Différences de genres dans la contribution au code libre

Posté par  (site Web personnel) . Édité par Ysabeau. Modéré par Ysabeau. Licence CC By‑SA.
11
28
fév.
2022
Communauté

La répartition inégale des genres dans les communautés logiciels libres / Open Source est connue depuis longtemps. Pour ne citer que quelques exemples : l’étude FLOSSpols Gender de Bernhard Krieger et James Leach en 2006 (évoquée en dépêche), les dépêches LinuxFr.org Et les femmes ? en 2007, 2% de femmes dans le développement de logiciel libre - 10 propositions pour y remédier en 2008 ou Les femmes et le logiciel libre : retours d’une conférence des RMLL en 2010, l’article Gender, Diversity, and Inclusion in Open Source Communities de M. Fossatti (2020, DOI 10.1145/3398454) ou les pages Wikipédia Diversité dans le mouvement open source et Diversity in open-source software (qui traitent de toutes les diversités et pas uniquement de la répartition par genre).

Certes l’inégalité est aussi présente dans d’autres domaines voisins ou plus larges : dépêche de 2014 sur les Les femmes dans l’informatique, journal Pourquoi les femmes ont déserté l’informatique dans les années 1980 en 2019, statistiques Eurostats 2020 sur le pourcentage de femmes ingénieures ou scientifiques (merci à @RestitutorOrie) ou UNESCO 2021 Women and the digital revolution par exemple. Si cela montre que ce n’est pas uniquement une spécificité des communautés FLOSS, il est cependant difficile de se flatter de ne pas faire mieux, voire de faire pire.

D’autant que ces déséquilibres viennent avec leur lot de conséquences négatives, par exemple Petite rétrospective diversité, sexisme, harcèlement et humour vaseux, Wikipedia fait la part belle aux réalisations d’hommes blancs occidentaux, Harcèlement dans le milieu macho informatique ? vivement que ça change, Sexisme ordinaire sur Linuxfr, #salepute - un reportage / documentaire sur le harcèlement des femmes en ligne, etc.

Venons-en à une toute nouvelle étude récente et centrée sur la contribution au code libre : Worldwide Gender Differences in Public Code Contributions: and how they have been affected by the COVID-19 pandemic (DOI : 10.1145/3510458.3513011). Davide Rossi et Stefano Zacchiroli ont étudié 160 millions de projets, 43 millions de personnes, 2,2 milliards de commits, sur 50 ans. Ce dernier l’a annoncée et résumée : la diversité en termes de genre dans les communautés FOSS est faible (moins de 10% de contributions féminines), avec une amélioration sur les 12 dernières années ; c’est vrai globalement indépendamment de la géographie (ça s’améliore moins vite en Asie cependant). Par contre 2020 et sa pandémie ont eu un effet très négatif.

Journal Cassandra 4 qui la testent, un qui l'Hécube

Posté par  (site Web personnel) . Licence CC By‑SA.
20
4
août
2021

Bonjour Nal,

Je t'écris pour te signaler la sortie de la base de données Apache Cassandra 4.0.

Cette base orientée colonne grecque est devenue l'un des stockages les plus utilisées pour les titanodonnées. Écrite en Java (pour les perfs), elle utilisable via son langage de requête CQL ou via des API dans tous les bons langages mais aussi en Python ou Node.js.

Voici les nouveautés de cette version:

  • le support de Java 11 : c'est important, car il s'agit (…)

Élection du responsable du projet Debian (DPL) 2021

36
18
juin
2021
Debian

Jonathan Carter a été réélu responsable du projet Debian (Debian Project Leader, DPL).

Jonathan Carter (photo tirée de son programme de 2019)

La suite de la dépêche retrace le déroulement de l’élection.

Journal GNU t'es la ?

Posté par  (site Web personnel) . Licence CC By‑SA.
26
16
avr.
2021

Dans le sillage des discussions autour de RMS à la FSF durant les dernières semaines, les mainteneurs de divers projets GNU ont décidé d’accélérer divers plans visant à changer la gouvernance du projet.

Concrètement, ils ont mis en place un groupe (projet ? site web ? structure ?) du nom de GNU Assembly.

Le site est sur https://gnu.tools/, et est rempli de jeux de mots sur GNU. On y retrouve la liste des projets et des mainteneurs, une liste (…)

Journal RMS et la FSF

2
24
mar.
2021

Depuis quelques jours (sans doute 1, j'ai perdu la notion du temps) circule une lettre demandant à ce que RMS re-quitte le board de la FSF (après avoir annoncé en douce qu'il revient dimanche soir):

https://github.com/rms-open-letter/rms-open-letter.github.io

Ars Technica couvre la dite lettre:

https://arstechnica.com/tech-policy/2021/03/free-software-advocates-seek-removal-of-richard-stallman-and-entire-fsf-board/

Donc si vous pensez que RMS n'a pas/plus sa place à un poste de direction (ce que je pense être le cas, car on peut être relou avec des opinions pourries et aussi être un visionnaire à (…)

Journal Pourquoi les femmes ont déserté l’informatique dans les années 1980

Posté par  . Licence CC By‑SA.
6
21
avr.
2019

Bonjour
Les premières personnes à programmer étaient des femmes et puis subitement, vers 1984, elles ont déserté le monde de l'informatique. Les causes sont multiples et pas évidentes à cerner: arrivée des premiers micro-ordinateurs, naissance de l'image du "geek", stéréotypes dès l'école, etc…
Liens pour tenter d'y voir plus clair.
"L’arrivée des micro-ordinateurs a créé des sociétés de hackers et de joueurs de jeux vidéo. Ces petits groupes sont presque exclusivement masculins et hostiles aux filles".
https://www.cairn.info/revue-carrefours-de-l-education-2004-1-page-42.htm

https://start.lesechos.fr/emploi-stages/diversite/pourquoi-les-femmes-ont-deserte-l-informatique-dans-les-80-s-6607.php

"On estime (…)

Journal Weboob banni de Debian ?

Posté par  . Licence CC By‑SA.
21
21
déc.
2018

Alors j’avoue ma faignantise : malgré l’absence de lien dans la news Slashdot (https://m.slashdot.org/story/349890), je me permets de mentionner ici que Debian aurait bouté Weboob hors de ses repos.

Comme le nom du logiciel avait déjà fait pas mal jaser par ici, je m’attends à voir quelques discussions d’autant que la nouvelle paraît un vendredi (enfin, jeudi soir pour nos amis outre-Atlantique.

J’espère que mon trollomètre va tenir le coup, il est tout neuf !