tu veux l'empaqueter, tu n'as aucune idée de comment faire.

                    La bonne pratique pour fournir un script d'installation serait qu'on puisse faire, avec un compte non privilégié :

                    curl ... | DESTDIR=... bash
                    

                    Ça fait pas beaucoup de boulot en plus pour le dev. Côté utilisateur, tu peux l'installer rapidement pour tester (éventuellement avec un compte de test). Si ça te plait tu peux l'empaqueter facilement.

                  • [^] # Re: Je ne comprends pas

                    Posté par . Évalué à 3 (+1/-0).

                    • on n'a aucune idée de ce que fait le bash en question (un .deb est plus facile à évaluer),

                    Heu, un deb ou un rpm ont aussi des script des pré et post (dés)installation, et ce n'est même pas évident à priori, il faut aller chercher dans les méta-données du paquet pour voir s'il y en a et ce qu'ils fonts.

                    • [^] # Re: Je ne comprends pas

                      Posté par (page perso) . Évalué à 2 (+0/-0).

                      Oui, sauf qu'une bonne partie de l'installation d'un des est faite par l'OS (copie des fichiers, par exemple) : les scripts seront donc plus courts et généralement limités à quelques opérations simples (création d'utilisateur, par exemple).

                      Autre point : un paquet peut être signé et on peut noter sa signature. Si on l'installe plus tard, on peut vérifier la signature (ou le hash) du .deb pour vérifier qu'il n'a pas été modifié.
                      Avec un script bash, on peut vérifier que le script n'a pas été modifié, mais on ne sait pas si le script vérifie la signature de ce qu'il télécharge…

                      • [^] # Re: Je ne comprends pas

                        Posté par . Évalué à 2 (+0/-0).

                        Avec un script bash, on peut vérifier que le script n'a pas été modifié, mais on ne sait pas si le script vérifie la signature de ce qu'il télécharge…

                        1. Il peut tout à fait vérifier la somme de contrôle de ce qu’il télécharge ce n’est pas compliqué.
                        2. Un script peut être "standalone" et par exemple embarquer un .tar.gz encodé en base64 dans un heredoc.
                        • [^] # Re: Je ne comprends pas

                          Posté par . Évalué à 4 (+2/-0).

                          Dans ce que tu cites je ne pense pas que l'OP nie que le script pourrait faire une vérification, juste que comme chaque script fait ce qu'il veut, à moins d'examiner chacun à la main, on ne sait pas. Alors que RPM/DEB/etc. on un protocole qu'on sait être suivi pour ce genre de choses (et qui vont t'avertir si quelque chose cloche).

                  • [^] # Re: Je ne comprends pas

                    Posté par . Évalué à 1 (+0/-1).

                    Bah, bientot on va télécharger des rôles ansible tout faits pour installer ses paquets (j'avoue que l'ide m'est passée par la tête).

                    • [^] # Re: Je ne comprends pas

                      Posté par . Évalué à 3 (+1/-0).

                      Bientôt bientôt. C'est un truc qui existe déjà. Un exemple tout bête: l'installeur des dernières versions du logiciel Peoplesoft fournit par oracle est un ensemble de règles Puppet avec juste un script bash en wrapper qui va installer le binaire puppet via les dépôts s'il n'est pas déjà présent.

          • [^] # Re: Je ne comprends pas

            Posté par (page perso) . Évalué à 5 (+3/-0).

            La hype Docker & containers n'est pas prête d'être terminée, elle commence juste. Kubernetes par exemple a des possibilités inouïes en terme de déploiement d'applications, il commence à être déployé (lui ou un équivalent) chez tous les gros acteurs du web.

            • [^] # Re: Je ne comprends pas

              Posté par . Évalué à 4 (+2/-0).

              On va juste arrêter de mettre du docker partout juste parce que c'est hype même quand c'est pas pertinent.
              Mais on trouve en revanche des applications intéressantes de docker, même si elles ne sont pas adaptées à tout. Ça suit bien le cycle_du_hype.

            • [^] # Re: Je ne comprends pas

              Posté par . Évalué à 2 (+1/-0).

              Pour information la dernière version de kubernetes n'utilise plus l api de docker mais directement runC (l engine de docker qui est maintenant maintenu par OCI). Kubernetes comme mesos utilisent CNI pour le réseau, standard malheureusement non suivi par docker pour l'instant.

        • [^] # Re: Je ne comprends pas

          Posté par (page perso) . Évalué à -4 (+3/-9). Dernière modification le 06/04/17 à 07:22.

          À ce sujet qui prend les paris sur l'issue du combat entre Flatpak et Snappy ?

          AppImagine les mettra tous d'accord (pas exactement pareil mais e but est dans la même idée).
          (Le problème éternel sous Linux : un petit monde déjà pas capable de se focaliser sur un projet pour une problématique donnée, et au final aucun qui décolle)

          • [^] # Re: Je ne comprends pas

            Posté par (page perso) . Évalué à 10 (+8/-0).

            C'est Appimage. Et le problème de cette solution c'est qu'il n'y a aucune prise en compte de la sécurité. Il faut le coupler avec un truc comme Firejail et ça devient tout de suite moins simple.

            Et quand à la pique sur le monde Linux incapable de se mettre d'accord sur une solution technique et de se focaliser dessus, j'observe que la fragmentation touche surtout les distros. En ce qui concerne les couches basses il y a plutôt eu au contraire une clarification et une unification ces dernières années: Systemd, Wayland, etc.

            • [^] # Re: Je ne comprends pas

              Posté par (page perso) . Évalué à 0 (+4/-6).

              A force, oui ça se met d'accord sur les couches de bases, trop grosses pour avoir trop de monde, mais ça ne s'est pas fait sans hurlement quand même ("trahison! anti-démocratique! On se casse!" quand systemd a été choisi démocratiquement par Debian)

              Le pic est factuel, on parle quand même là de facilité d'installation par les utilisateurs quand les repos ne sont pas suffisant (c'est à dire souvent), et on a plein d'offres.
              Je parlait d'AppImage pour dire qu'à défaut de se mettre d'accord sur un truc sécurisé, se sera sans doute le truc le moins sécurisé (mais le plus utilisable) qui sera utilisé (et AppImage a clairement un problème de sécurité, on apprend aux Linuxiens à rendre exécutable tout truc téléchargé sur le net, à la Windows).

              • [^] # Re: Je ne comprends pas

                Posté par . Évalué à 1 (+2/-2).

                Je n'aime pas ta critique de windows. Avec mon linux, je peux faire autant de conneries qu'avec windows. Voire plus!!

                :D

              • [^] # Re: Je ne comprends pas

                Posté par (page perso) . Évalué à 8 (+6/-0). Dernière modification le 06/04/17 à 16:15.

                [… ce] sera sans doute le truc le moins sécurisé (mais le plus utilisable) qui sera utilisé […] on apprend aux Linuxiens à rendre exécutable tout truc téléchargé sur le net, à la Windows).

                Le mouvement est déjà bien amorcé, il y a déjà un certain nombre de logiciel libres dont les instructions d'installation sont

                curl http://mon.project.org/install.sh | sudo bash
                

                ou sa version dite “sécurisée”

                curl https://mon.project.org/install.sh | sudo bash
                

                ou équivalent. C'est le cas par exemple de NodeJS, ou de Symfony.

                Et les PPAs de Ubuntu entraînent eux-aussi à cela!

                • [^] # Re: Je ne comprends pas

                  Posté par . Évalué à 5 (+4/-1).

                  1. Si la version actuelle de Debian fournissait une version plus récente de NodeJS que la version 0.10 (2013), peut-être que le projet NodeJS ne se sentirait pas obligé de fournir une telle méthode d’installation ?

                  2. Si tu fais confiance au code du projet NodeJS, pourquoi tu ne ferais pas confiance à l’installeur fourni par le projet NodeJS ?

                  Dans le fond, je ne suis pas non plus totalement enthousiaste à cette méthode d’installation (problématique de mise à jour, de cohérence avec la db du gestionnaire de paquets…), mais elle répond à un réel problème et ça me paraît assez peu charitable de la comparer à « rendre exécutable tout truc téléchargé sur le net ».

                  • [^] # HS

                    Posté par (page perso) . Évalué à -2 (+7/-11).

                    ho, si maintenant on se met à me piquer, sur LinuxFr, mes critiques de Linux, que va-t-il me rester? :-D

                  • [^] # Re: Je ne comprends pas

                    Posté par . Évalué à 7 (+5/-1).

                    ça me paraît assez peu charitable de la comparer à « rendre exécutable tout truc téléchargé sur le net ».

                    C'est littéralement la même chose. Tu le verrais mieux comme ça :

                    wget https://mon.project.org/install.sh
                    sudo bash ./install.sh

                    Si tu fais confiance au code du projet NodeJS, pourquoi tu ne ferais pas confiance à l’installeur fourni par le projet NodeJS ?

                    Qu'est-ce qui te garantie que tu récupère l'installeur fourni par le projet NodeJS ?

                    La mise en place d'un dépôt avec des paquets signés n'est pas si compliqué et il permet de faire une fois la vérification qui va bien (s'assurer que l'on est sur la bonne url, que l'on accepte la bonne clef,…) et d'avoir les mises à jour au fur et à mesure. Pour le projet c'est le coût initial qui peut être important, mais ça plus rapide ensuite. Et faire un paquet debian qui fait l'équivalent de ce que fais ton script c'est vraiment trivial à faire (oui ça ne sera jamais accepté dans les dépôts officiels, mais c'est pas le but).

                    Tous les contenus que j'écris ici sont sous licence CC0 (j'abandonne autant que possible mes droits d'auteur sur mes écrits)

          • [^] # Re: Je ne comprends pas

            Posté par (page perso) . Évalué à 8 (+6/-0).

            J'ai juste survolé le site et je peux donc me tromper, mais AppImage ne semble résoudre que certains problèmes, comme le fait de pouvoir proposer des paquets distribution-agnostiques qui sont sandboxés. À côté de ça, Flatpak semble aller au-delà.

            Déjà, il y a la notion de runtimes (GNOME, KDE, Freedesktop…) qui permettent de proposer des paquets plus petits (dans le cas de LibreOffice, ça donne 177 Mo pour la version Flatpak et 249 Mo pour l'AppImage). En cas de failles de sécurité dans les bibliothèques du runtime, il suffit de mettre à jour seulement ce dernier et non l'ensemble des paquets qui en dépendent.

            Ensuite, niveau sécurité, Flatpak propose la notion de portails (à implémenter côté environnements de bureau, GNOME l'a déjà fait, KDE c'est prévu, si ce n'est déjà fait) qui permettent d'accorder ou non certains autorisations (accès à certains périphériques tels que micro ou webcam, à la géolocalisation, au dossier personnel de l'utilisateur…). Autorisations qui peuvent être révoquées à tout moment.

            J'ai également lu que Flatpak pouvait désormais exploiter l'accélération OpenGL des pilotes graphiques. Ça paraît con, mais ça signifie que ce n'était pas le cas par défaut. Qu'en est-il d'AppImage ?

            Puis quand on voit tout le travail qu'il y a à faire pour qu'un Flatpak s'intègre bien avec le reste de l'environnement, comme la prise en charge des thèmes utilisateur, l'utilisation d'iBus… je me dis que ça va bien plus loin que de pouvoir simplement installer une application.

          • [^] # Re: Je ne comprends pas

            Posté par (page perso) . Évalué à 5 (+3/-0). Dernière modification le 06/04/17 à 14:05.

            (Le problème éternel sous Linux : un petit monde déjà pas capable de se focaliser sur un projet pour une problématique donnée, et au final aucun qui décolle)

            Hum hum, faut dire qu'ailleurs il n'y a pas le choix… Je parle du propriétaire, hein. Pas des BSD qui de toute façon se fragmentent aussi. Certes, BSD fragmente moins, mais les développeurs sont beaucoup moins nombreux. Le « petit monde » qui bosse sur Linux est tout de même assez conséquent. Tu vois comme un problème ce qui reflète le nombre et la diversité,en somme l'individu. On n'est pas des machines! Je trouve positif qu'on ne soit pas capable « de se focaliser sur un projet », ça prouve notre diversité ; c'est ainsi qu'on explore, qu'on cherche (je viens d'une famille de chercheurs), .. Si on se contredit c'est tant mieux, c'est que la même solution ne convient pas à tous.
            Avant qu'on ne me sorte le couplet sur les parts de marché, n'oubliez pas qu'en valeur absolue ça progresse, n'oubliez pas non plus que ce n'est pas l'objectif de tous.

            "La liberté est à l'homme ce que les ailes sont à l'oiseau" Jean-Pierre Rosnay

            • [^] # Re: Je ne comprends pas

              Posté par . Évalué à 5 (+3/-0).

              C'est amusant car il me semble bien que sous windows c'est la meme chose. L'interface de windows 8, elle n'aurait pas ete abandonne aussi?

              Dire donc que l'abandon des projets est une specificite de linux c'est juste troller.

              La techno change, les gouts changent, les erreurs de design arrivent etc…

              • [^] # Re: Je ne comprends pas

                Posté par . Évalué à 4 (+4/-1).

                Non elle est toujours là. Clique en bas à gauche de l'écran et elle apparait.

                • [^] # Re: Je ne comprends pas

                  Posté par . Évalué à 2 (+0/-0).

                  C'est quand même un peu différent, dans le sens où avant elle était imposée par défaut (et il fallait ensuite volontairement basculer en mode « classique »), là où maintenant on est par défaut en mode « classique » mais maintenant on a aussi une « mini » version de l'interface de Win8.

                  À noter que je trouve que ça marche effectivement mieux pour un laptop/desktop, car le côté « cache d'icones » sous forme « tuilée » fonctionne bien dans ce cas, et devient vraiment utile.

                  • [^] # Re: Je ne comprends pas

                    Posté par . Évalué à 2 (+2/-1).

                    Le defaut change selon le mode du système. Quand c'est un tablet, il utilise l'UI moderne, quand c'est un desktop-server il utilise l'ancienne UI par défaut.

                    Et comme tu le dis, le changement était le bienvenu car le mode moderne sur un desktop-server était pas idéal.

    • [^] # Re: Je ne comprends pas

      Posté par . Évalué à 2 (+2/-2).

      En fait, tu comprends… C'est la raison économique, et une certaine "trahison" de leur identité. Il n'y a pas bon espoir à avoir pour l'Ubuntu Phone avec ce genre d'attitude.

      Mais même d'un point de vue économique, c'est étrange… Au moment, où on commence à sentir une faible brise en faveur du Desktop, ils abandonnent ce qui fait leur force à ce niveau (tout du moins d'un point de vue marketing/communication/toussa,toussa…).

      • [^] # Re: Je ne comprends pas

        Posté par (page perso) . Évalué à 2 (+0/-0).

        Il n'y a pas bon espoir à avoir pour l'Ubuntu Phone avec ce genre d'attitude.

        L'Ubuntu phone est mort et enterré. Comme Firefox OS il y a un an et demi.

        • [^] # Re: Je ne comprends pas

          Posté par . Évalué à 4 (+2/-0).

          Semble-t-il. Mais j'avais cru comprendre l'inverse, notamment avec cette mise à jour.

          C'est dommage, l'idée était intéressante de convergence avec Unity. Notamment pour la tablette.

          On garde bon espoir d'une alternative viable à iOS et Android (même si on peut profiter de LineageOS pour remplacer android)… Sans se faire trop d'illusions.

    • [^] # Re: Je ne comprends pas

      Posté par (page perso) . Évalué à 4 (+2/-0).

      j'ai l'impression que leur succès dans ce domaine n'aurait peut être pas eu lieu si le desktop ne les avait fait pas connaitre

      Ce qui les a fait connaître, c'est aussi une bonne stratégie de communication et de marketing (avec les fameux CD gratuits etc.). Au niveau bureau, cela semblait révolutionnaire au début… par rapport à ce que proposait Debian, pas par rapport à ce que proposaient Mandrake ou SuSE (avec leurs gestionnaires de configuration respectifs).

      • [^] # Re: Je ne comprends pas

        Posté par . Évalué à 4 (+4/-2).

        Ubuntu n'était pas révolutionnaire, mais le soin apporté à la finition et à la qualité générale de la distribution la distinguait nettement de Mandrake, qui a toujours été un nid à bugs (la faute peut-être à ce travers d'avoir les yeux plus gros que le ventre, comme le signale un commentaire).

      • [^] # Re: Je ne comprends pas

        Posté par . Évalué à 5 (+4/-1).

        Ce qui a fait la difference c'est que c'etait la premiere distrib facile a essayer (LiveCD), a installer (graphique a partir du LiveCD) et a maintenir (apt-get qui marche tout le temps) car il y avait l'infrastructure derriere.

        Oui je sais knoppix existait a l'epoque mais c'etait tres confidentiel tout de meme.

        Pendant ce temps la RH abandonne le desktop, Fedora a ete cree en tant que project communautaire.

        Il y avait bien Suse mais pas de liveCD pour le commun des mortels (c'est arrive apres).

        Et oui il y a eu une tres bonne communication pour rendre la distrib populaire et tant mieux. Cela a democratise linux.

        • [^] # Re: Je ne comprends pas

          Posté par (page perso) . Évalué à 3 (+1/-0). Dernière modification le 06/04/17 à 11:18.

          c'etait la premiere distrib facile a essayer (LiveCD)

          Bof, quand Ubuntu est sortie en 2004 la majorité des distributions avaient des LiveCD. Mandrake Move par exemple existait depuis au moins 2003 (d'après ce que j'ai trouvé sur Google).

          Cela a democratise linux.

          Ubuntu a clairement contribué à démocratiser Linux, simplement ils se sont hissés sur les épaules des géants déjà existants. C'est plus une continuité qu'une révolution, pour moi.

          • [^] # Re: Je ne comprends pas

            Posté par . Évalué à 3 (+2/-1).

            Comme je l'ai dit j'ai mentionne knoppix pour les live CD (les premiers dont j'ai eu connaissance).

            Apres on peut aussi parler des habitudes et du split rpm/deb. Ubuntu etait la premiere distrib connu a base de debian (knoppix etait aussi a base de debian) a utilser livecd +installer facile.

        • [^] # Re: Je ne comprends pas

          Posté par (page perso) . Évalué à 0 (+0/-1).

          Pendant ce temps la RH abandonne le desktop, Fedora a ete cree en tant que project communautaire.

          Red Hat n'a jamais abandonné le desktop, la plupart des contributions de GNOME sont toujours venues de Red Hat, à ce que je sache.

          Red Hat Enterprise Linux (RHEL) a maintenant une version Destkop/Workstation, je suppose que c'était aussi le cas à l'époque.

          « Un animal d'une atterrante stupidité : il est persuadé que si vous ne le voyez pas, il ne vous voit pas non plus » (H2G2)

          • [^] # Re: Je ne comprends pas

            Posté par . Évalué à 3 (+2/-1).

            Renseigne toi un petit peu sur l'histoire de Fedora.

            Puti les gars vous etes vraiment pas sympa de me faire sentir mon age…

    • [^] # Re: Je ne comprends pas

      Posté par . Évalué à 2 (+1/-1).

      Je suis assez surpris, car en abandonnant Unity, Ubuntu desktop perd une part de son identité.

      Parcequ'il a decide d'aller vers les nouveaux trucs a la mode:

      • Cloud
      • IoT

      qui n'ont pas besoin de desktop…

      • [^] # Re: Je ne comprends pas

        Posté par . Évalué à 3 (+1/-0).

        Et aussi parce qu'à un moment donné, il faut essayer d'être rentable. Ils continuent l'effort pour le desktop, qui constitue une « vitrine », mais qui ne rapporte pas grand chose, alors que ce qui rapporte les sous en vrai, ce sont les solutions à base de cloud (enfin, de ce que j'ai compris).

  • # c'était prévu !

    Posté par . Évalué à 5 (+3/-0).

    Canonical abandonnera le marché de l'ordiphone et se concentrera sur les postes de travail et les serveurs.

    http://linuxfr.org/users/scoubidou--2/journaux/2017-l-annee-ou-linux-atteindra-les-5-de-parts-de-marche

    • [^] # Re: c'était prévu !

      Posté par (page perso) . Évalué à 1 (+0/-0).

      À moitié prévu, disons. On ne peut pas dire qu'ils se concentreront sur les postes de travail, disons plutôt qu'ils garderont en vie la version desktop avec une équipe réduite.

      « Un animal d'une atterrante stupidité : il est persuadé que si vous ne le voyez pas, il ne vous voit pas non plus » (H2G2)

  • # Un an après Mozilla

    Posté par (page perso) . Évalué à 10 (+13/-0).

    C'est amusant, ils suivent le même cheminement que Mozilla mais un an après. Abandon de Firefox OS pour se focaliser sur l'IoT, cela ne rappelle rien ? Qu'ils ont abandonné quelques mois après.

    Je suis très dubitatif de cette stratégie. C'est bien que Ubuntu abandonne Mir et potentiellement Snappy et autres technos maison. Mais je pense que Unity était leur force. Qu'on aime ou pas cette interface, elle se démarque et peut satisfaire des utilisateurs.

    Revenir à Gnome ne sera pas facile. Leur intégration actuelle est pourrie, ils devront réapprendre la couche logicielle et Wayland pour faire les choses bien. Il faudra du temps. Depuis qu'ils sont passés à Unity, les autres distributions ont progressé et l'intégration de Gnome dans Fedora est nickelle aujourd'hui. Cela ne sera pas facile de retrouver ce niveau.

    Canonical est un petit acteur quand on y pense, ils ne peuvent pas rivaliser avec Red Hat ou Opensuse en terme de capacité de développement. Maintenir autant de technologies concurrentes ne leur apporter rien et devait coûter cher financièrement et humainement. C'est bien de se montrer plus raisonnable mais j'ai du mal à croire en leur capacité de faire de l'IoT par exemple (c'est vraiment un autre secteur d'activité qu'ils ne maîtrisent pas).
    Se concentrer sur le cloud est plus raisonnable mais leur réputation reste liée au bureau. Est-ce que la mayonnaise prendra ? Difficile à dire.

    • [^] # Re: Un an après Mozilla

      Posté par (page perso) . Évalué à 8 (+6/-0).

      C'est amusant, ils suivent le même cheminement que Mozilla mais un an après. Abandon de Firefox OS pour se focaliser sur l'IoT, cela ne rappelle rien ? Qu'ils ont abandonné quelques mois après.

      Je trouve que le cheminement est également très proche, j'ai l'impression suivante:

      • On annonce que l'on stoppe les nouveaux matériels au point X
      • une dizaine de mois après le point X, on annonce que l'on réduit les effectifs lié au logiciel, car l'offre matérielle n'a pas fonctionné (en même temps, on l'a stoppé quelques mois avant Oo)
      • Encore 1-2 mois et on annonce la fin du projet pour se recentrer sur d'autres parties
      • Enfin, on jette l'eau du bain et le bébé : hey ça fait plus d'un an que le marché du matériel n'est plus intéressé par nous (en même temps, on leur a dit que l'on stoppait la production de nouveau matériels)

      Je trouve ça très dommage, car j'ai reçu ma tablette BQ Aquaris M10 au début de l'année et ça fonctionne plutôt bien: ce qui m'a le plus intéressé est d'avoir un réel Ubuntu qui me permette d'utiliser des outils de développement sans me prendre la tête avec un simple "apt-get install".

      Leur montage logiciel était assez intéressant:

      • Une Ubuntu 15.04 de base avec très peu de logiciels (il faut tenir dans moins de 10 Go à cause du partitionnement Oo)
      • Les logiciels disponibles dans le magasin Ubuntu au format "click" (snap n'était pas encore sorti et allait être intégré à la place)
      • Pour les autres logiciels plus standards, utilisation de leur solution "Libertine" comme environnement: ça ressemblait à un système d'isolation à la chroot/docker (je ne sais pas exactement) maison qui permettait d'accéder aux périphériques (genre clavier virtuelle/matérielle) et avait des droits restreints.

      Le Unity que l'on trouvait sur cette tablette était très proche du Unity 8 disponible sur desktop depuis la version 16.10 en beta.
      J'ai trouvé que sur la tablette, la première utilisation était un peu chaude, alors que l'on avait les explications (genre, utiliser les bords gauche/droite pour faire apparaître les applications en cours ou la barre des tâches). Sur desktop, sans explications, autant dire que l'on regarde et que l'on se déconnecte, surtout que le magasin d'application n'est pas disponible Oo Mais quand on connaît un peu le fonctionnement, ça avait l'aire de bien marchait aussi sur desktop.

      Enfin, pour ceux intéressés par les "visions" du fondateur d'Ubuntu, Numerama avait fait une très bonne interview au dernier MWC: http://www.numerama.com/tech/238172-mark-shuttleworth-voir-des-gens-brillants-faire-des-choses-brillantes-grace-a-ubuntu-cest-ma-fierte.html L'interview m'avait laissé une impression assez étrange, j'en avais gardé une idée du style: d'une part il a des visions de création de nouvelles technologies qui diffèrent avec les décisions prises par la communauté et ensuite il est chagriné de voir que la communauté ne l'a pas suivi ?

      • [^] # Re: Un an après Mozilla

        Posté par (page perso) . Évalué à 3 (+2/-1).

        L'interview m'avait laissé une impression assez étrange, j'en avais gardé une idée du style: d'une part il a des visions de création de nouvelles technologies qui diffèrent avec les décisions prises par la communauté et ensuite il est chagriné de voir que la communauté ne l'a pas suivi ?

        Ils ont qu'à moins bidouiller la Debian de base car une communauté est là.

    • [^] # Re: Un an après Mozilla

      Posté par . Évalué à 3 (+1/-0).

      Revenir à Gnome ne sera pas facile. Leur intégration actuelle est pourrie, ils devront réapprendre la couche logicielle et Wayland pour faire les choses bien. Il faudra du temps.

      Bah… Ils ont un an pour mitonner un GNOME aux petits oignons. Vu que cette décision libère la majorité de la main d'œuvre qui bossait sur Unity, ça devrait être faisable.

      • [^] # Re: Un an après Mozilla

        Posté par (page perso) . Évalué à 3 (+1/-0).

        Cela signifie que pendant la période de transition Unity, qui reste par défaut, ne sera plus trop maintenu et les composants risquent d'être mal fignolés d'ici la migration définitive.

        Ce n'est pas sans impact ce genre de décisions, et le résultat n'est pas garanti.

      • [^] # Re: Un an après Mozilla

        Posté par . Évalué à 4 (+4/-0).

        Vu que cette décision libère la majorité de la main d'œuvre qui bossait sur Unity

        Tu veux dire, la main d'oeuvre qui va être licenciée?

        https://www.theregister.co.uk/2017/04/06/canonical_cuts_jobs_with_unity_bullet/

        But Canonical, The Reg has discovered, has axed more than half the team who worked on Unity 8 – to build a single Ubuntu UI spanning phone and device.

        Those Unity staffers who couldn't be found suitable jobs elsewhere in the open-source shop are being let go. Jobs are also going in other parts of firm.

        • [^] # Re: Un an après Mozilla

          Posté par (page perso) . Évalué à 1 (+0/-0).

          S'ils prennent tous les composants upstream sans modification, c'est juste du travail de packaging, et Debian l'a déjà fait, donc ça ne devrait pas être trop de boulot. Mais il y a le liveCD/USB à adapter, avec l'installeur. Ça ça demandera sûrement plus de boulot.

          Reste à voir s'ils veulent modifier gnome-shell avec des extensions comme le fait la session GNOME Classic. Je sais que SUSE par exemple a modifié GNOME Classic pour n'avoir qu'une seule barre en bas.

          Et quid de leur partenariat avec Amazon? Vont-ils implémenter la même chose dans la recherche de gnome-shell? (je suppose que ça rapporte à Canonical du financement).

          « Un animal d'une atterrante stupidité : il est persuadé que si vous ne le voyez pas, il ne vous voit pas non plus » (H2G2)

    • [^] # Re: Un an après Mozilla

      Posté par (page perso) . Évalué à 6 (+4/-0).

      Leur intégration actuelle est pourrie

      A cause de Unity et des divers patchs dans le stack GTK/GNOME, le retour a GNOME sera au contraire facile et sain!

    • [^] # Re: Un an après Mozilla

      Posté par . Évalué à 1 (+0/-0).

      Abandon de Firefox OS pour se focaliser sur l'IoT

      Ils disent qu'ils ont déjà des clients pour ça et ça se rapproche peut-être des plans de Canonical pour le déploiement de services. Je ne me souviens plus du nom du bidule, il y avait des "charms", qui si je me souviens bien représentent des services déployables facilement sur des machines via une interface centrale : ça pourrait concerner les conteneurs mais peut-être aussi les objets connectés dans l'idée d'une maison avec plein de bidules contrôlables de manière centralisée par exemple ?

  • # Bon choix

    Posté par . Évalué à 10 (+9/-0).

    • Upstart… fail
    • Unity… fail
    • Mir…
    • Snap…

    Canonical n'est pas vraiment en réussite pour ce qui est de développer et réussir à imposer leurs solutions. Mais c'est justement par ce qu'on a toujours eu l'impression qu'il développait ça pour eux avant tout. Les ressources vont peut-être enfin être mieux utilisé

    • [^] # Re: Bon choix

      Posté par (page perso) . Évalué à 10 (+9/-0).

      Tu peut également rayer Mir de la liste, c'est confirmé par Michael Hall (Canonical Community Manager) :

      By switching to GNOME, Canonical is also giving up on Mir and moving to the Wayland display server, another contender for replacing the X window system. Given the separate development paths of Mir and Wayland, "we have no real choice but to use Wayland when Ubuntu switches to GNOME by default," Hall told Ars. "Using Mir simply isn't an option we have."

    • [^] # Re: Bon choix

      Posté par (page perso) . Évalué à 10 (+10/-0).

      Upstart… fail

      Je ne suis pas tellement d'accord sur ce point.
      Upstart est une étape intermédiaire entre l'init traditionnel et systemd, il a permis de tester des concepts et de voir certains défauts d'architecture pour rendre systemd meilleur.

      La plupart des distributions l'ont utilisé un jour contrairement aux autres technologies maisons comme Mir ou Unity.

      Le soucis de Canonical était de se focaliser sur des projets à faible valeur ajoutée pour eux (comme Mir) alors qu'une solution libre en cours de développement existait depuis longtemps et semblait faire consensus (comme Wayland).

      N'oublions pas que Canonical n'est pas une entreprise très rentable et qu'ils ont peu de ressources humains et financiers par rapport à d'autres comme Red Hat ou OpenSuse, ils ne peuvent se permettre de gaspiller des ressources à faire ce genre de choses.

      • [^] # Re: Bon choix

        Posté par . Évalué à 1 (+1/-1).

        Je ne suis pas tellement d'accord sur ce point.
        Upstart est une étape intermédiaire entre l'init traditionnel et systemd, il a permis de tester des concepts et de voir certains défauts d'architecture pour rendre systemd meilleur.

        Le "fail" est peut-être sévère mais il signifit que upstart ne s'est pas imposé

        N'oublions pas que Canonical n'est pas une entreprise très rentable et qu'ils ont peu de ressources humains et financiers par rapport à d'autres comme Red Hat ou OpenSuse, ils ne peuvent se permettre de gaspiller des ressources à faire ce genre de choses.

        C'est pourtant l'impression qu'on a eu au vu de la liste ci-dessus

        • [^] # Re: Bon choix

          Posté par . Évalué à 10 (+10/-0).

          Upstart a inspiré Systemd, et a été utilisé par d'autres distributions.

          Ça s'impose, et c'est remplacé. C'est la vie des logiciels.

          J'veux dire, à ce compte là tout logiciel n'ayant pas une durée de vie infinie est un fail.

          "Quand certains râlent contre systemd, d'autres s'attaquent aux vrais problèmes." (merci Sinma !)

        • [^] # Re: Bon choix

          Posté par . Évalué à 10 (+8/-0).

          Je vais continuer dans la même voix, mais pareil, dire qu'Unity est un fail est franchement simpliste. En exagérant, je dirais que c'est un commentaire que je m'attendrais plutôt a lire sur Clubic qu'ici, dans le sens ou le vrai fail, c'est qu'on se pose même plus la question de savoir si ce sera enfin l’année de Linux sur le desktop.

          Moi Unity, il m'a servi et me sers. Au moment du passage vers Gnome-Shell, j'ai trouve ce dernier totalement inutilisable. Ca clignotait de partout, des grosses icones moches, bref, je n'arrivais pas a m'y faire et, pour préserver ma sante mentale de ces animations, j'ai du chercher une alternative. J'ai utilise du XFCE, mais j'avais l'impression d’être en seconde classe. Je me suis rabattu sur Ubuntu et Unity, juste parce que le dock est correct.

          Au final, Unity m'a permis, le temps de cette migration vers gnome-shell, de continuer a utiliser Linux mais aussi de pouvoir le partager avec d'autres personnes, et rien que pour ca, c'est un win. Et je pense pas être le seul dans ce cas.

          • [^] # Re: Bon choix

            Posté par . Évalué à 5 (+4/-0).

            Et tu ne t'es jamais dit que tu pouvais utiliser KDE ???

          • [^] # Re: Bon choix

            Posté par (page perso) . Évalué à 7 (+6/-1). Dernière modification le 06/04/17 à 22:46.

            Et je pense pas être le seul dans ce cas.

            Tu m'étonnes. C'est avec Unity que j'ai eu les meilleurs résultats en mode "tu vois, Linux, c'est ça ; les fichiers sont là, et pour lancer des programmes tu fais comme ça, amuse-toi bien et laisse moi bosser" avec un succès raisonnable. Je connais plusieurs personnes qui n'utilisent que ça pour lancer leurs trois applis quotidiennes, et je suis pas sur de vouloir être celui qui va leur apprendre la nouvelle :/

            • [^] # Re: Bon choix

              Posté par (page perso) . Évalué à 2 (+2/-2).

              T'as également un dock sous GNOME pour lancer tes trois applications. T'as même une liste des applications les plus utilisées…

      • [^] # Re: Bon choix

        Posté par (page perso) . Évalué à 7 (+7/-2).

        ils ne peuvent se permettre de gaspiller des ressources à faire ce genre de choses.

        C'est pourtant ce qu'ils ont fait depuis dix ans, je pense que c'était avant tout un coup marketing. Ubuntu a tout fait pour se démarquer de GNU/Linux, dès le début. C'était une des premières distributions à ne pas (ou très discrètement) écrire le mot Linux sur ses pochettes et sur son site. Le but était de dire qu'Ubuntu est l'alternative à Mac OS X et Windows. Pas GNU/Linux, pas Linux, pas la communauté : Ubuntu. Canonical voulait devenir « Linux » au yeux du grand public et le pari c'était de lancer plein de trucs dans son coin, en espérant étouffer les produits concurrents et rester seul en piste, forçant ensuite les autres à courir derrière eux. De même, même proportionnellement à leurs ressources, ils ont toujours peu collaboré avec les autres et upstream (cf par exemple http://linuxfr.org/news/canonical-et-ubuntu-au-centre-d-une-polemique, je sais, ça date).

        • [^] # Re: Bon choix

          Posté par (page perso) . Évalué à 3 (+2/-0).

          Pour un historique détaillé de la relation entre Canonical et GNOME, aux débuts de GNOME 3 et Unity (en 2011), lire cette série d'articles de Jeff Waugh.

          Bref, si Canonical était déjà critiqué en 2008 pour son manque de collaboration upstream, ça ne s'était pas amélioré en 2011. C'est vrai que Canonical est une petite entreprise par rapport à Red Hat ou Novell/SUSE, donc ils ne savent pas contribuer autant, mais ils avaient les moyens de contribuer plus upstream au lieu de tout développer dans leur coin (avec un CLA qui plus est).

          « Un animal d'une atterrante stupidité : il est persuadé que si vous ne le voyez pas, il ne vous voit pas non plus » (H2G2)

          • [^] # Re: Bon choix

            Posté par (page perso) . Évalué à 5 (+3/-0).

            Mwai, enfin l'ensemble du code de gestion des menus de GTK (giomenumodel) vient de chez Canonical pour remplacer dbusmenu (venant aussi de chez Canonical mais pas upstream).

          • [^] # Re: Bon choix

            Posté par (page perso) . Évalué à 5 (+3/-0).

            C'est vrai que Canonical est une petite entreprise par rapport à Red Hat ou Novell/SUSE, donc ils ne savent pas contribuer autant, mais ils avaient les moyens de contribuer plus upstream au lieu de tout développer dans leur coin

            Ils étaient accusés de ne pas contribuer proportionnellement à leur taille. Des distributions plus petites qu'Ubuntu contribuaient davantage.

    • [^] # Re: Bon choix

      Posté par . Évalué à -3 (+2/-6).

      Bon j'espère vraiment que Mark Shuttleworth va arrêter avec ses visions et projets complètement loufoques et irréalistes car à ce train là Canonical va rattraper Google sur le nombre de projets morts et avortés.
      Le soucis étant qu'ils sont très loin de se le permettre autant…

      Ils auraient aussi pu éviter de mettre tout Unity à la poubelle si ils n'avaient pas décidé de réinventer la roue avec Mir.

      • [^] # Re: Bon choix

        Posté par . Évalué à 3 (+2/-0).

        Ils auraient aussi pu éviter de mettre tout Unity à la poubelle si ils n'avaient pas décidé de réinventer la roue avec Mir.

        Question naïve mais pourquoi n'ont-ils pas utilisé le serveur graphique d'Android/Chrome à défaut d'utiliser celui de Wayland encore instable à l'époque?

  • # Diversité

    Posté par . Évalué à 4 (+2/-0).

    Autant je peux comprendre la décision, autant je me dit que c'est dommage car le choix et la diversité va se réduire.

    Et que va devenir LightDM ? Il est totalement indépendant de Unity mais si je ne me trompe c'est Canonical qui l'a développé.

    • [^] # Re: Diversité

      Posté par (page perso) . Évalué à -2 (+1/-4).

      À l'époque de GNOME 2, GNOME 2 était installé par défaut sur la majeure partie des distributions. À partir de GNOME 3 et Unity, il y a eu de plus en plus de fragmentation, chaque distribution Linux veut se démarquer en développant son propre desktop.

      Peut-être que les ressources auraient été mieux utilisées si Canonical avait contribué à gnome-shell depuis le début ?

      « Un animal d'une atterrante stupidité : il est persuadé que si vous ne le voyez pas, il ne vous voit pas non plus » (H2G2)

      • [^] # Re: Diversité

        Posté par . Évalué à 8 (+6/-0).

        Dans mes souvenirs, c'était surtout le changement qu'apportait gnome 3 qui a fait que les bureaux se sont multipliés. Et ce, dans l'indifférence par rapport à Unity.

        • [^] # Re: Diversité

          Posté par . Évalué à -1 (+5/-7).

          Dans mes souvenirs, c'était surtout le changement qu'apportait gnome 3 qui a fait que les bureaux se sont multipliés

          C'est la même stupidité inhérente à tous ces forkers de distro. GNOME 3 avec quelques extensions et tu retrouves ton paradigme de bureau windowsien(sic!), inutile de maintenir une base de code abandonnée ou de coder l'équivalent avec 3 fonctions en plus ou en moins.

          Les devs de Mate, Elementary et autres auraient pu profiter de l'infrastructure du projet, de Builder et autres.
          GNOME 3 c'est un gros framework à la base.

          Bon ça m'aurait déprimé si on avait rien eu au finale de fonctionnel.

          • [^] # Re: Diversité

            Posté par . Évalué à 7 (+5/-0).

            C'est la même stupidité inhérente à tous ces forkers de distro. GNOME 3 avec quelques extensions et tu retrouves ton paradigme de bureau windowsien(sic!)

            … jusqu'à la prochaine mise à jour qui à l'époque pêtait toutes les extensions.

            • [^] # Re: Diversité

              Posté par . Évalué à 2 (+2/-1). Dernière modification le 08/04/17 à 01:40.

              … jusqu'à la prochaine mise à jour qui à l'époque pêtait toutes les extensions.…

              Utilisateur de distribution LTS ou Stable je n'ai jamais vécu ces problèmes en 5 ans. Après, je n'utilise que 5 extensions légères. Bien entendu, ça ne justifie pas un cassage d'API si cassage il y a (est-ce encore le cas?).

              Je dirais juste qu'il y avait des torts de part et d'autres:
              Les utilisateurs qui veulent du "bleeding edge" peu testé et devraient donc assumer les risques ainsi que, les developpeurs qui changent les APIs ou ne proposent pas un système de greffon plus robuste (si c'est encore le cas). Ou peut-être que le greffon était simplement mal codé.

              On peut aussi espérer que les utilisateurs de "bleeding edge" soient aussi contributeurs (bug report, patch toussa…).

              Concernant le système de greffon toutefois, l'intégration avec le bureau a été amélioré, il y a un suivi de versions, notification de mise à jour etc… On peut supposé qu'il y a eu réflexions et actions prises sur ce point.

              Bref, ça avance.

              • [^] # Re: Diversité

                Posté par (page perso) . Évalué à 2 (+1/-0).

                L'API de gnome-shell pour écrire des extensions s'est stabilisée, voir ce ticket dans le bugzilla :

                Nowadays, the user interface has mostly stabilized with most changes happening under the hood. As a result, extensions written for previous versions of GNOME Shell are very much expected to keep working on updates […]

                « Un animal d'une atterrante stupidité : il est persuadé que si vous ne le voyez pas, il ne vous voit pas non plus » (H2G2)

                • [^] # Re: Diversité

                  Posté par (page perso) . Évalué à 6 (+4/-0).

                  Ceci dit, ce qu'on m'avait dit lors du dernier GUADEC, c'était que les extensions du GNOME shell consistaient principalement à hacker directement dans le code du shell. En gros c'est pas une API à proprement parler en fait et explique la difficulté de trouver de la documentation fiable sur le sujet. Apparemment faire des extensions n'a jamais été quelque chose de prévu par design (ce qui est bien dommage, car j'en apprécie plusieurs au quotidien énormément).
                  Certains me disaient même que des contributeurs avaient considéré l'abandon des extensions du shell, ce que — j'espère — n'arrivera jamais.

                  Film d'animation libre en CC by-sa/Art Libre, fait avec GIMP et autre logiciels libres: ZeMarmot [ http://film.zemarmot.net ]

              • [^] # Re: Diversité

                Posté par . Évalué à 6 (+4/-0).

                Utilisateur de distribution LTS ou Stable je n'ai jamais vécu ces problèmes en 5 ans. Après, je n'utilise que 5 extensions légères. Bien entendu, ça ne justifie pas un cassage d'API si cassage il y a (est-ce encore le cas?).

                J'espère en tout cas que ça s'est aélioré mais si on se resitue dans le contexte de l a sortie de gnome3, si j'avais été patron de Canonocal, je ne me serais pas appuyé dessus pour développer un desktop justement parce que tout n'était pas stable. Certes, développer son propre environnement coute cher, mais au moins tu as un minimum de contrôle sur ce qui se passe dessus et tu n'es pas dépendant d'un tiers. Avoir un bureau qui casse à chaque mise à jour de gnome aurait probablement coôté plus cher en image de marque.

                Je dirais juste qu'il y avait des torts de part et d'autres:
                Les utilisateurs qui veulent du "bleeding edge" peu testé et devraient donc assumer les risques

                euh …. les utilisateurs font avec ce que les distrib leur donnent. Et justement, Canonical a voulu offrir autre chose aux utilisateurs. La ce serait plutôt les distribs qui packagent des trucs pas finis, ou même les développeurs qui ne sont pas assez exigeants sur les finitions.

                les developpeurs qui changent les APIs ou ne proposent pas un système de greffon plus robuste (si c'est encore le cas). Ou peut-être que le greffon était simplement mal codé.

                Peut-être que s'ils avaient attendu un peu avant de tagger les versions à "stable" (ou les intégrateurs avaient attendu avant de proposer ces environnements), ça se serait mieux passé.

                Concernant le système de greffon toutefois, l'intégration avec le bureau a été amélioré, il y a un suivi de versions, notification de mise à jour etc… On peut supposé qu'il y a eu réflexions et actions prises sur ce point.

                Je pense que ça a du se stabiliser. Un de mes amis utilise Gnome3 sans s'en plaindre avec des greffons qu'il a ajouté par ci par là : il ma montré, c'est plutôt beau, sobre et ça a l'air efficace. Ca m'a donné envie de retester gnome3 un de ces 4. Mais bon, j'espère qu'ils ne vont pas passer à gnome4 quand tout sera stabilisé pour recommencer ces histoires.

        • [^] # Re: Diversité

          Posté par (page perso) . Évalué à 4 (+4/-1).

          Note que GNOME est un projet upstream, alors que Unity est quand même vachement lié à une distribution en particulier, Ubuntu. C'est Ubuntu la première distribution qui a voulu se démarquer en développant son propre desktop. Et maintenant voilà où ça les a mené…

          C'est difficile de dire qui est en faute, entre GNOME 3 et Unity. Mais Mark Shuttleworth lui-même reconnait que Unity a créé de la fragmentation.

          « Un animal d'une atterrante stupidité : il est persuadé que si vous ne le voyez pas, il ne vous voit pas non plus » (H2G2)

          • [^] # Re: Diversité

            Posté par (page perso) . Évalué à 0 (+1/-2).

            S'il vous plait, quand vous moinssez, écrivez au moins un commentaire pour expliquer pourquoi… Je ne pense pas avoir écrit d'erreur.

            « Un animal d'une atterrante stupidité : il est persuadé que si vous ne le voyez pas, il ne vous voit pas non plus » (H2G2)

            • [^] # Re: Diversité

              Posté par . Évalué à 3 (+1/-0).

              Sans être à l'origine du moinsage, je pense que celui qui a moinsé confond l'a fait pas désaccord avec ce que tu as écrit.

            • [^] # Re: Diversité

              Posté par . Évalué à 4 (+2/-0).

              Bon, c'est une méta-discussion, mais…

              Si je réponds à quelqu'un, dans 90% des cas, j'estime que c'est suffisamment pertinent pour le fil donné (pas forcément le thème du journal…) pour que je m'embête à rédiger un truc. Du coup je ne moinsse jamais les gens auxquels je réponds (mais je plussoie parfois). Par contre, si je trouve que c'est pas pertinent/très mal argumenté (donc techniquement c'est pertinent, mais j'ai franchement pas le courage ou l'envie d'expliquer pourquoi) alors je moinsse. Il y a aussi sans doute des fois où je moinsse pour dire « pas d'accord » (nul n'est parfait) mais j'essaie de limiter ça autant que possible.

          • [^] # Re: Diversité

            Posté par . Évalué à 4 (+2/-0).

            Pour moi, Unity a créé de la fragmentation par son existence mais n'a pas vraiment motivé d'autres à créer leur DE.

            De mémoire, dans les plus importants et apparus à cette époque, il y avait :
            - Pantheon, du projet Elementary qui a démarré dans la continuité du pack d'icone et des thèmes associés (dans sans rapport avec Unity)
            - Cinnamon, fork de GNOME 3
            - Mate, fork de GNOME 2
            - LXQt, que je découvre et qui selon Wikipedia a été lancé aussi en réaction à GNOME 3

            Il y en a peut-être eu d'autres, mais les seuls que je vois ont été fait en réactivité au virage pris par GNOME, pas parce que Unity est arrivé.

            • [^] # Re: Diversité

              Posté par . Évalué à 6 (+4/-0).

              LXQt c'est l'alliance entre LXDE et RazorQt.

              Autrement, c'est à la fois la nouvelle mouture de LXQt et de RazorQt.

              "Quand certains râlent contre systemd, d'autres s'attaquent aux vrais problèmes." (merci Sinma !)

    • [^] # Re: Diversité

      Posté par (page perso) . Évalué à 2 (+2/-1).

      Bref la diversité c'est bien mais ça a un coût, ça peut être vu comme une duplication d'efforts.

      Si une distribution Linux veut customiser son desktop à moindre coût, ce qui est plus intelligent de faire est de développer des technologies en commun : Wayland, des librairies, des daemons, des librairies de plus haut niveau, etc.

      Avec des librairies de haut niveau, il est alors beaucoup plus simple de développer son propre desktop, il « suffit » d'assembler les morceaux différemment. Mais développer une librairie est plus difficile qu'un programme final, il faut bien réfléchir à l'API, rendre le code plus générique, etc.

      « Un animal d'une atterrante stupidité : il est persuadé que si vous ne le voyez pas, il ne vous voit pas non plus » (H2G2)

      • [^] # Re: Diversité

        Posté par . Évalué à 2 (+0/-0).

        NON ! surtout pas !
        Si ton sous ensemble est uniforme alors ta couche supérieur ne sera que graphiquement différente. Il faut que la diversité s'exprime a tous les niveau pour que l'on voie émerger des concepts/idées vraiment novateurs. Regarde Systemd qui a pris le retour d'expérience de Upstart pour ne pas faire les même erreur/défaut de conception. Certe il est critiquable mais on voie bien que c'est en se basant sur les expérience passé/alternatives que l'on peut construire un meilleur système.

  • # Fragmentation

    Posté par (page perso) . Évalué à 7 (+7/-2).

    Dans le communiqué de Mark Shuttleworth

    In the community, our efforts were seen fragmentation not innovation.

    C'est bien qu'il s'en rende compte maintenant, après une dizaine d'année à essayer de développer les trucs dans son coin concuremment aux projets plus communautaires. Ou alors, comme la fragmentation ne l'a pas dérangé avant, c'est peut-être juste une belle phrase hypocrite de com', maintenant qu'Unity n'est plus intéressant sans les téléphones.

    • [^] # Re: Fragmentation

      Posté par . Évalué à 8 (+7/-1).

      Je ne vois pas ce qu'il y a d'hypocrite. La fragmentation est un coût comme un autre, à mettre en regard des bénéfices attendus. Shuttleworth constate que les bénéfices réels sont moindres qu'espérés, et que le jeu n'en vaut plus la chandelle.

      • [^] # Re: Fragmentation

        Posté par . Évalué à 9 (+7/-0).

        Puis globalement il fait ce qu'il veut de ses sous … Unity est loin d'avoir été un échec.

        • [^] # Re: Fragmentation

          Posté par (page perso) . Évalué à 0 (+1/-1).

          Si cela n'avait été un échec, pourquoi l'arrêter ainsi ?

          Un libriste qui en a sa claque des puristes.

          • [^] # Re: Fragmentation

            Posté par . Évalué à 3 (+1/-0).

            Parce qu'il a fait son temps ? Je parlerais d'échec pour Unity si ersonne ne l'utilisait, ce qui est loin d'être le cvas.

            Ce n'est pas parce qu'on arrête quelque chose que c'est un échec.

            • [^] # Re: Fragmentation

              Posté par (page perso) . Évalué à -1 (+1/-2).

              Non. C'est aussi car le projet est en fin de vie et que le modifier reviendrait à ouvrir la boite de Pandore.

              Un libriste qui en a sa claque des puristes.

  • # Un recentrage des activités vers les entreprises ?

    Posté par . Évalué à -4 (+5/-4).

    En abandonnant Unity, Canonical se recentre certainement vers le segment des entreprises, plus générateur de revenus. Plusieurs projets Canonical ont échoué et si la distribution reste (pour des raisons parfois discutables) populaire, d'autres distributions (Mint) commencent à sortir du bois.

    Dans le monde des entreprises, Redhat domine outrageusement le marché, suivi de très loin par SUSE. Un 3ème larron ne ferait pas de mal…

    • [^] # Re: Un recentrage des activités vers les entreprises ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 2 (+2/-2). Dernière modification le 06/04/17 à 16:24.

      Mwai, enfin dans le monde universitaire et de la fonction publique, c'est Debian ou Ubuntu. RedHat c'est uniquement pour les progiciels et encore, j'ai vu certains ministères ou c'était Debian sinon rien.

      En 15 ans de carrière, je ne me suis jamais connecté sur autre chose qu'une Debian ou une Ubuntu: Recorat, INP, Ministère, Université.

  • # dépêche en cours

    Posté par (page perso) . Évalué à 7 (+5/-0).

    J'ai commencé une dépêche en pillant sans vergogne dans les bons commentaires.
    http://linuxfr.org/redaction/news/ubuntu-abandonne-unity-mir-et-le-mobile

    "La liberté est à l'homme ce que les ailes sont à l'oiseau" Jean-Pierre Rosnay

  • # Unity repris par la commnunauté ?

    Posté par . Évalué à 2 (+1/-0).

    Il y a apparemment une fork en train de se mettre en place sur github (https://github.com/unity8org/unity8org).

    Maintenant, il faut voir si ça va pouvoir tenir dans la durée.

Envoyer un commentaire

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.