Journal Comment Github a ressuscité mon logiciel libre

Posté par (page perso) . Licence CC by-sa.
75
7
mar.
2016

On parle régulièrement de Github en négatif ces derniers temps: ça centralise tout, ça capture les données, ça bouffe les autres plate-formes d'hébergement de projets libres avec en plus quelques soupçons de misogynie et sexisme en interne. En gros, Github, ce serait pas bien © (et je pèse mes mots!).

Je partage ici ma petite expérience. Pour les plus pressés, vous pouvez sauter directement aux trois derniers paragraphes.

J'ai créé en 2004 une bibliothèque de test unitaires pour le langage (...)

Journal Microsoft rachète Github

Posté par (page perso) . Licence CC by-sa.
Tags :
72
4
juin
2018

La rumeur courait depuis quelques jours, mais là ça vient d'être annoncé officiellement.

La principale forge de code libre/open-source/diffusé/pas libre/etc. vient de passer dans les mains du gros monsieur qui possède déjà LinkedIn et flight simulator (entre autres (ok je trolle, patapé)).

Il y a quelques années, Microsoft était la boîte honnie des libristes et les logiciels libres avaient leur code hébergé sur sourceforge. Aujourd'hui, Microsoft clame qu'il aime le logiciel libre, contribue même à beaucoup de projets, et (...)

Le retour de la Méthode R.A.C.H.E

Posté par (page perso) . Édité par Nils Ratusznik et Benoît Sibaud. Modéré par patrick_g. Licence CC by-sa.
67
13
jan.
2016
Humour

Il y a plus de 10 ans maintenant, en lisant le journal d'un certain mmh, je découvrais la Méthode R.A.C.H.E de l’International Institute of La RACHE. Il ne s'est pas passé une année depuis sans qu'un collègue ou moi-même y fasse allusion face à un projet à l'issue incertaine. Malheureusement, le domaine n'a pas été renouvelé en 2013 par le propriétaire, et un site parking plein de liens moisis y a pris place.

Malgré la déception, j'ai finalement réussi à racheter le domaine et à le remettre en route…

Atom 1.0.x : l'autre éditeur de code

51
17
août
2015
Bureautique

Profitons de la torpeur estivale pour présenter Atom, un éditeur de code source multi plates-formes développé par GitHub et que nous n'avons pas encore eu l'occasion de présenter ici même. Depuis plus d'un an en version bêta, il s'est vu gratifier il y a quelques semaines du numéro de version symbolique 1.0 par son éditeur (il est actuellement en 1.0.7).

NdM : ce logiciel Atom ne doit pas être confondu avec le format ouvert de syndication Atom, utilisé par LinuxFr.org par exemple.

Atom
Écrit en CoffeeScript sur la base de Chromium, il se repose sur un mécanisme d'extensions en Javascript sur la base de Node.js pour les fonctionnalités et de personnalisation par thèmes. Tout comme pour Vim ou Emacs, vous pouvez le transformer en un environnement de développement intégré (IDE) très puissant et unique taillé pour votre usage. Partagez-les en commentaires.

Predator : un programme de reconnaissance visuelle sous GPL

Posté par . Modéré par Bruno Michel.
46
21
avr.
2011
Science

Un jeune chercheur tchèque, Zdenek Kalal, a publié récemment sur YouTube une vidéo assez impressionnante démontrant les capacités du programme de reconnaissance visuelle en temps réel qu’il a développé dans le cadre de sa thèse de doctorat soutenue à l’université du Surrey (Grande Bretagne). Depuis janvier 2011, il poursuit ses travaux à l’EPFL avec Vincent Lepetit et Pascal Fua deux professeurs français de l’université suisse.

Un point intéressant dans ce projet, outre les performances apparemment réellement surprenantes, consiste dans le choix de licence de publication. En effet, les sources sont publiées sous licence GPL, et comme Kalal le rappelle sur son site : « cela signifie que toute diffusion d’un projet contenant tout ou partie du code de OpenTLD devra se faire avec les codes sources et sous licence GPL en version 3.0 ou ultérieure. » OpenTLD (Tracking, Learning and Detection) est l’autre nom du logiciel (le nom Predator étant plus « vendeur », peut-on imaginer).

Ce choix est un exemple du fait que les licences libres ne sont pas un obstacle à la commercialisation, puisque sur la même page Kalal propose une version du même logiciel sous une licence différente ; celle-ci autorisant la réutilisation sans imposer la publication du code source. Cette licence est, quant à elle, vendue par Kalal et son université.

Vulnérabilité dans Git et Mercurial sur certains systèmes de fichiers (FAT, NTFS, HFS+, etc.)

42
19
déc.
2014
Sécurité

Une vulnérabilité (CVE-2014-9390) a été annoncée hier soir concernant le logiciel de gestion de versions le plus en vogue en ce moment, j'ai nommé Git, ainsi que sur Mercurial, autre logiciel de la même catégorie. Elle a déjà été corrigée, je vous invite donc à mettre à jour vos installations.

Github, le service d'hébergement de dépôt Git lui aussi très en vogue, a de son côté annoncé avoir vérifié tous les dépôts présents sur ses serveurs à la recherche d'exploitations de cette vulnérabilité. Mesure de sécurité supplémentaire, il refuse désormais les push exploitant cette faille.

NdM : Merci à RoM1 et Sébastien Douche pour les précisions apportées dans la dépêche. La faille a été trouvée par le créateur de Mercurial, Matt Mackall, et Augie Fackler. La vulnérabilité se décline en trois parties :

  • la sensibilité à la casse dans Git, déjà corrigé dans Mercurial en 2008 ;
  • l’expansion des noms courts sous Windows (PROGRA~1 → Program Files), déjà corrigé dans Mercurial ;
  • la découverte récente de la façon non documentée dont Darwin (Apple) s’amuse avec HFS+ à ignorer certains caractères spéciaux et qui peut créer de nouvelles collisions de nom (cf la correction chez Mercurial, qui a permis la correction côté Git).

Journal Outils de pseudo gestion de projet et développement

38
7
fév.
2014

Salut Nal,
Mon premier billet ici, après quelques années passées à lire ceux des autres, est pour vous parler des derniers outils que j'ai eu l'occasion de tester.

Je cherchais les outils nécessaires pour développer collaborativement un programme open source, ou fermé dans le cadre d'une petite entreprise. Plus généralement je cherche un workflow efficace qui s'adapte aux diverses situations que je rencontre.

Besoins

Les fonctionnalités recherchées sont :

  • Le versionnage du code source, bien évidemment, mais aussi un moyen (...)

Gérer son espace de travail git avec "gws"

Posté par . Édité par Benoît Sibaud, BAud, palm123, Ontologia et Nils Ratusznik. Modéré par Benoît Sibaud. Licence CC by-sa.
Tags :
38
26
juil.
2015
Gestion de versions

gws est un outil KISS (script bash, compatible zsh) pour gérer de manière simple un espace de travail composé de plusieurs dépôts git. Ça ne vous parle pas et vous semble être un pitch commercial ? Laissez-moi l'aborder autrement ; si vous vous reconnaissez dans quelques-unes de ces questions, cet outil pourrait vous être utile :

  • Vous avez un dossier ~/dev/, ~/code/ ou ~/workspace/ dans votre répertoire personnel ?
  • Vous y avez cloné dedans plein de dépôts git ?
  • Vous ne savez jamais quels dépôts, branches, commits n'ont pas été synchronisés ?
  • Vous en avez marre d'avoir à faire 17 git pull manuellement le lundi matin au boulot ?
  • Vous déprimez en arrivant dans le train de voir que vous n'avez pas récupéré votre dernier projet sur votre ordinateur portable ?

Journal FsPages : un publicateur de pages statiques pour Gitlab

Posté par (page perso) . Licence CC by-sa.
37
18
juin
2016

Bonjour 'Nal,

Github propose depuis un bout de temps les pages github : on pousse les fichiers kivonbien dans la branche kivabien, et un générateur de site statique crée des pages HTML qui sont publiées dans un sous-domaine de github.io.

On trouve de plus en plus de projets dont le site est hébergé par ce biais.

Gitlab, un projet libre qui propose une alternative à Github propose la même fonctionnalité, mais uniquement dans la version entreprise (pas dans la (...)

Journal CPython abandonne Mercurial et passe à Git et Github

Posté par (page perso) . Licence CC by-sa.
37
2
jan.
2016

Les développeurs de Python ont décidé d'abandonner leur infrastructure actuelle, basée sur divers outils open-source écrits en Python et auto-hébergés, pour passer aux services propriétaires proposés par Github. Cela implique de passer le code source de Mercurial à Git.

La raison fondamentale, détaillée dans le PEP 481, est la nécessité de faciliter le travail des contributeurs du projet, l'arrivée de nouveaux contributeurs, et les contributions occasionnelles (correction de typos, amélioration de doc).

L'infrastructure actuelle utilise un outillage spécifique, comme (...)

Journal Le markdown, sous Emacs, et plus largement sous Linux

Posté par (page perso) . Licence CC by-sa.
37
20
mai
2018

La plupart d'entre vous connaissent le markdown, utilisé bien sûr ici même sur linuxfr, sur tant de forums, sur github 1, un peu partout dans le monde. Il peut servir à créer une page web, écrire des méls, aux forums, aux pages de documentations, à prendre des notes, ou des bouquins. Même si vous ignoriez le nom vous connaissez donc un peu la syntaxe, comme cela :

> ce chevron sur un forum

> indique une ligne de commentaire (...)

Journal En France on n'a pas de pétrole

36
10
août
2012

(mais on n'a pas trop d'idées non plus)

Mon jour nal,

Si je me permets d'attirer ton attention aujourd'hui, c'est parce que je me poses des questions.

Voilà donc un journal qui dénonce (grave).

Je viens de découvrir, pas plus tard qu'il n'y a pas longtemps, que toutes les lois et régulations fédérales allemandes sont sur github.

https://github.com/bundestag/gesetze#german-federal-laws-and-regulations

Quand on sait qu'écrire une loi, c'est presque comme écrire du code[1], on comprend toute la pertinence du projet.

Un code de (...)

Migration de PHP vers Git, Gitlab, Baregit

Posté par (page perso) . Édité par Benoît Sibaud, NeoX et Nils Ratusznik. Modéré par Xavier Claude. Licence CC by-sa.
34
20
mar.
2012
Gestion de versions

Ainsi qu'il a été annoncé dans la dépêche de sortie de la version 5.4 PHP rejoint le nombre toujours grandissant de projets utilisant Git.

En effet, la nouvelle est tombée, la migration depuis SubVersion/SVN est désormais complète.

Comme beaucoup de projets désormais, le dépôt mis en avant est sur le non-libre github, bien que le dépôt de référence reste sur http://git.php.net

You can clone or fork the source from our GitHub mirror, and we also now support pull requests made via GitHub. The source is also available via git.php.net

Tout comme l'utilisation de github par Linus pour le noyau, il est intéressant de se demander pourquoi cet usage assez massif de services non libres de la part d'équipes de développement pourtant au fait des licences et de leurs conséquences. Une raison serait évidemment plutôt pragmatique (il suffit de cliquer sur les deux liens de dépôt pour comprendre rapidement) et montre que github a su comprendre et pleinement maîtriser les concepts liés au développement utilisant un outil de source décentralisé offrant de nombreuses fonctionnalités, notamment wiki, gestion des demandes, pull request.

Toutefois, des projets tels que Gitorious ou le très prometteur Gitlab existent.

À noter également le lancement de Baregit pour ceux qui souhaitent un hébergement Git de qualité, rapide et surtout sur territoire français et donc non soumis aux lois américaines sur les logiciels.

Pour en revenir à PHP, l'accès au dépôt Git est décrit et une FAQ est également disponible. Notez que contrairement à l'annonce, la FAQ mentionne git.php.net comme dépôt principal. Pour les nouveaux arrivant sur les Distributed Concurrent Versions System (DCVS, Gestion de version décentralisée) notez qu'une page présentant le workflow utilisé est disponible.

Il ne reste plus qu'à espérer que PHP va continuer d'améliorer sa situation notamment concernant les tests unitaires et le processus de release et que Git sera un atout pour cette lourde tâche.

Journal Un bond en avant pour Gitlab.com

30
23
jan.
2015

Il y a foule chez les clones de github, mais je n'en vois qu'un qui puisse être qualifié de concurrent sérieux et c'est gitlab, surtout depuis hier, où ils ont rendu leur infrastructure d'intégration continue gratuite pour les projets publics.

Liens:

Gitlab est décliné en deux éditions, une communautaire et une entreprise.

Voici une comparaison rapide entre gitLAB (Community Edition, celle de gitlab.com) et gitHUB:

Rocket, ou pourquoi l'équipe de CoreOS lance une alternative à Docker

Posté par . Édité par Nÿco, Benoît Sibaud, Nils Ratusznik et palm123. Modéré par patrick_g. Licence CC by-sa.
29
2
déc.
2014
Virtualisation

C'est l'information qui a fait parler en ce premier décembre 2014, elle nous vient de l'équipe créatrice de CoreOS. On ne va pas vous faire l'affront de vous expliquer encore ce qu'est et n'est pas Docker, le premier lien de la liste s'en chargera très bien.

Rocket

CoreOS crée Rocket, une alternative à Docker, mais pourquoi ?

Docker