L’apport d’id Software aux jeux vidéo libres et sous GNU/Linux

Posté par (page perso) . Édité par Davy Defaud, Nÿco, Lucas Bonnet, Xavier Claude et baud123. Modéré par baud123. Licence CC by-sa
59
30
nov.
2011
Jeu

Suite à la récente libération du moteur de Doom 3 (id Tech 4) et 6 ans après celle du moteur de Quake III, un retour en arrière n’est pas superflu pour comprendre l’origine de ce don à la communauté du Libre.

Minetest et les jeux 3D par blocs

Posté par (page perso) . Édité par Florent Zara, Nÿco et baud123. Modéré par Florent Zara. Licence CC by-sa
42
20
juil.
2012
Jeu

Les jeux de contruction 3D par blocs sont devenus très populaires et à la mode surtout depuis la sortie du jeu Minecraft de Markus Persson alias Notch (version 1.0 publiée le 18 novembre 2011).

De quoi s'agit-il ? Ce sont des jeux dans un univers en 3D d'assez grande dimension ou la plupart des objets sont dessinés sous forme de gros blocs avec de gros pixels (ce style graphique est aussi appelé Pixel Art). On est donc très loin des jeux en 3D hyper réalistes qu'on a l'habitude de voir. À ce stade on pourrait penser qu'un tel jeu n'aurait aucun succès. Celui de Minecraft nous montre le contraire.

Nous vous proposons, dans la suite de la dépêche, un historique ainsi qu'une alternative libre.

Cultivation, mise à disposition de la traduction française

Posté par (page perso) . Édité par Xavier Claude. Modéré par baud123. Licence CC by-sa
39
29
mar.
2012
Jeu

La sortie de la traduction française de ce jeu nous donne l'occasion d'en parler à nouveau.
Cultivation est un ovni vidéoludique du développeur indépendant américain Jason Rohrer.
Sorti en 2007, Cultivation est un jeu 2D où de petits jardiniers essaient de vivre en cultivant leur parcelle de terre dans un espace partagé entre tous. Ils s'échangent leur récolte pour se faire des amis. Ce faisant, étant également hermaphrodites, ils se reproduisent entre eux. Pour rassurer les parents inquiets, cela se fait par échange télépathique.
Votre but est donc de vous nourrir, de vous faire des amis et de vous assurer une descendance malgré des voisins parfois envahissants voire méchants. Si vous arrivez à atteindre l'immortalité, c'est encore mieux.

Evènement : sortie de Red Eclipse 1.1

Posté par (page perso) . Modéré par Bruno Michel. Licence CC by-sa
38
22
août
2011
Jeu

C'est une grande nouvelle que l'annonce de la release de Red Eclipse 1.1. Cela faisait en effet bien longtemps qu'un jeu de tir à la première personne (FPS) totalement libre n'était pas sorti. Le dernier étant Nexuiz, débuté à l'été 2002 et mis à disposition en 2005.

Red Eclipse est un fork de Blood Frontier, une suite de Sauerbraten basé sur le moteur de Cube 2. Suite à une mésentente sur l'orientation à donner au projet Blood Frontier, la communauté des contributeurs s'est scindée et a créé un fork dont les leaders sont Quinton Reeves et Lee Salzman (contributeurs au moteur Cube 2). La première version 1.0 sortie le 15 mars 2010 comportait quelques éléments non libres qui ont été remplacés. Le jeu comprend des licences de type Zlib, Creative Commons (sauf -nd et -nc) ou équivalentes et est donc entièrement compatible avec les DFSG (Debian Free Software Guidelines : principes du logiciel libre selon Debian).

Voici donc un jeu de tir à la première personne complet, beau, rapide, pour le plus grand plaisir des amateurs du genre.

Caractéristiques :

  • basé sur le moteur Cube 2 ;
  • utilise SDL et OpenGL ;
  • Jeu multijoueur (lan ou Internet) ou solo contre des robots ;
  • existe sur Linux, BSD, Windows et MacOSX ;
  • possède un éditeur intégré, permettant les modifications des cartes au sein du jeu.

Le site jeuxlibres.net préserve le patrimoine vidéoludique libre

Posté par (page perso) . Édité par Nÿco, Benoît Sibaud et tuiu pol. Modéré par j. Licence CC by-sa
33
27
juin
2012
Jeu

Créé le 19 mai 2004 (sortie de la première version bêta) par Ced117, Tito et Jibone, le site jeuxlibres.net répertorie les jeux vidéo sous licences libres (entièrement libres). Il semble que cela soit l'un des seuls sites au monde de ce type.

Ces jeux sont développés en général par des amateurs, des développeurs d'une précédente version, ou bien des étudiants qui cherchent à montrer leur capacités (le développement d'un jeu même en 2D est souvent d'une grande complexité). Malheureusement, au bout de quelques années, ils commencent à être délaissés : les sites officiels disparaissent et les archives avec.

On peut citer par exemple : Sable, Pengupop, Asteroid Arena, Starfighter, Nain Porte Quoi, Triplex Invader, Foobillard (perte de la version d'origine sous Linux), Jump'n Bump (perte de la version d'origine sous Linux), Mango Quest, PyTraffic, Biloba.

C'est là qu'intervient le site jeuxlibres.net qui lors de la création d'une fiche, effectue un téléchargement des binaires ou des sources. Ceux-ci sont alors stockés sur le serveur du site. Bien que cela ne soit pas sa fonction première, dans le cas des jeux délaissés, le site jeuxlibres.net devient alors la seule possibilité de récupérer les archives Zip. Sans cela, un développeur qui souhaiterait faire un fork, reprendre le développement du jeu ou chercher des idées, n'aurait pas de possibilités de retrouver les sources.

C'est donc un pan de notre culture collective internationale (ici vidéoludique) qui est ainsi préservée. Merci à jeuxlibres.net

Le Bottin des jeux linux : entretien avec le créateur du site

Posté par (page perso) . Édité par baud123, Nils Ratusznik, Xavier Claude et NeoX. Modéré par Nÿco. Licence CC by-sa
30
23
nov.
2012
Jeu

Le site « Le Bottin des jeux linux » recense les jeux vidéo sous Linux. Il a été créé en 2007 par Serge Le Tyrant. Celui-ci, en voulant mettre un peu d’ordre dans sa base de données de jeux, a fini par en effectuer la refonte complète. Après un travail important de mise en forme et de mise à jour, il a souhaité partager son travail avec la communauté. Nous vous offrons un entretien exclusif réalisé par l'association LanPower.

Pax Britannica, un jeu à découvrir

Posté par (page perso) . Édité par baud123 et Xavier Claude. Modéré par Pierre Jarillon. Licence CC by-sa
29
20
jan.
2013
Jeu

Qui a dit qu'il n'y avait pas de jeux libres originaux ? En voici un, il se nomme Pax Britannica.

Développé par un groupe canadien appelé No Fun Games, ce jeu de stratégie en temps réel est vraiment unique en son genre. Disponible sous Linux, Windows et MacOSX, il est publié sous licence MIT.

Finalement, on ne sait pas trop comment gagner au début, mais que l'on gagne ou perde, on a passé un bon moment.

Secret Maryo Chronicle, 10 ans déjà !

Posté par (page perso) . Édité par Florent Zara et Nÿco. Modéré par Florent Zara. Licence CC by-sa
Tags :
29
20
fév.
2013
Jeu

« Comme le temps passe » disait Stan Laurel dans le long métrage "Têtes de pioche" (1945). Voici un autre projet libre qui a atteint les 10 ans : Secret Maryo Chronicle. C'est un jeu de plate-forme qui reprend le concept de Super Mario de Nintendo : un personnage, ici un petit pirate, saute d'une plate-forme à une autre en évitant les obstacles et en tirant sur les méchants.

Logo Secret Maryo Chronicle

En fait Nintendo n'a pas inventé le concept mais l'a popularisé avec son personnage de plombier italien (l'un des premiers jeux de plateforme semble être Space Panic (Universal, 1980 sur borne d'arcade)). Depuis le 1 janvier 2013, Secret Maryo Chronicle a dépassé les 10 ans comme de nombreux autres projets libres. Il a en effet été enregistré le 1 janvier 2003 à 17:44 sur Sourceforge.

Maryo

Allez, on se refait une petite partie pour fêter ça ?

Un petit coup de pouce pour Freetorrent ?

Posté par (page perso) . Modéré par tuiu pol. Licence CC by-sa
Tags :
27
25
fév.
2011
Internet

Le libre a beau être gratuit la plupart du temps, il a pourtant un coût. C'est ce que nous rappelle le site Freetorrent.

Freetorrent est un site de diffusion d'œuvres libres et libres de diffusion basé sur le protocole BitTorrent. Il sert à diffuser notamment les conférences audio et vidéo des RMLL, du S2LQ (Salon Logiciel Libre du Québec), des JFL (Journées Finistériennes du Libre), du Tunisian Ubuntu LoCo meeting, des compilations de Framasoft et de Lanpower pour les jeux, ansi que d'un grand nombre de distributions (dont Ubuntu-fr, téléchargée à plus de 6 000 exemplaires).

Les besoins de Freetorrent ne sont malgré tout pas énormes, puisqu'il s'agit de récolter un peu moins de 500 € tous les ans pour payer les serveurs. C'est pourtant une somme minimale indispensable. Merci pour eux.

Caminandes : un nouveau film libre tout public

Posté par (page perso) . Édité par Benoît Sibaud et NeoX. Modéré par Xavier Teyssier. Licence CC by-sa
27
25
mar.
2013
Audiovisuel

Les courts métrages d'animation libres sont assez peu nombreux, c'est pourquoi la sortie de l'un d'entre eux est souvent une bonne nouvelle : il s'agit de Caminandes. Le scénario : Koro, un petit Guanaco (un cousin du Lama), aimerait bien traverser une route du Sud de la Patagonie, va-t-il y arriver ?

Le film est très court, puisqu'il ne dure qu'une minute trente, mais il devrait plaire aux petits comme aux grands. Réalisé avec Blender, il est de surcroît libre (vraiment libre) : licence cc-by-3.0.
Sur le site officiel, vous trouverez le format qui vous convient le mieux HD 1080,HD 720, ou 480p.

Caminandes va-t-il supplanter Big Buck Bunny sur les ordinateurs et tablettes des rayons informatique et multimédia des grandes surfaces ?

Avalanche de nouveautés sur la Wii

Posté par (page perso) . Édité par Benoît Sibaud et NeoX. Modéré par Pierre Jarillon. Licence CC by-sa
Tags :
26
28
août
2014
Jeu

De nombreux jeux sont sortis sur la Wii. Non pas la Wii U mais celle qui l'a précédée. "Où ça , où ça ?" me diriez-vous. Ne cherchez pas dans le commerce, vous ne les y trouverez pas. La simple raison est qu'ils sont disponibles seulement via le HomeBrew Channel. Le HomeBrew Channel (HomeBrew="fait maison") est une chaîne parallèle de la scène "hackers" non approuvée par Nintendo. Vous pensez bien, des jeux qui ne passent pas par Nintendo, quel scandale. C'est pourtant le seul moyen de faire autre chose avec cette console que des jeux, lui redonnant ainsi une nouvelle vie loin de la poussière du grenier.

«Le Bottin des Jeux Linux» : bientôt 3000 références et un nouveau look.

26
19
août
2013
Jeu

Depuis le 16 août 2013, le site Le Bottin des Jeux Linux adopte un nouvel habillage. Le site évolue vers un rendu plus clair : pour les écrans classiques mais aussi consultable sur de petits écrans, de type tablettes et téléphones.

« Le Bottin des Jeux Linux » est aussi un annuaire à télécharger, il vous présente près de 3000 jeux Linux, libres, non-libres et commerciaux ou non (sauf ceux qui n'ont pas de lien pérenne). Des émulateurs, des moteurs de jeux, ainsi que des jeux Windows jouables via Wine, sont également référencés.

Cet annuaire – dont la mise à jour est bimensuelle – vous est livré sous la forme d’une archive initiale de 340 Mo où vous trouverez « Le Bottin des Jeux Linux » au format Tellico. L'accueil est constitué d'une base de liens contenant les noms de jeux, la date de leur parution initiale, la note attribuée, la catégorie de jeux, et sa sous-catégorie éventuelle, ainsi que la date de dernière modification de la fiche.

Nouvelle ISO de SupertuxKart 0.72 pour Windows et Linux

Posté par (page perso) . Modéré par Lucas Bonnet. Licence CC by-sa
25
20
oct.
2011
Jeu

L’association LanPower associée à STKRudy85 vous présente un CD de la dernière version du jeu SuperTuxKart. Il a été réalisé à la demande de STKRudy85, l’un des principaux contributeurs français au projet.

Le CD contient la version pour Windows 2000, XP, Vista et 7, ainsi que la version GNU/Linux binaire statique 32 bits compatible (autres versions sur le site officiel). On y trouve également des personnages supplémentaires, des musiques, des vidéos, des papiers peints, étiquettes de CD et plein d’autres choses. L’interface est de type MultiInstallEdit et elle fonctionne sous Linux (ainsi que BSD et Mac OS X) grâce à Wine.

Amusez‐vous bien !

Journal Bilan d'un an de présence sur EnVenteLibre

Posté par (page perso) . Licence CC by-sa
Tags :
25
5
déc.
2012

L'association LanPower qui réalise des CDs de jeux libres, vous présente son bilan de la première année de présence sur le site EnVenteLibre. En effet, la première mise en vente à eu lieu fin novembre 2011 :
Total des CDs vendus : 107 avec un bénéfice net de 2.1€ par CD soit 224.7€. C'est peu mais tout de même satisfaisant si l'on considère que ces CD sont également en libre téléchargement. Après un certains succès les premiers mois, les (...)

Faites une bonne action : contactez vos élus territoriaux

Posté par (page perso) . Édité par Benoît Sibaud, Nils Ratusznik, Nÿco, tankey, ZeroHeure et palm123. Modéré par tankey. Licence CC by-sa
24
14
juin
2014
Communauté

Contrairement à l'Etat et ses ministères qui passent tranquillement aux logiciels libres, au moins pour la bureautique, les collectivités territoriales ont un gros retard à ce sujet-là, et c'est là qu'on observe le plus de résistance au changement.

C'est pourtant le moment de contacter vos élus territoriaux sur ce thème (maires, adjoints et conseillers municipaux, conseillers généraux et régionaux, élus des communautés de communes). En effet, après les élections, ils ont tous reçu la bonne nouvelle de la baisse des « Dotations de l'État ». Qu'est-ce donc ? Il s'agit de sommes versées par l'État aux collectivités territoriales pour leur fonctionnement. Le problème est que les baisses sont importantes d'année en année (et dans les 5% cette année). Pour résumer, beaucoup sont ou seront financièrement en difficulté.

C'est donc le moment de les interpeller au sujet des logiciels libres, sources d'économies mais pas seulement (insister sur le « pas seulement »).

Les économies sont de quel ordre de grandeur ? C'est là que le cas de Munich peut vous aider. Un premier article de Zdnet a estimé le potentiel d'économies à 9€ par habitant, Munich comptant 1.3 million d'habitants. Un deuxième article annoncerait quant à lui un total 4 M€/an d'économies.

Or ces économies sont récurrentes, puisqu'à chaque renouvellement de poste (tous les 6 ans environ en logiciels propriétaires), il faut prévoir le renouvellement du Windows et de la plupart des logiciels propriétaires qui ne sont plus compatibles avec la nouvelle version de Windows installée.

Mais attention, l'argument économique n'est pas suffisant, il faut convaincre les élus et le personnel de la pertinence de la démarche : ce n'est pas gagné.