Ontologia a écrit 2087 commentaires

  • [^] # Re: Qualité et intérêt de cette transcription

    Posté par  (site Web personnel) . En réponse au journal La gouvernance mondiale, le régionalisme en Europe et les conséquences du Traité transatlantique. Évalué à 10.

    Le Pierre Hillard en question a écrit "La marche irrésistible du nouvel ordre mondial".
    Je crois que c'est clair… --> ligne rouge ---> Poubelle

    Pour le reste, je n'ai absolument aucun besoin de prétendues "officines" (encore de la théorie du complot) pour me faire mon avis.
    Je suis majeur, vacciné, et assez grand pour me faire un avis tout seul comme un grand, merci.
    Concernant les "officines", si t'en veut, en voilà une bonne qui résume assez bien ce que je pense. Notes bien, que je ne me suis pas fait mon avis après l'avoir lu, mais que je le pensais déjà avant tout seul, et que ce texte bien écrit, n'a que mieux illustré ce que j'en pense personnellement.

    Pour moi, la théorie du complot, c'est de la paresse intellectuelle, voilà pourquoi ça me déplait. C'est le processus intellectuel facile, qui flatte les bas-instincts, de chercher un méchant. C'est du vrai populisme, pas celui que les médias affublent à Mélanchon ou Tsipras, mais du vrai : "Sus au méchant et tous les problèmes seront réglés".

    Eh ben non, c'est con, mais le monde est complexe, il y a une minorité de cons qui font chier le monde, dans tout groupe sociale, et comme les cons sont attirés par le pouvoir comme les moustiques par la lumière, ils sont surreprésentés dans le haut de la pyramide sociale.
    En plus ils font des enfants, qu'ils aiment - ils sont humains avant tout - et font tout pour leur assurer un meilleur avenir, donc ils leur transmettent leur conception méprisante de la société, la justification de leur domination, et leur réserve les meilleurs places.
    Et il y a tout de même beaucoup de bonne volontés, chez ces gens là aussi, et partout, mais les avis contraires, les valeurs différentes, les millions de négociations nécessaires, les avantages conquis, les compromis acceptés, la domination intégrée, l'enfer pavé de bonnes intentions aussi fait que, bon an mal an, ça marche comme ça.

    Et le consommateur de base il est con aussi, hein !
    Il continue, et toi aussi surement (!), à aller acheter sa bouffe chimique dans un supermarché, à nourrir grâce à son porte-monnaie le lobby des semanciers, des OGMs, de Monsanto, pharmaceutiques etc…
    On lui expliques pourtant que notre agriculture, c'est de l'assistance à de la plante malade, qui nous rend malade pour mieux nous jeter dans les bras de l'industrie pharmaceutique..
    On lui explique pourtant… Bah non, il continue à préférer acheter des tomates sans gout aux pesticides parce qu'elle sont jolies et refuser d'acheter des tomates moins belles mais ayant du gout.
    "Oulala, mais la carotte elle est pas droite, ah bah je vais pas l'acheter".
    Et le citoyen continue à voter (50% des inscrits se sont déplacés au dernières élections !) pour cette bande de nuls.
    " Aux beaux jours, ils votent, légèrement persuadés que cela sert à quelque chose" écrivait Desproges.

    Le système établi tel qu'il est aujourd'hui, les gens en veulent bien aussi, et ça leur plait..

    Donc cette complexité, il faut l'affronter ! Arrête de chercher un méchant, c'est beaucoup trop facile.

    « Il n’y a pas de choix démocratiques contre les Traités européens » - Jean-Claude Junker

  • [^] # Re: Qualité et intérêt de cette transcription

    Posté par  (site Web personnel) . En réponse au journal La gouvernance mondiale, le régionalisme en Europe et les conséquences du Traité transatlantique. Évalué à 10. Dernière modification le 27/07/15 à 23:36.

    J'essaye d'être ouvert, mais les complotistes et les Soraliens, très peu pour moi.

    C'est le principe de la ligne rouge : le type qui parle de hiérarchie des cultures et/ou de nouvel ordre mondiale, c'est -----> Poubelle direct. Je me fous de savoir s'il dit des choses intéressantes par ailleurs.
    Il y a suffisamment de type sains d'esprits à écouter (au hasard Lordon, Lepage, Sapir, etc…) et tout aussi anti-système, pour que je refuse de perdre du temps de cerveau avec ces types.

    Je pense que je ne suis pas le seul, et que l'explication de ta notation (récurrente) est à chercher de ce côté…

    « Il n’y a pas de choix démocratiques contre les Traités européens » - Jean-Claude Junker

  • [^] # Re: ex-Free

    Posté par  (site Web personnel) . En réponse au journal Free Mobile: C'est quoi leur projet?. Évalué à 4. Dernière modification le 26/07/15 à 02:10.

    J'adore la critique déguisée du matos chinois sous-entendu « pas top ».

    Ah non, il m'a plutôt dis que le matériel Huawei était nickel, et que la légende du matériel chinois "pas top" était à revoir justement

    « Il n’y a pas de choix démocratiques contre les Traités européens » - Jean-Claude Junker

  • [^] # Re: ex-Free

    Posté par  (site Web personnel) . En réponse au journal Free Mobile: C'est quoi leur projet?. Évalué à 10.

    J'ai eu une discussion, il y a 6 mois, avec un chef d'équipe d'installation d’antennes. Il m'a parlé de pas mal de choses, comme l'utilisation fréquente de matériel Huawei pour les noeuds de réseaux 3G, mais aussi de la politique des différents opérateurs vis à vis de leur install d'équipement réseau sur tout le territoire. Attention, c'est juste un témoignage d'un vécu, donc totalement subjectif.

    • Bouygues : Bon matos, installation un peu bricolage parfois mais fiable et sérieuse
    • SFR : Tout doit être nickel, à tel point que c'est parfois ridicule, mais c'est du solide
    • Orange : d'après ce que j'ai compris, ils gèrent en interne
    • Free : c'est l'horreur, il a très mal vécu ses expériences Free. Délai impossible, salaires minables, objectifs impossible à tenir sur la qualité vue l'investissement, bref, ils leur imposent de travailler comme des chinois.

    « Il n’y a pas de choix démocratiques contre les Traités européens » - Jean-Claude Junker

  • [^] # Re: Démocratie?

    Posté par  (site Web personnel) . En réponse au journal Et ce soir, la démocratie l'emporte ! . Évalué à 4.

    et à acquérir une profondeur de vue que je n’avais pas avant, et que tu n’as pas.

    Oui, ô Être Supérieur, je vais me cacher, je suis trop nul.
    Désolé de t'avoir dérangé, ô Être Supérieur.

    Bisous

    « Il n’y a pas de choix démocratiques contre les Traités européens » - Jean-Claude Junker

  • [^] # Re: Démocratie?

    Posté par  (site Web personnel) . En réponse au journal Et ce soir, la démocratie l'emporte ! . Évalué à 1. Dernière modification le 08/07/15 à 17:25.

    C'est ringard car nous sommes passé d'un capitalisme industriel à un capitalisme en réseau, et que le discours marxiste n'est pas habitué à le critiquer. L'adaptation est encore difficile.

    Lire sur le sujet "L'esprit du capitalisme" qui l'expliquera mieux que moi.

    « Il n’y a pas de choix démocratiques contre les Traités européens » - Jean-Claude Junker

  • [^] # Re: Démocratie?

    Posté par  (site Web personnel) . En réponse au journal Et ce soir, la démocratie l'emporte ! . Évalué à 1. Dernière modification le 08/07/15 à 15:22.

    Les bras m'en tombent devant tant de mépris arrogants, assorties de tant de méconnaissance…

    Tu as lu "L'Homme économique - essai sur les racines du néolibéralisme" de Laval justement ? Lis le, afin de savoir de quoi tu parles.

    Quand je dis, l'État, il s'agit bien de l'État. Les néolibéraux visent - et ils y ont presque réussi - à instituer structurellement la concurrence.

    Je cite Christian Laval :

    "L’Etat néolibéral

    Il faut bien comprendre à quel point l’État a mis la main dans cette construction. Nous avons eu affaire à un État néolibéral, insistons sur ce terme-là, État néolibéral, c’est-à-dire un État dont les principes et dont les objectifs sont précisément ceux de la concurrence, c’est-à-dire au fond ceux du marché. Tout s’est passé comme si l’État était un instrument de création, de construction du marché et comme si l’État avait lui-même incorporé les normes du marché dans son propre fonctionnement. Vous voyez en quelque sorte qu’à la fois la dynamique et la géographie de ce que nous décrivons dans notre livre n’a pas grand-chose à voir avec cet espèce de petit mécanisme élémentaire d’un marché en expansion et un État qui se rétrécit.

    […]
    Ce qui nous intéresse, c’est plutôt de voir que la concurrence est érigée en principe universel de relations entre Etats, entre systèmes sociaux, entre entités économiques et entre individus."

    J'adore Lordon, mais il n'est pas le meilleur spécialiste du néolibéralisme, car ce n'est pas son sujet de recherche. C'est celui de Laval et Dardot, par contre.

    Les termes que j'ai utilisé servent à vulgariser. Bien sûr, personne ne parle de Darwinisme social, c'est très négativement connoté aujourd'hui. Mais il est important d'expliquer aux citoyens que c'est l'objectif de cette idéologie : fabriquer un homme nouveau

    Ayant une formation scientifique, je me contente de remarquer qu’on commet trop souvent l’erreur de donner tant d’importance à des courants théoriques économiques voir politiques, mal compris qui plus est, qu’ils finissent par devenir un discours normatif et performatif au lieu d’être des modèles (des manières de comprendre une réalité). En ce sens l’ordolibéralisme n’est pas une pensée réfléchie et construite mais bel est bien le résultat d’un bête lieu-commun dans l’approche de la sciences économique par le tout venant (y compris les scientifiques).

    Je ne suis pas totalement en désaccord : la pensée néolibérale est une nébuleuse, et entre ses divers théoriciens et sa diffusion chez les décideurs, via les business school, il y a effectivement perte en ligne et mélange de beaucoup de choses annexes. Et ce serait là un véritable projet de recherche. Cela dit "L'esprit du Capitalisme" de Chiappelo et Boltanski apporte quelques lumières sur ce point.
    Reste qu'il est nécessaire de comprendre ce qui est à l'origine de la construction européenne, et de ce qui nous est présenté comme "les lois naturelles de l'économie" depuis 30 ans. Il y a aussi beaucoup à dire sur les idéologies dominantes dans les sciences sociales, où pour faire rapide, le déterminisme était très prégnant au sortir des années 1970, et a été battu en brèche dans les années 80 et suivantes. Il y a un socle idéologique commun "latent" qu'il convient de caractériser pour savoir ce qu'on doit combattre, et d'arrêter les vieux discours gauchos marxisant complètement ringard.
    Tant qu'on aura pas dépassé cela, ils gagneront la partie.

    « Il n’y a pas de choix démocratiques contre les Traités européens » - Jean-Claude Junker

  • [^] # Re: Démocratie?

    Posté par  (site Web personnel) . En réponse au journal Et ce soir, la démocratie l'emporte ! . Évalué à -1.

    Ce n'est pas qu'un prétexte, c'est aussi la doctrine politique allemande (l'ordolibéralisme), qui prône la non-intervention du politique sur l'économie (d'où l'indépendance de la BCE), le politique ne faisant que suivre des règles de bonne gestion genre la règle d'or.

    Oulala, attention tu dis des conneries là (venant d'un mec du FdG, ça m'étonne pas, cela dit). Je te renvoi à la définition de l'ordolibéralisme par Christian Laval, le spécialiste de la question.

    L'ordolibéralisme pense que la concurrence est un "ordre construit", que l'État doit organiser, et plus encore, que l'État doit organiser la concurrence entre les entreprises, les institutions, et les individus.
    Les normes du marché (concurrence, darwinisme social) doivent se diffuser dans toute la société.
    Comme l'efficacité financière est la norme et le but ultime de toute société, pour les néolibéraux, la monnaie ne doit pas être soumis à la souveraineté démocratique car cela risquerait de ne pas être "efficace".

    Pour le reste, concernant Varoufakis et son remplaçant, je partage totalement ton analyse, qui synthétise parfaitement la situation.

    « Il n’y a pas de choix démocratiques contre les Traités européens » - Jean-Claude Junker

  • [^] # Re: Zenitram et la démocratie

    Posté par  (site Web personnel) . En réponse au journal Et ce soir, la démocratie l'emporte ! . Évalué à 6.

    Je ne saurai que conseiller à Zenitram (et à d'autres) de lire le très érudit "Dette, 5000 ans d'histoire".

    Il reprend un peu ce que tu dis, mais basé sur une étude historique et anthropologique complète.

    « Il n’y a pas de choix démocratiques contre les Traités européens » - Jean-Claude Junker

  • [^] # Re: Démocratie?

    Posté par  (site Web personnel) . En réponse au journal Et ce soir, la démocratie l'emporte ! . Évalué à 10.

    Ahhhhh, l'argument éculé de l'analogie entre la dette d'un État et celle d'un particulier, cela faisait tellement longtemps qu'on ne l'avait pas sorti…

    1. Un État n'est pas un particulier, un État est éternel et fais "rouler sa dette". Un particulier meurt un jour et doit rembourser sa dette car sinon il fait défaut, de fait, en mourant sans avoir tout remboursé.

    2. Tu résonnes - moralement - comme si nous étions en régime euro-or. Or depuis août 1971, c'est fini, nous somme en régime de crédit. C'est à dire que l'argent est créé ex-nihilo par la banque centrale.

    3. La Grèce est en excédent primaire de 1 à 2%, donc a une capacité de rembourser sa dette, à condition de l'échelonner afin que celle-ci soit soutenable, et ne ruine pas son économie

    4. Nous sommes dans un système bancale où l'argent a un coût uniquement pour les classes pauvre et moyennes : quand tu es riche (au dessus d'1 millions en banque), tu peux emprunter à 1% et faire travailler ton argent à 5%, grâce à la bourse.

    5. Entre 2003 et 2005 la contribution nette des marchés d’actions au financement des entreprises françaises est de l’ordre d’à peine quelques milliards d’euros. Aux Etats-Unis, elle passe de — 40 milliards à — 600 milliards d’euros sur la même période !(« Rapport annuel de l’Autorité des marchés financiers », Paris, 2007)

    « Il n’y a pas de choix démocratiques contre les Traités européens » - Jean-Claude Junker

  • [^] # Re: Erreurs dans l'article sur Scala, Groovy et Java

    Posté par  (site Web personnel) . En réponse à la dépêche Sortie de Haxe 3.2.0. Évalué à 4.

    Je m'étais amusé à décompiler du code Scala avec un décompileur Java : quelques traitements de base sur une liste de chaines.
    Le décompileur a généré du Java pour 80% du source.
    Pour le reste… il a donné sa langue au chat et affiché le bytecode

    « Il n’y a pas de choix démocratiques contre les Traités européens » - Jean-Claude Junker

  • [^] # Re: cowsay

    Posté par  (site Web personnel) . En réponse au journal S'amuser avec sl (si si). Évalué à 3.

    Ça me rappel un first jeudi mythique à Nantes, où on avait passé la soirée, passablement (très très) arrosée à retourner la vache, et ensuite mis plusieurs vaches retournées, qui regardaient le train passer…
    Le plus gros fout-rire geek de ma vie

    « Il n’y a pas de choix démocratiques contre les Traités européens » - Jean-Claude Junker

  • [^] # Re: C'est l'avenir...

    Posté par  (site Web personnel) . En réponse au journal Perspective de biomimétisme : la diatomée ou la gravure record du silicium. Évalué à 3.

    Quelques papiers sur l'état actuelle de la recherche dans la matière :

    Bref, ce sont encore des balbutiements, mais cela pourrait bien progresser.

    « Il n’y a pas de choix démocratiques contre les Traités européens » - Jean-Claude Junker

  • [^] # Re: Cher Tankey

    Posté par  (site Web personnel) . En réponse au journal Perspective de biomimétisme : la diatomée ou la gravure record du silicium. Évalué à 1.

    Il est de notoriété publique et historique que les nazis ont d'abord envisagé de déporter les juifs en Palestine afin de s'en débarrasser. Cette solution est vite devenue impraticable, du fait de l'avancée des Alliés au moyen-orient et la Solution Finale a été conséquemment décidée.

    Ce pacte, imaginaire ou non, n'a pas empêché :

    • Les persécutions des nazis envers les juifs, dès 1933
    • Les massacres récurant lors de l'avancée des troupes allemandes sur le front de l'Est, dès 1939

    Il faut donc arrêter de psychoter sur les sionistes. Qu'on soit pas d'accord avec leur projet politique (c'est mon cas) est une chose, mais l'opposition que l'on doit avoir vis-à-vis d'eux doit rester strictement politique.

    En attendant, arrête de regarder des vidéos, sujettes à manipulation, et lis des livres d'historiens, une vidéo c'est pas sérieux.

    « Il n’y a pas de choix démocratiques contre les Traités européens » - Jean-Claude Junker

  • # C'est l'avenir...

    Posté par  (site Web personnel) . En réponse au journal Perspective de biomimétisme : la diatomée ou la gravure record du silicium. Évalué à 0.

    Il y a quelques années, je me promenais sur le site de la Fête de la Science à Nantes, et je tombe sur biologiste qui bosse justement sur des diatomée capable de produire une espèce de coque en verre. Quelques semaine avant, dans un Pour la Science (si je me souviens bien), un article décrivait une simulation informatique d’embryogenèse sur des muscles de mouches : en faisant varier le code génétique architecte, la simulation faisait apparaitre les différences de forme du muscle.

    J'ai immédiatement fait le lien : un jour, on saura manipuler génétiquement ces diatomées et produire toute sorte de formes. Cela deviendra la méthode la plus économique de fabriquer des objets au niveau industriels. On aura probablement un solveur capable de prendre la forme dessinée dans un logiciel de CAD et capable de "générer" le code génétique pour fabriquer l'objet.

    Ca à l'air délirant, mais je pense qu'on va finir par y arriver.

    Mais cela va être long, surtout que la communauté scientifique n'est pas encore capable de comprendre. Je me souviens avoir fais la remarque au chercheur qui me présentait ses diatomées, il était complètement fermé : il ne comprenait pas qu'on puisse faire des calculs sur du code génétique architecte, alors que des équipes travaillent dessus depuis 15 ans (la scène que je raconte a eu lieu il y a une dizaine d'années).

    Le temps que ça parvienne au cerveau de la communauté, soit développé et que ça redescende dans l'industrie va nécessiter environ deux décennies, mais je pense que ce sera l'outil de production majoritaire dans le futur.

    Les conséquences socio-économiques seront absolument majeures.

    « Il n’y a pas de choix démocratiques contre les Traités européens » - Jean-Claude Junker

  • [^] # Re: Précision utile...

    Posté par  (site Web personnel) . En réponse au journal Le Code Civil sur Github. Évalué à 4.

    Cependant il est capable de le faire une fois, donc il est capable de le penser. Tant pis pour lui, tant pis pour sa critique par ailleurs, la plupart du temps très construite, pertinente et équilibrée, donc tant pis pour nous, pour l'humanité.

    Voilà, tu l'as dit. Il le pense, il l'a dit, il est disqualifié, point.

    Après, effectivement, qu'il ait des analyses intéressantes sur quelques points de détails, oui, je veux bien, mais excuse moi, mettre les mains dans la m**** pour séparer ses trucs de neonazis d'analyses intéressantes qui pourraient être "blanchies" en étant extirpées de ses concepts de facho, tu m'excuseras, c'est au dessus de mes forces.

    Je connais quelques amis, qui résonnent comme toi, qui font cet effort, et le font bien, car en les titillant, ils n'ont pas l'air de tomber dans le racisme. Mais moi désolé, j'ai autre chose à faire de mon temps de cerveau disponible.

    « Il n’y a pas de choix démocratiques contre les Traités européens » - Jean-Claude Junker

  • [^] # Re: Précision utile...

    Posté par  (site Web personnel) . En réponse au journal Le Code Civil sur Github. Évalué à 2. Dernière modification le 02/04/15 à 21:00.

    Deux choses à poser au préalable.

    Les gentils virus ne sont pas mes amis, je ne les cotoient pas (à part aux ateliers), je ne vais jamais sur leur site, je ne suis pas abonné à leur flux Facebook, twitter, etc…

    Le concept de Chouard est plus intelligent qu'un simple tirage au sort bête et méchant. Dans la logique qu'il propose, chacun d'entre nous va désigner 10 personnes qu'il connait et qu'il estime de bonne moralité.
    On compte les "votes" obtenus par chaque citoyen.
    On vire 40% du panel, en supprimant les 20% qui ont été le moins cité, et les 20% qui ont été les plus cités (pour les effets pervers de la starification).
    On tire au sort sur cette liste, et les volontaires feront l'assemblée constituante. Voilà pour le concept d'Etienne Chouard.

    En ce qui me concerne, je n'ai pas encore d'avis tranché sur la question. Le principe de l'élection, qui consistera immanquablement à élire des professionnels de la politiques ayant accès aux médias me pose problème. Que ce soit de la proportionnelle ou du vote de condorcet (le meilleur système), ne changera pas grand chose : on aura le FDG, le PS, l'UMP, l'UDI et le FN.
    Génial…
    Tu me diras : on peut décider d'interdire la constituante à des élus. Mais ça ne fait que déplacer le problème car on se retrouvera avec des grenouilles de bénitier^Wparti.

    D'un autre côté, le tirage au sort ne garantit pas forcément de sortir quelques choses de mieux. Les gens ne sont pas forcément créatif et risquent de retomber sur une espèce de Vième. De plus, nous savons bien en tant que programmeurs habitués aux système logique, qu'un système juridique bien construit, ça ne s'improvise pas.
    Donc pour le moment, no silver bullet en ce qui me concerne, je ne sais pas quel pourrait être la meilleurs solution.

    Reste que faire travailler M. toutlemonde sur une constitution alternative, c'est un mouvement d'éducation populaire utile et sain. Car même si les gentils virus étaient des fachos, ce qu'ils ne sont pas pour la plupart, en tout cas pas plus pas moins que toi, les ateliers seraient dictatoriaux, or on se retrouve en petit groupe de 4 avec souvent personne d'engagé dans un quelconque parti ou syndicat.
    Tu auras compris que je suis extrêmement méfiant vis à vis de qui que soit appartenant à un groupe politique ou un syndicat, car il abdique sa pensée critique, sans s'en rendre compte. C'est pour cela que j'adhère chez personne, d'ailleurs.

    Bref, ton idée de mix proportionnelle/tirage au sort est intéressante, mais il faut au moins restreindre le corps électoral à des gens non élus, ou non élu dans le passé, ce qui pose aussi un problème de principe démocratique.

    Pas facile de trouver une bonne solution :-/

    Ah oui, un principe sur lequel on était tombé d'accord dans un des groupes pendant un atelier : la constitution doit être adopté par au moins 65% des gens inscrits sur les listes électorales, étant entendu qu'on aura inscrit d'office tout le monde au préalable (les jeunes, très mobiles sont hélas moins inscrits que leurs ainés).

    « Il n’y a pas de choix démocratiques contre les Traités européens » - Jean-Claude Junker

  • [^] # Re: Précision utile...

    Posté par  (site Web personnel) . En réponse au journal Le Code Civil sur Github. Évalué à 2.

    J'en ai effectivement rencontré certains qui sont un peu bloqués, notamment des types qui croient au complot, il y en a malheureusement…
    Mais dans les quelques ateliers auquel j'ai participé, ils étaient minoritaire et ce qui était génial c'est la présence de monsieur tout le monde, sans appartenance à un quelconque parti.

    je suis d'accord avec toi que les méthodes que tu décris, si elles sont avérées, sont inadmissibles. J'aime bien LinuxFr et son système de notation : ça t'obliges à argumenter.
    Pour des forums plus politiques, il faudrait des modérateurs.

    « Il n’y a pas de choix démocratiques contre les Traités européens » - Jean-Claude Junker

  • [^] # Re: Précision utile...

    Posté par  (site Web personnel) . En réponse au journal Le Code Civil sur Github. Évalué à 2.

    Le moment venu, chacun pourra faire des propositions pour cette constitution.

    Et on laissera des professionnels de la politique l'écrire pour nous…

    « Il n’y a pas de choix démocratiques contre les Traités européens » - Jean-Claude Junker

  • [^] # Re: Précision utile...

    Posté par  (site Web personnel) . En réponse au journal Le Code Civil sur Github. Évalué à 4.

    C'est quoi ce manichéisme à deux balles ? Qui a parlé de bons et de méchants ? Qui a parlé de les brûler ou de les enfermer ? J'ai fait dans ce thread plusieurs interventions argumentées pour montrer l’ambiguïté d'un gars comme Chouard et de ses relations avec l'extrême-droite. Parce que j'estime que démonter ce genre de rhétorique est le meilleur moyen de lutter contre l'extrême-droite. On peut encore critiquer en argumentant sans se faire traiter d'inquisiteur ?

    Donc quand un type dit texto que "Vous savez maintenant ce que je pense de l’antisémitisme et du racisme : je les considère comme des fléaux, une honte pour l’humanité." Tu considères que c'est forcément un mec machiavélique qui cache son jeu, et qui en fait est raciste ?
    Je te traite d'inquisiteur car tu accuses quelqu'un de racisme sans preuve. Et c'est extrêmement grave comme accusation.

    Non mais ce qu'il ne faut pas lire, sans déconner. Et toi, tu déroules le prêt-à-penser des gentils virus ? Tu n'as pas dû rencontrer beaucoup de militants de parti pour oser raconter ce genre de bêtises, psychologie de comptoir bourrée de clichés.

    J'ai extrêmement peu de relations avec les gentils virus, et à par être allé à quelques ateliers, ce n'est pas un groupe que je suis. En fait je suis personne, je lis des livres et je regarde des confs, je regarde ASI et depuis làbas auxquels je me suis abonné.
    Quand à ma psychologie de comptoir, c'est issu de mon expérience dans un parti de gôôôche. C'est strictement personnel.

    Ben oui, le problème, c'est pas les racistes (puisque ça n'existe pas) mais les antiracistes. Là encore, user de clichés convenu et mettre tout le monde dans le même panier, c'est bien pratique pour détourner l'attention du vrai problème. Finalement, je comprends mieux pourquoi tu aimes bien les gentils virus et Chouard.

    Ou ais-je écrit que le racisme n'est pas un problème ? Bien sûr que le racisme est un problème ! C'est d'ailleurs un des rares trucs qui peut m'en faire venir au main, c'est viscéral (je suis obligé de me justifier là).
    J'ai du mal avec la bienpensance antiraciste. D'ailleurs Didier Super a parfaitement résumé ce que je pense sur la question.
    Les racistes sont souvent des gens paumés qui se trompent de colère, les désigner comme des méchants congénitaux comme le font les antiracistes bienpensant, qui vont à la manif comme les cathos vont à confesse acheter leur bonne conscience, m'énervent. Mais c'est personnel.
    De même Chouard n'a jamais dit que le racisme n'était pas un problème, il se pose la question de savoir si l'antiracisme ne serait pas un cache-sexe pour s'acheter une bonne conscience, tellement elle est basé sur la notion de bien (je suis pas raciste) et le mal (tu es raciste) avec la haine du peuple qui caractérise aujourd'hui nos élites, qui sont d'ailleurs passés d'un racisme condescendant "on va civiliser les sauvages" à un racisme du peuple "les beaufs", "les sans dents", etc…
    Attention, je ne te met pas dans cette case, je ne te connais pas assez pour cela

    « Il n’y a pas de choix démocratiques contre les Traités européens » - Jean-Claude Junker

  • [^] # Re: Contradiction

    Posté par  (site Web personnel) . En réponse au journal Le Code Civil sur Github. Évalué à 3.

    Chouard est soit naïf, soit machiavélique.

    Chouard est naïf, la preuve :

    J’ai juste cité le lien déniché [de Soral], comptant comme d’habitude sur l’intelligence des gens — que je considère comme des adultes — pour distinguer ce qui y est pertinent de ce qui ne l’est pas, ce qui est bon de ce qui est mauvais. Et puis, je suis passé à autre chose, évidemment ; ma vie est une course permanente d’une idée à l’autre.

    Dire ça, c'est de la naïveté totale. Et ça colle bien au personnage.
    Après plus de 10 ans de pratique de LinuxFr, j'ai compris qu'une telle naïveté impliquait de se faire systématiquement descendre en flamme.
    D'ailleurs, j'ai appris à rédiger sur ce site, plus qu'à l'école, comprenant que les lecteurs ne veulent pas réfléchir, verront toute ambiguïté sous son mauvais jour, etc…

    Mais ça faudrait lui expliquer

    « Il n’y a pas de choix démocratiques contre les Traités européens » - Jean-Claude Junker

  • [^] # Re: Précision utile...

    Posté par  (site Web personnel) . En réponse au journal Le Code Civil sur Github. Évalué à 2.

    Je crois que tu as mal lu, je cite

    Vous savez maintenant ce que je pense de l’antisémitisme et du racisme : je les considère comme des fléaux, une honte pour l’humanité. Mais je pense que les combattre en traitant les gens de « racistes » comme si c’était leur nature, et en leur coupant la parole (comme on coupe une tête), c’est croire éteindre un incendie en jetant de l’essence sur les flammes.

    Maintenant que je sais que tu es au FDG (dernier parti pour lequel j'ai voté avant que je décide de voter blanc, car je suis plus partisan d'une politique économique tel que proposée par Lordon, mais c'est un autre sujet), je comprend mieux ton attitude : ya les méchants de l'extrême droite qui sont méchants par nature et qu'il faut brûler ou enfermer, ou quelques chose de plus doux à condition de ne pas les voir.

    Quand je gratte la pensée axiomatique de quelques amis qui se disent séduits par Soral et consort (soupir), je découvre avec surprise que la plupart sont dans une colère mal dirigée et qui a pour source un égalitarisme républicain bafoué : les gens veulent l'égalité devant l'effort. Dès lors que c'est acquis, discriminer sur la base de la culture, ou d'une prétendu "race" leur semble incongru. Je sais bien que ce n'est pas le cas de tous les gens attirés par ces dictateur en chambre, mais je n'ai pas encore eu le plaisir de disséquer un authentique facho. J'aimerai beaucoup, ça doit être extrêmement intéressant.
    Cela dit la mentalité d'un militant PS ou FDG (très similaire dans leur psychologie à ce que j'ai pu constater) n'est pas piqué des hannetons non plus..

    Là ou je ne suis pas d'accord avec toi, c'est sur l'ostracisation basée sur la nature que tu fais. Et c'est ça que Chouard rejette, et je suis d'accord avec lui. On peut toujours éclairer un (vrai-faux) facho et lui proposer un autre choix de société respectueuse des Droits de l'Homme, qui lui sied. Il l'a d'ailleurs expérimenté lui même en "récupérant" des "facho" en leur montrant la quatrième voie de la vrai démocratie directe instituée dans une constitution.

    En gros, je me demande si, en bon gros militant PS^wFDG, tu ne les as pas mis dans la case "Facho" et que tu déroules le prêt à penser typique du type qui a trouvé son groupe de "méchant" (psychologie typique du militant de parti) et brillamment reconnu la rhétorique du méchant.
    Puisqu'il fait partie des méchant, il use forcément de sa rhétorique qui a été formalisé par tel Saint du parti (oui cher moule, parce que dans les partis de gauche bouffeur de curé en France, on fonctionne comme dans l'Eglise Catholique, c'est hyper marrant à observer : comme dans l'église le parti a ses Dieux et ses Saints, ainsi que la liste de missels autorisés à destination des ouailles. Le plus marrant c'est qu'ils sont persuadés d'être intellectuellement autonome !!!). Ainsi découvert, l'hérétique doit être condamnée à la version moderne du bucher.
    Je rejoins Chouard pour dire que ça c'est de la haine anti-haine. Et ça reste de la haine. Moi aussi ça me ferait plaisir de taper sur la gueule d'un nazi, mais j'essaie de me reprendre en disant que c'est une mauvaise intention en soi qui oublie la compassion, et qui donc vole mon éthique bouddhique.

    Le problème des partis du système de la Vième, c'est qu'ils sont remplis d'aristocrates en chambre : le système représentatif lui va très bien car il lui donne l'espoir d'avoir un jour le pouvoir. Un système où l'on ne pourrait faire qu'un seul mandat tous les 20 ans serait très démotivant pour les militants aspirant à devenir élu…

    Je relis le texte de Chouard (la deuxième mise au point) et je suis assez d'accord avec lui, à part la définition d'extrême droite.
    Mais je m'inscris totalement en faux contre l'interprétation que tu en fait.
    Chouard pose très clairement le fait que des paroles et pensées racistes sont totalement inacceptables. Il ne veut pas faire comme nous, c'est à dire utiliser le terme "extrême droite" pour qualifier les gens qui croient aux races, à la hiérarchie des cultures, à la nécessité d'un pouvoir autoritaire et j'en passe. C'est discutable, mais ce n'est pas l'important.
    Il dénonce l'antiracisme qui est aussi pour moi une tartufferie bien pensante, qui sert juste à donner bonne conscience à des militants.
    De la haine nait la haine, la division, la violence et la colère.

    Il le résume très bien, je le recite encore :

    Vous savez maintenant ce que je pense de l’antisémitisme et du racisme : je les considère comme des fléaux, une honte pour l’humanité. Mais je pense que les combattre en traitant les gens de « racistes » comme si c’était leur nature, et en leur coupant la parole (comme on coupe une tête), c’est croire éteindre un incendie en jetant de l’essence sur les flammes.

    Personnellement je me fous qu'on appelle extrême droite ou ce qu'on veut une idéologie. Les néolibéraux ne supportent pas qu'on les appels comme ça (en plus la dénomination est partiellement impropre).
    Ce qui m'importe c'est qu'on délimite clairement ce qui est idéologiquement acceptable :

    • Le refus de la croyance en l'existence de races chez l'homme
    • Le refus de la croyance en la hiérarchie des cultures
    • Le refus de la croyance en la nécessité d'un pouvoir autoritaire entre les mains de quelque uns ou de quelqu'un
    • La souveraineté appartient au peuple

    C'est ça un facho, et que tu le veuilles ou non, Chouard est très clairement d'accord avec ce que je viens d'énoncer, comme toi, comme moi et la plupart d'entre nous ici.

    En le qualifiant de facho, en interdisant toute alternative, tu fais le jeu du FN

    « Il n’y a pas de choix démocratiques contre les Traités européens » - Jean-Claude Junker

  • [^] # Re: Contradiction

    Posté par  (site Web personnel) . En réponse au journal Le Code Civil sur Github. Évalué à 2.

    Tout à fait d'accord.
    Malgré mon dégoût pour ses idées et sa culture de facho, il faut reconnaitre que ses problématisation sont parfois intéressantes. Ca revient à ce que disait Fabius "Le FN pose les bonnes questions mais propose de mauvaise réponses.". Pareil.

    La démarche que tu défend est précisément celle de Chouard.

    « Il n’y a pas de choix démocratiques contre les Traités européens » - Jean-Claude Junker

  • [^] # Re: Précision utile...

    Posté par  (site Web personnel) . En réponse au journal Le Code Civil sur Github. Évalué à 3.

    Quant à Soral (tu dis que « Soral le fait, c'est pour moi un facho »), je n'ai pas observé qu'il hiérarchise les races et les cultures.

    Son discours est pourtant limpide à ce sujet… Pour moi, la ligne rouge de l'inacceptable est allégrement franchie.
    En plus il montre à quel point il est misogyne, machiste. Beurk

    « Il n’y a pas de choix démocratiques contre les Traités européens » - Jean-Claude Junker

  • [^] # Re: Précision utile...

    Posté par  (site Web personnel) . En réponse au journal Le Code Civil sur Github. Évalué à 2.

    Si tu savais… ;-)

    « Il n’y a pas de choix démocratiques contre les Traités européens » - Jean-Claude Junker