Journal [vidéo pas sérieuse] EULA for friends

Posté par (page perso) .
Tags : aucun
11
23
mar.
2009
EULA for friends est le titre d'un sketch vidéo qui s'amuse à plonger les CLUF (Contrats de Licence Utilisateur Final) dans la vraie vie.

Lien direct vers la vidéo sous-titrée au format Ogg, 38 Mo, 4 min :
http://blip.tv/file/get/Framasoft-EULAForFriends431.ogv

En streaming flash sur le Framablog :
http://www.framablog.org/index.php/post/2009/03/21/contrat-d(...)

Prenez garde la prochaine fois que vous serez invité chez l'un de vos proches...

(PS : Dites-moi que ce n'est que de la science-fiction !)

Le plan d'action anglais « Open Source, Open Standards and Re-Use »

Posté par (page perso) . Modéré par Nÿco.
Tags : aucun
15
18
mar.
2009
Technologie

Le 24 février, le gouvernement britannique mettait en ligne le plan d'action « Open Source, Open Standards and Re-Use » dont l'objectif clairement affiché est de passer à la vitesse supérieure pour ce qui concerne l'usage des logiciels libres dans l'ensemble des institutions publiques.

Les arguments avancés exposent les avantages du logiciel libre sur le logiciel propriétaire. Il est question d'économie (ne pas payer deux fois le même logiciel, assurer les conditions de sa réutilisation, etc.) mais également de formats ouverts, d'interopérabilité, ainsi que de faciliter voire favoriser le logiciel libre dans les procédures d'appels d'offre.

Il a été traduit par le Framablog, qui a également traduit deux articles connexes (l'un de la BBC et l'autre d'un site éducatif engagé dans le logiciel libre), et qui se demande au passage si on trouve la même volonté et ambition en France.

Création et Internet : étude du cas Trent Reznor de Nine Inch Nails

Posté par (page perso) . Modéré par Mouns.
Tags : aucun
10
13
mar.
2009
Audiovisuel
Au dernier MIDEM de Cannes, Mike Masnick a donné une conférence d'une quinzaine de minutes, récemment sous-titrée par Framasoft, analysant le parcours réussi du chanteur Trent Reznor de Nine Inch Nails.

Il y explique en quoi l'équation « CwF + RtB = $$$ » peut être aujourd'hui un pertinent modèle économique alternatif (CwF pour Connect with Fan et RtB pour Reason to Buy).

Un exemple intéressant (reproductible ?) en ces temps d'Hadopi où Internet apparaît à certains bien plus comme une menace que comme une formidable opportunité.

Journal L'expérience utilisateur Windows de Bill Gates

Posté par (page perso) .
Tags : aucun
13
18
fév.
2009
En janvier 2003, Bill Gates envoyait en interne un mail rendu public à la suite du procès antitrust fait à Microsoft aux US. Nous l'avons récemment traduit sur le Framablog parce que nous l'avons trouvé... caustique !

- Quand Bill Gates testait les qualités de Windows : http://www.framablog.org/index.php/post/2008/12/20/bill-gate(...)
- URL d'origine (PDF) : http://blog.seattlepi.nwsource.com/microsoft/library/2003Jan(...)

Le voici ci-dessous dans son intégralité.

----------

De : Bill Gates Envoyé : Mercredi, 15 Janvier 2003, 10:05
À : Jim Allchin
Cc :Chris Jones (...)

Microsoft, marketing et éducation

Posté par (page perso) . Modéré par j.
Tags : aucun
18
18
fév.
2009
Microsoft
Associé à l'agence Infoflash, Microsoft a récemment remporté le Grand Prix « Acquisition et Fidélisation Clients » au dernier salon du CMIT, le « rendez-vous de la communauté marketing et communication des TIC ».

Rien que de plus normal sauf qu'il s'agissait de sa campagne « Éducation » ainsi présentée sur le site d'Infoflash :
  • L’objectif : une campagne de conquête de marché et d’adoption de Microsoft Office 2007 dans l'Éducation.
  • La cible : les enseignants des 12 000 collèges et lycées et des 40 000 écoles primaires ;
  • L’idée : une communication personnalisée par discipline enseignée afin de provoquer l’adhésion des enseignants et leur reconnaissance ;
  • Les moyens : un dispositif efficace au travers de poster, lettre d’introduction, mailing, portail de téléchargement riche et interactif avec introduction en vidéo. Un message positif, clair et personnalisé aux cibles identifiées.

Le Framablog, qui a récemment mis en ligne un article sur « l'influence disproportionnée de Microsoft à l'école », se demande si un tel vocable mais surtout de tels agissements sont adaptés au « sanctuaire scolaire », compliquant d'autant la visibilité des alternatives libres comme OpenOffice.org.

Un exemple probant d'usage pédagogique de Wikipédia

Posté par (page perso) . Modéré par Jaimé Ragnagna.
Tags :
17
17
fév.
2009
Éducation
Il y débat actuellement dans le monde de l'éducation sur la pertinence et donc l'usage de Wikipédia en situation scolaire. Certains prônent l'interdiction pure et simple quand d'autres préconisent l'encyclopédie sans la moindre précaution. Et si il y avait comme un malentendu lié à une approche erronée de ce qu'est réellement Wikipédia ?

Le Framablog propose une sorte de réconciliation par l'exemple en mettant en avant un projet pédagogique original et documenté mené l'année dernière par Jon Beasley-Murray, professeur de littérature latino-américaine à l’Université de la Colombie-Britannique. Ayant constaté que ce domaine était très faiblement couvert par la version anglaise de Wikipédia, il a décidé d’intégrer l’encyclopédie à l’un de ses cours en lançant le « défi » suivant à ses étudiants : quitte à les créer pour l’occasion, choisissons quelques articles afférents, répartissez-vous par groupes, et faisons en sorte qu’ils obtiennent tous le label « Article de Qualité » dans le temps imparti du semestre universitaire (sachant que moins de 0,1% des articles possèdent effectivement ce label).

Ont-ils réussi ? Vous le saurez en parcourant les différentes traductions qui exposent le point de vue et l'analyse des acteurs impliqués dans le projet : professeur, étudiants mais aussi éditeurs réguliers de Wikipédia.

Mémoriser, lire, écrire et vivre à l'ère d'Internet

Posté par (page perso) . Modéré par Nÿco.
Tags : aucun
19
5
fév.
2009
Internet
Cette dépêche est clairement hors-sujet mais dans la mesure où les fidèles de DLFP sont souvent aux avant-postes de l'usage d'Internet et des nouvelles technologies, il m'a paru intéressant de compiler ici quatre traductions récentes du Framablog qui interrogent voire interpellent nos perceptions, capacités et comportements à l'aube de ce nouveau millénaire.

  • Mémoriser : Traduction de Education 2.0: Never Memorize Again?, il s'agit de se demander si cela a encore un sens d'apprendre par cœur des informations que l'on peut trouver d'un simple clic sur la Toile. Et alors ne vaut-il pas mieux orienter l'apprentissage sur l'optimisation de nos recherches ?
  • Lire : Traduction de Is Google Making Us Stupid?, ce dense et fort commenté article revisite certaines mutations technologiques en partant du constat qu'il nous est devenu plus difficile de nous concentrer sur la lecture « calme et profonde » d'un livre ou d'un document d'une certaine longueur. Arriverez-vous à le parcourir jusqu'à la fin ?
  • Écrire : Traduction de Writing in the age of distraction, l'auteur Cory Doctorow nous livre ses trucs et astuces pour achever jusqu'à son terme la rédaction de votre travail alors que tout est fait pour vous en distraire.
  • Vivre : Traduction de Technology is Great, but Are We Forgetting to Live?, cet article pose la question de la pertinence d'enregistrer systématiquement sur des machines de plus en plus perfectionnées et connectées les moments forts de nos vies, quitte à peut-être finir par en oublier l'essentiel.


NdM : et pour replacer cette dépêche dans la charte du site : à votre avis quelle est la place du libre et quel rôle a-t-il à jouer dans tout cela ?

Une vidéo sur les dangers de l'allongement des droits des artistes-interprètes en Europe

Posté par (page perso) . Modéré par Mouns.
Tags : aucun
13
27
jan.
2009
Audiovisuel
En mars dernier, une dépêche DLFP évoquait la question de l'allongement des droits des artistes-interprètes, que certains voudraient voir porter de 50 à 95 ans en Europe. L'Open Rights Group et l'EFF Europe avaient alors lancé la campagne SoundCopyright pour refuser cette proposition qui avantagerait bien plus l'industrie musicale que les artistes.

Cette campagne est toujours d'actualité et l'Open Rights Group a récemment diffusé une vidéo expliquant en quoi cet allongement était néfaste et devait être combattu.

Cette vidéo a été sous-titrée par Framasoft qui en fait de même avec une interview du chanteur Curt Smith (ex-Tears for Fears) justifiant clairement son choix d'avoir placé sous dernier album sous licence Creative Commons BY-NC-SA.

Journal Il est déconseillé de partager à l'école...

Posté par (page perso) .
Tags : aucun
18
9
jan.
2009
Pour information, voici ce qu'on peut lire comme ultime conseil à la page L’utilisation et le développement de logiciels issus de l’Open Source du très officiel site de l'Education Nationale française Educnet (les mises en gras sont d'origine) :
« Il est donc déconseillé d’utiliser ce type de logiciel si les élèves, leurs enseignants, voire l’établissement scolaire souhaitent garder un monopole d’utilisationdes travaux de développement du logiciel libre. Les principes de l’Open Source obligent les développeurs à garantir un (...)

Neuf mauvaises pratiques du logiciel libre

Posté par (page perso) . Modéré par Mouns.
Tags : aucun
11
2
jan.
2009
Communauté
Dans un récent article qui vient d'être traduit sur le Framablog, le chroniqueur Bruce Byfield recense neuf attitude problems qui constituent selon lui autant de freins à un développement serein et mature du logiciel libre.


  1. Se tromper d'ennemi ;

  2. Ennuyer le monde avec des histoires de logiciels ;

  3. Se contenter d'imiter d'autres systèmes d'exploitation ;

  4. Se méfier des nouveaux venus ;

  5. Accorder aux développeurs un statut privilégié ;

  6. Passer son temps à cracher sur Microsoft ;

  7. Prendre comme modèle de croissance le mode de développement des entreprises commerciales ;

  8. Placer les parts de marché en tête des priorités ;

  9. Se contenter d'un système d'exploitation qui ne soit pas complètement libre.



Et de conclure ainsi : « Le message que je veux vraiment faire passer, c'est que le libre a tellement gagné en importance, et si vite, qu'il n'a pas eu le temps de se demander si les comportements des débuts étaient encore pertinents ou si les nouvelles approches s'accordaient avec ses valeurs essentielles. Avant de croître davantage, la communauté doit se pencher sur ses modes de fonctionnement et les évaluer. Si elle ne le fait pas, elle risque, sinon de s'effondrer sous le poids des contradictions, du moins de se créer sans nécessité de lourds handicaps. »

NdM : il est intéressant de comparer cette chronique avec l'interview de Jeroen van Meeuwen - Fedora Project Vice President Fedora EMEA publiée récemment.

Journal Nouveautés logicielles du mois selon moi

Posté par (page perso) .
Tags : aucun
16
19
déc.
2008
Je sais, je viens encore mettre un lien vers le blog mais vu que c'est tout de même assez ch... pénible à compiler autant que ça serve au plus de monde possible (et puis si ce journal termine avec une côté négative je serai fixé pour l'avenir). Voici donc une bonne cinquantaine de liens autour des logiciels libres repérés ces quelques semaines et punaisés à la va-vite sur mon delicious. Certains ont déjà été évoqué sur DLFP mais pas tous.

(...)

Entretien avec Dries Buytaert, le créateur de Drupal

Posté par (page perso) . Modéré par patrick_g.
Tags :
6
18
déc.
2008
Communauté
Le Framablog propose la traduction d'une interview du créateur de Drupal, Dries Buytaert, parue en juin dernier sur le site Webmonkey.

Drupal est un système de gestion de contenu (CMS) vanté entre autres pour sa souplesse, sa modularité et sa gestion fine des utilisateurs. Dernièrement ce sont ainsi les sites de l'APRIL, d'Ubuntu-fr et bientôt de Framasoft qui ont migré vers Drupal.

Dries Buytaert nous raconte l'origine du projet, son nom et ses évolutions successives qui l'ont amené à être aujourd'hui l'un des CMS les plus utilisés. Il nous explique également pourquoi il a récemment créé la société Acquia qui voudrait être pour Drupal ce que Red Hat ou Canonical sont pour GNU/Linux.

Barack Obama et l'Open Source

Posté par (page perso) . Modéré par Mouns.
Tags : aucun
8
12
déc.
2008
Internet
La campagne de futur président des États-Unis a impressionné par son usage massif d'internet et des nouvelles technologies. Les différents sites mis en place auront en effet permis de créer une dynamique, communiquer, échanger, faire adhérer au projet, coordonner les manifestations locales, etc. sans oublier lever des fonds.

Certains n'hésitent pas, comme le journaliste Alex Castellanos sur CNN, à évoquer une stratégie bottom-up sur le mode bazar en référence au livre d'Eric Raymond La Cathédrale et le Bazar. D'autres évoquent la dynamique Open Source de la campagne, comme Doc Searls (Linux Journal) qui, partant de la précédente campagne d'Howard Dean, nous gratifie d'un long article à l'intérieur des équipes techniques de la campagne d'Obama.

On notera enfin que le site de transition d'Obama, change.gov, est récemment passé sous licence Creative Commons By et qu'un texte signé par de grandes figures d'Internet (dont Lawrence Lessig, la Mozilla Foundation, Jimmy Wales, Tim O'Reilly, Cory Doctorow ou encore Mitch Kapor) invite Barack Obama à aller encore plus loin en adoptant trois grands principes pour assurer un gouvernement ouvert : l'absence d'obstacles légaux au partage, l'absence d'obstacles technologiques au partage et la libre concurrence.

Journal Is Google making us stupid?

Posté par (page perso) .
Tags : aucun
10
8
déc.
2008
C'est le titre d'un article paru cet été dans The Atlantic par Nicholas Carr et qui a eu un fort impact dans la blogosphère anglophone.

Le pitch c'est de s'interroger sur les transformations profondes induites par internet et les nouvelles technologies, transformations qui peuvent aller jusqu'à modifier nos perceptions, nos modes de pensée, voire même notre cerveau (comme l'apparition de l'écrit, de l'imprimerie ou de la machine à écrire ont eux aussi modifié la donne).

Jusqu'à éventuellement se demander si (...)

Journal Un candidat au troll du vendredi

Posté par (page perso) .
Tags : aucun
3
5
déc.
2008
Le Causeur.fr nous gratifie aujourd'hui d'un article intitulé « Libérons-nous du libre - Le logiciel libre, nouvel opium du peuple 2.0 ? » qui ne devrait pas tous vous laisser indifférent.

http://www.causeur.fr/liberons-nous-du-libre,1449

J'en parle sur le Framablog en me demandant si finalement cela dessert réellement le logiciel libre.
http://www.framablog.org/index.php/post/2008/12/05/ces-logic(...)

Et au delà de la caricature il y a quelques bons mots comme « ces logiciels qui ont les trippes à l'air » pour caractériser les logiciels libres et leur code (...)