Nibel a écrit 519 commentaires

  • [^] # Re: mutualiser les dettes, privatiser les bénéfices

    Posté par (page perso) . En réponse au journal [HS] Quand les français votent avec leur argent. Évalué à 6 (+4/-0).

    Ce que fait l'état de l'argent est un autre problème.

    Il est aussi censé servir à l'éducation, la santé… Bref, des secteurs qui sont victimes de coupes budgétaires chaque année…

    Et justement, la privatisation des secteurs stratégiques est également une raison de la baisse des budgets alloués. Parce que bien sur que dans les faits, on pourrait simplement supprimer le CICE pour réallouer les 20 milliards par an dans ces deux secteurs.

    Mais on part sur un autre débat… Tout aussi passionnant mais qui diverge un peu du sujet initial (bien que je sois sans doute le premier à faire d'un débat, un autre).

    La majeure partie des morts l'était déjà de son vivant et le jour venu, ils n'ont pas senti la différence.

  • [^] # Re: mutualiser les dettes, privatiser les bénéfices

    Posté par (page perso) . En réponse au journal [HS] Quand les français votent avec leur argent. Évalué à 10 (+9/-1).

    Aussi parce qu'un aéroport c'est une frontière. Et laisser la sécurité d'une frontière dans les mains d'un privé, ça ne donne pas envie.

    Ils vont tirer les budgets vers le bas sur la sécurité afin d'augmenter les bénéfices et par conséquent, les dividendes distribués. Là où un aéroport nationalisé n'est pas dans une logique de bénéfice mais dans une logique de service.

    C'est ce que les libéraux refusent de comprendre.

    La majeure partie des morts l'était déjà de son vivant et le jour venu, ils n'ont pas senti la différence.

  • # Malhonnête

    Posté par (page perso) . En réponse au journal [HS] Quand les français votent avec leur argent. Évalué à 10 (+22/-3). Dernière modification le 21/11/19 à 14:10.

    Toi qui est pourtant très attaché à être factuel et honnête intellectuellement, pourquoi ne vas-tu pas au bout de ton raisonnement ?

    RIP ADP : 0 heure de spot gouvernemental pour prévenir de l'existence de ce RIP
    FDJ : des centaines d'heures de spot gouvernemental pour encourager les personnes à devenir actionnaire

    Ce que j'en conclue c'est qu'il y a plus de personnes contre la privatisation de l'ADP que pour la privatisation de la FDJ alors même qu'il y a une très nette différence de traitement de ces deux sujets. Le plus invisibilisé est pourtant le plus soutenu, t'as raté ton analyse.

    ce n'est pas parce qu'on n'a pas de thune qu'on ne voyage pas

    Bah si, sans même aller chercher le nombre exact selon le revenu, Piketty a donné dans son dernier livre une information intéressante : les 10% les plus riches de la population polluent 8 fois plus que les 10% les plus pauvres. Ca inclue donc les voyages (qui sont une des premières sources de pollution).

    Mais tu veux sans doute du concret, je t'en donne, voici une étude sociologique qui a mesuré la démocratisation du transport aérien en France de 1974 à 2008 dans laquelle on apprend que… oh miracle, les pauvres voyagent toujours BEAUCOUP moins que les riches : 26% du budget de 10% les plus riches passe dans la mobilité, tandis que seulement 7% du budget des plus pauvres est consacré à la mobilité.

    Oui, c'est bel et bien parce qu'on est pauvre qu'on ne voyage pas. Parce qu'il y a d'autre nécessité vitale avant : manger, se loger, s'habiller et après, il ne reste plus grand chose dans le meilleur des cas, plus rien du tout dans le pire.

    Moi qui suis pauvre (2ème décile), je remarque que tu ne sais pas ce qu'est la pauvreté ou tu as oublié si tu l'as su un jour. Tu utilises les mêmes pseudo-arguments que les oligarques et tu contribues à nous faire haïr les plus riches. Pas par jalousie, je ne souhaite pas être riche, il n'y a pas pire malheur que de chercher à conserver sa richesse selon moi. Non mais par votre incapacité à envisager ce qu'est la vie d'un pauvre et à nous sortie des poncifs sans avoir étudier la sociologie. Cette position paternaliste est insupportable et donne envie de remettre en place une bonne vieille propagande par le fait ou carrément, de ressortir l'invention de M. Guillotin, puisque vous êtes incapables de comprendre.

    Ha, une autre digression, parait que les plus pauvres sont très pauvres et n'ont pas les moyens de manger ou se chauffer, et à ma connaissance ce ne sont pas les plus aisés qui balancent de l'argent dans l'achat hors de prix

    Ca t'étonne que ce soit les plus pauvres qui ont l'espoir de devenir riche un jour et pas les plus riches dans une société où l'individu est valorisé d'abord par son compte en banque ? Là encore, tu as besoin d'un bon cours de sociologie. Je t'invite à lire la bibliographie de Monique Pinçon-Charlot pour comprendre ce phénomène.

    Merci pour ton journal, la prochaine fois, prends quand même la peine d'étudier les sujets que tu évoques. C'est un zéro pointé actuellement.

    La majeure partie des morts l'était déjà de son vivant et le jour venu, ils n'ont pas senti la différence.

  • [^] # Re: son remplaçant ?

    Posté par (page perso) . En réponse au journal Usenet est-il vraiment mort ?. Évalué à 4 (+2/-0).

    Je peux me tromper mais selon les retours que j'en ai eu, TS avait l'avantage de normaliser le volume des participants

    Il ne me semble pas (ou alors je n'ai pas vu l'option), j'administre un serveur Mumble et un serveur TeamSpeak et je rencontre les même problèmes audios avec les mêmes utilisateurs (son trop bas sur l'un et l'autre des serveurs, obligé de monter leur volume manuellement).

    Mumble m'apparait plutôt être une préférence d'admin libriste

    Il y a de ça mais oui. Il y avait aussi une époque où les locations de serveurs Mumble étaient moins chères/gratuites (avec peu de slots) que TS chez certains prestataires, ce qui était souvent un choix décisif. Aujourd'hui j'auto-héberge donc je ne suis plus concerné par cette problématique.

    Après en y réfléchissant mieux, là où Discord peut faire de l'ombre à Mumble c'est quand le choix de ce dernier serait uniquement dû à un nombre d'utilisateurs trop grand pour un serveur TS gratuit.

    Si on se cantonne uniquement à sa fonctionnalité d'échange vocal sans doute. Mais Discord c'est plus que ça. Il a également remplacé les forums chez nous (ce que je regrette personnellement mais c'est une autre histoire) et chez beaucoup d'autres grâce à la persistance des messages. Il a également toute une panoplie de bots pour automatiser certaines tâches (on fait nos rendez-vous et nos sondages directement sur Discord, ce que ne permet pas Mumble).

    Bref, Discord c'est un amas de fonctionnalités pour le communautaire là où Mumble n'est qu'un outil d'échange vocal. Les deux n'ont pas exactement les mêmes objectifs mais Discord remplis globalement les mêmes fonctionnalités que Mumble et offre en plus une myriade d'outils pour gérer sa communauté. En ça, Discord est souvent préféré à Mumble ou TeamSpeak aujourd'hui et les joueurs de MMO de longue date (+15ans) auront sans doute remarqué cette évolution.

    La majeure partie des morts l'était déjà de son vivant et le jour venu, ils n'ont pas senti la différence.

  • [^] # Re: son remplaçant ?

    Posté par (page perso) . En réponse au journal Usenet est-il vraiment mort ?. Évalué à 4 (+2/-0).

    Mumble est une solution équivalente à TeamSpeak mais libre.

    Donc Mumble est aussi victime du succès de Discord, de la même manière que TeamSpeak.

    Pour le reste, totalement d'accord.

    La majeure partie des morts l'était déjà de son vivant et le jour venu, ils n'ont pas senti la différence.

  • [^] # Re: J'utilise du .fr

    Posté par (page perso) . En réponse au journal Une société privée d'investissement achète linuxfr.org et debian.org. Évalué à 2 (+5/-5). Dernière modification le 16/11/19 à 17:27.

    Et puis sinon on aime bien critiquer l'europe mais si on faisait notre frexit on tomberait de haut en se rendant compte toutes les facilités que ça nous apporte.

    On se rendrait compte aussi qu'on ne serait plus soumis aux GOPE et qu'on retrouverait notre souveraineté nationale.

    On ne serait pas obligé de Privatiser nos barrages hydroélectriques (payés avec l'argent du contribuable et dont les bénéfices iront, encore une fois, dans les poches du privé) par exemple.

    Alors oui, on ne franchirait plus les frontières aussi facilement. Mais les pauvres (dont je fais parti) ne voyagent pas ou trop peu. C'est un problème de riche ça. Et en terme d'écologie, c'est presque une nécessité de réduire les voyages.

    La majeure partie des morts l'était déjà de son vivant et le jour venu, ils n'ont pas senti la différence.

  • [^] # Re: J'utilise du .fr

    Posté par (page perso) . En réponse au journal Une société privée d'investissement achète linuxfr.org et debian.org. Évalué à 4 (+5/-3). Dernière modification le 14/11/19 à 19:07.

    Par exemple ils disent qu'un tiers des gens se sentent européens, en ne cherchant pas à savoir combien par exemple se sentent vraiment français.

    Ok mais dans ce cas pourquoi tu me donnes des chiffres de personnes souhaitant défendre leur pays alors ? Quel rapport ?

    Je me sens français mais je n'irai jamais mourir pour un drapeau. Je ne suis pas de la chaire à canon. Ca n'a donc absolument rien à voir.

    Bref, rigolo ces attaques HS "eurobéas" quand une personne écrit juste un fait (mais qui ne plaît pas).

    Tu y vois une attaque parce que tu te sens concerné par le terme. Il ne t'était pas directement adressé ("à part peut-être les eurobéas") mais si tu insistes, je te le laisse.

    PPS : à la base, c'est surtout pour dire qu'il n'y a aucun lien entre nationalité et choix d'un TLD, la réflexion est si courte pour arriver à faire "automatiquement" un lien entre les 2.

    Je suis d'accord mais j'ai seulement réagis sur le fait que "ne pas se sentir européen serait insultant". Le reste, ne m'intéresse pas, je n'en ai jamais fait mention.

    La majeure partie des morts l'était déjà de son vivant et le jour venu, ils n'ont pas senti la différence.

  • [^] # Re: J'utilise du .fr

    Posté par (page perso) . En réponse au journal Une société privée d'investissement achète linuxfr.org et debian.org. Évalué à 3 (+4/-3).

    Je ne pense pas qu'on s'en tape non.

    Vouloir créer une unité avec une majorité d'individus qui ne se reconnaissent pas dans celle-ci me semble un brin problématique.

    Ça va être difficile de conserver dans le temps une telle structure dans ces conditions.

    La majeure partie des morts l'était déjà de son vivant et le jour venu, ils n'ont pas senti la différence.

  • [^] # Re: J'utilise du .fr

    Posté par (page perso) . En réponse au journal Une société privée d'investissement achète linuxfr.org et debian.org. Évalué à 5 (+9/-6).

    un peu insultant de rejeter si fortement ta citoyenneté européenne

    Insultant peut-être mais un sondage TNS Sofres de 2012 montre que les Français ne se sentent majoritairement pas citoyen européen.

    Et je partage le point de vue de la majorité pour une fois. A vrai dire, je ne vois pas ce qu'il y a d'insultant, mis à part peut-être pour les eurobéas. Mais on parle alors de dogme plus que de citoyenneté…

    La majeure partie des morts l'était déjà de son vivant et le jour venu, ils n'ont pas senti la différence.

  • [^] # Re: Résumé

    Posté par (page perso) . En réponse au lien 100 % d’énergie renouvelable au niveau mondial en 2050, c’est possible et rentable . Évalué à 2 (+1/-1). Dernière modification le 08/11/19 à 18:49.

    Le stockage des déchets actuellement est fait en surface sous surveillance, ce n'est pas une solution pérenne, tout le monde le sait. Qu'on utilise temporairement une solution transitoire ne dit en rien ce qui va être utilisé pour la solution définitive…

    Dans le cas de la France oui.

    C'est pas le cas partout dans le monde et Robatel ne vend pas qu'en France.

    En Finlande, en Allemagne, au Japon, aux Etats-Unis, l'enfouissement a déjà commencé. Et il y a des technologies de Robatel dedans qui sont prévues pour le transport…

    Si donc le but est de dire merde à tout dès qu'il y en a inconvénient, je n'en vois pas l'intérêt. Il faut bien produire de l'énergie. Donc si ton but est de dire que le nucléaire est cher mais qu'en fait on a pas moins cher sous la main, à quoi ça sert ?

    Le but c'est de pointer du doigt les problématiques, c'est tout. Je ne mets même pas en avant le coût du nucléaire, je n'ai parlé que du coût du démantèlement et des risques écologiques associés.

    Après, je pourrai aussi te retourner le compliment : si ton but c'est de dire amen à tout peu importe les inconvénients, je n'en vois pas l'intérêt.

    Et dans un cas comme dans l'autre, il n'y a pas d'intérêt en effet. Mais la réalité est un peu plus nuancée que ça.

    Avec la vitrification et les fûts prévus, c'est plusieurs de l'ordre de 100 000 - 500 000 ans. En sachant qu'à ce moment là les radio éléments les plus actifs ne seront plus en quantité suffisante pour poser problème, ce qui restera sera bien moins agressif…

    Dans des conditions idéales qu'on est incapable de garantir sur la durée oui.

    Le but est justement de les disposer dans un environnement géologique stable, qui n'a pas trop évolué sur la période géologique considérée précédente et qui n'a aucune raison de le faire après. On ne les met pas sur une faille sismique.
    L'avantage du sous sol aussi c'est qu'il est bien plus stable que ce qui se passe en surface. D'où son intérêt par rapport à un stockage en surface qui évolue bien plus vite et subi des évènements extrêmes plus souvent.

    Et c'est seulement un calcul de probabilité. Et une probabilité, ce n'est jamais une certitude. Pour quelque chose d'aussi dangereux, je préfère réfléchir à une solution qui garantirait le risque 0 (bonne nouvelle : je n'en ai aucune à proposer).

    En dehors que quelques kilomètres carrés autour de la zone, pas d'inquiétude à avoir.

    Bah pas tout à fait non. Prenons le cas de Fukushima, on a retrouvé des traces de rejets en Finlande, en Chine, aux Etats-Unis… Alors dans des quantités visiblement non dangereuses pour les populations certes mais on parle d'un accident d'une seule centrale. Qu'en serait-il dans le cas d'un accident sur des déchets de dizaine de centrales ?

    Ok, si tu balances ce genre d'âneries cela en dit long sur tes connaissances du dossier qui frôle le néant…

    Ca en dit long sur ta capacité à saisir l'ironie… J'ai pourtant appuyé sur le smiley… On peut quand même rire un peu n'est-ce pas sans que tu juges de mes connaissances quand je fais un brin d'humour ?

    Par contre tu peux éventuellement juger de mon humour là-dessus, aucun problème. De mes connaissances, j'en suis pas certain…

    La majeure partie des morts l'était déjà de son vivant et le jour venu, ils n'ont pas senti la différence.

  • [^] # Re: Résumé

    Posté par (page perso) . En réponse au lien 100 % d’énergie renouvelable au niveau mondial en 2050, c’est possible et rentable . Évalué à 4 (+4/-2). Dernière modification le 08/11/19 à 16:56.

    On est loin du coût fois 30 (il y a un bel ordre de grandeur). Et malgré tout (en tenant compte du fois 3) ramené au prix du kilowattheure sur la durée de vie d'un réacteur (40-60 ans) on serait proche de quelques centimes par kilowattheures. Rien d'insurmontable en terme de prix donc.

    cette estimation couvrira au mieux 30% du démantèlement du parc.

    Ca veut dire, dans le meilleur des cas. Le pire, c'est bien 3/4%.

    Si le prix te préoccupe, le renouvelable devrait plus te préoccuper que le budget de démantèlement. Car recycler des milliers d'éoliennes et panneaux solaires par an cela n'est pas nul d'un point de vue environnemental et coût non plus.

    Ca me préoccupe également mais le sujet n'est-il pas le démantèlement des centrales nucléaires ? Du coup pourquoi devrais-je parler du renouvelable ?

    Oui donc tu te bases sur une technologie basée uniquement pour le transport pour extrapoler sur une solution de stockage qui n'utilisera pas ces contenants. Je ne vois pas le rapport en fait.
    Ils auront un contenant différent.

    Ou alors tu ne comprends pas ce que j'écris. Le R73 est utilisé pour le stockage. Les autres technologies utilisées dans le transport sont EGALEMENT utilisées dans le stockage pour des raisons de coût alors qu'elles ne sont absolument pas prévues pour ça. Ces technologies ont DEJA été déployées en production. Et il n'y a pas de raison pour que ça ne se reproduise pas.

    Et les contenants qui recevront ces déchets seront conçus pour résister le temps nécessaire dans ces conditions pour ne pas que cela ne s'échappe trop de manière incontrôlée justement.

    Ce que tu crois oui. Et c'est ce qu'on va te dire. Mais dans le milieu on le sait, ce n'est pas vrai, de l'aveu même des ingénieurs qui travaillent là-dessus et du simple fait qu'on utilise déjà des contenants qui ne sont pas adaptés. C'est prévu pour résister au mieux quelques générations. Mais on ne sait pas ce qui pourrait arriver en cas d'évolution géologique importante : séisme, inondation… C'est prévu pour résister oui, jusqu'à un certain seuil. L'humain n'est pas capable de prévoir ces aléas, au mieux il peut limiter les dégâts mais pas les éviter.

    Et après c'est la mesure du risque qui compte, vaut-il mieux le risque d'un problème de pollution locale (quelques kilomètres carrés sur Terre contaminés) ou de pollution globale que représente le réchauffement climatique ? Personnellement j'ai plus peur du second que du premier et je ne vis qu'à quelques dizaines de kilomètres d'une centrale nucléaire donc je ne suis pas hypocrite.

    On ne contrôle pas réellement la pollution due aux déchets nucléaires. Si de l'eau se retrouve contaminée dans un système non-isolé, c'est au niveau globale que la pollution se retrouve. Je ne vais pas te faire l'affront de t'expliquer le cycle de l'eau…

    J'ai peur autant de l'un que de l'autre à vrai dire. Une catastrophe nucléaire a d'importants effets localement certes mais pas que. Tout comme le fameux nuage de Tchenobyl qui n'a jamais passé notre frontière ;).

    La majeure partie des morts l'était déjà de son vivant et le jour venu, ils n'ont pas senti la différence.

  • [^] # Re: Résumé

    Posté par (page perso) . En réponse au lien 100 % d’énergie renouvelable au niveau mondial en 2050, c’est possible et rentable . Évalué à 6 (+5/-1).

    Bah voyons, à se demander comment Chooz A et les centrales américaines ont respecté les estimations… Par magie manifestement.

    Je ne l'ai pas précisé mais je parle dans le cas de la France évidemment. Les estimations de démantèlement du parc nucléaire français tournent autour de 75 milliards. Robatel Industries, en interne, estime que cette estimation couvrira au mieux 30% du démantèlement du parc.

    De quels déchets tu parles ? Et de quelle méthode de stockage tu parles ? Car cela influe sur les chiffres.
    En tout cas les futs avec vitrification des déchets a haute activité ont une durée de vie bien plus longue que tes 200 ans sorties du chapeau.

    Je parle des solutions de stockage de Robatel (emballage R73 principalement mais d'autres emballage sont utilisés, qui sont normalement prévus pour le transport, dans le stockage parce que justement, les coûts sont plus bas mais la sécurité n'y est pas du tout puisque pas prévus pour être enfouis et conserver des déchets radioactifs sur de moyennes et longues périodes).

    Est-ce que la nature a posé un panneau pour les déchets dangereux dans notre sous-sol (pétrole, gaz, autres…) ? Est-ce qu'elle a posé un panneau pour signaler au monde entier la présence de déchets radioactifs d'un réacteur naturel au Gabon. Pourtant la vie sur Terre et l'Humanité sont toujours là.

    Non et ça tombe bien, le pétrole et le gaz, quand on les laisse là où ils sont, ils ne sont pas dangereux (ils ne se répandent pas dans la nature). Le stockage nucléaire par enfouissement, on ne sait pas vraiment. Enfait si, on le sait : c'est pas fiable puisque l'Allemagne a déjà eu des accidents : une mine de sel désaffectée servant de stockage radioactif définitif dans la ville d'Arre s'est fissurée et de l'eau s'y est infiltrée contaminant toute la zone.

    Aujourd'hui, on sait, c'est bien.

    Mais dans plusieurs dizaines voir centaines de générations ? Comment tu vas faire comprendre aux gens qu'a tel endroit, c'est dangereux ? Qu'il ne faut pas ouvrir ?

    Pour toi visiblement la question semble idiote, dans l'industrie nucléaire elle ne l'est pas. Y a des gens payés pour trouver des solutions à ça.

    La majeure partie des morts l'était déjà de son vivant et le jour venu, ils n'ont pas senti la différence.

  • [^] # Re: Résumé

    Posté par (page perso) . En réponse au lien 100 % d’énergie renouvelable au niveau mondial en 2050, c’est possible et rentable . Évalué à 6 (+5/-1).

    Concernant le coût de démantèlement, pour avoir travaillé avec une entreprise qui fait du démantèlement nucléaire (Robatel Industries), je vous assure que eux même n'ont aucune idée du coût réel, de leur propre aveux.

    Les estimations sont toutes fausses et toutes ultra à la baisse. Car chaque site a des spécificités qui ne peuvent être appliquées à tous les sites. Ça oblige à développer parfois des solutions spécifiques pour un site unique. Globalement, pour un prix de démantèlement annoncé, le prix réel se situe sur une fourchette de x3 à x30.

    Par ailleurs, le matériel de stockage n'est pas prévu pour être opérationnel très longtemps. De mémoire c'est 200 ans, ensuite… Il faudra prier pour que ça ne contamine pas les sols et océans…

    Et rien n'est prévu pour prévenir les générations futures qu'à tel endroit on a enfouit telle merde. En admettant que le stockage ne cède pas, comment prévenir une autre civilisation que ce matériel est dangereux et qu'il ne faudrait pas le bouger d'ici ? Notre langue n'existera peut-être plus, nos pictos ne seront peut-être plus compris.

    Bref, le démantèlement nucléaire, c'est réellement aléatoire sur tous les niveaux. Et je suis surpris de vous voir affirmer avec autant d'aplomb des choses que les entreprises elles-mêmes avouent (en interne) ne pas maîtriser.

    La majeure partie des morts l'était déjà de son vivant et le jour venu, ils n'ont pas senti la différence.

  • [^] # Re: Des fachos en 1793 ?

    Posté par (page perso) . En réponse au journal Du logiciel libre et de la liberté en général. Évalué à 8 (+7/-1).

    Historiquement le fascisme est une manière du peuple de s'organiser pour résister à l'oppression du pouvoir. Le mot vient de la métaphore suivante : on brise aisément un brindille, mais pas un fagot. Le mot fagot en italien donnant le mot fascisme.

    Absolument pas.

    "Fascisme" vient d'une part des "faisceaux de combat", mouvement Mussolinien d'après la première guerre mondiale mais aussi du "faisceau de licteur" qui est un instrument de punition utilisé à l'époque romaine dont le PNF a repris la symbolique dans son emblème.

    Dans le livre La Droite révolutionnaire. Les origines françaises du fascisme, 1885-1914 de l'historien Zeev Sternhell, on y apprend au contraire que c'est l'oeuvre d'un regroupement entre une droite nationaliste et une frange de l'extrême gauche qui se retrouvaient sur des idéaux antidémocratiques.

    Le modèle fasciste tourne toujours autour de la nation au détriment de l'individu et il reconnait un chef dont l'autorité ne saurait être remise en question.

    C'est donc le parfait opposé de ce que tu affirmes…

    La majeure partie des morts l'était déjà de son vivant et le jour venu, ils n'ont pas senti la différence.

  • [^] # Re: Des fachos en 1793 ?

    Posté par (page perso) . En réponse au journal Du logiciel libre et de la liberté en général. Évalué à 9 (+7/-0).

    J'ai tiqué également, pas compris l'utilisation du terme.

    D'autant plus que celle de 1793 met l'égalité avant la liberté dans l'ordre des droits. Le fascisme est typiquement anti-égalitariste.

    L'article 25 :

    La souveraineté réside dans le peuple ; elle est une et indivisible, imprescriptible et inaliénable.

    C'est encore incompatible avec le fascisme qui ne reconnaît pas la démocratie, donc pas le droit du peuple à être souverain. La version de 1789 ne reconnaît que la souveraineté que dans la Nation. On est déjà un peu plus proche du nationalisme, à défaut du fascisme, ici.

    Ou encore, la version de 1793 reconnait le droit à l'éducation, contrairement à la version de 1789.

    En réalité, la version de 1793 est beaucoup plus humaniste que la version de 1789.

    Incompréhensible de la part de l'auteur, l'utilisation de ce terme.

    La majeure partie des morts l'était déjà de son vivant et le jour venu, ils n'ont pas senti la différence.

  • [^] # Re: Ouin, ouin

    Posté par (page perso) . En réponse au lien Computer files are going extinct - OSnews. Évalué à 2 (+0/-0).

    Les instruments aussi étaient mieux à vent.

    La majeure partie des morts l'était déjà de son vivant et le jour venu, ils n'ont pas senti la différence.

  • [^] # Re: Machine arrière

    Posté par (page perso) . En réponse au journal Gitlab - pour Halloween, faut-il aussi prévoir du PopCorn ?. Évalué à 4 (+3/-1). Dernière modification le 31/10/19 à 12:01.

    Ben désolé, mais pour info c'est la suite logique (et j'ai donné un lien déjà dessus) de ce que tu imagines bien : GitLab et GitHub voient une différence entre vente générique et business personnalisé, que tu refuses.

    Que je n'ai refusé nul part dans mes postes jusqu'à présent, ou alors il va falloir me citer. Je n'ai pas pris position sur ce sujet, j'ai seulement pris position sur le fait de ne pas parler de politique chez GitLab. J'ai ensuite repondu sur ton argumentaire sans pour autant attaquer GitLab.

    Plus tard, c'est toi qui sera attaqué car les gens ne verront pas de différence entre vente générique et que tu laisses les nazis utiliser ton code.

    C'est probable oui. J'ai encore bon espoir dans la capacité de discernement des gens. Je me trompe peut-être. Mais fournir à tournevis à tous et chacun en fait ce qu'il veut ou fournir un tournevis expressément à un nazi me semble quand même être une nuance importante.

    Si tu mets en vente (ou en téléchargement) générique un logiciel sur ton site, mettras-tu une case "êtes vous nazis" et bloquant la vente si cochée?
    Dès que tu fais du libre, tu travailles (si pas direct, indirect) pour eux… Il faut assumer, mais du coup tu es quand même en contradiction.

    J'avoue ne pas m'être posé cette question puisque ce n'est pas mon business model. J'interviens chez et pour des personnes (morales ou physiques). Mes travaux sont uniquement à destination de la personne pour qui je travaille, si je ne me retrouve pas dans les valeurs de la personne avec qui je travaille, je ne le réalise pas.

    Je fais une différence entre le bien commun et la volonté de travailler pour.

    Mais merci d'avoir montré par l'absurde que la limite est parfois floue. Je veux bien le reconnaître. Dans mon cas précis, c'est très clair, au moins pour moi si ça ne l'est pas pour tous.

    La majeure partie des morts l'était déjà de son vivant et le jour venu, ils n'ont pas senti la différence.

  • [^] # Re: Machine arrière

    Posté par (page perso) . En réponse au journal Gitlab - pour Halloween, faut-il aussi prévoir du PopCorn ?. Évalué à 10 (+9/-1).

    Ha les classiques… Des que ce n'est pas ce que tu penses, c'est forcément "ultra-blabla"

    Je n'ai pas affirmé que tu étais ultra-libertaire, j'ai simplement souligné que tu prenais une position d'un point de vue ultra-libertaire. Avec laquelle tu n'es visiblement pas entièrement en accord d'après la suite de ton message.

    Peu importe ce que tu es ou n'es pas en réalité, ça ne m'intéresse pas.

    Tout est dans l'équilibre, et rien ne dit que tu (et je) sais absolument mettre le curseur au bon endroit.

    Parfaitement, nous sommes tout à fait en accord là-dessus. A aucun moment je n'ai eu la prétention de définir où sont les limites, j'ai simplement remonté une réflexion philosophique résolue. Il n'est à aucun moment question de définir quelles sont les limites.

    Que ce soit faux ne change pas qu'ils pensent protéger la condition humaine tout autant que toi). Ne pas chercher à comprendre la logique de l'opposant n'aidera pas à le combattre, au contraire, car ils voient alors ta mauvaise foi et l'utilisent contre toi quand ils convainquent les autres.

    Tu pointes toi-même du doigt la nuance : la pensée et la véracité. Parfois les deux se rejoignent, parfois les deux s'opposent.

    Pour revenir aux nazis qu'on veut limiter, les victimiser en "black listés" d'une vente générique est à mon avis (subjectif) un très bon service que vous leur rendez (et ils n'hésitent pas à utiliser la chose contre vous).

    Je suis au contraire d'avis (subjectif aussi) qu'il n'est pas nécessaire de leur fournir des outils pour continuer de propager leur idéologie. Visiblement, les oligarques partagent le même avis : ne donnons pas de visibilité à ce qui pourrait nous causer du tord. Tu vois souvent des documentaires sur l'anarchisme sur TF1 ? Allez, moins extrême, quel est le temps de parole des ouvriers dans les médias ? et des cadre-sups ? Oui, invisibiliser une classe, une idéologie semble fonctionner.

    PS : et surtout, vous évitez "bizarrement" bien soigneusement de parler du libre quand vous accusez ultra-libéralisme, alors qu'il interdit d'interdire (ultra-libéralisme!) aux nazis d'utiliser votre code… Il faudra bien un jour que vous regardiez le soucis de cohérence en face, et choisir ce que vous faites : les nazis peuvent-ils utiliser votre code et en retirer de l'argent alors que vous dites que vous ne voulez pas les aider?

    Encore une fois, je n'ai pas remis en cause la position libertaire (qui n'est pas simplement du libéralisme puisqu'aujourd'hui on a tendance à l'assimiler au libéralisme économique du fait de son histoire récente). Me concernant, mon code sous licence libre est utilisable par et pour tous, principe de la licence libre…

    Les nazis peuvent utiliser mon code et en fait ce qu'ils veulent. J'ai décidé que mon code était un bien commun. Pourtant, en tant qu'autoentrepreneur, je refuserai catégoriquement de travailler pour des nazis.

    Il y a une nuance entre travailler expressément pour et fournir des outils à tout un chacun, qui peuvent ensuite ou non être détournés par diverses entités.

    Il n'y a pas de contradiction à ça, je fais des choix, parfois je suis libertaire, parfois non.

    La majeure partie des morts l'était déjà de son vivant et le jour venu, ils n'ont pas senti la différence.

  • [^] # Re: Machine arrière

    Posté par (page perso) . En réponse au journal Gitlab - pour Halloween, faut-il aussi prévoir du PopCorn ?. Évalué à 10 (+15/-5). Dernière modification le 31/10/19 à 00:37.

    Cette position ultra-libertaire a déjà été débattue en philosophie. Principalement pour la liberté d'expression.

    Doit-on donner la parole à tous même à ceux qui souhaiteraient réduire la liberté d'expression (en général, on cite les nazis justement) ?

    La réponse est : non, on ne le doit pas. Pour le bien de la liberté d'expression, il est paradoxalement nécessaire d'en écarter ceux qui veulent la réduire.

    Le principe est le même, pour le bien de la condition humaine, il est nécessaire de ne pas donner de billes à ceux qui veulent réduire la condition humaine.

    Les homosexuels n'ont pas pour volonté de réduire la condition humaine. Les Nazis oui.

    Je t'épargne toute la réflexion philosophique derrière mais si ça t'intéresse, il y a nombre de ressources disponibles sur Internet.

    La majeure partie des morts l'était déjà de son vivant et le jour venu, ils n'ont pas senti la différence.

  • [^] # Re: Vive le 20° siècle !

    Posté par (page perso) . En réponse au lien La CNIL vient de déclarer illégale l'expérimentation de reconnaissance faciale dans des lycées. Évalué à 10 (+8/-0). Dernière modification le 31/10/19 à 00:29.

    Tu vas un peu vite en besogne. Certes ils n'ont pas quitté la ville mais :

    Malgré l'arrêté municipal interdisant la circulation sur la promenade des Anglais aux véhicules de plus de 3,5 tonnes, le camion blanc de 19 tonnes conduit par Lahouaiej-Bouhlel est filmé une première fois le 11 juillet peu avant 10 h par la caméra no 173 du centre municipal de supervision urbain en train d'effectuer des repérages pour son forfait. Il circule sur la promenade des Anglais, feux de détresse allumés, monte sur le trottoir bordant la mer, fait mine de se garer, repart, puis effectue même un demi-tour, toujours sur le trottoir, avant de repartir en sens inverse. En trois jours, le camion est filmé sur cette voie à onze reprises et manœuvre sur le trottoir de la promenade des Anglais à trois reprises pendant une trentaine de minutes cumulées sans susciter d'intervention de la police municipale, selon un procès-verbal d'enquête de la Sous-direction anti-terroriste révélé par la revue en ligne Mediapart fin décembre 2016. Lahouaiej-Bouhlel omet de restituer le véhicule à l'agence de location à la date prévue du 13 juillet. Le 14 juillet à 19 h 25, Lahouaiej-Bouhlel se prend en photo encore sous une pergola de la promenade des Anglais avant de se diriger vers son camion.

    La police aurait donc du intervenir 3 jours avant les faits simplement parce que le camion était dans une situation irrégulière et que les caméras l'avaient enregistré.

    Donc non, techniquement, il n'a pas raison. Ils ont eu tout le loisir de faire un repérage en situation irrégulière, pendant 3 jours, sans que les autorités n'interviennent.

    Maintenant, au niveau du déroulement après les faits, c'était plus rapide que pour le Bataclan, en effet. Mais ce ne sont pas les caméras qui ont servis dans cette tâche quand on lit le récit pour le coup…

    La majeure partie des morts l'était déjà de son vivant et le jour venu, ils n'ont pas senti la différence.

  • [^] # Re: Machine arrière

    Posté par (page perso) . En réponse au journal Gitlab - pour Halloween, faut-il aussi prévoir du PopCorn ?. Évalué à 10 (+11/-2).

    La première fois parce que le CEO a changé le handbook pour dire (en gros) : « on acceptera l’argent des Nazis sans soucis et les employés qui en parlent seront sanctionnés ».

    C'est un peu grossier mais oui, ils ont dit accepter faire du business avec n'importe, peu importe si le partenaire a des valeurs morales différentes des leurs et des employés. Ils ont ajoutés que les employés ne devaient pas parler de politique au travail.

    C'est choquant dans le sens où le travail c'est un lieu et une activité éminemment politique.

    On peut ne pas partager les même valeurs entre collègues et entre le patronat et le salariat. On ne parle pas lutte des classes avec son patron en général, ni de ses convictions électorales aux prochaines présidentielles certes. Mais on parle augmentation, on parle inflation, on parle aménagement du temps de travail, on parle aménagement de postes… Tout ça, c'est politique => il existe des syndicats.

    Après, n'oublions jamais que le but final d'une entreprise c'est de faire de l'argent. L'Histoire nous a appris qu'en général le (grand) patronat se souciait bien peu d'où venait l'argent du moment qu'il pouvait atteindre son objectif premier. Si les régimes autoritaires sont plus profitables aux entreprises que les régimes plus sociaux, alors le (grand) patronat se dirigera vers les régimes autoritaires. Et dans une période où la croissance mondiale est ralentie, on voit bien que partout dans le monde fleurissent des lois antisociales servant à maintenir les bénéfices du (grand) patronat, au détriment des travailleurs.

    Je mets "grand" entre parenthèse parce que je suis bien conscient que nombre de petits patrons, d'indépendants, d'artisans… ont une autre vision de l'entreprise et une véritable volonté d'améliorer le quotidien autant de leurs salariés que de leur communauté (ville, village…). D'ailleurs, ces lois antisociales ne profitent pas vraiment au petit patronat. Ils n'ont pas d'intérêt à les soutenir.

    Maintenant, concernant le rétropédalage, difficile de connaître le véritable fond de leur pensée. Ils ont annoncés que pour améliorer l'expérience des utilisateurs, ils vont préférer la communication avec ceux-ci plutôt que l'installation d'un outil de télémétrie. A voir ce qu'ils nous réservent à l'avenir…

    La majeure partie des morts l'était déjà de son vivant et le jour venu, ils n'ont pas senti la différence.

  • [^] # Re: Vive le 20° siècle !

    Posté par (page perso) . En réponse au lien La CNIL vient de déclarer illégale l'expérimentation de reconnaissance faciale dans des lycées. Évalué à 8 (+6/-0). Dernière modification le 30/10/19 à 15:54.

    Ce qui est d'autant plus drôle, c'est de voir Estrosi réagir sur une prétendue sécurité alors qu'il est maire de la ville la plus surveillée de France et que c'est lui qui lui a donné les moyens de l'être. Ca n'a pour autant pas empêcher les attentats de Nice. Pire, il osait prétendre, avant les attentats de Nice que "les frères Kouachi n'auraient pas passé trois carrefours sans être neutralisés". En tout cas, un camion bélier est bien passé ;).

    Alors l'argument de la sécurité, à d'autres.

    La majeure partie des morts l'était déjà de son vivant et le jour venu, ils n'ont pas senti la différence.

  • [^] # Re: Si vous avez une autre solution...

    Posté par (page perso) . En réponse au journal Médecin, secret médical et TeamViewer. Évalué à 4 (+3/-0). Dernière modification le 30/10/19 à 09:45.

    Ne serait-il pas possible d'utiliser un chiffrement de bout en bout à défaut de respecter la procédure traditionnelle ?

    Utiliser une autre adresse mail que celle fournie par Google et activer le chiffrement.
    Pour les SMS/MMS, utiliser par exemple Silence en remplacement de son utilitaire de messagerie habituel et activer le chiffrement avec les contacts professionnels : c'est littéralement 1 clic par interlocuteur et c'est fait pour toute la vie.

    Il existe des solutions faciles à mettre en place même pour les néophytes qui garantissent la confidentialité.

    La majeure partie des morts l'était déjà de son vivant et le jour venu, ils n'ont pas senti la différence.

  • [^] # Re: Réflexion en cours

    Posté par (page perso) . En réponse au journal Médecin, secret médical et TeamViewer. Évalué à 5 (+3/-0). Dernière modification le 28/10/19 à 23:27.

    Encore une fois, je suis d'accord que dans ce cas précis, il est très peu probable qu'il y ait un quelconque risque.

    le gars de l'autre côté du fil, s'il veut garder son travail, il a intérêt à ne pas déconner

    Il a surtout intérêt à faire ce qu'on lui demande de faire. Si son entreprise est spécialisée dans le dépannage informatique et la récolte/revente de données des ordinateurs dépannés et qu'on lui demande de récupérer toutes les données médicales disponibles sur l'ordinateur, il le fera.

    Et c'est pas déconnant, le dépannage informatique (j'en ai fait et en fait encore régulièrement bien que ce ne soit pas mon coeur de métier) offre l'accès à une myriade d'informations personnelles : historique des sites visités, parfois numéros de CB enregistrés, adresses, téléphone, pages de réseaux sociaux déjà connectées, il n'est pas rare de retrouver également un scan de diverses pièces d'identité, photos… Alors si en plus on peut avoir des dossiers médicaux de centaines de patients, pourquoi s'en priver ?

    Globalement, les dérapages arrivent presque toujours d'une potentialité. C'est justement parce que c'est potentiellement possible qu'il n'y a pas nécessairement de raison de s'en priver.

    Si je crois aussi que la majorité des gens sont bienveillants, il ne faut pas exclure que certains ne le sont pas. Et le but d'une entreprise reste de faire de l'argent, la revente des données est un moyen d'en générer (assez facilement par ailleurs).

    La majeure partie des morts l'était déjà de son vivant et le jour venu, ils n'ont pas senti la différence.

  • [^] # Re: Réflexion en cours

    Posté par (page perso) . En réponse au journal Médecin, secret médical et TeamViewer. Évalué à 3 (+1/-0). Dernière modification le 28/10/19 à 21:50.

    En vrai tu ne peux pas dissimuler ce genre d'informations à ton assurance justement. S'ils n'ont pas l'étendu des risques connus au moment de la signature du contrat, c'est une clause de rupture de contrat de leur côté et ils en ont le droit.

    Je ne parle pas du moment de la signature mais plutôt en cours de contrat… Même si j'en conviens que mon exemple n'était sans doute pas le meilleur.

    On est d'accord, d'ailleurs plus haut je ne souhaite pas remettre en cause ce besoin qui est essentiel. Mais il faut savoir être raisonnable aussi. Un service informatique de support de fait peut accéder par inadvertance ou par nécessité à des informations confidentielles. Le tout est de limiter au maximum le besoin de ces accès dans le temps et en opportunités. Tant que le médecin ne fait pas appel au service tous les quatre matins, je pense que ce genre de divulgations inopportunes n'est pas si dramatique que cela car le gars du support a d'autres choses à foutre.

    Et en effet, dans la quasi-totalité des cas, le dépanneur n'en aura rien à faire. Mais il peut aussi tomber sur le dossier médical de son voisin/ex-conjoint/salarié/patron/autre et éventuellement nuire à sa réputation/le virer (plutôt que de payer des arrêts maladies)/autre. Je pense qu'il pourrait être intéressant de légiférer afin d'étendre le secret médical aux personnes (physiques ou morales) qui pourraient avoir accès à des données médicales confidentielles dans l'exercice de leurs fonctions.

    Ce qui est plus gênant c'est si le PC du médecin est vulnérable et que n'importe qui de l'extérieur pourrait faire une attaque ciblée pour collecter l'ensemble des données à l'insu du praticien. C'est selon moi plus sérieux que ce qui a donné lieu à la rédaction du journal.

    On est bien d'accord là-dessus. A vrai dire, utiliser un système d'exploitation propriétaire avec des solutions propriétaires pour réaliser et stocker des dossiers médicaux est déjà un problème. On peut facilement supposer, depuis les révélations Snowden, que les entreprises (et donc, indirectement, des gouvernements) proposant ces solutions techniques, aient les moyens d'accéder à ces données.

    La majeure partie des morts l'était déjà de son vivant et le jour venu, ils n'ont pas senti la différence.