Participez à la grande enquête du CNLL sur l'état de offre open source en France

Posté par  . Édité par Ysabeau. Modéré par patrick_g. Licence CC By‑SA.
Étiquettes :
14
18
jan.
2021
Administration système

Chaque année ou presque depuis 2014, le CNLL (Conseil National du Logiciel Libre) et ses partenaires mènent une grande enquête visant à donner un éclairage pointu sur la filière du logiciel libre et du numérique ouvert en France.

Cette année, l’enquête a pour but de donner une image précise de l’offre open source aux niveaux national et régional, en dressant un portrait des entreprises du secteur (éditeurs, intégrateurs, autres ENL, etc.).

Ses axes sont :

  • la typologie des produits et services, des modèles d’affaires et l’implantation géographique des entreprises concernées ;
  • l’impact de la crise du COVID-19 et le ressenti des dirigeants face à l’avenir ;
  • les enjeux et opportunités, pour ces entreprises, liées aux questions de souveraineté numérique et d'éthique pour un numérique responsable ;
  • l’engagement de ces entreprises et de leurs salariés dans l’écosystème libre et open source ;
  • la dynamique des régions en matière de logiciel libre et open source.

Elle s’adresse aux dirigeants des entreprises de la filière (ou des business unit dédiées à l’open source dans le cas des grandes entreprises concernées) et est ouverte jusqu’au 31 janvier 2021.

Merci par avance pour vos précieuses contributions !

Publication du rapport de la Mission Bothorel sur les données et les codes sources de l’État

29
28
déc.
2020
Justice

La Mission Bothorel « ayant pour objet la politique de la donnée et des codes sources de l’État », lancée en juin dernier, vient de rendre son rapport au Premier Ministre qui « assure d’ores et déjà que des mesures seront prises pour mettre en œuvre les recommandations formulées. » Le Conseil National du Logiciel Libre (CNLL) avait été auditionné par la mission et était intervenu lors de la consultation publique qui a eu lieu en octobre et novembre.

Le rapport fait 215 pages et il contient 37 recommandations. Il est difficile de le résumer en quelques lignes, nous nous contenterons de saluer ici la reconnaissance des « logiciels libres comme composants stratégiques de nos systèmes d’information », et parmi les propositions, celle-ci: « Créer un “Open Source Program Office” (OSPO) […], chargé d’aider l’administration à ouvrir et à réutiliser les codes sources publics, d’identifier les enjeux de mutualisation et de créer des liens avec les communautés open source existantes et d’accompagner les talents français dans ce domaine ».

On pourrait regretter que des sujets comme la politique d’achat de logiciels de l’État (autrement dit, la notion de « priorité », de « préférence » ou même d’« encouragement » pour le logiciel libre) ou la politique industrielle de soutien à la filière du logiciel libre ne soient pas abordés dans le rapport, mais on observera que ces sujets ne faisaient pas partie de la commande passée par le Premier Ministre à la Mission.

Enquête : « Impact du logiciel libre et Open Source en France 2017-2020 »

Posté par  (site Web personnel) . Édité par Davy Defaud, Benoît Sibaud, Xavier Teyssier et ymz. Modéré par Pierre Jarillon. Licence CC By‑SA.
Étiquettes :
24
30
oct.
2017
Paris Open Source Summit

Le CNLL, le pôle de compétitivité Systematic Paris Région et le Syntec Numérique réalisent en ce moment (et comme à peu près chaque année, il faut bien le dire) une grande enquête nationale sur le secteur du logiciel libre et open source en France et ses perspectives.

Nous mobilisons pour cela toutes les organisations qui utilisent d’une façon ou d’une autre (dans leur système d’information, dans leurs produits…) du logiciel libre et open source, ainsi que les prestataires de services et fournisseurs de solutions libres et open source.

Objectifs de l’étude

Nous cherchons à quantifier :

  • le marché et les chiffres clés dans la filière (CA, emploi, segments de marché en croissance) ;
  • les attentes et besoins des entreprises et utilisateurs ;
  • l’impact du logiciel libre et open source dans la dynamique d’innovation.

Les résultats et principaux enseignements seront présentés lors du Paris Open Source Summit et communiqués aux médias, le 6 décembre prochain.

Les membres du collectif Édunathon demandent l’annulation de l’accord entre Microsoft et l’Éducation

Posté par  . Édité par Benoît Sibaud et ymz. Modéré par ZeroHeure.
58
1
fév.
2016
Éducation

Les membres du collectif Édunathon ont demandé le jeudi 28 janvier 2016 l’annulation de l’accord entre Microsoft et l’Éducation Nationale française.

Le 30 novembre 2015, Madame Najat Vallaud-Belkacem, Ministre française de l’Éducation Nationale a signé un accord avec Microsoft France d’un montant de 13 millions d’euros pour fournir "gratuitement" ses logiciels et ses services, notamment en ce qui concerne :

  • L’accompagnement et la formation des élèves et des enseignants ;
  • La mise à disposition de solutions pour une utilisation « intelligente, facile et optimale » des équipements mobiles ;
  • Des solutions de « cloud » ;
  • Une expérimentation pour l’apprentissage du code ;
  • Une aide aux acteurs français de l’e-éducation.

Un rapport parlementaire recommande l'utilisation du logiciel libre

39
16
juil.
2014
Commercial

Le Sénat vient de publier un rapport d’information rédigé par Mme Catherine Morin-Desailly, intitulé “Nouveau rôle et nouvelle stratégie pour l’Union européenne dans la gouvernance mondiale de l’Internet”. Le logiciel libre y est présenté comme “une alternative intéressante pour l’Europe et la France […] face à la progression des systèmes fermés et des considérations marchandes dans l’univers de l’Internet”.

L'importance de la filière du logiciel libre en France y est notée, de nombreux arguments en faveur de l'utilisation du logiciel libre sont avancés, et plusieurs propositions sont faites pour "encourager les compétences nationales par une politique adaptée" :

  • non brevetabilité des logiciels ;
  • intégrer les logiciels libres dans les marchés publics ;
  • imposer les standards ouverts ;
  • développer les compétences autour des logiciels libres et des standards ouverts, en encourageant notamment l'usage des logiciels libres dans les enseignements informatiques.

Journal Hollande et Sarkozy et le libre

Posté par  . Licence CC By‑SA.
Étiquettes :
6
13
avr.
2012

Le Conseil National du Logiciel Libre avait adressé un novembre dernier un document relatif aux logiciels libres aux principaux partis politiques (Europe Ecologie Les Verts, Front de Gauche, Front National, Modem, Parti Socialiste et à l'UMP). Il publie aujourd'hui son analyse vis-à-vis des réponses des candidats PS et UMP. L'analyse est disponible ici.

Grosso modo, on y apprends que les deux candidats sont favorables pour favoriser le logiciel libre dans la commande publique, qu'ils souhaitent soutenir les PME travaillant (…)