Journal Le pétrole, le GPL, la voiture électrique, et mon portefeuille

Posté par  . Licence CC By‑SA.
41
12
oct.
2021

Très cher journal,

Je t'écris ces quelques lignes car je suis perplexe. Permet-moi en plus d'être fouilli et de mettre ici mes impressions pêle-mêle. Et pardonne-moi pour le hors-sujet et le fait qu'on ne soit même pas vendredi.

Voilà, le prix de l'essence à la pompe atteint des prix délirants. On en est à (grosso modo) plus de 1,5€/L pour la plupart des breuvages: SP95, SP98, Gazole. Je trouve des articles sur le site du Monde disant que l'un des problèmes principaux, c'est le prix du brent qui a flambé (+10% depuis Septembre).

Est-ce que le journaliste a oublié qu'en mars 2012, le même brent valait 128€, alors qu'il vient seulement de repasser la barre des 80€ ? Qu'en 2018, il avait déjà (re)touché ce pic de 80€. Et que pourtant, jamais ô grand jamais on n'avait eu un prix à la pompe aussi faramineux.

Je sais ; le prix de l'essence ne dépend pas que du cours du brent. Soit. Il y a aussi les taxes étatiques, les marges des distributeurs, raffineurs, etc. Et côté état, l'objectif n'est certainement pas d'encourager à maintenir les habitudes de circulation de ces 50 dernières années : il faut réduire l'usage du véhicule personnel - à tout prix. Et côté distributeur/raffineur, l'objectif est de s'en mettre plein les poches, tant que quelqu'un est prêt à payer.

Néanmoins, et j'en arrive au sujet de ce journal, quelles sont les alternatives ?

Les transports en commun sont malheureusement revenus à leur même niveau de fréquentation pré-COVID. Personnellement, j'y reste attaché, et le télétravail me permet de ne plus en souffrir tous les jours, mais je suis effaré de voir qu'on est tous dans le métro, et que les routes sont plus saturées que jamais. Il faut dire qu'on n'est pas si nombreux à avoir un métier qui permet le télétravail, mais quand même ! Je m'attendais pas à un retour si rapide, alors même que la pandémie n'est pas officiellement finie.

Les carburants alternatifs (GPL & E85) n'ont pas "tout pour eux". Le E85, ça reste de la production agricole qui si elle devait s'envoler aurait potentiellement des effets néfastes. Le GPL… ben en fait j'en sais rien. Pourquoi le GPL n'est pas plus répandu ? Quand on lit l'article GPL sur Wikipedia, on se dit que c'est une bonne alternative. Moins de pollution au CO2, moins de particules fines, on réutilise les déchets ménagers, et ceux de la production d'essence… Alors, c'est quoi le soucis ? Si vous recherchez des informations sur "GPL et écologie", vous aurez du mal à trouver des liens récents. Aucun constructeur n'a encore conçu de véhicule optimisé, et il y a toujours peu de pompes disponibles. Mais pourquoi ? Pourquoi si peu de publicité autour du GPL, alors qu'on continue à vendre des voitures à essence ?

Les voitures électriques. Alors, en dehors du coût prohibitif des modèles haut de gamme, on est là aussi dans l'inconnu écologique. Rouler à l'électrique, c'est zéro émission de CO2 par le véhicule en fonctionnement. Mais la production de l'électricité ? La fabrication de la batterie ? Son recyclage ? Et la disponibilité des métaux nécessaires si on continue à tous migrer au 100% électrique ? D'après Wikipedia, la voiture électrique, c'est bien, c'est bon, mangez-en. Mais a-t-on le recul nécessaire ? Quelle est la durée de vie réelle de ces bestiaux ? (sachant qu'en thermique, ben c'est pas toujours génial, hein)

Et la pile à combustible, me direz-vous ? Y'a rien à portée du consommateur lambda aujourd'hui. Et aux dernières nouvelles, la production d'hydrogène liquide de façon industrielle, c'est surtout beaucoup d'électricité. Cela dit, si la France arrive à faire valider que le nucléaire, c'est de l'énergie renouvelable, on va nous envier nos centrales.

Bref, un journal pour ne rien dire, puis poser des questions et faire qu'il aurait été mieux placé dans le forum. Vous pensez quoi vous ? Vous avez quoi comme source d'information pour vous faire un avis ? En dehors du cyclimse, c'est quoi le transport du futur des 2/3 prochaines années ? Et dans 10 ans ?

  • # À propos de la voiture électrique

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 10. Dernière modification le 13/10/21 à 01:18.

    Deux liens intéressants et très documentés sur la voiture électrique :

    La connaissance libre : https://zestedesavoir.com

    • [^] # Re: À propos de la voiture électrique

      Posté par  . Évalué à 10.

      C'est documenté, bien expliqué, mais finalement l'intuition fait à peu près aussi bien:
      -En ville, il vaudrait mieux qu'on prenne les transports en commun, le vélo, et nos pieds
      -En zone moins dense, la voiture électrique est pertinente, mais pas encore forcément économe par rapport à un petit diesel sobre. Cela dit c'est une équation changeante dans le temps. Tôt ou tard, la voiture électrique reviendra moins cher, parce que le prix des batteries baisse, plutôt rapidement.

      J'ajouterais qu'une voiture plus écologique est sans doute celle que tu as déjà si tu en as déjà une: certes elle pourrait consommer plus et polluer pas mal, mais rappelons que la fabrication d'une voiture émet beaucoup de CO2. La voiture écologique c'est celle que tu ne remplaces pas.

      Et la voiture la plus écologique sans aucun doute, est celle que tu n'achètes pas parce que tu t'en passes, pour ceux et celles qui le peuvent. Donc c'est transport en commun au maximum, et location (ou autopartage ou autre) pour les longs trajets qui ne se font pas en transport en commun.

      Le problème, c'est que tu ne peux pas acheter "un meilleur transport en commun". Pour ça… il faut voter pour quelqu'un qui veut plus et de bons transports en commun.

      • [^] # Re: À propos de la voiture électrique

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 10.

        Le problème c'est quelle voiture ?

        Pour la plupart des déplacements du quotidien, il faudrait rouler avec de petits véhicules léger à 70km/h max.

        Sur la route, je vois plutôt de gros SUV qui ne freinent que s'il y a un radar…

        Le post ci-dessus est une grosse connerie, ne le lisez pas sérieusement.

        • [^] # Re: À propos de la voiture électrique

          Posté par  . Évalué à 10.

          Regarde la différence de prix entre une petite voiture et un SUV et demande-toi combien de fois tu peux louer un SUV pour les vacances avec la différence.
          Sans compter l'assurance qui sera moins cher, l'entretien aussi (freins plus petits, pneus plus petits,…).

          Combien de trucs on achète surdimensionnés à cause de cas de figure finalement exceptionnels?

          • [^] # Re: À propos de la voiture électrique

            Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 9.

            Combien de trucs on achète surdimensionnés à cause de cas de figure finalement exceptionnels?

            Pour faire rentrer l'égo et la fierté?
            Pour épater les voisins et les collègues?
            Pour "montrer" que tu as "réussi"?

            Pourquoi bloquer la publicité et les traqueurs : https://greboca.com/Pourquoi-bloquer-la-publicite-et-les-traqueurs.html

            • [^] # Re: À propos de la voiture électrique

              Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 9.

              Perso, ça me donne surtout l'impression de montrer qu'on est un connard, mais cette perception n'est pas assez répandue.

              Il y aurait peut-être une marge pour que la collectivité aide à développer le sentiment de honte des grosses voitures.

              • [^] # Re: À propos de la voiture électrique

                Posté par  . Évalué à 6.

                J’ai un SUV. (Peugeot 5008). Évidemment, c’est pour me la péter en société. Et pas pour que trois enfants deux ados et un réhausseur, mais avant, il y a eu une période avec trois sièges auto. Pour aller travailler à 200m c’est quand même mieux en voiture, non ? , en fait ma femme travaille à 500m et prend généralement ses pieds, quand à moi, je prennais la moto, mais j’ai changé de boulot, alors maintenant, je prends mes pieds, un train, de nouveau mes pieds.

                De plus, acheter un véhicule cher, permet de réinjecter mon salaire indescent dans l’économie, tu devrais être content, non ?

                Pour être sérieux, la voiture est utilisée occasionnelement ou pour de long trajet, et avoir une voiture où on peut rester à cinq dans une certaine sérénité est vitale. Oui, écologiquement ce n’est pas l’idéal, mais nous essayons de réduire nos déchets. À cinq, nous produisons 20L de déchet poubelle par semaine, et 20L en emballage (principalement lait). Fais tu mieux avant de me juger à ma voiture ?

                • [^] # Re: À propos de la voiture électrique

                  Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 10.

                  J’ai un SUV. (Peugeot 5008). Évidemment, c’est pour me la péter en société. Et pas pour que trois enfants deux ados et un réhausseur, mais avant, il y a eu une période avec trois sièges auto.

                  On peut avoir des enfants et une voiture qui n'est pas un SUV ou un monospace. Ce n'est pas le plus confortable mais ça se fait.
                  Tu as fait un choix. Après ce n'est pas pour autant qu'on doit te lapider sur place publique, mais il faut arrêter de se réfugier derrière des excuses.

                  Oui, écologiquement ce n’est pas l’idéal, mais nous essayons de réduire nos déchets. À cinq, nous produisons 20L de déchet poubelle par semaine, et 20L en emballage (principalement lait). Fais tu mieux avant de me juger à ma voiture ?

                  Je ne comprends pas l'argument, tout le monde doit et devra faire des efforts. Ce n'est pas parce que personne n'est parfait qu'on ne peut pas critiquer certains choix faits par d'autres. Et qu'on ne doit pas assumer sa propre responsabilité dans ses propres choix de vie aussi.

                  Je suis convaincu qu'il faut pénaliser l'usage des SUV au maximum, et de la voiture en général, sans pour autant les interdire.

                  • [^] # Re: À propos de la voiture électrique

                    Posté par  . Évalué à 8.

                    Je ne comprends pas l'argument, tout le monde doit et devra faire des efforts. Ce n'est pas parce que personne n'est parfait qu'on ne peut pas critiquer certains choix faits par d'autres. Et qu'on ne doit pas assumer sa propre responsabilité dans ses propres choix de vie aussi.

                    J’assume mes choix, mais quand on me traite de connard, je ne suis pas très content.

                    Car je répondais à un message Propriétaire de SUV => Connard et là, je me sens visé alors que nous usons plus nos semelles que nos pneus, et qu’on limite les déchets en générale et plus particulièrement tout ce qui va se faire incinérer.

                    Après, chacun fait comme il veut, mais la virulence du message me laisse penser que la personne (Tanguy) est hyper écologique, donc je lui demandais à lui, s’il est aussi clean qu’il veut le faire croire, ou si son geste pour l’environnement c’est juste le vélo ?

                    C’est d’ailleurs un peu notre travers à tous, de sur évaluer là où nous faisons des efforts, et de dénigrer ceux qui ne font pas les mêmes, tout en occultant tout un pan de la question.

                    • [^] # Re: À propos de la voiture électrique

                      Posté par  . Évalué à 4. Dernière modification le 14/10/21 à 17:14.

                      C’est d’ailleurs un peu notre travers à tous, de sur évaluer là où nous faisons des efforts, et de dénigrer ceux qui ne font pas les mêmes, tout en occultant tout un pan de la question.

                      J'ai surtout l'impression que peu de gens font de vrais efforts(*). On est sûrement nombreux à faire attention mais combien de gens peuvent dire réellement "Je me prive de X et et je fais Y pour des raisons écologiques, c'est difficile au quotidien mais je le fais parce qu'il faut le faire" ?
                      On agit surtout sur les choses les plus accessibles pour nous (c'est normal, on ne va pas commencer par le plus dur). Et du coup, on a une impression de facilité sur les actions/impacts qui est très biaisée et qui ne se transpose pas forcément sur le voisin.
                      Si en plus on ajoute le fait qu'on a tous des exemples de gens qui ne font absolument rien, c'est vite fait de faire un amalgame.

                      (*) observation basée sur aucune étude et peut-être complètement faussée par mon mode de vie/entourage/…

                    • [^] # Re: À propos de la voiture électrique

                      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 4.

                      Car je répondais à un message Propriétaire de SUV => Connard et là, je me sens visé alors que nous usons plus nos semelles que nos pneus, et qu’on limite les déchets en générale et plus particulièrement tout ce qui va se faire incinérer.

                      Tu sors mes propos de leur contexte, alors il faut que je précise. Il s'agissait de gens qui achètent une grosse bagnole pour flatter leur égo, pour montrer qu'ils sont importants, qu'ils ont de grosses testicules, pour frimer, etc. Pour moi, c'est surtout montrer qu'on est un gros connard. Je le pense et je le maintiens.

                      Si par hasard tu as acheté ta grosse voiture avec ce genre de motivation, cette insulte te concerne. Sinon, non, c'est juste dommage de n'avoir pas fait un achat plus responsable.

                    • [^] # Re: À propos de la voiture électrique

                      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 5.

                      Après, chacun fait comme il veut, mais la virulence du message me laisse penser que la personne (Tanguy) est hyper écologique, donc je lui demandais à lui, s’il est aussi clean qu’il veut le faire croire, ou si son geste pour l’environnement c’est juste le vélo ?

                      Je ne prétends pas avoir une attitude écologique parfaite, mais je fais de mon mieux. Si je devais acheter une voiture neuve, les SUV seraient exclus d'office de mon choix, par principe. C'est lourd (donc ça sur-consomme en montée) et ça prend de la place (or les places de stationnement occupent déjà trop de place). On sait faire mieux, moins cher, moins lourd, plus petit et moins polluant.

                      Pour info, mes critères principaux pour une voiture : prix à l'achat pas trop délirant, consommation minimale, ouverture et démarrage possibles par clef mécanique, frein de secours à câble.

                      • [^] # Re: À propos de la voiture électrique

                        Posté par  . Évalué à 10. Dernière modification le 15/10/21 à 13:10.

                        Je pense que dans toute cette discussion, le problème c'est qu'on réutilise un mot marketing pour parler de trucs bien différents.

                        Un SUV en soit ça ne veut rien dire. Il n'y a aucune caractéristique technique précise qui définit le SUV. On sait juste que grosso-merdo il aura des roues un peu plus grande et un poil de garde au sol supplémentaire comparé à un équivalent non SUV.

                        Un Peugeot 5008 comme mentionné précédemment. C'est nommé SUV mais ce n'est rien d'autre qu'un break surélevé. Il n'a pas de traction intégrale, pas de pneus tout terrains, ses dimensions et poids sont :
                        longueur: 4641mm
                        largeur: 1844mm
                        hauteur: 1646mm
                        empattement: 2840mm
                        garde au sol: 230mm
                        poids: entre 1400 et 1600kg suivant les motorisations/finitions/options

                        Pour comparaison la Peugeot 508 SW (donc break):
                        Longueur : 4829mm
                        Largeur : 1853mm
                        Hauteur : 1487mm
                        Empattement : 2817mm
                        Garde au sol : 148mm
                        poids: entre 1410 et 1560kg suivant motorisations/finitions/options

                        Alors j'ai pas trouvé les données sur les mêmes sites, mais c'est foutrement similaire et on est loin des specs d'un Range Rover HSE V8.

                        Bon cela-dit en terme d'habitabilité les SUV n'apportent en général pas grand chose par rapport aux berlines de gammes équivalentes. Au contraire des fois c'est pire (grand à l'intérieur, étriqué à l'extérieur). Si on veut une habitabilité imbattable. et c'est plutôt du côté des monovolumes qu'il faut aller chercher.

                        Au final si les gens achètent des SUV, c'est globalement parce que la population est de plus en plus vieille, grasse et de moins en moins souple. Pour revenir aux modèles évoqués ci-dessus, c'est plus facile de monter et descendre dans un peugeot 5008 que dans une 508.

                        • [^] # Re: À propos de la voiture électrique

                          Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 4.

                          Un SUV en soit ça ne veut rien dire.

                          Ça se voir au nom d'ailleurs. Sport utility vehicle. Véhicule utilitaire de sport. Véhicule utilitaire, ça désigne des fourgonnettes, ce que ne sont pas les SUV. Véhicule de sport, ça désigne généralement des voitures puissantes et d'aspect assez aérodynamique, prévues pour frimer. Les SUV n'en sont pas non plus.

                          Logiquement, SUV, ça devrait désigner un genre de croisement entre une fourgonnette et une voiture de frimeur, une sorte d'ornithorynque à moteur quoi.

                          • [^] # Re: À propos de la voiture électrique

                            Posté par  . Évalué à 7.

                            […] une sorte d'ornithorynque à moteur quoi.

                            Putain.

                            *splash!*

                          • [^] # Re: À propos de la voiture électrique

                            Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 6.

                            Logiquement, SUV, ça devrait désigner un genre de croisement entre une fourgonnette et une voiture de frimeur, une sorte d'ornithorynque à moteur quoi.

                            Ça rend l'engin plus sympathique en fait cette description :-)

                            « Tak ne veut pas quʼon pense à lui, il veut quʼon pense », Terry Pratchett, Déraillé.

                          • [^] # Re: À propos de la voiture électrique

                            Posté par  . Évalué à 2.

                            A l'origine c'est une véhicule utilitaire pour aller faire du sport (sous entendu d’extérieur), donc un véhicule tout chemin capable d'emporter du matériel. Donc quelque chose qui devait être capable de sortir des routes tout en étant pas trop pénalisé sur ces dernières.

                            • [^] # Re: À propos de la voiture électrique

                              Posté par  . Évalué à 4.

                              …dans la lignée de la jeep donc ?

                              “It is seldom that liberty of any kind is lost all at once.” ― David Hume

                            • [^] # Re: À propos de la voiture électrique

                              Posté par  . Évalué à 7.

                              Quand tu dis sortir des routes, je suppose que tu ne veux pas dire "sortir de la route et escalader le trottoir", ce qui est la principale capacité des SUV surélevés par rapport aux berlines en environnement urbain ?

                • [^] # Re: À propos de la voiture électrique

                  Posté par  . Évalué à 10.

                  Pour être sérieux, la voiture est utilisée occasionnelement ou pour de long trajet, et avoir une voiture où on peut rester à cinq dans une certaine sérénité est vitale.

                  Vitale, faut pas pousser. On etait gosse il y avait pas de SUV, ni tous ces gros pickup comme on les voit aujourd'hui. Une famille de 5 personnes qui se serraient pour rentrer dans une R5, ca existait, c'etait pas confort mais ca se faisait pour partir 2 fois par an en vacances.

                  Aujourd'hui nos voitures sont devenus obèses, même des célibataires ou des couples sans enfant s’achètent des SUV de 2 tonnes et nous expliquent qu'ils peuvent pas acheter plus petit, tout ca devient ridicule. Et comme tout le monde le fait, tout le monde trouve ca normal et rien ne change.

                  Mais bon, comme tu dis pour les déchets, comme personne ne trie, pourquoi s'emmerder a faire pas les autres.

                  • [^] # Re: À propos de la voiture électrique

                    Posté par  . Évalué à 7. Dernière modification le 15/10/21 à 12:26.

                    Une famille de 5 personnes qui se serraient pour rentrer dans une R5, ca existait, c'etait pas confort

                    A l'époque de la R5 (donc années 80) la ceinture n'était pas obligatoire à l'arrière et les rehausseurs non plus. Donc ce n'est pas comparable.

                    A la même époque mon grand-père nous faisait monter moi et mes 6 ou 7 cousins à l'arrière du C15 (donc même pas de sièges). Honnêtement autant je trouve que parfois on peut être parano niveau sécurité, autant je ne regrette pas certaines évolutions.

                    Tant à parler sécurité routière, quand j'ai passé le code de la route en 1998, on apprenait que les enfants comptaient pour 1/2 personnes dans les véhicules, c'est à dire que dans un véhicule homologué pour 5 places on pouvait mettre par exemple 2 adultes et 6 enfants, et tant pis s'il n'y a pas assez de ceintures. Je ne suis pas certain que ce soit toujours le cas.
                    Mais bon, on est trop parano sur la sécurité, ça alourdit les véhicules et c'est pas bon pour l'environnement.

                    Les vrais naviguent en -42

                    • [^] # Re: À propos de la voiture électrique

                      Posté par  . Évalué à 3. Dernière modification le 15/10/21 à 13:12.

                      EDITION: J'ai répondu au mauvaise endroit, ignorez.

                    • [^] # Re: À propos de la voiture électrique

                      Posté par  . Évalué à 4.

                      Mais bon, on est trop parano sur la sécurité, ça alourdit les véhicules et c'est pas bon pour l'environnement.

                      La notion de sécurité en automobile, c'est l'histoire d'une gigantesque hypocrisie de toute manière.

                    • [^] # Re: À propos de la voiture électrique

                      Posté par  . Évalué à 9.

                      Oula ? Tu dérives pas un peu trop ?
                      Enfant (y'a 25 ans quoi), on descendait au portugal et en italie à 4 dans une golf I (qui était déjà vieillotte pour l'époque), on mettait tous notre ceinture et c'était pas affreux. On avait pas la clim, pas la direction assistée, on calait des fois aux démarrages, on montait les côtes à 70 max (même sur l'autoroute), mais en fait on s'en foutait ?
                      Le pire, dîtes vous bien, c'est que y'avait pas l'autoreverse sur le radio-cassette !
                      Comment as t'on survécu ?

                      Je garde de cette époque un sentiment de bonheur.

                      • [^] # Re: À propos de la voiture électrique

                        Posté par  . Évalué à 3.

                        Mon message était ironique mais tout le monde n'a visiblement pas compris, dommage.

                        Oula ? Tu dérives pas un peu trop ?

                        Tant qu'à dériver,
                        non, enfant j'ai fait un paquet de trajet (pas de longue durée heureusement) à 4 sur la banquette arrière et c'était tout à fait normal.
                        Ça n'a absolument rien a voir à être à 4 dans une golf qui est fait pour (perso je l'ai fait à 4 adultes sur 400 km et ça allait).

                        Pour info, la ceinture obligatoire à l'arrière (quand disponible) c'est que depuis 1er octobre 1990 (j'en sais quelque chose, j'ai eu un accident en juillet 1990 et j'ai été surpris que les pompiers s’entonnent que je sois attaché alors que j'étais à l'arrière).

                        Dans le genre de bonne blague qui était tout à fait acceptable dans les années 90 mais qui passerait beaucoup plus mal, mon père avait une estafette (pas de clim non plus), donc sans ceintures et qui pouvait rouler portes ouvertes. Donc l'été on roulait portes ouvertes et sans ceintures, tu me diras que ça roule moins vite, mais à mon avis se prendre un fossé à 70 ou à 90 ça doit pas changer grand chose…

                        Les vrais naviguent en -42

                        • [^] # Re: À propos de la voiture électrique

                          Posté par  . Évalué à 2.

                          J'avais bien compris. Mais en fait dès qu'on parle de renier un peu sur le confort tu réponds sur la sécurité.

                          Avec les voitures de l'époque tout le monde ne roulait pas à 4 à l'arrière sans ceinture, avec les portes ouvertes…

                          Du coup comme ton entourage était visiblement de gros irresponsables il te faut un SUV ?

                        • [^] # Re: À propos de la voiture électrique

                          Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 6.

                          Sans remonter dans le temps, aujourd'hui un vélo en descente peut facilement aller plus vite qu'une voiture. Pourtant l'habitacle est plutôt léger et il n'y a pas de ceinture :-)

                          Le post ci-dessus est une grosse connerie, ne le lisez pas sérieusement.

                • [^] # Re: À propos de la voiture électrique

                  Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 10.

                  Déjà faire trois enfants, c'est pas écolo !

                  Le post ci-dessus est une grosse connerie, ne le lisez pas sérieusement.

                  • [^] # Re: À propos de la voiture électrique

                    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 7.

                    Déjà faire trois enfants, c'est pas écolo !

                    On peut encore simplifier et dire que faire des enfants tout court n'est pas écolo.

                    kentoc'h mervel eget bezan saotred

                    • [^] # Re: À propos de la voiture électrique

                      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 10.

                      À ce compte-là, on peut aussi simplifier et dire que continuer à vivre n'est pas écolo.

                      • [^] # Re: À propos de la voiture électrique

                        Posté par  . Évalué à 8.

                        Le genre humanain étant la principale cause de pollution oui. Si j'étais une IA il est fort probable que je les élimine pour résoudre les problèmes à la racine.

                        “It is seldom that liberty of any kind is lost all at once.” ― David Hume

                        • [^] # Re: À propos de la voiture électrique

                          Posté par  . Évalué à 5.

                          Il y a pléthore d’œuvres de SF, littéraires, cinématographiques, télévisuelles, musicales, etc., qui sont arrivées à la même conclusion.

                          C'est faux puisque l'être humain est aussi la seule espèce sur terre ayant la capacité de réduire des pollutions naturelles, de restreindre l'impact écologique d'un cataclysme naturel, etc.
                          Dans une forme d'utopie respectueuse de la planète, la présence de l'être humain peut permettre d'avoir une écologie meilleure qu'elle ne l'est, des écosystèmes plus riches et florissants.

                          Faut salement y croire hein, mais une IA suffisamment avancée devrait conclure que son objectif est de trouver le moyen d'amener l'humanité jusqu'à cette étape de sa civilisation.

                          • Yth.
                          • [^] # Re: À propos de la voiture électrique

                            Posté par  . Évalué à 3.

                            …Ce qui peut se faire en faisant un reboot (pour refaire une autre humanité plus parfaite)

                            “It is seldom that liberty of any kind is lost all at once.” ― David Hume

                            • [^] # Re: À propos de la voiture électrique

                              Posté par  . Évalué à 5. Dernière modification le 15/10/21 à 15:39.

                              ça c'est la façon de résoudre les problémes quand on est admin système. (voila , ça c'est ma cotisation pour le trolldi).

                              (Quand on est admin réseau, on peut pas, vu qu'on a perdu la main sur la machine et qu'il faut aller physiquement dans le datacenter pour la redémarrer).

                              Faut pas gonfler Gérard Lambert quand il répare sa mobylette.

                              • [^] # Re: À propos de la voiture électrique

                                Posté par  . Évalué à 2.

                                Touché (suis adminsys) Mais ça arive aussi (quand pas de pot avec l'OOB ou l'IPMI, faut aller en DC pour aller physiquement sur la bécane…)
                                Cepeut être cool si notre matrice est conteneurisée (dystopiedi)

                                “It is seldom that liberty of any kind is lost all at once.” ― David Hume

                            • [^] # Re: À propos de la voiture électrique

                              Posté par  . Évalué à 3.

                              Déjà tenté, résultats pas probants

                        • [^] # Re: À propos de la voiture électrique

                          Posté par  . Évalué à 3. Dernière modification le 15/10/21 à 14:15.

                          Haha, si c'est vraiment une IA est que son intelligence dépasse l'intelligence humaine elle fera surement un truc plus intelligent que ce qu'on ferait à sa place, nous, les humains, et donc, elle ne résoudra pas le problème en le détruisant, ce qui est un raisonnement typiquement humain et justement, l'origine de pas mal de nos problèmes.

                          Faut pas gonfler Gérard Lambert quand il répare sa mobylette.

                          • [^] # Re: À propos de la voiture électrique

                            Posté par  . Évalué à 2.

                            Non, l'humain résout les problèmes en les amplifiant ou en les déplaçant… (c'est trolldi)

                            “It is seldom that liberty of any kind is lost all at once.” ― David Hume

                            • [^] # Re: À propos de la voiture électrique

                              Posté par  . Évalué à 3.

                              ha oui ça c'est la définition de la technologie, ou l'art de résoudre des problèmes en en créant de nouveaux.

                              Faut pas gonfler Gérard Lambert quand il répare sa mobylette.

                    • [^] # Re: À propos de la voiture électrique

                      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 5.

                      Ça le serait si on était quelques millions avec un mode de vie raisonnable.

                      Le post ci-dessus est une grosse connerie, ne le lisez pas sérieusement.

                  • [^] # Re: À propos de la voiture électrique

                    Posté par  . Évalué à 3.

                    Et faire des enfants dans une voiture ?

                • [^] # Re: À propos de la voiture électrique

                  Posté par  . Évalué à 10. Dernière modification le 14/10/21 à 16:54.

                  J’ai un SUV. (Peugeot 5008).

                  donc entre 33k€ et 36k€

                  la location à la semaine étant de 344€ (134 pour 3 jours) (trouvé via https://www.liligo.fr/) au départ de Versailles 7 places, du samedi au samedi ça doit permettre de louer l'engin une bonne centaine de fois (et je ne compte pas l'assurance :D)

                  Par contre, j'ignore la variation selon les périodes (mais du 2 au 9 juillet c'est le même prix), mais comme je l'ai dit tu n'as pas l'assurance annuelle à payer, ni l'entretient; tout dépend de la fréquence avec laquelle tu utilises ta voiture, si c'est juste 3 semaines par an t'en a pour 30 ans de location, si c'est 5 semaines par an tu en auras pour 20. Par contre va falloir planifier pour les vacances (comme pour les locations de logements)

                  Évidemment cela nécessite d'avoirs des agence de location à proximité, et d'avoir un usage rare de la voiture; si en plus tu remplace la grosse voiture par une petite et la location pour le reste, faut aussi prendre en compte le prix de la petite…

                  Il ne faut pas décorner les boeufs avant d'avoir semé le vent

                  • [^] # Re: À propos de la voiture électrique

                    Posté par  . Évalué à 9.

                    donc entre 33k€ et 36k€

                    En fait, 25k€ en 2012, c’est l’ancien modèle, moins mastoque. Le choix s’est fait à ~cause~ grâce à la venue du petit troisième. Hélas, la 406 que nous avions précédemment ne nous permettait pas de mettre deux sièges auto et un réhausseur sur la banquette 2,5 place. Donc, ~à cause~ grâce aux normes de sécurité routière, nous avons dû acheter un peu plus large.

                    Pour la location en cas de besoin, c’est effectivement une question qui peut se poser. J’ai un ancien collègue qui faisait ça. Après ça dépend où tu habites, à la campagne, quand tu dois faire 8km pour aller chercher du pain, tu regroupes les courses pour limiter les déplacements, mais tu ne peux pas toujours tout faire en vélo, etc.

                    Je maintiens que je ne mérite pas d’être insulté juste parce que j’aurais fais un mauvais choix. À la rigueur, on peut en parler. Mais Tanguy est à +10 en traitant les gens de connards. Ça ne choque que moi ?

                    • [^] # Re: À propos de la voiture électrique

                      Posté par  . Évalué à 10.

                      Mais Tanguy est à +10 en traitant les gens de connards. Ça ne choque que moi ?

                      Il n'y a pas si longtemps, quelqu'un a ici même suggéré que vandaliser (ou voler je ne me souviens plus bien) les SUV était une bonne chose sans susciter plus de réaction.
                      On ne va quand même pas chercher à comprendre les gens alors que c'est plus simple de les insulter ou de leur pourrir la vie !

                    • [^] # Re: À propos de la voiture électrique

                      Posté par  . Évalué à 3.

                      Après t'as des véhicules type Kangoo, 1,3T/1,4T, amplement la place de mettre trois sièges auto à l'arrière, et un coffre gigantesque, tout en restant vachement plus petit et léger qu'un SUV. En plus on y est super haut aussi, on surplombe vachement la route.

                      Mais c'est sûr le SUV est plus solide : je me suis fait rentrer dans ma petite Sandero (~1T, on peut aussi y mettre trois réhausseurs, ou 2 réhausseurs et un gros siège, mais pas plus) dans un parking par un SUV.
                      Il a dû faire réparer son pare-choc, et il y a eu 3500€ de réparations sur la mienne. Heureusement que tous les torts étaient pour lui, mais ça fait un peu la scène du Corniaud (me semble-t-il ?) où la 2CV tombe en miettes.

                      Je pense aussi qu'en cherchant un peu, le SUV ne se justifie jamais. Si on a vraiment besoin d'un 4x4, il y a des vrais 4x4 tout-terrain, ce que n'est pas un SUV, si on a besoin d'espace il y a différents formats d'utilitaires.
                      Une Mégane de 2021 pèse 1,2T, c'est spacieux, confortable, presque luxueux avec de jolies options.

                      Cela dit, en 2012 on n'en avait pas autant conscience qu'aujourd'hui.
                      Ce qui est perturbant c'est de voir que les ventes de SUV sont toujours aussi fortes, et que la proportion qu'on croise sur les routes est toujours plus élevée…
                      Je ne trouve pas d'excuse à quelqu'un qui achète un SUV en 2021 : aujourd'hui on sait que c'est une aberration.
                      Mais je ne vois pas l'intérêt de critiquer un SUV déjà existant de presque 10 ans. Encore une fois, après celle qu'on n'utilise pas, la voiture la moins polluante est celle qu'on ne remplace pas (et qu'on entretient correctement), tant qu'on peut.

                      • Yth.
                      • [^] # Re: À propos de la voiture électrique

                        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 4.

                        Après t'as des véhicules type Kangoo, 1,3T/1,4T, amplement la place de mettre trois sièges auto à l'arrière, et un coffre gigantesque, tout en restant vachement plus petit et léger qu'un SUV. En plus on y est super haut aussi, on surplombe vachement la route.

                        J'y pensais justement, au Kangoo. Et je ne serais pas surpris que certaines fourgonnettes aménagées en minibus soient aussi plus légères que pas mal de SUV.

                      • [^] # Re: À propos de la voiture électrique

                        Posté par  . Évalué à 4.

                        on peut aussi y mettre trois réhausseurs, ou 2 réhausseurs et un gros siège, mais pas plus)

                        Effectivement pas plus :) J'ai une Sandero (modèle 2009, les plus récentes sont peut-être plus larges, je n'ai pas vérifié) et mettre 1 enfant avec un gros siège, 1 enfant sur rehausseur et 1 ado, c'est pas très confortable.
                        Du coup, moi j'ai pris l'option location pour les gros voyages, mais ce n'est pas aussi rentable/simple que ce qui est suggéré dans les autres commentaires. Je comprends sans souci ceux qui ont fait un autre choix.

                      • [^] # Re: À propos de la voiture électrique

                        Posté par  . Évalué à 3.

                        Mais c'est sûr le SUV est plus solide : je me suis fait rentrer dans ma petite Sandero (~1T, on peut aussi y mettre trois réhausseurs, ou 2 réhausseurs et un gros siège, mais pas plus) dans un parking par un SUV.

                        J'ai tué un Rav4 tout neuf avec ma petite Twingo 2 qui a 10 ans passés dans une sortie de rond point.

                        Plus de direction pour le Rav4 et moi juste un châssis un peu enfoncé que j'ai pu rattraper à la ventouse.

                        Donc la solidité des SUV, je crois bien que c'est une légende urbaine.

                        La majeure partie des morts l'était déjà de son vivant et le jour venu, ils n'ont pas senti la différence.

                        • [^] # Re: À propos de la voiture électrique

                          Posté par  . Évalué à 5.

                          Oui, les voitures modernes ne sont pas solides par sécurité pour les passagers. Elles sont bourrés de "crumple zones" (je ne connais pas la traduction française) : des structures qui se déforment en cas de choc pour absorber ou diminuer l'impact d'une collision sur les passagers.
                          Donc je dirais que c'est l'inverse. Les voitures modernes sont moins solides que les anciennes, mais c'est supposément pour un gain de sécurité. Par contre ouille la facture dans le cas du moindre accrochage :|

                    • [^] # Re: À propos de la voiture électrique

                      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à -2. Dernière modification le 15/10/21 à 14:40.

                      Hélas, la 406 que nous avions précédemment ne nous permettait pas de mettre deux sièges auto et un réhausseur sur la banquette 2,5 place. Donc, ~à cause~ grâce aux normes de sécurité routière, nous avons dû acheter un peu plus large.

                      Juste un moment, si on transporte des enfants sans réhausseur, ou dans un siège enfant d'il y a vingt ans, voire sans siège enfant, il se passe quoi ? On risque de prendre une amende et de perdre des points de permis de conduire si on se fait contrôler ? On risque de se prendre une énorme franchise en cas de collision dont on serait responsable ?

                      Bref, en clair, comment ces normes de sécurité relatives aux accessoires pour enfants sont-elles appliquées ? S'agit-il d'obligations légales, ou de contraintes imposées par les assureurs ?

                      • [^] # Re: À propos de la voiture électrique

                        Posté par  . Évalué à 5. Dernière modification le 15/10/21 à 20:12.

                        En cas de contrôle c'est une amende de 4ème classe (Article R412-2).

                        Pour l'assurance, à moins que la négligence n'ait une une cause directe sur l'accident, je pense que ça passe (mais je ne suis pas juriste, vérifiez avec votre assurance).

                        Après pour l'étranglement, le cou brisé ou le passage à travers le pare brise de l'enfant, je pense que ça peut lui faire mal (mais je ne suis pas médecin, vérifiez avec le votre).

                        • [^] # Re: À propos de la voiture électrique

                          Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 1.

                          Bien compris, il faut un système homologué de retenue. À moins que la loi ne soit très mal écrite, l'homologation devrait porter sur la capacité à retenir l'enfant, donc c'est le harnais qui importe, pas la coque plus ou moins encombrante du siège enfant.

                          Pas de raison qu'il n'existe pas des sièges enfants qui tiennent sur une place arrière de Renault 5.

                          • [^] # Re: À propos de la voiture électrique

                            Posté par  . Évalué à 5.

                            l'homologation devrait porter sur la capacité à retenir l'enfant, donc c'est le harnais qui importe, pas la coque plus ou moins encombrante du siège enfant.

                            La retenue de l'enfant n'est qu'un facteur. Les enfants surtout en bas âge sont beaucoup moins résistants aux chocs. C'est pour ça qu'il faut des mesures supplémentaires comme amortir les chocs ou répartir l'impact sur une plus grande surface. Ce sont des rôles assurés par les sièges, les boucliers ou le fait de mettre l'enfant dos à la route.

                    • [^] # Re: À propos de la voiture électrique

                      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à -1.

                      Je trouve effarant de devoir faire plus d'un kilomètre pour aller chercher du pain.
                      Et si tu peux pas y aller à vélo, autant le faire chez sois, non? Surtout que ce n'est pas compliqué, mais ça demande de s'organiser.

                      Je dis ça, je suis à Paris.
                      Mon four est très petit, pas pratique pour faire du pain.

                      Si je veux du pain à peu près correct, je fais 45mètres. (ou 65 quand l'une est fermée)
                      Si je veux du pain complet et bio, je dois parcourir environ 500mètres.
                      Si je veux des croissants (au beurre ou ordinaire), j'y renonce, parce que je ne vais pas faire 5 bornes.

                      Et je n'ai parlé que tu trajet aller simple.

                      Pourquoi bloquer la publicité et les traqueurs : https://greboca.com/Pourquoi-bloquer-la-publicite-et-les-traqueurs.html

                  • [^] # Re: À propos de la voiture électrique

                    Posté par  . Évalué à 3.

                    la location à la semaine

                    Le problème de ce raisonnement c'est que ça ne scale pas. Ca marche dans un cas individuel, mais à l'échelle d'une population ce n'est pas tenable. Toutes ces grosses bagnoles ne seront utilisées que sur de très courtes périodes (à la grosse pendant les weekends et vacances scolaires) et en gros toutes en même temps. Le reste du temps les loueurs les auront sur les bras et ne pourront même plus les revendre. Diluées à l'échelle des individus ces achats sont individuellement finançables mais pas à l'échelle de 3 ou 4 loueurs.
                    Sans compter qu'en plus du coup, tu remplaces une voiture par 1,x voiture, donc en fait tu augmentes le nombre de bagnoles en circulation.

                    • [^] # Re: À propos de la voiture électrique

                      Posté par  . Évalué à 2.

                      Sans compter qu'en plus du coup, tu remplaces une voiture par 1,x voiture, donc en fait tu augmentes le nombre de bagnoles en circulation.

                      ça dépends si tu prends ou non une voiture à coté, typiquement dans mon cas c'est 0 voiture, et je loue lorsque c'est nécessaire; c'est tout de suite beaucoup moins intéressant d'avoir une voiture et louer pour d'autre occasions, car on ne gagne pas trop sur l'assurance / entretient, et je ne suis pas certain que la différence de prix entre une grosse et une petite voiture soit si significative.

                      Le reste du temps les loueurs surclasseront 'gratuitement' les client qui auront commandé une voiture plus petite, car ils n'en ont plus de disponible.

                      Il ne faut pas décorner les boeufs avant d'avoir semé le vent

                • [^] # Re: À propos de la voiture électrique

                  Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 3. Dernière modification le 15/10/21 à 10:42.

                  De plus, acheter un véhicule cher, permet de réinjecter mon salaire indescent dans l’économie, tu devrais être content, non ?

                  Non. Réinjecter son salaire, oui, c'est très bien, mais autant choisir ce qu'il devient. À mon sens, l'industrie automobile doit décroître, et a par ailleurs pris de très mauvaises habitudes qui méritent sanction (publicité massive, fraudes, véhicules de plus en plus lourds…).

                  Si tu peux choisir, mieux vaut par exemple acheter une voiture moins chère, et dépenser le reste en billets de train et en vélos à assistance électrique faits en France, qui sont des acteurs de l'économie bien moins nocifs que l'industrie auto.

          • [^] # Re: À propos de la voiture électrique

            Posté par  . Évalué à 8.

            Je vais parler de mon expérience personnelle, mais les locations de voitures quand t’as des petits, je suis pas sur de m’y frotter à nouveau.
            TL;DR:
            Je suis passé a 2 doigts de me retrouver dans la merde à la dernière minute, le loueur était pas particulièrement accommodant, et je me suis tapé un vilain stress a 2 heures de partir, ce dont j’avais pas franchement besoin aussi loin de chez moi avec un départ en voiture déjà assez stressant à cause des petits.
            Donc non, “juste loue une voiture pour les vacances”, ça le fait pas, au minimum pour une partie de la population.

            La dernière fois que j’ai loué une voiture (pas trop eu le choix), j’ai commandé les 2 sièges autos pour les petits.
            Arrivé chez hertz, ca se passe comme ça:
            - vous avez bien les sièges hein?
            - heu, oui, je crois oui. Ouais, il nous en reste un! (Sourire de vainqueur)
            - Ah oui, mais c’est à dire j’en en commandé 2, y’a 2 petits, 4 ans et 18 mois
            - Ah mais, monsieur, on ne garantit pas la disponibilité des sièges, vous comprenez, c’est compliqué à gérer d’un point de vue logistique (on a réservé la bagnole y’a 6 semaines, ça me parait gerable comme problème, et vous avez prit mon fric déjà, donc bon)
            - heu, ben, c’est à dire que votre voiture la, elle me sert à rien sans le siège du petit, là, c’est un peu un gros problème
            - c’est comme ça monsieur. Vous avez signé le contrat. C’est comme ça
            - ok, bon, est ce que vous pouvez aller vérifier si il en reste pas un, ou peut être en faire venir un d’une autre agence pas trop loin?
            - monsieur, vous avez signé le contrat (ça t’arracherais la gueule d’appeler hertz à Austerlitz de l’autre côté de la Seine pour leur demander? Tin au pire j’y vais moi)
            - ok, j’ai compris, vous êtes des pinces. Cela dit, j’ai un problème là, est ce que vous pourriez essayer de m’aider à le résoudre, plutôt que de m’expliquer que j’ai tord?
            - soupir

            Le gars finit par aller au fond, farfouille. Pendant ce temps, je me demande ce que je vais faire dans Paris avec une voiture inutilisable, un Airbnb qu’on rend dans 2 heures, a 10,000km de chez moi, 2 gosses a Mach 12 qui pensent voire mamie dans 4 heures, et une épouse super vener a l’appart parce qu’elle gère les gosses ingérables toute seule pendant que je suis pas là.

            Je commence à chercher les numéros des potos dans le téléphone pour trouver un coin ou crecher, ou ptetre qu’ils ont un siège en rab, parce que bon, on va pas faire 400km d’autoroute avec un gamin de 18 mois qui saute sur la banquette arrière. Heureusement qu’on a tous les deux vécu à Paris pendant 20 ans et qu’on connaît du monde ici, je me demande comment ferait un touriste étranger dans cette situation.

            Le gars revient avec un siège bébé. Ouf. Le siège date de mathusalem, était clairement planqué au fond de la réserve parce qu’il était absolument degueulasse, plein de poussière et pas lavé du client précédent. Mais c’est un siège.
            - heu ben merci, c’est cool, mais il est un peu crade votre siège, vous pouvez faire qq chose pour ça?
            - monsieur, le siège est pas garanti, on vous l’a expliqué
            - ok, j’avais compris la première fois, mais c’est pas la question, je vais pas mettre un gamin là dedans, vous avez pas une housse au moins?
            - re soupir

            Le mec retourne au fond, reviens avec un genre de housse jetable. Bon, ben cool je me dit! Merci monsieur, bonne journée.

            Je retourne a l’appart, passablement énervé que le gars ait préféré passer plus de temps à m’expliquer que j’avais tord qu’à essayer de corriger ma commande a 400 euros qui n’était pas honorée, mais bon, on est en France, le service c’est pas forcément ça.

            j’en chie pour installer le siège, la housse elle était 4 fois trop petite, donc on a fait avec les t shirt de papa pour le couvrir. On arrive à partir, on a eu de la chance.

            Linuxfr, le portail francais du logiciel libre et du neo nazisme.

            • [^] # Re: À propos de la voiture électrique

              Posté par  . Évalué à 3.

              Ah, et j’oubliais, madame a eu une histoire similaire en corse une semaine plus tard. Ce coup ci, ils avaient les sièges, mais ils avaient pas la voiture (c’est ballot).

              Ils l’ont downgradé a une classe de voiture plus petite, sauf que du coup, ben les valises rentraient pas. Heureusement qu’elle est locale et à réussi à se demerder avec son frangin, parce qu’à part mettre la grosse valise sur le toit, elle en aurait été gros jean comme devant pour monter au village.

              Linuxfr, le portail francais du logiciel libre et du neo nazisme.

              • [^] # Re: À propos de la voiture électrique

                Posté par  . Évalué à 4.

                Ils l’ont downgradé a une classe de voiture plus petite,

                Alors ça, ça ne m'est jamais arrivé ici (Québec). Quand ils n'ont pas la bonne taille, ils te filent une voiture plus grande, ou plus luxueuse, ou plus autre chose, mais jamais ils n'ont osé ne serait-ce que proposer une voiture plus petite.
                Ça a peut-être rapport avec le fait que j'ai presque toujours loué par l'entremise de ma boite et qu'il fallait pas foirer le contrat "corporate", mais je n'ai jamais eu à me plaindre du service (Avis).

                Je me souviens même qu'une fois j'ai eu une voiture, qui a eu un rappel. Ils m'ont appelé en s'excusant 14 fois pour me dire qu'il fallait la changer. "Quoi? Non monsieur, pas du tout, dites-nous où vous, vous êtes, on a déjà un agent dans la voiture de remplacement prêt à partir vous l'échanger là tout de suite !".

                • [^] # Re: À propos de la voiture électrique

                  Posté par  . Évalué à 1.

                  Ouais, mais ça c’est en Amérique du Nord. Les locations de voitures sont vachement moins chères déjà, généralement en kilométrage illimité (fun fact: hertz.fr offre l’option kilométrage, la ou hertz.com ne l’offre pas et met direct en illimité, parce que les ricains ne comprendraient même pas le principe je pense).
                  Et aussi, le contrat corporate aide beaucoup.

                  En France, c’est clairement pas la même du tout. En l’occurrence, ils avaient un problème d’approvisionnement de voitures. C’était soit rien, soit plus petit. Elle a prit plus petit, parce que les métros en corse, ça pas forcément ça, et le vélo en montagne avec 2 gamins derrière, ben elle avait pas assez d’EPO pour tenir l’été.

                  Ça rejoint le problème expliqué au dessus, la location de voiture s’est organisée autour d’un modèle où au final peu de gens ont besoin d’une voiture. Bon courage pour fournir la demande en corse s’il faut multiplier l’offre par 10 sur seulement 8 semaines. Je doute qu’ils aient de quoi garer toutes ces bagnoles, et je parle même pas de les acheminer pour la belle saison.

                  "Quoi? Non monsieur, pas du tout, dites-nous où vous, vous êtes, on a déjà un agent dans la voiture de remplacement prêt à partir vous l'échanger là tout de suite !".

                  Ca leur a couté 20 à 30 dol’ (l’agent en question est très probablement minimum wage, donc dans les $10 de l’heure), et ça leur a évité un potentiel procès civil à 20 millions. Pas la peine de m’expliquer que le service est très différent aux us/Canada, j’ai plus d’une occasion de m’en rendre compte (ça fait partie de mes marronniers quand je rentre de vacances, expliquer aux collègues à quel point la France est arriérée la dessus, et ils sont horrifiées. Celle de cette été c’était 0 chiottes ouverts à Gare de l’Est cet été, et le mec de l’accueil qui était à 2 doigts d’expliquer à ma femme qu’il fallait faire pisser la gamine sur les rails entre 2 wagons).

                  Ça vient à un coût social assez élevé aux us, mais je pense qu’on peut trouver un juste milieu entre les deux.

                  Linuxfr, le portail francais du logiciel libre et du neo nazisme.

            • [^] # Re: À propos de la voiture électrique

              Posté par  . Évalué à 4.

              Ça aurait peut-être valu le coup d'écrire au siège pour leur exprimer ta "satisfaction", surtout la partie sur la disponibilité des sièges pas garantie.

              Pour le coup, tu aurais peut-être même dû préférer Turo, par exemple (appli de location par les particuliers, le Airbnb de la voiture, quoi). Les "mauvais" loueurs sont éliminés très rapidement.

              • [^] # Re: À propos de la voiture électrique

                Posté par  . Évalué à 2.

                Ouais, mais écrire à corporate, ça va pas m’aider des masses quand je suis en plan. Et aussi, c’est corporate qui a ajouté la clause “le siège est pas garantit”, donc je suis pas sur qu’ils y fassent grand chose. C’est probablement un calcul statistique pour eux.

                Pour le coup, tu aurais peut-être même dû préférer Turo, par exemple (appli de location par les particuliers, le Airbnb de la voiture, quoi).

                Bof, je bosse dans le milieu de ce genre de boîtes. Je sais tres bien comment les startups 2.0 gèrent les cas a la marge (un refund, et pis voilà), et je vais pas prendre le risque de me retrouver en galère avec les petits. Planifier des vacances à l’autre bout du monde avec 2 petits, c’est un cas à la marge pour ces boites. Ils visent les 80% de ricains, et se disent que ça marche partout pareil.
                Et en l’occurrence eux n’opèrent pas en France, donc déjà ça commence mal.

                On aurait pas les petits, ça serait une autre histoire (on aurait prit le train pour commencer), mais la marge d’erreur se réduit énormément quand t’as un petit de 18 mois qui chie partout et mange comme un ogre, mais que des trucs très spécifiques, avec 50kg de bagages.

                Les "mauvais" loueurs sont éliminés très rapidement.

                Je suis généralement réceptif à ce genre d’arguments, mais la c’est hertz, c’est pas un petit loueur familial qui s’est lancé dans l’aventure y’a 6 mois. Je serais très surpris qu’avis, national ou autre se comporte différemment.

                Linuxfr, le portail francais du logiciel libre et du neo nazisme.

                • [^] # Re: À propos de la voiture électrique

                  Posté par  . Évalué à 6. Dernière modification le 19/10/21 à 16:37.

                  Je suis généralement réceptif à ce genre d’arguments, mais la c’est hertz, c’est pas un petit loueur familial qui s’est lancé dans l’aventure y’a 6 mois. Je serais très surpris qu’avis, national ou autre se comporte différemment.

                  J'ai fait 2 locations d'autos chez des loueurs professionnels : Avis et Hertz. A chaque fois une catastrophe. L'individu m'accueillant désagréable au possible, notre simple présence l'emmerde, dans un cas, un état des lieux fait avant mon départ sans moi, qu'on a refusé de me fournir et évidemment à mon retour on m'accuse d'une rayure existante auparavant, dans l'autre presque du harcèlement à coup d'un appel toutes les 2 minutes pour me menacer d'une sanction financière si je ramenais pas le véhicule immédiatement, je suis arrivé à 18h17 au lieu de 18h00… Impossible de prévoir le moindre imprévu sinon ça va taper dans le porte-monnaie. Sauf que les bouchons, personne n'en est maître.

                  Aprés ces expériences, je loue directement à des particuliers depuis Ouicar. Déjà c'est beaucoup moins cher, les individus sont souvent arrangeants (peuvent déposer le véhicule devant chez vous, le récupérer un peu où ça vous arrange, pas de créneau horaire nécessairement défini) et ça c'est toujours très bien passé. Le tout c'est de bien communiquer avec le loueur pour savoir comment s'arranger.

                  La majeure partie des morts l'était déjà de son vivant et le jour venu, ils n'ont pas senti la différence.

                  • [^] # Re: À propos de la voiture électrique

                    Posté par  . Évalué à 2.

                    J'ai fait 2 locations d'autos chez des loueurs professionnels : Avis et Hertz. A chaque fois une catastrophe.

                    Après ça dépend beaucoup des endroits et des individus, ta consommation peut varier. Moins maintenant, cause COVID, mais j'ai loué un nombre assez extravagant de bagnoles aux US, Canada, France, Pays-Bas et Italie, chez Avis et Europcar.
                    Je n'ai jamais eu de vrais problèmes. Ptet deux fois des erreurs de facturation, rectifiées via un appel à la ligne chaude. Par contre oui, chez Avis à l'aéroport de Fiumicino à Rome ou l'agence Europcar d'Epinay, c'est souvent naze.

      • [^] # Re: À propos de la voiture électrique

        Posté par  . Évalué à 6. Dernière modification le 13/10/21 à 09:29.

        J'ajouterais qu'une voiture plus écologique est sans doute celle que tu as déjà si tu en as déjà une: certes elle pourrait consommer plus et polluer pas mal, mais rappelons que la fabrication d'une voiture émet beaucoup de CO2. La voiture écologique c'est celle que tu ne remplaces pas.

        De mémoire ce n'est pas ce que disait Le Réveilleur

    • [^] # Re: À propos de la voiture électrique

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 10.

      Mon problème avec la voiture électrique : c'est qu'elle essaye de singer les voitures thermiques en terme de poids, d'encombrement et de confort.

      Que j'aimerais qu'un constructeur nous sorte un petite voiture de 300kg, 4 places, qui roule à 90 km/h avec 150km d'autonomie.
      Un truc modulable, avec possibilité d'ajouter des batteries pour les vacances (ou même pourquoi pas un groupe électrogène pour qu'elle fonctionne à l'essence), des places assises, une remorque. D'embarquer des trottinettes électriques pour les déplacements en ville etc.
      Bref, un truc ingénieux et pas ce genre de machin surpuissant avec plein de moquettes et de plastiques qui pèse 2 tonnes et des abonnements de partout…

      Cela pourrait exister, mais je pense que cela nous viendra de Chine où on ne veut pas forcément ménager l'industrie existante.

      Quelques inspirations :
      https://sciencepost.fr/voici-le-podride-un-vehicule-electrique-qualifie-de-velomobile/
      https://runhorse2020.en.made-in-china.com/product/swKQFTnjCJhA/China-45km-H-3000W-Motor-Four-Wheel-Enclosed-Electric-Cabin-Scooter.html
      https://www.youtube.com/watch?v=3FIznSec7BA

      • [^] # Re: À propos de la voiture électrique

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 10.

        La voiture électrique a aussi des bénéfices collatéraux :

        • moins de bruit et moins de pollution locale, ceux qui habitent au bord d'une route encombrée apprécieront ;
        • plus besoin de stations essences ;
        • moins d'entretien ? (en théorie, à vérifier) ;
        • moins de travail pour les produire ? (en théorie, à vérifier).

        Le post ci-dessus est une grosse connerie, ne le lisez pas sérieusement.

        • [^] # Re: À propos de la voiture électrique

          Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 4.

          Le bruit

          A faible vitesse ok, même si l'on parle de plus en plus d'ajouter du bruit artificiel pour les piétons (https://www.sesaly.com/en-quoi-consiste-la-reglementation-sonore-ece-r138-pour-les-vehicules-hybrides-et-electriques/)

          A haute vitesse ce sont surtout les pneus qui font du bruit. Et là aucune différence entre les deux types de véhicules.

          Plus de stations essence ?

          Une grande partie de la population ne pourra jamais recharger son véhicule à son domicile. Il restera aussi le soucis de déplacement au delà de quelques centaines de km (et penser au retour :-).
          Il faudra donc conserver de quoi recharger les voitures un peu partout sur le territoire, surtout avec des autonomies assez faibles pour la majorité des modèles (*)

          (*) Tout le monde ne pourra pas se payer une Testla full option avec 600km d'autonomie.

          • [^] # Re: À propos de la voiture électrique

            Posté par  . Évalué à 8.

            Le bruit de roulement est désormais prépondérant pour quasiment tous les véhicules automobiles, et très nettement pour les plus lourds. Une « petite » Zoé a une masse de 1 400 kg. Je ne perçois pas de différence notable quand une Tesla passe à faible vitesse par rapport à une voiture thermique de taille comparable.

            • [^] # Re: À propos de la voiture électrique

              Posté par  . Évalué à 6.

              J'entends très nettement la différence entre une voiture électrique et une voiture thermique en ville (et même hors ville). J'aimerais bien savoir d'où vient la source comme quoi il n'y a pas de différence entre les deux.

              (D'ailleurs, on n'aurait pas l'idée débile de faire faire du bruit aux voitures électrique si elles faisaient autant de bruit que les voitures thermiques)

              « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

              • [^] # Re: À propos de la voiture électrique

                Posté par  . Évalué à 3.

                Je n'habite pas en ville. Quand je parle de basse vitesse, c'est quand même à partir de 40 km/h. Et je me base sur ma perception directe. Quand une Tesla ou une Zoé passe devant chez moi, je l'entends aussi bien qu'une Audi, par exemple.

              • [^] # Re: À propos de la voiture électrique

                Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 6.

                (D'ailleurs, on n'aurait pas l'idée débile de faire faire du bruit aux voitures électrique si elles faisaient autant de bruit que les voitures thermiques)

                Oh, alors ça, ce n'est pas gagné, vous n'imaginez pas les trucs affligeants qu'on peut voir. Certains constructeurs auto mettent déjà des hauts-parleurs dans les pots d'échappement pour balancer du gros vroum-vroum vers l'extérieur. C'est dire à quoi les connard qui conçoivent les bagnoles sont prêts pour faire bander les connards qui les conduisent.

          • [^] # Re: À propos de la voiture électrique

            Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2.

            A faible vitesse ok

            Ça tombe bien, en ville on est plus souvent à faible vitesse qu'à 130km/h :-)

            Même hors des grands centres urbains: quand tu rentres dans ton garage ou quand tu traverses un village, c'est appréciable.

            Une grande partie de la population ne pourra jamais recharger son véhicule à son domicile.

            Des bornes électriques s'installent facilement sur des places de parking existantes.

            Une énorme station service, c'est moche.

            Le post ci-dessus est une grosse connerie, ne le lisez pas sérieusement.

        • [^] # Re: À propos de la voiture électrique

          Posté par  . Évalué à 3.

          moins de bruit
          Pas évidant, sachant qu'à partir d'une certaine vitesse (30 km/h de souvenir), le bruit vient des frottements (pneu, aérodynamique). Donc c'est la masse du véhicule et de sa forme qui va être prédominant dans le bruit généré.

        • [^] # Re: À propos de la voiture électrique

          Posté par  . Évalué à 10.

          moins d'entretien ? (en théorie, à vérifier) ;

          En pratique:
          -pas d'huile -> pas de vidange
          -pas de courroie de transmission
          -pas d'alternateur
          -pas de boite de vitesse
          -freins: avec le freinage récupératif, ils sont beaucoup moins utilisés
          -les moteurs électriques sont en principe capables de faire 1Mkm sans entretien
          Il reste les pneumatiques et la suspension.
          Par contre, avec les batteries, les voitures sont plus lourdes: pneus souvent plus larges. Je n'ai pas fait le calcul, mais je suppose que ça reste moins cher en entretien.

          • [^] # Re: À propos de la voiture électrique

            Posté par  . Évalué à 6.

            C'est globalement ce que j'avais compris, sauf qu'un passage chez un concessionnaire pour mon véhicule thermique m'a refroidi.

            D'après l'échange que j'ai eu, une Zoé doit avoir apparemment une révision annuelle obligatoire (au moins pour la garantie, mais pourquoi vu le peu de pièce d'usure/entretien ?).

            Il y aurait aussi un changement "préventif" de la batterie (la petite classique, pas celles qui alimentent le moteur) à 3 ans, car si panne de batterie, la Zoé ne démarre plus sans un passage chez un concessionnaire Renault (obligatoire d'après les dire, du fait de la "valise" et de fonctionnalités non dispo ailleurs). Si ça t'arrive le week-end, pas de voiture, donc tout le monde le fait.

            Je n'ai vérifié aucune de ces informations, je me contente de répéter ce que j'ai entendu, n'ayant pour l'instant aucun projet de changement de véhicule. Mais franchement si cela s'avère exact, j'ai un peu l'impression qu'on prend l'acheteur de véhicule électrique pour un ***.

            • [^] # Re: À propos de la voiture électrique

              Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 3.

              Dans le cas de certain modèle : location de la batterie (60€/mois pour une Zoé d'après l'annonce postée plus haut). Ce qui représente environ 40 litres de diesel, soit un peu plus de 800km sur une petite voiture (ou sur une plus grosse : classe A 200D c'est ma conso en mixte), soit près de 10 000km à l'année.

              Ce qui est un coût loin d'être négligeable.

              En contrepartie le coût d'un remplacement de batterie n'est pas à la charge du propriétaire de la voiture si on est pas le propriétaire de la batterie.

              Jérôme.

            • [^] # Re: À propos de la voiture électrique

              Posté par  . Évalué à 8.

              Hmm… jamais entendu parlé de ça ici, encore qu'apparemment des gens ont eu des problèmes avec la batterie 12V des Tesla, qui est faiblarde (semble-t-il). Mais aucun remplacement préventif recommandé.

              Il me semble que c'est pareil chez Hyundai au moins pour les Kona: aucune visite obligatoire, aucun remplacement préventif de quoi que ce soit. Les cahiers de maintenance sont essentiellement portés sur les filtres à air de la clim et le liquide de frein (j'ai pas les manuels, je rapporte ça de mémoire de ce que j'ai lu sur des forums, à prendre avec des pincettes, donc).

              Bref, je soupçonne que ce soit plutôt Renault qu'un problème inhérent d'entretien de voiture électrique…

              Et au Québec, on m'a déjà dit qu'il faut pas espérer garder sa batterie dans une voiture thermique plus de 5ans de toutes façons, à cause des variations de température, et de la sollicitation forte en hiver (c'est qu'il faut la remuer, l'huile, pour démarrer par -20/-30°C…).

            • [^] # Re: À propos de la voiture électrique

              Posté par  . Évalué à 2.

              la révision c'est remplacer le filtre a air (clim) et/ou les balais d'essuie glace.

              révision A ou révision B, à 4 ans remplacer le liquide de frein, il y a un voyant avec révision a effectuer , ca coute entre 120 et 210 euros. sauf celle filtre/essuie glace/liquide de frein c'est plus chère.

              certain colle un bout de scotch électrique sur le voyant qui est assez fort :) si il font eux même le boulot. Mais bon sous garantie mieux vaux y aller.

              pour la batterie, si panne effectivement tu peux rouler mais à 10km/h avec plein d'alarme stressante : panne electrique danger rouge etc … . tu peux la changer toi même pas besoin de passer par le garage (je l'ai fait). faut juste attendre 10 min zoe fermé qu'elle s'endorme en veille profonde. je soupçonne fortement que la charge H24 avec un convertisseur DCDC ne soit pas très bon pour sa durée de vie, si le chargeur DCDC est concu un peu trop fort.

              le seul point a connaitre si c'est un achat intégrale et si tu veux la garder plus de 100 000km, c'est la vidange du réducteur a effectué tous les 50 000km, 0,6L d'huile de boite auto, il faut le demander a Renault ou le faire sois même, mais il faut un pont le bouchon de remplissage est impossible a atteindre sur certain modèle. Renault confirme que c'est huilé a vie, mais vers 120 000km casse roulement/moteur/réducteur

              je conseille le forum zoe, forumpro. a lire ca peut convaincre dans un sens ou dans l'autre sur l'utilité de prendre une zoe

      • [^] # Re: À propos de la voiture électrique

        Posté par  . Évalué à 10.

        300kg, 4 places

        300 kg, ça me semble extrêmement ambitieux, surtout étant donné le niveau de sécurité que l'on prend désormais pour acquis. Par exemple une 4L c'est assez léger… mais ça plie facilement, avec toi à l'intérieur.

        • [^] # Re: À propos de la voiture électrique

          Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 3.

          C'est clair :) Après, un arceau cage, c'est 40kg et presque indestructible… donc 340 kg :)
          Je dis cela, je n'y connais pas grand chose, mais c'est la direction dans laquelle j'espère que les choses vont aller…

        • [^] # Re: À propos de la voiture électrique

          Posté par  . Évalué à 8.

          Effectivement, le chassis le plus léger qu'on peut faire pour une citadine qui passe les crash-tests, c'est 250 kg (source), auxquels il faut rajouter le poids des batteries (aujourd'hui au mieux 250 Wh/kg, ça chiffre vite… 326 kg pour une Zoé 52 kWh).

          • [^] # Re: À propos de la voiture électrique

            Posté par  . Évalué à 7.

            Et tout ça c'est avant de mettre tous les pièces indispensables pour faire rouler la voiture mais aussi les composants pas indispensables mais obligatoires pour la sécurité.
            Ensuite viennent tous les composants de confort.

            Les constructeurs ne veulent pas faire des voitures lourdes: ça augmente la conso et la conso est un argument de vente depuis longtemps.
            On a des voitures lourdes parce qu'on en veut toujours plus dans la voiture!

            • [^] # Re: À propos de la voiture électrique

              Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 6.

              Les constructeurs ne veulent pas faire des voitures lourdes: ça augmente la conso et la conso

              Pour info cette phrase est moins vraie pour l'électrique (le poids à bouger au début est aussi un poids qui sert à créer électricité au freinage). C'est ce qui fait que les Tesla avec plus grosses batteries (lourdes!) ne consomment pas plus.

              et la conso est un argument de vente depuis longtemps.

              Vraiment? Quand je parle avec les acheteurs de SUV (consomment plus en version non électrique; ces bestioles ont fait que les stats de conso ont augmentées ces dernières années alors que ça baissait avant), je comprend surtout que la conso n'est pas premier sur la liste des priorité, mais plutôt d'avoir la plus grosse.
              Et dire que la personne qui a démarré les Gilets Jaunes se plaignait du prix de l'essence alors qu'elle avait un SUV essence tout neuf, elle aurait pris une voiture moins "tank" qu'elle aurait pu dépenser moins en essence (et à l'achat)… Du gros foutage de gueule cette histoire de "coût de la vie".

              On a des voitures lourdes parce qu'on en veut toujours plus dans la voiture!

              Mais aussi car ce ne coûte rien d’abîmer la route (plus de poids c'est plus de pression sur la route), et que plus on est lourd et haut (coucou les SUV) plus on est supérieur aux autre (égoïsme de base des acheteurs de SUV : être protégé soit-même face aux autres et rien à foutre que les autres prennent mal; ouais je sais je me mets avec cette phrase plus d'un tiers des acheteurs de voiture).

              Peut-être qu'on calmera les gens qui cherchent à avoir la plus grosse un jour avec une taxe sur le poids comme on a fait sur la pollution (oui, encore une taxe, mais bon les gens ne comprennent que ça… Alors il faut faire avec ce qu'ils comprennent. Faudrait aussi un malus sur la conso).

              • [^] # Re: À propos de la voiture électrique

                Posté par  . Évalué à 4.

                avec une taxe sur le poids

                La taxe c'est pour les voitures non électriques de plus de 1800 kg et pas pour les familles de 3 enfants. Ça représente quel pourcentage du parc automobile ?
                Ça ne me paraît pas être très ambitieux comme loi.

                • [^] # Re: À propos de la voiture électrique

                  Posté par  (site Web personnel) . Évalué à -1.

                  Ça ne me paraît pas être très ambitieux comme loi.

                  Disons qu'il y a du monde qui n'a pas envie de cette loi (oui, je pense toi, peuple français).
                  Vaut mieux ça que rien et ça pourra évoluer ensuite (comme le malus CO2), jouer au tout ou rien n'a que rarement marché à part pour l'égo des gens qui croient avoir voulu faire bouger les choses sans avoir chercher à réellement le faire.

              • [^] # Re: À propos de la voiture électrique

                Posté par  . Évalué à 3.

                Et dire que la personne qui a démarré les Gilets Jaunes se plaignait du prix de l'essence alors qu'elle avait un SUV essence tout neuf

                Pour ma culture, c'est qui cette personne qui a démarré les Gilets Jaunes ?

          • [^] # Re: À propos de la voiture électrique

            Posté par  . Évalué à 4.

            Ça c'est parce qu'on fait croire aux gens qu'ils doivent pouvoir conduire sans mettre un casque et avec une ceinture toute pourrie au lieu d'une quatre points, alors que selon les statistiques des traumas ils devraient. Bien plus qu'á vélo.

            On construit des voitures grosses et lourdes qui se déforment dans tout les sens pour donner une fausse image de rester dans son salon tout confort et de sécurité. On pourrait faire des autos plus légères et plus sécurisée. Mais ça ressemblerait moins à son salon et plus à un véhicule. Et les gens ne voudraient pas parce que ça les empêcheraient d'être distraits et de pouvoir tuer les autres.

      • [^] # Re: À propos de la voiture électrique

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2.

        C'est à dire que pour chacune des combinaisons de ces options ça risque d'être considéré comme un véhicule différent, et donc nécessiter toute la batterie de tests et de certifications…

        Pourquoi bloquer la publicité et les traqueurs : https://greboca.com/Pourquoi-bloquer-la-publicite-et-les-traqueurs.html

      • [^] # Re: À propos de la voiture électrique

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 3. Dernière modification le 13/10/21 à 18:46.

        tu veux une Aptera, dis le clairement
        :-)

        tu pourras te l'offrir quand elle sera disponible

        https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Aptera_(automobile)

        Cela dit, à ma connaissance, la seule voiture qui consommait moins de 4 litres/100 sans avoir le pied spécialement léger, c'était la Citroën AX, 630 à 848 kgs

        Aujourd'hui elle ne passerait pas les crash tests, et même les petites voitures sont lourdes, exemple

        une Fiat 500 pèse de 975 à 1320 kgs

        une Twingo 909 à 1168 kgs

        ウィズコロナ

        • [^] # Re: À propos de la voiture électrique

          Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 6.

          Après si on réduit la vitesse maximale sur les routes, on aurait une baisse mécanique de la consommation (du moins sur autoroutes et nationales) et on pourrait envisager de baisser le poids de la structure d'absorption des chocs car ces chocs seraient moins violents.

          Mais je me demande à quel point on gagnerait avec ça sur cet aspect purement sécuritaire.

        • [^] # Re: À propos de la voiture électrique

          Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 3.

          Mon AX avait une consommation théorique mixte d’un peu plus de 7l aux 100, et ne descendait guère sous les 6 pour des trajets essentiellement urbains. Mon véhicule actuel quoique deux fois plus lourd descend régulièrement sous les 4l/100km, et je serais étonné qu’il s’agisse d’une exception. Le passage de l’octane à de l’hexadecane aide pas mal ceci dit.

          « IRAFURORBREVISESTANIMUMREGEQUINISIPARETIMPERAT » — Odes — Horace

        • [^] # Re: À propos de la voiture électrique

          Posté par  . Évalué à 5.

          Plutôt l'AX 1.5D non? Le petit diesel atmosphérique increvable.

    • [^] # Re: À propos de la voiture électrique

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 5. Dernière modification le 13/10/21 à 09:53.

      Et il y a ce site aussi, un calculateur et comparateur qui permet de connaître le coût en équivalent CO2 de la voiture électrique de sa fabrication à son traitement en fin de vie :
      https://climobil.connecting-project.lu

      • [^] # Re: À propos de la voiture électrique

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2.

        Je rajoute aussi une petite touche vécue du côté de chez moi, près de Grenoble. Un copain qui habite en montagne a fait l'achat d'une petite voiture électrique (la Zoé pour ne pas la nommer) juste pour pouvoir faire l'aller-retour de chez lui à son boulot dans la vallée. Son autonomie lui permet de ne pouvoir la charger que le soir chez lui pour le lendemain.

        • [^] # Re: À propos de la voiture électrique

          Posté par  . Évalué à 2.

          en plus les zoe de 2013 tu en as à 4000 €, autonomie 150 km.
          on peut considérer facilement que tous ce qui est motorisation est neuf, peut importe qui la conduite avant, 0 entretien a effectuer. le moteur est capable de faire 500 000 km les doigts dans le nez

          reste les amortisseur, les pneu, les rotules de direction mais cela ne se change pas tous les 4 matin.

          https://www.leboncoin.fr/voitures/2043114404.htm

          • [^] # Re: À propos de la voiture électrique

            Posté par  . Évalué à 7. Dernière modification le 13/10/21 à 13:55.

            Attention quand même à la perte d'autonomie avec l'âge de la voiture. À une époque, j'avais regardé les Nissan Leaf gen1 pour mon AR au bureau (c'est loin!).

            paragraphe suivant édité: je suis tout mélangé, c'est le trajet qui ne passerait plus d'une traite

            Un propriétaire de Leaf m'avait prévenu qu'après 2ans le trajet ne passerait plus en hiver sans recharger sur la route.
            Et les bornes sur le parking du bureau sont en panne de temps en temps…

            Maintenant, je ne connais pas la Zoé, et les hivers ici. ça tombe facilement à -20°C.

            • [^] # Re: À propos de la voiture électrique

              Posté par  . Évalué à 3.

              l'autonomie en hiver sans chauffage c'est dans les 70 km AR, les nouvelle zoe/leaf 180km. tu place un vélo dans le coffre, tu te connecte a une borne pas trop loin du taf et hop velo taf 5km

              et la batterie ne chute vraiment pas autant une zoe de 2016 fait toujours 150 km >10 degré.

              il me semble que par température négatif (-20) les seuil de charge baisse, tu ne pourra la charger qu'a 93 % :/ c'est pas écris dans la plaquette commercial.

        • [^] # Re: À propos de la voiture électrique

          Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 5.

          J'espère qu'il a de quoi la charger en bas… parce que sur un malentendu… il n'y a aucun intérêt à la charger à fond en haut…
          (je sens que je suis pas clair :)))) )
          Mais si il redescend bartterie pleine, il perd le freinage électrique… et la recharge qui va avec.

  • # Transport en commun

    Posté par  . Évalué à 9.

    Bonjour,

    Pour rester sur le côté hors-sujet, fouillis et juste un peu ras-le-bol ;-)

    Les transports en commun sont très bien …

    Dans ma banlieue, le trajet complet (porte-à-porte) domicile - lieu de travail est supérieur à 1H30, ça c'est pour la théorie sur les sites ratp/sncf, dans la pratique, un train de manqué et c'est 30min de perdu ;-) (ce n'est pas mieux en voiture évidement)

    Ensuite le plaisir immense de circuler dans une boite à sardine surchauffée aux odeurs et sonorités charmantes (sympa le coup de téléphone en haut-parleur ou la musique à fond, sur un siège précédemment occupé par un SDF, qui n'y est pour rien), sans oublié le propreté impeccable de l'endroit (la crotte par terre depuis une semaine dans la même rame de RER…)

    Il y a aussi la sécurité, tenter de sortir votre portable pour avancer un peu votre taf pendant cette heure de perdue, le risque de finir nu comme un vers n'est pas loin ;-)

    Et même sur les grand trajet c'est très agréable …. aller expliquer aux personnes provenant de Clermont-Ferrand que la gare d'arrivée est passée d'Austerlitz à Gare de Lyon pour finir Gare de Bercy… une fois au terminus il n'est pas évident d'en repartir… Idem pour l'avion, de Roissy à Orly (bon là ok de la mauvaise fois, il faut juste être du bon côté de Paris). Et sans oublier que pour prendre ces grandes lignes, il faut bien sûr aller à Paris…

    Bref, j'adooooooore le transport en commun, tant que je n'y suis pas

    Bon journée :-)

    • [^] # Re: Transport en commun

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 7.

      Exactement le même sentiment, heureusement que je n'ai pas à les utiliser… Je préfère 1000 fois les vélos électriques et les trottinettes.
      Si on faisait des autoroutes à vélo/trottinettes, qu'on les bridait à 35kmh plutôt que 25, qu'on autorisait 350w au lieu de 250w, et qu'on luttait contre le vol (avec des parking sécurisés un peu partout), je pense que cela aurait du succès sans être forcément plus cher que les transports en commun.

      • [^] # Re: Transport en commun

        Posté par  . Évalué à 7.

        En fait les transports en commun ont une densité imbattable, même le vélo qui est pourtant très bon dans ce domaine là fait moins bien. Beaucoup d'associations de cyclistes militent aussi pour le développement des transports en commun car dans les villes denses, même si l'on rendait toutes les routes cyclables, elles ne pourraient pas encaisser si tous les utilisateurs de métro/bus/tram se convertissaient au vélo.

        • [^] # Re: Transport en commun

          Posté par  . Évalué à 8.

          Finalement l'une des solutions ne serait-elle pas d'arrêter de tout centraliser dans les mêmes villes pour éviter une surpopulation ? Rien ne peut solutionner un problème de surpopulation à part l'éviter.

      • [^] # Re: Transport en commun

        Posté par  . Évalué à 5. Dernière modification le 14/10/21 à 16:00.

        Je suis raccord avec ton commentaire sauf sur ce point

        qu'on les bridait à 35kmh plutôt que 25,

        35 c'est beaucoup, rappelons que dans certaines villes les voitures font moins que 25 km/h.

        Rappelons qu'il n'y a pas besoin de permis pour un vélo électrique, que le casque n'est pas obligatoire, que l'assurance RC n'est pas obligatoire.

        A mon sens si on débride les vélos, il faudrait avoir le permis AM + assurance obligatoire + casque obligatoire. Et je pense même que pour un vélo élec/trotinette limité à 25 km/h (actuellement pon joue sur le mot assistance) il faudrait un permis AM. On peut se faire très mal à 25 km/h.

      • [^] # Re: Transport en commun

        Posté par  . Évalué à 2.

        Si on faisait des autoroutes à vélo/trottinettes, qu'on les bridait à 35kmh plutôt que 25, qu'on autorisait 350w au lieu de 250w

        Je suis d'accord avec toi, d'ailleurs aux USA ils sont brides a 32km/h sans que ca pose tant de problemes.

        Sinon il y a des velos electriques a 45km/h, moteur de 500w. Ca coute un peu plus cher, mais c'est pas rare d'en voir passer en promo autour de 2000e.

        Apres connement ils sont interdits en France de rouler sur des pistes cyclables (en Suisse ils sont autorises, ca ne pose aucun probleme ni conflit), il faut les assurer specifiquement. Mais clairement ca va plus vite, pour quelqu'un qui doit faire 30 bornes par jour ou plus, ca peut etre une bonne option.

        • [^] # Re: Transport en commun

          Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 5.

          Apres connement ils sont interdits en France de rouler sur des pistes cyclables

          Non, c'est faux. La mairie peut décider d'autoriser l'utilisation des pistes cyclables pour les cyclomoteurs. De fait, c'est rarement le cas, mais c'est légalement possible.

        • [^] # Re: Transport en commun

          Posté par  . Évalué à 4.

          en Suisse ils sont autorises, ca ne pose aucun probleme ni conflit

          Mon fils travaille à Genève et la police y fait la chasse aux vélos électriques allant jusqu'à 45 km/h, appelés en Suisse « cyclomoteurs électriques » ainsi qu'aux VAE limités à 25 km/h (appelés «cyclomoteurs légers ») traîtreusement débridés par leurs utilisateurs qui prétendent emprunter les pistes cyclables, qui sont punis d'une amende. Donc ce que tu dis est faux au moins partiellement.

          • [^] # Re: Transport en commun

            Posté par  . Évalué à 3.

            Je pense que ton fils n'a pas tout bien compris. J'habite en Suisse, je roule à vélo, et les vae 45 km/h doivent prendre la piste cyclable.

            https://www.lex4you.ch/fr/themes-du-mois/puis-je-rouler-sur-la-piste-cyclable-avec-un-e-bike-rapide

            Par contre, oui ça ne m'étonnerait pas que la police contrôle régulièrement que les vae 45 sont en règle (assurance principalement) et les vae 25 ne soient pas débridés. Mais bon, c'est juste la police qui fait son travail, c'est juste normal en fait.

            Personnellement, j'ai eu le droit à un contrôle de vitesse dès ma première sortie en vae 25 !

    • [^] # Re: Transport en commun

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 10.

      Mis à part la description apocalyptique des transports en commun, légèrement exagérée (je vis à Paris et sans voiture depuis des années) :

      Il y a aussi la sécurité, tenter de sortir votre portable pour avancer un peu votre taf pendant cette heure de perdue,

      C'est vrai que sortir en son portable en voiture c'est plus sûr, surtout quand on conduit. Pareil pour les véhicules à deux roues, aucun risque. Et donc ce n'est absolument pas une heure perdue puisqu'on peut tranquillement continuer à travailler sur on ordinateur pendant ce temps. Il en va de même, et encore plus pour les longues distances d'ailleurs.

      J'ai toujours lu dans les transports en commun y compris hyper bondés et, maintenant, avec une liseuse c'est encore plus confortable et on peut lire des bouquins plus techniques si on est un obsessionnel du travail.

      « Tak ne veut pas quʼon pense à lui, il veut quʼon pense », Terry Pratchett, Déraillé.

      • [^] # Re: Transport en commun

        Posté par  . Évalué à 10.

        Oui, les franciliens exagèrent beaucoup l'inconfort dans les transports en commun.

        S'il y a bien un problème fondamental de différences entre Paris et banlieue en terme de densité du réseau, de fréquence et de retards, pour le reste, j'ai l'impression qu'on adore détester les transports en commun (peut-être pour justifier à soi-même l'utilisation de la voiture).

        Il y a un nombre incalculable de gens qui se plaignent du bruit, des odeurs (!) et de l'inconfort. A ces gens-là, j'ai envie de demander si nous vivons dans la même région. J'utilise beaucoup moins les transports en commun qu'avant[1], mais j'ai pris métro et/ou RER quotidiennement pendant un peu moins de dix ans, sur beaucoup de lignes différentes, et vivant toujours en petite couronne. J'ai passé l'essentiel de mes trajets (aux heures de pointe) à lire, sans ressentir particulièrement de nuisances. Certaines lignes bondées, comme la 13, sont pénibles, mais pour le reste, RAS.
        Les seuls trajets pénibles (agressions, violence verbale, nuisances sonores) ont été en bus de nuit.

        [1] Je suis passé au vélo ("musculaire") pour les trajets de moins d'une heure trente, été comme hiver, et le fait de pouvoir lire en me déplaçant me manque beaucoup. Cela mis à part, le vélo est de plus en plus agréable en Île-de-France. Ce qui m'a le plus frappé, c'est à quel point un grand nombre de gens sont paresseux. Presque tous mes trajets, même "longs" (~ 30 km), sont un peu plus rapides que si je les effectuais en transports en commun. Mais je ne compte plus le nombre de gens (ni très âgés ni en mauvaise santé) qui ne me croient pas quand je leur dis que je fais tel ou tel trajet "long" à vélo. Ou qui me disent que les dénivelés sont "insoutenables", quand je fais au plus, à tout casser 100 mètres (autrement dit rien, même pour quelqu'un qui n'est pas sportif du tout).

        • [^] # Re: Transport en commun

          Posté par  . Évalué à 10. Dernière modification le 13/10/21 à 14:43.

          Ce qui m'a le plus frappé, c'est à quel point un grand nombre de gens sont paresseux.

          Viens voir en Amérique du Nord: 1km c'est "loin". La petite voisine qui nous regarde avec des yeux plus grands que mes roues de vélo parce qu'on est allé au supermarché à vélo avec des grands sacs à dos plutôt qu'en voiture. Incroyable! Faut dire que le supermarché est "très loin": à 3km (non, je n'ai pas oublié de 0).

          • [^] # Re: Transport en commun

            Posté par  . Évalué à 4. Dernière modification le 13/10/21 à 14:52.

            Oui, j'ai vécu ça en Amérique du nord aussi, mais j'ai considéré que le combat était perdu d'avance :)
            Les franciliens sont des athlètes de haut niveau à côté…

            Le corollaire de ça, c'est que ça me fait rire d'entendre des Parisiens dire qu'ils habitent "loin" du métro, c'est-à-dire à 10 minutes à pied quand, en Amérique du nord, lorsqu'on a la chance de vivre dans une métropole dotée d'un métro, être à 10 minutes d'un arrêt, c'est en être extrêmement près :)

            • [^] # Re: Transport en commun

              Posté par  (site Web personnel) . Évalué à -3.

              c'est que ça me fait rire d'entendre des Parisiens dire qu'ils habitent "loin" du métro, c'est-à-dire à 10 minutes à pied quand

              Bon je vais te faire rire encore plus : perso je considère que plus de 5 minutes pour aller au métro c'est loin.
              Si on veut que les gens lâchent leur voiture, il ne faut pas qu'on fasse des infrastructures trop éparses et qu'on trouve ça normal, déjà que les transports publics ont des contraintes (souvent plus lent, intervalle entre 2 métros, pas "direct") si en plus on rajoute 15/20 minutes (2x 10 minutes, départ et arrivée), c'est bon les gens ont une sacrée légitimité à dire que la voiture est nécessaire.

              La meilleure des motivations pour pousser les gens à lâcher leur sacro-sainte voiture est que les transports publics soient rapides de bout en bout et souvent (en plus de faire payer le prix que ça coûte en infrastructure et place prise sur l'espace public, mais ça c'est une autre histoire).

              • [^] # Re: Transport en commun

                Posté par  . Évalué à 9.

                (Attention, je parle de Paris intra-muros)

                Là, tu veux le beurre et l'argent du beurre.
                Difficile de faire des métros plus rapides en augmentant encore plus le nombre de stations… Cela me paraît tout à fait contradictoire. Et étant donné que Paris une ville très dense et toute petite, je vois mal comment faire. Un grande nombre de stations (comme la gare de Lyon) sont déjà, en terme d'espace, ultra-saturées. Il n'y a plus un centimètre cube de libre.

                Le métro de Paris est déjà le plus dense du monde. Tout point de la ville est à moins d'un kilomètre d'une station de métro. Je ne sais pas ce qu'il te faut de plus…

                La vitesse moyenne d'une voiture y est de 14 km/h (en aparté, c'est 15 km/h pour le vélo), celle du métro 25 km/h (on exclut ici la marche d'approche et, dans le cas de la voiture, le temps de stationnement).

                En moyenne, une voiture transporte 1,1 personne. Si l'on exclut le cas des lourdes charges à transporter (livraisons, artisans, déménagements, etc.), c'est délirant.

                L'usage de la voiture par les Parisiens est déjà relativement faible, mais la meilleure des motivations pour "pousser les gens à lâcher leur sacro-sainte voiture", pour celles et ceux qui le peuvent, c'est qu'on réglemente son usage, comme dans beaucoup de métropoles, et qu'on améliore drastiquement la desserte de transports en commun en banlieue.

                • [^] # Re: Transport en commun

                  Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 0. Dernière modification le 13/10/21 à 17:32.

                  (Attention, je parle de Paris intra-muros)

                  Ouais, mais la tu triches, justement les métros à Paris ça va (c'est parfois même trop, par exemple 5 minutes à pied entre 2 stations où j'ai habité quelques temps, un peu trop).

                  Je pensais plutôt à en dehors du périphérique. C'est d'ailleurs bien le problème que tente de résoudre les travaux actuels du Grand Paris.

                  Quoique… Quand tu es serré comme une sardine, c'est que quelque chose coince quand même, le métro de Paris est certes dense mais la ville aussi. Et le nombre de station est un critère mais pas le seul, il y a aussi la connectivité de cette station (300 stations avec 1 ligne est moins bien que 200 stations avec 2 ou 3 lignes dessus). Ha, et pour Paris on doit aussi se taper la connectivité entre les stations, ou même réussir à sortir de la station, avec des escaliers à rallonge, les poussettes adorent (raisons "historiques" certes mais à un moment il faut adapter).

                  En moyenne, une voiture transporte 1,1 personne. Si l'on exclut le cas des lourdes charges à transporter (livraisons, artisans, déménagements, etc.), c'est délirant.

                  Ce n'est pas délirant quand on n'a pas une offre de transport adéquate. Perso la dernière fois que je suis allé à Paris, j'ai vu "1h30" en transport (et pas du délirant comme endroits, de l'aéroport, c'est gros, à un arrêt de tram) et "20 min (40 en heure de pointe)", j'ai craqué et j'ai pris un taxi, et je comprend ceux qui préfèrent la voiture avec ce genre de différence.

                  et qu'on améliore drastiquement la desserte de transports en commun en banlieue.

                  Voila :).

                  Mais en fait pas que : pour Paris il faut aussi que ça tourne la nuit. Dans d'autres métropoles les métros sont ouverts toute la nuit le WE, c'est incompréhensible pour une ville qui dit vouloir motiver les gens à ne pas prendre la bagnole de leur bloquer l'accès au métro la nuit du moins le WE. Bon parait que maintenant il y a un peu plus de bus de nuit mais à une époque avoir 30 minutes ou 1 heures entre les bus ben désolé mais ça donne envie d'avoir une bagnole.

                  Bref, il faut une volonté d'avoir une alternative viable, agréable, et on peut mieux faire, même à Paris intra-muros. Tout n'est pas le pire du pire mais on peut largement mieux faire, y compris à Paris. Je ne veux pas le beurre et l'argent du beurre, car je sais que c'est faisable si on met les moyens (et pas genre "zut c'est trop cher je met un tram très lent à la place d'un métro rapide pour faire le tour du périph'", elle m'a bien fait "rire" cette blague, il ne faut pas avoir honte).

                  (zut alors, moi qui conspue la voiture je me mets à la défendre ici… Rassurez-vous, je critique le manque de transports en commun pour virer la voiture en ayant une meilleur offre de transports en commun, pas pour que la voiture soit plus présente. Je peux aussi critiquer ceux qui se mettent volontairement loin d'un accès en transport en commun…)

                  • [^] # Re: Transport en commun

                    Posté par  . Évalué à 9.

                    Je ne vois pas en quoi je « triche[rais] », étant donné que je répondais à ton commentaire qui… parlait du métro :

                    perso je considère que plus de 5 minutes pour aller au métro c'est loin. [1]

                    Par ailleurs, j'ai précisé au début de ma réponse que je parlais de Paris intra-muros (hormis la remarque qui conclut mon message).

                    Le métro ne concerne pour l'instant que Paris intra-muros et une toute petite partie de la très proche banlieue. Cela va changer avec la nouvelle ligne 15, mais ce n'est qu'une ligne (!).

                    c'est parfois même trop, par exemple 5 minutes à pied entre 2 stations où j'ai habité quelques temps, un peu trop)

                    Du coup, je ne comprends pas, 5 minutes, c'est l'objectif à atteindre (cf [1]) mais il ne faut pas plus de 5 minutes de marche entre deux stations ? Donc il faut au plus 5 minutes de marche pour atteindre une station, mais pas moins de 2 minutes 30 ^ ? Cela risque d'être compliqué, en terme d'aménagement.

                    Ce n'est pas délirant quand on n'a pas une offre de transport adéquate. Perso la dernière fois que je suis allé à Paris, j'ai vu "1h30" en transport (et pas du délirant comme endroits, de l'aéroport, c'est gros, à un arrêt de tram) et "20 min (40 en heure de pointe)", j'ai craqué et j'ai pris un taxi, et je comprend ceux qui préfèrent la voiture avec ce genre de différence.

                    Donc tu parles d'aller en Île-de-France, pas d'aller à Paris. Dans ce cas, on est d'accord.

                    Mais en fait pas que : pour Paris il faut aussi que ça tourne la nuit. Dans d'autres métropoles les métros sont ouverts toute la nuit le WE, c'est incompréhensible pour une ville qui dit vouloir motiver les gens à ne pas prendre la bagnole de leur bloquer l'accès au métro la nuit du moins le WE. Bon parait que maintenant il y a un peu plus de bus de nuit mais à une époque avoir 30 minutes ou 1 heures entre les bus ben désolé mais ça donne envie d'avoir une bagnole.

                    Encore une fois, le beurre et l'argent du beurre :) La raison pour laquelle les ouvertures la nuit sont rares est simple : comme le métro est très dense, il y a trop peu de lignes de service pour permettre la maintenance. A New York, on peut ouvrir la nuit en déviant le trafic, parce qu'on a la place pour des lignes secondaires. A Paris, ce n'est pas possible. Ce n'est pas qu'on « bloque » l'accès aux lignes, c'est qu'on a besoin d'y faire des vérifications/travaux. On ne peut pas avoir 1) une ville très dense 2) un métro très dense 3) des lignes ouvertes tout le temps, partout. Ou alors, on va râler parce que, certes, le métro est ouvert la nuit le week-end, mais le salaud se permet en plus se tomber en panne.

                    Alors si on veut que 1) toute l'Île-de-France soit à moins de 5 minutes d'une station de métro et que 2) ceux-ci ouvrent la nuit, non seulement il va falloir des investissements pharaoniques, mais en plus, il va falloir trouver un sous-sol de rechange.

                    Je suis essentiellement d'accord en ce qui concerne le tram, qui n'est pas une solution optimale. En revanche, il n'est pas si "lent" que ça : la vitesse commerciale du T3, auquel tu sembles faire allusion, est de 18 km/h.

                    Sur le fait qu'il faille rediriger les monumentaux budgets que l'on accorde à la voiture vers les transports en commun, je ne peux être que d'accord. Mais il ne faut pas non plus négliger le fait que beaucoup de gens préfèrent le confort de la voiture (même si, en agrégeant ses effets, on se rend compte qu'ils sont dévastateurs) coûte que coûte : on le voit aux faux procès faits à l'encontre des transports en commun. Et au type d'usage qu'on a de la voiture : en agglo, 40 % des trajets en voiture font moins de 3 km (qui se parcourent à vélo en 10 minutes…). 42% des gens qui vivent à moins d'1 km (3 minutes à vélo, 12 minutes à pied) de leur lieu de travail y vont en voiture. Je maintiens : c'est délirant. Certes, il y a des problèmes de desserte et de fréquence, mais il y aussi d'énormes problèmes de grosse flemme.

                    • [^] # Re: Transport en commun

                      Posté par  . Évalué à 4.

                      À l'étranger, j'ai pu voir des villes où le métro était fermé la nuit, mais tu as une flotte de bus ou trams qui prend le relais et qui te permet de te déplacer la nuit (même si c'est plus long qu'avec le métro).

                      À Paris, les bus de nuit, c'est insuffisant intramuros et inexistant en banlieue.

                      • [^] # Re: Transport en commun

                        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 3.

                        Ça évite que les débits de boisson soient ouvert toute la nuit, avec les désagréments qui vont avec.

                        C'est bien, la fermeture des transports en commun la nuit, ça rend la ville bien plus calme à un moment.

                        Pourquoi bloquer la publicité et les traqueurs : https://greboca.com/Pourquoi-bloquer-la-publicite-et-les-traqueurs.html

                        • [^] # Re: Transport en commun

                          Posté par  (site Web personnel) . Évalué à -5. Dernière modification le 13/10/21 à 21:51.

                          Au Japon par exemple plein de choses sont ouvertes 24/24 7/7 (ou "24/7") et ça va très bien. Je ne comprenais pas pourquoi en France on doit fermer non pas en fonction de l'activité des gens mais de critères arbitraires (dont des liés à la religion), on m'a montré que ailleurs c'était possible. J'avoue ne pas comprendre le désagrément d'acheter un Coca (impossible aujourd'hui, et c'est une boisson) à 3 heures du mat' sans pour autant que toute la ville doive faire comme moi (surtout que c'est ponctuel même pour moi, c'est bien moins de monde dans tous les cas).

                          Imposer son mode de vie aux autres au nom d'un "calme", ça a souvent été utilisé pour des trucs moins à la mode aujourd'hui : ce n'est pas parce que tu n'as pas envie que tu dois empêcher les autres, tu n'es pas obligé de participer. Incite te voisins à ne pas aller tard plutôt qu'imposer de force, les endroits fermeront faute de besoin et non pas sous la pression.

                          Et surtout, empêcher les transports publics la nuit sans empêcher les voitures est juste inciter à la voiture, pas à "calmer la ville".

                          • [^] # Re: Transport en commun

                            Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2.

                            Les japonais sont civilisés.

                            Pourquoi bloquer la publicité et les traqueurs : https://greboca.com/Pourquoi-bloquer-la-publicite-et-les-traqueurs.html

                            • [^] # Re: Transport en commun

                              Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 10.

                              Je me suis égaré un jour à Tokyo dans un quartier apparemment dédié aux bars pour les travailleurs après le boulot.

                              Sans atteindre la barbarie bretonne, la civilisation en prends un coup au fur et à mesure de la soirée…

                              Le post ci-dessus est une grosse connerie, ne le lisez pas sérieusement.

                      • [^] # Re: Transport en commun

                        Posté par  . Évalué à 2.

                        Ça donne quoi, les Noctiliens ? Ça relie Paris aux grandes ville de la région. Et encore, pas toute, en effet.

                    • [^] # Re: Transport en commun

                      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à -1. Dernière modification le 13/10/21 à 21:42.

                      Je ne vois pas en quoi je « triche[rais] »

                      J'ai voulu plaisanter mais ça n'a pas pris. Pour ma défense le métro peut aller plus loin que intra-muros et le fait.

                      Du coup, je ne comprends pas, 5 minutes, c'est l'objectif à atteindre (cf [1]) mais il ne faut pas plus de 5 minutes de marche entre deux stations ?

                      Disons que la c'est extrême, pas forcément utile, c'est tout.

                      La raison pour laquelle les ouvertures la nuit sont rares est simple : comme le métro est très dense, il y a trop peu de lignes de service pour permettre la maintenance.

                      Je ne vois pas le rapport entre densité et maintenance.
                      Surtout sachant que :
                      - Lors de l'ouverture 1 heure de plus le WE, le problème technique était mineur, le problème majeur était des gens qui n'avaient pas envie de bosser tard et qui ne voulaient pas que d'autres le fassent.
                      - D'autres villes ne savaient pas que c'était impossible, et l'ont fait, même sans ligne de service à part. On parle du WE, pas 7/7.
                      - Une preuve de bonne volonté serait un service de nuit digne de ce nom. Parait que ça s'est amélioré (un moment que je n'ai pas testé), mais de ce qu'on m'en dit c'est encore loin d'être génial. Par curiosité j'ai regardé quelques trucs que je faisais avant, la semaine c'est 1 par heure et WE youpi 1 par 1/2 heure, pour ensuite me farcir 15 minutes à pied, quel luxe… Ça donne juste envie de prendre la voiture pour partir quand on a envie et pas en essayant de viser l'arrivée du bus.

                      Ou alors, on va râler parce que, certes, le métro est ouvert la nuit le week-end, mais le salaud se permet en plus se tomber en panne.

                      Désolé mais c'est la tu la joues trop facile, j'ai déjà assez connu des gens qui disaient que c'est impossible jusqu'à ce que d'autres montrent que ça se fait. Et si tu dos avoir 5 heures de maintenance 350 (allez on est gentils, pas Noël, nouvel an et quelques exceptions) par an, peut-être que le problème est plus dans le fond (que tu ais besoin de ça).

                      il va falloir trouver un sous-sol de rechange.

                      Pourquoi donc ? la on parle d'endroits où il n'y a pas grand chose… Désolé, je n'y crois pas à ce "problème". Quand on veut on peut.

                      il va falloir des investissements pharaoniques

                      A comparer avec la gestion des routes, de l'espace urbain squatté par les voitures? J'ai l'impression que comme on ne voit pas le prix que ça coûte on considère que ça ne coûte rien… Faudrait faire payer le parking des voitures bien plus que ça, comme l'espace occupé des routes… Et comparer.

                      Sur le fait qu'il faille rediriger les monumentaux budgets que l'on accorde à la voiture vers les transports en commun, je ne peux être que d'accord.

                      Voila :).

                      la vitesse commerciale du T3, auquel tu sembles faire allusion, est de 18 km/h.

                      Moi je vois un Porte du Garigliano - Porte de Vincenne 40 minutes avec tram contre 15 en voiture (si pas de bouchon, mais comparons avec l'efficacité de la voiture au moins le soir déjà et puis ça donne une idée pour les gens si "on est seul au monde" pour comparer, j'ai comparé la à cet instant avec trafic actuel pour les 2). La même distance en Métro (ligne 1 par exemple porte Vincenne Pont de Neuilly, pris au pif) c'est 30 minutes. Gain 25%. Pas divisé par 2 mais toujours bon à prendre. Mais surtout on peut, on sait faire des trucs plus rapides pour les "longues distances" (on les appellerait RER par exemple) quand on doit aller d'un bout à l'autre de la ville, avec de bonnes interconnexions (pas 10 minutes d'escaliers).

                      Je ne dis pas que c'est facile, plutôt que ça remet pas mal de choses en question. Aujourd'hui la voiture est reine et les transports en commun vu comme le truc "si il faut", et c'est tout un ordre de priorité dans nos têtes qu'il faut changer, et investir autant dans les transports publics qu'on le fait actuellement dans les transports "privés".

                      […] mais il y aussi d'énormes problèmes de grosse flemme.

                      Vaste autre débat, avec plein d'arguments dans un sens comme dans l'autre (ben oui, si on peut gagner 10 minutes surtout sous la flotte, pourquoi pas? Et pourquoi pas du transport public toutes les 2 minutes sur le même trajet ou pas loin pour offrir le même temps ou presque? Et pourquoi ce coût des transports publics exorbitant par rapport à l'essence?) mais la c'est trop pour moi ce soir donc je lance juste des pistes de débat à rallonge dans mes parenthèses :).

        • [^] # Re: Transport en commun

          Posté par  . Évalué à 7.

          (Je voudrais ajouter le fait que je suis un homme et ne fais pas l'objet du harcèlement dont peuvent être victimes les femmes dans les transports en commun - c'est, AMHA, un sujet autrement plus important que les "odeurs" mais qu'on mentionne beaucoup moins souvent).

          • [^] # Re: Transport en commun

            Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 10.

            Moi j'en ai subis, comme à peu près toutes les femmes :-( merci le mouvement Metoo d'avoir fait ressortir ça soit dit en passant. Mais ça ne m'empêche pas de prendre les transport en commun et de ne pas trouver ça si épouvantable parce que, heureusement, ça n'est pas systématique et que ça finit par s'arrêter passé un certain temps (et pourtant, se faire éjaculer dessus dans le métro quand on est ado c'est pas une expérience qu'on aime avoir vécu, heureusement qu'il y avait les copines pour en parler). Pareil pour le train d'ailleurs (et pourtant, à peu près à la même époque avoir dû changer de place dans le train parce que le type en face de moi commençait à se masturber ce n'est pas non plus quelque chose d'agréable à vivre). Et cela même si cela impacte mon comportement dans les transports en commun évidemment.

            « Tak ne veut pas quʼon pense à lui, il veut quʼon pense », Terry Pratchett, Déraillé.

        • [^] # Re: Transport en commun

          Posté par  . Évalué à 7. Dernière modification le 13/10/21 à 17:33.

          j'ai l'impression qu'on adore détester les transports en commun (peut-être pour justifier à soi-même l'utilisation de la voiture).

          Je ne vais pas détester les transports en commun, ça m'évite l'achat d'une voiture, mais il faut quand même soulever quelques problèmes récurrents; étant l'heureux habitant d'un appart à moins de 60 secondes en courant des touniquets d'une station du RER-C, les aléas sont quotidiens.

          • tous les soirs, ou presque le trafic est ralenti 'en raison de l'affluence voyageur', le matin en fin d'heure de pointe c'est pareil.
          • la ligne en question faisant plus de 80 stations, les incidents journaliers sont légions, et qu'importe que ce soit la branche nord qui ait un soucis, le problème est répercuté sur toute la ligne.
          • les travaux annuels, chaque année du 15 juillet jusqu'à mi Août, cette année c'est la branche sud-ouest qu'ils on fermé, petite dédicace à la mairie qui à décidé de refaire la route qui longe la voie ferrée en même temps, histoire de bien pourrir la solution de remplacement…
          • les travaux du WE qui ferment régulièrement la ligne ou les gares; en ce moment c'est des travaux qui impactent St-Quentin, mais au lieu de mettre les train terminus Chaville-Velizy, ils n'existent tout simplement pas.
          • les trains courts qui s'arrêtent en bout de quai alors qu'aucune sortie n'y est présente, et qu'on doit se retrouver à faire 1/2 train pour sortir de la gare…

          Tu peux ajouter à cela que la multiplication des entités (sncf, ratp, région, département, commune) fait que la cohérence des travaux n'est absolument pas gérée (et parfois même au sein de la même entité), je me souvient typiquement d'une année où ils ont coupé le tram T2 et la ligne la Verrière / la défense sur l'axe St-Cloud la Défense… Le tram T2 fermé, les voyageurs montaient à la gare de St-Cloud, le quai était plein, je ne vois même pas comment les gens voulant descendre auraient pu le faire sans faire tomber des voyageurs de l'autre coté du quai…

          par ailleurs la SNCF ayant une peur des fraudeur, cherche à limiter les points de contrôles au niveau des gares (bah oui si y a 2 sortie faut 2 équipe de contrôleurs pour choper les resquilleurs) ce qui fait que sur certaines gares tu te retrouves à faire 2 fois la longueur du train pour monter en tête ou en queue.

          Y'a aussi le détour du T2 pour la base nautique du coté de Sèvres, avant c'était une ligne droite, sans passage à niveau où le trame pouvait toucher sa vitesse max, maintenant c'est une gigantesque courbe avec des passages à niveau qui fait perdre plusieurs minutes par jours, tous les jours aux usager.

          je pourrais continuer à énumérer longtemps les 'petits' détails qui énervent au quotidien, et c'est pas la polo qui t'a fais perdre 2 minutes au feu car elle a pas démarré ou cet empafé de piéton qui t'a forcé à freiner en prenant sa priorité sur le passage piéton, ou ce bus qui s'arrête toutes les 2 minutes pour poser ses passager, qui diffuse la mauvaise humeur du conducteur sur 15 intervenant, pour qui prends les transports en commun, il n'a qu'une seule entité responsable de la pertes de temps quotidienne : le service publique!

          J'ai conscience qu'on a une sacré chance d'avoir des transports en commun, et qu'ils fonctionnent généralement bien (même malgré le retard récurent sur la C), mais on râle toujours sur ce qui ne marche pas!

          par contre pour les lignes de bus où la marche est plus rapide que le bus lui même si on vient de le rater, c'est pas normal; y'en a même des où en descendant à un arrêt, en travesant la rue, on peut reprendre le même bus 3 minutes plus tard (et ce n'est pas le terminus

          Il ne faut pas décorner les boeufs avant d'avoir semé le vent

      • [^] # Re: Transport en commun

        Posté par  . Évalué à 1.

        C'est vrai que sortir en son portable en voiture c'est plus sûr, surtout quand on conduit.

        Il est effectivement hors de question de sortir son portable ou autre équipement en voiture, tout comme il est tout à fait possible de lire dans les transports en commun… Mais en voiture (ou autres véhicules) nous ne sommes pas sensé ne rien faire, nous sommes sensé conduire …. ce qui n'est pas le cas du transport en commun où nous sommes passifs, après ce temps de transport peut aussi être utilisé pour ne rien faire et décompresser ;-)

        La critique est plus tournée vers le problème de la sécurité et du respect de l'Autre dans les transports (et je n'évoque pas l'inutilité des caméras à tout les croisements).

  • # distance travail/maison

    Posté par  . Évalué à 10. Dernière modification le 13/10/21 à 07:39.

    Dans les zones denses rien ne bas le vélo. Et les version électriques, certe moins écologiques, permettent même aux moins athlétique de l'utililiser dans des zones accidentées en terme de dénivelé. Le hic c'est que ça se vole trop facilement si on n'a pas de lieu de stockage à son domicile et sur son lieu de travail.

    Dans les zones moins dense c'est plus complexe mais je dirais que la population et les municipalités se sont adapté à la voiture et non le contraire. Les gens vivent plus loin de leur lieu de travail, plus loin des écoles, parce qu'ils ont décidé qu'ils voulaient se le permettre. La même raison qui fait que les gens à la campagne ont laissé mourrir les petits commerces locaux privilégiant les supermarchés. Quand il y avait du traffic, on créait des infras routières, des rocades et voies rapides. Et on sait que cette méthode ne marche pas.

    Bref l'essentiel c'est de se rapprocher de son travail ou le créer plus localement via entreprenariat, et de diminuer ainsi les km motorisés à parcourir voire ä pouvoir les remplacer plus facilement par la marche, le vélo et autre transport "doux" et les transports en communs. Faire en sorte que les petites localités redeviennent vivantes et pas des dortoirs avec commerces, pharmacies, cafés et tout le nécessaire.

    La solution n'est pas technique.

    • [^] # Re: distance travail/maison

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 10.

      Les gens vivent plus loin de leur lieu de travail, plus loin des écoles, parce qu'ils ont décidé qu'ils voulaient se le permettre. La même raison qui fait que les gens à la campagne ont laissé mourir les petits commerces locaux privilégiant les supermarchés.

      Les décisions des gens ont été aussi bien orientés voire forcés par les prix de l'immobilier et la nullité des commerçants (spécial dédicace au vendeur de BD qui a fermé dans mon coin, il avait moins de choix que dans un supermarché bas de gamme).

      Le post ci-dessus est une grosse connerie, ne le lisez pas sérieusement.

      • [^] # Re: distance travail/maison

        Posté par  . Évalué à -1. Dernière modification le 13/10/21 à 10:21.

        Elle a été surtout motivée par l'idéal de vie pourri des trentes glorieuses qui est de se marier, acheter une maison individuelle avec jardin, faire 2 enfants (idéalement 1 garçon et une fille comme dans les pubs Kinder) s'acheter un labrador et un barbecue Weber et faire des grillades tous les week-end avec ses amis dans son jardin en regardant les enfants jouer et rire avec le chien.

        Alors qu'on sait maintenant qu'en vérité ça ne mène qu'à une vie ennuyeuse dans un village endormi, les hurlements et les pleurs des enfants qui se chamaillent sans cesse entre eux, la dépendance à l'automobile et la pollution qui va avec, la désocialisation, un budget serré et le divorce.

        • [^] # Re: distance travail/maison

          Posté par  . Évalué à 10.

          Les enfants se chamaillent moins dans les appartements de centre-ville ?
          Le coût de la vie est plus bas en plein cœur de Paname ? (budget moins serré ?)
          Il y a moins de divorces en ville qu'à la campagne ?
          On peut mieux choisir le sexe de ses enfants quand on vit loin des villes ?
          Toutes les grandes villes sont vivantes et animées, et tous les villages morts, sans commerce sans activités, sans culture ?
          On ne peut faire de barbecue qu'à la campagne ?
          Seuls les habitants des villages ont des voitures, et en ville c'est 100% la fête du vélo et des transports en commun, sans aucune dépendance à ladite voiture ?
          La misère sociale n'existe que dans les zones moins peuplées et jamais dans les zones très peuplées ? (comme le métro parisien, symbole de la socialisation peut-être ?)

          Bigre, que de clichés en si peu de mots :(

          • Yth.
          • [^] # Re: distance travail/maison

            Posté par  . Évalué à 4.

            Ha ha ! j'adore !

          • [^] # Re: distance travail/maison

            Posté par  . Évalué à 0.

            Pourquoi tu orientes le truc dans le sens campagne contre ville ? Mon message n'a juste rien à voir.

            • [^] # Re: distance travail/maison

              Posté par  . Évalué à 5.

              ne mène qu'à une vie ennuyeuse dans un village endormi

              :sifflotte:

              • [^] # Re: distance travail/maison

                Posté par  . Évalué à 4. Dernière modification le 13/10/21 à 16:50.

                Je n'ai pas dis que tous les villages étaient endormis. Les villages "dortoirs" / "parkings à pavillons Kaufman" oui.

                Mon propos, c'est qu'on veuille vivre à la campagne ou en ville c'est une chose. Mais pour y être heureux il faut le faire pour de bonnes raisons, pas parce que c'est moins cher d'y construire sa maison, pour suivre l'idéal Kinder à la con ou que c'est un bon placement.

                • [^] # Re: distance travail/maison

                  Posté par  . Évalué à 5.

                  ok, j'ai peut-être rebondi un peu haut sur ton utilisation du mot village.
                  Mais il n'y a pas de villages en banlieue.
                  Les villages sont isolés et entre les villes, bref en campagne.

                  Et en fait tu as décris une sorte de cliché du « suburb » mais de village, donc de campagne.
                  Et là, tout de suite, ça ne tient plus la route.

                  • Yth.
          • [^] # Re: distance travail/maison

            Posté par  . Évalué à 2.

            Les Fatals Picards avaient vu juste ;-)

            https://www.youtube.com/watch?v=5FgJkoj_w5A

        • [^] # Re: distance travail/maison

          Posté par  . Évalué à 0.

          Une œuvre d'art ce post, vraiment merci.

    • [^] # Re: distance travail/maison

      Posté par  . Évalué à 8.

      La solution ne sera pas que technique, la dessus on est d'accord. Sur le reste beaucoup moins.

      Les gens vivent plus loin de leur lieu de travail, plus loin des écoles, parce qu'ils ont décidé qu'ils voulaient se le permettre

      Moyennement d'accord la dessus, y a de tout, ce qui parte loin des villes pour avoir un bout de terrain on peut dire "qu'ils l'ont voulu" (et encore ça dépends des situations), ceux qui se retrouve en périphérie urbaine bétonisé à cause des loyers du centre ville trop élevés, j'ai du mal à dire : "ils l'ont choisis". Et en ile de france, la zone périphérique bétonnisé elle est sacrément large et souvent mal desservie en transport en commun.

      Aujourd'hui le travail se trouve majoritairement dans les grands centres urbains, la ville n'est pas forcément le meilleur optimum énergétique. Tu peux te sentir "écolo" parce que tu fais 2km de vélotaf/transport en commun mais tout tes biens, à commencer par la nourriture que tu consomme tous les jours, ils ne sont pas produits en ville.

      • [^] # Re: distance travail/maison

        Posté par  . Évalué à 9.

        Moyennement d'accord la dessus, y a de tout, ce qui parte loin des villes pour avoir un bout de terrain on peut dire "qu'ils l'ont voulu" (et encore ça dépends des situations), ceux qui se retrouve en périphérie urbaine bétonisé à cause des loyers du centre ville trop élevés, j'ai du mal à dire : "ils l'ont choisis". Et en ile de france, la zone périphérique bétonnisé elle est sacrément large et souvent mal desservie en transport en commun.

        Je dirais que l'Île de France est un sujet qui doit être traité à part.

        Mais bon rien n'oblige personne à s'aglutiner en Île de France non plus hein.

        Aujourd'hui le travail se trouve majoritairement dans les grands centres urbains, la ville n'est pas forcément le meilleur optimum énergétique. Tu peux te sentir "écolo" parce que tu fais 2km de vélotaf/transport en commun mais tout tes biens, à commencer par la nourriture que tu consomme tous les jours, ils ne sont pas produits en ville.

        Hmmm, je ne suis pas forcément convaincu. Un même camion rempli de poisson va faire des km pour désservir ta ville, mais après délivrer soit directement soit dans les grandes villes via un marché principal comme Rungis le poisson dans toutes tes poissoneries. Dans le cas de villes/village le même camion aura probablement à faire toute autant de trajet pour désservir toute le monde. Pire dans certains cas les petits commerces de petites villes et villages vont aller chercher toute ce joyeux bordel dans le marché principal de la grande ville la plus proche, donc faire 2x le trajet.

        Les gens qui vivent à la campagne et vont chercher leur produits au marché local ou direct à la ferme, ça reste une exception hein. La plupart prennent leur SUV pour faire 10-20km jusqu'au hyper. Faut le compter ce traffic.

        Accessoirement les fermes de ville, ça existe.

        Bref le problème c'est pas la ville ou la campagne. La clé c'est comment on choisi de vivre en ville ou à la campagne.

        • [^] # Re: distance travail/maison

          Posté par  . Évalué à 4.

          Je dirais que l'Île de France est un sujet qui doit être traité à part.

          il y a quand mêmes 1/4 de la population qui vit la bas

          • [^] # Re: distance travail/maison

            Posté par  . Évalué à 2.

            Je dirais que l'Île de France est un sujet qui doit être traité à part.

            il y a quand mêmes 1/4 de la population qui vit la bas

            12 millions d'habitants, soit moins de 20%. Donc plus de 80% des Français vivent ailleurs qu'en Île de France. Sans oublier que Linuxfr est un site francophone. Ça relativise le nombre de lecteurs concerné par les problèmes de l'Île de France.

            • [^] # Re: distance travail/maison

              Posté par  . Évalué à 3.

              De toute manière quand je dis que ça doit être traité à part, c'est que la problématique n'est pas forcément exactement la même que dans d'autres régions et urbanisations françaises de part sa taille, son réseau en étoile, sa démarcation forte Ville-Banlieue, la centralisation…

      • [^] # Re: distance travail/maison

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 0.

        à commencer par la nourriture que tu consomme tous les jours, ils ne sont pas produits en ville.

        Si tu penses que hors ville est mieux énergétiquement, penche-toi sur modéliser les déplacements de ce que tu consommes tous les jours aussi hors ville.

        Spoiler : attention quand même à la crise cardiaque (ben oui, à part manger tous les jours la même chose, les gens hors ville ont aussi de la nourriture qui vient d'assez loin, et bam le coût de transport qui ne peut être mutualisé…)

    • [^] # Re: distance travail/maison

      Posté par  . Évalué à 10.

      Au passage, voici une publicité honteuse pour le Baromètre Vélo de la FUB :

      https://barometre.parlons-velo.fr/go.php

      Tous les cyclistes le savent, le gros soucis du vélo ce sont les infrastructures et les voitures. C'est pour agir sur le premier thème que la Fédération des Usagers de la Bicyclette a conçu il y a quelques années un baromètre, pour comparer la cyclabilité des villes entres elles, et aussi dans le temps !

      De plus en plus de maires l'utilisent surtout à l'approche des élections : bien souvent ces gens n'ont aucune idée de quoi mettre en place, ce baromètre peut les aider.

      Donc cycliste chevronnés, cycliste du dimanche n'hésitez pas à contribuer à ce baromètre !

      PS : Au passage, quel bonheur de n'avoir jamais de bouchon (hormis pour l'apéro bien sûr), quel que soit l'état du Covid, des manifs, des accidents, etc.

      • [^] # Re: distance travail/maison

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 5.

        PS : Au passage, quel bonheur de n'avoir jamais de bouchon (hormis pour l'apéro bien sûr), quel que soit l'état du Covid, des manifs, des accidents, etc.

        Depuis Covid, les gens se sont équipés de vélo.

        À Paris, aux heures de points, certains itinéraires sont très chargés en vélo, et voir plus d'une dizaine de cycliste à un feu est fréquent.

        la rue de Rivoli est en cours d'aménagement, et c'est vraiment pratique.

        Il y a aussi un passage le long de l'Hôtel de ville avec un souterrain pour passer sous la place de la Concorde, c'est efficace.

        J'espère que les aménagements pour les vélos continueront, qu'on puisse se déplacer en sécurité.

        Pourquoi bloquer la publicité et les traqueurs : https://greboca.com/Pourquoi-bloquer-la-publicite-et-les-traqueurs.html

        • [^] # Re: distance travail/maison

          Posté par  . Évalué à 7.

          J'espère que les aménagements pour les vélos continueront, qu'on puisse se déplacer en sécurité.

          L'espoir c'est bien, mais c'est l'action collective qui apportera du progrès !

          Dans la période actuelle, le vélo est un sujet gagnable, surtout au niveau des mairies, surtout à Paris vu l'énormité du gain ! Il ne faut pas mollir, et plus on sera nombreux à agir, plus rapide sera la transition vers les mobilités raisonnables.

          Juste un exemple : l'université de Nantes refuse d'appliquer la loi sur le forfait mobilité durable, qui accorde 200€ aux agents qui viennent en vélo. En étant plus nombreux à peser sur la présidente (prof de droit en passant) ce sujet consensuel aurait été résolu il y a un an.

    • [^] # Re: distance travail/maison

      Posté par  . Évalué à 5.

      Les gens vivent plus loin de leur lieu de travail, plus loin des écoles, parce qu'ils ont décidé qu'ils voulaient se le permettre

      Ou les gens en avaient marre de vivre dans un appartement et voulait un petit jardin mais vu les prix de l'immobilier hallucinant, avoir un petit jardin nécessite de partir à plusieurs dizaines de kilomètre.
      Demande aux gens s'ils veulent, pour le même prix, une maison à 40 km de leur travail dans un coin paumé ou une villa en ville à 5 km du travail, je ne sais pas si beaucoup de personne choisiront la maison à 40 km.
      Je prend mon exemple, ça fait 15 ans que je suis en appartement T2 en ville (Montpellier) et j'ai envie d'avoir un jardin, de ne plus entendre mes voisins dés qu'ils parlent un peu fort (immeuble des années 70…) et de pouvoir accueillir des gens. Je suis en train de faire construire à 35 km de mon taff dans un petit village paumé alors que j'habite actuellement à 7 km de mon taff, ce qui me permet d'aller au taff en vélo.
      La maison et le jardin (et même le petit village) c'est une décision de ma part. L'éloignement de 35 km, et donc la fin du vélo pour aller au taff, c'est une contrainte imposée par le fait que même une maison de 80 m² avec 150 m² de terrain à moins de 40-45 bornes de Montpellier dépasse de loin mon budget (200 000€). Et si j'avais pas eu le bol de trouver un terrain à prix bradé, c'est à 50 km que j'aurai dû partir pour trouver quelque chose dans mon budget.

      • [^] # Re: distance travail/maison

        Posté par  . Évalué à -1.

        L'éloignement de 35 km, et donc la fin du vélo pour aller au taff

        Soit dit en passant ça se fait très bien à vélo, moins d'1 heure et demi, surtout dans une région relativement plate comme les alentours de Montpellier et avec un hiver doux. Ça parait beaucoup comme ça mais certains font plus de 45 minutes en voiture pour faire le même trajet et aller courrir ou aller au fitness pendant 1h après. Une abérration. Je faisais 37km aller il y a quelques années.

        Mais bon à part si tu as besoin d'une excuse pour faire 3h de vélo par jour pourquoi vouloir continuer à travailler à Montpellier et pas travailler localement, faire vivre le village et ses alentours plutôt que de te taper de la voiture (et probablement un peu de bouchon?) et vouloir être de mauvaise humeur tous les matins et soir?

        • [^] # Re: distance travail/maison

          Posté par  . Évalué à 6.

          Soit dit en passant ça se fait très bien à vélo, moins d'1 heure et demi, surtout dans une région relativement plate comme les alentours de Montpellier et avec un hiver doux.

          Les routes près de mon futur village ne sont pas très plate et 3h de vélo par jour c'est beaucoup trop à mon gout.

          Mais bon à part si tu as besoin d'une excuse pour faire 3h de vélo par jour pourquoi vouloir continuer à travailler à Montpellier et pas travailler localement, faire vivre le village et ses alentours plutôt que de te taper de la voiture (et probablement un peu de bouchon?) et vouloir être de mauvaise humeur tous les matins et soir?

          Parce que j'ai besoin du salaire correct que me verse ma boite pour payer mon crédit et qu'il n'y a pas de taff dans mon domaine dans mon village perdu.
          Et 35 minutes de voiture sur route nationale/départementale ne me rendent pas de mauvaise humeur ;-)

          • [^] # Re: distance travail/maison

            Posté par  . Évalué à 4. Dernière modification le 14/10/21 à 11:23.

            Et 35 minutes de voiture sur route nationale/départementale ne me rendent pas de mauvaise humeur ;-)

            Félicitations! Moi au bout du 10eme ralentisseur et du 20eme rond point, j'en peux plus.

        • [^] # Re: distance travail/maison

          Posté par  . Évalué à 3. Dernière modification le 15/10/21 à 12:07.

          En lisant tous les commentaires, je me demandais justement : "et moi, qui vis dans le 78 à environ 40km de mon lieu de travail (Paris), prenant la moto quotidiennement (sauf depuis le Covid) pour environ 1h de trajet, on va me demander de faire 40km le matin et le soir en vélo ? Pourquoi pas malgré le temps de trajet, ça ne me ferait pas de mal…".

          Par contre, ces 40km actuellement sont composés de : villes plus ou moins tranquilles (que tu as appelés villages dans des commentaires plus haut…), d'autoroute (A15), de Paris intramuros et honnêtement, je ne me vois pas les faire en vélo car il faut remplacer la partie autoroute, ce qui me ferait passer par encore plus de villes, villes qui sont blindées de monde aussi et qui rallongeraient mon trajet de… 1h ! :) (je viens de vérifier sur gogole map)

          Tu vas aussi peut-être me dire de bosser plus prêt, etc. car il y a évidemment toujours une solution à tout, c'est évident ! Sauf que les choses ne sont pas toujours simples et que heureusement, j'ai la chance de pouvoir faire du télétravail et de devoir prendre ma bécane 1 ou 2 jours par semaine seulement (merci la pandémie qui a changé certaines choses…) mais ce n'est pas le cas de tout le monde et que pas mal de monde n'ont pas envie de s'entasser en ville surpeuplée non plus.

          Cela étant dit, je suis effaré de voir que tout a repris comme avant que ce soit dans les transports en commun ou sur la route et que surtout, j'ai l'impression que ça plait à pas mal de monde de continuer à faire comme avant…

          • [^] # Re: distance travail/maison

            Posté par  . Évalué à 4. Dernière modification le 15/10/21 à 16:24.

            40 km, ça commence à être beaucoup. J'ai des amis qui font jusqu'à 60 km (et jusqu'à 1400m de dénivelé) pour aller au travail, mais ce sont des mordus de vélo.

            Cela dit, la distance moyenne domicile-travail est autour de 11 km… Et presque 80 % des actifs qui vivent entre 5 et 15 km de leur lieu de travail y vont en voiture.

            Certes, il peut y avoir des problèmes d'aménagement/danger (encore que, d'après mon expérience, c'est plus dans la tête que réel). Mais (et ce n'est pas ton cas), on entend beaucoup de « oui, mais moi », comme si la France entière était peuplée d'exceptions. C'est tout simplement faux. Une grande partie des gens pourrait facilement (11 km, c'est 30 minutes de vélo à tout casser…) prendre son vélo. Tout le monde a une bonne excuse : la pluie (comme s'il pleuvait tous les jours - quand il pleut, je m'habille en conséquence, comme pour marcher dans la rue), la transpiration (il suffit de ne pas rouler vite ou de se changer - je suis allé pendant plusieurs années à des séminaires de recherche, en prenant une chemise de rechange avec moi, et je n'ai pas l'impression d'avoir été le pauvre type qui sent mauvais, ou alors on me l'a bien caché).

            Source : https://www.insee.fr/fr/statistiques/5013868

            PS : et je ne parle pas des vélos "électriques", dont j'estime qu'ils sont pour une large part une abomination écologique et très souvent inutiles (le nombre de gens qui me disent que c'est indispensable à Paris, comme si on devait grimper le Galibier tous les jours…), mais s'ils pouvaient permettre de moins recourir à la voiture pour les gens qui ont une longue distance à parcourir ou sont ne mauvaise santé, pourquoi pas. Rouler à VAE ne demande strictement aucun effort.

            • [^] # Re: distance travail/maison

              Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 5.

              PS : et je ne parle pas des vélos "électriques", dont j'estime qu'ils sont pour une large part une abomination écologique et très souvent inutiles (le nombre de gens qui me disent que c'est indispensable à Paris, comme si on devait grimper le Galibier tous les jours…), mais s'ils pouvaient permettre de moins recourir à la voiture pour les gens qui ont une longue distance à parcourir ou sont ne mauvaise santé, pourquoi pas. Rouler à VAE ne demande strictement aucun effort.

              Strictement, non, mais ça ne demande aucun effort qui dépasserait celui qu'on fournit en marchant tranquillement.

              Les vélos à propulsion nucléaire sont écologiquement moins bons que les vélos à propulsion musculaire, mais écrasent tout de même largement l'automobile dans ce domaine. Donc si ça peut décider des gens à se passer de leur auto pour pas mal de trajet, c'est bien.

              • [^] # Re: distance travail/maison

                Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 5.

                Les vélos à propulsion nucléaire sont écologiquement moins bons que les vélos à propulsion musculaire

                Si on prend les facteurs d'émission CO2 d'un repas à dominante végétale, on est de l'ordre de 1 g/Kcal, soit de l'ordre de 1 g / Wh.

                L'électricité nuke française c'est de l'ordre de quelques dizaines de g / kWh.

                Donc en fonction de la régularité de l'effort à faire, coté CO2 le vélo nucléaire a des atouts s'il permet d'éviter une surconsommation d'aliments énergétiques. :)

                ----> [ ]

                Adhérer à l'April, ça vous tente ?

            • [^] # Re: distance travail/maison

              Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 8.

              Cela dit, la distance moyenne domicile-travail est autour de 11 km… Et presque 80 % des actifs qui vivent entre 5 et 15 km de leur lieu de travail y vont en voiture.

              Ça me rappelle un truc sidérant que j'ai vu il y a peu de temps. Je ne sais plus où, je ne sais pas d'où proviennent les données qui ont servi à déterminer cela, mais visiblement, rendre gratuits des parkings relais à proximité de certaines gares n'aurait pas beaucoup encouragé des gens à prendre le train plutôt que la voiture pour aller au travail. En revanche, cela aurait encouragé pas mal de gens habitant à moins d'un kilomètre de la gare à prendre la voiture plutôt que leurs pieds pour aller prendre le train !

              • [^] # Re: distance travail/maison

                Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2.

                Si c'est combiné avec des difficultés pour utiliser la voiture sur une partie du segment, et que l’alternative transports en commun + parking est en plce, peut être que ça peut changer les choses.

                Il faut bien comprendre, que quand tu as chauffé ton siège, tu veux pas le changer pour un siège froid pendant le trajet.

                Pourquoi bloquer la publicité et les traqueurs : https://greboca.com/Pourquoi-bloquer-la-publicite-et-les-traqueurs.html

            • [^] # Re: distance travail/maison

              Posté par  . Évalué à 1.

              Rouler à VAE ne demande strictement aucun effort.

              Dit le mec qui n'a jamais mis le cul sur un VAE

              • [^] # Re: distance travail/maison

                Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 3. Dernière modification le 15/10/21 à 20:54.

                Tout à fait, ça dépend du mode d’assistance.

                Dans le mode avec assistance le plus élevée, le pédalier fait office d’accélérateur.
                J'ai testé.

                Et c'était un tri-porteur, donc je n'ai pas eu besoin de faire l’effort de l'ensemble en équilibre.

                Pourquoi bloquer la publicité et les traqueurs : https://greboca.com/Pourquoi-bloquer-la-publicite-et-les-traqueurs.html

          • [^] # Re: distance travail/maison

            Posté par  . Évalué à 10.

            Bah, en ce qui me concerne, je suis à 30km entre le 77 et le 91, et je le fais en vélo 3 fois par semaine. Je l'ai fait en moto, en auto, en TEC, en vélo+TEC et en vélo ce trajet, je peux donc faire un comparatif.

            Le pire c'est l'auto. Temps de trajet aléatoire entre 1h00 et 2h00. Coûte cher, pénible. Ouais en temps que passager encore, on peut roupiller, lire un bouquin ou glander sur son téléphone, mais quand on est obligé de conduire dans des bouchons, c'est une vraie torture, ça m'étonne pas que les gens devienne agressif.

            La moto, c'est aussi assez cher, rapide (moins d'une heure, quoiqu'il arrive), mais dangereux. J'ai terminé deux fois à l'hosto, et j'ai eu du bol. Et pourtant j'ai une grosse expérience de la bécane. Mais bon, même en étant un motard averti, quand on se fait couper la route, on ne peut pas faire grand chose. L'autre probléme, c'est la météo, en hiver, remonter des files de bagnole la nuit sous la pluie, ouais, …

            Les TEC, bus et RER, c'est pas cher, long (1h30 à 2h00) et aléatoirement pénible suivant l’affluence et les problèmes de régularités, disons que quand tout va bien c'est génial, tu peux roupiller, bouquiner,etc … mais quand ça part en sucette, c'est vraiment relou.

            Le vélo, c'est génial. Franchement. ça ne coûte vraiment pas cher, c'est pas le plus rapide, je met 1h45 environ, mais c'est régulier. C'est sportif, mais ça c'est pas un probléme. ça peut en paraître un, mais en fait, c'est tout le contraire, en ce qui me concerne, c'est plus une solution a un probléme d’hygiène de vie, et une solution qui marche du feu de dieu. J'ai jamais eu autant la forme sur tout les plans (physique et moral) depuis que je fais 180km de vélo par semaine. un exemple tout con, malgré le fait de passer plus de 3h00 l'hiver dehors à pédaler, je ne chope plus le moindre rhume et je n'ai jamais le nez bouché alors que ça m'arrivait tout le temps avant.

            Et en plus c'est un vrai plaisir, j'ai mis du temps à trouver le bon trajet, mais je me régale, bord de rivière (Yerre/Seine), chemin vert, de jour comme de nuit, ça le fait, j'ai juste quelques passages un peu chiant mais ça ne représente même pas 10% du trajet.

            Voila une photo de la bête, le matin vers 8h00 et le soir vers 23h00, le même jour au même endroit sur le trajet, j'étais allé au ciné en sortant du taf.

            Mon pti vélo

            Après, 40km dans ton cas, c'est beaucoup. Je sais pas si je le ferais, la, à 30, je suis pas loin de la limite de ce qui est jouable. il y a le VAE sinon. Mais dans mon cas, je voulais faire du sport, en fait, faire du sport sur son temps de trajet, c'est une façon d'optimiser son temps quelque part, ça me laisse du temps ailleurs pour faire autre chose.

            Faut pas gonfler Gérard Lambert quand il répare sa mobylette.

            • [^] # Addendum

              Posté par  . Évalué à 10.

              Je me rend compte en relisant mon message que je manque un poil d'objectivité rapport au vélo (ça se voit à peine, faut bien relire). Parmis les points négatifs il y a quelque trucs :

              • Le vent. La pluie ou le froid, c'est pas un vraiment un si gros probléme, faut s'équiper, c'est pas agréable, mais contrairement a la moto, on a pas froid, et c'est pas stressant. Par contre le vent dans la gueule, ça peut être vraiment usant, c'est même plus usant qu'une montée, y a un coté vraiment déprimant. bon par contre, quand il est dans le bon sens, c'est le contraire. Sur le coup on croit qu'on a une forme du tonnerre parce qu'on avance comme une mobylette et ça met la patate pour le reste de la journée ou de la soirée.

              • La chaleur, ça peut être vraiment pénible, surtout si c'est humide, ça peut même être limite dangereux (plus de 40°c avec 80% d'humidité dans l'air, faut pas s’exposer, du moins, pas faire d'effort dans ces conditions). Dans mon cas, ça a vraiment été pénible et dangereux 1 fois en 4 ans, mais à l'avenir, c'est des conditions qui pourraient devenir plus fréquentes. (Les fameux dômes de chaleurs).

              • Les crevaisons. C'est tout ou rien, et ça demande un peu de gestion. ça peut vraiment être relou quand ça arrive. Prendre des bons pneus et penser à les changer quand ils sont morts, apprendre a réparer (c'est pas très compliqué quand on sait le faire).

              • Les fringues, la transpiration, la aussi, faut gérer. Avec le temps et l’entraînement, on transpire moins ou disons qu'on gère mieux son effort. Avoir des fringues adapté et pouvoir se changer et prendre une douche au taf, c'est le mieux, mais aujourd'hui j'arrive aussi à gérer sans, c'est a dire avec des fringue normale et sans prendre spécialement de douches. (enfin ça fait 4 ans que je pratique …)

              • L'entretien du vélo, 180 km par semaine, faut faire au moins un petit entretien par semaine et une mini-révision par mois. Donc apprendre a mécaniquer un peu est très utile et avoir le bon outillage. Après la mécanique vélo c'est pas très compliqué, modulo qu'il y un nombre absolument incalculable de standards et de références. pour changer un roulement de pédalier par exemple, faut dix ans de métier, pas pour la partie mécanique, ça, ça se comprend en 10mn de tuto youtube, mais pour ne pas se planter dans le choix du roulement. Enfin, bon la mécanique de base, l'entretien courant, ça se fait bien.

              Faut pas gonfler Gérard Lambert quand il répare sa mobylette.

              • [^] # Re: Addendum

                Posté par  . Évalué à 6.

                Le vélo courte distance ça se fait très bien sans douche ni change. Comme c'est pas long, tu ne te sens pas dand l'obligation de te presser donc tu roules pépère sans transpirer ou peu et tu peux garder tes habits.

                Quand c'est plus long oui ça demande plus de logistique avec les douches, tenues de vélo et tenue de nuit, de l'éclairage de qualité, etc

                Quand je faisais 75km par jour (les jours où je ne rallongeait pas pour le plaisir), je me débrouillait pour me charger un maximum le lundi pour emmener des habits propres de la semaine et ramener la lessive salle de la précédente en mode vélo+sacoche et sac à dos et le reste de la semaine je roulais ultra léger et aussi vite que possible avec juste mon tupperware scotché au cadre comme seul bagage.

                Maintenant quand je ne fais que 42km aller/retour que 3-4 fois par mois (merci télétravail), que je ne vois pas de client et peut donc rester en short tong et t-shirts toute la journée je suis passé au mode sacoche de cadre et micro pc pour ne pas trimballer un laptop taille normale.

                Les intempéries c'est clairement une gêne surévaluée. Probablement car une majorité de gens n'installent pas de garde-boues longs avec bavette qui descend tout près du sol à l'avant. Ce qui mouille et salit le plus ce n'est pas vraiment la pluie mais les projections des roues elles-même.

                Ah et aussi, pour ceux qui ne peuvent pas se doucher, le merino c'est magique (à condition de se raser les les aisselles).

              • [^] # Re: Addendum

                Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 5.

                Le vent. La pluie ou le froid, c'est pas un vraiment un si gros probléme, faut s'équiper, c'est pas agréable, mais contrairement a la moto, on a pas froid, et c'est pas stressant.

                Quant j'explique que je vais travailler à vélo, on me demande souvent si ce n'est pas trop pénible quand il pleut. Quand j'y pense, je réponds du tac au tac que j'ai des collègues qui viennent même en scooter et qu'ils n'ont toujours pas fondu.

                Je ne sais pas pourquoi, mais j'ai l'impression que pour pas mal de monde, la pluie doit être un truc insupportable pour les cyclistes, alors que pour les scootéristes et autre motards, ça doit être juste normal. Pourtant, c'est la même pluie, et grosso modo la même quantité d'eau reçue pendant le trajet.

                • [^] # Re: Addendum

                  Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 3.

                  Soit dit en passant c'est pareil aussi quand tu es à pieds grosso modo :-)

                  « Tak ne veut pas quʼon pense à lui, il veut quʼon pense », Terry Pratchett, Déraillé.

                  • [^] # Re: Addendum

                    Posté par  . Évalué à 2.

                    Après, la pluie c'est une excuse pour ne pas prendre le vélo.
                    J'ai grandit en Normandie, je me faisais saucer 10 jours / an ?
                    Il pleut très souvent, mais le facteur il pleut aujourd'hui x il pleut sur ton trajet devient rare hein.

                    Après pour pratiquer beaucoup vélo et pieds, s'il pleut fort, je préfère marcher ça mouille moins, c'est le manteau les cheveux. À vélo ton pantalon, tes chaussures / chaussettes et ton caleçon sont tout de suite trempé…

                    • [^] # Re: Addendum

                      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 4.

                      Quand il y a des grosses pluies, même avec un poncho bien protégeant et des chaussures bien imperméables (des bottines en caoutchouc quoi) tu peux te retrouver avec tout le bas du pantalon trempé.

                      « Tak ne veut pas quʼon pense à lui, il veut quʼon pense », Terry Pratchett, Déraillé.

                      • [^] # Re: Addendum

                        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 3.

                        Des guêtres. Vaude en font un modèle très approprié pour les cyclistes.

                      • [^] # Re: Addendum

                        Posté par  . Évalué à 7. Dernière modification le 18/10/21 à 12:00.

                        J'en reviens aux garde-boues. Avec des vrais gardes-boues (qui descendent bas) et la bavette qui frôle le sol le pantalon ne finit pas trempé. Les projections qui te mouillent les pieds viennent de la roue avant, le cul ça vient de la roue arrière. Pas besoin de bac+10 pour comprendre ça pourtant peu de monde ne semble saisir le truc et installer des vrais protections.

                        velo orange blog - mudflaps

                        Accessoirement hors saison hivernale, sous forte pluie par plus de 12-13 degrés il est souvent plus pratique de rouler en short et sandales et garder le pantalon, les chaussettes et les chaussures à l'abri dans le sac.

                        Mais comme dit plus haut les averses on ne s'en prends pas tous les jours. Il y a peu de jours dans l'année où la pluie tombe de manière continue et c'est pas parce que la prévision météo te dit "attention pluie aujourd'hui" que ça va tomber exactement au moment où tu utilises ton vélo.

                        • [^] # Re: Addendum

                          Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 4.

                          Mais comme dit plus haut les averses on ne s'en prends pas tous les jours. Il y a peu de jours dans l'année où la pluie tombe de manière continue et c'est pas parce que la prévision météo te dit "attention pluie aujourd'hui" que ça va tomber exactement au moment où tu utilises ton vélo.

                          J'ai le même sentiment. Dans mon cas, ce n'est pas le vélo, mais la course-à-pied pour rentrer du boulot. J'ai tout l'équipement qu'il faut pour courir en toutes saisons. Et en deux ans de pratique, j'ai finalement que rarement couru sous la pluie.

                      • [^] # Re: Addendum

                        Posté par  . Évalué à 3.

                        Mon expérience de motard me fait dire, qu’il y a plein de retardateur. Mais l’eau finit toujours par traverser. Ça peut prendre cinq minutes, 1h. Mais ça traverse toujours.

                        • [^] # Re: Addendum

                          Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 4.

                          Ah non, non non. De la toile cirée genre ciré jaune intégral, c'est juste étanche. Rien ne rentre, rien ne sort. Ce qui est un problème, parce que ça empêche la pluie d'entrer, mais aussi la transpiration de sortir.

                • [^] # Re: Addendum

                  Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 4.

                  Les gens sont étonnés de me voir aller faire mes courses sous la pluie avec ma fille en vélo cargo. Pourtant elle aime bien et nous ne sommes pas en sucre.

                  • [^] # Re: Addendum

                    Posté par  . Évalué à 2.

                    Chantons sous la pluie… ;-) 'fin, tant que ça foudroie pas.

                    “It is seldom that liberty of any kind is lost all at once.” ― David Hume

                • [^] # Re: Addendum

                  Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 3.

                  Il y a pluie et pluie. Chez moi quand il pleut, c'est déjà dangereux de prendre la voiture alors le vélo…

                  Le post ci-dessus est une grosse connerie, ne le lisez pas sérieusement.

                  • [^] # Re: Addendum

                    Posté par  . Évalué à 3.

                    C'est plus dangereux de prendre la voiture que le vélo sous la pluie. Les automobilistes perdent toute visibilité.

                    • [^] # Re: Addendum

                      Posté par  . Évalué à 5. Dernière modification le 18/10/21 à 17:28.

                      Les automobilistes perdent toute visibilité.

                      Et comme ils n'y voient rien, ils ont tendance à serrer à droite. Raison de plus pour ne pas prendre le vélo si tu n'es pas sur une chaussée dédiée et bien séparée, pas juste par une ligne blanche…

                    • [^] # Re: Addendum

                      Posté par  . Évalué à 6.

                      Moi ce que j'aime bien c'est que le conducteur de voiture sous la pluie est plus contrarié et ne respecte plus aucune priorité : ni aux piétons, ni aux vélos.

                      Dans ma tête je me dis toujours : « T'as conscience que j'en chie deux fois plus que toi ? »

    • [^] # Re: distance travail/maison

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 10.

      Beaucoup de gens ne doivent pas choisir où ils en habitent en fonction d'un unique lieu de travail, mais en fonction du lieu de travail des 2 membres d'un couple, lesquels ne sont pas forcément à côté. Dans mon cas, il y a 15km entre mon lieu de travail et celui de mon conjoint, et une grosse zone qui englobe tout ce qu'il y a entre les deux est hors de prix.

      Par ailleurs, lorsqu'on a des jeunes enfants qui ne peuvent pas aller et rentrer de l'école seuls (mon grand-père le faisait cela dit, mais à son époque le risque de se faire renverser par une voiture n'était pas le même), on ne peut pas se permettre de faire tous les trajets à vélo tous les jours : la durée de trajet que cela impliquerait n'est simplement pas compatible avec les horaires des garderies (et même si les garderies étaient ouvertes plus longtemps, cela ferait des journées trop longues pour les enfants) tout en faisant une journée de travail de longueur socialement acceptable.

      Pour les bouchons, dans la campagne ça roule bien ; quand j'arrive où ça bouchonne garer la voiture et sortir le vélo pliant du coffre marche bien. Ça nécessite quand même d'avoir un endroit où se garer : pas possible partout. Je ne serais pas contre, au contraire, faire une partie ou la totalité du trajet en transport en commun, mais encore faudrait-il qu'il y en ait (sans que ça fasse exploser la durée du trajet).

      Accessoirement profiter de son jardin c'est trop bien et pas du tout ennuyeux :)

      Bref, "les gens" n'agissent pas forcément (que) par grosse flemme, mais suivant des contraintes et des priorités qui ne sont pas les mêmes pour tout le monde.
      Pour limiter la voiture et favoriser le vélo et les transports en commun, il faut commencer par essayer de comprendre pour de vrai pourquoi "les gens" prennent leur voiture.

      • [^] # Re: distance travail/maison

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 5.

        C'est une évidence, ça, et c'est ce qu'on fait justement. Deux exemples :

        • on pousse pour avoir un bon réseau de pistes cyclables, même à la campagne, parce que de nombreux trajets sont faits en automobile parce que les routes pleines d'automobiles ne sont pas accueillantes pour les cyclistes ;
        • il commence à y avoir des fermetures de rues à l'entrée et à la sortie de certaines écoles, parce que la proximité de plein d'automobiles rend le trajet dangereux pour les enfants à pied et à vélo.
  • # Matériaux d'une voiture électrique, c'est bien de se poser la question mais...

    Posté par  . Évalué à 4.

    Les voitures électriques. Alors, en dehors du coût prohibitif des modèles haut de gamme, on est là aussi dans l'inconnu écologique. Rouler à l'électrique, c'est zéro émission de CO2 par le véhicule en fonctionnement. Mais la production de l'électricité ? La fabrication de la batterie ? Son recyclage ? Et la disponibilité des métaux nécessaires si on continue à tous migrer au 100% électrique ?

    Il est intéressant de voir que tu te poses toutes ces questions sur les voitures électriques sans te poser la même question sur les voitures thermiques (Carburant traditionnel ou GLP).

    Oui, construire un véhicule de 1,5 tonne dépense des ressources, quelque soit son carburant. Et toute cette matière devra être recyclée en fin de cycle (l'industrie automobile a depuis longtemps mis en place des filières de recyclage au travers des casses auto, le recyclage des batteries est actuellement en plein essor au vu des volumes à venir).

    La grande différence entre un véhicule électrique et les autres, est qu'une fois construit, il ne va pas rejeter de CO2 dans l'atmosphère par lui même.

    Ensuite pour ce qui est des rejets indirects, faisont quelques calculs: Pour 1 kW d'énergie mis dans le réservoir (ou la batterie), le moteur thermique aura à peine 0.4kW de disponible pour faire avancer les roues, alors que le véhicule électrique en aura plus de 0.8kW (le double).

    Donc même si l'ensemble de l'électricité provenait de source émettrice de CO2 (ce qui est loin d'être le cas en France avec le Nucléaire prévalent et une bonne partie hydroélectrique), le rendement d'une voiture électrique est juste meilleur.

    Ajoutons à ça que le réseau se décarbone d'année en année, donc ta voiture électrique deviens de plus en plus verte !

    • [^] # Re: Matériaux d'une voiture électrique, c'est bien de se poser la question mais...

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 9.

      Il me semble que vos chiffres de rendement soient très faux. Même les processus très optimisés des centrales électriques n’ont des rendement qui ne dépassent guère les 40% — un peu moins pour les centrales nucléaires où des contraintes techniques supplémentaires obèrent l’optimisation. On trouve parfois des chiffres de rendement délirants du point de vue du physicien : des 98% ou autres phantasmes du même acabit. Ils sont donnés en termes d’écart par rapport aux rendements des cycles thermodynamiques théoriques employés. Autrement dit, personne à part des commerciaux alcoolisés ou des illuminés, ne peut imaginer améliorer les rendements actuels de façon très significatives. Pour une voiture à motorisation thermique le rendement est évidemment bien plus faible : un peu plus faible pour ce qui est de la valeur théorique, et beaucoup plus faible en pratique. Il y a bien entendu les bouchons, mais il y a aussi les chauffards qui se conduisent comme s’ils ne payaient ni le carburant, ni l’entretien du véhicule. Globalement avec une voiture de moins de 20 ans, si vous devez changer vos plaquettes de freins plus souvent que tout les 200 Mm, ou que vous consommez sensiblement plus de 4l aux 100km, une contribution efficace à l’empreinte carbone de notre espèce pourrait être d’apprendre à conduire :-). Plus efficace qu’acheter la dernière tesla (tous les ans bien sure).

      Si la voiture électrique permet effectivement une augmentation sensible des rendements (nonobstant les problématiques de batteries et de transport de l’énergie), il est tout de même frappant de remarquer à quel point aucun effort ne semble avoir été entrepris pour tirer parti des avantages de l’électrique sur ces points. Est-ce les consommateurs ou les producteurs les coupables ? Toujours est-il que l’aérodynamique délirante imposée par les motorisations thermiques se maintient sur les électriques. Les puissances et couples dispendieux se trouvent encore augmentés. J’attends avec impatience de voir mis sur le marché des véhicules électrique conçus pour une conduite et une durabilité visant à l’écologie.

      « IRAFURORBREVISESTANIMUMREGEQUINISIPARETIMPERAT » — Odes — Horace

      • [^] # Re: Matériaux d'une voiture électrique, c'est bien de se poser la question mais...

        Posté par  . Évalué à 6.

        Au niveau des rendements, vous ne parlez pas de la même chose :
        Strash parle du rendement du moteur, donc la transformation de l'essence ou de l'électricité en énergie cinétique.

        Il ajoute ensuite que même si ton électricité provient d'une centrale à pétrole, le rendement final serait meilleur avec le moteur électrique.
        Il y a tout de même fort à parier que la centrale thermique ait un meilleur rendement que le moteur de ta voiture, et si, en effet, le rendement du moteur électrique est suffisamment efficace, en enchaînant une centrale à pétrole et des voitures électrique on diminuerait en pratique la consommation de pétrole de l'ensemble.

        Bon, comme je trouve ça fun, je suis allé chercher des chiffres :
        Une centrale thermique moderne semble avoir un rendement autour de 60%, avec des centrales à cycle combiné (en gros, tu récupères la chaleur résiduelle pour produire encore de l'électricité).
        Un moteur diesel de voiture a un rendement autour de 40%.
        Apparemment, le rendement d'un moteur électrique automobile récent se situe autour de 90%.

        Bilan :
        - 100kWh de pétrole dans un moteur diesel produit 40kWh de mouvement.
        - 100kWh de « thermique » dans une centrale à cycle combiné produit 60kWh d'électricité, qui produisent eux-mêmes 54kWh de mouvement.

        On arrive bien à la même conclusion : même avec une électricité d'origine thermique génératrice de CO2, la voiture électrique consomme moins d'essence, donc pollue moins à l'usage.

        Pour le reste de tes remarques, je trouve aussi que les bagnoles récentes sont des drames aérodynamiques, et ça ne risque pas d'améliorer leur rendement kilométrique…
        Je n'imagine même pas ce qu'on gagnerait sur une autoroute à 130km/h avec une voiture un minimum aérodynamique…

        • Yth.
        • [^] # Re: Matériaux d'une voiture électrique, c'est bien de se poser la question mais...

          Posté par  . Évalué à 6.

          Tu oublies quelques éléments du cycle centrale -> voiture

          • pertes en lignes (RTE s'efforce de minimiser les pertes, et pour ton usage en voiture cela sera négligeable, mais il convient néanmoins de le mentionner)
          • perte lors de la charge de la batterie (ça chauffe, et pour la charge rapide y'en a même qui refroidissent la batterie pour charger plus vite)

          Ensuite y'a aussi le problème que ça chauffe moins en hiver (donc on met plus le chauffage :D)

          Mais a cela faut aussi ajouter l'énergie récupérée lors du freinage, le différentiel de poids…

          Bref le bilan est loin d'être simple à calculer sur un coin de table; cependant cela reste supérieur au rendement du véhicule thermique, et même si ce n'était pas le cas, une grosse partie de notre électricité est comme tu le rappelle nucléaire (pas de CO2 en fonctionnement (à la production c'est une autre histoire, le béton en fait plein), et du renouvelable (même remarque sur le béton des éolienne & barrage); mais comme pour la voiture électrique le coût est à la production et non à l'usage.

          Bref d'un point de vue CO2, c'est nettement mieux, et c'est, pour le moment, l'un des sujet principaux si on veux continuer à vivre…

          Il ne faut pas décorner les boeufs avant d'avoir semé le vent

          • [^] # Re: Matériaux d'une voiture électrique, c'est bien de se poser la question mais...

            Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 8.

            Tu oublies quelques éléments du cycle centrale -> voiture

            Une comparaison en terme de rendement ou d'efficacité énergétique ou électrique n'a de sens que si on prend un cycle complet. En regardant qu'une partie du cycle, on aboutie potentiellement à des résultats trompeurs.

            Donc ici de l'extraction des ressources pour produire l'électricité à son exploitation par les roues de la voitures. En tenant compte des infrastructures à mettre en place pour produire cette électricité.

            Mais cela est vrai pour le pendant thermique, le pétrole n'arrive pas magiquement dans notre station essence. Il a fallu collecter ce pétrole, le raffiner, le transporter à une station service, etc.

            Cela m'amuse souvent de voir les personnes soulignant les pertes en ligne pour le transport en électricité (ou le rendement des centrales électriques) oublier que le pétrole aussi a une chaine de production mondialisée, complexe et polluante, et nécessite un beau volume de transport.

            Les liens donnés plus haut concernant le kilométrage où la voiture électrique est plus efficiente d'un point de vue CO2 qu'une voiture thermique est probablement ce qu'il y a de mieux à utiliser pour évaluer cela, cela permet de prendre en comptes des facteurs qu'on peut difficilement quantifier en tant qu'individu.

            • [^] # Re: Matériaux d'une voiture électrique, c'est bien de se poser la question mais...

              Posté par  . Évalué à 3.

              C'est pour ça que j'ai essayé de faire la comparaison à partir du pétrole livré.
              Je ne crois pas qu'il y ait de différence fondamentale entre la livraison de pétrole dans une centrale thermique et dans une station essence. Par contre le thermique en France c'est presque pas de pétrole, surtout du charbon et du gaz, et de toute façon c'est très peu, donc ça rend difficile de comparer.

              Mais partant d'une matière première quasiment identique : le gasoil, on peut observer la fin du cycle, et donc comment il est transformé en kilomètres parcourus par ta voiture.
              Apparemment la perte en transport de l'électricité se trouverait autour de 3%, maximum 6%.

              Mais bref, l'idée c'était de montrer qu'au bout du compte, à partir de la même source d'énergie (pétrole), il est plus efficace d'avoir en bout de chaîne un moteur électrique, parce que le gain d'optimisation de la centrale thermique par rapport à un moteur individuel, est assez énorme, même si ça implique de transformer le pétrole en électricité, de transporter cette électricité, puis de la stocker dans une batterie.

              C'est un des - nombreux - éléments du problème : contre-intuitivement 1l de pétrole t'amène plus loin avec un moteur électrique qu'avec un moteur à explosion.

              Après si ton électricité n'est pas d'origine thermique - comme en France - ça complique encore énormément les calculs, mais ça ressemble à un autre problème quand même.

              • Yth.
            • [^] # Re: Matériaux d'une voiture électrique, c'est bien de se poser la question mais...

              Posté par  . Évalué à 2.

              Une comparaison en terme de rendement ou d'efficacité énergétique ou électrique n'a de sens que si on prend un cycle complet. En regardant qu'une partie du cycle, on aboutie potentiellement à des résultats trompeurs.

              On est complètement d'accord, et tu fais bien de le signaler, j'ai effectivement oublié de mentionner le transport du carburant à la pompe, et le coût énergétique de la pompe, du fait qu'elle soit éclairée toute la nuit, ainsi qu'une collection de détails des deux cotés (j'ai pas parlé du coût d'extraction de l'uranium et son rapatriement…)

              Penser à la kyrielle de coût direct / indirect ne se fait pas au comptoir (enfin si, mais c'est incomplet) !

              Il ne faut pas décorner les boeufs avant d'avoir semé le vent

              • [^] # Re: Matériaux d'une voiture électrique, c'est bien de se poser la question mais...

                Posté par  . Évalué à 1.

                25% de rendement pour une pile à hydrogène dans une voiture. Cycle complet.

                Mais on est sur linuxfr, on préfère discuter du sexe des anges pendant 3 jours plutôt que de passer 5 min sur wikipedia.

                Sur ce je vous laisse à vos affaires. Y'en a qui ont une vie les geeks.

                • [^] # Re: Matériaux d'une voiture électrique, c'est bien de se poser la question mais...

                  Posté par  . Évalué à 4. Dernière modification le 15/10/21 à 10:54.

                  25% pour le cycle complet ?
                  Bigre, c'est bien pour une techno tellement anecdotique qu'elle n'est pas du tout optimisée !

                  Parce que le cycle complet du pétrole, n'est pas meilleur, et pourtant sacrément bien optimisé depuis le temps…
                  Si on compte au niveau du moteur uniquement un rendement de 40% (ce qui est une marge haute hein), il faut retirer le coût énergétique de l'extraction et du transport, depuis le puits de pétrole jusqu'à la pompe, on doit pas faire mieux que 25% !
                  Cela dit, je veux bien des chiffres, si tu en as ?

                  • Yth.
        • [^] # Re: Matériaux d'une voiture électrique, c'est bien de se poser la question mais...

          Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2.

          Assez d'accord, surtout sur l'aérodynamisme, et sauf avec ceci :

          « Au niveau des rendements, vous ne parlez pas de la même chose[.] »

          Nous parlions assez précisément de la même chose. Même s'il s'agit selon les cas de la conversion d'énergie primaire en travail, ou en énergie électrique, plutôt qu'en énergie cinétique. Et même si je crains fort que bon nombre de centrales ne soient pas équipées de systèmes de cogénération (utiles), ce qui donne à leur bilan thermodynamique précisément les mêmes limites que celles du moteur thermique.

          « IRAFURORBREVISESTANIMUMREGEQUINISIPARETIMPERAT » — Odes — Horace

        • [^] # Re: Matériaux d'une voiture électrique, c'est bien de se poser la question mais...

          Posté par  . Évalué à 3.

          je trouve aussi que les bagnoles récentes sont des drames aérodynamiques,

          c'est la norme euros 6 ou VI qui impose cette calandre de ouf pour éviter de tuer 300 piéton par an. ça amorti le choc, evite le choc de la tete sur le parebrise et il y a même 10 cm d'espace libre pour cela.

          du coup pour éviter d'avoir une sale gueule, les SUV sont favorisé car ça se fond dans la voiture, une voiture basse ça fait plutôt moche, megane clio …

          les chiffres de mortalité ne semble pas baisser pour autant :/, dommage.

          j'ai croiser une CX récemment, effectivement on a perdu en aérodynamisme

  • # Énergie renouvelable ?

    Posté par  . Évalué à 10.

    C'est marrant que l'article ait été taggué "énergies renouvelables" alors que ce n'est pas du tout le débat on dirait.

    Dans le domaine j'ai bien l'impression qu'on a tendance à un peu tout mélanger.

    L'énergie renouvelable est un sujet (si on s'y intéresse pas, un jour on n'aura plus d'énergie à brûler), la pollution atmosphérique est un autre sujet (si on ne s'y intéresse pas, un jour l'air sera irrespirable), le taux de CO2 dans l'air est encore un autre sujet (si on ne s'y intéresse pas, un jour il fera trop chaud sur terre pour y vivre)… mais souvent les discussions s'emmêlent les pinceaux en tentant de comparer entre elles des solutions qui s'attaquent à des problèmes différents. Là où tout le monde est d'accord c'est que le pétrole/charbon/gaz tape sans distinction dans les 3 catégories, et qu'aujourd'hui c'est environ 80% de la conso mondiale d'énergie.

    Là où on peut aussi essayer de dépassionner le débat sur la voiture, c'est en rappelant que les transports représentent peu de cette conso d'énergie : 10% environ. Faire des efforts dans le domaine est évidemment nécessaire, mais ce sera très loin d'être suffisant.

    En théorie, la théorie et la pratique c'est pareil. En pratique c'est pas vrai.

  • # Sur les taxes des produits pétrolier.

    Posté par  . Évalué à 10.

    J'ai tenté de comprendre le comment du prix du pétrole, et j'avoue, c'est pas évident du tout, et c'est pas sur que j'ai tout bien saisi. En tout cas, c'est pas du tout un marché classique, ou le prix dépend de l'offre et de la demande, même si cet aspect joue un rôle quand même. Déjà, les producteurs de pétrole sont organisé en cartels, dont une partie est clairement étatique. (Arabie saoudite, Russie, etc ….)

    Ensuite, il y a les pétrolier eux-même qui organisent la partie exploration et extraction, pour le compte (ou pas) d'états. Et aussi, (ou pas) le raffinage. Tout ces acteurs sont dépendants les uns des autres, et organisent le prix, on va dire de base sur lequel les états importateurs vont ajouté des taxes.

    Il faut comprendre que les marges sur le pétrole sont assez énormes. (même si elles ont tendance à baisser au fur et à mesure que l'exploration et l'extraction deviens complexe). C'est à dire que de base, c'est une énergie extrêmement efficace et relativement simple à produire, du coup, les acteurs, sont tenté de mettre le prix qu'il veulent, de toute façon, les consommateurs vont acheter quand même, tellement les services rendu sont important et irremplaçable.

    Et c'est un des aspects les plus mal compris au sujet des taxes pétrolières par le public, je pense. Le rôle de ces taxes est de faire en sorte que sur ce prix du pétrole final, une partie finisse dans notre poche, enfin, dans la poche de notre état pour ses finances, plutôt que dans les poches de l'Arabie Saoudite, de la Russie, ou de Total.

    A savoir que si on baissait les taxes, ça donnerais surtout plus de marge pour les cartels de pétrolier pour augmenter les prix, en gros, dans un jeu complexe qui mêle les intérêts de firmes particuliérement puissantes, à ceux d'états souvent corrompu jusqu’à l'os.

    Bref, les taxes, c'est bien, même si ça fait râler le consommateur quand il passe a la pompe, de toute façon, il se fera vampirisé son pognon, autant que ça lui revienne pour payer l'entretien de la voirie par exemple, plutôt que le palais de Poutine ou le nouveau yatch d'un prince Saoudien.

    Sinon, sur l'avenir du transport, il sera surement multimodal, ça semble assez évident. On passe d'un modèle où le pétrole dominait de façon écrasante du fait de sa nature, à des modes où il va falloir adapter la source d’énergie au contexte. Les tendances qui devraient se dessiner à termes, c'est plus de sobriété dans l'usage, des véhicules plus léger, de l’électrique.

    Mais la partie qu'on appelle transition énergétique, s'est un terme assez édulcoré en fait, pour faire croire qu'on maitrise vraiment le process, qu'on en est à l'initiative, mais la réalité, cette transition énergétique ressemble de plus en plus à une transition que l'on subit plus qu'autre chose, et ça porte normalement un autre nom moins sympathique : une crise.

    Faut pas gonfler Gérard Lambert quand il répare sa mobylette.

    • [^] # Source d'information

      Posté par  . Évalué à 5. Dernière modification le 13/10/21 à 09:26.

      Je peux pas éditer mon message, du coup, j'en fait un autre, tant pis pour la planète et les ressources cognitives des homos sapiens que je vais saturer un peu plus en cette douce matinée d'octobre.

      Donc, je disais, sur le pétrole, je lit Matthieu Auzanneau. Il ne fait pas l'unanimité dans ses analyses, mais de toute façon, personne ne fait d'unanimité dans les analyse a ce sujet, c'est lié a la géopolitique du pétrole et ses marché, ou l'information joue un rôle important, du coup, j'essaye quand même de garder une certaine distance. Néanmoins, son ouvrage : Or noir, la grande histoire du pétrole est quand même reconnu comme une référence sur le sujet.

      Il tiens un blog, et il a sorti un ouvrage récent sur la question de la crise a venir que je n'ai pas lu.

      Voila, c'est pour être clair sur mes influences sur cette question. Matthieu Auzanneau est aussi le directeur du Shift Project, un think tank qui fait du lobbying pour la transition bas carbone de l'économie, et il est proche dans ses idée du désormais célèbre Jean Marc Jancovici qui participe aussi de ce think tank.

      Faut pas gonfler Gérard Lambert quand il répare sa mobylette.

      • [^] # Re: Source d'information

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 6.

        Donc, je disais, sur le pétrole, je lit Matthieu Auzanneau. Il ne fait pas l'unanimité dans ses analyses, mais de toute façon, personne ne fait d'unanimité dans les analyse a ce sujet, c'est lié a la géopolitique du pétrole et ses marché, ou l'information joue un rôle important, du coup, j'essaye quand même de garder une certaine distance. Néanmoins, son ouvrage : Or noir, la grande histoire du pétrole est quand même reconnu comme une référence sur le sujet.

        Juste pour préciser, j'ai lu les 2/3 du livre à ce stade (progression en cours).
        Pour en avoir discuté avec certains, et pour connaître aussi les positions de Jancovici, le problème principal en lisant cet ouvrage thématique c'est que tu as l'impression que l'histoire du pétrole = Histoire.

        C'est normal car le livre est centré dessus, donc il n'aborde l'histoire de notre monde que sous l'angle du pétrole. C'est bien de rappeler par exemple que pour gagner les conflits mondiaux, cela a été possible grâce au pétrole que l'Allemagne n'avait pas en libre accès par rapport aux Alliés. L'aspect logistique et technique sont souvent négligés dans l'enseignement de notre histoire. Mais le pétrole ne fait pas tout, et tout ne s'explique pas par le pétrole.

        Sinon l'ouvrage est très bien, bien sourcé, mais il faut avoir un peu de recul pour éviter de tomber dans le piège de tout expliqué par la thématique abordée dans le bouquin. Notons que ceci est probablement vrai pour tout ouvrage abordant l'Histoire avec un angle spécifique.

        • [^] # Re: Source d'information

          Posté par  . Évalué à 3.

          Oui, c'est exactement ça. C'est effectivement un reproche très pertinent, mais tu peux le voir aussi d'une autre façon, c'est que classiquement, cette approche est mise de coté. Lorsqu'on parle de pétrole et d’énergie, on y parle assez peu de géopolitique alors qu'en fait, c'est absolument essentiel. Mais je suis d'accord qu'il va peut-être trop loin, effectivement dans le sens histoire du pétrole = Histoire.

          Faut pas gonfler Gérard Lambert quand il répare sa mobylette.

          • [^] # Re: Source d'information

            Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 4.

            Je suis d'accord, beaucoup de sujets sont mis de côté dans notre Histoire alors qu'ils ont été des facteurs tout aussi importants (voire plus importants dans certains cas) que la stratégie militaire ou la géopolitique classique. Rappeler que notre Histoire est bourrée de facteurs multiples à tous les étages c'est important. Dont le pétrole évidemment.

            Mais cet ouvrage aurait pu, selon moi, rappeler plus souvent que le pétrole est un facteur parmi d'autres dans le scénario mondial après 1850. Il l'a fait pour la 1ère GM mais c('est tout jusqu'ici dans ma lecture, et du coup le lecteur parfois se trompe un peu, du moins ceux avec qui j'ai pu en discuté.

            Mais c'est un livre que je recommande, on apprend pas mal de choses. En même si j'ai beaucoup étudié la question de l'énergie, les débuts du pétrole m'étaient assez méconnus. Pourquoi on s'en est servi avant l'automobile ? L'histoire du trust de Standard Oil qu'on agite souvent mais finalement qu'on ne connaît pas vraiment. Les raisons derrière la naissance de l'OPEP, les détails des crises pétrolières, pourquoi les USA et l'Arabie Saoudite que tout oppose restent des alliés depuis 1945, etc. sont des événements ou sujets bien traités ce qui permet d'aller au delà de je sais que cela existe, mais je ne sais pas ce qui s'y est passé ou la raison de son avènement.

            • [^] # Re: Source d'information

              Posté par  . Évalué à 9.

              Pourquoi on s'en est servi avant l'automobile ?

              ça c'est une question assez méconnu pourtant très contre-intuitive. Le pétrole dans son usage premier servait pour l'éclairage, le pétrole lampant que l'on appelle aujourd'hui kérosène. Et il a remplacé pour cet usage, l'huile de baleine. C'est assez hallucinant pour nous du XXIe siècle que les gens du XIXe s'éclairaient avec des lampes à huile, dont l'huile venait de l'extermination industrielle et systématique de cétacés.

              Le pétrole a sauvé les baleines. C'est ouf. (C'est aussi hallucinant d'imaginer la population originale de ces animaux avant qu'ils servent pour l'éclairage …)

              évolution des populations de baleine bleue (on a massacré 99% de la population originale) :

              Titre de l'image

              source : https://fr.wikipedia.org/wiki/Baleine_bleue

              Pour avoir une idée ce dont on parle : https://youtu.be/iugZYx3BRfA

              Faut pas gonfler Gérard Lambert quand il répare sa mobylette.

    • [^] # Re: Sur les taxes des produits pétrolier.

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 7.

      Mais la partie qu'on appelle transition énergétique, s'est un terme assez édulcoré en fait, pour faire croire qu'on maitrise vraiment le process, qu'on en est à l'initiative, mais la réalité, cette transition énergétique ressemble de plus en plus à une transition que l'on subit plus qu'autre chose, et ça porte normalement un autre nom moins sympathique : une crise.

      Tout à fait, merci d'approfondir sur l'aspect économique de la chose. Cela dit, c'est une crise qui, bien qu'inévitable à long terme et donc pas vraiment maîtrisée, risque d'avoir une chronologie partiellement contrôlée, vu la gestion des prix que tu mentionnes. Comme c'est une crise contrôlée via les prix, elle pourrait a priori quand même être un minimum progressive (ressemblant à quelque chose entre « transition » et « crise »), sans exclure quelque mauvaise surprise au gré d'éventuelles magouilles politiques (externes, mais peut-être aussi internes) et médiatiques (par petits coups de peur qui permettent d'orienter les comportements).

      Les premières victimes vont être a priori les entreprises (surtout petites et moyennes) dont la production dépend fortement du prix de l'énergie. Ça a déjà commencé, par exemples des entreprises de fertilisants ont arrêté leur production.

      Les victimes suivantes, comme d'habitude, vont normalement appartenir aux classes pauvres et moyennes, celles qui se sont retrouvées dépendantes d'une voiture avec un petit salaire et des dettes en suivant un mode de vie qui, typiquement, était recommandé il n'y a pas longtemps. Points bonus pour les personnes qui se retrouvent au chômage parce que leur entreprise ferme ou licencie une partie du personnel (la gestion covid avait bien entamé cela, la prochaine crise énergétique ne va faire que continuer dans la même lancée).

      J'ai beau ne pas avoir de voiture ni de dettes, je plains fortement ceux qui vont en pâtir en première ligne, alors que ce sont même ceux qui payent le plus de taxes et donc contribuent le plus d'argent à l'État qui, en récompense, ne va sans doute pas les aider maintenant qu'un nouveau modèle énergétique et économique va leur tomber dessus.

      • [^] # Re: Sur les taxes des produits pétrolier.

        Posté par  . Évalué à 5. Dernière modification le 13/10/21 à 11:03.

        Cela dit, c'est une crise qui, bien qu'inévitable à long terme et donc pas vraiment maîtrisée, risque d'avoir une chronologie partiellement contrôlée, vu la gestion des prix que tu mentionnes. Comme c'est une crise contrôlée via les prix, elle pourrait a priori quand même être un minimum progressive (ressemblant à quelque chose entre « transition » et « crise »), sans exclure quelque mauvaise surprise au gré d'éventuelles magouilles politiques (externes, mais peut-être aussi internes) et médiatiques (par petits coups de peur qui permettent d'orienter les comportements).

        En fait, c'est sur ce point que le bouquin d'Auzanneau est le plus éclairant. Parce que du fait de sa formation, il prend avant tout le point de vue géopolitique. Hors, si on réfléchi un peu a la question du pétrole, c'est absolument évident que c'est le point de vue le plus pertinent.

        Une métaphore que j'aime bien au sujet de la façon dont ça se passe, c'est la table de poker. On a les acteurs autour de la table, une réserve de cartes dont on ne connaît pas exactement le contenu, mais dont on peut essayer de deviner ce qu'il y a dedans en fonction de ce qui a déjà été joué, et tout le monde autour de la table, mise et mise gros, joue, et essaye d'influencer le jeu en bluffant, plus ou moins.

        Donc, en fait, la maîtrise … c'est un peu le far west. ça peut sortir les flingues, y en a qui trichent, des alliances se créer, se défont, ce qui est flippant, c'est surtout ce que font les acteurs qui voient que le jeu tourne en leur défaveur et qui sont tenté de renverser la table. Mais cet aspect là, pourtant fondamental, est assez peu mis en avant je trouve. Dés qu'on parle d’énergie, et en particulier du pétrole, on parle d'économie ou de technique, mais rarement de géopolitique, enfin, du moins, dans le grand public. Hors, sans cette grille de lecture, c'est impossible à comprendre.

        Faut pas gonfler Gérard Lambert quand il répare sa mobylette.

        • [^] # Re: Sur les taxes des produits pétrolier.

          Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 4.

          Je suis bien d'accord, la crise énergétique sera moins une question de technique ou même d'économie (au sens du modèle actuel) que de géopolitique. Et il y a pas mal de signes géopolitiques potentiellement précurseurs en ce moment (gaz avant pétrole peut-être bien, coupures d'électricité probables)… Mais, à mon avis, l'évolution géopolitique accompagne, de façon plus ou moins maîtrisée, une évolution vers un modèle politique et économiques différents (changement d'un modèle avec une classe moyenne consommatrice vers un modèle plus élitiste a priori).

          Par ailleurs, si on se retrouve avec des coupures ou autres à la suite de magouilles géopolitiques, je pense que les gens n'en auront plus rien à faire de l'écologie et de la technique. L'intérêt du grand public pour ce genre de sujets, ainsi que la sensibilisation sur l'importance des actions écolo-responsables individuelles, a été assez artificiellement créé par les médias à une époque où l'énergie ne manquait pas. Si coupure de gaz ou d'électricité en hiver, je pense que les gens ne vont pas rester les bras croisés à mourir écologiquement de froid sur la base de considérations théoriques et se jetteront sur la source d'énergie qu'ils auront à disposition suivant la situation.

    • [^] # Re: Sur les taxes des produits pétrolier.

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 4.

      Et c'est un des aspects les plus mal compris au sujet des taxes pétrolières par le public, je pense. Le rôle de ces taxes est de faire en sorte que sur ce prix du pétrole final, une partie finisse dans notre poche, enfin, dans la poche de notre état pour ses finances, plutôt que dans les poches de l'Arabie Saoudite, de la Russie, ou de Total.

      A savoir que si on baissait les taxes, ça donnerais surtout plus de marge pour les cartels de pétrolier pour augmenter les prix, en gros, dans un jeu complexe qui mêle les intérêts de firmes particuliérement puissantes, à ceux d'états souvent corrompu jusqu’à l'os.

      Je n'ai pas l'impression que ce soit ça. Après tout dans les pays où le pétrole est peu taxé, le prix de vente du pétrole n'est pas spécialement élevé. Même en Europe, le pétrole n'est pas très taxé suivant les usages : le carburant de chauffage, routier (détaxé), le kérosène, etc.

      Je pense que le but est surtout de mettre un incitant pour en consommer moins depuis les chocs pétroliers. Comme en Europe on dépend en approvisionnement majoritairement de pays éloignés et avec des valeurs et une stabilité politique différentes de chez nous, on essaye d'avoir un mode de vie qui soit moins sensible à ce qui s'y passe tout en finançant notre système social. Cela a forcé les européens à faire des efforts pour consommer moins : passage au nucléaire en France, petites voitures qui consomment moins que les américaines, plus de transports en commun. Et globalement ça a fonctionné, un européen a besoin en moyenne de bien moins de carburant qu'un américain aujourd'hui.

      C'est un atout pour demain, en cas de manque de pétrole, ou dans la lutte pour le climat, l'Europe aura un effort moindre à faire que les pays qui n'ont rien fait. Cela ne nous rend pas plus malin qu'eux, mais la contrainte en approvisionnement pour nous nous a incité à faire des choix de restrictions qui sont aujourd'hui sans doute un atout pour nous.

      On est d'ailleurs en théorie moins sensible à un prix haut. Comme une partie de la taxe est proportionnelle au prix de vente (comme la TVA), en cas de hausse tu peux réduire ces taxes temporairement pour avoir une facture plus proche de la normale pour le consommateur sans pénaliser les rentrées de l'État. Dans un pays où le prix de vente est le prix du marché, toute hausse se répercute en proportion bien plus fortement sans marges de manœuvre possible.

      • [^] # Re: Sur les taxes des produits pétrolier.

        Posté par  . Évalué à 3.

        Je pense que le but est surtout de mettre un incitant pour en consommer moins depuis les chocs pétroliers. Comme en Europe on dépend en approvisionnement majoritairement de pays éloignés et avec des valeurs et une stabilité politique différentes de chez nous, on essaye d'avoir un mode de vie qui soit moins sensible à ce qui s'y passe tout en finançant notre système social.

        Je ne sais pas, c'est le probléme. Mais pour moi, cette analyse que tu fais, c'est qu'on nous vend, mais la réalité, c'est surtout d'avoir une part du gâteau et surtout un contrôle sur le prix dont dépend effectivement la stabilité de l'économie.

        De façon plus académique, j'essaye de retrouver une source fiable, c'est un domaine ou c'est très compliqué de trouver de l'information qui soit pas … polluée par les intérêts géopolitiques des puissance, mais cet article évoque la question du point de vue de l'analyse économique dans un contexte limité, mais pertinent :

        Mais le marché pétrolier, marché multi-oligopolistique, fonctionne très différemment de la logique classique. Cette dernière voudrait qu’à l’échelle mondiale, les investissements se concentrent sur les pays à bas coûts de production (et à forte réserve) ; leur production aurait alors évincé (par une pression à la baisse sur les prix) les gisements les plus coûteux. Avec la fermeture de son amont pétrolier aux grandes compagnies et la maîtrise cartellisée des quantités produites, l’OPEP a induit une logique inverse et « tient » la plupart du temps le marché. Les mouvements de prix déterminés par ce cartel, qui sont d’autant plus forts que la demande est peu élastique, incitent les producteurs à coût élevé à entrer ou à sortir du marché : le coût marginal a donc tendance sur le moyen terme à s’égaliser au prix, et non l’inverse. Aux rentes différentielles vient donc s’ajouter une rente « de monopole », liée à la rareté artificielle créée par la politique de l’OPEP.

        2) Du côté des États consommateurs, il y a aussi accaparement de rente (ou de surplus), son ampleur résultant de la faible élasticité-prix de la demande. Cette ponction est opérée pour l’essentiel par la fiscalité sur les produits pétroliers destinés à la consommation, qui représente en moyenne près de 50 % de la valeur du baril composite dans l’OCDE, avec de fortes variations selon les pays

        La France a ainsi pu bénéficier, certaines années, de davantage de revenus « pétroliers » que l’Arabie saoudite. Si l’on cumule fiscalité sur les produits pétroliers dans les pays consommateurs et part des États producteurs dans le partage de la rente à la production, on doit conclure que le revenu pétrolier est plus que jamais contrôlé par les États. Ce point mérite d’être rappelé et met quelque peu en défaut la thèse des partisans d’une politique libérale dont la justification ultime est la baisse des prix destinés aux consommateurs, dont on détaille ci-après la pensée et l’action.

        source : https://www.cairn.info/revue-afrique-contemporaine-2005-4-page-65.htm

        Mais bon, depuis cet article, il y a eu le pétrole de schiste, les sable bitumineux, des guerres, la chine, tout ça dans un contexte de crise climatique et sanitaire, c'est l'enfer pour y comprendre quelque chose.

        Donc je t'avoue que j'ai plus de doute que de certitude, mais des deux coté si tu préfère. C'est toujours difficile de défendre un point de vue dans cette situation, mais dans tout les cas, je pense que l'analyse classique que tu fais, est en fait largement plus complexe.

        Faut pas gonfler Gérard Lambert quand il répare sa mobylette.

        • [^] # Re: Sur les taxes des produits pétrolier.

          Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 3.

          Je ne sais pas, c'est le probléme. Mais pour moi, cette analyse que tu fais, c'est qu'on nous vend, mais la réalité, c'est surtout d'avoir une part du gâteau et surtout un contrôle sur le prix dont dépend effectivement la stabilité de l'économie.

          Disons que pour moi c'est ce qui permet d'expliquer pourquoi les prix sont ainsi ailleurs dans le monde, et pourquoi en Europe on a des produits pétroliers encore peu voire pas taxés sans pour autant avoir des prix qui crèvent le plafond par rapport aux homologues taxés.

          Après je n'ai pas de source car comme tu le dis, c'est compliqué à obtenir à ce niveau là. Puis entre l'annonce et sa réalité, on sait aussi qu'il y a un écart, et à moins d'être dans la tête de tous les dirigeants de l'époque, difficile d'avoir des certitudes.

  • # Évolution du prix à la pompe en euros constants

    Posté par  . Évalué à 6. Dernière modification le 13/10/21 à 09:26.

    Est-ce que le journaliste a oublié qu'en mars 2012, le même brent valait 128€, alors qu'il vient seulement de repasser la barre des 80€ ? Qu'en 2018, il avait déjà (re)touché ce pic de 80€. Et que pourtant, jamais ô grand jamais on n'avait eu un prix à la pompe aussi faramineux.

    Il faut regarder réellement l'évolution des prix. Le carburant a déjà été aussi cher, et même plus cher (en tenant compte de l'inflation) par le passé, en 2012 on était déjà à ces prix là.

    https://www.carburants.org/statistiques/evolution-prix-essence/

    À lire aussi : https://www.lemonde.fr/blog/transports/2013/01/27/lessence-a-la-pompe-moins-chere-quil-y-a-30-ans/

  • # Sens interdit ou impasse.

    Posté par  . Évalué à 3.

    Je considère que mon apport à la société ne vaut pas le poids énergétique que je génère ; je crois sincèrement que nous avons trop séparé nos lieux d'activité et que cela est le réel problème.

    Je sais que l'idée n'est pas neuve mais il faut travailler près de chez soi tant que possible…c'est devenu très difficile mais il me semble qu'il s'agit pourtant de la seule vraie solution…la seule…bonne route ? 

    • [^] # Re: Sens interdit ou impasse.

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 5.

      Ah, enfin un vrai disciple de Emmanuel M. : « Je traverse la rue et je vous trouve un travail ». N'a-t-on pas trop méprisé la portée écologique de cette petite phrase ? Quel progrès vis-à-vis des injonctions du code du travail et des politiques en général qui vous incitent à chercher très loin de chez vous ? Quitte à ne plus pouvoir bénéficier des solidarités inter-générationnelles tant vantées en temps de crise. À moins que cette interprétation de petite phrase ne soit en fait un pur contre-sens ?

      « IRAFURORBREVISESTANIMUMREGEQUINISIPARETIMPERAT » — Odes — Horace

      • [^] # Re: Sens interdit ou impasse.

        Posté par  . Évalué à 2.

        Je ne suis même pas sûr qu'Emmanuel Macron ait le permis B de toute façon ; il prêchait peut-être simplement sa paroisse.

  • # Production d'électricité

    Posté par  . Évalué à 2.

    Parlons de la voiture électrique. Je mets de côté les ressources en matériaux nécessaires pour construire ces véhicules. Il n'empêche qu'à ce sujet, quand je vois passer une Tesla, nouveau véhicule de luxe à la mode pour ceux qui peuvent les acheter, et sa masse de 2 300 kg, je perçois une monstrueuse aberration. Je ne suis pas contre les voitures électriques à condition d'en limiter drastiquement la masse. Fin de la digression.

    La production d'électricité stagne. Passons outre les polémiques sur les moyens de production et arrêtons-nous sur les conséquences de cette stagnation.

    L'utilisation des véhicules électriques croît fortement, peut-être même explose, je ne connais pas les chiffres exacts.

    Dans le même temps un grand nombre de systèmes de chauffage utilisant des combustibles fossiles, de locaux professionnels et domestiques, sont remplacés ou épaulés par des pompes à chaleur. C'est une excellente chose, celles-ci produisant plus d'énergie qu'elles n'en consomment, je n'apprends rien à personne. Il faut noter que ce remplacement ne concerne pas, ou peu, les chauffages électriques par convecteurs ou panneaux radiants.

    Il faut donc s'attendre qu'en soirée il y ait une demande accrue d'énergie pour recharger les batteries des véhicules électriques ainsi que pour chauffer les logements équipés de chauffages électriques de toutes natures.

    Que se passera-t-il en cas de vague prolongée de froid ? (Question rhétorique.)

    • [^] # Re: Production d'électricité

      Posté par  . Évalué à 0.

      une tesla c'est 48 000 € neuve, une zoe toute option 43 000 € neuve, comme voiture de luxe tu confond pas avec bentley, cadillac etc … ?

      le luxe accessible à 5000 € ? par chez toi

      j'ai hâte d'avoir des température de -20 pendant 5 mois cette hiver en Europe histoire de bien réveiller tous le monde de leur pensée Bisounours sur le nucléaire, les éoliennes etc …

      entre nous pour les non techniciens/matheux c'est pas facile d'appréhender les enjeux de la politique énergétique sans en vivre concrètement les conséquences. coupure d’électricité plusieurs fois par jour, prix au MGWh comme au texas etc …

      et comme nous avons fermé 1800MW de production SANS en avoir ajouté en prévision (fessenheim), ca va piquer sévère :)

      • [^] # Re: Production d'électricité

        Posté par  . Évalué à 4.

        Nouvelle solution pour l'hiver:
        Tu iras de réchauffer dans ta Tesla pendant qu'elle se recharge, comme ça tu laisses la maison froide.
        #lifehack

        ---------> [ ]

  • # Provenance de l'électricité

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 5.

    Les voitures électriques. Alors, en dehors du coût prohibitif des modèles haut de gamme, on est là aussi dans l'inconnu écologique. Rouler à l'électrique, c'est zéro émission de CO2 par le véhicule en fonctionnement. Mais la production de l'électricité ?

    L'intérêt de la voiture électrique, c'est qu'il n'y a pas qu'une manière de produire cette dernière. Si demain on change radicalement la façon dont on produit l'électricité, nous n'auront pas besoin de changer le parc automobile: polluant ou non, la voiture est complètement agnostique de la provenance de l'énergie, et ça c'est cool.

    Perso je mets en place des projets utilisant l'architecture hexagonale, on est en plein dedans: la voiture est le domaine métier du déplacement, elle a besoin de consommer de l'énergie, et on peut y brancher n'importe quel adaptateur; de ce fait, en cas de changement profond de l'infrastructure, on a pas besoin de faire de maintenance dans le domaine métier, et donc de changer de voiture ou de moteur.

    La pollution se situe alors, concernant ces voitures, pas dans l'énergie même, mais dans les matériaux utilisés pour sa production. C'est une question de point de vue bien entendu (littéralement) mais un observateur placé dans la voiture ne voit ni n’émet aucune pollution (mis à part l'usure de ses plaquettes de frein, qui tue des gens, mais là c'est encore un autre problème, adopter une conduite souple basée sur l'anticipation peut déjà réduire drastiquement cet effet de bord).

    Bon le lithium, c'est carrément l'enfer, j'espère qu'un jour des batteries moins polluantes existeront.

    Cependant je reste persuadé qu'avoir un moteur qui consomme de l'énergie quelle que soit sa provenance reste la seule façon de ne pas être dépendant d'une source, et a seule façon d'avoir une lueur d'espoir de se sortir de la pollution un jour.

    Bon maintenant, la seule énergie qui ne pollue pas du tout, c'est celle qu'on ne consomme pas, alors au lieu d'aller polluer les hôpitaux avec nos problèmes cardiaques à cause de notre surpoids, on ferait globalement mieux d'utiliser plus le vélo pour consommer toute cette vilaine énergie qu'on a stocké bêtement dans notre ventre, nos cuisses, nos bras et qui s'accumule un peu aussi dans notre cerveau, diminuant ainsi nos capacité cognitives.

    • [^] # Re: Provenance de l'électricité

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 4. Dernière modification le 13/10/21 à 15:40.

      L'intérêt de la voiture électrique, c'est qu'il n'y a pas qu'une manière de produire cette dernière. Si demain on change radicalement la façon dont on produit l'électricité, nous n'auront pas besoin de changer le parc automobile: polluant ou non, la voiture est complètement agnostique de la provenance de l'énergie, et ça c'est cool.

      Notons que cet argument est valable aussi pour les réseaux de chaleur.

      L'autre intérêt est qu'éventuellement la pollution est centralisée et donc on peut la gérer. C'est plus facile de traiter les rejets des centrales électriques thermiques qui ont de l'espace et de l'argent pour de grosses installations performantes plutôt que de gérer la pollution de la combustion de millions de véhicules qui ont moins de place et de financement par unité pour permettre une gestion optimale.

      L'électricité est un vecteur d'énergie efficace.

    • [^] # Re: Provenance de l'électricité

      Posté par  . Évalué à 1.

      Bon le lithium, c'est carrément l'enfer, j'espère qu'un jour des batteries moins polluantes existeront.

      je suis dubitatif de cette affirmation que tous le monde reprend en cœur.

      les source de lithium se trouve dans des lac salé peuplé de crevette et de flamand rose, ce n'est pas toxique, c'est un métal alcalin comme le cesium et le magnesium, y en a un peu partout et surtout dans les bananes (du Mg hein !)

      c'est l'élément solide le plus léger sur terre, H He puis lithium, pour le recuperer il suffit de le faire fondre, de la simple métallurgie. c'est aussi très utilisé en plasturgie automobile, et la personne pour se plaindre de son parechoc en plastique sur sa voiture essence ou diesel.

      • [^] # Re: Provenance de l'électricité

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 3.

        « pour le recuperer il suffit de le faire fondre »

        Le chlorure de sodium est très proche chimiquement du chlorure de lithium et sensiblement plus facile à se procurer (sel de table). Je serais curieux de savoir si votre méthode vous permet d’en extraire du sodium métallique. Le cas échéant méfiez-vous : ce métal, même massif, brûle spontanément au contact de l’air ou de l’eau ! Même à température ambiante.

        « IRAFURORBREVISESTANIMUMREGEQUINISIPARETIMPERAT » — Odes — Horace

      • [^] # Re: Provenance de l'électricité

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 4. Dernière modification le 16/10/21 à 14:16.

        De ce que j'ai compris, c'est surtout que ça nécessite énormément d'eau pour le miner, le laver, etc… et que parmis les plus gros gisement mondiaux (mexique et bolivie entre autre) certains sont dans des zones désertiques. De plus l'eau qui a servi à laver le lithium et le matériel (tuyaux, etc…) est souvent rejeté dans la nature. C'est pas si différent que pour pas mal d'autres métaux qu'on récolte, mais la demande ayant augmenté de manière fulgurante, les producteurs sont allés au plus vite et pas au plus respectueux pour répondre à la demande. Et comme toutes les mines, différents additifs en tout genre sont utilisés, parfois on combine aussi la production du lithium à d'autres productions (on recycle les déchets de la production pour en faire quelque chose) mais en combinant plusieurs productions différentes, on multiplie aussi les additifs chimiques utilisés, qui se retrouve, une fois consommés, en quantité non négligeable dans l'eau utilisée et rejetée.

        Je tiens à préciser que c'est très approximatif, c'est ce que j'ai retenu des différents articles que j'ai lu (il y a longtemps) sur le sujet. Maintenant, c'est clair que je ne suis pas spécialiste, ni en minage, ni en chimie, ni en écologie.

  • # Manque d'ambition de nos designers automobiles

    Posté par  . Évalué à 6.

    Le monde de la voiture est conservateur. Un peu de disruption ferait du bien :)

    Gaston Lagaffe dans sa voiture-lit

    Sinon il y a un super livre, Kleinwagen aux éditions Taschen, qui retrace ce désir de petit véhicule léger.

    (moi c'est vélo en ville, sauf jour de forte pluie. Hélas beaucoup de cyclistes parisiens conduisent très mal, comme si le code de la route ne s'appliquait pas à eux)

  • # Documentaires sur Arte

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 1.

    Dans le fil initié par Big Pete on parle de livres traitant du pétrole, de son histoire et de géopolitique. Si vous voulez avoir un aperçu du sujet il y a en ce moment des documentaires sur le site d'Arte où on retrouve ce qui est relaté dans les commentaires plus haut:

    Un LUG en Lorraine : https://enunclic-cappel.fr

  • # L'essence est-elle si chère ?

    Posté par  . Évalué à 10. Dernière modification le 14/10/21 à 17:37.

    Disclaimer : je n'ai plus de voiture depuis des années, parce que c'est dangereux, que ça coûte cher, et que mon mode de vie le permet. Sans vécu de la situation, je ne peux me fier qu'aux chiffres sur le sujet.

    Voilà, le prix de l'essence à la pompe atteint des prix délirants. On en est à (grosso modo) plus de 1,5€/L pour la plupart des breuvages: SP95, SP98, Gazole.

    Est-ce que c'est vraiment si cher ? J'ai pour ma part l'impression que non. Et si l'essence est chère, quand est-ce qu'elle ne l'a pas été ? Admettons que ça soit avant le choc pétrolier de 1972/73. Prenons en exemple l'année 70.

    En 1970, le litre d'essence coûtait 1,11 F. Le smic brut horaire était de 3,50 F. Le smic brut mensuel était de 606,66 F. Le salaire net annuel moyen était de 16046 F. Malheureusement, je ne trouve pas de statistiques sur le salaire médian de l'époque.

    • Une heure de travail au "smic brut" permettait d'acheter 3,15 L d'essence.
    • Un mois de travail au "smic brut" permettait d'acheter 546,54 L d'essence.
    • Un an de travail au "salaire moyen net" permettait d'acheter 14455,85 L d'essence.

    Aujourd'hui, le litre d'essence coute 1,5€ selon toi. Le smic brut horaire et de 10,48 €. Le smic brut mensuel est de 1589,47 €. Le salaire net annuel moyen en 2018 (j'ai pas trouvé plus récent en faisant une recherche rapide, mais ça doit être plus élevé que ça aujourd'hui) était de 27721 €.

    • Une heure de travail au "smic brut" permet d'acheter 6,98 L d'essence.
    • Un mois de travail au "smic brut" permet d'acheter 1059,64 L d'essence.
    • Un an de travail au "salaire moyen net" permet d'acheter 18480.66 L d'essence.

    Du coup, bah j'ai quand même bien l'impression que l'essence ne coûte pas si cher. Le souci ne viendrait pas d'autres coût liés aux voitures (assurances, par exemple ?), ou d'autres choses de la vie quotidienne (les loyers, le coût de l'immobilier) ?

    PS : Je sais que prendre du salaire brut pour calculer ça c'est un peu douteux en terme de méthode, mais ce sont les chiffres les plus facilement trouvable. J'ai tout de même l'impression que tous les chiffres tendent vers la même conclusion, même si pas au même ratio forcément : l'essence ne coute en gros pas grand chose par rapport à "avant".

    • [^] # Re: L'essence est-elle si chère ?

      Posté par  . Évalué à 3.

      Mon avis c'est qu'en effet, l'essence c'est pas cher, de manière générale, et que ça décorrèle trop le coût réel d'un déplacement d'une à deux tonnes sur des distances considérées comme longues à très longues il y a tout juste un siècle.
      Par contre l'augmentation, même minime, du coût de l'essence a un impact trop important sur le coût de la vie.

      La seule conclusion c'est qu'il faut moins dépendre de ce type de carburant.
      Moins dépendre de déplacements quotidiens.
      Et se remettre à considérer qu'un trajet de 50km c'est déjà assez long.

      Mais ça aura un coût énorme : moins de trafic routier peut impliquer moins de route, voire des routes moins bien entretenue (c'est en soi positif, écologiquement et économiquement), mais ça va accroître d'autant le coût du fret, et même si on a une préférence à la production locale, le local peut venir de quelques centaines de kilomètres si le transport est assez efficace.
      S'il ne l'est plus, c'est un brin la misère de ce côté là, on y perd plus que juste de la mobilité individuelle.

      Mais comment faire passer une augmentation du coût de l'essence pour les particuliers mais pas autant pour le fret ?
      Comment sauver le boulot d'une personne dont le métier implique de se déplacer pas mal ? Comme les livreurs, la poste, les ambulanciers, les taxis, les forces de l'ordre, les pompiers, les médecins de campagne, les vétérinaires…
      Comment est-ce que ça peut ne pas avoir un coût énorme derrière ?
      Et comment faire pour que ça n'aie pas d'impact négatif sur les transports en communs ?
      Parce que taper juste sur le particulier, ça ne va pas marcher, et en plus ça ne va pas résoudre le problème, vu qu'il ne représente pas la majeure partie de la consommation de ces carburants…

      • Yth.
    • [^] # Re: L'essence est-elle si chère ?

      Posté par  . Évalué à 3.

      Quand je dois dégraisser mon vélo, j'ai le choix entre des dégraissants spécialisés ou l'essence qui fonctionne très bien.
      Et bien je peux vous dire que je cours vers l'essence qui ne coûte quasiment rien !

  • # Le GPL

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 1.

    Je trouve étonnant que le sujet GPL n'ait pas été abordé parmis les (plus de) 250 commentaires précédents. Je sais qu'on a vraiment pas été nombreux à avoir un véhicule GPL, mais j'aurais espéré ne pas le seul de linuxfr.

    Alors pour commencer, le GPL ça ne date pas d'hier, mes parents ont eu leur premier véhicule GPL entre 1986/1988. Il s'agissait d'une CX Prestige. La cuve GPL de 80 litres prenait la moitié du coffre.
    Le montage avait été fait par une société basée à Meaux (il me semble qu'elle s'appelait Esame. Oui, on s'en fout, mais ça fait fonctionné ma mémoire…).
    Cette CX n'a durée que quelques années, et après avoir roulée un peu plus de 300000Km, on a dû s'en séparer car on passait au travers du plancher…

    Début des années 90, on est passé sur une CX Prestige Turbo 2 et mes parents ont fait réinstaller la cuve et le système GPL de la précédente CX. J'ai même eu le plaisir de conduire icelle sur sa fin de vie.

    Je ne vais pas faire le détail de toutes les voitures au GPL que mes parents ont eu. Mais il y a quelques années (vers 2015), j'ai acheté u§e petite Fiat Panda (boite auto) au GPL. Pas de soucis particulier. Seul défaut pas de roue de secours, car le réservoire était à sa place.

    Au final, ce que j'ai constaté (avec la Fiat), une légère surconsommation, un peu comme si on roulait en permanence avec la clim. Pour la CX quelques fois un peu de soucis lorsque ça gelait fort (genre -10°c/-15°c).

    Le pire soucis rencontré a été de plus pouvoir remplir le réservoir de GPL carle tuyau d'entréel était bouché Mais bon j'ai pu rouler à l'essence le temps de faire réparer.

    Il me semble me souvenir qu'à l'époque lorsque mes parents parlaient GPL, ils leur arrivaient de dire que la publicité pour le GPL étaient interdite (Info/intox je ne sais pas).

    Maintenant que je suis à l'électrique, si je devais revenir sur un véhicule thermique, je le prendrais au GPL. Ca tombe bien la station essence (BP) dans ma ville a toujours une pompe qui en distribue.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à celles et ceux qui les ont postés. Nous n’en sommes pas responsables.