Une nouvelle version de Cloonix est disponible, la v-37-00.

Posté par (page perso) . Édité par ZeroHeure, Davy Defaud, Pierre Jarillon et palm123. Modéré par Xavier Claude. Licence CC by-sa
Tags :
19
24
juil.
2017
Virtualisation

Cloonix est un projet sans prétention ni financement, pur produit de l’artisanat, c’est un ovni dans un monde où la communication a été transformée en harcèlement publicitaire et où la réduction des coûts et délais prime sur la conscience professionnelle. Le projet Cloonix a déjà 10 ans, il reste discret bien que techniquement mature et efficace.

Logo de Clownix

C’est un outil d’aide à la gestion de la virtualisation de réseaux sous licence AGPL v3, le projet a commencé alors que KVM n’existait pas encore, il est le fruit d’un travail continu motivé par le plaisir de l’artisan.

Son but ultime est de regrouper tous les logiciels libres ayant une composante réseau en un ensemble de démonstrations jouables sans effort de configuration.

Cette nouvelle version est capable de gérer un routeur propriétaire Cisco CSR 1000v. Il a fallu de l’astuce pour parvenir au résultat, c’est ce que la seconde partie expose.

Reportage sur LaTeleLibre.fr : « La Guerre des Civic Tech »

Posté par . Édité par Davy Defaud, Nÿco, Benoît Sibaud, Pierre Jarillon et palm123. Modéré par Benoît Sibaud. Licence CC by-sa
13
22
juil.
2017
Justice

Le 27 juin 2017, LaTeleLibre.fr mettait en ligne un court reportage intitulé La Guerre des Civic Tech.

Reportage pour lequel j’avais eu le plaisir d’être interviewé en tant chargé de mission affaires publiques pour l’April. Nouvelle occasion de rappeler que seul le logiciel libre apporte des garanties intrinsèques suffisantes pour que l’utilisation d’outils informatiques puisse réellement renforcer la participation citoyenne dans l’élaboration des lois.

Mageia 6 est sortie

Posté par (page perso) . Édité par BAud, Davy Defaud, palm123, neoclust, Nÿco, zurvan et Benoît Sibaud. Modéré par Benoît Sibaud. Licence CC by-sa
Tags :
39
20
juil.
2017
Mageia

La très attendue Mageia 6 est enfin disponible. Des problèmes de compatibilité avec des périphériques pas très libres — mais très utilisés — sont la cause principale de ce retard.

En attendant cette sortie, la communauté des développeurs avait publié la robuste version 5.1 qui sera maintenue pendant encore trois mois. L’enjeu était de faire mieux et d’éviter les régressions.

De nombreux testeurs utilisent au quotidien cette version depuis la parution de la version candidate. Elle semble tenir toutes ses promesses :

  • passage à Wayland par défaut pour GNOME (X.org reste disponible) et vous pouvez l’essayer avec KDE Plasma ;
  • ajout du média autonome (live) avec l’environnement Xfce, aux côtés des classiques KDE Plasma et GNOME, le tout sous GRUB 2 remplaçant de GRUB 1 ;
  • ajout de dnf2 en tant que gestionnaire de paquetages alternatif au classique urpmi et de l’interface graphique dnfdragora en plus du classique rpmdrake ;
  • prise en charge d’AppStream pour ajouter des méta‐données aux outils comme GNOME Logiciels (GNOME Software) et Plasma Discover pour découvrir des logiciels à installer ;
  • retour de la portabilité sur processeur ARM (pour les plus aventureux).

Matrix pour décentraliser Skype, Whatsapp, Signal, Slack et Discord

60
20
juil.
2017
Internet

Matrix est un projet libre (licence Apache v2) définissant une nouvelle base (un ensemble d’API HTTP) pour une communication décentralisée, fédérée et temps réel.

TL;DR Pour se faire une idée rapidement, le plus simple est de cliquer ici et de voir immédiatement à quoi cela ressemble en pratique : accès au salon LinuxFr via le client Riot.

Logo de matrix.org

Fedora 26 est sortie !

59
11
juil.
2017
Fedora

En ce mardi 11 juillet 2017, le projet Fedora est fier d’annoncer la sortie de la distribution GNU/Linux Fedora 26.

Fedora est une distribution communautaire développée par le projet éponyme et sponsorisée par Red Hat, qui lui fournit des développeurs ainsi que des moyens financiers et logistiques. Fedora peut se voir comme une sorte de vitrine technologique pour le monde du logiciel libre, c’est pourquoi elle est prompte à inclure des nouveautés.

Fedora

OCaml 4.04 et 4.05

38
16
juil.
2017
Programmation fonctionnelle

La version 4.05.0 du langage OCaml vient d’être publiée, le 13 juillet 2017 ; quelque mois après la sortie de la version 4.04.0, annoncée le 4 novembre 2016. OCaml est un langage fonctionnel de la famille des langages ML (dont font partie SML et F#). Il s’agit d’un langage fonctionnel multi‐paradigme fortement typé qui permet de mélanger librement les paradigmes fonctionnel, impératif et objet.

LOGO

Il s’agit des deux premières versions après le passage à un cycle court de développement (6 mois). Elles contiennent assez peu de changements majeurs et peuvent être considérées comme des versions de maturation, en particulier pour la nouvelle phase d’optimisation Flambda introduite dans la version 4.03.

On note cependant l’intégration de deux nouveaux outils dans le compilateur : un profileur de mémoire et un fuzzer ; mais aussi quelques améliorations du langage et de la bibliothèque standard. Pas mal de changements ont aussi eu lieu dans les entrailles du compilateur et n’ont pas encore débouché sur des changements visibles à la surface du langage.

Une des nouveautés les plus surprenantes de ces cycles de développement est probablement l’apparition d’une nouvelle syntaxe alternative à OCaml, nommé Reason(ml), sous l’impulsion d’une équipe de Facebook.

Revue de presse — juillet 2017

Posté par (page perso) . Édité par Davy Defaud et Benoît Sibaud. Modéré par Yvan Munoz. Licence CC by-sa
Tags : aucun
20
19
juil.
2017
Presse

L’été est là et son lot de numéros doubles de vos magazines préférés que vous retrouverez en kiosque aussi. Voici notre revue de la presse papier, celle que vous pouvez encore trouver, en 2017, chez votre marchand de journaux.

Au sommaire de ce mois‐ci, il y a du Raspberry Pi, forcément, mais pas que. Il y a aussi :

  • GNU/Linux Magazine France no 206, pour lequel nous ne ferons que paraphraser ici le Pr Hammond : « Je déteste valgrinder Duke Nukem 3D, bordel ! Mélanger comme ça la détection d’erreur avec le jeu vidéo… C’est mieux de faire les choses dans l’ordre ». Sur quoi, Georges aurait répondu « Va te faire branler, trotskard. » ;
  • Linux Pratique no 102, qui vous remet d’office à la programmation par l’exemple avec la réalisation d’un jeu type Pong avec le langage Processing. Mais aussi l’installation de Mastodon, de la diffusion avec VLC, le chiffrement complet de l’ordinateur ou encore l’immanquable cahier dédié au Raspberry Pi ;
  • MISC magazine no 92 revient sur les techniques de « reverse engineering » et les outils actuels pour parvenir à ses fins en fonction de la plateforme. Les smarts cities (suite et fin ?) et aussi du cul ! Enfin, plus sérieusement (MISC oblige), l’analyse d’un sex toy connecté (ils l’avaient oublié dans le hors‐série toujours en vente d’ailleurs) ;
  • Hackable Magazine no 19 toujours à fond sur la bidouille, l’Arduino (émetteur 443 MHz), le Raspberry Pi (supervision) et des liaisons radio pour sextobjets connectés sur le réseau LoRa ;
  • Linux Pratique hors‐série no 39 refait le tour du shell et de la ligne de commande ;
  • GNU/Linux Magazine hors‐série no 91, point de RaspPi, mais de l’Android et la création d’une application de Geocaching afin de découvrir les aspects avancés de la programmation pour ce système d’exploitation pour mobiles (structuration projet, manipulation des capteurs, communication Bluetooth, SMS et la partie publication au monde incluant toute l’interaction avec le Play Store et les possibilités de monétisation ;
  • Linux Inside nos 35 et 36, après l’ultime, voici le guide pratique et le spécial projets Raspberry Pi ;
  • et Linux Identity offre cette fois du Tails avec son petit guide, en plus de la cohorte habituelle des kits, packs et starters pour récupérer des distributions en masse sur d’innombrables CDDVD‐ROM contenant de l’Ubuntu en pagaille, Xubuntu, Ubuntu GNOME, Ubuntu Mentholée, Ubuntu Origins (aka Debian) et Tails. On le répète, mais on attend toujours la clef USB !

Et toujours :

  • Planète Linux no 96, avec Linux Mint 18.1, Korora 25 et AntiX 16 ;
  • MISC hors‐série no 15 : la sécurité des objets connectés.

Recalage d’images, PIV et corrélation d’images — Les bases théoriques

49
4
juil.
2017
Science

Le recalage d’images est utilisé dans la communauté de l’analyse d’images médicales depuis très longtemps (Barnea & Silverman, 1972, Ledbetter et al. 1979), on peut même remonter plus loin dans le temps avec les travaux de Sidney Bertram, 1963 en fournissant tous les outils via des descriptions de circuits analogiques (vraiment impressionnant pour l’époque).
En commençant à travailler sur des images issues d’IRM, j’ai été amené à faire une bibliographie sur les outils utilisés dans l’analyse d’images médicales. J’ai constaté que leurs techniques de recalage d’images étaient très similaires à celles utilisées dans les différents domaines de la mécanique. Après beaucoup de bibliographie, je suis parvenu à situer ce qui est fait en mécanique dans les cadres proposés en analyse d’images médicales.

Cette dépêche est l’occasion pour moi de présenter ces techniques dans le détail.


La prochaine dépêche présentera les logiciels utilisés dans les différentes communautés scientifiques.

Sortie de Replicant 6.0

Posté par (page perso) . Édité par Nils Ratusznik, BAud, Nÿco, Benoît Sibaud, Davy Defaud et palm123. Modéré par Xavier Claude. Licence CC by-sa
52
2
juil.
2017
Android

Replicant est un système d’exploitation entièrement libre pour mobiles/tablettes, pilotes et micro‐logiciels compris. Puisqu’il y a une claire volonté de faire du 100 % libre, il y a peu d’appareils pris en charge. De plus, pour ceux qui le sont, ils ne le sont que partiellement et tous les périphériques ne fonctionnent pas (à moins d’installer du logiciel privateur). Cette pureté éthique en fait un système que la FSF (Free Software Foundation) apprécie et que la FSFE (Free Software Foundation Europe) recommande dans sa campagne Libérez votre Android !.

Logo de Replicant

Version 2.11 de la billetterie e‐venement

Posté par . Édité par Davy Defaud, Benoît Sibaud, Pierre Jarillon et Nÿco. Modéré par Yvan Munoz. Licence CC by-sa
20
19
juil.
2017
Culture

e‐venement est un logiciel libre de billetterie informatisée sous licence GPL. La version 2.11, XI.I Samhain, est sortie fin juin 2017.

Moins technique sur les usages que les précédentes, elle augmente l’expérience de l’utilisateur au travers d’ajouts ergonomiques, de personnalisation des données affichées, d’aides à la saisie et de stockage d’informations pertinentes à son métier.

Cette nouvelle version d’e‐venement apporte comme toutes les précédentes son lot de nouveautés et de corrections de bogues. Mais elle amorce à elle seule le virage vers le futur d’e‐venement. On notera en particulier l’apparition d'une API de vente en ligne.

Nix pour les développeurs

Posté par . Édité par Xavier Claude, Benoît Sibaud, Yvan Munoz, Davy Defaud, ZeroHeure et palm123. Modéré par Xavier Claude. Licence CC by-sa
Tags :
53
6
juil.
2017
Technologie

Nix est un gestionnaire de paquets « fonctionnel » (basé sur des fonctions, sans effet de bord). Cette caractéristique apporte des avantages indéniables, notamment de pouvoir mettre en place des environnements logiciels isolés, reproductibles et composables. Ceci peut être très utile à un administrateur système mais également à un développeur.

On trouve pas mal d’informations sur l’écosystème Nix et son utilisation, ainsi que des retours d’expérience des utilisateurs. En revanche, les documents à destination des développeurs sont moins nombreux et se limitent souvent à l’utilisation ou à la mise en place d’environnements de développement simples.

Cet article a pour objectif d’illustrer l’intérêt de Nix pour un développeur dans des cas simples et « un peu moins simples ». Pour cela, il se base sur un projet d’exemple en C++ et en Python, mais Nix peut également être utilisé pour d’autres langages. Je ne suis pas un expert en Nix, donc n’hésitez pas à proposer vos remarques ou améliorations dans les commentaires ou sur le dépôt GitHub du projet d’exemple.

Un pas en avant pour les serveurs libres : le projet NERF

85
28
juin
2017
Matériel

Avons‐nous une chance d’avoir un code plus ouvert pour nos serveurs préférés ?

Coreboot (né LinuxBIOS) a fonctionné durant ses sept premières années sur serveurs, mais il n’est malheureusement plus disponible sur serveurs x86 aujourd’hui ! La faute aux blobs binaires obligatoires pour initialiser la machine, pour lesquels nous n’avons pas d’autorisation de redistribution — voire pas de blobs du tout.
C’est là qu’entre en jeu le projet NERF (Non‐Extensible Reduced Firmware), un autre fils de Ron Minich, déjà père de LinuxBIOS et Coreboot. Ron n’a pas peur des idées folles, et il voudrait contourner les blobs avec un noyau Linux (et ses pilotes !) dans le BIOS.

Sortie de Proxmox VE 5.0

Posté par . Édité par Yvan Munoz, ZeroHeure, Davy Defaud, NeoX et palm123. Modéré par Yvan Munoz. Licence CC by-sa
40
5
juil.
2017
Virtualisation

Proxmox Server Solutions GmbH vient de publier la nouvelle version 5.0 de la plate‐forme libre de virtualisation Proxmox Virtual Environment. Parmi les principales nouvelles fonctionnalités, un gestionnaire de la réplication de stockage et un nouvel outil en ligne de commande pour importer des machines virtuelles en provenance d’autres hyperviseurs. Proxmox VE 5.0 est basée sur Debian Stretch 9.0 avec un noyau Linux 4.10.

logo Proxmox

Meilleures contributions LinuxFr.org : les primées de juin 2017

Posté par (page perso) . Édité par Davy Defaud. Modéré par Nils Ratusznik.
Tags :
17
10
juil.
2017
LinuxFr.org

Nous continuons sur notre lancée de récompenser ceux qui chaque mois contribuent au site LinuxFr.org (dépêches, commentaires, logos, journaux, correctifs, etc.). Vous n’êtes pas sans risquer de gagner un abonnement à GNU/Linux Magazine France ou encore un livre des éditions Eyrolles ou ENI. Voici les gagnants du mois de juin 2017 :

Abonnement d’un an à GNU/Linux Magazine France (éditions Diamond)

Livres des éditions Eyrolles et ENI

Les livres qu’ils ont sélectionnés sont en seconde partie de la dépêche. N’oubliez pas de contribuer, LinuxFr.org vit pour vous et par vous !

Qui est le coupable ? Le processeur ! Retour sur un bogue important des SkyLake & Kaby Lake Intel

41
6
juil.
2017
Matériel

Certains d’entre vous ont peut‐être vu passer l’information : les derniers processeurs Intel des familles Skylake et Kaby Lake sont victimes d’un bogue lorsque l’hyper‐threading est activé. On trouve par exemple un article sur Ars Technica, et Debian propose des instructions détaillées pour corriger le problème en mettant à jour le microcode (firmware) du processeur.

Cette dépêche propose revenir sur les événements qui ont mené à la découverte du problème. Xavier Leroy le décrit en détail dans un article sur le blog de l’équipe Gallium, dont je proposerai un résumé pour les lecteurs francophones.