Histoire de l'Objective-C et décès de son créateur

Posté par  . Édité par Ysabeau et Benoît Sibaud. Modéré par Pierre Jarillon. Licence CC By‑SA.
Étiquettes :
30
27
jan.
2021
C et C++

Brad Cox, créateur de l’Objective-C, est mort aux premiers jours de 2021. Il avait commencé ce langage en 1981 dans le labo de Tom Love en permettant grosso-modo de convertir une syntaxe Smalltalk en C. Par la suite, Tom Love et lui ont lancé la société Stepstone pour développer l’Objective-C. Steve Jobs s’est beaucoup intéressé à eux et a fini par débaucher l’un des ingénieurs du langage, Steve Naroff, pour travailler chez NeXT à étendre GCC. On notera incidemment la similarité des noms Stepstone et NextSTEP. En 1994, NeXT a racheté tous les droits sur l’Objective-C, plus tard revendus à Apple.

Logo Objective-C

L’an dernier Brad Cox et Steve Naroff ont publié dans Proceedings of the ACM on Programming Languages (une revue en OpenAccess) un excellent, et long, article décrivant en détail l’histoire de l’Objective-C. Cet article, « The origins of Objective-C at PPI/Stepstone and its evolution at NeXT » est sous licence Creative Commons By SA 4.0. Des volontaires pour traduire ?

Journal La petite histoire de la naissance d'un logiciel libre de Notes de Frais : DoliSCAN

Posté par  . Licence CC By‑SA.
35
30
mai
2020

Salut à toi Journal,
je vais te raconter une petite histoire, celle de la naissance d'un logiciel libre qui prends son envol et pour lequel j'ai envie de garder une trace avant qu'il ne soit trop tard ;-)

C'est "La petite histoire de DoliSCAN"

Après avoir développé plein d'outils en php3 il y a de (très) longues années, puis porté plus ou moins tout ça en php4 et maintenu du code pendant tout ce temps j'ai eu envie de me (…)

Python pour la rentrée 2019 — partie 1

Posté par  (site Web personnel) . Édité par M5oul, theojouedubanjo, Benoît Sibaud, Davy Defaud, Nÿco, Ysabeau et palm123. Modéré par Nÿco. Licence CC By‑SA.
44
4
sept.
2019
Python

Pour cette rentrée 2019, faisons le point sur Python : actualité, bonnes pratiques Python, astuces, projets intéressants, témoignages…

Cette première partie présente la popularité de Python, chiffres à l’appui. Mais qu’est ce qui explique qu’un vieux langage de vingt‐cinq ans, lent et dont l’indentation influence la compilation, puisse être aussi populaire ?

Un barbu présente le logo de Python

Dark Moon X, un sous‐système Cygwin portable + Xfce sans WSL

40
3
sept.
2019
Distribution

Dark Moon X est un sous‐système UNIX libre tournant sous Windows et basé sur le noyau de Dark Moon v1.0.2 utilisant la bibliothèque Cygwin.dll. Il est maintenu par Mehdi Boutayeb Ferkatou sous licence GNU GPL v2 pour architecture x64.

Présentation

Dark Moon est une grande collection d’outils GNU portés sur Windows et gérée par la DLL de Cygwin. Auparavant, pour interagir avec ces outils, il fallait passer par l’invite de commande Windows pour exécuter bash.exe. La nouvelle version intègre CygwinX, il est possible de lancer un Xfce 4 entier et d’utiliser des outils graphiques.

Desktop Xfce

Journal Un premier contact avec le langage Nim

Posté par  . Licence CC By‑SA.
29
3
juil.
2019

Au gré de mes pérégrinations sur Github, j'ai trouvé un benchmark de serveur Web qui date un peu mais qui m'a interpelé.

J'avais déjà entendu parlé du langage Nim mais je le classais plutôt comme projet de recherche.
En regardant de plus près, je tombe sur une version 0.20 aboutie et un éco-système déjà très riche.

Nim se décrit comme un langage compilé statiquement typé qui propose également la méta-programmation (macros), un ramasse-miette, le "pattern-matching" fonctionnel et une compilation (…)

Journal Nos origines ... le premier navigateur web a 30 ans

Posté par  (site Web personnel) . Licence CC By‑SA.
Étiquettes :
49
20
fév.
2019

Le mois prochain, ça fera 30 ans que Tim Berners-Lee a proposé le WorldWideWeb. En préparation de cet anniversaire, une petite équipe a recréé le premier navigateur développé par Cailleau et Berners-Lee en Objective-C sur une station NextStep.
C'est très complet, très fidèle, avec les petites maximes et l'aide originelles, et vous pouvez jouer avec puisque ça tourne dans une page web.

Même 30 ans après, ça fait chaud au coeur quand ça marche :

À ce stade, vous (…)

GNUMail et Pantomime 1.3.0

Posté par  (site Web personnel) . Édité par Davy Defaud, Benoît Sibaud, palm123 et fwhcat. Modéré par ymz. Licence CC By‑SA.
43
30
juin
2018
GNUstep

Thunderbird vous épuise ? Kmail vous torture ? Evolution vous clone ? Sylpheed, Balsa ou Geary ne vous font pas planer, la tambouille qui fait marcher Mutt vous écœure et vous avez épuisé, enfin, la liste de clients de messagerie de Wikipédia… Tout n’est pas perdu, cette liste est incomplète : GNUMail, le courrielleur du projet GNUStep est toujours vivant !

Il y a deux ans, la petite équipe autour de GNUStep en a repris la maintenance à Ludovic Marcotte, l’auteur originel (dont l’énorme boulot mérite d'être souligné), tourné vers d’autres horizons.

Deux versions de réparation qui apportent beaucoup de stabilité sont déjà sorties.

Journal Un petit tour des systèmes de build

Posté par  . Licence CC By‑SA.
Étiquettes :
68
14
juin
2018

Parlons un peu de systèmes de build.

Mon métier consiste à programmer des jeux vidéos destinés aux plates-formes mobiles Android et iOS. Ce qui est commun aux deux plates-formes, c’est-à-dire la plus grosse partie de l'application, est écrit en C++, et ce qui est spécifique à la plate-forme est en Java ou en Objective-C. L'intérêt principal de tout faire en C++ est que les développeurs peuvent lancer l'application directement sur leur poste de travail, sous Linux ou OSX, et tester (…)

Sortie de GCC 8.1

Posté par  (site Web personnel) . Édité par ZeroHeure, Davy Defaud, gusterhack, RyDroid, palm123, jcr83, _seb_ et Bruno Michel. Modéré par ymz. Licence CC By‑SA.
68
18
mai
2018
GNU

La sortie de la nouvelle version majeure du compilateur GCC du projet GNU a été annoncée le 2 mai 2018. Écrit à l’origine par Richard Stallman, le logiciel GCC (GNU Compiler Collection) est le compilateur de référence du monde du logiciel libre. Il accepte des codes sources écrits en C, C++, Objective-C, Fortran, Go et Ada. De plus, il fonctionne sur une multitude d’architectures.

La suite de la dépêche vous propose une revue de certaines améliorations et nouvelles fonctionnalités de cette nouvelle version.

GnuPG, OpenPGP.js & cie : quoi de neuf ?

59
15
avr.
2018
Sécurité

Le 8 mars 2018, la version 3.0.0 de la bibliothèque OpenPGP.js sortait. Elle implémente le format OpenPGP en JavaScript et est disponible sous licence LGPL 3.0. C’est l’occasion de présenter cette bibliothèque et les nouveautés apportées par cette version. C’est surtout un très bon prétexte pour parler du standard OpenPGP lui‐même, de ses principales implémentations et de ses évolutions futures.

MongooseIM 2.1.0, MongoosePush, MongooseICE, Tide

Posté par  (site Web personnel) . Édité par Davy Defaud, Pierre Jarillon et RyDroid. Modéré par ymz. Licence CC By‑SA.
26
5
nov.
2017
XMPP

MongooseIM est une plate‐forme libre de chat ou messagerie instantanée, permettant de construire des applications et clients intégrant des fonctionnalités de messagerie instantanée, qu’ils soient pour le mobile ou pour les ordinateurs de bureau.
Logo de la plate‐forme MongooseIM

La plate‐forme MongooseIM (par Erlang Solutions) passe en version 2.1.0, faisant un grand pas en avant. Le serveur central MongooseIM, qui donne son nom à la plate‐forme, codé en Erlang sous licence GPL v2, a reçu énormément d’attention tant au niveau code qu’au niveau documentation. MongoosePush est un tout nouveau serveur de « Notifications Push » pour les systèmes Apple iOS et Android, codé en Elixir sous licence Apache 2.0. MongooseICE est un serveur STUN et TURN, pour découvrir les adresses IP dans le cadre de communications temps réel pair à pair, ou pour relayer le flux, il est également codé en Elixir sous licence Apache 2.0. Finalement, Tide est une infrastructure de tests de charge en continu, intégré à GitHub.

Sortie de GCC 7.1

67
24
juin
2017
GNU

La sortie de la nouvelle version majeure du compilateur GCC du projet GNU a été annoncée le 2 mai 2017. Écrit à l’origine par Richard Stallman, le logiciel GCC (GNU Compiler Collection) est le compilateur de référence du monde du logiciel libre. Il accepte des codes sources écrits en C, C++, Objective-C, Fortran, Java, Go et Ada et fonctionne sur une multitude d’architectures.

La suite de la dépêche vous propose une revue de certaines améliorations et nouvelles fonctionnalités de cette nouvelle version.

GCC

Outils utiles pour développeur

58
3
mar.
2017
C et C++

Le but de cette dépêche est de recenser quelques outils utiles pour les développeurs (pas uniquement C et C++) et de donner accès à des ressources intéressantes pour leur prise en main.

Tout d’abord comment définit‐on un « outil utile » ? Ce sont des logiciels (libres, c’est mieux) qu’il n’est pas obligatoire d’utiliser mais qui permettent de gagner en productivité (ou de moins se prendre la tête avec un bogue). Ces outils sont utilisables indépendamment, mais utilisés ensemble peuvent former un tout qui donne les fonctionnalités d’un environnement de développement intégré.

Il est fort probable que pour certains cette dépêche vienne enfoncer des portes ouvertes. Mais pensez aux nouveaux pour qui elle sera, peut‐être, profitable.

La plate‐forme MongooseIM est disponible en version 2.0.0

41
12
déc.
2016
XMPP

La plate‐forme MongooseIM est disponible en version 2.0.0 ! Pour information ou rappel, c’est une plate‐forme de messagerie mobile instantanée, massivement extensible, dont le cœur est basé sur XMPP (Jabber). Elle permet de bâtir des applications de clavardage, ou de simplement déployer la partie serveur pour une communauté, association, entreprise ou administration, en utilisant des clients XMPP/Jabber standards. Cette version 2.0.0 est une étape majeure dans le développement de MongooseIM, les nouveautés sont spécialement conçues et contribuées pour les développeurs (backend, iOS et Android), également les administrateurs systèmes et devops.

MongooseIM platform

Survol des nouveautés, détaillées en seconde partie :

  • pivot : d’un serveur isolé vers une plate‐forme complète client‐serveur ;
  • PubSub, ou « publish‐and‐subscribe » ;
  • MUC light, la discussion de groupe simplifiée ;
  • une API REST pour les clients et pour les serveurs ;
  • contributions significatives aux bibliothèques XMPP/Jabber :
  • documentation revue et augmentée ;
  • des tests fonctionnels et performance en continu.

Powered by XMPP

Slackware 14.2

Posté par  . Édité par ymz, Altor, ZeroHeure, palm123, j et Benoît Sibaud. Modéré par Xavier Claude. Licence CC By‑SA.
Étiquettes :
42
2
juil.
2016
Slackware

Après une longue période de développements et de tests, Patrick Volkerding et l'équipe Slackware sont fiers d'annoncer la disponibilité immédiate de Slackware Linux 14.2. Cette version succède à la 14.1, sortie en novembre 2013. Slackware est la plus ancienne des distributions GNU/Linux à être encore active.

Logo Slackware

Le projet Slackware édite et maintient la distribution éponyme, qui était, est et restera une distribution simple et légère, au plus près de la philosophie d'Unix et de l'esprit KISS. Slackware met l'accent sur la stabilité du système et la distribution de logiciels en les modifiant le moins possible pour respecter les choix de leurs auteurs. En bref, Slackware propose des briques système stables et éprouvées, pour des logiciels de haut niveau dans leurs dernières versions.