Sozi revient : système de présentation alternatif libre

Posté par (page perso) . Édité par baud123. Modéré par patrick_g.
39
25
oct.
2010
Graphisme/photo
Cette dépêche est tirée du journal de llumeao.

Après des mois de silence, voici donc des nouvelles du projet Sozi.

Souvenez-vous : en décembre 2009, le journal intitulé Sozi : vers un système de présentation alternatif libre. À l'époque, Sozi n'était qu'un bricolage vite fait, juste pour montrer ce que pourrait être un outil de présentation à la Prezi, mais libre et utilisant des standards ouverts (SVG et Javascript). Malgré les nombreux encouragements reçus, les retours d'expérience, les propositions d'améliorations et les patches, l'auteur n'avait pas eu la possibilité de revenir sur ce projet pendant plus de six mois.

Réflexions préliminaires

Dans la première incarnation de Sozi, de simples rectangles permettaient de délimiter les vues à parcourir dans le document SVG. L'ordre des vues dépendait de l'ordre de création des rectangles. Pour modifier cet ordre ou insérer une nouvelle vue, il fallait manipuler directement le code XML du document.

D'autre part, des besoins ont été exprimés, comme par exemple le paramétrage de la durée des transitions, le passage automatique d'une vue à la suivante après une durée de notre choix, etc.

Ces deux constats ont amené à réfléchir sur le format des données spécifiques à Sozi et sur l'interface utilisateur nécessaire à la création des présentations. Parmi les candidats pour les formats de données, l'utilisation de JSON a été envisagée, directement manipulable en Javascript, ou alors plus directement l'ajout d'attributs dans le document SVG lui-même.

Concernant l'interface utilisateur, deux solutions ont été explorées : la première a consisté à développer une extension pour Firefox, mais a été abandonnée. La seconde a consisté à développer une extension pour Inkscape.

Une extension pour Inkscape

Le mécanisme d'extension d'Inkscape est assez pauvre : pour simplifier, une extension est un simple programme externe (en Python) qui prend en entrée le document courant, le modifie, et le renvoie à Inkscape. Ce fonctionnement me paraissait tout à fait inadapté dans le cas de Sozi, jusqu'à ce que je (re)découvre l'outil de présentation JessyInk, qui parvient très bien à s'en accommoder.

Pour offrir une interface d'édition adaptée à Sozi, les choix suivants ont été faits :
  • Les informations des différentes vues sont matérialisées par des attributs, spécifiques à Sozi, dans le document SVG ;

  • Comme dans JessyInk, le script d'animation est incorporé au document. Une présentation se compose ainsi d'un unique fichier facile à distribuer ;

  • Pour contourner les limitations des extensions Inkscape, l'outil d'édition ouvre une fenêtre GTK où les propriétés de la vue courante peuvent être saisies.

Une première version officielle

Aujourd'hui, Sozi revient donc avec une première version officielle.
Ce n'est pas encore parfait, mais je l'utilise déjà avec beaucoup de satisfaction dans mon métier d'enseignant.

Comparée à la version de décembre dernier, la gestion des événements a été améliorée :
  • Un meilleur respect de la durée des animations : sur un ordinateur un peu lent ou très occupé par d'autres tâches, l'animation pourra être saccadée, mais la durée spécifiée devrait être à peu près respectée ;

  • Une meilleure réactivité aux actions de l'utilisateur : les actions de l'utilisateur (aller à la vue suivante, à la vue précédente, au début, à la fin) prennent effet immédiatement sans attendre la fin de l'animation en cours.

De nouvelles fonctionnalités ont été ajoutées :
  • Zoomer/dézoomer avec la molette de la souris ;

  • Déplacer la page en faisant glisser avec le bouton gauche ;

  • Afficher la liste des vues ;

  • Passer automatique à la vue suivante au bout d'une durée spécifiée ;

  • Choisir parmi différents profils d'accélération/décélération pour passer d'une vue à l'autre.

Je vous invite donc à essayer cette nouvelle version et à me faire part de votre expérience. Pour plus d'informations, vous pouvez visiter le site officiel de Sozi, dont la partie francophone rassemble la plupart des informations utiles pour débuter.
Pour ceux qui sont intéressés par des astuces techniques avec SVG et Javascript, quelques billets récents sur mon blog présentent certaines recettes utilisées dans Sozi.

Sortie de Gajim 0.14

Posté par (page perso) . Modéré par Xavier Teyssier.
Tags :
19
7
sept.
2010
XMPP
Gajim, le célèbre client logiciel libre XMPP/Jabber, est sorti en 0.14, après dix mois de développement. Pour rappel, c'est un client de messagerie instantanée et de présence, développé en Python avec une interface Gtk, par une équipe emmenée Yann Leboulanger aka "Astérix", le tout sous licence GPL v2. C'était un client de clavardage, car la grande nouveauté de cette version, c'est la gestion de la voix et de la vidéo !

En outre de ces fonctionnalités multimédias tant attendues et d'une refactorisation, voici une liste des changements majeurs, la liste des bogues corrigés étant disponible via les liens :
  • Voix et vidéo via le protocole Jingle ;
  • Temps de démarrage amélioré ;
  • Le copier-coller des émoticônes ;
  • La reconnexion automatique aux groupchats et la gestion des captchas ;
  • La géolocalisation ;
  • Pour les aspects plus techniques : utilisation du standard XDG, ainsi que de l'authentification SCRAM-SHA-1 et SASL EXTERNAL


Pour rappel, ou pas, Gajim offre diverses fonctionnalités avancées :
  • Deux modes de présentation : deux fenêtres (liste de contacts ou « roster », et chats) ou tout-en-un ;
  • Transformation des chats à deux en chats de groupe ;
  • Multi-compte et métacontacts ;
  • Traduction/localisation dans 25 langues ;
  • Diffusion de l'activité, l'humeur et la musique écoutée.


C'est donc certainement avec un très grand plaisir que les utilisateurs patients de XMPP ont en leurs mains un client majeur traitant enfin la voix et la vidéo. Peut-être que cela pourrait contribuer au décollage de la voix et vidéo par Jingle/XMPP ?

Gerrit, libaacs, MongoDB

Posté par (page perso) . Modéré par Mouns.
15
19
août
2010
Communauté
Gerrit

Gerrit, dont la version 2.1.4 est sortie récemment, est un système de revue de code, sur le web, permettant la comparaison côte à côte et les commentaires de code. Il est basé sur Git, et est publié sous licence Apache 2.0.
Historiquement, Gerrit a commencé comme un ensemble de patch pour Rietveld, un outil de revue de code basé sur subversion. Le besoin d'ACL, non souhaité par l'auteur de Rietveld (Guido van Rossum), a poussé Gerrit à forker et à devenir un projet à part entière. Le passage en version 2 a été l'objet d'une réécriture complète de Gerrit pour passer du python au Java (Servlet J2EE) avec une base SQL.

libaacs

libaacs est un projet libre de recherche qui a pour but d'expérimenter et de comprendre la spécification « Advanced Access Content System » ou AACS, un système pour restreindre la lecture et la copie de la génération actuelle de disques optiques (Blu-ray, HD DVD). Les leaders du projet sont principalement des développeurs de Doom9, à l'origine de nombreux tests de référence des codecs vidéo. Libaacs n'offre pas de clefs ou de certificats qui pourront être utilisés pour décoder des contenus restreints.

MongoDB

MongoDB 1.6.0 est sorti, après la période de développement et de stabilisation de la série 1.5. Cette version apporte deux grosses améliorations pour la scalabilité et la disponibilité : le sharding ou partitionnement horizontal, très à la mode, et les Replica Sets pour mettre en place des clusters de haute disponibilité avec failover et recovery automatiques.

ID Software libère Wolfenstein Enemy territory et Return to Castle Wolfenstein

Posté par (page perso) . Modéré par patrick_g.
38
16
août
2010
Jeu
Cette dépêche est tirée du journal de gillux. Cette bonne nouvelle vient de la liste de diffusion de ioquake3.

Il y a 5 ans qu'ID Software a libéré le moteur de Quake III Arena, et c'est maintenant au tour de Wolfenstein: Enemy Territory et de Return to Castle Wolfenstein de passer open-source. John Carmack a annoncé la libération de ces jeux à la QuakeCon. Comme Quake 3, ils sont basés sur le moteur Id Tech 3. Il ne s'agit donc pas d'une nouvelle aussi grande que la libération de Quake 3, puisqu'il s'agit toujours du même moteur et que tout l'artwork (maps, modèles, textures, sons, vidéos, etc.) ne sera pas libre.

Toutefois, le projet ioquake3 a déjà réservé les noms de domaines http://www.iortcw.org/ et http://www.iowolfet.org/ . On peut donc s'attendre à ce que tous les bugs déjà corrigés dans ioquake3 le soient aussi dans ces deux jeux, qu'ils soient portés sur d'autres plateformes et peut-être l'ajout de quelques fonctionnalités intéressantes. Ioquake3 a par exemple apporté à quake la capture vidéo, le décodage vorbis et la VoIP (voir la liste exhaustive).

La fourberie des perles

Posté par (page perso) . Modéré par Mouns.
Tags :
12
21
juil.
2010
Perl
Cette dépêche est tirée du journal de jbbourgoin.

Nous vivons des temps très excitants. Les perles sont fourbes, elles ne sont jamais là où nous les attendons, et pointent les bouts de leur orbe n'importe quand. Deux perles très rusées sont en passe de venir nous titiller la concupiscence : Guile 2.0 et Rakudo Star (Perl 6).

Rakudo Star

Rakudo Star (a "usable Perl 6") to be released by July 29
Submitted by pmichaud on Sat, 06/19/2010 - 11:09


Rakudo Star, c'est le nom de la première sortie officielle de Rakudo Perl, une implémentation de Perl 6.

Perl 6, c'est un gros langage. On pourrait presque dire que c'est une famille de langages à lui tout seul. Il permet la programmation dans beaucoup de sous-langages, dont le nouveau moteur d'expressions rationnelles fait partie.

Deux et trois choses amusantes dans Perl 6 :
  • Expressions rationnelles : elles deviennent un véritable sous-langage de Perl 6. Il y a plein de trucs qui ont l'air très chouette, mais comme je ne connais pas grand chose au domaine, je vais me contenter d'exprimer mon étonnement ;)
  • Contextes multiples et invariance du sigil : Enfin, dirons certains, le sigil est invariant ! Ne vous réjouissez pas trop vite, il l'est moins par soucis de se conformer aux autres langages que parce que les contextes sont beaucoup plus abondants qu'en Perl 5 et auraient rendu la variance du sigil un enfer...
  • typage : typage dynamique, mais aussi statique ;
  • Macros : type C ( simple substitution textuelle), type LISP (modification de l'arbre syntaxique) ;
  • OO : L'OO classique et l'OO basée sur les prototypes sont possible. Les "roles" ( mixins, interfaces, traits dans d'autres langages...).


Beaucoup d'autres choses : des bidules pour faciliter la programmation concurrentielle, les jonctions etc.
Pour ceux qui préfèrent l'aspect historique, le journal de darkhad (et les commentaires) revient sur une affaire de mugs, comme quoi ça fait déjà 10 ans que les produits dérivés de perl 6 existent.

Guile 2.0

2010-06-01
GNU Guile 1.9.11 (beta) released. This may be the last release before 2.0 comes out.


Guile 2.0 c'est l'implémentation de Scheme du projet GNU qui avait pour objectif de devenir le langage « glue » du monde libre et, au passage, de remplacer Emacs LISP.

Si le premier est depuis longtemps compromis par les Python, les Perl et même les Javascript, le second est en passe de devenir une réalité !

Guile permet depuis la version 1.9.0 de compiler scheme en du bytecode pour une machine virtuelle dédiée. Guile supporte déjà ECMAScript mais aussi... Elisp ! Le support de R6RS est quasiment complet.

Au passage, je tiens à signaler que PLT Scheme devient Racket, et qu'Emacs 24 continue de grandir joyeusement.

Wine, JavaFX, OpenStack, Dell et les OS

Posté par (page perso) . Modéré par baud123.
23
20
juil.
2010
Communauté
La torpeur de l'été dans l'hémisphère nord nous fait oublier qu'il y a des nouvelles dans les mondes du libre et des sujets voisins.

Wine 1.2

Entre deux barbecues et son vin rosé, voici un autre « wine » tout frais, j'ai nommé Wine 1.2. C'est du cru été 2010. Après deux ans de développement, ayant résulté en pas moins de 23000 changements et 3000 bugs corrigés, l'accent a été mis sur les applications 64 bits et les graphiques Tango. De nombreux changements ont été introduits dans le cœur, l'interface utilisateur, l'intégration à l'environnement de bureau, les graphiques, l'audio, le réseau, Direct3D, les applications intégrées, les performances, l'environnement de build, etc.

Wine, c'est bon, mangez-en sans modération.

Pétition pour libérer JavaFX

Encore une pétition pour ouvrir et libérer du code source. Cette fois-ci, il s'agit de JavaFX, la fratrie de logiciels pour les applications Internet riches (RIA). L'opportunité du changement de main de Sun à Oracle a été saisie au vol. À vous de décider de la signer, ou pas.

OpenStack : wannabe-standard ouvert pour le cloud

Le projet OpenStack a pour but de produire une infrastructure libre pour le Cloud Computing, que ce soit privé ou public, simple et scalable (« To produce the ubiquitous OpenSource Cloud Computing platform that will meet the needs of public and private clouds regardless of size, by being simple to implement and massively scalable. »). Le projet publie sont code sous licence Apache 2.0.
  • Le premier projet « OpenStack Object Storage », dont le code est disponible à ce jour, est un magasin d'objets (object store) complètement distribué, basé sur Cloud Files de Rackspace.
  • Le second projet « OpenStack Compute », dont le code devrait être disponible avant la fin de l'année, est un moteur scalable de provisionning, basé sur NASA Nebula cloud.

C'est bon de rire parfois

Dans la catégorie « logique implacable », Dell a osé nous sortir un comparatif indiscutable entre Windows et Ubuntu. Il faut le voir pour le croire. Petite sélection de perles :
  • « UBUNTU is not a Microsoft Windows operating system »
  • Choose UBUNTU if: You do not plan to use Microsoft WINDOWS ».
Tout n'est pas copié-collé pour conserver le suspens (et accessoirement éviter la violation du droit d'auteur). Attention : le contenu est hautement trollifère.

TerraStore : le dépôt JSON distribué

Posté par (page perso) . Modéré par tuiu pol.
Tags :
6
14
juil.
2010
Base de données
Plus besoin de les présenter, les Facebook, Twitter, etc. sont les applications qui font le web d'aujourd'hui ! Mais s'il est évident de voir les nouveaux usages qu'elles apportent, qu'en est-il côté technologie ? Cette nouvelle race d'applications se distingue des applications web plus traditionnelles par le format des données qu'elles manipulent. Fini les données fortement structurées ou les schémas fixes : les applications du web de demain veulent de la flexibilité, de l'évolutivité, de la mise à l'échelle et les outils qui vont avec. Et c'est exactement le créneau de TerraStore, un entrepôt de documents au format JSON.

TerraStore se positionne dans la même catégorie que CouchDB et Cassandra de la fondation Apache, même si ces derniers endossent plus franchement le rôle de base de données. Les fonctionnalités que TerraStore propose sont celles d'un véritable entrepôt de données textuelles accessibles directement en HTTP ce qui justifie son intérêt pour des applications massivement en ligne. On plonge là au coeur du thème très en vogue du NoSQL.

De plus, l'application est conçue sur une architecture en cluster afin d'assurer un service sous fortes charges. Deux types de composants sont présents : le serveur qui stocke directement les données ou plutôt leurs fragments et le master, responsable de la répartition des données et de la charge sur les serveurs. Une installation de TerraStore suit donc l'habituel schéma des serveurs à l'écoute du ou des maître(s) qui gère(nt) l'application en grappe. L'accent est aussi mis sur les performances réseau : les traitements sur les données sont ainsi effectués sur le serveur même qui héberge les données. Encore un point essentiel pour des applications fortement orientées web.

Le nom de TerraStore témoigne de l'utilisation sous-jacente de Terracotta, solution Open Source de clustering de JVM. Malgré cet empilement de couches, TerraStore reste d'une simplicité d'installation et d'utilisation assez déconcertante comme en témoigne ce tutoriel de quelques lignes qui met en place un master et deux serveurs via Apache Ant. Malgré sa jeunesse (version 0.4.2 en téléchargement), TerraStore présente des fonctionnalités visiblement très abouties : possibilité de monitoring via console JMX, fonctionnalités de sauvegarde des serveurs et aussi capacité de gestion orientée évènements.

Les ambitions de solutions telles que CouchDB et TerraStore ne sont peut-être pas de révolutionner le monde des bases de données, mais l'effort reste très intéressant et prometteur. Ces solutions sont donc à surveiller, car elles pourraient être une autre preuve de la théorie de l'évolution, mais cette fois-ci dans le domaine de l'informatique.

Mandriva sauvé par des investisseurs

Posté par (page perso) . Modéré par patrick_g.
Tags : aucun
29
24
juin
2010
Mandriva
Le feuilleton de ces dernières semaines sur l'avenir de Mandriva semble voir son épilogue se dérouler : Mandriva est sauvé par des investisseurs. Ceux-ci ne sont pas toutefois ceux que l'on a évoqué ou qui se sont portés publiquement volontaires pour l'acquisition de Mandriva. Les "bienfaiteurs" se sont en effet fait discrets pour le moment.

En tout état de cause, Arnaud Laprévote, le nouveau DG, a déclaré « que les inquiétudes de la communauté et des utilisateurs n'ont plus lieu d'être. », essayant de répondre aux inquiétudes qui se faisaient de plus en plus visibles.

Quoiqu'il en soit, c'est encore un sauvetage de Mandriva qui s'est opéré.
En effet, par le passé (en 2003, sous le nom de Mandrake) la société s'était déjà sortie d'une cessation de paiement.

L'équipe de Mandriva, ainsi que toute la communauté, espère donc que cette deuxième "alerte" permettra un apport de nouvelles idées, nouvelles orientations mais aussi et surtout un débat sur la pérennité du business-model actuel de Mandriva afin d'éviter de retomber dans la situation actuelle.

UFO:AI 2.3 is out

Posté par (page perso) . Modéré par Xavier Teyssier.
Tags :
10
24
juin
2010
Jeu
Si vous avez passé une partie de votre jeunesse à traquer l'alien dans la série des X-COM, vous serez heureux d'apprendre qu'il existe un jeu libre reprenant le concept : UFO:Alien Invasion.

Bien au delà du jeu original, UFO:AI a su reprendre les bonnes idées de son aîné, et l'améliorer considérablement :
  • Licences GPLv2 et Creative Commons Attribution-ShareAlike (by-sa) ;
  • Utilisation d'un moteur 3D (le moteur de Quake 2 lourdement modifié) ;
  • Scénario revu et corrigé en perpétuelle évolution ;
  • Possibilité de jouer à plusieurs en réseau ;
  • Et des petits trucs comme l'impossibilité de sauvegarder pendant une bataille (c'est voulu, c'est nettement plus stressant quand on ne veut pas perdre son meilleur soldat) ;
  • Et plein de choses encore...

La version précédente estampillé 2.2.1 avait comme principal problème de ne pas finir (scénario incomplet), le ChangeLog de la version 2.3 me fait dire que ce n'est pas encore gagné. Néanmoins, c'est un très bon jeu à essayer !

Vrac de brèves du logiciel libre

Posté par (page perso) . Modéré par Florent Zara.
14
24
juin
2010
Communauté
Il n'y a pas que les versions majeures qui font l'actualité, le logiciel libre se construisant pas à pas...

Zonecheck devrait sortir sous peu en v3 : c'est un logiciel de vérification de configuration DNS. Très utile pour détecter les problèmes les plus courants.

Canonical se lance dans le développement de Ubuntu pour tablettes : c'est une version simplifiée et amoindrie, avec la capacité écran tactile. Cette version devrait voir le jour fin 2011.

L'OpenData, ou la disponibilité sous forme libre des données publiques, déjà en place au moins en partie dans plusieurs pays, a bien du mal à trouver son chemin en France.

Le déboggueur LLDB du projet LLVM est censé être haute performance et nouvelle génération. Encore en version alpha, il est toutefois utilisable basiquement, et serait plus rapide que le vénérable GDB.

Microsoft – une fois n'est pas coutume – triche une nouvelle fois en cachant une extension Firefox dans une mise à jour de barre d'outil ("Search enhancement").

Nokia a clarifié la feuille de route de Qt et lance le Qt SDK 1.0RC. Ce SDK contient Qt Creator 2.0 et Qt 4.6.3. Ainsi une application pourra être développée à la fois pour Symbian et MeeGo. Qt 4.7 est actuellement en beta, pour une publication à la fin de l'été.

WebGL fonctionne sur N900 depuis la "PR1.2" du micrologiciel.

Facebook est un des sites les plus visités au monde, et pas seulement parce qu'il est paramétré par défaut comme page d'accueil d'un navigateur par défaut. Cet article survole l'utilisation massive de logiciels libres.

Nouvelles des logiciels de navigation web

Posté par (page perso) . Modéré par Xavier Teyssier.
Tags :
13
23
juin
2010
Internet
Test Pilot 1.0 bêta

Test Pilot est une campagne des Mozilla Labs pour collecter des remontées d'informations de manière structurée. Elle fonctionne par le volontariat grâce à l'utilisation d'une extension Firefox. La version Test Pilot 1.0 beta a été récemment publiée.

Une fois l'extension installée, l'utilisateur peut prendre part aux différentes études proposées, inspecter les données collectées, et choisir de les envoyer. Si une nouvelle fonctionnalité est proposée, il est demandé la permission de l'installer. Les résultats de ces études sont - après anonymisation - publiées sous licences libres, et c'est relativement intéressant : l'utilisation des onglets, le stockage des mots de passes, les entrées de menu les plus utilisées...

Jetpack SDK 0.4

Jetpack, également issu des Mozilla Labs, a pour but de faciliter la création d'extensions, par l'utilisation des technologies web standards ouverts. Google Chrome et Apple Safari ont également proposé leur système d'extension plus récemment, également basé sur les standards ouverts du web.

Le SDK (Software Development Kit) de Jetpack est disponible en version 0.4, et nécessite Python 2.5 ou plus. Il devrait faciliter le développement d'extensions Jetpack.

Firefox for Maemo 1.1 RC 1

Bien que Maemo soit abandonné au profit de MeeGo, Mozilla continue le développement de Firefox pour Maemo : la version 1.1 RC 1 est disponible. Elle apporte l'auto-complétion dans l'assistant de formulaire, une refonte de la page d'accueil, la mise à jour automatique des extensions, un meilleur système de tapping (clic du doigt), le mode portrait sur N900, un menu contextuel, une mise à jour du thème de contenu web, un menu "site" amélioré, l'utilisation des boutons de volumes pour zoomer, la capacité de sauver la page au format PDF, et un rapporteur de crash.

WebSocket Protocol Updated

WebSocket, le protocole et API du futur, mieux que HTTP couplé à AJAX, évolue rapidement car en cours de standardisation. Google Chrome suit en effet de près les changements dans les spécifications. Ainsi, les développeurs peuvent apporter de vrais commentaires, basés sur des expérimentations. Il faut toutefois bien garder à l'esprit que les changements peuvent induire des cassures et autres incompatibilités.

Google Chrome Frame

Google Chrome Frame est disponible en version Bêta, depuis le 8 juin 2010. Google Chrome Frame est un greffon gratuit pour Internet Explorer (Internet Explorer 6, 7 and 8 sous Windows 7 / Vista / XP SP2). Des applications comme Google Wave, utilisent déjà Google Chrome Frame pour vous permettre d'utiliser certaines fonctionnalités dans de meilleures conditions.

Plutôt que d'ajouter de clinquantes nouvelles fonctionnalités, l'équipe de développement s'est "contentée" de corriger plus de 200 erreurs afin de rendre l'intégration à Internet Explorer transparente, tout en "améliorant la sécurité, la stabilité et la performance". Ainsi, Google Chrome Frame gère maintenant la fonctionnalité de "navigation privée", le "nettoyage du cache" et le blocage de cookie. De même, toutes les améliorations présentes dans Google Chrome 5.0 sont dans Google Chrome Frame. On pense évidemment HTML5 avec l'audio et la vidéo, canvas, la géolocalisation, les ("workers") et les bases de données.

Postgres, NetBeans, mod_python/mod_wsgi et HTTPS Everywhere

Posté par (page perso) . Modéré par tuiu pol.
20
21
juin
2010
Communauté
  • PostgreSQL 9.0 en approche
    La bêta 2 de PostgreSQL 9.0 vient de sortir et la finale devrait sortir dans les prochaines semaines ou prochains mois. Robert Treat a publié une présentation des nouveautés.
    Depuis la version 8.4, le célèbre logiciel libre de type SGBDR a vu 204 correctifs, 84 contributeurs, 1860 fichiers impactés sur divers aspects tels que les performances, l'administration, le développement, les procédures et la réplication.

  • NetBeans IDE 6.9
    NetBeans, l'IDE (Integrated Development Environment) poussé par Oracle, est disponible en version 6.9 pour Mac OS X, Linux, Solaris et l'autre OS. Rappelons que NetBeans n'est pas dédié exclusivement à la plate-forme Java, mais est utile aussi pour JavaFX, PHP, JavaScript et AJAX, Ruby et Ruby on Rails, Groovy et Grails, sans oublier les vénérables C/C++.
    Un résumé des changements ou des notes de version complètes sont disponibles.

  • mod_python est mort, vive mod_wsgi
    L'Apache Software Foundation a prononcé la mort officielle de mod_python, ou plus précisément du projet Apache Quetzalcoatl, qui chapeautait le développement du défunt module. En effet, le module a vu sa dernière publication en février 2007.

    C'est mod_wsgi son remplaçant officiel. Il est publié sous licence Apache 2.0 bien évidemment. WSGI signifie Web Server Gateway Interface : c'est une spécification pour les serveurs web et serveurs d'applications pour communiquer avec les applications web, bien que ce soit bien plus que cela. C'est un standard Python, décrit dans la PEP 333.
    Parmi ceux qui le gèrent d'ors et déjà, citons Django, Zope 3, MoinMoin, Roundup, Trac, etc. liste bien évidemment non-exhaustive.

  • HTTPS Everywhere
    L'EFF (aka Electronic Frontier Foundation) en collaboration avec le projet Tor a publié HTTPS Everywhere, une extension Firefox qui va basculer votre navigateur sur la version HTTPS du site que vous souhaitez consulter, et ainsi utiliser une connexion chiffrée entre votre navigateur et les sites majeurs.

    Cela repose sur un ensemble de règles que l'on peut affiner soit même. Le code est basé sur STS (Strict Transport Security) et NoScript.

WordPress 3.0 "Thelonious”

Posté par (page perso) . Modéré par Xavier Teyssier.
Tags :
15
18
juin
2010
PHP
WordPress est un moteur de blog, écrit en PHP et publié sous licence GPLv2. Matt Mullenweg a annoncé la sortie immédiate de WordPress 3.0 au nom de code "Thelonious". Citons quelques chiffres : WordPress existe depuis 2003, la version 2.0 a été téléchargée plus de 10 millions de fois, le développement de la version 3.0 a pris six mois, 218 contributeurs ont été impliqués, 1217 améliorations apportées et bogues corrigés, et il s'agit de la 13ème version majeure.

Le changement majeur est la fusion de WordPress vanilla et MU (Multi-User) : ceci permet avec une seule installation de faire autant de blogs que la machine peut en supporter. Autre changement de taille, les nouvelles API pour développeurs de thèmes apportent la possibilité de gérer les fonds, entêtes, liens courts, menus, types de publications, et taxinomies. Le nouveau thème par défaut « Twenty Ten » exploite pleinement ces nouveautés. L'interface a été également revue et est plus légère, de l'aide contextuelle a été ajoutée sur tous les écrans, et il est possible de mettre à jour des plugins par lots.

D'autres améliorations ont été apportées sur le tableau de bord, l'édition de posts, le multimédia, les liens, les commentaires, l'apparence, les plugins, les outils, l'installation, le multi-site… Sont remis à plus tard la refonte des rôles et le téléversement de médias. Les développeurs principaux souhaitent désormais se concentrer sur l'écosystème, tout ce qui touche de près ou de loin à WordPress : showcase, Codex, forums, profils, API de mise à jour et de compatibilité, annuaires de thèmes et de plugins, mailing lists, wordcamp.org, etc.

Actualités du monde XMPP

Posté par (page perso) . Modéré par baud123.
Tags :
20
17
juin
2010
XMPP
Voici une petite compilation d'actualités du monde XMPP. Au menu, une pincée de nouveaux clients, des bonnes nouvelles version de serveurs, quelques soupçons d'interviews et en guise de dessert, des curiosités à ne pas louper.

Commençons par une petite série de nouveaux clients de messagerie instantanée XMPP, avec respectivement leur environnement/langage de développement, licence, plate-forme d'exécution, ainsi que leur particularité.
  • Swift : développé en C++ et Qt sous GPLv3. Fonctionne sous Linux, Mac OS X et l'autre OS. Concentration sur les tâches les plus courantes et peu d'interruptions non-nécessaires de l'utilisateur.
  • Jappix : développé en PHP sous aGPLv3 pour le Web. Réseaux sociaux et respect de la vie privée.
  • Poezio : développé en Python sous GPLv3 pour un fonctionnement en mode console. IRC-like.
  • Papaya : développé en XUL sous MPL 1.1 pour Firefox mobile. Expérimentation d'extension mobile.
  • Cleartext ESM : Développé avec Adobe Air sous une licence propriétaire. Fusion du chat et du microblogging.
Au niveau des serveurs XMPP, on a vu des mises à jours ces derniers temps :Quelques podcasts d'interviews ont été réalisés avec les moyens du bord au FOSDEM, par votre serviteur :
Autre curiosités du monde XMPP :
  • Archipel : l'orchestrateur de machines virtuelles, basé sur libvirt et Capuccino ;
  • S5 over XMPP : la présentation XHTML+CSS+Javascript contrôlée à distance.

Emacs, brevets, et Ubuntu Unity et Light

Posté par (page perso) . Modéré par Bruno Michel.
18
10
mai
2010
Communauté
Emacs 23.2 est disponible
Quel logiciel peut se vanter de numéros de version pareil ? Emacs, le célèbre logiciel libre de... euh... plein de choses (on ne dit plus éditeur de texte, cela étant réducteur), est disponible en version 23.2 ! Cette version apporte de nouveau packages (CEDET, EDE, etc.), un nouveau mode pour le Javascript, d'autres améliorations et corrige des bugs. Voir le fichier NEWS.

Ubuntu light et Unity
Mark Shuttleworth a annoncé Ubuntu Unity et Ubuntu Light :
  • Ubuntu Unity est un desktop shell visant à économiser un maximum d'espace sur l'écran ; celui-ci sera intégré à l'édition Netbook de la distribution ;
  • Ubuntu Light est une version légère permettant le démarrage rapide en dual-boot pour les fabricants intégrant Ubuntu et un autre OS.
Guerre thermonucléaire globale entre Nokia et Apple
À quoi ça sert les brevets logiciels ? Aux géants, pour se faire la guerre. J'attaque avec deux ou trois brevets, je réplique avec deux ou trois autres, ça va se terminer par des accords à l'amiable, et un échange d'argent assez massif, facilement qualifiable d'indécent, le tout non-avouable par des accords de non-divulgation.

Et le logiciel libre dans tout cela, que va-t-il y gagner ? Sachant que Apple utilise au moins WebKit, et Nokia pousse MeeGo (ex-Maemo) sur base de Linux, Qt et RPM...