Elly a écrit 217 commentaires

  • [^] # Re: 2 remarques inutiles

    Posté par . En réponse au journal Le Hold-up planétaire. Évalué à 2.

    Il me semble que ça n'a pas grand chose à voir: et que les trademarks c'est plus pour empêcher que quelqu'un fasse des hamburgers "harry potter".

    Caradoc, Perceval, Arthur et Lancelot sont certainement pas "trademarkés", ça n'empêche que si tu fais une fanfiction Kaamelott en reprenant les personnages tels qu'ils sont dans Kamelott (par exemple, un Perceval boulay qui a comme botte secrète "C'est pas faux"), tu risques, je pense, d'avoir des ennuis (enfin, tant que tu te fais pas d'argent en général c'est toléré). (Évidemment si tu t'éloignes assez y'a plus de problème - la frontière entre "dérivé de" et "un peu inspiré de" étant pas forcément très tranchée pour autant).

    Y'a une FAQ assez complète sur la légalité des fanfics, en tout cas aux USA (il doit y avoir des différences en france, mais j'ai pas trouvé) : http://www.chillingeffects.org/fanfic/faq.cgi

    Maintenant bon, que ce soit légal ou pas, je pense que l'engouement pour ce genre de choses montre qu'il y a des gens intéressés par le droit à "dériver" une oeuvre, même si c'est pas technique. Je suis pas sûr qu'avec les lois actuelles Molière aurait eu le droit d'écrire Dom Juan (bon, enfin si, mais pas sans monnaies sonnantes et trébuchantes)
  • [^] # Re: 2 remarques inutiles

    Posté par . En réponse au journal Le Hold-up planétaire. Évalué à 1.

    Ben, essaie de faire une suite à Harry Potter et de le faire éditer, et tu verras si rien ne t'en empêche.

    Alors, certes, t'as le droit de faire un liver qui _ressemble_ à Harry Potter, mais sans Harry Potter, et sans que ça ressemble trop non plus pour pas risquer de poursuite. Autrement dit, t'as le droit de faire un livre. La belle affaire.

    Le principe du libre, c'est que t'as le droit de reprendre des morceaux voire la totalité de quelque chose pour le mettre à ta sauce. Et ça a pas un intérêt théorique pour remettre dans la loi quelqu'un décide de changer un mot dans un texte de Platon¹ ; c'est le genre de "réappropriation" qui est faite couramment par pas mal de gens (y'a qu'à voir un truc comme http://fanfiction.net ) et qui est plus ou moins toléré (selon les auteurs/éditeurs) parce qu'il y a pas de bénéfice, mais qui sont, en général, dans l'illégalité.

    Donc pour tous ces gens là, ben déjà, ça aurait un intérêt potentiel.

    ¹: bon, en l'occurence Platon est dans le domaine publique, certes.
  • [^] # Re: 2 remarques inutiles

    Posté par . En réponse au journal Le Hold-up planétaire. Évalué à 1.

    «Tu réécris le bouquin, tu retournes un nouveau film. Tu fais un remix de musique éventuellement.»

    Trois choses qui sont illégales avec un copyright "normal", hein.
  • [^] # Re: 2 remarques inutiles

    Posté par . En réponse au journal Le Hold-up planétaire. Évalué à 5.

    Tu modifies un driver pour rajouter un printk "prout", on va aussi se foutre de ta gueule. Des modifs' bidon t'en trouveras toujours des exemples, c'est pas ça qui discréditera le fait d'avoir le droit d'en faire.

    Maintenant, des adaptations cinéma ou théatrales de roman, des "remakes" de films, des suites "non-officielles", des reprises de personnages, c'est courant. Ça reprend pas forcément la forme de modification d'un programme sous forme de patch, mais c'est quand même, globalement, une "dérivation", que permettent les licences libres mais pas l'utilisation classique du copyright.
  • [^] # Re: 2 remarques inutiles

    Posté par . En réponse au journal Le Hold-up planétaire. Évalué à 1.

    «La seule licence CC libre, c'est la CC-BY-SA,

    Et la CC-BY tout courte, que je sache.
  • [^] # Re: 2 remarques inutiles

    Posté par . En réponse au journal Le Hold-up planétaire. Évalué à 5.

    «Remarque con, mais que des livres soient libres au sens des logiciels, je verrais pas trop l'intéret.»

    Pour un livre qui vise à exprimer une opinion, peut-être pas, mais pour les livres en général, je trouve qu'il suffit de regarder le nombre de fan fictions, fansubs, remixes, pour voir qu'il y a _définitivement_ un intérêt à pouvoir «dériver» une oeuvre, d'en modifier des parties ou d'en reprendre certaines.

    Et des arguments du genre «une oeuvre, c'est un tout, c'est surtout une vision, celle de son auteur», ça peut tout aussi bien s'appliquer aux logiciels.
  • # Libération...

    Posté par . En réponse au journal Il n'a de libre que le nom. Évalué à -1.

    Libération, ça n'a de libération que le nom
  • [^] # Re: Question

    Posté par . En réponse au journal Arretez donc avec Zidane. Évalué à 5.

    «sur le pape qui a été supprimé.»

    Oui, faut pas trop parler des papes qui sont morts sur ce site
  • [^] # Re: Réponse

    Posté par . En réponse à la dépêche Il n'a de libre que le nom. Évalué à 2.

    «sinon je te sors un OS qui ne fait rien du tout et qui est 100% sur.»

    Ah non, OpenBSD ça a déjà été sorti
  • [^] # Whooops

    Posté par . En réponse à la dépêche Le projet de loi DADVSI adopté. Évalué à 1.

    «...le ministre il dirait "argl,...»

    Il manque un "pas", évidemment /o\
  • [^] # Re: Il y a une faute dans le titre

    Posté par . En réponse au journal DADVSI : décoration d'une lobbyiste de Vivendi Univers-Sale. Évalué à 2.

    «Va dire ça a ouvaton qui a payé une amende record alors qu'il était SEULEMENT hébergeur du site des anti-pub !!!»

    Euh, il ne me semble pas, non.

    Il me semble que c'était juste avant le passage de la loi qu'ils avaient été en procès, et en tout cas si je me rappelle bien ils n'ont pas été condamnés.

    Par contre ils ont du payer les frais de justice et n'ont pas obtenu le remboursement, ce qui, pour une petite structure, était effectivement un peu lourd et surtout inquiétant (un procès ça va, quelques autres et ça deviendrait gênant).
  • [^] # Re: Peu de députés présents...

    Posté par . En réponse à la dépêche Le projet de loi DADVSI adopté. Évalué à 1.

    «Ce n'est pas une discussion censé ou chacun est pret a écouter ce qu'on les autres a dire.»

    Ouais, je vois ça :p

    «Et ca tu ne peux pas savoir tant que tu l'as pas essayé.»

    Nan mais attends, ça fait des mois qu'on essaie de les faire changer d'avis, les députés en question.

    «Mais bon en plus tout le monde sais que les hommes politiques maitrisent à la perfection les statistiques ... quand ils ne différencie pas la moyenne du mode etc...»

    Là, je n'ai plus de genoux [:dks]

    «Important ? pourquoi ?
    Juste 5 députés ump parmis ceux qui étaient présent aurais sans doute suffit !»

    Parce que, comme l'a dit et redit mmenoux<, si tu convainquais 5 députés et que par miracle le vote ne passait pas ce coup-ci, le ministre il dirait "argl, je suis vaincu, je démissione" (il l'a pas fait au moment du passage de la licence globale), mais plutôt "bon, ben, on revote dans une semaine ?". Donc soit ça sert à rien, soit il faut pas en convaincre 5, mais 150.
  • [^] # Re: bonne intiative !

    Posté par . En réponse au journal Ouverture de http://www.kulturo.info. Évalué à 1.

    Après recherche, c'est pas qu'une règle de fait, et ça concerne pas que média, c'est tous les mots venant du latin :

    http://www.academie-francaise.fr/langue/orthographe/regles.h(...)

    «Les noms ou adjectifs d’origine étrangère ont un singulier et un pluriel réguliers.»

    Après c'est sûr que c'est l'usage (de médias, mais aussi d'un hortensia, de géraniums ou de scénarios) qui a poussé à cette réforme, mais cibler spécifiquement les journalistes ça me paraît un peu rapide :)
  • [^] # Re: bonne intiative !

    Posté par . En réponse au journal Ouverture de http://www.kulturo.info. Évalué à 2.

    «"media" est le pluriel latin de "medium", "media" est déjà au pluriel, il ne nécessite pas d'S, cependant l'accent est toléré»

    Euh, il me semble que si tu mets l'accent, tu mets aussi le s. Soit tu considères que c'est un mot latin, soit que c'est un mot francisé, quoi.
  • # Hum

    Posté par . En réponse au journal Ouverture de http://www.kulturo.info. Évalué à 4.

    Sur le fond : ouais, pourquoi pas ? Mais ça existe pas déjà ? (c'est une vraie question, hein) Et, surtout, ce serait cool de préciser un peu, un coup du parle de "média libres", ok, sur le site c'est «médias (musique, vidéos, livres, etc...) consultablent et utilisablent librement, c'est à dire n'imposant aucune plateforme pour être visualisé et dont on peu faire l'usage que l'on veut, dans le respect du droit des auteurs sur leurs ¼uvres». Ça veut tout et rien dire, ce serait cool d'avoi un truc précis (genre "c'est libre, hop, 4 libertés et tout" ou "c'est librement redistribuable, n'importe quelle licence CC fera l'affaire")

    Sur la forme :

    a) je suis pas une intaigriste de l'orthographe, mais «des médias consultablent et utilisablent librement», ça m'a choquée (+:
    b) plutot que de redevelopper un truc pour gérer les liens (si j'ai bien compris ?), ce serait pas logique d'utiliser un truc de gestion de repertoire à la dmoz ?
  • [^] # Re: Peu de députés présents...

    Posté par . En réponse à la dépêche Le projet de loi DADVSI adopté. Évalué à 2.

    «Pourquoi ca serait possible avant mais pas ce vendredi ?
    Parce que le délai est trop court ? Si les arguments présenté sont bon , et que les députés sont pret a écouter le délai n'intervient pas dans l'équation (et ces deux conditions doivent etre réunis pour faire changer une opinion, peut importe que l'on soit 30 min avant le vote ou 30 jours avant !)»

    Ouais enfin faut pas déconner, quand t'as eu des semaines de débat, plus tout ce qu'il y a eu de mails aux députés, pétition, etc, pour exposer les arguments anti-dadvsi, et que le député a pas changé d'avis, ça me parait quand même vachement peu probable que, deux minutes avant le vote, à un argument qu'il a déjà entendu quinze fois, un député se dise «mais c'est bien sûr ! Ça y est, je suis convaincu, je vais voter contre».

    Alors, un groupe assez important de députés pour que ça fasse changer l'issue du vote, j'y pense même pas.
  • # UDF?

    Posté par . En réponse au journal Coup de guele (oui je sais, ça va être supprimé car je ne parle pas de Linux mais je t'enfume). Évalué à 6.

    «Il me reste l'UDF et Tonton Bayrou qui a voté contre le texte DADVSI»

    J'avais bizarrement cru comprendre que l'UDF s'était abstenu au sénat. Là où l'UMP n'a pas la majorité absolu, et donc, là où le texte aurait peut-être pu ne pas passer.


    Mais bon, c'est vrai, l'UDF c'est trop bien parce que c'est le centre.

    Et traiter M.Rocard de "gauchiste", waow.
  • [^] # Re: Image intéressante à propos de Dadvsi

    Posté par . En réponse au journal DADVSI: il est urgent d'agir. Évalué à 0.

    «(CPE, OGM,...).»

    Et, bientôt, DADVSI.

    Ah non, lire un DVD sous Linux sera illégal, donc ceux qui le feront seront des connards.
  • [^] # Re: Lisez le résumé...

    Posté par . En réponse au journal Du nouveau sur l'article à propos du café au volant la nuit (Le Monde). Évalué à 2.

    Je suis pas certaine que se servir un thé en conduisant une main par la fenêtre soit l'idéal poru éviter les accidents, cela dit :)
  • # Fais un blog !

    Posté par . En réponse au journal Comment font les spammeurs de blogs ?. Évalué à -10.



    ,--, Suggestion : vous pouvez
    | | | Créer un blog
    |°_°| /¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯
    | | |
    | `-'

  • [^] # Re: Surpris ?

    Posté par . En réponse au journal Hasta la victoria : Sempre?. Évalué à 2.

    <adler>
    s/singe/gorille/ [:aloy]
    </adler>

    (ça devient technique, le mélange xML/regexp/smiley HFR)
  • [^] # Re: Arff

    Posté par . En réponse au journal [HS] Grève de la musique. Évalué à 2.

    «Les français sont ralleur»

    Je pertinente, ça me fait chier ces privilégiés de parigos qui ont quand même un métro et des bus qui marchent pas trop trop mal la plupart du temps et qui arrêtent pas de geindre dès que y'a quelques perturbations à cause d'une grève qu'ils cherchent pas à comprendre. Alors que y'a des endroits où le seul moyen de transport possible c'est la bagnole ou un bus qui passe toutes les deux heures et pas après 17h.

    Je veux pas dire que les transports en public dans paris (et les grandes villes en général) sont parfaits, c'est loin d'être le cas pour ce que j'en ai vu, mais avec le raisonnement "ils ont qu'à pas faire grève et se taire, comme dans le privé", on peut très bien dire "ceux qu'ont pas de bagnole ont qu'à pas se déplacer ou marcher à pied, comme à la campagne".



    «Et surtout toujours en grève quand ca fait mal aux usagers et PAS aux politiciens ou aux responsables concernés.»

    Ben tu peux retourner la situation et dire que c'est con de s'en prendre aux grevistes et PAS aux politiciens ou aux responsables concernés, qui jouent parfois bien les autistes.


    Enfin, on est quand même d'accord sur un truc :

    «C'est pitoyable cette mentalité.»
  • [^] # Re: La grève, comment ? pourquoi ?

    Posté par . En réponse au journal [HS] Grève de la musique. Évalué à 5.

    «Je suis fonctionnaire ;)»

    Fainéant !

    «Le problème est aussi de savoir si les gens ont envie d'entendre ce que les gréviste ont à leur dire...»

    D'une, si une frange non négligeable de la population est peut-etre bel et bien bouchée, je pense qu'il y a tout de meme des gens qui aimeraient entendre ce qu'ont à dire les grevistes.

    De deux, du point de vue des grevistes, je pense que le problème c'est pas "est-ce que les gens ont envie d'entendre ce qu'on a à dire" mais plutôt "est-ce qu'on a intérêt que certaines personnes puissent s'informer sur cette grève autrement que par TF1". Et là la réponse est clairement "oui". Ça veut pas dire que c'est forcément facile, mais je pense que dans tous les cas ils auraient intérêt à le faire.
  • [^] # Re: russe

    Posté par . En réponse au journal Progrès dans l'équipe de traduction du jeu Wormux. Évalué à 4.

    Ouais, là c'est la variante simple.

    Normalement ça se fait avec des bouts de bois.
  • [^] # Re: "Mesdames, mesdemoiselles"

    Posté par . En réponse à la dépêche Été féminin pour le projet GNOME. Évalué à 2.

    «Pour faire une analogie débile : la fête des mères a été instaurée par Pétain. Maintenant elle n'a plus du tout la même signification.»

    Pour faire une analogie débile: Papon n'avait plus le même boulot, donc il fallait le garder ? (Ben quoi, moi aussi je peux troller gras.)

    «De nos jours, il n'y a pas de discrimination quant à l'usage du masculin.»

    Ah, ben c'est cool. Bon, ben attends, je réplique avec autant d'argument :

    De nos jours, il y a discrimination quant à l'usage du masculin.

    Bon ben voilà, on est bien avancé.

    «A l'école quand on t'apprend le français, on ne te dit pas que c'est "parce que les garçons sont plus nobles/forts/importants que les filles"»

    Non, c'est vrai (encore que, sur ce fait, ma mémoire est floue, mais il me semble bien que ça avait été présenté comme quelque chose du genre "c'est facile à se rappeller, c'est parce que les garçons sont plus forts que les filles. Je rigole, bien sûr. Ah ah."). De même qu'on m'a jamais dit "c'est les femmes qui font les taches ménagères et les hommes les loisirs". C'est un peu plus insidieux, du genre "alors, le mot d'aujourd'hui, un gant. Exemple : Papa a un gant de moto. Maman a un gant de vaisselle".

    Parce que le problème du sexisme dans notre société actuelle, c'est pas que c'est une domination théorisée et consciente de l'homme sur la femme : c'est plus le cas depuis un certain temps, sauf marginalement, mais c'est des habitudes, des comportements inconscients, qui viennent de traditions, dont on arrive pas à se défaire. Et je pense que ça passe par l'éducation, par le fait qu'à macdo on t'offre une poupée dans un menu fille et un g.i. joe dans un menu garçon, et aussi un peu par la langue.

    Après franchement je sais pas si c'est une bonne solution de foutre des -e-s à la fin de chaque mot, ou d'essayer de féminiser les mots. Je sais pas non plus si c'est une bonne solution ce projet gnome de refaire un summer of code women-only. Mais je pense qu'au moins ça permet de prendre un petit peu conscience du problème.

    Allez, pour faire style je suis cultivée et tout, une petite citation de Voltaire :


    Un jour tout sera bien, voilà notre espérance;
    Tout est bien aujourd'hui, voilà l'illusion.