e-venement v2.9 "Hinano Beer"

Posté par  (site Web personnel) . Édité par Benoît Sibaud. Modéré par Xavier Claude. Licence CC By‑SA.
13
19
déc.
2015
Culture

e-venement est un logiciel libre de billetterie informatisée (sous licence GPL). La version v2.9.0 « Hinano Beer » est sortie fin novembre 2015. Il s'agit d'un bon cru avec plusieurs nouveautés, et son lot d'améliorations "diverses" :

  • gestion des stocks dans la boutique ;
  • progressions importantes dans les usages des cartes d’abonnement / pass (prix intrinsèque, ajout auto de billets, etc.) ;
  • amélioration notable des emailings avec la possibilité d’ajouter des informations personnelles dans le corps du courriel ;
  • simplification drastique de l’interface de vente, permettant une acquisition de compétences de base beaucoup plus rapide ;
  • support complet de la billetterie « musées » (e-museum) ;
  • accélérations et optimisations notables du moteur.

En parallèle de cette sortie, l'équipe de développement a fait ses premiers pas vers la version 3 (plus d'infos dans la seconde partie de la dépêche).

Revue de presse de l'April pour la semaine 37 de l'année 2015

Posté par  (site Web personnel) . Modéré par Benoît Sibaud. Licence CC By‑SA.
25
14
sept.
2015
Internet

La revue de presse de l'April est régulièrement éditée par les membres de l'association. Elle couvre l'actualité de la presse en ligne, liée au logiciel libre. Il s'agit donc d'une sélection d'articles de presse et non de prises de position de l'association de promotion et de défense du logiciel libre.

Sommaire

Revue de presse de l'April pour la semaine 24 de l'année 2015

Posté par  (site Web personnel) . Modéré par rootix. Licence CC By‑SA.
16
16
juin
2015
Internet

La revue de presse de l'April est régulièrement éditée par les membres de l'association. Elle couvre l'actualité de la presse en ligne, liée au logiciel libre. Il s'agit donc d'une sélection d'articles de presse et non de prises de position de l'association de promotion et de défense du logiciel libre.

Sommaire

Dogmazic est revenu

Posté par  (site Web personnel) . Édité par Benoît Sibaud, ymz et patrick_g. Modéré par ymz. Licence CC By‑SA.
24
15
mai
2015
Culture

Dogmazic

Bon et bien ça y est. On avait du mal à y croire et on avait envie d'y croire en même temps. Et là, ça commençait à traîner en longueur. Et ça faisait mal de se dire que toute cette musique n'était plus disponible.

Et bah ça y est, pour de vrai, y'en a qui l'on vraiment fait. Dogmazic est revenu !

NdM : Dogmazic est un site permettent l'écoute et le téléchargement de musique sous licence de libre diffusion. Il est géré par l'association française Musique Libre.

e-venement v2.8, le grand pas de "Elderberry Wine"

Posté par  (site Web personnel) . Édité par Xavier Teyssier, Nÿco, Benoît Sibaud et ymz. Modéré par tuiu pol. Licence CC By‑SA.
11
9
avr.
2015
Culture

e-venement, le logiciel libre de billetterie informatique, gestion des relations aux publics, gestion de la réservation de ressources est sorti ce jour en v2.8.

La 2.8 c'est huit mois de travail intense, pour trois nouveaux modules clés :

  • l'arrivée d'une boutique (en ligne et sur place) ;
  • questionnaires en ligne ;
  • système de failover.

De grandes avancées :

  • vente en ligne multi-langue pleinement opérationnelle ;
  • placement numéroté révolutionnaire y compris en vente en ligne (plans vectoriels, placement manuel ou automatique, protection contre les sièges orphelins, …) ;
  • statistiques de rentabilité passée ou prospective des représentations/manifestations ;
  • etc.

Revue de presse de l'April pour la semaine 51 de l'année 2014

Posté par  (site Web personnel) . Édité par Benoît Sibaud. Modéré par ZeroHeure. Licence CC By‑SA.
20
22
déc.
2014
Internet

La revue de presse de l'April est régulièrement éditée par les membres de l'association. Elle couvre l'actualité de la presse en ligne, liée au logiciel libre. Il s'agit donc d'une sélection d'articles de presse et non de prises de position de l'association de promotion et de défense du logiciel libre.

Sommaire

Revue de presse de l'April pour la semaine 47 de l'année 2014

Posté par  (site Web personnel) . Modéré par ZeroHeure. Licence CC By‑SA.
21
24
nov.
2014
Internet

La revue de presse de l'April est régulièrement éditée par les membres de l'association. Elle couvre l'actualité de la presse en ligne, liée au logiciel libre. Il s'agit donc d'une sélection d'articles de presse et non de prises de position de l'association de promotion et de défense du logiciel libre.

Sommaire

Museomix cherche des développeurs

Posté par  (site Web personnel) . Édité par Davy Defaud, Nils Ratusznik, Benoît Sibaud et palm123. Modéré par Pierre Jarillon. Licence CC By‑SA.
Étiquettes :
11
29
août
2014
Culture

Museomix est un évènement qui rassemble, le temps d’un week‐end (7, 8, 9 novembre) dans un musée, des amateurs, curieux, passionnés de différents profils, pour remixer un musée.

Sur le modèle des hackathons, des équipes sont constituées pour travailler pendant trois jours sur un prototype de support de médiation dans le musée. Un des exemples de réalisation est le prototype développé l’an dernier au Musée dauphinois à Grenoble : Levez les yeux ! (Vidéo Youtube).

Il manque des développeurs dans quasiment tous les muséomix : Saint‐Étienne, Paris, Arles, Nantes, Lille, Genève, Montréal et Derby (Angleterre).

Sbires! La suite

Posté par  . Édité par Benoît Sibaud. Modéré par rootix. Licence CC By‑SA.
Étiquettes :
33
5
août
2014
Culture

Sbires! est un roman photo narrant la vie méconnue de ces personnages normalement cantonnés au second plan dont la principale fonction est de mourir sans faire d'histoire pour montrer que l'heure est grave ou que le méchant est vraiment méchant.

Il s'agit du deuxième épisode, diffusé sous forme de feuilleton tous les lundis. La première fournée a été livrée le 4 août 2014 au soir.

Sous licence art libre, Sbires! est produit avec Gimp, Inkscape et un peu Blender. Excédant légèrement les impératifs de la licence, les sources seront mises à disposition (celles de l'épisode 1 sont déjà disponibles).

Sbires! est fait sous l'égide de l'AMMD, coopérative d'artistes libristes qui s'occupaient notamment de la partie sono/concert lors des dernières RMLL.

Journal Les Halles, un tableau naturaliste

30
18
mar.
2014

La ville de Paris vient de publier un article annonçant la restauration et l'exposition du tableau les Halles de Léon Lhermitte.

Cet article s'accompagne d'une version numérisée zoomable de ce tableau, avec un beau copyfraud : « © Stéphane Piera / Petit Palais / Roger-Viollet ». Comme vous le savez, je n'aime pas l'abus de droit d'auteur, et j'ai donc rippé et assemblé cette version numérisée avec une méthode semblable à celle utilisée précédemment pour les tableaux de l'exposition Éblouissants Reflets (…)

Naissance du calculateur du domaine public

Posté par  (site Web personnel) . Édité par Benoît Sibaud et ZeroHeure. Modéré par Ontologia. Licence CC By‑SA.
Étiquettes :
28
20
fév.
2014
Culture

« Lorsqu'une œuvre entre dans le domaine public, elle connaît une seconde naissance », affirmait Aurélie Filippetti en novembre dernier dans le cadre de l'opération « Automne numérique ». Première concrétisation, ce lundi 17 février à Numa, avec le lancement officiel du « calculateur du domaine public », fruit d'un partenariat entre le ministère de la Culture et l'OKF France.

Il s'agit « d'utiliser les métadonnées bibliographiques des établissements culturels pour identifier, explorer et valoriser les œuvres du domaine public ». Encore en version bêta, il ne contient que les métadonnées de data.bnf.fr. et ne répond donc pour le moment qu'à la question : telle œuvre référencée par la BnF est-elle, oui ou non, dans le domaine public ?

Le site du projet et l'application sont sous licence Creative Commons CC0 et disponibles, l'un comme l'autre, sur GitHub.

Romaine Lubrique fait remarquer, dans son compte rendu détaillé de la journée, que le calculateur n'est pas encore tout à fait au point en ce qui concerne le cas (complexe) de Guillaume Apollinaire. Il est également fait mention d'une question qui fâche posée par l'assemblée : pourquoi Gallica, la bibliothèque numérique de la BnF, interdit-elle la pleine utilisation des numérisations de ses œuvres du domaine public en s'en réservant l’exploitation commerciale ?

"Libérathon" d'un webdoc sous licence CC BY-SA à Lyon mi-décembre

Posté par  (site Web personnel) . Édité par Nils Ratusznik et Benoît Sibaud. Modéré par tuiu pol. Licence CC By‑SA.
19
25
nov.
2013
Culture

Début octobre sortait le web-documentaire "No Es Una Crisis" traitant de la situation politique et économique en Espagne dans le sillage du mouvement des Indignés.

Les particularités de ce webdoc ?

  1. il est libre (3 heures de séquences vidéo sous licence Creative Commons BY-SA) \o/ ;
  2. il nécessite le lecteur Flash pour sa visualisation :-/ .

L'équipe de production explique dans cet article du Framablog qu'ils se sont … plantés. Il est en effet parfois bien difficile de savoir quels sont les périmètres d'un domaine aussi vaste que "le libre". On peut choisir en toute conscience une licence libre, et méconnaître la question des formats.
Les vidéos "sources" sont bien entendu téléchargeables, mais on perd alors l'organisation et la couche "informationnelle" permise par l'interaction d'un web-documentaire.

Comme il est malgré tout bien dommage qu'une œuvre culturelle libre de qualité professionnelle soit limitée dans sa diffusion par un "bête" problème de format, Framasoft propose l'organisation d'un "libérathon" : il s'agira alors de produire - sur un WE - une version 100% libre, en utilisant HTML5/CSS3/JS en lieu et place de Flash.

Si vous êtes sur Lyon (ou proche), l’événement aura donc lieu les 14 & 15 décembre 2013, dans les locaux de Framasoft, à Locaux Motiv. Une dizaine de places sont disponibles (suivant les compétences de chacun, il ne devrait pas être nécessaire d'être plus nombreux).

Vous trouverez plus d'information dans les derniers paragraphes de l'article du Framablog.

This is the end : GKND tome 5

36
14
oct.
2013
Culture

Simon Giraudot est l’auteur du blog Geektionnerd.net et sévit aussi sur le Framablog, où son univers et son style ne manquent jamais d’apporter un brin d’humour geek sans toutefois se réserver aux seuls initiés. Il vient de sortir le dernier tome des aventures du GeeKtionNerD qui conclut cette série de BD libres éditées par Framasoft.

Geektionnerd tome 5
Sortie de l'Album Geektionnerd tome 5 : How I met your sysadmin dans la collection Framabook.

Vous pourrez rencontrer l'auteur (et pas que lui) le samedi 19 octobre 2013 à la librairie parisienne A Livr'Ouvert (171b Boulevard Voltaire, 75011 Paris—métro Charonne). N'hésitez pas, vous n'aurez pas seulement droit à une dédicace : vous pourrez lui demander si cette bédé est autobiographique ! Et la réponse n'a pas de prix !

Décolonisons nos imaginaires

Posté par  . Édité par Benoît Sibaud et rootix. Modéré par rootix. Licence CC By‑SA.
Étiquettes :
8
30
août
2013
Culture

NdM : l'auteur de la dépêche décline ici un argumentaire d'un écrivain démontrant comment l’Occident en imposant sa culture et sa langue a réussi à coloniser durablement les civilisations africaines pour l'étendre à l'économie de la connaissance et aux biens communs cognitifs.

« L’aliénation coloniale se met en place dès que la langue de la conceptualisation, de la pensée, de l’éducation scolaire, du développement intellectuel, se trouve dissociée de la langue des échanges domestiques quotidiens… » (tiré du livre de Ngugi wa Thiong'o « Décoloniser l’esprit », éditions La fabrique, 10 mars 2011)

L’organisation sociale humaine a toujours autant été influencée par « le réel » que par la « perception imaginaire du réel ». « La perception imaginaire du réel » constitue, par le langage et « les œuvres de l’esprit », l’essence de toute organisation sociale humaine. « Une perception imaginaire » erronée comme « la terre est plate » n’empêche pas une société humaine de fonctionner et d’agir sur le réel.

« Une représentation imaginaire du réel erroné » basée sur de mauvais paradigmes logiques participe tout autant de l’organisation sociale que de ses représentations. Toute « organisation sociale » se maintient grâce à un « imaginaire partagé » qui la légitime.

« La colonisation » des imaginaires est un outil de domination des peuples plus efficace que la force. (la suite dans la seconde partie)