Thelia 2, le logiciel de vente en ligne est disponible

Posté par (page perso) . Édité par Benoît Sibaud, ZeroHeure et Nÿco. Modéré par Xavier Claude. Licence CC by-sa
Tags : aucun
20
6
mai
2014
Commercial

Thelia 2 est un logiciel libre (LGPL) de vente en ligne ou e-commerce. Moins connu que Magento ou Prestashop, il a le bon goût d'avoir beaucoup de modules libres et faciles à ré-adapter.

Depuis la sortie de Thelia 1 en 2005, les techniques de programmation ont évolué et les concepteurs ont préféré recréer Thelia 2 à partir d'une feuille blanche mais en mettant à profit leurs 8 ans d'expérience.

C'est ainsi que Thelia 2 a été développé autour de standards que les développeurs apprécieront. Citons en particulier Symfony et les normes PSR. Le souci de faire un logiciel très propre dans le meilleur esprit du logiciel libre est évident. Les sources et la documentation technique sont en anglais de façon à avoir un développement international ouvert. Les demandes d'améliorations et les bugs sont gérés sur github.

ADSILLH : Licence professionnelle administrateur et développeur

Posté par (page perso) . Édité par Davy Defaud, ZeroHeure et NeoX. Modéré par Nÿco. Licence CC by-sa
Tags :
25
2
avr.
2014
Éducation

L’Université de Bordeaux vient d’ajouter à son catalogue de formations la licence professionnelle Systèmes informatiques et logiciels spécialité Administrateur et Développeur de Systèmes Informatiques sous Licences Libres et Hybrides (ADSILLH). Deux autres formations analogues existent déjà, l’une à Angers et l’autre à Nancy. La description de cette licence est en deuxième partie.

Il s’agit bien d’une formation professionnelle destinée à trouver un emploi dans un secteur où la demande est forte.

Il est intéressant de remarquer que les étudiants devront s’impliquer dans la communauté des développeurs de logiciels libres autour de projets reconnus. Cette démarche est très intéressante car, ainsi, cette formation bénéficiera non seulement aux étudiants, mais à tous !

Les inscriptions sont d’ores et déjà ouvertes.

François Pellegrini nommé à la CNIL

Posté par (page perso) . Édité par Benoît Sibaud, Xavier Teyssier et ZeroHeure. Modéré par Florent Zara. Licence CC by-sa
Tags : aucun
74
26
jan.
2014
Justice

François Pellegrini, bien connu pour sa lutte contre les brevets logiciels, pour ses compétences en droit du logiciel et par sa participation au lancement des RMLL vient d'être nommé à la Commission nationale informatique et libertés (CNIL).
La commission est composée d’un collège de 17 personnalités. Les présidents de l'Assemblée nationale et du Sénat ont nommé de droit, respectivement, Nicolas Colin (co-auteur d'un rapport de 2013 sur la fiscalité du numérique) et François Pellegrini.

C'est en décembre que François Pellegrini avait fait acte de candidature. La présidence du Sénat vient de lui signifier qu'il vient d'être choisi au vu de son seul dossier et qu'il n'a pas été tenu compte des sollicitations dont les sénateurs étaient l'objet. L'interlocuteur a même ajouté qu'il souhaitait que cela se sache.

Nous ne pourrons que nous féliciter de ces nominations car avec Nicolas Colin, ce sont deux personnes très au fait de la technique qui viennent d'être nommées. Nous pouvons espérer qu'ils apporteront un éclairage nouveau à la CNIL sur les sujets qu'ils connaissent bien.

Droit des Logiciels : Un livre de référence pour les juristes et les informaticiens

Posté par (page perso) . Édité par Benoît Sibaud et NeoX. Modéré par ZeroHeure. Licence CC by-sa
Tags : aucun
40
2
nov.
2013
Justice

Après sept années de travail, François Pellegrini et Sébastien Canevet viennent d'achever un ouvrage sur le droit des logiciels. Cette collaboration entre un scientifique qui s'intéresse au droit et un juriste qui s'intéresse à l'informatique a produit un impressionnant ouvrage de plus de 600 pages, très complet et facile à lire aussi bien pour les juristes que pour les informaticiens. C'est un ouvrage de référence sans équivalent qui aborde également les aspects historiques et économiques de la création logicielle.

Bien entendu, ce livre en français est centré sur le droit français mais il fait référence au droit européen, au droit étatsunien et même au droit japonais. C'est un ouvrage de droit comparé, ce qui est assez rare dans le monde des juristes. Il a été préfacé par Michel Rocard qui s'est illustré dans la lutte contre les brevets logiciels.

Le point noir est que ce livre n'est édité par les Presses Universitaires de France que sous forme papier excluant la possibilité de faire des recherches textuelles ou d'indexer l'ouvrage. Une version numérique serait aussi plus facile à transporter mais les PUF n'ont pas d'autre mode de diffusion.

Thelia, le logiciel d'e-commerce GPL : essayez la version 2 basée sur Symfony

Posté par (page perso) . Édité par Xavier Teyssier, NeoX, Xavier Claude et tankey. Modéré par Xavier Claude. Licence CC by-sa
Tags : aucun
23
30
oct.
2013
Commercial

Thelia est un logiciel de commerce en ligne dont les débuts remontent à 2005. Huit ans ont passé et il était devenu nécessaire de rénover ce logiciel. C'est ce que l'équipe d'OpenStudio assistée de CQFDev a décidé de réaliser en procédant à une refonte du logiciel capitalisant ainsi huit années d'expérience. La version 2 de Thelia qui était accessible sur GitHub est maintenant disponible en version Bêta sous forme de paquets intégrés, faciles à installer et à tester. L'objectif est de publier la version finale au début de 2014.

La Nouvelle-Zélande bannit les brevets sur les logiciels

Posté par (page perso) . Édité par Xavier Claude. Modéré par Christophe Guilloux. Licence CC by-sa
Tags : aucun
41
29
août
2013
Justice

Après cinq ans de débats, la Nouvelle-Zélande vient d'interdire les brevets sur les logiciels.
Malgré le lobby intense de quelques gros éditeurs de logiciels, les députés néo-zélandais ont su résister à leurs pressions. Cela nous rappelle l'épisode de 2005 en Europe.

Malheureusement, en Europe, certains veulent réintroduire les brevets sur les logiciels avec la complicité de l'OEB qui n'hésite pas à primer un brevet logiciel en violation de la législation.

La nocivité des brevets sur les logiciels n'est plus à démontrer. Il suffit de lire par exemple le mémoire de Jérémie Zimmerman ou les dossiers de François Pellegrini et ses sous-rubriques pour s'en convaincre.

Peut-être faut-il aussi se poser la question : « À quoi servent les brevets ? »

L'Éducation Nationale et la circulaire 5608 du 19 septembre 2012

Posté par (page perso) . Modéré par patrick_g. Licence CC by-sa
Tags : aucun
24
14
août
2013
Éducation

Vous vous souvenez très certainement de la circulaire 5608 du Premier ministre du 19 septembre 2012. Elle concerne l'usage des logiciels libres dans l'administration.
Un député, Mme Isabelle Attard (Écologiste) a demandé où en était l'application de cette circulaire. Elle a reçu une réponse du ministère de l'Éducation nationale.

On peut remarquer que les choses évoluent dans le bon sens, mais lentement. Le mammouth de Claude Allègre bouge enfin ! Mais la tâche est immense car en plus des problèmes financiers se cache un problème de fond : l'Éducation nationale ne doit pas se contenter d'utiliser des logiciels libres et enseigner leur usage, elle doit aussi enseigner les sciences et techniques qui permettent de comprendre le monde numérique dans lequel nous vivons. C'est essentiel pour envisager l'avenir.

Enfin un article de loi limitant les racketiciels ?

Posté par (page perso) . Édité par Benoît Sibaud, patrick_g et Nils Ratusznik. Modéré par Nils Ratusznik. Licence CC by-sa
45
24
juin
2013
Justice

Le gouvernement a déposé un projet de loi relatif à la consommation qui pour objectif « le renforcement de la protection des consommateurs contre les pratiques déloyales ».
C'est dans ce cadre que le groupe GDR a déposé l'amendement 711 défendu par madame Jacqueline Fraysse, députée dans les Hauts-de-Seine.

L'ADULLACT, l'AFUL et Framasoft soutiennent cet amendement qui veut que l'acheteur soit informé du prix de chacun des logiciels vendus avec un ordinateur.

Certes on peut regretter que ce ne soit pas une interdiction explicite de la vente liée des logiciels avec un ordinateur mais cet amendement serait un appréciable pas en avant. Espérons que nos députés sauront nous représenter et résister aux pressions qu'ils subissent.

L'Académie des sciences et l'enseignement de l'informatique

Posté par (page perso) . Édité par Benoît Sibaud et Xavier Claude. Modéré par patrick_g. Licence CC by-sa
Tags : aucun
22
27
mai
2013
Éducation

L'enseignement de l'informatique est plus que jamais un sujet d'actualité. L'Académie des sciences vient de publier un rapport dont le titre est « L'enseignement de l'Informatique en France. Il est urgent de ne plus attendre ».

L'EPI (Enseignement Public et Informatique) s'associe aux recommandations de ce rapport dans son communiqué.

Le document de l'Académie des sciences est un PDF de 34 pages assez dense, ce qui est plutôt normal chez les scientifiques. Sur le site de l'EPI, vous trouverez un résumé de ce document.

Dans le même esprit, vous regardez la conférence donnée par François Élie lors de la 3e édition de Fêtons Linux du samedi 27 avril 2013 : « Quelle école pour la société de l'information ? Program or be programmed ? ». Le fond de son discours est que l'enseignement de l'informatique doit faire la différence entre l'enseignement de la science informatique, des technologies informatiques est des usages de l'informatique.

Enfin, le Sénat vient de demander d'utiliser en priorité les logiciels libres dans le numérique éducatif. Décidément, au vu de ces réactions on peut penser qu'il y a un gros problème dans l'Éducation Nationale

Le groupe « Non aux Racketiciels » a besoin de vos témoignages

Posté par (page perso) . Édité par Benoît Sibaud, Xavier Claude et Xavier Teyssier. Modéré par Benoît Sibaud. Licence CC by-sa
Tags : aucun
39
26
mai
2013
Justice

Le groupe de travail Racketiciel de l'association AFUL a besoin de vos témoignages pour étayer les dossiers défendus par son avocat. En face de lui, les constructeurs ne lésinent pas sur les moyens et vont jusqu'à utiliser les cabinets d'avocats les plus chers d'Europe. Ils persévèrent ainsi à imposer en toute illégalité le paiement de la licence du système d'exploitation lors de l'achat de chaque ordinateur.

Le but est de créer un dossier relatant le caractère fastidieux ou complexe, voire sans espoir, de la démarche à effectuer pour se faire rembourser.

Il est bien évident que le nombre de témoignages recueillis sera un élément de poids dans la lutte contre cette pratique illégale qui nous est imposée.

Non aux racketiciels !

Gouvernement français et logiciels libre : du bon et du moins bon

Posté par (page perso) . Édité par Benoît Sibaud, Davy Defaud et Florent Zara. Modéré par Xavier Claude. Licence CC by-sa
Tags : aucun
31
19
mai
2013
Microsoft

Après la circulaire Ayrault, on pouvait s’attendre à une politique volontariste et cohérente en matière d’informatique. Malheureusement, en France, certains ministères n’ont cure des directives du Premier ministre, en particulier celui de la Défense. Ce dernier passant un accord commercial avec Microsoft Irlande.

Suite aux protestations des promoteurs des logiciels libres, un nouvel accord serait en cours de négociation : le contrat serait passé avec une succession de sociétés, la dernière signant avec Microsoft Irlande.

Heureusement, tout n’est pas aussi noir… Un accord cadre vient d’être publié par la direction informatique du ministère de l’Intérieur. Il précise les conditions dans lesquelles doivent être passés les marchés relatifs aux postes de travail pour les ministères de l’Intérieur et de la Justice (pendant 4 ans). Voir la suite de la dépêche pour plus de détails.

Vers l'abandon de Silverlight et de Flash

Posté par (page perso) . Édité par Benoît Sibaud et Nils Ratusznik. Modéré par Nÿco. Licence CC by-sa
Tags : aucun
42
17
avr.
2013
Microsoft

SilverLight est un plugin pour navigateur Web multiplate-forme (Windows et Mac OS, Linux via le projet Moonlight), qui permet de développer des applications Web riches dans un moteur de rendu vectoriel. Il est un concurrent de Adobe Flash.

Il semble que l'on assiste à la disparition lente de SilverLight. Cette technologie créée par Microsoft ne s'est pas exportée sous les systèmes à noyau Linux, notamment Android. Or cet environnement n'est plus optionnel, il est obligatoire.
Bien que SilverLight ait été poussé par quelques acteurs comme France Télévision, le succès n'a pas été au rendez-vous.

Netflix vient de publier un article nommé HTML5 Video at Netflix qui a été repris dans Netflix abandonnera Silverlight au profit du HTML5.
C'est ainsi que l'on peut y lire : « Petit à petit, on s'oriente vers un web sans aucun plugin, le Flash d'Adobe ayant d'ailleurs fait lui aussi les frais de ce changement ».

De son côté Microsoft annonce le support de SilverLight 5 jusqu'en 2021. Adobe Flash devrait lui aussi laisser sa place au HTML5. La mauvaise nouvelle, c'est qu'il prend en charge les DRM…

Mandriva, MBS et les PME

Posté par (page perso) . Édité par NeoX et Nÿco. Modéré par Xavier Claude. Licence CC by-sa
Tags :
19
11
avr.
2013
Mandriva

Dans un précédent article Quoi de neuf chez Mandriva ?, il était question du changement de cap de l'entreprise.

Cela se concrétise avec l'annonce de MBS (pour Mandriva Business Server). Il s'agit d'une solution intégrée de logiciels libres permettant de créer et de gérer l'infrastructure informatique d'une entreprise. La cible visée est essentiellement les PME où le service informatique est très réduit.

Toute la gestion se fait avec de nouvelles interfaces graphiques afin de faciliter la prise en main par le personnel local. L'offre commerciale de Mandriva est essentiellement un support dont les prix sont adaptés à la taille des entreprises.

Interview d'Éric Seigne, créateur d'AbulÉdu

Posté par (page perso) . Édité par NeoX et Nÿco. Modéré par Bruno Michel.
Tags : aucun
21
14
déc.
2012
Éducation

Éric Seigne est un homme discret, mais un bosseur de l'extrême. On a pu le voir aux RMLL, à Linux Expo et assez souvent dans l'Afrique francophone qu'il affectionne pour y faire la promotion des logiciels libres.

Il est l'un des fondateurs de l'ABUL et son implication dans la promotion des logiciels libres n'a jamais faibli, même dans des moments difficiles. Si l'ABUL a été à l'origine d'AbulÉdu et du choix des techniques à mettre en œuvre, le réalisateur, c'est essentiellement lui.

Ses réalisations arrivant à maturité, il vient enfin de sortir de sa coquille en accordant une interview à Framasoft.
Cette interview contient un scoop concernant la tablette qooq et son partenariat avec Unowhy. Éric m'a promis de nous en dire plus bientôt.

Enfin, à l'issue de l'interview, il fait appel aux bonnes volontés pour la création de ressources libres utilisables par les enseignants. Il n'y a pas besoin d'être codeur ou enseignant pour y participer, c'est à la portée de tous.

Le droit au libre : Les avocats de Toulouse s'impliquent

Posté par (page perso) . Édité par baud123, Benoît Sibaud, NeoX et Christophe Guilloux. Modéré par Benoît Sibaud.
Tags : aucun
19
21
nov.
2012
Justice

Le Vendredi 23 novembre 2012, l’Ordre des Avocats de Toulouse organise un colloque intitulé Le droit au libre. Il aura lieu de 9h à 17h à la Médiathèque José Cabanis.

1, allée Jacques Chaban-Delmas,
BP 55858,
31506 Toulouse CEDEX 5

Ce colloque, organisé avec le soutien de la Bibliothèque de Toulouse, valide six heures de formation professionnelle continue.

L'entrée est libre mais comme le nombre de places est limité, l'inscription est nécessaire.

Au programme, plusieurs aspects seront traités comme :
La propriété intellectuelle est-elle un frein à l’innovation ?
Mais aussi l'open hardware, l'open data, rémunérer l'innovation et non la rente…

Indubitablement, il s'agit d'une vraie prise de conscience des changements majeurs initiés par le logiciel libre.