Revue de presse de l’April pour la semaine 40 de l’année 2019

Posté par (page perso) . Édité par Davy Defaud. Modéré par Xavier Claude. Licence CC by-sa.
18
8
oct.
2019
Internet

Cette revue de presse sur Internet fait partie du travail de veille mené par l’April dans le cadre de son action de défense et de promotion du logiciel libre. Les positions exposées dans les articles sont celles de leurs auteurs et ne rejoignent pas forcément celles de l’April.

Une plate‐forme recensant les codes sources de logiciels publiés par des organismes publics français

Posté par (page perso) . Édité par Ysabeau, Benoît Sibaud, Davy Defaud et Yves Bourguignon. Modéré par Pierre Jarillon. Licence CC by-sa.
Tags :
17
13
oct.
2019
Open Data

La mission Etalab a lancé, le 9 octobre 2019, le site code.etalab.gouv.fr qui référence et donne accès à la liste des codes sources publiés par des organismes publics français. Elle incite les administrations à signaler leurs codes sources si ceux‑ci ne figurent pas dans la base de données.

Les mots de passe des premiers développeurs‐utilisateurs d’UNIX, notamment celui de Ken Thompson

14
14
oct.
2019
Sécurité

En 2014, une ingénieure, Leah Neukirchen, trouve un fichier /etc/passwd archivé avec du vieux code source BSD et décide de déchiffrer les mots de passe des premiers développeurs‐utilisateurs d’UNIX.

Assez facilement, les mots de passe sont trouvés les uns après les autres. Je ne sais quels étaient vos premiers mots de passe, mais, personnellement, j’utilisais le même sur beaucoup de mes comptes et c’était soit des mots de la langue française faciles à taper, soit le nom de ma copine.

Ces tout premiers développeurs‐utilisateurs d’UNIX étaient‐ils plus inventifs ? À vous d’en juger, les voici en deuxième partie.

CryptPad version 3.3 - Nouvelle fonctionnalité "teams"

Posté par . Édité par Ysabeau, ZeroHeure, Benoît Sibaud, Pierre Jarillon et Davy Defaud. Modéré par Xavier Claude. Licence CC by-sa.
Tags :
33
12
oct.
2019
Sécurité

CryptPad, le logiciel libre de collaboration chiffré vient de sortir en version 3.3 avec une nouveauté importante permettant de créer des « équipes » et de partager un drive (partage de fichiers) et un chat chiffré avec un groupe d’utilisateurs. Cette fonctionnalité a été financée par le fonds PET (Privacy and Trust Enhancing Technologies) de NLNet pour la Communauté européenne.
Logo de CryptPad

Le logiciel CryptPad, permet d’éditer en temps réel et de partager des documents chiffrés de bout en bout, les administrateurs du serveur ne pouvant pas lire les contenus partagés.

G’MIC 2.7.0 : Une rentrée pleine de style pour le traitement d’images !

90
24
août
2019
Graphisme/photo

L’équipe IMAGE du laboratoire GREYC est ravie de vous annoncer la sortie (pour la rentrée ☺), de la version 2.7.0 de G’MIC (GREYC’s Magic for Image Computing), son cadriciel libre, générique, extensible, et sans doute un peu magique, pour le traitement des images.

teaser

La dernière dépêche LinuxFr.org sur ce logiciel libre avait été publiée, il y a un an, en août 2018. C’est donc l’occasion pour nous de résumer les nouveautés et les événements importants qui ont marqué la vie du projet le long de ces douze mois écoulés. Attachez vos ceintures, la route est longue et pleine de surprises !

Mémoires vives ("Permanent record") par Edward Snowden

70
7
oct.
2019
Presse

Je m'appelle Edward Joseph Snowden. Avant, je travaillais pour le gouvernement mais aujourd'hui, je suis au service de tous. Il m'a fallu près de trente ans pour saisir la différence et quand j'ai compris, ça m'a valu quelques ennuis au bureau.

Ainsi s'ouvrent les mémoires d'Edward Snowden, dans un livre sorti le 20 septembre 2019 sous le titre « Mémoires vives » en français là où le titre en anglais est « Permanent record » (fichage en permanence…). Petite fiche de lecture.

Wazo Platform

Posté par (page perso) . Édité par Davy Defaud, ZeroHeure, palm123 et Julien Jorge. Modéré par Pierre Jarillon. Licence CC by-sa.
28
8
oct.
2019
Téléphonie

Le projet Wazo évolue et s’appelle dorénavant Wazo Platform pour bien représenter son changement de cible. L’objectif du projet Open Source devient de réaliser une plate‐forme Telecom programmable. Les interfaces de programmation sont basées sur des API REST, des WebSockets, des Webhooks et du WebRTC.
Wazo, a d’abord été une divergence (fork) de XiVO.

Open Computer v0.1 : Preuve de concept d’un ordinateur portable modulaire sous GNU/Linux

101
12
sept.
2019
Matériel

Constatant qu’aujourd’hui les ordinateurs portables sont de plus en plus difficiles à réparer et à faire évoluer, nous avons décidé de remédier à cette situation : nous développons un ordinateur portable modulaire constitué de blocs contenant des pièces standards du marché. Sans inventer de nouveaux composants, nous réorganisons l’architecture matérielle d’un ordinateur portable. L’intérêt est de pouvoir changer soi‐même les pièces de son ordinateur en quelques secondes et sans risque de casse. Notre ordinateur n’est donc plus jetable, mais réparable, évolutif et écologique.

Comme vous pouvez le deviner, notre PC utilisera GNU/Linux, et dans la mesure du possible nous fournirons les plans en Open Hardware.

Revue de presse — octobre 2019

Posté par (page perso) . Édité par Davy Defaud et Ysabeau. Modéré par Pierre Jarillon. Licence CC by-sa.
Tags : aucun
14
11
oct.
2019
Presse

Octobre est déjà là et une poignée de nouveaux magazines sont désormais disponible chez votre kiosque de journaux préféré. Petit tour subjectif et parti{e,a}l de la presse papier, celle que vous pouvez encore trouver, en 2019, chez votre marchand de journaux pour ce mois‑ci.

Les nouveautés de ce mois‑ci :

  • GNU/Linux Magazine France no 230 se fait des nœuds au cerveau avec les réseaux de Neurones Convolutifs ;
  • Linux Pratique hors‑série no 46 sécurise votre poste de travail ;
  • MISC hors‑série no 20 s’attaque aux Actives Directory Windows ;
  • Planète Linux no 111 fait dans la nostalgie des anciens articles ;
  • ainsi que Linux Inside no 47, bardé de tutoriels et comparatifs, et aussi Linux Référence no 3 sur le jeu sous GNU/Linux.

Toujours présents :

  • Linux Pratique no 115 qui prend le contrôle à distance de vos machines ;
  • MISC magazine no 105 qui se confronte à la sécurité d’AWS (Amazon Web Services) ;
  • GNU/Linux Magazine hors‐série no 104 qui conteneurise vos micro‑services ;
  • Hackable Magazine no 30 qui s’assure que les nuages radioactifs restent à la frontière ;
  • Virus Informatique no 41 qui en remet une couche sur Qwant ;
  • Pirate Mag’ hors‑série numéro 2 le ressuscité ;
  • et encore gratuitement, Linux Pratique no 104 qui titrait sur le Bitcoin ; l’éditeur teste un nouveau support de diffusion numérique (à l’unité ou en abonnement) : le flipbook numérique.

N. D. L. A. : La revue de presse est ouverte pour parler de vos magazines. Elle est en gestation dans l’espace de rédaction et est publiée quand elle est assez dense et pas trop en retard.

Retour sur la libération du code source de MS-DOS 1.25 et 2.0 par Microsoft

51
6
août
2019
Microsoft

Microsoft a décidé le 28 septembre 2018 de libérer les sources des versions 1.25 et 2.0 de MS-DOS sous licence MIT et de les publier sur GitHub.

MS-DOS Logo

Il s’agit des mêmes versions données au Computer History Museum (Musée de l’histoire de l’ordinateur) le 25 mars 2014, comme le précise Microsoft dans le fichier README.md.
Microsoft précise aussi dans son billet de blog que les deux versions (1.25 et 2.0) ont été écrites avec l’assembleur de l’Intel 8086, le premier processeur de la famille x86.

L’entreprise indique que beaucoup de fichiers de documentation d’extension .TXT et .DOC intercalés entre les fichiers sources sont intéressants à lire, tout comme de nombreux commentaires directement dans le code source.

On ne peut que se réjouir de cette libération, bien qu’elle soit tardive. Mais à quand la libération de NTKRPAMP.EXE, le noyau de Windows NT pour un système multiprocesseur ?

Des documentaires sur le Libre, la vie privée, l’informatique ?

34
19
août
2019
Audiovisuel

Une petite sélection récapitulative, probablement non exhaustive, de documentaires sur les thématiques habituelles du site LinuxFr.org :

  • Les Nouveaux Loups du Web (Terms and Conditions May Apply) : sur les infos collectées en ligne par les entreprises et les gouvernements, 2013, 80 min, réalisé par Cullen Hoback [journal] ;
  • web‐documentaire No Es Una Crisis (Flash) : sur la situation politique et économique en Espagne dans le sillage du mouvement des Indignés, 2013, 3 h, réalisé par Fabien Benoit et Julien Malassigné, licence CC BY-SA [journal et Framablog] ;
  • Les Gardiens du nouveau monde : l’émergence d’une nouvelle génération de militants hacktivistes, 2014, 55 min, réalisé par Flo Laval, licence CC By-NC-SA [dépêche] ;
  • The Code Breakers : sur le logiciel libre et Open Source et la programmation, 37 min, réalisé par Robert Lamb, licence CC By SA depuis 2014 [dépêche] ;
  • la série documentaire Do Not Track : sur la vie privée et l’économie du Web, 2015, sept épisodes, réalisée par Brett Gaylor [journal] ;
  • Nothing to Hide : sur les formes modernes de surveillance, 2017, 86 min, réalisé par Marc Meillassoux, licence CC By NC ND [blog] ;
  • La bataille du Libre : sur le Libre vs la propriété intellectuelle, diffusé en version courte (56 min) rebaptisée Internet ou la révolution du partage par ARTE, 2018, 87 min, réalisé par Philippe Borrel [dépêche, version courte de La Bataille du Libre], [financement participatif pour s’internationaliser] ;
  • LoL — Logiciel libre, une affaire sérieuse : sur le logiciel libre, 2019, 57 min, de François Zaïdi, Thierry Bayoud et Léa Deneuville [interview et dépêche] ;
  • Disappear - cover your online tracks : sur la vie privée en ligne, le financement participatif en cours, même équipe que Nothing to Hide ;
  • Nom de code : Linux, un documentaire d’Arte de Hannu Puttonen datant de 2002 qui retrace l’histoire des mouvements GNU, Linux, open source et des logiciels libres et dans lequel plusieurs personnalités de l’informatique sont interviewées, comme Linus Torvalds, Alan Cox, Richard Stallman, Theodore Ts’o ou Eric S. Raymond.

Le dépôt GitHub Movies for hackers liste diverses ressources (dont des documentaires) susceptibles d’intéresser les lecteurs du site, mais pas forcément disponibles en français ou même seulement sous‐titrées en français.

Python pour la rentrée 2019 — partie 3 — Installation de Python et de paquets

21
22
sept.
2019
Python

Pour cette rentrée 2019, faisons le point sur Python : actualité, bonnes pratiques, astuces, projets intéressants, témoignages…

Cette troisième dépêche présente différentes façons d’installer Python, ainsi que l’installation de paquets supplémentaires : applications et bibliothèques Python. 🖥 💻 🐍

Python installation

Portrait de Ken Thompson

Posté par . Édité par ZeroHeure, Ysabeau, Davy Defaud et Pierre Jarillon. Modéré par Davy Defaud. Licence CC by-sa.
Tags :
59
29
sept.
2019
Culture

Jʼai récemment fait un portrait biographique en vidéo de ce cher Ken Thompson. Ken Thompson, ce nom ne dit peut‑être rien à certains et certaines dʼentre vous, mais GNU/Linux nʼexisterait simplement pas sans lui.

En effet, cʼest lui le créateur originel dʼUNICS (il lʼavait nommé comme ça, en jeu de mots par rapport à un système qui s’appelait MULTICS), et d’un grand nombre de petits outils qu’on utilise tous les jours : le Thompson Shell (qui a servi dʼinspiration au Bourne Shell), la commande grep, la possibilité de connecter des processus avec les tubes (pipes |), et plein dʼautres éléments qui sont les fondations de tous les systèmes UNIX.

Créer une application web avec Jupyter, ipywidgets et voilà

Posté par . Édité par ZeroHeure, Ysabeau, Davy Defaud et Arkem. Modéré par Xavier Claude. Licence CC by-sa.
33
4
oct.
2019
Python

Vous connaissez sans doute Jupyter, cet outil de développement tournant dans un navigateur qui est particulièrement en vogue chez les scientifiques et plus généralement dans les domaines liés au traitement des données. Aujourdʼhui je vais te parler d’une possibilité offerte par Jupyter qu’il ne me semble pas, sauf erreur de ma part, avoir vu évoquée ici, à savoir le développement dʼapplications web.

Neuf ans avec Mageia

Posté par (page perso) . Édité par ZeroHeure, Arkem, Davy Defaud, Ysabeau, palm123 et Julien Jorge. Modéré par ZeroHeure. Licence CC by-sa.
Tags :
30
26
sept.
2019
Mageia

Neuf ans que la distribution GNU/Linux Mageia a été lancée, que Cauldron, sa version de développement, accepte de nouveaux participants, et sept versions stables depuis (plutôt plus de dix si l’on compte la 7.1, 5.1, 6.1 et la 0 :-D).

Le 19 septembre 2010, Mageia est apparue : une distribution GNU/Linux communautaire dans la continuité de Mandriva : développement ouvert à tous, respectant au plus près les principes de la FSF. Mageia apportait l’implication des utilisateurs (qui ont le même rang que tout contributeur) ainsi qu’une démarche de contribution en amont pour plus d’efficacité.
Sans revenir sur les événements houleux côté Mandriva, lorsque l’annonce a été effectuée, l’adhésion de la communauté des utilisateurs a été impressionnante (et appréciée, même si c’était du boulot de suivre tous les courriels évoquant tous les sujets attendus). Et ça continue !

Le terme Mageia — μαγεία en grec — signifie Magie en français, la référence étant évidente pour les habitués de la communauté (le nom original était Mandrake™).

Voici un petit retour sur toutes ces années sympathiques sous GNU/Linux ci‑dessous. :-) N’hésitez pas à partager votre propre expérience. _o/