Embedded Recipes, première édition à Paris

Posté par (page perso) . Édité par Davy Defaud et Xavier Claude. Modéré par Xavier Claude. Licence CC by-sa
15
30
août
2017
Linux

Nous y réfléchissions depuis un moment. Après avoir lancé Kernel Recipes il y a six ans, nous sommes fiers de vous annoncer Embedded Recipes, une journée consacrée au Libre dans le domaine de l’embarqué, le 26 septembre 2017, à Paris.

Logo Embedded Recipes

Nouvelles de ZeMarmot, GIMP et GIMP Motion (greffon d’animation dans GIMP)

Posté par (page perso) . Édité par Davy Defaud, ZeroHeure, Xavier Claude, Benoît Sibaud, patrick_g et palm123. Modéré par Pierre Jarillon. Licence CC by-sa
61
17
août
2017
Graphisme/photo

Un peu d’info sur les évolutions de ZeMarmot (déjà discutées sur LinuxFr.org), sur la partie logicielle et artistique.

Ce ne sont pas forcément des nouvelles pour ceux qui suivent l’avancée du projet sur le site Studio Girin, la liste de diffusion ou les réseaux sociaux. Mais pour tous ceux qui ne nous connaissent pas beaucoup ou ne suivent pas, j'espère que cela vous plaira.

Arkiv : Sauvegarde de fichiers et bases MySQL + archivage sur Amazon S3 et Amazon Glacier

Posté par (page perso) . Édité par ZeroHeure, Davy Defaud et Xavier Claude. Modéré par Yvan Munoz. Licence CC by-sa
26
13
août
2017
Administration système

Pour mes besoins personnels et professionnels, j’ai développé un script pour sauvegarder mes données (fichiers présents sur le disque local et bases de données MySQL) et les archiver sur Amazon S3 et Amazon Glacier.

Il est possible de choisir la fréquence de sauvegarde (jusque toutes les heures si nécessaire) et de définir une politique précise pour la purge des données. Il est ainsi possible d’avoir un comportement du type :

  • sauvegarde toutes les heures : les données sont enregistrées en local et envoyées sur Amazon S3 et Amazon Glacier ;
  • toutes les sauvegardes sont gardées en local pendant deux jours, puis on garde quatre sauvegardes par jour (une toutes les six heures) pendant cinq jours, puis une par jour pendant deux semaines, puis elles sont effacées ;
  • toutes les sauvegardes sont gardées sur Amazon S3 pendant deux semaines, puis on garde six sauvegardes par jour (une toutes les quatre heures) pendant deux semaines, puis deux par jour pendant un mois, puis elles sont effacées ;
  • toutes les données sont gardées sans limite de temps sur Amazon Glacier.

Le choix des services cloud d’Amazon se veut pragmatique. Amazon S3 est très utilisé pour stocker des données auxquelles on veut pouvoir accéder rapidement. Amazon Glacier est très pratique pour enregistrer des données sur le long terme pour un coût très bas.

Ce script propose une interface de configuration en ligne de commande qui se veut facile à utiliser. Les fichiers journaux se veulent aussi les plus lisibles possibles.

diaspora* 0.7.0.0

Posté par . Édité par Flaburgan, Davy Defaud, palm123, Yvan Munoz, ZeroHeure, Benoît Sibaud, Nÿco et Ronan. Modéré par Yvan Munoz. Licence CC by-sa
Tags :
31
25
août
2017
Internet

Samedi 19 août sortait une nouvelle version majeure de diaspora*, le réseau social libre, décentralisé et respectueux de la vie privée. diaspora* 0.7.0.0 arrive un an après la précédente version majeure et contient de nombreux ajouts et améliorations ainsi que de gros travaux de fond.

Framasphère, le pod diaspora* installé par Framasoft dans le cadre de sa campagne « Dégooglisons Internet », a été mis à jour.

Nouvelles versions logicielles du projet GNU juin et juillet 2017

53
22
août
2017
GNU

Le projet GNU publie tous les mois une liste de versions logicielles publiées. Jetons‐y un coup d’œil pour découvrir de nouveaux logiciels inconnus (de moi), des infâmes bogues disparus ou les promesses de solutions à tous nos besoins : soit des dizaines de nouvelles versions annoncées allant de la corrective mineure à la version attendue depuis des années ; et l’on va donc parler de acct, auctex, automake, binutils, cgicc, dr-geo, freeipmi, gama, gcc, gdb, glpk, gnuastro, gnucash, gnuhealth, gnuhealth-control, gnupg, gnutls, grep, gsl, guile-cv, guile-gnome, libextractor, libffcall, libgcrypt, libidn2, libmicrohttpd, libtasn1, linux-libre, moe, motti, nano, parallel, screen, taler, texinfo, tramp et unifont.

Sortie de 0 AD Alpha 22 Venustas

75
24
août
2017
Jeu

0 A.D. signifie Zéro Anno Domini, une année virtuelle antérieure à l’invention du zéro.
La version 0 A.D. alpha 22 est sortie le 27 juillet 2017. Son nom de code est Venustas (vénusté). Cette version dont le nom est lié à la déesse romaine de la beauté marque une fois de plus l’attachement du projet à l’esthétique dans la réalisation de cette œuvre vidéoludique.
scène séleucide

0 A.D.: Empires Ascendant est un jeu vidéo de stratégie historique en temps réel (RTS) et en 3D développé par Wildfire Games. C’est un projet libre (code sous licence GNU GPL v2, données sous Creative Commons BY-SA 3.0), au développement ouvert, visant des standards de qualité artistique comparables à ceux de l’industrie, ainsi qu’un grand respect de la réalité historique. Le jeu permet d’incarner douze factions qui ont marqué leur histoire entre les rives de l’Atlantique et la chaîne de l’Himalaya, au cours de la période allant de -500 à -1.

Les robots simulés débarquent sur le Web

Posté par . Édité par Davy Defaud, ZeroHeure et Yvan Munoz. Modéré par Yvan Munoz. Licence CC by-sa
25
24
août
2017
Python

Utiliser un logiciel de simulation de robots a longtemps nécessité une grande motivation et beaucoup de temps pour installer des gros logiciels et surtout comprendre comment ils marchent…

Heureusement, le cloud vient à notre rescousse : Robotbenchmark nous propose de programmer des robots en Python sans trop se fatiguer avec une série de petits challenges variés. Du suivi de mur pour un robot à roues à une course de dix mètres pour un petit robot humanoïde, un pendule inversé ou encore un suivi visuel pour un robot chien… Ce site utilise X3DOM (un frontal libre à WebGL pour représenter les robots et leur environnement en 3D dans le navigateur. La simulation, assez réaliste, tourne dans le cloud sur des serveurs GNU/Linux. Notre petit programme en Python qui contrôle notre robot tourne lui dans Firejail, un « bac à sable » de sécurité pour GNU/Linux.

Bon, mon programme Python a fait une minute, 46 secondes et 51 dixièmes sur le sprint du robot humanoïde, c’est bien, mais je ne suis pas le plus fort. J’y retourne…

N. D. M. : Robotbenchmark utilise une infrastructure de simulation qui est un logiciel privateur.

Sondage Ma première souris avait...

Posté par . Licence CC by-sa
Tags :
4
23
juil.
2017
  • un bouton :
    287
    (10.6 %)
  • deux boutons :
    1563
    (57.6 %)
  • deux boutons et une molette :
    366
    (13.5 %)
  • trois boutons :
    244
    (9.0 %)
  • plus de trois boutons :
    18
    (0.7 %)
  • quatre pattes :
    91
    (3.4 %)
  • plus de quatre pattes :
    31
    (1.1 %)
  • je n'ai jamais eu de souris :
    50
    (1.8 %)
  • fait du lobbying pour étendre démesurément le copyright :
    65
    (2.4 %)

Total : 2715 votes

Terminal Overload : un FPS entièrement libre et récent, mais déjà abandonné ?

Posté par (page perso) . Édité par Davy Defaud, Yvan Munoz, yPhil, Benoît Sibaud et Jehan. Modéré par Yvan Munoz. Licence CC by-sa
22
19
août
2017
Jeu

Terminal Overload est un FPS (First Person Shooter) libre multijoueur, qui se déroule dans un univers abstrait et futuriste. C’est un successeur de [Revenge Of The Cats: Ethernet](http://ethernet.wasted.ch/), sorte de mix entre KernelPanic et Warsow avec un rendu de type filiforme qui peut rappeler Tron. Les binaires 32 bits pour Windows et GNU/Linux sont fournis ainsi que le code source à compiler.

logo de Terminal Overload

Mozilla Common Voice : vers une reconnaissance vocale libre

Posté par . Édité par Benoît Sibaud, Davy Defaud, Xavier Claude et ZeroHeure. Modéré par ZeroHeure. Licence CC by-sa
43
1
août
2017
Mozilla

La Fondation Mozilla a discrètement lancé le projet Common Voice, qui a pour objectif de fournir une base de données de voix à destination des développeurs de logiciels de reconnaissance vocale. D’ici la fin de l’année, la base de données sera mise à disposition de la communauté sous licence CC-0, et pourra être utilisée par les développeurs pour entraîner leurs logiciels de reconnaissance vocale.

Il est actuellement possible de participer depuis le Web, en lisant des phrases en anglais et en indiquant son accent, son âge et son genre pour enrichir la base de données. Des applications sont déjà en cours de développement pour les appareils mobiles et devraient être disponibles prochainement. Pour ceux qui ne parlent pas anglais, il est aussi possible de contribuer au projet en produisant des phrases pertinentes ainsi que du code dans GitHub.

Fedora 26 est sortie !

59
11
juil.
2017
Fedora

En ce mardi 11 juillet 2017, le projet Fedora est fier d’annoncer la sortie de la distribution GNU/Linux Fedora 26.

Fedora est une distribution communautaire développée par le projet éponyme et sponsorisée par Red Hat, qui lui fournit des développeurs ainsi que des moyens financiers et logistiques. Fedora peut se voir comme une sorte de vitrine technologique pour le monde du logiciel libre, c’est pourquoi elle est prompte à inclure des nouveautés.

Fedora

Recalage d’images, PIV et corrélation d’images — Les bases théoriques

61
4
juil.
2017
Science

Le recalage d’images est utilisé dans la communauté de l’analyse d’images médicales depuis très longtemps (Barnea & Silverman, 1972, Ledbetter et al. 1979), on peut même remonter plus loin dans le temps avec les travaux de Sidney Bertram, 1963 en fournissant tous les outils via des descriptions de circuits analogiques (vraiment impressionnant pour l’époque).
En commençant à travailler sur des images issues d’IRM, j’ai été amené à faire une bibliographie sur les outils utilisés dans l’analyse d’images médicales. J’ai constaté que leurs techniques de recalage d’images étaient très similaires à celles utilisées dans les différents domaines de la mécanique. Après beaucoup de bibliographie, je suis parvenu à situer ce qui est fait en mécanique dans les cadres proposés en analyse d’images médicales.

Cette dépêche est l’occasion pour moi de présenter ces techniques dans le détail.


La prochaine dépêche présentera les logiciels utilisés dans les différentes communautés scientifiques.

Suricata 4.0 : la détection d’intrusion en mode hipster

35
29
juil.
2017
Sécurité

Suricata, l’outil de détection des menaces réseau, passe en version 4.0 avec pléthore de nouveautés :

  • ajout de l’analyse du protocole NFS ;
  • améliorations de la gestion de TLS ;
  • gestion des changements de protocoles (STARTTLS, HTTP CONNECT) ;
  • enrichissement des événements générés ;
  • prise en charge d’analyseurs de protocoles en Rust.

Suricata est un moteur de détection d’intrusions réseau et de supervision réseau orienté sécurité. En clair, il analyse le trafic des réseaux pour détecter des menaces et journaliser les événements. Suricata est disponible sous licence GPL v2 et est développé par une fondation à but non lucratif, l’OISF.

Suricata est devéloppé en C avec depuis la version 4.0 des analyseurs de protocoles en Rust écrits avec utilisant le framework Nom.

Sortie de la version 2 de Kansha, outil collaboratif et visuel de gestion de tâches

Posté par Romuald Texier-Marcadé . Édité par ZeroHeure, Davy Defaud, Xavier Claude et Benoît Sibaud. Modéré par ZeroHeure. Licence CC by-sa
35
14
juin
2017
Python

Nous sommes heureux d’annoncer la sortie de la version 2 de Kansha, outil collaboratif et visuel de gestion de tâches. C’est une application Web dans le style du logiciel propriétaire Trello, multi‐plate‐forme, écrite en Python et disponible sous licence BSD.

Les nouveautés par rapport à la version 1 sont :

  • une nouvelle apparence, plus moderne, plus claire ;
  • une ergonomie améliorée de la plupart des fonctionnalités, pour un usage encore plus fluide, plus intuitif et plus agréable ;
  • une interface plus réactive ;
  • la possibilité de créer des modèles de tableaux personnalisés, pour démarrer plus rapidement ses projets ;
  • la possibilité de partager des tableaux avec tous les utilisateurs de la plate‐forme ;
  • une vue à la semaine dans l’agenda ;
  • deux nouvelles langues pour l’interface des utilisateurs : turc et japonais.

FreeBSD 11.1

39
28
juil.
2017
FreeBSD

Après la publication de versions bêtas depuis le 10 juin 2017 et une première version candidate le 30 juin, FreeBSD 11.1 est disponible depuis le 26 juillet.

C’est la première mise à jour dite mineure de FreeBSD 11 ; ce qui, pour suivre le principe POLA (Principle Of Least Astonishment), ne devrait pas vous exposer à des changements de configuration contraignants.

FREEBSD

Pour rappel, FreeBSD est un système complet issu de la famille UNIX, qui comprend un noyau et une base d’outils et de bibliothèques, dont une suite de développement logiciel ainsi qu’un mécanisme d’installation de logiciels tiers.

Cette version rassemble en premier lieu l’ensemble des correctifs publiés depuis la publication de la version 11 et branche nombre d’outils et de bibliothèques de la base sur les révisions officielles (upstream). Elle apporte la prise en charge de nouveaux matériels et de nouvelles fonctionnalités et intègre les améliorations développées tout le long du cycle de développement de la branche 11-STABLE. Elle démine aussi le terrain en déclarant obsolète les outils ou configurations qui pourraient évoluer ou disparaître lors de la sortie de FreeBSD 12. Pensez à consulter les journaux du système, à la recherche d’avertissements qui auraient pu survenir : ils pourraient vous prévenir de l’utilisation de clefs ou de configurations dépréciées et donc susceptibles de disparaître lors de la prochaine mise à jour.