L’expression musicale sous GNU/Linux

30
12
mar.
2017
Audiovisuel

Dans la même veine que la dépêche L’expression graphique sous GNU/Linux, voici un petit panorama des logiciels libres les plus connus dans le domaine musical. Cette liste ne prend en compte que des logiciels avec interface graphique. Des liens et des captures d’écran sont proposés pour chacun, parfois des avis sont donnés.

NdM. : cette dépêche a été rédigée initialement en 2015 depuis l’espace de rédaction collaboratif et n’a pas été actualisée, seulement réécrite pour plus de clarté.

Sortie de TuxGuitar 1.3.2

Posté par . Édité par yPhil, Davy Defaud, Benoît Sibaud, Nils Ratusznik, M5oul, palm123 et bayo. Modéré par ZeroHeure. Licence CC by-sa
41
16
avr.
2016
Son

Plus de six ans après la sortie de la dernière version 1.2, le logiciel TuxGuitar est sorti en version 1.3 le 8 janvier 2016. Deux versions de correction de bogues sont sorties depuis, la dernière datant du 16 mars 2016.

TuxGuitar est un logiciel de visualisation de partitions aussi bien au format classique qu’au format tablature, similaire au populaire (et propriétaire) GuitarPro, dont il peut lire les fichiers (GP3, GP4 et GP5) ainsi de ceux de PowerTab et TablEdit.

Il permet l’écoute pas à pas, piste par piste, ou mesure par mesure, et utilise FluidSynth, le gros projet central de lecteur de SoundFont sous GNU/Linux. Il est maintenant livré/installé avec sa propre SoundFont : Magic.

Le principe du logiciel est de lire (et éventuellement écrire) la chanson en MIDI — donc en principe sans la partie voix, juste la rythmique et les mélodies —, ce qui permet de la ralentir ou de l’accélérer et ainsi de travailler les accords, les progressions, les solos, etc., sans se préoccuper outre mesure de la fidélité de la restitution.

tuxguitar