Journal Adieu vieille branche

Posté par  (site Web personnel) . Licence CC By‑SA.
Étiquettes :
18
16
mar.
2021

Ah Nal,

Je t'écris pour te prévenir de faire attention à des dépôts con, car Gitlab, à la suite de la PME Github, a à son tour décider renommer la branche par défaut de ses dépôts en main.

Je ne comprends pas trop pourquoi (une histoire de revendication syndicale de planteurs de coton je crois), j'aurais préféré le terme tronc plus parlant pour une branche.

En tout cas cette main, c'est pas le pied.

L'annonce de Gitlab

  • # ni dieu ni maître

    Posté par  . Évalué à 9 (+46/-39).

    C'est ça d'être esclave des SJW !

    • [^] # Re: ni dieu ni maître

      Posté par  . Évalué à -7 (+19/-26).

      Je suis d’accord avec toi. Je n’ai pas de quoi + ou - alors je l’écris.
      Les fameux SJW sont des gens qui ont du temps à perdre…

      • [^] # Re: ni dieu ni maître

        Posté par  . Évalué à 3 (+15/-13).

        Je suis d’accord avec toi. Je n’ai pas de quoi + ou - alors je l’écris.
        Les fameux SJW sont des gens qui ont du temps à perdre…

        Ils ne sont pas seuls, manifestement.

        • [^] # Re: ni dieu ni maître

          Posté par  . Évalué à -1 (+4/-5).

          Tu peux aller plus loin s’il te plaît ?

          • [^] # Re: ni dieu ni maître

            Posté par  . Évalué à 5 (+7/-4). Dernière modification le 17/03/21 à 13:52.

            cette réponse est magique de polysémie :)
            avec un coté Paul Mirabel très zygomatisant

            Ce commentaire passe-t-il les trois tamis de Socrate ? -- je ne moinsse pas les conversations auxquelles je participe

  • # Est-ce un problème?

    Posté par  . Évalué à 3 (+14/-11).

    ?

    • [^] # Re: Est-ce un problème?

      Posté par  . Évalué à 10 (+36/-16).

      Bah c'est un changement qui n'apporte rien. Alors, pour ceux qui n'ont rien à faire de leurs journées, non bien sûr, ça n'est pas un problème. Pour ceux qui sont occupés, avec de vrais problèmes à résoudre, c'est juste un truc en plus. Et les trucs en plus qui n'apportent rien, en général, ça fait râler.

      • [^] # Re: Est-ce un problème?

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 8 (+17/-12).

        Il faut voir le côté positif: master ne voulait pas dire grand chose.

        Vivement qu'on trouve scandaleux d'utiliser les termes etc, usr, bin, var

        Incubez l'excellence sur https://linuxfr.org/board/

        • [^] # Re: Est-ce un problème?

          Posté par  . Évalué à 1 (+3/-3).

          Vivement qu'on trouve scandaleux d'utiliser les termes etc, usr, bin, var…

          Avoir master comme terme pour désigner une branche d'un repo ou un node d'un cluster ne m'a jamais vraiment gêné. Mais là je ne comprends pas bien la comparaison ?

        • [^] # Re: Est-ce un problème?

          Posté par  . Évalué à 6 (+6/-2).

          master ne voulait pas dire grand chose

          Ben si : https://fr.wikipedia.org/wiki/Mastering

          • [^] # Re: Est-ce un problème?

            Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 10 (+21/-11).

            Oui, mais ça n’est apparemment pas l’étymologie du mot master dans Git.

            Une explication d’où pourrait venir ce mot dans Git est donnée dans un courriel sur la liste de diffusion Desktop Devel de Gnome. L’auteur y montre que ça pourrait venir de Bitkeeper qui utilise la terminologie master/slave.

            Il se répond à lui même environ un an après, pour indiquer que Linus Torvald (l’auteur de Git) et Petr Baudis (la personne qui a eu l’idée d’utiliser le mot master) contredisent cette explication, mais Petr Baudis dit quand même que c’est un mauvais terme et qu’il a été choisi principalement à cause de son manque de maîtrise de l’anglais à l’époque.


            En bref, c’est un changement qui ne pose de problème technique à personne, facile à implémenter et qui corrige une vieille erreur, mais on doit encore et toujours se taper des discussions à rallonge, ça devient lourd.

            • [^] # Re: Est-ce un problème?

              Posté par  . Évalué à 10 (+13/-2).

              En bref, c’est un changement qui ne pose de problème technique à personne,

              juste certains scripts à refaire, des alias à mettre à jour, des automatismes à refaire, heureusement ça garde le même début, donc pas de branche à renommer (oui j'aime bien la complétion auto, et c'eut été dommage de devoir renommer toutes les branches commençant par f par exemple (si on avait prit foot, vu que pas mal de branche commencent par fix :D )

              Pour le reste, au vu de la quantité de travail à faire et vu que ça rends des gens heureux d'avoir eu l'impression de servir à quelque chose, je vais le faire, mais je persiste à penser que c'est une perte de temps.

              Il ne faut pas décorner les boeufs avant d'avoir semé le vent

              • [^] # Re: Est-ce un problème?

                Posté par  . Évalué à -4 (+3/-9).

                Tu n'es obligé de changer tes scripts et alias que si toi tu décides sciemment d'utiliser main. github and gitlab ne te forcent à rien.

                • [^] # Re: Est-ce un problème?

                  Posté par  . Évalué à 6 (+8/-4).

                  Tu n'es obligé de changer tes scripts et alias que si toi tu décides sciemment d'utiliser main. github and gitlab ne te forcent à rien.

                  Bien sûr, je vis tout seul dans mon coin, et je ne travaille pas…

                  Il ne faut pas décorner les boeufs avant d'avoir semé le vent

                  • [^] # Re: Est-ce un problème?

                    Posté par  . Évalué à -10 (+3/-15).

                    Et tu fais tout les yeux fermés sans te préocupper de savoir le nom et le but des branches des projets sur lesquels tu bosses, ben bravo.

                    Je préfère ne pas bosser avec toi ça c'est sûr.

                    • [^] # Re: Est-ce un problème?

                      Posté par  . Évalué à 4 (+3/-1).

                      non, mais j'automatise un maximum de choses, et avoir des environnements de travail homogènes est nettement plus simple.

                      Perso j'aurais préféré qu'on ait integration, prod, recette, mais le projet à décidé de fonctionner avec le nom par défaut pour notre branche d'intégration, et tout le monde peut merger dessus, et lorsque tu dois faire des push sur des dépôts séparés simultanément, j'ai pas envie de lancer 4 ide, avec un dry run avant pour tous, puis de nouveau refaire les push si tout est ok. Donc c'est scripté, et le nom de la branche principale est dans une variable, mais jusqu'à présent c'était la même pour tous, maintenant va falloir faire un peu plus fin.

                      Il ne faut pas décorner les boeufs avant d'avoir semé le vent

              • [^] # Re: Est-ce un problème?

                Posté par  . Évalué à 1 (+2/-3).

                Tu n'as qu'à variabiliser tes scripts et exporter ça dans un fichier de conf ou des variables d'environnement,
                Comme ça, tu seras prêt lorsque les subalternes se sentiront discriminés par le "principal"

                /s

            • [^] # Re: Est-ce un problème?

              Posté par  . Évalué à 5 (+6/-2).

              Disons qu'on va se retrouver avec deux branches principales possibles pendant pas mal d'années. Ce qui ne sera pas très problématique, mais comme les raisons derrière ce changement sont un peu faiblardes…

              • [^] # Re: Est-ce un problème?

                Posté par  . Évalué à -2 (+2/-6).

                Le nom de la branche principale, même si un défaut était proposé par git et les forges, a toujours été du choix de l'utilisateur. Plusieurs branches ont toujours été possible. Ça ne change donc rien.

              • [^] # Re: Est-ce un problème?

                Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2 (+2/-2).

                Dans Puppet, pendant longtemps, r10k (qui sert à cloner un dépôt Git pour le transformer en environnent Puppet) ne faisait pas de traduction de branche, et comme l’environnement Puppet par défaut c’est production, la branche par défaut s’appelle en général production.

                Pour ceux qui suivent Git flow, la branche par défaut est develop, master/main est une branche particulière (celle qui contient les releases).

      • [^] # Re: Est-ce un problème?

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à -10 (+23/-57).

        c'est un changement qui n'apporte rien.

        C'est un changement qui n'apporte rien pour toi, en effet. Tu n'as peut-être toi rien à faire des autres mais d'autres personnes s’intéressent à d'autres qu'eux-mêmes.

        Merci pour ta démonstration d'égoïsme. Rien de nouveau dans ce bas monde certes mais au moins c'est explicite. Du coup, ça me fait presque plaisir que tu sois gêné, ou du moins : j'avoue que personnellement je n'ai rien à faire des gens qui pensent qu'on ne devrait pas faire attention à d'autres (on applique juste ce qu'ils pensent sur eux, ils devraient en être contents même plutôt que de râler, pfff aucune cohérence ces gens), et bravo à GitLab d'avoir compris que le changement apporte en réalité quelque chose.

        • [^] # Re: Est-ce un problème?

          Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 10 (+23/-5).

          Et du coup ça apporte quoi ?

          • [^] # Re: Est-ce un problème?

            Posté par  . Évalué à 0 (+29/-31).

            un environment de travail plus inclusif.
            Ou dit différemment, ca retire une micro aggression quotidienne a une frange de la population.
            Ou dit encore différemment, ca enleve une reference inappropriée pour une certaine frange de la population.

            Ca va pas changer le monde, mais ca tombe bien, c'est pas fait pour.

            Linuxfr, le portail francais du logiciel libre et du neo nazisme.

            • [^] # Re: Est-ce un problème?

              Posté par  . Évalué à 10 (+55/-17).

              Franchement, et pour reprendre les arguments de Dani plus bas, je ne vois vraiment pas en quoi une branche maîtresse peut être une agression pour qui que ce soit, à part pour des moralistes obtus qui veulent réécrire tous les documents en fonction de l'idéologie du moment (voir par ex. le flottement qu'il y a eu avec le flim "Autant en emporte le vent). Orwell avait déjà prévu cette institution et l'avait nommée "Ministère de la vérité". Les tenants du miniver font fureur, en notre triste époque.

              Allez, en route pour la réforme orthographique de 2021 :
              Maîtrise de soi -> une main ferme
              Seul maître à bord après Dieu -> la main de Dieu
              maître-queue -> La queue dans la main
              poutre maîtresse -> le poil dans la main (en référence à "la poutre et la paille", bien sûr)
              Maître d'œuvre -> la main à la pâte
              fait en main de maître -> fait en main de main
              maître-couple -> respondable-1 + responsable-2
              Atout maître -> toutes les mains
              Une maîtresse femme -> la main d'une femme
              Maître-nageur -> nageur principal
              etc.

              Le passé esclavagiste de nos fières nations anciennement coloniales n'est pas brillant, mais ça n'est pas en jouant les Tartuffe et en cachant ce sein que je ne saurais voir que le problème de l'actuelle exploitation éhontée d'une partie de la population (toutes races confondues) par une frange réduite de cette même population sera résolu. Au contraire, en balayant la poussière sous le tapis, on évacue élégamment le problème tout en se faisant passer pour un parangon de la moralité.

              • [^] # Re: Est-ce un problème?

                Posté par  . Évalué à 10 (+23/-12). Dernière modification le 16/03/21 à 18:44.

                Orwell avait déjà prévu, etc.

                Mais laissez Orwell tranquille, m'enfin…

                Orwell parlait de dépossession imposée du langage, afin d'empêcher à la population d'avoir la possibilité même de concevoir une pensée critique.

                Il me semble qu'on voit bien dans ce genre de chose l'inverse exact de ce qu'Orwell décrivait : une évolution du langage, qui se fait à coup de "combats" dans la théorie et dans l'usage avec dans les différents camps un appareil critique et théorique.

                Par ailleurs, Orwell n'aurait certainement pas été gêné ni par ce changement de terme sur Gitlab. Une citation du bonhomme, bien à propos :

                It is no use answering that it is childish for an Indian or an African to feel insulted when he is called a “native.” We all have these feelings in one form or another. If a Chinese wants to be called a Chinese and not a Chinaman, if a Scotsman objects to be called a Scotchman, or if a Negro demands his capital N, it is only the most ordinary politeness to do what is asked of one. (dans la tribune "As I please" du Daily Herald le 27 février 1947).

                Et puis….

                réécrire tous les documents en fonction de l'idéologie du moment (voir par ex. le flottement qu'il y a eu avec le flim "Autant en emporte le vent)

                Mais arrêtez avec "Autant en emporte le vent", m'enfin…

                Personne n'a ré-écrit le film, ne l'a censuré ou quoi que ce soit, il est très certainement disponible dans toutes les médiathèques autour de chez toi. Le DVD ou le Blu-Ray peuvent-être acheté si tu aime ce genre de support. Il aussi disponible en streaming légal sur toute un paquet de plateforme en ligne parfaitement obscures (du genre amazon ou youtube, par exemple).

                Il n'y a pas eu de flottement avec "Autant en emporte le vent". Il y a seulement eu quelques illuminés qui ont hurlé au scandale parce qu'une plateforme (qui n'a pas le monopole de la distribution de ce film) a osé vouloir écrire l'équivalent d'un avertissement au lecteur, d'une quatrième de couverture, ou d'un cartel dans un musée. Et ces gens ont manié le FUD avec brio.

                Bref, je vais aller relire "Ils étaient dix" d'Agatha Christie, livre sulfureux et censuré, certainement interdit et introuvable.

                • [^] # Re: Est-ce un problème?

                  Posté par  . Évalué à 10 (+28/-7).

                  Orwell parlait de dépossession imposée du langage, afin d'empêcher à la population d'avoir la possibilité même de concevoir une pensée critique.

                  It is no use answering that it is childish for an Indian or an African to feel insulted when he is called a “native.”

                  Tout à fait d'accord, mais on parle dans ce fil de réécrire des expressions populaires sous couvert de moralisme, pas de retirer des locutions insultantes du vocabulaire. Qu'on ne dise plus "Esquimaux" mais "Inuit" est tout à fait louable, et je suis le premier à le faire. Qu'on renomme une patisserie célèbre qui se réfère à une caricature raciale, je peux encore le comprendre. Mais qu'on interdise l'expression "maître" qui est entrée dans nombre d'expressions, populaires ou non, pour beaucoup sans lien avec un rapport de domination (et dans le cas présent, branche maîtresse, franchement !…), je trouve ça beaucoup plus suspect.

                  Surtout quand ce vent de bien-pensance vient des entreprises de la silicon valley, qui profitent en plein du quasi-esclavage des travailleurs chinois. Je parlais de Tartuffe…

                  Et quand on se sert du langage pour évacuer des idées gênantes, et qu'on réécrit des livres pour en gommer des parties, eh bien si, on parle bien des concepts développés par Orwell avec le miniver.

                  Personne n'a ré-écrit le film, ne l'a censuré ou quoi que ce soit,

                  Je n'ai pas parlé de réécriture, ni de censure, mais de flottement.

                  Il n'y a pas eu de flottement avec "Autant en emporte le vent".

                  Si, il y en a eu. Le film a été retiré de la circulation pendant une semaine ou deux, le temps de composer un avertissement. Après plus de 50 ans ! Si les États-Uniens ont besoin de 50 ans pour s'apercevoir qu'un film est équivoque et peut choquer par des références esclavagistes, ils ont dans ce cas une croûte de racisme bien épaisse. Ou alors, c'est parce qu'un moralisme hypocrite est en train de prendre possession de leur société (et de la nôtre, par ricochet). Est en train ? non, en fait, c'est vieux, le fait de devoir dire et montrer en public que ce qui n'est socialement acceptable n'est pas récent, les "sorcières" de Salem en ont payé le prix très tôt dans l'histoire de ce pays (je parle de la partie occidentale de cette histoire).

                  Plutôt que de "jouer sur les mots" (au sens presque premier du terme), si la reconnaissance des torts des colons blancs est si importante à leurs yeux, ils feraient mieux de s'occuper de la situation dans les réserves indiennes. Voici d'ailleurs une autre locution horrible, qui recouvre une réalité actuelle, suffira-t-il de changer ce mot en, par exemple, "espace de vie aménagé des premières nations" pour faire disparaître la triste réalité des réserves indiennes ?

                  • [^] # Re: Est-ce un problème?

                    Posté par  . Évalué à -7 (+13/-22).

                    mais on parle dans ce fil de réécrire des expressions populaires sous couvert de moralisme

                    ben justement, le problème c’est que l’utilisation abusive de master/slave en référence à l’esclavage est une conséquence du racisme systémique. La « popularité » de ces expressions en anglais découle directement de l’historique du pays sur ce sujet.

                    Note que je ne dit pas que les gens qui l’utilisent ou introduisent sont racistes, mais que le racisme systémique fait qu’ils ne se rendent pas compte des implications d’utiliser ce terme.

                    ils ont dans ce cas une croûte de racisme bien épaisse.

                    Ding ding ding! On a un gagnant. Les us ont effectivement une croûte de racisme très épaisse. C’est illustré précisément par l’utilisation abusive de maître/esclave.

                    Linuxfr, le portail francais du logiciel libre et du neo nazisme.

                    • [^] # Re: Est-ce un problème?

                      Posté par  . Évalué à 5 (+6/-3). Dernière modification le 17/03/21 à 10:18.

                      Ding ding ding! On a un gagnant. Les us ont effectivement une croûte de racisme très épaisse. C’est illustré précisément par l’utilisation abusive de maître/esclave.

                      Mince alors, moi qui avais cru lire "Petr Baudis dit quand même que c’est un mauvais terme et qu’il a été choisi principalement à cause de son manque de maîtrise de l’anglais à l’époque."… ou alors ce "Petr Bandis" serait un citoyen des USA qui ne parle pas anglais?
                      Possible, mais vu que j'imagine que cet individu est celui auquel réfère "Founder Interview with Chief AI Architect Petr Baudiš | Rossum" j'en doute fort, ou alors on m'a menti et les anglais connaissent les accents?

                      En fait le problème avec ce renommage, c'est qu'il se base sur des problèmes intrinsèquement locaux aux USA mais touche tout le monde.
                      Peut-être que ce problème de racisme et d'esclavagisme noir est encore réel et présent aux USA, mais personnellement, si un jour je tombe sur un projet qui arbore un Svastika (hé oui, c'est moi qui l'ait atteint! Enfin, pas encore rattrapé mon retard, peut-être que quelqu'un l'a eu avant…) je n'irai pas leur demander de le changer sous prétexte que ma région du monde a un très, très mauvais souvenir de ce symbole.

                      Restent les questions suivantes par contre: à partir de combien d'utilisateurs gênés doit-on changer des choses? Et une fois ce seuil établi, pourrait-on avoir les études qui estiment le nombre d'utilisateurs gênés par le terme master anciennement utilisé par git, par défaut?

                      À noter quand même, qu'au final, ce changement n'a aucun impact sur ceux qui utilisent le site, tout comme pour github: c'est le nom de la branche par défaut…

                      Je sais pas pour vous, mais moi, je commence par coder dans un dépôt local, puis éventuellement je crée un repo accessible aux autres, puis j'y pousse mes modifications.
                      De ce fait, le changement de nom de la branche principale, ben, je le verrais juste passer quand Debian intégrera la version de git qui le change. Mon code n'est pas organisé par des trucs comme github ou gitlab: ces machins ne sont que de stupides outils, que j'évite d'ailleurs au maximum tant je trouve coûteux en temps le fait d'utiliser ces «forges», qui sont en réalité bien plus proches de «places du marché» tellement on y cause et on y crie plus qu'autre chose.

                      • [^] # Re: Est-ce un problème?

                        Posté par  . Évalué à 1 (+2/-3).

                        En fait le problème avec ce renommage, c'est qu'il se base sur des problèmes intrinsèquement locaux aux USA mais touche tout le monde.

                        Mais ce sont des services américains. Il est logique qu'ils soient teinté par leur culture.

                        Tu remarquera que le logiciel phare du quel ils dépendent va aussi dans ce sens. Il est probablement principalement développé par des américains, mais dans tout les cas ils sont arrivé à ce point d'entente.

                        Mon code n'est pas organisé par des trucs comme github ou gitlab: ces machins ne sont que de stupides outils, que j'évite d'ailleurs au maximum tant je trouve coûteux en temps le fait d'utiliser ces «forges», qui sont en réalité bien plus proches de «places du marché» tellement on y cause et on y crie plus qu'autre chose.

                        C'est un énorme biais. Tu entends plus les gens qui crient ? Comme c'est étonnant. Si ne serait-ce que 20% des utilisateurs de github "criaient", on s'en rendrait compte.

                        Mais du coup des plateformes que tu n'utilisent pas changent la configuration par défaut d'un nom de branche et ça a l'air de t'horripiler ? C'est pas un "chouia" une surréaction ?

                        • [^] # Re: Est-ce un problème?

                          Posté par  . Évalué à 7 (+6/-1).

                          Tu entends plus les gens qui crient ?

                          Sur un marché, tu entends plus le marchand de poisson qui crie, ou celui qui se contente d'attendre?
                          C'était ça, l'image.

                          Mais du coup des plateformes que tu n'utilisent pas

                          Que j'utilise au minimum, nuance.

                          changent la configuration par défaut d'un nom de branche et ça a l'air de t'horripiler ?

                          Je suis loin d'être horripilé. Je m'amuse notamment dans le message auquel tu réponds du fait que, la personne qui semble avoir introduit le terme "master" à un nom qui m'évoque plutôt l'europe de l'est, que le far west, tout en lisant que le changement est fait pour résorber un problème typiquement nord-américain.
                          Et ce, en citant le très respectueux "Ding ding ding! On a un gagnant.".

                          • [^] # Re: Est-ce un problème?

                            Posté par  . Évalué à -1 (+0/-3). Dernière modification le 17/03/21 à 14:14.

                            Tu entends plus les gens qui crient ?

                            Sur un marché, tu entends plus le marchand de poisson qui crie, ou celui qui se contente d'attendre?
                            C'était ça, l'image.

                            Et mon commentaire cherche à te faire comprendre que le fait que tu entends beaucoup de crie ne permet pas de déduire :

                            on y crie plus qu'autre chose

                            N'est pas cohérent.

                            Que j'utilise au minimum, nuance.

                            Et tu peux aller changer le nom par défaut de tes branches. Ça a l'air vraiment horrible comme changement…

                            Je suis loin d'être horripilé.

                            Tu fais des références nazis tout de même.

                            Je m'amuse notamment dans le message auquel tu réponds du fait que, la personne qui semble avoir introduit le terme "master" à un nom qui m'évoque plutôt l'europe de l'est, que le far west, tout en lisant que le changement est fait pour résorber un problème typiquement nord-américain.

                            Le projet git a mis en place la possibilité de ce changement à la suite du Black Lives Matter, github et gitlab exposent cette nouvelle configuration aux utilisateurs et en profitent pour changer la valeur par défaut. Il ne s'agit pas d'un gars dans son coin qui a fait un changement.

                      • [^] # Re: Est-ce un problème?

                        Posté par  . Évalué à -1 (+4/-7).

                        mais personnellement, si un jour je tombe sur un projet qui arbore un Svastika (hé oui, c'est moi qui l'ait atteint! Enfin, pas encore rattrapé mon retard, peut-être que quelqu'un l'a eu avant…) je n'irai pas leur demander de le changer sous prétexte que ma région du monde a un très, très mauvais souvenir de ce symbole.

                        Alors, plusieurs choses.
                        D’abord, si c’est un projet random, perso je passe mon chemin en me disant que soit c’est vraiment des nazis, soit c’est des gamins qui pensent être marrants mais ne le sont pas du tout (ça me fait penser à un certain projet, tiens).

                        Si c’est un outil fondamental dont j’ai besoin tous les jours, oui, je vais leur faire remarquer que c’est pas super cool, et peut être même leur faire une pull request.

                        Ben ouais, c’est libre, tout le monde se fanfaronne que n’importe qui peut contribuer. Mais quand c’est pour retirer une référence nazi, touche pas au grisbi?
                        C’est toi qui voit, c’est un pays libre, mais c’est assez particulier comme argument quand même.

                        Linuxfr, le portail francais du logiciel libre et du neo nazisme.

                        • [^] # Re: Est-ce un problème?

                          Posté par  . Évalué à 9 (+8/-0).

                          Sa remarque était manifestement basée sur le fait que ce n'est pas un "symbole nazi" partout dans le monde et qu'il ne se voit justement pas aller engueuler des gens au prétexte que chez lui ça fait penser aux nazis (alors que chez eux non).

                  • [^] # Re: Est-ce un problème?

                    Posté par  . Évalué à 7 (+8/-2). Dernière modification le 16/03/21 à 21:11.

                    Je n'ai pas parlé de réécriture, ni de censure, mais de flottement.

                    Ah, j'ai mal du comprendre quand tu disais "à part pour des moralistes obtus qui veulent réécrire tous les documents en fonction de l'idéologie du moment (voir par ex. le flottement qu'il y a eu avec le flim "Autant en emporte le vent)".

                    Si, il y en a eu. Le film a été retiré de la circulation pendant une semaine ou deux, le temps de composer un avertissement.

                    Et non, le film n'a pas été "retiré de la circulation". Un (un seul, parmi plein d'autres) catalogue en ligne (qui ne sont qu'une part des médias de diffusion de films) a retiré le film temporairement, en précisant la raison, et en disant bien que c'était temporaire.

                    C'est comme si je disais, sans précision "les yaourts ont été retirés de la circulation en début de semaine derrière". Car, en effet, le Lidl à côté a fermé le rayon des laitages pendant 2 jours parce que les réfrigérateurs étaient en panne. Perso, je n'ai pas ressenti de flottement dans le monde de la crème fraîche.

                    Quant au reste de ton message, je suis tout à fait d'accord pour dire qu'il existe un paquet de souci à régler, notamment aux US. Un énorme paquet. Mais à t'entendre, on croirait presque que changer un terme sur gitlab, ou encore écrire une explication contextuelle d'une œuvre d'art empire les soucis en questions, ou que ça empêche de les combattre. Et ça me semble tout de même vachement tiré par les cheveux.

                    Et je tiens à te rassurer sur quelques points. Strictement personne n'interdit l'expression "maître". À te lire, j'ai l'impression que tu fais toute une montagne de quelques petits trucs anecdotiques.

                • [^] # Re: Est-ce un problème?

                  Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 9 (+8/-0).

                  Par contre, l'intégrale Tex Avery, elle est censurée et incomplète depuis un looong moment. Et c'est bien dommage.

                  Ahouuuuu!

              • [^] # Re: Est-ce un problème?

                Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 10 (+10/-0).

                Surtout que je n'ai jamais vu de branche esclave (contrairement à certaines descriptions de systèmes info où la notion maître/esclave – souvent pour des réplicas ou systèmes de secours – était habituelle) .

                Là on avait plus la notion entre branches d'exemple à suivre que de tortionnaire.

                Mais bon… y'a des choses plus graves.

                Python 3 - Apprendre à programmer dans l'écosystème Python → https://www.dunod.com/EAN/9782100809141

              • [^] # Re: Est-ce un problème?

                Posté par  . Évalué à -5 (+11/-18).

                mais ça n'est pas en jouant les Tartuffe et en cachant ce sein que je ne saurais voir que le problème de l'actuelle exploitation éhontée d'une partie de la population (toutes races confondues) par une frange réduite de cette même population sera résolu.

                c'est pas en l'ignorant et en disant en substances aux personnes qui subissent encore les consequences de cette exploitation "ca va, arrêtez de nous les brouter, je me fout éperdument de comment tu perçois ces termes" qu'on résoudra le problème.
                Et c'est pas en étant de mauvaise foi et en lançant des homme de pailles qu'on fera avancer le problème non plus.

                Perso je vais arrêter dans ce thread, parce que ouais, on tombe dans la mauvaise foi la.

                Linuxfr, le portail francais du logiciel libre et du neo nazisme.

              • [^] # Re: Est-ce un problème?

                Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 3 (+8/-7).

                je ne vois vraiment pas en quoi une branche maîtresse peut être une agression pour qui que ce soit

                are owl predators?

                ça n'est pas en jouant les Tartuffe et en cachant ce sein que je ne saurais voir que le problème de l'actuelle exploitation éhontée d'une partie de la population (toutes races confondues) par une frange réduite de cette même population sera résolu

                https://fr.wikipedia.org/wiki/Whataboutism

                pertinent adj. Approprié : qui se rapporte exactement à ce dont il est question.

            • [^] # Re: Est-ce un problème?

              Posté par  . Évalué à 10 (+20/-5).

              un environment de travail plus inclusif.
              Ou dit différemment, ca retire une micro aggression quotidienne a une frange de la population.

              Plus inclusif ou plus asseptisé? Faut-il retirer toutes les choses qui pourrait micro-agresser un groupe donné? On va céder au moindre groupe de pression ou secte pour ne pas offenser personne? Ou est la limite?

              • [^] # Re: Est-ce un problème?

                Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 7 (+11/-6).

                Franchement, si pour ne plus offenser personne, il suffisait de renommer quelques trucs sans conséquence technique, comme « master » en « main » dans Git, je ne vois pas pourquoi on devrait s’arrêter d’évoluer avant que plus personne ne soit offensé. Quel est le problème à offenser moins de monde ? C’est vraiment un problème si on proposait un monde sans-microaggression à l’égard de quiconque ? Par exemple, on pourrait commencer par ne pas assimiler les activistes pour les droits humains à des sectes…

                Ou est la limite?

                Si elle doit être fixée arbitrairement, autant qu’il n’y en ait pas. Il y a déjà assez de problèmes à régler les choses difficiles, ne perdons pas d’énergie à lutter contre les évolutions les plus simples à mettre en place.

                • [^] # Re: Est-ce un problème?

                  Posté par  . Évalué à 7 (+13/-8).

                  Le problème, c'est d'accorder de l'importance a des SJW qui se sentent offusques par tout et n'importe quoi.

                  Donc juste par principe, certaines personnes n'ont pas envie de leur donner raison.

                  • [^] # Re: Est-ce un problème?

                    Posté par  . Évalué à 0 (+9/-11).

                    Donc juste par principe, certaines personnes n'ont pas envie de leur donner raison.

                    Oui, c’est précisément le problème. Juste parce que l’esclavagisme et l’histoire ancienne et récente des us ne veut pas dire grand chose pour toi, ne veut pas dire que ça n’affecte personne.

                    T’es vraiment incapable d’accepter que les gens qui ont un problème avec ça sont de bonne foi et sont réellement gênés par ces conventions de nommage?

                    Linuxfr, le portail francais du logiciel libre et du neo nazisme.

                  • [^] # Re: Est-ce un problème?

                    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à -10 (+1/-16). Dernière modification le 18/03/21 à 18:47.

                    Donc juste par principe, certaines personnes n'ont pas envie de leur donner raison.

                    Le problème, c'est d'accorder de l'importance à des réfractaires qui se sentent offusqués par le moindre changement qui a très peu voir aucun impact sur eux. Il faudrait juste les ignorer, de toutes façons ils trouveront toujours un changement à critiquer (tiens, la nouvelle CI sort… Horreur, il y a de l'anglais en plus, ça change rien pour eux mais c'est déjà trop de changements car on attaque la France la! Ils ne savent plus quoi inventer pour refuser la moindre évolution d'un mode qu'ils rêvent figés).

                    Ici, ne pas avoir envie de leur donner raison n'est qu'un cache-sexe à du bon gros conservatisme rien à foutre des autres pas comme moi, bizarre quand même de ne pas assumer ses idées, à croire que les personnes en ont honte :).

                  • [^] # Re: Est-ce un problème?

                    Posté par  . Évalué à 3 (+6/-5).

                    Le problème, c'est d'accorder de l'importance a des SJW qui se sentent offusques par tout et n'importe quoi.

                    Le problème c'est de surréagir à une info sans prendre de recul ni s'intéresser à d'où ça vient. Les gens ici régissent à l'annonce sans prendre en compte que ça s'inscrit dans un mouvement qui est bien plus large.

                    Penser que l'entreprise gitlab, l'entreprise github, les développeurs de git, les développeurs de jenkins, les développeurs de python, Linus Torvalds, l'IETF, mais aussi des papiers de recherche,… sont des SJW c'est soit ne pas connaitre ces gens, soit ne pas savoir ce qu'est un SJW :)

                    Tu as le droit de croire que ce sont tous des idiots, mais quand on affirme quelque chose comme ça il faut avoir des arguments sérieux.

                    • [^] # Re: Est-ce un problème?

                      Posté par  . Évalué à 6 (+16/-12).

                      Tu as le droit de croire que ce sont tous des idiots,

                      Non, en revanche on peut concevoir qu'ils ont fini par céder pour qu'on leur foute la paix. Et de ton coté tu peux comprendre que tout le monde n'est pas obligé de se conformer aux exigences des SJW qui ne cesseront jamais.

                      • [^] # Re: Est-ce un problème?

                        Posté par  . Évalué à 4 (+8/-6).

                        Ah, oui, Linus Torvalds est réputé être un paillasson qui se laisse influencer par des débats sans fondement. Effectivement.

                        Linuxfr, le portail francais du logiciel libre et du neo nazisme.

                        • [^] # Re: Est-ce un problème?

                          Posté par  . Évalué à -3 (+3/-8). Dernière modification le 18/03/21 à 19:51.

                          Et alors ? Ca en fait une généralité ? Un argument pour le bienfondé de la démarche ?

                          Bref, mon interprétation est aussi valable que la précédente.

                          • [^] # Re: Est-ce un problème?

                            Posté par  . Évalué à 3 (+7/-7).

                            Ca en fait une généralité ?

                            Qui est ce qui tire des généralités ici? Qui c’est qui fait des procès d’intentions?
                            Parce que de ce que j’en voit ici, on discute d’un changement très précis, à savoir l’utilisation inadaptée d’un vocabulaire venant de l’esclavagisme.

                            Après moultes explications, on en arrive à “ouais mais eud’facons, les sjw ils sont jamais content, alors c’est pour ça qu’on les écoute pas”.
                            Ce à quoi est répondu “Ben y’a du beau linge quand même dans le tas, y compris un reac’ notoire pas connu pour mâcher ses mots, et perdre son temps dans des discussions superficielles”.
                            Ce qui implique que cette discussion n’est pas si superficielle que tu le laisse entendre. Et si elle est pas superficielle, ça invalide donc ton argument “les sjw font chier que sur des trucs pas important”.

                            Et ta réponse à ça c’est “ouais mais quand même, même si j’ai tord, ça veut pas dire que j’ai tord”.
                            Je sais vraiment pas quoi te dire.

                            Linuxfr, le portail francais du logiciel libre et du neo nazisme.

                            • [^] # Re: Est-ce un problème?

                              Posté par  . Évalué à 2 (+6/-6).

                              Nom désolé. qu'un réac notoire (Joli stéréotype au passage pour ceux qui les dénoncent, à géométrie variable… ) finisse par répondre aux injonctions ne démontre en rien que la cause ne soit pas superficielle.

                              Ce n'est d'ailleurs pas le fond de mon argument. Bel homme de paille.
                              Superficiel ou non, il est possible que les changements aient été acceptés pour diverses raisons que: on est d'accord avec vous

                              La lassitude, la réputation (sales réacs hein) …

                      • [^] # Re: Est-ce un problème?

                        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à -1 (+1/-4).

                        Du coup, est-ce que Guido Van Rossum a cédé à ses propres demandes pour se foutre lui même la paix ?

                      • [^] # Re: Est-ce un problème?

                        Posté par  . Évalué à 1 (+3/-4).

                        Tu avance bien des choses. L'IETF par exemple, son fonctionnement rend peu probable ce genre de pression, sinon ils aurait corrigé une précédente RFC. Pour qu'un groupe de travail se mette en place qu'il ponde un document qu'il soit soumis à commentaires puis accepté, il va commencer à falloir beaucoup de travail.

                        Tu présente une logique complotiste avec comme la plus part ces théories pas le moindre début d'arguments. Tous le monde est entrain de tomber aux mains des SJW et ils font ça en mettant des coups de pression invisibles à des projets communautaires (ou alors tu pense que l'IETF et la LKML se soumet à 3 gus sur twitter ?).

                        Évidemment ce n'est pas en te présentant des faits que tu va changer d'avis, mais si les gens qui nous lisent peuvent, eux, comprendre que, qu'ils le ressentent ou non c'est une question qui fait son bonhomme de chemin depuis plusieurs années dans divers groupes éparpillés dans le monde et n'ayant pas de lien particulier entre eux.

                        • [^] # Re: Est-ce un problème?

                          Posté par  . Évalué à 0 (+7/-9).

                          Haha LOL

                          Les défenseurs des théories à base de "systèmes" oppressifs en tout genre avec leurs justifications circulaires et qui viennent donner des leçons de complotisme.
                          Non c'est vrai, les pugilats sur les réseaux sociaux, la cancel culture, le harcèlement envers Mila , #BalanceTonPorc et ses fausses accusations… c'est du complotisme. Aucune pression n'existe et je suis un facho.

                          • [^] # Re: Est-ce un problème?

                            Posté par  . Évalué à -5 (+3/-10).

                            L'autocensure aussi est une fiction lorsqu'on n'est pas couvert par le pseudonymat.

                            • [^] # Re: Est-ce un problème?

                              Posté par  . Évalué à 7 (+6/-1).

                              L'autocensure aussi est une fiction lorsqu'on n'est pas couvert par le pseudonymat.

                              Si tu savais la quantité de commentaire que je ne publie pas finalement car ça pourrait être mal interprété, ou qu'après relecture je trouve ça trop borderline, misandre, misogyne, ou raciste…

                              Sur une autre catégorie, y'a bien des fois où je m'abstiens de répondre simplement une insulte.

                              D'autre fois c'est simplement des sujets politique que j'évite d'aborder, car sensible.

                              Bref que tu le veuille ou non, l'auto-censure existe, même sous le couvert du pseudonymat; note bien je m’ auto-censurerai aussi sous anonymat total; il est rare que je veuille réellement blesser une personne ou un groupe en général.

                              Il ne faut pas décorner les boeufs avant d'avoir semé le vent

                              • [^] # Re: Est-ce un problème?

                                Posté par  . Évalué à 1 (+6/-7).

                                On pourrait même trouver un genre de terme pour ce type de comportement !
                                De la politesse ? Du tact ? Du savoir-vivre ? Je ne sais pas, mieux vaut peut-être encore creuser pour trouver d'autres idées…

                          • [^] # Re: Est-ce un problème?

                            Posté par  . Évalué à -1 (+4/-7).

                            Toujours pas le moindre argument. Si ça te pose un souci, il est possible d'en discuter directement avec les projets concernés à moins que tu ne crois en une omerta ?

                            Bref tu invente un monde avec quelques bouts de ficelles et tu fais ton possible pour ne pas le confronter aux faits (il existe des sjw donc tout ce qui ne me convient pas vient d'eux…).

                            • [^] # Re: Est-ce un problème?

                              Posté par  . Évalué à -4 (+2/-8).

                              Je rectifie: mes arguments ne te convainquent pas. Ca n'en sont pas moins des arguments que ce que tu avances.

                              Les faits sont simplement que ces projets ont migré. Les raisons tu ne les connais pas toutes, pas plus que moi-même.

                              • [^] # Re: Est-ce un problème?

                                Posté par  . Évalué à 1 (+5/-6).

                                mes arguments ne te convainquent pas.

                                Ils ne convainquent pas parce que c’est une théorie du complot sans queue ni tête.
                                L’ietf, python, django et le kernel sont donc noyauté par des complotistes tellement puissants que personne sur ces projets n’a osé dire quoi que ce soit. Ils œuvrent dans l’ombre, et personne ne sait vraiment qui ils sont.
                                Oui, bien sûr.

                                Et aussi, la terre est plate, on a jamais marché sur la lune, les démocrates ont truqué l’élection présidentielle us, et bien sur, les juifs ont déclenché les feux californiens avec des lasers depuis l’espace.

                                Linuxfr, le portail francais du logiciel libre et du neo nazisme.

                                • [^] # Re: Est-ce un problème?

                                  Posté par  . Évalué à 5 (+7/-4).

                                  Effectivement en reparsant les threads de tous les projets cités on constate qu'elles sont à chaque fois instantanément et unanimement accueillies sans la moindre réticence.

                                  Celui qui ressert à chaque fois pour ouvrir le ticket :
                                  https://github.com/django/django/pull/2692

                                  Et les autres :
                                  https://github.com/redis/redis/issues/3185
                                  https://www.drupal.org/node/2275877
                                  https://issues.apache.org/jira/browse/COUCHDB-2248

                                  La réthorique du complotisme est l'argument imparable. Je me suis juste borné à poser l'hypothèse qu'ils pouvaient accepter pour d'autres raisons qu'une franche adhésion à l'idée du racisme subliminal et de décrire le contexte actuel.

                                  Bel homme de paille.

                                  • [^] # Re: Est-ce un problème?

                                    Posté par  . Évalué à 0 (+2/-4).

                                    Bien sûr qu'il y a des discussions, tu n'a jamais travailler en groupe ?

                                    • [^] # Re: Est-ce un problème?

                                      Posté par  . Évalué à 7 (+8/-3).

                                      Et donc ?
                                      D'où émanent les discussions ?
                                      Les décisions sont-elles unanimement partagées pour la raison discutée dans ce fil ? Tu ne les as pas toutes analysées, et quand bien même, ça reste sujet à quelques extrapolations.

                                      C'était bien mon point initial.
                                      Il peut y avoir plein d'autres motivations pour ces prises de décisions que l'adhésion franche à l'idée que ces termes fussent perçus comme racistes, y compris la lassitude, que j'ai citée, quand on voit l'énergie dispersée dans les discussions. Ou l'image de marque …

                                      Il y a bien une pression sociale qui s'exerce et on est en droit de ne pas y souscrire ni même de la considérer pertinente.

                                      • [^] # Re: Est-ce un problème?

                                        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 0 (+6/-8).

                                        Il peut y avoir plein d'autres motivations pour ces prises de décisions que l'adhésion franche à l'idée que ces termes fussent perçus comme racistes, y compris la lassitude,

                                        Quand je vois l’énergie que les pourfendeurs de SJW déploient sur un site comme LinuxFr où leur avis n’a pourtant aucune chance de peser dans la prise de décision de renommer ou non la branche par défaut dans un quelconque outil, je me dis que la lassitude dois plutôt jouer dans l’autre sens ! Sérieusement, ça mérite de te battre autant que ça que certaines boîtes effectuent un changement parce-qu’une situation pose problème à certains de leur utilisateurs ? Quand bien ces utilisateur à qui ça pose problème seraient très minoritaires, ça ne coûte presque rien à personne de régler leur problème. Enfin ça ne coûterait rien si ça ne déchaînait pas les foudres de… comment faut-il les appeler du coup ? Social Injustice Warriors ? Des gens prêts à défendre l’injustice coûte que coûte ?

                                        • [^] # Re: Est-ce un problème?

                                          Posté par  . Évalué à 1 (+5/-6).

                                          D'autant plus que l'impact de ce changement est nul, dans leur vie comme dans leur travail.

                                        • [^] # Re: Est-ce un problème?

                                          Posté par  . Évalué à -1 (+5/-8). Dernière modification le 19/03/21 à 15:23.

                                          Eh oui. Action/Reaction.

                                          Ainsi se déplacent les barycentres sociétaux.

                                          Social Injustice Warriors ? Des gens prêts à défendre l’injustice coûte que coûte ?

                                          Fais-toi plaisir. Il y le camp du bien et du mal. Le manichéisme, cet imparable argument.

                                      • [^] # Re: Est-ce un problème?

                                        Posté par  . Évalué à -1 (+2/-5).

                                        C'était bien mon point initial.

                                        Ce que j'ai repris depuis le début c'est le fait d'associer cela à un groupe de SJW et surtout d'invalider cela par le fait que ce serait un petit groupe non concerné qui serait à l'origine de ça.

                                        Il y a bien une pression sociale[…]

                                        Il y a une énorme différence entre dire « c'est la faute des SJW » un petit groupe qui manigancerait (la définition même du complot) et c'est la pression social, aujourd'hui ça n'est plus socialement accepté. Je crois pas que quelqu'un puisse dire le contraire pour cette seconde assertion.

                                        • [^] # Re: Est-ce un problème?

                                          Posté par  . Évalué à 2 (+3/-3).

                                          Ce que j'ai repris depuis le début c'est le fait d'associer cela à un groupe de SJW et surtout d'invalider cela par le fait que ce serait un petit groupe non concerné qui serait à l'origine de ça.

                                          Je ne prétends rien d'autre. Merci de relire mon post initial. Il est probable que certains contributeurs souscrivent à cette vision et que ce ne soit pas le cas de tous. On ne peut donc préjuger de la motivation pour la prise de décision.

                                          Tout comme il est plus que probable que cette pression sociale soit alimentée par les SJW, ce à quoi, en effet je ne souscris pas.

                                          On est au clair me semble-t-il.

                                  • [^] # Re: Est-ce un problème?

                                    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 3 (+7/-6).

                                    https://github.com/django/django/pull/2692

                                    Haha, il est génial celui là : quelqu’un fait une PR, un membre du projet répond « merci pour le travail » s’en suivent je sais pas combien de messages de gens qui n’ont rien à voir avec le projet et qui sont là uniquement pour expliquer que le changement ne sert à rien (comme toi ici, sur DLFP, en fait) et qu’on peut plus rien dire.

                                    Pour Redis c’est pareil, une personne propose un changement, l’auteur est plutôt favorable, mais considère que le changement ne peut pas se faire maintenant, résultat un conservateur vient faire du prosélytisme dans les commentaires et essaye de pousser ses visions conservatrices.

                                    Franchement, quand tu lis ça, tu te dis vraiment que le problème c’est les SJW ?

                              • [^] # Re: Est-ce un problème?

                                Posté par  . Évalué à 2 (+4/-4).

                                C'est toi qui affirme sans argument des raisons, moi je dis simplement que ce que tu dis ne tiens pas debout.

                                Je ne suis pas quelqu'un de particulièrement intéressé par ces sujets. Je ne sais pas si c'est oppressif ou pas, mais je ne vois pas comment ne pas donner de crédit à tant de projets différents.

                                Je ne connais pas tous les processus de décision, mais je lis les annonces et je n'ai vu personne parler de ce dont tu parle. Il n'y a que des gens extérieurs aux projets qui poussent des cris d'orfraie.

                                Je ne connais pas toutes les raisons des décisions, mais ça ne fais pas de tes élucubrations quelque chose de possible, pas tant que ça ne peux pas être rattaché à quelque chose de tangible.

        • [^] # Re: Est-ce un problème?

          Posté par  . Évalué à 10 (+19/-5). Dernière modification le 16/03/21 à 17:32.

          Il se trouve que je ne suis pas impacté, donc ça ne me gène pas. Je comprend par contre ceux qui le sont. Et ça n'a rien à voir avec l'égoïsme ou s'intéresser qu'à soit. On parle d'une branche d'un logiciel. En quoi le terme master, dans ce contexte, serait une quelconque référence à l'esclavagisme ou à un autre délire du genre ? Je veux bien changer d'avis si on m'expose des arguments, mais jusqu'ici, j'ai rien vu de convaincant. C'est quoi le problème ? Le mot lui même ? Dans ce cas, il ne faut pas juste changer le nom des branches Git, il faut refaire les dictionnaires en bannissant ce terme (sinon des gens pourraient être offensés en ouvrant un dictionnaire).

          • [^] # Re: Est-ce un problème?

            Posté par  . Évalué à 8 (+18/-12).

            Prit de l’annonce gitlab, y’a pas vraiment d’ambiguïté:

            This term came from Bitkeeper, a predecessor to Git. Bitkeeper referred to the source of truth as the "master repository" and other copies as "slave repositories". This shows how common master/slave references have been in technology, and the difficulty in knowing how the term master should be interpreted.

            Pour ceux qui ont du mal à comprendre pourquoi ça dérange, ça vient tout simplement du problème culturel que les US ont avec l’esclavage. Même si ça a été abolit y’a 150 ans, culturellement, la plaie n’a jamais été fermée. Et les états du sud (et le pays en général, dans une moindre mesure), a perpétué des pratiques ségrégationnistes longtemps après ça.
            L’utilisation de master/slave est lourde de connotation, et quand tu dit « just kill that slave and replace it with a new one », ca peut laisser un arrière goût amer à ceux qui subissent encore les conséquences de la ségrégation.
            Les européens ne comprennent pas forcément (on a largement tourné la page de l’esclavage), mais pour les ricains, c’est important.

            Linuxfr, le portail francais du logiciel libre et du neo nazisme.

            • [^] # Re: Est-ce un problème?

              Posté par  . Évalué à 3 (+5/-3).

              La prochaine étape c'est de supprimer toute notion white/black ?

              • [^] # Re: Est-ce un problème?

                Posté par  . Évalué à 2 (+2/-2).

                Je pense que c'est probable en effet. Perso ça ne me dérangera pas, voire je pense que c'est pas un mal, mais je mise 2 Francs sur le fait que ça va arriver oui.

                En théorie, la théorie et la pratique c'est pareil. En pratique c'est pas vrai.

              • [^] # Re: Est-ce un problème?

                Posté par  . Évalué à 4 (+3/-0).

                Oui, les mots comme "whitelist" ou "blacklist" sont dans la liste des mots à remplacer aussi, par "allowed list" et "blocklist" (ou similaire).

                • [^] # Re: Est-ce un problème?

                  Posté par  . Évalué à 5 (+5/-1).

                  Ça disait plus haut que les européens ne comprennent pas trop car ils ont résolus leurs problèmes avec l'esclavage.

                  Du coup, en France, on a encore des termes à changer.

                  Que pensez-vous de "adroit", "être gauche", "le droit" qui peuvent offusquer les gauchers ? On a toute une sémantique qui vient de là.

                  • [^] # Re: Est-ce un problème?

                    Posté par  . Évalué à 2 (+0/-0).

                    Que pensez-vous de "adroit", "être gauche", "le droit" qui peuvent offusquer les gauchers ?

                    "Le coeur est à gauche"

                    ;)

                    La majeure partie des morts l'était déjà de son vivant et le jour venu, ils n'ont pas senti la différence.

                  • [^] # Re: Est-ce un problème?

                    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 10 (+8/-0).

                    Je suis gaucher, et loin de m'offenser, ça m'amuse, de pouvoir dire que je suis adroit de la main gauche et gauche de la main droite.

                    • [^] # Re: Est-ce un problème?

                      Posté par  . Évalué à 9 (+14/-5).

                      Je suis gaucher et roux…alors je cumule la main du diable avec le fait de ne pas avoir d’âme !
                      Si c’est pas de la micro aggression ça !
                      Micro aggressions : c’est vraiment un concept à la con. Le pollen c’est micro agressif, les particules c’est micro agressif, les virus c’est micro agressif … pas des noms de branches principales sur des systèmes de gestion de versions !
                      Les SJW dans leur grande majorité ne savent même pas que ça existe et c’est bien comme ça ! Leurs donnez pas du grain à moudre ou allez sur Twitter les gars … faites vous plaisir sur ce réseau « social » mais pas sur LinuxFr

                  • [^] # Re: Est-ce un problème?

                    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à -3 (+2/-7).

                    On a toute une sémantique qui vient de là.

                    Bah oui, c’est exactement ça le problème.

                    C’est marrant, vous êtes plusieurs dans ce journal à avoir tous les bons arguments, mais vous êtes pas capable de les comprendre.

                  • [^] # Re: Est-ce un problème?

                    Posté par  . Évalué à 9 (+11/-3).

                    Adroit ne vient pas de droite/gauche.
                    Le droit au sens légal non plus. Ces deux là prennent leur ethymologie de dreit en ancien français, qui veut dire “direct”.
                    Être gauche vient probablement de la (honnêtement la flemme de chercher).

                    Personne n’a un problème avec le mot master en soit. Le problème est quand il est utilisé dans son sens esclavagiste. Un master au sens “expert” passe très bien. Un golden master, au sens “copie principale” passe très bien aussi.

                    Personne ne cherche à effacer l’histoire, ou retirer un mot du vocabulaire.
                    Personne ne prétend qu’il ne faut jamais parler de l’esclavage. Juste que git, et l’informatique technique en général, n’est pas l’endroit pour avoir ces discussions, est que les analogies portées par ce terme sont foireuses. Un cluster de db n’a pas de relation maître esclave. Un pool Jenkins n’a pas de relation maître/esclave. Des repos ou branches git n’ont pas de relation maître/esclave (bien au contraire même, le système a été conçu précisément pour que tout ce fatras soit indépendant).
                    L’analogie est foireuse, ça gène une proportion non négligeable de la communauté, on renomme pour avoir une meilleure analogie, ça résous tous les problèmes.

                    Ça devient fatiguant ces arguments du niveau “on peut plus dire concombre parce que y’a con dedans”.
                    ‘Fin ouvrez un dictionnaire bordel, c’est pas si compliqué.

                    Par dessus ça, et pour autant que je sache, on a pas d’outils que 90% de l’industrie utilise qui font ce genre de référence. Le jour ou on en aura, et le jour où les gauchers se plaindront que ça normalise 400 ans d’abominations contre l’humanité, on en rediscutera.

                    Linuxfr, le portail francais du logiciel libre et du neo nazisme.

                    • [^] # Re: Est-ce un problème?

                      Posté par  . Évalué à 10 (+11/-3).

                      Un golden master, au sens “copie principale” passe très bien aussi.

                      Et donc git avec master pour sa branche principale ça passe pas ? Yep, y a pas à dire, logique !

                      Il ne faut pas décorner les boeufs avant d'avoir semé le vent

                      • [^] # Re: Est-ce un problème?

                        Posté par  . Évalué à -3 (+3/-7). Dernière modification le 17/03/21 à 18:30.

                        une "master copy" est par definition figée et ne change pas dans le temps. Et la branche master n'est pas forcement la branche de reference en fonction du workflow que tu adoptes (development vs release).

                        Le concept n'a franchement pas de sens dans le contexte de git.

                        Linuxfr, le portail francais du logiciel libre et du neo nazisme.

              • [^] # Re: Est-ce un problème?

                Posté par  . Évalué à 2 (+2/-2).

                Non.

                Éviter les associations blanc/autorisé (whitelist) et noir/interdit (blacklist), c’est une autre histoire.

                Linuxfr, le portail francais du logiciel libre et du neo nazisme.

            • [^] # Re: Est-ce un problème?

              Posté par  . Évalué à 6 (+5/-0).

              Même si ça a été abolit y’a 150 ans

              Fun fact : c'est partiellement faux. L'esclavage n'est pas aboli dans les prisons américaines ! C'est pour ça que les prisonniers aux USA peuvent travailler sans recevoir la moindre compensation.

              Quelques États des États-Unis garantissent une paie minimum pour les prisonniers-travailleurs, mais des États tels que la Géorgie ou le Texas, ont un seuil bas de zéro.

              Le 30e amendement de la constitution des États-Unis interdit l'esclavage et la servitude non bénévole, « Excepté comme une punition pour un crime où la partie a été dûment jugée » (« except as punishment for crime whereof the party shall have been duly convicted. »).

              Les prisonniers eux-mêmes comparent leurs conditions de travail à celle des esclaves

          • [^] # Re: Est-ce un problème?

            Posté par  . Évalué à 0 (+5/-6).

            Il se trouve que je ne suis pas impacté, donc ça ne me gène pas.

            Personne n'est impacté puisque ça ne s'applique qu'aux nouveaux repos.

            Si par impacté tu entends devoir changer une variable dans une script ou un outil de ci-cd. Ce changement de nom a été fait parce que son impact est justement minuscule par rapport à l'impact psychologique de ce mot sur un nombre bien plus important de personnes.

            • [^] # Re: Est-ce un problème?

              Posté par  . Évalué à 5 (+3/-0). Dernière modification le 17/03/21 à 09:19.

              Si par impacté tu entends devoir changer une variable dans une script ou un outil de ci-cd. Ce changement de nom a été fait parce que son impact est justement minuscule […]

              D'autant que ça peut être l'occasion d'écrire des outils plus solides qui vont chercher le nom de la branche par défaut plutôt que d'imaginer qu'il s'agit de master, main, trunk ou badaboum, git ne créant plus obligatoire de branche master depuis la version 2.28 (et n'a jamais obligé de la garder ou de l'utiliser).

              • [^] # Re: Est-ce un problème?

                Posté par  . Évalué à 2 (+2/-2).

                d'écrire des outils plus solides qui vont chercher le nom de la branche par défaut

                Bon, qui c'est qui se dévoue pour envoyer un patch qui permets d'établir une "branche par défaut" repérable logiciellement dans git, du coup?

                Non parce que cette notion, elle existe pas vraiment… En fait, «master» ou «main» c'est juste la 1ère branche, que l'on utilise par facilité comme référence… c'est tout. Une simple convention, rien de technique ici.

                • [^] # Re: Est-ce un problème?

                  Posté par  . Évalué à 4 (+2/-0).

                  Non parce que cette notion, elle existe pas vraiment… En fait, «master» ou «main» c'est juste la 1ère branche, que l'on utilise par facilité comme référence… c'est tout. Une simple convention, rien de technique ici.

                  Questionne les nombreux logiciels que tu va devoir reconfigurer, mais t'en fait pas la réponse existe, il s'agit :

                  • soit d'aller chercher la branche derrière HEAD (du dossier de travail ou du dépôt que l'on te pointe)
                  • soit d'aller chercher la configuration de init.defaultBranch

                  Bon, qui c'est qui se dévoue pour envoyer un patch qui permets d'établir une "branche par défaut" repérable logiciellement dans git, du coup?

                  Il y a déjà des commandes pour chaque cas.

        • [^] # Re: Est-ce un problème?

          Posté par  . Évalué à 3 (+5/-4).

          C'est un changement qui n'apporte rien pour toi

          Et un bénéfice qui n'apporte rien pour toi

          En théorie, la théorie et la pratique c'est pareil. En pratique c'est pas vrai.

        • [^] # Re: Est-ce un problème?

          Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 3 (+1/-0).

          J'aimerais pouvoir plusser le premier paragraphe de ton commentaire seulement !

      • [^] # Re: Est-ce un problème?

        Posté par  . Évalué à 4 (+12/-10).

        Ca va, c'est pas la mer a boire non plus:

        • le changement ne s'applique qu'aux nouveaux repo
        • si t'es vraiment pas content et insiste pour perpétuer une reference a l'esclavage (dans une industrie dominée par un pays qui a toujours pas refermé le chapitre de l'esclavage, classe!), tu crées ton repo avec la branche nommée master et pis c'est marre

        La ou ce changement implique du taff c'est si tu décides de l'appliquer sur les repos existant, ce qui peut effectivement être beaucoup de boulot (entre la CI et les autres outils divers et variés). Mais personne ne te force a faire ça.

        Apres, t'es libre de penser que ca n'apporte rien, yen a qui sont clairement pas d'accord. Libre a toi de les ignorer et de leur expliquer a quel point ils ont tords de pas vouloir se fader des references a l'esclavage, mais tu vois, c'est précisément le problème.

        Linuxfr, le portail francais du logiciel libre et du neo nazisme.

        • [^] # Re: Est-ce un problème?

          Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 10 (+39/-5).

          Personnellement, ce qui me dérange, c'est justement ce genre de jugement :

          si t'es vraiment pas content et insiste pour perpétuer une reference a l'esclavage (dans une industrie dominée par un pays qui a toujours pas refermé le chapitre de l'esclavage, classe!)
          […]
          Libre a toi de les ignorer et de leur expliquer a quel point ils ont tords de pas vouloir se fader des references a l'esclavage, mais tu vois, c'est précisément le problème.

          En ce qui me concerne, je ne considère pas que parler d'un mal, ou même l'évoquer, soit une mauvaise chose. Nous parlons parfois de tuer des processus, par exemple dans des conditions de famine, starvation en anglais.

          Ça rappelle quoi ? Qu'il y a eu des esclaves et qu'il y en a d'ailleurs encore, que des gens tuent d'autres gens, que des gens meurent de faim. Est-ce que m'en souvenir fait de moi un esclavagiste, un raciste, un tueur, un affameur ? Est-ce que ça indique que je cautionne ce genre de pratique ? Il faudrait être tordu pour le penser, je trouve. Est-ce que, quand je parle à quelqu'un en utilisant ce genre de terme, je dois craindre que mon interlocuteur ne devienne esclavagiste, raciste, tueur, affameur, ou ne se mettre à cautionner ces pratiques ? Je n'ai aucune raison de penser qu'il soit plus con que moi, donc non.

          Tiens, d'ailleurs, je m'amuserais bien à renommer mes branches master en lord, pour faire référence au servage, histoire d'aller taper plus localement.

          • [^] # Re: Est-ce un problème?

            Posté par  . Évalué à -6 (+5/-12).

            En ce qui me concerne, je ne considère pas que parler d'un mal, ou même l'évoquer, soit une mauvaise chose.

            Cf mon autre message plus bas. Le problème c'est pas d'en parler, c'est de le normaliser dans un context ou l'analogie est franchement foireuse en premier lieu.

            Nous parlons parfois de tuer des processus, par exemple dans des conditions de famine, starvation en anglais.

            Les famines n'ont généralement pas été causées volontairement par les humains qui pensait qu'une partie de l'humanité était inférieure a des animaux. Bon ok, les Irlandais ont peut être une opinion différente a ce sujet.
            To starve a aussi un sense officiel de "souffrir d'un manque de quelque chose" sans forcement faire reference a une famine, donc dire "this process is starved for cpu" est dans les clous. Le fait qu'on traduise ca par famine vient juste de la traduction imparfaite du verbe.

            Pour ce que ca vaut, je pense que terminate serait plus adapté que kill. L'usage de kill ne me choque pas, mais je peux comprendre que ca ennuie certains.

            Linuxfr, le portail francais du logiciel libre et du neo nazisme.

            • [^] # Re: Est-ce un problème?

              Posté par  (site Web personnel) . Évalué à -9 (+4/-15).

              Pour ce que ca vaut, je pense que terminate serait plus adapté que kill. L'usage de kill ne me choque pas, mais je peux comprendre que ca ennuie certains.

              On ma demandé de changer de noms de fonctions et des commentaires contenant "Abort" que je venais de merger (oups). Ben… Je l'ai fait, car ça me coûte peu et je comprend que ça gène d'autres et vraiment, on a des terminologies en informatique qui sont merdiques (et j'essaye de me déprogrammer sur le sujet, je n'avais aucune raison valable d'utiliser ce mot dans ce contexte).

              Il y a du nettoyage à faire, ça ne changera pas le monde rapidement mais c'est une petite pierre à l'édifice, et peut-être finalement pas si petite vue les réactions "outrées" de certains, qui cachent difficilement derrière du "travail en plus" une réalité moins présentable et moins assumée sur ce qu'ils pensent…

              • [^] # Re: Est-ce un problème?

                Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 10 (+13/-1).

                on a des terminologies en informatique qui sont merdiques

                Je trouve qu'avorter/abort est particulièrement bien choisi: on comprends que c'est lourd de conséquence (on peut perdre des données, se retrouver dans un état indéfini…).

                Alors qu'annuler/cancel désigne plutôt un rétropédalage classique, j'annule un rendez, j'annule ma transaction…

                Incubez l'excellence sur https://linuxfr.org/board/

                • [^] # Re: Est-ce un problème?

                  Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 6 (+4/-0).

                  Abort c'est interrompre une procédure en cours de route. Cancel c'est défaire une action qui a été effectuée. Typiquement abort ne va pas nécessairement remettre le système dans le même état qu'au départ (Ctrl-C sur un rm -rf / ne va oas restaurer les fichiers supprimés) alors que cancel devrait le faire.

                  Le terme abort est utilisé largement en Anglais, pas juste en informatique et pour l'IVG. Quelle alternative est disponible ?

              • [^] # Re: Est-ce un problème?

                Posté par  . Évalué à 4 (+7/-4).

                • [^] # Re: Est-ce un problème?

                  Posté par  (site Web personnel) . Évalué à -10 (+6/-17).

                  Il n'y a pas besoin d'être raciste pour être inconsciemment imprégné par l'entourage (proche ou sociétal) raciste et sortir des conneries racistes. Le tout est de s'en apercevoir quand on te le fait remarquer sinon se n'est pas que l'entourage… (coucou les gens ne voyant "aucun problème" et trouvant juste que ça les embête un peu)

                  PS : pour le nom précis que tu sors par opportunité (actualité), je n'en ai fichtrement aucune idée vu que je ne me suis pas (encore) intéressé au personnage, et qu'il est difficile de pouvoir entendre les explications (et l'évolution) d'une morte. Mais bon, on peut parler de Tintin au Congo explicitement raciste ou du blackface toujours d'actualité si tu veux parler racisme belge… (et je sais, on a les mêmes en France mais tu parlais de Belgique alors… :) )

                  • [^] # Re: Est-ce un problème?

                    Posté par  . Évalué à 10 (+13/-1). Dernière modification le 16/03/21 à 22:57.

                    Le blackface, pratique du théâtre américain au 19e siècle, a peu à voir avec les déguisements de carnaval en Europe. Le propre du carnaval c'est de se maquiller et de se travestir. Se déguiser en femme ce n'est pas de la misogynie, se déguiser en pirate ce n'est pas une agression pour les vrais pirates (pirateface?) etc. Ou alors un déguisement est raciste par nature.

              • [^] # Re: Est-ce un problème?

                Posté par  . Évalué à -5 (+6/-12).

                Merci de faire preuve d'un peu d'écoute et d'ouverture.
                Quand des gens expriment qu'ils sont blessés par quelque chose qu'on fait, le dédain et l'ironie en retour sont des réponses profondément attristantes, essayez de comprendre.

                On rapporte maître/esclave à la culture US, mais je trouve un peu abusif de la part d'européens de se sentir au dessus de tout ça. Même après l'abolition de l'esclavage chez nous, le niveau de vie a continué à se baser sur des oppressions très violentes, dans les colonies par exemple, ou aujourd'hui à cause de la précarité alimentée par des inégalités très profondes.

                Ce n'est pas reconnaître la dignité de l'autre que de continuer d'utiliser "innocemment" des termes une fois qu'on nous a signalé la symbolique agressive qu'ils transportent. Comme de continuer d'employer des "blagues" sexistes (au revoir weboob), racistes (quoi, youpin ou bicot c'est pas gentil ?), homophobes, etc. Et ne sortez pas "on ne peut plus rien dire" pitié, si vous voulez rire, riez de vous !

              • [^] # Re: Est-ce un problème?

                Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 1 (+0/-0). Dernière modification le 21/03/21 à 17:25.

                On ma demandé de changer de noms de fonctions et des commentaires contenant "Abort" que je venais de merger (oups). Ben… Je l'ai fait, car ça me coûte peu et je comprend que ça gène d'autres […]

                Pourquoi ça gêne ? C’est une vraie question.
                Peut-être que je me trompe, mais j’imagine que ça gêne des personnes qui font un lien avec une interruption de grossesse, en particulier quand celle-ci est volontaire. Pourtant il n’y a aucun mal à choisir d’avorter. Ce n’est en rien un drame. Justement, il ne faut pas faire culpabiliser les femmes concernées. Est-ce qu’avoir une fonction "abort" perturbe cette liberté ? Ou alors cela gêne plutôt les personnes contre le droit à l’avortement ? Dans ce dernier cas, je ne pense pas qu’il faille satisfaire cette demande.

            • [^] # Re: Est-ce un problème?

              Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 8 (+6/-0).

              Il faudrait en parler aux Ukrainiens dans les années 30, aux habitants de Leningrad, aux Libanais grâce aux Turcs, au Yémen actuellement, en Chine avec le grand bond en avant, sans compter sur tous ceux qui sont morts de faim dans des camps japonais…

          • [^] # Re: Est-ce un problème?

            Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 10 (+16/-4).

            En ce qui me concerne, je ne considère pas que parler d'un mal, ou même l'évoquer, soit une mauvaise chose.

            Tu crois vraiment que les branches Git sont le meilleur endroit pour avoir un débat sur les conséquences de l’esclavage ?

    • [^] # Re: Est-ce un problème?

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 10 (+15/-4).

      En fait, le terme anglais “master” se traduit directement par « maître ». Ce terme n'a rien d'intrinsèquement choquant, mais en informatique, il est souvent associé au terme “slave”, « esclave ».

      Dans un tel cas d'utilisation, ces termes font explicitement référence à l'esclavage. À partir de là, deux possilités :

      • pour certains personnes, évoquer l'esclavage, c'est juste mal, même dans les cas où il y a une réelle relation d'asservissement d'un système à un autre et a fortiori lorsqu'il n'y a pas de telle relation ;
      • pour d'autres, évoquer l'esclavage, ça rappelle par association qu'à une époque, l'Occident avait industrialisé la traite des noirs, et rappeler ça, c'est mal ;
      • il y a peut-être d'autres interprétations, mais dans l'ensemble, pour certains, utiliser la terminologie « maître/esclave », c'est mal et il faut donc éviter de le faire.

      Ça se complique un tout petit peu avec le fait que d'aucuns considèrent en outre que parler de maître ou d'esclave associe implicitement, ou engendre un risque d'associer ou d'entretenir une association de la condition d'esclave à la couleur de peau noire, et bref, que ce serait raciste ou que ça entretiendrait un racisme inconscient.

      Comme dit précédemment, les termes de maître et d'esclave ont été utilisés dans des contexte où il y a une relation d'asservissement d'un système à un autre, par exemple dans le cas des serveurs DNS faisant autorité. Mais cette terminologie a également été reprise dans des contextes où il n'y a même pas de telle relation, comme dans les interfaces IDE si je me souviens bien : il me semble avoir lu quelque part que le périphérique dit esclave n'était en aucune façon asservi ou contrôlé par le périphérique dit maître.

      Enfin, ces termes sont également utilisés dans des contextes encore plus éloignés d'une quelconque relation de servitude, où il ne subsiste que le terme “master”. C'est le cas avec Git, où la première branche créée, qui sert ensuite de branche principale, est nommée la branche maîtresse. Dans de tels cas, la pertinence de ce terme est discutable. Je remarquerai toutefois que ce genre d'utilisation du terme « maître » comme synonyme de « principal » ne date pas d'hier et ne fait pas forcément référence à l'esclavage : on parle ainsi de la poutre maîtresse d'une charpente, ou du maître-bau d'un bateau.

      • [^] # Re: Est-ce un problème?

        Posté par  . Évalué à 7 (+8/-3).

        c'est mal

        C'est un peu réducteur, meme si t'as effectivement resumé le fond du problème pas trop mal.

        Au coeur de ce problème, règne le fait que les US n'ont jamais refermé leur plaies de l'esclavage, et qu'une bonne partie du pays a pérpetué des pratiques ségrégationnistes, officiellement jusque dans les années 60, officieusement dans une moindre depuis.
        C'est un problème complexe, fondamentalement systémique, avec des consequences qui vont de subtiles a pas subtiles du tout.

        Nommer sa branche principale master ne va pas perpétuer ceci, mais ca normalise des references douloureuses. Pour tracer un parallele douteux, si linux remplaçait kill par gas-chamber ca en générait quelques uns. Git, gitlab et GitHub sont des services conçus pour être utilisés par la planète entière. Ca requiert un peu plus de rigueur dans les conventions des noms.

        Comme dit précédemment, les termes de maître et d'esclave ont été utilisés dans des contexte où il y a une relation d'asservissement d'un système à un autre

        Ouais, mais meme la, l'analogie est plus que douteuse. Un lien de subordination n'implique pas une relation maitre/esclave. Sinon on appellerait les employés des esclaves, et pas des employés.
        Un lien maitre/esclave implique la possession d'être humains par d'autres, une soumission totale et forcée de l'esclave, que l'esclave fait tout et le master rien du tout, ainsi qu'un cout de la vie nulle pour les humains, ou au mieux comparable a des animaux. Cette notion supplémentaire est 100% superflue, et meme problématique.

        En l'occurence, primary/replica pour des bases de données, agent pour des agents mesos/jenkins que sais je, sont des analogies beaucoup plus précises et adaptées.

        Je remarquerai toutefois que ce genre d'utilisation du terme « maître » comme synonyme de « principal » ne date pas d'hier

        Yep. Sauf que c'est pas ce sens qui est utilisé dans l'immense majorité (si ce n'est la totalité) des renommage de ces dernières années. Apple appelle toujours ses release candidate GM pour Golden Master, et j'ai encore vu personne tiquer la dessus. Parce que ca n'est effectivement pas une reference a l'esclavage.

        Linuxfr, le portail francais du logiciel libre et du neo nazisme.

        • [^] # Re: Est-ce un problème?

          Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 7 (+8/-4).

          Un lien maitre/esclave implique la possession d'être humains par d'autres, une soumission totale et forcée de l'esclave

          Ça évoque plein de choses positives quoi ! bdsm

          Incubez l'excellence sur https://linuxfr.org/board/

          • [^] # Re: Est-ce un problème?

            Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 6 (+12/-8).

            La novlangue a encore frappé, le mot d'ordre est de faire table rase de ce qui fait notre histoire et notre culture pour en gommer toutes les aspérités. Cette dictature du politiquement correct est dangereuse car elle refuse le débat, la contradiction et la réflexion historique et impose sa vision unique des choses considérablement aidée par les réseaux sociaux qui agissent comme une caisse de résonance pour le moindre crétin qui a de l'audience.
            Cette vague de fond mène à un appauvrissement culturel et à une amnésie générale et nous exposera à reproduire les erreurs du passé.

            https://www.funix.org mettez un manchot dans votre PC

            • [^] # Re: Est-ce un problème?

              Posté par  . Évalué à 4 (+6/-4).

              Juste pour info, l’argument du “mais c’est notre histoire”, c’est exactement l’argument qu’utilisent les confédérés pour justifier les statues érigées à l’honneur de gens qui ont déclenché une guerre civile pour conserver leurs “droit” à posséder des esclaves.

              Linuxfr, le portail francais du logiciel libre et du neo nazisme.

              • [^] # Re: Est-ce un problème?

                Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 8 (+7/-2).

                Et ils ont tort?

                Après tout on conserve bien des statues de Louis XIV ou Napoléon…

                Incubez l'excellence sur https://linuxfr.org/board/

                • [^] # Re: Est-ce un problème?

                  Posté par  . Évalué à 4 (+5/-3).

                  Ben écoute, je sais pas, moi j’ai mon opinion. C’est toi qui voit si c’est raisonnable pour un pays d’ériger des statues en l’honneur de gens qui ont:

                  • déclenché une guerre civile contre le pays,
                  • causé la mort d’environ 800 000 personnes,
                  • perdu la guerre civile
                  • tout ça pour conserver leur droit à posséder des etres humains et les traiter comme de la marchandise

                  Alors, voilà, tu peux essayer d’ériger des statues pour les collabos, je suis pas sur que tu soit particulièrement bien reçu.
                  Ah oui, Pétain. Sauf que les statues, on les fait pour ce qu’il a fait pendant la première guerre, pas la deuxième. Bon courage pour trouver un cas pareil chez les confédérés.

                  Linuxfr, le portail francais du logiciel libre et du neo nazisme.

                  • [^] # Re: Est-ce un problème?

                    Posté par  . Évalué à 10 (+14/-3).

                    Le même problème s'est posé dans un département français d'Amérique où il ne fallait surtout pas toucher aux statues des esclavagistes Joséphine de Beauharnais & Pierre Belain d'Esnambuc. Statues qui trônaient dans la capitale (pas dans un musée donc) jusqu'à ce que le peuple les abattent (après de nombreuses demandes en bonne et due forme aux autorités coloniales françaises) à coups de masse en 2020.
                    Je rappelle également que dans ce même département, la ségrégation de fait est d'actualité car les descendants des propriétaires d'esclaves (les békés) refusent encore à ce jour de se mélanger au reste de la population. Transiger avec cette loi du sang peut encore mener à l'exclusion de la caste. Oui ça se produit aujourd'hui dans un département français.

                    Sauf que les statues, on les fait pour ce qu’il a fait pendant la première guerre, pas la deuxième.

                    Non, aucune statue de Pétain dans l'espace public en France. Ni de rue Pétain. Ils ont tôt fait de les rebaptiser. Ayant déjà perdu assez de karma sur ce sujet je citerai juste le Discours sur le Colonialisme d'Aimé Césaire :
                    «Ce qu’il ne pardonne pas à Hitler, ce n’est pas le crime en soi, le crime contre l’homme, l’humiliation de l’homme en soi, c’est le crime contre l’homme blanc, et d’avoir appliqué à l’Europe des procédés colonialistes dont ne relevaient jusqu’ici que les Arabes d’Algérie, les coolies de l’Inde et les nègres d’Afrique.»

                  • [^] # Re: Est-ce un problème?

                    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2 (+0/-1).

                    Et pour De Gaulle, on fait quoi? C'est la France, mais pas n'importe laquelle.

                    Incubez l'excellence sur https://linuxfr.org/board/

                  • [^] # Re: Est-ce un problème?

                    Posté par  . Évalué à 3 (+2/-0).

                    Il y avait tout un tas de raison à la Guerre de sécession.

                    Et il reste sans doute un certain esprit d'opposition entre une partie des États-Unis et un "pouvoir central" vu comme un danger (une menace contre la liberté), qui n'a rien à avoir avec une défense de l'esclavagisme.

                    • [^] # Re: Est-ce un problème?

                      Posté par  . Évalué à 3 (+2/-1).

                      Il y avait tout un tas de raison à la Guerre de sécession.

                      Même si c’est pas forcément faux, je suis pas sur que ça aille dans le sens que tu sembles indiquer. En gros, si je résume la page Wikipedia us a ce sujet:

                      • l’esclavagisme, et des désaccords sur le fait que les nouveaux états étaient des états libres
                      • le fait que les états esclavagistes etaient en minorité vis à vis des états libres au congrès
                      • le droit des états face au gouvernement fédéral (comme par exemple, le droit des états à légaliser l’esclavagisme, a l’encontre des lois fédérales)
                      • le sectionalisme (loyauté envers la région plus que le pays), largement causé par les économies et structures sociales, en gros une conséquence du clivage libre/esclavagiste
                      • le nationalisme. Si j’ai bien suivi, le sud aurait mal digéré les affronts “Uncle Tom”, et d’un abolitioniste qui avait incité des esclaves à se rebeller. Comment dire?
                      • l’élection de lincoln, qui voulait abolir l’esclavagisme fédéralement

                      C’est pas exactement un fruit du hasard si d’un côté, on avait les états libres (et 3 “border states” sympathisant à la cause de l’abolition), et de l’autre les états esclavagistes.
                      Ou encore, que Lincoln ait impose l’abolition comme condition de réadmission dans l’union.

                      Linuxfr, le portail francais du logiciel libre et du neo nazisme.

                      • [^] # Re: Est-ce un problème?

                        Posté par  . Évalué à 10 (+10/-1).

                        Effectivement, si on résume tout à l'esclavage, tout est lié à l'esclavage.

                        On peut aussi noter que les états du sud des États-Unis ne sont plus peuplés de planteurs de coton esclavagistes. Par contre les conflits entre un état fédéral perçu comme autoritaire et les états fédérés est bien ancré dans la culture locale d'un certain nombre d'endroits du pays.

                        On peut d'ailleurs remarquer que les sécessionnistes à l'époque créent une confédération et non une nouvelle fédération. Et que lorsque ces États ont voulu faire sécession ils n'ont pas pu et que cela a mené à la guerre. On peut disserter sur les questions légales, sur comment la sécession aurait pu se passer, si elle aurait dû être autorisée ou non, si tu considères la guerre comme juste ou non, mais on peut aussi se rappeler que les États-Unis sont un état fédéral, fondé moins d'un siècle auparavant sur la rébellion d'une colonie contre un contrôle par l'Angleterre considéré comme injuste. Même au sein de la fédération actuelle, les états ont un certain pouvoir et ils voient facilement d'un très mauvais œil le fait de perdre leur autonomie ou leur capacité à décider de ceci ou cela (quelle qu'en soit la raison, les exemples d'états qui décident de contrer (légalement) la politique fédérale sur différents sujets ne manquant pas). On pourrait également citer le système de vote par grands électeurs, les grands électeurs représentant tous la majorité des votes de l'état, la plupart du temps.

                        Les états des États-Unis sont plus ou moins autonomes, certains plus que d'autres, pour différentes raisons, et un certain nombre de personnes voient d'un assez mauvais œil ce qui leur paraît un contrôle de l'état central sur leur vie, ce qu'ils perçoivent comme une assimilation culturelle, économique ou politique par un pouvoir central distant. C'était comme ça à l'époque, ça l'est peut-être un peu moins mais ça n'a pas disparu.

                        Quand tu parles d'ériger des statues en l'honneur de gens qui ont déclenché une guerre civile, tu oublies ces questions : l'union entre les états des États-Unis n'a jamais été évidente, surtout moins d'un siècle après la constitution du pays. Et les états du sud se seraient sans doute contentés d'une sécession sans guerre civile (au minimum leur attribuer la seule responsabilité de la guerre est assez osé ; le nombre de morts aussi, la moitié étant dans leur camp). La question du pouvoir local et à quel prix les états sont unis était une question cruciale, et les traces n'ont pas disparu. L'opposition entre les planteurs du sud et les industriels du nord (même si c'est simplificateur) est aussi compréhensible. Tu résumes ça à "conserver leur droit à posséder des etres humains et les traiter comme de la marchandise", tu oublies que l'abolition de l'esclavage n'a pas été simple en Europe non plus, même quand le pouvoir y était favorable : un gouvernement lointain situé dans un endroit qui n'a pas les mêmes problèmes économiques et qui décide d'une modification potentiellement brutale (on ne sait pas comment ça se serait passé sans la guerre) de la structure politique et économique d'une région, ça ne passe jamais très bien. Et même en condamnant l'esclavage (mais c'est facile en 2021) on peut comprendre pourquoi, notamment le fait les mêmes gens qui bénéficient de ta production se fichent plus ou moins de comment c'est produit puis décident du jour au lendemain (d'un point de vue légal) que c'est mal et détruisent l'économie locale (pas seulement les plantations, par ricochet) sans forcément se préoccuper assez des conséquences. Et si ces événements ont laissé des traces dans un certain nombre d'états ce n'est pas forcément à cause de l'esclavage, c'est aussi une question plus vaste et qui n'a pas disparu encore aujourd'hui aux États-Unis.

                        • [^] # Re: Est-ce un problème?

                          Posté par  . Évalué à 2 (+1/-1).

                          mais on peut aussi se rappeler que les États-Unis sont un état fédéral, fondé moins d'un siècle auparavant sur la rébellion d'une colonie contre un contrôle par l'Angleterre considéré comme injuste

                          Certes, mais d’une part les sudistes ont rejoint l’union de leur plein gré, d’autre part, le gouvernement fédéral les a pas dérangé plus que ça pendant un siècle. Ils se sont regroupé en un pays et adopté une constitution, c’était pas pour rien.

                          Ca devient difficile d’argumenter que la secession était causée par le rejet d’un gouvernement lointain, surtout quand le sujet chaud du moment au niveau fédéral était l’abolition.

                          L’argument de l’état lointain s’applique aussi aux autres états du nord, ils ont pas essayé de quitter l’union pour autant.

                          l'union entre les états des États-Unis n'a jamais été évidente, surtout moins d'un siècle après la constitution du pays.

                          C’est oublier que la plupart de ces statues ont été érigées entre les années 20 et les années 60. Soit entre 50 ans et pas loin d’un siècle après la guerre quand même.

                          au minimum leur attribuer la seule responsabilité de la guerre est assez osé

                          Est ce que c’est si osé que ça, sachant que le sud à attaqué Fort Sumter, propriete fédérale? C’est ça qui a déclenché la guerre, jusque là, c’était des négociations politiques sur le bien fondé légal de la sécession (que la cour suprême a finit par juger sans fondement, soit dit en passant).

                          Linuxfr, le portail francais du logiciel libre et du neo nazisme.

                          • [^] # Re: Est-ce un problème?

                            Posté par  . Évalué à 2 (+2/-1).

                            Certes, mais d’une part les sudistes ont rejoint l’union de leur plein gré, d’autre part, le gouvernement fédéral les a pas dérangé plus que ça pendant un siècle. Ils se sont regroupé en un pays et adopté une constitution, c’était pas pour rien.

                            Ce n'est pas parce que ça se passe bien pendant un moment qu'il n'y a pas de tensions ou que l'union est acquise. Une fois les papiers signés, il n'y a pas forcément convergence économique, culturelle ou autre : rien n'empêche que des divergences apparaissent et que ça tourne mal. Il ne suffit pas de brandir des documents légaux pour que les gens acceptent de vivre ensemble.

                            Les états du sud semblent avoir été toujours plus autonomes et méfiants à l'égard du pouvoir central, ça ne date pas de la Guerre de sécession et ça ne s'est pas arrêté après.

                            L’argument de l’état lointain s’applique aussi aux autres états du nord, ils ont pas essayé de quitter l’union pour autant.

                            Il s'agit moins de distance géographique que d'un point de vue culturel, économique ou autre.

                            Est ce que c’est si osé que ça, sachant que le sud à attaqué Fort Sumter, propriete fédérale? C’est ça qui a déclenché la guerre, jusque là, c’était des négociations politiques sur le bien fondé légal de la sécession (que la cour suprême a finit par juger sans fondement, soit dit en passant).

                            Le problème du fort attaqué c'est que l'Union ne voulait pas laisser les états du sud faire sécession, qu'il se trouvait en territoire sudiste et que les troupes n'ont pas voulu le laisser aux sudistes (parce qu'elles représentaient l'union légale). Tu mentionnes le fait que légalement ça n'a pas fonctionné non plus. C'est devenu une guerre parce que les états du sud voulaient partir et que les autres ne voulaient pas les laisser faire. Les questions légales c'est une chose (et ça se défend), les questions morales c'en est une autre (les points de vue sont plus diversifiés). Les questions de scission au sein d'un état sont toujours complexes.

                            • [^] # Re: Est-ce un problème?

                              Posté par  . Évalué à 2 (+2/-2).

                              https://fr.wikipedia.org/wiki/Cause_perdue_des_%C3%89tats_conf%C3%A9d%C3%A9r%C3%A9s_d%27Am%C3%A9rique

                              La « Cause perdue » ( Lost Cause of the Confederacy) est une théorie américaine relevant d'une idéologie négationniste à travers une démarche pseudo-historique cherchant à faire un rapprochement entre la société blanche traditionnelle du Sud des États-Unis admirée, et la défaite des États confédérés d'Amérique lors de la guerre de Sécession (1861-1865)1. Parmi les manières de se remémorer la guerre de Sécession, la Cause perdue constitue un point de vue minoritaire, mais important. Il tente de minimiser voire de nier le rôle central de l'esclavagisme dans le déclenchement et l'issue de la guerre de sécession
                              […]
                              Les historiens contemporains sont en grande partie insensibles aux arguments tendant à dissocier sécession et esclavage. Même si les causes de la sécession sont variées, il est historiquement incorrect de prétendre que l'esclavage n'en faisait pas partie. La confusion pourrait provenir d'un mélange entre les causes de la sécession et celles de la guerre, qui sont des questions séparées, mais liées. Abraham Lincoln n’est pas entré en guerre pour libérer les esclaves, mais pour mettre fin à une rébellion. L’historien Kenneth M. Stampp affirme que chacune des parties a défendu le droit des États ou le pouvoir fédéral quand cela lui convenait. Stampp cite également l'ouvrage A Constitutional View of the Late War Between the States, du vice-président de la Confédération Alexander Stephens, comme exemple d’un responsable sudiste déclarant, au début de la guerre, que l’esclavage était le « pilier de la Confédération » pour ensuite écrire, après la défaite, que la guerre ne concernait pas l’esclavage, mais les droits des États.

                            • [^] # Re: Est-ce un problème?

                              Posté par  . Évalué à 1 (+1/-2).

                              il n'y a pas forcément convergence économique, culturelle ou autre

                              Ok, alors la ou j'ai du mal, c'est que tu sort les divergences économique et culturelles comme argument "la guerre civile s'est pas faite juste a cause de l'esclavagisme".

                              Mais, c'était quoi au juste ces differences économiques et culturelles?
                              Le nord avait une économie basée sur une industrie de masse (usine, automatisation, ce genre de choses), le sud, sur une agriculture manuelle. Il est a noté que le sud avait une économie florissante précisément parce que le cout de la main d'oeuvre était nul. Et aucune intention d'industrialiser quoi que ce soit, vu que les machines coutaient plus cher que les esclaves.

                              Culturellement, le sud avait une culture très ancrée de discrimination raciale et d'esclavagisme. Non pas que le nord ou l'ouest ne pratiquaient pas la discrimination raciale, mais le sud l'avait intégré au coeur de leur identité.

                              C'est un peu gonflé de dire "ils se sont pas battus a cause de l'esclavagisme, mais a cause de differences culturelles et économiques", quand l'esclavagisme était au coeur de de ces "differences".

                              Le problème du fort attaqué c'est que l'Union ne voulait pas laisser les états du sud faire sécession

                              Oui, j'ai bien compris, oui, m'enfin la discussion c'était "leur attribuer la seule responsabilité de la guerre", et comment dire. 'fin c'est un peu comme si tu me disais que l'Allemagne n'avait pas la seule responsabilité d'avoir déclenché la second guerre mondiale en envahissant la Pologne.
                              Alors, oui, c'est sur, le conflit était compliqué, mais c'est dur de nier que ce qui a declenché un conflit armé, c'est quand des cotés attaque l'autre.

                              Linuxfr, le portail francais du logiciel libre et du neo nazisme.

              • [^] # Re: Est-ce un problème?

                Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 4 (+5/-3).

                il faut pas me faire dire ce que j'ai pas dit, il ne s'agit pas de célébrer une époque, des personnes ou des pratiques, mais de ne pas gommer ce passé, même s'il n'est pas glorieux à nos yeux, pour bien comprendre d'où l'on vient et comment notre société s'est structurée, s'est construite et à évoluer. Cela peut servir notamment à ne pas reproduire éternellement les erreurs du passé.

                https://www.funix.org mettez un manchot dans votre PC

                • [^] # Re: Est-ce un problème?

                  Posté par  . Évalué à 0 (+5/-7).

                  Et donc, tu penses que git est le meilleur endroit pour "comprendre d'où l'on vient et comment notre société s'est structurée, s'est construite et à évoluer"?

                  Personne (a part les hommes de paille) ne parle d'effacer l'histoire, tout ce qui est demandé c'est de supprimer des references inadaptées a l'esclavagisme dans un outil qui n'a strictement rien a voir avec la choucroute.

                  Linuxfr, le portail francais du logiciel libre et du neo nazisme.

                • [^] # Re: Est-ce un problème?

                  Posté par  . Évalué à 4 (+5/-3).

                  Mais qui gomme quoi exactement, dans ton histoire ?

                  Déboulonner une statue ou renommer une rue, c'est effacer un personnage de tous les livres d'histoire ?

            • [^] # Re: Est-ce un problème?

              Posté par  . Évalué à 1 (+5/-6). Dernière modification le 17/03/21 à 08:52.

              Ce n'est pas de la novlangue dans ce cas puisque le mot maitre et esclave n'est pas retiré lorsqu'on parle du contexte pour lequel ils ont été créés précisément. On retire juste son usage dans un domaine qui n'a rien à voir.

              La novlangue ce serait de remplacer maitre par personne ayant authoritée, esclave par personne se soumettant et de gommer la partie forcée/obligation/asservissement en laissant penser que l'esclave a fait ce choix librement.

      • [^] # Re: Est-ce un problème?

        Posté par  . Évalué à 7 (+8/-2).

        Que dire de "maître" dans le sens "d'instituteur".
        LMD : Licence - "Master" - Doctorat
        L'avocat qu'on appelle "maître" ?
        "maîtriser" ?

        • [^] # Re: Est-ce un problème?

          Posté par  (site Web personnel) . Évalué à -4 (+3/-9).

          Rien et d’ailleurs personne ne dit rien à ce propos.

          Faut arrêter avec cette argument à la con. On veut changer un mot quand il est utilisé avec une étymologie particulière, dans un contexte particulier, c’est pas le mot en lui même qui est attaqué.

  • # mais… mais…

    Posté par  . Évalué à 10 (+12/-0). Dernière modification le 16/03/21 à 16:46.

    mais on n'est pas dredi !
    tu vas casser tout le ninternet, bougre d'irresponsable !

    Ce commentaire passe-t-il les trois tamis de Socrate ? -- je ne moinsse pas les conversations auxquelles je participe

  • # SVN

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 9 (+8/-1).

    Encore un point ou SVN est bien plus fort. Le tronc principal a toujours pris trunk par convention ;-)

    • [^] # Re: SVN

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 10 (+7/-0).

      Un vil plagiat de CVS (cf https://www.gnu.org/software/trans-coord/manual/cvs/cvs.html#Branching-and-merging ) qui parlait déjà de "main trunk".

      • [^] # Re: SVN

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 10 (+7/-0).

        Pas du tout, c'est un copier/coller de RCS https://www.gnu.org/software/rcs/manual/rcs.html qui évoquait déjà bien avant le trunk.

        • [^] # Re: SVN

          Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 10 (+9/-0).

          C'est faux. SCCS le faisait déjà encore avant. Cf http://sccs.sourceforge.net/man/sccs.me.html

          • [^] # Re: SVN

            Posté par  (site Web personnel) . Évalué à -2 (+4/-8).

            Tu peux remonter plus loin ou bien ça s'arrête là ? :-)

            Designeuse de masques pour sphéniscidés.

            • [^] # Re: SVN

              Posté par  . Évalué à 5 (+3/-0).

              Bah, au bout d'un moment, la petite bédé quand on se répond à soi-même, elle fait moins d'effet, il faut savoir se ménager ce plaisir rare, pour le conserver plus longtemps !

              • Yth.
              • [^] # Re: SVN

                Posté par  . Évalué à 9 (+7/-0).

                C'est vrai, c'est un plaisir coupable, et sa rareté ne le rend que plus appréciable.

                • Yth.
          • [^] # Re: SVN

            Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 5 (+3/-0).

            bon autant aller directement à l'origine : la nature le faisait encore avant

          • [^] # Re: SVN

            Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 3 (+1/-0).

            SCCS le faisait déjà

            Merci Benoît de m'avoir donné une piste pour me changer les idées. Et j'en ai bien besoin en ce moment. Mais revenons au sujet du moment.

            Parfois regarder ce qui se faisait aux débuts de l'informatique aide à comprendre les avancées que nous connaissons, mais aussi à voir parfois dans quelles dérives de complexification nous sommes arrivés. C'est donc le moment de voir de plus près sccs même si il semble un peu perdu dans les limbes du siècle dernier.

            Peut-être à bientôt pour un journal sur le sujet ?

            • [^] # Re: SVN

              Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 0 (+1/-3).

              C'est donc le moment de voir de plus près sccs même si il semble un peu perdu dans les limbes du siècle dernier.

              Peut-être à bientôt pour un journal sur le sujet ?

              Alors oui, oui et oui si tu peux le faire et, comme c'est un sujet passionnant, pour te faciliter les choses, éventuellement, on peut même envisager de faire ça sous la forme d'un entretien en dépêche (tout cela se passe par écrit et courriels interposé) si tu veux. je ne pense pas que mes collègues de la modération soient contre (même si j'ai deux-trois questionnaires à écrire et à envoyer).

              Designeuse de masques pour sphéniscidés.

    • [^] # Re: SVN

      Posté par  . Évalué à 8 (+8/-2).

      Je suis d'accord que ça aurait été cool de revenir à trunk qui continue la métaphore.

      Je ne comprends pas non plus très bien les effarouchés qui sont passé de trunk à master sans piper mot et qui se sentent meurtri quand on leur proposent de passer de master à main.

      • [^] # Re: SVN

        Posté par  . Évalué à 6 (+4/-0).

        qui se sentent meurtri quand on leur proposent de passer de master à main.

        Je trouve ça logique, moi, la branlette, c'est pas bon pour la santé qu'ils disaient, les anciens :)

        Puis justement, peut-être que ça aurait moins râlé de repasser à «trunk» qui a, justement, un histoire dans l'informatique, continue l'analogie, etc etc, contrairement à «main» qui ne veut rien dire. (surtout dans le cas d'un VCS distribué?)

        • [^] # Re: SVN

          Posté par  . Évalué à 3 (+4/-3).

          Puis justement, peut-être que ça aurait moins râlé de repasser à «trunk» qui a, justement, un histoire dans l'informatique, continue l'analogie, etc etc, contrairement à «main» qui ne veut rien dire. (surtout dans le cas d'un VCS distribué?)

          On passe d'un truc qui a du sens à un truc qui n'en a pas → tout le monde en à rien à foutre.
          On passe d'un truc qui n'en a pas à un truc qui n'en a pas → c'est offensant.

          Tu n'a pas l'impression qu'il faut se poser la question de pourquoi les gens se sentent toucher dans leur amour propre ?

          Personnellement ça me paraît en soit suffire à justifier le changement : questionner le pourquoi ça dérange.

          • [^] # Re: SVN

            Posté par  . Évalué à 6 (+4/-0).

            dans un cas tu changeais de terminologie en même temps que le gestionnaire de version, nouvelles commandes, nouveau termes, et ça a râlé en local

            • faut réapprendre les commandes,
            • ça marche pas comme svn,
            • j'y comprends rien
            • faut rebaser ou merger ?

            Les trolls git au boulot c'était le quotidien pendant plus d'un an après son adoption, avec quelques accalmies. Ce dernier changement fait sans doute plus d'écho car trouvé ridicule par bon nombre d'individu, et une grande avancée sociale de la catégorie congé payé par les autres; et encore on avait déjà abandonné la branche trunc sur svn pour diverses raisons, et on avait donné repris les noms qui avaient du sens pour notre activité. Bon depuis j'ai changé, et c'est le bordel, on a main&master qui se baladent en fonction du sous projet.

            Pour les projets persos c'est différent, y'a que moi.

            Il ne faut pas décorner les boeufs avant d'avoir semé le vent

            • [^] # Re: SVN

              Posté par  . Évalué à 1 (+1/-2).

              Ce dernier changement fait sans doute plus d'écho car trouvé ridicule par bon nombre d'individu

              Ça va plus loin que ça quand on parle de 1984, de novlang, etc.

              une grande avancée sociale de la catégorie congé payé par les autres

              Je n'ai pas vu ce genre de réaction, tu as un lien ?

          • [^] # Re: SVN

            Posté par  . Évalué à 5 (+3/-0).

            On passe d'un truc qui a du sens à un truc qui n'en a pas → tout le monde en à rien à foutre.
            On passe d'un truc qui n'en a pas à un truc qui n'en a pas → c'est offensant.

            De quand date le 1er changement dont tu parles? Pour moi, il y a fort a parier que le but était de se détacher justement de CVS/SVN, l'histoire. Le terme master à probablement été utilisé depuis la 1ère jeunesse, donc pas sûr qu'il y ait eu un changement réel, si ce n'est un changement de terminologie en changeant d'outils et de paradigme (la réplication des repo est au coeur des DVCS, contrairement à SVN/CVS).

            En revanche, le 2nd lui, à bien lieu, dans un logiciel considéré comme une référence. Il y a donc une forte résistance au changement, c'est logique, ce qui est aggravé (à mon avis) par le fait que la seule raison soit clairement moralisatrice et très centrée géographiquement parlant, et non un changement qui ait un impact positif sur l'ensemble des utilisateurs.

          • [^] # Re: SVN

            Posté par  . Évalué à 5 (+4/-0).

            On passe d'un truc qui a du sens à un truc qui n'en a pas → tout le monde en à rien à foutre.
            On passe d'un truc qui n'en a pas à un truc qui n'en a pas → c'est offensant.

            Je trouve que "main" a un peu plus de sens que "master" :

            • J'ai quelques dépôts avec une seule et unique branche (genre, mes dotfiles) : "main" est plus explicite que "master"
            • Dans un github-flow en livraison continue, "main" est aussi plus explicite que "master"

            Cependant, "main" reste pas clair pour plein de projets :

            • Je suis éditeur d'un logiciel on-premise ou je suis une distro GNU/Linux, "main" ne sera pas nécessairement hyper explicite (et encore). Des trucs comme "develop", "current", "next" seraient probablement plus explicites. Et avec des branches de maintenance nommées "stable/x.y" ou "maintenance-x-y", on verrait quand même bien à quoi servent les branches du dépôt.
            • Je fournis un SaaS sans livraison continue, je trouve que des branches "dev", "staging", "prod" (si j'ai 3 plateformes) sont beaucoup plus explicites que les "develop", "release/x.y", "master" appliquées dogmatiquement "car c'est le git-flow" (mais qu'on a du mal à appliquer vraiment, entre autre parce que "git c'est compliqué").

            Un projet qui doit mettre dans le README ou le CONTRIBUTING que "la master, c'est ce qu'on déploie donc il ne faut pas la casser" a peut-être un problème de nom 1. Pourquoi ne pas nommer la branche "production" ou "shippable" ?

            Là où je veux en venir c'est que nommer les choses, c'est compliqué (et les développeurs le savent bien). Comme on ne crée pas un dépôt Git tous les jours, j'aurai tout à fait toléré d'être forcé de définir le nom de ma branche principale (oh oh !) à l'initialisation de mon dépôt. Ainsi, plus de polémique sur le nom par défaut (car il n'y a plus !) et, ça me fera juste réfléchir 2 fois à la création d'un dépôt (mkdir think, cd think, git init again).


            1. D'ailleurs, un argument que j'ai pu lire est que "master" était une convention. Mais s'il faut expliquer qu'il ne faut pas la casser, c'est que la convention n'était donc pas si standard. 

            • [^] # Re: SVN

              Posté par  . Évalué à 1 (+1/-1). Dernière modification le 21/03/21 à 13:45.

              Ne pas mettre de branche par défaut aurait pu mettre tout le monde d'acccord sur cette histoire de branche maître.

              Autrement dit, chacun met ce qu'il veut (au premier import par exemple) …

              Maître ou ne pas mettre, telle est la question

              • [^] # Re: SVN

                Posté par  . Évalué à 3 (+2/-0).

                Encore mieux ..

                De branche par défaut ne ma mettre
                Aurait pu mettre tout le monde d'accord
                Sur cette histoire de branche maître

                Maître ou ne pasmettre, telle est la question.

                • [^] # Re: SVN

                  Posté par  . Évalué à 2 (+0/-0).

                  Alors git ne permet pas les dépôts sans branche et je ne serais pas surpris que ça soit pour une raison assez profonde (donc assez couteuse à mettre en place).

                  • [^] # Re: SVN

                    Posté par  . Évalué à 2 (+1/-0).

                    Dans le principe de fonctionnement arborescent, tu as toujours une branche, fut-ce le tronc. La remarque initiale n'allait pas contre ce principe (donc ne demandait pas de créer un dépôt sans branche) ; mais indiquait de ne pas donner de nom par défaut (obligeant donc à en choisir un soi-même et du coup on ne serait pas retrouvé avec un standard que certains pestent à changer.) Typiquement, tu créerais ton dépôt avec une branche principale/courante/maîtresse/ce-qui-te-convient et non master. (ceci dit, c'est toujours possible d'avoir un autre nom pour la branche référence, mais c'est lourd en manipulations avec les forges qui protègent d'office le mestre…)

                • [^] # Re: SVN

                  Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 3 (+0/-0).

                  Beau commentaire écrit de main de maître !

                  Incubez l'excellence sur https://linuxfr.org/board/

              • [^] # Re: SVN

                Posté par  . Évalué à 5 (+4/-1).

                Ça aurait gueulé de la même façon pour les même raisons.

                Si tu regarde rien que dans les commentaires ici, tu as très peu de reproche au fait d'utiliser main comme nom par défaut. Les gens reproches qu'il y ai un changement pour des raisons qui ne leur conviennent pas. Que tu change d'une façon ou d'une autre ils auraient eu les même raisons et auraient dû avoir les même comportements (c'est à dire configuré leur github/gitlab pour remettre master).

                • [^] # Re: SVN

                  Posté par  . Évalué à 4 (+3/-0).

                  Tu as très probablement raison.

                  Ça sera un grand moment quand Lennart intègrera Git dans systemd. Maintenant, je peux sortir !

                  • [^] # Re: SVN

                    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 4 (+2/-0).

                    Impossible, Lennart est en train d'écrire systemd-dvcs, une ré-écriture de Git avec un autre système de commande plus mieux.

  • # Les prochains sur la liste

    Posté par  . Évalué à 10 (+30/-21). Dernière modification le 16/03/21 à 18:57.

    Alors, si on voulait faire de l'absurde :

    • spam => ça peut offenser les vegans
    • web => ça peut offenser les arachnophobes
    • ruby => ça peut offenser ceux qui souffrent du trafic de pierres précieuses
    • bloat => mais c'est de la grossophobie ça !
    • navigateur => OMG, ça rappelle tellement les colons, il faut vite changer ce terme
    • système de fichier => c'est pas très respectueux des anarchistes, qui sont anti-système
    • ticket => Rhooo, mais c'est une référence à la guerre et aux tickets de rationnement, va falloir renommer ça et vite !

    Des références connotées négativement, on peut en trouver avec tout et n'importe quoi, et on trouvera toujours quelqu'un pour prétendre être offensé. Libre à vous de penser que pour tous ces exemples idiots il faudrait vraiment trouver des alternatives ou pas …

    • [^] # Re: Les prochains sur la liste

      Posté par  . Évalué à -5 (+9/-16).

      On en reparlera quand quelqu’un demandera j’imagine. J’ai comme l’intuition que ça n’arrivera pas. Donc on en reparlera au prochain troll comme exemples idiots.

    • [^] # Re: Les prochains sur la liste

      Posté par  . Évalué à 4 (+4/-1).

      Je ne saurais trop conseiller la lecture d'Ado, de Connie Willis, écrivaine à l'esprit libre et pleine d'humour.
      Encore un peu de politiquement correct et on y sera.

      • [^] # Re: Les prochains sur la liste

        Posté par  . Évalué à 2 (+12/-11).

        Ce mot "écrivaine", quelle horreur. Comme s'il fallait mettre les écrivains femmes à part, comme si elle ne pouvait pas être des écrivains à part entière. Ca me rappelle: «J'ai toujours voulu être écrivain, pas écrivaine».

        • [^] # Re: Les prochains sur la liste

          Posté par  (site Web personnel) . Évalué à -1 (+11/-14).

          Écrivaine n'est pas plus laid qu'écrivain et le féminin n'abaisse ni la fonction ni le talent, pas plus qu'autrice, auteure, dessinatrice, compositrice, musicienne, chorégraphe, metteuse en scène, actrice, comédienne, peintre, sculpteuse (sculpteure, sculptrice ?) ou… informaticienne, chimiste, physicienne, au hasard.

          Designeuse de masques pour sphéniscidés.

          • [^] # Re: Les prochains sur la liste

            Posté par  . Évalué à 8 (+14/-7).

            Cela n'abaisse pas la fonction, cela en crée une autre, là où c'est inutile. Un écrivain peut être de n'importe quel genre, pourquoi donc créer un nouveau mot pour insister sur le genre? Doit-on créer un mot spécfique pour les écrivains noirs? Tu cites "peintre" et "chorégraphe", j'attend avec impatience "peintresse" et "chorégraphette".

            • [^] # Re: Les prochains sur la liste

              Posté par  (site Web personnel) . Évalué à -5 (+12/-19).

              Peintre, chorégraphe c'est épicène.
              En refusant écrivaine, tu sous-entends, dans ta façon de le présenter, que le féminin est inférieur au masculin. Et, par ailleurs, tu oblitères tous les autres exemples. Pourquoi n'aurais-t-on pas gardé les seuls informaticien, physicien par exemple.
              Bref c'est de la mauvaise foi absolue. En outre, je n'ai pas le bouquin sous la main, mais il n'est pas exclu qu'écrivaine ait été utilisé avant.

              Designeuse de masques pour sphéniscidés.

            • [^] # Re: Les prochains sur la liste

              Posté par  (site Web personnel) . Évalué à -2 (+6/-10). Dernière modification le 17/03/21 à 11:31.

              Je complète avec des sources :

              Albert Dauzat, dès 1955 (Le Guide du bon usage, Paris, Delagrave), considère que (p. 99) « Le français veut des féminins, et il en manque pour désigner des professions exercées plus ou moins récemment par les femmes. […] C’est donc aux usagers – guidés par les grammairiens, les écrivains et les techniciens qui ont le sens de la langue – à préparer les solutions et à éduquer le public, chacun dans sa sphère. », et de conclure (p. 108) : « La langue française offre assez de ressources pour permettre de tourner les écueils grammaticaux ».

              Cité dans Femme, j’écris ton nom… : Guide d’aide à la féminisation des noms de métiers, titres, grades et fonctions, CNRS, 1999, édité par la Documentation française et téléchargeable gratuitement :
              https://www.vie-publique.fr/rapport/25339-guide-daide-la-feminisation-des-noms-de-metiers

              Page 18 du rapport de recherche (donc 1999) :

              Vouloir féminiser les noms de métiers, titres, grades et fonctions ne relève pas d’une sorte de mode, ni du goût de quelques femmes féministes ou politiques. Non seulement, comme le souligne la Commission générale de terminologie et de néologie 6 , la féminisation « n’est pas interdite par la langue », mais elle est avant tout l’expression naturelle qui permet de rendre compte – puisque les mots existent pour dire les choses – d’une situation désormais irréversible.

              Designeuse de masques pour sphéniscidés.

          • [^] # Re: Les prochains sur la liste

            Posté par  . Évalué à -7 (+1/-10).

            qu'autrice

            Ben, pour moi, ça, ça sonne un peu comme «autiste» qui est clairement un handicap… je préfère auteure, à la rigueure.

            • [^] # Re: Les prochains sur la liste

              Posté par  . Évalué à 8 (+10/-3). Dernière modification le 18/03/21 à 11:29.

              pas moi :
              1) autrice existe déjà, il était couramment utilisé il y a bien longtemps, mieux vaut le réhabiliter qu'inventer autre chose.
              2) auteur-> autrice, ça ressemble acteur-> actrice, éditeur - éditrice, etc. je ne vois pas le problème
              3) pour "auteure", je comprends pas: il me semble qu'il n'y aucun mot en français qui finissent par "eur" et dont le féminin fait "eure"… "eur" donne soit "euse", soit "rice" soit "resse" (très rarement, doctoresse, chasseresse..), ça suffit non? on a le choix pourquoi aller inventer un "eure" qui en plus est moche (je sais c'est subjectif)..; donc si tu n'aimes pas autrice prend auteuse ;-)

              PS je ne sais pas si tu as fait exprès pour rigueure, à la place de rigueur, mais j'ai trouvé ça amusant

              • [^] # Re: Les prochains sur la liste

                Posté par  . Évalué à 0 (+4/-6).

                Je crois que dans la volonté d'utiliser de nouvelles féminisations, il y a le fait de vouloir se démarquer des traditionnels pour lesquels la signification pouvait être d'une part très différente mais aussi percue de manière négative ou dégradante. J'ai le cas de entraineur/entraineuse en tête, je ne sais plus s'il y en a d'autres.

                Après on entend souvent des gens se plaindre que tel ou tel mode sonne horrible, mais c'est essentiellement de la résistance au changement et dans certains cas des taboo. Exemple plein de gens trouvent que le mot vagin sonne horrible mais c'est essentiellement parce qu'ils sont incommodés par le sujet dans son ensemble ou que ça titille leur côté sexiste, il n'y a rien d'intrinsèquement dissonant dans ce mot.

                • [^] # Re: Les prochains sur la liste

                  Posté par  . Évalué à 4 (+3/-0). Dernière modification le 18/03/21 à 17:44.

                  il y a le fait de vouloir se démarquer des traditionnels

                  je suis pas hyper convaincu, dans ce cas là il faudrait changer tous les féminins en eur pour se démarquer : dessinateure, éditeure, acteure… je vois pas ce que ça apporte

                  • [^] # Re: Les prochains sur la liste

                    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à -4 (+1/-7).

                    je vois pas ce que ça apporte

                    Ha si, moi je vois bien ce que ça apporte : à l’orale ça ne se distingue pas du masculin.

                    C’est génial pour les réac qui ne veulent absolument pas lâcher de terrain sur la féminisation des noms de métier.

              • [^] # Re: Les prochains sur la liste

                Posté par  . Évalué à -2 (+2/-6).

                Les féminisation en -eure me semble cependant peu appropriés. Soit tu veux rendre neutre le métier ou la fonction (au final cette info est-elle importante ?), soit tu féminise mais que ça s'entende. Parce que si je dis à voix haute Dominique est l'auteure du livre xxxx la féminisation est silencieuse et donc n'existe pas.

                • [^] # Re: Les prochains sur la liste

                  Posté par  . Évalué à 2 (+1/-0).

                  si je dis à voix haute Dominique est l'auteure du livre xxxx la féminisation est silencieuse

                  tout dépend ton accent ;-)

              • [^] # Re: Les prochains sur la liste

                Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 3 (+1/-0).

                Pour le grain de sable on peut citer une mineure ou une supérieure. Mais ça reste plutôt des exceptions. :-)

                • [^] # Re: Les prochains sur la liste

                  Posté par  . Évalué à 3 (+2/-0).

                  Pour le féminin de mineur si tu parles du métier c'est mineuse, je pense ;-)
                  (mais tu as raison, contrairement à ce que je disais il y a des mots qui finissent par eur qui ont eure comme féminin)

        • [^] # Re: Les prochains sur la liste

          Posté par  (site Web personnel) . Évalué à -3 (+0/-5).

          ua me rappelle cette devinette, qui ne fonctionne que parce que nous avons intériorisé des stéréotypes sexistes.

          je suis le frère de deux médecins, mais ces médecins ne sont pas mes frères. pourquoi ?

  • # Pendant ce temps dans VirtualBox

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 10 (+12/-2). Dernière modification le 16/03/21 à 21:28.

    VirtualBox

    On notera la non-traduction des lignes paires, malgré des demandes répétées et au seul bon plaisir des impaires -et secrètement des paires, dont nul n'ignore la nature soumise.

  • # Et dans Pijul ?

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 10 (+11/-0).

    J'ai voulu aller voir si il y avait un nom par défaut pour l'équivalent d'une branche principale dans Pijul…

    … Mais apparemment leur site s'est fait strasbourgifier.

  • # Un peu de lecture...

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2 (+1/-1).

    Voilà, juste un petit rapport avec ces trucs techniques sur l'informatique acentralisé et bien-pensante, mais quand même si, un peu.

    C'est un peu difficile à trouver, mais si vous avez un bon bouquiniste près de chez vous, ça peut se faire. Je vous conseille d'essayer, c'est très agréable à lire.

    Et sinon, vous pouvez toujours en avoir une petite idée par Wikipédia, un article très bien écrit.

    Le chapitre final du roman est le « Happy end » qui se déroule trois ans après les événements relatés dans le roman/film.

Envoyer un commentaire

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n’en sommes pas responsables.