Projet Lumberjack

Posté par  . Édité par Florent Zara, NeoX, Nÿco, Xavier Teyssier et olivierweb. Modéré par Florent Zara. Licence CC By‑SA.
Étiquettes :
34
7
mar.
2012
Linux

Le projet Lumberjack est une initiative de plusieurs développeurs de système de logs pour améliorer l'enregistrement d'événements par le système. Il a débuté lors d'une conférence dans les bureaux de Red Hat en République Tchèque avec un entretien entre Steve Gibbs (auditd), Lennart Poettering (systemd, journald), Rainer Gerhards (rsyslog), William Heinbockel (CEE, Mitre) et plusieurs autres développeurs Red Hat.

Le but est de standardiser le contenu des logs et d'améliorer leur création par les applications qui les génèrent. Pour cela, les développeurs vont suivre les spécifications Common Event Expression (CEE). Sur leur site, on peut déjà trouver le schéma XML des logs, ainsi qu'un exemple en XML et un autre en JSON.
Logo Lumberjack
NdA : Merci à Nÿco, olvierweb et Neox pour leur aide lors de la rédaction de cette dépêche.

HTTPS Everywhere en version 2.0.1

Posté par  . Édité par Florent Zara, Nÿco et detail_pratique. Modéré par Lucas Bonnet. Licence CC By‑SA.
42
6
mar.
2012
Internet

HTTPS Everywhere est une extension Firefox éditée par l'Electronic Frontier Foundation qui permet de remplacer automatiquement l'URL d'un site web par son équivalent HTTPS. Ce n'est pas forcément simple parce que pour beaucoup de sites, il ne suffit pas d'ajouter un s à http. Par exemple, jusqu'à récemment, la version HTTPS de Google n'était accessible que sur https://encrypted.google.com.

Logo HTTPS Everywhere

L'extension maintient donc une base de données pour effectuer les correspondances. Cette version 2.0.1 apporte une base plus grande (404 nouvelles règles depuis la version 1.2.2) mais aussi un Decentralized SSL Observatory (observatoire SSL décentralisé) qui permet d'envoyer de manière anonyme les certificats à une base de données de l'EFF pour qu'ils soient étudiés par cette dernière afin de détecter les éventuelles failles. L'observatoire permet aussi de signaler les éventuels problèmes en temps réel. Pour l'instant seuls les certificats qui ont été générés à partir d'une clef privée faible — à cause d'une machine ayant un générateur de nombre aléatoire buggé — sont signalés. Enfin, cette version 2 fonctionne désormais aussi sur le navigateur de Google : Chrome.

NdA : Merci à detail_pratique pour son aide lors de la rédaction de cette dépêche.

Journal Debian recompilée avec Clang/LLVM

Posté par  . Licence CC By‑SA.
Étiquettes :
30
6
mar.
2012

Petit journal bookmark pour vous annoncer une nouvelle sur laquelle je suis tombé. Le projet Debian a été recompilé avec Clang/LLVM (un compilateur libre, concurrent de GCC). Les points intéressants soulevés (autre que faire plaisir aux fanboys Clang) sont que ça permet une meilleure qualité du code en utilisant deux compilateurs différents (qui ne soulèvent pas les mêmes problèmes et que ça permet de montrer que Clang est viable en tant que compilateur.

Sur les 15658 paquets, 1381 (8.8 %) (…)

Version 1.0 de Julia

Posté par  . Édité par reno, Nÿco, Brndan, Bruno Michel, Xavier Teyssier et olivierweb. Modéré par NeoX. Licence CC By‑SA.
40
4
mar.
2012
Technologie

Julia, un langage de programmation peu connu, a atteint la version 1.0 (disponible uniquement sur Linux et Mac OS X actuellement). Le langage a été créé par des scientifiques et se veut donc optimisé pour leurs besoins : le calcul scientifique, l'apprentissage automatique (machine learning en anglais), la fouille de données (data mining), le calcul algébrique linéaire à grande échelle et le calcul distribué et parallèle.

Ils veulent un langage :

  • Très simple à apprendre, mais qui puisse aussi convenir aux « hackeurs sérieux » : Julia a une syntaxe facile à apprendre pour les utilisateurs de Matlab, tout en étant homoiconique avec des vrais macros comme le Lisp.
  • Aussi utilisable pour la programmation « normale » que Python, aussi simple pour les statistiques que R, aussi naturel pour le traitement de texte que Perl (Julia supporte les PCRE), aussi puissant pour l'algèbre linéaire que Matlab et aussi bon pour lier des programmes ensemble que le shell.

Avec une implémentation :

  • Open source avec une licence peu contraignante : Julia est sous licence MIT.
  • Aussi performante que le C tout en ayant la dynamicité de Ruby : quelques benchmarks sont sur la page d'accueil de Julia qui est dynamiquement typé avec annotation optionnelle de type (et dispatch multiple).
  • Fournissant un mode interactif et compilé.

Bref, ils sont ambitieux ! Leur manuel de référence est assez bien fait : à vous de juger…

NdA : Merci à Nÿco, olivierweb, Brndan et particulièrement à reno pour leur aide lors de la rédaction de cette dépêche.

Pourquoi Wayland veut remplacer X

Posté par  . Édité par Anonyme, Jarvis, reno, Nÿco, baud123, NeoX, Benoît, Laurent Pointecouteau et Yves Bourguignon. Modéré par baud123. Licence CC By‑SA.
Étiquettes :
88
21
fév.
2012
Serveurs d’affichage

Voici une dépêche pour expliquer le fonctionnement de Wayland et pourquoi les développeurs pensent que le X Window System, l'environnement graphique historique du monde Linux, n'est plus adapté à l'utilisation actuelle. Elle est basée, entre autres, sur la présentation de Kristian Høgsberg, le créateur de Wayland, au Fosdem dont la vidéo est disponible.

NdA : merci à Nÿco, reno, baud123, Yves Bourguignon, Jarvis, Hell Pé, Stéphane Aulery et Benoît pour leur aide lors de la rédaction de cette dépêche.

Logo Wayland

Brèves Apaches : Delta Cloud et Trafic Server

Posté par  . Édité par Yves Bourguignon, baud123 et NeoX. Modéré par patrick_g. Licence CC By‑SA.
Étiquettes :
20
20
fév.
2012
Technologie

Delta Cloud

Delta Cloud est un projet de Red Hat donné à la fondation Apache en mai 2010. C'est une API RESTful qui permet de déployer facilement des applications dans le cloud. Concrètement, cela permet de déployer avec la même API des applications sur les serveur EC2 d'Amazon ou des serveurs RHEV-M hébergés en local (la liste des API de cloud prises en charge est bien sûr bien plus longue).

Delta Cloud était donc un projet en incubation, il est désormais un projet Apache à part entière. Le mode de fonctionnement de la fondation est de faire rentrer tous les projets via l'incubateur afin d'organiser le projet pour qu'il suive les règles de la fondation (notamment basées sur la méritocratie). Si le projet suit les règles et qu'il est suffisamment vivant, il devient un projet à part entière de la fondation.

Traffic server

Il n'y a pas d'actualité récente pour ce projet, mais comme il n'a jamais été évoqué sur LinuxFr.org, ça ne fait pas de mal d'en parler. en:Traffic Server était initialement un projet propriétaire de en:Inktomi, société qui fut ensuite rachetée par Yahoo!. Le code source de Traffic server fut cédé en 2009 à la fondation Apache et intégré à leur incubateur de projets et est devenu un projet à part entière depuis avril 2010.

C'est un serveur web de cache et un serveur proxy. C'est-à-dire qu'il permet de mettre certaines données qui ne sont pas modifiées en cache pour accélérer leur temps d'accès et décharger les serveurs de rendu. Le proxy permet de rediriger les requêtes sur un serveur qui s'occupera du rendu de la page afin notamment, de faire du load-balancing pour répartir la charge entre différents serveurs. Les performances sont au rendez-vous puisqu'il gère jusqu'à 400 To par jour chez Yahoo!.

NdA : Merci à Yves Bourguignon pour son aide lors de la rédaction de la dépêche.

LibreOffice 3.5 est disponible

76
14
fév.
2012
Bureautique

LibreOffice est une suite bureautique développée par la Document Foundation. Elle est issue d'un fork d'OpenOffice.org. Le rythme de sortie est d'une nouvelle version majeure tous les six mois et d'une version de correction de bugs tous les mois. La version 3.5 est sortie ce 14 février.

Merci à Yves Bourguignon et à Nÿco pour leur aide lors de la rédaction de cette dépêche.

Logo LibreOffice

Firefox 10 est sorti, accompagné de Thunderbird 10, Lightning 1.2 et Firefox mobile 10

Posté par  . Édité par Nÿco, Malicia, Christophe Turbout, patrick_g, ziliss, NeoX, monde_de_merde, Florent Zara, Yves Bourguignon et Benoît Sibaud. Modéré par Malicia. Licence CC By‑SA.
Étiquettes :
40
1
fév.
2012
Mozilla

La fondation Mozilla a publié, conformément au planning, les versions suivantes :

  • Firefox 10, le produit sans doute le plus attendu
  • Thunderbird 10, basé sur Gecko 10, le même moteur de rendu que Firefox 10
  • Lightning 1.2/2.0 qui suit les sorties de Thunderbird
  • Firefox mobile 10

NdA : merci à Christophe Turbout, Yves Bourguignon et Nÿco pour leur aide à la rédaction de cet article.

Petites brèves : IBM Symphony et une tablette Plasma Active

Posté par  . Édité par Benoît Sibaud, baud123 et Lucas Bonnet. Modéré par Benoît Sibaud. Licence CC By‑SA.
Étiquettes : aucune
20
29
jan.
2012
Technologie

Dernière version pour IBM Symphony

IBM a annoncé la version 3.0.1 de sa suite bureautique Symphony, la dernière basée sur OpenOffice.org 3.0. En effet, il a été annoncé précédemment que tout le code sera donné à la fondation Apache et le but est que la version suivante soit basée sur la version Apache d'OpenOffice.

Une tablette Plasma Active

Une tablette (Spark) a été annoncée : du point de vue matériel, elle ressemble à beaucoup d'autres mais c'est dans le logiciel qu'elle se démarque. En effet, elle ne tournera pas avec Android mais avec Plasma Active, l'environnement pour tablette du projet KDE.

NdA : merci à baud123 pour son aide lors de la rédaction de cette dépêche.

Petites brèves : Oxygen-gtk3 et ArtistiX 1.2

Posté par  . Édité par Nÿco, Florent Zara et Benoît Sibaud. Modéré par NeoX. Licence CC By‑SA.
Étiquettes : aucune
23
20
jan.
2012
Technologie

Oxygen-gtk3 1.0

Oxygen-gtk est le port du thème Oxygen de KDE pour GTK. Cela permet principalement une meilleure intégration des applications GTK dans un bureau KDE. Jusqu'à présent, seule une version pour GTK 2 était disponible, mais désormais, il y a aussi une version stable pour GTK 3.

Malgré le fait que la version soit taggée 1.0, elle n'a pas été testée sur beaucoup d'applications GTK et peut donc encore contenir de nombreux bugs. Ce logiciel libre est publié sous licence LGPL.

ArtistX 1.2

ArtistX est distribution basée sur Ubuntu destinée à être un véritable studio multimédia. Malgré cela, elle lui est antérieure car elle existe depuis 10 ans et a déjà plus de 10 versions à son actif. Cette version 1.2 est basée sur Ubuntu 11.10 et inclut Gnome 3, KDE 4.7 et plus de 2500 paquets de logiciels dédiés au multimédia.

L'auteur étant atteint d'une tumeur au cerveau, il encourage les dons à une association qui lutte contre cette maladie.

NdA : merci à Nÿco et Florent Zara pour leur contribution à cet article.

LibreCAD 1.0 et NetBeans 7.1

Posté par  . Édité par Nÿco, Benoît Sibaud, baud123 et Altor. Modéré par Benoît Sibaud. Licence CC By‑SA.
Étiquettes :
22
19
jan.
2012
Communauté

LibreCAD

LibreCAD est un fork de la version open-source de QCAD, le logiciel libre de « Conception Assistée par Ordinateur » (CAO) ou « Computer Aided Design » (CAD) en anglais. Le projet a commencé par la volonté d'ajouter la fabrication assistée par ordinateur (FAO) à QCAD. Pour l'instant, il y a eu un passage de Qt 3 à Qt 4 (avec encore quelques bouts de Qt 3), une interface pour les greffons et la sauvegarde automatique. LibreCAD est disponible en plusieurs langues pour Windows, Mac OS X et Linux (Debian, Ubuntu, Fedora, Mandriva, SuSE, …).

Une version 2 est déjà prévue avec, notamment, le passage entièrement à Qt 4 (sans Qt 3), mais la FAO à l'origine du projet n'est toujours pas implémentée. LibreCAD est disponible sous licence GPL.

NetBeans

NetBeans est un IDE en Java qui prend en charge de nombreux langages (Java, Groovy, PHP, C/C++…) (certains diront que c'est la définition d'Eclipse). Il est sorti en version 7.1 et les nouvelles fonctionnalités sont, principalement, le support de JavaFx 2.0 et CSS 3, un nouveau débugger graphique pour Java, le déploiement intégré d'instance et de cluster Glassfish et l'intégration de Git.

Pour ceux qui ne suivent pas le monde Java de près, JavaFx est un concurrent de Flash avec certaines parties sous GPL mais pas l'entièreté. GlassFish est un serveur d'application Java EE, c'est à dire qu'il permet de déployer facilement des applications tout en abstrayant le stockage de donnée et en gérant la communication avec les clients selon un protocole ouvert.

NdA : Merci à Nÿco pour ses contributions sur cet article.

Journal Modifications de Nightgrey

Posté par  . Licence CC By‑SA.
Étiquettes :
6
30
déc.
2011

Cher utilisateurs de nightgrey (je ne parle pas d'un logiciel obscur mais de la CSS pour LinuxFr),

Je suis passé à un thème sombre pour mon bureau, j'ai donc voulu faire de même sur ce site, j'ai essayé la CSS nightgrey et j'ai vu qu'il y avait quelques bugs, j'ai sorti Firebug pour tester, je me suis pris au jeu et j'ai carrément commencé à corriger ces bugs (alors que je n'ai quasiment jamais fait de CSS avant).

Tout ça (…)

Petites brèves : Muon, LibQApt, Flare et Calypso

Posté par  . Édité par Nÿco. Modéré par Nÿco. Licence CC By‑SA.
22
28
déc.
2011
Technologie

Au menu de ces petites brèves : un outils de gestion de paquets, un jeu et un serveur *Dav.

Muon et LibQApt

Muon est une suite d'outils de gestion des paquets pour KDE et pour les distributions dérivées de Debian. LibQApt est un wrapper en Qt pour la bibliothèque libapt-pkg. Le but de ces projets est donc de pouvoir manipuler les paquets deb avec une interface graphique utilisant les bibliothèques de KDE. Ces deux projets sont sortis en bêta le 27 décembre. Ils sont tous deux publiés sous licence GPLv3.

Flare en version 0.15.1

Flare est un jeu « hack and slash » sous GPL 3 et utilisant SDL, c'est-à-dire un jeu d'aventure-action plutôt orienté action qu'aventure. La version 0.15 apporte l'utilisation des police TTF, deux nouvelles zones de quête et la possibilité de modifier toutes les données du jeu via des mods.

Calypso, un serveur CalDav/CardDav/WebDav

Keith Packard a modifié le serveur CalDAV Radicale pour y ajouter la gestion en:CardDAV et WebDAV. Le but n'est pas d'en faire un fork mais, à terme, d'essayer d'introduire ces modifications dans Radicale, pour que le code soit quand même utile avant que le travail soit mergé, Keith a décidé de sortir une version de ce serveur sous un autre nom.

D'un point de vue technique, Calypso et Radicale sont en Python et sous licence GPL 3.

La fondation Apache donne des nouvelles d'OpenOffice.org

Posté par  . Édité par Nÿco, Benoît Sibaud, Lucas Bonnet et Malicia. Modéré par Lucas Bonnet. Licence CC By‑SA.
Étiquettes :
24
27
déc.
2011
Bureautique

Quand Oracle a racheté Sun, elle a reçu plusieurs projets qui ne l'intéressaient pas, dont OpenOffice.org. Afin, sans doute, de ne pas froisser des partenaires comme IBM (qui développe son propre fork d'OpenOffice.org, Lotus Symphony, basé sur Eclipse RCP, le code a été donné à la fondation Apache depuis), Oracle a donné le projet à la fondation Apache en juin, après la création de LibreOffice.

Depuis, OpenOffice.org est devenu Apache OpenOffice et se trouve dans l'incubateur, sous licence Apache 2.0. Pour rappel, LibreOffice est soutenu par la fondation The Document Foundation.

La fondation Apache a décidé d'écrire une lettre ouverte à « l'écosystème de l'OpenDocument Format ». Dans cette dernière, elle explique qu'elle est devenue un acteur de poids dans le standard ODF mais qu'elle ne veut pas être la seule à définir ce standard. C'est donc plutôt un appel à la collaboration avec les autres suites bureautiques.

La lettre se termine par une mise en garde à propos de communications d'organismes se disant liés à OpenOffice.org : seules les communications issues de la fondation Apache sont les communications officielles du projet.