La fin de la vie privée pour la correspondance numérique

54
19
juil.
2021
Justice

Le 6 juillet a été voté une loi européenne dite "ePrivacy" qui instaure de manière dérogatoire (durée maximum de trois ans) une surveillance automatisée de masse des échanges numériques afin de lutter contre la pédopornographie.
À cette occasion l'eurodéputé Patrick Breyer (membre du Parti Pirate allemand) a écrit un article de blog intitulé "La fin de la vie privée pour la correspondance numérique". Cette dépêche propose une traduction en français de l'article de blog.

Quelques logiciels libres pour sécuriser le travail collaboratif en ligne

27
26
déc.
2020
Technologie

Cette dépêche est initialement basée sur le journal de MariePa, qui a été complété et enrichi pour lister des solutions libres pour le travail collaboratif sécurisé. Il y est donc question de clients libres, de serveurs libres, de chiffrement bout en bout, de confidentialité des données, etc.

Journal 4 outils open-source pour sécuriser le travail collaboratif en ligne

0
16
déc.
2020

L’année 2020 nous a prouvé la nécessité des outils digitaux qui permettent de maintenir la communication personnelle et professionnelle à distance. En même temps, cet épanouissement de collaboration en ligne rend le problème de sécurité et de confidentialité de données traitées, partagées, transférées en ligne encore plus aigu. Comment les protéger contre les parties tierces (hackers, fournisseurs des services cloud, services gouvernementaux, etc.) ? Le chiffrement de bout-en-bout, une forme de communication dans laquelle personne d'autre que l'utilisateur final ne (…)

Chiffrement de documents de bout en bout dans ONLYOFFICE. Premier aperçu.

Posté par  . Édité par palm123, ZeroHeure, Davy Defaud, Benoît Sibaud et Julien Jorge. Modéré par ZeroHeure. Licence CC By‑SA.
12
13
avr.
2019
Bureautique

Avec la sortie de la dernière version d’ONLYOFFICE Desktop Editors (déjà présentée sur LinuxFr.org), ONLYOFFICE a annoncé le premier aperçu du chiffrement de document de bout en bout, renforcé par blockchain.

ONLYOFFICE

Journal ProtonMail (et les autres webmails) chiffrés e bout en bout ne sont pas fiables

Posté par  . Licence CC By‑SA.
23
21
jan.
2019

C'est en tout cas ce que démontre Nadim Kobeissi, le chercheur en cryptographie, entre auteur de cryptocat dans un papier publié en novembre 2018.

Les développeurs de Proton Mail ont répondu aux critiques formulé dans le papier dans un post de blog publié le 20 janvier 2019.

La principale critique, déjà soulevée par laurentb dès le lancement du service, vient du fait que l'utilisateur de Proton Mail n'a pas le contrôle du serveur qui fournit l'application web et qu'ainsi le (…)