Préservation du jeu vidéo

Posté par (page perso) . Édité par baud123 et Benoît Sibaud. Modéré par Xavier Claude. Licence CC by-sa.
53
9
jan.
2013
Culture

Ce dossier est avant tout un rapport présenté aujourd'hui même pour mon partiel d'histoire de l'informatique, je souhaite simplement le partager avec vous.

Si le sujet vous intéresse, n'oubliez pas qu'il est publié sous CC BY-SA 3.0 et peut être modifié ou étendu à volonté suivant ses règles.

Assemblée Générale Constituante - LUG Aigle (Orne - 61300) le 20 janvier 2013

5
20
nov.
2012
Lug

Nouvelle année, nouveau LUG ! Deux libristes se retrouvent sur L'Aigle, à travailler dans la même association, avec accès à un lieu, un matériel, des contacts… du coup une idée qui semble tomber sous le sens, il n'y a rien dans le coin alors créons un nouveau LUG ici !

Suite à des changements professionnels, Raphaël Rouzier (qui rend son tablier de président du LUG Argentix - Argentan) et Nicolas Thomasse (ancien responsable de Linux à Vire, branche du LUG Calvix - Calvados) se rencontrent au sein de l'association « Les Hommes Fourmillent » et plus précisément de la structure de son premier projet le C.A.F.I.SOL pour Café Associatif Familial d'Initiatives Solidaires, une association pleine d'idées et de projets liés au Libre où à des valeurs allant bien avec : Réseau Économie Sociale et Solidaire et Développement Durable, Jeux, Toilettes sèches et éco-gestes, Espace Public Numérique… Ayant des passions communes autour du libre, ce qui devait arriva. Donc rendez-vous à

l'Assemblée Générale Constituante le 20 janvier 2013, au Café Associatif Familial d'Initiatives Solidaires au 63 rue Saint Jean, 61300 L'Aigle.

Pour toutes demandes supplémentaires n'hésitez pas à envoyer un mail : nthomasse chez april.org et plus de détails (croustillants) ci-dessous.

Lettre à Madame la ministre de la Culture concernant les abus de DRM

Posté par (page perso) . Édité par Davy Defaud, rootix et baud123. Modéré par patrick_g. Licence CC by-sa.
62
26
oct.
2012
Culture

Alors que la distribution dématérialisée d’œuvres culturelles se développe, j’ai constaté ces dernières années des abus commis par certains distributeurs de contenus verrouillés envers leurs clients. Concrètement, des fournisseurs utilisent leurs systèmes de verrouillages (DRM pour digital restriction management, c‐à‐d mesures techniques de privation) en supprimant à distance ou en rendant inutilisables les copies légalement achetées par leurs clients. Le dernier exemple en date est la fermeture arbitraire du compte Amazon d’une lectrice Kindle, qui a entraîné la perte de tous les livres numériques qu’elle y avait achetés.

Ces abus, qui constituent une régression inacceptable par rapport à la distribution physique, sont de plus en plus nombreux. J’ai donc soumis à la Ministre de la Culture une idée de loi qui devrait permettre de décourager et d’atténuer ces abus, en obligeant les distributeurs à rembourser leurs clients, de façon à les rendre financièrement responsables de leurs abus.

Cette lettre, que je souhaite rendre publique, est reproduite en seconde partie. Elle est mise à disposition dans divers formats et sous licence CC-BY-SA 3.0. N’hésitez pas à la reprendre et à la diffuser largement.

Jeudi du libre de juin 2012 à Lyon : Net-Billetterie, le libre au service de la culture

Posté par (page perso) . Édité par Benoît Sibaud. Modéré par Pierre Jarillon. Licence CC by-sa.
6
26
mai
2012
Communauté

Le mois de juin arrive bientôt, et avec lui le dernier jeudi du libre de la saison (ne vous inquiétez pas, on reprend en octobre !).

Cette nouvelle conférence sera l'occasion de découvrir un jeune logiciel libre de billetterie et de réservation publié en début d'année et développé par un passionné.

Comme d'habitude, ça se passe le premier jeudi du mois (7 juin 2012) à Lyon (détails dans la suite de la dépêche).

Que vous soyez organisateur d'un spectacle, responsable d'une saison culturelle ou simple curieux, la présentation est ouverte à tous alors venez nombreux !

Pourquoi investir sur des auteurs vivants quand les morts sont aussi rentables ?

Posté par . Édité par baud123, Nÿco et Benoît Sibaud. Modéré par baud123.
86
22
fév.
2012
Culture

L’exploitation des auteurs morts par les Majors de la culture nuit à la création, empêchant la diffusion d’une traduction, ou la représentation d’une pièce de théâtre.
Le domaine public est en train de disparaître, on le cède irrationnellement à des Majors. Les licences libres constituent-elles la seule alternative pour les auteurs qui ne souhaitent pas que « leur mort nuise » à l’exploitation de leurs œuvres et au domaine public ? Il y a urgence à soutenir de nouveaux entrepreneurs innovants sur de nouveaux modèles de diffusion, respectueux des auteurs et de leur public.

Journal Jamendo, les creative commons et l'hypocrisie de la "culture libre"

Posté par (page perso) .
21
13
juil.
2011

Sommaire

(Tiens ? Il me met un sommaire...c'est gentil. Mais y'a pas moyen de mettre une petite intro avant ? Ou un avertissement : "attention, ça va troller sec" ?)

J'avais promis de râl^Wparler de Jamendo et de culture libre sous peu : promesse tenue.

Bon, qui je dégomme en premier ? Jamendo ?

Allez, (...)