NetGear commercialise un routeur équipé d'un firmware Open-Source

Posté par . Modéré par Nÿco.
Tags :
0
6
avr.
2007
Matériel
NetGear commercialise un routeur/modem, le KWGR614, déjà disponible à la vente pour moins de 100 euros, qui a pour particularité d'être équipé d'un firmware Open-Source sous licence GPLv2.

Il prend en charge le 802.11b/g, supporte le chiffrement WEP, WPA-PSK et WPA2-PSK et supporte les protocoles suivants : routage statique et dynamique en TCP/IP, UDP, NAT, RIP-1, RIP-2, PPTP, PPPoE, L2TP (static & dynamic), DNS, DHCP (client & serveur), VPN passthrough (IPSec, L2TP). Il dispose par ailleurs de quatre ports ethernet et peut servir de modem câble/ADSL.

On peut lire sur le site NetGear que le passage du firmware en version Open-Source permettra [à la communauté] de développer des applications spécifiques pour les jeux, la voix sur IP, la sécurité ou encore le renforcement du signal.

En revanche, Netgear ne propose sur son site que des pilotes pour Windows (en version Bêta pour Vista)...

NdM : Après examen du tarball fourni, le code source est en GPLv2, mais il y a bien des blobs dans celui-ci. Tout le pilote rtl8185 et re865x est propriétaire. Il semble aussi que les sources de certains outils manquent (par exemple, kfspad. Dans tools/, on ne trouve que le binaire). Enfin la documentation est dite Open-Source mais ne contient pas de licence.

Une fondation pour ressusciter les vieux ordinateurs

Posté par . Modéré par Christophe Guilloux.
Tags : aucun
0
3
avr.
2007
Matériel
Deux spécialistes de l’histoire de l’ordinateur se sont associés à des pionniers de l’informatique pour créer la fondation Mémoires Informatiques. Son but, la sauvegarde du patrimoine lié aux ordinateurs et le partage des connaissances techniques et historiques avec le public.

Aujourd'hui, l'ordinateur est partout. En quelques décennies, il est passé d'objet de science-fiction à objet de consommation. Il a profondément modifié notre société. Devenus inutiles, les ordinateurs obsolètes sont jetés et on oublie très vite comment ils fonctionnaient. L'informatique a pourtant une histoire très riche qui touche de nombreux domaines. Une prise de conscience s'impose afin de sauver le matériel, mais aussi les connaissances techniques et historiques.
Forts de ce constat, des pionniers de l'informatique suisse se sont associés à des spécialistes de la branche et ont créé la fondation Mémoires Informatiques, une fondation pour la sauvegarde du patrimoine lié aux ordinateurs.

Aidez le projet nouveau en envoyant les dumps de votre carte nvidia

Posté par (page perso) . Modéré par Thomas Petazzoni.
Tags : aucun
0
8
mar.
2007
Matériel
Le projet nouveau (visant à implémenter un pilote 3D libre pour les cartes graphiques nvidia) a lancé il y a quelques temps un outil s'appelant REnouveau permettant de récupérer des informations sur les différentes cartes nvidia.

Le principe est le suivant : une fois lancé, REnouveau exécute plusieurs tests OpenGL, surveille les changements des registres de la carte graphique et enregistre ces informations dans des fichiers que vous pourrez ensuite envoyer au projet pour aider au développement du pilote.

Voir the irregular Nouveau-Development companion (le compagnon irrégulier des développement de nouveau, Nouvelles n°15 ci-dessous) pour les dernières informations du projet nouveau et son avancement. Les développeurs auraient, en particulier, besoin d'utilisateur avancés pour répondre aux questions récurrentes sur le chan et pouvoir ainsi se concentrer sur les développements.

Vers du matériel sans restrictions : comment les constructeurs peuvent aider la communauté du Logiciel Libre

Posté par (page perso) . Modéré par Sylvain Rampacek.
Tags : aucun
0
5
mar.
2007
Matériel
La Fondation pour le Logiciel Libre a publié, ce premier mars, un document intitulé The road to hardware free from restrictions: how the hardware vendors can help the free software community, dans lequel elle invite les constructeurs de matériel à travailler avec la communauté du Logiciel Libre pour établir une relation mutuellement bénéficiaire.

La fondation propose aux constructeurs d'agir dans cinq domaines :
  • Développement de pilotes libres pour le matériel, en diffusant la documentation de leurs matériels, voire en aidant la communauté du Logiciel Libre à développer les pilotes, ou en les développant en interne
  • Non-verrouillage au niveau des BIOS de certaines fonctionnalités (comme les marques de cartes mini-PCI acceptées, ou les fonctionnalités de virtualisation du processeur)
  • Aider au développement d'un BIOS libre, en diffusant la documentation bas-niveau du matériel voire en distribuant du matériel utilisant un BIOS libre
  • Vendre des ordinateurs sans système d'exploitation pré-installé, ou avec un système d'exploitation libre
  • Résister à la pression des industries de la culture souhaitant mettre en place des mesures techniques de protection au niveau matériel

Pour chaque point, la Fondation pour le Logiciel Libre liste des moyens d'actions précis pour aider la communauté du Logiciel Libre, et donne les intérêts qu'auraient les constructeurs à agir dans ce sens.

Première carte mère équipée d'un BIOS libre

Posté par (page perso) . Modéré par Nÿco.
Tags :
0
23
fév.
2007
Matériel
Selon Clubic.com, la société Taïwanaise Gigabyte a annoncé la disponibilité prochaine d'une carte mère équipée d'un BIOS libre.

Certes, sur le site de LinuxBIOS, on trouve de nombreuses cartes supportées mais elles le sont par l'équipe de LinuxBIOS. Mis à part OLPC, les utilisations de LinuxBIOS restaient marginales.

La nouveauté, c'est qu'une carte mère de grande diffusion sera équipée d'un BIOS libre. Le fait que ce soit une carte plutôt de haut de gamme (environ 120¤) devrait donner une image positive de ce BIOS libre sous licence GPL.

LinuxBIOS apporte avec lui de nombreux avantages qui ont sûrement su séduire Gigabyte. On peut espérer que cette carte soit la première d'une longue série et il y a tout lieu de penser que les BIOS actuels seront amenés assez rapidement soit à évoluer, soit à disparaître.

NdM : On nous signale que cette information serait erronée.

Deux analyses précieuses sur la fiabilité et la longévité des disques durs

Posté par (page perso) . Modéré par Jaimé Ragnagna.
Tags : aucun
0
21
fév.
2007
Matériel
Lors du 5th USENIX Conference on File and Storage Technologies (FAST '07) qui s'est déroulé du 12 au 16 février 2007 à San Jose (en Californie), deux passionnantes analyses statistiques sur la fiabilité des disques durs ont été présentées, par une équipe de chercheurs de Google d'un côté, et par une équipe de chercheurs de l'université Carnegie Mellon de l'autre.

Ces deux études ont étés élaborées à partir des données recueillies sur de très larges échantillons de disques (plus de 100 000 unités dans les deux cas) en condition d'utilisation réelle (ce ne sont pas des tests de laboratoire).
Ce sont les premières analyses publiées qui soient basées sur des échantillons de cette envergure.

Loongson - les processeurs venus du pays des pandas

Posté par (page perso) . Modéré par j.
Tags :
0
1
fév.
2007
Matériel
La Chine émerge et commence à rattraper son retard dans beaucoup de domaines et en particulier celle de la conception de microprocesseurs. Depuis 2002, l'académie des Sciences de Chine travaille conjointement avec l'ICT (Institute of Computing Technology) sur le développement des processeurs de la série Loongson.

Le dernier né est le Godson 2E, un processeur 64 bits de type MIPS (RISC) gravé à 90 nanomètres, pour lequel certains jeux d'instructions brevetés ont été recodés par l'ICT. Le Godson 2E est en théorie capable de fonctionner à une fréquence allant de 600 à 1000 Mhz, mais il n'est considéré comme stable qu'entre 600 et 800 Mhz. Il a une consommation allant de 3 à 8 watts. Il va de soi que pour ce type de machines, la famille des systèmes d'exploitation de chez Microsoft n'est pas utilisable et que seuls Linux et autres *BSD peuvent y fonctionner.

Même si les premiers ordinateurs à base de processeur Loongson ne sont pas encore à la hauteur des derniers nés de chez Intel ou AMD, le savoir-faire chinois en la matière s'améliore de jour en jour et leurs progrès sont fulgurants. D'ici une à deux années, on pourrait voir arriver sur le marché des machines à faible consommation (et silencieuses ?) cadencées à 1Ghz, pour 100 dollars. La Chine pourrait être le prochain grand concurrent du couple Windows/x86(_64) avec comme fer de lance les logiciels libres.

Libérez vos routeurs avec FreeWRT 1.0

Posté par . Modéré par j.
Tags :
0
19
jan.
2007
Matériel
FreeWRT est une méta-distribution permettant de construire, à partir des sources, un firmware libre installable sur des routeurs Wi-Fi domestiques basé sur des puces Broadcom (comme par exemple Linksys WRT54G, Asus WL-500G, etc.) en lieu et place du firmware du constructeur.

Le micro-logiciel obtenu inclut un noyau Linux 2.4 et la bibliothèque standard uClibc, ainsi que les outils BusyBox. Il est également possible d'y installer des logiciels tiers pour transformer votre routeur Wi-Fi en serveur domestique basse consommation (VPN, SSH, NFS, HTTP, FTP, Samba, Asterisk, etc.) et ainsi décupler ses fonctionnalités.

Traditionnellement, la création du firmware se passe en mode console : configuration via un menu ncurses (similaire à celui du noyau) puis compilation. Les développeurs de FreeWRT ont également développé une application Web permettant de configurer le firmware en ligne puis de le télécharger.

Projet Open Graphics : 1ère étape terminée

Posté par . Modéré par Florent Zara.
Tags : aucun
0
7
jan.
2007
Matériel
Le but du projet Open Graphics est de produire une carte vidéo ayant des capacités 3D étant "open source friendly".

La première étape était de produire une carte de développement basée sur une technologie FPGA. Celle-ci vient d'être terminée et est en cours de validation. Elle permettra aux développeurs de logiciel d'avoir les premières versions du GPU et à des développeurs de matériel d'améliorer le projet ou de créer d'autres projets. Elle devrait être mise en vente assez rapidement.

C'est la première étape avant la création du GPU sur un ASIC.

NdM : FPGA, c'est pour le test, la validation, la preuve du bon fonctionnement : ces puces sont chères, mais souples car programmables et surtout utilisées en petites quantités donc non-vendues. ASIC c'est pour la production en grande quantité à destination du marché, donc ces puces sont peu chères et réduisent la consommation électrique et la chaleur dégagée, mais elles sont figées (non-programmables).

projet Dogs : ordinateur - console de jeux libre

Posté par . Modéré par Jaimé Ragnagna.
Tags : aucun
0
8
déc.
2006
Matériel
Ce système est composé d'une carte électronique et de plusieurs programmes.
Il se caractérise par la gratuité de l'ensemble du projet, par l'accès aux différentes sources du projet électronique et informatique.

Le c½ur est un microcontrôleur PIC 18F cadencé à 48Mhz. Il dispose d'une bonne puissance de calcul grâce à son architecture RISC. Grâce aussi à sa RAM et sa mémoire de sauvegarde intégrée cadencée à la même fréquence. La mémoire vidéo et externe du PIC.

Il peut aussi être utilisé comme :
  • base de développement électronique
  • système d'apprentissage.


Un firmware enfin distribuable pour modem ADSL USB

Posté par (page perso) . Modéré par Nÿco.
0
1
déc.
2006
Matériel
Il y a un peu plus de 3 ans que Analog Devices, Inc a accepté de fournir un pilote libre (GPL) pour ses chipsets eagle de modems ADSL USB, utilisés notamment dans les modems Sagem Fast 800. Le firmware USB et DSPcode utilisés par le modem n'avaient en revanche pas de licence identifiée.
À l'occasion du rachat de la branche ADSL par Ikanos Communications et de la sortie d'un chipset eagle4, un nouveau pilote étant nécessaire, l'équipe eagle-usb.org a réitéré sa demande d'avoir au minimum un firmware/DSPcode distribuable, à défaut de libre. C'est ce que vient d'accepter Ikanos Communication, en plaçant le firmware USB et le DSPcode des chipsets eagle4 sous licence BSD (sans fournir le code source, la clause 1 ne les y obligeant pas).

Le pilote ueagle-atm, déjà inclus au noyau Linux depuis le 2.6.15, pourra ainsi être distribué en BSD+GPL et le firmware USB/DSPcode associés en BSD (non-free malheureusement même si distribuable, un peu comme un freeware). C'est une bonne nouvelle dans le monde des constructeurs de modems de reconnaître l'utilité d'une licence du monde du libre pour faciliter la distribution de ses firmwares.
Il reste tout de même à obtenir le même genre de licence pour les firmwares/DSPcodes des précédentes versions de chipset eagle. Espérons que le bon fonctionnement du nouveau pilote ueagle-atm et ce choix d'une licence reconnue dans le monde du libre encourageront Ikanos à continuer sur sa lancée (des encouragements seront sans doute nécessaires).

Un pilote ueagle-atm gérant (en plus) ce nouveau chipset devrait être bientôt disponible. Vous pouvez participer aux tests du pilote en développement (ueagle-atm4), si Orange (FAI français) vous a fourni un Fast 800 E4.

Top500 des supercalculateurs

Posté par . Modéré par Nÿco.
Tags :
0
15
nov.
2006
Matériel
Le 28ème top 500 des supercalculateurs mondiaux est sorti à l'occasion de la sixième International conference on high performance computing, networking, storage and analysis (SCO6) à Tampa (Floride).

Beaucoup de nouveautés depuis la précédente liste (juin 2006) puisqu'apparaît directement en première place le BlueGene/L d'IBM avec la bagatelle de 280.6 teraflops, en deuxième place le Red Storm de Cray qui atteint 101.4 teraflops et en cinquième place le premier Européen avec le cluster JS21 d'IBM installé au BSC de Barcelone (Espagne).

Le premier Français, le Tera 10 du CEA est donc relégué en septième position.

On notera aussi l'arrivée en 9e position du premier système Japonais, le cluster x4600 intégré par NEC et qui a une performance de 47.3 teraflops.

Une nouvelle version des pilotes pour imprimante Samsung

Posté par (page perso) . Modéré par Jaimé Ragnagna.
Tags :
0
12
nov.
2006
Matériel
Fort de son succès auprès des possesseurs d'imprimantes laser Samsung, SpliX revient avec deux nouvelles versions des pilotes, disponibles depuis peu.

La première (0.0.2) vient corriger un certain nombre de petits bugs et adapter au mieux les pilotes face aux nombreuses imprimantes ; tandis que la seconde (1.0.1-bêta) marque le début du support des imprimantes laser couleur de Samsung (CLP-300, CLP-500, CLP-510 et CLP-600).

Que les possesseurs d'anciennes imprimantes Samsung ne s'impatientent pas trop : le support pour celles-ci ne saurait trop tarder.

Naissance du projet Armadeus

Posté par (page perso) . Modéré par Thomas Petazzoni.
0
10
nov.
2006
Matériel
Nous sommes heureux de vous annoncer la naissance du "Projet Armadeus", association à but non lucratif qui a pour objectif de faciliter l'accès au monde de l'embarqué à base de Logiciels Libres.

Notre but est de créer une synergie entre développeurs issus de différents horizons afin de réaliser des applications souvent inaccessibles à une personne seule. Les moyens mis en oeuvre par l'association pour arriver à ces fins sont :
  • fourniture aux adhérents d'une carte de développement avec l'ensemble logiciel libre le plus complet possible ;
  • mise en place et gestion d'une communauté de développeurs ;
  • aide au développement de nouveaux projets (logiciel/matériel).

Faille de sécurité dans le pilote propriétaire Nvidia

Posté par (page perso) . Modéré par Jaimé Ragnagna.
Tags :
0
17
oct.
2006
Matériel
Le 2 décembre 2004, Nate Nielsen rapporte un plantage de Xorg lorsque Firefox affiche une très longue URL dans la barre d'adresse. Quatre mois plus tard un bug similaire est détecté dans Eclipse. Le bug concerne l'affichage de très longues lignes de texte avec le pilote propriétaire Nvidia. La solution est d'utiliser le pilote libre nv qui n'a pas ce bug.

Face à l'absence de réaction de Nvidia, un exploit exploitant ce dépassement de tampon offrant un shell en root est publié sur Rapid7. Il est possible d'exploiter la faille à distance à l'aide d'un client X distant. La faille a en fait été corrigée dans la version 9625 du pilote Linux sortie le 21 septembre 2006, mais la série 9xxx des pilotes Linux est encore en phase béta.

Cette faille relance bien sûr le débat pour ou contre les pilotes propriétaires (BLOBs). Pour le cas de Nvidia, il est difficile de trancher car refuser le pilote officiel implique de se priver d'accélération matérielle. Plutôt que de brasser l'air avec un débat sans fin, il serait plus judicieux de contribuer au projet Nouveau qui vise justement à écrire un pilote libre offrant l'accélération matérielle. D'ailleurs, l'écriture d'un pilote a été entamée il y a peu mais il est encore loin d'être utilisable.

NdM : Merci également à Pascal Terjan d'avoir proposé une dépêche sur le même sujet.
Mise à jour : la version 9626 du pilote (stable) corrige la faille.

Une nouvelle contribution au développement libre hardware.

Posté par . Modéré par Florent Zara.
Tags : aucun
0
17
sept.
2006
Matériel
Une jeune société vient de réutiliser le code du processeur OpenSparc pour créer un core 64 bits simple (nommé S1) sous licence GPL. Ce core devrait permettre de développer facilement de nouvelles fonctionnalités à partir de cette base.

Ce core dispose aussi de l'interface "wishbone" (libre de droit) pour une intégration aisée de différent blocs de propriété intellectuelle, y compris ceux sous licence libre provenant du site opencores.

Intel libère ses pilotes graphiques

0
10
août
2006
Matériel
Le 9 août, Intel a annoncé, par l'intermédiaire d'une liste de freedesktop.org, son ambition de commencer un long partenariat avec la communauté du logiciel libre au niveau de ses pilotes graphiques. Ainsi, les pilotes pour le chipset i965 se retrouvent à disposition sous licence GPL.

L'équipe de développement annonce que ce n'est qu'un premier jet, qu'il y a encore des améliorations et sûrement des corrections à apporter, mais souhaite faire part de leur bonne foi par l'intermédiaire de cette disposition. Ils espèrent en outre pouvoir travailler avec la communauté X.org ainsi que MESA.

On pourra également retenir qu'Intel prend donc une décision opposée à celle de ses concurrents au moment même où nous avons appris le rachat d'ATI par AMD.

Merci également à Andreï V. Fomitchev qui nous a signalé l'information suivante :

Dans une interview à InfoWorld, Hal Speed, un manager d'AMD, indique (dans le dernier paragraphe) que l'open-source peut représenter une part importante des pilotes ATI et qu'il est temps que les fonctionnalités graphiques évoluent...

Vendor Watch : un site pour inciter les fabricants à ouvrir leurs spécifications

Posté par (page perso) . Modéré par Jaimé Ragnagna.
Tags :
0
11
mai
2006
Matériel
Le 5 mai dernier, le site Vendor Watch a ouvert ses portes. Son but est de « garder un ½il sur les fabricants de matériel informatique et les persuader de fournir de la documentation pour leurs produits ».

Beaucoup de fabricants sont réticents à l'idée de distribuer de la documentation qui permettrait d'écrire des pilotes pour leur matériel. Ils préfèrent fournir leur propre pilote binaire (blob) ou obliger ceux qui veulent écrire un pilote indépendant à signer des contrats de non divulgation. Aucune de ces deux solutions n'est réellement viable pour un système d'exploitation libre.

Le wiki Vendor Watch se veut un lieu de rencontre pour les utilisateurs et les développeurs désirant rassembler leurs efforts pour demander de la documentation aux fabricants. En effet, beaucoup de grands fabricants ne voient pas pourquoi ils devraient fournir la documentation de leur matériel et ignorent les demandes des particuliers. Cette initiative devrait permettre de fédérer ces demandes pour faire comprendre à ces fabricants qu'ils ne peuvent que gagner des clients en distribuant les spécifications de leur matériel.

Concrètement, ce wiki devrait contenir à terme une page par fabricant qui regrouperait les moyens de contacter l'entreprise, la liste des produits que vend cette entreprise et son état (documenté, non documenté, pilote binaire,...) ainsi que toute information utile concernant les négociations en cours.

Une pile Wi-Fi améliorée pour le noyau Linux ?

Posté par . Modéré par Sylvain Rampacek.
Tags :
0
3
mai
2006
Matériel
Le 1er mai, Devicescape Software a fourni à la communauté du logiciel libre sa pile protocolaire Wi-Fi commerciale pour le noyau Linux 2.6 sous licence GPL.
Appelée "Devicescape's Advanced Datapath Driver", elle est d'après le communiqué de presse, une des meilleures disponibles. Elle n'était précédemment disponible que pour les vendeurs de cartes, sous licence propriétaire.

Elle devrait permettre à de nombreuses cartes modernes de fonctionner directement sans gros développements et douloureuses étapes de configuration et recherche d'informations à travers le net. Elle permet un traitement adapté des flux voix et vidéo. Elle intègre une couche MAC (Media Access Control) logicielle, un gestionnaire d'authentification hostapd, le WEP, le WPA, des extensions de QoS, simplifiant énormément l'écriture d'un nouveau pilote.
Le but est bien évidement la fusion de ce driver dans le tronc principal du kernel Linux. Cela n'est pas encore fait mais les premières réactions semblent positives et la fusion est, d'après Devicescape, fort probable. Un noyau expérimental existe déjà, maintenu par John Linville qui a été récemment nommé mainteneur de la pile Wi-Fi de Linux.
Plusieurs pilotes ont été portés sur cette architecture en particulier des chipsets comme ceux de Broadcom qui bénéficient de tout le code de la MAC logique. D'après l'un des employés, la fusion permettrait le support complet et immédiat des chipset Atheros, attendu depuis longtemps.

Modifier le firmware d'une Freebox grâce à OpenFreeBox

Posté par . Modéré par jerome.
Tags :
0
28
avr.
2006
Matériel
FightPod nous a proposé une dépêche pour nous annoncer la sortie d'outils permettant de modifier le micrologiciel (firmware) de la Freebox.

Ce projet est remarquable car les développeurs ne sont pas associés à Illiad (la société qui commercialise la Freebox), certains travaillant sur OpenWRT.

Ils souhaitent disposer d'un micrologiciel personnalisé pour avoir un contrôle complet sur leur Freebox, afin par exemple de modifier les règles de filtrage, d'utiliser des périphériques USB, de rajouter un disque dur etc, les possibilités sont infinies.

FightPod affirme avoir grâce à ce projet réalisé le jtag et dumpé la flash sans soucis. Grâce à quelques modifications, il peut maintenant accéder à sa Freebox en telnet !

Démarrage d'un projet de développement de pilote libre pour les cartes vidéo NVidia

Posté par (page perso) . Modéré par Jaimé Ragnagna.
Tags : aucun
0
20
mar.
2006
Matériel
Lors du Fosdem 2006, se sont tenues diverses conférences spécifiques à X.org. Stéphane Marchesin, au cours de l'une de celles-ci, a présenté ses travaux relatifs à la création de pilotes libres pour les cartes vidéos NVidia.

L'un des outils créés pour l'occasion enregistre les changements faits au niveau des registres de la carte vidéo sur le bus PCI, en particulier quand certaines commandes graphiques sont exécutées.

Inutile de s'emballer cependant, il faudra tout de même un certain temps avant d'avoir les informations nécessaires pour écrire un pilote.

Le CEA reçoit le supercalculateur le plus puissant d'Europe : TERA-10 conçu par Bull (sous Linux!)

Posté par . Modéré par Pascal Terjan.
Tags : aucun
0
26
déc.
2005
Matériel
Le CEA vient de réceptionner le plus puissant supercalculateur d'Europe, et chose remarquable, il fonctionne sous Linux et prévoit l'utilisation de logiciels libres !

Après l'annonce de décembre 2004 de la commande du plus puissant supercalulateur d'Europe (en ce moment 5ème rang mondial) à la société BULL, le CEA l'a enfin reçu le 20 décembre 2005, et chose remarquable, il fonctionne sous Linux. Ils parlent aussi d' « intégration de logiciels ouverts », ce qui démontre une fois de plus une certaine reconnaissance du sérieux de notre pingouin favori :)

Pour information :
  • 50 téraflops (50 000 milliards d'opérations à la seconde) ;
  • Cluster de 544 noeuds ;
  • 4352 processeurs double coeur Intel® Montecito reliés par un réseau d'interconnexion hautes performances Quadrics.

SUN libère ses processeurs SPARC

Posté par (page perso) . Modéré par Amaury.
Tags :
0
13
déc.
2005
Matériel
Après avoir libéré son logiciel, SUN libère son matériel.

SUN s'oriente de plus en plus vers le service, la vente de support, autour de ses plateformes de logiciels et matériels.
Après avoir libéré Solaris (il existe même un OS GNU/Solaris, GNU avec un noyau Solaris), SUN a annoncé le 6 décembre 2005 la création de OpenSPARC, c'est à dire la mise en open-source du c½ur de leur plateforme hardware.
Chacun pourra, s'il en a les moyens, produire des processeurs "compatibles SPARC".

Étant données les performances de ce matériel, les ordinateurs "compatibles SPARC" pourraient connaître un succès comparable aux x86. Les cartes graphiques spécifiques SUN sont particulièrement remarquables. Leurs pilotes sont naturellement libres (d'autres machines SUN utilisent du nvidia).

GNU/Linux tourne déjà sur les machines SUN, que ce soit celles équipées de processeurs AMD ou de processeurs SPARC.

Support des chipsets bcm-43xx

Posté par (page perso) . Modéré par Florent Zara.
Tags : aucun
0
6
déc.
2005
Matériel
La première version fonctionnelle des pilotes libres pour les chipsets Wireless Broadcom bcm-43xx vient de sortir. Ce chipset équipe notamment une grande partie des carte Wireless 802.11g du marché (dont l'AirPort Extreme des machines Apple).

Si sur un PC Linux il est possible d'utiliser NDISWrapper pour charger les pilotes Windows, aucune solution concrète n'existait sous Linux sur Mac (hormis de passer par MOL).

Ces pilotes ont été créés en plusieurs étapes.
  • Première étape, rétro-ingénierie des pilotes binaires écrits pour Linux disponibles dans un access point Wireless de Linksys.
  • Suite à cela, une documentation complète a été écrite. De cette documentation, les pilotes sont nés.
Ceci permet de garantir qu'aucun bout de code présent dans les pilotes libres n'est issu du pilote propriétaire original.

Les nouvelles puces Wifi Prism54 maintenant supportées sous Linux et FreeBSD

Posté par . Modéré par Florent Zara.
Tags : aucun
0
1
déc.
2005
Matériel
Certains se souviendront de l'apparition massive il y a un peu plus d'un an des nouvelles cartes Wifi Prism54 "SoftMAC" non supportées sous Linux, suite au rachat d'Intersil par GlobespanVirata, puis par Conexant. Pour les propriétaires de tel matériel, la seule solution était d'utiliser le pilote Windows sous Linux par le biais de NDISWrapper.

Il est désormais possible d'utiliser ces cartes Wifi sous Linux et FreeBSD en utilisant un pilote natif, grâce aux projets islsm et p54u. Les adaptateurs USB fonctionnent également. Il est possible d'utiliser les modes Managed, Monitor, Ad-Hoc et Master, ainsi que le WEP.

De plus, le projet FreeMAC a pour objet la mise au point d'un firmware sous licence GPL pour toutes les cartes à base de Prism54, aussi bien les anciennes ("FullMAC") que les nouvelles, et ce qu'elles soient USB ou PCI. Nous avons déjà obtenu quelques résultats.

Tout ce travail a été réalisé par ingénierie inverse sans aucune aide de la part de Conexant (NdM à vous de voir si vous souhaitez donner votre argent à des sociétés ignorant le monde du libre). Les fonctionnalités avancées des pilotes restent donc hautement expérimentales pour le moment.