Logiciels Libres de musique et repas du Libre à Toulouse

Posté par (page perso) . Modéré par Florent Zara.
Tags :
0
17
jan.
2006
Communauté
Toulibre, groupe d'utilisateurs de Logiciels Libres de Toulouse, organise le mercredi 25 janvier une soirée consacrée aux Logiciels Libres.
La première partie de la soirée, de 20h à 21h sera une « permanence Logiciels Libres », pendant laquelle vous êtes invités à venir poser vos questions sur le Logiciel, ou trouver de l'aide pour résoudre un petit soucis technique.
La seconde partie de la soirée, à partir de 21h, sera une présentation des Logiciels Libres de musique. Durant cette présentation plus axée sur la pratique, vous pourrez découvrir différents Logiciels Libres existants pour produire une piste audio, que ce soit pour l'enregistrement, le mixage ou la masterisation finale. La présentation sera accessible aux publics de tous niveaux.

L'intervenant présentera plusieurs Logiciels Libres :
  • ALSA et Jack, pilotes son et système audio du système d'exploitation libre GNU/Linux,

  • >
  • Ladspa, système de plugin audio équivalent de VST sous Microsoft Windows

  • >
  • Hydrogen, logiciel de batterie et percussions numériques

  • >
  • Ardour, un studio audio numérique permettant de réaliser l'enregistrement, l'édition et le mixage multi-piste

  • >
  • Jamin, pour la masterisation audio: égaliseur, compresseur et limiteur.

Cette soirée aura lieu aux Musicophages, 6, rue de la Bourse à Toulouse, près d'Esquirol.

Par ailleurs, le jeudi 26 janvier aura lieu le traditionnel Qjelt, Quatrième Jeudi du Libre Toulousain. Il se déroulera à partir de 20 heures au restaurant Chez Pierre, 3, rue Delacroix à Toulouse. Une inscription est demandée aux participants. Comme chaque mois, un AlterQjelt aura lieu en même temps pour les compagnes/compagnons de geeks/geekettes souhaitant aborder des sujets un peu plus diversifiés que le Logiciel Libre ;-)

Ketchup, pour garder un noyau bien à jour

Posté par (page perso) . Modéré par Mouns.
Tags :
0
11
jan.
2006
Noyau
Ketchup est un outil réalisé en python par Matt Mackall, également auteur du logiciel de gestion de version Mercurial. Ketchup permet de facilement :
  • mettre à jour les sources de son noyau
  • tester de multiples versions du noyau
  • se déplacer entre les différentes versions du noyau
Des exemples d'utilisation sont disponibles pour se donner une idée du programme.

Ainsi, au lieu de télécharger des versions complètes du noyau à chaque nouvelle version, Ketchup permet de passer de la version du noyau dont vous disposez à n'importe quelle autre version du noyau, qu'elle soit plus récente ou plus ancienne.
Ketchup est capable de télécharger automatiquement les patches nécessaires, de vérifier leur signature GPG, et de les appliquer ou les désappliquer pour parvenir à la version du noyau souhaitée. Ketchup permet ceci sur un grand nombre de branches du noyau: les versions stables du 2.4 et du 2.6 évidemment, mais également les versions de test -rc publiées par Linus Torvalds, les versions expérimentales -mm diffusées par Andrew Morton, la version spécial temps réel -rt d'Ingo Molnar, etc.

Un outil sympathique pour qui souhaite suivre le développement du noyau, tester de multiples versions, ou tout simplement rester à jour !

Gnash, le lecteur Flash libre

Posté par (page perso) . Modéré par Jaimé Ragnagna.
Tags :
0
10
jan.
2006
Internet
La Fondation pour le Logiciel Libre (FSF) avait placé dans sa liste des projets prioritaires le développement d'un lecteur Flash libre sous licence GPL. En effet, le Flash est une technologie de plus en plus utilisée sur le Web, et il n'existe à ce jour aucun lecteur Flash sous licence libre ayant un niveau de fonctionnalités suffisant pour être réellement utilisable et supportant les dernières versions du format Flash.

La FSF vient d'ajouter au projet GNU le logiciel Gnash, un lecteur Flash de bonne qualité et compatible avec la version 7 du format. D'après le mainteneur du projet, Rob Savoye, Gnash est déjà « capable de lire plus de vidéos Flash que tous les autres lecteurs Flash libres ». Il propose par ailleurs à des développeurs de rejoindre le projet, afin de finaliser son implémentation. En effet, toutes les classes ActionScript existent et fonctionnent, mais toutes les méthodes ne sont pas complètement implémentées. D'après le mainteneur, avec quelques développeurs supplémentaires, cela pourrait être terminé en quelques mois.

Gnash est utilisable comme une application individuelle, ou bien comme greffon pour Firefox et Mozilla. Il supporte la version 7 du format Flash, ce qui lui permet de jouer les vidéos Flash actuelles, et utilise OpenGL pour le rendu graphique.

Le projet est hébergé sur Savannah et les sources sont évidemment disponibles via CVS.

Rétrospective 2005

Posté par (page perso) . Modéré par Pascal Terjan.
0
6
jan.
2006
Communauté
À l'occasion de cette nouvelle d'année, l'équipe des rédacteurs de LinuxFr vous propose un petit (sic) retour sur les évènements qui ont marqué le Libre pendant l'année 2005 et dont il a été question sur LinuxFr.

Espérons que l'année 2006 sera encore plus riche en événements positifs pour le libre et ne verra se concrétiser aucune des menaces qui pèsent depuis quelques années.

Bonne lecture, et bonne année !

Skype intégré dans Mandriva 2006

Posté par (page perso) . Modéré par Jaimé Ragnagna.
Tags :
0
22
déc.
2005
Mandriva
Mandriva et eBay, qui a récemment acquis Skype, viennent de diffuser un communiqué de presse indiquant que la version 2006 de la distribution Mandriva intégrera le célèbre logiciel de téléphonie sur Internet. Le communiqué met en avant les nombreux avantages de la solution Skype, qui ont fait le succès de ce logiciel.

Au delà de cette annonce, on peut se demander pour quelles raisons Mandriva s'est tournée vers une solution propriétaire, aux protocoles fermés et posant des problèmes de sécurité, alors que le paysage de la téléphonie libre sur Internet évolue et progresse chaque jour. En effet, GnomeMeeting avance, et une nouvelle version 2.0 devrait sortir début 2006, avec des fonctionnalités de téléphonie. OpenWengo est une autre solution de téléphonie par Internet développée par l'opérateur Le Neuf. Cette solution est libre et repose sur des standards ouverts. Enfin, Google a déposé des propositions de spécifications à la fondation Jabber afin d'intégrer des fonctionnalités de téléphonie à Jabber.

Ne serait-il pas plus pertinent de faire progresser ces solutions libres, plutôt que de renforcer le monopole déjà bien établi d'un logiciel propriétaire ?

Sortie de la version 1.0 de Git

Posté par (page perso) . Modéré par Florent Zara.
Tags :
0
22
déc.
2005
Gestion de versions
Git, le système de gestion de versions lancé par Linus Torvalds et utilisé par les développeurs du noyau et d'autres projets vient de sortir en version 1.0.

Pour rappel, le projet Git a été lancé par Linus Torvalds lorsque la société BitMover a décidé d'arrêter de diffuser une version gratuite de son logiciel de gestion de versions BitKeeper, alors utilisé par les développeurs du noyau.

De quelques fichiers de code source C initialement distribués par Linus, Git est devenu un projet à part entière, avec de nombreux contributeurs. La maintenance de Git est d'ailleurs maintenant assurée par un autre développeur, Junio Hamano.

Git fait partie des outils de gestion de version distribués, qui selon leurs amateurs, sont très adaptés au modèle décentralisé de développement du Logiciel Libre. Git joue donc dans la même catégorie que Darcs, Bazaar, Monotone, Mercurial, SVK ou GNU Arch.

Comme l'explique la page officielle de Git, quelques points clés de ce logiciel sont la vitesse d'utilisation, à la fois pour le mainteneur du projet et pour les utilisateurs et le fait que l'historique est stocké sous la forme d'un graphe acyclique dirigé, ce qui facilite les fusions répétées et permet de travailler à long terme sur des branches. Toujours selon cette page, le projet Git doit être considéré comme une infrastructure de base pour d'autres projets, tels que Cogito, StGit, (h)gct, gitk, qgit ou gitweb. L'utilisateur se tournera donc plutôt vers une interface texte évoluée, telle que Cogito.

Qemu 0.8.0 est sorti !

Posté par (page perso) . Modéré par Pascal Terjan.
0
21
déc.
2005
Noyau
Une nouvelle version du célèbre émulateur Qemu, la 0.8.0, est sortie aujourd'hui 20 décembre. Cette nouvelle version apporte plusieurs améliorations depuis la version 0.7.2, avec en particulier le support de l'émulation système pour l'architecture ARM, le support de l'émulation multi-processeur (SMP), des nouveaux pilotes sons (ALSA et DirectSound), un début de support du bus USB, l'émulation de la carte son PCI ES1370, l'émulation "utilisateur" des architectures MIPS et MIPSel et des améliorations pour l'émulation système de l'architecture MIPS permettant de démarrer le noyau Linux. Qemu permet également maintenant d'utiliser les ports séries et ports parallèles de l'hôte depuis une machine virtuelle (sous Linux uniquement). Les échanges sont toujours très intenses sur la liste de développement, ce qui promet à l'avenir de nouvelles améliorations.

Dans une précédente dépêche, nous rappelions que Qemu utilise une technique de traduction dynamique de code, ce qui lui permet d'offrir une vitesse d'émulation très supérieure à celle que Bochs peut proposer. L'utilisation des accélérateurs Kqemu (non-libre) ou Qvm86 (libre) permettant d'améliorer encore la vitesse d'émulation lorsque l'architecture hôte est identique à l'architecture émulée.

Définition du processus de rédaction de la GPL version 3

Posté par (page perso) . Modéré par Jaimé Ragnagna.
Tags : aucun
0
8
déc.
2005
Justice
Le premier décembre 2005, la Free Software Foundation a publié un document PDF d'une vingtaine de pages détaillant le processus de rédaction de la version 3 de la licence GPL. Le document commence par un rappel des objectifs de la FSF avec ce processus de rédaction, avant de détailler le processus en lui-même.

Le premier brouillon de discussion de la version 3 de la GPL sera publié lors d'une conférence au MIT les 16 et 17 janvier 2006. Ce document sera également diffusé par l'intermédiaire du site GPLv3.fsf.org, sur lequel il est déjà possible de s'abonner pour recevoir des informations. Au moins deux brouillons de cette licence seront diffusés pour commentaire et un brouillon final sera publié au moins 45 jours avant la date limite du 15 janvier 2007. La promulgation de la nouvelle version de la licence aurait ainsi lieu entre ce 15 janvier 2007 et mars 2007.

Le document indique que la FSF souhaite « développer cette licence au travers d'une discussion publique et d'une manière transparente et accessible ». Les délibérations du « Comité de discussion » seront disponibles en ligne, de même que des enregistrements audio ou vidéo d'évènements ou de délibérations. Le document de la FSF précise évidemment la composition et le rôle de ce « Comité de discussion » et les modalités de la discussion publique.

Pour rappel, cette version 3 de la licence GPL devrait en particulier mieux prendre en compte le problème des brevets sur le logiciel, clarifier l'utilisation de Logiciels Libres dans les environnements réseau et également réduire les barrières qui empêchent aujourd'hui de mélanger du code couvert par la GPL avec du code sous d'autres licences libres.

Pilotes binaires dans Linux: quel est le problème ?

Posté par (page perso) . Modéré par Jaimé Ragnagna.
Tags :
0
8
déc.
2005
Noyau
Aujourd'hui, le nombre de périphériques nécessitant des pilotes binaires dans le noyau Linux s'accroît. Du côté des cartes graphiques, NVidia a toujours livré des pilotes binaires pour Linux. ATI, qui à l'origine fournissait des pilotes libres a rejoint NVidia et livre maintenant des pilotes binaires. De nombreux chipsets Wifi ne disposent pas non plus de pilotes libres, et les utilisateurs doivent passer par ndiswrapper, une couche de compatibilité permettant d'utiliser sous Linux des pilotes prévus pour Windows.

Ces pilotes binaires posent un certain nombre de problèmes, qui ont poussé Arjan van de Ven, développeur du noyau Linux, à publier une petite fiction intitulée « Linux dans un monde binaire, une hypothétique débâcle ». Cette petite fiction, dont une traduction rapide et non-officielle est proposée dans le corps de l'article, pourrait bien devenir réalité si les pilotes binaires venaient à se généraliser. Le traducteur a ajouté des notes de bas de page à l'histoire afin de faciliter sa compréhension par des non-spécialistes.

Pour résumer, voici quelques-uns des problèmes posés par les pilotes non-libres:
  • Il est impossible de mettre à jour son noyau si le constructeur n'a pas sorti de nouvelle version de son pilote. Si le constructeur décide que le matériel ne vaut plus le coup d'être supporté, alors il n'y a tout simplement plus de pilote ;
  • Pour que les pilotes binaires fonctionnent bien, il faut une interface avec le noyau qui ne change pas. Cela est une aberration technique, car une interface gelée freinerait grandement le développement du noyau (voir ce document de Greg Kroah-Hartman) ;
  • Le fait d'utiliser des pilotes binaires implique d'avoir du code qui s'exécute en mode privilégié et qu'on ne peut pas auditer ou étudier. Il est alors impossible de savoir si ce code n'effectue rien de malveillant (l'histoire du rootkit Sony n'est pas si lointaine). Les bugs qu'il comporte peuvent entraîner des corruptions de données ou des plantages qui affecteront la totalité de la machine, et pas simplement un programme individuel. C'est d'ailleurs la raison pour laquelle les développeurs du noyau refusent aujourd'hui de corriger des « oops » signalés par un utilisateur lorsque des modules binaires sont chargés ;
  • L'utilisation de pilotes binaires, ou de pilotes Windows au travers de ndiswrapper réduit la pression sur les constructeurs pour qu'ils mettent à disposition des pilotes libres ou les spécifications de leur matériel, et réduit la pression sur les développeurs de Logiciels Libres pour qu'ils développement des pilotes compatibles et libres.
En cette époque de fin d'année et d'achats pour Noël, choisissez donc bien votre matériel !

Toulouse: salon Économie Solidaire, atelier Logiciels Libres et repas du Libre

Posté par (page perso) . Modéré par Nÿco.
Tags :
0
5
déc.
2005
Communauté
Le groupe d'utilisateurs de Logiciels Libres de Toulouse Toulibre organise ou sera présent à divers évènements pendant ce mois de décembre:

Tout d'abord, Toulibre sera présent le samedi 10 décembre sur un stand lors du 5ème forum régional de l'Économie Solidaire qui aura lieu au Centre des congrès Diagora à Labège, près de Toulouse.

Toulibre organise le mercredi 14 décembre à 20 heures un atelier « Découverte des Logiciels Libres ». Pendant cet atelier ouvert à tous, vous pourrez découvrir par la pratique les Logiciels Libres autour des ordinateurs de l'Espace Culturel Multimédia de l'association Musicophages. Vous pourrez y essayer les Logiciels Libres les plus répandus et poser vos questions sur le monde du Logiciel Libre et ses aspects techniques ou éthiques. La soirée sera également ponctuée de brèves présentations de Logiciels Libres tels que la suite bureautique OpenOffice.org, le logiciel de retouche d'images The Gimp ou le navigateur Web Mozilla Firefox. Cet évènement aura donc lieu aux Musicophages, 6, rue de la Bourse à Toulouse, à deux pas d'Esquirol.

Enfin, juste avant Noël, Toulibre organise le jeudi 22 décembre à 20 heures son désormais traditionnel Quatrième Jeudi du Libre Toulousain, un repas ouvert à tous, amateurs du Logiciel Libre, débutants ou connaisseurs. Il aura cette fois-ci lieu au restaurant Chez Pierre, 3, rue Delacroix à Toulouse. Comme d'habitude, une inscription est demandée.

Venez nombreux !

Journal MyPixmania 1.0.4

Posté par (page perso) .
Tags : aucun
0
17
nov.
2005
Bonsoir,

MyPixmania 1.0.4 vient de sortir ! Ce petit outil, disposant d'une interface texte et d'une interface graphique, facilite l'utilisation du site MyPixmania.com. En effet, celui-ci ne propose des interfaces que pour les systèmes Windows et Mac OS X, les utilisateurs de systèmes libres que nous sommes étant livrés à eux-mêmes. En particulier, l'upload d'un grand nombre de photos était particulièrement fastidieux, puisqu'il fallait passer par un formulaire Web.

Désormais, avec MyPixmania, vous pouvez créer et supprimer des albums, ajouter (...)

Toulouse: présentation des Logiciels Libres et repas du Libre

Posté par (page perso) . Modéré par rootix.
Tags :
0
9
nov.
2005
Communauté
Le groupe d'utilisateurs de Logiciels Libres de Toulouse Toulibre organise une présentation des Logiciels Libres accompagnée d'une démonstration le mercredi 23 novembre à 20 heures. Cet évènement aura lieu à la médiathèque associative Musicophages, 6, rue de la Bourse à Toulouse, à deux pas d'Esquirol. Ouvert à tous les publics, il permettra à tous de découvrir les Logiciels Libres, au travers d'une présentation de leur histoire, des motivations éthiques et philosophiques ainsi que des aspects pratiques de leur utilisation. L'entrée est évidemment libre et gratuite.

D'autre part, Toulibre organise également le jeudi 24 novembre à 20 heures le Quatrième Jeudi du Libre Toulousain (Qjelt pour les connaisseurs). Ce repas est ouvert à tous, débutants, amateurs ou techniciens chevronnés, et permettra de discuter de Logiciels Libres et des projets de Toulibre. Il aura lieu au restaurant Le Barbu, 9, rue Clémence Isaure à Toulouse, près d'Esquirol. Une inscription est demandée, afin de pouvoir réserver le restaurant. À noter que cette soirée sera non-fumeur.

Quatrième Jeudi du Libre Toulousain

Posté par (page perso) . Modéré par Florent Zara.
Tags :
0
13
oct.
2005
Communauté
Comme tous les mois, Toulibre, un nouveau groupe d'utilisateurs de Logiciels Libres de Toulouse organise le Qjelt, Quatrième Jeudi du Libre Toulousain. Au cours d'un repas ouvert à tous, amateurs de l'esprit du Libre, curieux, débutants ou passionnés, nous vous proposons de venir échanger autour du Logiciel Libre, de discuter de nos projets respectifs et de la mise en place d'actions locales de promotion du Libre.

Le prochain Qjelt aura lieu le jeudi 27 octobre à 20 heures au restaurant Le Gascon, 9, rue des Jacobins à Toulouse. Ce Qjelt sera entièrement non-fumeur.

Les personnes intéressées sont invitées à s'inscrire sur cette page.

Venez nombreux !

Enregistrements, présentations et papiers du thème OS des RMLL 2005

Posté par (page perso) . Modéré par Florent Zara.
Tags : aucun
0
26
sept.
2005
Noyau
Cette année, le thème Conception et implémentation des systèmes d'exploitation des Rencontres Mondiales du Logiciel Libre a donné lieu à une vingtaine de conférences. Les enregistrements, présentations et papiers de ces conférences viennent d'être publiés.

On trouvera par exemple trois conférences sur le système d'exploitation GNU/Hurd : une présentation générale par Gaël Le Mignot, une présentation de l'avancée du port sur le micro-noyau L4 par Marcus Brinkmann et une présentation du mécanisme de gestion des ressources par Neal Walfield.

En plus de GNU/Hurd, d'autres systèmes d'exploitation originaux ont été présentés. Ainsi, Jonathan Shapiro a présenté EROS et Coyotos, deux systèmes d'exploitation dont l'objectif est de prendre en compte la sécurité dès la conception. Charles Forsyth a présenté le système d'exploitation Plan 9.

Le thème de l'utilisation des langages de haut-niveau tels que Java, Ada, Lisp ou Haskell pour l'implémentation des systèmes d'exploitation a également été abordé par diverses conférences. Enfin, le clustering était également représenté avec des présentations du projet Kerrighed et d'OpenMosix.

Journal Actualité du noyau #2

Posté par (page perso) .
Tags : aucun
0
25
sept.
2005
Salut,

Comme la semaine dernière (voir http://thomas.enix.org/Blog-20050917022607-Technologie(...) et http://linuxfr.org/~thomas_p/19449.html(...) ), j'ai publié aujourd'hui un résumé de l'actualité de la semaine du noyau, disponible à l'adresse http://thomas.enix.org/Blog-20050925133348-Technologie(...) .

Comme je le dis en introduction, je me rends compte que tout cela me prend beaucoup de temps (en particulier au moment de la rédaction, environ 3-4 heures de boulot), donc je ne pense pas que je tiendrais le rythme. Peut-être serait-il possible de constituer une petite équipe qui se partagerait le travail, (...)