Petites brèves : MediaGoblin, CloudStack, Walt Disney et G'MIC

Posté par  . Modéré par Bruno Michel. Licence CC By‑SA.
36
4
sept.
2011
Technologie

GNU MediaGoblin

Ce projet en devenir se veut une alternative libre pour héberger et partager ses photos et vidéos (un concurrent de Flickr et Picasa). Le but est de lutter contre la centralisation des services Internet, il est annoncé pour septembre / octobre 2011, vous pouvez y contribuer via les ML et irc ou en essayant le code en développement.

Le projet est réalisé en Python et est disponible sous licence AGPL.

CloudStack devient opensource

CloudStack est un gestionnaire de machines virtuelles, basé sur libvirt. Il permet d'utiliser la ligne de commande, une interface web ou une API RESTful. Il prend en charge les machines suivantes : KVM, Xen, Oracle VM et VMWare.

L'entreprise a été rachetée par Citrix en juin et le logiciel qui est distribué sous deux versions dont une était propriétaire est désormais entièrement libre sous licence GPL. Il est développé en Java.

Walt Disney libère ses outils

Les studios Walt Disney mettent à disposition une partie des logiciels qu'ils utilisent pour leurs réalisations. On retrouve évidemment des logiciels dédiés au graphisme mais aussi un générateur de tests unitaires Python et un gestionnaire de paquets pour Mac OS.

Les licences dépendent des logiciels mais on retrouve Apache, BSD et MIT.

GREYC's Magic Image Converter (G'MIC)

G'MIC (GREYC's Magic Image Converter) est un projet proposant à la fois un outil en ligne de commande, un greffon pour GIMP et une bibliothèque C++, pour le traitement générique des images 2D ou 3D. La dernière version 1.5.0.2 de ce framework vient de sortir, apportant de nouveaux filtres et commandes, et renforçant la stabilité de l'interpréteur du langage de script intégré. Le greffon pour GIMP est aujourd'hui la partie du projet la plus visible et la plus utilisée, mais elle est aussi la plus limitée, puisque GIMP ne gère ni les images 3D volumiques, ni les images à valeurs flottantes ou à grand nombre de bits (16 ou 24), ce que la version en ligne de commande peut faire.

G'MIC est développé dans l'équipe Image du GREYC (unité de recherche CNRS), à Caen / France.

Merci à dtschump pour son aide lors de la rédaction de cette dépêche.

Archipel arrive sur Mars

Posté par  (site Web personnel) . Modéré par patrick_g.
Étiquettes :
26
27
juil.
2011
Virtualisation

Archipel, l’outil d’orchestration de virtualisation open source basé sur libvirt (bibliothèque de gestion des différentes technologies de virtualisation existantes, comme KVM ou Xen) et XMPP continue son chemin paisiblement vers la version 1.0.

La bêta 3, baptisée Mars, a été publiée la semaine dernière et apporte son lot de nouveautés et de corrections de bogues, parmi lesquels :

  • suppression de l’adhérence au module ejabberd_xmlrpc (tout en gardant le choix) ;
  • ajout du support des Golden Drives (disque COW2 de base, puis copie différentielle sur le disque attribué à la machine virtuelle) ;
  • prise en charge d’un système multilingue (le français et l’allemand sont en cours d’ajout) ;
  • un module de définition de machine virtuelle complètement réécrit ;
  • prise en charge de l’affichage des captures d’écran des machines virtuelles ;
  • nouveaux contrôles de définition (Block I/O tuning, filtres réseau de la libvirt, memory tuning) ;
  • nouvelles versions de Cappuccino, TNKit, StropheCappuccino, VNCCappuccino ;
  • ajout d’un outil de vérification de configuration du serveur XMPP ;
  • refonte d’une grande partie de l’interface ;
  • optimisation des performances.

La liste complète des modifications est disponible dans les liens ci‐après.

Journal Linux dans votre navigateur web

Posté par  . Licence CC By‑SA.
56
17
mai
2011

Après, entre autre, Qemu, Ffmpeg, Tcc et après avoir calculé le plus grand nombre de décimales de Pi, Fabrice Bellard nous livre cette fois-ci, un émulateur x86 tournant dans un navigateur web. Pour tester, il vous faudra utiliser soit FF4 soit Chromium. (A noter: l'exécution dans FF est environ 2 fois plus rapide.)

L'image disque est un ramfs qui contient un système de fichiers créé avec buildroot contenant busybox. Le noyau est un 2.6.20. Pour l'instant, il (…)

Journal andLinux ou comment faire tourner linux dans windows sans virtualbox

Posté par  . Licence CC By‑SA.
Étiquettes :
16
12
mai
2011

slt

suite à ma demande de retour sur colinux , j'ai quand même continuer a chercher une alternative a cygwin , et au fait de passer par windows a cause de la lenteur d'execution (surtout avec des trucs comme find :) m'étant mis en tête de passer le plus possible par du linux meme en environnement windows contraint , je suis tombé sur andLinux qui est une distribution qui installe et configure colinux , un serveur x , pulseaudio ainsi (…)

GlusterFS 3.2 — La géo‐réplication

Posté par  (site Web personnel) . Modéré par baud123. Licence CC By‑SA.
42
8
mai
2011
Virtualisation

GlusterFS ou plus simplement gluster est un système de fichiers en espace utilisateur. Il a une forte connotation cluster ou cloud. Il existe deux types de système de fichiers de ce genre, les systèmes natifs en espace noyau comme Lustre / Ceph ou ceux utilisant l’interface FUSE. Dans la même catégorie que gluster, on retrouve MooseFS, sur lequel le magazine GMLF a réalisé un article en avril 2011.

L’intérêt des systèmes en espace utilisateur est la facilité de programmation, ainsi que le fait de s’appuyer localement sur un des systèmes de fichiers standard du noyau : ext3, ext4, XFS… Dans le cas d’un système de fichiers « clusterisé » comme gluster, chacune des partitions formant le cluster peut être formatée avec un système de fichiers différent. Il n’est pas nécessaire que ceux‐ci soient homogènes.

Avec un système de fichiers « clusterisé », il est possible d’agréger des volumes (partitions) provenant de plusieurs serveurs (NAS, SAN…), afin de ne montrer aux clients qu’un seul volume. C’est un peu la généralisation aux grappes de machines Linux (les clusters) du gestionnaire de volumes LVM que l’on trouve sur tous les serveurs Linux et qui permet (entre autres) l’agrégation de partitions.

La particularité de gluster est de ne pas s’appuyer sur un serveur de métadonnées (contrairement à pNFS et MooseFS). Tous les nœuds de la grappe sont équivalents. Il est donc particulièrement robuste aux pannes. À noter que depuis la version 3.1, gluster est distribué sous la licence libre AGPL, la licence publique générale Affero (GNU Affero General Public License), alors qu’il était auparavant distribué sous licence GPLv3. Ce changement de licence est évidemment conçu pour protéger le développement de gluster d’une utilisation abusive (sans retour de contribution) dans les « nuages »…

Archipel beta 2 Jupiter disponible

Posté par  (site Web personnel) . Modéré par patrick_g.
Étiquettes :
25
7
avr.
2011
Virtualisation

Il aura fallu un trimestre pour que Archipel, solution d'orchestration open source pour le contrôle des machines virtuelles, quitte Saturn (nom de la beta 1) pour arriver à Jupiter (nom de la beta 2).

Archipel est basée sur le composant libvirt (bibliothèque de gestion des différentes technologies de virtualisation existantes comme KVM ou Xen).

L'architecture d'Archipel s'articule autour d'un agent écrit en python pour la communication entre la libvirt et votre serveur XMPP, et d'une interface web écrite en cappuccino pour envoyer vos commandes vers le serveur XMPP. L'originalité de cette solution est de mettre à disposition la gestion des machines virtuelles depuis votre client de messagerie XMPP et surtout, et ça c'est incontournable, d'avoir de la « gueule ».

Cette solution est publiée sour licence AGPLv3.

Petites brèves : Phonon 4.5 et Xen 4.1

Posté par  . Modéré par Benoît Sibaud. Licence CC By‑SA.
Étiquettes :
24
28
mar.
2011
Technologie

Xen 4.1

Xen , la solution de virtualisation et de paravirtualisation, est sorti en version 4.1. Cette version apporte la gestion de plus de 255 processeurs et des grandes pages mémoires de 2 Mio et 1 Gio. Les instructions AVX pour les processeurs x86 sont aussi prises en charge, et un nouvel ordonnanceur, plus performant dans les opérations à faible latence (comme le réseau), fait son apparition.

La paravirtualisation est un moyen pour avoir une ou plusieurs machines virtuelles bien distinctes de l’hôte (par exemple, une machine Solaris et une machine FreeBSD sur un hôte Linux). Cependant, il faut que ces systèmes virtuels soient préparés à être virtualisés pour que la paravirtualisation fonctionne ; ceci empêche d’utiliser n’importe quel système de virtualisation, tels que KVM ou VirtualBox.

Phonon 4.5

Cette nouvelle version apporte la prise en charge de Zeitgeist, ce qui permet de journaliser les lectures de contenus multimédia, et l’API gère les boutons des menus DVD (mais pas encore le back‑end). Les widgets de Phonon sont désormais disponibles dans Qt Designer, ce qui permet de l’utiliser très facilement et de créer un lecteur vidéo en 30 secondes.

Pour rappel, Phonon est une couche d’abstraction qui facilite la lecture de contenus multimédia. Le but n’est pas de fournir une liste exhaustive de fonctionnalités pour le traitement vidéo ou audio, mais de permettre à chaque application de facilement jouer un son ou une animation.

Forum Linux.debian/ubuntu Partager les utilisateurs et les groupes

Posté par  .
Étiquettes :
0
25
mar.
2011

Bonjour,

J'ai plusieurs environnements virtuels LXC dans lesquels je souhaite retrouver les même utilisateurs et groupes qui sont sur la machine hôte. Pas de problèmes me dis-je, je monte les fichiers /etc/passwd et /etc/group dans chaque environnement et le tour est joué. Cependant, lorsque je me trouve dans un de ces environnements, je ne peux créer un nouvel utilisateur et/ou groupe.

Afin de monter mes fichiers dans chaque conteneur, j'utilise les lignes suivantes dans le fichier /etc/fstab de la machine (…)

Journal OpenVZ & LXC

Posté par  . Licence CC By‑SA.
9
4
mar.
2011

à propos de chroot évolués ... Quel ne fut pas ma surprise de découvrir LXC suite à l'annonce de la suppression d'openvz dans les paquetages officiels de Debian. Ok j'avais entendu parler de cgroup, et d'une volonté de mutualiser les ressources (en code source) utilisées pour tous les systèmes de virtualisation. Mais jamais je n'ai entendu parler de LXC lorsque mon choix c'est porté il y a 4ans sur le merveilleux openvz

LXC ne supporte pas les quota de disques, (…)

Journal Mauvaise surprise virtuelle…

Posté par  (site Web personnel) . Licence CC By‑SA.
90
25
fév.
2011

… ou comment une mauvaise surprise peut en cacher une bonne.

Comme depuis que je lis LinuxFr, je suis devenu un fervent disciple de Tanguy Ortolo, je ne confonds plus Web et Internet et j'ai mon serveur personnel à domicile qui héberge des services Web mais pas que… ce qui en fait un authentique serveur Internet.

Comme depuis que je lis TrollFr, j'ai conscience que Debian est non seulement la distribution universelle, mais qu'elle est surtout le (…)

Forum Linux.général distrib linux sur hyper V 2008R2

Posté par  .
1
21
fév.
2011

Je sais, je sais sacrilège... un linux virtualisé sur du windows ...

Mais j'ai cette obligation, donc je viens vers vous pour vous demander un peu d'aide, parce google & cie... j'y trouve des infos mais parfois ultra contradictoire ...

Donc

quelqu'un a t'il déjà tenté l'expérience ? avez vous des conseils, astuces, choix de distrib spécifique sur lequel cela fonctionne même après une mise à jour du kernel, etc ?

merci par avance pour votre aide !

Publication de la première Beta Archipel

Posté par  (site Web personnel) . Modéré par Jaimé Ragnagna.
Étiquettes :
27
6
jan.
2011
Virtualisation
Archipel est une solution d'orchestration open source pour le contrôle des machines virtuelles. Elle est basée sur la libvirt (NdM : la libvirt est une bibliothèque, outil de gestion des différentes technologies de virtualisation existantes comme KVM ou Xen) et sur XMPP pour tout ce qui est communication. Chaque objet (hyperviseurs, machine virtuelle ou utilisateurs) dispose de son propre JID et l'utilise pour communiquer avec le reste de la plateforme en temps réel.

Archipel est constitué de deux composants :
  • un agent à installer sur les hyperviseurs permettant la création d'un pont entre la libvirt et XMPP, le tout écrit en python

  • une interface web écrite en Cappuccino permettant de contrôler l'ensemble.


Archipel est basé sur une architecture totalement modulaire (de chaque côté, serveur et client) permettant de l'adapter à ces besoins. Tout le coeur du métier tourne autour d'un petit noyau gérant XMPP (comme n'importe quel client de chat) et le chargement de modules. À cela s'ajoute une vingtaine de modules de base permettant le contrôle de la plateforme virtualisée, la gestion des packages, le chat, la migration, etc..

Après un an de développement, les sources de la première bêta sont désormais publiées sur GitHub. Le code est couvert par la licence AGPL v3.