Journal Joyeux Anniversaire Debian !

Posté par (page perso) . Licence CC by-sa.
34
16
août
2014

Le 16 août, c'est l'anniversaire de l'incontournable distribution Debian. 21 ans aujourd'hui ! Joyeux Anniversaire Debian :-)

Souffle : iiiiiiiiiiiiiiiiiiiii

Rappelons que le projet Debian a été annoncé en août 1993 par Ian Murdock (rappelons que la distribution est nommée d'après son prénom et celui de sa femme, Debra : Deb-Ian) sur Usenet dans comp.os.linux.development. Il y explique le fait qu'il ne part pas de la SLS (Softlanding Linux System), populaire à l'époque mais trop bugguée et mal maintenue (...)

Grand concours pour la future version de LinuxFr.org !

Posté par (page perso) . Modéré par Florent Zara.
Tags :
34
9
nov.
2010
LinuxFr.org
Comme annoncé, la nouvelle version de LinuxFr.org est en bonne voie et la version alpha est déjà en ligne. Vous pourrez le constater, le graphisme n’est pas le point fort de l’équipe. Et encore, c’est un euphémisme. Nous organisons donc un grand concours pour adapter et moderniser la charte graphique du site actuel en prévision de la nouvelle version du site basée sur le moteur de rendu en RoR.

À gagner :
  • Trois fois un an d'hébergement sur un serveur virtuel fourni par Gandi (1 part x 1 an) ;
  • Une tablette sous Android type Archos 101 fournie par Nuxeo. Le modèle pourra être adapté, pour un modèle équivalent ou supérieur, en fonction des nouveaux modèles sortis d’ici la fin du concours ;
  • Deux bons d’achat de 250 € chacun chez Hackable Devices.
Nous n’oublions pas nos amis développeurs et avec l’aide de Mozilla Europe, nous vous offrons un téléphone HTC Desire embarquant Firefox Mobile pour la meilleure réalisation d’une nouvelle fonctionnalité (aka « killer feature ») basée sur HTML 5 au nouveau LinuxFr.org

Un grand merci donc à tous nos partenaires, Gandi, Nuxeo, Hackable Devices. et Mozilla Europe, de soutenir LinuxFr.org en vous permettant de gagner des lots sympathiques. Nous remercions aussi chaleureusement InDefero qui nous met gracieusement des forges à disposition pour la réalisation de vos projets.

Tous les détails sur ce concours sont dans la seconde partie de la dépêche. Bon courage à tous et à toutes !

tl;drLegal, moteur de recherche pour licences Open Source

33
23
août
2013
Justice

Rares sont ceux qui lisent les conditions générales d'utilisations des sites et produits qu'ils utilisent, et on peut les comprendre quand certaines études montrent qu'il faudrait y passer des mois de notre vie, sans forcément tout comprendre au vue des termes juridiques employés et tournures de phrases parfois alambiquées. Un site avait d'ailleurs vu le jour : Terms of service : Didn't read pour tenter de donner un aperçu synthétique de ces conditions d'utilisation.

Les licences logicielles, même Libres et/ou Open Source, n'échappent souvent pas à la règle. Quelles sont les implications en tant qu'utilisateur au quotidien de ces licences ? En effet, il faut désormais être juriste pour commencer à comprendre le sens de chaque mot. Cela est pourtant important dans le libre, les licences étant un accord préalable de travail commun sur le code source.

logo

Le site tl;drLegal.com tente tant bien que mal de synthétiser les tenants et aboutissants des principales licences libres et Open Source. Il vous propose trois outils plus ou moins aboutis :

  1. Un moteur de recherche / navigateur de licences
  2. Un comparateur (enfin, c'est son nom)
  3. Un générateur de texte pour utilisation

Linux Mint 14.1 « Nadia » à toutes les sauces

Posté par (page perso) . Édité par Benoît Sibaud. Modéré par Benoît Sibaud. Licence CC by-sa.
Tags : aucun
33
3
jan.
2013
Distribution

Même rythme qu'Ubuntu (tous les six mois) dont elle reprend la base, Linux Mint est sorti en version 14 fin novembre, puis en 14.1 une semaine après afin de corriger trois bugs bloquants : une situation de compétition entre Plymouth et Xorg sur les GPU Intel, une problématique de connectivité DNS notamment dans le cas d'installation virtualisée et une impossibilité d'utiliser un EFI.

Logo de LinuxMint

Linux Mint se distingue de sa grande sœur par une philosophie différente au niveau du bureau pour lequel elle offre un choix plus « traditionnel » basé sur Gnome 2, que ce soit avec Cinnamon, une personnalisation poussée de Gnome 3 (sans Gnome-shell) pour ressembler à Gnome 2, ou encore MATE, un fork en bonne et due forme de Gnome 2. La base logicielle est donc la même que le Quetzal Quantique d'Ubuntu, nous ne reviendrons pas dessus (en fait si, mais un peu plus bas). Les nouveautés et spécificités sont plutôt à chercher du côté de ces deux environnements de bureaux spécifiques à Linux Mint.

Enfin, sachez que depuis Noël (voire un peu avant), deux nouvelles « saveurs » de Linux Mint sont disponibles pour ceux qui ne sont pas fans de Gnome : Xfce et KDE !

Le SFLC contraint de passer à l'étape ultime pour faire respecter la GPL

Posté par (page perso) . Modéré par patrick_g.
32
15
déc.
2009
Justice
Le Software Freedom Law Center (SFLC), qui est en charge de constater et de régulariser les infractions de la licence GPL, vient de publier aujourd'hui un communiqué annonçant qu'il assignait en justice 14 compagnies, coupables selon lui de ne pas avoir respecté la licence GPL. Le SFLC estime découvrir une infraction à la GPL par jour.

Il est à noter que si le SFLC en arrive à cette extrémité, qualifié de « dernier recours », ce n'est pas sans avoir, au préalable, tenté de trouver un accord amiable avec les sociétés en question et ce de manière discrète. Le SFLC ne cherche en effet pas à pointer du doigt les sociétés qui, pour la plupart, ignorent tout simplement ce qu'est la GPL et ses implications et cherche donc, en premier lieu, à expliquer le problème et aider à la résolution avec les entreprises concernées.

Les entreprises ainsi accusées publiquement, dont Samsung, JVC, Western Digital, n'ont pas su répondre correctement aux demandes de la SFLC, soit en ignorant les requêtes amiables soit en y répondant de manière inappropriée. Afin de faire respecter les droits des auteurs et utilisateurs, notamment du couteau suisse Busybox, le SFLC a déposé une plainte, ce jour, dans le district de New York. Il s'agit là de la première plainte aussi importante, par le nombre des parties, concernant le non-respect de la licence GPL.

NdM : Merci à mosan pour son journal à l'origine de la dépêche.

Google Summer of Code 2013

Posté par (page perso) . Édité par rootix, baud123 et Benoît Sibaud. Modéré par Benoît Sibaud. Licence CC by-sa.
Tags :
31
13
fév.
2013
Communauté

C'est en plein milieu de l'hiver que Google lance le coup d'envoi de la neuvième édition de son été studieux pour étudiants développeurs : le Google Summer of Code 2013. Tous les ans, Google offre une bourse aux étudiants qui participent concrètement et sérieusement à des projets Open Source sélectionnés.
Bannière GSoc

Le GSoc est l'occasion pour les étudiants d'être rémunérés (jusqu'à 5000 USD) pour un travail en relation avec leurs études, de mieux connaître le monde Open Source, faire progresser des projets Libres et potentiellement de faire émerger de nouveaux contributeurs réguliers. Cependant, l'implication demandée n'est pas neutre, que ce soit pour les étudiants qui souhaitent y participer (le processus de recrutement peut s'apparenter à celui d'un véritable boulot) que pour les projets qui doivent encadrer les étudiants et valider leurs résultats.

Bref, comme le dit Google, l'été « il vaut mieux retourner des bits que des steaks ».

Revue de presse — mai 2017

Posté par (page perso) . Édité par Davy Defaud, patrick_g et ZeroHeure. Modéré par patrick_g. Licence CC by-sa.
30
13
mai
2017
Presse

Nouveau mois impair, ce qui implique que la majorité de vos magazines préférés ont renouvelé leur numéro disponible en kiosque ou en ligne. Voici notre revue de la presse papier, celle que vous pouvez encore trouver, en 2017, chez votre marchand de journaux.

Au sommaire de ce mois‐ci, tout se résume en deux mots : Raspberry Pi. Raspberry Pi et les objets connectés, Raspberry Pi s’invite sur Kubernetes, Raspberry Pi prend des RISC et se prend un OS, Raspberry Pi pour les nuls, Raspberry Pi et son manager, Raspberry Pi fait du NAS, Raspberry Pi fait de la musique en Bluetooth, Raspberry Pi envoie son premier SMS, etc. !

Martine reçoit son premier Raspberry Pi

Mais bon, il y a aussi :

  • GNU/Linux Magazine France no 204 joue les apprentis sorciers avec la prédiction de saisie des utilisateurs. Au final, rien de sorcier, mais de la donnée, des stats et des probas ;
  • Linux Pratique no 101 ne lâche pas le morceau sur les aspects de vie privée et s’interroge sur la valeur de votre vie numérique. KeePass et VeraCrypt au programme ;
  • MISC magazine no 91 part à l’assaut des « smart cities » et se dit qu’il serait bon de penser à leur protection ;
  • Planète Linux no 96 continue inlassablement de faire le tour des distributions, environnements et logiciels du moment, connus ou moins connus. Au menu, du connu avec Linux Mint 18.1 et du moins connu avec Korora 25 et AntiX 16 ;
  • Hackable Magazine no 18 vous propose de monter votre concierge interphone connecté et ose proposer des articles avec de l’Arduino :-). Quelle audace. Un véritable crime de lèse‐Rasp Pi ;
  • Linux Pratique hors‐série no 38 s’adresse aux débutants sur l’incontournable Raspberry Pi. Ce numéro lui est entièrement consacré. Introduction, mise en route, découverte, tutoriels et quelques bonus au programme d’un hors‐série très didactique. Vous l’aurez compris, en termes de dépendance, c’est le premier magazine à lire avant tous les autres du mois !
  • GNU/Linux Magazine hors‐série no 90 est dédié à la programmation réseau d’applications client‐serveur. Eh oui, Il n’y a pas que les applications Web dans la vie. Le tout en Python et multi‐système d’exploitation (même ton Raspberry Pi est pris en charge !). Après les modules de base sur le sujet, plein de « tutos » divers et variés : migration GitHub vers GitLab, un pilote FUSE, des bots IRC, Slack, un client XMPP, des SMS depuis ton Raspberry Pi, etc.
  • Linux Inside no 34 propose lui aussi son guide dédié à Raspberry Pi, qui se veut « ultime » ;
  • et Linux Identity propose toujours ses multiples kits, packs et starters pour récupérer des distributions en masse sur d’innombrables CDDVD‐ROM contenant de l’Ubuntu en pagaille, Xubuntu, Ubuntu GNOME, Ubuntu Mentholée, Ubuntu Origins (aka Debian) et Tails. À quand la clef USB ?

Portage de Wine en cours sur Android

Posté par (page perso) . Édité par Nÿco, Nils Ratusznik et Xavier Claude. Modéré par Xavier Claude. Licence CC by-sa.
Tags :
30
5
fév.
2013
Android

C'est l'information du moment remontée par Phoronix depuis le FOSDEM. Wine, (Wine Is Not an Emulator, littéralement « Wine n'est pas un émulateur » en français), implémentation libre de l'API Windows pour X/Unix, est en cours de portage pour les plate-formes ARM/Android. Une démonstration a été réalisée par le principal développeur Alexandre Juliard (employé à temps plein par CodeWeavers pour travailler sur Wine).

Selon les premiers retours, la démonstration était convaincante, mais horriblement lente. Il faut dire que Wine tournait sur l'environnement de développement, à savoir un émulateur Android (peu réputé pour sa vélocité), lui même fonctionnant sur Linux sur un MacBook !

Logo Wine

Cela reste encore au stade de travaux et de la démonstration de faisabilité, mais l'arrivée d'applications Windows compilées pour ARM (avec Windows RT) permettrait donc de les faire fonctionner sur des tablettes Android, ou tout autre engin mobile suffisamment puissant. D'ailleurs, si on en croit l'article, CodeWeavers semble particulièrement regarder du côté d'Intel et de ses futurs processeurs x86 Atom pour tablettes, ouvrant alors un vaste champ d’opportunités pour des applications Windows spécifiques sur tablettes Android.

KDevelop 4.4

Posté par (page perso) . Édité par Davy Defaud, Anthony Jaguenaud, baud123, Nils Ratusznik, Nÿco, Bruno et Xavier Claude. Modéré par Nÿco. Licence CC by-sa.
Tags :
30
25
oct.
2012
KDE

La 4.4 est une petite version pour KDevelop, l’environnement de développement intégré du bureau KDE. À part quelques corrections de bogues et l’amélioration des performances, la seule et réelle nouveauté est esthétique et s’adresse principalement aux nouveaux venus : un écran de bienvenue !

Logo de KDevelop

Développé par Aleix Pol en QML/Plasma, cet écran de bienvenue est destiné à remplacer l’écran tout gris qui s’ouvre à vous au lancement. Pour aider les nouveaux venus (mais pas seulement) à surmonter ce fameux syndrome de la page griseblanche et les aider à bootstradémarrer, ce nouvel écran vous propose un certain nombre d’actions en fonction du contexte. Les utilisateurs expérimentés apprécieront le petit coup d’accélérateur au démarrage. Voilà, c’est tout. La vidéo donnée en lien vous éclairera un peu plus. Beaucoup d’IDE proposent un écran de bienvenue, mais KDevelop ne le faisait pas. Le mal est maintenant réparé.

Cette faiblesse du journal des modifications ne doit pas tempérer ce qui arrive pour la version suivante. KDevelop 4.3 ajoutait principalement une prise en charge basique du C++11, la version 4.5 semble plus prometteuse.

Enfin, si vous voulez un petit retour d’expérience concret sur l’utilisation de KDevelop et de ce que donne sa coloration syntaxique, n’hésitez pas à aller lire le journal de Gof sur le sujet.

NdM : Merci à Anthony Jaguenaud, Nÿco et Bruno pour leur participation à cette dépêche.

Revue de presse — juillet 2013

Posté par (page perso) . Édité par Xavier Teyssier, palm123, Xavier Claude et tOnGAs. Modéré par Nÿco. Licence CC by-sa.
29
15
juil.
2013
Presse

La revue de presse papier est arrivée. Ceux qui ne sont pas encore passés par leur marchand de journaux ce mois‐ci peuvent actuellement trouver en kiosque les magazines suivants :

  • GNU/Linux Magazine no162 :
  • Linux Pratique no78 :
  • MISC no68 : sur la sécurité des téléphones et télévisions connectées ;
  • GNU/Linux Magazine hors-série no67 sur MySQL et les bases de données ;
  • Linux Essentiel hors-série no4 : « Passez à Linux », sous forme de mook (croisement entre un livre et un magazine) ;
  • Open Silicium no7 : Solutions embarquées pour Raspberry Pi ;
  • Linux Inside no13 vous propose de créer votre propre kloug service de Cloud.

Toujours en kiosque et chroniqué le mois passé :

  • Linux Essentiel no32 : Ne vous laissez plus espionner ! Protégez-vous des regards indiscrets !
  • Planète Linux no75 : Faut-il installer Ubuntu 13.04 ?

Go : Un nouveau langage chez Google

Posté par (page perso) . Modéré par Florent Zara.
29
12
nov.
2009
Golang
Le langage Go (sous une licence de type BSD) est issu d'une discussion entre Ken Thompson (un des auteurs d'Unix et d'UTF8) et Rob Pike (un des auteurs de Plan9 et d'UTF8). Nous avons donc affaire a de vrais barbus, des légendes de la communauté des codeurs ce qui explique la curiosité qui entoure ce projet de nouveau langage. Comme Rob Pike travaille chez Google c'est donc avec le puissant soutien de son employeur que le langage Go a été développé avec les contraintes suivantes :
  • Go doit pouvoir être utilisé pour de la programmation système donc c'est un langage compilé et pas interprété ;
  • La compilation doit être très rapide pour faciliter le développement des projets (l'analyse des dépendances permet une compilation en quelques secondes) ;
  • La syntaxe doit être assez proche du C tout en corrigeant ses défauts les plus criants ;
  • La gestion de la mémoire doit être automatique (garbage collector) ;
  • Le typage doit être statique mais il n'y a pas de hiérarchie des types pour simplifier le langage ;
  • La programmation concurrente (pour exploiter les multicores) doit être intégrée au cœur du langage ; cela se fait par l'intermédiaire des « goroutines » qui sont plus légères que les threads ;
Go est le résultat de la très longue expérience de Thompson et Pike et les auteurs semblent assez fiers de leur rejeton :
« Go has fast builds, clean syntax, garbage collection, methods for any type, and run-time reflection. It feels like a dynamic language but has the speed and safety of a static language. It's a joy to use. »

La FAQ du projet évoque les questions générales et une FAQ spécifique est dédiée au langage lui-même. Un tutoriel est aussi disponible avec, pour mettre en évidence le support d'UTF8, un assez inhabituel « Hello, world; or Καλημέρα κόσμε; or こんにちは 世界 ».

Pour l'instant les remarques sur le web se concentrent sur des points de détail : la syntaxe qui ne plaît pas à tous le monde, l'absence de telle ou telle fonction (comme les exceptions), etc.
Il faut attendre un peu pour que la poussière retombe et pour avoir des analyses qui se concentrent sur les apports spécifiques du langage : les goroutines, la segmentation de la pile d'exécution, la compilation rapide, etc. Il sera également intéressant de lire des comparaisons détaillées avec les autres langages qui veulent s'attaquer au C en apportant des innovations techniques (comme par exemple le langage D).

NdM : Merci à patrick_g pour son journal à l'origine de la dépêche.

Venez fêter les vingt ans de LinuxFr.org au POSS 2018 #OSSPARIS18

Posté par (page perso) . Édité par Davy Defaud et ZeroHeure. Modéré par ZeroHeure.
Tags :
28
1
déc.
2018
Paris Open Source Summit

C’est désormais rituel, nous serons présents au prochain Paris Open Source Summit 2018, les 5 et 6 décembre et ce sera l’occasion de vous y retrouver pour fêter les vingt ans de LinuxFr.org !

Vingt ans

Nous avons vu les choses en plus grand pour les vingt ans du site (eh oui, déjà !). Au‐delà du stand, nous animerons la cérémonie de clôture, partagerons un gâteau pour les célébrer et vous offrirons encore plus de cadeaux ! On n’a pas tous les jours vingt ans. Le détail dans la suite de la dépêche, mais en attendant, inscrivez‐vous sans procrastiner au POSS 2018 pour fêter cela avec nous !
Bannière POSS 2018

Joyeux anniversaire Richard Stallman

Posté par (page perso) . Édité par Benoît Sibaud et Xavier Claude. Modéré par baud123. Licence CC by-sa.
Tags :
28
18
mar.
2013
GNU

L'information est passé un peu discrètement (et nous avons failli l'oublier), mais l'April ne l'a pas oublié : Richard Stallman, le « père » du projet GNU et mouvement du logiciel libre qui en découle, a eu 60 ans samedi 16 mars dernier. Mars est aussi le mois pendant lequel a été publié le Manifeste GNU en 1985 dans le Dr. Dobb's Journal. Il a fondé la Free Software Foundation dans la foulée le 4 octobre de la même année. Il est le premier et le plus fervent défenseur sans concession du Logiciel Libre depuis plus de 28 ans maintenant, parcourant la planète de conférences en séminaires pour faire connaître les quatre libertés fondamentales :

  1. La liberté d'exécuter le logiciel, pour n'importe quel usage ;
  2. La liberté d'étudier le fonctionnement d'un programme et de l'adapter à ses besoins, ce qui passe par l'accès aux codes sources ;
  3. La liberté de redistribuer des copies ;
  4. La liberté de faire bénéficier à la communauté des versions modifiées.

Bref, tout (GNU/)LinuxFr.org souhaite (avec deux jours de retard certes) un joyeux anniversaire à RMS !

Prochainement sur votre machine de développement : Git 1.8.1, Ruby 2.0 et LLVM 3.2

Posté par (page perso) . Édité par Nÿco et baud123. Modéré par baud123. Licence CC by-sa.
Tags :
28
6
déc.
2012
Technologie

Coup sur coup, trois versions préliminaires ont été annoncées pour des outils de développements qui peuvent avoir une incidence sur votre environnement d'ici la fin du mois : la rc0 de Git 1.8.1, la preview2 de Ruby 2.0 et la RC2 de LLVM 3.2. Si vous utilisez l'un de ces outils, n'hésitez pas à aller donner un coup de main pour les tests.

Retard++ de Fedora 18 et nom de code quantique pour la version 19

Posté par (page perso) . Édité par rootix et Xavier Claude. Modéré par Xavier Claude. Licence CC by-sa.
28
16
nov.
2012
Fedora

Après Beefy Miracle (Fedora 17) et Spherical Cow (Fedora 18), la communauté de Fedora a déjà sélectionné le nom de code la prochaine version 19 : Schrödinger's Cat, du nom de la célèbre expérience de pensée du désormais célèbre physicien Erwin Schrödinger. Avec le Quetzal d'Ubuntu, le quantique est décidément à la mode. Vous trouverez l'ensemble des noms soumis au vote ainsi que les résultats dans la seconde partie de la dépêche.

Une illustration de l'expérience dite du chat de Schrödinger.

Ce choix a été effectué alors que Fedora 18 n'est pas encore sortie. En effet, celle-ci a été repoussée pour une septième fois, principalement à cause d'Anaconda, l'installeur (pièce relativement centrale a priori !). Certains ont même envisagé d'abandonner F18 ! La bêta est désormais prévue le 27 novembre prochain, entraînant une sortie au 8 janvier 2013. Le projet demande de l'aide pour les tests de cette version.