Journal Sécurité, vie privée... et Google Analytics!

Posté par . Licence CC by-sa.
17
14
fév.
2019

Ave, 'nal (ça fait vénal, je sait, c'est fait exprès).

Il y a un détail qui m'intrigue: c'est très bien de vouloir la vie privée renforcée sur internet en suggérant à tout le monde de veiller au chiffrement des transmissions (et je parle ici notamment des sites web, en https://) mais l'écrasante majorité des sites que je visite a son petit bout de code analytics.google.com!

C'est pratique pour avoir de jolies stats sur le bureau de son patron mais est-ce que "les gens" se rendent compte qu'ils invitent le loup dans la bergerie? On s'offusque de voir nos données (privées ou non) se retrouver partout et servir de rat de laboratoire, vampirisées par les neurones de ces """"""""intelligences artificielles"""""""" ¹ mais ne faudrait-il pas arrêter de les leur donner? Je veux dire volontairement? ² Naïvement? Sinon… on n'a que ce qu'on mérite après tout.

Non?

¹ J'ai mis assez de guillemets, là, j'espère…
² Ou de dire à ces webmestres d'arrêter de disséminer la mauvaise graine de Google.

  • # On se trompe de cible

    Posté par (page perso) . Évalué à 8 (+8/-1).

    L'utilisateur doit faire attention à ses données, ne pas les divulguer, etc.

    Les sites web, eux, ont pour but de pomper le maximum de données sur mes utilisateurs, et c'est ce qu'ils font à travers Google Analytics, les donnant à Google au passage.

    Un LUG en Lorraine : https://enunclic-cappel.fr

    • [^] # Re: On se trompe de cible

      Posté par . Évalué à 8 (+6/-0).

      C'est exactement le point que je souhaitais soulever: des intérêts contradictoires (en plus d'autres qui en découlent et que je n'aborde pas). L'utilisateur a rarement conscience que, pour éviter de révéler ses données privées, la plupart des sites est à éviter… si aucune mesure n'est prise — un peu comme sortir sans capote.

      Je m'en suis rendu compte en activant une extension noscript dans mes navigateurs il y a un peu plus d'un an. La quantité de sites qui embarquent Google Analytics est impressionnante. Mais je n'ai encore vu nulle part de sensibilisation quant à ce détail en particulier — ou alors je ne les ai pas compris, ce qui est toujours possible.

      Je fais confiance à Google pour assurer la sécurité de ses sites et éviter les fuites directes. Mais la mauvaise graine est que Google revendra ses données (que quelqu'un me corrige si je me trompe). Et les acheteurs s[er]ont bien moins scrupuleux.

      On fait tout un foin pour sécuriser les données lors du transport alors que le navigateur et/ou le serveur sont les premiers vecteurs d'exploitation. Et exploités, ils le sont. Tous les deux:

      • le serveur en servant du contenu avec des liens vers des sites tiers dont l'utilisateur n'a absolument aucune indication;

      • le navigateur en acceptant encore n'importe quoi par défaut (sinon des extensions comme NoScript seraient inutiles).

      Je ne parle ici que de Google. Combien de fois suis-je tombé sur des pages qui référencent des quantités impressionnantes de sources externes: scripts, polices, styles…

      Bien sûr il existe des stratégies (genre Content Security Policy) mais celles-ci ne sont pas encore généralisées ou du moins pas encore suffisamment strictes (que quelqu'un me corrige si je me trompe, encore une fois). Mais de nouveau: si c'est du serveur que vient cette stratégie, [ceux que j'appelle, par raccourci] les webmestres (ou leurs employeurs!) n'ont absolument aucun intérêt à les [faire] mettre en place.

      C'est donc à l'utilisateur de gérer sa sécurité et sa vie privée — vu que personne d'autre ne va le faire pour lui, on n'arrête pas de le répéter. Et pour cela il doit [continuellement] y être sensibilisé, instruit et guidé.

      En bref, on n'est pas encore sorti du sable…

  • # Et c'est sans compter sur Google Fonts

    Posté par (page perso) . Évalué à 10 (+10/-0).

    Je me suis rendu compte assez récemment de l'intérêt de Google Fonts pour Google en ce qui concerne la collecte de données.
    À l'image de Google Analytics, le service est tellement facile que tout le monde l'inclut dans ses pages web sans trop se poser de question et Google en profite pour parfaire sa cartographie des utilisateurs d'internet.

  • # Sites et marketing

    Posté par . Évalué à 9 (+8/-0).

    Analytics, c'est à la fois un outil marketing (ciblage) et un outil pour définir quelle tranche du fonctionnel est efficacement utilisée, donc un outil produit. Donc on parle ici de profils de personnes où l'objectif n'est pas de satisfaire le client ni de le respecter, mais d'utiliser le client au maximum possible pour maximiser le profit. À ça on peut rajouter l'actuelle impunité législative qui n'a pas encore été détruite par le RGPD et la méconnaissance du sujet par les utilisateurs avec les TOS au jargon imbuvable. Pour l'instant c'est tout bénef pour les entreprise et c'est un non-sujet pour les gens. Tant que les sites n'auront pas d'incitation législative à faire de l'analytics éthique, je ne vois pas trop ce qui pourrait changer la situation actuelle.

    • [^] # Re: Sites et marketing

      Posté par . Évalué à 10 (+17/-0).

      la méconnaissance du sujet par les utilisateurs avec les TOS au jargon imbuvable.

      Quand une avocate réécrit les CGU d'Instagram pour les rendre compréhensibles par un enfant de 8 ans, c'est beaucoup plus clair pour tout le monde. Ce texte a 2 ans déjà mais je pense qu'il a gardé toute sa valeur.

      • [^] # Re: Sites et marketing

        Posté par (page perso) . Évalué à 3 (+2/-0).

        C'est peut-être parve que j'en avais déjà lues avant mais y'a rien qui me choque particulièrement là dedans. En fait, même sans les avoir lues, je pense que les gens savent que (1) ils sont responsables de ce qu'ils postent et (2) Instagram (ou autre selon les cas) fait à peu près ce qu'ils veulent avec le compte et les données des utilisateurs. En fait ce texte est même rassurant puisque Instagram promet de ne pas vendre les données à des tiers.

    • [^] # Re: Sites et marketing

      Posté par . Évalué à 6 (+5/-0). Dernière modification le 14/02/19 à 15:01.

      je ne vois pas trop ce qui pourrait changer la situation actuelle.

      La démocratisation de PiHole et autre bloqueur de noms de domaine indésirable ? 🙂 (google analytic est bloqué par défaut sur PiHole)

      🇪🇺 Donation : 1N8QGrhJGWdZNQNSspm3rSGjtXaXv9Ngat (Bitcoin | Bitcoin Cash)

      • [^] # Re: Sites et marketing

        Posté par . Évalué à 6 (+4/-0).

        Je déteste la communication de ce projet. Il faut chercher pour trouver de quoi il s'agit. On voit vite que c'est un truc qui s'installe sur RPi, mais faut descendre dans le README.md du projet core sur github pour trouver qu'il s'agit d'un DNS (je me demandais s'il s'agissait d'un DNS, d'un proxy ou autre) avec éventuellement un serveur DHCP.

        • [^] # Re: Sites et marketing

          Posté par . Évalué à 2 (+1/-0). Dernière modification le 15/02/19 à 12:53.

          Du même avis.

          C'est un serveur DNS basé sur un dnsmasq modifié avec une surcouche web (html5 + database) désactivable à la demande.
          Heureusement, le projet n'est pas restreint qu'aux RPI mais fonctionne sur tout Debian/Ubuntu.

          J'ai vu pas mal de demandes d'intégration dans les routeurs mais aucune idée d'où ça en est.

          screenshot dashboard pihole

          🇪🇺 Donation : 1N8QGrhJGWdZNQNSspm3rSGjtXaXv9Ngat (Bitcoin | Bitcoin Cash)

  • # la mauvaise graine de Google

    Posté par . Évalué à -1 (+6/-8). Dernière modification le 14/02/19 à 14:34.

    Je ne serais pas aussi vilipendant vis à vis de Google. Google est plus usine que bien d'autres mais certainement pas pire que les autres. De plus je préfère avoir mes données personnelles chez une entreprise étrangère que chez une française qui n'aurait pas de moyen de refuser de les donner au pouvoir en place. En outre Google soutien beaucoup le libre et j'aime bien l'esprit de leur fondateur (même si cette esprit est moins présent depuis qu'ils sont plus ou moins partis).
    Faire attention à sa vie privé, ce n'est pas les confier à une entreprise de confiance quelle qu'elle soit. C'est ne pas les donner ou du moins de ne pas en donner plus que nécessaire, et en donner des imprécises ou brouillées.
    Je fais en sois plus confiance à Google qu'à Qwant ou même qu'à Duckduckgo (d'autant plus qu'en tant que méta-moteur il pollue plus car il fait plusieurs fois la recherche).

    • [^] # Re: la mauvaise graine de Google

      Posté par . Évalué à 5 (+5/-1). Dernière modification le 14/02/19 à 15:02.

      Ce sont juste des fainéants, ils pourraient installer Piwik/Matamo qui fonctionne très bien. (le tracking de matamo est même, paradoxalement, plus difficile à bloquer)

      Google soutien beaucoup le libre

      Aujourd'hui Google soutient plus l'OpenSource que le libre.

      🇪🇺 Donation : 1N8QGrhJGWdZNQNSspm3rSGjtXaXv9Ngat (Bitcoin | Bitcoin Cash)

      • [^] # Re: la mauvaise graine de Google

        Posté par . Évalué à 8 (+6/-0).

        Ironiquement, Matomo respecte (par défaut) DoNotTrack. Mais je me moque que l'hébergeur d'un seul site puisse me voir dans ses statistiques, alors que ça me dérange qu'une entitée qui gère les statistiques de milliers de site puisse me tracker et voir tous les sites que je visite.

      • [^] # Re: la mauvaise graine de Google

        Posté par . Évalué à 4 (+4/-2).

        C'est pas une question de libre ou opensource.

        Google soutient et libère des projets simplement en fonction de l'aspect stratégique pour eux de le faire.

        • [^] # Re: la mauvaise graine de Google

          Posté par . Évalué à 10 (+8/-0).

          Euh … c'est pas justement ça qui différencie l'open source du logiciel libre ?

          C'est à dire en d'autres termes : pragmatisme (open source) vs éthique (logiciel libre). Par extension, quand on est motivé par l'éthique, on a du mal à faire du logiciel privateur alors que quand on est motivé par des considérations pragmatiques, on peut choisir au cas par cas entre libre et privateur.

          BeOS le faisait il y a 15 ans !

          • [^] # Re: la mauvaise graine de Google

            Posté par . Évalué à -1 (+2/-5).

            Pas vraiment, open source veut dire que tu as accès aux sources mais ça ne veut pas forcément dire que tu peux les réutiliser. Le libre en wst un sous-ensemble.

            • [^] # Re: la mauvaise graine de Google

              Posté par (page perso) . Évalué à -1 (+7/-10).

              qu'est-ce qu'il ne faut pas lire comme contres vérités même ici, sérieux la ça donne surtout l'impression d'un frustré du copyleft qui est prêt à mentir pour cracher sur les libristes qui utilisent le mot open source mais le mot est mal de son point de vue.

              A part pour quelques perdus intégristes, open source et libre sont synonyme (et la plupart des intégristes reconnaissent que open source est avec la définition de l'OSI).
              Le libre n'est pas un sous ensemble d'open source.
              Le copyleft est un sous ensemble du libre (raté pour les intégristes la License BSD est libre)

              Bref, open source veut dire que tu peux réutiliser autant qu'avec du libre mot synonyme (dans la limite de la License genre si GPL il faut fournir les mêmes droits) contrairement à ton affirmation.

              • [^] # Re: la mauvaise graine de Google

                Posté par . Évalué à -2 (+7/-11).

                Tes avis péremptoires tu te les carres ou je le pense. La définition d'opensource est multiple, celle de E. Raymond / OSI ne fait même pas autoritée tellement ce mot a été galvaudé par une tonne d'entreprises.

                • [^] # Re: la mauvaise graine de Google

                  Posté par (page perso) . Évalué à 6 (+4/-1). Dernière modification le 15/02/19 à 11:20.

                  Mais le terme Logiciel Libre a été galvaudé aussi par ses supporters, en confondant copyleft et libre, que les libertés peuvent être refusées aux mauvaises personnes (terroristes, entreprises, électeurs d'extrême droite, etc.). Est-ce pour autant que la définition de la FSF ne fait plus sens et autorité ? Pas vraiment.

                  On a la chance, pour une fois, que ce genre de définitions reposent sur des définitions précisent qui font globalement consensus. Autant s'en servir et les soutenir plutôt que de laisser ces définitions perdre leur sens et que toute communication avec ces termes soient délicats.

          • [^] # Re: la mauvaise graine de Google

            Posté par (page perso) . Évalué à 5 (+2/-0).

            Libre et OpenSource c'est la même chose, cela se réfère dans l'ensemble aux mêmes licences (et donc logiciels). La différence réside essentiellement dans l'approche de la communication. Mais cela n'a pas d'impact sur ce qui est libre ou pas.

            D'ailleurs la FAQ de l'OSI exprime bien cet état de fait et que le but du terme OpenSource n'est pas de concurrencer le terme de Logiciel Libre qu'ils soutiennent mais juste de outrepasser la communication de la FSF qu'ils n'approuvent pas forcément et d'avoir un mot moins ambigüe à cause du free anglais qui est sans contexte difficilement compréhensible par le profane.

            • [^] # Re: la mauvaise graine de Google

              Posté par . Évalué à 1 (+2/-2). Dernière modification le 15/02/19 à 14:03.

              Libre et OpenSource c'est la même chose, cela se réfère dans l'ensemble aux mêmes licences (et donc logiciels). La différence réside essentiellement dans l'approche de la communication. Mais cela n'a pas d'impact sur ce qui est libre ou pas.

              Contenu de la licence OpenSource de Sony sur mobile :
              sony licence infos

              🇪🇺 Donation : 1N8QGrhJGWdZNQNSspm3rSGjtXaXv9Ngat (Bitcoin | Bitcoin Cash)

              • [^] # Re: la mauvaise graine de Google

                Posté par (page perso) . Évalué à 5 (+2/-0).

                Alors cet extrait je l'ai trouvé ici : https://www.sonymobile.com/be-fr/legal/terms-of-use-applications/

                Ce n'est pas une licence, et elle ne comporte aucunement les termes open source, source ouvert ou libre. Donc je ne vois pas le rapport.

                Car tous les produits de Sony ne sont pas libres donc je ne vois aps la contradiction ici.

                • [^] # Re: la mauvaise graine de Google

                  Posté par . Évalué à 2 (+2/-1). Dernière modification le 15/02/19 à 14:32.

                  Ce n'est pas une licence, et elle ne comporte aucunement les termes open source, source ouvert ou libre. Donc je ne vois pas le rapport.

                  Sur la page permettant d'arriver à cet EULA, c'est écris en tout grand "OpenSource" suivit de la lonnnngue liste des apps; et une bonne partie des applications Sony sur Android sont OpenSource (mais pas libre de toucher au code).

                  Titre de l'image

                  🇪🇺 Donation : 1N8QGrhJGWdZNQNSspm3rSGjtXaXv9Ngat (Bitcoin | Bitcoin Cash)

                  • [^] # Re: la mauvaise graine de Google

                    Posté par (page perso) . Évalué à 5 (+2/-0).

                    Deux choses.

                    Il ne t'aura pas échappé qu'il a l'air d'avoir des sections sur cette page et que les licences OpenSource ne concernent pas toute la page. En effet, Support et OpenSource licences sont au même niveau mais pas les licences mentionnées plus bas.

                    Pour une page qui s'appelle about cela fait sens de mélanger les licences dans cette page et qu'il faut bien regarder la section que tu lis.

                    Sinon de toute façon ce n'est pas une preuve. Sony peut merder dans sa manière de faire. Demain je peux fonder mon parti nationaliste et libéral d'extrême droite et dire que c'est un parti communiste. Personne ne peut m'empêcher de le faire ainsi. Et pourtant tu admettras que ce n'est pas pour autant que le sens du mot communiste a été changé par cette action.

      • [^] # Re: la mauvaise graine de Google

        Posté par (page perso) . Évalué à 5 (+3/-0).

        Pour avoir été sysadmin en agence web (qui était aussi hébergeur) et essayé de pousser l'adoption de Piwik, l'argument massue qui m'a été opposé était qu'avec Google Analytics, le client peut bien se barrer, il conserve ses stats via son compte Google (qu'on créait pour lui au besoin). L'idée était bien sûr d'avoir un gros Piwik centralisé chez nous, pas d'installer une instance pour chaque client/site web.

        Et puis, je ne connais pas bien Google Analytics, mais j'imagine que c'est largement plus puissant que Piwik (qui reste quand même une solution très sexy).

    • [^] # Re: la mauvaise graine de Google

      Posté par (page perso) . Évalué à 10 (+15/-1).

      De plus je préfère avoir mes données personnelles chez une entreprise étrangère que chez une française qui n'aurait pas de moyen de refuser de les donner au pouvoir en place.

      Donc tu préfères faire confiance à une entreprise qui pourrait être forcée de divulguer des infos sur toi à un gouvernement d’un autre pays qui, contrairement à celui de ton pays, n’a absolument aucune raison de défendre tes intérêts ?

      Voir aussi une réponse que j’ai déjà donnée ici : https://linuxfr.org/users/denisdordoigne/journaux/telephone-mobile-suis-je-paranoiaque#comment-1755811

      D’accord, une dose raisonnable de méfiance à l’égard du gouvernement est une bonne chose, mais je lis ce type de commentaires de plus en plus ces derniers temps. Je trouve que cela montre que nous avons un problème qu’il serait temps d’essayer de résoudre collectivement plutôt que de s’enfermer dans un individualisme de plus en plus méfiant jusqu’à faire des choix finalement contraires à nos propres intérêts.

      • [^] # Re: la mauvaise graine de Google

        Posté par (page perso) . Évalué à -4 (+2/-7).

        En France l'État défend l'intérêt de l'État et de ceux qui le gouverne.

        • [^] # Re: la mauvaise graine de Google

          Posté par (page perso) . Évalué à 4 (+4/-1).

          En France l'État défend l'intérêt de l'État et de ceux qui le gouverne.

          Et il continue (si si, encore un peu) d’entretenir beaucoup d’infrastructures et de financer beaucoup de services publics dont je suis quasiment sûr que les ultra-méfiants auraient énormément de mal à se passer.

          Question pour les ultra-méfiants : si l’état s’effondre du jour au lendemain, ok vous serez sûrement contents, mais est-ce que vous avez tout prévu pour continuer de faire marcher les écoles, la sécu, entretenir les routes, etc. ? Ce sont des trucs très importants, mais pas si simple à maintenir chacun dans son coin individualiste et méfiant. Ça ne marche bien que grâce à une organisation collective et une confiance mutuelle entre citoyens.

          NB : je pense qu’il n’est pas extrême d’appeler « ultra-méfiant » quelqu’un qui écrit « ma plus grande crainte, c’est l’état » (cf. le message auquel répondait ma réponse donnée en lien plus haut).

          • [^] # Re: la mauvaise graine de Google

            Posté par . Évalué à 3 (+3/-1). Dernière modification le 15/02/19 à 18:23.

            Le terme "ultra" (terme de télévision) c'est pour l'effet homme de paille ?
            Pour créer l'idée que toute tentative de faire tomber des gouvernements perçu comme "evil" sous entends être un gros anarchiste anti toute forme de gouvernement ?

            Et il continue (si si, encore un peu) d’entretenir beaucoup d’infrastructures et de financer beaucoup de services publics dont je suis quasiment sûr que les ultra-méfiants auraient énormément de mal à se passer.

            Et justement, un des gros reproche de différents peuples européens en ce moment n'est-il pas l'auto-flagelation des gouvernements qui privatisent nos acquis sociaux avec toujours l'excuse facile de la mondialisation ?

            🇪🇺 Donation : 1N8QGrhJGWdZNQNSspm3rSGjtXaXv9Ngat (Bitcoin | Bitcoin Cash)

            • [^] # Re: la mauvaise graine de Google

              Posté par (page perso) . Évalué à 4 (+3/-0).

              Le terme "ultra" (terme de télévision) c'est pour l'effet homme de paille ?

              Je ne savais pas que le terme « ultra » était très utilisé à la télé en ce moment. Je n’ai pas la télé depuis 2004 environ, et ça ne me manque pas (je ne sais même pas comment j’avais le temps de la regarder avant… bon, j’étais ado à cette époque donc j’avais plus de temps libre que maintenant). J’ai utilisé ce terme seulement comme une emphase, comme j’aurais pu écrire « très méfiants ». Désolé si ce terme a fait surgir de mauvais souvenirs télévisuels, ce n’était pas mon intention du tout.

              Pour créer l'idée que toute tentative de faire tomber des gouvernements perçu comme "evil" sous entends être un gros anarchiste anti toute forme de gouvernement ?
              […]
              Et justement, un des gros reproche de différents peuples européens en ce moment n'est-il pas l'auto-flagelation des gouvernements qui privatisent nos acquis sociaux avec toujours l'excuse facile de la mondialisation ?

              Je suis absolument d’accord avec cette critique, et je m’aperçois que je dois clarifier mon propos. Je suis d’accord que le gouvernement actuel (et quelques-uns avant celui-là) qui privatise à tour de bras, c’est un scandale. J’encourage tout regard critique sur l’action d’un gouvernement (et en ce moment, il y a de quoi faire). En revanche, je crois qu’il est possible (et souhaitable) dans l’absolu d’avoir un gouvernement juste et qui sert bien la société entière, et qu’il est néfaste de se méfier trop (ce que j’appelais être « ultra-méfiant ») de toute forme de gouvernement comme je le lis de plus en plus souvent dans des commentaires sur ce site. Et je crois aussi que nous constituer un gouvernement qui sert la société dans son ensemble a plus de chance de se réaliser si nous nous y attachons collectivement plutôt que si nous sommes méfiants et individualistes chacun dans notre coin.

              Merci de m’avoir aidé à clarifier tout ça.

      • [^] # Re: la mauvaise graine de Google

        Posté par . Évalué à 3 (+3/-1).

        Et puis Google peut vendre des données au gouvernement français…

      • [^] # Re: la mauvaise graine de Google

        Posté par . Évalué à 2 (+3/-3). Dernière modification le 15/02/19 à 08:06.

        qu’il serait temps d’essayer de résoudre collectivement plutôt que de s’enfermer dans un individualisme de plus en plus méfiant jusqu’à faire des choix finalement contraires à nos propres intérêts

        Tu oublies que travailler dans une association pour faire valoir ses droits est nettement plus fatiguant que rester assis sur son canapé et de résoudre ses problèmes n'importe comment.

        En plus la défiance envers le pouvoir donne l'air malin.

      • [^] # Re: la mauvaise graine de Google

        Posté par . Évalué à 3 (+1/-0).

        Donc tu préfères faire confiance à une entreprise qui pourrait être forcée de divulguer des infos sur toi à un gouvernement d’un autre pays qui, contrairement à celui de ton pays, n’a absolument aucune raison de défendre tes intérêts ?

        … sans oublier la légitimité que l'autre état/pays/gouvernement n'a pas non plus.

  • # Matomo et EasyPrivacy

    Posté par . Évalué à 5 (+4/-0). Dernière modification le 14/02/19 à 17:33.

    Que des sites fassent des statistiques d'utilisation, je crois que ça ne me dérange pas trop. Le mieux serait de se baser sur les journaux du serveur web, ou, à défaut, une instance hébergé par le site lui-même d'un outil d'analyse des visites tel que Matomo.

    Côté navigateurs, je pense vraiment que les gens devraient utiliser les listes EasyList et EasyPrivacy (avec uBlock Origin par exemple) pour résister au pistage.

    On peut aussi vouloir désactiver les cookies tiers.

    Dans le navigateur, avoir une boite de recherche à part et désactiver les suggestions dans la barre d'adresses est un must (et donc Firefox est un bon candidat).

    Pour ma part, j'ajoute à tout ça un filtre google.* et un filtre gstatic.* dans uBlock Origin. Attention, ça casse reCaptcha et ça empêche d'accéder à certains sites (notamment à cause de CloudFlare). Mais en même temps, reCaptcha, fondamentalement ça a l'air de pister à fond (Cf. https://github.com/neuroradiology/InsideReCaptcha)

    Pour le courrier électronique, abandonner son adresse Gmail, ou à défaut utiliser un client lourd ou un profil navigateur à part (mais honnêtement, si on veut éviter que Google ait des infos sur nous, je trouve Gmail est le suspect le plus évident à traiter).

    Pour les cartes, OpenStreetMap, une recherche Duck Duck Go ou Qwant peuvent faire l'affaire la plupart du temps.

    Pour la recherche web pareil, Duck Duck Go, Qwant, Searx, Framabee, Startpage sont des moteurs à considérer.

    Pour Youtube, je n'ai pas trouvé de solution acceptable. En attendant, NewPipe (sur Android, F-Droid) est une très bonne application pour y accéder. J'apprécierais beaucoup une telle application sur les distributions Linux classiques. À noter que si on veut éviter de regarder Youtube hors de son navigateur, ALT+F2, "mpv " rend bien service. On peut aussi utiliser un profil à part dans le navigateur.

    • [^] # Re: Matomo et EasyPrivacy

      Posté par . Évalué à 2 (+1/-0).

      mes chevrons sont mal passés, alors je la refais : ALT+F2 "mpv [coller l'URL de la vidéo Youtube]"

    • [^] # Re: Matomo et EasyPrivacy

      Posté par (page perso) . Évalué à 2 (+0/-0).

      Pour la recherche web pareil, Duck Duck Go, Qwant, Searx, Framabee, Startpage sont des moteurs à considérer.

      Ne pas oublier Yacy, un moteur distribué, totalement indépendant. L'index commence à être bien rempli et utilisable.

      "La liberté est à l'homme ce que les ailes sont à l'oiseau" Jean-Pierre Rosnay

    • [^] # Re: Matomo et EasyPrivacy

      Posté par . Évalué à 2 (+0/-0).

      Que des sites fassent des statistiques d'utilisation, je crois que ça ne me dérange pas trop. Le mieux serait de se baser sur les journaux du serveur web […]

      Entièrement d'accord. Pour ma part, j'ai adoré AwStats à chaque fois que je m'en suis servi.

      Côté navigateurs […]

      C'est bien là que le bât blesse. La liste est longue et l'expérience de navigation ne sera pas sans un inconfort certain pour l'utilisateur. Pour celui que j'appellerais le "résistant", ce sacrifice est la seule option décente, AMHA.

  • # Même le milieu médical s'en fout

    Posté par . Évalué à 6 (+4/-0).

    Voir https://espacepatient.clinique-pasteur.com/

    Et quand on le fait remarquer, ça leur en touche une sans faire bouger l'autre.

    • [^] # Re: Même le milieu médical s'en fout

      Posté par . Évalué à 4 (+2/-0).

      Pareil ici pour ma banque, même pour l'espace client de gestion de son compte. Bon, ça a changé il y a 6 mois avec la refonte, mais c'était le cas pendant plusieurs années. J'ai même reçu un joli courrier papier après ma remarque sur laquelle ils m'indiquent qu'ils ne voyaient pas de problème…

  • # Framalang : les données que récoltent Google et les travaux de Cracked Labs

    Posté par . Évalué à 5 (+4/-0).

    A lire ou relire :

    Les données que récolte Google, traduit par Framalang, d'après les travaux de l’équipe du professeur Douglas C. Schmidt chercheur et enseignant à l’Université Vanderbilt. On y cause de Google Analytics

    et aussi les travaux de Cracked Labs : Corporate Surveillance in Everyday Life également traduits par l'équipe de FramaLang : Comment les entreprises surveillent notre quotidien.

    L'étude de Cracked Labs est beaucoup plus large. J'y ai découvert entre autres choses, l'activité de Data-Brockers de Oracle,
    infographie sur Oracle, extraite de l'étude.

Envoyer un commentaire

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.