Les mots de passe des premiers développeurs‐utilisateurs d’UNIX, notamment celui de Ken Thompson

38
14
oct.
2019
Sécurité

En 2014, une ingénieure, Leah Neukirchen, trouve un fichier /etc/passwd archivé avec du vieux code source BSD et décide de déchiffrer les mots de passe des premiers développeurs‐utilisateurs d’UNIX.

Assez facilement, les mots de passe sont trouvés les uns après les autres. Je ne sais quels étaient vos premiers mots de passe, mais, personnellement, j’utilisais le même sur beaucoup de mes comptes et c’était soit des mots de la langue française faciles à taper, soit le nom de ma copine.

Ces tout premiers développeurs‐utilisateurs d’UNIX étaient‐ils plus inventifs ? À vous d’en juger, les voici en deuxième partie.

Journal Les mots de passe des premiers développeurs/utilisateurs d'UNIX, notamment celui de Ken Thompson

Posté par  (site Web personnel) . Licence CC By‑SA.
70
11
oct.
2019

En 2014, une ingénieure, Leah Neukirchen, trouve un fichier /etc/passwd archivé avec du vieux code source BSD et se décide de déchiffrer les mots de passe des premiers développeurs/utilisateurs d'UNIX.

À cette époque, ce fichier /etc/passwd contentait l'empreinte (hash) de chaque mot de passe des utilisateurs. Aujourd'hui, un demi-siècle après, ce fichier /etc/passwd existe toujours, mais il ne contient plus les empreintes des mots de passe depuis très longtemps.

Assez facilement, les mots de passe sont trouvés les uns (…)

Portrait de Ken Thompson

Posté par  . Édité par ZeroHeure, Ysabeau, Davy Defaud et Pierre Jarillon. Modéré par Davy Defaud. Licence CC By‑SA.
59
29
sept.
2019
Culture

Jʼai récemment fait un portrait biographique en vidéo de ce cher Ken Thompson. Ken Thompson, ce nom ne dit peut‑être rien à certains et certaines dʼentre vous, mais GNU/Linux nʼexisterait simplement pas sans lui.

En effet, cʼest lui le créateur originel dʼUNICS (il lʼavait nommé comme ça, en jeu de mots par rapport à un système qui s’appelait MULTICS), et d’un grand nombre de petits outils qu’on utilise tous les jours : le Thompson Shell (qui a servi dʼinspiration au Bourne Shell), la commande grep, la possibilité de connecter des processus avec les tubes (pipes |), et plein dʼautres éléments qui sont les fondations de tous les systèmes UNIX.

Sortie du langage Go en version 1.6

72
20
fév.
2016
Golang

Go est un langage libre créé par Rob Pike (UTF-8), Ken Thompson (Unix) et Robert Griesemer (V8) dont le but était de « régler les problèmes de Google ». Il se retrouve finalement apte à résoudre des problèmes bien plus divers.

Go est un langage compilé à typage statique, dont l’objectif est de rester le plus simple possible tout en incluant les fonctionnalités indispensables d’aujourd’hui : réseau, concurrence, Unicode, ramasse‐miettes, outils de développement…

À titre d’exemple, un serveur Web avec la bibliothèque standard se résume à quelques lignes :

package main

import (
    "fmt"
    "net/http"
)

func handler(w http.ResponseWriter, r *http.Request) {
    fmt.Fprintf(w, "Hi there, I love %s!", r.URL.Path[1:])
}

func main() {
    http.HandleFunc("/", handler)
    http.ListenAndServe(":8080", nil)
}

The Go Programming Language

Posté par  . Édité par ZeroHeure et palm123. Modéré par Ontologia. Licence CC By‑SA.
55
6
déc.
2015
Golang

Ce titre me rappelle quelque chose, les noms des auteurs me rappellent quelque chose aussi. Un certain Kernighan…
Il me faut remonter assez loin dans ma mémoire, à une époque où la lecture d'un seul livre permettait de s'occuper un sacré bout de temps.

couverture

Nous avons bien là l'auteur du mythique « The C Programming Language » qui reprend la plume pour un nouveau langage. Cela attise ma curiosité, je contacte l'éditeur qui me propose un spécimen en échange de mon avis impartial. Impartialité toute relative vu les souvenirs et le respect qu'imposent les auteurs du livre et du langage !

Journal The Go Programming Language

Posté par  . Licence CC By‑SA.
39
6
déc.
2015
Ce journal a été promu en dépêche : The Go Programming Language.

The Go Programming Language

Alan A. A. Donovan et Brian W. Kernighan

Ce titre me rappelle quelque chose, les noms des auteurs me rappellent quelque chose aussi. Un certain Kernighan…
Il me faut remonter assez loin dans ma mémoire, à une époque où la lecture d'un seul livre permettait de s'occuper un sacré bout de temps.

Nous avons bien là l'auteur du mythique « The C Programming Language » qui reprend la plume pour un nouveau langage. Cela attise ma curiosité, je (…)

Plan9 en GPL v2, pour les nuls

Posté par  (site Web personnel) . Édité par palm123, ZeroHeure et tuiu pol. Modéré par Florent Zara. Licence CC By‑SA.
54
19
fév.
2014
Technologie

L'université de Berkeley en Californie a reçu l'autorisation d'Alcatel-Lucent de publier Plan9 en GPLv2. Pour rappel, Plan9 est un OS, descendant de Unix Time-Sharing System, développé chez Bell Labs, par Rob Pike, Ken Thompson, Dennis Ritchie et d'autres.

Glenda, logo de Plan9

Comme il semble que peu de monde sache ce qu'est Plan9, voici, dans la suite de la dépêche, une rapide introduction à Plan9. Nous vous invitons à poursuivre par vous même en lisant la documentation et en installant Plan9 sur votre cluster de RaspberryPi, vos Thinkpads ou vos machines virtuelles pour vous faire une idée de la bête par vous-même.

NdA : Merci à eggman et Sygne pour leurs journaux respectifs sur le sujet, sous licence CC by-sa.

Journal Plan9 pour les nuls

70
18
fév.
2014

Plan9 pour les nuls

Je suis effaré par l'ignorance des gens d'ici quant à Plan9. Dans le récent journal qui en parle, je me trouve être le seul qui sache un peu de quoi il est question, et c'est un comble, car je n'y connais presque rien.

Alors puisque ce presque rien est toujours mieux que rien, je vous propose une rapide introduction à Plan9, et vous invite à poursuivre par vous même en lisant la documentation et en installant (…)

Journal Plan9 goes GPL v2

45
14
fév.
2014

Petit journal pas tout à fait bookmark.

L'université de Berkeley en Californie a reçu l'autorisation d'Alcatel-Lucent de publier Plan9 en GPL v2.
- La license : http://akaros.cs.berkeley.edu/files/Plan9License
- le dépôt github : https://github.com/brho/plan9

Pour rappel, Plan9 est un OS, descendant de Unix Time-Sharing System, développé chez Bell Labs, par Rob Pike, Ken Thompson, Dennis Ritchie et d'autres.

Mes sources : Akaros (Berkeley)

Le langage Go fête ses 4 ans

Posté par  . Édité par Florent Zara, Xavier Claude, Benoît Sibaud et Bruno Michel. Modéré par patrick_g. Licence CC By‑SA.
57
13
nov.
2013
Golang

Le langage Go, parfois nommé Golang et créé principalement par Robert Griesemer, Rob Pike et Ken Thompson (des grands noms, que dis-je, des légendes du monde UNIX), chez Google, vient de fêter ses 4 ans. Le langage semble commencer à trouver des applications dans des projets de grande envergure, au delà de projets internes à Google. Pour un langage relativement jeune, c'est encourageant.

logo Go

NdM : 2 composants de LinuxFr.org sont codés en Go, img et epub.

Revue de presse — novembre 2012

Posté par  (site Web personnel) . Édité par baud123, Xavier Teyssier et Benoît Sibaud. Modéré par Benoît Sibaud. Licence CC By‑SA.
19
17
nov.
2012
Presse

Ceux qui ne sont pas encore passés par leur marchand de journaux ce mois‐ci peuvent actuellement trouver en kiosque les magazines suivants :

  • GNU/Linux Magazine № 154 sur le déploiement d'un serveur DNS avec Bind ;
  • Linux Pratique № 74 avec Ansible pour la gestion de vos serveurs ;
  • Planète Linux № 71 dégaine le premier sur Ubuntu 12.10 ;
  • GNU/Linux Magazine hors‐série № 63, sur le Go (le langage, pas le jeu !) ;
  • MISC № 64 consacre son dossier aux firewalls ;
  • Linux Inside № 9.

Et toujours trouvable en kiosque, pour les retardataires : Linux Essentiel № 28, MISC hors-série № 6 sur la cryptographie et Linux Pratique hors‐série № 25 (HTML 5).

Bonnes lectures !

NdM : La revue de presse est ouverte et collaborative. Merci à Xate, pour sa participation ce mois‐ci. Si vous voulez parler de votre magazine préféré, ou prendre en charge un magazine spécifique, n’hésitez pas à nous rejoindre sur l’espace de rédaction de LinuxFr.org. Nous pourrons même vous faire gagner un abonnement au magazine choisi !

De tout, de rien, des bookmarks, du bla‐bla #44

Posté par  (site Web personnel) . Édité par Davy Defaud, baud123, Nÿco, Benoît et Bruno Michel. Modéré par baud123. Licence CC By‑SA.
46
1
nov.
2012
Technologie

NdM : CrEv publiait cette série de veille technologique orientée Web dans ses journaux. Nous (modérateurs) lui avions demandé s’il souhaitait les publier en dépêches, ce qu’il a fait déjà à deux reprises. Voici donc le résultat de l’étape, CrEv a rédigé cette dépêche dans l’espace de rédaction. Merci donc à tous.

Comme à sa presque habitude, voici un petit condensé de ma veille.
Il s’agit comme souvent (mes journaux et maintenant mes dépêches) essentiellement de bookmarks, très légèrement commentés. C’est plutôt orienté développement, essentiellement côté Web et JavaScript, mais j’essaie aussi de toujours avoir deux ou trois petites choses annexes. Le but étant juste de partager et d’initier discussions, débats, avis, tousckevouvoulez.

Comme toujours, vous trouverez une liste des liens présentés en fin d’article, pour que les plus rapides puissent cliquer directement sans lire le bla‐bla qui traîne autour.

Bonne lecture !

Sortie d'une première version stable de Go

Posté par  (site Web personnel) . Édité par Nÿco. Modéré par Benoît Sibaud. Licence CC By‑SA.
Étiquettes :
48
9
avr.
2012
Golang

Go est un langage de programmation généraliste, sous licence BSD, à typage statique, disposant d'un ramasse-miettes et de facilités pour gérer la concurrence. Ses avantages sont d'être concis et expressif, de compiler très rapidement et de proposer les performances d'un langage compilé avec la souplesse d'un langage interprété.

Après deux ans et demi de développement, la première version stable du langage Go, nommée Go 1, est sortie. Elle vise à apporter de la stabilité sur les prochaines années pour les utilisateurs du langage, mais aussi pour les auteurs, qui vont ainsi pouvoir écrire des livres dont les exemples et explications continueront d'être valables bien après leur sortie. En particulier, cela implique une compatibilité garantie de tout programme écrit avec la version 1.0 vers toutes les versions 1.x.

Notons que le langage a fortement évolué depuis les premières annonces et que son positionnement a également été revu. Par exemple, Go était initialement vendu comme un langage de programmation système mais il est maintenant décrit comme un langage généraliste, ce qui correspond mieux à l'utilisation qui peut en être faite. Autre changement, Go était au départ un projet de Google mais il n'y a plus, aujourd'hui, de mention de Google sur la page d'accueil du site officiel. Cela ne veut pas dire que Google se désintéresse de Go (pour preuve, il est utilisé pour des composants critiques comme vitess pour Youtube) mais que les auteurs du langage souhaitent mettre en avant la communauté qui s'est construite autour du langage.

Des binaires pour Go 1 sont fournis sur le site officiel pour Linux, FreeBSD, Mac OS X et Windows au cas où votre distribution ne fournirait pas encore de paquets officiels.

NdM : merci à Xavier Claude pour la rédaction d'une dépêche sur le même sujet qui a été intégrée à celle-ci.

Journal Deux astéroïdes aux noms des coauteurs d'Unix

Posté par  . Licence CC By‑SA.
38
7
mar.
2012

Rob Pike a très sobrement annoncé que deux nouveaux astéroïdes viennent d'être nommés d'après les coauteurs d'Unix.
Je vous présente donc 300909 Kenthompson et 294727 Dennisritchie dont voici les données respectives:

294727 Dennisritchie:
http://ssd.jpl.nasa.gov/sbdb.cgi?ID=a0294727
300909 Kenthompson:
http://ssd.jpl.nasa.gov/sbdb.cgi?ID=a0300909

Une photographie de ce dernier:
http://walkon.hopto.org/pictures/temp-2012-02-27/html/B030.html

On s'amusera d'apprendre que la machine qui a servi à produire les données relatives à leurs orbites se nomme MPCLINUX.

Quelques mots sur cnet
http://news.cnet.com/8301-30685_3-57392126-264/two-asteroids-named-after-unix-co-creators/

Je ne sais pas pour vous, mais moi, ça me laisse songeur…