cornofulgur a écrit 1356 commentaires

  • [^] # Re: droits d'auteurs

    Posté par . En réponse au journal [musique] expiration des droits après 50 ans ?. Évalué à 10.

    Ah, si c'est du jazz, c'est forcément une musique décadente américaine. Ceci pose problème.
    Si c'est américain, le régime du copyright peut s'appliquer : les artistes interprètes et les auteurs n'ont aucun droits, ils crèvent la bouche ouverte. Tout appartient au producteur qui a acheté le morceau une fois pour toutes.
    Dans le copyright américain, le domaine public c'est 95 ans, parce que Mickey a des oreilles extensibles. Leur compteur est bloqué en 1923, plus exactement.
    Evidemment, tu pourras théoriquement arguer que le droit d'auteur francais et le copyright américain sont un peu incompatible et que le bénéfice du doute te revient de droit.
    En cas de litige international, l'usage courant veut qu'un corps expéditionnaire avalisé par l'ONU soit envoyé pour libérer les oeuvres et les peuples du joug du piratage terroriste international communiste. On annéantit les armes de destructions massives, on refait la constitution comme il faut, et on met un nouveau président avec des oreilles conformes.
  • [^] # Re: droits d'auteurs

    Posté par . En réponse au journal [musique] expiration des droits après 50 ans ?. Évalué à 5.

    >> Le pire, c'est que tu n'aurais pas le droit de ripper un CD contenant du Mozart ou du Beethoven joué par un quelconque philharmonique (...) C'est franchement gerbant, (...)

    > On croirait entendre un enfant de 8 ans qui pense que tout ce qu'il peut toucher dans un super-marché est à lui...

    Certes oui, on a le droit de ripper pour soi un CD de Mozart sans rien demander à personne. C'est de la copie privée, ce droit est compensé par une taxe importante, et ca permet à chacun d'être à l'abri des regards scrutateurs impolis quand il consomme de la musique. C'est quand même un peu pénible d'avoir cinquante personnes sur le dos quand on désire un peu d'intimité avec l'oeuvre. C'est pourquoi on demande gentiment aux auteurs d'aller se faire foutre. Gentiment mais fermement. De plus en plus fermement, de moins en moins gentiment parce que ca devient long à force.

    > C'est ce genre de discours et de comportement qui pousse les gens à tout vérouiller, mettre des vigiles et autres outils de surveillance haïssables.

    Non, non. Cette remise en cause de la copie privée et du Droit d'Auteur, nous la devons aux auteurs qui ont pris l'initiative de décider ca entre eux en 1995 pensant qu'ils allaient obtenir la gloire et la fortune sur Internet. Ca tarde à venir... :-) C'était bien avant que les internautes commencent à faire des petites bidouilles. Les auteurs n'ont eu besoin de personne pour faire passer des DMCA ou des EUCD et se couronner Big Brother. En cas de réclammation, adressez vous donc à l'OMPI et à la SACEM.
  • [^] # Re: droits d'auteurs

    Posté par . En réponse au journal [musique] expiration des droits après 50 ans ?. Évalué à 10.

    Ah mais non, c'est pas ca du tout.
    Un enregistrement (un mp3, un divx) est protégé pour une durée de 50 ans à partir de la date de l'enregistrement. Donc les enregistrements réalisés jusqu'au 31 décembre 1954 viennent de tomber dans le domaine public, on peut les mettre à dispo sur Internet, légalement.

    Toutefois les auteurs ont leurs mots à dire même 70 ans après le décès. Il est donc possible qu'un auteur chagrin vienne raler un peu, par exemple si votre site web contient des pubs. Il demandera à être intéressé aux revenus.

    Pour les enregistrements, il faut faire la différence entre les droits voisins et les droits d'auteur. L'auteur c'est J.-J. Goldman, l'artiste interprête c'est Johnny Haliday, le producteur c'est VU. La personne qui va venir raler, c'est Goldman car passés les 50 ans les deux autres ont épuisés leurs droits.
  • [^] # Re: Upload ou download?

    Posté par . En réponse à la dépêche p2p: premières résiliations d'abonnements. Évalué à 2.

    > Il faut bien que le droit/contrôle du produit puisse se faire de manière immatérielle.

    Avant d'aborder ta question, je m'attarde un peu à dissocier le droit et le controle. ca ne marche pas pareil.

    Je controle mon véhicule. Je controle mon CD en le mettant dans mon véhicule, en le prenant en main, en le numérisant, en le publiant, en le classant, en le rangeant, en le dépoussiérant. Controler = Maitriser. C'est exclusif : si c'est moi qui controle mon CD, ce n'est pas quelqu'un d'autre. Controler = posséder. Et c'est négociable. Je vend mon CD, je le loue, je le prête, je le perd.

    Sur des objets extérieurs le controle semble aller de soi. Assez bizarrement, plus on rentre dans l'introspection, et moins on retrouve ce controle net et total. Ainsi, je controle un tantinet ma respiration. J'arrive un peu à réguler consciemment son rythme, mais au bout d'un temps fatal, c'est l'instinct de survie qui reprend le controle forcement. Ma mémoire obéit aussi à cette catégorie. Je peux enregistrer et me souvenir d'évènements, mais pas de manière aussi souple et prévisible que ce qu'on attend d'un ordinateur (malloc() et free()). Je suis obligé de composer avec un organe capricieux. Et c'est pareil pour l'écoute : j'arrive un peu à mettre mon cerveau en attente de son : il écoute en suivant ma volonté. Mais cette situation ne durera pas et l'esprit vaquera à d'autres occupations. Si un verre se brise, instinctivement le cerveau se met en mode "écoute" sans me prévenir. J'ai peu de prise pour le controle.

    Si on poursuit encore l'introspection, on en arrive aux processus humains vitaux ou sensoriels. Avons nous la moindre emprise sur ces phénomènes ? Non, plus aucun controle interne n'est physiquement possible. Réver, voir, entendre, penser, lire. Il nous est impossible de controler de l'intérieur ces réflexes. C'est pourquoi nous parlons de LIBERTE d'opinion et de pensée. Nous pourrions aisément ajouter d'autres LIBERTES basiques, d'entendre, de voir, de lire.

    Le controle est avant tout effectif et amoral. Ce n'est pas de la théorie, c'est de la physique : on a le controle total, ou partiel, ou rien.

    Alors que le Droit lui, évolue dans un monde créé de toute pièce par la société humaine.

    Pour se déplacer à 130km/h[1], il faut acquérir deux choses indépendament :
    - un permis de conduire (le Droit) et
    - un véhicule rapide (le Controle).

    Dans le cas de la musique et des films, il suffit juste d'acheter le plastique qui sert au controle, car la Loi fait office de Droit, par défaut pour les particuliers. Je pense tout particulièrement au régime des exceptions au droit d'auteur (CPI article 122-5). Les licences, c'est donc réservé au logiciel ou aux usages spécifiques des professionnels.

    > Pour le coup je suis d'accord sur le principe, j'ai le droit de lire ce qui me passe dans les mains. Mais je n'ai pas le droit d'aller lire ce que je recherche à lire, si c'est acqui illégalement. Il y a l'intégrale des disques mondes en ftp anonyme sur le ftp de mon université. Et pourtant, je n'irai pas les lire...

    Relis rms : "lire" et "droit" sont deux mots incompatibles. Faut pas les mettre ensembles. Peux tu reformuler ? Attention aussi au légalisme, cette idéologie va déteindre sur ton comportement et te formatter. Ne sens tu pas le malaise dans les héros de Stallman ? Tu es à deux doigts de voter les pleins pouvoirs à Pétain, en gros.

    C'est pas grave. Je vais écouter Alice Cooper à ta place et lire l'intégrale des disques mondes en ton nom. Après tout, tu n'as qu'une vie, hein ? économise toi. ;-)

    [1] Etude Bison Futé 2004. 89% des métaphores automobiles tombent dans le ravin. Que fait la police ?
  • [^] # Re: ou sont les preuves

    Posté par . En réponse à la dépêche p2p: premières résiliations d'abonnements. Évalué à 3.

    raté de peu. ;)

    [ ] Bloche
    [ ] Perben 1
    [ ] Perben 2
    [ ] LSI
    [ ] LSQ
    [ ] LcEN
    [x] Réforme de la loi « informatique et libertés » (Alex Türk)
    [ ] eucd (prévue janvier 2005)

    http://www.iris.sgdg.org/info-debat/comm-infolib0704.html(...)
  • [^] # Re: Upload ou download?

    Posté par . En réponse à la dépêche p2p: premières résiliations d'abonnements. Évalué à 2.

    > c'est la pochette qui contient le texte des droits et © normalement

    non. la musique et les films ne sont pas à ranger dans la meme categorie que le logiciel et ses licences.
    Ici, c'est simplement la loi qui détermine les droits et devoirs. Notamment l'article CPI L 122-5 qui parle des exceptions au droit d'auteur, de la copie privée.

    > le droit d'écouter ce que je possède.

    Ah non! Le droit d'écoute n'existe pas.
    Tu achetes un CD en plastoc qui te donne un controle.
    Tu possedes le plastique, tu possedes le controle.

    Tout le monde peut lire, voir, entendre, écouter, suffit d'avoir des oreilles en état et de les laisser trainer. Ce ne sont pas des droits, ce sont des qualités humaines ou animales. Cela ne se réglemente pas par des achats, ni par des contrats, ni par des règlements.

    On vends du plastique, on le possede, on le controle, enfin on se le fait tchourer.
    Te restent les oreilles. Te restent les yeux pour pleurer. Te restent ta tête pour lire.

    C'est ce que dénonce Stallman dans Le Droit de Lire : un monde inhumain où la capacité humaine naturelle est soumise au règlement.
    http://www.gnu.org/philosophy/right-to-read.fr.html(...)

    Fais moi plaisir : va sur Kazaa, cherche Alice Cooper et downloade TOUT ce qui te tombera sous la main. copies privées. Juste histoire d'agacer ces facheux qui prétendent inculquer le droit d'auteur aux internautes à coup de KICK. :-(
  • [^] # Re: Upload ou download?

    Posté par . En réponse à la dépêche p2p: premières résiliations d'abonnements. Évalué à 1.

    > Source ?

    3° Sous réserve que soient indiqués clairement le nom de l'auteur et la source :
    a) Les analyses et courtes citations justifiées par le caractère critique, polémique, pédagogique, scientifique ou d'information de l'oeuvre à laquelle elles sont incorporées ;

    C'est cette petite série de justifications possibles qui fait que indirectement, la musique est assez pathologiquement inadaptée à la citation. La citation "en homage" ou "par clin d'oeil" n'est pas légale à mon goût.

    Je ne dirai pas que toute citation audiovisuelle est impossible, loin de là. Mais tout de même, ce n'est pas raisonnable... Pour sodomiser ainsi les drosophiles, faut être un avocat sacrément pervers et n'avoir rien d'autre à foutre. En plus ils pe
  • # éloge du droit d'auteur implicite

    Posté par . En réponse à la dépêche Creative Commons en France. Évalué à 5.

    > ces six licences sont particulièrement adaptées à la publication d'½uvres en ligne.

    Il faudrait relativiser un peu. La publication en ligne sur le Net ou sur le minitel n'a pas eu besoin des licences CC pour décoller. Le simple droit d'auteur implicite nous a suffit à concevoir des pages web, à divulguer, à échanger, à archiver, à indexer.

    Les licences CC seraient plutôt censées révolutionner la réutilisation des oeuvres, favoriser le travail collaboratif. Mais il est encore tôt pour juger si c'est adapté ou pas.

    Le jugement d'un travail collaboratif n'est pas trivial : prenons l'exemple de wikipédia. Beaucoup de monde participe, le projet est dynamique, il arrive souvent en tête des hits de Google. Mais est ce que les articles sont clairs, à jour ? Est ce que les choix éditoriaux sont exprimés "librement" ? Est ce que wikipédia arrive à la cheville de ses concurrents passés présent ou à venir ?

    Je ne pense pas que le choix d'une licence puisse assurer le succés d'une oeuvre. Je pense que choisir une mauvaise licence coulera l'oeuvre assurément. Si la publication en ligne a eu du succés, ne serait ce pas par hasard parce que les internautes se sont abstenus de placer des licences sur leurs documents ?
  • # PANDA LA GUEULE

    Posté par . En réponse au journal Affaire Firefox : on vous ment ! Toute l'enquête ici !. Évalué à 10.

    Qu'est ce que l'on voit ?
    Un animal à museau long, fin et pointu, aux oreilles larges dressées au dessus de la tête et de couleur brun-roux tirant vers le jaune brun, avec le dessous du museau et la gorge blancs, ainsi qu'une superbe queue bien touffue s'éclaircissant du brun-roux jusqu'au jaune.


    J'hésite entre la cigogne pour son muffle ou bien le calamar à l'américaine pour son teint.
    Ca peut pas être l'amibe à cause des oreilles. La photo est pas bien nette.
  • # firmware is evil, show me da sources

    Posté par . En réponse au journal eagle-usb 2.0.0. Évalué à 0.

    Y en a qui bossent, ca fait plaisir. :-)
    Vous les moules vous êtes là à glandouiller dans la tribune mollement en usant la bande passante, et qui est ce qui se paye tous le boulot de developpement hein, c'est baud123. Tout seul. Et qui c'est qui alimente les trolls fabuleux sur la suppression des firmwares (pas libres, pas GPL, pas hardwares) de la future Debian, c'est encore baud123 !!!

    http://lists.debian.org/debian-legal/2004/10/msg00299.html(...)

    Incapables d'alimenter des trolls, il faut tout faire à votre place! Les moules c'était mieux avant.

    Alors Baud123, ainsi, malgré l'avis éclairé de Torvalds himself, tous les firmwares seront virés de la future daubianne (avec les docs, avec les logos, avec les fontes) ? On aura juste le droit et le plaisir de booter sur des terminaux 486 et de surfer avec des modems 14K. Ca fait quoi pour un kernel développeur de se dire que son bébé est programmé pour être égorgé lentement par un ramassis d'intaigristes ?
  • [^] # vive le support (hard core)

    Posté par . En réponse à la dépêche Livre : Du bon usage de la piraterie - Florent Latrive. Évalué à 1.

    Le support, c'est précieux. Regardons les angelots des beffrois ou les automates qui jouaient de la musique, les orgues de barbarie, les pianos mécaniques. Ca fait longtemps que l'Homme voulait fixer la musique, garder l'empreinte d'une interprétation. En prendre contrôle. Pour les sons, cette invention ne date que d'un siècle. C'est le microsillon qui permet de démocratiser le controle du son. Révolution. Comme l'avion qui controle l'espace aerien, comme le papier qui controle l'écrit.

    La démocratisation du controle de l'écriture s'était faite bien plus tôt : 1450, ca date de Gutenberg, dirais je. Ne m'a t'on pas vanté le livre rechargeable, l'encre électronique, la fin du paper desktop ? Ou en est on de ces effets d'annonce annoncant que le livre est mort, que la presse traditionnelle est obsolête avec internet ? C'est rien que du bluff : l'inflation du monde papier continue de plus belle et les nouvelles technologies n'y sont pour rien. Il me suffit de relever la tête de mon écran et de faire quelques pas. Partout sont ces maudits supports, pour les livres, pour la musique, pour les films, pour les journaux. Et aussi des disquettes, des CD, des DVD, des cartouches, des clés usb. Mes objets de moi.

    Mais que me veut elle, cette Société de l'Immatériel ? Elle va venir me dépouiller de mes objets réels familiers controlés, qui m'entourent et me rassurent. Elle va me laisser face à face avec ma mémoire humaine défaillante et la grosse database centralisée des oeuvres, froides, impérissables, à laquelle je serais relié par un cable direct haut débit ?

    immatériel = non matériel = non hardware = software ? Moi je ne crois pas que ce soit le bon enjeu. Laissons le Logiciel Libre avancer peinard dans la fourniture de distribs utiles et amusantes et gardons nous de généraliser à l'immensité du monde numérique, économique, capitaliste ou je ne sais quelle autre chimère.

    --
    This is the CENTRAL SCRUTINIZER... Yes... he used to be a nice boy... He used to cut the grass... But now his mind is totally destroyed by music. He's so crazy now he even believes that people are writing articles and reviews about his imaginary guitar notes, and so, continuing to dwindle in the twilight realm of his own secret thoughts, he not only dreams imaginary guitar notes, but, to make matters worse, he dreams imaginary vocal parts to a song about the imaginary journalistic profession...
  • # intel, hauts pêts, rables irrités

    Posté par . En réponse à la dépêche OpenBSD milite pour un changement des licences des firmwares TI et Intel. Évalué à 4.

    > les licences imposées par les fabricants empêchent leur intégration avec les pilotes libres.

    Ils n'ont pas l'air d'accord avec ca.

    James@intel> While we understand that the preference would be the release of the firmware driver under the BSD, we have enabled you with the means to redistribute the firmware to third parties through a broad, albeit proprietary, license.

    = Cher Theo, nous comprenons que vous voulez une licence BSD. Seulement ca suxxe : intel vous a déjà fournit une licence pour redistribuer les firmwares aux users et ca suffit. Inutile d'insister, on ne lachera rien de plus.

    Concernant intel, n'y a t'il pas un quiproquo ?
    Concernant TI, ca semble être impossible d'obtenir un avis autorisé; ca ne veut quand même pas dire que TI est contre l'idée de redistribuer les firmwares. Juste qu'ils ont du mal à dégotter un avocat compétent.

    Sinon, légalement en France, on peut essayer de jouer sur la clause d'interopérabilité à l'article 122-6-1 du CPI. Extrait :

    IV. La reproduction du code du logiciel ou la traduction de la forme de ce code n'est pas soumise à l'autorisation de l'auteur lorsque la reproduction ou la traduction au sens du 1°. ou du 2°. de l'article L.122-6 est indispensable pour obtenir les informations nécessaires à l'interopérabilité d'un logiciel créé de façon indépendante avec d'autres logiciels, sous réserve que soient réunies les conditions suivantes : [4]
    1° Ces actes sont accomplis par la personne ayant le droit d'utiliser un exemplaire du logiciel ou pour son compte par une personne habilitée à cette fin ;
    2° Les informations nécessaires à l'interopérabilité n'ont pas déjà été rendues facilement et rapidement accessibles aux personnes mentionnées au 1° ci-dessus ;
    3° Et ces actes sont limités aux parties du logiciel d'origine nécessaires à cette interopérabilité.
    Les informations ainsi obtenues ne peuvent être :
    1° Ni utilisées à des fins autres que la réalisation de l'interopérabilité du logiciel créé de façon indépendante ;
    2° Ni communiquées à des tiers sauf si cela est nécessaire à l'interopérabilité du logiciel créé de façon indépendante ;
    3° Ni utilisées pour la mise au point, la production ou la commercialisation d'un logiciel dont l'expression est substantiellement similaire ou pour tout autre acte portant atteinte au droit d'auteur.
    V. Le présent article ne saurait être interprété comme permettant de porter atteinte à l'exploitation normale du logiciel ou de causer un préjudice injustifié aux intérêts légitimes de l'auteur.

    http://neverland.net/bellamy/mc/cpi/cpi2_2.html(...)
  • # contournement et brut force

    Posté par . En réponse au journal Hymn le pirate révélateur de la situation ubuesque de la musique en ligne. Évalué à 0.

    HYMN j'ai testé et franchement c'est pas terrible. Je me demande bien ce qui te prends de vouloir en faire de la publicité. Déjà les visiteurs de framasofts c'est rien que des profs fauchés. On sait bien qu'ils ont pas d'argent à dépenser dans des cachous de luxe comme les fichiers d'iTunes : ils économisent des mois durant pour s'acheter des calculettes d'occase aux puces, même si elles sont HS et sans piles. C'est juste histoire de pas se sentir ridicules face aux playstations des gamins. Ca les rassure.

    Et puis faire de la pub pour HYMN, c'est prendre le risque considérable de se faire mettre en taule par la milice du BSA commandité par Apple Corp. Dès que l'heure de l'EUCD aura sonné, les sbires vont débarquer illico à ton adresse. Tu auras l'air fin quand le serveur de Framasoft sera saisi pour contrefacon et apologie de la publicité déviante. Ils vont te les détruire à coups de bottes tes fichiers libres, libertaires ou même gratuits, et en musique en plus.

    Alors pourquoi faire de telles bétises ? pour profiter de tes derniers instants de libertés dans un petit baroud d'honneur ? pour donner aux députés un exemple concret de débordement sur lequel papoter le soir au fond du sénat ?

    Que tout ceci est futile. We Shall Prevail. Rira bien qui contournera le dernier.

    PUBLICIT2

    Pour vos soucis de DRM, vos énervements légitimes, vos indignations justifiées, Apple vous recommande SA solution de contournement agréée : Hammer(tm).

    Hammer(tm), une technologie brevetée consistant à lancer un marteau dans un moniteur, avec élan.
    Hammer(tm), une interface de communication révolutionnaire Utilisateur Intelligent - Machine Stupide.
    Hammer(tm), le contournement play n plug qui ne vous prend pas la tête, cessez de vous ronger les ongles.
    Hammer(tm), compatible ou remboursé.
    Hammer(tm), bientôt pris en charge par la Sécurité Sociale. Plus de renseignements en visitant www.applecare.com.
    Hammer(tm), ce sont les artistes qui en parle le mieux.

    Claude F, 32 ans, de Paris : "je cognerais le jour, je cognerais la nuit. Ce serait le bonheur."

    Thierry la F., 29 ans, de Janville : "J'ai considérablement amélioré ma technique en téléchargeant les fonds d'écran sur iTunes, mais il est important de prévenir vos clients que ce qui importe le plus dans le contournement ce n'est pas la vitesse ni même le mouvement du poignet, encore moins la position des genoux. Ce qui est primordial, c'est la conce *BING* "

    Démonstration on laïne !!! (Apple Quicktime requis)
    http://www.uiowa.edu/~commstud/adclass/1984_mac_ad.html(...)

    Vu à la télé et aux JO d'Athène!

    /PUBLICIT2
  • # I*E^4 : intrusive, illusoire, illégale et illégitime

    Posté par . En réponse à la dépêche Après les brevets logiciels, la rétention de données.... Évalué à 3.

    On trouve un bon argumentaire sur le site d'IRIS, en francais.
    http://www.iris.sgdg.org/info-debat/comm-dr4i0904.html(...)

    Encore un Echelon pour zieuter la planète. Tout le monde dépense son énergie pour zieuter et se cacher. Et les shadoks pompaient.
  • [^] # Re: Et si c'était vrai...

    Posté par . En réponse au journal E.T., es-tu là ?. Évalué à 2.

    > Le sérieux scientifique du programme SETI n'est plus à prouver

    mouahaha.
    Vous en voulez de l'intelligence de l'espace ? Ben voila : Central Intelligence Agency.
    Le projet SETI fait tourner un programme propriétaire closed source CPU intensif communiquant en réseau dans un max de cercles scientifiques de part le monde. Donc à part ne rien produire au public, SETI fait quoi, sérieusement ? Il bosse pour qui ? On peut se poser la question.
  • [^] # Re: _Projet_ de loi ?

    Posté par . En réponse à la dépêche Réforme du droit d'auteur : motivation et traduction législative. Évalué à 1.

    > "Europe, la trahison des élites", un livre de Raoul Marc Jennar

    Pas mal comme thriller. J'ai failli m'étrangler.
    En le lisant, prévoyez d'avoir une tierce personne à proximité, ou un animal domestique, ou un punching ball, un stagiaire.
  • # en vérité je vous l'édite

    Posté par . En réponse au journal Industrie et culture : coup de gueule. Évalué à 1.

    La vraie raison pour laquelle la plupart des gens (non je n'ai pas de chiffres, ceci est une affirmation gratuite) échangent des copies de morceaux de musique ou de films, c'est parce que c'est gratuit, parce que c'est moins cher que d'acheter un disque entier avec une chanson dont on a envie et 10 autres chansons complètement nazes, parce qu'on a davantage le choix de ce qu'on acquiert.

    Qui connait la vraie raison pour laquelle la plupart des gens font des affirmations gratuites ?
    3615 FORTITOU : Vous connaissez les réponses. Nous vendons les questions.
  • # interface homme machine

    Posté par . En réponse à la dépêche iRATE ou pirate ?. Évalué à 2.

    Le système arrive à récolter les données des goûts utilisateurs dans la database centrale et à partir de là il calcule le morceau de musique le mieux adapté à chacun. Mais pour que l'argorithme soit parfait, je pense qu'il faudrait aussi qu'on recueilledes informations biométrique car le psychique de l'organisme influe forcément sur l'attente d'écoute.
    Ainsi vous votez + à tel morceau de musique, mais en fait vous avez surtout envie de l'écouter le matin, alors que le soir il vous fatigue.

    Pour faire les choses bien et optimiser la machine, au niveau structurels et conjoncturels, dans une optique mélant la subjectivité individuelle, et la réalité des besoins organiques en nutriments essentiels, il faudrait donc impérativement rajouter un corpus d'informations supplémentaires : CSP, ASV, biométrie et géolocalisation.

    --
    - Puisque vous avez apprécié notre boisson, continua l'appareil, pourquoi ne pas partager ce plaisir avec vos amis ?
    - Parce que, dit Arthur sacarstique, je tiens à les garder.
  • # révolution en vue

    Posté par . En réponse à la dépêche Poudre Verte vs NaDa. Évalué à 2.

    Juste pour vous signaler, braves gens, que la technologie innovante issue du Libre IPOT (qu'il n'est plus la peine de présenter) a fusionné avec la jeune pousse Machine Vision. Basé à Birmingham, le joint venture recrute actuellement sur des dizaines de profils dans la perspective de réussir l'introduction sur le second marché. Ils comptent aussitot innonder la globalité de la sphère économique décisionnelle mondiale avec des boules de cristal hautement disponibles. Surveillez attentativement les cours, je crois qu'on peut prévoir que ce regard neuf va bouleverser la vision que nous avions de l'avenir dans le passé.
    http://www.ipot.com/indexnew.htm(...)

    J'ai aussi appris qu'ils ont impérativement besoin de toute urgence de compétences sur apache 1.3.14, si ca interresse quelqu'un...
    http://kadreg.free.fr/ipot/notvalid.php3(...)
  • [^] # Re: Blanche-Neige

    Posté par . En réponse à la dépêche Nouvelles autour de l'EUCD et de la lutte contre la contrefaçon. Évalué à 1.

    Voici ma définition du caritatif.
    Je suis un pourri égoiste, je suis une sangsue, je suis un profiteur et j'assume.
    Si tu es trop bete pour m'offrir quelque chose sans rien me demander en échange, je vais me gaver au maximum.

    D'après moi, tu te trouves dans un système économique caritatif si l'unique moyen d'obtenir une coopération consiste à faire appel aux grands sentiments, à culpabiliser les gens. Certes, le système caritatif peut rapporter de l'argent, c'est loin d'etre négligeable, mais il entraine une surenchère moralisatrice fort néfaste sur le long terme. C'est pour quoi je l'écarte.

    Je préfère de loin le forfait simple : tu me payes, tu jouis ; tu me fraudes, tu vas en taule.

    Je présume que, face à des vraies sangsues, le système auquel tu penses n'a aucun moyen de coercition autre que moral. Me tromperai-je ?
  • [^] # Re: Blanche-Neige

    Posté par . En réponse à la dépêche Nouvelles autour de l'EUCD et de la lutte contre la contrefaçon. Évalué à 1.

    On est d'accord. Consommer est un terme assez choquant, ce n'est pas pour rien que je l'emploie. Tu remarqueras que quand tu annonces que tu es citoyen avec un droit de vote, on te rit au nez. Quand tu annonces que tu es un rebelle armé, on te rit au nez. Mais quand tu annonces que tu es un consommateur avec plein de pépéttes en poche alors là RESPECT. Les plus grands s'inclinent.

    > j'ai pas énormement d'argent

    looser. ;-)
    Il fallait dire : J'ai été à deux doigts de racheter Thomson Multimédia.

    Pour creuser un peu le sujet... Oui l'usage des oeuvres est divers. Par exemple, tu dis que tu ECOUTES la musique, mais il arrive parfois que tu ENTENDES la musique. Ce sont là deux niveaux de consciences différents et utiles chacun. STP, saurais tu nous dire combien d'heures d'écoutes et combien d'heures d'entente tu consacres à la musique chaque année ?
    Ca permettrait à la SACEM de t'adresser la facture. ;-)
    En fait ECOUTER et ENTENDRE sont des usages que l'on fait des oeuvres, mais on ne peuut pas dire que ce soit là de la consommation. Ce n'est donc pas facturé.

    Ce qu'on facture, c'est la PRISE DE CONTROLE sur une oeuvre. Consommer, c'est posséder (ou déposséder).

    Moi aussi, il y a une chose me choque énormément dans ton texte.
    > J'écoute de la musique, de préférence libre

    Les licences sont des textes arbitraires qui n'ont rien à faire avec l'esthétique. La licence ne doit pas être un guide qui modèle ton goût.
    J'écoute de la musique, de préférence les morceaux dont le titre commence par une voyelle. C'est absurde, non ?
    esthétique != éthique
  • [^] # Re: Blanche-Neige

    Posté par . En réponse à la dépêche Nouvelles autour de l'EUCD et de la lutte contre la contrefaçon. Évalué à 3.

    > tu ne paies que si tu le souhaites, et sans rapport avec ce que tu consommes.

    Oui c'est bien ce système là que j'évoque. C'est un système où le consommateur est complètement débridé, et qui permet à l'amateur de s'exprimer en versant une somme quand lui juge que c'est correct, valable, juste.

    Ce système que j'évoque ne me plait pas. Du point de vue du consommateur, c'est génial : il est le roi, c'est lui qui tiens les rennes du pouvoir. Du point de vue économique, c'est du caritatif : on consomme et puis apres on paye. C'est le denier du culte. C'est l'économie des pieces jaunes pour payer des humidificateurs contre la canicule. C'est l'économie du mécénat où les riches se payent en bonnes oeuvres et où Molière termine sa carrière enterré dans le fossé.

    Le caricatif, je suis contre. Je pense que c'est trahir les artistes. Eux aussi ont fait la Révolution et ils étaient bien content d'abolir ce système. C'est à ce moment là qu'on a inventé le droit d'auteur aussi, en réaction. Il y a d'autres systèmes économiques normaux (on paye avant de consommer et pas l'inverse) qui demande à être appliqué. Bmc, plus haut évoque le forfait par exemple. Dons le caritatif, on doit pouvoir s'en passer je suppose.

    My 20 centimes d'euros.
  • # Blanche-Neige

    Posté par . En réponse à la dépêche Nouvelles autour de l'EUCD et de la lutte contre la contrefaçon. Évalué à 3.

    Pendant que vous vous prélassez dans votre indifférence crasse, toutes les 3 minutes un pauvre artiste meurt de faim à cause du piratage. Est ce que vous pensez à ses veuves et à son orphelin pendant que vous écoutez le mp3 pirate de Tata Yoyo ? non évidemment.

    Alors vous ne voulez pas de la taxe internet, vous boycottez les fnac, vous faites des chichis pour surfer sur itunes, vous évitez allofmp3 parce que c'est la mafia russe. Mince, qu'est ce qu'il faut faire pour que vous lachiez les pépéttes ? c'est affligeant de voir des rats pareils, comprenez que les ministres s'énervent à force, c'est vrai quoi ? Vous y pensez à Bill Gates et à ses problèmes de CLUF ? non évidemment.

    NOUS DEVONS tous migrer sans délai sur un p2p complètement crypté et anonyme où n'importe qui pourra partager et télécharger n'importe quoi. Et en parallèle, n'importe qui pourra aussi contribuer en versant de l'argent dans une cagnotte, un fond secret. Et c'est le ministre de la culture qui redistribuera les pépéttes aux ayants droits. Et s'il reste de la thune à la fin du mois on fera la fiesta sur une frégate à Taiwan entre amis.

    C'est pas un problème de vol, en fait. On sait tous parfaitement qu'il y a des sommes fabuleuses de manque à gagner qui circulent de manière invisible dans les milieux pirates. La seule petite adaptation à faire, c'est d'offrir un moyen de blanchiment afin que les capitaux soient réinjectés dans l'économie légale, renforcant ainsi la croissance, la diversité culturelle et l'employabilitance sectorielle.

    --
    Un jour, mon Prince viendra,
    Un jour, on s'aimera,
    Dans son château, heureux, s'en allant
    Goûter le bonheur qui nous attend !
  • [^] # Re: Encore un baril de Lessive Libre

    Posté par . En réponse au journal licence libre pour les textes.. Évalué à 0.

    > J'ai rarement vu un commentaire aussi virulent.

    T'es pas le premier à venir nous étaler le super business plan de la dernière starteup du Libre. J'ai remarqué que les commentaires virulents permettaient plus facilement de cerner les problèmes.

    - Toi et ton pote : c'est une coquille vide.
    - Tu n'as aucun respect pour tes lecteurs.
    - Tu n'as aucun respect pour des contributeurs internautes pigeons.
    - Tu es incapable d'expliquer quel produit sortira de la boite.
    - Le seul truc qu'on sait c'est que ce sera Libre(tm).

    Et nous là, on sert juste à te donner le nom d'une licence libre magique qui va lancer la starteurpe sur orbite. Allez hop on veut des licences libres à tout prix, tiens voila du bonheur :

    Academic Free License, version 1.1.
    The Academic Free License, version 1.1, is a free software license, not copyleft, and incompatible with the GNU GPL in several ways. It is advertised as a "compatible upgrade" for "licenses such as BSD and MIT", but it isn't; the revised BSD license and the MIT license are GPL-compatible, but the AFL is not.

    The AFL is incompatible with the GPL for two reasons. One is that its rules about trademark use appear to go beyond what trademark law itself actually requires in some countries, prohibiting what would legally be fair use of the trademark.

    Another incompatibility comes from its "Mutual termination for Patent Action" clause. Putting aside the difficult question of whether this sort of clause is a good idea or a bad one, it is incompatible with the GPL.

    Because of the incompatibility, we urge you not to use the AFL for programs you write; however, there is no reason to avoid running programs that have been released under this license.


    mouhahaha. Ici tout est libre.

    Ton projet est nullissime et ta question est stupide. Le meilleur service que je puisse te rendre, c'est de te décourager. Essaie juste de me convaincre que tu n'es pas complètement en train de perdre ton temps, ca va être difficile. Cordialement.
  • # Encore un baril de Lessive Libre

    Posté par . En réponse au journal licence libre pour les textes.. Évalué à -1.

    Et tu vas aller imposer aux gens une licence qu'ils n'ont pas choisi...
    Et tu vas t'approprier leur travail sans rien payer, au bluff...
    Et tu vas censurer tous les gens qui refuseront de rentrer dans ton système sous prétexte que toi tu veux une licence de telle couleur, peu importe la merde qu'on trouve dedans.

    C'est n'importe quoi. De quel droit tu te permet d'agir ainsi comme un sauvage envers tes interlocuteurs et tes lecteurs ?

    Tu penses qu'il suffit d'adapter Linux aux Textes. Tu espères avoir bientôt, sans effort la renommée et la fortune de Linus Torvalds. En ayant extorqué l'agrément des auteurs, en ayant imposé une licence magique qui t'arrange et en ayant fait bosser des auteurs gratuitement pour ta pomme.

    > J'aimerai que les documents écrit par les internautes soient sous une licence libre comme la GPL, pour les textes.

    J'aimerai repeindre mon salon en bleu.
    J'aimerai que tous mes amis repeignent leurs salons en bleu.
    J'aimerai que tous mes amis veuillent aimer repeindre leurs salons en bleu.
    Les gouts et les couleurs, ca ne se discute pas. Moi je trouve que tu as un gout de chiotte. On te propose de la merde libre, et elle te parait mignonne. Vas y continue, tu vas être décu, tu vas te retrouver seul à table.

    Ce forum ne contient pas de licences, chacun est propriétaire de sa contribution, et les gens discutent, trollent, se citent, s'insultent. Qu'est ce que tu lui reproches ?

    Ya pas marqué Libre. Oui d'accord. Libre c'est pas une marque comme Nike.
    C'est pas parce qu'on dit "Libre" que les gens se ruent sur le produit.