Inquiétude de l'Union Européenne à propos de « passport »

Posté par . Modéré par Benoît Sibaud.
Tags : aucun
0
28
mai
2002
Microsoft
L'Union Européenne se pose des question à propos de l'efficacité de Microsoft Passeport.

Plusieurs associations européennes posent la question du respect de la vie privé à propos de passport.

Le fait que la désincription au service n'est pas possible est en particulier soulevée ainsi que sa securité.

Note du modérateur : je rajoute deux liens supplémentaires sur le sujet (merci à la liste APRIL pour l'info)

"la prochaine version de notre serveur (.Net) sera sûre par défaut"

Posté par . Modéré par trollhunter.
Tags : aucun
0
24
mai
2002
Microsoft
Ca ressemble à un troll, ça a le goût d'un troll, ça pue le troll, et pourtant c'est vrai : Microsoft a pour ambition de liver des produits "sûrs par défaut" :


"Nous prenons donc rendez-vous avec les clients de Microsoft : la prochaine version de notre serveur (la version .Net) sera sûre par défaut. Et les quelques failles que les pirates pourront trouver seront d'autant plus rares que nous avons réduit la surface d'attaque de notre serveur : l'installation par défaut comprendra un nombre de module très limité. Pour chaque module additionnel, il faudra soi-même activer la fonction.".



Faut-il y voir une prise de conscience (il serait temps !) ou une grosse escroquerie ? L'article du Journal du Net fait le point, et pose les bonnes questions (celles qui fâchent !)...



C'est bizzare, mais ça me rappelle quelque chose... M'empêche qu'il reste pas mal de boulot pour que Microsoft atteigne le niveau de sécurité d'OpenBSD, à moins de proposer une install vraiment très édulcorée (voire inutilisable) sans aucun service (c'est peut-être ça le sens de "très limité")... Ainsi, si le serveur a des failles, "ça sera à cause de l'utilisateur qui aura installé des packages supplémentaires". Microsoft a trouvé là une bien belle façon de s'en tirer...

Microsoft combat les logiciels Open Source au Pentagone

Posté par . Modéré par Fabien Penso.
Tags : aucun
0
23
mai
2002
Microsoft
Le WashingtonPost a publié le 22 mai 2002 un article intitulé Microsoft Fights Free Software at Pentagon. On y apprend que Microsoft fait pression sur le Pentagone pour les inciter à utiliser des logiciels propiétaires (ceux de MS, évidemment). Rien de bien neuf quant aux pratiques de la firme de Redmond : le bon vieux FUD sur la sécurité et les OSS ! Mais comme d'habitude, je trouve leur argumentation finalement assez maladroite. D'ailleurs, en poussant leur raisonnement, on pourrait presque penser que Microsoft considère que leurs softs sont tellement insecure qu'il vaut sans doute mieux en protéger les sources :)

La fin d'une ère ?

Posté par . Modéré par Benoît Sibaud.
Tags : aucun
0
19
mai
2002
Microsoft
Tout le monde connait le couple WinTel (Windows/Intel).

Il semblerait que la position interne de Microsoft changerait de plus en plus, à cause du soutien de Linux par Intel. Un mémo interne d'un dirigeant recommande de ne plus soutenir autant Intel et de favoriser ses concurents (enfin plutôt son concurent: AMD).

Bien sûr Microsoft se défend officiellement de tels agissements et affirme qu'il ne s'agit que de spéculation de la part d'un employé.

Question d'OpenSource pour Microsoft

Posté par . Modéré par Benoît Sibaud.
Tags : aucun
0
15
mai
2002
Microsoft
Un ingénieur de Microsoft répond aux questions d'un internaute depuis la newsletter de MSDN. La question de l'internaute portait sur les problèmes de piratage que rencontre Microsoft et sur l'ouverture du code source de « Windows and co » et il explique l'intérêt d'une telle politique pour Microsoft.

La réponse comporte plusieurs points. Dans un premier temps, il explique que la publication du code source existe depuis plus de 10 ans. Ca ne concerne malheureusement que les universités et les OEM (IBM, DELL, etc...). Ensuite Laurent Ellerbach explique que l'accès au code source n'est pas si important que ça : « L'accès aux codes sources ne permet pas de trouver des bogues ». Bon, comme l'accès au binaire le permet encore moins, ce n'est pas un argument très convainquant. Un petit pointage du doigt sur telnet et autres produits Opensource (qui ne sont pas exempts de bugs et trous de sécurités).

L'article se termine pas un superbe « comparatif » entre les Windows XP, NT, CE et differentes versions de distributions Linux. Sans doute très objectifs...

Je vous fais part de mon opinion quant à la volonté de partager le code de Windows. A mon avis, ils en ont honte :o).

IE pour linux ?

Posté par . Modéré par Pascal Terjan.
Tags :
0
14
mai
2002
Microsoft
Microsoft Internet Explorer est déjà disponible sur plusieurs plateforme Unix (Solaris, HPUX...), mais la version Linux va-t-elle voir le jour ?
C'est ce que suppose David Cantrell (un ancien mainteneur de Slackware) au regard des scripts d'IE pour Solaris.
On y trouve des choses étranges comme :
...
elif [ $platform = "Linux"];then
...

Sinon, rien de tel qu'un petit grep pour se renseigner :
# cd /opt/microsoft/sms
# grep -i linux * | wc -l
48

Alors ? Comment concilier la politique anti Linux et le débarquement probable des produits phares ?
Comme pour le Mac, la guerre de tranchée va se transformer en invasion.

Vivre sans Microsoft !?

Posté par . Modéré par Pascal Terjan.
Tags :
0
11
mai
2002
Microsoft
A ceux qui croyaient que GPL était un substitut de jus de betterave et que linuxfr.org était un bel hoax, allez jeter un oeil sur www.livingwithoutmicrosoft.org. Leur but est de recenser toutes les alternatives aux logiciels propriétaires.

Ce n'est bien sur pas un site anti bill gates ni un repère de fanatiques du pingouin ;-)

Le Pérou, on la lui fait pas...

Posté par (page perso) . Modéré par Fabien Penso.
Tags : aucun
0
7
mai
2002
Microsoft
Le congrès péruvien s'apprête à voter une loi obligeant l'administration à utiliser du logiciel libre, et encourageant l'utilisation de logiciels libres dans la société péruvienne en général.

Microsoft ne l'a bien sûr pas entendu de cette oreille, et s'est empressé d'écrire une lettre au Dr. Edgar David Villanueva Nuñez, du congrès péruvien, en le mettant en garde contre les dangers du logiciel libre, les risques de violation de propriété intellectuelle, bref le bon vieux FUD habituel.

La réponse va au delà de toute espérance. Villanueva reprend tous les arguments de son interlocuteur et les démonte, un à un, de manière claire et très convainquante. Il va même jusqu'à lui dire clairement d'aller chercher ses arguments et de revenir. RMS lui même ne ferait pas mieux.

La lettre vaut vraiment le coup d'être lue, pour rigoler un bon coup, pour comprendre les enjeux du logiciel libre pour les gouvernements, ou pour se rassurer sur le fait qu'au moins un pays a compris les dangers des formats fermés et des logiciels propriétaires.

Installer un autre OS est illégal !

Posté par . Modéré par Fabien Penso.
Tags : aucun
0
3
mai
2002
Microsoft
Il semble que Microsoft ne sache plus quoi inventer pour freiner la migration vers Linux. Au hasard d'une page sur les donations de PC usagés aux écoles, son site web explique qu'il est illégal de changer d'OS sur un PC qui a été livré avec un OS pré-installé (Windows).

OS Opinion a un article sur le sujet et fait le tour des autres embrouilles concoctées par Microsoft.

Note du modérateur : il est illégal d'utiliser l'OS fourni sur une autre machine, mais il est parfaitement légal de le désinstaller et de le remplacer par GNU/Linux par exemple. Rien de neuf donc.

Microsoft et ses témoins

Posté par . Modéré par Benoît Sibaud.
Tags : aucun
0
20
avr.
2002
Microsoft
Microsoft a l'art de trouver des témoins importants et de poids, ici le CEO d'AMD Jerry Sanders.

Mais celui-ci n'a accepté de témoigner que si Microsoft s'engageait a considérer AMD au même pied d'égalité qu'Intel (pour le support du Hammer), et a avoué n'avoir même pas lu les sanctions demandées.

Embrace and Extend 802.11

Posté par . Modéré par Amaury.
Tags :
0
19
avr.
2002
Microsoft
Une fois de plus Microsoft applique le fameux principe du «Embrace and Extend» en modifiant allègrement le protocole 802.11 pour l'intégrer dans des périphériques gérés majoritairement par le CPU ou la carte réseau.

Après les winmodems, voici venu le temps du winwireless...

A noter que l'article explique clairement les défauts du winmodem ce qui est rare sur ce type de site de news.

Microsoft et la correction des bugs.

Posté par . Modéré par Benoît Sibaud.
Tags :
0
19
avr.
2002
Microsoft
Microsoft est connu pour ses engagements contre les méchants qui postent des failles de sécurité avant que le correctif ne soit disponible et encourage les découvreurs d'une faille a prévenir MS avant toutes choses. Ce qui est plus drole c'est que cela permet à MS de retarder ou de refuser de corriger une faille de sécurité.

Le dernier gag en date concerne le bouton « précédent » d'Internet Explorer. Un bogue permet de s'affranchir des "préférences sécurité" en vigueur. Il a été découvert et signalé en novembre 2001 à MS. En février 2002, MS a daigné répondre au découvreur que « pour exploiter la faille, il fallait que l'auteur malveillant "oblige" l'internaute à faire un retour en arrière, ce qui ne constituerait pas un scénario à risque pour les utilisateurs qui se servent correctement de leur navigateur ». Bref en langage clair « le correctif, tu peux l'attendre longtemps ».

On voit bien comment certaines boites prétendent faire de la sécurité. En cas de découverte, ne signalez rien à l'entreprise, postez directement sur Bugtraq vous avez plus de chance que cela force l'editeur à sortir un patch.

Note du modérateur : le dernier paragraphe ne reflète que l'avis de son auteur. La procédure habituelle est d'informer l'éditeur et s'il n'a toujours fait rien après un certain délai, de rendre l'information publique.

Comment Microsoft a conquis Washington

Posté par . Modéré par Benoît Sibaud.
Tags : aucun
0
18
avr.
2002
Microsoft

Un article intéressant sur Fortune.com décrit les différentes méthodes utilisées par Microsoft afin de se mettre dans la poche le gouvernement américain.

On apprend ainsi qu'en plus des importants montants versés pour différentes "causes" (4,6 million de $ en 2000 à différents candidats, républicains et démocrates confondus), ils utilisent des tactiques plus subtiles afin de s'attirer la sympathie des hommes politiques, telles qu'en expliquants les nouvelles technologies aux politiciens perdus dans le jargon informatique (comme c'est gentil de leur part...)


Notez aussi le petit bandeau "Sponsored by Microsoft" en haut de l'article ;)



Note du modérateur : un cours de lobbying, ici appliqué par MS, mais on peut imaginer que les autres font de même...

.NET rétrécirait-il comme peau de chagrin ?

Posté par . Modéré par Fabien Penso.
Tags : aucun
0
12
avr.
2002
Microsoft
Apparemment, aucune des sociétés contactées par Microsoft ne s'est résolue à utiliser les services Hailstorm (l'ensemble de services web permettant de stocker les données personelles des utilisateurs sur un serveur Microsoft et donc d'y accéder sur n'importe quel ordinateur). Microsoft a donc décidé d'enterre le projet.

Si le projet en restait là, c'est la plus inquiétante partie de .NET qui disparait. C'est à mon avis un très grave échec pour Microsoft et un signe de la défiance croissante que l'entreprise suscite

Microsoft se lance dans la pub anti-Unix

Posté par . Modéré par Franck Yvonnet.
Tags : aucun
0
31
mar.
2002
Microsoft
Microsoft, en partenariat avec Unisys, va lancer une campagne de publicité anti-Unix, dont le thème est "we have the way out". Les points soulevés sont: le manque de flexibilité d'Unix, la nécessité d'embaucher des experts à prix d'or, et le coût de maintenance d'environnements de plus en plus complexes.

Indépendement de la mauvaise foi habituelle de Microsoft, il est intéressant de noter de noter la présence d'Unisys dans cette campagne. En effet, ce constructeur propose le seul serveur Windows 32 processeurs du marché. Il semblerait donc que Microsoft cherche à entrer dans la cours des grands en s'attaquant au marché des serveurs haut de gamme.

Microsoft prévoit d'ouvrir plus de code

Posté par . Modéré par Benoît Sibaud.
Tags : aucun
0
23
mar.
2002
Microsoft
Il semble que Microsoft, dans l'espoir de ne pas voir abandonner ses systèmes, notamment dans les administrations, prévoit de rendre disponible une part ("plus" dixit la dépêche sur eWeek) du code de certaines de ses applications, dans le but de prévoir un eplus grande interopérabilié entre ses systèmes et ceux des autres...

De même, ils annoncent la mise à disposition des spécifications de plus de protocoles, ce qui promet une plus grande interopérabilité entre Windows et, disons, notre OS favori ^_^...
Par exemple, souvenons-nous de la mise à dispositon des spécifications de l'implémentation très particulièr de Kerberos, donnée régulièrement en exemple de la mauvaise volonté de la firme de Redmond en ce qui concerne l'opérabilité, notamment par l'équipe de développement de Samba.

Ne nous réjouissons cependant pas trop vite : il est fait allusion à des méthodes "raisonnables et non-discriminatoires" de divulgation, et à la possibilité "pour d'autres entreprises" d'utiliser leurs protocoles, ce qui pourrait sous-entendre une incompatibilité volontaire avec certaines licenses comme la GNU GPL. Wait and see...

Merci à LinuxToday pour la new

NdM : les promesses n'engagent que ceux qui y croient. Attendons de voir.

The Chicago Project : Excel/OLE accessibles

Posté par (page perso) . Modéré par Brice Favre.
Tags :
0
20
mar.
2002
Microsoft
Ce projet cherche à mutualiser les efforts pour produire des bibliothèques standard pour la lecture/écriture du format Excel, mais aussi pour la "techno OLE" et le codage propre à Excel.

Il existe néanmoins une implémentation Java de OLE2 et des bibliothèques sur les formats XLS/DOC : POI (partie de Jakarta).

La discussion suite à l'annonce du projet sur Advogato est très instructive pour les fervents défenseurs de la coopération entre les projets de bureautique.

L'échange de données dans le tuyau Excel n'est cependant pas tout : il manquera surtout les applications qui tournent sur Excel...

L'arroseur arrosé ....

Posté par . Modéré par Pascal Terjan.
Tags : aucun
0
20
mar.
2002
Microsoft
Il y a quelques temps, Microsoft a déposé une plainte contre la société Lindows. La plainte portait sur le nom Lindows, trop similaire à Windows, et qui pourrait, selon Microsoft, induire les utilisateurs en erreur ...

Mais voilà, cette plainte a permis à un juge de remettre sur le tapis l'acquisition suspecte du nom Windows par Microsoft ! En effet, Microsoft avait tenté de déposer Windows en 90 mais cela lui avait été refusé car le nom est commun dans le domaine informatique.

Alors, dans ce cas, comment Microsoft a-t-il pu déposer le nom Windows ? Le suspense se termine dans l'article Yahoo (voir URL).

P.S. : Lindows est une société dont le produit phare est un système Linux mettant en oeuvre la possibilité de faire tourner des applis Windows sous Linux, avec notament un paramétrage unique. Pour l'instant, rien à l'horizon si ce n'est que des déboires juridiques (la page news est composé à 99,9% de news juridiques).

Le bug de Zlib touche aussi des produits Microsoft

Posté par (page perso) . Modéré par Yann Hirou.
Tags : aucun
0
19
mar.
2002
Microsoft
En regardant en détail la liste des applications utilisant Zlib, on trouve quelques produits Microsoft (DirectX 8.0, Frontpage, IE...) ainsi que d'autres produits commerciaux (Adobe Acrobat, Macromedia Shockwave, Lotus Notes...). A priori, eux aussi peuvent être touchés par le "double free"... Messieurs, mesdames, à vos service-pack :-)

D'autre part, j'en ai profité pour vérifier la licence de Zlib. A priori, ce n'est pas incompatible avec des licences propriétaires mais les applications doivent faire référence à la Zlib. Est-ce réellement respecté ? A titre d'exemple, je viens de faire une recherche sur les fichiers d'Acrobat Reader, la bibliothèque utilise bien la Zlib mais aucun document n'y fait référence...

VNC et Windows XP : le couple interdit.

Posté par (page perso) . Modéré par Yann Hirou.
Tags :
0
19
mar.
2002
Microsoft
Ca me parait tellement gros et personne n'a apparemment daigne' poster la nouvelle : La licence d'utilisation de WindowsXP ne permet pas qu'on prenne le controle du dit Windows avec un logiciel qui sort d'ailleurs que de la firme redmondienne.

"Except as otherwise permitted by the NetMeeting, Remote Assistance, and Remote Desktop features described below, you may not use the Product to permit any Device to use, access, display, or run other executable software residing on the Workstation Computer, nor may you permit any Device to use, access, display, or run the Product or Product's user interface, unless the Device has a separate license for the Product."

Comprenez : VNC ciao bye bye !

Cependant, le "Remote Desktop features" dont il est question aussi dans cette licence pourrait laisser le champ libre a 'rdesktop', qui est un client Libre pour le terminal service Windozien. Pour ce qui ne connaissent pas : avec le terminal service vous ne prenez pas le controle de la session de l'utilisateur actuellement logge' mais vous ouvrez une nouvelle session graphique. C'est beaucoup plus pratique que vnc tant que vous ne souhaitez aider l'utilisateur que vous avez au bout du fil.
rdesktop n'est pas d'une stabilite exemplaire mais il marche...

Des nouvelles de Microsoft

Posté par (page perso) . Modéré par Brice Favre.
Tags : aucun
0
18
mar.
2002
Microsoft
Alors qu'une "faille" est découverte dans Windows Media Player, permettant à Microsoft de savoir quels DVD ont été visionnés avec Media Player, AOL pense de plus en plus sérieusement à remplacer Internet Explorer par Gecko dans son nouveau logiciel de navigation.
Microsoft semble donc de plus en plus attaqué dans les deux domaines qu'il veut contrôler, le Web et le multimédia. Sans compter que le procès anti trust de Microsoft s'est ouvert aujourd'hui lundi.

Microsoft esquisse une réponse à la commission européenne

Posté par (page perso) . Modéré par orebokech.
Tags : aucun
0
13
mar.
2002
Microsoft
On parle beaucoup de Microsoft et de ses problèmes aux USA, mais il est intéressant de noter que la commission européenne traite également le problème et a ouvert une enquête antitrust il y a trois ans.

Microsoft tient le même discours qu'outre atlantique et essaye de gagner du temps. Un article sur Boursorama évoque le problème :

"Microsoft a déclaré mardi avoir offert d'apaiser la querelle qui l'oppose à la Commission européenne en proposant de révéler certaines informations considérées par la Commission comme injustement tenues secrètes pour compliquer la tâche de ses concurrents."

Note du modérateur : merci à JB qui a proposé une nouvelle similaire et ajoute le lien vers Yahoo! News.