La huitième Mageia

54
28
fév.
2021
Mageia

C’est l’évènement le plus important de ce mois de février après, peut-être, l’atterrissage de Perseverance sur Mars : la sortie de la toute nouvelle version de Mageia qui porte le numéro 8, un numéro magique s’il en est.

Cette dépêche est dédiée à Zezinho, qui a fait partie de celles et ceux qui l’ont mitonnée soigneusement et avec persévérance dans le chaudron, et qui nous a quitté cet été. Sa gentillesse nous manque.

On trouvera, en deuxième partie, quelques mots sur la philosophie de Mageia, parce que oui, c’est important, une sélection de quelques-uns des ingrédients de la plus chouette et la plus magique des distributions Linux, ainsi que quelques conseils pour bien la mettre à jour parce que c’est toujours utile.

Logo de Mageia 8

Alice Recoque pionnière de l’informatique et de l’intelligence artificielle

Posté par  (site Web personnel) . Édité par Benoît Sibaud, Xavier Claude, Arkem et yPhil. Modéré par Benoît Sibaud. Licence CC By‑SA.
Étiquettes : aucune
46
1
fév.
2021
Science

Peu connue du grand public, et de certains encyclopédistes, Alice Recoque a une influence significative sur l’informatique. Elle vient de s’éteindre à 91 ans.
Elle a effectué ses études d’ingénieur à l’École supérieure de physique et de chimie industrielles de la ville de Paris (ESPCI), 69e promotion (sur la photo de la promotion, elle est au 1er rang à droite avec les quatre autres femmes de la promotion), dont elle est sortie diplômée en 1954.
Elle est l’inventrice de nombreux brevets, elle a, notamment, piloté le projet Mitra 15, un ordinateur à succès, pour se tourner en fin de carrière vers l’intelligence artificielle. Malgré tout cela, sa page Wikipédia a donné lieu à une bataille rangée entre les tenants de sa suppression et celles et ceux qui voulaient la garder.

Wikipédia : vingt ans déjà !

Posté par  (site Web personnel) . Édité par Benoît Sibaud, jona et ymz. Modéré par Benoît Sibaud. Licence CC By‑SA.
Étiquettes :
46
15
jan.
2021
Wikimedia

L’encyclopédie en ligne vient de fêter ses vingt ans. Vingt années au cours desquelles elle est passée de source douteuse à incontournable. Elle a aussi inspiré d’autres projets comme l’encyclopédie des 8 — 13 ans Vikidia.

À certains égards, Wikipédia avec tous ses projets frères font penser à l'Encyclopedia Galactica d’Asimov qui aurait sans doute adoré le projet.

Sans vraiment revenir sur l’histoire de l’encyclopédie, traitée dans la revue de presse, on verra qu’on peut tout de même la suivre au travers des contenus de LinuxFr.org, on découvrira aussi, peut-être, que le thème « vingt ans » est abordé dans plus d’une page de l’encyclopédie. Pour finir, après le rappel des projets de la galaxie Wikimédia, quelques façons d’utiliser l’encyclopédie. Peut-être les connaissez-vous, peut-être en connaissez-vous d’autres, n’hésitez surtout pas à les faire partager.

logo

Les doigts dans l’engrenage fatal

Posté par  (site Web personnel) . Édité par Benoît Sibaud et Davy Defaud. Modéré par ymz. Licence CC By‑SA.
Étiquettes :
45
27
nov.
2020
Bureautique

Pour le titre j’ai un peu hésité entre « une histoire de poule et d’œuf » et celui‑ci. On perdait un peu effet dramatique avec le premier.

L’engrenage c’est la petite collection de modèles de curriculum vitæ pour Writer de LibreOffice qui s’étoffe et donne matière à tutoriel(s). J’ai bien compris qu’avec LaTeX ça aurait été plus facile et plus intuitif (ça n’a, évidemment, rien à voir avec le fait que je n’en suis qu’aux premières pages du livre sacré et que je n’ai pas encore fini les explications sur l’installation), mais j’aime la difficulté, donc voilà. Et ça évite d’avoir des questions à se poser sur les paquets (et avec le confinement, on ne sait pas trop comment fonctionnent les services postaux).

Comme j’ai mis un peu de temps à me décider à passer le journal en dépêche, elle est un peu plus touffue. On trouvera une ch’tite astuce en plus, une présentation de la collection de modèles de CV, des réponses supplémentaires dans la FAQ et des bonnes adresses LaTeXiennes.

Hommage à Frances Allen

92
19
août
2020
Science

Frances Allen est la première informaticienne à avoir reçu en 2006, la plus haute récompense en informatique, le prix Turing, pour ses travaux sur l’optimisation des compilateurs. Elle vient de décéder, le jour de son anniversaire, à 88 ans. Frances Allen a conçu et écrit des compilateurs indépendants des machines et des langages rendant ainsi possible la création des compilateurs optimisés modernes. Le secteur entier de l’informatique lui doit énormément.

Toute sa longue carrière, 45 ans, s’est exclusivement déroulée chez IBM ou elle est entrée le 15 juillet 1957 pour prendre sa retraite en 2002. Avec elle, c’est un pan important de l’histoire de l’informatique qui disparaît.

Plutôt qu’une banale nécrologie qui va, forcément, faire un peu plagiat, la forme d’une interview imaginaire, donne l’occasion d’aborder l’histoire de l’informatique et des thèmes qui lui étaient chers, principalement la place des femmes en informatique, sujet qu’elle a abondamment abordé dans un discours après la remise de son prix Turing.

Interview de Laurent, instituteur et libriste

Posté par  (site Web personnel) . Édité par Davy Defaud et ZeroHeure. Modéré par ZeroHeure. Licence CC By‑SA.
60
4
août
2020
Éducation

Laurent est un professeur des écoles qui, selon sa propre description sur Mastodon, « geeke en Bépo sans GAFAM ». Il utilise des outils informatiques pour sa classe de CM1-CM2. On découvrira au cours de cette interview, la diversité des outils, quasiment tous libres, qu’il utilise. C’est assez impressionnant. De quoi en inspirer plus d’un ou d’une. Et, d’ailleurs, cela a fait réfléchir la DSI de la ville où il exerce. En effet, elle envisage d’équiper toutes les écoles de la ville d’outils (et d’ordinateurs) comme ceux qu’il utilise en classe.

On ne pouvait évidemment pas interviewer un enseignant sans lui demander son vécu pendant le confinement, et notamment comment cela s’est organisé. On verra que le surcroît de travail ne lui a pas laissé trop de temps pour aller à la cueillette des fraises et que certains de ses élèves ont vraiment fait preuve d’astuce pour arriver, malgré tout, à faire et à rendre le travail requis.

Interview de Bekomo Akoa Edward ingénieur en informatique membre de Camerubuntu

Posté par  (site Web personnel) . Édité par palm123, ZeroHeure, Davy Defaud et Pierre Jarillon. Modéré par ymz. Licence CC By‑SA.
Étiquettes :
31
23
juil.
2020
Distribution

EdwardAkoa, du nom sous lequel il poste sur le site, est ingénieur en informatique et diplômé en économie. Il fait partie de l’équipe de Camerubuntu. Camerubuntu c’est à la fois le nom du projet et de la nom de distribution camerounaise qu’ils développent. Le projet Camerubuntu a pour objectif de développer des logiciels libres adaptés à l’Afrique de façon à rendre les TIC accessibles à tous.

Comme on le verra, cette interview est aussi un prétexte pour explorer le secteur informatique (en général) et le logiciel libre (en particulier) camerounais.

Interview de Sébastien Rohaut, auteur de livres notamment sur Linux

Posté par  (site Web personnel) . Édité par Davy Defaud et ymz. Modéré par Davy Defaud. Licence CC By‑SA.
Étiquettes :
32
12
juil.
2020
Linux

Sébastien Rohaut est un « vieil habitué » de LinuxFr.org (vingt ans, mazette !), Ingénieur Diplômé Par l’État (félicitations, une fois de plus, pour ce titre). Il nous a gratifié récemment d’un excellent journal sur les systèmes embarqués pour voiture. Sébastien est aussi un auteur de livres sur l’informatique aux éditions ENI, un éditeur cher à notre cœur puisqu’il est l’un de ceux grâce auxquels les personnes qui contribuent au site peuvent gagner un livre. Il vient de mettre à jour son livre Linux : maîtrisez l’administration du système, qui en est à sa sixième édition. Il a, en outre, récemment écrit une mise à jour (la sixième, elle aussi), de celui sur la préparation à la certification LPIC‑1. Dans son catalogue, on retrouve également des livres sur l’algorithmique, notamment avec Python.

Pour tout dire, je crois bien que Sébastien est un grand bosseur, et, s’il écrit ses livres comme il a répondu à cette interview, ils doivent se lire facilement et agréablement.

Interview de Sébastien Trompas, Bookeen

Posté par  (site Web personnel) . Édité par ZeroHeure et Davy Defaud. Modéré par Pierre Jarillon. Licence CC By‑SA.
21
9
mar.
2020
Culture

Dans cette série d’interviews de personnes intervenant dans le domaine du logiciel libre, on a eu des personnes qui font du logiciel libre, des personnes qui le promeuvent, des personnes qui l’utilisent, il manquait des personnes qui fabriquent des matériels qui fonctionnent avec des logiciels libres. Voilà pourquoi j’ai pensé à Bookeen pour cette série d’interviews. En effet, leur dernière liseuse tourne sous Linux.

Les questions m’ont, notamment, été inspirées, comme vous pourrez le constater, par vous ou par des personnes qui m’en ont posées sur la dernière liseuse de Bookeen. Le questionnaire a été envoyé à Sébastien Trompas fin janvier, donc avant que le Covid‑19 ne fasse son apparition, j’avais en tête les aventures du Diskio Pi et dʼOpenComputer.

Précision : récente propriétaire d’une liseuse Diva (que j’ai payé plein tarif), je n’aurais pas fait cette interview si le bogue dont il est fait mention dans une question n’avait pas été corrigé.

Logo de Bookeen

Interview de Célia Margotteau, designeuse UX et UI

Posté par  (site Web personnel) . Édité par Davy Defaud, ZeroHeure et ted. Modéré par ZeroHeure. Licence CC By‑SA.
28
29
fév.
2020
Graphisme/photo

Les T‑shirts avec les suricates, c’est elle, une partie des visuels du site Tracim, c’est elle, lʼinterface Tracim, c’est aussi elle en partie.

Pour tout dire, quand LeBouquetin a évoqué, dans une dépêche plus générale, le recrutement de Célia, j’ai pensé que ça pouvait être un bon sujet pour cette série d’entretiens. Le temps, ensuite, de jouer avec l’interface, de trouver des questions, nous voilà avec la première interview de cette année.

Dos du T‑shirt aux suricates

LibreOffice, 10 ans, version 6.4

Posté par  (site Web personnel) . Édité par ZeroHeure et Davy Defaud. Modéré par Pierre Jarillon. Licence CC By‑SA.
62
7
fév.
2020
Bureautique

La suite bureautique LibreOffice a dix ans cette année (déjà !) la version 6.4 vient de sortir. Il y a eu beaucoup de chemin parcouru depuis, à commencer par un nettoyage du code et une compatibilité de plus en plus poussée avec le format OOXML. Et aussi un gros travail sur l’interface, avec notamment l’apparition de la métabarre qui permet d’avoir un affichage ressemblant à celui du ruban de la suite MS Office, mais en beaucoup plus configurable, des jeux d’icônes renouvelés, dont certains en SVG. Mais aussi l’existence d’une version en ligne, LibreOffice Online, parfois familièrement appelée LOL.

Logo de LibreOffice

Plutôt qu’un laborieux, et inintéressant, travail de paraphrase des notes de version, l’optique a été de relever quelques nouveautés ou évolutions et d’y ajouter un commentaire (ou note pontifiante) à vocation plus ou moins pédagogique. Lesdites notes de version sont, d’ailleurs, accessibles via l’À‑propos de LibreOffice (menu Aide).

Notez qu’en tant que fervente lectrice de Terry Pratchett, je n’ai pas pu m’empêcher d’insérer ici ou là des références externes sans forcément de lien avec l’informatique, il faut bien ça pour que la bureautique fasse rêver. Le premier ou la première qui les devine toutes (avec ou sans anneau pour toutes les lier), gagne l’estime de ses contemporains ainsi que la mienne, voire une paire de chaussettes tricotées main sur mesure (ce qui me donnera une bonne raison d’améliorer mon calculateur de chaussettes).

Interview de Xavier Mouton‑Dubosc, animateur à la radio FMR

Posté par  (site Web personnel) . Édité par ZeroHeure, Benoît Sibaud, palm123, Florent Zara et Davy Defaud. Modéré par Benoît Sibaud. Licence CC By‑SA.
Étiquettes :
20
1
déc.
2019
Audiovisuel

Xavier Mouton‑Dubosc est plus connu ici sous le nom de Da Scritch. Il présente régulièrement sur LinuxFr.org le programme de CPU de Radio FMR, où il officie depuis 1993. CPU pour « Carré, Petit, Utile » se définit comme le programme radio des gens du Numérique.

Logo CPU Carré, Petit, Utile : Le programme radio des gens du numérique. Tous les jeudis à 11 h sur Radio « FMR »  
 

Radio « FMR » est une radio associative toulousaine créée en 1981 par de bonnes fées punks situationnistes proposant une antenne variée qui fait, à juste titre, la fierté de l’ensemble de ses animateurs et animatrices.

Tout ce que vous avez voulu savoir sur Linux avant de vous y mettre

Posté par  (site Web personnel) . Édité par Davy Defaud et ZeroHeure. Modéré par patrick_g. Licence CC By‑SA.
Étiquettes : aucune
15
25
nov.
2019
Linux

Mes camarades de la modération m’ayant proposé de transformer le journal présentant mon dernier guide Linux : une introduction en dépêche, le voici donc, avec quelques ajouts concernant les modèles de LibreOffice et l’art de faire du fichier EPUB, pour aussi répondre à certaines questions.

Concernant la licence de ce petit guide d’introduction à Linux, objet de cette dépêche, le ban et l’arrière‐ban du pinaillage en la matière ayant été convoqué, je suggère d’aller faire un tour sur les commentaires du journal d’origine.

Interview de Jean‐Philippe Mengual, sur lʼaccessibilité

Posté par  (site Web personnel) . Édité par Davy Defaud, Julien Jorge, Benoît Sibaud et Pierre Jarillon. Modéré par ZeroHeure. Licence CC By‑SA.
Étiquettes :
36
31
oct.
2019
Communauté

Si vous avez fréquenté, par exemple, les RMLL, vous avez fort probablement croisé la haute silhouette de Jean‑Philippe Mengual. En effet, il est coutumier de ce genre de manifestations, c’est d’ailleurs là que j’ai fait sa connaissance. Jean‑Philippe est tombé dans GNU/Linux, comme d’aucuns sont tombés dans la marmite, aux tout débuts de ce millénaire et a été très actif sur la liste Accessibilité de l’April.

Quand, en 2015, il se lance dans la création d’Hypra, entreprise spécialisée dans l’informatique à destination des personnes ayant des difficultés à utiliser un ordinateur, tout naturellement, c’est vers une solution GNU/Linux qu’il s’est tourné.

Interview de Christine Peron des Ordis libres

Posté par  (site Web personnel) . Édité par Davy Defaud et ZeroHeure. Modéré par Davy Defaud. Licence CC By‑SA.
Étiquettes :
27
29
août
2019
Culture

Christine Peron fait partie de l’équipe des Ordis libres, une association qui a réalisé une exposition du même nom sur le thème des libertés numériques et qui tourne dans toute la France. L’exposition a, bien évidemment, été réalisée uniquement avec des logiciels libres. On pourra la voir le 20 septembre 2019 à la Digital Week de Nantes.1

Les Ordis libres


  1. [N. D. L. R.] N’hésitez pas à aller voir l'exposition. Elle est intéressante et vraiment bien faite. Je ne pensais pas qu’on pouvait faire quelque chose d’aussi chouette avec Draw.