Guillaume Rossignol a écrit 558 commentaires

  • [^] # Re: Fausse route

    Posté par . En réponse au journal Désolé, la Quadrature, mais tu fais fausse route. Évalué à 6.

    la grossesse n'est pas une maladie et l'avortement n'est pas un droit, mais un drame

    Non, le drame, c'est la grossesse non désirée. L'IVG est une solution qui semble moins dramatique à la personne qui la choisie que l'alternative. Simone Veil n'a pas l'avis absolu sur l'IVG sous prétexte qu'elle a fait en sorte qu'il soit légalisé.

    Pour une position plus longue et plus precise, on peut lire ça : http://www.acontrario.fr/2013/12/19/culture-traumatisme-ivg-enjeu-social-politique/

  • [^] # Re: Mauvaise comparaison

    Posté par . En réponse au journal Joomla et les clubs à abonnement payant. Évalué à 2.

    Ok je te suis sur le fait que les mise à jour n'ont pas forcément à être gratuites, mais bien, elles aussi, GPL.

    Pas si je suis le seul dev sur mon projet. Je peux distribuer la version 1.15.16 en GPL et la version 1.15.17 (avec l'update trop de la mort qui tue) seulement en version proprio. Par contre, pour l'image du projet ça peu être un peu bloquant ^

  • [^] # Re: Distribution par plateforme tierce

    Posté par . En réponse au journal Joomla et les clubs à abonnement payant. Évalué à 3.

    Si le logiciel est libre, la question ne se pose pas.

    Ce n'est pas évident. Si quelqu'un vole du code proprio et le redistribue en le prétendant «Logiciel Libre», si je le redistribue à mon tour, je pourrai plaider la bonne foi et serait certainement pas condamné à quoi que ce soit, mais il n’empêche qu'on exigera que j’arrête d'utiliser et redistribuer le logiciel.

    C'est l'auteur (ou le redistributeur s'il a une licence qui permet de changer la licence) originel qui décide de la licence qu'il accorde au moment où il distribue le logiciel à quelqu'un. C'est comme ça qu'il existe des logiciel sous double licence. A partir du moment où l'auteur n'a jamais publié le code, je ne suis pas sur qu'il y ai réellement une notion de licence.

    Donc, si la personne décide d'utiliser la GPL, le code est donc redistribuable à souhait, peu importe qu'un intermédiaire est payé ou pas. La personne détenant le code fait ce qu'elle en veut et détermine les conditions de partage.

    Je suis d'accord si la première distribution est légitime. C'est ce qui scelle le contrat : Je suis d'accord pour que tu utilise ce logiciel avec ces liberté parce que :

    • tu es venu sur mon site,
    • tu m'a payé,
    • j'aime ton asso,
    • peu importe la raison…

    si la personne qui essaye de redistribuer du code sans l'avoir obtenu de manière légitime avant, encore une fois, je doute que le contrat que représente la licence puisse être considéré comme valide.

  • [^] # Re: Faille trouvée : Redis

    Posté par . En réponse au journal Un ransomware tout à fait déloyal ... et inquiétant. Évalué à 6.

    Les devs de Redis ont alors ont une vision très retro de la sécurité ^ ^ (ça fait au moins dix ans qu'on conseil de coder en partant du principe qu'au moins une machine du réseau est compromise)

    Ça ne me choque pas outre mesure qu'un logiciel qui fait juste un stockage clé/valeur ne se pose pas de question de sécurité. Ça écoute sur un port quelconque, c'est le système autour qui doit faire en sorte que seules les personnes autorisées peuvent taper sur le port d'écoute de redis.

    On trouve exactement le même comportement avec elasticsearch. Ça oblige à mettre une surcouche pour faire l'authentification, mais au moins, ça laisse le choix de comment faire la sécurité (authentification basique, certificats, tunnel SSH… autant de choix qu'il serait difficile de maintenir dans chaque logiciel).

  • [^] # Re: bof

    Posté par . En réponse au journal Appel aux fabricants de liseuse. Évalué à 10.

    Ça permet aussi de choisir la taille des caractères, la fonte, les espacement interlignes. Bref, toute la mise en page. C'est un chouilla plus compliqué en papier.

    Ça semble anecdotique mais des bouquins avec du papier un peu trop transparent ou avec des caractères trop petits, des lignes trop espacées etc. on en trouve à la pelle (et comme les préférences varient d'un lecteur à l'autre, c'est dur de contenter tout le monde)

  • [^] # Re: Faux problème (bis).

    Posté par . En réponse à la dépêche Open Beauty Facts : que contiennent vraiment nos produits cosmétiques ?. Évalué à 4.

    Intérêt environnemental: se soucier de l'environnement, sans se soucier des animaux? Vraiment?

    Oui, vraiment. On peut ne rien avoir à faire du bien être animal tout en se disant que s'il n'y a plus de poisson, l'humanité va avoir un problème. Que si les sources d'eau sont polluées par l'élevage, on va avoir un souci. Qu'avec ce qu'il faut pour faire grossir une vache, on pourrait directement nourrir des humains pour un cout écologique moins important.

    Vouloir préserver un environnement viable pour l'homme n'a pas grand chose à voir avec le bien être des animaux (d'ailleurs, est ce que le fait d'être chassé, lorsqu'on est une proie augmente ou réduit le bien être ? Si on vise le bien être des animaux, ne doit-on pas faire la chasse à tous les prédateurs ? Vous avez deux heures.)

  • [^] # Re: Tweet déjà trompeur

    Posté par . En réponse au journal Cozy cloud, maif et licenciement du CTO???. Évalué à 5.

    J'irais même plus loin : si le CTO ne s'intéresse pas au business, c'est un mauvais CTO. Le truc c'est que y'a pas mal de dév/ingés qui croient que monter une startup c'est juste "faire le même métier, en travaillant un peu plus et devenir millionnaire".

    En fait ça devrait même être la préoccupation de tout le monde dans la boite, non ? Ça ne veut pas forcément dire avec la même énergie dessus (ni forcément le même pouvoir), mais tout le monde devrait s'y intéresser.

    Je suis pas convaincu. A un moment faire partie d'une équipe, c'est assumer que les autres membres de l'équipe vont faire leur boulot correctement. Ce qui est une bonne chose car je n'ai pas la prétention de maitriser tous les sujets.

    Donc effectivement en tant que salarié, j'aime autant que la boite aille bien. Mais je ne me permet pas de donner mon avis sur les problématiques de vision et de choix de business. J'ai donné mon avis quand on me l'a demandé mais ça s'arrete là. Et je verrai pas forcement d'un bon oeil que le patron s'investisse trop dans la technique parce que 1) il a une plus grande plus value sur le marketing/commercial. 2) c'est mon job et pas le sien.

    Ceci dit, en tant qu'actionnaire j'ai un peu la même position. Le fondateur a mis plus d'argent que moi donc il est normalement plus interessé que moi à la réussite de la boite et c'est sa responsabilité de faire marcher le bouzin.

  • [^] # Re: Pour le référendum pour la constitution européenne en France en 2005

    Posté par . En réponse au journal Démocratie et pyramide des âges. Évalué à 2.

    je pense que la chose la plus respectueuse à faire est de les laisser prendre les décisions qui les affecteront bien plus que moi

    C'est marrant, c'est exactement ce que fait une de mes grands-mére et ça m'agace au plus haut point (mais je l'exprime toujours de maniere très douce, c'est ma grand mére apres tout je ne suis pas un monstre).

    Premièrement, il y a en face d'autres personnes âgées qui ne vont pas se gêner pour voter n'importe quoi, et du coup, c'est un vote perdu pour le camp de ce qu'elle pense être la bonne chose à faire. Si elle pense que le choix A est catastrophique pour l'avenir et qu'elle ne fait rien pour oeuvrer dans le sens de B, est-ce que ça n'en fait pas quelqu'un qui a rien à faire de l'avenir de ses petits enfants ?

    Deuxiement, ça fait quinze ans qu'elle tiens ce propos… c'est quoi l'age où si on est respectueux des autres on arrête de voter ? Et si j'ai une maladie avec une forte probabilité de décès à court terme, il est où le curseurs (parce que potentiellement je peux guérir aussi).

    Donc quand tu tiens à l'avenir (de tes enfants, de ton pays) tu donne ton avis.Tu te trompera peut être, mais au moins, c'est l'erreur de quelqu'un de bonne volonté. Alors que quelqu'un qui vote pour sa seule poire, il va peut être voté par accident pour le bien général, mais y'a pas de quoi être fier.

    c'est de le laisser prendre ses propres décisions si celles-ci ne nous concernent pas
    Y'a quand même très peu de cas où il y a une certitude forte sur les conséquence réelle et précise d'un vote… du coup, savoir si tel ou tel personne va être concerné, ça tiens plus du «pile ou face» que de la science.

  • [^] # Re: L'idéologie, ça concerne tout le monde

    Posté par . En réponse au journal Démocratie et pyramide des âges. Évalué à 3.

    est-ce juste pour le peuple?

    Oui, à partir du moment où 90% des 18-50 ont décidé de s'en remettre au vote des autres quel est le souci ? De manière très terre à terre, le temps fait déjà le boulot de donner plus d'importance aux plus jeunes.

    Ceci dit, ça pose la question de la qualification du vote de manière plus générale. Si demain, on soumet à référendum l'utilisation exclusive du vote éléctronique, est-ce que si 90% des gens du domaine infos sont contre est-ce que ça ne devrait pas avoir plus d'importance ? Et les coûts financier eux concernent tout le monde alors ?

    Mais admettons, on décide de donner des poids différents en fonction du profil du votant. Qui et comment est fixé le barème ? Est-ce que sur la restauration de la peine de mort, on donne un poids plus important aux tueurs en série ? Plus sérieusement, sur la possibilité de baffer son gosse, est-ce que les parents ont un vote majoré (car parents) ou minoré car ils peuvent moins prendre du recul vis à vis de la question ?

    Donc à mon sens, ce qui est juste pour le peuple, c'est un votant, une voix. Sinon, le résultat ne sera juste pour le peuple mais juste pour ceux qui ont le plus de poids.

  • [^] # Re: FUD

    Posté par . En réponse au journal La Suède abandonne les paiements en espèce — ne devrait-on pas s'en inquiéter?. Évalué à 4.

    C'est marrant, j'ai un comportement complétement inverse. Comme mon solde en banque sert de référence, si j'ai retiré 50€ en liquide, c'est que je peux les dépenser, donc je les claque «sans réfléchir» (enfin, j'ai réfléchi au moment de les retirer, en étant conscient que ce serait de «l'argent de poche»). Alors que le reste du temps, je fais gaffe (notamment parce que s'il n'y a pas d'argent pour le loyer/impots/etc, globalement ça va être chiant).

    Je pense que ça vient aussi du fait que je ne retire du liquide qu'une fois par mois en moyenne.

  • [^] # Re: Qu'est ce que l'Art ?

    Posté par . En réponse au journal Toi aussi cultive des poireaux…. Évalué à 1.

    T'en es bien à l'état de l'art en ce qui concerne la santé bucco-dentaire.

  • [^] # Re: Merci

    Posté par . En réponse au journal #WeMakeSeitan. Évalué à 2.

    Merci de ne pas balancer les beaux textes quand les entités font l'inverse en réalité

    Les beaux textes c'est vite dit.

    Au catéchisme dans mon bled, une bible est distribuée. Pour enfant, elle a des pages de couleurs qui séparent les differentes parties, mais elle contient l'ancien et le nouveau testament. Et après, les séances parlent de l'enseignement de Jésus (donc là, on est d'accord, c'est des bisounours de partout).

    Là où je veux en venir, c'est que je trouve douteux de filer la bible, de bien montrer les passages reluisant, mais de ne pas accompagner les enfants sur les passages hard (toute une partie de l'ancien testament qui explique ce qui doit être puni de mort). Genre si on leur en parle pas, ils iront pas lire, donc tout va bien.

  • [^] # Re: Merci

    Posté par . En réponse au journal #WeMakeSeitan. Évalué à 4.

    On peut retourner l'argument avec les athées dans un mariage religieux, hein.

    J'ai pas souvent vu d'athés râler parce qu'une partie de la cérémonie se passe à l'église. Ils font comme les végétariens, ils écartent cette partie indésirable de la journée et ils participent au reste

  • [^] # Re: Merci

    Posté par . En réponse au journal #WeMakeSeitan. Évalué à 6.

    Tu fait chier le monde avec des futilités dont tout le monde se fout plutôt que de profiter du moment et des gens.

    C'est quand même dingue que le simple fait de ne pas vouloir rentrer dans une église écouter un mec qui débite des propos à la limite de la raison, c'est faire chier les gens. Je leur demande pas de faire quoi que ce soit moi. En plus, les gens me connaissent suffisament bien pour connaitre mon avis sur la question, donc je vois pas pourquoi'ils s'offusqueraient. Le végétarien qui prend pas de l'entrée au repas de marriage parce que c'est du paté, et que tout le monde sait qu'il est végétarien, on va pas l'accuser de faire chier le monde avec des futilités si ?

    En plus, c'est pas faute d'avoir essayé, mais quand à la sortie de l'église, t'essaye de poser des questions sur ce que t'a vu et entendu (genre : «pourquoi tout le monde à l'air déprimé alors qu'ils ont dit que la dame elle est à un endroit meilleur») tu passes pour (rayer les mentions inutiles) : arrogant, condescendant, sans-coeur, intolérant, et on dois pouvoir en trouver d'autres.

    Et tant que je suis à répondre :

    On t'invite juste a écouter, on t'as jamais demande d'approuver.

    On nous invite à écouter et à nous taire. Or laisser dire ou sous-entendre des choses, j'ai toujours considéré ça comme cautionner un peu le propos. Et je trouve ça particulierement vrai lorsqu'il y a des enfants.

  • [^] # Re: Directive européenne

    Posté par . En réponse au journal Vers la fin de la Hadopi ?. Évalué à 3.

    D'une manière générale, l'absence de loi, s’appelle la loi de la jungle, et effectivement, tout le monde est libre d'y faire ce qu'il veut… du moment où il en a la capacité. Et assez rapidement, les faibles vont juste avoir la liberté de se taire et de se faire bouffer.

    D'ailleurs, si on lit attentivement, ils n'est pas écrit «les libertés oppriment» mais «la liberté». Et du coup, les lois préservent certaines libertés au détriment d'autres : la liberté de circulation vs la liberté de contrôle aux frontières, la liberté d'expression vs la liberté de censuré/la liberté de frapper quelqu'un avec lequel on n'est pas d'accord, etc.

    Après, on peut se poser plein de question : est ce que l'interdiction d'avoir des armes est une preservation de ma liberté de vivre ou juste un moyen pour l'etat d'asseoir sa dominance vis à vis du peuple, et donc juste un retrait de liberté sans compensation ?

    Donc au pire, la loi est juste la manifestation du plus fort de faire ce qu'il veut (comme dans un régime dictatorial), mais on serait quand même contraint sans la présence de la loi. elle n'est que l'expression de son souhait. Au mieux, elle permet au faible/opprimé de se retourner contre son oppresseur. En ce sens, la citation est globalement vraie (selon l'analyse que j'en fait).

    Maintenant, dans le contexte de celui qui l'a dit, l'idée était peux être : «l'homme opprime, le salut viendra du droit divin», donc restons prudent.

  • [^] # Re: Dommage

    Posté par . En réponse au journal [HS] Déchéance de nationalité et constitutionnalisation de l'état d'urgence bronsonisés. Évalué à 8.

    (une personne ayant passé 50 ans avec nous ou 10 ans, désolé le comportement est différent)

    C'est évident… reste à savoir si le delta est plus important qu'entre deux personnes ayant passé 30 ans dans des villes différentes. Ou 50 ans dans le même lieu géographique mais à des époques differentes (genre se comparer avec ses grand parents).

    Quand je vois les delta de comportement au sein de ma fratrie, j'ai du mal à voir la pertinnence de l'argument «il n'a pas été éduqué pareil, il a pas les bonnes bases».

    Mais même sur un spectre plus large. Si on prend des sujets de base de la République française, par exemple, la laïcité et la séparation de l'église et de l'état. Demandons à tous les français (et pour appuyer mon exemple, on pourrait même restreindre aux francais dont la famille l'est depuis plusieurs génération) leur avis sur le port de signe religieux distinctif et sur la présence de créche dans les mairies.
    On va avoir tout le spectre de réponse possible de «La strucure étatique doit être neutre et permettre à chacun de vivre sa vie comme bon lui semble», «de toutes facons il faudrait revenir à la tenue unique dans les écoles», «oui, l'etat est neutre mais on a quand même des racines qui font que la créche c'est acceptable», «les creches dehors, la mairie doit rester un terrain neutre» avec toutes les variantes possibles.

    Pour continuer sur la même lancée, on a encore des gens pour la peine de mort, contre l'avortement, contre l'égalité homme-femme dans nos pays, et il y a des gens qui se battent pour l'égalité h/f, contre la peine de mort et pour le choix des femmes enceintes dans des pays qui n'ont pas tout ça. Du coup, j'ai vraiment l'impression que le lieu d'origine n'a pas forcement une importance folle.

    Et du coup, quelqu'un de l'exterieur qui décide volontairement de venir a peu être plus de chances de coller à ce que j'estime être les valeures fondamentales de mon pays que certains de mes voisins (qui sont pourtant nés francais).

  • [^] # Re: Pour quel coût ?

    Posté par . En réponse au journal L'increvable. Évalué à 7.

    Ca confirme ce qu'il dit : s'entendre sur les prix, ca nécessite 1 directeur commercial dans chaque boite qui va décider de : «On la joue pas agressive sur le prix, on va plutôt miser sur notre image, sur notre placement en magasin etc.». Si il y a 5 boites sur le marché, ca fait 5 personnes.

    Alors que coté technique, soit tu mets toutes l'équipe dans la confidence (et ceci pour chaque boite concernée), soit t'essaye de trouver des excuses… sauf que c'est plus dure de trouver une excuse crédible pour ne pas améliorer la qualité à couts de fabrication identique. Donc tu as 5*x personnes à mettre dans la confidence. Ca fait x fois plus de chance d'être découvert. Et pourtant, il n'y a pas plus de scandale sur des ententes techniques que sur les ententes commerciales.

  • [^] # Re: Trollons

    Posté par . En réponse au journal Comment 11 lignes de code ont provoqué un #npmgate. Évalué à 3.

    Le boulot d'un sysadmin (ou d'un devops) c'est de maintenir un serveur qui fournis les services qu'on lui demande

    Fournir le service (au client donc) est indépendant de la «tambouille» interne dev/admin pour savoir qui doit se taper le boulot. Parce qu'on peut tres bien prendre le même raisonnement, dire que le boulot de dev, c'est de fournir un code qui marche en respectant les contraintes de libs et que du coup, c'est à lui de se demerder avec la version packagé de la lib (celle qui est testé par les packageurs, dont on sait qu'elle va avoir les patchs de sécurité) plutôt que celle fraichement tagguée sur github (celle où la retro-comptabilité a été cassée sans faire expres, dont la conf par défaut à changé dont…).

    La question est donc : qu'est ce qui nous coute le plus cher, qu'est ce qui est le plus pérenne. Si tous tes services sont déjà dockerisé, chaque appli tourne avec la version qu'il lui faut, effectivement, c'est simple. Sinon, ca peut etre vachement compliqué et risqué de faire tourner plein de fois la meme lib à des versions différentes.

    Les développeurs ne testent pas ça ? Genre ils codent et commit sans jamais rien exécuté et toi tu dois inventer les procédures d'install/update/migration ? :)

    Parfois, on peut oublier qu'il n'y a pas que l'appli sur laquelle on est en train de bosser qui tourne sur la machine, mal mesurer un effet de bord etc. Le «Je comprend pas pourquoi les tests passent pas sur la plateforme de tests, en local ils marchent très bien» ça m'est arrivé, ainsi qu'aux collégues une paire de fois.

  • [^] # Re: Pour quel coût ?

    Posté par . En réponse au journal L'increvable. Évalué à 3.

    Dans le même genre de question où je n'ai pas réussi à trouver de réponse, est-ce qu'il vaut mieux que j'utilise une théiere que je rince (et que je nettoie une fois par semaine) ou utiliser le double de sachet en papier que je recycle ?

    Du coup, j'utilise la théiere pour l'aspect convivial/partage avec les collégues… mais j'ai quand même un doute.

  • [^] # Re: Méthodes de conception

    Posté par . En réponse au journal L'homme orchestre, partie 1 : les casquettes. Évalué à 2.

    Je pense que ça fait référence à une certaine démarche "On code un truc vite fait, on balance sur le marché, et on voit si la clientele colle". Si ce n'est pas le cas, on recode un petit bout à l'arrache, on rejette sur le marché, et on voit si cette fois ca colle etc.

    Du coup, on ne part pas d'un cahier des charges figé et monolithe, on développe au fil de l'eau en fonction des retours.

  • [^] # Re: Logo

    Posté par . En réponse au journal Un outil pour gérer une blacklist DNS. Évalué à 3.

    Sa remarque vient du logo qui ressemble à : capture d'ecran du blocage par le ministere de l'intérieur

    C'est marrant, j'ai découvert il y a deux jours stevenBlack/hosts qui est un agregat de serveurs de différentes sources avec un format adapté au fichiers hosts.

    En tout cas, merci pour le projet, je testerai ce week end.

  • [^] # Re: Tube ?

    Posté par . En réponse au journal tnt passage au H264. Évalué à 10.

    Je crois que le probléme vient de la dégradation de la qualité avec l'adaptateur HD par rapport à ce qu'il a aujourd'hui avec la TNT simple, à téléviseur constant.

  • [^] # Re: Vérifier

    Posté par . En réponse au journal Non aux réformes de l’orthographe !. Évalué à 3.

    C'est fatiguant, sérieux. Tout a un impact.

    Oui, enfin il faut relativiser tout de même. En quoi cette réforme a un impact supérieur aux évolutions naturelles de la langue ?

    Financier ? Pour qui exactement ? Je n'ai pas pu refiler mes livres de cours à mon frére parce que les livres avaient changé, et on a que 5 ans d'écart et il n'y avait pas eu de réforme de l'orthographe entre temps. Et pour l'éditeur, il y a déjà des renouvellement de contenu.

    Temporel : ce n'est pas evident. En ayant moins de cas particuliers, on se dispense de les exposer, de les faire apprendre. Et on va economiser du temps à ne pas devoir repeter 50 fois ognon, ça prend un «i» voyons !

    Cohésif : bof, on a déjà des pans entier de vocabulaire reservés au langage «famillier/courant/soutenu». On a aussi un vocabulaire qui est naturellement mouvant, donc de toutes façons, il est illusoire de maintenir une langue dans un état donné. Cette reforme a justement pour but de retirer les exceptions de la langue pour aller vers quelque chose de plus cohérent.

    Tout ça mobilise des ressources, c'est quand même évident.

    En 2016, c'est surtout les râleurs que ça mobilise. À la base, certains éditeurs de manuels ont annoncé qu'ils allaient utiliser la nouvelle orthographe… à ma connaissance, ils n'y ont pas été obligés. Ca aurait du être completement transparent. Et parce que certains considérent que bien écrire doit rester le droit à une élite (je caricature un peu), ça prend une ampleur énorme. Alors qu'on devrait plutôt s'interesser à ce que font nos représentants…

  • [^] # Re: Déification des vieux Starwars

    Posté par . En réponse au journal Qui nous sauvera de J. J. Abrams ?. Évalué à 5.

    l'épisode 7 est bien plus un Star Wars que la seconde trilogie.

    Moi, j'avais bien aimé la seconde trilogie, on avait une présentation de comment le coté obscur avait grapillé sa place en temps de paix. Ca avait donné une dimension plus large à l'univers. On était sorti du "les mechants sont méchants et ont des gros vaisseaux, les gentils sont gentils et ont des peluches qui parlent". Dans la seconde trilogie, on a quand même des trucs un peu plus fin.

    L'équilibre entre les vieux et les nouveaux personnages est très intéressant, il y a quand même des rebondissements dans le scénario, des effets visuels assez impressionnants, des méchants bien méchants mais qui restent humains, des gentils qui sont fragiles (et mortels)

    Je suis d'accord sur le fond lorsque tu dis qu'il y a plein de choses intéressantes, notamment sur les personnages et sur les effets visuels. Mais mis à part la scéne dans le bar avec Rey et le sabre, toutes les autres scènes et rebondissements du scénario ont été entaché par un «tiens j'ai déjà vu ça dans tel épisode». Du coup, cette sensation permanente de voir un remake, présente dés le début du film, a franchement entaché mon expérience. La limite est mince et subjective entre «je fais référence à plein de trucs» et «j'ai la flemme de réfléchir à quelque chose d'original et je pompe sans scrupules mes prédécesseurs» et j'ai eu plutôt l'impression d'être dans le second cas.

  • [^] # Re: Budget

    Posté par . En réponse au journal La fin de Firefox OS. Évalué à 10.

    Et n'oublions pas tous les bénévoles qui font vivre une multitude d'associations (clubs sportif, associations culturelles, les différents cultes on des bénévoles qui vont vivre les lieux de culte, les partis politiques, les syndicats,tout ça sans compter les associations «classiques» qui ne rentrent pas vraiment dans une catégorie)