Forum général.cherche-logiciel Cherche logiciel de traitement vidéo en temps réel

Posté par  . Licence CC By‑SA.
Étiquettes :
3
10
déc.
2019

Ça c'est pour le titre qui fait sérieux…

Dans la réalité, j'ai une demande de gnomes pour un logiciel de type snaptruc ou instamachin pour modifier son visage en temps réel avec des accessoires, du vieillissement, du rajeunissement etc.

J'ai fait ma petite recherche, mais à part des outils de traitement d'image pour modifier luminosité, contraste, ambiance et autres paramètres, certes utiles, mais pas assez rigolos (sic), je n'ai pas été très chanceux.

Je ne me fais pas d'illusions non (…)

Forum Linux.général ffmpeg et format PGM ascii

Posté par  . Licence CC By‑SA.
Étiquettes :
2
1
déc.
2019

Bonjour,

J'utilise ffmpeg pour extraire une séquence d'images d'une vidéo. Par exemple pour extraire en format PNG les images des 5 premières secondes de «fichier_video», j'utilise la commande suivante :

ffmpeg -i fichier_video -vf framestep=1 -ss 0.0 -to 5.0 image%4d.png

Maintenant au lieu de sortir des images en format PNG je voudrais des images en format PGM. Il y a 2 versions du format PGM, une version ascii et une version binaire. Avec la commande :

ffmpeg -i fichier_video (…)

G’MIC 2.7.0 : Une rentrée pleine de style pour le traitement d’images !

Posté par  (site Web personnel) . Édité par Davy Defaud, Ysabeau, Benoît Sibaud, Yves Bourguignon et palm123. Modéré par Benoît Sibaud. Licence CC By‑SA.
Étiquettes :
92
24
août
2019
Graphisme/photo

L’équipe IMAGE du laboratoire GREYC est ravie de vous annoncer la sortie (pour la rentrée ☺), de la version 2.7.0 de G’MIC (GREYC’s Magic for Image Computing), son cadriciel libre, générique, extensible, et sans doute un peu magique, pour le traitement des images.

teaser

La dernière dépêche LinuxFr.org sur ce logiciel libre avait été publiée, il y a un an, en août 2018. C’est donc l’occasion pour nous de résumer les nouveautés et les événements importants qui ont marqué la vie du projet le long de ces douze mois écoulés. Attachez vos ceintures, la route est longue et pleine de surprises !

G’MIC 2.3.4 : traiter ses images, en se disant « déjà 10 ans ! »

Posté par  (site Web personnel) . Édité par Davy Defaud, Benoît Sibaud et Xavier Teyssier. Modéré par Xavier Teyssier. Licence CC By‑SA.
Étiquettes :
123
21
août
2018
Graphisme/photo

L’équipe IMAGE du GREYC est heureuse de pouvoir fêter avec vous les dix années d’existence du logiciel G’MIC, son cadriciel libre (sous licence CeCILL), générique et extensible pour le traitement des images.
Le GREYC est un laboratoire de recherche publique en sciences du Numérique, situé à Caen en Normandie, et chapeauté par trois tutelles : le CNRS (UMR 6072), l’Université de Caen et l’ENSICAEN.

G’MIC-Qt
  G’MIC-Qt, l’interface utilisateur principale du projet libre G’MIC.

Cet anniversaire décennal nous donne l’occasion rêvée, d’une part, d’annoncer la sortie d’une nouvelle version de ce logiciel libre (numérotée 2.3.4), et d’autre part, de partager avec vous (comme à notre habitude) un résumé des dernières fonctionnalités notables ajoutées depuis la dernière dépêche sur G’MIC, publiée sur LinuxFr.org en février 2018.

G’MIC : 2.2, v’là les filtres !

Posté par  (site Web personnel) . Édité par Davy Defaud, teoB, BAud, ZeroHeure et Pierre Jarillon. Modéré par ZeroHeure. Licence CC By‑SA.
Étiquettes :
101
16
fév.
2018
Graphisme/photo

L’équipe IMAGE du laboratoire GREYC (UMR CNRS 6072), situé à Caen, est ravie de vous annoncer la sortie d’une nouvelle version (numérotée 2.2) de G’MIC, son cadriciel libre, générique et extensible pour le traitement des images.
Comme à notre habitude, nous profitons de cette occasion pour faire un point sur les dernières fonctionnalités notables ajoutées depuis la version majeure précédente (2.0), sortie qui avait fait l’objet d’une dépêche sur LinuxFr.org, en juin 2017.

Journal Repas du soir

Posté par  . Licence CC By‑SA.
0
21
oct.
2017

Coucou vieux nal de la suit

De nombreuses illustrations, journaux télévisés et autres, plus ou moins librement (il y a un lien ténu avec le libre dans ce journal!) accessible montrent les vestiges de l’époque Romaine. Ces vestiges laissent une trace pendant une durée certaine, que l’on peut deviner sur certaines vues prises du ciels.

Je me rappelle même de livres scolaires, dont la couverture était ornée par l’une de ces illustrations. Ça marque. Surtout lorsque le courage de l’ouvrir (…)

Recalage d’images, PIV et corrélation d’images — Les logiciels

Posté par  . Édité par Davy Defaud, Benoît Sibaud, ZeroHeure et tankey. Modéré par ZeroHeure. Licence CC By‑SA.
37
1
oct.
2017
Science

Le recalage d’images est utilisé dans la communauté de l’analyse d’images médicales depuis très longtemps (Barnea & Silverman, 1972, Ledbetter et al. 1979), on peut même remonter plus loin dans le temps avec les travaux de Sidney Bertram, 1963 en fournissant tous les outils via des descriptions de circuits analogiques (vraiment impressionnant pour l’époque).

Cette dépêche fait suite à Recalage d’images, PIV et corrélation d’images — Les bases théoriques. Les bases théoriques ayant été présentées dans la dépêche précédente, le lecteur souhaitant comprendre plus en détail le fonctionnement de ces logiciels pourra s’y référer.

Recalage d’images, PIV et corrélation d’images — Les bases théoriques

Posté par  . Édité par ZeroHeure, Davy Defaud, Benoît Sibaud, NeoX et palm123. Modéré par ZeroHeure. Licence CC By‑SA.
62
4
juil.
2017
Science

Le recalage d’images est utilisé dans la communauté de l’analyse d’images médicales depuis très longtemps (Barnea & Silverman, 1972, Ledbetter et al. 1979), on peut même remonter plus loin dans le temps avec les travaux de Sidney Bertram, 1963 en fournissant tous les outils via des descriptions de circuits analogiques (vraiment impressionnant pour l’époque).
En commençant à travailler sur des images issues d’IRM, j’ai été amené à faire une bibliographie sur les outils utilisés dans l’analyse d’images médicales. J’ai constaté que leurs techniques de recalage d’images étaient très similaires à celles utilisées dans les différents domaines de la mécanique. Après beaucoup de bibliographie, je suis parvenu à situer ce qui est fait en mécanique dans les cadres proposés en analyse d’images médicales.

Cette dépêche est l’occasion pour moi de présenter ces techniques dans le détail.


La prochaine dépêche présentera les logiciels utilisés dans les différentes communautés scientifiques.

G’MIC 2.0 : un second souffle pour le traitement d’images libre

136
2
juin
2017
Graphisme/photo

L’équipe IMAGE du laboratoire GREYC de Caen (UMR CNRS 6072) est heureuse de vous annoncer la sortie d’une nouvelle version majeure (numérotée 2.0) de son projet G’MIC, un cadriciel libre, générique et extensible pour le traitement des images.
Nous exposons ici les avancées principales réalisées sur cet ensemble d’interfaces logicielles, depuis notre dernière dépêche. Les nouveautés présentées ici englobent le travail réalisé ces douze derniers mois (versions 2.0.0 et 1.7.x, pour x variant de 2 à 9).

G'MIC 1.7.1 : quand les fleurs bourgeonnent, les filtres d'images foisonnent.

75
5
mai
2016
Graphisme/photo

La version 1.7.1 « Spring 2016 » de G'MIC (GREYC's Magic for Image Computing), infrastructure libre pour le traitement d'images, a été publiée récemment, le 26 avril 2016. Nous continuons notre série de présentation des possibilités et des avancées de ce logiciel libre, avec la description des nouveautés et des améliorations notables introduites depuis notre dernière dépêche sur ce sujet, datant de décembre 2015, qui avait été rédigée à l'occasion de la sortie de la version 1.6.8. Trois versions successives ont été publiées depuis (les versions 1.6.9, 1.7.0 et 1.7.1).
La deuxième partie de la dépêche détaille quelques uns des nouveaux filtres et effets disponibles dans le greffon G'MIC pour GIMP, qui reste l'interface de G'MIC la plus utilisée à ce jour. Nous abordons aussi les autres évolutions diverses du projet comme l'amélioration et la création d'autres interfaces d'utilisation ainsi que les avancées « techniques » réalisées au cœur du framework.

Darktable 2.0 : traitement et gestion de photographies

80
30
déc.
2015
Graphisme/photo

À peine plus d'un an après la version 1.6, la version 2.0 de darktable est sortie pour le réveillon, le 24 décembre 2015.

Darktable est un logiciel de gestion et d'édition de photographies, spécialisé dans le traitement d'images brutes (RAW). Il permet d'un côté de gérer une collection de photographies (classement, notes avec un système d'étoiles de 0 à 5, étiquetage, recherche, le tout indexé dans une base de données), et de l'autre de faire de l'édition d'image non-destructrice.

L'édition non-destructrice consiste à définir un ensemble d'opérations à appliquer sur l'image, sans modifier l'image d'origine. C'est l'approche suivie par la majorité (totalité ?) des logiciels pour le traitement d'images brutes : les fichiers RAW sont faits pour être produits par un appareil photo, mais pas pour être modifiés par d'autres logiciels. Un gros intérêt est que toute opération appliquée à l'image peut ensuite être modifiée ou annulée, quel que soit l'ordre dans lequel les opérations ont été appliquées par l'utilisateur. L'utilisateur travaille directement avec une pile de transformations à appliquer à l'image. On peut aussi « copier coller » un ensemble d'opérations d'une image à l'autre.

darktable

Comme pour les versions précédentes, la migration en avant se fait de manière transparente mais irréversible : lancer darktable 2.0 met à jour sa base de données interne vers un format que les versions précédentes ne savent pas lire (il est conseillé de sauvegarder son répertoire ~/.config/darktable/ avant la mise à jour)