Gestion de planning : LibrePlan... et les autres

Posté par (page perso) . Édité par Lucas Bonnet, patrick_g et Bruno Michel. Modéré par patrick_g. Licence CC by-sa
36
21
jan.
2012
Supervision

Vous connaissez tous la Gestion de projet, le diagramme de Gantt et réseau Pert ou vous en avez forcément aperçu sans savoir qu'ils portaient ces noms. Ce sont des outils très utilisés dans les entreprises pour essayer de maintenir les délais et, diront les mauvaises langues, pour justifier les retards.
Suite à la sortie de la dernière version de LibrePlan, nous pouvons en profiter pour faire un petit tour d'horizon de ce genre de logiciels que vous êtes invités à compléter et à commenter.

La suite et l'appel à commentaires en deuxième partie...

Vers la fin du Flash ? L'interopérabilité serait-elle vainqueur ?

Posté par (page perso) . Modéré par j. Licence CC by-sa
23
2
août
2011
Internet

Adobe vient d'annoncer la sortie du logiciel EDGE destiné à produire du HTML5.
Pour mémoire, le HTML5 permet l'inclusion d'animations et de vidéos dans les pages web sans utiliser le Flash. Le nouvel outil d'Adobe utilise HTML5, JavaScript et CSS3. Sa similitude avec l'outil de création de Flash devrait séduire les créateurs de sites.

Un puissant moteur de ce changement est que des plateformes comme iOS d'Apple ne supportent pas le Flash. La multiplicité des navigateurs et des types de machines, du smartphone à l'écran QSXGA (voir Format d'affichage vidéo) sur une station conduit à l'adoption massive des normes du web, gérées par le W3C.

Cette nouvelle va dans le même sens que l'étude (NdM.: il s'agit d'un canular) faite par AptiQuant Psychometric Consulting sur la relation entre le QI (Quotient_intellectuel) des utilisateurs et leur navigateur. Il s'agit d'un cas de sérendipité car ce n'était pas le but de l'étude initiale.
Cette étude révèle que le QI des utilisateurs du navigateur web Internet Explorer est bien plus bas que celui des utilisateurs des autres navigateurs !

On sait que IE6 en particulier a fait l'objet de campagnes d'éradication, mais qu'il a fallu que des sites tels que Youtube et Dailymotion annoncent la fin de sa prise en charge pour en précipiter le déclin.

L'abandon du Flash et le déclin d'IE sont sans doute un tournant important vers l'interopérabilité du web.

Racketiciel : la justice est bien remise sur ses rails

Posté par (page perso) . Modéré par Nÿco. Licence CC by-sa
60
18
mai
2011
Justice

Deux affaires viennent de se terminer devant deux juges de proximité : dans les deux cas, les juges de proximité ont suivi scrupuleusement les arrêts de la Cour de cassation du 15 novembre 2010 et ont condamné la vente liée (ou subordonnée).

On s’en souvient, l’interprétation de l’arrêt de la CJCE du 23 avril 2009 avait semé le trouble dans les affaires de vente liée et avait laissé croire à certains qu’elle était tolérée, sinon autorisée, ce qui compliquait sérieusement l’argumentaire devant le juge de proximité. Le risque de perdre le procès n’était pas négligeable.

Maintenant, les directives sont claires, les juges d’Aix‐en‐Provence et de Lagny‐sur‐Marne ont pu condamner ACER et MSI en se référant à l’article L.122-1 du code de la consommation interprété au regard de la directive européenne 2005/29/CE.

Le groupe Non aux racketiciels aurait‐il gagné ? Pas encore, mais c’est en bonne voie. Le but, rappelons‐le, est d’obtenir que l’on puisse acheter ou non le système d’exploitation avec l’ordinateur. Pour cela, il faut que leurs prix soient dissociés, tout comme il l’est pour la suite MS Office pré‐installée sur certains matériels. Si Microsoft sait vendre un kit d’activation pour MS Office (vu chez Surcouf à Mérignac), il devrait être capable de le faire pour son système d’exploitation qui doit, de toute façon, être activé sous un délai de quelques semaines.

Le CIGREF s'intéresse à la maturité de l'Open Source

Posté par (page perso) . Modéré par baud123. Licence CC by-sa
Tags : aucun
26
19
avr.
2011
Commercial

Le CIGREF, club informatique des grandes entreprises françaises, vient de publier un document fort intéressant sur les logiciels Open source. Certes, on y utilise dans bien des cas ce vocable à la place de Logiciel Libre et il y est écrit que OpenOffice.org n'a pas de licence mais dans l'ensemble, le document est très positif.

Il faut bien avoir en tête qu'il s'agit de la façon dont les grandes entreprises considèrent les logiciels libres. Cela est représenté sous forme de diagrammes à la fin du document.

Le cas d'OpenOffice.org a été analysé en détail, tant pour les motivations de son emploi et sa mise en œuvre que pour son respect des normes et le rachat de SUN par Oracle. On trouvera dans ce document d'autres éléments intéressants comme la résistance au changement de la hiérarchie intermédiaire ou le coût de gestion et du recensement des licences propriétaires.

Ce document est sans doute annonciateur d'un basculement massif et tant attendu des grandes entreprises vers les logiciels libres.

Racketiciel : changement de stratégie et grande audition

Posté par (page perso) . Modéré par Lucas Bonnet.
44
14
mar.
2011
Justice

Depuis cinq ans, le groupe Racketiciel lutte contre la vente liée des licences de logiciels avec les ordinateurs. La licence est un droit d'usage, un service, l'ordinateur est un bien matériel ; leur vente liée est pratiquée sur la quasi‑totalité des ordinateurs livrés assemblés.

Les premières actions du groupe « Détaxe » devenu ensuite Racketiciel s'appuyaient sur la loi interdisant la vente liée, mais au fil du temps, les avocats des fabricants ont fait jouer des arguments tels que « produit prêt à l'emploi », et il est devenu risqué de s'aventurer devant un juge de proximité avec le seul argument de la vente liée.

Cependant, l'article R132‑1 du code de la consommation et les deux arrêts de la Cour de cassation permettent de faire valoir nos droits. Le problème est que pour faire valoir ces droits, la présence d'un avocat est quasiment indispensable pour être certain de gagner.
Le groupe Racketiciel souhaite un plus grand nombre de procès, afin d'asseoir définitivement le droit des consommateurs. Le groupe pourra vous conseiller sur le choix de votre avocat, examiner avec vous votre assurance juridique, si vous en avez une cachée au fond d'un contrat, ou éventuellement vous en conseiller une.

Ces évolutions font que le groupe Racketiciel n'a pas autant de disponibilité sur les forums qu'il le souhaiterait et doit alléger sa tâche. C'est dans ce but, pour réorienter son activité et pour ne pas se couper des acheteurs, qu'il lance la « Grande Audition ». Il n'y a pas de formulaire, posez tout simplement vos questions par courriel à : contact @ racketiciel.info.
Difficile de faire plus libre !

Manifeste pour une Création Artistique Libre par Roberto Di Cosmo

Posté par (page perso) . Modéré par Lucas Bonnet. Licence CC by-sa
Tags : aucun
17
5
mar.
2011
Culture

Roberto Di Cosmo est l'auteur en 1998 du très célèbre article Piège dans le Cyberespace. Suite au succès de cet ouvrage, il publie Le Hold-up planétaire. Toujours aussi vigilant face aux dérapages de notre société, Roberto vient de publier Manifeste pour une création artistique libre dans un internet libre. Ce document, qui devrait avoir le même retentissement que les précédents, peut être téléchargé au format PDF. Pour une lecture confortable en tous lieux, il existe aussi sous forme de livre aux éditions InLibroVeritas.

Dans son manifeste, Roberto analyse et dénonce tous les mécanismes qui mettent en péril la création artistique et la liberté sur Internet. Il montre comment les lois DADVSI et HADŒPI, dictées par une industrie musicale décadente ne résoudront pas les problèmes de cette industrie, car le budget des ménages est limité et la part accordée à la musique est en compétition avec de nouveaux loisirs.

Le plus intéressant est la méthode que Roberto propose pour rémunérer la création artistique. Certes, c'est une licence globale, mais la méthode de répartition des rémunérations est très novatrice et saine. Elle permettrait de faire vivre correctement beaucoup d'artistes et ainsi de stimuler la création artistique. Cette méthode est une répartition selon une courbe concave. Découvrez-la vite en lisant le texte de Roberto... Et faites le lire ou offrez-le à vos amis et à vos élus...

SLAP : Logiciel libre et aide à la personne

Posté par (page perso) . Modéré par tuiu pol.
Tags :
16
17
fév.
2011
Communauté
Les services d'aide à la personne, vous connaissez ? En raison de l'allongement de la durée de vie de plus en plus de personnes sont concernées.

Un projet nouveau et innovateur est né : SLAP (Services en Ligne À la Personne). Il est né grâce à l'association Aquinetic, créée à la suite des RMLL 2008 à Mont de Marsan.

SLAP est un projet sous licence GPL v3. Il a fait l'objet d'une étude de terrain approfondie et va maintenant être testé en grandeur nature à l'Île d'Yeu sur une cinquantaine de postes.
Le logiciel S.L.A.P. et ses sources seront publiés une fois la phase d'expérimentation validée.

D'ores et déjà, le prototype propose de nombreuses fonctions que vous découvrirez sur SLAP.

Ce projet est intéressant à plus d'un titre, car il concerne des activités qui ne disposent actuellement d'aucun outil spécifique.
Aquinetic, pôle de compétences en logiciels libres, est novateur car il fait appel à de nombreuses institutions et associations. Parmi celles-ci, on peut aussi trouver l'ABUL qui est aussi membre fondateur d'ADULLACT.

Le futur des logiciels métiers devrait logiquement suivre la voie tracée par Adullact et Aquinetic qui sont deux associations destinées à promouvoir les logiciels libres, chacune dans leurs domaines.

Double victoire pour Racketiciel : la Cour de cassation vient de statuer par deux fois sur la vente liée

Posté par (page perso) . Modéré par patrick_g.
Tags : aucun
51
30
jan.
2011
Justice
Enfin une très bonne nouvelle : la Cour de cassation, la plus haute juridiction de l'ordre judiciaire français, vient de casser avec renvoi deux jugements qui déboutaient des demandes concernant la vente liée.

Les deux affaires Pétrus c/ Lenovo et Guerby c/ Darty ont été traitées simultanément et les deux arrêts sont volontairement complémentaires, l'un concerne le constructeur et l'autre, le distributeur. Les juristes apprécient car c'est pour eux une injonction forte et claire à suivre la directive européenne 2005/29/CE du Parlement européen et du Conseil du 11 mai 2005 relative aux pratiques commerciales déloyales.
Pour un juriste, un jugement cassé avec renvoi (dans une autre juridiction) est même une forme de sanction.

Est-ce à dire que c'est la fin de la vente liée ? Pas vraiment, il reste encore du chemin à faire. Par exemple, les douanes voient arriver de l'étranger des ordinateurs dont la valeur intègre le prix du logiciel et n'y voient actuellement aucune objection.
Les tribunaux, quant à eux, devraient maintenant juger de façon plus uniforme car les arrêts de la Cour de cassation orientent fortement la jurisprudence.

Les analyses de Frédéric Cuif vous donneront plus de précisions et vous permettront de bien comprendre la portée de ces arrêts.

Si vous vous engagez dans une démarche similaire, faites très attention à la façon dont l'affaire est présentée au juge. Il faut qu'il puisse facilement faire le lien avec les arguments juridiques adéquats. Pour cela, le site racketiciel.info vous donnera des informations et recommande fortement de faire appel à un avocat spécialiste de ces questions informatiques, tant les arguments sont devenus d'un haut niveau de technicité juridique.

Qy.net de Quietty, le nouveau né de la famille NetTop

Posté par (page perso) . Modéré par patrick_g.
Tags :
19
8
déc.
2010
Commercial
Vous avez sans doute déjà vu ou entendu parler des Nettop. Ce sont des petits ordinateurs destinés à accomplir les tâches les plus courantes (web, courrier, bureautique, multimédia). Le nettop est caractérisé par sa compacité, sa faible consommation énergétique et une absence de bruit participant à un bon confort d'utilisation. Potentiellement, ce marché est immense et il fait la part belle à Linux.
Parmi ces machines, il y a les petits boîtiers sans écran, par exemple :
  • Linutop et Eee_Box qui peuvent se fixer au dos d'un écran ;
  • Zotac ainsi que Acer Revo et Arbyte, des mini-PC peu encombrants se situant à la frontière des Desktops ;
  • Et beaucoup d'autres.

Et les « tout-en-un » ou all-in-one :Le nouvel arrivant, le qy.net de Quietty est produit par une entreprise française. C'est une machine complète, compacte, intégrée dans l'écran comme Ordissimo et E-Sidor, entièrement statique, donc absolument silencieuse. Elle est même rapide car le processeur Sempron de la dernière génération en fait une machine trois fois plus rapide que celles construites autour des processeurs Atom. C'est un all-in-one au prix d'un nettop. Une jolie performance.

Qy.net est destiné à ceux qui ne veulent pas « faire de l'informatique » mais l'utiliser. Pour cela, il est livré avec une distribution basée sur Ubuntu 10.04 mais avec Xfce et Compiz. Il n'y a qu'à brancher le clavier, la souris, l'alimentation et tout fonctionne 40 secondes plus tard, même le courrier et il n'y a rien à configurer.

Ces caractéristiques devraient intéresser les entreprises, en particulier les PME où la maintenance est souvent problématique ainsi que les primo-accédant à l'informatique. Pour aller encore plus loin, Quietty propose une formule d'abonnement pour mettre l'utilisateur à l'abri des surprises et lui offrir la tranquillité que laisse suggérer le nom de la marque.

Une originalité est que cette machine possède deux ports Ethernet gigabit. Elle peut donc faire le bonheur des geeks qui lui trouveront d'autres usages. Ceci fera l'objet d'un autre article...

L'Inde se dote d'un RGI

Posté par (page perso) . Modéré par baud123.
Tags : aucun
30
20
nov.
2010
Justice
Le gouvernement indien vient de se doter d'un référentiel général d'interopérabilité (RGI). C'est ce que vient de nous apprendre la FFII dans son communiqué.

À la différence du RGI français, il ne s'agit pas d'une liste de formats, mais d'une liste de règles et d'un vocabulaire à respecter. On peut noter que si des brevets existent sur un standard ouvert (encore illégaux en Europe sur le logiciel), ils doivent être d'usage libre, gratuit et sans aucune restriction.
En précisant ce qu'est un standard ouvert et en imposant l'usage des standards ouverts, l'Inde fait une avancée décisive qui lui permettra de maîtriser son avenir.

Pendant ce temps, la France qui avait commencé à travailler sur le RGI dès 2001 a fini par accoucher d'un document inconsistant. L'Europe subit des pressions pour en faire autant, continuant ainsi à dépendre d'entreprises situées de l'autre côté de l'atlantique. Cette politique obère ainsi les chances de développement du pays tout en creusant son déficit.

Définir un référentiel général d'interopérabilité est devenu une nécessité que certains états ont compris. Citons par exemple Le RGI de la Norvège et Les Anglais n'ont pas le RGI mais ils ont Becta et ils s'en servent !

Vers la fin de la vente liée de Windows ? La cour de cassation vient de statuer.

Posté par (page perso) . Modéré par baud123.
Tags :
34
18
nov.
2010
Justice
Le groupe de travail Racketiciel vient d'enregistrer une très bonne décision : la cour de cassation vient de casser le jugement du tribunal de proximité de Tarascon qui, en déboutant un consommateur, confortait les vendeurs d'ordinateurs dans leurs pratiques contraires à la loi.

Le juge de Tarascon avait refusé d'accéder à la demande de remboursement des logiciels inutilisés présentée par un consommateur sur le fondement de l'article L. 122-1 du Code de la consommation en considérant que ce dernier avait, en quelque sorte, fait un achat d'une machine prééquipée d'une série de logiciels en connaissance de cause. De fait, il a refusé de prendre en compte que le logiciel prévoyait la possibilité d'un remboursement.

Ce jugement de Tarascon rendait plus difficile le remboursement des logiciels pré-installés (essentiellement de Windows) car il ne permettait plus de mettre en avant l’article L.122-1. Il fallait utiliser des arguments secondaires comme le non affichage du CLUF au moment de l'achat pour gagner les procès. Ce qu'a principalement retenu la cour de cassation, c'est qu'en 2008, le juge de Tarascon a ignoré une directive européenne de 2005 qui prime sur le droit français.

Maître Frédéric Cuif a suivi de très près cette affaire, il apprécie la finesse de la cour de cassation, ce qui pourrait selon certains observateurs nous faire espérer un recul des litiges concernant les pratiques commerciales déloyales (PCD). Bien que cette nouvelle nous conforte à assigner les constructeurs devant le juge de proximité, et le groupe Racketiciel nous y encourage vivement, il ne faut cependant pas s'y lancer à la légère sans avoir consulté les recommandations du groupe Racketiciel de l'AFUL.

Le prix de l'innovation des assises de la sécurité est attribué à un logiciel libre

Posté par (page perso) . Modéré par patrick_g.
Tags :
6
14
juil.
2010
Sécurité
Depuis 2001, les Assises de la Sécurité et des Systèmes d’Information réunissent un millier de professionnels : 600 DI, DSI, RSSI, Risk managers et experts sont présents, soit la quasi-totalité des décisionnaires grands comptes stratégiques des secteurs publics et privés.

Le Lauréat 2010 est le logiciel Digital Forensics Framework développé par la société ArxSys spécialisée dans l'informatique légale.

L'article bien documenté de l'AFUL insiste particulièrement sur le fait que c'est la première fois en près de dix ans qu'un logiciel libre est primé par cette institution. Cela montre non seulement que les logiciels libres sont performants (nous le savions déjà !) mais aussi que leur crédibilité a atteint les milieux d'affaires privés et publics.

NdM : on peut traduire le nom du logiciel par « ensemble d'outils numériques pour la criminalistique », donc l'étude après-coup des fichiers après erreur ou plantage, la recherche et l'analyse d'éléments de preuves.

L'université Paris-Dauphine s'ouvre au logiciel libre

Posté par (page perso) . Modéré par j.
12
14
juil.
2010
Éducation
L'AFUL vient de passer une convention avec l'université Paris-Dauphine. Elle définit une collaboration concernant l'enseignement et les travaux de recherche pour le master MBC (Master Business Consulting). Grâce à ce partenariat, les étudiants connaîtront la gestion des systèmes d’information utilisant les logiciels libres, en particulier le logiciel de gestion ERP5. De leur côté, les chercheurs apporteront leur contribution à l'écosystème des logiciels libres.

De manière similaire, depuis le 7 avril 2006, l'école d'ingénieurs ESIEA fait appel à la communauté. L'AFUL assure depuis 2007 cette présence dans l'école. Il s'agit dans ce cas d'un accord informel, aucune convention n'ayant été établie.

Marc-Aurèle Darche est le principal artisan de ces accords. Sachons l'imiter, il y a encore beaucoup d'autres écoles à sensibiliser !

Bordeaux : Conférence et table ronde sur les modèles économiques du logiciel libre

Posté par (page perso) . Modéré par baud123.
Tags :
12
15
juin
2010
Commercial
S'il est assez facile de comprendre ce qu'est un logiciel libre, ce n'est généralement pas le cas des modèles économiques qui leurs sont associés. Cette conférence s'adresse en priorité au monde de l'entreprise et de l'administration où cette compréhension des nouveaux modèles économiques est souvent loin d'être acquise.

La conférence aura lieu le vendredi 18 juin 2010 à partir de 14h à la Communauté urbaine de Bordeaux, nouvelle venue parmi les partenaires des RMLL. Elle est organisée conjointement par les associations Aquinetic et Forum Atena en collaboration avec la commission d’organisation des RMLL 2010 et en partenariat avec le Conseil régional d'Aquitaine, le Conseil général de Gironde et la CUB (Communauté urbaine de Bordeaux).

Sept intervenants vont se succéder : François Élie, Yvon Rastetter, Jean-Paul Prulhière, Alexis Vachey, Hervé Lardin, Gilles Têtenoire et Stéphane Mascaron. François Pellegrini assurera l'animation de l'évènement.

Sud-Ouest.org : Un hébergeur libre de courriels et soucieux de votre liberté

Posté par (page perso) . Modéré par patrick_g.
Tags :
12
24
mai
2010
Internet
Des hébergeurs de mails gratuits, vous en connaissez forcément. Mais vous êtes-vous posé la question de savoir quelle était la contrepartie de cette gratuité ? Les ventes de listes d'adresses constituent une source de revenus surtout quand elles sont ciblées en fonction des mots qui reviennent le plus souvent dans les courriels. Les hébergeurs d'outre Atlantique sont les maîtres en ce domaine et leurs analyses automatisées donnent des renseignements qui ont une valeur économique, commerciale et stratégique.

C'est pour cela qu'est née l'association Sud-Ouest.org. Elle propose un hébergement de courriers électroniques parfaitement respectueux du droit des usagers et de la loi française et européenne. La confidentialité est respectée sans compromission.

Les initiateurs de cette association sont deux membres de l'ABUL et parmi les membres fondateurs, vous verrez aussi l'AFUL et Scideralle, trois associations engagées depuis longtemps dans la promotion des logiciels libres.

Libre est aussi le prix du service. Comme l'association doit assumer le coût des serveurs sans publicité et marge arrière, c'est à chacun d'estimer le montant de sa cotisation. Il faut être libre jusqu'au bout !