The ring

Posté par . Modéré par Fabien Penso.
Tags :
0
18
avr.
2001
Cinema
Un film à ne pas manquer : The ring!
C'est un film japonais, qui a connu un grand succes, ring 2 et ring 3 existe d'ailleurs (et oui ring date de 98...) et dreamworks à racheté les droits pour en faire un remake.

Le film commence par deux filles se racontant des histoires à faire peur. Mais une des histoires fait fremir vraiment une des filles : Le visionage d'une video malefique provoque la mort exactement une semaine apres...

Ce film est vraiment tres bon. Il fait peur à la maniere de shinning pour les connaisseurs. Rien a voir avec les navets comme Blair witch ou scream avec lequel il est souvent comparé. J'en tremble encore et pourtant je ne suis pas tres impressionnable :)

Traffic

Posté par . Modéré par Fabien Penso.
Tags : aucun
0
14
mar.
2001
Cinema
Le film de Steven Soderbergh envisage de montrer tous les aspects de la drogue. Il met en scène la chaine de consomation du traffiquant au consommateur. Plusieurs histoires se recoupent et c'est vraiment bien fait.
Je le conseille.

La site officiel affiche une présentation en flash pleine écran assez
sympathique.

Hannibal

Posté par . Modéré par Fabien Penso.
Tags :
0
13
mar.
2001
Cinema
Le troisième volet du thriller de Thomas Harris vient enfin d'arriver sur le grand écran. Après Dragon rouge, le silence des agneaux, Hannibal le cannibal est de retour.

Le film est prenant, bien tourné, un peu sanguinolant mais moins bien que le précédent opus. Jodie Foster manque à l'affiche dans le rôle de clarisse, le film est très édulcoré par rapport au livre mais il vaut vraiment de détour. Amis de la terreur rendez vous dans les salles obscures !

Un crime au paradis

Posté par . Modéré par Fabien Penso.
Tags :
0
12
mar.
2001
Cinema
On aurait pu s'attendre à un film marrant, avec un sujet délicat en tache de fond, mais c'est pas le cas du tout. Certe l'humour est parfois au rendez vous, mais le sujet du meutre est effleuré, il n'y a pas de réelle reflexion.
Ce n'est pas ennuyeux, mais on aurait pu avoir droit à plus intéressant.

The thirteen floor

Posté par . Modéré par trollhunter.
Tags :
0
9
mar.
2001
Cinema
Un homme découvre une chemise tachée de sang chez lui, et son patron est assassiné.
Il ne se rappelle plus de ce qu'il a fait la veille. Lui et son feu-patron avaient recrée sur ordinateur Los Angeles des annees 1937. Il devient le suspect numero un et pour trouver la vérité, il doit explorer le monde virtuel à la recherche d'un message que lui aurait laissé son patron.
The Thirteenth Floor est un thriller qui explore la possibilité sinistre d'univers simulés par ordinateur où les habitants pensent qu'ils sont bien réels.

Le pacte des loups

Posté par . Modéré par Fabien Penso.
Tags :
0
5
fév.
2001
Cinema
Une belle affiche, de bons acteurs, un cinéaste qui a du métier, je rêvais à un très bon film.

Effectivement, l'ensemble est de bon aloi : des costumes superbes, des acteurs qui jouent bien, des images à couper le souffle, une ambiance d'enfer, bref un bon film. Mais ... (il y a toujours un mais)
Un réalisateur qui a trop voulu en faire : les bruitage sont accentués, et deviennent même désagréable à force, des vilains déguisés en jenesaisquoi à la mad max. On crois rêver. Et le pire, ce sont des combats alliant capoueira et kung fu dans le XVIIIe français. C'est l'hallucination complète. Pas une seule arme blanche normale utilisée, excepté quelques bâtons maniés à la Robin des bois (version Kevin Kostner) et un couteau de taille normale.

Merde ! Je ne suis pas allé voir Jackie Chan et les loups garous !

En résumé : un bon film qui n'est pas très bon pour 10% du film, mais ces 10% gâchent tout.

Dommage.

Toutefois, tout ceux qui ont appréciés les combats dans Matrix devraient ne pas être choqué : c'est du même acabit.

Liste de préférences 1

Posté par . Modéré par Fabien Penso.
Tags :
0
16
jan.
2001
Cinema
Comme j'ai pas trop le temps et la flemme d'écrire une chronique pour les films qui suivent je les ai classés par ordre de préférence.
1. Mon beau père et moi (Une vraie tranche de rigolade, un régal)
2. Duos d'un jour (Le karaoké, une manière d'être la star d'un instant. Une quête de la liberté)
4. La confusion des genres (attention c'est un peu spécial)
3. Les gens en maillot ne sont pas forcément superficiels (A la recherche de l'amour pendant les vacances)
5. Escrocs mais pas trop (Je trouve Woody Allen parfois énervant comme acteur avec sa manière de gesticuler. Cependant je trouve ce film très bien travaillé aux niveaux des décors et du dialogue)

Death to billou?

Posté par . Modéré par Fabien Penso.
Tags :
0
9
jan.
2001
Cinema
Ca y'est, un nouveau film a l'US va sortir sur les écrans: Antitrust va raconter les déboires d'un gentil développeur contre une méchante multinationale pleine de millions à ne plus savoir qu'en faire. Enfin un film pro logiciel libre =)
En tout cas, plus manichéencomme titre, y'a pas...
Note du modérateur: Je ne vois pas pourquoi ca serait pro Logiciel Libre, mais bon.

Incassable

Posté par . Modéré par Fabien Penso.
Tags :
0
3
jan.
2001
Cinema
Voilà un bon film pour terminer l'année. Le scénario est original. Ce film est à comme trame de fond la recherche de soi. Il est teinté par l'univers du Comic. Pour une fois je trouve que le coté superhéros n'est pas trop mis en avant comme dans certains des films de Bruce Willis. Comme dans le 6ème sens, on retrouve la patte de M.Night Shyamalan.

Cinéma : Donjons et Dragons

Posté par . Modéré par Fabien Penso.
Tags : aucun
0
29
déc.
2000
Cinema
Dans l'Empire, le conseil des mages, emmené par l'ignoble Profion, veut renverser l'Impératrice, un peu trop progressiste à leur goût.

Mais deux voleurs et un nain, bientôt rejoints par une mage renégade et une elfe noire, vont changer la destinée...

Beaucoup d'effets spéciaux, mais un scénario un peu banal (tout droit tiré des suppléments noir et blanc de Casus-Belli, vous savez ceux qui présentent toujours la même aventure...)

Le combat entre l'épée en Mithril, et la Vorpale +12 du méchant ressemble furieusement à un duel au sabre laser (décharges statiques et éclairs colorés)de Star Wars, et le méchant est bête. Mais vraiment bête.

J'imagine même pas qu'on puisse engager un méchant aussi bête. M'enfin, c'est çà le drame des Chaotic Evil : le recrutement.

Le héros est un peu trop mis en avant. A vrai dire, l'aspect "équipe" d'une bonne partie de D&D est complètement occulté. Ce film utilise le background de D&D, mais pour une mise en scène et un scénario purement Hollywoodien, avec tous les poncifs du genre Heroic Fantasy. On est quand même loin de la qualité de Legend ou d'autres films majeurs.

Mais bon, rien que voir 3 dragons s'attraper en plein vol, et plonger vers le sol dans un combat à mort, cà le fait ...
Et puis, voir un Beholder en action, même 2 secondes, ce n'est pas si courant non plus...

A conseiller donc, si vous avez un petit frère à sortir, une carte cinéma illimité, ou si vous avez passé votre jeunesse à taper sur du Gobelin et maudire les Gros Bills.

3 crânes d'Orc sur 5, à mon avis.

A l'aube du 6eme jour

Posté par . Modéré par Val.
Tags :
0
27
déc.
2000
Cinema
Bon, pour les moines tibétains qui connaitraient pas l'histoire, c'est dans un futur proche (plus proche que vous ne le croyez !), un gars qui rentre chez lui après une journée de boulot, et qui trouve un autre lui en train de féter son anniversaire.

L'histoire est assez intéressante, avec quelques petites pointes d'humour plus ou moins noir, et on a même droit à quelques scènes philosophiques sur le clonage humain (je vais pas lancer le débat ici, mais je suis sur qu'il y aura des volontaires pour faire ca dans les commentaires :-). Je précise que les auteurs ont réussi à bien défendre les 2 camps, en apportant à chaque fois les arguments qui touchent, mais on sent quand même un peu trop à mon gout les arguments religieux pour les opposants au clonage.

On regrettera le manque d'originalité dans l'action, la plupart des 'feintes' étant tout à fait prévisibles, mais bon, y'a des feintes, c'est déjà ca, et l'action elle même est "bien" (bon, ca vaut pas Matrix non plus, mais c'est bien).

Pour les fans de SF, films d'anticipation, etc..., le monde est cohérent, et la plupart des "gadgets futuristes" se trouvent déjà dans les salons HiTech ou dans les news de /.
(frigo qui passe les commandes, voiture qui conduit toute seule, etc....).


Bon........
Reste une grande question à propos de la fin.........
Comme y'en a surement qui vont lire la news avant d'avoir vu le film, je pose pas la question la, je vais attendre et la passer en commentaire, merci de m'apporter vos avis éclairés.

En attendant, bon film !

Eureka

Posté par . Modéré par Fabien Penso.
Tags :
0
20
déc.
2000
Cinema
C'est l'histoire d'un bus qui roulait, roulait, .... etc. Tout ca pour ne pas vous raconter l'histoire de ce road movie japonnais de Aoyama Shinji.
L'histoire filmée sans couleur (mais pas tout à fait en noir et blanc), se deroule en province (pas à Tokyo mais à Kyushu) et raconte une histoire toute simple sur des personnages tout simples.Rien de bien fabuleux donc sur l'histoire mais une mise en scene et des images superbes qui donnent envie de prendre des photos dans la salle de ciné.
Donc tout ca pour dire que ce petit film (Durée: 3h37) est bien mais quand même pas "très bien".

Aniki, mon frère

Posté par . Modéré par Fabien Penso.
Tags :
0
19
déc.
2000
Cinema
Kitano revient et pas comme dans "L'été de Kikujiro" où le style était plutôt gentil et pour tout public. Dans "Aniki, mon frère" (mélange de comédie et d'ultra violence) Takeshi Kitano oublie son coté romantique ou ses phases pleine d'émotions pour mettre pas mal de violence dans un film qui parle de la Mafia japonnaise dans le milieu de Los Angeles.
Résultat un film qu'on ne peux pas trop comparer avec ses précédents films (il est passé d'un extrême à l'autre par rapport à son précédent film) mais qui reste de très bonne qualité et un jeu d'acteur de Kitano comme d'habitude formidable.
Pour ma part c'est un très bon film (pour son premier film hors du japon) qu'il vaut mieux aller voir avec ses potes (et non pas avec ses copines ?)

Escrot mais pas trop

Posté par . Modéré par Fabien Penso.
Tags :
0
18
déc.
2000
Cinema
Le dernier film de Woody Allen raconte l'histoire d'un couple New-Yorkais qui se trouve propulsé dans le gotta New-Yorkai après avoir crée la plus grosse entreprise de cookie du monde.

Comme d'habitude le scenario de Woody est géniale (donc il ne peut etre résumé).

Ce film est une critique de la haute société New-Yorkaise, une reflexion sur le thème de l'argent et sur les relaions entre les personnes et l'argent, et un brun de critique sur la télévision mass-média.

Le film est vraiment tordant de rire surtout lorsqu'on a droit à une présentaiotn à la CNN de la societe ou Woody Allen est le PDG.
Ainsi vous saurez ce qui se passe pendant les conseils d'administrations des grandes sociétés (vraiment délirant)

Ce film est donc une véritable petite perle est je vous le conseille vivement.

Il repondra surement à une de vos questions existencielles :
Pourquoi y a t'il des pub de cookie dans play-boy?

Chicken Run

Posté par . Modéré par I P.
Tags :
0
14
déc.
2000
Cinema
Voici le dernier film d'animations sorti des studios DreamWorks. Le thème central est la liberté assortie de la survie et de l'entraide. Il met en scène une colonie de poules enfermées dans un camp de concentration et obligées de pondre sous peine de mort. En effet Mrs Tweedy qui est trés à cheval sur la rentabilité a le rôle de chef, et son mari celui de gardien aidé par 2 gros mollosses. Ginger la meneuse, avec l'aide d'une amie va déployer une imagination hors du commun pour construire des plans d'évasions dont les premiers sont des fiascos. L'arrivée d'un dénommé Rocky va bouleverser la vie de cette petite colonie.
Je suis admiratif devant le travail réalisé. Malgré quelques moments de fous rires ce film m'a déplu par les sujets traités qui sont graves et qui n'ont pas être mélangés avec une technique qui adoucit l'image:
- l'exploitation humaine et l'aliénation des autres.
- Ce que j'appellerai du féminisme (En effet les rôles de pouvoirs sont joués des personnages féminins et les rares personnages masculins sont gardien bête, vendeur invétéré, menteur vantard et radoteur ). Autant je trouve cela bien dans des films comme "Girlfight" ou "la squale" qui sont trés bien au passage.
- Les clichés américains: le mythe du héros volant (superbe mâle costaud comme superman), un vieillard anglais un peu sénile (représentant le vieux continent qu'est l'Europe), la productivité, ...
Le point positif et que cela fera peut-être partie des références des enfants qui en auront une vision autre que la mienne. Les 2 clins d'oeils que j'ai envie de faire sont à la série Papa Schultz (pour la liberté d'actions à l'intérieur du camp) et aux Mystérieuses Cités d'Or (pour la préparation d'envol de l'oiseau salvateur lorsqu'il déploit ses ailes). N'ayant pas vu Wallace et Gromit, je ne peut pas faire de comparaison intéressante.

Antilles sur Seine

Posté par . Modéré par Fabien Penso.
Tags :
0
14
déc.
2000
Cinema
C'est l'histoire d'une famille antillaise dont la femme est capturée pour faire pression sur son mari, maire de l'île Marie Galante. Le père et ses 2 fils se rendent donc à la capitale où avec l'aide de la communauté antillaise ils vont réussir à contre-carrer les malfaiteurs.
La comédie française prend des couleurs et ca fait du bien en ce début d'hiver. Ce film est bourré de clins d'oeils et de clichés. Même si ce n'est pas toujours très fin je me suis bien marré. La satire rondement menée dessine une caricature parfois marquée mais il y toujours un fond de vérité.
Les enseignements que ce film me rappelle sont la solidarité (Le groupe est plus fort que la somme de ces individus), la méfiance (contre la trahison et les arnaques) et la bonne humeur (percevoir les choses de manière plus positive).
Aux amateurs de détails, chercher Mario Van Peebles dans les personnages ainsi que les 4 ou 5 Pascal Légitimus qui se fondent dans le décor.

Billy Elliot

Posté par . Modéré par Fabien Penso.
Tags :
0
13
déc.
2000
Cinema
Romain (rbuthigieg@free.fr) a posté l'avis suivant sur fr.rec.cinema.discussion. Je me permets avec son accord de le publier ici.

"Tu vois, Tuco, en 2000, le cinéma britannique se divise en deux catégories : les films pour djeunz avec XTC, LSD, Techno dont Trainspotting reste probablement l'initiateur (du moins dans sa forme actuelle), et les films "sociaux" - souviens-toi Stephen Frears dans les années 80." - Clint Eastwoord dans "Le bon, la brute, et le cinéma britannique".

Dans les films "sociaux", les plus gros succès anglais (en terme d'exportation) sont dû à un sous-genre : la bleuette social comme "Brassed Off". Règlement de compte à OK Coral, ces films dénoncent dans l'aboslu le "régime tatcherien" des années 80, à l'origine de la chute économique du pays (notamment la fermeture des mines de charbons). Dire que Tatcher a traumatisé les Royaumes-Unis serait en-dessous de la réalité.

"Billy Elliot" n'ai pas un ovni dans le cinéma britannique : il appartient définitivement à cette catégorie (même si son argument principal tient plus du conte de fée que du message social).

Cliquez sur les commentaires pour lire la suite.

Escrocs mais pas trop

Posté par . Modéré par Fabien Penso.
Tags :
0
13
déc.
2000
Cinema
Le dernier Woody Allen en date, "Escrocs mais pas trop" est dans la directe lignée des Woody Allen classiques : de la satire du New York bourgeois, un Woody plus attendrissant que jamais dans sa condition d'homme imbu de lui même (mais complètement nul), et une bonne dose d'humour comme il se doit. Cependant ça ne parle pas beaucoup psys et sexe comme à l'habitude... (un oubli dans le scénario ?)
Résultat mitigé : Evidemment, c'est un Woody Allen, on aime ou on déteste, évidemment c'est drôle, pourtant, je suis un peu resté sur ma faim... commencerais-je à m'habituer et à me lasser ?
J'attends vos avis avec impatience. ;)

Charlies' Angels

Posté par . Modéré par I P.
Tags :
0
12
déc.
2000
Cinema
Charlie's Angels, comme vous le savez tous, est un film tiré de la nunuche série en bikini des années 70. Le modèle n'étant pas une grande référence, il n'a pas été difficile de faire mieux (contrairement aux remake des "Chapeau melon... - The Avengers" et des "Mystères de l'Ouest - Wild Wild West").
Les 3 graces sont charmantes, sexy et drôles (Ah, Cameron...). Le scénario est plutôt bon, et comme c'est la grande mode, on a droit à des scènes de combats à la Matrix (arts martiaux, ralentis, ...) plutôt bien léchées, mais dont la singularité se situe dans l'humour omniprésent.
Les méchants sont particulièrement réussis.
Une très bonne détente entre amis, ou amies

La planète rouge

Posté par . Modéré par Fabien Penso.
Tags :
0
6
déc.
2000
Cinema
Une petite balade sur Mars, ca vous dit ?
Ce film d'aventures qui peut paraître classique, apporte quelques nouveautés malgré de vieux clichés. Comme d'habitude pour commencer, tout va de travers mais au final les héros s'en sortent. La force de l'amour sans doute. Toujours le même refrain les américains sont les meilleurs et les russes des rigolos. (Mouais à l'heure actuelle, je pense que l'ESA doit avoir la deuxième place mais bon)
On peut relever quelques inconsistances majeures dont:
- le fait de pouvoir envoyer un vaisseau habité et ne de pas savoir ce qui ce passe sur la dite planète de destination.
- avoir un détecteur de vie et mais pas d'appareils pour mesurer la composition de l'atmosphère
Cependant face à un futur pollué très probable, ils ont le mérite d'essayer de trouver des solutions plutôt que de nous montrer des extraterrestres. Ils ont donc envoyer des algues pour terraformer Mars.
Pour Noël, je commande un ordinateur comme eux (genre écran plat flexible format rouleau papyrus). Je veux aussi un robot transformable multi-fonctions (tout droit sorti d'un manga).
Enfin on s'amuse bien (la bande son est pas mal) et on se dit que les scientifiques et les industriels ont encore du pain sur la planche.

The Grinch

Posté par . Modéré par Fabien Penso.
Tags :
0
6
déc.
2000
Cinema
Il était une fois le Grinch. Cet être méchant et malodorant qui habite tout en haut de la montagne, déteste Noël. Dans la vallée habitent les Chous qui eux fêtent Noël en grande pompe. Nous voilà plongés dans l'univers de cette contine pour enfants.
Ce film ne vous grillera pas beaucoup de neurones mais vous détendra les zygomatiques et vous passerez un bon moment. Outre la morale de l'histoire qui nous rappelle une définition de la fête de Noël, ce film traite du racisme, du rejet de l'autre qui nous est différent. On s'aperçoit que les gens ne se réduisent pas à ce qu'ils semblent être.
Par ailleurs un bravo à la réalisation et notamment aux maquilleuses, costumières, accessoiristes...

La chambre obscure

Posté par . Modéré par Fabien Penso.
Tags :
0
5
déc.
2000
Cinema
Ce film d'art et essai franco-luxembourgeois est très agréable par la qualité des costumes et la sobriété des décors et de la bande son.

C'est une comédie dramatique, placée au XIVe siècle inspirée d'une histoire d'un auteur Italien médiéval.

L'ensemble devrait plaire à tous les amateurs de films bien joués, basés sur les interactions entre personnages mais en aucun cas aux amateurs d'actions. Ces derniers iront chercher leur bonheur ailleurs.

La réalisatrice étant une femme, le scénario et son dénouement interpelleront avant tout la gente féminine mais n'est pas pour autant abscon aux autres.

Pour conclure, à consommer avec modération mais délectation.