Novell et Microsoft main dans la main !

Posté par (page perso) . Modéré par Thomas Petazzoni.
Tags : aucun
0
3
nov.
2006
Microsoft
Microsoft et Novell viennent de passer un accord de collaboration visant à faciliter l'interopérabilité entre le monde propriétaire de Windows et Linux.

Au-delà de la coopération commerciale visant à mettre en commun des ressources pour promouvoir et vendre des solutions communes, c'est avant tout les accords concernant les brevets et les efforts techniques qui sont à souligner dans cette entente, notamment la protection de certains projets comme OpenOffice.org, Samba et Mono, ainsi que la mise en place de la prise en charge du format Open XML dans la suite bureautique libre.

NdM : Merci à izulium d'avoir proposé une dépêche similaire. Microsoft et Novell s'engagent à partager leurs porte-feuilles de brevets (logiciels) dans une sorte de "pacte de non-agression" visant à rassurer les utilisateurs des logiciels des deux éditeurs. Les produits concernés sont Mono, OpenOffice.org, Samba, Windows Server et .NET.

Techniquement, les deux éditeurs vont collaborer sur plusieurs points à travers la mise en place d'un environnement de recherche composés d'expert des deux bords pour tester et promouvoir des solutions d'interopérabilité, concernant :
  • La virtualisation. Des efforts seront entrepris pour faciliter la virtualisation des systèmes d'exploitations Windows Server et SUSE Linux Enterprise.
  • Les services web. La gestion d'environnements hétérogènes Windows/Linux va être facilitée, notamment à travers une interopérabilité entre Microsoft Active Directory et Novell eDirectory.
  • Compatibilité des formats de document bureautique. Novell va fournir l'assistance du format Open XML de Microsoft dans la suite OpenOffice.org et s'impliquer dans le projet open-source de support du format OpenDocument pour MS Office mis en place par l'éditeur de Redmond.
  • # Pas fou billou

    Posté par . Évalué à 10.

    Ben le gros malin,
    comme il sait qu'il est entrain de se faire **** par le format open document, il se dit, je fais un format ouvert et je pactise avec les devs de OOo (Novell en gros partie) pour ne pas trop me faire ejecter. Et dire "garder MS, vous pouvez faire des formats ouverts".

    Je sais pas trop ou tout cela mene. Enfin c'est dejà ca. Si tout le monde parle un format comprehensible par chacun, c'est un grand pas en avant.
    • [^] # Re: Pas fou billou

      Posté par . Évalué à 9.

      C'est pas aussi manichéen ( et de plus Billou ne dirige plus directement Microsoft depuis Juin 2006 ). Cf :

      http://nauges.typepad.com/my_weblog/2006/06/bill_ray_et_ste.(...)
      http://nauges.typepad.com/my_weblog/2006/06/bill_ray_et_ste_(...)

      En résumé, on assiste au renouvellement de la direction de Microsoft, avec des gens pragmatiques, pas des singes dansants qui balancent des chaises à travers leur bureau...

      Il est clair maintenant que l'Informatique passe par une cohabitation entre propritétaire et libre, et toute boîte qui le nie est condamné à disparaître.
      • [^] # Re: Pas fou billou

        Posté par . Évalué à 10.

        Pragmatisme ou pas, cet accord pue dans la plus pure tradition Microsoftienne.

        Il suffit de lire les analyses de juristes qui fleurissent partout à ce sujet (sur Groklaw notemment) pour se rendre compte qu'il s'agit d'une nouvelle et très vicieuse attaque à la SCO contre le libre.

        On voit paraître dans les blogs, après un moment de flottement, de nets appels à la démission pour/par les développeurs Novell.

        Quand ce ne sont pas des usagers de longue date qui s'éplorent de devoir migrer abruptement loin de la distribution qu'ils chérissaient et crient à la trahison.

        Par ailleurs, cette dépèche est rédigée de manière si lénifiante et partisane que c'en est insultant pour l'esprit critique.
        Qu'est-ce qui a bien pu passer par le crâne des modérateurs ?
    • [^] # Re: Pas fou billou

      Posté par (page perso) . Évalué à 7.

      Quand on vit dans l'entreprise lambda au jour le jour, on comprend vite que la taxe Krosoft s'impose à cause des formats ouverts ET des habitudes ET de la méconnaissance/peur des solutions alternatives.

      Pour avoir mené un projet de passage partiel à OO dans une petite boite, on se rend vite compte que l'argument "Licences gratuites" une fois l'épineux problème du format, va vite faire mouche.

      C'est très bien car en situation concurrentiel, il faut reconnaitre que Krosoft fait des efforts pour faire de très bon logiciel, MS Office étant très bon sur plein d'aspects.

      Je me souviens d'ailleurs du dir. régional nord ouest de Krosoft qui disait "on passe de réseaux d'entreprises fermés à réseaux ouverts, donc, nous aussi, à krosoft, on se met au format ouvert, pour s'adapter".
      J'ose croire que l'ère du monopole sans partage et sans concurrence est révolue...

      « Il n’y a pas de choix démocratiques contre les Traités européens » - Jean-Claude Junker

      • [^] # Re: Pas fou billou

        Posté par . Évalué à 7.

        > la taxe Krosoft s'impose à cause des formats ouverts

        Des formats fermés/propriétaire, je suppose que tu voulait dire?

        > MS Office étant très bon sur plein d'aspects.

        Oui, mais il est aussi très mauvais sur plein d'aspects aussi: la sélection stupide des mots sous Word, la philosophie "l'ordinateur sait mieux que vous ce que vous voulez" est *vraiment frustrante*.

        > J'ose croire que l'ère du monopole sans partage et sans concurrence est révolue.

        Bof ça me parait juste une tentative de plus de Microsoft pour essayer de couler le format OpenDocument, on verra bien ce que ça donne au niveau des administrations, organismes de standardisation..
    • [^] # Re: Pas fou billou

      Posté par . Évalué à 9.

      Oui enfin d'après Le Monde Informatique :

      "Bien évidemment, le parapluie juridique de Microsoft se limite à la distribution de Suse et ne concerne pas les autres distributions."

      dixit : http://www.lemondeinformatique.fr/actualites/lire-novell-et-(...)
      • [^] # pas GPL compatible

        Posté par . Évalué à 4.

        7. If, as a consequence of a court judgment or allegation of patent infringement or for any other reason (not limited to patent issues), conditions are imposed on you (whether by court order, agreement or otherwise) that contradict the conditions of this License, they do not excuse you from the conditions of this License. If you cannot distribute so as to satisfy simultaneously your obligations under this License and any other pertinent obligations, then as a consequence you may not distribute the Program at all. For example, if a patent license would not permit royalty-free redistribution of the Program by all those who receive copies directly or indirectly through you, then the only way you could satisfy both it and this License would be to refrain entirely from distribution of the Program.

        Cela veut dire que en dehors de l'Europe (où les brevets logiciels sont encore interdits), même Novell ne pourra pas distribuer des logiciels GPL couverts par les brevets que MS utiliserait contre d'autres sociétés.
  • # échanges de brevets

    Posté par . Évalué à 6.

    Ce qui me paraît surtout intéressant, c'est que les Logiciels Libres sont fragiles vis à vis des nombreux brevets logiciels qui ont été déposés par divers éditeurs. Avec des sociétés comme HP, Novell et désormais (au moins partiellement) Microsoft, la position des Logiciels Libres ne s'en trouvera-t-elle pas (s/p)érénisée, à terme? Une sorte de légitimité qui lui serait reconnue?
    • [^] # Re: échanges de brevets

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      Il y a peut-être aussi un risque de division du monde des logiciels libres, plus fort que ceux qu'on connaît déjà comme Linus/RMS, pilotes ati/nvidia, projet debian,...
      Il faut parler du libre dans les media, ça aurait au moins servi à ça, s'ils ne présentaient l'accord comme un accord Linux/Microsoft, ce qui est pour le moins exagéré...
      • [^] # Re: échanges de brevets

        Posté par . Évalué à 10.

        > Il y a peut-être aussi un risque de division du monde des logiciels libres

        C'est ce qui m'inquiète le plus.
        Jusqu'à maintenant tous les "gros" du logiciel libre se tenaient les coudes (voir ION par exemple).
        Le jours où Red Hat se fait attaquer par MS, Novell regardera ailleurs. Novell ne risque maintenant rien de la part de MS et c'est une belle occasion pour virer un concurrent.

        Ce n'est pas très claire pour moi cet accord.
        • [^] # Re: échanges de brevets

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          Et Novell était où le jour où SCO a attaqué IBM ? Et les autres sociétés, dont RedHat, qui font plus ou moins des logiciels libres étaient où à ce moment-là ?
          Il faudrait arrêter de croire qu'on vit dans un monde de « bisounours », pour reprendre l'expression de certains debianistes critiquant Ubuntu, mais les entreprises ont pour vocation de faire des bénéfices avant tout. Il n'y a que lorsque des intérêts économiques communs ET vitaux que tu verras des entreprises d'un même secteur s'unir et faire front commun pour leur cause et ce sera de toutes façons très ponctuel. Une fois l'orage passé, la « libre concurrence » reprendra ses droits.
          • [^] # Re: échanges de brevets

            Posté par . Évalué à 1.

            Mais RedHat s'est attaqué à SCO aussi! Et elle a même crée le fond "Open source Now" pour la défence de la GPL!

            http://linuxfr.org/~ptit_tux/4467.html

            Ensuite, il faut pas vivre dans un monde de bisounours certes, mais une entreprise peut avoir un autre objectif que de produire des bénéfices à courts termes. Suze pourrais choisir une stratégie de soutient total au logiciel libre, peut être moins rentable à court terme qu'un accord avec MS, mais peut être plus valorisable en termes d'image, de stabilité et de rentabilité à plus long terme.

            La libre concurrence n'implique pas forcément la loi de la jungle ; des accords sur le long terme sont possibles si les boîtes pro-logiciels libres estiment qu'elle feront l'avenir si elles prennent le pas sur le propriétaire.
      • [^] # Re: échanges de brevets

        Posté par (page perso) . Évalué à 5.

        Il faut parler du libre dans les media, ça aurait au moins servi à ça:

        * Le Figaro:

        Des logiciels « libres » d'accès, de copie, de droit, mais pas toujours de modifications
        http://www.lefigaro.fr/eco-entreprises/20061104.FIG000000637(...)

        Alliance surprise entre Microsoft et Novell
        http://www.lefigaro.fr/eco-entreprises/20061104.FIG000000633(...)

        Novell, un des éditeurs de Linux
        http://www.lefigaro.fr/eco-entreprises/20061104.FIG000000635(...)

        Linux peine à s'imposer, mais fédère les adversaires de Windows
        http://www.lefigaro.fr/eco-entreprises/20061104.FIG000000636(...)

        * Le Monde

        L'alliance Microsoft-Linux bouleverse l'informatique
        http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0%402-651865,36-830750(...)

        * Liberation

        Editorial Symbole
        http://www.liberation.fr/actualite/evenement/evenement2/2150(...)

        Union libre pour Microsoft
        http://www.liberation.fr/actualite/evenement/evenement2/2150(...)

        Logiciel libre
        http://www.liberation.fr/actualite/evenement/evenement2/2150(...)

        Le logiciel libre, un modèle de coopération
        http://www.liberation.fr/actualite/evenement/evenement2/2150(...)

        Une génération de programmes sans copyright
        http://www.liberation.fr/actualite/evenement/evenement2/2150(...)

        * Les Echos

        Microsoft "fait la paix" avec Linux
        http://www.lesechos.fr/info/hightec/300112320.htm

        * La Tribune

        Le géant Microsoft s'allie avec Novell qui distribue pourtant leconcurrent Linux
        http://www.latribune.fr/info/Le-geant-Microsoft-s-allie-avec(...)

        * Lire aussi:
        http://www.reseaux-telecoms.net/actualites/lire-accord-micro(...) On peut y lire "L'accès au code même de l'exécutable n'est pas fondamentalement important pour le commun des mortels."
        • [^] # Re: échanges de brevets

          Posté par . Évalué à 6.

          "Une génération de programmes sans copyright"

          Oooooooooh putain ! Là il y a vraiment des claques qui se perdent, le type qui a pondu ça (Florent LATRIVE pour pas le nommer) n'a visiblement pas pris plus de 5mn pour faire le minimum de recherche.
          • [^] # Re: échanges de brevets

            Posté par . Évalué à 3.

            O_O !!! C'est pas le Latrive de "Du bon usage de la piraterie" ? J'aurais pensé qu'il connaissait un minimum son sujet !
            • [^] # Re: échanges de brevets

              Posté par . Évalué à 4.

              Faudrait vérifier mais souvent les rédactions modifient les titres des articles sans demander l'avis des auteurs.
          • [^] # Re: échanges de brevets

            Posté par (page perso) . Évalué à -4.

            Ce sont des programmes sous copyleft (droit de copie autorisé) et non sous copyright (droit de copie interdit). L'expression de Florent Latrive n'est pas heureuse, car le copyleft est un copyright inversé, mais ce n'est pas faux non plus.
            • [^] # Re: échanges de brevets

              Posté par . Évalué à 7.

              Depuis quand le droit d'auteur est égal à l'interdiction de la copie ? Désolé Pierre mais tu te trompes, la GPL c'est ça :

              "Copyright (C) yyyy name of author

              This program is free software; you can redistribute it and/or
              modify it under the terms of the GNU General Public License
              as published by the Free Software Foundation; either version 2
              of the License, or (at your option) any later version.

              This program is distributed in the hope that it will be useful,
              but WITHOUT ANY WARRANTY; without even the implied warranty of
              MERCHANTABILITY or FITNESS FOR A PARTICULAR PURPOSE. See the
              GNU General Public License for more details.

              You should have received a copy of the GNU General Public License
              along with this program; if not, write to the Free Software
              Foundation, Inc., 51 Franklin Street, Fifth Floor, Boston, MA 02110-1301, USA"


              Tu ouvres la licence d'amarok et ça donne :

              "(c) 2002-2003, Mark Kretschmann
              (c) 2003-2006, L'équipe de développement d'Amarok"
        • [^] # Re: échanges de brevets

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          Un excellent article passé un peu inaperçu, mais qui prend un peu de recul:

          Partenariat stratégique entre Microsoft et Novell sur l'utilisation de Windows et de Linux
          http://www.lesechos.fr/info/hightec/4493855.htm
          (Le journal Les Echos est le premier quotidien financier en France)

          Extrait:
          "Les points clefs de l'accord
          - Création d'un centre de recherche commun pour développer des solutions logicielles permettant de faciliter l'utilisation conjointe des produits Linux de Novell et Windows de Microsoft.
          - Coopération jusqu'en 2012 au moins en matière de propriété intellectuelle, pour offrir une protection juridique aux clients désireux d'utiliser des solutions mixtes, en leur donnant l'assurance que ces solutions sont en accord avec les brevets respectifs de Novell et Microsoft.
          - Microsoft recommandera les produits Linux de Novell aux clients qui veulent utiliser du logiciel libre, et revendra des coupons pour la maintenance et le support de ceux-ci.

          Linux, le symbole du logiciel libre
          A l'instar du logiciel de navigation Firefox ou de la suite bureautique Open Office, le système d'exploitation Linux est un logiciel libre. Son code source est accessible librement : toute personne qui en possède une copie a
          le droit de l'utiliser, de la modifier et de la redistribuer.
          Les contributeurs de Linux sont des développeurs, des associations, ou des entreprises comme IBM ou HP. Si la version de base est gratuite, des sociétés comme les américains Novell ou Red Hat commercialisent des versions enrichies, de la maintenance,
          du support...
          Créé en 1991, Linux concurrence directement Microsoft sur son logiciel phare, le système d'exploitation Windows,
          et donc symbolise
          la résistance à sa domination. Jusqu'à présent, sa réussite s'est surtout faite dans le domaine des serveurs pour réseaux d'entreprise.
          "

          ...mais ils n'ont toujours pas admis que les Logiciels Libres ont une licence :

          "[...]Rompant avec une approche consistant à opposer le monde des solutions sous licence, incarné par Windows et celui du logiciel libre, symbolisé par Linux, [...]"

          Le "logiciel libre" est caractérisé par la "licence" !

          Linux est sous licence http://gnu.org/licenses !
  • # Portefeuille de Brevets ?

    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

    Microsoft et Novell s'engagent à partager leurs porte-feuilles de brevets (logiciels) dans une sorte de "pacte de non-agression" visant à rassurer les utilisateurs des logiciels des deux éditeurs.
    C'est très bien ça, mais si on n'est pas sous Suse ?

    C'est le genre d'arguments qui pourrait faire passer des entreprises de Red Hat vers Suse voire même des particuliers de Ubuntu/Mandriva vers Suse.

    Bon après c'est peut être un effet de bord non voulu, mais appréciable pour les gens de Suse. Je ne dis pas que ce sont de vilains calculateurs.


    Sinon l'époque est à la collaboration avec l'opensource chez MS ? (partenariats avec Novel, php, Mozilla, Xen, ...).
    À quand la collaboration avec le projet linux-ntfs ? Quitte à prétendre vouloir l'interopérabilité à grand coup de formats ouverts, de shared source, de spécifications diverses...
    • [^] # Re: Portefeuille de Brevets ?

      Posté par . Évalué à 2.

      C'est le genre d'arguments qui pourrait faire passer des entreprises de Red Hat vers Suse voire même des particuliers de Ubuntu/Mandriva vers Suse.


      Ca va changer quoi pour le particulier de passer de Mandriva à Suse à la suite de ce partenariat ?
      • [^] # Re: Portefeuille de Brevets ?

        Posté par (page perso) . Évalué à 5.

        Ca va changer que l'accord prévoit que si on a une licence suse, MS n'attaquera pas, et vice versa.
        Alors que si on a une licence Ubuntu, mandriva, RH, ... on n'est pas protégé


        Notez aussi les 4 articles de silicon.fr :

        http://www.silicon.fr/fr/silicon/news/2006/11/03/microsoft-n(...)
        http://www.silicon.fr/fr/silicon/news/2006/11/03/microsoft-w(...)
        http://www.silicon.fr/fr/silicon/news/2006/11/03/microsoft-n(...)
        http://www.silicon.fr/fr/silicon/news/2006/11/03/microsoft-n(...)

        Avec, dans le dernier lien, un truc bien grave, même s'il faudrait voir comment c'est rédigé et ne pas nécessairement se fier à la tournure journalistique :

        Aux termes de l’accord, Novell et Microsoft annoncent trois engagements importants.

        - Microsoft travaillera avec Novell et contribuera activement à différent projets open source, dont notamment des projets relatifs au format des fichiers Office et à la gestion des services Web.

        - Microsoft ne fera pas valoir ses brevets contre tout développeur individuel de solution open source non commerciale.

        - Microsoft s’engage à ne pas faire valoir ses brevets contre les contributeurs individuels à OpenSUSE.org dont le code est inclus au sein de la plateforme SUSE Linux Enterprise, y compris SUSE Linux Enterprise Server (SLES) et SUSE Linux Enterprise Desktop (SLED).
        • [^] # Re: Portefeuille de Brevets ?

          Posté par . Évalué à 8.

          Je me disais bien qu'il y avait un loup et que le libre n'était pas le gagnant dans cette affaire :
          Microsoft ne fera pas valoir ses brevets contre tout développeur individuel de solution open source non commerciale.
          Ca, c'est de l'ouvert propriétaire :-(
          Lorsque je code un truc libre, je n'interdis pas à mes utilisateurs une utilisation commerciale de ce que j'ai fait (il ne faut pas confondre commercial et propriétaire).
          • [^] # Re: Portefeuille de Brevets ?

            Posté par (page perso) . Évalué à 5.

            Il faut retrouver la VO, la traduc est peut-être mauvaise.
            • [^] # Re: Portefeuille de Brevets ?

              Posté par (page perso) . Évalué à 5.

              "More importantly, Microsoft announced today that it will not assert its patents against individual, non-commercial developers."
              (dans la lettre aux développeurs open-source adressée par Novell)
              • [^] # Re: Portefeuille de Brevets ?

                Posté par . Évalué à 2.

                La majeur partie de ce qui finance le libre passe par du commercial.
                Donc l'accord MS/Novell n'est pas une bonne nouvelle (ni forcément un mauvaise à part qu'elle divise le libre).
                Andrew Morton a dit que plus de 95 % des lignes de code du noyau Linux était fait par des développeurs payés (c'est-à-dire qu'il y a une boite commerciale derrière).
                • [^] # Re: Portefeuille de Brevets ?

                  Posté par (page perso) . Évalué à 4.

                  Certe.

                  D'un autre cote, Suse n'a pas les moyens de passer un contrat au noms des developpeurs de Redhat, Mandriva et autres, quand bien meme ils en auraient la volonte.

                  Cet accord laisse penser que les autres distributions open source ont une chance d'obtenir le meme type de contrat avec Microsoft. Certe, Mandriva n'est pas Novell mais ce qui a ete fait une fois doit pouvoir etre renouvele.
                  • [^] # Re: Portefeuille de Brevets ?

                    Posté par . Évalué à 7.

                    STOP !
                    En gros, seules les utilisateurs de distributions ayant un pouvoir médiatique ou monétaire suffisant seraient tranquilles ?
                    Et ba, c'était mieux avant le monde du libre...
                    • [^] # Re: Portefeuille de Brevets ?

                      Posté par . Évalué à 4.

                      > Et ba, c'était mieux avant le monde du libre...

                      C'est aujourd'hui comme ça.
                      L'accord MS/Novell le remet en cause.
                      D'ailleurs Red Hat avait fait un truc (désolé, j'ai plus le nom et j'ai la flemme de faire des recherches) où ses brevets (oui, Red Hat a des brevets mais pas des "méchants" pour le libre) et du pognon (Red Hat a placé 1 M$ dedans) serait utilisé pour n'importe quel projet libre.
                      C'est un poil plus compliqué si j'ai bonne mémoire, c'est pour les softs diffusés par Red Hat et par ceux qui participent à ce fond (il y avait SuSE si je ne me trompe pas). Ce qu'il faut bien noter, c'est que c'est le soft qui est "protégé" et pas une boite. Ce qui a été mis en place fédérait les acteurs du libre. Ce qui est libre pour Red Hat est libre pour tout le monde.
                      Avec l'accord MS/Novell, ce n'est pas le cas.

                      J'ai toujours été enclin à défendre Novell/SuSE qui a beaucoup contribué au libre. Aujourd'hui je me tate.
                      • [^] # Re: Portefeuille de Brevets ?

                        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                        Il me semble que tu fais référence à l'OIN : http://en.wikipedia.org/wiki/Open_Invention_Network
                        et en effet, le principe ici est tout autre (malheureusement)

                        Andrew Morton a dit que plus de 95 % des lignes de code du noyau Linux était fait par des développeurs payés (c'est-à-dire qu'il y a une boite commerciale derrière).

                        Le noyau n'est pas ce qui est remis en question je crois ici. Seuls les projets étant susceptibles de ne pas respecter les brevets de M$ et développés pour un but commercial sont à priori ici attaqués.
                        • [^] # Re: Portefeuille de Brevets ?

                          Posté par . Évalué à 3.

                          > Le noyau n'est pas ce qui est remis en question je crois ici. Seuls les projets étant susceptibles de ne pas respecter les brevets de M$ et développés pour un but commercial sont à priori ici attaqués.

                          Et quand Red Hat paye des développeurs pour paufiner Linux et le mettre dans RHEL afin de faire du pognon, ce n'est pas une utilisation commerciale de Linux selon toi ?

                          L'original :
                          - "More importantly, Microsoft announced today that it will not assert its patents against individual, non-commercial developers."

                          En gros ils peuvent attaquers tous les développeurs sauf ceux qui bossent au fond de leur cave le week-end. Bref il peuvent attaquer 95 % de développeurs Linux. Un développeur pour une boite qui bosse sur Linux n'est pas un développeur individuel même s'il est tout seul dans la boite à bosser sur Linux.

                          Puis MS ne dis pas qu'ils n'attaqueront pas une société même si elle est à but non-lucratif. Alors imagine pour une boite commerciale...

                          Quand Alan Cox fait un patch pour Linux, il ne le fait pas en son nom, mais en celui de Red Hat car il bosse pour Red Hat. Ce n'est pas un développeur individuel, c'est un développeur professionnel qui bosse pour une boite commercial. Et qu'Alan Cox soit le seul à bosser sur Linux chez Red Hat ne change rien.
                          • [^] # Re: Portefeuille de Brevets ?

                            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                            Attention, faut bien lire ce que j'ai dis : Seuls les projets étant susceptibles de ne pas respecter les brevets de M$ et développés pour un but commercial

                            Il y a deux conditions là. M$ ne peut pas s'attaquer à tous les développeurs du lire qui sont payés pour ce qu'ils font (pour ce qui est du pourcentage, je n'ai pas un chiffre en tête, mais ça ne m'étonne pas du tout ce que tu dis, donc on est d'accord). Il faut bien avoir une raison avant de s'attaquer. Et je crois que dire que 95% du noyau ne respecte pas les brevets de M$ est irrationnel.

                            Donc attention, il y a deux conditions, et la première est la plus importante...
                            • [^] # Re: Portefeuille de Brevets ?

                              Posté par . Évalué à 5.

                              > Et je crois que dire que 95% du noyau ne respecte pas les brevets de M$ est irrationnel.

                              C'est vrai. Mais ça ne change rien. Cet accord MS/Novell n'est pas une bonne nouvelle.
                              Si qu'un développeur de Red Hat fait une "connerie" et met un brevet MS Linux, Red Hat peut être attaqué. Ainsi on perd le plus gros contributeur au libre.

                              > Donc attention, il y a deux conditions, et la première est la plus importante...

                              Non.
                              De plus ce que tu oublies est que MS dit qu'il n'attaque pas le développeur qui a mis ce code. Mais MS ne dit pas qu'il n'attaquera pas la société qui l'utilise.

                              En caricaturant, MS demande qu'on mette des brevets MS dans GNU/Linux, puis MS aura tout loisir et des arguments pour attaquer Red Hat, Debian , etc...

                              C'est très mauvais et au mieux sans le moindre intérêt.
                              • [^] # Re: Portefeuille de Brevets ?

                                Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                                En fait, on est tout à fait d'accord :). Enfin, je suis un peu moins pessimiste que toi, mais je ne garde de cet accord que l'inquiétude de me voir dire dans 5 ans (ou du moins un futur proche) : "Voilà, on vous le disait, cet accord était plus néfaste qu'autre chose pour le libre".

                                J'espère être mis à tord, vraiment...
                              • [^] # Re: Portefeuille de Brevets ?

                                Posté par . Évalué à 1.

                                Pour avoir un peu d'optimsme dans cette affaire,

                                * Si du code sous brevet MS est integré a GNU/Linux par NOVELL (ce qui sous entends que le code est validé ET accepté par les gestionnaires du noyeau) (perso je pense plus a un patch NOVELL)

                                * Si les grandes distributuions se font attaquer par MS car elles n'ont pas retiré ce morceau de code du noyeau (improbable du moins pour certaines distribs)

                                et qu'avec ces 2 conditions MS attaque TOUTES les grandes distribs

                                * * Si celles-ci perdent le procès (ce qui as malheuresement de forte chance)

                                * * Si elles sont condamnées a cesser leurs activitées (improbable, je pense plutôt pour une ammende => mobilisation .... et une obligation de retrait du code)

                                Alors, Linux seras agonisant.

                                Mais, pendant le long procès, Hurd et BSD vont se faire une place plus importante et mettre un coup a leur devellopement.


                                Donc :
                                Dans l'hypothèse (horrible/improbable/extremiste) le libre ne serait pas mort; bien qu'il aurait pris un sacré coup de fusil. Mais la force du libre est sa diversitée, et quand bien même MS arrive a corrompre/tuer un projet, il en reste combien de similaire autour? Chacun ayant des avantages ET des défauts?

                                Les devellopeurs debain ne se retrouveraient pas pour créer une nouvelle communautée tartenpion basée autour de HURD et BSD au lieu d'avoir la communauté DEBIAN autour de Linux/Hurd/BSD ? Il en est de même pour les autres grandes distribs, enfin selon moi.


                                ------------------------------------------------------------------

                                Microsoft essaye peut être de miner linux par des maneuvres perverses, mais a mon sens il ne parviendras JAMAIS a tuer le libre sauf a emprisonner TOUS les devellopeurs de libre, ce qui ne seras JAMAIS fait. (il y auras toujours des integristes qui refusent de mettre du code sous brevet MS quitte a repatcher l'appli pour virer ce code et cette fonctionnalitée)

                                En esperant avoir apporté du sang neuf dans la discussion
                                Richard
                  • [^] # Re: Portefeuille de Brevets ?

                    Posté par . Évalué à 4.

                    Euh,

                    on est sensé tous passer un contrat avec MS pour pouvoir exister maintenant ?

                    Certe la politique de MS est passée de ignorante à agressive puis finalement vaguement tolérante (parfois), mais dans l'absolue elle resque quand même grandement en contradiction avec l'esprit du libre.

                    Donc c'est surtout cette question qui me fait peur :/
                    Et aussi qu'est ce qui a poussé SuSE à faire ce deal bizarre qui semble bien nourrir un peu de FUD comme MS l'aime tant ?
                    • [^] # Re: Portefeuille de Brevets ?

                      Posté par . Évalué à 8.

                      Et aussi qu'est ce qui a poussé SuSE à faire ce deal bizarre qui semble bien nourrir un peu de FUD comme MS l'aime tant ?

                      C'est pourtant evident, Novell n'arrive pas a faire une concurrence serieuse a Redhat a eux seuls, ils essaient donc de se trouver des allies.
                      • [^] # Re: Portefeuille de Brevets ?

                        Posté par . Évalué à 3.

                        A long terme c'est le pire des alliés. MS veut "tuer" Linux.

                        Ce un classique de chez MS : "venez ici que je vous encule".
                    • [^] # Re: Portefeuille de Brevets ?

                      Posté par (page perso) . Évalué à 7.

                      Et aussi qu'est ce qui a poussé SuSE à faire ce deal bizarre
                      - Novell négocie au passage de nombreux droits de brevets, et vu les volumes de logiciels vendus par MS, ca fait une sacrée quantitée de brouzouf à rentrer dans les caisses de Novell.
                      - Dans le contrat, MS achète des "coupons" de support des produits entreprises de Novell. Vu la force commerciale de MS, gageons que ca va faire un sacré retour à Novell.
                      - Novell s'assure juridiquement vis-à-vis du "monstre" du secteur : ca rassure ses clients, étant donné que pour beaucoup d'entre eux Linux est synonymes d'incertitudes.
                      En résumé, MS sait pertinament que le futur passe par une cohabitation avec Linux, ils le constate facilement notamment côté serveur où Linux a une part de marché non négligeable face aux produits MS. En parallèle Novell saisie l'occasion d'acquérir des garanties pour ses produits/clients et une place de "choix" dans les nombreuses situations de cohabitations qui existent et sont amenés à exister avec les produits de MS. Bref, si une entreprise/organisation choisi de migrer à Linux, MS s'assure de garder un pied dans la place (l'interopérabilité permettant de faire cohabiter les 2 mondes, plus besoin de faire une migration "intégrale"), et de l'autre Novell s'assure une mise en avant certaine face à ses concurrents.
                      Si tu trouves ca encore bizzare :)
                      • [^] # Re: Portefeuille de Brevets ?

                        Posté par . Évalué à 2.

                        novell semble le grand gagnant selon toi , mais ms gagne quoi ?
                      • [^] # Re: Portefeuille de Brevets ?

                        Posté par . Évalué à 4.

                        « - Dans le contrat, MS achète des "coupons" de support des produits entreprises de Novell. Vu la force commerciale de MS, gageons que ca va faire un sacré retour à Novell. »

                        MDR

                        MS s'engage à proposer Suse Linux pour les clients qui veulent absolument Linux :
                        — a ton avis le commercial MS il va lui falloir combien de temps pour déterminer que le client veut vraiment Linux, et que ce n'est pas possible de le dissuader ?
                        — si par aventure il arrive au stade où il s'est convaincu que le client ne veut que du Linux, quelle crédibilité lui restera-t-il pour proposer SUSE ?

                        http://asay.blogspot.com/2006/11/microsoft-and-novell-much-a(...)
                        • [^] # Re: Portefeuille de Brevets ?

                          Posté par (page perso) . Évalué à 4.

                          Bof, t'as pas tout compris : MS et Novell mise beaucoup sur la virtualisation et les environnements "mixe" dont beaucoup d'entreprise rafolent (qui n'a jamais vu un serveur Linux et un serveur Windows dans la même salle serveur ?). Pour cela ils vont proposer chacun le support de l'OS de l'autre, MS pourra vendre son Windows Server avec support de la virtualization en disant : "n'ayez pas peur, vous pourrez utiliser SuSE Linux également ! Hop voici d'ailleur un coupon." Hop le client est rassuré.
                          • [^] # Re: Portefeuille de Brevets ?

                            Posté par (page perso) . Évalué à 8.

                            Je pense que la question initialie n'a pas eu droit à sa réponse. C'est très bien tout ça pour Novell, certes, on est d'accord ils s'assurent une base de clients bien plus importante... Comme tu l'as dit, leurs clients sont contents.

                            Mais le libre dans tout ça ? La question est plutôt là ! Que les clients de Novell soient heureux, moi je dis heureusement, parce que sinon avec leur accord avec M$, ils se seraient bien fait entuber ! Mais le libre est-il vraiment gagnant ?

                            Tu disais tout à l'heure que Mono est un produit Novell donc tout le monde est assuré par cet accord et que toute contribution nécessite plus ou moins un préaccord de Novell...

                            Si j'ai bien compris et que tes propos se résument à ça, je dois avouer que j'ai de sérieux doutes. Mono est distribué dans Debian. Si toute contribution au code (quelle qu'elle soit) nécessite un accord de Novell, c'est contraire au Debian Free Software Guidelines (cf. http://www.debian.org/social_contract et cf. histoires récentes de firefox, thunderbird !). Donc déjà ceci me fait croire que soit j'ai pas compris (fort possible), soit t'as tord.

                            Comme l'a dit Ballmer à maintes reprises, Novell sert de proxy. En gros, ils s'assurent que Mono (même s'il n'a pas été cité, on y faisait très probablement référence à ce moment là) n'enfreint pas les brevets M$ hors ceux qui font partie de l'accord. Mais alors qu'est-ce qui empêche monsieur X, d'étendre Mono en rajoutant des capacités qui ne "plaisent" pas à M$ ?
                            • [^] # Re: Portefeuille de Brevets ?

                              Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                              Mais alors qu'est-ce qui empêche monsieur X, d'étendre Mono en rajoutant des capacités qui ne "plaisent" pas à M$ ?
                              Toutafé. Novell n'impose une cession du copyright que pour "sa" version de Mono, autrement dit si on veut espérer voir ses contributions ajouté à la branche principale du projet. Mais effectivement, rien ne t'empêche de forker, et de faire tes propres modifs, sans rien devoir à Novell, mais avec tu endosses alors la responsabilité juridique qui va avec, et peut être qu'effectivement ca peut gêner MS.
                              Notes tout de même que le libre gagne quelque chose dans l'histoire : MS s'est engagé à ne pas utiliser ses brevets contre les projets open-sources développés dans un cadre non commercial. C'est pas tip-top, mais c'est toujours ca. Bref, des projets comme Debian rentrent plus ou moins dans ce cadre.
                              On va également y gagner les améliorations apportés à OOo, Samba et Mono, ce qui n'est pas négligeable.
                              • [^] # Re: Portefeuille de Brevets ?

                                Posté par (page perso) . Évalué à 9.

                                MS s'est engagé à ne pas utiliser ses brevets contre les projets open-sources développés dans un cadre non commercial. C'est pas tip-top, mais c'est toujours ca. Bref, des projets comme Debian rentrent plus ou moins dans ce cadre.

                                C'est ce que je pensais au début également. C'est pour ça que je disais que DotGNU était du coup protégé. Seulement, voilà, on m'a filé un lien vers la page de M$ qui a le mérite d'être bien plus explicite que ce que j'ai peu entendre à la conférence de presse donnée avant-hier :
                                Microsoft hereby covenants not to assert Microsoft Patents against each Non-Compensated Individual Hobbyist Developer (also referred to as “You”) for Your personal creation of an originally authored work (“Original Work”) and personal use of Your Original Work. This pledge is personal to You and does not apply to the use of Your Original Work by others or to the distribution of Your Original Work by You or others.

                                Donc le seul protégé est l'auteur, et seulement pour la partie du code qu'il a écrite. Autant dire que ça n'apporte rien du tout aux projets libres (en tèrme de protection je veux dire).

                                Je suis plutôt pessimiste et connaissant les démarches agressives de M$ pour éliminer toute concurrence, je préfère ne pas prendre de "risques" jusqu'à ce qu'on m'assure que les garanties qu'ils mettent en avant seront valables non pas pour les 5 ans à suivre, mais à vie...

                                Donc j'espère que les projets que tu cites se verront améliorés, je le leur souhaite de tout coeur. Par contre, j'espère vraiment que les modifications qui seront apportés ne seront pas, à tèrme de l'accord (qui peut très bien ne pas être renouvelé), utilisées par M$ contre Novell et la communauté du libre. En effet, on parle ici de produits qui sont proches où s'adressent pas mal à une interopérabilité avec des machines Windows. Que se passe-t-il où, par excès de confiance et sous l'assurance de cet accord, les ingénieurs de Novell introduisent un code qui irait à l'encontre d'un brevet de M$. Là ils sont tranquilles, mais dans 5 ans ?
                          • [^] # Re: Portefeuille de Brevets ?

                            Posté par . Évalué à 0.

                            (qui n'a jamais vu un serveur Linux et un serveur Windows dans la même salle serveur ?)

                            Y a que deux serveurs en général dans les salles serveurs ? :)

                            En général je vois au minimum quelques dizaines de serveurs avec une répartition d'OS variée, voir une bonne centaines :p

                            Je ne pense pas que MS se déplace en personne pour vendre un seul serveur avec en plus de la virtualisation dessus pour faire tourner une SuSE. Ca me semble plutot exotique comme config. (ceci étant dit je serais pas étonné plus que cela non plus si je me trompe, la force de frappe de MS étant ce qu'elle est...)
                          • [^] # Re: Portefeuille de Brevets ?

                            Posté par . Évalué à 5.

                            « If anybody is confused by the end of the press conference, I'll say it now, you've got a new application that you want to instance, I'm going to tell you the right answer is Windows, Windows, Windows. » Steve Ballmer, http://www.microsoft.com/presspass/exec/steve/2006/11-02Nove(...)

                            Ça va dépoter pour Novell avec ce type d'« aide » commerciale !
    • [^] # Re: Portefeuille de Brevets ?

      Posté par . Évalué à 7.

      Les entreprises ont un horizon bien supérieur aux cinq ans de l'accord.

      Celles qui ont une DSI compétente vont au contraire éviter désormais Suse/Novell comme la peste histoire de ne pas faire partie des domages collatéraux quand l'accord arrivera à échéance et Microsoft présentera la facture.

      Idem pour "Oracle Linux" la carotte est bien petite en regard du risque encouru
      (Oracle a dès a présent annoncé que son "support" est à géométrie variable et ne s'étendait pas aux packages mysql de leur clone, par exemple. Donc avant de déployer sous Oracle Linux il faudra faire un audit de tous les paquets utilisés pour voir lesquels sont effectivement "supportés" http://forums.oracle.com/forums/thread.jspa?threadID=438874&(...)
      • [^] # Re: Portefeuille de Brevets ?

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        Celles qui ont une DSI compétente vont au contraire éviter désormais Suse/Novell comme la peste histoire de ne pas faire partie des domages collatéraux quand l'accord arrivera à échéance et Microsoft présentera la facture.
        Dans 5 ans, soit Novell et MS reconduise l'accord, soit on se retrouve dans la situation d'avant le 2 novembre : à savoir que Novell a une force juridique non nigligeable pour protéger ses intérêts, et choisir un produit Novell ne sera pas plus dangereux que de choisir un produit RedHat ou autre. Bref le DSI il n'a strictement aucune raison de fuire SuSE comme la peste : au contraire, Novell prouve qu'il est capable de défendre juridiquement ses produits et donc d'offrir des garanties.
        • [^] # Re: Portefeuille de Brevets ?

          Posté par . Évalué à 6.

          TImaniac, la vraie vie ce n'est pas comme ça. Tu ne peux pas faire une connerie et espérer que les autres oublient tout ensuite.

          Les DSI ce qu'elles vont retenir c'est que Novell a laché tout pour pas grand chose, et elles ne peuvent que se demander comment ça se passera la prochaine fois quand MS mettra un peu plus la pression. La conférence pointe fort justement que les grandes entreprises détestent l'incertitude (juridique ou autre). Il n'y a de pire incertitude qu'un partenaire comme Novell dont on ne sait plus de quel côté il va sauter.
  • # Brevets néfastes ?

    Posté par . Évalué à 2.

    Microsoft et Novell s'engagent à partager leurs porte-feuilles de brevets (logiciels) dans une sorte de "pacte de non-agression" visant à rassurer les utilisateurs des logiciels des deux éditeurs

    J'ai l'impression que les brevets et donc les risques de procès liés commencent à peser sérieusement, y compris pour les grandes entreprises. Un premier pas avant leur disparition ?
    • [^] # Re: Brevets néfastes ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 7.

      J'ai l'impression que les brevets et donc les risques de procès liés commencent à peser sérieusement, y compris pour les grandes entreprises. Un premier pas avant leur disparition ?

      Au contraire, c'est parce que MS _et_ Novell avaient des brevets, qu'ils ont passé un accord. Une entreprise qui n'a pas de brevet, ne represente pas de menace pour MS, n'a donc aucune chance de signer un accord avec MS, comme l'a fait Novell.

      Je ne vois donc pas quel serait l'interet d'arreter de breveter !
      • [^] # Re: Brevets néfastes ?

        Posté par . Évalué à 5.

        Je me suis mal exprimé : les conséquences de procès entre grandes entreprises sont tellement négatives que malgré leurs armées d'avocats, ils en viennent à passer des accords de non agression.

        Quand on pactise avec l'ennemi, c'est que les deux parties sont conscientes qu'elles ont tout à perdre. Autrement dit, les brevets logiciels sont tellement absurdes que les procès qu'ils engendrent font même peur aux mastodontes comme MS ou Novell.
        • [^] # Re: Brevets néfastes ?

          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

          On peut aussi se demander si Novell ne serait pas le successeur de SCO, chargé par Microsoft de menacer les entreprises qui utilisent les logiciels libres.
          • [^] # Re: Brevets néfastes ?

            Posté par . Évalué à 4.

            Je ne connais pas l'état des finances de Novell.
            Je me laisse croire que Novell est dans un numéros d'équilibriste pour assurer leur avenir et qu'ils n'ont pas encore basculé vers le côté obscure du logiciel. J'espère.
  • # timeo danaos et dona ferentes

    Posté par . Évalué à 10.

    "timeo danaos et dona ferentes" (je crains les grecs même quand ils font des présents) dit le grand prêtre troyen Laocoon pour empêcher ces compatriotes de faire entrer le fameux cheval dans la cité. La suite vous la connaissez .....

    traiter avec MS de la sorte, est-ce bien raisonnable ? est-ce vraiment bon pour le libre ?
  • # HS, mais j'avais envie...

    Posté par . Évalué à 10.

    Et bientôt, l'installation de Windows n'écrasera plus le secteur de boot de GRUB...
  • # Encore un coup dur pour RedHat...

    Posté par . Évalué à 5.

    Au niveau entreprise, ça risque de ne pas faire de bien à RedHat...

    Après le coup infligé à RedHat par Oracle (et amplifiée par l'attitude d'HP et d'autres vendeurs) ces derniers jours et qui a provoqué une chute de l'action, c'était le moment idéal pour SuSE pour asséner un coup à la marque au chapeau rouge...

    A part ça, la man½uvre de SuSE offre une magnifique tribune pour permettre à Microsoft de rentrer dans le monde du libre et remodeler certains projets selon ses besoins... pas très rassurant.
    • [^] # Re: Encore un coup dur pour RedHat...

      Posté par . Évalué à -4.

      Juste une question, c'est quoi l'interet du libre ? Parce que si pour une entreprise, il suffit de s'investir dans un projet avec des sous pour le dynamiter. Si on suit cette logique autant avoir des entreprises qui font des softs, qui se battent entre elle et l'utilisateur choisi celle qu'il préfére.
    • [^] # Re: Encore un coup dur pour RedHat...

      Posté par . Évalué à 1.

      > Après le coup infligé à RedHat par Oracle

      Le coup d'Oracle est un coup. Mais je doute que celà ait beaucoup de conséquence. Je ne pense pas que ceux qui achètent du Oracle veulent qu'Oracle gère tout. Il est de l'intérêt des décideurs pressés d'avoir un OS "neutre" par rapport aux éditeurs de logiciel. Ça explique aussi en partit le succès du libre par rapport au Unix proprio qui sont souvent dépendant d'un éditeur de logiciel (AIX->DB2, etc). Même s'il y a un gain financer à prendre la "distribution" Oracle, c'est vraiment négligeable par rapport au prix d'Oracle (le SGBD).

      > et amplifiée par l'attitude d'HP et d'autres vendeurs

      Attitude plus opportuniste qu'autre chose.
      Je ne suis pas convaincu qu'ils soient heureux de l'initiative d'Oracle. Au mieux ils se disent que ça met la pression sur Red Hat qui est un peu "facile" (voir ses résultats financiers pour s'en convaincre).

      > A part ça, la man½uvre de SuSE offre une magnifique tribune pour permettre à Microsoft de rentrer dans le monde du libre et remodeler certains projets selon ses besoins...

      J'y crois pas deux secondes.
      La manoeuvre de MS permet de "diviser pour mieux règner". Maintenant Red Hat et tous les autres doivent se méfier du code introduit par Novell (afin de ne pas être attaqué par MS sur les brevets).
      • [^] # Re: Encore un coup dur pour RedHat...

        Posté par . Évalué à 2.

        >Le coup d'Oracle est un coup. Mais je doute que celà ait beaucoup de conséquence.

        Détrompe toi, ce que veulent les DSI, c'est la tranquillité et quoi de mieu que d'avoir un seul interlocuteur.

        Style :
        Client "Allo Mr Oracle j'ai un pb avec mon serveur SQL..."
        Oracle "A Ben non, il faut voir avec RedHat"
        Client "Allo Mr RedHat j'ai un pb avec mon serveur SQL..."
        RedHat "A Ben non, il faut voir avec Oracle"
        Résultat : démerde toi.

        Il prèfère :
        Client "Allo Mr Oracle j'ai un pb avec mon serveur SQL..."
        Oracle "Je voi que vous disposez d'un contrat OS plus SQL je vous envoi un ADB/Linux"
        Résultat : client heureux
        • [^] # Re: Encore un coup dur pour RedHat...

          Posté par . Évalué à 4.

          je ne sais pas pourquoi on a moinssé ce post sans argumenter, mais il s'agit d'une réalité dans le monde de l'entreprise: qui dit moins de contacts dit moins de contrats, et qui dit moins de contrats dit contrats plus gros, et donc possibilité d'avoir des prix plus intéressants.

          Cela évite aussi que les fournisseurs se revoient trop la balle si il n'y a qu'un seul fournisseur concerné par un domaine.
        • [^] # Re: Encore un coup dur pour RedHat...

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          C'est exact mais le fameux DSI passe par un intermédiaire : le prestataire de services. Et c'est à lui que revient la gestion du support des produits mis en oeuvre. Un seul interlocuteur qu'on peut changer : génial ! Vive les SSII !
    • [^] # Re: Encore un coup dur pour RedHat...

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      J'aime bien les petites piques de redhat lors des annonces de leurs conccurents :
      http://www.redhat.com
  • # Brevet = dissuasion

    Posté par . Évalué à 4.

    Cette notion de dissuader par des brevets existe déjà avec l'OIN qui comprend entre autres: IBM, redHat, Novell, Sony,...
    => http://www.openinventionnetwork.com/
    Une zone franche protégée par des brevets permet ainsi de protéger le noyau linux, KDE, Mono, OpenOffice,....

    L'intérêt de cette entente entre Novell et MicroMou est, pour moi, l'interopérabilité. Du fait du code ouvert d'OpenOffice, rien n'empêchait quelqu'un de rendre l'OpenXML accessible. Mais que l'ODF mette un pied dans Ms Office et grantie par Novell c'est quand même une sacrée bonne nouvelle!
    • [^] # Re: Brevet = dissuasion

      Posté par (page perso) . Évalué à 9.

      Cette entente a comme un parfum désagréable. Je cite JC Babinet de www.praksys.org : « Par cet accord, Novell reconnaît officiellement une légitimité aux brevets détenus par M$ (Novell rémunère Microsoft pour des brevets soi-disant utilisés par les logiciels libres de la Suse !), et donc par tous les autres, et entre ainsi de plein pied dans le camp de ceux qui défendent les brevets logiciels en Europe et dans le monde ».

      Ce qui est certain, c'est que Microsoft sent le vent tourner. En s'associant au géant de Redmond, est-ce que Novell n'a pas vendu son âme au diable ?
      • [^] # Re: Brevet = dissuasion

        Posté par . Évalué à 4.

        En s'associant au géant de Redmond, est-ce que Novell n'a pas vendu son âme au diable ?

        Difficile à dire... SCO prétend avoir déjà acheté l'âme de Novell...

        Maintenant, le risque est de voir SuSE remplacer RedHat et les autres dans les entreprises qui sont aussi clientes de Microsoft, et de voir une forme de petit monopole Linux émerger par la force commerciale et la menace des brevets Microsoft.

        On verrait bien une déclaration du genre "Moi je suis copain avec Microsoft, j'ai le droit d'utiliser ses brevets. Vous n'avez pas le droit d'utiliser ses brevets, mon copain va vous casser la gueule".

        L'attitude de Novell d'utiliser des technologies pour lesquelles IL a la license et pas l'ensemble de la communauté est en tout cas peu en phase avec l'esprit du logiciel libre, et vraissemblablement en contradiction avec la GPL.
  • # Seth Nickell avait raison !

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    Alors voilà, Mono est couvert par un super accord entre Microsoft et Novell, c'est la fête. Il est amusant de voir que Novell reconnaît enfin (implicitement) que Microsoft possède des brevets touchant Mono, ça fait plaisir d'avoir raison depuis 2 ans. Ce qui fait moins plaisir, ce sont les choses suivantes :

    1) Seul les clients de Novell sont protégés. Est-ce bien compatible avec l'esprit (et même la lettre) du libre ? Je vous laisse lire le dossier préparé par Pamela Jones pour Groklaw (lien dans la dépêche) pour vous faire une opinion. En tout cas, ça chauffe chez les ténors du libre.

    2) Il est temps de relire Seth Nickell (http://www.gnome.org/~seth/blog/mono ) qui avait bien prévu l'obtention d'une licence pour Mono et dont la suite des prévisions est inquiétante.

    3) Et il est où le royalty free pour les brevets Microsoft couvrant .NET ? DTC, n'est-ce pas ? Parce que si je lis bien les communiqués, Novell va payer des royalties à Microsoft calculés en fonction de ses revenus liés à l'open source.

    Formidable, n'est-ce pas ? Heureusement que Mono n'est pas dans Gnome, ça foutrait les boules...
    • [^] # Re: Seth Nickell avait raison !

      Posté par (page perso) . Évalué à -2.

      Il est amusant de voir que Novell reconnaît enfin (implicitement) que Microsoft possède des brevets touchant Mono, ça fait plaisir d'avoir raison depuis 2 ans.
      Novell n'a jamais dis le contraire. Depuis le début leur position est clair : s'il y a un problème juridique, ils s'engagent à "protéger" leurs utilisateurs, et si possible de contourner l'utilisation de brevets. Ce qui te fait plutôt mal au cul c'est que toute ta ligne se basait sur le fait que Mono est dangereux à utiliser car susceptible d'être jurdiquement en conflit avec des brevets de MS. T'as préférer FUDer plutôt que de prendre en compte les promesses de Novell, et ben là ils confirment leurs engagements.

      1) Seul les clients de Novell sont protégés.
      Evidemment il aurait été idéal que MS cède des droits d'utilisation de ses brevets à tous les logiciels libres. Mais là on est dans une logique d'échange, pas de sympathie de la part de MS : Novell a de quoi protéger ses produits dont il détient le copyright et dont il est responsable d'une éventuelle violation de brevets.

      Est-ce bien compatible avec l'esprit (et même la lettre) du libre ?
      Bien sûr que non ! Les brevets logiciels ne sont pas dans l'esprit du libre ! Mais que veux tu y faire ? MS détient effectivement sans doute d'autres brevets couvrant d'autres technos, mais Novell pouvait difficilement négocier pour l'ensemble des projets open-sources ! Il reste l'OIN pour ca.

      3) Et il est où le royalty free pour les brevets Microsoft couvrant .NET ? DTC, n'est-ce pas ?
      Vas savoir ! Le contrat couvre de nombreux logiciels et de nombreux brevets. C'est marqué nul part en détail lesquels coûte quoi.

      ? Parce que si je lis bien les communiqués, Novell va payer des royalties à Microsoft calculés en fonction de ses revenus liés à l'open source.
      Oué et dans l'histoire c'est Novell qui est gagnant : MS paie également dans l'autre sens, et bien plus (c'est précisé dans le communiqué).

      Heureusement que Mono n'est pas dans Gnome, ça foutrait les boules...
      Ben au moins Mono reste une plateforme dont on a une certitude juridique vis-à-vis de MS. Je vois pas où est le problème. Tu préfères la situation des autres plateformes qui sont dans le flou intégral ?
      • [^] # Re: Seth Nickell avait raison !

        Posté par (page perso) . Évalué à 10.

        Novell n'a jamais dis le contraire.

        Novell n'a jamais eu de position officielle, comme dans une annonce de presse par exemple. Par contre, De Icaza a dit de nombreuses fois que Mono ne réalisait pas de contrefaçon de brevets de MS, contre toute évidence. Et tu as répété ce mensonge plusieurs fois, notamment ici.

        Ce qui te fait plutôt mal au cul c'est que toute ta ligne se basait sur le fait que Mono est dangereux à utiliser car susceptible d'être jurdiquement en conflit avec des brevets de MS.T'as préférer FUDer plutôt que de prendre en compte les promesses de Novell, et ben là ils confirment leurs engagements.

        Toujours l'attaque personnelle, n'est-ce pas ? Toujours l'insulte ? Aujourd'hui, Novell passe un accord avec Microsoft pour avoir le droit de distribuer légalement Mono (et d'autres choses). Si tu es client Novell, tu es donc protégé, je n'ai jamais prétendu que cela ne serait pas possible. Maintenant, si tu n'es pas client de Novell, tu n'es pas protégé. Oh zut, je fude.

        Vas savoir ! Le contrat couvre de nombreux logiciels et de nombreux brevets. C'est marqué nul part en détail lesquels coûte quoi.

        Bien sûr. Mais quelque chose me dit que si Novell n'avait pas besoin de l'autorisation de MS pour diffuser Mono, ce dernier ne serait pas mentionné. Oh zut, je fude.

        Ben au moins Mono reste une plateforme dont on a une certitude juridique vis-à-vis de MS. Je vois pas où est le problème.

        La certitude juridique que MS possède des brevets sur Mono et qu'on peut utiliser Mono dans Suse car l'accord avec Novell nous protège. Une belle certitude. Oh zut, je fude.

        Tu préfères la situation des autres plateformes qui sont dans le flou intégral ?

        Tu fais référence au Java open source de Sun à la fin de l'année ?
        • [^] # Re: Seth Nickell avait raison !

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          Tu as oublié certains "Oh zut, je fude." à la fin de certaines de tes phrases. FUD de ta part ?
        • [^] # Re: Seth Nickell avait raison !

          Posté par (page perso) . Évalué à -1.

          e. Par contre, De Icaza a dit de nombreuses fois que Mono ne réalisait pas de contrefaçon de brevets de MS, contre toute évidence.
          N'importnawak. T'as qu'à reprendre tous ses slides de présentations, il sépare bien ce qu'il considère comme étant légal à coup sûr (tout ce qui est ECMA compliant), et ce qui est manifestement du "copiage" sur MS : WinForms & Co, dont la légalité était douteuse. Maintenant on sait que c'est légal (pour Mono en tout cas).

          Et tu as répété ce mensonge plusieurs fois, notamment ici.
          Moi je demandais essentiellement toujours la même chose : qu'on me pointe la violation supposé du brevet supposé. Forcé de reconnaître que personne ne m'a jamais rien pondu., même pas toi.

          Maintenant, si tu n'es pas client de Novell, tu n'es pas protégé. Oh zut, je fude.
          Quand tu utilises Mono, même dans une autre distribution, tu es utilisateur d'un produit de Novell, et donc protégé. Effectivement, seul Mono est protégé, et pas DotGNU par exemple.

          Mais quelque chose me dit que si Novell n'avait pas besoin de l'autorisation de MS pour diffuser Mono, ce dernier ne serait pas mentionné.
          Oui tu FUD. Tu sais pertinament que Mono est séparé en 2, qu'il y a la partie dont la légalité semblait ne pas faire de doute pour Novell, et les libs de compatibilités plus douteuses. Là l'accord comprend l'ensemble du projet Mono, bref Mono est intégralement couvert, et c'est ca la nouveauté. Maintenant on peut même légalement utiliser les WinForms ou ASP.NET.

          La certitude juridique que MS possède des brevets sur Mono et qu'on peut utiliser Mono dans Suse car l'accord avec Novell nous protège.
          Si tu utilises Mono en dehors de SuSE c'est pareil.

          Tu fais référence au Java open source de Sun à la fin de l'année ?
          Ah non pas spécialement. Je rappel juste le truc traditionnel qui dit que les brevets logiciels sont dangereux dans leur ensemble, et que aucun projet n'est à l'abris. Au moins avec Mono on a des certitudes vis-à-vis de MS, vu que ca semblait pour certain un argument pertinent pour ne pas l'utiliser. Maintenant Mono peut encore violer de nombreux brevets liés à d'autres sociétés, va savoir.
          • [^] # Re: Seth Nickell avait raison !

            Posté par (page perso) . Évalué à 7.

            Tu devrais avoir honte de mentir de la sorte.

            N'importnawak. T'as qu'à reprendre tous ses slides de présentations, il sépare bien ce qu'il considère comme étant légal à coup sûr (tout ce qui est ECMA compliant), et ce qui est manifestement du "copiage" sur MS : WinForms & Co, dont la légalité était douteuse. Maintenant on sait que c'est légal (pour Mono en tout cas).


            De Icaza a dit en juillet 2004 puis en mars 2005 qu'il n'avait pas connaissance de brevet contrefait par Mono (cf http://news.com.com/2008-7344_3-5271084.html et http://www.ondotnet.com/pub/a/dotnet/2005/03/21/interviewmig(...) ). Bien entendu, comme tu réponds à côté avec une phrase qui n'a qu'un lointain rapport avec ce que j'écris...


            Moi je demandais essentiellement toujours la même chose : qu'on me pointe la violation supposé du brevet supposé. Forcé de reconnaître que personne ne m'a jamais rien pondu., même pas toi.


            C'est incroyable de mentir comme ça. Cf donc http://linuxfr.org/comments/673971.html#673971 et dans la liste de références de mon dernier article sur le sujet dans le linux mag du mois dernier (http://www.gnulinuxmag.com/pub/LM/LM87/dotnetref.html ). Les brevets cités ne sont peut être pas contrefaits par Mono, mais ça me semble bien peu probable.


            Quand tu utilises Mono, même dans une autre distribution, tu es utilisateur d'un produit de Novell, et donc protégé. Effectivement, seul Mono est protégé, et pas DotGNU par exemple.


            Ce n'est pas du tout l'interprétation de commentateurs assez spécialisés dans le domaine comme Pam Jones.


            Oui tu FUD. Tu sais pertinament que Mono est séparé en 2, qu'il y a la partie dont la légalité semblait ne pas faire de doute pour Novell, et les libs de compatibilités plus douteuses. Là l'accord comprend l'ensemble du projet Mono, bref Mono est intégralement couvert, et c'est ca la nouveauté. Maintenant on peut même légalement utiliser les WinForms ou ASP.NET.


            Soyons précis : un client de Novell peut légalement utiliser Mono dans les 5 ans qui viennent. Pour le reste, tout le monde connaît bien ton super argument sur l'ECMA, qui est nul et non avenu tant que le site web de Microsoft ne contiendra pas le texte d'une licence RAND et RF, compatible avec une implémentation libre, concernant cette partie standardisée de .NET.


            Si tu utilises Mono en dehors de SuSE c'est pareil.


            Cf au dessus.


            Je rappel juste le truc traditionnel qui dit que les brevets logiciels sont dangereux dans leur ensemble, et que aucun projet n'est à l'abris.


            Tu fudes, donc.
            • [^] # Re: Seth Nickell avait raison !

              Posté par (page perso) . Évalué à 0.

              De Icaza a dit en juillet 2004 puis en mars 2005 qu'il n'avait pas connaissance de brevet contrefait par Mono
              Et ? Tu prouves tout le contraire de ce que tu dis ! En 2004, Icaza dis ne pas avoir connaissance de brevets violés dans Mono (à cette époque les brevets de MS n'existait pas). En 2005 dans ton 2nd lien il explique que Mono en viole sûrement en répétant la stratégie officielle de Novell à cet égard. Bref, ils reconnaissent clairement d'éventuelles violations de brevets. CQFD.

              Bien entendu, comme tu réponds à côté avec une phrase qui n'a qu'un lointain rapport avec ce que j'écris...

              C'est incroyable de mentir comme ça.
              Ah oué, merci ! Moi aussi au début je n'avais pas connaissance de ces violations de brevets hein ! C'est peut être pour ca que j'en ai demandé tu crois pas ? Tu m'as pointé des brevets c'est vrai, mais t'es resté très vague quand à leur réelle violation dans le cadre de Mono.

              Les brevets cités ne sont peut être pas contrefaits par Mono, mais ça me semble bien peu probable.
              On est d'accord, donc je ne ments pas. Merci.

              Ce n'est pas du tout l'interprétation de commentateurs assez spécialisés dans le domaine comme Pam Jones.
              C'est pourtant clair, si tu utilises un produit de Novell, tu ne peux être attaqué par MS. J'utilise Mono, je suis utilisateur d'un produit Novell.
              Ensuite DotGNU ne sera pas non plus attaqué tant que ca restera dans le non-commercial (ce qui évidemment pose le problème de la GPL qui autorise la commercialisation).

              Soyons précis : un client de Novell peut légalement utiliser Mono dans les 5 ans qui viennent.
              Ou pas. Peut être que Mono viole d'autres brevets (ce qui est doit avoir une probabilité de 99% on est d'accord).

              Pour le reste, tout le monde connaît bien ton super argument sur l'ECMA
              Pour moi l'ECMA c'est un gage d'interopérabilité, et un fort indice quand à la volonté de MS de voir apparaître d'autres implémentations de ces technos.

              Tu fudes, donc.
              Je FUDerais si je cherchais à semer le doute dans l'esprit des gens en tenant des propos volontairement forcés. Non, moi je reste optimiste et je continue à utiliser, développer et encourager l'utilisation de logiciels libres, mais je préfères rester réaliste.
              • [^] # Re: Seth Nickell avait raison !

                Posté par (page perso) . Évalué à -1.

                Ensuite DotGNU ne sera pas non plus attaqué tant que ca restera dans le non-commercial (ce qui évidemment pose le problème de la GPL qui autorise la commercialisation).

                Ce n'est pas ce que j'en ai déduit de la présentation qui a été faite. Ce que j'en ai retenu c'est qu'ils ne s'attaqueront pas aux projets financés (ou du moins développés) par des entreprises à but lucratif.

                Ceci à priori n'empêche pas la revente du code par un tiers. Tant que l'équipe de développeurs reste indépendante de tout financement, c'est bon.

                Je me trompe ?
              • [^] # Re: Seth Nickell avait raison !

                Posté par (page perso) . Évalué à 6.

                Et ? Tu prouves tout le contraire de ce que tu dis ! En 2004, Icaza dis ne pas avoir connaissance de brevets violés dans Mono (à cette époque les brevets de MS n'existait pas).


                Et un mensonge de plus. La demande brevet qui a beaucoup fait parler d'elle, celle sur l'api, est connue depuis février 2003. Vu le foin que cela a fait à l'époque, il est clair que De Icaza connaissait la demande. Certes, il ne s'agit pas d'un brevet, mais il y a des limites au foutage de gueulle. En outre, MS a obtenu en mai 2004 le brevet 6738968 portant sur le boxing des types fondamentaux dans .NET, qu'il semble impossible de ne pas enfreindre. Et ça, c'est un brevet, pas une demande.

                En 2005 dans ton 2nd lien il explique que Mono en viole sûrement en répétant la stratégie officielle de Novell à cet égard. Bref, ils reconnaissent clairement d'éventuelles violations de brevets. CQFD.


                Tu ne manques pas d'air. De Icaza dit ''At this point there are no concrete, validated patent claims that we are aware of [with Mono].'', c'est dire exactement le contraire de ce que tu dis. En plus, quand De Icaza raconte ses salades, un autre brevet a été accordé à MS sur l'api de .NET (numéro 6836883), brevet incontournable, sauf à supprimer de .NET une énorme partie de l'API.

                Ah oué, merci ! Moi aussi au début je n'avais pas connaissance de ces violations de brevets hein ! C'est peut être pour ca que j'en ai demandé tu crois pas ? Tu m'as pointé des brevets c'est vrai, mais t'es resté très vague quand à leur réelle violation dans le cadre de Mono.


                Ca fait deux ans qu'on parle de ça, et deux ans que tu nies la réalité, à savoir l'existence de brevets déposés et obtenus par MS qui portent directement sur .NET (qui est mentionné dans les revendications des brevets). Je te conseille vivement la lecture de mon article du mois dernier dans linux mag, cela pourrais te servir à arrêter de mentir, soit délibérément, soit par ignorance. Si tu veux des détails sans passer par cet article, tu vas sur la base de l'USPTO et tu entres les numéros indiqués au dessus. Si tu ne comprends pas qu'une api et la représentation types natifs (par exemple) sont des éléments bloquants pour l'implémentation d'un clone de .NET, je ne peux rien pour toi. Et ces brevets sont réputés valides en droit américain, puisqu'ils ont été acceptés. Cela veut dire qu'un plaignant obtiendra directement un procès sur le moindre soupçon de contrefaçon.

                C'est pourtant clair, si tu utilises un produit de Novell, tu ne peux être attaqué par MS. J'utilise Mono, je suis utilisateur d'un produit Novell.


                Ce n'est pas ce que dit Ballmer.

                Pour moi l'ECMA c'est un gage d'interopérabilité, et un fort indice quand à la volonté de MS de voir apparaître d'autres implémentations de ces technos.


                Tout à fait et l'accord avec Novell en est la preuve. Cela ne veut en aucun cas dire que les implémentations en question pourront être vraiment libres ou être distribuées selon la GPL ou tout autre licence avec des exigences fortes sur les brevets.
                • [^] # Re: Seth Nickell avait raison !

                  Posté par (page perso) . Évalué à -2.

                  Et un mensonge de plus.
                  T'es lourd à parler de mensonge merde.
                  La demande brevet qui a beaucoup fait parler d'elle, celle sur l'api, est connue depuis février 2003.
                  Oué la demande. Et ? C'est sans doute pour ca que Novell a dit ensuite : si y'aura un problème [genre si brevet validé], on s'arrange pour que vous soyez pas enmerdez.
                  Le brevet que tu cites concernant le (un)boxing, qui concerne effectivement Mono (et Java soit dit en passant, le boxing existe aussi dans Java maintenant), et date du mai 2004, soit 2 mois avant l'interview de Icaza. Tu lis tous les brevets qui passent au bureau des brevets tous les matins au petit dej' ?

                  c'est dire exactement le contraire de ce que tu dis
                  mais arrête aussi un peu toi ! Il dit aussi dans l'interview : "Every piece of software written today is likely going to infringe on someone else's patent". Alors OUI MDI dit explicitement que Mono viole très certainement des brevets. Alors lâche moi avec ca.

                  Ca fait deux ans qu'on parle de ça, et deux ans que tu nies la réalité, à savoir l'existence de brevets déposés et obtenus par MS qui portent directement sur .NET
                  Ah non, depuis que tu m'as pointé les brevets concernés, je n'en doute pas.

                  Ce n'est pas ce que dit Ballmer.
                  Press release officielle :
                  "As part of this agreement, Microsoft will provide a covenant not to assert its patent rights against customers who have purchased SUSE Linux Enterprise Server or other covered products from Novell"
                  Mono est clairement cité comme étant un de ces produits couverts. Donc pour moi les utilisateurs de Mono sont des utilisateurs d'un produit Novell concerné par cet accord.

                  Cela ne veut en aucun cas dire que les implémentations en question pourront être vraiment libres ou être distribuées selon la GPL ou tout autre licence avec des exigences fortes sur les brevets.
                  Oué, comme tous les softs sous GPL quoi. A commencer par Linux. Et puis GnuClassPath aussi tiens, puisque tu viens de montrer qu'ils violent le brevet concernant le (un)boxing (à moins que j'ai pas tout compris sur Java5).
                  • [^] # Re: Seth Nickell avait raison !

                    Posté par (page perso) . Évalué à 6.

                    Tu sais ce que ça veut dire, purchased ? Un indice, ça ne veut pas dire downloaded.

                    Pour le reste, je te laisse troller, tu as gagné. C'est marrant chez toi cette impossibilité constitutionnelle de ne pas avoir le dernier mot.
                    • [^] # Re: Seth Nickell avait raison !

                      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                      Tu sais ce que ça veut dire, purchased ? Un indice, ça ne veut pas dire downloaded.
                      Sans dec ! Mais c'est pas moi qui décide de la grille tarifaires des produits de Novell. En l'occurence pour Mono je n'ai toujours pas eu besoin de passer à la caisse, c'est pas pour autant que ce n'est pas un produit de Novell.

                      Pour le reste, je te laisse troller, tu as gagné. C'est marrant chez toi cette impossibilité constitutionnelle de ne pas avoir le dernier mot.
                      Si t'étais pas comme moi on en serait pas là.

                      Au fait c'est quand que tu le publies ton article ? (ailleur que sur papier payant bien sûr)
                • [^] # Re: Seth Nickell avait raison !

                  Posté par . Évalué à 2.

                  Je te conseille vivement la lecture de mon article du mois dernier dans linux mag, cela pourrais te servir à arrêter de mentir, soit délibérément, soit par ignorance.

                  On ne ment pas par ignorance. Que vous ayez des échanges animés, soit (surtout que vous êtes loin d'être inintéressants à lire), mais lorsqu'on traite quelqu'un de menteur, c'est plus aggressif et violent je trouve que de le traiter d'abruti (qui peut se comprendre comme étant une perte momentanée de sang froid - même à l'écrit).

                  Tu peux éventuellement parler de mauvaise foi, mais le mensonge, c'est "sérieux".
              • [^] # Re: Seth Nickell avait raison !

                Posté par . Évalué à 4.

                > J'utilise Mono, je suis utilisateur d'un produit Novell.

                C'est du grand n'importe quoi.
                J'utilise Centos donc je suis un utilisateur de RHEL donc un utilisateur d'un produit Red Hat ?

                NON ! NON ! NON !

                Le produit Red Hat, c'est RHEL, c'est fournit par Red Hat comme étant un produit. Centos c'est un truc libre basé sur RHEL qui est libre (sauf la marque/logo). Centos n'est pas fournit par Red Hat donc ce n'est pas un produit Red Hat. Fin.
                Mieux, ce que fournit Red Hat n'est pas forcément un produit. Par exemple Red Hat fournit Fedora et ce dernier n'est pas un produit. Pas de garantit, etc. Comme ce n'est pas un produit, l'utilisateur ne peut attaquer Red Hat et dire par exemple que les performances ne sont pas au rendez-vous, où dire que Red Hat fait de la publicité mensongère, etc... Fedora est fournit tel quel, si ça fait ton bonheur, tant mieux, sinon tant pis.
                D'ailleurs sur le site Red Hat on parle bien du projet Fedora mais JAMAIS du produit Fedora (avec engagement sur les performances, moyen de suivi des trous de sécurité, etc...)

                J'espère que maintenant tu comprends bien que Mono n'est pas "par défaut" un produit Novell. C'est un projet libre, livré tel quel. Novell fera probablement un version "protégée" de la menace MS, fournit uniquement dans SuSE/Novell professional et sera un produit. Mais mono et n'importe quel projet libre n'est pas un produit "par défaut".
                • [^] # Re: Seth Nickell avait raison !

                  Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                  NON ! NON ! NON !
                  Si si et si !
                  Si j'utilises un des paquets distribué et supporté officiellement par Novell sur le site web de Mono (et disponible pour de nombreuses plateformes et distributions), j'utilise directement un produit Novell. C'est un fait. D'ailleur tout le code appartient à Novell qui demande une cession du copyright pour toute contribution. Donc Novell endorse la responsabilité juridique de ce code (de tout Mono donc)
                  Bref, on est loin de la comparaison avec RHEL/Fedora qui sont des produits "hétéroclytes".
                  • [^] # Re: Seth Nickell avait raison !

                    Posté par . Évalué à 1.

                    > C'est un fait.
                    > Bref, on est loin de la comparaison avec RHEL/Fedora qui sont des produits "hétéroclytes".

                    Belle affirmation gratuite.
                    • [^] # Re: Seth Nickell avait raison !

                      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                      Je vois pas ce qu'il y a de "gratuit" dans cette affirmation. Je voulais juste dire que RHEL et Fedora sont des assemblages de nombreux logiciels aux développeurs/détendeursdecopyright/responsables bien différents.
          • [^] # Re: Seth Nickell avait raison !

            Posté par (page perso) . Évalué à 1.

            Quand tu utilises Mono, même dans une autre distribution, tu es utilisateur d'un produit de Novell, et donc protégé. Effectivement, seul Mono est protégé, et pas DotGNU par exemple.


            Je dirai faux... DotGNU est développé pendant le temps libre de certains développeurs, pas pour le compte d'une entreprise (cf. http://www.gnu.org/projects/dotgnu/people.html ), donc M$ ne s'attaquera pas au projet (si elle avait des raisons de s'attaquer déjà).
          • [^] # Re: Seth Nickell avait raison !

            Posté par . Évalué à 3.

            Pitié, arrêtes !

            > tout ce qui est ECMA compliant

            Tout ce qui est ECMA compliant ne garantit pas que tu n'utilises pas un brevet MS.
            ECMA c'est une norme/standard. Fin. Pour exemple, il y a aussi eu des tentatives pour mettre des brevets dans W3C à un "coût raisonnable". Heureusement ce n'est toujours pas passé.
            Être une norme n'implique pas qu'il ne soit pas nécessaire de payer pour les brevets utilisés par la norme.

            Notes aussi comment mono est entré dans Fedora. Mono est entré dans Fedora car il y a OIN. Pourquoi attendre OIN s'il n'y a pas de problème de brevet selon toi ?

            Notons, ce n'est pas officiel mais des bruits très persistants, qu'en l'état actuel des choses Red Hat ne proposera pas mono dans RHEL (versions présentes et futurs), car il y a des problèmes de brevets avec mono.

            Actuellement les juristes de Red Hat accèptent de prendre le risque d'ajouter mono à Fedora (qui fait gagner 0 $ à Red Hat), mais refuse de le faire pour RHEL (qui fait gagner beaucoup de $ à Red Hat et est un concurrent de MS (version serveur)).
            NB : Red Hat est responsable juridiquement de Fedora.
            Je ne pense pas que Red Hat a peur de perdre un procès contre MS s'il utilise Mono dans RHEL. Mais un procès contre MS et sa centaines d'avocat => c'est beaucoup de pognon d'engloutit. Le mieux est de ne pas tenter MS et si MS est tenté pour attaquer Fedora, c'est d'indiquer haut et fort que Fedora n'est pas un produit commercial et donc MS n'en a pas subit de préjudices et Red Hat n'en a pas tiré de profits. => en gros faire comprendre au juge qu'il est inutile de s'attarder sur ça, Fedora allant virer mono du jour au lendemain. Commercialement Red Hat n'est pas dépendant de mono puisqu'il ne le propose pas dans RHEL et donc virer Mono de Fedora est sans impacte pour Red Hat (la société commerciale qui doit faire du pognon pour vivre).

            Il y a des incertitudes avec Mono. L'accord MS/Novell n'est pas rassurant par rapport à ces incertitudes.
      • [^] # Re: Seth Nickell avait raison !

        Posté par . Évalué à 9.

        Bonjour Timaniac,
        je lis depuis quelque temps et avec pas mal d'intérêt tes arguments en faveur de Mono. Je viens de lire l'article de Seth Nickell proposé par Boubou, ça semble un peu alarmant, mais c'st intéressant.

        Je dois avouer que jusqu'à présent, je trouvais que tu étais assez convaincant, mais tu viens de dire ça:
        Est-ce bien compatible avec l'esprit (et même la lettre) du libre ?
        Bien sûr que non ! Les brevets logiciels ne sont pas dans l'esprit du libre ! Mais que veux tu y faire ?

        Je trouve ça un peu fort. Je sais quoi y faire moi, il suffit de ne pas utiliser Mono dans ces conditions. Où alors tu t'es mal exprimé.

        Ensuite, tu dis ça:
        Ben au moins Mono reste une plateforme dont on a une certitude juridique vis-à-vis de MS. Je vois pas où est le problème. Tu préfères la situation des autres plateformes qui sont dans le flou intégral ?

        Et là, je ne comprends pas de quoi tu parles. Quelle plate-forme libre est dans le flou intégral vis-à-vis de MS?

        Moi, j'ai l'impression que c'est plutôt Mono qui est dans le flou en ce qui concerne les licences d'utilisation, et que maintenant ce problème est règlé pour Novell uniquement...
        • [^] # Re: Seth Nickell avait raison !

          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

          Où alors tu t'es mal exprimé.
          Non, je ne me suis pas mal exprimé. Je pense que les brevets logiciels sont une plaie pour les logiciels libres (et pour les logiciels dans leur ensemble d'ailleur). Et effectivement tu peux ne pas utiliser Mono pour ces risques. Mais tous les autres logiciels ont le même problème. C'est ca le problème des brevets : tu n'as aucune certitude car tu peux violer des brevets sans le savoir, beaucoup d'entre eux étant triviaux et facile à "réinventer".

          Et là, je ne comprends pas de quoi tu parles. Quelle plate-forme libre est dans le flou intégral vis-à-vis de MS?
          de toutes les plateformes, et même Mono ! On a aucune certitude sur rien, les brevets logiciels enlèvent aux logiciels libres une grosse liberté, t'auras beau coller la licence la plus blindée possible (GPLv4 ?), ca n'empêchera peut être pas le soft de violer un brevet et donc d'en faire un soft pas vraiment libre.
          Certains ont voulu utiliser cet argument pour dire que Mono était dangereux, en prenant l'exemple des brevets MS. Et bien sûr sans considérer le problème sur les autres plateformes : "utilisez pas Mono c'est mal !" Alors n'utilisez aucun logiciel libre ! Ni aucun logiciel d'ailleur !

          Un autre problèmes des brevets logiciels, c'est que si ta pas une boîte derrière toi pour jouer la guerre de dissuasion, y'a rien pour te protéger.

          Bref c'est la merde, heuresement que ca n'a pas cours en France.
          • [^] # Re: Seth Nickell avait raison !

            Posté par . Évalué à 4.

            Alors si j'ai bien compris ta position, tu pars du constat qu'il y a des brevets logiciels sur tout et n'importe quoi.
            Partant de là, tu te dis que les brevets logiciels ce n'est pas pire pour Mono que pour le reste.
            --> donc autant utiliser Mono qui est une technologie prometteuse.

            C'est ta position et je la respecte.

            Cependant, je te fais remarquer qu'il y a une différence de taille entre Mono et "les autres logiciels libres":
            Mono est la copie conforme d'une technologie de Microsoft.

            Moi j'utiliserai pas Mono, je ne fais pas confiance a Microsoft.
            • [^] # Re: Seth Nickell avait raison !

              Posté par (page perso) . Évalué à 2.

              Moi j'utiliserai pas Mono, je ne fais pas confiance a Microsoft.
              Ben écoute, là tu as une annonce en bonne et du forme, qui doit sûrement être associé à un contrat juridique. Tu as toujours l'OIN qui protège Mono. Je vois pas ce qu'il te faut de plus.
              Tu ne fais pas confiance à MS ? Et tu proposes quelle alternative à Mono ? Es-tu sûr que MS n'est pas dangeureux pour ces alternatives ? Ben non c'est pareil. Bref, plutôt que de discuter s'il faut mieux utiliser tel ou tel soft sachant pertinament qu'ils sont tous potentiellement dangereux, attaquons nous plutôt à la cause du problème : les brevets logiciels.
              • [^] # Commentaire supprimé

                Posté par . Évalué à 7.

                Ce commentaire a été supprimé par l'équipe de modération.

                • [^] # Re: Seth Nickell avait raison !

                  Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                  Et genre des technos n'utilise aucune technique brevetés d'après toi ? On retrouve aucun concept commun ? (genre gestion mémoire, machine virtuelle, API de base, etc.)
                  Faudrait vraiment être naïf !
                  voir un truc totalement nouveau pas une copie de l'existant
                  Le problème que Mono est un clone n'est plus un problème vis-à-vis de MS. Maintenant Mono est dans la même situation que tous les autres alternatives que tu cites.
                  • [^] # Commentaire supprimé

                    Posté par . Évalué à 1.

                    Ce commentaire a été supprimé par l'équipe de modération.

                    • [^] # Re: Seth Nickell avait raison !

                      Posté par (page perso) . Évalué à -1.

                      Donc c'etait bien un probleme pour MS avant...
                      MS détient suffisament de brevets logiciels pour avoir des problèmes avec la majorité des gros projets de logiciels libres.

                      Ouhais enfin tu mets une dead line dans 5 ans et la on peut aisement imaginer que l'accord ne soit pas renouvele.
                      Genre dans 5 ans ont va tous aux tribnaux et on s'attaque par avocats interposés ? Vois pas ce qui les conduiraient à ne pas reconduire le contrat au contraire.

                      Je vois mal ubuntu continuer a soutenir ces 2 softs apres le sale coup de p... que novell vient de faire.
                      Pourquoi sale coup de pute ? Novell préserve ses fesses et les produits dont il détient une partie du copyright et donc des risques légaux. Tu voulais qu'ils fassent quoi ? Qu'ils se baissent et attendent que MS les enculent ?

                      Seul eux ont le droit d'utiliser les technos MS tranquillou.
                      Mouarf. Au contraire, vis-à-vis de Novell, Ubuntu est un "customer" du produit Mono,ca leur fait un gage de sécurité juridique supplémentaire.
                      • [^] # Commentaire supprimé

                        Posté par . Évalué à 3.

                        Ce commentaire a été supprimé par l'équipe de modération.

                        • [^] # Re: Seth Nickell avait raison !

                          Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                          Moi je fais pas langue de bois au contraire. Pour moi la langue de bois c'est crier au loup en parlant des brevets logiciels concernant Mono et en ignorant tout bonnement les autres. (Ca me fait penser à la FSF qui gueule exclusivement après Free tiens) Le pire c'est que les même personne utilise tous les jours des softs qui en viole des centaines (le kernel), mais non, Mono c'est mal (TM).
                          Moi ce que je vois, c'est que Novell a eu le courage de prendre le problème des brevets logiciels par les couilles et assure ses softs juridiquement.
                          Tous les autres éditeurs ne vont pas tarder à faire de même pour pas se faire enmerder par Microsoft & Co.
                          • [^] # Commentaire supprimé

                            Posté par . Évalué à 1.

                            Ce commentaire a été supprimé par l'équipe de modération.

                            • [^] # Re: Seth Nickell avait raison !

                              Posté par (page perso) . Évalué à 0.

                              Langue de bois: Discours fictif, stéréotypé, convenu et coupé de la réalité dit "politiquement correct".
                              Oué bah justement. Moi pour moi le politiquement correct sur LinuxFR c'est dénigrer la techno qui vient de chez MS et passer sous silence les problèmes de brevets beaucoup plus grave sur la pièce maîtresse de notre OS. Ca c'est de la langue de bois.

                              Ce que je vois c'est la fin de l'esprit du libre. Ce que je vois ce sont deux boites tres tres tres bonnes commercialement parlant
                              En même temps en autorisant explictement l'exploitation commerciale de soft, les logiciels libres ne pouvait s'exposer qu'à cela comme risque. Ensuite rien ne dit que ce contrat entre Novell et MS est une "exclu" et que les autress protagonistes ne vont pas pouvoir faire pareil.

                              pas mal d'informaticien vont 1) aller pointer au chomage 2) leurs salaires vont "legerement" diminuer.
                              Je vois absolument pas le rapport. Tu peux expliquer ?
                              • [^] # Commentaire supprimé

                                Posté par . Évalué à 2.

                                Ce commentaire a été supprimé par l'équipe de modération.

                                • [^] # Re: Seth Nickell avait raison !

                                  Posté par . Évalué à 2.

                                  Ton style à toi c'est la mauvaise foi doublée de l'art de provoquer tes contradicteurs sans même essayer de comprendre ce qu'ils essayent de t'expliquer.

                                  Si tu relisais les commentaires de Timaniac, tu comprendrais que à partir du moment où tu vis dans un pays où les brevets sont autorisés tu te retrouves dans une insécurité juridique permanente que ton soft soit libre ou non que ce soit Mono ou tout autre LL , tout simplement parce qu'on est jamais sûr de n'utiliser aucun de ces brevets.

                                  Relis ses commentaires


                                  MS détient suffisament de brevets logiciels pour avoir des problèmes avec la majorité des gros projets de logiciels libres.


                                  Le problème à traiter est donc bien le système de brevets comme il l'explique par ailleurs (à croire que tu n'a pas suvi les débats sur la tentative d'imposer cette même loi en France)
                                  Timaniac argumente aussi que dans ces pays, Mono serait même un peu plus tranquille que d'autres LL du fait de l'accord Novell /M$

                                  Par contre il y a 2 points sur lequel Timaniac serait bien inspiré de nous éclairer
                                  Le premier
                                  http://linuxfr.org/comments/771324.html#771324
                                  Le fait d'être "ECMA compliant" ne garantit aucune impunité vis à vis des brevets et ne peut donc pas être un argument pour adopter Mono en toute quiétude comme il semble le prétendre.

                                  Le second (autre remarque de IsnotGood)
                                  http://linuxfr.org/comments/771336.html#771336
                                  L'accord couvre t'il vraiment Mono en dehors de son usage dans la distrib Suse ?
                                  • [^] # Re: Seth Nickell avait raison !

                                    Posté par . Évalué à 2.

                                    @Timaniac, je retire le point 2 tu y as répondu entretemps o:)
                                  • [^] # Re: Seth Nickell avait raison !

                                    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                                    Par contre il y a 2 points sur lequel Timaniac serait bien inspiré de nous éclairer
                                    Oué mais c relou j'ai pas des XP infinis non plus ;)
                                    Le fait d'être "ECMA compliant" ne garantit aucune impunité vis à vis des brevets
                                    Evidemment. D'ailleur aucun organisme ne peut prétendre cela dans ses normes. Me suis mal exprimé, je voulais dire que Icaza considérait comme légale leur implémentation de la partie "normalisée" à l'ECMA (en tout cas vis-à-vis de MS). En soit il n'avait pas tord, MS s'était engagé avec l'ECMA à proposer des licences sans discrimination, donc Novell était sûr d'être dans la légalité même avant que MS attaque, après restait forcement la question du coût, l'ECMA n'imposant pas la gratuité, mais bon visiblement Novell a trouvé un accord plus que rentable :)

                                    L'accord couvre t'il vraiment Mono en dehors de son usage dans la distrib Suse ?
                                    Ben moi mon interprétation c'est que Mono est un produit 100% Novell (ils détiennent 100% du copyright), donc en soit c'est un produit Novell, et c'est marqué dans leur FAQ que ca concerne SuSE et tous les produits Novell. Donc bon logiquement, si je télécharge Mono depuis leur site officiel, ce sont pour moi des produits Novell couvert dans cet accord. Remarque cependant que c'est MON interprétation hein :)
                                    • [^] # Re: Seth Nickell avait raison !

                                      Posté par . Évalué à 3.

                                      L'accord couvre SLES et SLES uniquement. Il est très clair à ce sujet : http://www.microsoft.com/interop/msnovellcollab/community.ms(...)

                                      « Microsoft hereby covenants not to assert Microsoft Patents against each Individual Contributor […] but only if, and to the extent, […] (ii) You ensure that as a result of Your contribution, openSUSE.org […] do[es] not receive any licenses, covenants or any other rights under any Microsoft intellectual property. »

                                      Tu peux contribuer à SLES via openSUSE.org, mais la protection dont tu bénéficie n'est étendue qu'aux utilisateurs de SLES, et même pas à ceux d'openSUSE.org (et je ne parle même pas des autres canaux de distribution)

                                      Le problème des FAQ c'est qu'elles tendent à éluder les problèmes et présenter une vision toute rose. Il vaut toujours mieux lire les documents eux-mêmes. C'est plus arride mais plus honnête.
                                      • [^] # Re: Seth Nickell avait raison !

                                        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                                        Le document que tu cites n'est pas complet. Celui là l'est beaucoup plus :
                                        http://www.microsoft.com/interop/msnovellcollab/patent_agree(...)
                                        Et lui fait systématiquement référence à l'ensemble des produits de Novell et non simplement openSUSE.org ou SLES. Ce qui est tout de suite moins contradictoire avec la FAQ écrite conjointement par Novell et MS.
                                        Par conte je comprends toujours pas pourquoi ils font référence plus particulièrement à Mono, OpenOffice et Samba et pas aux autres projets de Novell... Si quelqu'un a une explication.
                                        • [^] # Re: Seth Nickell avait raison !

                                          Posté par . Évalué à 2.

                                          Ton document dit exactement la même chose que l'autre.

                                          « Microsoft, […] hereby covenants not to sue Novell’s Customers […] for infringement […] on account of […] use of […] Product […] for which Novell has received Revenue »

                                          Donc ça ne couvre que les produits payants de Novell, donc SLES et pas OpenSUSE.org

                                          Pour toutes les bétas de SLES et autres produits à la marge, la clause suivante s'applique :

                                          « Also, the foregoing covenant will apply to […] copies […] in development (including, without limitation, work in process; trial, alpha, beta and release candidate versions […]), even if Novell does not receive Revenue […]. In any case, the covenant granted pursuant to this paragraph shall expire […] (180) days from distribution […] »

                                          Donc soit c'est un produit que tu as payé à Novell soit c'est autre chose qui est au pire pas couvert au mieux couvert 180 jours.
                                          • [^] # Re: Seth Nickell avait raison !

                                            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                                            Donc soit c'est un produit que tu as payé à Novell soit c'est autre chose qui est au pire pas couvert au mieux couvert 180 jours.
                                            Voilà. Par exemple Mono. Pas de support "officiel" (si mais payant, donc rentre dans le premier cadre). CQFD.
                                            • [^] # Re: Seth Nickell avait raison !

                                              Posté par . Évalué à 2.

                                              Rentre dans le premier cadre *si tu as payé le support officiel*.

                                              Donc en pratique pour ton exemple de téléchargement c'est nada en protection
                                              • [^] # Re: Seth Nickell avait raison !

                                                Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                                                Donc en pratique pour ton exemple de téléchargement c'est nada en protection
                                                Soit c'est support payant, 1er cas, soit pas de support et c'est dans le 2ème cas. Télécharger Mono rentre dans ce cas. Au pire si ca rentre pas dans le 2ème cas (genre si j'ai pas bien compris), ben on est toujours dans la situation d'avant.
                                                • [^] # Re: Seth Nickell avait raison !

                                                  Posté par . Évalué à 1.

                                                  1. Ça ne rentre clairement pas dans le second cas
                                                  2. La situation d'avant c'était quand Novell clamait haut et fort que Mono était à l'abri de toutes poursuites de Microsoft. Depuis ils ont publiquement accepté de verser des royalties dessus et refusé de couvrir quiconque ne payait pas leur support.
                                                  • [^] # Re: Seth Nickell avait raison !

                                                    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                                                    1. Explique moi en quoi Mono ne rentre pas dans ce second cas.
                                                    2.La situation d'avant c'était que Novell clamait haut et fort que s'il y a le moindre problème, ils s'engageaient à couvrir leurs clients. Ils tiennent là leurs engagements. Et si demain MS vient frapper chez RedHat, je suppose que RedHat en fera autant. Je vois vraiment pas où est le problème !
                                                    • [^] # Re: Seth Nickell avait raison !

                                                      Posté par . Évalué à 4.

                                                      1. Explique moi en quoi Mono ne rentre pas dans ce second cas.

                                                      Tu as le texte officiel, http://www.microsoft.com/interop/msnovellcollab/patent_agree(...)

                                                      explique nous donc comment Mono rentre dans le § 3 gros malin (avec de vraies citations pas « je pense (espère) que la FAQ veut dire que »)

                                                      2.La situation d'avant c'était que Novell clamait haut et fort que s'il y a le moindre problème, ils s'engageaient à couvrir leurs clients.

                                                      C'est un peu court, jeune homme, si la situation d'avant ce n'était que ça leur code ne se serait jamais retrouvé dans GNOME. Pour info la communauté GNOME ce n'est pas que les clients de Novell
                  • [^] # Re: Seth Nickell avait raison !

                    Posté par . Évalué à 3.

                    Pour cinq ans seulement
                  • [^] # Re: Seth Nickell avait raison !

                    Posté par . Évalué à 3.

                    (genre gestion mémoire, machine virtuelle, API de base, etc.)

                    La gestion mémoire de Python est un bête comptage de référence avec un collecteur de cycles par derrière.
                    La machine virtuelle de Python est un interpréteur de bytecode comme n'importe qui sait en faire depuis des décennies.
                    L'API de Python est... l'API de Python, je ne vois aucune raison sérieuse de penser qu'elle est un décalque de celle de .Net vu qu'elle est majoritairement antérieure.
                    • [^] # Re: Seth Nickell avait raison !

                      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                      Bizzarement Python fait parti des logiciels libres référencés comme "protégés" par l'OIN, c'est que Novell/RedHat/Sony/IBM avait une bonne raison de croire qu'ils pouvaient éventuellement être en danger ! Je ne le répèterai jamais assez : les brevets logiciels sont un danger permanent du fait du FUD qu'ils crééer naturellement sur tous les logiciels (ce qui prouve d'ailleur au passage leur totale stupidité).
                      • [^] # Re: Seth Nickell avait raison !

                        Posté par . Évalué à 4.

                        les brevets logiciels sont un danger permanent du fait du FUD qu'ils crééer naturellement sur tous les logiciels

                        FUD dont ton message est un exemple quand tu dis "Python fait parti des logiciels libres référencés comme "protégés" par l'OIN, c'est que Novell/RedHat/Sony/IBM avait une bonne raison de croire qu'ils pouvaient éventuellement être en danger".
                        Bref ça tient un peu de la prophétie auto-réalisante cette façon d'argumenter : regardez le FUD est partout, même moi j'en propage.

                        Et si on accepte l'hypothèse que Python serait vraiment "protégé" par l'OIN, ça contredit ton affirmation initiale selon laquelle ce ne serait pas une alternative plus sûre à Mono... Puisque les accords de licence de l'OIN fournissent le droit d'exploiter le brevet à tout le monde, pas seulement à Novell.
                        • [^] # Re: Seth Nickell avait raison !

                          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                          FUD dont ton message est un exemple quand tu dis "Python fait parti des logiciels libres référencés comme "protégés" par l'OIN
                          Vois pas ce qu'il y a d'incertain, de doute là dedans.

                          Et si on accepte l'hypothèse que Python serait vraiment "protégé" par l'OIN, ça contredit ton affirmation initiale selon laquelle ce ne serait pas une alternative plus sûre à Mono... Puisque les accords de licence de l'OIN fournissent le droit d'exploiter le brevet à tout le monde, pas seulement à Novell.
                          Bah Mono est également protégé par l'OIN, donc bref dans la même situation que Mono, ca ne contredis donc strictement rien : Python n'est pas mieux juridiquement que Mono. Et inversement. Moi je voulais juste dire que tous les LL ont le même problème.
                          • [^] # Re: Seth Nickell avait raison !

                            Posté par . Évalué à 4.

                            Vois pas ce qu'il y a d'incertain, de doute là dedans.

                            Surtout ne cite pas la phrase en entier, hein...

                            Moi je voulais juste dire que tous les LL ont le même problème.

                            Oui, c'est ton leitmotiv dans tous les messages que tu as postés. On ne va pas insister.
                            • [^] # Re: Seth Nickell avait raison !

                              Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                              Surtout ne cite pas la phrase en entier, hein...
                              Cites là en entier si tu veux, c'est pas moi qui est créé l'OIN et qui est mis Python dedans. Je vois pas où est le FUD de penser qu'ils ont eu une bonne raison de le mettre dedans. Le seul FUD que je vois, c'es pas moi qui le créé, c'est celui créé par les brevets logiciels. Et ca tous les linuxiens l'ont compris, particulièrement ici quand on voit l'acharnement qu'ils ont contre cette idée.
                              • [^] # Re: Seth Nickell avait raison !

                                Posté par . Évalué à 6.

                                Ho, putain, t'es lourd des fois TImaniac, rien qu'a te lire ça m'énèrve, alors j'imagine pas le courage de ceux qui "discutent" avec toi (ce serai plus un dialogue de sourd qu'autre chose ...). Tu dis :

                                Bizzarement Python fait parti des logiciels libres référencés comme "protégés" par l'OIN, c'est que Novell/RedHat/Sony/IBM avait une bonne raison de croire qu'ils pouvaient éventuellement être en danger !

                                Et juste après, quand Antoine cite ton passage, tu réponds :
                                Vois pas ce qu'il y a d'incertain, de doute là dedans.

                                Ca me rappelle limite le sketch de Coluche avec les milieux autorisés qui s'autorisent à croire ...
                                • [^] # Re: Seth Nickell avait raison !

                                  Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                                  Je suis peut être lourd, mais je vois pas ce qu'il y a d'incohérent dans mes propos. C'est un fait, y'a pas de doute, l'OIN "revendique" la protection de logiciels comme Python. Après je ne fais qu'émettre des hypothèse sur pourquoi ils font ca, et moi je suppose très fortement que c'est parcqu'ils "craignent" que Python puisse enfreindre des brevets. Et je comprends qu'ils aient le doute, ils ont peut être même des certitudes. Dans tous les cas ils ont créés l'OIN dans ce but.
              • [^] # Re: Seth Nickell avait raison !

                Posté par . Évalué à 10.

                > Et tu proposes quelle alternative à Mono ?

                Je crois que je vais continuer à utiliser KDE, qui est codé en C++, avec des interfaces pour plein de langages.

                > Es-tu sûr que MS n'est pas dangeureux pour ces alternatives ?
                Non.
                En fait je pense que Microsoft est dangereux. Donc je préfère éviter d'utiliser une technologie qui vient de chez eux parce que je me dis que ça finira forcément par me revenir dans la gueule.

                > attaquons nous plutôt à la cause du problème : les brevets logiciels.
                C'est ce que je fais.
                Je boycotte les programmes protégés officiellement par des brevets logiciels.
                • [^] # Re: Seth Nickell avait raison !

                  Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                  Je boycotte les programmes protégés officiellement par des brevets logiciels.
                  Bah pense à boycotter Linux et Python aussi tiens, ils sont protégés par des brevets au sein de l'OIN. Franchement ca rime à rien ce raisonnement de l'autruche : "je veux pas le savoir c'est pas officiel donc je viole des brevets mais c'est pas officiel donc c'est mieux !"
                  • [^] # Re: Seth Nickell avait raison !

                    Posté par . Évalué à 5.

                    Mouais, il y a une petite différence quand même. Dans le cas de Linux, si une boîte informatique fait valoir ses brevets (surement très cons), il se mangera direct dans les dents une floppée de violations de brevets d'IBM et autres (qui doivent avoir un sacré potentiel "foutage de merde").

                    Bon maintenant, si cette boîte est un parasite du genre d'Eolas, qui n'est là que pour pomper le fric, autant attaquer les plus juteux : python, ruby aucun intérêt, Linux sans doute, mais faut avoir les reins solides.

                    Maintenant .net : c'est LE rouleau compresseur marketing / commercial / technique de Microsoft qui est derrière. Je ne dis pas que c'est forcément de la merde, mais ce n'est pas comme si Microsoft n'avait pas écrasé quelques concurents dans le passé qui ont un peu trop empiété ses plates bandes.

                    Et puis bon, ok, .net ce n'est pas si mal. Mais bon des technos pas trop nulles, il y a en aussi dans le LL il me semble. Alors pourquoi ne pas avoir fait l'inverse : prendre une techo open source et l'intégrer correctement à Windows, plutôt que de prendre une techno Windows et l'intégrer correctement à Linux ? C'est quoi la prochaine étape ? Réécrire gnome en win32^W.net ?
                    • [^] # Re: Seth Nickell avait raison !

                      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                      . Dans le cas de Linux, si une boîte informatique fait valoir ses brevets (surement très cons), il se mangera direct dans les dents une floppée de violations de brevets d'IBM et autres
                      Je vois pas en quoi c'est différent de la situation de Mono. IBM & Co comme tu dis fait parti de l'OIN et met à disposition des brevets pour soutenir d'éventuelles attaques sur Linux mais aussi Python et Mono.
              • [^] # Re: Seth Nickell avait raison !

                Posté par . Évalué à 7.

                Tu as toujours l'OIN qui protège Mono. Je vois pas ce qu'il te faut de plus.

                Super, et lorsque MS se fait menaçant, il ne te reste plus qu'a réassigner tes copyrights à SuSE. Ça donne vachement envie de coder avec mono !

                Ah, on peut dire qu'ils ont bien arrangé leur prise de contrôle SuSE, d'abord faire croire à tout le monde qu'ils ne courent aucun risque parce que eux ne courent aucun risque, et lancer Miguel de Icaza dans de lourdes manoeuvres de marketing et de lobbying pour l'intégrer dans GNOME.

                Le jour ou un élément fondamental de GNOME dépendra de mono, GNOME appartiendra, virtuellement, à SuSE.


                P.S. : À part ça, l'avis de Bruce Perens : http://technocrat.net/d/2006/11/2/9945
                • [^] # Re: Seth Nickell avait raison !

                  Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                  Ça donne vachement envie de coder avec mono !
                  C'est déjà le cas, Novell demande que le copyright soit céder pour contribuer au code. Si t'es pas content tu peux toujours forker.

                  Le jour ou un élément fondamental de GNOME dépendra de mono, GNOME appartiendra, virtuellement, à SuSE.
                  Tu sais, Icaza a fondé Gnome, et doit donc avoir un certain nombre de droits dessus en matière de copyright, qu'il peut très bien déjà refiler à son patron.
                  Mais là encore, si t'es pas content, tu peux forker Gnome et réécrire les parties qui concerne ses contributions (s'il en reste)
                  • [^] # Re: Seth Nickell avait raison !

                    Posté par . Évalué à 2.

                    Le GNOME d'aujourd'hui n'a pas grand chose à voir avec celui d'Icaza, il était le premier à demander que son code soit bazardé (pour le remplacer plus tard par du Mono), et comme il a cessé de le maintenir en pratique, c'est essentiellement ce qui est arrivé.

                    Miguel a attaché son nom à Midnight Commander (qui l'utilise aujourd'hui?), Bonobo (quand on en parle c'est pour discuter comment virer ses dernières traces de GNOME) et gnumeric (depuis repris par une autre équipe heureusement.

                    La différence entre Mono et GNOME, c'est que personne ne contrôle assez de code GNOME pour changer unilatéralement sa licence, alors que Novell peut reprendre ses billes demain et personne ne pourra rien dire.
                    • [^] # Re: Seth Nickell avait raison !

                      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                      Midnight Commander (qui l'utilise aujourd'hui?)


                      _0/
                    • [^] # Re: Seth Nickell avait raison !

                      Posté par (page perso) . Évalué à 5.

                      > Miguel a attaché son nom à Midnight Commander (qui l'utilise aujourd'hui?),

                      Moi je l'utilise au quotidien, sans Midnight Commander je suis perdu.

                      Certain mainteneur de Fedora avait cru bon de virer mc, cela a fait un tel tollé, que c'est vite revenu dans core !
                      Midnight Commander est un excellent outil de productivité, indispensable pour faire de l'administration système.

                      Par ailleurs, qu'importe les penchants pro-MS de miguel de Icaza, ça n'en reste pas moins un excellent développeur et c'est ridicule de prétendre le contraire.
      • [^] # Re: Seth Nickell avait raison !

        Posté par . Évalué à 6.

        Ben au moins Mono reste une plateforme dont on a une certitude juridique vis-à-vis de MS.


        pouf pouf
        une citation de jean michel à peu près : "ceux qui échangent leur liberté contre la sécurité ne méritent ni l'une ni l'autre"
        • [^] # Re: Seth Nickell avait raison !

          Posté par . Évalué à 5.

          je m'auto commente parce que finalement, je me moinsserais presque sur mon commentaire précédent :-)
          l'impression que j'ai, c'est qu'une protection qui ne s'appliquerait qu'aux utilisateurs de Novell/Suse, c'est tout sauf bien. On aurait les utilisateurs de ladite distrib' bien "protégés" par le parapluie Novell/MS qui du coup seraient nettement moins sensibles aux problèmes que les autres distrib' pourraient rencontrer avec MS.

          Diviser pour régner, c'est un des tout premiers trucs qu'on apprend quand on fait de l'info. Ca ne s'applique pas qu'au code ...
    • [^] # Re: Seth Nickell avait raison !

      Posté par (page perso) . Évalué à 10.

      Hier j'ai upgradé ma dapper en edgy. J'ai jeté un coup d'oeil au nouveau soft de gestion des photos (F-Spot) et me disant que de toute façon, comme c'était en Mono, j'allais le virer de ma machine et que je pouvais bien lui accorder 3 minutes. J'ai trouvé l'interface bordélique par rapport à GThumb donc de toute façon j'avais pas de regret pour enlever le logiciel.
      Donc, hop, je lance synaptic et je coche F-Spot pour suppression. Qu'elle n'est pas ma surprise de constater que ce maudit logiciel fait partie du méta-paquet Ubuntu-desktop et que si je le vire je dois également virer ce méta-paquet qui est pourtant bien utile pour les updates et autres.
      Ma conclusion : BORDEL DE MERDE !!!!!
      Je pressens que Mono va s'infiltrer partout dans Gnome et qu'il va devenir de plus en plus malcommode de s'en passer.
    • [^] # Re: Seth Nickell avait raison !

      Posté par . Évalué à 9.

      Et heureusement que Gnome n'est le desktop par défaut d'aucune distrib majeure, sinon, je n'imaginerais même pas !
      • [^] # Si... Debian

        Posté par . Évalué à 2.

        Je viens d'installer Etch (testing).
        Je coche environnement de bureau à l'installation et... je me retrouve avec Gnome (et pas Gnome/Kde comme sur Sarge).
        Bon, désisnstall de bloatware et aptitude install kde ;-)
        • [^] # Re: Si... Debian

          Posté par . Évalué à 2.

          merde...vous parlez de desinstaller gnome car il uttillise mono
          pourquoi?
          vous etes en france vous avez la chance de ne pas (encore?) avoir de brevets logiciels
          donc vous etes libres d'uttiliser tout ce que vous voulez
          wine,mono,dotGNU,mp3,libdvdcss, et meme openBSD ou les drivers libres pour atheros qui sont illegaux aux usa a cause des lois du reverse-engeenering(openBSD est base au canada)
          profitez de votre libertee (et des logiciels libres)

          bon je crois que pour libdvdcss ca va changer avec la davdsi qui est passee mais les loies bases dessus ne sont pas encore sorties(je me rapelle plus de comment ca s'apelle c'est sans doute les decrets)
          • [^] # Re: Si... Debian

            Posté par . Évalué à 4.

            libdvdcss

            Ahahahaha tu viens de conseiller à des Français d'utiliser libdvdcss, tu va raquer un max de tunes et aller en prison !
          • [^] # Re: Si... Debian

            Posté par . Évalué à 1.

            > vous etes en france vous avez la chance de ne pas (encore?) avoir de brevets logiciels

            Tu peux très bien avoir Gnome sans mono. C'est trivial a faire :
            - (yum|apt|urpm|etc) remove mono

            Gnome a des programmes qui utilisent mono mais mono ne fait pas parti de la plateforme Gnome. Donc on peut enlever mono les doigts dans le nez.

            Exemple ici, FC6/Gnome 2.16 :
            $ rpm -q -a | grep -i mono
            $ # Rien
            • [^] # Re: Si... Debian

              Posté par . Évalué à 4.

              Qu'on me corrige, mais de plus en plus d'éléments Gnome (le visualiseur d'image défaut, l'outil de recherche par défaut) sont dépendants de mono.

              Ton exemple ne démontre rien du tout.

              Si Gnome poursuit sur le même chemin, après ta suppression de mono, il te restera plus grand chose à lancer...
    • [^] # Re: Seth Nickell avait raison !

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      Bon alors comme t'as du le constater sur son blog, la position de MDI concernant les brevets dans Mono n'a pas changé d'un yota, comme si l'accord ne changeait rien. Il persiste à dire qu' "à sa connaissance, Mono n'enfreind aucun brevet", et reprécise la politique du projet en cas d'infraction : recherche d'une utilisation antérieur pour invalider le brevet, contourner le brevet, supprimer la partie "dangereuse" de Mono.

      Donc forcement je lui es demandé ce qu'il pensait du brevet que tu m'a pointés concernant l"Unified Type". Ca réponse a été plutôt simple : "That is already covered by the ECMA agreement. As detailed on the Mono FAQ." En gros il s'en tient toujours à l'autorisation de Jim Miller d'implémenter les spec de l'ECMA par n'importe qui. Bref, pour lui ce n'est pas une infraction de brevet. (Par contre on peut légitimement se demander ce qu'il en est de ceux qui utilise la technique pour implémenter autre chose que les specs de l'ECMA, suis mon regard...).

      Et il est où le royalty free pour les brevets Microsoft couvrant .NET ? DTC, n'est-ce pas ?
      Ben apparement pas DTC, puisque c'est toujours là dessus que se base MDI.
  • # Des actes!

    Posté par . Évalué à -5.

    Franchement, le plus gros problème du libre n'est pas la technique mais des problèmes juridiques qui empêchent notamment d' avoir en standard c'est à dire une fois installé le système:
    -le plugin flash
    -la machine virtuelle java (plugin java)
    - le plugin pour lire des vidéos
    - les polices true type de windows!
    - un moyen pour lire les dvds cryptés
    - les codecs pour lire de la vidéo.
    - pour ceux qui ont besoin, les drivers ati ou nvdia.

    Dans ces conditions, ne nous étonnons pas que Linux soit si peu répandu! En effet, le débutant verra qu' il lui manque par exemple le driver n'vdia il dira bye bye linux.
    C' est triste, mais c' est la réalité.

    Perso, que M... traduise ce nouvel accord par des actes et nous fournisse ses polices true type qui nous manquent et les mette en GPL!
    • [^] # Re: Des actes!

      Posté par . Évalué à 2.

      - le plugin pour lire des vidéos
      Quoi donc ?
      le plugin xine ou le plugin mplayer pour intégrer directement des vidéos dans un navigateur Gecko ? Ya un problème à ce niveau là ? J'ai mal compris ?

      - les polices true type de windows!
      Perso, que M... traduise ce nouvel accord par des actes et nous fournisse ses polices true type qui nous manquent et les mette en GPL!
      Franchement, les polices DejàVu sont super bien, elles sont vraiment propres, pas besoin d'autre chose en standard. Tu devrais essayer...

      - un moyen pour lire les dvds cryptés
      Je ne suis pas sûr qu'il y ait de problème là, la libdvdcss n'a pas de problèmes de licence, et il n'est vraiment pas dit (encore) que même DADVSI puisse empécher de l'utiliser ou de la diffuser.
      Ne serait-ce que parce que CSS n'est pas une mesure de protection (efficace ou non) contre la copie, mais seulement contre le visionnage. Ben oui, tu recopies à l'identique sans changer un bit, et tu peux lire la copie exactement dans les mêmes conditions que l'original, tu peux faire ça sans même connaitre l'existence de CSS, je vois mal comment avec ça on peut prétendre qu'il s'agit d'une mesure de protection contre la copie...

      - les codecs pour lire de la vidéo.
      Disons plutôt certains codecs pour lire certaines vidéos, mais la majeure partie des vidéos passent sans codecs win32, et on peut le voir avec l'intégration de mplayer dans Debian : ça s'arrange nettement.

      - le plugin flash
      - la machine virtuelle java (plugin java)
      - pour ceux qui ont besoin, les drivers ati ou nvdia.

      Rien à dire là, faudrait voir où en est gnash pour le flash et promouvoir le svg, sinon on peut se passer des trois, mais c'est parfois chiant (sauf java, ça sert très peu en fait)...
      C'est surtout chiant pour l'accélération 3D, les gens achètent assez cher une belle carte qui permet de mieux jouer aux jeux vidéos récents, ou de faire de la modélisation 3D ou autre, et là paf, faut leur expliquer que ça va plus marcher sans faire des incantations vaudou et vendre son âme...


      Yth.
  • # Incompatibilité GPL

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    Différents acteurs du monde libre se sont déjà exprimés sur le sujet, notamment Bruce Perens qui est dans « l'update 2 » de l'article de Groklaw, et qui dit que la GPL interdit à un distributeur d'avoir des accords de licence indépendants.

    Il y a aussi Greg DeKoenigsberg qui écrit sur son blog que cet accord entre en conflit avec la section 7 de la GPL : http://gregdek.livejournal.com/5830.html
    Résumé : si Novell distribue du code sous licence GPL, que ce code viole un brevet de MS, et que MS décide de faire respecter son brevet, alors Novell perd immédiatement le droit de distribuer ce code sous licence GPL, à cause de la section 7.

    Et ben, c'est un beau cadeau pour un vendredi...
    Qui disait que la GPLv3 n'a pas besoin d'une section sur les brevets ?
    • [^] # Re: Incompatibilité GPL

      Posté par . Évalué à 10.

      Non, en fait, ça fait plutôt du bien. Ça permet enfin de dire à nouveau Novell/Suse ça pue c'est pas libre !

      Aujourd'hui est décidément un bon vendredi.
    • [^] # Re: Incompatibilité GPL

      Posté par (page perso) . Évalué à -1.

      Le contrat protège aussi OpenOffice et Samba, donc ca y est pouf ces 2 softs ne sont pas libres ?
      • [^] # Re: Incompatibilité GPL

        Posté par (page perso) . Évalué à 5.

        Houlà, tu dois être échauffé par les trolls là-haut, parce que là ce que tu dis n'a aucun sens.
        Lis le passage de la GPL, tu verras qu'il s'agit du droit de redistribution.
        Je préfère te citer Eben Moglen, avocat à la FSF :
        If you make an agreement which requires you to pay a royalty to anybody for the right to distribute GPL software, you may not distribute it under the GPL. Section 7 of the GPL requires that you have, and pass along to everybody, the right to distribute software freely and without additional permission.


        Source : http://news.com.com/2061-10795_3-6132156.html

        Traduction libre :
        Si vous passez un accord qui vous oblige à payer des droits à qui que ce soit pour le droit de distribuer du logiciel sous GPL, alors vous n'avez pas le droit de le distribuer sous licence GPL. La section 7 de la GPL impose que vous ayez et que vous transmettiez à tout le monde le droit de distribuer le logiciel gratuitement et sans aucune autre autorisation.


        C'est évidemment pas parce qu'un projet est attaqué pour violation de brevets que sa licence change.
        • [^] # Re: Incompatibilité GPL

          Posté par . Évalué à 2.

          Notons que Mono est sous double licence GPL/BSD (ou seulement certains morceaux ?). Ce n'est pas pour rien. Comprendre qu'avec BSD c'est pour être patent-friendly et non libre. La grande ""liberté"" de la BSD, c'est de permettre de faire du proprio. La grande contrainte de la GPL, c'est de l'interdire.

          Bref Mono est patent ready.
          • [^] # Commentaire supprimé

            Posté par . Évalué à -1.

            Ce commentaire a été supprimé par l'équipe de modération.

            • [^] # Re: Incompatibilité GPL

              Posté par (page perso) . Évalué à 6.

              > Pas du tout mais alors pas du tout. Pour ton info emacs etait un soft proprio (et tres cher) a ses debuts mais les sources etaient fournis lorsque tu l'achetais.


              Tu peux préciser ? Où a tu vu que le emacs sous GPL était un soft proprio ????
              Très cher, oui, car à l'époque RMS le distribuait sur bande magnétique a un cout très élevé, mais proprio, ça jamais. La GPL interdit ce fait !!
            • [^] # Re: Incompatibilité GPL

              Posté par . Évalué à 2.

              ahahaha, du proprio c'est quand tu vends un truc, mouahhah :p

              Pardon mais elle était tellement bonne celle là que j'ai pas pu resister ;)
            • [^] # Re: Incompatibilité GPL

              Posté par (page perso) . Évalué à 3.

              > Pour ton info emacs etait un soft proprio (et tres cher) a ses debuts mais les sources etaient fournis lorsque tu l'achetais

              Donc c'était pas proprio. On a un problème de définition là.
              • [^] # Re: Incompatibilité GPL

                Posté par . Évalué à 4.

                Euh, le fait d'avoir les sources d'un logiciel ne fait pas qu'il est libre, juste qu'on a les sources. Il ne faut pas confondre libre et opensource.

                Un exemple : je fais un programme, je donne les sources et je l'accompagne d'une licence disant que les sources sont ici à rôle informatif, mais qu'il est interdit de les modifiers où même d'utiliser le programme sous certaines conditions.
                Est-ce libre ? non, ni au sens de la FSF, ni de celle de la BSD

                Donc on peut bien diffuser les sources d'un programme propriétaire.
                • [^] # Re: Incompatibilité GPL

                  Posté par (page perso) . Évalué à 6.

                  Oui, genre Shared Source, justement d'un des deux protagonistes de l'article.
                  Mais sauf erreur, il me semble que emacs a toujours été GPL

                  > Il ne faut pas confondre libre et opensource.

                  Avant de me ressortir cette phrase super-bateau, vérifie la définition de l'opensource : http://www.opensource.org/docs/definition.php
                  Pour être opensource, il faut autoriser 10 points, qui vont bien plus loin que juste donner les sources.
                  • [^] # Re: Incompatibilité GPL

                    Posté par . Évalué à 3.

                    >> Avant de me ressortir cette phrase super-bateau, vérifie la définition de l'opensource.

                    Le pire, c'est que j'avais commencé à écire opensource entre guillemets et à mettre une parenthèse à ce sujet, vu que je venais de lire que justement l'opensource était une marque déposé et qui est libre. Mais n'étant pas motivé pour rechercher le commentaire où j'avais lu ça, j'ai supprimé ce passage.

                    Je trouve cependant curieux d'avoir prit ce terme, car comment doit-on dire alors la juste mise à disposition des sources ?
                    • [^] # Re: Incompatibilité GPL

                      Posté par (page perso) . Évalué à -1.

                      L'OSI a acquis un monopole sur le terme « Open Source » en lui donnant une définition ridicule, dont l'usage en pratique se limite à remplacer le terme « libre » dans le milieu corporate, où « Open Source » est plus politiquement correct (voire un peu fashion, selon la politique de l'entreprise).

                      Oui, « Open Source » était à mon avis le terme le plus naturel pour désigner un logiciel dont on peut obtenir gratuitement le code source, cependant il a été approprié par l'OSI et détourné de son sens naturel (et je suis bien triste de voir régulièrement des lecteurs de LinuxFR marteler la définition de l'OSI comme si c'était parole d'évangile).
          • [^] # Re: Incompatibilité GPL

            Posté par . Évalué à -1.

            La grande ""liberté"" de la BSD, c'est de permettre de faire du proprio.

            N'importe quoi ! Affreux trolleur !

            La BSD pour une lib permet aux gens qui utilisent cette lib de choisir la licence libre de leur choix, y compris la GPL, la LGPL, la MPL, la Artistic licence, etc. s'ils le souhaitent ; là où la GPL leur imposerait de « choisir » la GPL.

            Le fait que ça permette aussi aux gens qui font du non libre de l'utiliser est à cet égard secondaire, je trouve : faire le choix de la BSD c'est permettre une grande souplesse et un grand choix au reste de la communauté du libre (sans se laisser dicter sa conduite par ce que pourrait faire ou ne pas faire le proprio).

            Bref, la BSD, c'est le choix de la compatibilité.
            • [^] # Re: Incompatibilité GPL

              Posté par (page perso) . Évalué à 2.

              C'est vrai qu'il y a aussi cet aspect là, mais ensuite quel aspect est le plus important, c'est une question de point de vue.

              Certains te diront que le nucléaire c'est mal parce que ça permet de faire des bombes, d'autres te diront que le nucléaire c'est bien parce que ça permet de faire des centrales.

              Celui qui écrit un programme et qui choisit une licence doit peser le pour et le contre, que ce soit pour la GPL ou la BSD
              • [^] # Re: Incompatibilité GPL

                Posté par . Évalué à 2.

                Faire des bombes nucléaires, c'est plutot très bien. Les utiliser, c'est mal. La dissuasion nucléaire nous permet d'avoir une paix solide depuis 50 ans pour les pays détenant la technologie.
                • [^] # Re: Incompatibilité GPL

                  Posté par . Évalué à 2.

                  Une paix comme ça : http://www.udel.edu/DRC/Images/world-trade-center-12.jpg (New York) ?
                  Une paix comme ça : http://www.interet-general.info/IMG/Guerre-Tchetchenie-2.jpg (Tchétchénie) ?
                  Comme cela : http://www.freedomtocare.org/Tiananmen.jpg (Tiananmen) ?
                  Comme cela : http://superstepho.free.fr/data/stephog/emeutes_paris.jpg (Paris) ?
                  Comme entre l'Inde et le Pakistan ?
                  Comme en Israël ?
                  Et passons les situations tendues des deux prétendants au club, Coréens du Nord ou encore Iraniens.

                  La guerre froide, c'était peut être pas une guerre avec des morts aux US ou en URSS, mais il y en a eu ailleurs. La paix avec ses voisins, c'est bien, mais ce n'est pas tout non plus.

                  Construire une arme d'attaque, c'est rarement pour se défendre. La dissuasion nucléaire c'est ridicule. L'attitude des pays qui ont l'arme nucléaire l'est encore plus : "On a la bombe nucléaire, on est les meilleurs, mais vous, qui ne l'avez pas, vous n'avez pas le droit de l'avoir, parce que c'est dangereux. Et nous on la garde parce qu'on est bien mieux que vous".
                  • [^] # Re: Incompatibilité GPL

                    Posté par . Évalué à 3.

                    Qui te dis que ces guerres (ou d'autres plus ou moins semblables) n'auraient pas eu lieu, plus une tripotée d'autre, sans la dissuasion de l'arme nucléaire ?

                    Difficile de refaire l'histoire.
                    • [^] # Re: Incompatibilité GPL

                      Posté par . Évalué à 0.

                      Personne, mais je n'ai pas dis ça non plus. Je dis juste que tous les pays qui ont l'arme nucléaire ne sont pas "dans une paix durable" depuis qu'il l'ont (ne serait-ce que Israël, si l'on considère que la guerre froide n'est pas une guerre, qu'une attaque terroriste n'est pas une guerre, que des "révoltes" civiles ne sont pas une guerre, ...)

                      J'ai juste dis qu'ils ne sont pas dans une paix durable, pas que cela serait mieux ou pire dans le cas où ils n'auraient pas eu d'armes de destruction massive (personne ne peut dire ça)

                      M'enfin on est hors sujet ;-)
                      • [^] # Re: Incompatibilité GPL

                        Posté par . Évalué à 1.

                        Pas faux. Cela dit si malgré le contexte d'antagonisme absolu est-ouest de la guerre froide, ça a fini sans une grosse mêlée générale, la dissuasion n'y est sans doute pas pour rien. Après, c'est sûr, la situation a bien changée depuis.


                        PS : le HS dans une news de plus de 250 commentaires c'est normal, et de toute façon plus personne ne les lit - sauf discussion en cours ;)
            • [^] # Re: Incompatibilité GPL

              Posté par . Évalué à 6.

              "faire le choix de la BSD c'est permettre une grande souplesse et un grand choix au reste de la communauté du libre (sans se laisser dicter sa conduite par ce que pourrait faire ou ne pas faire le proprio)."

              > Le probleme de la BSD (qui est cependant tout a fait applicable dans certains cas) c'est qui si seule elle avait un jour existe, je veux dire par la que si la GPL n'avait jamais existe, je ne pense personnellement pas que le libre en serait ou il en est aujourd'hui et qu'on en parlerait comme ca la aujourd'hui, car la BSD permet une tres grande liberte dans les choix c'est un fait, mais s'il n'y avait eu qu'elle, les organisations et nottament les entreprises, se seraient servis mais n'aurait jamais rien donne en retour. C'est un peu ce que je reproche a la BSD, le fait que ce ne soit pas du donnant donnant, et ce n'est pas forcement bon pour le libre et la diversite de son ecosysteme ou tout du moins une partie de celui-ci.
              Au final je pense que les deux licences BSD et GPL sont complementaires et peuvent etre utilises dans des cas differents.
              • [^] # Re: Incompatibilité GPL

                Posté par . Évalué à 3.

                Dites-moi si c'est stupide ou pas, mais je trouve qu'un compromis intéressant est la LGPL, même pour les applis : dans ce cas précis
                - mon code (et ses modifications directes) reste protégé
                - mais qqun qui voudrait se servir de cette base de code et en même temps faire un travail propriétaire au dessus peut copier-coller des bouts de mon code, en faire une lib (dont les ajustements nécessaires resteront LGPL) et faire son boulot derrière sous la licence qu'il désire.

                Autre exemple (corrigez-moi si je dis une connerie) : on peut très bien imaginer un OS dans lequel une plus large partie du boulot serait faite dans des bibliothèques (et pas seulement dans des processus serveurs distincts comme c'est souvent le cas avec les micro-noyaux) afin d'éviter les commutations de contexte, etc. Seulement du coup, je ne peux plus copier-coller de code du noyau Linux dans mon truc, parce que ça deviendrait GPL et ainsi seules les applis GPL pourraient tourner sous mon OS. Si Linux était LGPL le problème ne se poserait pas...
  • # Quelques passages de la conférence de presse

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    Voici un relevé de la présentation de cet accord (cf. premier lien de l'article):
    Ballmer: (06:00) For anybody who runs a mixed Windows and particularly Suse Linux environment, this is all good news.


    Ballmer: (07:15) With Novell, those customers will profit from the interoperability, the virtualisation scenarios, the management scenarios.


    Mais alors les avancés en interopérabilité ne seront pas disponibles à la communauté du libre ? Le code sera donc propriétaire ?! Sinon je ne vois pas comment ces avancés ne se retrouveront pas dans les distributions.

    Avocat de chez M$ (24:17): To do that, one of the things we fashioned was an approach that will ensure for example that every customer who purchases a subscription for example for Suse Linux Enterprise, will get not only service and support from Novell, but will get as part of that in effect a patent convident (?!) from Microsoft.


    Donc en gros, tant qu'on n'a pas acheté une Suse, on n'est pas couverts.

    Avocat de chez M$ (25:00): Today, Novell is the only company in our industry that is able to provide a customer not only with the code to run Linux, not only the service and support for it, but a patent convident that runs for Microsoft corporation.


    Ok, j'avais bien cru comprendre.

    Avocat de chez M$ (27:20): Microsoft today is making two, I think, important commitments, or promises, to different groups of developers in the open-source community. The first is a promise that we won't assert our patents agains individual, non-commercial, open-source developers [...]. And the second thing we did in this area was add a promise that goes to developers, even developers who are getting paid, to create code to opensuse.org, code that Novell takes and integrates in its distribution and that is then covered under the patent cooperation between us. Because, after all, Novell is insuring that our patent rights are respected in an appropriate way.


    Ça par contre c'est positif. Déjà ne pas utiliser les brevets contre des développeurs qui travaillent à but non lucratif. Ce n'est pas libre, pas parfait, mais c'est mieux que rien (longue vie au projet dotGNU alors !).
    Par contre en ce qui concerne le travail des développeurs qui sont payés pour ceux qu'ils codent, je n'ai pas compris... Ils sont obligés de le remettre à Novell sur opensuse.org ? Si leur application est libre, de toute façon rien n'empêche Novell de l'inclure dans ses distributions non ? A moins que ça sous-entende qu'on est obligé de donner notre travail à Novell gratuitement (à supposer qu'on le vende à nos clients), et en retour on sera protégés. Du coup, plutôt que de prendre le risque d'être hors-la-loi, toute entreprise travaillant dans la communauté du libre et visant à vendre son produit/application doit donner son code à Novell, gratos... Comme c'est pas très clair, je ne m'avance pas trop, mais ça me semble assez louche.

    Ballmer (41:46): if you want to use Linux, let's make sure that you get a version of Linux that respects our intellectual property


    En gros, les distributions autres que Suse doivent commencer à se poser des questions ?!

    Ballmer (45:00): I'll make it real simple. Number one, we're going to work together, technically, to help the Windows world and the Linux world interoperate. Number two, we've strucked the deal under wich we can provide patent agreements to Linux customers in which Microsoft's intellectual property is respected (and we are approprietly compensated for the use of our IP), and we've done both of those things in a way that we think still allows the open-source development community to actively pursue what it's been doing on behalf of everybody in the last couple of years. [...]
    Question: And consumers what do they get ?
    Ballmer (46:40): Consumers can, if they want to, now go buy, what I'll call the best possible form of Linux, the form of Linux that gives you peace of mind and interoperability, and that's Suse Linux Enterprise... or Suse Linux in all of its forms.


    Donc opensuse en gros est couverte n'est-ce pas ? Mais alors je ne comprend pas. En quoi travailler avec Mono sous, disons, Debian est plus probable d'être illégal (lire aller à l'encontre des brevets de M$) que de travailler avec Mono sous opensuse ? On m'aurait dit que j'étais obligé d'acheter un produit de chez Novell, ou que ça ne touchait que la version Entreprise, là je voyais bien la feinte. Mais sinon très clairement non. Le project Mono est à priori plus ou moins orchestré par Novell, donc toute distribution qui propose cet environnement à ces utilisateurs a plus ou moins (à quelques différences minimes et insignifantes près) une version proche de celle de Novell, non ?!

    L'avocat à nouveau (51.15): The cover net, that will run for example from Microsoft to customers, applies to the code and the patent issues on Linux as it exists today. It will (chuchottements, et l'avocat se rattrape) In Suse Linux as it exists today...


    Ballmer (52:00): Novell is acting as a proxy for its customers, and it's only for its customers. So this does not apply to any forms of Linux other than Novell's Suse Linux. And if people want to have patent peace, and interoperability they'll look at Novell Suse Linux. If they make other choices they have all of the compliance of intellectual property issues that are associated with that.


    Bref, conclusion, pour ma part j'en retiens quelques aspects positifs :
    1) certains projets libres vont grandement bénéficier de cet accord (les éditeurs de textes, suites de bureau en général, il n'y a pas qu'openoffice.org)
    2) des avancées techniques vont être apportées à la communauté du libre (je vois difficilement comment ça ne pourrait être que bénéfique à Novell, si leur distribution veux rester libre, à moins de garder une partie fermée)
    3) une part des projets libres ne sera pas menacée par les brevets de Microsoft (reste à voir qu'est-ce qu'ils entendent par "on promet de ne pas utiliser nos brevets", parce que juridiquement, la promesse c'est un peu flou)

    Mais la vie n'est pas toujours rose. On reconnait très clairement à présent que Microsoft peut faire usage de ses brevets, et cet accord souligne (à mon avis) qu'elle va en faire usage dès qu'elle le pourra/sentira nécessaire.

    Le mieux est d'attendre le rapport détaillé de cet accord, afin de pouvoir éclairer un peu les quelques points sombres relevés ci-dessus. Avec un peu de chance, la communauté du libre pourra tirer profit de ce rapprochement. En espèrant également que Novell ne fera pas usage de force pour s'imposer comme seule distribution de Linux pour entreprises.

    Le pouvoir de choisir reste mine de rien le plus grand atout du libre...
    • [^] # Re: Quelques passages de la conférence de presse

      Posté par . Évalué à 1.

      « Par contre en ce qui concerne le travail des développeurs qui sont payés pour ceux qu'ils codent, je n'ai pas compris... Comme c'est pas très clair, je ne m'avance pas trop, mais ça me semble assez louche. »

      L'accord veut dire que seul Novell/Suse peut exercer une activité lucrative en rapport à ces brevets sans demander une license séparée à Microsoft.

      Donc tant que tu n'es pas payé (soit pour le codage, soit pour la distribution, soit pour le conseil en déploiement…) tu es tranquille.

      Par contre si ton code est sous license ouverte ou libre Novell peut le distribuer pour de l'argent (en pratique comme il faut bien mettre du beurre sur les épinards ça réduit le prérimètre de des clones .Net au code écrit par Novell & à celui des hobbyistes purs)

      Quel beau partage !
      • [^] # Re: Quelques passages de la conférence de presse

        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

        Donc en gros, c'est contraire à la GPL ? Si la redistribution commerciale est aussi interdite, toutes les applications utilisant les technologies .NET susceptibles d'être brevetées, doivent être enlevées des distributions (sauf Novell bien sûr) ?

        Ça me semble vraiment trop négatif pour y croire... Les gens de chez Novell avaient l'air plus optimistes (en ce qui concerne l'open-source bien évidemment, le reste à la limite, nous on s'en foue).

        Tu pourrais donner un lien vers ce qui t'as poussé à cette conclusion ?

        Merci.
        • [^] # Re: Quelques passages de la conférence de presse

          Posté par (page perso) . Évalué à 1.

          Même si ça reste vague et il se peut que tu ais raison, voici un petit point qui me rassure un peu :
          More importantly, Microsoft announced today that it will not assert its patents against individual, non-commercial developers. Novell has secured an irrevocable promise from Microsoft to allow individual and non-commercial contributors the freedom to continue open source development, free from any concern of Microsoft patent lawsuits. That's right, Microsoft wants you to keep hacking.

          (source : http://www.novell.com/linux/microsoft/openletter.html )
          A priori, c'est surtout sur les développeurs que ça pèse. Après une fois que c'est développé, peu importe ce que l'on fait du programme.

          Mais, mais, il y a encore un léger doute qui planne... Je pense que dans les mois à suivre, on en saura plus. Puis de toute manière l'annonce (papier) officielle n'est pas disponible. A en croire la présentation à la presse, tous les détails (peut-être pas les brevets concernés par contre) seront publiés.
          • [^] # Re: Quelques passages de la conférence de presse

            Posté par . Évalué à 7.

            Je t'invite à lire ceci qui est clair et brutal : http://www.microsoft.com/interop/msnovellcollab/community.ms(...)

            1. si tu contribues quelque chose à OpenSuse et que cette contribution est intégrée dans les produits commerciaux de Novell tu es couvert, ainsi que les clients de Novell (pas les utilisateurs d'OpenSuse)

            2. si tu écrit un logiciel dans ton temps libre sans aucune compensation financière tu es couvert *pour ton usage personnel* (pas si tu files ton logiciel à quelqu'un d'autre)

            Décidément, une grande victoire des négociateurs de Novell
            • [^] # Re: Quelques passages de la conférence de presse

              Posté par (page perso) . Évalué à 9.

              ha, je vais gerber à lire ce genre de truc sur le site de MS.

              MS a réussi a intégrer son charabia juridico-financier dans le monde du logiciel libre par l'entremise de Novell/SuSe alias çapucestpaslibre


              Résultat, pour ne pas être en infraction, ce sera apt-get remove --purge mono et yum remove mono-core sans état d'âme sur toute les machines sous mon contrôle.

              Ce qui me tue, c'est que Novell/SuSe en développant mono n'ai pas vu venir l'embrouille. Maintenant ils sont obligé de donner un pourcentage de leur revenu à MS.

              Nulle doute que maintenant que MS a réussi à faire raquer une entreprise faisant du logiciel libre, elle va attaquer les autres en faisant valoir comme arguement devant les tribunaux que Novell/SuSe a reconnu sa "légitimité" et payant la taxe, et que les autres doivent faire pareil pour être dans la légalité...

              Je sens que les prochains mois/années vont être bien chargé de la nouvelle propagande de MS pour tenter de diviser le monde du logiciel libre après avoir foiré son attaque téléguidé avec SCO.

              La bonne nouvelle, malgré tout, c'est que Microsoft, pour combattre le logiciel libre, est obligé d'agir de plus en plus à découvert. Et au yeux du grand public, crédibilise TOTALEMENT le logiciel libre comme solution INDISPENSABLE aux professionnels et entreprise grands comptes.
              Plus aucun "décideurs", "experts" et autres "consultants" ne pouront faire l'impasse sur les logiciels libres sans passer pour des has been de l'ancien monde :)

              A nous, acteurs du Logiciel Libre de ne pas être dupe des manigances de MS et de ne pas tomber dans les embuscades qu'il nous tends.
              • [^] # Re: Quelques passages de la conférence de presse

                Posté par (page perso) . Évalué à 1.


                Résultat, pour ne pas être en infraction, ce sera apt-get remove --purge mono et yum remove mono-core sans état d'âme sur toute les machines sous mon contrôle.

                Moi ce qui me fait gerber c'est cet acharnement envers Mono. Faut-il rappeler que 3 projets sont concernés, à savoir OOo et Samba également ? Alors tu vas faire apt-get remove openoffice2-org aussi ?
                Vous préfériez la situation d'avant-hier où y'avait tout autant d'insécurité juridique ?
                • [^] # Re: Quelques passages de la conférence de presse

                  Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                  A priori, les deux autres produits sont moins touchés par la crainte des brevets... Enfin du moins OOo. C'est même plutôt le contraire là, c'est Novell qui a la main sur M$.

                  Ce qui fait que Mono est la cible de toutes les critiques à mon avis est qu'il est pour la plus grande partie fondé sur des technologies introduites par M$ et que celle-ci y tient beaucoup. Le .net c'est tout de même le produit phare de M$ depuis quelques années.

                  Pis que tout, un problème avec mono est alarmant non seulement pour le produit Mono même, mais pour toutes les applications qui ont été développées avec ! C'est bien là (du moins en ce qui me concerne) le point critique. Si jamais M$, dans un futur plus ou moins proche, devait se retourner et attaquer Mono, elle s'attaquerait d'un coup à plusieurs projets (prenons l'exemple de Gnome et son intégration toujours plus importante de Mono, ou Beagle, Tomboy, etc.).
                • [^] # Re: Quelques passages de la conférence de presse

                  Posté par . Évalué à 2.

                  OO.o et Samba sont protégés par des licenses libres et des ayant droits responsables merci bien.

                  L'insécurité juridique aujourd'hui c'est d'utiliser un soft dont Novell peut changer la license du jour au lendemain alors que Novell montre peu d'enthousiasme sur la défense de son caractère ouvert (pour le libre c'est déja rappé).

                  Quand Microsoft passera à la prochaine étape dans cinq ans et demandera à Miguel de changer sa license pour protéger leur propriété intellectuelle dans Mono, je ne vois pas Miguel refuser avec acharnement.

                  (certains argumenteront même que l'accord d'aujourd'hui est déja un changement de license déguisé)

                  Et bien sûr à ce moment là on pourra brancher (si on se sent prêt à se défendre contre les brevets que MS agite devant Novell aujourd'hui) mais le plus simple c'est encore de ne pas mettre le doigt dans ce truc et s'épargner les embêtements.
                  • [^] # Re: Quelques passages de la conférence de presse

                    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                    OO.o et Samba sont protégés par des licenses libres
                    Mouarf. Comme si la licence protégeait. Je l'ai dis par ailleur : t'auras beau coller la plus belle licence anti-brevet, avec le système des brevets, ben si ton code en utilise un t'es quand même dans la merde.
                    et des ayant droits responsables merci bien.
                    Tu vas rire, mais Novell est le 2ème plus gros contributeur de OOo, c'est donc un des responsables juridique.

                    L'insécurité juridique aujourd'hui c'est d'utiliser un soft dont Novell peut changer la license du jour au lendemain
                    Comme trolltech peut s'amuser à changer la licence de Qt, comme MySQLAB peut changer la licence de MySQL, etc. Au pire si il y a changement de licence, il y a fork, et on se retrouve comme avant cet accord.

                    mais le plus simple c'est encore de ne pas mettre le doigt dans ce truc et s'épargner les embêtements.
                    Ne met les doigts dans aucun logiciel, ils ont potentiellement tous le même problème.
                    • [^] # Re: Quelques passages de la conférence de presse

                      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

                      A la seule différence que si Trolltech change sa licence, on peut forker sans soucis. Là les brevets sont le centre du problème même. On ne sera pas couverts par la protection qu'on les clients/utilisateurs de Novell une fois qu'on aura forké.

                      Ne met les doigts dans aucun logiciel, ils ont potentiellement tous le même problème.

                      Il y a moins d'enjeux pour une grande partie d'entre eux (voir ce que j'ai dis plus haut, différence entre un logiciel très simple qui peut disparaître pour cause de non respect d'un brevet, puis les conséquences dévastatrices que pourrait avoir une attaque de M$ envers Mono, et donc à fortiori les logiciels basés sur ce dernier, dans 5 ans!). De plus, si des brevets peuvent être utilisés contre des projets libres/open-source, le fait même qu'on n'en parle pas beaucoup est signe que soit ça ne mènera à rien en justice, soit les entités qui détiennent ces brevets ne sont pas intéressées par une attaque.

                      Au contraire, on sait pertinemment que M$ serait prête à tout pour blesser le libre, donc il faut faire particulièrement attention quand on traite avec des technologies qui proviennent de ses labos...
                      • [^] # Re: Quelques passages de la conférence de presse

                        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                        A la seule différence que si Trolltech change sa licence, on peut forker sans soucis
                        Pourquoi sans soucis ? Tu perdras toute protection juridique de Trolltech qui peut elle potentiellement défendre ses produits. Faudra te démerder contre d'éventuelles attaques extérieures de la même manière.
                        On ne sera pas couverts par la protection qu'on les clients/utilisateurs de Novell une fois qu'on aura forké.
                        Exactement. Et on se retrouvera dans la même situtation qu'avant, où Mono est potentiellement dangereux, comme tous les autres LL, où Mono est potentiellement protégeable par l'OIN au même titre que d'autres logiciels libres.

                        Il y a moins d'enjeux pour une grande partie d'entre eux
                        C'est vrai que le noyau Linux, GCJ ou Python ne peuvent pas avoir des conséquences dramatiques sur les projets les utilisants en cas d'attaque de MS... Mono est plus dangereux effectivement que d'autres projets libres, mais il est pas plus dangereux que d'autres plateformes du même type sur lesquels reposent de nombreux softs.

                        Au contraire, on sait pertinemment que M$ serait prête à tout pour blesser le libre
                        On sait aussi qu'on a un certain nombre de défenseurs "bien armés" à l'OIN avec entre autre l'entreprise qui déposent plus de brevets logiciels que toutes les autres grosses boites réunies.

                        donc il faut faire particulièrement attention quand on traite avec des technologies qui proviennent de ses labos...
                        Moi je regarde les intentions : MS a tout fait pour que naisse d'autres implémentation de .NET. Mono est un formidable outil de promotion pour MS, parcqu'effectivement Mono promoeu (ca se dit ca ?) une techno MS. Moi pour faut plutôt faire attention quand on traite avec des technos qui sont concurrentes à ses labos...
                        • [^] # Re: Quelques passages de la conférence de presse

                          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                          Faudra te démerder contre d'éventuelles attaques extérieures de la même manière.

                          On ne parle pas d'attaques extérieures imminentes envers Trolltech depuis longtemps non ? Je n'ai pas fait de recherche approfondie, mais à ce que je sache, il n'y a pas d'ennui. D'où le sans souci. Au contraire, des problèmes on sait (avec certitude à présent) qu'il y en a. On sait également que M$ poursuivra en justice (du moins elle peut s'amuser à faire du chantage) ceux qui ne sont pas couverts par l'accord avec Novell, soit une majorité du LL.

                          GCJ à mon goût n'est pas encore ancré dans le LL. Il n'introduit pas une nouvelle technologie dont la disparition pourrait laisser en suspens plusieurs projets libres (le fait de pouvoir compiler en exécutable une application java est certes intéressant, mais au pire on se contente d'une JVM puis voilà).

                          Si Linux était attaqué, la défense serait tellement importante que l'offensive serait très très vite arrêtée. Et puis comme j'ai dis précédemment, si Linux ne respecte pas certains brevets, les personnes/boîtes les détenants ne se sont pas particulièrement manifestées, ce qui n'est clairement pas le cas de M$ avec .net.

                          Python pour ma part je n'ai pas connaissance de problèmes de brevets qui font parler d'eux. J'ai cherché sur le net, j'ai rien trouvé. Je ne dis pas "Donc il n'y en a pas", je serai là bien naïf. Cependant, ce que je dis c'est qu'on cours moins de risques, voir quasiment pas.

                          Moi je regarde les intentions : MS a tout fait pour que naisse d'autres implémentation de .NET

                          Je ne dis pas que je suis ne suis pas d'accord, ceci je te serais reconnaissant si t'argumentais ton point de vue. Pour ma part, je pense plutôt que M$ voit le potentiel qu'il y a dans .net, sait que sa part de marché en ce qui concerne les OS serveur n'est pas foudroyante. Elle a donc intérêt à garder .net le moins accessible possible pour essayer de faire migrer petit à petit les gens vers des OS, des environnements de développement et des services payants qu'elle seule du coup pourrait proposer.
                • [^] # Re: Quelques passages de la conférence de presse

                  Posté par (page perso) . Évalué à 9.

                  Avant l'accord entre MS et Novell, il y avait une incertitude juridique à utiliser Mono. Incertitude toute relative puisque l'on savait déjà que MS avait déposé des brevets dessus.

                  Après cet accord, c'est une certitude qu'il est dangereux et déconseillé d'utiliser Mono. MS dit NOIR sur BLANC que Novell les paye pour pouvoir utiliser des brevets, Mono est clairement cité. et MS ne se gene pas pour dire qu'ils sont prets à attaquer quiquonque utiliserait ces brevets dans du soft produit par Novell.

                  La certitude de se faire attaquer en utilisant des produits estampillé Novell utilisant des technologies MS étant garantie par cet accord. Mono dégage de toutes les machines sous ma responsabilité.

                  Concernant OpenOffice.org et Samba, Novell n'en possède pas le copyright. Ce sont des produits qui ont plus de 20 ans. MS c'est déjà prononcé sur ces logiciels a plusieurs reprises. Il n'y a pas d'incertitude juridiques à les utiliser.

                  Par contre, suite à cet accord, il est fortement déconseillé d'inclure du code provenant de Novell dans tout Logiciel Libre.
                  Novell a intêrét de fournir la garantie que son code n'est soumis à aucun brevet de MS si ils veulent pouvoir continuer à contribuer et distribuer du logiciel sous license GPL.
                  • [^] # Re: Quelques passages de la conférence de presse

                    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                    Concernant OpenOffice.org et Samba, Novell n'en possède pas le copyright.
                    Tu t'es pas posé la question de pourquoi ces softs étaient cités ? Réfléchis 2 secondes... Hop ayé t'as trouvé : Novell est le principal contributeur extérieur de OOo. (j'ai pas cherché pour Samba). Donc si, ils possèdent une partie du copyright et en sont responsables juridiquement.

                    Par contre, suite à cet accord, il est fortement déconseillé d'inclure du code provenant de Novell dans tout Logiciel Libre.
                    Mouarf, pas plus que d'utiliser n'importe quel bout de code qui utilise un brevet de MS. Celui de Novell est pas plus dangereux qu'un autre bout de code. C'est vraiment de l'hypocrisie monstre que certains d'entre vous font là. Les brevets logiciels sont un problèmes pour TOUS les logiciels libres. Là Novell protège ses produits. Ca ne les rend pas plus dangereux (ou moins dangereux si tu veux) que les autres.
                    MS et Novell ont juste conclu un pact de "non-agression", MS dit explicitement qu'il peut attaquer les autres, mais implicitement ca concerne tous les logiciels libres. Faut vraiment être d'une mauvaise foi totale pour ne considérer le problème uniquement des produits qui sortent de Novell.
                    • [^] # Re: Quelques passages de la conférence de presse

                      Posté par . Évalué à 3.

                      Donc si, ils possèdent une partie du copyright et en sont responsables juridiquement.

                      Pour samba c'est faux. Vu que samba fait partie du Sofware Freedom Conservancy [1], les questions juridiques sont gerées par cette organisation (qui protègent pas mal de projet visés par des brevets: Wine et Mercurial par exemple).
                      Et contrairement à Novell, SFC est très proche de la FSF (l'avocat de SFC est Eben Moglen, qui s'occupe du service juridique de la FSF)

                      [1] http://conservancy.softwarefreedom.org/
                      • [^] # Re: Quelques passages de la conférence de presse

                        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                        Pour samba c'est faux.
                        Peut être bien, j'ai jamais dis le contraire. Mais j'aimerai quand même bien savoir pourquoi Samba est cité dans ce contexte... (réelle question). La SFC est très utile, mais n'enlève pas la responsabilité juridique du détendeur du copyright.
                        • [^] # Re: Quelques passages de la conférence de presse

                          Posté par . Évalué à 2.

                          Samba est cité dans ce contexte parce que MS va donner des infos sur son implémentation de SMB. Vu que la commission européenne leur met le couteau sous la gorge en ce moment pour le faire, c'est une concession qui leur coûte pas grand chose

                          (d'autant plus que la commmission s'orientait vers donner les infos à tout le monde, pas qu'à Novell)
                    • [^] # Re: Quelques passages de la conférence de presse

                      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                      J'ai une question, parce que je me sens un peu perdu là. Pourquoi parle-t-on de copyright pour des projets libres ?

                      Si un projet est libre/open-source, il est accessible à tous sans restrictions particulières (mis à part quelques petites exceptions, et les restrictions qui pourraient être là pour garantir la liberté), non ?

                      Quelqu'un pourrait m'expliquer ?
                      • [^] # Re: Quelques passages de la conférence de presse

                        Posté par . Évalué à 7.

                        L'accès au logiciel libre est basé sur le fait que quelqu'un possède le copyright du le code et t'en donne librement jouissance sous certaines conditions.

                        Sans copyright pas de GPL, tout serait en domaine public
              • [^] # Re: Quelques passages de la conférence de presse

                Posté par . Évalué à 2.

                > Ce qui me tue, c'est que Novell/SuSe en développant mono n'ai pas vu venir l'embrouille.

                Il l'ont prévue depuis toujours :
                http://www.mono-project.com/FAQ:_General
                Will Novell offer Mono commercially?

                Novell offers commercial developer support and services for Mono, for details see our Kickstart program.

                Mono components are also available to be licensed commercially if the LGPL/GPL/X11 combination is not suitable for you. For licensing details, contact mono@novell.com (mailto:mono@novell.com)


                Si tu veux distribuer Mono avec des brevets et faire payer les utilisateurs, Novell peut.
            • [^] # Re: Quelques passages de la conférence de presse

              Posté par (page perso) . Évalué à 5.

              Plus je lis ce document de MS, plus j'ai l'impression que Novell/SuSe/opensuse.org est devenu une entité à part entière de MS.

              Microsoft ne pouvant pas s'acheter ouvertement un éditeur de distribution Linux, camoufle ça comme un accord bi-latéral. Mais l'obligation qu'a Novell de payer à MS un pourcentage de ses revenus et ou toutes contributions à SuSe ou contribution de SuSe est soumise au bon vouloir de MS me met très mal à l'aise.

              Il va falloir que Novell/SuSe éclaircisse comment elle va réussir à concilier ses nouveaux engagements avec MS et ses obligations de respect envers la GPL car si Novell se compromet avec l'éthique et le respect du logiciel libre, elle sera la première perdante.
              Et pour l'instant, toutes les déclarations de MS ne vont pas dans le bon sens.
            • [^] # Re: Quelques passages de la conférence de presse

              Posté par (page perso) . Évalué à 2.

              En effet, c'est assez déplorant...

              Un article qui a une vision un brin plus positive, avec des arguments qui me semblent fondés sur quelque chose d'assez concret : http://asay.blogspot.com/2006/11/microsoft-and-novell-much-a(...)
        • [^] # Re: Quelques passages de la conférence de presse

          Posté par . Évalué à 8.

          Mono n'est plus en GPL mais en license MIT. Ce qui explique pourquoi l'annonce d'aujourd'hui est possible.

          Les gens de Novell, tu crois vraiment qu'après avoir misé la baraque sur Mono, clamé haut et fort pendant des années qu'il n'avait rien à craindre de Microsoft, et l'avoir fait avaler à GNOME, ils allaient admettre que les carottes étaient cuites ?

          Le roi est nu, alors il fait de beaux discours pour qu'on ne regarde pas trop sous la ceinture.

          Miguel de Icaza qui se présente comme l'un des architectes de l'accord a fait ce commentaire sidérant :
          « So today we have secured a peace of mind for Novell customers that might have been worried about possible patent infringements open source deployments. This matters in particular for Mono, because for a long time its been the favorite conversation starter for folks that find dates on Slashdot. »

          Des nigauds pareils Microsoft ne doit pas en voir tous les jours (et pourtant ça défile à Redmont).

          Dis Miguel tu sais ton Mono tu ne l'as pas vendu comme un machin propriétaire Novell. Et les personnes de Slashdot qui te demandaient depuis des années où était le fameux engagement de Microsoft de ne pas toucher à Mono, c'est sûr que tu leur a bouché un coin aujourd'hui. Parce que maintenant qu'on sait que seul Novell est à l'abri, pour 5 ans, moyennant finances (à condition que Microsoft ne révoque pas cet accord avant comme une des clauses l'autorise), et que Microsoft a gracieusement accepté de ne pas trainer en justice les particuliers (ce qui serait désastreux au niveau relations publiques et souvent juridiquement impossible), qui a l'air ridicule ?
          • [^] # Commentaire supprimé

            Posté par . Évalué à -1.

            Ce commentaire a été supprimé par l'équipe de modération.

            • [^] # Re: Quelques passages de la conférence de presse

              Posté par . Évalué à 2.

              Icaza c'st un ancien de MS....

              Toujours la pour sortir des conneries toi.

              Il n'a jamais ete un employe de MS.
              • [^] # Re: Quelques passages de la conférence de presse

                Posté par . Évalué à 2.

                C'est vrai mais apparament ce n'était pas l'envie qui lui manquait


                In summer of 1997, he was interviewed by Microsoft for a job in the Internet Explorer Unix team (to work on a SPARC port), but lacked a university degree to obtain a work visa. He declared in an interview that he tried to convince his interviewers to free the IE code even before Netscape did with their own browser.

                http://en.wikipedia.org/wiki/Miguel_de_Icaza

                Ca serait t'y pas toi qui lui aurait piqué la place.
                Parce que des types qui bossent chez M$ et qui s'interessent à Unix, il ne doit pas y' en avoir des masses ;-)
          • [^] # Re: Quelques passages de la conférence de presse

            Posté par (page perso) . Évalué à 3.

            Mono n'est plus en GPL mais en license MIT.
            Les compilos sont sous GPL, le runtime sous LGPL et les bibliothèques sous MIT.

            qui a l'air ridicule ?
            En même temps l'accord dit clairement que dans l'histoire MS refile beaucoup plus d'argent à Novell du fait des volumes logiciels vendus par MS incluant l'utilisation de brevets détenus par Novell. Donc Novell se fait un paquet de thune dans l'histoire. Pas si ridicule que ca.
            • [^] # Re: Quelques passages de la conférence de presse

              Posté par . Évalué à 2.

              Novell se fait un paquet de thunes en remisant au placard les promesses qu'il a faites au reste de la communeauté libre.

              C'est peut-être pas ridicule mais ce n'est certainement pas glorieux.

              Et « les volumes logiciels » ce serait crédible si les royalties ultérieures étaient des deux côtés. La vérité c'est que Microsoft met un paquet d'argent sur la table pour se mettre définitivement à l'abri des brevets Novell & créer un précédent de royalties sur Linux. De l'autre côté Novell est trop content d'accepter l'obole pour exiger la réciprocité (royalties sur les volumes et la durée) ou obtenir l'immunité pour tous les utilisateurs de Mono (immunité largement vantée et niée par cet accord).
              • [^] # Re: Quelques passages de la conférence de presse

                Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                Merci, je n'aurai pas pu mieux m'exprimer que ça... Tout à fait d'accord, plus ça va plus je suis persuadé que cet accord est plus néfaste qu'autre chose.

                Pour ceux qui ne seraient pas d'accord (c'est leur droit après tout), je dois quand même avouer que je trouve du plus grand des ridicules la conférence de presse qui a été donnée. Si pour leur part les gens de M$ étaient assez clairs (on voyait bien que leurs propos étaient très mesurés et on décernait par moments des remarques plutôt gênantes, voir relevé que j'ai fait), les représentants de Novell semblaient tout extasiés et reprenaient quasiment tout le temps le terme de "communauté".

                Je suis désolé, mais la communauté à mon avis n'a rien gagné (je garde tout de même une petite réserve jusqu'à publication de l'accord exact; quoi qu'il en soit, si quelque chose de positif ressort finalement de tout ça, faces à tous les reproches qu'on a à faire, ça passera inaperçu, et ce à juste titre). Je trouve donc honteux de la part des représentants de Novell de faire usage de la communauté pour placer leur produit et gagner leur part de marché, qui visiblement leur est si chère...

                Regardez plutôt les titres des articles publiés par les médias et vous verrez à quel point l'information est biaisée...
    • [^] # Re: Quelques passages de la conférence de presse

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      Tu peux donner la source de tes citations?
    • [^] # Re: Quelques passages de la conférence de presse

      Posté par . Évalué à 4.

      remplace "convident" par "covenant"

      J'ai même pas été étonné de voir que Miguel de Icaza et Nat Friedman ont participé à la conlusion de ce truc, c'est toujours marrant de relire les mails/interviews concernant la création de Gnome Vs KDEsapusaipaslibregratuit et de les comparer aux discours qui ont suivi avec ximian puis novell...
      • [^] # Re: Quelques passages de la conférence de presse

        Posté par . Évalué à 2.

        Tu as des exemples de disours qui ont suivi avec xmian et novell ?
        Des trucs en contradiction avec le libre ?
        Par ce que je n'en ai pas souvenir ...
        • [^] # Re: Quelques passages de la conférence de presse

          Posté par . Évalué à 2.

          "Des trucs en contradiction avec le libre ?" On est tous gentil alors on évite de rajouter des propos dans ce que disent les autres, merci tout plein :)

          Dans les trucs à lire qui me font sourire avec la perspective il y a:
          - les raisons de la création de GNOME dixit Miguel
          - le passage GPL>MIT X11 de Mono
          - présenter la GPL comme un handicap
          - dev XGL caché dans coin + efficace qu'avoir un dev ouvert dixit Nat

          Juste un exemple :
          Sorry, but Qt is tainted as far as am concerned
          no, I dont
          how is Qt tainted?
          it's tainted??
          Qt is GPL
          Can not be used for proprietary/commercial apps without paying
  • # FAT32

    Posté par . Évalué à 1.

    se propose t il d'ouvrir la gestion complete de FAT32 au monde du libre ?

    j'entends par là notament la défragmentation, car même si on peut lire et écrire sur du FAT32... on ne peut pas défragmenter un disque dur externe de donnée, ce qui est possiblement périlleux.
    • [^] # Re: FAT32

      Posté par . Évalué à 3.

      se propose t il d'ouvrir la gestion complete de FAT32 au monde du libre ?

      Non, seulement à Novell...

      ça n'aura de toutes façons pas d'impact sur la fragmentation...
  • # Réponse de Red Hat

    Posté par (page perso) . Évalué à 5.

    http://www.redhat.com/promo/believe/
    En gros sur leur site, le mot «UNTHINKABLE» sur fond rouge:
    Q: Did Red Hat consider a similar patent deal with Microsoft?
    A: An innovation tax is unthinkable.

    http://www.redhat.com/truthhappens/
    Un tas d'articles de presse qui envoient des piques à Novell et Oracle.

    http://redhat.brandfuelstores.com/index.php?main_page=index&(...)
    "Unfakeable Linux" T-Shirt
    En réponse au "Unbreakable Linux" d'Oracle.

    http://www.redhat.com/legal/patent_policy.html
    La promesse de Red Hat sur les brevets. «200,000+ customers trust our Promise.»
    • [^] # Re: Réponse de Red Hat

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      RedHat est énervé et cherche à discréditer cet accord en annoncant qu'ils n'en conclueront jamais. Et si demain les avocats de MS viennent frapper à leur porte ? Tient tout à coup RedHat va sortir son portefeuille de brevets pour voir si y'a pas moyen de négocier quelque chose. Et hop on aura le droit a une belle annonce fracassante.
      • [^] # Re: Réponse de Red Hat

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        Procès d'intentions.
        D'ailleurs, si demain les avocats de MS viennent taper à la porte de la FSF, tu vas voir que RMS va re-licencier tout ce qu'il peut, crier haut et fort que le proprio et les brevets logiciels c'est bien, baisser son pantalon, etc...
        • [^] # Re: Réponse de Red Hat

          Posté par (page perso) . Évalué à -1.

          D'ailleurs, si demain les avocats de MS viennent taper à la porte de la FSF, tu vas voir que RMS va re-licencier tout ce qu'il peut, crier haut et fort que le proprio et les brevets logiciels c'est bien, baisser son pantalon, etc...
          À mon avis, il préférera s'exiler que de renier ses idéaux.
          • [^] # Re: Réponse de Red Hat

            Posté par (page perso) . Évalué à 6.

            Euh, hmm, c'était ironique. C'est vrai que ça passe pas toujours bien sur les forums, mais bon. Si il y a une seule chose dont on peut être sûr, c'est que RMS ne reniera pas ses principes.
        • [^] # Re: Réponse de Red Hat

          Posté par . Évalué à 5.

          D'ailleurs, si demain les avocats de MS viennent taper à la porte de la FSF, tu vas voir que RMS va re-licencier tout ce qu'il peut, crier haut et fort que le proprio et les brevets logiciels c'est bien, baisser son pantalon, etc...

          Baisser son pantalon peut être une forme de dissuasion redoutable.
  • # TROP FORT

    Posté par . Évalué à 4.

    Trop fort, ya quelqu'un chez Novell qui a lu la GPL ?
    Parce qu'en reconnaissant officielement l'applicabilité de brevets de MS et en faisant ce genre de deal les protégeants eux et leurs clients sans proteger toute autre personne qui redistriburait ou patcherait un soft sous GPL contenu dans une SuSE, alors Novell vient de s'auto interdire de publier les softs en question dont il reconnait que des brevets de MS s'appliquent, et les developpeurs concernés peuvent exiger le retrait de leur programme sous GPL de la SuSE à cause de cette insécurité juridique (dans certains pays).

    Pour rappel :

    6. Each time you redistribute the Program (or any work based on the
    Program), the recipient automatically receives a license from the
    original licensor to copy, distribute or modify the Program subject to
    these terms and conditions. You may not impose any further
    restrictions on the recipients' exercise of the rights granted herein.
    You are not responsible for enforcing compliance by third parties to
    this License.

    7. If, as a consequence of a court judgment or allegation of patent
    infringement
    or for any other reason (not limited to patent issues),
    conditions are imposed on you (whether by court order, agreement or
    otherwise) that contradict the conditions of this License, they do not
    excuse you from the conditions of this License. If you cannot
    distribute so as to satisfy simultaneously your obligations under this
    License and any other pertinent obligations, then as a consequence you
    may not distribute the Program at all. For example, if a patent
    license would not permit royalty-free redistribution of the Program by
    all those who receive copies directly or indirectly through you, then
    the only way you could satisfy both it and this License would be to
    refrain entirely from distribution of the Program.


    If any portion of this section is held invalid or unenforceable under
    any particular circumstance, the balance of the section is intended to
    apply and the section as a whole is intended to apply in other
    circumstances.
    [...]


    Autre rappel : la GPL impose qu'il soit légal de pouvoir vendre un binaire (à condition de respecter tout le reste en particulier de livrer les sources sur demande), de vendre des sources.
    Donc si Novell se met à distribuer des softs sous GPL en ayant des accords avec MS qui de fait "interdisent" aux personnes recevant le soft de la part de SuSE d'en faire commerce, alors ils feraient mieux de s'attendre à se faire attaquer et à devoir retirer des softs de leur distro.
    • [^] # Re: TROP FORT

      Posté par . Évalué à 4.

      De nombreux commentaires laissent penser que cette partie de l'accord s'applique à Mono, que Novell a fait passer sous license MIT depuis un certain temps déja.

      Comme quoi l'annonce d'aujourd'hui n'est que l'aboutissement d'un processus engagé depuis belle lurette.
      • [^] # Mono, non merci.

        Posté par . Évalué à 4.

        De nombreux commentaires laissent penser que cette partie de l'accord s'applique à Mono, que Novell a fait passer sous license MIT depuis un certain temps déja.
        Ceux qui refusaient d'utiliser Mono/dotNET pour des raisons de brevets avaient donc raison.
        Comparé à Java qui va être libéré par Sun en décembre, le choix est vite fait.
        • [^] # Re: Mono, non merci.

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          Comparé à Java qui va être libéré par Sun en décembre, le choix est vite fait.
          Bof, boubou cite plus bas un brevet sur .NET déposé par MS qui était utilisé dans Mono... ben il est aussi utilisé dans Java. (boxing/unboxing). C'est sûrement pareil pour pleins d'autres brevets, de MS ou d'autres. Bref, Java c'est pas mieux juridiquement.
          • [^] # Re: Mono, non merci.

            Posté par . Évalué à 2.

            Bref, Java c'est pas mieux juridiquement.
            Il me semble qu'un accord croisé de brevets a déjà été signé par Sun et MS.
            Le code source sous copyright Sun qui a bénéficié de cet accord, et qui sera publié en décembre sous licence libre, pourrait donc être royalty free.

            Pour être équitable, il pourrait en être de même du code source de Mono sous copyright Novell.
            Sait-on quel pourcentage de Mono est sous copyright Novell ?
            • [^] # Re: Mono, non merci.

              Posté par (page perso) . Évalué à 3.

              Il me semble qu'un accord croisé de brevets a déjà été signé par Sun et MS.
              Et c'est quoi la différence avec celui signé entre Novell et MS ?
              Quid des projets visant à implémenter Java 'sans' SUN ?

              Sait-on quel pourcentage de Mono est sous copyright Novell ?
              Intégralement. Novell demande une cession du copyright pour toute participation (pour justement avoir l'entière responsabilité juridique et vendre le truc sous d'autres formes commerciales)
              • [^] # Re: Mono, non merci.

                Posté par . Évalué à 2.

                Reste que la quasi totalité des brevets sur Java sont détenus par Sun directement, donc le code qu'il libérera en décembre sera en quasi totalité royalty free sans aucun doute.
                Pour Mono, il faudra lire et interpréter correctement les termes de l'accord (si le texte exact de l'accord est jamais rendu public) pour savoir si vraitment tout le monde est concerné, ou seulement les client s de Novell.
                • [^] # Re: Mono, non merci.

                  Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                  Reste que la quasi totalité des brevets sur Java sont détenus par Sun directement
                  Mais c'est quoi cette affirmation à 2 balles ? T'as fait une étude du code source de Java pour prétendre ca ? Nan parcque le jour où des juristes se sont penchés sur le kernel Linux, pouf 200 brevets violés d'un coup, et ils n'ont sûrement pas été exhaustifs. Je vois pas pourquoi dans Java on en trouverait pas dans Java qui ne soit pas détenu par Sun. J'en veut pour preuve l'exemple tout bête présenté par Boubou dans cette depêche.

                  Pour Mono, il faudra lire et interpréter correctement les termes de l'accord (si le texte exact de l'accord est jamais rendu public) pour savoir si vraitment tout le monde est concerné, ou seulement les client s de Novell.
                  Certes, je ne suis pas juriste, ce n'est que mon interprétation. Au pire on se retrouve dans la situation précédente, à savoir que Mono est potentiellement en danger, et potentiellement protégé par des initiatives comme l'OIN qui protège d'autres softs également potentiellement en danger (Linux, Python et d'autres).
                  • [^] # Re: Mono, non merci.

                    Posté par . Évalué à 4.

                    "le jour où des juristes se sont penchés sur le kernel Linux, pouf 200 brevets violés d'un coup" des juristes payés par une boite vendant des "assurances anti-brevet" (me souviens plus qui).

                    Peut-être que les violations sont réelles, je ne sais pas, mais il faut replacer les choses dans leur contexte.
                    • [^] # Re: Mono, non merci.

                      Posté par . Évalué à 3.

                      J'ajoute que l'accord MS/Novell est conclu pour une durée limitée (environ 5 ans je crois). Les sources libérés par Sun ne le seront pas pour 5 ans seulement.
                  • [^] # Re: Mono, non merci.

                    Posté par . Évalué à 0.

                    quasi-totalié!=totalité

                    on peut dire qu'au niveau des grosses sociétés on est dans une situation de pays surarmé ou personne ne peut attaquer sans recevoir un autre procés pour violation de
                    brevet

                    la menace est clairement les franc-tireurs , c'est-a-dire les boites qui ne produisent rien a part des brevets logiciels
  • # Encore le format OpenXML??

    Posté par . Évalué à 3.

    OOo utilise le standard iso26300(OASIS) pour le format de ces documents, ce qui est assez ennuyant pour MS,certaines administrations, Etats, souhaitent utiliser un format standardisé pour l'échange de documents et lorgne vers OOo. Evidemment MS ne reste pas à la traîne et est en train de normaliser le mal nommé OpenXML dont les schémas sont brevetés.

    Maintenant, l'intérêt d'intégrer l'iso26300 est assez évident mais l'avantage d'avoir OpenXML l'est quand même moins.

    A mon avis, c'est une manoeuvre pour diffuser et imposer openXML mais pourquoi ? Il y a déjà des journaux à ce sujet et personnellement, je pense que MS Office est une affaire trop juteuse pour l'abandonner, donc MS essaie de profiter de l'OpenSource pour propager ses cocho^H^H^H^H^H produits. Mais cette stratégie finira par être dommageable pour l'OpenSource.

    voir
    http://linuxfr.org/~spotty/21590.html

    Pour rappel, Adobe s'est fâché avec MS

    Les inquiétudes d' Adobe sont que Microsoft va fragmenter et potentiellement dégrader les standards mis en place dont le PDF afin d'utiliser sa position de monopole pour promouvoir ses propres alternatives comme le XPS.

    http://www.generation-nt.com/actualites/15839/adobe-pdf-xps-(...)
    http://www.itworld.com/Man/2687/060614mspdf/


    Je me méfie vraiment !!!
    • [^] # Re: Encore le format OpenXML??

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      Evidemment MS ne reste pas à la traîne et est en train de normaliser le mal nommé OpenXML dont les schémas sont brevetés.
      Brevetés, mais librement exploitable. Ils donnent une licence a qui-n-en-veut pour utiliser librement ce format et l'implémenter comme ils le souhaitent, dans un produit commercial ou en GPL.
      http://www.microsoft.com/interop/osp/default.mspx
      Donc si, c'est vraiment "Open" comme format XML.

      Les inquiétudes d' Adobe sont que Microsoft va fragmenter et potentiellement dégrader les standards mis en place dont le PDF
      Du pur FUD de Adobe, les documents produits par le plugin PDF de Office 2007 sont parfaitement "PDF-Compliant".
      • [^] # Re: Encore le format OpenXML??

        Posté par . Évalué à 0.

        C'est peut-être le moment d'acheter des actions Novell/Suse les gars! :)
        Quand Ms se lance dans une voie, ils sont rarement perdant.
        Je ne pense pas que ce 'pacte' soit néfaste.
        C'est un premier pas de Ms dans le libre.
        Ils savent très bien qu'on les attendra au tournant.
        Ms a tout intérêt a s'investir dans le libre, Linux prenant de plus en plus d'envergure et Vista à peine éclos.
        Wait and see...

        Rem: vous rappelez-vous des produits MS sur Mac?
        On craignait le pire et pourtant...
      • [^] # Re: Encore le format OpenXML??

        Posté par . Évalué à 3.

        Oui mais seul MS a le droit de le modifier ;-)

        Donc si MS fait une version différente d'OpenXML, sans prévenir, l'utilisateur final aura vraiment l'impression que seuls les produits MS comprennent l'openXML, tous les autres produits seront à la traîne.
        • [^] # Re: Encore le format OpenXML??

          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

          Oui mais seul MS a le droit de le modifier ;-)
          Euh, l'ECMA et l'ISO ont des processus de rédaction et de validation ne permettant pas de faire n'importe quoi. D'ailleur Novell et Apple participent également à ce processus.

          Donc si MS fait une version différente d'OpenXML, sans prévenir, l'utilisateur final aura vraiment l'impression que seuls les produits MS comprennent l'openXML, tous les autres produits seront à la traîne.
          C'est vrai que péter la compatibilité avec le support d'OpenXML dans les précédentes versions d'Office ca sera bien vu du consommateur. Ca sera également super bien vu des organisations/administrations dans leur choix d'un format pérenne dans le temps. Péter la compatibilité dans une prochaine version de MS Office sans qu'il n'y est eu de processus de normalisation, c'est la pire connerie qu'ils pourraient faire d'un point de vu commercial.
          • [^] # Re: Encore le format OpenXML??

            Posté par . Évalué à 2.

            Mouais cela semble se tenir, cependant, MS a l'habitude d'adopter, étendre et exterminer les standards; donc je reste méfiant, je ne comprends pas leur volonté de vouloir propager l'openXML dans le monde Libre au lieu d'utiliser un format déjà existant.

            Si tu me réponds: parce que ODS n'est pas suffisant comme format, je te signale que les produits (OOo,...) l'utilisant ne pourront pas parfaitement rendre l'OpenXML; c'est logique. Certains partie de l'OpenXML ne rencontreront pas la fonctionnalité nécessaire en Libre mais bien sous MS, juste à espèrer que ladite fonctionnalité ne sera pas brevetée.
            • [^] # Re: Encore le format OpenXML??

              Posté par (page perso) . Évalué à 0.

              je ne comprends pas leur volonté de vouloir propager l'openXML dans le monde Libre au lieu d'utiliser un format déjà existant.
              Bof, le format OpenDocument n'est pas beaucoup plus vieux, et ne répond de toute façon pas à toutes les fonctionnalités dont MS a besoin dans sa suite bureautique. C'est aussi une manière de garder le contrôle sur le format de travail de sa suite, bref une façon de ne pas être dépendant d'un format qu'ils ne maîtrisent pas. D'ailleur pour la même raison l'OpenDocument est né de la volontée de plus dépendre de MS, et est largement basé sur le format d'OOo pour les mêmes raisons.
              Au final, aucun des 2 formats n'a été conçu pour répondre aux attentes des 2 suites (ce qui aurait sans doute été très/trop difficile techniquement), les 2 formats sont donc "obligatoires". Celui qui utilise le format de l'autre aurait été condamné à être le "suiveur". On aurait pu aussi rêver d'une entente cordiale visant à créer un format unique, mais je ne suis pas convaincu de l'intérêt : contrairement aux standards comme ceux du W3C ou des formats comme PDF, les formats de bureautique sont avant tout des formats de travail pour les applications avant d'être un format d'interopérabilité : du format dépend l'ensemble des fonctionnalités de la suite. Bref, un format unique freinerait la compétition et l'innovation.
              Le principal c'est qu'on puisse "passer" d'un format à l'autre tout en étant conscient que l'opération n'est pas parfaite. Je préfères ca au fait d'avoir un seul format que chacun tord dans tous les sens pour essayer d'y faire rentrer ses propres fonctionnalités non prévus par le format.

              juste à espèrer que ladite fonctionnalité ne sera pas brevetée.
              D'où l'intérêt d'avoir une licence explicite de la part de MS permettant d'implémenter librement l'OpenXML, sans aucune restriction.
              • [^] # Re: Encore le format OpenXML??

                Posté par . Évalué à 1.

                Pas confondre implémenter un format et exploiter, si le premier est en partie libre, il doit être possible de breveter la fonctionnalité.

                Exemple : La fonctionnalité prévient l'auteur du document de toute modification de celui-ci par email, admettons qu'en openXML cela existe, mais que la fonctionnalité soit brevetée; les suites conccurrentes comprendront ce tag mais ne pourront prévenir l'utilisateur du changement si c'est justement ce méchanisme qui est breveté.

                L'exemple n'est que pure imagination, il ne sert qu'à illustrer la différence entre format et fonctionnalité
                • [^] # Re: Encore le format OpenXML??

                  Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                  Moué pas convaincu. Si la spécification du format dit qu'il faut prévenir l'utilisateur si y'a telle information dans le fichier, pour moi implémenter cette portion de spécification consiste à implémenter la fonctionnalité que tu décris... Donc pour moi en donnant l'autorisation d'implémenter ces spécifications, MS autorise indirectement l'implémentation des fonctionnalités... Ou alors donne moi la différence entre implémenter une spécification et implémenter la fonctionnalité décrite dans la spécification.
                  • [^] # Commentaire supprimé

                    Posté par . Évalué à 5.

                    Ce commentaire a été supprimé par l'équipe de modération.

                    • [^] # Re: Encore le format OpenXML??

                      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                      Vois pas le rapport. Tu m'expliques donc la différence entre implémenter une spécification et implémenter la fonctionnalité décrite dans la spécification ?
                      • [^] # Commentaire supprimé

                        Posté par . Évalué à 2.

                        Ce commentaire a été supprimé par l'équipe de modération.

                        • [^] # Re: Encore le format OpenXML??

                          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                          En gros ce que tu dis c'est que suivant le bon vouloir de MS l'implementation va etre possible ou pas.
                          On s'en fou de ce que je dis. Mon "indirectement" était très ironique, sous-etendu pour moi y'avait strictement rien d'indirect puisque pour moi c'est la même chose. Je te demande pas d'argumenter en reprenant mes phrases qui sont pas spécialement correct.

                          Je te demande de m'expliquer la différence entre implémenter une spécification et implémenter la fonctionnalité décrite dans la spécification, c'est pas compliqué si ?

                          C'est comme si je te demandais pour la GPL, t'as l'autorisation de copier le soft, ben moi je te demande quelle est la différence entre avoir l'autorisation de copier le soft et copier les octets contenus dans le binaire du soft ?
                          • [^] # Commentaire supprimé

                            Posté par . Évalué à 1.

                            Ce commentaire a été supprimé par l'équipe de modération.

                            • [^] # Re: Encore le format OpenXML??

                              Posté par . Évalué à 1.

                              tu t'en prends toujours a python en disant que c'est aussi dangereux d el'utiliser que mono mais tu n'as toujours pas montre un seul brevet viole par python, qui soit critique pour ce dernier et qui ne puisse pas se faire degager par une simple preuve d'anteriorite.

                              Et toi, si tu nous montrais un brevet que Mono viole ?
                              • [^] # Commentaire supprimé

                                Posté par . Évalué à -2.

                                Ce commentaire a été supprimé par l'équipe de modération.

                                • [^] # Re: Encore le format OpenXML??

                                  Posté par . Évalué à 2.

                                  Oui oui fudder paye par MS, en attendant c'est pas moi qui vient repeter a tout va que Mono viole des brevets, est incapable d'en montrer un et a le culot de demander a TImaniac de donner des exemples de brevets violes par Python.

                                  Le reste de ta rengaine on s'en fout un peu vu le peu de credibilite que tu as.
                                  • [^] # Commentaire supprimé

                                    Posté par . Évalué à 2.

                                    Ce commentaire a été supprimé par l'équipe de modération.

                                    • [^] # Re: Encore le format OpenXML??

                                      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                                      Donc comme JE n'ai jamais clamer qu'il y avait des brevet sur Mono
                                      Pourtant tu viens de dire :
                                      "mono c'est sur et certains que c'est bourre de brevet"

                                      que Timaniac LUI a clamer qu'il y en avait sur python
                                      Moi je dis juste qu'il y a autant de chance que Python viole des brevets que Mono viole des brevets. Je prétend pas que y'en a un qui est "clean" et l'autre "dégueulasse".

                                      JE me sens en effet tout a fait dans MON droit de lui demander de se justifier et de dire lesquel.
                                      Je n'ai rien à prouver, je parle de risque, et chacun les évalues comme il veut.

                                      j ene vois pas pourquoi le Mono de Suse et uniquement celui de Suse serait brusquement legale
                                      Mono n'est pas "brusquement légal". Il viole sûrement des brevets. Le tout c'est de les trouver. Si t'en trouves un, dis le à MDI, on verra alors s'ils appliquent leur stratégie consistant dans le pire des cas à retirer le bout de code incriminé.
                                      • [^] # Commentaire supprimé

                                        Posté par . Évalué à -1.

                                        Ce commentaire a été supprimé par l'équipe de modération.

                                        • [^] # Re: Encore le format OpenXML??

                                          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                                          Mais t'es vraiment débile c'est pas possible ! Tu lis les commentaires avant d'y répondre ? Déjà tu verras que tu sais même pas à qui tu réponds, ensuite tu dis prêtes les propos inverses à ceux que j'expose :

                                          imaniac (et toi mais tu es paye pour c'est normal) clame que python viole des brevets MS et bien prouvez le.
                                          Encore une fois, cites moi la hrase où j'ai dit ca. Dans mon commentaire précédent, je dis simplement qu'il y a autant de chance pour que Python viole des bevets que de chance que Mono en viole. C'est des technos comparables, que ce soit dans leur contenu (plateforme de dev) que dans leur taille (conséquente). Voilà, je n'essai pas de dire que Python c'est mal (TM), juste que y'a aucune raison de FUDer comme des porcs sur Mono sans faire de même sur Python.

                                          Vu tout le FUD (dans le sens propre) qu'il y autour je ne vois vraiment strictement AUCUN interet (si ce n'est faire "Hype")
                                          Bah voilà pourquoi je défend Mono, parcqu'il y a un certain nombre de personne (genre toi) qui FUD dessus.

                                          je me demande toujours pour pourquoi MS et Novell ont signe leur accord sur 5 ans en clamant que brutalement mono est legale,
                                          Relis la FAQ bordel ! Mono n'est pas "brutalement" légal, Novell est clair sur ce point : la stratrégie est TOUJOURS la même, à savoir ne pas être en confilts avec des bevets. Ce qui est sûr c'est que les clients de Novell ne seront pas attaqué par MS pendant 5 ans, quelque soit le soft de Novell, pas seulement Mono. Voilà c'est tout ce que dit cet accord (pour ce qui nous intéresse). Mono est cité au même titre que OpenOffice ou Samba car c'est des éléments d'interopérabilité qui peuvent participer dans leurs efforts de mise en commun de moyens pour améliorer cette compatibilité.

                                          et que JE me sers de ce langage je suis un peu plus interesse par les violations de brevet et donc j'aimerai bien qu'il/tu prouve(s) ses/vos dires sinon c'est encore et toujours du FUD (fear, uncertainty and doubt) envers une techno concurrente.
                                          Mais non t'as rien compris. Ou alors tu sais pas lire. Je l'ai déjà dis : mon but n'est pas (contrairement à toi) de dénigrer la techno concurrente, juste de dire qu'elle a les mêmes problématiques, et donc que c'est pas mieux, mais pas pire pour autant : Python a ses qualité blabla toussa, c'est bien utilise le, je suis content pour toi.

                                          Idem pour Python
                                          Exactement t'as tout compris. Y'en a pas un qui est pire que l'autre, c'est tout pareil.

                                          en fait l'accord MS/Novell empeche justement MDI de se faire chier (pendant 5 ans) a retirer le code incrimine.
                                          Pas du tout puisque cet accord ne concerne nullement un accord de licence de brevet entre MS et Novell. MS peut très bien attaquer Novell pour violation de brevet. Cet accord ne stipule seulement que MS ne peut attaquer les clients de Novell.

                                          J'ose esperer que, en plus de RH, les autres distribs vont rapidement degager tout composant mono de leur distrib.
                                          Vu que c'est pareil pour Python et en gros tous les gros projets de logiciels (libres ou non d'ailleur), j'ose imaginer que s'ils sont logiques, ils vont carrement se mettre à vendre du foie gras dans le périgord pour être sûr de ne pas être enmerdé.
                                          • [^] # Commentaire supprimé

                                            Posté par . Évalué à 1.

                                            Ce commentaire a été supprimé par l'équipe de modération.

                                            • [^] # Re: Encore le format OpenXML??

                                              Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                                              je sais tres bien a qui je repond
                                              relis, tu me réponds et tu parles de TImaniac à la 3ème personne et tu dis que je bosse pour MS (visiblement tu croyais répondre à pBpG).

                                              Pourquoi ne pas envoyer un papier ecrit a toutes les grosses distribs en disant que MS n'attaquerait jamais les fournisseurs et client de ses distribs?
                                              Pourquoi MS ferait ca si les RedHat et autres MandrivaSoft n'en faisait pas réciproquement de même ? Faut des accords bilatéraux.

                                              Une FAQ n'est ni un jugement ni une analyse juridique surtout que la FAQ vient d'un cote pas vraiment impartial sur le sujet.
                                              Non mais la FAQ a l'avantage de venir de la personne qui a signé l'accord, et qui donc l'a écrit, et c'est ce qu'il contient mieux que nous.

                                              Niveau risque python est 1000 fois moins dangereux que tout ce qui touche a mono contrairement a ce que tu dis.
                                              Argumente tes propos bon sang ! Des preuves ou alors c'est du FUD !

                                              L'accord le prouve.
                                              Vois pas le rapport. L'accord est pas seulement valable pour Mono. Ou alors OpenOffice.org est aussi dangereux, et puis en fait tout ce qu'il y a dans SuSE en fait.

                                              Si ta reponse est "non bien sur ce sont des gens honnetes" Tu es encore plus un bisounours que je le pensais.
                                              Bien sûr qu'ils vont utiliser cet argument ! Et quand IBM a déclaré donner une licence d'utilisation de 500 de ses brevets aux projets open-source c'est pas pareil ? Les commerciaux peuvent aller dire : vous voyez Linux c'est plus "clean" que les produits proprio qui violent peut être 500 de nos brevets.
                                              C'est exactement pareil.

                                              Mais que dalle mon petit vieux, le probleme est pas du tout le meme.
                                              Ouahou, ca c'est encore bien argumenté !
                                              • [^] # Commentaire supprimé

                                                Posté par . Évalué à 2.

                                                Ce commentaire a été supprimé par l'équipe de modération.

                                              • [^] # Re: Encore le format OpenXML??

                                                Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                                                tu es en totale contradiction dans tes propos !


                                                Pourquoi MS ferait ca si les RedHat et autres MandrivaSoft n'en faisait pas réciproquement de même ? Faut des accords bilatéraux.


                                                et


                                                Et quand IBM a déclaré donner une licence d'utilisation de 500 de ses brevets aux projets open-source c'est pas pareil ?


                                                Comme quoi IBM prouve bien qu'il n'y a pas besoin d'accord bilatéraux pour libéraux des brevets et supprimer toute pression et risque juridique...

                                                Microsoft ne l'a pas fait volontairement pour créer de la peur, du doute, de l'incertitude auprès des personnes susceptibles d'utiliser Linux.
                                                • [^] # Re: Encore le format OpenXML??

                                                  Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                                                  Moué. Je vois pas l'intérêt de faire semblant de pas comprendre en prenant des bouts de phrase sorties de leur contexte.
                                                  Le cas IBM est bien évidemment différent de celui de MS/Novell. Dans un cas on a un "deal" commercial entre 2 boîtes commerciales qui ne concernent que leurs clients respectifs. On fait pas des cadeaux à son concurrents (ou ses clients) sans "échange" d'où ma remarque qu'il faut des accord bilatéraux.
                                                  IBM fait un "cadeau" non pas à un concurrent, mais à lui même : autrement dit il se fait de la pub, se fait bien voir, et privilégie les produits qu'il veut mettre en avant, à savoir tout ce qui tourne autour de Linux. Mais surtout il ne fait pas le même cadeau à MS par exemple.
                                                  Ca n'empêche qu'il y a un point commun : on cherche à apporter un argument commercial supplémentaire que le concurrent n'a pas : utilisez ma solution (même si IBM c'est pas SON produit, Linux est une grosse part de sa stratégie), en plus voyez j'ai des garanties juridiques que le concurrent n'a pas.
                            • [^] # Re: Encore le format OpenXML??

                              Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                              et moi je te repond encore une fois que c'est une zone de flou que les avocats americains vont adorer, ainsi que les commerciaux de microsoft.
                              Mouahaha. Tu sais pas répondre, donc tu répond que "c'est flou". Un peu facile non ?

                              je me demande pourquoi tu utilises unix/linux...
                              Peut être parcque j'adhère à la philosophie, que je suis informaticien et que j'aime bidouiller (et donc me taper des très user friendly vi /etc/X11/xorg.conf), et que j'ai tout ce qu'il me faut sous Linux pour mon utilisation quotidienne.

                              Tu as le droit de penser que l'accord Novell/MS est la meilleure chose qui soit arrive au libre
                              J'ai dis ca quelque part ? Pour moi ca ne va strictement rien changer pour 90% des utilisateurs de Linux qui n'utilisent pas SuSE Linux. Je vois quand même un intérêt, c'est toute la partie d'ingénierie commune qui va permettre d'avoir une meilleure interopérabilité entre les 2 mondes. Donc oui, je trouves qu'il y a des aspects positifs dans cet accord, mais je dis pas non plus que c'est l'accord du siècle. Une chose est sûr, cet accord prouve que MS prend les LL au "sérieux", après l'avoir ignoré, après l'avoir dénigrer, MS décide de "faire avec", pourvu évidemment que ca serve ses intérêts.

                              Moi ca me fait marrer, d'habitude tout le monde par ici hurle après MS parcqu'ils font des trucs 100% fermés toussa, que l'interopérabilité c'est le saint graal toussa, et le jour où MS fait un pas en avant, ca va être la guerre ouverte, tous les linuxiens vont se faire enculer, les procès vont nous tomber dessus, voir le support du format OpenXML dans OOo c'est mal (TM), genre comme si le succès d'OOo n'avait jamais été ses capacités d'interopérabilité avec la suite de MS.

                              mono c'est sur et certains que c'est bourre de brevet
                              Ah bon ? Montre moi un seul brevet violé par Mono. Non parcque je croyais boubou sur parole, mais après avoir demander à MDI pour un cas concrêt de brevet, ben il s'avèrerait (d'après MDI) que ce n'est pas du tout le cas, que ce brevet peut être utilisé gratuitement dans le cadre du projet Mono.

                              python (par exemple) cela n'est toujours pas prouve.
                              Oué comme Mono quoi.

                              Et 1) non le fait que python fasse partie des softs protege par OIN n'en est pas une preuve
                              Pourtant le fait que Mono implémente une techno de MS, ca vous suffit amplement comme preuve d'habitude. Moi je n'affirme pas que c'est "sûr et certain". Je suis juste pragmatique, comme le sont aussi ceux qui ont fondé l'OIN. Comme je l'ai déjà précisé plus haut, je ne sais pas ce qui est le plus dangereux, entre implémenter une techno de MS et donc être interopérable avec lui, ou implémenter une techno concurrente... Je sais pas lesquels MS aura envie d'attaquer en premier...

                              si jamais quelqu'un veuille utliser des brevets pour le faire disparaitre la contre-attaque soit possible, cela ne veut pas dire qu'il ya des brevets viole par python
                              Clap clap clap.Tu me montres à quoi sert l'OIN. Merci ! Maintenant remplace dans cette phrase le mot Python par Mono, et paf, Mono est également "autant" protégé (vu que c'est le même "panier" à brevets pour tous les membres de l'OIN), et n'est pas plus dangereux juridiquement à utiliser.

                              qui soit critique pour ce dernier et qui ne puisse pas se faire degager par une simple preuve d'anteriorite
                              Gros malin, mon but n'est pas de "descendre" Python, mon but est uniquement de mettre tout le monde à pied d'égalité. Vous vous acharnez sur Mono comme si c'était un épouvantail, moi j'essai juste de montrer que les brevets logiciels sont un danger potentiel pour tous les softs, et pas plus dangereux pour Mono que pour autre chose. Python c'était un exemple d'alternative. Tu remarqueras que plus haut, j'ai aussi pris l'exemple de Java, et cette fois en citant un exemple de brevet violé par un projet comme GCJ, brevet servi sur un plateau par boubou et qui appartient à MS. C'est pas pour autant que je cri "apt-get remove gcj" ou "apt-get --purge python".

                              Votre façon de dénigrer Mono ressemble plus à une chasse aux sorcières qu'à autre chose.
                              • [^] # Re: Encore le format OpenXML??

                                Posté par . Évalué à 1.

                                J'en rajoute un peu ici :

                                Je crois qu'il faut lire cette nouvelle en ayant en tête

                                A) Novell a des brevets qui intéresse windows
                                http://linuxfr.org/~HAROBED/15586.html

                                B)Ceux qui travaillent sur Mono sont conscients des brevets et essaient de contourner (voir lien précédent)

                                C) C'est vraiment un coup dur pour RH : Mono est implémenté dans Fedora http://linuxfr.org/~gauret/21226.html et donc normalement RH devrait aussi l'implémenter dans sa gamme de produit
                                MAIS
                                Puisque les développeurs Novell/Suse bénéficient d'une trève pour les brevets, quel serait l'impact futur sur le développement de Mono ? Est-il possible que Suse développe Mono sans contourner le brevet puisqu'il bénéficie d'une trève ? Gênant ainsi l'implémentation de Mono dans les autres distrib qui elles ne bénéficient pas d'une trève pour les brevets ???
  • # Gnome, Mono ... demain chez RH et Ubuntu ?

    Posté par . Évalué à 4.

    Apparemment il est difficile de faire une projection sur les avantages et les inconvénient au delà des 5 années qui scellent cet accord.

    Or Red-Hat et à un moindre degré Ubuntu, voir même le gardien des lieux saints, Debian, ne peuvent dès cet instant rester dans l'incertitude.
    Si cet accord est susceptible de faire peser une menace sur les LL en général et des sociétés comme RH en particulier on va très vite être fixé. Et ce pour plusieurs raisons.

    J'en vois deux qui s'imposent, mais je ne doute pas que ce n'est pas un simple coup à 3 bandes. Libre à chacun d'y ajouter son grain de sel :-)

    1 -
    Si l'offensive d'Oracle qui n'affole que la Bourse et ses oiseaux de mauvaises augures, les cabinets d'audit, n'a pas du mettre en joie les dirigeants de RH, il n'y a pas encore péril en la demeure. Les désirs de [re]négociation à la baisse des contrats ne seront d'actualité que si Oracle prouve que la maintenance Linux fait partie du coeur de son métier. Ce qui en fait signifierait qu'Oracle est un acteur dans le monde des distributions ? Oracle, tout comme Google a peut-être depuis longtemps sa propre distrib en interne ? Dans ce cas l'appel du pied de MS envers Novell a travers ce gentleman agreement met Oracle dans une position délicate. Son annonce fragilise l'un des principaux challenger - même si c'est relatif - de Microsoft.
    Question stratégie Microsoft a pris un avantage certain. Même si ce n'est que temporaire. Je sens que pour l'America's Cup c'est pas encore gagné. Meilleur architecte, meilleur bateau, meilleur ou quasiment meilleur barreur mais quid de la stratégie et de la tactique. Il semble qu'aussi bien dans l'informatique que dans la voile chez Oracle on tutoie l'excellence mais que la première marche est un objectif improbable.


    2 -
    Pour ce qui concerne deux des principaux acteurs commerciaux du libre RH et Ubuntu/Canonnical cet accord les met très certainement dans une position inconfortable. Toutes 2 ont basé leur desktop autour de Gnome. Depuis quelque temps on peut même rajouter Gnome/Mono/C#. Alors Gnome libre, C# libre, et Mono ?
    Je sens que quelques avocats vont avoir du boulot ce week-end. Même si aucune déclaration ne sera très certainement faites avant quelque temps, je crois que l'univers Linux, du moins du Desktop sous Tux, va prendre une nouvelle direction sous peu.
    En effet quelles seront les réponses en cas d'avis de tempête - probable mais pas encore certaine - que Red-Hat et Ubuntu proposeront ?

    - Forker Gnome/Mono. Pas évident et puis ce serait pendant pas mal de temps un erzatz de l'original.
    - Passer à KDE 4 ? J'y crois pas trop. Question image c'est pas tip-top. On ne peut pas dire pendant des années Gnome c'est mieux que KDE pour passer à "l'adversaire" sans perdre au passage un peu de crédibilité.
    - Créer de toute pièce l'environnement du futur ? Ben dans ce cas là c'est pas demain que l'on aura un nouveau bureau.
    - Reste une solution exotique et improbable - dans le genre 'Amiga is back' - c'est E17. Pour booster les trolls sur LinuxFR et pour réchauffer l'atmosphère d'un hiver qui s'annonce précoce et rigoureux ce choix serait sans rival.
    - Reste une autre solution qui reposerait sur un Java bientot libéré et le Desktop 3D de Sun. Ca ce serait une sacré surprise. Improbable vous avez dit ?
    - Quand à ceux qui croient - encore - au père noël ils peuvent espérer qu'Apple libère son environnement.
    - Ou en dépit de tout se rabattre sur GnuSTEP.

    Pour rappel Gnome a été créé parce que Qt ce n'était pas libre, ou pas tout à fait.
    Sous pression Trolltech a levé toute ambiguité depuis.

    En fait seule l'émergence d'un projet alternatif à Mono pourrait contraindre MS à libérer Mono. En effet MS a, comme Trolltech en son temps, fait une concession au libre en libérant C# afin de contrer Java. Et par ricochet a obligé Sun à libérer Java.
    Ce qui tendrait à démontrer que le pire n'est pas toujours possible.
    En fait cette alternative à .net/Mono ce ne serait il pas un Java libre ? Pour le coup c'est Sun qui croierait au retour du père Noël.

    Cerise sur le gâteau : après l'histoire Mozilla, que va faire Debian ?
    • [^] # Re: Gnome, Mono ... demain chez RH et Ubuntu ?

      Posté par . Évalué à 2.

      En meme temps (si danger il y a) Mono n'a quand meme pas encore envahi Gnome jusqu'a la racine non plus (Gnome c'est un melange de plein de choses et languages C, Python, Gtk,... et Mono/C# n'est qu'une infime partie pour le moment). De plus, ca m'embeterait quand meme d'avoir a me tourner vers Kde (meme si Kde4 que je testerais semble prometteur) car il ne calque pas trop avec mes gouts persos. Apres il y a toujours Xfce mais bon c'est pas aussi developpe que Gnome et c'est bien dommage.

      Sinon conclusion du reveur, l'argent pourri tout et pourri le reve... C'est bien dommage mais c'est comme ca... de l'argent il en faut et certains sont gourmands et ca ca fait vite retomber dans la realite...
      En esperant que tout cela ne releve que de peurs et d'incertudes, voir de prejuge, mais le lourd passif de certains concernes dans l'histoire (notamment un qui est soit disant en train de se racheter une image voir un conscience) ne prette pas forcement a la confiance aveugle et a la certitude d'un futur ensoleille :X
    • [^] # Re: Gnome, Mono ... demain chez RH et Ubuntu ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      Mono n'est pas une composante essentielle de GNOME.

      Les seules applis écrites en utilisant Mono sont muine, f-spot, banshee, beagle, tomboy.

      Seul tomboy a été officiellement intégré dans GNOME dans l'optique de remplacer l'applet Tomboy.

      Pour les autres, Tracker est infiniment plus performant que Beagle, muine et banshee ne remplace pas Rhythmbox, et gthumb est meilleur que f-spot.

      On peut espérer maintenant, que les têtes pensantes de GNOME reprennent leurs esprit et vire fissa toute trace de Mono. Le développement du projet GNOME ne peut continuer avec le risque juridique établi que MS tombe à bras raccourcis sur les développeurs du projets et sur les utilisateurs, en particulier, PME/PMI, Grands comptes et institutions gouvernementales.

      On croyait l'affaire SCO terminé et enterré, en réalité, les implications de MS dans cette affaire misent à découvert, sort du bois et montre les crocs encore plus agressif que jamais.

      Protégeons nous efficacement en ne laissant pas entrer les chevaux de Troie que nous offre MS.
    • [^] # Re: Gnome, Mono ... demain chez RH et Ubuntu ?

      Posté par . Évalué à 4.


      Pour rappel Gnome a été créé parce que Qt ce n'était pas libre, ou pas tout à fait.


      Bon ca fait longtemps que j'ai pas sombré dans les tréfonds des XP alors je me lâche.

      GNOMESAPUSAIPASLIBRE.

      Ca fait du bien après des années de persécution des trolleurs gnomistes qui pourrissaient toutes les depêches sur KDE.


      Allez-y défoulez vous !
    • [^] # Re: Gnome, Mono ... demain chez RH et Ubuntu ?

      Posté par . Évalué à 4.

      > Passer à KDE 4 ? J'y crois pas trop. Question image c'est pas tip-top. On ne peut pas dire pendant des années Gnome c'est mieux que KDE pour passer à "l'adversaire" sans perdre au passage un peu de crédibilité.

      Même si ces distributions ont fait le choix de soutenir Gnome plutôt que KDE, je doute que changer de bureau principal leur fasse perdre tant de crédibilité. Pour exemple, pendant plus de 10 ans, Apple a basé une grande partie de sa com' sur le fait que les PowerPC étaient très supérieurs aux x86 (Pentium II «toasted» par un G3, divers tests avec Photoshop sur G4 et encore lors du lancement du G5). Et puis, sans complexe, les x86 sont devenus les meilleurs processeurs du monde. C'est minable au niveau crédibilité, mais les maqueux de base ont, une fois de plus, applaudi au génie, sur un changement majeur d'architecture matérielle.
      Donc dans ce domaine, je ne crois pas à une quelconque perte de crédibilité.
  • # info

    Posté par . Évalué à 2.

    J'ai pas lu les 197 post (j'avais lu les 30 premiers hier, mais j'ai pas l'courage là)
    voici quand même la page du labo microsoft (port25) qui en parle : http://port25.technet.com/archive/2006/11/02/Here_2700_s-som(...)

    A propos des brevets,
    au debut j'étais hyper septique (j'ai lu ici que ca ne beneficierai qu'au clients Suse, que c'était un piege...) mais là en lisant cette note, il semble qu'ils aient fait en sorte que ceci soit compatible avec la GPL (la v2 surement avancerons les puristes), a partir de celà et puisque la licence le permet, celà poura beneficier a tous.
    les types de microsoft ne jouent pas les jeunes vierges effarouché, ils ne font pas comme s'ils ne le savaient pas.

    Je me trompe peut être, mais finalement celà me semble benefique (et pour tous) au moins en terme d'interoperabilité (samba, mono...)
    • [^] # Re: info

      Posté par . Évalué à 4.

      Bon, finalement, je viens de lire une bonne partie des commentaire ci-dessus.
      et, bon je regrete ce que j'ai ecrit là au dessus.
      j'ai quand même l'impression que c'est de la baise cet accord...
      en tout cas ca legitimise les reconnaissance de brevet qui serait violé dans des produits open sources, rien que pour celà j'aime pas.
      • [^] # Re: info

        Posté par . Évalué à 5.

        Evidemment que c'est de la grosse baise.
        Le fameux ''open source lab'' de MS nous sort un post de propagande FUDique et seme la panique à propos des brevets en faisant des menaces implicites de poursuite de MS à l'encontre de tous les acteurs commerciaux du libre != Novell qui se permettraient de distribuer du Samba, du Mono, etc...
        Plus un pacte de non agression entre MS et Novell c'est une déclaration de guerre de ces deux là à l'encontre des autres !

        Le fait que le rédacteur de l'article nous pondent un :

        # From the start, a design principle of the agreement was to be compatible with the GPL.
        # To do this, Novell and Microsoft are providing covenants to each other’s customers, therefore releasing each company from the other’s patent portfolio. This may sounds odd vs. a traditional patent cross-license agreement but it is one of the things that makes this deal so unique.

        [...]

        I’ve been in the open source world for over twelve years [...]

        m'a fait bien rire ! Un client A de Novell aura-t-il le droit de transmettre son dégagement d'obligation sur les brevets de MS à son client B (de A) et de construire puis commercialiser une distribution basée sur SuSE ? Sinon j'ai du mal à voir comment ça peut respecter la GPL...

        Bref il a lu les clauses 6 et 7 de la GPL en 12 ans ? Si oui il est très mauvais en didactique...

        En tout cas Novell vient de se couper de la communauté. Peut-être qu'ils considèrent qu'ils peuvent se le permettre, mais je ne vois pas bien ce que ça peut donner de bon.

        Bref le post de port 25 ne nous apprend rien sur l'astuce légale si elle existe permettant à Novell d'enculer tout le monde tout en restant GPL compliant.
      • [^] # Re: info

        Posté par . Évalué à 2.

        ca legitimise les reconnaissance de brevet qui serait violé dans des produits open sources, rien que pour celà j'aime pas.


        C'est vrai mai la boîte de Pandorre n'a t'elle pas déjà été ouverte avec l'OIN ?
  • # J'ai tout lut et j'ai presque peur :D

    Posté par (page perso) . Évalué à 6.

    Mais j'ai pas peur car le libre vaincra.
    Moi je trouve comme bcp que cet accord sent pas bon. Si Ms prend ainsi pied sur Samba, ne risque t-il pas de pouvoir le supprimer ? (dune façon ou d'une autre comme par exemple décridiiliser etc..). Openoffice, lui fait de l'ombre ? ok on sort un plugin openoffice<->Ms office non gpl (dispo dans la version suse et non opensuse) et hop pourquoi utiliser OOo s'il n'apporte rien de plus ? Mono ? même problème.
    Alors quoi faire ? Je suis d'accord pour refuser ce cheval de troie.
    Il existe Aiword (gnumeric etc) et koffice. Il existe xfce 4.x (la 4.3 est vraiment top pour moi). Mais il il a pas de samba like. Alors aidons nos dirigeants à choisir linux, Solaris, Unix en général. Exclure totalement Ms.
    J'ai honte je suis pas développeur. Je peux pas réellement aider, mais si les "grands" de l'industrie informatique, veulent détourner le libre (cas de vérus plantaire mise dans les noyaux tel que drivers grapique et autres firmware), on a la possibilité de changer de route. Moi j'ai choisis de ne plus avoir de 3d, d'acheter que du matériel full driver libre. Pour jouer ? ok la seule solution que j'ai trouvé c'est la console (pas xbox hein ;) ). C'est pas le top, mais ça me permet de me passer des drivers proprio.
    Et je suis déçu quand debian relache sont intégrisme. Je lorgne alors un peu plus vers OpenBsd. Je regrette parfois que ma distrib préférée donne si facilement accès à des drivers proprio. Mais surtout je refuse l'entrée de mono chez moi. J'ai viré ubuntu. Comme avant je voulais pas de Suse ou de RH. Oui au libre. Nous avons le choix, de pas suivre ces techno. Merci à vous éveloppeurs pour ce que vous faites pour le libre.
    Mornik.
  • # Commentaire supprimé

    Posté par . Évalué à 4.

    Ce commentaire a été supprimé par l'équipe de modération.

  • # post de Miguel de Icaza

    Posté par . Évalué à 3.

    Miguel de Icaza a rajouté un post sur son blog :
    http://tirania.org/blog/archive/2006/Nov-04.html
  • # Pour moi c'est pourtant clair

    Posté par . Évalué à 4.

    La Foire Aux Questions de Mono est claire à ce sujet :
    http://www.mono-project.com/FAQ:_Licensing#Could_patents_be_(...)

    The Mono strategy for dealing with these technologies is as follows: (1) work around the patent by using a different implementation technique that retains the API, but changes the mechanism; if that is not possible, we would (2) remove the pieces of code that were covered by those patents, and also (3) find prior art that would render the patent useless.


    La stratégie visant à respecter les brevets portant sur des parties de ASP.NET et ADO.NET est (1) contournés par une implémentation qui change le mécanisme du code, mais conserve l'API (2) supprimés purement et simplement du coude (3) rendus invalides car un code source antérieur à la date de soumission du brevet a été trouvé, et rend le brevet invalide.

    Il n'y a pas de code dans Mono qui enfreint un quelconque brevet.

    Miguel précise sur http://tirania.org/blog/archive/2006/Nov-04.html
    Although it is possible, we will not integrate code using Microsoft's patents, as Mono is a community project.


    Le développement de Mono va continuer à se faire en contournant les brevets de Microsoft via la stratégie énoncée plus haut, c'est à dire qu'aucune partie de Mono n'utilisera un brevet de Microsoft. Aucun code visé par un brevet de Microsoft ne sera jamais intégré dans le projet Mono.

    L'objectif de l'accord entre Novell et Microsoft est de développer des technologies permettant l'utilisation conjointe et l'interopérabilité de Linux et Windows, tout comme Samba a été conçu pour l'interopérabilité Windows / UNIX.

    Et pour finir, le slogan de Samba reflète assez bien la finalité d'intéropérabilité de cet accord :
    Samba, Opening Windows to a Wider World!
  • # Tour de force !

    Posté par . Évalué à 3.

    Alors que la situation concernant les formats lui échappait de plus en plus, nos amis de chez Microsoft réussissent un véritable tour de force et parviennent à reprendre le contrôle en faisant croire que le succès des formats ouverts et interopérables va pouvoir se concrétiser bien sûr grâce à eux, et non malgré eux...

    Microsoft est loin d'avoir abattu toutes ses cartes et n'a pas de leçons à prendre en terme de stratégie comme le montre cet accord, qui, parions-le, va leur être absolument profitable en éliminant d'une certaine façon la concurrence induite jusqu'ici par quelques projets libres notables.



    Sinon il est vrai qu'on peut se demander comment les autres acteurs / distributions vont réagir prochainement ?

    Pour Debian au moins, maintenant que certains logiciels peuvent être "libres" tout en étant soumis à des brevets, peut-être verrons-nous prochainement apparaître une section patented sur leurs archives, qui sait :-)

    THRAK (def.) : 1) A sudden and precise impact moving from intention, direction and commitment, in service of an aim. 2) 117 guitars almost striking the same chord simultaneously.

  • # Mise au point : Groklaw

    Posté par . Évalué à 1.

    Un lien intéressant
    http://www.groklaw.net/article.php?story=20061107194320461

    En bref :
    * MS n'attaquera pas les clients de Suse qui utiliseraient un software provenant de Suse et qui violerait l'un de leur brevet, et réciproquement
    * Amélioration de l'interopérabilité Suse Linux Entreprise et domaine
    windows
    * mise au point d'un traducteur openXML et ODS


    A lire
    • [^] # Re: Mise au point : Groklaw

      Posté par . Évalué à 3.

      MS n'attaquera pas les clients de Suse qui utiliseraient un software provenant de Suse et qui violerait l'un de leur brevet, et réciproquement


      A la lumière des propos de Steve Ballmer, on peut dire que cela pue pour les autres initiatives commerciales basées sur linux:

      "Let me be clear about one thing, we don't license our intellectual property to Linux because of the way Linux licensing GPL framework works, that's not really a possibility,"

      "This does not apply to any forms of Linux other than Novell's SUSE Linux. And if people want to have peace and interoperability, they'll look at Novell's SUSE Linux. If they make other choices, they have all of the compliance and intellectual property issues that are associated with that."

      Et voilà... déjà des menaces...

      Grâce à Novell, on va se retrouver avec un monde linux vraiment à deux vitesses, et l'interopérabilité avec Windows deviendra un monopole de Novell.
  • # Quid des droits Unix détenus par Novell

    Posté par . Évalué à 1.

    Vous êtes vous demandé jusqu'ou une telle alliance pouvait aller ?

    Novel : détenteur des droits Unix et dérivé en difficulté financière.

    Microsoft : détenteur de diverses licences et de l'OS concurrent.

    Ces deux là main dans la main comme à une autre époque Microsoft et SCO.

    Une différence de poids si jamais Novel passait du côté obscur, comme on dit sur Mac, quel avenir pour Linux et dérivés ?
  • # Casser les brevet de MS

    Posté par . Évalué à 7.

    Bonsoir, c'est mon premier message ici..

    Je travaille dans l'industrie des semiconducteurs et je suis souvent emmené à casser les brevets de notre compétition. Il s'agit de brevets sur les technologies de radiocommunications (essentiellement donc des logiciels de protocoles et de traitement du signal).

    Aucun des 50 que j'ai eu à traiter cette année n'a résisté à une étude d'antériorité.

    Mon message est le suivant:
    Certains d'entre vous ont peur des brevets MS ? pourquoi ne pas y aller de manière scolaire: on les étudie un par un et on prépare une base de donnée montrant des exemples d'implémentation qui ont été réalisés avant la date de dépôt.

    L'USPTO donne environ 5700 brevets au nom de MS, dont les 2/3 ont été déposés dans les 5 dernières années.

    Peut-on commencer à en prendre un ou deux pour se faire la main? à mon avis il faut compter pour 1 ou 2 brevets à casser par personne bien motivée et par semaine. Avec une centaine d'experts en OS on doit y arriver en moins d'un an.

    Cordialement,
    • [^] # Re: Casser les brevet de MS

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      C'est clair que si ca se met à sentir trop le roussi coté brevets, on doit bien pouvoir faire un "patent summer of code" alagoogle...
      Mais bon, MS joue aussi surement sur le fait qu'on est des hackers, pas vraiment des juristes. Et que nos poches sont vides, ben oui, on partage, donc on n'a pas de sous ;-)
  • # Casser les brevet de MS

    Posté par . Évalué à 2.

    J'oubliais l'adresse de l'USPTO, par exemple avec la recherche des patents sur l'année 95.

    http://patft.uspto.gov/netacgi/nph-Parser?Sect1=PTO2&Sec(...)

    Cordialement.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.