Journal Debian donne 10 000 € à Framasoft pour développer Peertube

Posté par  .
Étiquettes : aucune
58
22
oct.
2020

Copié-collé du communiqué de Debian.

On Wed 21 October 2020 with tags debconf20 donation fundraising peertube
Written by Louis-Philippe Véronneau, Pouhiou, Laura Arjona Reina
Translated by Louis-Philippe Véronneau, Jean-Pierre Giraud

Le projet Debian a le plaisir d'annoncer qu'il effectue une donation de 10 000 € à Framasoft pour l'aider à atteindre la quatrième étape ambitieuse de sa campagne de financement communautaire de Peertube v3 – diffusion en direct.

En effet, Debian a dû tenir en ligne l'édition 2020 de sa conférence annuelle DebConf20, et, bien que il fut un succès incontestable, cet événement a démontré la nécessité pour le projet Debian d'avoir une infrastructure permanente permettant aux groupes locaux de diffuser en direct des événements ponctuels. En tant que tel, Peertube, une plateforme libre d'hébergement de vidéos en ligne, nous a paru être une solution parfaitement appropriée.

Nous espérons que ce geste inhabituel de la part du projet Debian nous aidera à traverser cette année terrible et nous donnera, à nous et par conséquent en l'ensemble du monde, de meilleurs outils libres pour affronter l'avenir.

Debian remercie ses nombreux donatrices et donateurs et les parrains de DebConf pour leur engagement et en particulier tous ceux qui ont contribué au succès de DebConf20 en ligne (les bénévoles, les intervenants et les parrains). Le projet remercie également Framasoft et la communauté PeerTube pour le développement de la plateforme vidéo libre et décentralisée PeerTube.

De son côté, l'association Framasoft remercie chaudement le projet Debian de contribuer, sur ses fond propres, à faire exister le logiciel PeerTube.

Cette contribution a une double portée. C'est, d'une part, un signe fort de reconnaissance de la part d'un projet international et d'un pilier du monde du libre envers une petite association française qui propose des outils d'émancipation des monopoles maintenus par les géants du web. Il s'agit, d'autre part, d'une aide non-négligeable, dans une période difficile, afin de financer la conception d'un outil qui appartient à tous et peut servir à chacun.

La force de ce geste de la part du projet Debian prouve, une fois de plus, que la solidarité, l'entraide et la collaboration sont des valeurs qui permettent à nos communautés de concrétiser des outils relevant de l'utopie.

  • # Bravo Debian

    Posté par  . Évalué à 10 (+11/-0).

    J'ai donné aussi, mais beaucoup moins…
    Le projet Peertube est ambitieux et mérite d'être soutenu !

    • [^] # Re: Bravo Debian

      Posté par  . Évalué à 10 (+9/-0).

      J'ai donné aussi, mais beaucoup moins…

      Radin !

      • [^] # Re: Bravo Debian

        Posté par  . Évalué à 5 (+4/-0).

        Et oui j'assume ;-)
        Mais peut être qu'en proportion de la trésorerie disponible j'ai donné autant que Debian ?

        • [^] # Re: Bravo Debian

          Posté par  . Évalué à 1 (+0/-0).

          Et surtout Debian, c'est 100% d'argent pour l'Open-Source.

          Le budget de tout un chacun doit d'abord assuré, le logement, la nourriture et l'habillement…
          Alors si l'on prends la proportion par rapport au non nécessaire (loisir, surplus de confort à la maison, ou côté nourriture habillement) la proportion est plus importante encore.

  • # Financement de Debian

    Posté par  . Évalué à 9 (+8/-0).

    J'utilise Debian depuis plus de 10 ans et je ne me suis jamais vraiment informé sur son financement.
    Debian se finance grâce aux dons (et peut-être grâce à la vente de goodies) mais je me demande ce que représente ces 10 000 € pour Debian.
    En cherchant un peu sur le net, je n'ai pas trouvé grand chose. Quelqu'un a-t-il une idée du budget de Debian ?

    Merci

    • [^] # Re: Financement de Debian

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 7 (+7/-1).

      D'après le site internet de Debian, la gestion financière est assurée par Software in the Public Interest qui publie un rapport annuel pour Debian ainsi que plusieurs autres projets libres.

      Cela ne semble concerner qu'une partie des dons, d'autres dons peuvent être fait en direct à Debian France ou Debian CH.

      • [^] # Re: Financement de Debian

        Posté par  . Évalué à 7 (+5/-0).

        merci pour le lien. Si j'ai bien lu, Debian a 343 753 ($ je présume) de revenus, et 168 509 de dépenses. Donc oui, un don de 10 000 € c'est pas rien dans leur budget (près de 7%), si celui de cette année est proche de celui de l'an passé.

        • [^] # Re: Financement de Debian

          Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 10 (+16/-0).

          Sur Reddit quelqu’un a posté ce commentaire (je ne connais pas son lien avec Debian) :

          highvoltage911 14 points · 17 hours ago

          It's indeed isn't very common, and this isn't usual for Debian either. However, we made yet another profit on our online conference this year, and we don't need the money, and at the same time we really want better streaming tools, so as a once-off we decided to donate the leftover funds from DebConf20 for PeerTube development. We think that's better than just leaving the money in a bank account doing nothing.

        • [^] # Re: Financement de Debian

          Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 10 (+11/-3).

          Quand je vois ce que fait debian en terme de qualité et de fiabilité
          avec de la bonne volonté et 350 000 € de budget

          je me dis que certains devraient se poser des questions … du coté du logiciel propriètaire bien sur

          • [^] # Re: Financement de Debian

            Posté par  . Évalué à 10 (+9/-1).

            Il faut surtout remettre les choses dans leur contexte. Ce budget ne paie aucun développeur, n'est soumis qu'à la tva et ne pars pas en charges (je suis pour les charges, c'est pas un plaidoyé contre), ça ne paie pas les infrastructures gracieusement mises à disposition. Les employé et chercheurs travaillant pour Debian ne sont pas budgetisés non plus.

            Le coût de Debian n'est pas facile à mesurer. Après je vois pas trop ce que ça apporte comme info.

            Bref je vois pas trop la question que ça pose.

            • [^] # Re: Financement de Debian

              Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 10 (+10/-1).

              Non ce que je voulais mettre en relief c'est que Debian est un projet énorme, sur de nombreux plans : c'est un des piliers du monde libre.

              Et tout ça se fait avec beaucoup de bonne volonté et très peu d'argent

              Et même si tu chiffres tout de manière large, tu n'arrives pas au budget COLOSSAUX de certains projets ou produits propriètaires

              je crois que STOPCOVID pour rester dans l'actualité c'est le même budget … mais par mois

              Mais Debian, de plus c'est d'une fiabilité sans pareil … même si j'ai surtout installé du RedhAt ou dérivé pour des raisons de pré requis, chaque fois que j'ai mis en oeuvre des serveurs debian, je n'ai jamais été déçu …

              Pour un produit qui est … gratuit

              Cela me fait penser a SSH ou OpenVPN … depuis 2001 j'utilise professionnellement SSH dans des dizaines de cas de figures, et il ne m'a JAMAIS déçu.

              Peut être n'êtes vous pas confronté au b….. sans nom des innombrables Clients VPN tous plus mieux que les autres, payant et souvent incompatibles en eux, faillibles et même compromettant la bonne marche de l'OS du poste client (celui qui ne demande plus qu'une seule chose maintenant : appliquer les mises à jours de sécurité )

              Alors qu'en face : il y a SSH et OpenVPN

              Bref tout cela pour dire que des éditeurs dépensent des sommes colossales pour sortir des produits mal fichus, peu fiables … dont l'unique but est de faire du profit sans se soucier de la qualité de leur produits.

              alors que certains font beaucoup avec peu de moyens, mais surtout une volonté de faire les choses correctement … et c'est ce qui manque à beaucoup d'éditeurs.

              • [^] # Re: Financement de Debian

                Posté par  . Évalué à 7 (+6/-1).

                Et même si tu chiffres tout de manière large, tu n'arrives pas au budget COLOSSAUX de certains projets ou produits propriètaires

                En France une grosse part de ses budgets colossaux paient les hôpitaux, routes, l'assurance maladie, etc.

                Et tout ça se fait avec beaucoup de bonne volonté et très peu d'argent

                Encore une fois le budget dont il est question au dessus n'est que la partie immergée de l'iceberg. Quand OVH ou free hébergent des dépôts complets ils mettent un paquet d'argent dans la machine (le coût des machines, les frais de fonctionnement, leur maintiens et leur gestion par des employés). Ils s'y retrouve. Je ne dis pas que c'est du caritatif, mais c'est un paquet d'argent en plus dans le fonctionnement de Debian.

                Pour un produit qui est … gratuit

                C'est donc toi le produit ? :p


                Je ne dis pas que des budgets délirants ça n'existe pas ni même que pleins de choses ne sont pas surchiffrées. Juste qu'on ne peut pas comparer les 2 valeurs comme ça. Et j'ai un souci à l'idée de m'enorgueillir d'avoir un paquet de gens qui font ce travail sans rétribution (encore une fois ce n'est pas le cas de tous, il y a des gens payés pour travailler sur debian).

                • [^] # Re: Financement de Debian

                  Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 7 (+4/-0).

                  En fait le concept fondamental c’est que ce qui est gratuit est déjà payé. Le payeur peut être celui qui va te manger à la fin (le schéma GAFAM/publicitaire/etc.), ou bien le payeur est tout simplement celui qui a besoin pour lui-même de quelque chose que tu peux faire. La grande question du financement du logiciel libre est de faire se rencontrer le payeur et le faiseur. Le bénévolat c’est quand le payeur est le faiseur (le bénévolat étant la première des subventions).

                  ce commentaire est sous licence cc by 4 et précédentes

                  • [^] # Re: Financement de Debian

                    Posté par  . Évalué à 4 (+2/-0).

                    On est d'accord. Je déteste cette phrase. Elle est généralement répétée à l'envi sans chercher à réfléchir. Comme une assertion pour invalider de base. C'est particulièrement ridicule de la part de personnes qui utilisent massivement du logiciel libre gratuit.

                    • [^] # Re: Financement de Debian

                      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 5 (+3/-0).

                      J'aime beaucoup cette variante plus correcte, qui nous vient de la Quadrature du Net :

                      Si vous êtes le produit, alors ce n’est pas gratuit.

                      source

                      • [^] # Re: Financement de Debian

                        Posté par  . Évalué à 2 (+0/-0).

                        Ouai, être le produit est un concept complexe et il peut être compliqué de savoir si et comment est-ce que sommes nous le produit et donc quelle forme de rétribution ça demande.

                • [^] # Re: Financement de Debian

                  Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 5 (+3/-0).

                  En France une grosse part de ses budgets colossaux paient les hôpitaux, routes, l'assurance maladie, etc.

                  j'en suis conscient, et d'ailleurs ce n'est pas le fait de payer des impôts qui me dérangent, cela veut dire que je gagne de l'argent :) … c'est l'usage que l'ont en fait qui bien souvent me rend dingue.

                  Vous vous rappelez les fiascos des logiciels de paie de l'état il y a quelques années ?
                  (pour rester dans le domaine du logiciel)
                  avec des dizaines de millions d'Euros de budget pour … abandonner le projet ?!?

                  d'un coté : de grands professionnels avec des gros budgets

                  et de l'autre : Le "bazar" et de la bonne volonté

                  et cela ne choque personne ?

                  Et dernièrement confier les données de santé à M$ …

                  • [^] # Re: Financement de Debian

                    Posté par  . Évalué à 3 (+1/-0).

                    et cela ne choque personne ?

                    Si je dis que ta comparaison ne tient pas, c'est que je ne vois pas de problème ?

                    À mon humble avis, le prix et le succès sont des problèmes différents.

                    Pour le succès, perso j'ai l'impression que les développeurs Debian en sont les premiers utilisateurs donc il y a donc moins de distance (en terme besoin et de compréhension) avec les utilisateurs. Là où quand tu fais du logiciel de gestion c'est moins naturel. Et on a énormément de mal à appliquer les méthodes de design incluant les utilisateurs.

                    L'autre point c'est le release early release often, chère aux ll, qui aide berrichonne à ce qu'un projet ne se casse pas la gueule.

                    Pour le prix c'est un problème d'organisation trop verticale et de volonté de vendre des licences pour faire du chiffre

                    • [^] # Re: Financement de Debian

                      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 3 (+1/-0).

                      Je comprends bien que ma comparaison peut paraître bizarre …

                      Par contre :

                      Pour le succès, perso j'ai l'impression que les développeurs Debian en sont les premiers utilisateurs donc il y a donc moins de distance (en terme besoin et de compréhension) avec les utilisateurs.

                      La je suis tout a fait d'accord … et je l'avais omis pour ainsi dire

                      Pour le prix c'est un problème d'organisation trop verticale et de volonté de vendre des licences pour faire du chiffre

                      La aussi

                      Mais je trouve le décalage ASTRONOMIQUE entre le rapport budget/qualité/pérennité entre un projet informatique comme Debian et d'autres "censés" être fait par des professionnels

                      • [^] # Re: Financement de Debian

                        Posté par  . Évalué à 8 (+5/-0).

                        Debian est fait bénévolement par de très bon codeur qui s'éclate. Des gros projet peu intéressant sont fait par des codeurs moyens a payer plein pot.

                        "La première sécurité est la liberté"

                  • [^] # Re: Financement de Debian

                    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2 (+1/-0).

                    LOUVOIS, logiciel paie de l'armée, inutilisable, a totalement merdé lors des tentatives de l'utiliser, abandonné après 470 M€ de dépenses

                    SIRHEN, logiciel de paie de l'Education nationale, inutilisable, n'a jamais payé plus de 1% des personnels du ministère, abandonné après 345 M€ de dépenses

                    Chacun de ces deux projets aurait financé mille années de fonctionnement de la fondation Debian, dons à Framasoft compris.

                    Intendant, donc méchant, mais libre !

          • [^] # Re: Financement de Debian

            Posté par  . Évalué à 3 (+3/-0).

            Cet aspect ne semble pas avoir été évoqué, mais je ne pense pas que, loin s'en faut, Debian soit uniquement maintenu par des personnes faisant cela sur leur temps libre.
            Combien sont employés par des entreprises diverses qui maintiennent cet outil qu'ils utilisent ? Que ce soit du dédié ou du "masqué" (admin qui corrige quelque chose suite à un problème rencontré ou qui maintient un paquet qui lui sert dans sa boîte : il n'est pas payé pour travailler à Debian, mais le fait pour un besoin pro en étant payé pour répondre à ce besoin).
            Dans les brèves sur le noyau Linux, par exemple, on voit bien l'abondante contribution d'entreprises. Comment chiffrer cet apport ?

      • [^] # Re: Financement de Debian

        Posté par  . Évalué à 3 (+1/-0).

        Debian n'est pas une entité à part entière. Elle valide d'autres organisations comme étant en mesure d'accepter des dons en son nom. Cette gestion se fait collaborativement. L'un des gros postes du budget est la debconf annuelle, certains développeurs sont défrayé à cette occasion (c'est ponctuel ça ne va pas de soit).

        Une grande partie de ce qui pourrait coûter cher sont finalement des dont en nature (toute l'infrastructure).

        Il fait prendre tout ça avec des pincettes ce sont de vieux souvenir de la première mini debconf à Paris.

    • [^] # Re: Financement de Debian

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 10 (+8/-0). Dernière modification le 23/10/20 à 12:59.

      Ancien trésorier Debian France ici. L'association est devenu une Trusted Organization, c'est-à-dire qu'elle est habilité à gérer des fonds pour Debian.

      Debian, c'est surtout un collectif de dévelopeu.r.se.s. On a pas besoin d'être inscris à une association ou autre pour contribuer.

      Quelques développeurs ont la chance d'être payé pour contribuer à Debian (exemple: ARM, des chercheurs qui ont besoin de certains logiciels, mon cas quand je bossais sur Scilab ou pour IRILL, etc), d'autres ont créé des entreprises pour vendre du service autour de Debian (deux copains: https://www.freexian.com/ https://debamax.com/fr/) mais une grande partie d'entre nous ne touchent pas un centime pour leur travail (la ligne Debian sur le CV aide pas mal ;)

      Ainsi, les besoins de Debian en terme d'€ sont limités et surtout pour:

      • achats de serveurs et hosting (même si une partie est des donations)
      • achats de matériel vidéo pour les conférences
      • Remboursement de voyages (sprint)
      • Debconf
      • production de goodies (bien souvent vendu avec une belle marge)

      Ainsi, les besoins en budget sont assez limités.

      Vous trouverez l'excellent et dernier rapport du trésorier de Debian France:

      SPI gère aussi pas mal de $$$ pour Debian.
      http://lists.spi-inc.org/pipermail/spi-general/2020-October/004105.html

               debit         credit          total
      --------------------------------------------
                   0  636774.55 USD  636774.55 USD  Equity:Net-Assets:Restricted
       103843.20 USD       0.66 USD -103842.54 USD  Expenses
         1725.06 USD       0.66 USD   -1724.40 USD    Bank-Fees
          470.58 USD              0    -470.58 USD    Conferences:Dining
          401.07 USD              0    -401.07 USD    Currency-Exchange
        54755.93 USD              0  -54755.93 USD    IT
            9.80 USD              0      -9.80 USD      Domains
        53738.60 USD              0  -53738.60 USD      Hardware
         1007.53 USD              0   -1007.53 USD      Hosting
        26000.00 USD              0  -26000.00 USD    Internships
         6823.01 USD              0   -6823.01 USD    Legal
        13667.55 USD              0  -13667.55 USD    Travel
         2535.66 USD              0   -2535.66 USD      Accommodation
          149.96 USD              0    -149.96 USD      Dining
        10981.93 USD              0  -10981.93 USD      Transportation
         1862.76 USD   37808.99 USD   35946.23 USD  Income
                   0     656.99 USD     656.99 USD    Currency-Exchange
         1862.76 USD   37152.00 USD   35289.24 USD    Donations
      --------------------------------------------
       105705.96 USD  674584.20 USD  568878.24 USD
      

      Si Debian voulait commencer à payer les développeurs, ça serait une histoire complétement différente…

      • [^] # Re: Financement de Debian

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 4 (+2/-0).

        Si Debian voulait commencer à payer les développeurs, ça serait une histoire complétement différente…

        Ce qui n'empêche pas ces développeurs de pondre des produits d'une qualité bien meilleure que les "Vrais produits du commerce"

    • [^] # Re: Financement de Debian

      Posté par  . Évalué à 1 (+0/-0).

      Le financement ne veut pas tout dire car la majeur parti des dons, ce sont généralement des entreprises qui utilisent Debian de manière professionnelle (Ubuntu, Google… ) deplus le fonctionnement de la comunauté repose sur les contributions venant elles aussi probablement d'employés de ces mêmes entreprises.

  • # Et bravo Framasoft

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 10 (+20/-0).

    N'oublions pas de féliciter Framasoft pour tout son travail

  • # Commentaire supprimé

    Posté par  . Évalué à 1 (+3/-2). Dernière modification le 23/10/20 à 17:56.

    Ce commentaire a été supprimé par l’équipe de modération.

  • # Diffusion en direct

    Posté par  . Évalué à 3 (+2/-0).

    Je viens de découvrir que l'un des objectifs de cette campagne de financement était de diffuser des vidéos en direct. C'est à la mode et Debian y voit une alternative pour la diffusion de ses conférences.

    Cependant, je m'interroge sur l'indication qui est donnée : "30s - 1min de lag" Pour une vidéo d'un présentateur vers un auditoire, cela peut convenir, mais si un échange de questions / réponses à lieu cela n'est pas gérable non ?

    J'espère que ce n'est que la première étape et que ce point sera amélioré. Peut-être en intégrant des services dédiés comme https://antmedia.io/

    • [^] # Re: Diffusion en direct

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 7 (+5/-0).

      En ce qui concerne le lag, il me semble que c'est la même chose chez Twitch et YouTube. Et je n'ai encore jamais vu d'échanges bidirectionnels (audio / vidéo) entre le streameur et ses spectateurs. Ça serait de la vidéoconférence, et tout de suite, tu ne peux plus avoir le même nombre de spectateurs (sur Twitch, il me semble que le record est de plus de 600k spectateurs au même moment). Jusqu'à présent, je n'ai toujours vu qu'un tchat textuel à côté de la vidéo. Et pour le coup, d'avoir 30 secondes ou une minute de décalage ne semble pas poser problème.

      • [^] # Re: Diffusion en direct

        Posté par  . Évalué à 1 (+0/-0).

        Effectivement le tchat permet un retour plus rapide. Pour ce type d'événement c'est intéressant.

        De ce que j'ai compris, le délai de Twich est entre 5 et 30 secondes. Ils proposent une option pour l'augmenter afin de ne pas être pénalisé par des adversaires qui pourraient exploiter cette information.

      • [^] # Re: Diffusion en direct

        Posté par  . Évalué à 2 (+0/-0).

        Dans le domaine des conférences en ligne, le système qui m'a semblé le plus évolué c'est :

        • le conférencier fais son stream
        • par un système de chat il est possible de lever la main
        • le conférencier peu donner la main à pour diffuser la webcam de ce dernier

        Je n'ai pas personnellement essayé mais ça m'a l'air pas mal.

      • [^] # Re: Diffusion en direct

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 3 (+1/-0).

        Ça fait quelques années que sur Twitch le lag n'est que d'une poignée de secondes ; auparavant oui c'était quelque chose comme 20 secondes, et ça rendait les échanges avec le streamer plus pénibles (ex: le streamer va poser une question, mais le temps que la réponse arrive des questions sont posées dans l'autre sens etc… ce qui demande une certaine gymnastique mentale, surtout que le streamer fait souvent autre chose en même temps). Et si j'ai bien compris d'autres plateformes (HitBox?) avaient des latences faibles bien avant Twitch.

        Ceci-dit je suis plutôt enthousiasmé que PeerTube s'attaque à ça, j'ai hâte de voir ce que ça va donner.

    • [^] # Re: Diffusion en direct

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 4 (+2/-0).

      Il y a un lag sur tous les systèmes que j'ai pu tester, plus ou moins important suivant divers facteurs (dont la qualité de la connexion du vidéaste et de ses téléspectateurs, la bande passante des serveurs, probablement de la puissance de l'ordi pour encoder le flux vidéo…). Il y a quelques mois de ça, on a tenté avec un ami de se faire une séance "il joue, je suis en direct et je papote au micro". On a testé pas mal de choses, de la visio libre (pas de serveur qui permettait d'afficher la vidéo de façon fluide) aux solutions de streaming. Finalement le truc qui marchait le mieux était Youtube+Mumble, et il y avait quelques secondes de décalage au niveau de l'image, bien qu'on soit juste deux (un qui streame, un qui regarde) (le son étant synchro grâce à mumble). Ce qui donne des dialogues comme :
      - Attention au machin, là !
      - Je l'ai déjà passé depuis un moment…

      C'était quand même fun. Mais comme on ne peux pas dire que Youtube a de mauvais logiciels pour ça, je crains que le problème soit difficile à résoudre pour le moment. Quand aux hébergeurs de Peertube qui permettront cette solution, la qualité des matériels pour l'hébergeur, le vidéaste et les spectateurs va probablement pas mal influencer les performances. D'ailleurs, le décalage existe aussi dans les directs à la télé, même s'il a bien diminué avec le temps. Quelques secondes, c'est peu, mais cela se sent quand même suivant le type d'interaction (principalement lors de discussions). 30s - 1min de lag, ça semble quand même beaucoup ; je me demande si c'est un chiffre à la louche ou basé sur ce que permet la technologie. Dans ce dernier cas, en effet, y'aura besoin d'affiner !

      Maintenant, la plupart du temps, le streaming est du contenu où le vidéaste cause seul et où les interactions possibles avec lui se font par chat ; du coup ce décalage ne se perçoit pas et n'a aucune importance.

Envoyer un commentaire

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n’en sommes pas responsables.