Financement participatif de dessin symétrique dans GIMP

Posté par (page perso) . Édité par Benoît Sibaud, Christophe Guilloux et palm123. Modéré par tuiu pol. Licence CC by-sa
74
17
sept.
2013
Graphisme/photo

Le financement participatif est à la mode, et je n'y échappe pas. En tant que l'un des développeurs de GIMP, j'ai décidé de m'y essayer.

Il y a quelques mois, lors du Libre Graphics Meeting à Madrid, l'atelier Krita de speed painting, par David Revoy, utilisait massivement la fonctionnalité de miroir de Krita. J'étais avec une artiste qui a trouvé l'expérience sympathique, et je me suis demandé pourquoi on n'avait pas cette fonctionnalité dans GIMP.

Trois mois plus tard, j'ai donc pris mon éditeur et ai codé une première version en quelques heures. Puis le jour suivant, j'ai expérimenté davantage en implémentant une seconde version plus avancée. Puis je me suis arrêté là. Je n'ai plus touché à ce code particulier depuis deux mois, car faire d'un hack proof-of-concept une fonctionnalité solide et durable est ce qui prend le plus de temps.

Je m'en remets donc à vous pour financer cette fonctionnalité et me donner ainsi le temps de l'achever et de l'inclure dans la branche master de GIMP. En me finançant, vous aidez à améliorer GIMP, le Logiciel Libre, l'Art Libre, et vous sauvez des chatons.

Titre de l'image

Campagne de financement pour GtkSourceView

Posté par (page perso) . Édité par Davy Defaud. Modéré par Xavier Claude. Licence CC by-sa
63
18
sept.
2017
Gnome

GtkSourceView est une bibliothèque GNOME qui étend GtkTextView, le widget GTK+ standard pour l’édition de texte sur plusieurs lignes.

La fonctionnalité principale de GtkSourceView est la coloration syntaxique, mais il y a de nombreuses autres fonctionnalités : le chargement et la sauvegarde de fichiers, la recherche et remplacement, l’auto‐complétion, le « annuler / refaire », afficher les numéros de ligne, etc.

C’est une bibliothèque largement utilisée. Par exemple dans Debian, GtkSourceView est utilisée par plus de cinquante applications, dont notamment gedit et GNOME Builder.

Si vous voulez donner un coup de pouce au projet, il y a maintenant une campagne de financement !

Lancement de la bêta d’Elveos

46
7
sept.
2011
Commercial

Elveos.org, est un site Web de financement collaboratif pour les logiciels libres dont la version bêta vient d’être lancée. Ce site a été créé afin d’offrir une nouvelle source de financement aux développeurs de logiciels libres. Le principe est simple : Elveos permet à plusieurs utilisateurs de se grouper pour acheter une fonctionnalité dont ils ont besoin sur un logiciel libre.

Chaque utilisateur peut ainsi créer une demande de fonctionnalité, ou proposer une contribution financière sur une demande déjà existante. Une fois que la somme des contributions sur une demande est suffisante, un développeur peut réaliser la fonctionnalité demandée, puis récupérer l’argent. En fait, n’importe quel développeur peut faire une offre de développement, en indiquant quelle somme d’argent il attend, en combien de temps et comment il compte répondre à la demande.

Un développeur peut aussi utiliser Elveos pour financer certaines évolutions de sa feuille de route : il crée une demande de financement sur le site Elveos et précise le montant nécessaire pour effectuer le développement.

En un mot, c’est un système de « bounty ». Vous pouvez trouver plus de détails sur le fonctionnement du site dans la suite de la dépêche ou dans la documentation. L’équipe d’Elveos attend vos retours, demandes de fonctionnalités, rapports de bogues et contributions.

Journal Gratipay ferme ; l'avenir du financement du libre

Posté par (page perso) . Licence CC by-sa
42
8
nov.
2017

C'est officiel : Gratipay ferme.. Ce projet, originellement baptisé Gittip, avait pour vocation de rémunérer les créateurs en invitant chacun à verser un "pourboire" à des gens et des équipes.

Le projet a évolué au fil des ans ; il a permis à certains de gagner des sous. Il a aussi traversé des crises complexes.

Gratipay continuera d'assurer les paiements existants jusqu'au 28 décembre 2017 ; ils invitent à migrer vers d'autres plates-formes, comme Liberapay (dont je suis membre), Patreon (...)

Journal Un fonds pour la GNU Toolchain

Posté par (page perso) . Licence CC by-sa
37
28
mar.
2017

Le Free Software Foundation accepte maintenant des donations spécifiquement pour la GNU Toolchain : GCC, GDB, la glibc, les Binutils, etc.

Toutes les informations ici.

En tant que programmeur C, j’utilise certains de ces outils tous les jours et, comme je n’achète jamais de programmes, je fais parfois une donation pour les projets qui me tiennent hacker. Mais la plupart des distributions GNU/Linux dépendent fortement de la GNU Toolchain, donc, en tant que simple utilisateur, ça vaut aussi la (...)

Journal Campagne Kickstarter pour Krita

Posté par (page perso) . Licence CC by-sa
34
22
juin
2014

Bon ben presque tout est dans le titre.

Krita est un logiciel libre pour faire de la peinture numérique. Ses développeurs ont lancé une campagne de financement participatif sur le site le plus connu à cet effet.

La campagne est à hauteur de 15000€, qu'il reste jusqu'au 10 Juillet pour terminer (j'ai mis longtemps à me décider à écrire ce journal). À l'heure où j'écris, il reste 17 jours et le projet réunit un peu plus de 9000€. C'est donc (...)

Journal Campagne de financement participatif de 0 A.D ouverte

Posté par . Licence CC by-sa
32
6
sept.
2013

Bonjournal à tous,

comme vous le savez lecteurs de Linuxfr le jeu vidéo est bien un domaine qui pèche sur Linux, je pense que vous êtes plusieurs ici à jouer et apprécier le jeu de stratégie qu'est 0 A.D.
L'équipe a lancé une campagne de financement pour le jeu, si vous avez envie de voir le jeu encore bien amélioré, à votre bon coeur! :)

Campagne de financement sur indiegogo
Le blog qui m'a fait savoir ça

Radare2 lance son Radare Summer of Code

32
19
avr.
2014
Commercial

Radare2 a tenté d'être accepté dans un Google Summer of Code, mais n'a pas été retenu. Au lieu de se lamenter sur son sort, le projet a décidé de lancer son propre Radare Summer of Code !
Pour mémoire, radare2 est un framework d'analyse de binaires déjà évoqué sur Linuxfr.

Journal Campagne de financement pour PulseAudio

Posté par (page perso) . Licence CC by-sa
31
4
nov.
2016

Un des mainteneurs de PulseAudio, Tanu Kaskinen, a lancé une campagne de financement sur Patreon. Voir aussi les informations sur son nouveau blog.

PulseAudio est généralement le serveur de son installé par défaut avec la plupart des distributions Linux pour desktop/laptop. Ce qui veut dire que PulseAudio est sans doute utilisé par plusieurs millions de personnes, voir plusieurs dizaines de millions (je ne sais pas quelles sont les dernières estimations).

Toujours faut-il que les utilisateurs soient au (...)

Campagne d'adhésion pour Libervia (projet « Salut à Toi ») : soutenez-nous, c'est le moment !

30
17
juin
2015
Internet

Salut à vous !

Nous lançons une campagne d'adhésion à l'association Salut à Toi, afin de pouvoir financer le développement pendant un an. Le détail est en fin de dépêche, mais avant une petite présentation du projet et de nos plans. La présentation est en partie technique, et afin de faciliter la lecture les paragraphes techniques sont indiqués par un astérisque (*).

Une courte vidéo (trois minutes) de présentation du projet a été réalisée pour l'occasion, elle est bien sûr sous licence libre (CC By-SA), cliquez sur l'image ci-dessous pour la voir, ou alors suivez ce lien pour voir la version Ogg Theora en meilleure qualité.

visuel campagne

Journal Hold-up sur le financement des formations

Posté par (page perso) . Licence CC by-sa
30
17
fév.
2015

En France, le DIF (Droit individuel à la formation) a été remplacé au 1er janvier 2015 par le CPF (Compte personnel de formation). Les budgets ont été fortement réduit et seules les formations agréées sur le portail moncompteformation.gouv.fr peuvent maintenant être financées. Pour l'instant, ce sont uniquement les formations de l'AFPA, des collectivités (centres de formation des chambres de commerce et de l'industrie), des IUT, Bac Pro… qui sont agréées. Les autres formations ne sont plus finançables, les ENL (Entreprises (...)

Core Infrastructure Initiative

Posté par (page perso) . Édité par Davy Defaud et Benoît Sibaud. Modéré par ZeroHeure. Licence CC by-sa
29
25
avr.
2014
Technologie

Après la réponse musclée d’OpenBSD face à la faille Heartbleed d’OpenSSL, la Fondation Linux a aussi une tentative de solution. C’est un groupe de plus d’une dizaine d’entreprises qui va fournir plusieurs millions de dollars pour financer des projets capitaux et libres dans le besoin.

Les financements pourront aller à des développeurs clefs pour qu’ils puissent travailler à plein temps sur leur projet, à des audits de sécurité, à de l’infrastructure de test ou de développement, à des voyages ou même à des réunions physiques. Ce projet sera administré par la Fondation Linux et les fonds seront attribués par un groupe composé des différents bailleurs de fonds, de développeurs de logiciels libres ou d’autres membres des entreprises impliquées dans le Libre.

Pour l’instant, les premières sociétés impliquées sont (par ordre alphabétique) : Amazon, Cisco, Dell, Facebook, Fujitsu, Google, IBM, Intel, Microsoft, NetApp, Qualcomm, Rackspace et VMWare. La fondation espère que d’autres rejoindront le mouvement.

Logo CII

2015, l'année du cinéma libre ?

Posté par . Édité par ZeroHeure, tankey, BAud, M5oul, Benoît Sibaud et palm123. Modéré par ZeroHeure. Licence CC by-sa
28
2
juin
2015
Culture

On ne cesse de le constater, le mouvement de la culture libre est en pleine évolution. Musique, bande dessinée, photographie, jeu vidéo, … beaucoup de domaines de l'art voient régulièrement de nouveaux auteurs adopter les valeurs du libre, et de nouveaux projets libres faire leur apparition.
Cependant, un domaine a jusque-là généré plus de scepticisme que d'engouement parmi les libristes : le cinéma.
En effet, si la musique ou la photographie libres, souvent l'œuvre d'une seule ou d'un petit groupe de personnes, parviennent tant bien que mal à se frayer un chemin dans une économie défavorable à l'émergence de valeurs libres, il en est tout autre du cinéma, qui nécessite généralement un investissement humain et financier important. Pour cette raison, beaucoup de libristes ont encore du mal à imaginer la possibilité d'une quelconque remise en cause de la domination des géants de l'industrie, et de leurs règles autoritaires, sur la culture cinématographique.

logo DFCW

Pourtant, ce début d'année 2015 donne de bons espoirs quant à l'essor d'une culture cinématographique libre :

  • l'année dernière, la Fondation Blender démarrait le travail sur son 6ème court métrage libre, qu'elle compte sortir dans quelques mois ;
  • puis c'était au tour des studios Urchn de rappeler leur engagement pour le libre en publiant fin décembre une vidéo libre de promotion du logiciel libre, pour le compte de la FSF ;
  • enfin, des opérations de financement participatif, pour les projets de films libres ZeMarmot et Orang-U, ont vu le jour le mois dernier.

Au total, ce ne sont pas moins de 6 projets de cinéma libre qui seront actifs au cours de cette année 2015, du jamais vu dans l'histoire du cinéma libre. Petit tour d'horizon.

Ubuntu Edge, premier smartphone Canonical : convergent, haut de gamme, financement participatif

27
24
juil.
2013
Mobile

Canonical vient de révéler ce qui se cachait derrière les teasers publiés depuis des semaines sur le site. En résumé, il sagit d’un smartphone très haut de gamme, le « Ubuntu Edge », qui fait l’objet d’une campagne de financement participatif (crowdfunding) sur la plate‐forme Indiegogo.

NdM : merci à patrick_g pour son journal.

Journal La première année de Liberapay

23
3
fév.
2017
Ce journal a été promu en dépêche : La première année de Liberapay.

(Ce journal est une traduction du billet The First Year of Liberapay.)

Aujourd’hui nous célébrons le premier anniversaire du lancement de Liberapay ! Pour l’occasion nous avons amélioré l’apparence de la plateforme et compilé une petite rétrospective de sa première année de fonctionnement.


Le haut de la page d’accueil française de Liberapay, 3 février 2017

Rétrospective

Le moins que l’on puisse dire c’est que l’année a été riche !

Commençons par les soucis : à peine 3 mois après (...)