Marion Créhange, l’informatique au service des sciences humaines

Posté par  (site Web personnel) . Édité par Benoît Sibaud et Naone. Modéré par ted. Licence CC By‑SA.
49
24
avr.
2022
Science

Marion Créhange, née Caen, a « eu la très grande chance […] de vivre la naissance de l’informatique » Elle nous a quitté le 28 mars 2022 à quatre-vingt-quatre ans. Elle était la première personne en France à avoir soutenu une thèse en informatique en 1961. Elle est aussi l’une des toutes premières personnes à avoir enseigné l’informatique d’ailleurs. Elle a effectué toute sa carrière d’enseignante-chercheuse à Nancy. Elle était spécialisée dans les systèmes d’information et pensait que les sciences humaines revêtaient une importance capitale. Cela a marqué toute sa carrière.

Plus qu’une biographie ou une (un peu tardive) nécrologie, cette dépêche est axée sur la place de Marion Créhange dans l’histoire de l’informatique et sur sa vision de cette science qu’elle a contribué à créer et développer.

SPIP le CMS qui tient ses promesses

Posté par  (site Web personnel) . Édité par _dd_, yPhil, palm123, Benoît Sibaud et Xavier Teyssier. Modéré par Nils Ratusznik. Licence CC By‑SA.
Étiquettes :
27
29
mar.
2022
Internet

Pour ses vingt ans, le système de gestion de contenu (CMS) à l’écureuil avait promis que les mises à jour majeures se feraient plus souvent pour suivre le rythme de PHP. Chose promise, chose tenue SPIP vient de sortir en version 4.1. On en a déjà un peu parlé ici ou sur LinuxFr.org. Il est temps, maintenant d’en parler plus avant et de voir ce que vous offre SPIP pour vous rendre encore plus facile et plus sûre la conception et la gestion des sites Internet. Ce n’est qu’une sélection, les notes de version sur spip.net sont plus disertes.

Logo de SPIP

En mémoire d’Erik « alphageek » Jan Tromp et de Brett Person, contributeurs de Slackware

26
21
fév.
2022
Slackware

L’annonce officielle de la sortie de la quinzième version de Slackware se termine par un hommage à deux contributeurs de longue date de la plus ancienne des distributions Linux : Erik « alphageek » Jan Tromp et Brett Person, tous deux morts en 2020. Ils faisaient partie du noyau dur de Slackware et la version 15.0 leur est dédiée.

Trouver des éléments biographiques sur ces deux piliers de Slackware s’est révélé ardu, voire, impossible si ce n’est qu’Erik Jan Tromp aimait les chats et que Brett Person avait travaillé un temps chez Penguin Computing qu’il avait rejoint en 2004. Par contre, on sait comment ils sont arrivés dans le projet Slackware.

Python pour la fin de l’année 2021

Posté par  (site Web personnel) . Édité par Nils Ratusznik et palm123. Modéré par Benoît Sibaud. Licence CC By‑SA.
Étiquettes :
30
25
déc.
2021
Python

En 2019 Oliver commençait une série de dépêches sur le langage Python, série qu’il nous promettait pour la rentrée 2019. Divers aléas ont fait que cette série n’a pu être terminée qu’en juin 2021.

Et, comme cela forme un tout cohérent et qu’il y avait, dès le départ, l’idée de les réunir, l’aboutissement est un, en fait plutôt deux epub qui compilent les dépêches et leurs commentaires parce que la maison ne se refuse rien. Ils sont sur un dépôt github avec les images de couvertures en version svg et png. Idéalement, ils devraient être sur un dépôt plutôt LinuxFr que celui-là.

Vous n’échapperez, évidemment, pas aux petits secrets d’ateliers en fin de dépêche.

Les pages de couverture

Interview : Cédric Gémy, graphiste, formateur, développeur sur logiciels libres

Posté par  (site Web personnel) . Édité par Benoît Sibaud. Modéré par Benoît Sibaud. Licence CC By‑SA.
42
20
sept.
2021
Graphisme/photo

En 1996, Cédric Gémy devient maître Arts plastiques et découvre (et installe) Linux. Il s’investit très tôt dans le numérique côté création et fait partie des gens qui ont porté Inkscape sur les fonts baptismaux. Il écrit, d’ailleurs, pour les éditions Eyrolles Inkscape efficace en 2009 et Scribus 1.4 en 2012. Cédric Gémy est donc tout à la fois graphiste, formateur et développeur sur les logiciels libres du domaine de l’image numérique (Gimp, Inkscape, Blender) et de l’édition (Scribus).

Au cours de cette interview, dont l’idée a été inspirée dans les commentaires de cette dépêche, il répond à des questions qui se sont posées dans des commentaires de cette autre dépêche.

Interview de Nicolas Lécureuil, président du bureau de Mageia

Posté par  (site Web personnel) . Édité par Benoît Sibaud et palm123. Modéré par patrick_g. Licence CC By‑SA.
45
13
sept.
2021
Mageia

Nicolas Lecureuil alias NeoClust traîne ses guêtres sur LinuxFr.org depuis 2005, mais, surtout, il est président du bureau (board) de Mageia, l’organe qui chapeaute le projet, depuis le début de l’année 2021. Avant cela, et sans doute aussi pour cela, Nicolas a été, et reste, très présent un peu partout dans Mageia, forums, listes de discussion ou encore le chaudron où se mitonnent les nouvelles versions de la distribution. On verra, au cours de cet entretien, que c’est un mageien de la première heure et on découvrira aussi ses ambitions et projets pour cette distribution qui est l’une des plus accessibles au grand public.

Avant de lui laisser la parole, interviewer Nicolas a été évident et facile pour l’utilisatrice de Mageia que je suis, mais, bien entendu, le champ est ouvert. Si vous avez des suggestions de personnes à interviewer, et comment les contacter, pour d’autres distributions, n’hésitez pas à le signaler dans les commentaires, ou par un autre moyen. Sur ce, bonne lecture.

Interview de Philippe Simon, alias Phiip, dessinateur de lapins et éditeur de BD

Posté par  (site Web personnel) . Édité par Benoît Sibaud et palm123. Modéré par Benoît Sibaud. Licence CC By‑SA.
26
19
août
2021
Culture

Philippe Simon est le fondateur et gérant de la maison d’édition de bandes dessinées : les éditions Lapin. Il est d’ailleurs aussi, sous le pseudonyme de Phiip l’auteur de la série Lapin, dont Les Lapins de bureau, qui sont des catastrophes ambulantes et à qui il est préférable de ne pas confier d’ordinateur (ni rien du tout d’ailleurs).

Il se trouve que je fais partie des actionnaires des éditions Lapins (vous verrez plus bas que ce n’est pas le meilleur moyen de faire partie des plus grandes fortunes mondiales). L’interviewer c’était d’abord un prétexte pour parler du métier de l’édition vu du côté de l’éditeur, mais aussi pour essayer de déterminer si les bédéastes recourraient aux logiciels libres et pourquoi Lapin n’utilise pas de logiciel libre pour la partie éditoriale alors que, par ailleurs, les éditions en utilisent pour le reste. Sur cette interview, on a été deux à procrastiner, ce qui fait qu’entretemps, on a pu lire les réflexions de l’éditeur suisse Ludom sur son métier et sur les licences libres. C’est un autre regard sur le métier de l’édition.

SPIP 4. fois 5 qui nous font vingt

Posté par  (site Web personnel) . Édité par palm123, ted et Benoît Sibaud. Modéré par Nÿco. Licence CC By‑SA.
Étiquettes :
37
2
août
2021
Internet

Comme les daemontools et Haiku, le système de gestion de contenus (CMS) à l’écureuil, fête son vingtième anniversaire. Le résultat d’un énorme travail depuis l’annonce de la version 3.1 sur LinuxFr.

En poursuivant la lecture de la dépêche, vous aurez un aperçu de l’interface avec des chatons ainsi qu’un point sur les évolutions les plus notables de SPIP et de sa galaxie. Il sera aussi question de squelettes (non pas celui-là).

Logo de SPIP

Interview d’Aryeom dessinatrice de marmottes (mais pas que)

Posté par  (site Web personnel) . Édité par Benoît Sibaud et ymz. Modéré par Benoît Sibaud. Licence CC By‑SA.
94
25
juil.
2021
Graphisme/photo

Le logo avec un manchot, une marmotte et un gnou dormant sur l’herbe, c’est elle.

Aryeom est dessinatrice et réalisatrice de films d’animation et c’est l’une des premières personnes auxquelles j’ai pensé pour ces entretiens.

On lui doit un certain nombre d’améliorations de Gimp. Et même si on parle beaucoup de Gimp, on découvrira dans cette interview les autres logiciels qu’elle utilise. On y parlera aussi de marmottes, de tablette graphique, de licences et de langues. En effet, Aryeom est coréenne et le français, ni l’anglais ne sont ses langues maternelles et elle mérite un énorme remerciement pour cet entretien où certaines questions n’étaient peut-être pas si évidentes.

Logo du site dessiné par Aryeom

Il se trouve que, si tout va bien, cette interview est la première d’une petite série où le logiciel Gimp tient une place significative. Mais, ne divulgâchons rien.

La huitième Mageia

53
28
fév.
2021
Mageia

C’est l’évènement le plus important de ce mois de février après, peut-être, l’atterrissage de Perseverance sur Mars : la sortie de la toute nouvelle version de Mageia qui porte le numéro 8, un numéro magique s’il en est.

Cette dépêche est dédiée à Zezinho, qui a fait partie de celles et ceux qui l’ont mitonnée soigneusement et avec persévérance dans le chaudron, et qui nous a quitté cet été. Sa gentillesse nous manque.

On trouvera, en deuxième partie, quelques mots sur la philosophie de Mageia, parce que oui, c’est important, une sélection de quelques-uns des ingrédients de la plus chouette et la plus magique des distributions Linux, ainsi que quelques conseils pour bien la mettre à jour parce que c’est toujours utile.

Logo de Mageia 8

Alice Recoque pionnière de l’informatique et de l’intelligence artificielle

Posté par  (site Web personnel) . Édité par Benoît Sibaud, Xavier Claude, Arkem et yPhil. Modéré par Benoît Sibaud. Licence CC By‑SA.
46
1
fév.
2021
Science

Peu connue du grand public, et de certains encyclopédistes, Alice Recoque a une influence significative sur l’informatique. Elle vient de s’éteindre à 91 ans.
Elle a effectué ses études d’ingénieur à l’École supérieure de physique et de chimie industrielles de la ville de Paris (ESPCI), 69e promotion (sur la photo de la promotion, elle est au 1er rang à droite avec les quatre autres femmes de la promotion), dont elle est sortie diplômée en 1954.
Elle est l’inventrice de nombreux brevets, elle a, notamment, piloté le projet Mitra 15, un ordinateur à succès, pour se tourner en fin de carrière vers l’intelligence artificielle. Malgré tout cela, sa page Wikipédia a donné lieu à une bataille rangée entre les tenants de sa suppression et celles et ceux qui voulaient la garder.

Wikipédia : vingt ans déjà !

Posté par  (site Web personnel) . Édité par Benoît Sibaud, Jona et ymz. Modéré par Benoît Sibaud. Licence CC By‑SA.
Étiquettes :
47
15
jan.
2021
Wikimedia

L’encyclopédie en ligne vient de fêter ses vingt ans. Vingt années au cours desquelles elle est passée de source douteuse à incontournable. Elle a aussi inspiré d’autres projets comme l’encyclopédie des 8 — 13 ans Vikidia.

À certains égards, Wikipédia avec tous ses projets frères font penser à l'Encyclopedia Galactica d’Asimov qui aurait sans doute adoré le projet.

Sans vraiment revenir sur l’histoire de l’encyclopédie, traitée dans la revue de presse, on verra qu’on peut tout de même la suivre au travers des contenus de LinuxFr.org, on découvrira aussi, peut-être, que le thème « vingt ans » est abordé dans plus d’une page de l’encyclopédie. Pour finir, après le rappel des projets de la galaxie Wikimédia, quelques façons d’utiliser l’encyclopédie. Peut-être les connaissez-vous, peut-être en connaissez-vous d’autres, n’hésitez surtout pas à les faire partager.

logo

Les doigts dans l’engrenage fatal

Posté par  (site Web personnel) . Édité par Benoît Sibaud et Davy Defaud. Modéré par ymz. Licence CC By‑SA.
45
27
nov.
2020
Bureautique

Pour le titre j’ai un peu hésité entre « une histoire de poule et d’œuf » et celui‑ci. On perdait un peu effet dramatique avec le premier.

L’engrenage c’est la petite collection de modèles de curriculum vitæ pour Writer de LibreOffice qui s’étoffe et donne matière à tutoriel(s). J’ai bien compris qu’avec LaTeX ça aurait été plus facile et plus intuitif (ça n’a, évidemment, rien à voir avec le fait que je n’en suis qu’aux premières pages du livre sacré et que je n’ai pas encore fini les explications sur l’installation), mais j’aime la difficulté, donc voilà. Et ça évite d’avoir des questions à se poser sur les paquets (et avec le confinement, on ne sait pas trop comment fonctionnent les services postaux).

Comme j’ai mis un peu de temps à me décider à passer le journal en dépêche, elle est un peu plus touffue. On trouvera une ch’tite astuce en plus, une présentation de la collection de modèles de CV, des réponses supplémentaires dans la FAQ et des bonnes adresses LaTeXiennes.

Hommage à Frances Allen

92
19
août
2020
Science

Frances Allen est la première informaticienne à avoir reçu en 2006, la plus haute récompense en informatique, le prix Turing, pour ses travaux sur l’optimisation des compilateurs. Elle vient de décéder, le jour de son anniversaire, à 88 ans. Frances Allen a conçu et écrit des compilateurs indépendants des machines et des langages rendant ainsi possible la création des compilateurs optimisés modernes. Le secteur entier de l’informatique lui doit énormément.

Toute sa longue carrière, 45 ans, s’est exclusivement déroulée chez IBM ou elle est entrée le 15 juillet 1957 pour prendre sa retraite en 2002. Avec elle, c’est un pan important de l’histoire de l’informatique qui disparaît.

Plutôt qu’une banale nécrologie qui va, forcément, faire un peu plagiat, la forme d’une interview imaginaire, donne l’occasion d’aborder l’histoire de l’informatique et des thèmes qui lui étaient chers, principalement la place des femmes en informatique, sujet qu’elle a abondamment abordé dans un discours après la remise de son prix Turing.

Interview de Laurent, instituteur et libriste

Posté par  (site Web personnel) . Édité par Davy Defaud et ZeroHeure. Modéré par ZeroHeure. Licence CC By‑SA.
63
4
août
2020
Éducation

Laurent est un professeur des écoles qui, selon sa propre description sur Mastodon, « geeke en Bépo sans GAFAM ». Il utilise des outils informatiques pour sa classe de CM1-CM2. On découvrira au cours de cette interview, la diversité des outils, quasiment tous libres, qu’il utilise. C’est assez impressionnant. De quoi en inspirer plus d’un ou d’une. Et, d’ailleurs, cela a fait réfléchir la DSI de la ville où il exerce. En effet, elle envisage d’équiper toutes les écoles de la ville d’outils (et d’ordinateurs) comme ceux qu’il utilise en classe.

On ne pouvait évidemment pas interviewer un enseignant sans lui demander son vécu pendant le confinement, et notamment comment cela s’est organisé. On verra que le surcroît de travail ne lui a pas laissé trop de temps pour aller à la cueillette des fraises et que certains de ses élèves ont vraiment fait preuve d’astuce pour arriver, malgré tout, à faire et à rendre le travail requis.