Présentation « 10 ans de LinuxFr.org » aux RMLL 2008

Posté par  (site Web personnel) . Modéré par Mouns.
1
2
juil.
2008
LinuxFr.org
Bruno « NoNo » Michel a présenté aux Rencontres Mondiales du Logiciel Libre à Mont de Marsan, devant une salle surpeuplée et deux caméras, une rétrospective sur le site LinuxFr.org.

Il a détaillé dix ans de questions techniques d'hébergement, de serveurs et de code, dix ans de contenus variés (dépêches, astuces, sondages, journaux, forums, suivi, entretiens, commentaires), dix ans de relations humaines (interne à l'équipe du site, avec et entre les visiteurs, etc.) et dix ans de tous ces petits quelques choses qui font que LinuxFr.org est ce qu'il est.

La présentation est truffée d'anecdotes, et la vidéo en contient bien plus encore.

Cette présentation est la première des actions (im)prévues pour marquer les 10 ans du site. D'autres sont en préparation et bien évidemment, on ne vous dira pas lesquelles, ou seulement si vous insistez suffisamment.

336 ordinateurs serveurs offerts aux communautés du logiciel libre

Posté par  (site Web personnel) . Modéré par Sylvain Rampacek.
Étiquettes : aucune
0
2
juil.
2008
Communauté
Un mécène privé (merci à lui) a confié 336 ordinateurs serveurs (valeur totale supérieure à 300 000 euros) à la FSF France pour qu'ils soient distribués à plus d'une vingtaine d'organisations françaises (Laboratoire d'Informatique du Littoral, Scideralle, TuxFamily, Académie de Toulouse, Académie de Versailles, MINET, mais aussi Toile Libre, Arrodu, Divergence FM, Wireless-FR, Starinux, Echelle Inconnue, Adullact, Linux Azur, Linux Arverne, Lug Rennes, 2 EPN, Linux AIL, iTeam et BSD)

Les bénéficiaires ont en commun l'utilisation de Logiciel Libre, notamment à des fins éducatives et scientifiques : les étudiants peuvent apprendre en lisant et modifiant le vaste corpus de logiciels libres, et travailler au coude à coude avec des chercheurs de renommée internationale. Cet accès à l'état de l'art et l'apprentissage qu'il permet sont interdits avec les logiciels propriétaires que l'on trouve encore fréquemment dans les écoles.

Loïc Dachary, Président de la FSF France, ajoute « Le Logiciel Libre naît sur de faibles ressources et avec l'imagination fertile de chaque citoyen du numérique. Savannah et GNA! servent à des dizaines de milliers de personnes avec moins de 10 machines. Imaginez ce que l'on peut faire avec 300.». La FSF France précise d'ailleurs qu'«en attendant le jour où l'essor du Logiciel Libre sera pris en compte dans le PIB, c'est chaque nouvelle adhésion à l'April et chaque don à la FSF France qui permettent de progresser.»

Cachez ce lien que je ne saurais voir (4 ans plus tard)

Posté par  (site Web personnel) . Modéré par Nÿco.
Étiquettes :
1
12
juin
2008
Internet
Il y a 4 ans, j'avais écrit « Le fondement d'Internet, l'hyperlien, est-il menacé ? ». Quelques juristes trop zélés avaient décidé que les liens hypertextes devaient passer sous leur contrôle, notamment ceux vers les sites des Jeux Olympiques, d'un groupe de télévision publique ou d'une société de transports intercommunaux. Et il convient de se souvenir qu'encore 4 ans plus tôt, en 2000, British Telecom avait poursuivi le fournisseur d'accès Prodigy avec son prétendu brevet américain n°4,873,662 sur les hyperliens, avant d'être débouté.

Naturellement, en 8 ans, le web s'est largement généralisé, banalisé, et des sites reposant largement sur les hyperliens comme Wikipédia comptent parmi les plus visités au niveau mondial. Il serait logique que tous les professionnels du web aient découvert l'intérêt des liens, pour être référencés par les moteurs de recherche, cités par leurs utilisateurs augmentant ainsi leur classement dans les algorithmes type Google PageRank, etc.

Éh bien non... La liste des sites exigeant un accord préalable pour accéder à leur site (!), la possibilité de faire retirer tout lien y compris préalablement autorisé, voire menaçant d'un hypothétique délit de contrefaçon en cas de lien s'allonge... On y trouve aussi bien des petits sites que des gros sites, des entreprises ou des associations que des services publics ou des administrations (voir la liste dans la suite de l'article).

Douzième causerie April sur les RMLL 2008

Posté par  (site Web personnel) . Modéré par Mouns.
1
21
mai
2008
RMLL/LSM
Les « Causeries April » sont des entretiens ou des discussions organisées régulièrement (avec un objectif d'une par semaine ou quinzaine), d'une durée d'une heure ou plus, sur un sujet donné. Elles sont réalisées techniquement via IRC et/ou Jabber. Les comptes-rendus sont publics ou privés suivant les sujets abordés.

Les précédentes causeries ont abordé des sujets variés (histoire et évolution de l'April, brevets sur les logiciels, extension des droits de la « propriété intellectuelle », vote électronique, Wikipédia, April et les entreprises, Jabber/XMPP, traduction de la philosophie GNU, groupe d'utilisateurs Chtinux).

Le 20 mai dernier a eu lieu la douzième causerie APRIL sur le thème « Rencontres Mondiales du Logiciel Libre 2008 » (1er au 5 juillet à Mont de Marsan) avec Jean-Christophe Élineau (président de l'organisation des RMLL 2008, président de Landinux). 2h00 de questions/réponses pour un compte-rendu qui couvre de très nombreux points sur l'édition 2008, son organisation, son financement, son programme, ses particularités, etc.

Par ailleurs, il s'agit du premier entretien publié à avoir utilisé le système de propositions d'entretiens de LinuxFr.org (pour une partie des questions).

Évolutions sur LinuxFr

Posté par  (site Web personnel) . Modéré par Thomas Petazzoni.
Étiquettes :
1
6
mai
2008
LinuxFr.org
Quelques évolutions sur le site ont récemment été réalisées par Oumph :
  • Les astuces ont été migrées vers un forum (l'interface d'administration était trop pauvre et les astuces trop peu utilisées pour être gérées à part). Les anciens liens directs vers les astuces (/tips/###.html) sont redirigés. Les forums accueilleront donc à la fois des questions/réponses et des astuces.
  • Un nouveau type de contenu a fait son apparition : les propositions d'entretien. L'objectif est de permettre à la communauté de visiteurs du site de poser les questions qu'ils souhaitent à des personnes, entreprises, projets de développement, etc. Voir la description sur la page des propositions d'entretien.
  • Des statistiques ont été ajoutées sur les auteurs de contenus.
  • Suite au journal Toi aussi, tu en as marre d'oublier le https, nous rappelons qu'il suffit de se loguer en https (pour ne pas transmettre en clair son mot de passe et son cookie de session) pour que tous les accès au site se fassent ensuite en https.
Comme toujours, si des volontaires veulent filer un coup de main côté technique (templates, JavaScript, HTML, CSS, images, etc.), toutes les bonnes volontés sont les bienvenues. Par ailleurs, la technique ne fait pas tout, c'est le contenu qui fait vivre le site. Pensez donc à contribuer en proposant des dépêches pour diffuser vos informations.

Le nombre d'entrées dans le système de suivi est à 93 ouvertes sur 790 (rappel : vous pouvez voter pour les tâches que vous jugez prioritaires). Le temps moyen de résolution est de 167 jours. La moitié des entrées fermées ont été traitées en moins de 6 jours.

Par ailleurs, NoNo interviendra en juillet, durant les RMLL 2008 à Mont-de-Marsan, sur le thème « 10 ans de LinuxFr.org ».

Sortie de gNewSense 2.0 (DeltaH)

Posté par  (site Web personnel) . Modéré par Mouns.
Étiquettes :
0
2
mai
2008
GNU
gNewSense est une distribution GNU/Linux basée sur Ubuntu et Debian, ayant pour objectif d'offrir aux utilisateurs une distribution stable aussi conviviale qu'Ubuntu, avec la liberté en plus : elle ne contient aucun blob binaire dans le noyau et aucun logiciel non libre. Le projet est soutenu par la Free Software Foundation (FSF).

La seconde version majeure vient de sortir, baptisée DeltaH (2.0). Elle est basée sur une Ubuntu Hardy, sortie il y a une semaine. Par rapport à la version DeltaD (1.1) précédente, elle amène les nouveautés suivantes :
  • basée sur une Ubuntu Hardy
  • nouveaux visuels
  • basculement de BurningDog (Firefox) à Epiphany
  • script de « dé-blob » de Blag pour le noyau
  • suppression de GLX non-libre de X/mesa
  • utilisation de chroot pour la compilation
  • prise en charge des paquets src Debian

Analyse de 13 ans de gouvernance sur le projet Debian

Posté par  (site Web personnel) . Modéré par Mouns.
0
22
avr.
2008
Debian
Une analyse sur 13 ans de gouvernance de l'un des plus gros projets logiciels de la planète, géré par une communauté non-commerciale, « Scientific study about Debian Project governance and social organization », vient de paraître. Elle a été rédigée par deux chercheurs en management académique, Siobhán O'Mahony et Fabrizio Ferraro.

Le projet Debian regroupe des systèmes d'exploitation libres GNU/Linux, GNU/Hurd, GNU/NetBSD et GNU/kFreeBSD, fournissant plus de 18700 paquets maintenus pour 15 architectures matérielles, du téléphone mobile et autres équipements réseaux aux mainframes et supercalculateurs. Le tout est développé par plus de 2000 volontaires répartis sur la planète et collaborant via Internet.

« Nous avons une bonne compréhension de processus organisationnels dans les organisations bureaucratiques, mais pas dans les entités communautaires. (...) En mélangeant des mécanismes bureaucratiques et démocratiques, le système de gouvernance conçu a été capable d'évoluer avec les changements de conceptions de la communauté relatifs à l'autorité. »

Les auteurs ont identifiés quatre phases dans l'évolution de la gouvernance chez Debian :
  • Gouvernance de facto (1993 – 1996)
  • Conception de la gouvernance (1997 – 1999)
  • Mise en place de la gouvernance (1999 – 2003)
  • Stabilisation de la gouvernance (2003 – 2006).
Debian a eu pour chef de projet un Français (Sam Hocevar) jusqu'au 14 avril dernier ; le nouveau DPL est Steve McIntyre (Angleterre).

Journal Issy-les-Moulineaux a persisté dans le vote électronique en 2008

Posté par  (site Web personnel) .
Étiquettes : aucune
0
20
mar.
2008
Les élections présidentielles et les législatives à Issy-les-Moulineaux (92) en 2007 avaient largement montré les travers de la solution ES&S iVotronic de vote électronique (cf http://oumph.free.fr/textes/vote_electronique/20070422-1er-t(...) ) : « Opaque, non contrôlable, sans possibilité de vérification, techniquement immature, le vote électronique n'a pas honoré ces élections à Issy-les-Moulineaux. Ce n'est pas ainsi que l'on réconciliera le citoyen et les institutions. Ces dysfonctionnements et incidents multiples et répétés sont tout simplement honteux dans une démocratie comme la nôtre (d'autant plus qu'un (…)

Interviews de candidats UMP et PCF aux municipales à Paris

Posté par  (site Web personnel) . Modéré par Florent Zara.
Étiquettes :
0
3
mar.
2008
Communauté
Le 18 janvier 2008, Altern, Bellinux, Copyleft Attitude, Dogmazic, FDN, FLOUZO et Parinux associations autour du logiciel libre et du numérique, ont adressé aux candidats aux élections municipales une liste de questions permettant d'analyser leur programme dans des domaines aussi variés que : la politique municipale sur l'équipement en logiciels libres ; les choix en matière de développement du réseau et de la fibre optique ; le rapport avec l'art libre ; les choix en matière d'éducation scolaire et populaire aux technologies numériques.

Divers candidats de Paris et Issy-les-Moulineaux ont déjà répondu à cet appel (Verts, PS et LCR). Voir la seconde partie de la dépêche pour les détails et les enregistrements audio et vidéo.

Mardi 4 mars de 10h30 à 12h00 aura lieu l'interview de Françoise de Panafieu (chef de file UMP sur Paris, tête de liste 17ème) entourée de Jean-Charles Bossard (6ème arrondissement) et Christophe Lekieffre (tête de liste 2ème), à La Cantine (151 rue Montmartre, 12 passage Montmartre Galerie des Panoramas, 75002 Paris).

Mercredi 5 mars à partir de 18h aura lieu à la Cantine l'interview de Jérôme Relinger (délégué TIC du PCF, 13ème) et de Emmanuelle Becker (13ème).

Le MoDEM a donné un accord de principe pour une interview.

Ces actions locales sont complémentaires de l'initiative Candidats.fr et permettent de plus la signature de pactes du Logiciel Libre (plus de 170 signataires actuellement).

Campagne Sound Copyright contre l'allongement des droits des artistes-interprètes

Posté par  (site Web personnel) . Modéré par j.
Étiquettes :
0
1
mar.
2008
Son
Les offensives [contre les logiciels libres et les biens communs] sont en effet nombreuses autour de la brevetabilité, de l'allongement de la durée légale des droits de propriété, du contrôle des usages ou de la privatisation des idées. (...) Nous avons aussi assisté à un allongement continuel de la durée de protection légale. Ainsi, comme le signale le professeur Lawrence Lessig, la durée du copyright aux États-Unis est passée par modifications successives de 14 ans (renouvelable 2 fois) en 1790, à (...) 95 ans en 1998 avec le « Mickey mouse copyright act » poussé par Disney pour éviter que Mickey Mouse n'entre dans le domaine public. Certains se battent déjà pour un copyright éternel... (extrait d'« Enjeux des logiciels libres face à la privatisation de la connaissance »)

L'industrie musicale voudrait allonger la durée des droits des artistes-interprètes à 95 ans contre 50 ans aujourd’hui, oubliant un peu vite la nature du droit d'auteur (un équilibre basé sur un monopole d'exploitation temporaire et limité) et le domaine public. L'évidence, c'est que l'extension du droit d'auteur découragera l'innovation, restreindra le marché de redistribution et sera irrévocablement dommageable pour l'accès des futurs artistes et du public à leur patrimoine culturel.

L'Open Rights Group et l'EFF Europe ont lancé une campagne SoundCopyright pour préserver le droit d'auteur et appellent à signer une pétition pour que la durée des droits voisins du droit d'auteur sur les enregistrements sonores ne soit pas allongée.

Rétrospective April 2007 sur le logiciel libre et les sujets afférents

Posté par  (site Web personnel) . Modéré par j.
Étiquettes : aucune
0
19
fév.
2008
Communauté
L'association de promotion et défense du logiciel libre April a publié comme chaque année depuis 2003 sa rétrospective de l'année écoulée sur le logiciel libre et les sujets afférents.

2007 fut une année de progrès importants pour le Logiciel Libre (migration de l'Assemblée nationale française, condamnation par la Cour européenne des abus de position dominante de Microsoft, initiative Candidats.fr sur la présidentielle et les législatives, migrations d'administrations, vivacité de la communauté).

Forts de ces avancées, nous avons trois défis majeurs à relever en 2008 : mettre un terme au scandale de la vente liée, faire preuve d'une grande vigilance lors de la tentative de mise en oeuvre des accords Olivennes en France, promouvoir l'interopérabilité (mise en oeuvre du Référentiel Général d'Interopérabilité, sensibilisation via Candidats.fr municipales et cantonales, AFNOR/ISO sur les formats bureautique). Et toujours les tentatives de légalisation des brevets logiciels au niveau européen.

Sommaire de la rétrospective :
  • Quatre saisons de formats ouverts et d'interopérabilité
  • Communautés
  • Logiciel libre et politique publique
  • Collectivités publiques
  • Entreprises
  • DRM et informatique déloyale
  • DADVSI
  • Ventes liées
  • Brevets sur les logiciels
  • OOXML, la suite du feuilleton
  • Éducation
  • Matériel
  • Les nouvelles versions des licences GNU GPL, LGPL, et AGPL

Conférence « Les enclosures des biens communs : du vivant aux logiciels » le 23 février 2008 à Paris

Posté par  (site Web personnel) . Modéré par Jaimé Ragnagna.
Étiquettes :
0
18
fév.
2008
Communauté
Une conférence intitulée « Les enclosures des biens communs : du vivant aux logiciels » aura lieu le samedi 23 février 2008 à Paris, de 17h45 à 20h00, à la Cantine (151 rue Montmartre, 12 passage Montmartre Galerie des Panoramas, 75002 Paris). Les intervenants sont Richard Stallman (FSF/GNU) et Jean-Pierre Berlan (ancien directeur de recherche de l'INRA). L'animateur sera Charlie Nestel.

Description de la conférence :
Les "enclosures" désignent le mouvement d'expropriation des terres dévolues à l'usage collectif qui s'est déroulé sur plusieurs siècles et a précédé et préparé la Révolution industrielle. Le concept de « nouvelles enclosures » désigne par analogie la captation de biens communs par l'invention par les juristes des multinationales de nouveaux "droits" divers de « propriété sur le vivant » (gènes, plantes, animaux), sur les connaissances comme les algorithmes des logiciels, créant des monopoles qui cachent les effets et les conditions de chacun d'eux, derrière la fausse généralisation et l'escroquerie sémantique de l'expression « propriété intellectuelle ».

De nouvelles lois, comme « La loi de lutte contre la contrefaçon », mensongère à plus d'un titre, votée au Sénat le 17 octobre 2007, permettra à des agents assermentés d'organismes professionnels privés (semenciers, industrie du disque, Business Software Alliance) d'apporter la preuve de la matérialité des "infractions", en ayant le droit d'enquêter, y compris sur Internet, en étant à la fois juge et partie.

Des pratiques sociales, professionnelles, culturelles telles que l'informatique ou la reproduction du vivant, qui n'avaient a priori rien à voir entre elles, se retrouvent encapsulées dans de mêmes dispositifs juridiques : « les nouvelles enclosures ». C'est ainsi que les agriculteurs sont en train de devenir des « contrefacteurs » puisque produire en agriculture, c'est inévitablement reproduire, et du fait de l'extension du droit de brevet au vivant, c'est reproduire ce qui « appartient à autrui ».
Une meilleure connaissance des enjeux du logiciel libre peut-elle apporter des éléments d'analyse, de réflexion et de réponse ? Pour quelles convergences ?

Nouveau serveur LinuxFr.org mis en production

Posté par  (site Web personnel) . Modéré par Benoît Sibaud.
Étiquettes :
0
23
déc.
2007
LinuxFr.org
L'ancienne machine qui hébergeait le site était en train de passer l'arme à gauche (souvenez-vous de l'horloge qui cyclait sur 4 secondes), le serveur de développement et le serveur de production ont été migrés (dans la nuit du 16 au 17 décembre pour la production) sur la nouvelle machine.

Cela nous a pris du temps, mais nous avons réalisé au passage une migration majeure du site :
  • Changement de serveur physique ;
  • Passage au jeu de caractères UTF8 ;
  • Passage au serveur web Apache 2 ;
  • Passage au langage de script PHP 5 ;
  • Grosse mise à jour du système de templates Templeet (d'une pre-2.0 à un 3.3.x) ;
  • Nettoyage dans le code du site.
Nous avons rencontré quelques difficultés et nous vous prions de bien vouloir nous en excuser. Il était notamment impossible de se loguer ou de s'inscrire lundi 17 décembre dans la soirée. Dans l'ensemble, la migration s'est néanmoins bien passée.

Le nouveau serveur de production (un DELL) nous a été offert par Pixmania / Fotovista, livraison incluse par Vincent Caron et Adrien Gernault-Barrier, qu'on remercie beaucoup pour s'être déplacé personnellement. Pixmania cherche d'ailleurs à recruter un profil technicien Linux (envoyer CV à fotovista-33500@cvmail.com) et un développeur web (envoyer CV à fotovista-7528@cvmail.com), sachant que leur réseau est très important, et l'environnement de travail sympathique (vérifié sur place par FP). Le tout sera formateur pour les candidats. Merci Pixmania.

Enfin nous vous rappelons que la meilleure manière d'aider LinuxFr reste encore de contribuer. Le site ne vit que pour et par vos contributions au contenu ! Il y a plusieurs manières de le faire :
Merci à tous ! Toute l'équipe de LinuxFr vous souhaite de joyeuses fêtes de fin d'année :-).

Un DVD enDRMerdant, prélude aux ennuis numériques au pied du sapin

Posté par  (site Web personnel) . Modéré par Mouns.
Étiquettes :
0
11
déc.
2007
Audiovisuel
Il y a quelques jours, on m'a offert un DVD de courts-métrages (...) pour mon anniversaire. (...) Donc je mets ma galette de polycarbonate recouvert d'une fine couche d'aluminium dans mon lecteur de DVD. (...) Et là le lecteur multimédia Videolan se lance et... rien.

Ainsi commencent les mésaventures d'un utilisateur de « DVD embrouillé », l'occasion de rappeler comment lire un tel support emDRMerdé avec du logiciel libre via libdvdcss, de rappeler que la loi DADVSI est inappliquée et inapplicable, de montrer que les DRM sont une stupidité technique, de regrouper quelques témoignages d'utilisateurs légitimes en colère contre les industries du cinéma et de la musique...

Bref en cette période d'achats de Noël où un boutiquier du numérique veut développer le flicage et le filtrage sur internet sans réellement supprimer les verrous numériques, où l'on évoque un projet de loi DADVSI 2 pour 2008 et de nouvelles dispositions en préparation sur la responsabilité des hébergeurs, un petit article d'humeur qui regroupe divers liens et informations pour mieux guider les « consommateurs » (parfois connus sous le nom de citoyens ou spectateurs).

UserFriendly.org fête ses 10 ans

Posté par  (site Web personnel) . Modéré par Bruno Michel.
Étiquettes :
0
18
nov.
2007
Humour
« User Friendly est une bande dessinée en ligne journalière, réalisée par J.D. Frazer (sous le pseudonyme d'Illiad). Au travers de blagues sur la technologie et d'une utilisation intensive de l'humour geek, les bandes narrent la vie de l'équipe d'un petit fournisseur d'accès Internet fictif, Columbia Internet. La première planche parut le 17 novembre 1997. » (source Wikipédia)

User Friendly fête aujourd'hui ses 10 ans de BD en ligne en mettant en ligne un dessin évoquant celui paru il y a dix ans. Cette série fait partie des bandes dessinées en ligne («webcomic») favorites des geeks. Les dessins sont aussi publiés dans quelques journaux américains.

Parmi les sujets récurrents on notera les blagues sur le support technique, les dérives du marketing, le jeu libre NetHack, les relations entre geeks (romance, affrontement, etc.), les « MAFIAA », Microsoft, SCO et les cibles du geek en général, comme les brevets logiciels (voir le jeu des brevets logiciels ou le brevet Cingular sur les smileys).

Merci à ze Fripouille Jack pour l'info.