Le bulletin d’automne d’ONLYOFFICE : mises à jour, nouveau partenariat et #OSSParis19

19
17
oct.
2019
Bureautique

Cet automne s’avère fructueux pour ONLYOFFICE. Découvrez ci‑dessous un aperçu des actualités : mises à jour (nouvelle version 5.4), nouveau partenariat et participation aux prochains évènements du logiciel libre.

ONLYOFFICE

ONLYOFFICE est une suite bureautique libre trois‐en‐une qui inclut un traitement de texte, un tableur et un outil de présentation. Un gros effort est fait pour la compatibilité : la suite est accessible en ligne, en version bureau (Linux, Mac et Windows) ou en applications mobiles et elle est compatible avec les formats Office Open XML (de Microsoft Office) et OpenDocument (LibreOffice, Calligra…). Enfin, elle permet la collaboration en temps réel.

Mises à jour

Suite bureautique ONLYOFFICE v5.4

Nous avons mis à jour les éditeurs en ligne (ONLYOFFICE Online Editors) et les applications de bureau (ONLYOFFICE Desktop Editors) dont les fonctionnalités majeures ont été présentées sur LinuxFr.org.

La version en ligne et celle de bureau peuvent se targuer des mêmes améliorations :

  • plus d’options de personnalisation des graphiques dans tous les éditeurs. Pour en profiter, rien de plus simple :
    1. cliquez sur l’élément du graphique que vous voulez modifier,
    2. passez aux paramètres avancés dans le menu de droite : Personnalisation des graphiques
  • filigrane et zones d’impression dans le traitement de texte ;
  • vérificateur d’orthographe et onglets « Formula » et « Data » dans le tableur ;
  • outils pour structurer les données en les regroupant ou dissociant dans l’onglet « Data » : Onglet Data
  • en‑têtes et pieds de page dans les feuilles de calcul et présentations ;
  • travail avec les jeux de couleurs optimisés et zones d’impression dans l’outil de présentation ;
  • ajout de la date et du temps sur les diapositives et leur numérotation.

Les journaux des modifications complets sont disponibles dans les dépôts respectifs sur GitHub : Document Server (Online Editors) et Desktop Editors.

Connecteurs ONLYOFFICE pour Nextcloud v3.0 et pour ownCloud v3.0.1

Nous avons mis à niveau les applications d’intégration entre la suite bureautique ONLYOFFICE et les plates‐formes cloud de synchronisation et de partage de fichiers Nextcloud et ownCloud :

  • publipostage : création des lettres personnalisées pour l’envoi en masse à partir de données d’une feuille de calcul (par exemple, base de clients) ;
  • option « Enregistrer une copie comme… » qui est disponible dans l’onglet « Fichier » ;
  • insertion dans les documents des images et des photos stockées dans Nextcloud/ownCloud ;
  • paramètres de localisation (format de la date, nombres, heure, etc.) du compte Nextcloud/ownCloud sont automatiquement appliqués aux éditeurs d’ONLYOFFICE ;
  • connexion au serveur de démonstration pour la période d’essai de 30 jours sans installation d’ONLYOFFICE Online Editors.

En outre, le connecteur pour Nextcloud permet de protéger les documents texte, feuilles de calcul et présentations avec un filigrane : insérez un filigrane, en cochant la case « Enable watermarking » dans les paramètres d’affichage qui sont disponibles dans la section ONLYOFFICE de votre compte Nextcloud.

Ajout du filigrane à Nextcloud

Les connecteurs prêts à l’emploi sont officiellement fournis par ONLYOFFICE sous les termes de la licence AGPL v3.

Vous trouverez plus de détails dans les dépôts des applications sur GitHub : pour Nextcloud et pour ownCloud.

Applications mobiles

Gardez le contrôle sur tous vos fichiers ! Avec nos éditeurs pour Android et iOS, vous pouvez les éditer et coéditer où que vous soyez :

  • ONLYOFFICE Documents 5.0 pour iOS met à disposition des utilisateurs l’édition des documents stockés dans un cloud directement depuis l’application et assure la connexion aux services de stockage cloud, tels que Nextcloud, ownCloud et d’autres, via le protocole WebDAV ;
  • ONLYOFFICE Documents 3.0 pour Android s’enrichit des options de lecture et de gestion des fichiers stockés localement et sur ownCloud/Nextcloud. Connexion aux clouds pour Android

Nouveau partenariat

ONLYOFFICE a noué un partenariat avec Jalios, l’éditeur français de la Digital Workplace et du collaboratif. Désormais, les utilisateurs de JPlatform ont à leur disposition les outils avancés d’édition et coédition des documents en ligne au sein de leur bureau virtuel.
Une récente dépêche contient une liste à jour des partenaires technologiques d’ONLYOFFICE.

Événements internationaux

Paris Open Source Summit 2019

ONLYOFFICE participera au Paris Open Source Summit 2019, le prestigieux événement sur l’open source, les logiciels libres et l’innovation ouverte (dont vous trouverez la description complète sur LinuxFr.org). Du 10 au 11 décembre à Paris, venez rencontrer l’équipe d’ONLYOFFICE sur le stand D‑07, soyez les premiers informés de nos actualités et projets à venir, et, bien sûr, recevez les petits cadeaux de Noël !

FOSDEM’20

En 2020, ONLYOFFICE va participer au FOSDEM, la conférence annuelle organisée à l’Université libre de Bruxelles depuis 2001. Du 1er au 2 février 2020, les représentants d’ONLYOFFICE vont échanger avec les contributeurs, développeurs et utilisateurs des logiciels libres afin de présenter les solutions existantes et s’inspirer des idées accumulées par la communauté.

Aller plus loin

  • # SPAM

    Posté par . Évalué à 10 (+35/-18). Dernière modification le 18/10/19 à 08:56.

    Un article chaque mois sur OnlyOffice, ce n'est plus de l'information mais un marronnier, de la publicité voire du spam. Et à chaque fois le même discours, OnlyOffice, c'est bien, c'est beau, c'est compatible avec le format OpenDocument. Non, OnlyOffice, c'est très mal, ça stocke nativement tous les documents au formats Open XML de Word et d'Excel et ça convertit de force tous les autres formats aux formats Open XML de Word et d'Excel. Donc si vous avez commencé à migrer vers LibreOffice, c'est fichu, tout votre travail va être saboté, y compris vos mises en pages et vos macros LibreOffice en Javascript ou Python. Une suite bureautique à fuir en courant. Si vous avez une vision à long terme, si voulez vraiment libérer votre informatique, vous passer un jour de VB et .NET et de n'utiliser que des technologies multi-plateformes et des formats ouverts et inter-opérables, préférez dans ce cas LibreOffice Online.

    • [^] # Re: SPAM

      Posté par . Évalué à 5 (+8/-4).

      Moi je trouve ça bien OnlyOffice, c'est libre , y compris dans les formats de stockage,
      et surtout c'est beaucoup plus compatible avec les fichiers que je reçois et ceux que j’envoie pour mes clients.
      C'est une vision court terme mais LibreOffice, online ou pas, n'est pas au même niveau et cette compatibilité est incontournable professionnellement.

      Je surveille régulièrement les avancées de LibreOffice que j'utilise sur mon poste perso, pour garder une vision long terme.

    • [^] # Re: SPAM

      Posté par (page perso) . Évalué à 10 (+16/-3). Dernière modification le 18/10/19 à 11:23.

      Eh bien, pour éviter cet effet de spam, les modérateurs ont voulu sortir une dépêche plus complète en travaillant avec la rédactrice. D'autre part il y a souvent des dépêches parce que la suite avance beaucoup.
      Et aussi la rédactrice est sympa, fait un gros effort de rédaction, d'orthographe et d'utilisation correcte du markdown (c'est pas courant). Ça compte dans l'envie de faire passer.
      Ensuite je trouve plutôt sympathique la démarche libriste de cette petite entreprise d'un tout petit pays d'Europe de l'Est : la Lettonie.
      En plus leur solution concurrence efficacement les GAFAM de la suite en ligne. C'est pour l'instant plus complet que LibreOfficeOnline.

      Et le reste, c'est un troll bien velu : le processus de normalisation du format OpenXML est criticable, mais la norme existe, le format est ouvert et interopérable. Je trouve que leur choix de travailler en OpenXML se justifie parfaitement (de leur point de vue d'entreprise). Surtout qu'OpenDocument n'est utilisé que par LibreOffice et Calligra (qui reste confidentielle). Si tu as commencé à migrer vers LibreOffice, tu te renseignes avant de faire joujou avec autre chose, non ? Kss kss … :-)

      Enfin j'utilise LibreOffice.

      "La liberté est à l'homme ce que les ailes sont à l'oiseau" Jean-Pierre Rosnay

    • [^] # Re: SPAM

      Posté par (page perso) . Évalué à 8 (+8/-2).

      Dans un environnement d'entreprise plutôt Windows, je suis bien content d'avoir OnlyOffice pour ouvrir certains documents sur lesquels je collabore avec mes collègues.

      C'est bien joli LibreOffice avec son format ouvert, mais il faut aussi composer avec l'existant. Alors si vous n'êtes pas content, n'utilisez pas OnlyOffice ou bien allez régler les problèmes et contribuer un vrai support des formats open document dedans.

      Mais il n'empêche que c'est un logiciel libre qui a tout à fait sa place ici, et c'est très bien d'être tenu au courant des avancées pour voir si oui ou non il faut prendre le temps d'installer la dernière mise à jour, si certains des problèmes qu'on rencontre avec sont corrigés, etc. Pourquoi ça serait plus du spam que les dépêches sur Linux ou Firefox (qui implémente les DRM, bouh c'est pas bien!)?

      • [^] # Re: SPAM

        Posté par (page perso) . Évalué à 7 (+8/-4).

        C'est bien joli LibreOffice avec son format ouvert, mais il faut aussi composer avec l'existant.

        LibreOffice fonctionne aussi bien qu'OnlyOffice sur les documents venant d'une suite Microsoft.
        Cette argumentation n'est donc pas bonne.

         

        il n'empêche que c'est un logiciel libre

        Il n'est pas possible de compiler le projet, confirmé par les développeurs. Il manque donc des informations accompagnant le code source, ce qui est contraire à la licence libre du projet. Ce n'est donc pour le moment pas du libre.

        • [^] # Re: SPAM

          Posté par (page perso) . Évalué à 2 (+4/-4).

          LibreOffice fonctionne aussi bien qu'OnlyOffice sur les documents venant d'une suite Microsoft.
          Il n'est pas possible de compiler le projet, confirmé par les développeurs.

          Sources ? C'est pas pour t'embêter mais tes deux affirmations sortent de ton chapeau. Il est très bien ton chapeau, probablement assez exact, mais le mien ne dit pas tout à fait les mêmes choses.

          "La liberté est à l'homme ce que les ailes sont à l'oiseau" Jean-Pierre Rosnay

          • [^] # Re: SPAM

            Posté par (page perso) . Évalué à 8 (+6/-1).

            Sources ? C'est pas pour t'embêter mais tes deux affirmations sortent de ton chapeau
            le mien ne dit pas tout à fait les mêmes choses

            Compilation impossible confirmée par la personne qui a écrit la présente dépêche, employée de OnlyOffice : https://linuxfr.org/nodes/117899/comments/1780325
            Tu indiques que ton chapeau n'est pas du même avis, ça implique que tu connais le sujet un minimum. Donc il y a du nouveau depuis ce message ?

             

            Pour savoir que LibreOffice fonctionne bien, la source c'est mon usage quotidien depuis 10 ans au sein de mon entreprise (ce n'est qu'un chapeau), ainsi que celui d'une collectivité locale qui est cliente de mon entreprise (nettement plus de monde, bien meilleur chapeau), ainsi que tout le tas des utilisateurs quotidiens un peu partout sur Terre. Ça reste pifométrique, mais LibreOffice n'est pas connu pour merder avec les documents Microsoft, disons pas plus que les logiciels Microsoft. Parfois ça permet même de lire un document que les logiciels Microsoft n'arrivent plus à lire après l'avoir eux-mêmes bousillé.

            Tu indiques que ton chapeau (aka expérience) sait que LibreOffice fait moins bien qu'OnlyOffice, donc tu as utilisé LibreOffice et constaté cela.
            Tu as des retours similaires d'autres utilisateurs, genre un bon paquet ? Cela implique qu'ils utilisent LibreOffice et OnlyOffice, sinon ils ne peuvent pas prétendre que l'un est moins bon que l'autre.

            • [^] # Re: SPAM

              Posté par (page perso) . Évalué à 6 (+3/-0).

              Plus bas Bruno indique qu'il a une expérience significative avec les deux logiciels, et que LibreOffice donne de moins bons résultats qu'OnlyOffice sur les documents Microsoft.

        • [^] # Re: SPAM

          Posté par (page perso) . Évalué à 5 (+5/-2).

          Il manque donc des informations accompagnant le code source, ce qui est contraire à la licence libre du projet

          D'un point de vue strictement juridique, il me semble que livrer les sources sans les build est tout à fait confirme à la GPL. C'est même ce que faisait Redhat et CentOs s'arrachait un peu les cheveux à retrouver les bonnes options de compile.

          Je suis d'accord cependant que dans l'esprit, c'est bien de founir aussi le reste.

          Ce n'est donc pour le moment pas du libre.

          Je crois que tu viens de marquer un point Zenitram.

          • [^] # Re: SPAM

            Posté par (page perso) . Évalué à 8 (+5/-0).

            D'un point de vue strictement juridique, il me semble que livrer les sources sans les build est tout à fait confirme à la GPL.

            Le texte de la licence est clair : https://github.com/ONLYOFFICE/DocumentBuilder/blob/master/LICENSE.txt

            « The "Corresponding Source" for a work in object code form means all the source code needed to generate, install, and (for an executable work) run the object code and to modify the work, including scripts to control those activities. »

            Si on ne peut pas compiler, ça ne respecte pas la licence.

            • [^] # Re: SPAM

              Posté par (page perso) . Évalué à 6 (+4/-0).

              Ça me semble effectivement être un problème si le logiciel libre ne peut pas être compilé soi-même… Comment être certain que ce qu'on utilise correspond bien au code fourni ?

              MariePa, le sujet a avancé de votre côté ? Ça m'intéresse sérieusement pour envisager l'intégration avec tracim. On a intégré Libreoffice cet été, intégrer OnlyOffice serait aussi intéressant pour adresser les gens évoluant dans un environnement plutôt Microsoft.

              Un prochain partenariat à annoncer ? On en discute ?

            • [^] # Re: SPAM

              Posté par (page perso) . Évalué à 4 (+7/-5).

              Il faut arrêter avec cet argument mal interprété. Je peux en sortir un autre, issu de la même licence :

              THERE IS NO WARRANTY FOR THE PROGRAM, TO THE EXTENT PERMITTED BY
              APPLICABLE LAW. EXCEPT WHEN OTHERWISE STATED IN WRITING THE COPYRIGHT
              HOLDERS AND/OR OTHER PARTIES PROVIDE THE PROGRAM "AS IS" WITHOUT WARRANTY
              OF ANY KIND,

              L'auteur (je dis bien auteur, c'est important), à tous les pouvoirs. C'est lui qui choisi de diffuser le code source du logiciel, le type de licence, etc… Et surtout, il ne peut pas violer la licence, car rien, dans la licence, n'indique les devoirs de l'auteur. Juste les droits que l'auteur accorde aux utilisateurs.

              Par la licence, il donne des droits à ceux qui récupèrent le logiciel. Comme il s'agit d'une licence libre, les 4 droits fondamentaux sont présents, inutile de revenir dessus je pense.

              L'AGPL, en précisant ce qu'est le "corresponding source" signifie seulement que les scripts de build sont considérés comme faisant parti du code source, obligeant donc les redistributeurs à les inclure. Mais ça ne va pas plus loin.

              Ainsi, je pourrais redistribuer les sources en supprimant la documentation par exemple (histoire de faire des économies de place), cela respecterait la licence. Faire la même chose en supprimant les scripts de build, non. Voilà la signification de ce passage.

              Enfin, je tiens à rappeler le contexte du commentaire précisant que cela ne compilait pas. Il ne s'agissait pas d'OnlyOffice, mais d'OnlyOffice DocBuilder, qui venait tout juste d'être libéré. De plus, les retours étaient plutôt positifs puisqu'ils disaient qu'ils allaient étudier la question pour rectifier le tir !

              Il serait peut être bon de prendre un peu de recul parfois et d'arrêter de cracher sur les initiatives libres. C'est une alternative, c'est libre, ça respecte les standards : c'est bien ! Ca fait de l'émulation avec d'autres suites libres, c'est bien aussi ! Par exemple, il a fallu que LLVM gagne du terrain pour que GCC se décide ENFIN à faire des messages d'erreurs moins cryptiques. Sans LLVM, GCC fournirai toujours des messages d'erreurs de 4 pages de longs pour un simple ; oublié.

              • [^] # Re: SPAM

                Posté par . Évalué à 5 (+5/-2).

                Par la licence, il donne des droits à ceux qui récupèrent le logiciel. Comme il s'agit d'une licence libre, les 4 droits fondamentaux sont présents, inutile de revenir dessus je pense.

                Pas d'accord. Si on ne peut pas compiler le code, les libertés 1 et 3 ne peuvent pas être exercées par l'utilisateur et donc l'auteur ne respecte pas son engagement de permettre cet exercice.

                D'après la définition de ces libertés données par l'article de Wikipédia sur le logiciel libre :
                Liberté 1 : si on ne peut pas compiler, on ne peut pas étudier le fonctionnement du programme et de l'adapter à ses besoins puisqu'on ne peut pas vérifier l'effet de ses modifications.
                Liberté 3 : Si on ne peut pas compiler, on ne peut pas améliorer le programme et distribuer ces améliorations au public, pour en faire profiter toute la communauté, puisqu'on ne peut pas tester ses améliorations.

                De plus si on ne peut pas compiler, on ne peut pas s'assurer que le code source fourni est bien celui du binaire utilisé.

                Pour ce qui est de la possibilité effective de compiler, si quelqu'un a trouvé des instructions claires et complètes pour compiler la version desktop sur Ubuntu, je suis preneur. Pour ma part je n'ai rien vu de tel sur le dépôt github. Il y a bien des makefile mais comment faut-il les utiliser ? Enfin je n'ai trouvé aucun information sur les dépendances et prérequis pour pouvoir compiler.

                • [^] # Re: SPAM

                  Posté par (page perso) . Évalué à 4 (+2/-0).

                  Pas d'accord. Si on ne peut pas compiler le code, les libertés 1 et 3 ne peuvent pas être exercées par l'utilisateur et donc l'auteur ne respecte pas son engagement de permettre cet exercice.

                  Attention, une licence agit au niveau juridique, pas technique. La licence donne le droit de, pas le moyen de.

                  Après, je suis d'accord, c'est contre l'esprit véhiculé par les licences libres de ne pas pouvoir compiler sans un effort démesuré le-dit logiciel.

                  Liberté 1 : si on ne peut pas compiler, on ne peut pas étudier le fonctionnement du programme et de l'adapter à ses besoins puisqu'on ne peut pas vérifier l'effet de ses modifications.

                  Un bémol. Point besoin de compilation pour étudier le fonctionnement d'un programme. Le code source se suffit. Par contre, pour l'adapter, c'est effectivement bien plus délicat.

                  • [^] # Re: SPAM

                    Posté par . Évalué à 2 (+1/-1). Dernière modification le 20/10/19 à 17:02.

                    Attention, une licence agit au niveau juridique, pas technique. La licence donne le droit de, pas le moyen de.

                    Sans doute, mais je serais curieux de voir ce que dirait le juge si un éditeur de logiciel qui proposerait un logiciel au téléchargement en annonçant que c'est un logiciel libre au sens de la FSF tout en cachant les instructions nécessaires pour le compiler, était attaqué pour publicité mensongère.

                    • [^] # Re: SPAM

                      Posté par (page perso) . Évalué à 3 (+2/-1).

                      était attaqué pour publicité mensongère
                      Pour qu'il y ait la moindre chance de pouvoir attaquer pour publicité mensongère, encore faudrait-il que le logiciel ait été vendu. Ce qui est rarement le cas dans le logiciel libre, et ne l'est pas ici, dans le cadre de OnlyOffice.

                      Il faudrait ensuite démontrer que le logiciel n'est en réalité pas libre et l'utilisateur ne jouisse pas des droits accordés par la licence. Comme je l'ai déjà dit, une licence ne fait qu'accorder une autorisation, et ne précise pas les moyens à mettre en oeuvre.

                      L'argument, "je ne peux pas le faire car je ne peux pas compiler" à très très peu de chance de tenir devant un juge, car il n'y a pas d'entrave à ce que vous jouissiez de vos droits (vous faite le Makefile et c'est bon). Ce n'est pas parce que l'éditeur ne fait pas le boulot à votre place qu'il vous empêche de. Il ne facilite pas la tache, mais ne l'entrave pas…

                    • [^] # Re: SPAM

                      Posté par (page perso) . Évalué à 5 (+2/-0).

                      Sans doute, mais je serais curieux de voir ce que dirait le juge si un éditeur de logiciel qui proposerait un logiciel au téléchargement en annonçant que c'est un logiciel libre au sens de la FSF

                      Notons que la définition du LL n'est pas une définition juridique, et ce n'est pas un nom ou une marque déposée. Ce qui est opposable en justice c'est le respect de la licence choisie pour le logiciel.

                      Certaines licences libres imposent que l'ensemble des éléments nécessaires à la compilation soient fournies mais ce n'est pas le cas de tous.

                    • [^] # Re: SPAM

                      Posté par (page perso) . Évalué à 5 (+2/-0).

                      je serais curieux de voir ce que dirait le juge si un éditeur de logiciel qui proposerait un logiciel au téléchargement en annonçant que c'est un logiciel libre au sens de la FSF tout en cachant les instructions nécessaires pour le compiler, était attaqué pour publicité mensongère.

                      En France il faut démontrer qu'on a été lésé, ou qu'on puisse l'être.
                      Ça risque d'être coton.

              • [^] # Re: SPAM

                Posté par (page perso) . Évalué à 7 (+4/-0).

                Il faut arrêter avec cet argument mal interprété. Je peux en sortir un autre, issu de la même licence

                La partie que tu cites indique qu'il n'y a aucune garantie. Ce n'est valable que pour ce qui n'est pas précisé dans la licence. Sinon la totalité de la licence n'a strictement aucun intérêt puisqu'au final « aucune garantie, même sur ce qui est écrit dans la licence ». Du coup il n'y aurait pas de garantie sur le fait qu'il n'y a pas de garantie ?

                 

                Il faut arrêter avec cet argument mal interprété

                Exactement :-)

                • [^] # Re: SPAM

                  Posté par (page perso) . Évalué à 0 (+1/-3).

                  Du coup, il n'y a aucune garanti qu'il soit compilable. La licence précise juste que les scripts de compilation sont considérés comme du code source, mais pas qu'ils doivent être fonctionnels ;) CQFD :)

              • [^] # Re: SPAM

                Posté par (page perso) . Évalué à 3 (+1/-0).

                C'est intéressant, du coup: si on fournit un logiciel à quelqu'un en lui disant que c'est sous GPL mais sans lui donner les moyens de le compiler, est-ce qu'il est en mesure de le redistribuer en respectant la licence? Ou est-ce que ça l'empêche de fait d'utiliser ses droits tant qu'il n'a pas réussi à recompiler le truc? Et du coup, il ne peut pas donner le code à quelqu'un d'autre qui pourrait l'aider à démêler le problème?

                • [^] # Re: SPAM

                  Posté par (page perso) . Évalué à 2 (+0/-0).

                  Question pertinente. Pour y répondre, rappelons un élément important : qui peut attaquer en cas de violation de licence ? Uniquement le titulaire des droits.

                  Je vois mal un titulaire des droits attaquer quelqu'un pour non respect de cet aspect de la licence, d'autant plus si lui-même ne facilite pas la compilation ! Et juridiquement, il faudrait le défendre, et c'est loin d'être gagné !

                  L'intérêt de cette clause est surtout de pérenniser la compilation d'un programme : un programme compilable doit rester compilable :)

                  Sinon, il faudrait aussi une clause indiquant que le programme soit utilisable. Et diffuser un programme qui plante au démarrage est tout à fait autorisé, car non interdit par la licence.

          • [^] # Re: SPAM

            Posté par . Évalué à 2 (+2/-2). Dernière modification le 24/10/19 à 13:21.

            D'un point de vue strictement juridique, il me semble que livrer les sources sans les build est tout à fait confirme à la GPL.

            Comme déjà indiqué plus haut par d'autres, c'est un mensonge malheureusement trop colporté. Ça serait bien de corriger ce poste qui semble être positivement noté…

            C'est même ce que faisait Redhat et CentOs s'arrachait un peu les cheveux à retrouver les bonnes options de compile.

            Référence nécessaire : jamais entendu parler. Des problèmes pour enlever les noms de marque, oui, ou pour se dépatouiller des différences avec upstream que Red Hat ne livre parfois pas (i.e. ils filent un gros tarball avec tous les patchs appliqués, ce qui est conforme avec la GPL), peut-être mais pouvoir builder les logiciels est indispensable.

            • [^] # Re: SPAM

              Posté par . Évalué à 2 (+4/-3).

              D'un point de vue strictement juridique, il me semble que livrer les sources sans les build est tout à fait confirme à la GPL.

              Comme déjà indiqué plus haut par d'autres, c'est un mensonge malheureusement trop colporté. Ça serait bien de corriger ce poste qui semble être positivement noté…

              Il me semble que le détail que tu ne prends pas en compte. C'est que quand tu es unique détenteur des droits sur le code, tu fais bien ce que tu veux et le fais de décider les publier tes sources sous licence GPL ne te contraint pas toi. Elle s'applique à ceux qui reçoivent le code et qui n'ont d'autres droits sur celui-ci que ce tu veux bien leur donner. C'est bien pour ça qu'il est possible de faire de publier sous double licence.

              Référence nécessaire : jamais entendu parler. Des problèmes pour enlever les noms de marque, oui, ou pour se dépatouiller des différences avec upstream que Red Hat ne livre parfois pas (i.e. ils filent un gros tarball avec tous les patchs appliqués, ce qui est conforme avec la GPL), peut-être mais pouvoir builder les logiciels est indispensable.

              RH n'est pas propriétaire du code, ils n'ont donc pas le choix.

              • [^] # Re: SPAM

                Posté par . Évalué à 1 (+2/-3).

                Donc tu penses qu'on peut mettre une licence GPL à un code qui n'est pas libre ? Ce n'est pas la licence qui fait d'un logiciel un logiciel libre, c'est le respect des libertés du logiciel libre.
                Si un éditeur publie un exécutable en proclamant que c'est un logiciel libre mais sans publier le code source, tu penses vraiment que la licence ne contraint pas l'éditeur ?

                Faire de la retape en annonçant que son logiciel est libre alors que ce n'est pas vrai, tu qualifies ça comment ?

                • [^] # Re: SPAM

                  Posté par . Évalué à 1 (+3/-3).

                  Comme cité dans le commentaire au quel tu répond on parle on parle au sens strictement juridique. Il n'y a pas de définition juridique de libre au sens que tu l'entends.

                  Si un éditeur publie un exécutable en proclamant que c'est un logiciel libre mais sans publier le code source, tu penses vraiment que la licence ne contraint pas l'éditeur ?

                  Alors « libre » n'a pas de sens juridique. S'il dit que son logiciel est sous licence GPL et qu'il ne l'est pas tu peux éventuellement le traiter de menteur, mais pas de violer la licence.

                  Pour le cas présent c'est éventuellement une question de licence inapplicable. Ça n'est pas illégale. Ça ne fonctionne pas, mais ce n'est pas délictueux. Le fais de choisir une licence n'est pas contraignant.

                  Je veux bien que tu montre quel passage de la GPL oblige le détenteur des droits, parce que je vais avoir du mal à te montrer l'endroit où ça n'est pas et qu'affirmer toi comme moi des choses opposées n'amène pas à grand chose.

                  • [^] # Re: SPAM

                    Posté par . Évalué à 0 (+2/-4).

                    S'il dit que son logiciel est sous licence GPL et qu'il ne l'est pas tu peux éventuellement le traiter de menteur, mais pas de violer la licence.

                    Quelle mauvaise foi !

                    Pour le cas présent c'est éventuellement une question de licence inapplicable. Ça n'est pas illégale. Ça ne fonctionne pas, mais ce n'est pas délictueux.

                    C'est une violation du contrat ; strico sensus, rien dans la loi française ne parle « du libre », mais violer un contrat est passible de poursuites devant un tribunal. Si tu veux jouer sur les mots pour dire « qu'on peut le faire, pas de problème », tu es juste un manipulateur de mauvaise foi.

                    Le fais de choisir une licence n'est pas contraignant.

                    Si, car si par exemple je redistribue des copies du programme que tu m'as donné sous GPL, et que quelqu'un me demande à moi les sources, je ne pourrais pas lui transmettre parce que tu as menti et cassé le contrat en refusant de me donner le nécessaire.

                    Je veux bien que tu montre quel passage de la GPL oblige le détenteur des droits, parce que je vais avoir du mal à te montrer l'endroit où ça n'est pas et qu'affirmer toi comme moi des choses opposées n'amène pas à grand chose.

                    Dire que ça « n'amène pas à grand chose » alors que tu n'as amené aucun élément factuel, c'est fort de café ! Cf. les extraits de la GPL que je cite plus bas.

                    Perso j'arrête ici, pas possible de continuer avec autant de mauvaise foi. Je ne sais pas qui trouve tes messages pertinents, mais c'est triste.

                    • [^] # Re: SPAM

                      Posté par . Évalué à 3 (+3/-1).

                      Perso j'arrête ici, pas possible de continuer avec autant de mauvaise foi. Je ne sais pas qui trouve tes messages pertinents, mais c'est triste.

                      Ceux qui se sont intéressé aux problèmes et qui ne s'évertuent pas à faire du prosélytisme.

                      Même la FSF est consciente de cela. Un code est véritablement protégé quand il utilise une licence open source et que les droits sur le code sont partagés. Zenitram le répète à longueur de journée : utiliser la GPL quand on est une entreprise permet de limiter la concurrence car un concurrent qui réutiliserais ton travail est soumis au copyleft est pas toi.

                • [^] # Re: SPAM

                  Posté par (page perso) . Évalué à 2 (+2/-2).

                  Ça te donne toujours les droits d'étudier/modifier/utiliser/distribuer, même si ça ne te facilite pas la tâche, donc oui, pour la distribution initiale du logiciel, ça me semble pas impossible légalement de faire ça.

                  Si tu redistribues le binaire cu'on t'as fourni ainsi et les patchs que tu as fait, ça me semble valable.

                  C'est stupide, contre-productif et tout ce qu'on voudra, mais a priori ça respecte la lettre de la licence.

              • [^] # Re: SPAM

                Posté par . Évalué à 0 (+3/-5).

                Il me semble que le détail que tu ne prends pas en compte. C'est que quand tu es unique détenteur des droits sur le code,

                Mais arrête avec tes « semble » et une pseudo-excuse « d'unique détenteur » ! Va lire la licence et écoute ceux qui ici ont plus d'expérience que toi dans les licences… Kerro a repris au-dessus l'extrait de la GPLv3 : « The “Corresponding Source” for a work in object code form means all the source code needed to generate, install, and (for an executable work) run the object code and to modify the work, including scripts to control those activities. »

                Comme c'est de l'AGPL, ça s'applique également pour l'offre de service : « if you modify the Program, your modified version must prominently offer all users interacting with it remotely through a computer network (if your version supports such interaction) an opportunity to receive the Corresponding Source of your version by providing access to the Corresponding Source from a network server at no charge, through some standard or customary means of facilitating copying of software. » Le « Corresponding Source » étant la définition ci-dessus, incluant le nécessaire pour construire le programme.

                SVP arrêtez avec vos supputations et montrez des faits pour soutenir vos affirmations !

                tu fais bien ce que tu veux et le fais de décider les publier tes sources sous licence GPL ne te contraint pas toi.

                Si, si tu distribues un binaire de ton programme sous licence GPL, tu es obligé de fournir les « sources correspondantes » (incluant comment le construire) : « You may convey a covered work in object code form under the terms of sections 4 and 5, provided that you also convey the machine-readable Corresponding Source under the terms of this License » Sinon, ça n'est pas un programme sous GPL !

                Les personnes derrière OnlyOffice ont un truc qui build à peu près chez eux, mais n'est pas reproductible, et se sont amusés à coller une licence libre « pour faire bien » mais qui ne respecte pas tous les points de la licence. Alors je ne critique pas la volonté de faire du libre, c'est bien, mais les machins bancals comme ça c'est historiquement dangereux, car on reste dans un entre-deux pas vraiment libre puisqu'une seule personne est capable de réellement faire tourner le truc. Je dis historiquement car les programmes bancals à moitié libres étaient beaucoup plus courants dans les années 90, ou alors aujourd'hui encore dans les communautés de gamer ou chez les ROMs modifiées d'Android par exemple, et ça a toujours été la merde au final.

                • [^] # Re: SPAM

                  Posté par . Évalué à 2 (+4/-3).

                  La licence ne s'applique pas à celui qui a les droits du code. Tu peux imaginer. Sortir des phrases de leur contexte mais non, elle ne s'applique pas à celui qui possède les droits sur le code.

                  C'est bien pour ça que tu as des CLA qui existent. Elles permettent à celui qui possède les droits sur le code de changer de manière incompatible la licence du code ce qui serait impossible si la licence s'appliquait à celui qui possède les droits sur le code.

                  Tu pourra trouver tout un tas de sources sur les problèmes que posent les CLA entre autre le fait de partager les droits sur le code permet d'obliger chaque détenteurs du droit sur le code à suivre la licence car il ne possède pas les droits sur tout le code.

                  Le you de la licence c'est celui qui reçoit. Il est dit dès le préambule que le développeur qui choisi cette licence donne des droits pas qu'il s'engage à quoi que ce soit.

                • [^] # Re: SPAM

                  Posté par (page perso) . Évalué à 5 (+4/-1).

                  Mais arrête avec tes « semble » et une pseudo-excuse « d'unique détenteur » ! Va lire la licence et écoute ceux qui ici ont plus d'expérience que toi dans les licences…

                  Et si tu faisais de même ? Une licence, c'est quoi ? C'est un contrat par lequel le titulaire des droits définit avec son cocontractant (ici, un utilisateur) les conditions dans lesquelles ce programme peut être utilisé, étudié, diffusé ou modifié.

                  Dire que le titulaire des droits ne respecte pas la licence, c'est un non-sens. Dire qu'il ne respecte pas l'esprit de la licence, s'en est une autre.

                  Jamais, je dis bien jamais, tu ne trouveras un tribunal qui gueulera car la diffusion d'un programme par le titulaire des droits sous une licence ne respecte pas la dite licence.

                  Et tu ne trouveras non plus jamais un avocat pour défendre cette cause, car seul le titulaire des droits peut entamer une procédure pour non respect de la-dite licence. Et je vois mal un titulaire des droits s'attaquer lui-même. C'est du juridique. Ca te déplait, c'est dommage, mais c'est la réalité.

                  Comme je l'ai déjà précisé dans un autre commentaire, la clause sur le "Corresponding Source" s'applique à celui qui redistribue (pas celui qui distribue initialement) ("This program is free software: you can redistribute it and/or modify it under the terms of the GNU General Public License"), afin de préciser ce qui est et ce qui n'est pas considéré comme du code source. C'est du chipotage ? Non, c'est du droit, et les termes employés sont extrêmement importants dans leurs nuances.

                  Il n'y a rien qui, dans la GPL ou ces dérivés, indique les devoirs du titulaire des droits. Et donc, rien qui ne permette de dire qu'un titulaire des droits ne respecte pas la licence.

                  • [^] # Re: SPAM

                    Posté par (page perso) . Évalué à 4 (+2/-0). Dernière modification le 27/10/19 à 10:48.

                    Ça me paraît franchement fumeux. Dans ce cas ils peuvent carrément ne pas filer les sources et dire que c'est en GPL ? Qui croirait ça ?

                    Et tous les gens ici-même qui vont de plaindre qu'un jeu n'est pas libre parce que les ressources multimédias ne le sont pas ? En quoi n'est-ce pas la même chose ?

        • [^] # Re: SPAM

          Posté par . Évalué à 5 (+4/-0).

          LibreOffice fonctionne aussi bien qu'OnlyOffice sur les documents venant d'une suite Microsoft.
          Cette argumentation n'est donc pas bonne.

          Vraiment je le voudrais bien mais ce n'est pas le cas.
          En tant que consultant je fais pas mal de support de présentation format diaporama et/ou texte.
          Avec LibreOffice je devais reprendre beaucoup de choses sur ce qu'on m’envoyait et surtout les documents que je produisais étaient toujours problématiques pour les destinataires, principalement sous Ms Office.
          Avec OnlyOffice ces soucis se sont grandement réduits.
          Expérience de 5 ans avec LibreOffice en mode professionnel et maintenant 1 an avec OnlyOffice

          • [^] # Re: SPAM

            Posté par (page perso) . Évalué à 5 (+2/-0).

            Mon expérience est qu'il n'y a quasi jamais rien à reprendre.
            J'ai un client qui est une collectivité locale fonctionnant avec LibreOffice, pareil (sauf les documents Excel avec macro).

            Tu as une idée d'où peut venir la différence ?
            Tes documents sont « complexes » ?

            • [^] # Re: SPAM

              Posté par . Évalué à 3 (+2/-0).

              Non pas forcément des documents complexes (tout est relatif), mais c'est souvent les mêmes "anomalies"
              - Décalage de texte
              - Texte à l'envers dans un cadre (ne m'arrive pas dans OnlyOffice)
              - Puces non reprises (ça peut arriver dans OnlyOffice)
              - Cadres qui se chevauchent
              etc
              Cela devenait vraiment trop de travail pour reprendre les docs , on peut peut pas se contenter de laisser quelques petites anomalies. Tous mes clients sont des boites de + 10000 salariés avec MS Office (certain viennent de passer récemment à Google docs mais je n'ai pas d’expérience dessus)
              J'ai même envisagé d'acheter MS Office , mais je n'ai pas de windows et ça aurait été trop de frais ;-)
              Donc pour l'instant OnlyOffice me permet de rester sous Linux et de produire des docs compatible avec moins de contrainte.

              • [^] # Re: SPAM

                Posté par . Évalué à 1 (+1/-1). Dernière modification le 18/10/19 à 23:22.

                Bizarre, ça m'est arrivé assez souvent de faire glisser les diapos d'un document Powerpoint vers un document LibreOffice Impress, ça marche très bien, la mise en page est impeccablement conservée et il est plus facile ensuite de les éditer.

                • [^] # Re: SPAM

                  Posté par (page perso) . Évalué à 4 (+2/-0).

                  Je pense (non j'en suis sure) que ça dépend de comment c'est fait et du format de fichier. Le problème c'est que les présentations sont souvent bien bricolées et rarement faites correctement.

                  OS préféré Mageia 6 et Mageia 7, CMS préféré SPIP, suite bureautique préférée LibreOffice, logiciel de dessin préféré Inkscape.

                  • [^] # Re: SPAM

                    Posté par . Évalué à 6 (+5/-0).

                    Ysabeau, je serais intéressé que tu développes ce qui fait qu'une présentation est faite correctement ou pas.

                    J'ai essayé de passer mes présentations PowerPoint en Libre Office et ça merdait sévère. Tout prêt à croire que je ne fais pas correctement mes présentations mais j'ai du mal à voir ce que je pourrais faire de sérieusement différent.

                  • [^] # Re: SPAM

                    Posté par (page perso) . Évalué à 3 (+2/-1). Dernière modification le 20/10/19 à 14:31.

                    Si ça marche avec PowerPoint et que LibreOffice veut dire qu'il sait importer le fichier, alors il doit le faire correctement. On est d'accord que c'est compliqué en l'absence de standard, on pourrait avoir les mêmes pratiques que sur le web (tester une présentation avec différents outils comme on valide un site web avec plusieurs navigateurs).

                    Mais dans ce cas, LibreOffice doit être honnête sur sa communication sur le sujet: dire qu'ils font de leur mieux mais que la doc disponible ne permet pas une compatibilité à 100%. Leur présentation dit ceci:

                    LibreOffice is compatible with a wide range of document formats such as Microsoft® Word (.doc, .docx), Excel (.xls, .xlsx), PowerPoint (.ppt, .pptx) and Publisher.

                    ça me semble pour le moins exagéré d'écrire ça sans mentionner toutes les réserves déjà mentionnées par ailleurs:
                    - .ppt: uniquement ceux qui sont "fait correctements"
                    - .xlsx: sans les macros
                    - .docx: sans le suivi des modifications et sans les équations
                    et ainsi de suite.

    • [^] # Re: SPAM

      Posté par . Évalué à -2 (+6/-9).

      Et chaque mois, le même commentaire qui revient. Je comprends que tu sois déçu d'avoir investi du temps sur LO, mais je trouve que ta critique est de mauvaise foi.

      Il y a un autre point de vue possible sur le sujet: ça fait des dizaines d'années que libreoffice est incapable d'ouvrir et d'éditer correctement les fichiers du standard de facto, l'interface est bancale et contre-productive, les bugs/crashs omniprésents (heureusement que le module de récupération fonctionne bien au moins) et les performances s'effondrent quand un document gagne en complexité.

      En quelques mois, onlyoffice a énormément progressé (d'où les articles réguliers), à tel point que certains préfèrent déjà l'utiliser plutôt que LO. Le projet avance à grand pas, possède un fort potentiel et (c'est trolldi tout est permis) il serait peut-être plus productif de rediriger l'effort de contribution vers ce projet plutôt que vers Libreoffice qui traîne une lourde dette technologique.

      Certes le format de stockage n'est pas un chef d’œuvre d’ingénierie, mais OnlyOffice prouve qu'on peut quand même se débrouiller avec. En informatique comme ailleurs, les standards ne suivent pas la raison.

      • [^] # Re: SPAM

        Posté par (page perso) . Évalué à 5 (+5/-2).

        Il y a un autre point de vue possible sur le sujet: ça fait des dizaines d'années que libreoffice est incapable d'ouvrir et d'éditer correctement les fichiers du standard de facto,

        N'importe quoi.

        l'interface est bancale et contre-productive, les bugs/crashs omniprésents (heureusement que le module de récupération fonctionne bien au moins)

        N'importe quoi.

        et les performances s'effondrent quand un document gagne en complexité.

        Ça j'en sais rien.

        En quelques mois, onlyoffice a énormément progressé (d'où les articles réguliers), à tel point que certains préfèrent déjà l'utiliser plutôt que LO.

        Je pense que ceux qui préfèrent OnlyOffice sont principalement ceux qui cherchent la compatibilité avec les outils Microsoft.

        C'est pas parce-que OnlyOffice est mieux, c'est parce que le positionnement est différent. Tout comme nombre d'utilisateurs qui préfèrent Libreoffice le préfèrent pour son positionnement sur le format de fichiers par défaut.

        Le projet avance à grand pas, possède un fort potentiel et (c'est trolldi tout est permis) il serait peut-être plus productif de rediriger l'effort de contribution vers ce projet plutôt que vers Libreoffice qui traîne une lourde dette technologique.

        N'importe quoi.

        Certes le format de stockage n'est pas un chef d’œuvre d’ingénierie, mais OnlyOffice prouve qu'on peut quand même se débrouiller avec. En informatique comme ailleurs, les standards ne suivent pas la raison.

        Il s'agit surtout de deux positionnements différents. À partir de là, comparer sans contexte deux solutions n'a pas de sens.

        C'est comme si on disait : "une berline c'est mieux qu'un 4x4, ça consomme moins". Ok. Super. Mais en fait dans le bush, ta berline elle passe pas le premier obstacle. Est-ce qu'il faut arrêter de construire des 4x4 et se focaliser sur les berlines ? Non. Et l'inverse ? Non plus. Faut juste utiliser une berline en ville et un 4x4 dans le bush. Comme ça les citadins sont pas emmerdés, et les secours non plus.

        • [^] # Re: SPAM

          Posté par (page perso) . Évalué à 2 (+1/-1).

          Si le seul argument de "vente" de LibreOffice c'est "oui mais nous on utilise un format ouvert (qu'on a inventé nous même et que personne d'autre ne sait traiter)" il va falloir se poser des questions sur l'avenir du projet.

          Tout le monde a besoin d'ouvrir et d'éditer des documents MsOffice, qu'ils soient produits dans la boîte ou par des clients. Il faut faire avec.

          Je ne peut malheureusement pas remonter de bugs avec les documents que j'édite au travail (que notre client n'apprécierait pas de voir diffusés), mais entre les macros Excel, le suivi des modifications qui ralentit Writer de façon assez visible pour qu'il y aie un message d'avertissement quand on l'active (me dites pas que les développeurs ne sont pas au courant), les images supprimées du document (toujours avec suivi activé) qui continuent de s'afficher, la numérotation des titres qui recommence à 1 sans raison, les formules mathématiques qui s'affichent n'importe comment, non, je ne heux pas sérieusement travailler avec LibreOffice dans ce contexte.

          OnlyOffice a encore des tas de fonctions manquantes, mais au moins il affiche tout ça correctement et dans mon cas, c'est ça dont j'ai besoin.

          Et quand je produis des docs, c'est plutôt avec asciidoc ou docbook, je vais pas utiliser un outil wysiwyg quel qu'il soit, ils ont tous leur défauts!

          • [^] # Re: SPAM

            Posté par . Évalué à 1 (+0/-0).

            "la numérotation des titres qui recommence à 1 sans raison" : Tu utilises correctement les styles ?

            • [^] # Re: SPAM

              Posté par (page perso) . Évalué à 2 (+0/-0).

              J'ouvre un docx que je n'ai pas écrit et je m'attends à ce que la numérotation s'affiche comme chez la personne qui a rédigé le doc.

              Et cela dit, oui, ce sont des documents faits proprement de ce point de vue et qu'on donne aussi à manger sans problème à plein d'autres outils pour faire notre suivi de "requirements", couverture de tests, etc, donc si on utilise pas les styles correctement, c'est détecté tout de suite.

              Par contre on a pas peur de mettre des sauts de section quand il faut mettre une page en format paysage parce qu'un tableau ou un schéma ne peut pas tenir autrement, ce genre de choses.

          • [^] # Re: SPAM

            Posté par (page perso) . Évalué à 6 (+4/-0).

            Si le seul argument de "vente" de LibreOffice c'est "oui mais nous on utilise un format ouvert (qu'on a inventé nous même et que personne d'autre ne sait traiter)" il va falloir se poser des questions sur l'avenir du projet.

            Puis

            OnlyOffice a encore des tas de fonctions manquantes, […]

            Libreoffice n'a pas pour seul argument que son format est ouvert. Les défenseurs de OnlyOffice eux-mêmes le disent ;)

            Pourquoi faut il absolument prouver que l'un est mieux que l'autre alors que les deux outils n'ont pas le même positionnement ?

            Note au passage, que si tu penses vraiment que OnlyOffice est bien mieux, quel intérêt de dénigrer Libreoffice et son format de fichier ? Argumenter avec les éléments de supériorité de OnlyOffice devrait suffire.

            • [^] # Re: SPAM

              Posté par (page perso) . Évalué à 1 (+0/-1).

              J'ai déjà mentionné dans plusieurs commentaires que j'utilise les deux selon les besoins et les documents. Ce sur quoi je râle, c'est la stratégie de communication de LibreOffice qui ferait mieux (par eux même, c'est pas mon job) de mettre en avant leurs avantages, et non, le format de fichier, ce n'en est pas un.

              J'ai mis un lien vers cette page plus haut: https://www.libreoffice.org/discover/libreoffice/

              Si je reprend paragraphe par paragraphe, je trouve:
              - "clean interface and feature-rich tools" sans plus de détails
              - "LibreOffice makes your work look great while you focus on the content." sans plus de détails
              - Un paragraphe sur la prétendue compatibilité avec les formats Microsoft ainsi que leur propre format sans explications sur pourquoi il est meilleur
              - Des extensions, ça c'est enfin un bon exemple de choses qui peuvent être utiles
              - Le fait que ça soit un logiciel libre et communautaire (deuxième bon point)
              - La longue existence et la maturité du projet (dont certains diront que c'est plutôt de la dette technique, je n'ai pas d'avis, n'ayant pas mis le nez dans le code)
              - La disponibilité de support pour les entreprises

              Et si on regarde la liste détaillée il y a tout plein d'autres choses sur lesquelles communiquer, a priori (ils ont d'ailleurs pris soin de mettre les trucs qu'ils savent faire mais pas le concurrent en haut des listes, et les autres en bas)

        • [^] # Re: SPAM

          Posté par . Évalué à 0 (+0/-1).

          Merci d'avoir pris le temps de répondre. J'avais bien sûr forcé le trait car c'était vendredi.
          Les crashs sont au moins présents sur les versions des dépôts archlinux, peut-être qu'on essuie les plâtres avant les autres?
          L'interface est franchement un point faible, il faut beaucoup de clics pour accéder aux fonctions et les retours de novices ne sont pas positifs. Avec de l'expérience on n'y pense plus, mais pour un usage ponctuel c'est inférieur à office ou onlyoffice. Tu me répondra sans doute que je me suis juste adapté à la concurrence, mais je me souviens du passage à l'interface d'office 2007 qui était toute nouvelle à l'époque et pourtant tout tombait sous la main.
          Pour la différence de positionnement, il faudra voir si elle ne réduit pas avec l'ajout de fonctionnalités dans OnlyOffice.

          • [^] # Re: SPAM

            Posté par . Évalué à 5 (+3/-0).

            Les crashs sont au moins présents sur les versions des dépôts archlinux, peut-être qu'on essuie les plâtres avant les autres?

            Non au contraire, c'est plutôt que le portage de LibreOffice sur archlinux est encore très récent et qu'il y a moins de testeurs pour détecter les problèmes d'intégration avec la distribution. Si tu utilisais LibreOffice sur Debian/Ubuntu ou RedHat/Fedora tu aurais certainement beaucoup moins de soucis.

          • [^] # Re: SPAM

            Posté par . Évalué à 7 (+5/-0).

            Les crashs sont au moins présents sur les versions des dépôts archlinux, peut-être qu'on essuie les plâtres avant les autres?

            Il y a deux versions de LibreOffice proposées par Arch Linux : la « fraîche » (paquets libreoffice-fresh*) avec les toutes dernières fonctionnalités, et la stable (paquets libreoffice-still*). Laquelle as-tu installée ?

            J’ai installé la stable, mais comme je l’utilise peu chez moi et qu’au boulot, je suis sous Ubuntu, je ne pourrais pas te garantir qu’elle ne crashe jamais.

            L’autre piste à étudier, ce serait de voir si les autres distributions utilisent des patches dans leurs paquets (Arch Linux évite autant que possible de le faire, donc tu profites des logiciels tels que leurs auteurs les ont conçus, en bien ou en mal).

            mais je me souviens du passage à l'interface d'office 2007 qui était toute nouvelle à l'époque et pourtant tout tombait sous la main.

            Tu parles du passage au ruban ???
            Un truc absolument génial : un tel foutoir qu’on dirait que c’est moi qui l’ai rangé, sauf que comme ce n’est pas moi, je n’y retrouve pas grand chose. En plus ça change.
            Moi, j’aime bien les interfaces stables avec les fonctionnalités que j’utilise toujours à la même place, pas les interfaces qui jouent à cache-cache. J’ai passé l’âge.
            Heureusement, je n’ai pas à utiliser MS Office et je l’évite comme la peste depuis le ruban.

            S’il y a bien une raison pour moi d’éviter Microsoft (à part que ce n’est pas libre), c’est leur propension à imposer un changement d’interface par n’importe quoi (ça vaut aussi pour Windows) et à cacher les trucs qui me sont utiles à des endroits improbables (même remarque).

            Gnome aussi fait ce genre de trucs, et je l’évite aussi. Mais comme c’est libre, on a eu Mate et Cinnamon.

            ¯ : macron (typographie), petit signe diacritique, qui prétend ne pencher ni à gauche ni à droite, mais se place nettement au dessus des vraies lettres, qu’il considère avec mépris.

      • [^] # Re: SPAM

        Posté par (page perso) . Évalué à 5 (+2/-0).

        Je comprends que tu sois déçu d'avoir investi du temps sur LO, mais je trouve que ta critique est de mauvaise foi.

        S'il faut investir du temps dans ce genre de logiciel, il faut aller voir ailleurs (sauf si on utilise massivement des macros par exemple).

        Mon commentaire répond juste à une personne qui prétend que libreOffice ne fait pas le job, ce qui est factuellement faux.

        • [^] # Re: SPAM

          Posté par (page perso) . Évalué à 2 (+0/-0).

          Mon commentaire répond juste à une personne qui prétend que libreOffice ne fait pas le job, ce qui est factuellement faux.

          Sauf erreur tu parles de moi, et je n'ai jamais écrit ça.

          D'autre part, ton "fait le job" et "factuellement faux" sont tout bizarres, car à ce compte là il y a des dizaimes de petits projets qui font le job. Je ne pointe que l'erreur de raisonnement.

          "La liberté est à l'homme ce que les ailes sont à l'oiseau" Jean-Pierre Rosnay

          • [^] # Re: SPAM

            Posté par (page perso) . Évalué à 4 (+1/-0).

            tu parles de moi

            Je parle du commentaire de pulkomandy qui indique que LibreOffice ne fonctionne pas correctement : « C'est bien joli LibreOffice avec son format ouvert, mais il faut aussi composer avec l'existant. »

            L'arborescence des commentaires permet de le savoir. D'autant plus qu'effectivement ton commentaire ne parle pas de cela.

  • # Ca troll ici

    Posté par (page perso) . Évalué à 10 (+11/-2).

    Histoire d'en rajouter une couche…

    15 ans de tentative de migration vers (Open)LibreOffice dans le milieu universitaire et un bel échec…

    Depuis 1 an, OnlyOffice est dispo dans mon Univ et tout le monde l'utilise… Oui, l'interface est assez simple et conviviale… Oui les gens aiment l'interface à la MSOffice et oui même si çà existe dans LibreOffice, ce n'est pas par défaut et c'est une belle connerie!

    La compatibilité est meilleure que LibreOffice:
    - Nautilus -> davs:// -> Fichier MSOffice -> LibreOffice -> merde c'est dégueulasse
    - Firefox -> Uncloud -> Fichier MSOffice -> OnlyOffice -> Cool ça fonctionne

    J'ai ça sur 95% des documents un peu graphique que sort l'Univ.

    Et pour le coup de l'ODT, j'ai plein de fichiers que j'édite avec OnlyOffice et ça ne m'a rien transformé en fichier Word… Par contre, effectivement, Word est la format par défaut, en tout cas chez nous.

    • [^] # Re: Ca troll ici

      Posté par (page perso) . Évalué à 3 (+2/-1).

      Ah oui tiens, j'avais oublié de mentionner l'impossibilité pour LibreOffice d'ouvrir un fichier depuis un smb:// (non monté) alors que ça marche sans problème pour toutes les autres applications (onlyoffice, mupdf, …), donc je suis obligé de travailler uniquement sur des copies locales des documents.

      • [^] # Re: Ca troll ici

        Posté par . Évalué à 3 (+1/-0). Dernière modification le 22/10/19 à 11:22.

        Nautilus non plus il n'accède pas à un dossier depuis un smb:// non monté. Comment fais-tu avec mupdf ?

        donc je suis obligé de travailler uniquement sur des copies locales des documents.

        Quel est le lien de cause à effet ? Tu montes bien le dossier pour faire la copie locale, non ? Une fois le dossier monté, tu peux ouvrir les fichiers qu'il contient avec LibreOffice.

        • [^] # Re: Ca troll ici

          Posté par (page perso) . Évalué à 1 (+0/-1). Dernière modification le 22/10/19 à 13:04.

          Dans pcmanfm j'accède à ce partage avec un path en smb://. Il est effectivement monté (erreur de ma part, je n'avais pas vérifié comment ça fonctionne exactement, j'aurais plutôt du dire monté automatiquement par gvfs, donc):

          gvfsd-fuse on /run/user/1000/gvfs type fuse.gvfsd-fuse (rw,nosuid,nodev,relatime,user_id=1000,group_id=1000)

          Mais je ne peux pas ouvrir les fichiers qui sont dedans avec LibreOffice, sans raison explicable, du coup. Le message d'erreur est:

          General input/output error while accessing /run/user/1000/gvfs/smb-share:server=nomduserveur,share=chemin/vers/le/fichier.xlsx.

          Je sais pas, peut être qu'il n'aime pas les = ou les : dans le chemin des fichiers?

          • [^] # Re: Ca troll ici

            Posté par . Évalué à 3 (+1/-0).

            Pour ma part quand je veux ouvrir avec LibreOffice un fichier sur une ressource réseau, je monte le dossier en question avec Nautilus (Autre emplacements > Connexion à un serveur > saisie de l'URI smb://…) et une fois la connexion établie, je double-clique sur le nom du fichier.

            Je n'ai jamais essayé en ligne de commande avec une commande du genre :
            libreoffice smb://serveur/dossier/fichier.odt

            • [^] # Re: Ca troll ici

              Posté par . Évalué à 3 (+1/-0).

              Je viens de tester (Ubuntu 18.04 / Gnome) :
              1/ si le dossier est monté, pas de problème
              2/ si je démonte le dossier et relance la même commande, le dossier se monte, puis LibreOffice ouvre le fichier.

    • [^] # Re: Ca troll ici

      Posté par . Évalué à 6 (+4/-0).

      Moi qui croyais que les universitaires n'utilisaient que LaTeX, je suis déçu…

  • # Et les Chinois

    Posté par . Évalué à 0 (+2/-3).

    Libreoffice, je ne connais pas. Mais Only Office fonctionne mieux que WPS office. Que ceux qui trollent sur only office trollent sur WPS ou sur office365.
    Les trolls OpenOffice vs Only Office donnent des arguments aux VRAIS concurrents commerciaux.

Envoyer un commentaire

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.