La ville de Munich suspend sa migration vers des solutions libres

Posté par  (site Web personnel) . Modéré par rootix.
Étiquettes : aucune
0
4
août
2004
GNU
La FFII vient d'annoncer que la ville de Munich suspendait temporairement sa migration vers des solutions libres pour des raisons de violations de brevets. L'initiative serait en effet en conflit avec plus de 50 brevets logiciels. Avec l'incertitude qui règne concernant les brevets logiciels en Europe, les responsables ont décidé de geler le projet et de raisonner leurs autorités sur la question des brevets logiciels.

Les conséquences peuvent être de deux natures: ou bien l'action porte ses fruits en pesant sur le débat des brevets, ou bien la migration de Munich pourrait se voir compromise.

XPDE, un bureau GNU/Linux à la sauce XP

Posté par  (site Web personnel) . Modéré par Xavier Antoviaque.
Étiquettes :
0
18
fév.
2003
Serveurs d'affichage
Aujourd'hui, rien ne semble pouvoir concurrencer Gnome et KDE en tant qu'environnements libres de bureau. Pourtant, XPDE (pour XP-like Desktop Environment) risque bien de séduire bon nombre de nouveaux utilisateurs par son ergonomie familière, sa rapidité et la simplicité de sa prise en charge pour les utilisateurs migrants.

NdM : J'ai légèrement remanié la dépêche pour gommer les aspects parfois un peu offensifs de certains arguments.

Sortie de Linux Pratique 16

Posté par  (site Web personnel) . Modéré par Jean-Yves B..
Étiquettes :
0
14
fév.
2003
Presse
Le Linux Pratique N°16 est disponible chez votre marchand de journaux. Au sommaire :
Dossier :
La musique sous GNU/Linux
Reportage :
Le Libre au salon de l'éducation
Interview :
La Haute-Savoie, une enclave du Libre en France
Focus :
Les menaces sur la copie privée, la terminologie associée à GNU/Linux
Logithèque :
Découvrez Linux avec Knoppix, la capture d'écran du mois
Système :
Les permissions, les fichiers de périphériques, les services
Cas pratiques :
Capture d'écran, étiquettes CD en LaTeX
Apprentissage :
NTP
Programmation :
Python
Sur le CD :
La distribution live Knoppix francisée, pour découvrir GNU/Linux sans risques et sans installation, le léa-book, les utilitaires et programmes associés aux articles.

Le Pérou, on la lui fait pas...

Posté par  (site Web personnel) . Modéré par Fabien Penso.
Étiquettes : aucune
0
7
mai
2002
Microsoft
Le congrès péruvien s'apprête à voter une loi obligeant l'administration à utiliser du logiciel libre, et encourageant l'utilisation de logiciels libres dans la société péruvienne en général.

Microsoft ne l'a bien sûr pas entendu de cette oreille, et s'est empressé d'écrire une lettre au Dr. Edgar David Villanueva Nuñez, du congrès péruvien, en le mettant en garde contre les dangers du logiciel libre, les risques de violation de propriété intellectuelle, bref le bon vieux FUD habituel.

La réponse va au delà de toute espérance. Villanueva reprend tous les arguments de son interlocuteur et les démonte, un à un, de manière claire et très convainquante. Il va même jusqu'à lui dire clairement d'aller chercher ses arguments et de revenir. RMS lui même ne ferait pas mieux.

La lettre vaut vraiment le coup d'être lue, pour rigoler un bon coup, pour comprendre les enjeux du logiciel libre pour les gouvernements, ou pour se rassurer sur le fait qu'au moins un pays a compris les dangers des formats fermés et des logiciels propriétaires.

Adonthell - première démo jouable.

Posté par  (site Web personnel) . Modéré par Fabien Penso.
Étiquettes :
0
8
fév.
2002
Jeu
Adonthell est un projet visant à implémenter un moteur RPG semblable à ceux que l'on pouvait trouver à la bonne vieille époque de la Super NES, ainsi qu'un jeu l'utilisant. Le code ainsi que tout le contenu (graphismes, musique, ...) sont distribués selon les termes de la GPL.

La version 0.3 du moteur étant disponible, une première démo, Waste's Edge, a été développée et devrait tenir le joueur en haleine durant une petite après midi. Elle démontre l'ancien moteur de carte ainsi que le système de dialogues, la GUI et l'intégration de Python pour piloter les différents éléments du jeu.

Adonthell a besoin de plus de développeurs et d'artistes pour continuer son développement à une vitesse permettant d'espérer un jeu complet d'ici un temps raisonnable. Si vous vous sentez l'âme d'un développeur de jeux libres et connaissez bien le C++ (et optionnellement Python) ou avez du talent en temps que graphiste, musicien ou scénariste, venez nous rejoindre! Les packages et les ports sont également les bienvenus.

Luttez contre le spam!

Posté par  (site Web personnel) . Modéré par Fabien Penso.
Étiquettes :
0
8
jan.
2002
Communauté


Qui ne reçoit pas chaque jour plusieurs emails vous vantant les
mérites d'un hébergeur web, d'une pillule miracle pour faire revenir
ta femme, d'une formule magique pour effacer vos dettes? Ceux qui
envoient ces mails profitent du fait que le mail coûte à celui qui le
reçoit et non pas à celui qui l'envoie pour polluer le net
quotidiennement avec des millions de mails non sollicités.



Le seul moyen efficace pour lutter contre ce fléau est de reporter à
l'administrateur d'un des serveurs utilisé par les spammeurs (leur hébergeur par exemple) leurs pratiques, pour que celui-ci prenne les mesures qui s'imposent. En effet, les administrateurs voient d'un très mauvais oeil les spammeurs et sont en général assez sévères.



Seulement, il ne sert à rien de reporter à abuse@aol.com à chaque fois
que vous recevez un spam dont l'adresse de retour est @aol.com,
celle-ci étant sûrement bidon. Il faut se plonger dans les headers du mail pour retrouver quels serveurs ont été utilisés, et reporter l'abus là. Opération fastidieuse, d'autant plus que si par malheur (cas rare) l'administrateur est également le spammeur, vous voilà repéré: ils savent que votre adresse email est valide et vous pouvez être sûr d'être deux fois plus embêté à partir de maintenant.



Heureusement, SpamCop vous offre un
moyen gratuit, efficace et surtout anonyme pour reporter vos spams. A chaque
fois que vous êtes spammé, il vous suffit de forwarder le spam à une
adresse spéciale qui vous est attribuée sur SpamCop. Les headers du
spam sont alors analysés, et un rapport d'abus est envoyé à chaque
adresse intéressante. L'adresse de réponse de ce rapport est une
adresse @spamcop.net qui vous sera automatiquement forwardée. Ainsi,
votre véritable email est protégée.


SpamCop fournit également un système de filtrage de spams que vous
pouvez utiliser pour votre boite POP3.


Enfin, sachez que la partie "reporting" de SpamCop est sous licence
GPL. Le système de filtrage, en revanche, ne l'est pas. Un outil très efficace et très pratique, que
les spammeurs commencent déjà à craindre.


Note du modérateur : Il existe également pas mal de softs libres destinés à luter contre le Spam (Spamassassin, Spambouncer, etc).

Microsoft veut que Lindows change de nom

Posté par  (site Web personnel) . Modéré par Fabien Penso.
Étiquettes : aucune
0
21
déc.
2001
Microsoft
Vu sur CNET.
Microsoft a demandé à une cour de justice Américaine de forcer la société Lindows à changer de nom. LindowsOS est une distribution GNU/Linux qui devrait sortir dans le courant de l'année prochaine. Une preview devrait être disponible la semaine prochaine. Son but avoué, comme son nom l'indique, est de faire tourner le maximum de logiciels Windows grâce à Wine. Microsoft avance l'argument que la société Lindows.com tente "de semer la confusion entre Lindows et Windows" et précise que "nous ne demandons pas à la cour de forcer la société à arrêter le développement de ses produits".

La cour devra trancher si le nom est réellement ambigü, ou si le but de cette distribution justifie qu'elle s'appelle ainsi.

Une distrib Mandrake orientée jeux?

Posté par  (site Web personnel) . Modéré par Fabien Penso.
Étiquettes :
0
22
oct.
2001
Jeu
Vu sur Linuxgames.com.


D'après cet article sur Bluesnews, MandrakeSoft, l'éditeur français de la distribution du même nom, et Transgaming, une boîte de développement visant à améliorer la compatibilité de Wine afin de faire tourner le plus de jeux Windows possible sous Linux, ont annoncé ensemble la disponibilité prochaine de la "Mandrake Linux Gamer Edition" pour le 9 novembre 2001. Elle comprendrait la Mandrake 8.1, The Sims (on ne sait pas s'il s'agit d'un portage sous Linux ou de la version Windows qui fonctionnerait sous Wine) et de la "technologie Wine de Transgaming qui permet à beaucoup d'autres jeux Windows de fonctionner sous Linux". D'après eux, cette distribution "marquera le début d'une nouvelle ère pour les joueurs et les utilisateurs de Linux, car le dual boot ne sera plus nécessaire pour jouer".


Prix annoncé de la chose: 69,99$, et tout reste encore à prouver, mais MandrakeSoft et Transgaming semblent bien sûrs d'eux. Si les progrès de Wine et de Transgaming permettent la fin du dual boot, c'est bien, mais des jeux natifs ça ne serait pas mieux?

Traduction de "How To Ask Questions The Smart Way" de ESR

Posté par  (site Web personnel) . Modéré par Val.
Étiquettes :
0
20
sept.
2001
Communauté
Suite à plusieurs demandes dans les commentaires de l'annonce précédente, j'ai effectué une traduction du document de Eric S. Raymond, "How To Ask Questions The Smart Way", qui est globalement une version revisitée de la netiquette, écrite de telle sorte que les W4rL0rdZ la comprennent. Les commentaires/suggestions sont les bienvenus, en attendant que ce document trouve sa place sur linux-france.org.

Interdiction de produire des logiciels libres avec les outils Microsoft!

Posté par  (site Web personnel) . Modéré par Val.
Étiquettes : aucune
0
21
juin
2001
Microsoft
Vu sur Newsforge qui a lui même repompé sur Linuxtoday.


La licence du Microsoft Mobile Internet Toolkit Beta 2 interdit au développeur d'utiliser des logiciels libres en conjonction avec le SDK pour ses créations. Il est de plus interdit de distribuer les logiciels crées avec l'environnement, (traduction approximative) "entièrement ou en partie, en conjonction avec quelque logiciel publiquement disponible que ce soit."


Par "logiciel publiquement disponible" Microsoft entend "n'importe quel logiciel qui contienne, ou qui soit dérivé par quelque moyen que ce soit (entièrement ou en partie), d'un logiciel distribué comme logiciel libre, logiciel open source (par exemple Linux) ou sous une licence ou modèle de distribution similaire, et n'importe quel logiciel qui requiert comme condition d'utilisation, de modification ou de distribution que le logiciel distribué avec ce logiciel soit (A) distribué avec le code source, (B) autorise les travaux dérivés sur ce logiciel, (C) soit redistribuable gratuitement. Les logiciels publiquement disponibles incluent, sans être limités à, les logiciels licenciés ou distribués selon les termes de l'une des licences ou modèles de distributions ci-après: GNU General Public License (GPL) ou Lesser/Library GPL (LGPL), (B) The Artistic License (e.g., PERL), (C) the Mozilla Public License, (D) the Netscape Public License, (E) the Sun Community Source License (SCSL), and (F) the Sun Industry Standards License (SISL)."


A noter, plus haut dans la licence, Microsoft a qualifié les "logiciels publiquements distribuables" de "logiciels potentiellement viraux".


Ce genre de licence va-t-il se généraliser à tous les SDK Microsoft (Visual Studio)? Cela implique-t-il que l'on ne peut pas utiliser le SDK pour développer un logiciel libre? La licence reste assez floue (du moins pour moi) à ce sujet, mais il semble clair que si on n'a pas le droit de se faire "contaminer" sa création par la GPL, on a encore moins le droit de contaminer soi-même son logiciel...


<troll>

A quand l'interdiction d'utiliser des logiciels libres sous MS-Windows?

</troll>

Réponse unie à Microsoft des personnalités de l'Open Source

Posté par  (site Web personnel) . Modéré par Fabien Penso.
Étiquettes : aucune
0
17
mai
2001
Microsoft
Vu sur Slashdot.


Bruce Perens, Richard Stallman, Eric Raymond, Linus Torvalds, et d'autres grosses pointures du Libre ont tous signé la même réponse aux attaques de Microsoft contre le mouvement Open Source/Free Software.


Il semblerait que Microsoft ait vraiment décidé de s'occuper sérieusement du Libre, et on ne peut que se réjouir de voir que, malgré leurs différences d'opinions sur le sujet, toutes ces personnalités aient répondu d'une même voix, affirmant ainsi leur unité qui n'a pas toujours été aussi évidente.