APRIL : pour une politique publique en faveur du logiciel libre en 2007

Posté par  (site Web personnel) . Modéré par Nÿco.
Étiquettes : aucune
0
8
jan.
2007
Communauté
Dans un communiqué du 22 novembre 2006, l'Assemblée Nationale annonçait que les postes micro-informatiques des députés seront dotés de logiciels libres (GNU/Linux, OpenOffice.org, Firefox, client de messagerie libre, etc.). L'Association pour la Promotion et la Recherche en Informatique Libre (APRIL), qui a contribué à sensibiliser les députés sur le logiciel libre, s'était félicitée de cette annonce : « La dotation en logiciels libres des postes des députés illustre une nouvelle fois les qualités de ces logiciels, permettant à l'Assemblée Nationale d'avoir une meilleure maîtrise sur ces équipements, sans dépendance vis-à-vis d'une entreprise donnée, avec une meilleure utilisation de l'argent public. »

L'Assemblée Nationale a publié dans le Journal Officiel du 4 janvier 2007 l'appel d'offres ayant pour objet « la mise en oeuvre de l'environnement logiciel libre des postes micro-informatiques des députés lors de la XIIIème législature ». La date prévisionnelle de début des prestations (fournitures/services) est le 1er mars 2007 et la date limite de réception des offres est le 24 janvier 2007, à 11 heures.

Par ailleurs, Solutions Linux et l'APRIL feront le point sur la position des partis pour les Présidentielles 2007 sur les logiciels libres, à travers une keynote dédiée le 30 janvier au CNIT à La Défense (Paris). Christophe Espern, chargé des relations institutionnelles pour l'APRIL, présentera les enjeux d'une politique publique en faveur du logiciel libre et les conditions législatives et réglementaires de son succès et de son utilisation par un large public. Son intervention sera suivie d'une table ronde « Enjeux stratégiques et politique du logiciel libre » sur le programme des partis politiques concernant le logiciel libre et les technologies de l'information, dans la perspective des élections présidentielle et législatives.

Résultats du concours LinuxFr « Lettre au Père Noël »

Posté par  (site Web personnel) . Modéré par Nÿco.
Étiquettes :
1
3
jan.
2007
LinuxFr.org
Les propositions pour le concours Lettre au Père Noël ont été mises en ligne. Nous remercions tous ceux qui ont participé à ce concours.

Les gagnants sont Johann "nojhan", qui recevra, grâce à nos partenaires, un triple abonnement à Linux Mag, MISC et Linux Pratique, et Oudoubah, qui se verra attribuer un livre O'Reilly et un livre édité par Eyrolles.

Le dessin de nojhan (sous licences CC-BY-SA-fr, LAL, GFDL) :
Lettre Geekscottes au Père Noël

Conseil de l'Union européenne : « Nous ne pouvons pas supporter légalement Linux »

Posté par  (site Web personnel) . Modéré par Florent Zara.
Étiquettes :
0
2
jan.
2007
Audiovisuel
Le service de streaming [NdM : lecture en continu] du Conseil de l'Union européenne permet de regarder les conférences de presse et les délibérations du conseil. Malheureusement toutes les vidéo ne sont disponibles qu'au format WMV mais, plus grave, dans la FAQ du site, il est indiqué que :

Sur quelles plates-formes puis-je visionner en direct le service média "streaming" du Conseil de l'Union européenne?

Le service média "streaming" du Conseil de l'Union européenne en direct peut être visionné sur les plates-formes Microsoft Windows et Macintosh. Nous ne pouvons légalement pas supporter Linux. Donc la réponse est: pas de support pour Linux.


Une pétition vient d'être lancée, elle propose que le site utilise les codecs Theora pour que tout le monde puisse visionner ces vidéos librement (et légalement ?).

Pour mémoire, en France, l'Assemblée nationale diffuse ses flux aux formats Real et WMV et le Sénat en Real Video, tandis que le Parlement européen utilise WMV et Real Video. Côté services publics France Télévision réclame Windows Media Player et Radio France utilise suivant les cas WMA, Real Audio ou MP3.

À quand une vraie interopérabilité et des formats ouverts pour les administrations et collectivités territoriales, pour tous les services publics ? (« On entend par standard ouvert tout protocole de communication, d'interconnexion ou d'échange et tout format de données interopérable et dont les spécifications techniques sont publiques et sans restriction d'accès ni de mise en ½uvre. », loi LCEN n° 2004-575 du 21 juin 2004)

Mise à jour : la phrase dans la FAQ a été modifiée pour devenir «Le service média "streaming" du Conseil de l'Union européenne en direct peut être visionné sur les plates-formes Microsoft Windows et Macintosh.»

Nouvelle année et statistiques du site

Posté par  (site Web personnel) . Modéré par j.
Étiquettes :
0
2
jan.
2007
LinuxFr.org
L'équipe du site LinuxFr.org vous souhaite une bonne et heureuse année 2007. Cette période de voeux et de regards tournés vers l'avenir est aussi l'occasion de rétrospectives et de retours sur l'année écoulée. Profitons-en donc pour revenir sur les statistiques 2006 de DLFP :

Concernant les statistiques web, 3,2 TiB côté trafic (+21% par rapport à 2005), via 27 millions de visites (+25%), sur 99 millions de pages (+24%) et 358 millions de fichiers (+11%), pour 466 millions de hits (+12%). Les records de fréquentation du site ont été atteints en mars pour le trafic/les visites/les fichiers/les hits/ et en décembre pour les pages. Côté navigateurs web (User Agent), "Mozilla/5.0" se maintient entre 55% et 61% (57 à 65% en 2005), tout comme "MSIE 5.0" entre 0,69% et 5,0% (0,44 à 2,5%). "MSIE 6.0" est perte de vitesse avec 10% à 19% (14% à 22%), tout comme "Konqueror/3.4) avec 0,48% à 1,3% (0,85% à 2,7%). A contrario, les navigateurs "Konqueror/3.5" et "MSIE 7.0" ont fait leur apparition (avec respectivement 1,7% à 2,5% et 0,6% à 4,8%).

Concernant les statistiques de fréquentation, on notera qu'il y a environ 5000 utilisateurs authentifiés réguliers actuellement (en hausse ; à comparer aux 70 à 80.000 visites par jour), moins de dépêches proposées en 2006 qu'en 2005, que parmi les proposées de plus en plus sont acceptées (avec ou sans améliorations en modération), que le nombre de commentaires (toutes catégories confondues) est en baisse ainsi que le nombre de journaux et de forums (baisse de tous les contenus donc).

Parmi les causes possibles évoquées, on trouve la modération un peu plus stricte des dépêches (plus de qualité mais aussi moins de quantité), un recentrage sur les logiciels libres et GNU/Linux avec moins de sujets autres traités, la multiplication des blogs parmi les visiteurs avec moins de contenu proposé au site, la concurrence d'autres sites et des agrégateurs de flux RSS, le changement éventuel de population des visiteurs (plus grand public, moins de contributeurs) et d'ambiance, le système de notation, la manque d'évolutions (cf. le système de suivi), la mise en place de nouveaux contenus comme les forums en plus du reste, etc.

Enfin le karma moyen des utilisateurs est en baisse, avec une interprétation plus difficile à faire : soit ceci est dû à l'augmentation du nombre des comptes et aux nouveaux-venus, soit la renormalisation des karmas qui se poursuit suite à la mise en place d'un plafond.

Concours LinuxFr « Lettre au Père Noël »

Posté par  (site Web personnel) . Modéré par Nÿco.
Étiquettes :
1
10
déc.
2006
LinuxFr.org
Qu'allez-vous demander au Père Noël cette année, lorsqu'il viendra du pays des manchots (l'Antarctique donc) avec son traîneau et ses gnous ? Le site LinuxFr.org a passé un accord avec les GNOMEs pour collecter les plus belles, les plus émouvantes et les plus originales lettres au Père Noël. Les meilleures seront récompensées par des KaDEaux de nos partenaires habituels.

Les règles du concours :
  • la lettre peut prendre la forme d'un texte, une image, une photo, un dessin, un film ou autre
  • la date limite pour les soumissions est le dimanche 24 décembre à 23h59 heure de Paris
  • le thème : lettre au Père Noël, avec une demande de matériel dernier cri, de lois intelligentes, de libération d'un logiciel, de projet qui marche, d'apparition d'une communauté, d'avoir un karma positif, etc.
  • la lettre doit être placée de préférence sous une ou plusieurs des licences suivantes : Creative Commons BY-SA, BY, ou Licence Art Libre.
  • la lettre ou une URL peut être envoyée via la messagerie interne ou à l'adresse

À vos claviers, souris, tablettes graphiques, appareils photos, papiers, crayons, etc. !

Statistiques sur le site

Posté par  (site Web personnel) . Modéré par Nÿco.
Étiquettes :
0
20
nov.
2006
LinuxFr.org
Suite à un journal de Krunch sur l'analyse du réseau social du site LinuxFr.org, nous avons rendu public le graphe anonymé des échanges entre les utilisateurs du site. Ces données peuvent servir à analyser le fonctionnement et l'évolution de la communauté des visiteurs (de ceux authentifiés au moins) et nous sommes preneurs de toute analyse sur le sujet.

Bien évidemment nous prenons en compte les problèmes de vie privée et de données personnelles, c'est pourquoi nous avons anonymé ces données concernant actuellement plus de 760.000 commentaires.

La page de statistiques comprend maintenant des données sur :
  • les accès web
  • la fréquentation
  • le système de suivi
  • les utilisateurs
  • la modération
  • les principaux contributeurs
  • la charge serveur
  • le graphe anonymé des commentaires échangés entre les utilisateurs (au format Graphviz .dot)

Ouverture des candidatures pour l'organisation des RMLL 2008 et 2009

Posté par  (site Web personnel) . Modéré par j.
Étiquettes :
0
16
nov.
2006
RMLL/LSM
Les candidatures pour l'organisation des RMLL 2008 et 2009 sont ouvertes. La date limite de dépôt d'un dossier de candidature pour les RMLL 2008 ou 2009 est fixée au 31 mars 2007. Le dossier est à transmettre à comite_CHEZ_rmll.info.

Un comité est chargé de choisir, parmi les candidats déclarés, l'équipe/ville organisatrice des Rencontres Mondiales du Logiciel Libre pour les années à venir. Il est en place depuis début 2006 et a désigné EPPLUG+CLX/Amiens pour l'organisation des prochaines RMLL en juillet 2007.

Le comité se compose des personnes volontaires parmi les présidents et anciens présidents de l'organisation ou des associations organisatrices, et de toute personne acceptée par les précédents.

Historique : Bordeaux de 2000 à 2002, Metz en 2003, Bordeaux en 2004, Dijon en 2005, Vandoeuvre-lès-Nancy en 2006, Amiens en 2007, et à vous de jouer pour 2008 et 2009.

Résultats du concours LinuxFr pour la semaine contre les DRM

Posté par  (site Web personnel) . Modéré par Amaury.
Étiquettes :
1
18
oct.
2006
LinuxFr.org
Le site LinuxFr.org a organisé, dans le cadre de la « journée contre les DRM », un concours du 2 au 15 octobre, récompensant les meilleures dépêches et les meilleurs dessins.

Une seule dépêche sur le thème DRM a été proposée, et elle n'a pas été retenue par l'équipe de modération. Il y avait pourtant matière à des dépêches sur des témoignages (comme par exemple les mésaventures d'un journaliste reprise par Formats-ouverts.org) ou des actualités (nouvelle plate-forme de téléchargement légal sans DRM, la vidéo à la demande tout MS-DRM-isée qui se répand, la redevance copie privée ou « le beurre, l'argent du beurre et la crémière », le site mis en place par la FSF Europe drm.info, etc.). Dommage. Nous avons donc attribué tous les prix aux dessins.

Une vingtaine de dessins ont été proposés. Le dessin devait être attractif, utilisable pour une communication virale et placé de préférence sous une ou plusieurs des licences suivantes : Creative Commons BY-SA, BY, ou Licence Art Libre. Les 4 dessins gagnants sont visibles dans la seconde partie de la dépêche.

Concours LinuxFr pour la semaine contre les DRM

Posté par  (site Web personnel) . Modéré par Benoît Sibaud.
Étiquettes :
1
9
oct.
2006
LinuxFr.org
Le 3 octobre a été déclaré « Journée contre les DRM » dans le cadre de la campagne mondiale de la Free Software Foundation « Defective by design ». Le site LinuxFr.org s'associe à cette opération en organisant un concours toute cette semaine : les meilleures dépêches et les meilleurs dessins seront récompensés.

Les règles du concours de la semaine contre les DRM :
  • la date limite pour les soumissions est le dimanche 15 octobre à 11h59 heure de Paris (la date de modération n'est pas prise en compte)
  • le thème : contre les DRM
  • la forme : une dépêche ou un dessin
Pour une dépêche :
  • la dépêche doit être acceptée et publiée par l'équipe de modération pour pouvoir être primée
  • elle doit être soumise via le formulaire du site
Pour un dessin :
  • le dessin doit être attractif, dans le but de l'utiliser pour une communication virale
  • il doit être placé de préférence sous une ou plusieurs des licences suivantes : Creative Commons BY-SA, BY, ou Licence Art Libre
  • le dessin doit être accepté et publié par l'équipe de modération pour pouvoir être primé
  • l'URL du dessin peut être envoyée via la messagerie interne ou le dessin peut être envoyé en pièce jointe à l'adresse
L'équipe de modération du site choisira les deux meilleures dépêches et les deux meilleurs dessins, et répartira entre les quatre auteurs 3 livres O'Reilly ou Eyrolles et 1 abonnement GNU/Linux Magazine France (le nombre de prix est susceptible d'être revu à la hausse si de généreux donateurs se manifestent).

À vos claviers, souris et tablettes graphiques !

Mise à jour : le 3 octobre, StopDRM et DefectiveByDesign.org ont organisé une flashmob afin de sensibiliser les citoyens aux dangers du verrouillage de la culture.
Seconde mise à jour : devant le peu de participation, nous avons hésité entre deux possibilités (a: tout le monde ici adore les DRM ; b: il faut leur laisser une semaine de plus).

Du logiciel libre dans les Universités (PACA, Rhône-Alpes, DOM-TOM)

Posté par  (site Web personnel) . Modéré par rootix.
Étiquettes : aucune
0
13
sept.
2006
Éducation
NdM : La saga du libre dans les universités continue. Merci Benoît.

L'Université de Tahiti mentionne que l'association LoLiTa y organise régulièrement des conférences.

Le centre de recherche sur les pouvoirs locaux dans la Caraïbe de l'Université des Antilles et de la Guyane fonctionne sous le logiciel libre Joomla!.

L'Université de la Réunion dispose d'un cours « Administration sous logiciel libre » dans son DESS Informatique, et l'utilisation de logiciels libres fait partie du C2I.

L'Université de Provence Aix-Marseille 1 mentionne les logiciels libres dans ses ressources multimédia. La plate-forme technologique PRISM de l'IUT d'Arles « intègre la dimension de développement durable et de commerce équitable initiée et mise en oeuvre par l'usage et la pratique de logiciels libres ». Enfin la VIATICE indique où les télécharger.

L'Université de la Méditerrannée Aix-Marseille 3 dispose d'une page de « veille sur les logiciels libres ».

L'Université de Nice a annoncé LoLiTo, le premier Colloque International Logiciel Libre et Tourisme (qui est reporté). Linux Azur et Polytech'Nice-Sophia (EPU) ont organisé la journée Méditerranéenne des Logiciels Libres (JM2L) le 6 Mai 2006.

L'INSA Lyon utilise le logiciel libre CAS pour la centralisation de l'authentification, et ses futurs ingénieurs IF travaillent sur un logiciel libre de montage audiovisuel. Parmi les formations notons aussi l'utilisation du logiciel libre OpenConf [NdM du 14/09 : logiciel gratuit mais malheureusement non libre]. Les élèves de l'INSA Lyon vous accueillerons au Groupe de Pingouins Libres.

L'ENS Lyon utilise un système de réservation de salles libre.

L'INPG de Grenoble doit offrir « de nouvelles formations dans le domaine des logiciels libres (...) » (annonce début 2006).

L'Université Joseph Fourier de Grenoble parle de « renforcer la visibilité du logiciel libre », et l'IREM utilise le logiciel libre XCas à des fins pédagogiques.

L'Université Lyon 2 explique GNU/Linux.

L'Université Jean-Monnet de Saint Étienne explique (inexactement) le logiciel libre. Voir aussi les libres réflexions du président de l'Université sur les logiciels libres. L'ISTASE propose une formation télécom et réseaux avec au programme les logiciels libres.

Nota bene : après ces 3 dépêches, reste à traiter les universités franciliennes.

Du logiciel libre dans les Universités (suite)

Posté par  (site Web personnel) . Modéré par Thomas Petazzoni.
Étiquettes : aucune
0
12
sept.
2006
Éducation
L'Université de Picardie dispose d'une formation « Internet perfectionnement » sur Firefox et Thunderbird.

L'Université de Lille 1 propose à l'IREM deux stages « Logiciels libres de mathématiques sous Linux » et « Linux et les logiciels libres pour l'enseignant et l'enseignement », ainsi que dans une formation sur les « traitements statistiques avec tableur ». Les cahiers lillois d'économie et de sociologie publient sur les communautés autour du logiciel libre.

L'Université de Lille 2 propose une formation diplômante « Multimédia et Pédagogie des métiers de la Santé » aborde les logiciels libres, de même que le module NTIC/Télémédecine du DESS.

L'Université de Lille 3 recommande de « jeter un oeil sur les navigateurs alternatifs et notamment Firefox ». D'ailleurs la charte d'utilisation des réseaux informatiques et des réseaux prévoit le cas des logiciels libres et la FAQ Logiciels et licences les mentionnent aussi.

L'Université de Metz distribue à chaque étudiant un CD-ROM de logiciels libres.

L'Université de technologie de Compiègne fourni un « Cartable électronique » pré-installé avec des logiciels libres et l'Institut du Management de l'Information comporte un enseignement « Logiciels libres ». On trouvera aussi dans la partie « Réseau pour la création numérique » une position sur DADVSI et une page sur les « contenus libres ».

L'Université d'Auvergne propose une initiation aux logiciels libres pour l'imagerie numérique.

L'Université de technologie de Troyes aborde les logiciels libres dans sa spécialité Sécurité des systèmes d'information.

L'Université de Montpellier 3 mentionne les logiciels libres dans ses formations Mathématiques et Informatique Appliqués et Mathématiques et Informatique Appliquées.

L'UFR de Lettres et Philo de l'Université de Bourgogne dispose d'une option Logiciels libres. Et pour l'avoir donnée, il y a eu une présentation « Logiciels libres : des origines à l'usage généralisé en entreprise » à l'ESIREM.

L'agenda de rentrée de l'Université de Strasbourg mentionne le guide sur l'utilisation des logiciels libres dans les espaces publics.

L'UTBM comporte aussi les logiciels libres dans sa formation courte et sur mesure en informatique.

L'Université de Nancy 2 propose une « spécialité administration de systèmes, réseaux et applications à base de logiciels libres ».

Nota bene : je n'ai parlé ici que des informations dont je peux disposer, et uniquement pour la moitié est de la France, hors IdF, PACA, Rhône Alpes et DOM-TOM (la suite probablement dans une troisième dépêche).

Du logiciel libre dans les Universités

Posté par  (site Web personnel) . Modéré par Florent Zara.
Étiquettes : aucune
0
11
sept.
2006
Éducation
La première formation universitaire en Ingénierie du Logiciel Libre s'ouvre à l'Université du Littoral à Calais, avec notamment l'APRIL comme partenaire (voir le communiqué APRIL et les articles Le Monde informatique et ITR Manager).

L'Université de Bretagne Sud rappelle l'existence des logiciels libres lorsqu'elle évoque l'opération micro-ordinateurs portables pour les étudiants.

L'Université Rennes 2 a un module Logiciels libres dans son master 2 SIGAT et utilise le logiciel libre Moodle pour ses cours en ligne.

L'Université de Nantes consacre une page aux logiciels libres ou gratuits et une autre au téléchargement de logiciels libres. Par ailleurs l'Université propose en Sciences et Technologies une série de stages et formations non-diplômantes traitant des logiciels libres.

L'Université d'Orléans héberge aussi des logiciels libres.

L'Université du Havre a réalisé un CDROM de logiciels libres en 2006, probablement le Kit Liberté.

Le Centre de Ressources et d'Innovation pédagogiques de l'Université de Limoges a conseillé régulièrement des logiciels libres.

Le Pôle de Ressources Informatiques et Multimédia de l'Université Toulouse II fait la promotion des logiciels Microsoft, comme étant la solution bureautique...

L'Université de Toulouse 1 doit organiser une séminaire « Droit d'auteur, copyright, licences Creative commons : quel(s) espace(s) de diffusion des connaissances et de circulation des savoirs ? » en novembre.

On soulignera également l'initiative de l'Université de Laval (Québec) qui met en place un cours traitant des logiciels libres. Ce cours est non-obligatoire, ouvert à tous (comprendre : cours public) et peut également être suivi par Internet.

Ça change des communiqués sur « L'Éducation nationale vend les produits de Microsoft dès la maternelle » (voir le dossier APRIL sur le sujet).

Nota bene : je n'ai parlé ici que des informations dont je peux disposer, et uniquement pour une moitié ouest de la France (la suite probablement dans une prochaine dépêche).

Complément : l'université de Metz offre un cd-rom de logiciels libres à chaque étudiant au moment de son inscription ; l'université de Pau propose une distribution vive nommée Artouste (basée sur Knoppix avec Xfce et de nombreuses applications).

First Jeudi de la rentrée à Paris

Posté par  (site Web personnel) . Modéré par Jaimé Ragnagna.
Étiquettes :
0
4
sept.
2006
Communauté
Le First Jeudi de la rentrée aura lieu le jeudi 7 septembre 2006 à partir de 20h, au restaurant suivant :

Hall's Beer Brewery
68, rue Saint-Denis
75001 Paris
Métro Châtelet ou Les Halles

Depuis le 4 mai 2000 les utilisateurs de GNU/Linux, Hurd, *BSD et de tous les autres logiciels libres (OpenOffice.org, Firefox...) se retrouvent tous les premiers jeudi de chaque mois pour boire un verre, manger un morceau et surtout discuter ensemble.

Merci de vous inscrire afin que les organisateurs puissent réserver un espace assez large pour accueillir tout le monde de manière confortable.

Actualité estivale des partis politiques français

Posté par  (site Web personnel) . Modéré par Florent Zara.
Étiquettes : aucune
0
24
août
2006
Justice
Aux Journées d'été des Verts auront lieu notamment des ateliers sur « Internet : service public, animé par Michel Mosser (Jeunes Verts), avec Ruben Grave et un responsable de Peuplades.net », « Rémunération de la création culturelle et échanges libres de fichiers sur internet, animé par Hervé Pérard (Commissions cultures et cultures numériques) ­ » et « Développer l'utilisation des standards ouverts et des logiciels libres, animé par Frédéric Couchet ­»

Au programme MJS de l'Université d'été, un atelier portera sur la loi DADVSI : « Les libertés numériques à l'épreuve de la loi DADVSI », avec comme intervenants Tanguy Morlier, porte-parole de StopDRM, Christophe Espern, co-fondateur de EUCD.info, Pascal Cohet, porte-parole de la ligue Odebi, et comme animateur Matthieu Rouveyre, secrétaire national MJS à la communication, attaché de presse. À noter aussi « Un projet pour une culture en partage » avec Anne Hidalgo, secrétaire nationale socialiste à la Culture qui s'était illustrée durant DADVSI.

À l'Université d'été des Jeunes UDF, une table ronde s'intitulera « Logiciel libre et propriété intellectuelle - Avec notamment Richard Stallman » (sont notamment invités APRIL, FSF France et StopDRM).

Côté PCF, durant la Fête de l'Humanité, du 15 au 17 septembre, auront notamment lieu deux débats sur la « civilisation numérique : vers une société de la connaissance partagée ? » et sur « comment la technologie est mise au service de la surveillance et de la traçabilité de nos actes. » Sans parler de l'habituel Village du Libre avec les associations APRIL, EPN des Centres Sociaux de Paris, EUCD.info, Framasoft, Globenet, Lea-Linux, Parinux, ASTS, Wikimedia France, AlternC, Lautre Net, Skole Linux, ...

Pas d'information sur le programme de l'Université d'été des Jeunes UMP, à part que le discours de Nicolas Sarkozy sera retransmis en P2P. Un (nouveau) spam nous apprend que « La promulgation de la loi DADVSI n'empêche pas les éditeurs de logiciels français de continuer à innover dans le domaine du Peer-To-Peer. "Au final, le texte de loi ne vise pas les technologies P2P en tant que telles. Nos services et nos produits sont tout à fait légaux et apportent une réelle valeur ajoutée aux utilisateurs" » dixit leur prestataire technique.

Certification Ubuntu en français le 15 juillet 2006 à Dakar, Sénégal

Posté par  (site Web personnel) . Modéré par Florent Zara.
Étiquettes :
0
24
août
2006
Ubuntu
L’Agence universitaire de la Francophonie, Canonical Ltd. et le Linux Professional Institute ont organisé la première session de certification Ubuntu en français le 15 juillet 2006, à Dakar au Sénégal.

« Les examens ont été conçus par une équipe de Canonical et une équipe d’experts francophones coordonnée par l’Agence universitaire de la Francophonie. L’Agence universitaire de la Francophonie sera amenée à organiser de nombreuses autres sessions de formation et de certification Ubuntu dans les établissements universitaires francophones. Ceci s’inscrit dans la politique de promotion des logiciels libres initiée par la Francophonie dans les établissements universitaires via le réseau des centres Linux et logiciels libres pour le développement créés par l’AUF. » (communiqué de presse AUF)

Les premiers professionnels certifiés Ubuntu (en langue anglaise je présume) l'ont été en mai 2006 apprend-t-on sur le site de Canonical.