Journal True OS et OpenRC

Posté par . Licence CC by-sa
8
22
déc.
2016

True OS, la variante de FreeBSD orientée poste de travail, est occupée à intégrer OpenRC, le système d’initialisation utilisé entre-autres par Gentoo.

Je viens de faire la mise àjour avec pc-updatemanager, la transition depuis le système d’init de FreeBSD se fait jusqu’ici sans souci.

Journal Les Init alter-natifs

Posté par . Licence CC by-sa
Tags :
15
3
déc.
2016

Dans l’ordre alphabétique :

  • openrc
  • upstart
  • runit
  • s6
  • shepherd
  • sinit
  • sysvinit
  • systemd

Sans compter les systèmes d’init à la BSD. (Soit dit en passant, TrueOS compte passer sous OpenRC.)

On en pense ce qu’on veut, on en dira ce qu’on veut, mais ils vous donnent le choix, de les
apprécier, ou simplement de les ignorer.

En tant qu’utilisateur de plusieurs de ces inits (incluant le dernier de la liste, si si),
je vous conseille la lecture de ces pages :

(...)

systemd : l’init martyrisé, l’init bafoué, mais l’init libéré !

126
24
fév.
2015
Linux

systemd est un projet composé de trois parties distinctes :

  • un processus d’initialisation, systemd, qui s’occupe de gérer le démarrage, du lancement du noyau Linux à l’interface graphique, et de la surveillance des processus ;
  • un ensemble d’outils qui contrôlent le processus systemd, notamment systemctl, et qui permettent, entre autres, de suivre, redémarrer et arrêter les différents services d’une machine ;
  • un jeu d’outils qui peuvent être utilisés comme base pour la création d’un système d’exploitation complet — un peu à la manière de ce que le projet GNU propose, mais avec une portabilité beaucoup plus réduite.

La première version de systemd a été publiée le 30 mars 2010. Presque cinq ans plus tard, quasiment toutes les distributions majeures l’ont adopté.

Remplaçant un composant central du système, il n’est pas étonnant que l’arrivée de systemd ait provoqué de nombreuses réactions. Elles ont parfois été violentes, mais pourquoi au juste ?

Cette dépêche éminemment collective (à peu près tous les contributeurs habituels sont venus participer, pour faire court) présente un état des lieux des opinions en présence, dans une démarche de remise à plat et d’apaisement, un peu similaire à celle entreprise ici ou et visible ici.

Forum Linux.noyau [RT Linux] sbin/init error 8 (exists but couldn't execute it)

Posté par . Licence CC by-sa
Tags :
0
1
fév.
2015

Bonjour à tous,

J'ai comme projet d'« installer » (ou plus exactement de booter) un noyau Linux temps-réel. Pour ce faire, j'ai téléchargé le noyau Linux 3.14.29 et je l'ai patché avec RT Linux 3.14.29-rt26. Puis j'ai configuré le noyau ainsi patché pour ensuite le compiler, et générer son initrd… Jusque-là, tout semble bien se passer : aucune erreur ne s'affiche.

Mais (car oui, il y a un « mais », sinon ce topic n'aurait pas lieu d'être☺ ), après avoir configuré à la (...)

Linux From Scratch 7.6 version systemd traduite en français !

Posté par . Édité par Davy Defaud, palm123, ZeroHeure et Nils Ratusznik. Modéré par patrick_g. Licence CC by-sa
29
5
déc.
2014
Distribution

L’équipe de traduction francophone de Linux From Scratch est fière de vous annoncer que la version 7.6 systemd de LFS est désormais complètement traduite en français !

systemd étant assez différent de SysVinit, cette version contient de nombreuses adaptations pour la configuration du système qui vous permettront, en plus de comprendre le fonctionnement d’un système GNU/Linux, de comprendre les bases du fonctionnement et de la configuration d’un système basé sur systemd.

Une nouvelle étape pour la traduction de LFS

En plus d’être une nouvelle branche traduite en français, cette version est la première à être traduite grâce à notre nouveau système utilisant les fichiers .po de GNU gettext. (habituellement, la traduction se faisait directement dans le XML en lisant les fichiers diff de la version anglaise, ce qui effrayait beaucoup les nouveaux traducteurs).

Nous espérons donc que beaucoup de nouveaux traducteurs viendront prochainement nous rejoindre, afin de nous aider à traduire les différentes architectures de CLFS ainsi que BLFS-systemd.

Journal Debian adopte systemd comme init par défaut

45
12
fév.
2014

Le projet Debian est doté d'un comité technique qui est chargé de prendre des décisions techniques, notamment dans les cas de conflits. Il y a quelques mois, le comité a été saisi pour décider du système d'initialisation par défaut pour la prochaine version de Debian, Jessie. Les candidats étaient : le vénérable init System V (utilisé dans la version actuelle de Debian, Wheezy), Upstart de Canonical, systemd de Lennart Poettering (RedHat) et OpenRC de Gentoo).

Cette question a suscité (...)

Journal Debian à l'heure du choix

Posté par . Licence CC by-sa
48
31
jan.
2014

Comme vous le savez peut-être, le projet Debian s'interroge actuellement sur ce que doit être son système d'init par défaut (sysvrc, openrc, upstart, systemd).

Après de longs mois d'étude, le comité technique semble sur le point de rendre son avis. Une proposition de vote convenant à la plupart des membres a été rédigée, et les votes à son sujet devraient avoir lieu d'ici la fin de la semaine prochaine.

Pour les non-anglophones, voici une traduction de la résolution:

Nous avons (...)

Évolutions techniques de systemd

Posté par . Modéré par baud123. Licence CC by-sa
143
2
août
2011
Linux

LinuxFr.org a déjà publié quelques articles à propos de systemd, sans entrer trop dans les détails des améliorations techniques.

On trouve en particulier un entretien avec son auteur, Lennart Poettering, et un journal contestant la qualité et les dépendances du code.

L’arrivée de systemd provoque pas mal de remous, justifiés ou non. On peut citer l’objectif « Linux only » affiché par l’auteur, les multiples dépendances et en particulier celle de D-Bus, la personnalité de l’auteur et la qualité de ses réalisations précédentes, le périmètre de responsabilité de systemd (gdm) et probablement de nombreux autres points.

Cet article a pour objectif de passer en revue les évolutions techniques et les objectifs de systemd. Les autres questions citées ci‐dessus ne sont pas injustifiées (en tout cas, pas toutes), mais sont en dehors du périmètre fixé.

L’article se base essentiellement sur les présentations de Lennart Poettering publiées sur son site en particulier, certains paragraphes sont des traductions un peu condensées de sa présentation initiale.

Merci aux relecteurs : Davy, Spack, npa.

Journal systemd est un "bloat"

Posté par . Licence CC by-sa
40
2
mai
2011

Bon, le titre trollesque, c'est juste pour attirer le chaland. En fait, c'est plus subtil.

Daniel Kahn Gillmor (alias dkg) a testé systemd sur Debian. Il y trouve des points positifs : la gestion des daemons, la gestion saine des états des processus, l'élimination de la redondance dans les scripts init, le démarrage des services réseaux. Bref, tout ce qui convient à un serveur robuste se trouve dans systemd.

Mais il est aussi inquiet. Principalement par deux choses :