« Le téléphone sonne » (France Inter) sur le logiciel libre à 19h20 ce mardi soir

Posté par . Modéré par Mouns.
Tags : aucun
0
1
juil.
2008
Son
Quelques mois après l'émission Service Public « Peut-on vraiment se passer de Microsoft ? » (14 février 2008 avec Alix Cazenave chargée de mission à l’April, et Edouard Barreiro chargé de mission pour les nouvelles technologies à l’UFC Que choisir) France Inter ouvre de nouveau l'antenne pour le logiciel libre.

La fameuse émission « Le téléphone sonne » (France Inter) du 1er juillet 2008 à 19h20 sera sur le thème « Les logiciels libres : pourquoi, pour qui ?... » avec Alix Cazenave, chargée de mission pour l'April, Jean-Christophe Elineau, Président du Comité d'organisation des 9èmes Rencontres sur les logiciels libres, et au téléphone en direct d'Italie, Richard Stallman.

Le synopsis de l'émission :« Alors que Bill Gates prend sa retraite, le monopole des produits Microsoft est de plus en plus souvent mis en cause. Les partisans des logiciels libres défendent le principe du partage. Les Rencontres sur les logiciels libres s'ouvrent aujourd'hui à Mont-de-Marsan »

Pour poser vos questions aux invités du téléphone sonne : 01.45.24.70.00 dès 17h ou utilisez le formulaire de contact indiqué sur la page de l'émission : http://www.radiofrance.fr/franceinter/em/letelephonesonne/

Rockbox recherche des candidats pour le Google Summer of Code

Posté par . Modéré par j.
Tags :
0
30
mar.
2008
Son
Rockbox, le projet de firmware open source pour de nombreux modèles de baladeurs MP3, recherche des candidats pour sa deuxième participation au Google Summer of Code. Pour ceux qui ne connaissent pas, il s'agit d'une alternative libre aux firmwares d'origine de baladeurs audio comme l'iPod, la série Sansa de Sandisk et de nombreux autres modèles. Il permet l'écoute de fichiers audio en une large variété de formats et ajoute de nombreuses fonctionnalités par rapport aux firmwares de base.

Le projet existe depuis 2001 et continue de s'améliorer grâce à une cinquantaine de développeurs actifs de par le monde. La liste des modèles compatibles s'allonge régulièrement, et celle des fonctionnalités aussi.

Si vous êtes étudiant et que vous cherchez un bon job d'été, choisissez un des projets proposés ou passez sur le channel IRC de Rockbox (#rockbox sur irc.freenode.net) pour discuter de vos idées, la liste étant ouverte à toute proposition intéressante.

NIN : quand la musique s'ouvre un peu

Posté par (page perso) . Modéré par Florent Zara.
Tags : aucun
0
7
mar.
2008
Son
NIN ou Nine Inch Nails est un groupe de rock industriel qui publie son nouvel album : Ghosts I-IV, un album de 36 pistes et près de deux heures de musique. Ce groupe a quitté récemment sa maison de disques et a ainsi pu changer son mode de diffusion.

NIИ, ou NIN a pour leader Trent Reznor. Ce trublion de la scène US vient tout simplement de sortir un album sous licence Creative Commons Attribution Non-Commercial Share Alike (Paternité-Pas d'Utilisation Commerciale-Partage des Conditions Initiales à l'Identique).

Si l'on en croit la traduction donnée par le site officiel, cette licence permet tout simplement :
  • de reproduire, distribuer et communiquer cette création au public, hors cadre commercial (NdM : la clause non-commerciale étant discriminatoire, on retombe dans une licence non-libre) ;
  • de modifier cette création, sans toutefois de possibilité d'exploitation commerciale.
Les morceaux téléchargeables le sont au format Apple lossless, Flac et mp3 sans DRM, codés avec LAME à 320 kbps.

NdM : les neuf premières pistes (Ghosts I) étaient disponibles gratuitement dans la limite de 100 000 téléchargements sur le site officiel, et l'album complet (Ghosts I-IV) est à 5 dollars, le tout sous forme de paquet zip, accompagnées d'un PDF, après confirmation par courriel. D'autre part, Ghosts I est disponible légalement sur the PirateBay.

Campagne Sound Copyright contre l'allongement des droits des artistes-interprètes

Posté par (page perso) . Modéré par j.
0
1
mar.
2008
Son
Les offensives [contre les logiciels libres et les biens communs] sont en effet nombreuses autour de la brevetabilité, de l'allongement de la durée légale des droits de propriété, du contrôle des usages ou de la privatisation des idées. (...) Nous avons aussi assisté à un allongement continuel de la durée de protection légale. Ainsi, comme le signale le professeur Lawrence Lessig, la durée du copyright aux États-Unis est passée par modifications successives de 14 ans (renouvelable 2 fois) en 1790, à (...) 95 ans en 1998 avec le « Mickey mouse copyright act » poussé par Disney pour éviter que Mickey Mouse n'entre dans le domaine public. Certains se battent déjà pour un copyright éternel... (extrait d'« Enjeux des logiciels libres face à la privatisation de la connaissance »)

L'industrie musicale voudrait allonger la durée des droits des artistes-interprètes à 95 ans contre 50 ans aujourd’hui, oubliant un peu vite la nature du droit d'auteur (un équilibre basé sur un monopole d'exploitation temporaire et limité) et le domaine public. L'évidence, c'est que l'extension du droit d'auteur découragera l'innovation, restreindra le marché de redistribution et sera irrévocablement dommageable pour l'accès des futurs artistes et du public à leur patrimoine culturel.

L'Open Rights Group et l'EFF Europe ont lancé une campagne SoundCopyright pour préserver le droit d'auteur et appellent à signer une pétition pour que la durée des droits voisins du droit d'auteur sur les enregistrements sonores ne soit pas allongée.

Sortie de Ario 0.4

Posté par . Modéré par Florent Zara.
Tags :
0
19
fév.
2008
Son
Ario est un client GTK pour MPD (Music Player Daemon) sous licence GPL qui peut être considéré comme un Rhythmbox léger et rapide selon la présentation du site.

La version 0.4 de ce logiciel vient d'être rendue disponible sur le site du projet. Un paquet devrait être disponible dans Debian Sid d'ici peu (il est déjà dans les tuyaux). Pour les autres distributions, vous pouvez vous référer a la page de téléchargement du site Ario. Des paquets sont disponibles pour : Debian, Ubuntu, Arch (version 0.2) et Gentoo.

Pour ceux qui souhaitent participer, tout commentaire, critique, rapport de bug, demande de fonctionnalité, etc. est bien entendu le bienvenue. Vous pouvez dès à présent participer à la traduction d'Ario sur Launchpad.

La prochaine version d'Ario devrait principalement apporter la possibilité d'ajouter des plugins à Ario. Après cela, le but sera de stabiliser et d'optimiser le plus possible le code pour pouvoir sortir une version 1.0.

Jukebox Power Pack : collaboration de trois projets de lecteurs audio

Posté par (page perso) . Modéré par Florent Zara.
Tags :
0
6
fév.
2008
Son
Trois projets open source de lecteur audio mettent en commun leurs efforts et sont heureux d'annoncer la première version du "Jukebox Power Pack". Le Jukebox Power Pack est multi-plate-forme et nécessite Java 6. Il embarque les versions 1.8.1 de aTunes, 1.4.6 de Jajuk et 4.1.1.39 de Jukes ainsi que l'album intitule "Kogani" du groupe français Suerte. Les lecteurs sont tous préconfigurés et donc prêts à l'utilisation après installation. Ils permettent à l'utilisateur de découvrir facilement différentes saveurs de lecteurs audios.

Cette collaboration est une première étape dont la suivante est le développement conjoint de fonctions transverses dans le cadre du projet « common-jukebox » afin de mutualiser l'effort vers toujours plus de fonctionnalités dans les différents projets.

DiscoDSP libère le code de son sampler HighLife R1

Posté par . Modéré par Jaimé Ragnagna.
Tags :
0
21
nov.
2007
Son
La démarche de diffuser son code sous licence libre (ici BSD) est assez rare dans le monde audio-numérique pour être soulignée.

Il s'agit ici d'un échantillonneur pour Windows (protocole VST), comprenant enveloppes (ADSR) d'amplitude et de modulation, effets et éditeur d'échantillon intégrés.

On dirait que l'offre musicale sous Linux s'étoffe encore, à condition qu'une communauté de développeurs s'investisse autour de ce projet.

Songwrite 2

Posté par (page perso) . Modéré par Christophe Guilloux.
Tags :
0
2
nov.
2007
Son
Songwrite 2 est un éditeur de tablature (partition de guitare) pour Linux, écrit en Python avec GTK et Cairo. Songwrite 2 supporte de nombreux types de tablatures en plus des portées traditionnelles.

Songwrite 2 permet :
  • D'éditer des tablatures (guitares, basses, banjos, etc.) et des portées, et leur associer des paroles pour composer ses propres chansons ;
  • De créer son propre livre de chanson (songbook) ;
  • De jouer les partitions ;
  • D'imprimer les partitions et les chansons ;
  • De convertir automatiquement des portées en tablatures, ou vice-versa ;
  • D'exporter les chansons dans de nombreux formats (PDF, Midi, tablatures ASCII, GNU Lilypond, LaTeX, PostScript, etc.) ;
  • D'importer les fichiers de Guitar Pro 3 / 4 (expérimental).

Open Sound System de retour vers le libre

Posté par . Modéré par Jaimé Ragnagna.
Tags :
1
8
juin
2007
Son
Dev Mazumdar de 4Front, l'éditeur des pilotes audio Open Sound System (OSS) annonce officieusement un retour vers une licence libre, après avoir fermé le code des pilotes il y a quelques années.

« Les rumeurs sont vraies, nous prévoyons d'ouvrir le code d'Open Sound (le 14 juin). Nous fournirons le code source sous [la licence] CDDL pour Solaris et GPLv2 pour Linux, BSD, OpenServer, etc. »

Dans les commentaires de la dépêche d'OSNews, il est précisé que le choix de la licence n'est pas encore finalisé et que l'étude est encore en cours (suite à des regrets du choix de la GPLv2 par des utilisateurs de BSD).

En tant qu'utilisateur de Linux, on relèvera tout de suite le double emploi de ces pilotes face à ALSA, intégré au noyau suite à la fermeture du code d'OSS, mais il est important de préciser que les pilotes OSS ont la particularité d'être multi-platesformes.

Ardour 2.0 en version finale

Posté par . Modéré par j.
Tags :
0
1
mai
2007
Son
Après 2 ans de travail, Paul Davis (chef du projet et développeur à plein temps) et sa communauté viennent de mettre la touche finale à la version 2.0 d'Ardour, la station de travail audio libre la plus réputée (la version 0.99 est déjà utilisée dans quelques studios d'envergure).

En plus d'une refonte bienvenue de l'interface, désormais plus agréable à l'oeil et plus intuitive, et de la correction de très nombreux bugs, la nouvelle mouture de l'enregistreur multipiste offre, entre autres, des possibilités d'enregistrement destructif, d'annuler et refaire même après fermeture et réouverture du logiciel, un support plus stable des greffons VST, ainsi qu'une prise en charge modulaire de surfaces de contrôle matérielles (notamment Frontier Designs Tranzport et Mackie Control Protocol).

Les sources sont d'ores et déjà disponibles pour Linux, en attendant les paquets officiels des différentes distributions, notamment celles qui sont orientées création multimédia telles que Planet CCRMA, 64Studio, JackLab et la bientôt disponible Ubuntu Studio. Quant aux utilisateurs de Mac OS, ils disposent d'images DMG.

Le projet va maintenant continuer sa route, qui passe par le Google Summer Of Code 2007 où seront implémentés l'édition MIDI et un panner spécialement conçu pour les systèmes multi-hauts parleurs. La prochaine version devrait aussi voir la naissance d'un portage pour Windows, une amélioration de l'ergonomie des plugins et des envois pré et post-fader.

Un accord est signé entre les radios en ligne et les ayants droits

Posté par . Modéré par j.
Tags :
0
20
mar.
2007
Son
L'association France-Webradios, qui regroupe plusieurs radios en ligne (webradios) indépendantes, et la Société Civile des Producteurs Phonographiques (SCPP), qui regroupe des éditeurs de musique (indépendants et majors), ont établi un accord le 19 mars concernant la diffusion d'oeuvre protégées par les radios en ligne. Cet accord a pour but de régulariser la situation des radios en ligne en leur fournissant un cadre leur permettant de diffuser, sous conditions et moyennant paiement, des musiques soumises à droits d'auteur.

L'un des principaux points de l'accord, abordé lors du débat sur la DADVSI, concerne la présence des mesures techniques de protection dans les flux diffusés. Au final, il est mentionné que le diffuseur doit mettre en place des mesures de protection pour empêcher l'enregistrement des morceaux, cependant l'utilisation de solutions DRM propriétaires est facultative. En effet, il suffit par exemple de brouiller, de décaler ou de modifier régulièrement les métadonnées (tags ID3, ...) pour respecter l'accord. En plus de rester compatible avec l'utilisation des logiciels libres, cette mesure permet ainsi de ne pas provoquer une augmentation drastique des coûts d'exploitation qui serait fatale aux petites radios associatives.

Cet accord est donc un avancement important pour la reconnaissance légale des radios en ligne. Dans le communiqué de l'association France Webradios, son président, Sébastien Petit, retient "la capacité d’écoute et la grande ouverture d’esprit" dont a fait preuve la SCPP. Le texte intégral de l'accord est accessible depuis le communiqué de presse de la SCPP.

Apple et les DRM

Posté par . Modéré par j.
Tags :
0
7
fév.
2007
Son
Steve Jobs a publié le 6 février un long article indiquant la position actuelle d'Apple quant à la question des DRM. Steve Jobs explique que si Apple utilise les DRM dans ses iPod et iTunes, c'est parce que les majors l'exigent. Jobs rappelle même que la plate forme iTunes est parmi les plus permissives, puisqu'elle permet de lire les morceaux achetés sur 5 ordinateurs (NdR : ce qui reste trop peu).

La suite de l'article explore trois évolutions possibles de la situation actuelle :
  • Un blocage complet de la situation, les trois protagonistes principaux (Apple, Sony, Microsoft) restant campés sur leurs positions. C'est la pire solution, celle qui entrave le plus les consommateurs ;
  • Le partage des technologies DRM au titre de l'interopérabilité, qui conduirait selon Apple à la fin de la sécurité de leur système ;
  • et enfin un abandon pur et simple des DRM, qui n'ont pas rempli leur rôle (empêcher le piratage). Jobs appuie son propos sur le fait que les CD audio ne sont pas protégés, et qu'ils représentent encore 90% des ventes des majors.

Steve jobs termine en soulignant que la vente de musique sans DRM permettrait l'émergence d'une saine concurrence avec l'apparition de nouvelles sociétés et de nouveaux lecteurs, cet afflux serait positif pour le marché musical et particulièrement pour ses principaux acteurs. Il remarque au passage que l'opposition aux DRM est particulièrement marquée en Europe, peut-être parce que plus de la moitié des gros acteurs de l'édition musicale sont Européens.

Au final cette prise de position est intéressante à l'heure où les plaintes et les jugements se succèdent en Europe et dans le monde (dépôt de plainte Française par l'association UFC Que Choisir début 2005, condamnation de Sony France et Sony Royaume Uni début 2007 et plainte Américaine de type class Action contre Apple début 2007).

NdM : merci à NielsWotan pour avoir proposé une dépêche similaire. Un journal a aussi été publié sur ce sujet.

Ardour cherche des sponsors

Posté par (page perso) . Modéré par j.
Tags :
0
29
jan.
2007
Son
Le logiciel d'enregistrement audio multipiste Ardour recherche de nouveaux sponsors après que le principal contributeur, Solid State Logic a informé qu'un conflit d'intérêt les empêche de continuer le soutien financier qu'ils ont apporté à Ardour en 2006.

Voici la traduction de l'annonce de Paul Davis.

S'il vous reste quelques euros au fond d'un compte paypal, n'hésitez pas à contribuer vous-même. Le premier but est d'atteindre les 8000$ de don le 28 février.

Mais Paul Davis recherche également des entreprises qui pourraient aider à créer une fondation à but non lucratif.

Qu'est ce que la musique libre a de commun avec le logiciel libre ?

Posté par (page perso) . Modéré par j.
Tags :
0
19
jan.
2007
Son
Jamendo est fière d'annoncer que la musique libre profite aux auteurs. Mais qu'est-ce que cette musique libre a de commun avec le logiciel libre ? Comment peuvent-ils cohabiter ?

Dans un premier temps, on constatera que le logiciel libre a des besoins en contenus libres de qualité, pour les jeux, les thèmes, voire des documents. Ce n'est pas parce qu'on est dans le logiciel libre qu'on n'a pas le droit d'aimer ce qui est beau ?

Dans un deuxième temps, on s'apercevra que le discours de la musique libre n'est pas un discours sur les libertés, mais plutôt de lutte contre les « systèmes de distributions monopolistiques » un peu comme les éditeurs de logiciels propriétaire mais est-ce que cela fait une cause commune ?

Jajuk franchit une étape avec la 1.3

Posté par (page perso) . Modéré par Sylvain Rampacek.
Tags :
0
9
jan.
2007
Son
Jajuk, l'organiseur de collection musicale en GPL continue son évolution et propose une dernière version revue en profondeur. Jajuk est un jukebox pour utilisateurs possédant des collections conséquentes et recherchant des fonctionnalités avancées. Il possède de nombreuses fonctions intéressantes comme un DJ automatique, une gestion par ambiances, un grabber de couvertures en ligne, une gestion des tags en CDDB, etc.

Le moteur de son par défaut est maintenant MPlayer (d’où le support de la majorité des formats audio dont le Flac), l'interface graphique a été grandement reprise par un graphiste et les performances ont été améliorées. De nouvelles fonctionnalités comme un outil d'export en HTML ou en XML, un lien avec Wikipedia ou une meilleure gestion des ambiances ont été apportées.

Jajuk est écrit en Java (nécessite Java 1.5+, Java 1.6 conseillé) et ne tourne pas (encore) sur JVM libre, ce qui ne saurait tarder avec OpenJDK de Sun.

Musique libre à la MJC de Lyon le 22/12/2006

Posté par . Modéré par j.
Tags :
0
22
déc.
2006
Son
La toute nouvelle association Musique Libre Lyon crée son évènement et vous invite ce soir vendredi 22 décembre à la MJC du Vieux Lyon (face place St Jean) à 20h.

Nous voulons soutenir et promouvoir la création et l'exploitation musicale indépendante. Informer les artistes et le public sur les modes émergents de diffusion et d'exploitation des ½uvres musicales sous licence libre.

Au menu :
- Présentation de l'association et de sa démarche notamment locale ;
- Premières analyses et discussions sur la gestion individuelle des droits d’auteurs ;
- Information sur la plateforme dogmazic.net - son archive ; ses fonctionnalités.

Nous avons le plaisir de compter parmi l'équipe de BOXSON, RALAMAX PROD, des artistes du coin et de quelques représentants de salles et labels.

Télécharger de la musique libre n’est pas illégal !

Venez nombreux !

contact.lyon chez dogmazic.net
Association musique libre Lyon, 4 rue de seze, 69006 LYON

Les Archives de Divergence FM enfin en ligne !

Posté par . Modéré par j.
Tags :
0
19
nov.
2006
Son
Depuis de nombreux mois un nombre de plus en plus important d'internautes (et pas mal de linuxfri-iens) nous le demandait, voici la chose enfin faite !

Non, vous ne rêvez pas, dans un grand effort (et surtout avec un temps de chargement particulièrement long...) nous sommes en train de rendre accessible au plus grand nombre les archives des émissions sous licences libres de Divergence FM :
  • Divergence Numérique !
  • Le Bistrot des Ethnologues
  • Elle est libre ma musique
  • Le festival diffuz

Cela nous est enfin permis grâce aux download repositories de l'hébergement de Tuxfamily.org. De nouvelles émissions et chroniques suivront bien sur ce chemin très prochainement. Restez donc à l'écoute !

Première publication de kbdz (0.2.0)

Posté par (page perso) . Modéré par Christophe Guilloux.
Tags :
0
9
nov.
2006
Son
Votre serviteur est fier de vous annoncer la première version de kbdz, un programme permettant de faire de la musique avec de nombreux claviers et de nombreuses souris en même temps.

Utilisant l'interface générique de périphériques événementiels de Linux (evdevs) il permet d'ouvrir autant de claviers et de souris que vous le désirez et d'envoyer leurs événements en MIDI dans ALSA séquenceur. Il ne vous reste plus qu'à utiliser votre outil favori (aconnect, Qjackctl ou patchage pour ne citer qu'eux) pour envoyer tout ça vers des samplers, des synthétiseurs ou des effets, à votre guise.

Avec le prix des hubs USB, et la quantité incroyable de vieux matériel informatique qui hante les appartements des geeks, kbdz vous permet d'économiser sur l'achat de claviers et contrôleurs MIDI.

La prise en charge du joystick est prévue pour bientôt. D'autres fonctionnalités sont à prévoir dans les semaines/mois à venir, comme un mapping plus avancé des touches du claviers, une interface graphique pour la configuration, le support de LASH, etc.

Le plein de musique libre avec la Burn Station

Posté par (page perso) . Modéré par Christophe Guilloux.
Tags :
0
9
nov.
2006
Son
Depuis le mois de février 2005, le collectif Platoniq développe le projet libre Burn Station qui se compose de 2 volets principaux :
  1. Un logiciel libre client-serveur qui fonctionne sous GNU/Linux et qui est développé sous licence GPL.
  2. Des interventions programmées dans des festivals culturels ou même dans des lieux publics pas toujours liés à la musique.

Sur le principe du self-service, la Burn Station (littéralement « station de gravure » en anglais) permet à ses utilisateurs d'écouter différents morceaux de musique libre, de créer une liste de lecture et de graver un CD (audio ou fichiers musicaux), le tout en utilisant une simple manette de console de jeux.

Une borne Burn Station est accessible librement depuis la fin du mois d'octobre dans la gare de Ljubljana en Slovénie. Des bornes ont déjà été provisoirement installées dans les villes suivantes : Graz, Sao Paulo, Madrid, Seville, Barcelone, Bogotá, Paris, Berlin, Londres et bien d'autres.

Les artistes qui le désirent peuvent proposer leurs morceaux afin qu'ils soient intégrés à la base de musique libre de la Burn Station.

Webradios et logiciel libre

Posté par (page perso) . Modéré par Jaimé Ragnagna.
Tags :
0
8
nov.
2006
Son
Quel est le rapport entre une grosse webradio étudiante et une petite nouvelle dédiée à la musique libre ? Le logiciel open-source générant leurs flux audio.

Liquidsoap, qui vient de sortir en version 0.3.0, est un langage de script permettant de concevoir simplement des systèmes complexes de flux audio. Ce système étend considérablement les possibilités typiquement offertes. Grâce à lui, construisez la radio de vos rêves. Liquidsoap offre une collection rare de possibilités: mixage de flux, accès transparent aux fichiers distants, playlists dynamiques, émissions live, bot IRC, détection de blanc, multiples sorties, encodage distribué...

Liquidsoap a été développé conjointement à la webradio des élèves de l'École Centrale, RadioPi. Il permet la diffusion continue de playlists dynamiques et de directs, répartis sur huit canaux thématiques, le tout assuré par une solution simple et entièrement libre.

Avec Liquidsoap, une webradio dédiée à la musique libre a aussi vu le jour : Dolebraï. Son but est de faire connaître ce mode de diffusion alternatif et ses artistes, en présentant au public une sélection de morceaux de qualité. Le site web permet d'accéder rapidement aux playlists et aux informations sur les pistes diffusées. Afin d'assurer la qualité de la sélection, les playlists sont faites par les membres du projet. Nous cherchons des partenariats afin d'enrichir sa programmation !

Nouvelle version et changement d'hébergeur pour le projet Wired

Posté par . Modéré par Christophe Guilloux.
Tags :
0
22
oct.
2006
Son
Wired est maintenant disponible en version 0.3.1. Depuis la version 0.2.2, un certain nombre de nouveautés importantes ont fait leur apparition.

D'autre part, suite à des problèmes d'hébergeur, le site a changé d'adresse. Vous le retrouverez maintenant ici : http://wired.epitech.net.

Wired est un outil de composition et de production musicale, proposant aux musiciens un studio complet d'enregistrement et de création.

Il est composé d'un séquenceur Audio et Midi ainsi que d'un système de greffons organisé en racks, qui permet d'enregistrer des instruments et de les mixer avec des effets électroniques. L'interface graphique de Wired à été définie de façon à rendre son utilisation facile aussi bien aux professionnels qu'aux musiciens amateurs.

Ce logiciel fonctionne sous le système d'exploitation Linux, utilise GTK2 et wxWidgets pour l'interface et Portaudio pour la gestion des cartes sons.

Wired est publié sous licence GPL.

MPD, un lecteur audio pas comme les autres..

Posté par . Modéré par Jaimé Ragnagna.
Tags : aucun
0
2
oct.
2006
Son
La sortie de la version 0.12 de MPD est passée inaperçue la semaine dernière, mais une petite présentation de ce lecteur audio parfois méconnu s'impose...

C'est un lecteur audio fonctionnant comme un démon système, sans interface graphique. Il se contrôle via le réseau en utilisant un client séparé. On peut noter que xmms2 reprend le même principe client-serveur.

Il permet de lire les formats les plus courants (MP3, Ogg Vorbis, FLAC, AAC, Mod, WAV, streams MP3 et OGG), et gère l'ensemble des morceaux de musique ainsi que les listes de lecture dans une base de données au format texte.

Musique-libre.org devient dogmazic.net

Posté par . Modéré par j.
Tags :
0
17
sept.
2006
Son
À l'occasion d'une refonte des fonctionnalités de son portail, l'association Musique libre ! adopte une nouvelle adresse : www.dogmazic.net.

De nouvelles fonctionnalités, outre un nouveau logo, on nous propose des playlists et podcasts personnalisés, une webradio, des favoris et une refonte des pages des membres.

Rappelons que musique-libre.org / dogmazic.net, c'est plus de 7 000 morceaux par plus de 800 artistes, téléchargés plus de 8 000 000 de fois depuis 2004, le tout sous des licences permettant (au moins) une diffusion libre.

[Les formats pour la diffusion et le téléchargement sont le Ogg Vorbis (libre) et le MP3 (non libre)]

Vers la collaboration entre musique libre et distributions ?

Posté par (page perso) . Modéré par Mouns.
Tags :
0
7
sept.
2006
Son
Apparemment, chez Fedora, on a l'oreille musicale. C'est ainsi qu'il y a quelques jours, un message sur la fedora-music-list indiquait que la distribution jouerait la carte de la musique en libre diffusion.

Jamendo, une fois de plus, est pris en exemple du genre. Le site propose en effet de nombreux morceaux gratuits sous licences Creative Commons (donc aussi bien libre que non-libres, qu'on se le dise !) ou art libre, les plus représentées.

Il intéresserait ici Fedora à plus d'un égard. En effet, on parle d'intégration du flux radio de Jamendo à Rhythmbox, le lecteur musical de GNOME, ainsi que de la mise en place d'un serveur BitTorrent pour aider à la diffusion des oeuvres.

Bref, rien que de bonnes perspectives, et une démarche qu'on espère voir aboutir, et adoptée par d'autres distributions.

Concours étudiant AVIOS de traitement de la voix

Posté par (page perso) . Modéré par Florent Zara.
Tags :
0
22
août
2006
Son
AVIOS (Applied Voice Input/Output Society) est une association professionnelle à but non lucratif fondée en 1981 autour du traitement de la voix. Elle organise un concours pour les étudiants avec des prix allant jusqu'à 2000 $ par équipe. L'objectif est d'écrire une application de traitement de la voix (en anglais cette année), utilisant VoiceXML ou "X+V".

Le résultat est à rendre le 15 décembre 2006. Le classement se fait sur les critères : utilité, supériorité technique, facilité d'utilisation, innovation et créativité. Le code produit ne doit pas être confidentiel ou propriétaire, et de préférence doit être libre.

Côté logiciels libres existants en synthèse vocale, on peut penser à Festival, FreeTTS (cf. dépêche de 2003), le module de synthèse de Gnopernicus, gnome-speech, praat, etc.